Archive for the Uncategorized Category

Ezéchiel 29,1-21

Posted in Uncategorized with tags on 24 février 2014 by JL

01 La dixième année de la première déportation, le dixième mois, le douze du mois, la parole du Seigneur me fut adressée :

02 « Fils d’homme, dirige ton regard vers Pharaon, roi d’Égypte, et prophétise contre lui et contre l’Égypte tout entière.

03 Parle. Tu diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Me voici contre toi, Pharaon, roi d’Égypte, grand dragon tapi parmi les bras du Nil ; tu as dit : il est à moi, le Nil, c’est moi qui l’ai fait.

04 Je mettrai des crochets à tes mâchoires, je collerai à tes écailles les poissons de tes Nils ; je te tirerai hors de tes Nils, et tous les poissons de tes Nils colleront à tes écailles.

05 Je te rejetterai dans le désert, toi et tous les poissons de tes Nils. Tu retomberas en plein champ, tu ne seras ni ramassé ni recueilli. Je te donnerai en pâture aux bêtes de la terre et aux oiseaux du ciel.

06 Alors tous les habitants de l’Égypte sauront que Je suis le Seigneur. Ils furent un appui de roseau pour la maison d’Israël :

07 lorsqu’on te saisissait, Pharaon, tu te brisais dans la main, tu transperçais toute la main ; pour ceux qui s’appuyaient sur toi, tu te cassais, tu faisais défaillir leurs reins.

08 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Je fais venir sur toi l’épée ; je retrancherai de toi hommes et bêtes.

09 Le pays d’Égypte deviendra désolation et ruines. Alors on saura que Je suis le Seigneur. Parce que Pharaon a dit : “Le Nil est à moi, c’est moi qui l’ai fait”,

10 eh bien, me voici contre toi et contre tes Nils : je ferai du pays d’Égypte des ruines et une désolation, de Migdol à Assouan et jusqu’à la frontière de l’Éthiopie.

11 Le pied des hommes n’y passera pas ; le pied des bêtes n’y passera pas. Le pays restera inhabité durant quarante ans.

12 Je ferai du pays d’Égypte une désolation au milieu de pays dévastés ; au milieu de villes en ruine, ses villes seront une désolation, durant quarante ans. Et je vais disperser les Égyptiens parmi les nations, les disséminer parmi les pays.

13 Mais – ainsi parle le Seigneur Dieu – au bout de quarante ans, je rassemblerai les Égyptiens d’entre les peuples où ils auront été dispersés.

14 Je changerai la destinée des Égyptiens ; je les ferai revenir au pays de Patros, leur pays d’origine. Ils formeront un royaume modeste.

15 Il sera plus modeste que les autres royaumes ; il ne s’élèvera plus au-dessus des nations. Je l’amoindrirai pour qu’il ne domine plus les nations.

16 Il n’offrira plus à la maison d’Israël une sécurité qui la poussait à pécher en se tournant vers l’Égypte. Alors on saura que Je suis le Seigneur Dieu. »

17 La vingt-septième année de la première déportation, le premier mois, le premier du mois, la parole du Seigneur me fut adressée :

18 « Fils d’homme, Nabucodonosor, roi de Babylone, a engagé son armée dans un grand effort contre Tyr : tous les crânes sont pelés, toutes les épaules écorchées, mais ni lui ni son armée n’ont retiré aucun salaire de Tyr pour l’effort qu’ils ont engagé contre la ville.

19 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Je vais donner le pays d’Égypte à Nabucodonosor, roi de Babylone ; il enlèvera ses richesses, prendra son butin, la pillera complètement. L’Égypte servira de salaire à son armée.

20 En compensation de l’effort qu’il a fourni, je lui donne le pays d’Égypte, parce que lui et son armée ont travaillé pour moi – oracle du Seigneur Dieu.

21 En ce jour, je ferai grandir la puissance de la maison d’Israël ; quant à toi, fils d’homme, je te donnerai d’ouvrir la bouche au milieu d’eux. Alors ils sauront que Je suis le Seigneur. »

Publicités

Ezéchiel 19,1-14

Posted in Uncategorized with tags on 21 février 2014 by JL

01 « Et toi, entonne une complainte sur les princes d’Israël.

02 Tu diras : Ta mère ? Une lionne, parmi les lions ; couchée au milieu des lionceaux, elle nourrissait ses petits.

03 Elle éleva un de ses petits qui devint un jeune lion ; il apprit à déchirer sa proie, il dévora des hommes.

04 Des nations en entendirent parler, il fut pris dans leur fosse ; avec des crochets, on l’emmena au pays d’Égypte.

05 Alors la lionne vit son attente déçue, sans espoir ; elle prit un autre de ses petits, et en fit un jeune lion.

06 Il rôdait parmi les lions, devenu un jeune lion ; il apprit à déchirer sa proie, il dévora des hommes.

07 Il démolit leurs palais, il détruisit leurs villes ; le pays, avec ce qu’il contient, fut terrorisé au bruit de son rugissement.

08 On dressa contre lui des nations d’alentour, venues de leurs provinces ; elles étendirent sur lui leur filet, il fut pris dans leur fosse.

09 Avec des crochets ils le mirent en cage, ils le menèrent au roi de Babylone, ils le menèrent en lieu sûr, pour qu’on n’entende plus sa voix sur les montagnes d’Israël.

10 Ta mère était comme une vigne plantée au bord des eaux. Elle était féconde et touffue, car les eaux étaient abondantes.

11 Elle eut des tiges vigoureuses qui devinrent des sceptres royaux ; elle grandit en taille et s’éleva au milieu des branchages ; on l’admira pour sa hauteur et le grand nombre de ses pampres.

12 Mais elle a été arrachée avec fureur et jetée à terre ; le vent d’est a desséché son fruit ; elle a été brisée, ses tiges vigoureuses ont séché, le feu les a dévorées.

13 Et maintenant, elle est plantée au désert, dans un pays de soif et d’aridité.

14 Un feu est sorti de ses tiges, il a dévoré ses sarments et ses fruits. Plus de tiges vigoureuses, plus de sceptre royal ! » Ce chant est une complainte, qu’il serve de complainte !

Jérémie 41,1-18

Posted in Uncategorized with tags on 16 février 2014 by JL

01 Mais le septième mois, Ismaël, fils de Netanya, fils d’Élishama, qui était de sang royal, se rendit, avec les grands officiers du roi et dix hommes, auprès de Godolias, fils d’Ahiqam, à Mispa. Et là, à Mispa, ils prirent un repas ensemble.

02 Alors Ismaël, fils de Netanya, se leva avec les dix hommes qui l’accompagnaient, et ils frappèrent de l’épée Godolias, fils d’Ahiqam, fils de Shafane. Ils firent mourir celui que le roi de Babylone avait établi gouverneur du pays.

03 Et Ismaël frappa à mort tous les Judéens qui étaient avec Godolias à Mispa, et les Chaldéens qui se trouvaient là – des hommes de guerre.

04 Le deuxième jour après le meurtre de Godolias, alors que personne encore ne savait rien,

05 arrivèrent des hommes venant de Sichem, de Silo et de Samarie. Au nombre de quatre-vingts, la barbe rasée, les vêtements déchirés, le corps marqué d’incisions, ils portaient des offrandes et de l’encens pour la maison du Seigneur.

06 Ismaël, fils de Netanya, sortit de Mispa à leur rencontre. Il avançait en pleurant et leur dit au moment où il les rejoignait : « Venez chez Godolias, fils d’Ahiqam ! »

07 Mais quand ils arrivèrent au milieu de la ville, Ismaël, fils de Netanya, les égorgea, aidé de ses hommes, et les jeta au fond de la citerne.

08 Il se trouva cependant, parmi eux, dix hommes qui dirent à Ismaël : « Ne nous fais pas mourir ! Nous avons dans les champs des provisions cachées : du blé, de l’orge, de l’huile et du miel. » Alors, Ismaël renonça à les faire mourir avec leurs frères.

09 La citerne, où Ismaël avait jeté tous les cadavres des hommes qu’il avait frappés à mort, était la grande citerne faite par le roi Asa quand il luttait contre Basha, roi d’Israël. Celle-là, Ismaël, fils de Netanyahou, la remplit de ses victimes.

10 Puis Ismaël emmena captif tout le reste du peuple qui était à Mispa : les filles du roi avec tous ceux du peuple qui restaient à Mispa et que Nabouzardane, commandant de la garde, avait confiés à Godolias fils d’Ahiqam. Ismaël fils de Netanya, les emmenant captifs, se mit en route pour passer chez les fils d’Ammone.

11 Lorsque Yohanane, fils de Qaréah, et tous les officiers de l’armée qui se trouvaient avec lui apprirent tout le mal qu’avait fait Ismaël fils de Netanya,

12 ils rassemblèrent tous leurs hommes et partirent en guerre contre Ismaël fils de Netanya. Ils le trouvèrent aux Grandes-Eaux de Gabaon.

13 À la vue de Yohanane, fils de Qaréah, et de tous les officiers qui l’accompagnaient, tous ceux du peuple qui étaient avec Ismaël furent saisis de joie.

14 Faisant volte-face, tous ceux qu’Ismaël avait emmenés captifs depuis Mispa se retournèrent et s’en allèrent vers Yohanane fils de Qaréah.

15 Quant à Ismaël fils de Netanya, il échappa à Yohanane avec huit de ses hommes et s’en alla chez les fils d’Ammone.

16 Alors Yohanane, fils de Qaréah, et tous les officiers de l’armée qui l’accompagnaient, rassemblèrent tout le reste du peuple ramené de Mispa d’auprès d’Ismaël fils de Netanya, après que celui-ci eut frappé à mort Godolias fils d’Ahiqam ; ils rassemblèrent hommes de guerre, femmes, enfants et dignitaires, ramenés de Gabaon.

17 Ils se mirent en route et s’arrêtèrent au campement de Kimham, à côté de Bethléem, pour gagner ensuite l’Égypte.

18 En effet, ils avaient peur des Chaldéens, depuis qu’Ismaël, fils de Netanya, avait frappé à mort Godolias fils d’Ahiqam, établi gouverneur du pays par le roi de Babylone.

 

Jérémie 38,1-28

Posted in Uncategorized with tags on 15 février 2014 by JL

01 Shefatya, fils de Mattane, Guedalyahou, fils de Pashehour, Youkal, fils de Shèlèmyahou, et Pashehour, fils de Malkiya, entendirent les paroles que Jérémie adressait à tout le peuple :

02 « Ainsi parle le Seigneur : Qui restera dans cette ville mourra par l’épée, la famine ou la peste. Mais qui en sortira pour se rendre aux Chaldéens, celui-là vivra : il aura la vie sauve, comme part de butin ; il vivra.

03 Ainsi parle le Seigneur : Cette ville sera bel et bien livrée aux mains de l’armée du roi de Babylone, qui la prendra. »

04 Alors les princes dirent au roi Sédécias : « Que cet homme soit mis à mort : en parlant comme il le fait, il démoralise tout ce qui reste de combattant dans la ville, et toute la population. Ce n’est pas le bonheur du peuple qu’il cherche, mais son malheur. »

05 Le roi Sédécias répondit : « Il est entre vos mains, et le roi ne peut rien contre vous ! »

06 Alors ils se saisirent de Jérémie et le jetèrent dans la citerne de Melkias, fils du roi, dans la cour de garde. On le descendit avec des cordes. Dans cette citerne il n’y avait pas d’eau, mais de la boue, et Jérémie enfonça dans la boue.

07 Ébed-Mélek l’Éthiopien, dignitaire de la maison du roi, apprit qu’on avait mis Jérémie dans la citerne. Comme le roi siégeait à la porte de Benjamin,

08 Ébed-Mélek sortit de la maison du roi et vint lui dire :

09 « Monseigneur le roi, ce que ces gens-là ont fait au prophète Jérémie, c’est mal ! Ils l’ont jeté dans la citerne, il va y mourir de faim car on n’a plus de pain dans la ville ! »

10 Alors le roi donna cet ordre à Ébed-Mélek l’Éthiopien : « Prends trente hommes avec toi, et fais remonter de la citerne le prophète Jérémie avant qu’il ne meure. »

11 Ébed-Mélek prit les hommes avec lui et entra dans la maison du roi, au sous-sol de la réserve. Il s’y procura de vieux chiffons usés et déchirés qu’il fit passer à Jérémie, dans la citerne, au moyen de cordes.

12 Ébed-Mélek l’Éthiopien dit à Jérémie : « Mets donc ces vieux chiffons sous tes aisselles, par-dessous les cordes ! » C’est ce que fit Jérémie.

13 Alors, ils tirèrent Jérémie avec les cordes et le firent remonter de la citerne. Et Jérémie demeura dans la cour de garde.

14 Le roi Sédécias envoya chercher le prophète Jérémie et le fit venir auprès de lui, à la troisième entrée de la maison du Seigneur. Le roi dit à Jérémie : « J’ai à te demander une parole ; ne me la cache pas ! »

15 Jérémie répondit à Sédécias : « Si je te révèle quelque chose, ne me feras-tu pas mourir ? Et si je te donne un conseil, tu ne m’écouteras pas ! »

16 Alors le roi Sédécias fit en secret ce serment à Jérémie : « Par le Seigneur vivant qui nous a donné cette vie, je ne te ferai pas mourir, et je ne te livrerai pas aux mains de ces gens qui en veulent à ta vie. »

17 Jérémie dit à Sédécias : « Ainsi parle le Seigneur, Dieu de l’univers, Dieu d’Israël : Si tu sors pour te rendre aux officiers du roi de Babylone, tu auras la vie sauve, et cette ville ne sera pas incendiée. Vous vivrez, toi et ceux de ta maison.

18 Mais si tu ne sors pas pour te rendre aux officiers du roi de Babylone, cette ville sera livrée aux mains des Chaldéens qui l’incendieront ; et toi, tu n’échapperas pas à leurs mains. »

19 Le roi Sédécias dit à Jérémie : « Moi, je redoute les Judéens qui sont passés aux Chaldéens. Ils pourraient me livrer à eux et se jouer de moi. »

20 Jérémie répondit : « Ils ne te livreront pas. Écoute donc la voix du Seigneur qui s’adresse à toi quand je te parle, et tout ira bien pour toi, tu auras la vie sauve.

21 Mais si tu refuses de te rendre, voici ce que le Seigneur m’a montré :

22 Toutes les femmes qui sont restées dans la maison du roi de Juda, on les conduit aux officiers du roi de Babylone. Et elles te disent : “Ils t’ont séduit, ils ont gagné, tes bons amis ! Ton pied enfonce dans le bourbier, eux sont partis !”

23 Toutes tes femmes et tes fils, on les conduit aux Chaldéens, et toi, tu n’échappes pas à leurs mains : tu es saisi par les mains du roi de Babylone, et cette ville est incendiée. »

24 Sédécias dit à Jérémie : « Que personne ne sache rien de ces paroles, sinon tu en mourrais.

25 Mais si les princes apprennent que j’ai parlé avec toi, s’ils viennent te trouver en disant : “Rapporte-nous les paroles échangées entre toi et le roi, ne nous cache rien, sinon nous te ferons mourir !”,

26 tu leur diras : “J’ai adressé au roi cette supplication : Ne me fais pas retourner chez Jonathan pour y mourir !” »

27 De fait, tous les princes vinrent trouver Jérémie pour le questionner. Et il leur rapporta l’entretien dans les termes mêmes que le roi lui avait indiqués. Alors, sans insister ils le laissèrent, et la parole de l’oracle ne fut pas divulguée.

28 Et Jérémie demeura dans la cour de garde jusqu’au jour où Jérusalem fut prise ; il y était encore quand Jérusalem fut prise.

Jérémie 37,1-21

Posted in Uncategorized with tags on 15 février 2014 by JL

01 Le roi Sédécias, fils de Josias, régna à la place de Konias, fils de Joakim ; c’est lui, en effet, que Nabucodonosor, roi de Babylone, avait établi roi sur le pays de Juda.

02 Cependant, ni lui, ni ses serviteurs, ni les gens du pays n’écoutaient les paroles que le Seigneur leur adressait par l’intermédiaire du prophète Jérémie.

03 Le roi Sédécias envoya Yehoucal, fils de Shèlèmya, et le prêtre Sophonie, fils de Maaséya, dire au prophète Jérémie : « De grâce, intercède pour nous auprès du Seigneur notre Dieu ! »

04 Jérémie allait et venait au milieu du peuple : on ne l’avait pas encore mis en prison.

05 L’armée de Pharaon était sortie d’Égypte et les Chaldéens qui assiégeaient Jérusalem, en apprenant cette nouvelle, avaient levé le siège de Jérusalem.

06 Alors la parole du Seigneur fut adressée au prophète Jérémie :

07 « Ainsi parle le Seigneur, le Dieu d’Israël : Voici ce que vous direz au roi de Juda qui vous envoie vers moi pour me consulter : L’armée de Pharaon, qui est sortie pour vous porter secours, va retourner dans son pays d’Égypte.

08 Les Chaldéens reviendront attaquer cette ville, ils la prendront et l’incendieront.

09 Ainsi parle le Seigneur : Ne vous abusez pas vous-mêmes en disant : “Les Chaldéens vont s’en aller de chez nous, pour de bon !” Car ils ne s’en iront pas.

10 Et même si vous battiez toute l’armée des Chaldéens en guerre contre vous, au point qu’il n’en reste plus que des blessés graves, chacun d’eux se redresserait dans sa tente et viendrait incendier cette ville. »

11 Or, tandis que l’armée des Chaldéens levait le siège de Jérusalem à cause de l’armée de Pharaon,

12 Jérémie sortait de Jérusalem pour aller au pays de Benjamin toucher sa part d’héritage au milieu des siens.

13 Comme il était à la porte de Benjamin, il y rencontra un certain Yiriyah, fils de Shèlèmya, fils de Hananya, chef du poste de garde, qui se saisit du prophète Jérémie en lui disant : « Voilà que tu te rends chez les Chaldéens ! »

14 Jérémie lui répondit : « C’est faux ! Je ne me rends pas aux Chaldéens ! » Mais Yiriyah ne l’écouta pas, il se saisit de Jérémie et le conduisit auprès des princes.

15 Les princes s’emportèrent contre Jérémie, le frappèrent et le mirent en détention dans la maison du scribe Jonathan, transformée en prison.

16 Ainsi Jérémie se retrouva-t-il dans un cachot, sous les voûtes. Et Jérémie demeura là, de nombreux jours.

17 C’est alors que le roi Sédécias l’envoya chercher ; il le questionna en cachette dans sa maison et lui demanda : « Y a-t-il une parole venant du Seigneur ? » Jérémie lui répondit : « Il y en a une ! » Et il lui dit : « Tu seras livré aux mains du roi de Babylone. »

18 Puis Jérémie dit au roi Sédécias : « En quoi ai-je péché contre toi, contre tes serviteurs et contre ce peuple, pour que vous m’ayez mis en prison ?

19 Où sont-ils vos prophètes qui prophétisaient : “Le roi de Babylone ne viendra pas contre vous ni contre ce pays” ?

20 Mais maintenant, écoute, je t’en prie, monseigneur le roi ! Laisse-toi toucher par ma supplication : ne me fais pas retourner à la maison du scribe Jonathan ; que je n’y meure pas ! »

21 Alors le roi Sédécias ordonna que Jérémie soit consigné dans la cour de garde et qu’on lui donne chaque jour une couronne de pain, de la rue des Boulangers, jusqu’à ce que tout le pain de la ville soit épuisé. Et Jérémie demeura dans la cour de garde.

 

Isaïe 37,1-38

Posted in ange (chérubins), attributs et noms divins, bonté divine (amour de Dieu), créateur (création), Jérusalem (Sion), maison (demeures) du Seigneur, orgueil (se glorifier), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), petit reste (rescapé), porter du fruit, Uncategorized with tags on 8 février 2014 by JL

01 Quand le roi Ézékias entendit cela, il déchira ses vêtements, se couvrit d’une toile à sac et se rendit à la Maison du Seigneur.

02 Et il envoya le maître du palais Éliakim, le secrétaire Shebna et les plus anciens des prêtres, couverts de toile à sac, vers Isaïe le prophète, fils d’Amots.

03 Ils lui dirent : « Ainsi parle Ézékias : Jour d’angoisse, de châtiment et de honte, que ce jour-ci ! Car des fils arrivent à terme, et la force manque pour enfanter.

04 Peut-être le Seigneur ton Dieu entendra-t-il les paroles du grand échanson, lui que le roi d’Assour, son seigneur, a envoyé pour insulter le Dieu vivant. Peut-être le punira-t-il pour les paroles que le Seigneur ton Dieu aura entendues. Fais monter une prière en faveur du reste qui subsiste. »

05 Les serviteurs du roi Ézékias se rendirent auprès d’Isaïe,

06 qui leur dit : « Vous parlerez ainsi à votre maître : Ainsi parle le Seigneur : Ne crains pas les paroles que tu as entendues, les insultes proférées contre moi par les valets du roi d’Assour.

07 Voici que, sur une nouvelle qu’il apprendra, je vais lui inspirer de retourner dans son pays et, dans son pays, je le ferai tomber par l’épée. »

08 Le grand échanson s’en retourna. Ayant appris que le roi d’Assour avait quitté la ville de Lakish, il le trouva qui attaquait la ville de Libna.

09 Le roi d’Assour avait appris cette nouvelle, au sujet de Tirhaqa, roi d’Éthiopie : « Il s’est mis en campagne pour passer à l’attaque contre toi. » Quand le roi d’Assour l’apprit, il envoya des messagers dire à Ézékias :

10 « Vous parlerez à Ézékias, roi de Juda, en ces termes : Ne te laisse pas tromper par ton Dieu, en qui tu mets ta confiance, et ne dis pas : “Jérusalem ne sera pas livrée aux mains du roi d’Assour !”

11 Tu sais bien ce que les rois d’Assour ont fait à tous les pays : ils les ont voués à l’anathème. Et toi seul, tu serais délivré ?

12 Les dieux des nations les ont-ils délivrées, elles que mes pères ont fait détruire : Gozane, Harrane, Récef, et les gens d’Éden qui sont à Telassar ?

13 Où sont le roi de Hamath, le roi d’Arpad, le roi de Lahir, de Sefarwaïm, de Héna et de Iwwa ? »

14 Ézékias prit la lettre de la main des messagers ; il la lut. Puis il monta à la Maison du Seigneur, déplia la lettre devant le Seigneur,

15 et le pria en disant :

16 « Seigneur de l’univers, Dieu d’Israël, toi qui sièges sur les Kéroubim, tu es le seul Dieu de tous les royaumes de la terre, c’est toi qui as fait le ciel et la terre.

17 Prête l’oreille, Seigneur, et entends, ouvre les yeux, Seigneur, et vois ! Écoute le message envoyé par Sennakérib pour insulter le Dieu vivant.

18 Il est vrai, Seigneur, que les rois d’Assour ont ravagé tous les pays et leur territoire,

19 et brûlé leurs dieux : en réalité, ce n’étaient pas des dieux, mais un ouvrage de mains d’hommes, fait avec du bois et de la pierre ; c’est pourquoi ils ont pu les faire disparaître.

20 Maintenant, Seigneur notre Dieu, sauve-nous de la main de Sennakérib, et tous les royaumes de la terre sauront que tu es Seigneur, toi le seul ! »

21 Alors le prophète Isaïe, fils d’Amots, envoya dire à Ézékias : « Ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël : Tu m’as adressé une prière au sujet de Sennakérib, roi d’Assour.

22 Voici la parole que le Seigneur a prononcée contre lui : Elle te méprise, elle te nargue, la vierge, la fille de Sion. Elle hoche la tête pour se moquer de toi, la fille de Jérusalem.

23 Qui as-tu insulté, outragé, contre qui as-tu élevé la voix ? Sur qui, avec hauteur, as-tu porté les yeux ? Sur le Saint d’Israël !

24 Par tes serviteurs tu as insulté mon Seigneur. Tu as dit : “Avec mes nombreux chars, moi, j’ai gravi le sommet des montagnes, les cimes du Liban ; j’ai abattu ses cèdres les plus fiers, ses cyprès les plus beaux ; j’ai atteint sa plus lointaine hauteur, son parc forestier.

25 Moi, j’ai creusé, et j’ai bu des eaux étrangères, j’ai asséché sous mes pas tous les canaux de l’Égypte.”

26 N’entends-tu pas ? Depuis longtemps j’avais fait ce projet, depuis les temps anciens je l’ai formé ; maintenant je le réalise. Toi, tu étais destiné à réduire en tas de ruines les villes fortifiées.

27 Leurs habitants ont la main trop courte, ils sont effrayés, confondus ; ils ressemblent à l’herbe des champs, à la verdure des prés, à l’herbe des toits, et aux cultures avant qu’elles aient levé.

28 Mais je sais quand tu t’assieds, quand tu sors et quand tu rentres, quand tu t’emportes contre moi.

29 Parce que tu t’es emporté contre moi, que tes insolences sont montées à mes oreilles, je passerai un crochet à ton nez, un mors à ta bouche ; je te ferai retourner par le chemin par lequel tu es venu.

30 Voici pour toi un signe, Ézékias : Cette année on mangera le grain tombé, l’an prochain, ce qui aura poussé tout seul ; mais la troisième année, semez et moissonnez, plantez des vignes et mangez-en le fruit.

31 Le reste, survivant de la maison de Juda, fera de nouveau des racines par en bas, et par en haut donnera des fruits.

32 Oui, un reste sortira de Jérusalem, et des survivants, de la montagne de Sion. Il fera cela, l’amour jaloux du Seigneur de l’univers !

33 Et voici ce que dit le Seigneur au sujet du roi d’Assour : Il n’entrera pas dans cette ville, il ne lui lancera pas une seule flèche, il ne lui opposera pas un seul bouclier, il n’élèvera pas un seul remblai :

34 il retournera par le chemin par lequel il est venu. Non, il n’entrera pas dans cette ville, – oracle du Seigneur.

35 Je protégerai cette ville, je la sauverai à cause de moi-même et de David mon serviteur. »

36 L’ange du Seigneur sortit et frappa cent quatre-vingt-cinq mille hommes dans le camp assyrien. Le matin, quand on se leva, ce n’était que des cadavres.

37 Sennakérib, roi d’Assour, plia bagage et s’en alla. Il revint à Ninive et y demeura.

38 Or, comme il se prosternait dans la maison de Nisrok, son dieu, ses fils Adrammélek et Sarécèr le frappèrent de l’épée et s’enfuirent au pays d’Ararat. Son fils Asarhaddone régna à sa place.

Isaïe 18,1-7

Posted in Uncategorized with tags on 6 février 2014 by JL

01 Malheureux, le pays des bruissements d’ailes, au-delà des fleuves d’Éthiopie :

02 il envoie par mer des ambassades dans des barques de papyrus à la surface des eaux. Partez, rapides messagers, vers une race élancée, à la peau luisante, peuple redouté ici et là-bas, nation barbare et tyrannique, où des cours d’eau sillonnent la terre.

03 Vous tous, habitants du monde, vous qui peuplez la terre, quand l’étendard sera levé sur les montagnes, regardez ! quand sonnera le cor, écoutez !

04 Car le Seigneur m’a déclaré : Je demeure tranquille ; là où je me tiens, je regarde dans la chaleur éblouissante du plein midi, comme un nuage de rosée dans la chaleur de la récolte.

05 Avant la récolte, quand la floraison s’achève et que la fleur se change en fruits mûrissants, on coupe les branches à la serpe, on enlève et jette les rameaux.

06 Tout sera abandonné aux rapaces des montagnes et aux bêtes du pays : les rapaces y passeront l’été, et toutes les bêtes du pays, l’hiver.

07 C’est alors qu’un présent sera porté au Seigneur de l’univers par le peuple élancé, à la peau luisante, peuple redouté ici et là-bas, nation barbare et tyrannique, où des cours d’eau sillonnent la terre ; ce présent sera porté au lieu où réside le nom du Seigneur, Dieu de l’univers : la montagne de Sion.