Deutéronome 22,13-29

Si un homme épouse une femme, s’unit à elle et ensuite la prend en aversion,14 et qu’il lui impute alors des fautes et la diffame publiquement en disant : « Cette femme que j’ai épousée et dont je me suis approché, je ne lui ai pas trouvé les signes de la virginité »,15 le père de la jeune femme et sa mère prendront les signes de sa virginité et les produiront devant les anciens de la ville, à la porte.16 Le père de la jeune femme dira alors aux anciens : « Ma fille que j’ai donnée pour femme à cet homme, il l’a prise en aversion,17 et voici qu’il lui impute des fautes en disant : Je n’ai pas trouvé à ta fille les signes de la virginité. Or, voici les signes de la virginité de ma fille. » Et ils déploieront le linge devant les anciens de la cité.18 Les anciens de cette cité se saisiront de l’homme, le châtieront19 et lui infligeront une amende de cent pièces d’argent, qu’ils donneront au père de la jeune femme, pour avoir diffamé publiquement une vierge d’Israël. Il l’aura pour femme et ne pourra jamais la répudier.20 Mais si la chose est avérée, et qu’on n’ait pas trouvé à la jeune femme les signes de la virginité,21 on la fera sortir à la porte de la maison de son père et ses concitoyens la lapideront jusqu’à ce que mort s’ensuive, pour avoir commis une infamie en Israël en déshonorant la maison de son père. Tu feras disparaître le mal du milieu de toi.22 Si l’on prend sur le fait un homme couchant avec une femme mariée, tous deux mourront : l’homme qui a couché avec la femme et la femme elle-même. Tu feras disparaître d’Israël le mal.23 Si une jeune fille vierge est fiancée à un homme, qu’un autre homme la rencontre dans la ville et couche avec elle,24 vous les conduirez tous deux à la porte de cette ville et vous les lapiderez jusqu’à ce que mort s’ensuive : la jeune fille parce qu’elle n’a pas appelé au secours dans la ville, et l’homme parce qu’il a usé de la femme de son prochain. Tu feras disparaître le mal du milieu de toi.25 Mais si c’est dans la campagne que l’homme a rencontré la jeune fille fiancée, qu’il l’a violentée et a couché avec elle, l’homme qui a couché avec elle mourra seul ;26 tu ne feras rien à la jeune fille, il n’y a pas en elle de péché qui mérite la mort. Le cas est semblable à celui d’un homme qui se jette sur son prochain pour le tuer :27 car c’est à la campagne qu’il l’a rencontrée, et la jeune fille fiancée a pu crier sans que personne vienne à son secours.28 Si un homme rencontre une jeune fille vierge qui n’est pas fiancée, la saisit et couche avec elle, pris sur le fait,29 l’homme qui a couché avec elle donnera au père de la jeune fille 50 pièces d’argent ; elle sera sa femme, puisqu’il a usé d’elle, et il ne pourra jamais la répudier.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :