2 Rois 6,8-23

Le roi d'Aram était en guerre avec Israël. Il tint conseil avec ses officiers et dit : « Vous ferez une descente contre telle place. »9 Elisée envoya dire au roi d'Israël : « Sois sur tes gardes pour cette place, car les Araméens y descendent »,10 et le roi d'Israël envoya des hommes à la place qu'Elisée lui avait dite. Il l'avertissait et le roi se tenait sur ses gardes, et cela pas rien qu'une ou deux fois.11 Le coeur du roi d'Aram fut troublé par cette affaire, il convoqua ses officiers et leur demanda : « Ne m'apprendrez-vous pas qui nous trahit auprès du roi d'Israël ? « 12 L'un de ses officiers répondit : « Non, Monseigneur le roi ; c'est Elisée, le prophète d'Israël, qui révèle au roi d'Israël les paroles que tu prononces dans ta chambre à coucher. »13 Il dit : « Allez, voyez où il est, et j'enverrai le saisir. » On lui fit ce rapport : « Voici qu'il est à Dotân. »14 Alors le roi envoya là-bas des chevaux, des chars et une forte troupe, qui arrivèrent de nuit et cernèrent la ville.15 Le lendemain, Elisée se leva de bon matin et sortit. Et voilà qu'une troupe entourait la ville avec des chevaux et des chars ! Son serviteur lui dit : « Ah ! Monseigneur, comment allons-nous faire ? « 16 Mais il répondit : « N'aie pas peur, car il y en a plus avec nous qu'avec eux. »17 Et Elisée fit cette prière : « Yahvé, daigne ouvrir ses yeux pour qu'il voie !  » Yahvé ouvrit les yeux du serviteur et il vit : voilà que la montagne était couverte de chevaux et de chars de feu autour d'Elisée !18 Comme les Araméens descendaient vers lui, Elisée pria ainsi Yahvé : « Daigne frapper ces gens de berlue », et il les frappa de berlue, selon la parole d'Elisée.19 Alors Elisée leur dit : « Ce n'est pas le chemin, et ce n'est pas la ville. Suivez-moi, je vous conduirai vers l'homme que vous cherchez. » Mais il les conduisit à Samarie.20 A leur entrée dans Samarie, Elisée dit : « Yahvé ouvre les yeux de ces gens et qu'ils voient. » Yahvé ouvrit leurs yeux et ils virent : voilà qu'ils étaient au milieu de Samarie !21 Le roi d'Israël, en les voyant, dit à Elisée : « Faut-il les tuer, mon père ? « 22 Mais il répondit : « Ne les tue pas. Ceux même que ton épée et ton arc ont fait captifs, les mets-tu à mort ? Offre-leur du pain et de l'eau pour qu'ils mangent et qu'ils boivent, et qu'ils aillent chez leur maître. »23 Le roi leur servit un grand festin ; après qu'ils eurent mangé et bu, il les congédia et ils partirent chez leur maître. Les bandes araméennes ne revinrent plus sur le territoire d'Israël.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :