Deutéronome 25,1-4

Lorsque des hommes auront une contestation, ils iront en justice pour qu'on prononce entre eux : on donnera raison à qui a raison et tort à qui a tort.2 Si celui qui a tort mérite des coups, le juge le fera étendre à terre en sa présence, et frapper d'un nombre de coups proportionnel à ses torts.3 Il pourra lui infliger 40 coups, mais pas davantage, de peur qu'en frappant davantage la meurtrissure ne soit grave et que ton frère ne soit avili à tes yeux.4 Tu ne muselleras pas le boeuf quand il foule le grain.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :