Daniel 3,91-100

91 ( 24) Alors, le roi Nabucodonosor fut stupéfait. Il se leva précipitamment et dit à ses conseillers : « Nous avons bien jeté trois hommes, ligotés, au milieu du feu ? » Ils répondirent : « Assurément, ô roi. »

92 ( 25) Il reprit : « Eh bien moi, je vois quatre hommes qui se promènent librement au milieu du feu, ils sont parfaitement indemnes, et le quatrième ressemble à un être divin. »

93 ( 26) Alors Nabucodonosor s’approcha de l’ouverture de la fournaise de feu ardent. Il appela : « Sidrac, Misac et Abdénago, serviteurs du Dieu Très-Haut, sortez et venez ici ! » Alors Sidrac, Misac et Abdénago sortirent du milieu du feu.

94 ( 27) Les satrapes, les préfets, les gouverneurs et les conseillers du roi, s’étant rassemblés, regardèrent ces hommes : le feu n’avait pas eu de pouvoir sur leurs corps, leurs cheveux n’avaient pas été brûlés, leurs manteaux n’avaient pas été abîmés et l’odeur de feu ne les avait pas imprégnés.

95 ( 28) Et Nabucodonosor s’écria : « Béni soit le Dieu de Sidrac, Misac et Abdénago, qui a envoyé son ange et délivré ses serviteurs ! Ils ont mis leur confiance en lui, et ils ont désobéi à l’ordre du roi ; ils ont livré leur corps plutôt que de servir et d’adorer un autre dieu que leur Dieu.

96 ( 29) Voici ce que j’ordonne à tous les peuples, nations et gens de toutes langues : Si quelqu’un parle avec insolence du Dieu de Sidrac, Misac et Abdénago, qu’il soit mis en pièces et sa maison transformée en décombres. Car aucun autre dieu ne peut délivrer de cette manière. »

97 ( 30) Et le roi assura la prospérité de Sidrac, Misac et Abdénago, dans la province de Babylone.

98 ( 31) De Nabucodonosor, le roi, à tous les peuples, nations et gens de toutes langues qui habitent sur toute la terre : Paix en abondance !

99 ( 32) Je veux faire connaître les signes et les merveilles que le Dieu Très-Haut a faits pour moi.

100 ( 33) Ses signes, comme ils sont grands ! Ses merveilles, comme elles sont puissantes ! Son royaume est un royaume éternel, son pouvoir s’étend d’âge en âge.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :