Archive pour Rois 2

2 Rois 25,27-30

Posted in Uncategorized with tags on 6 novembre 2013 by JL

En la trente-septième année de la déportation de Joiakîn, roi de Juda, au douzième mois, le 27 du mois, Evil-Mérodak, roi de Babylone, en l'année de son avènement, fit grâce à Joiakîn, roi de Juda, et le tira de prison.28 Il lui parla avec faveur et lui accorda un siège supérieur à ceux des autres rois qui étaient avec lui à Babylone.29 Joiakîn quitta ses vêtements de captif et mangea toujours à la table du roi, sa vie durant.30 Son entretien fut assuré constamment par le roi, jour après jour, sa vie durant.

Publicités

2 Rois 25,1-26

Posted in déportation (captif, exil), péché mortel, remparts (murailles), temple (sanctuaire) with tags on 6 novembre 2013 by JL

En la neuvième année de son règne, au dixième mois, le dix du mois, Nabuchodonosor, roi de Babylone, vint attaquer Jérusalem avec toute son armée, il campa devant la ville et la cerna d'un retranchement.2 La ville fut investie jusqu'à la onzième année de Sédécias.3 Au quatrième mois, le neuf du mois, alors que la famine sévissait dans la ville et que la population n'avait plus rien à manger,4 une brèche fut faite au rempart de la ville. Alors le roi s'échappa de nuit avec tous les hommes de guerre par la porte entre les deux murs, qui est près du jardin du roi — les Chaldéens cernaient la ville — et il prit le chemin de la Araba.5 Les troupes chaldéennes poursuivirent le roi et l'atteignirent dans les plaines de Jéricho, où tous ses soldats se dispersèrent loin de lui.6 Les Chaldéens s'emparèrent du roi et le menèrent à Ribla auprès du roi de Babylone, qui le fit passer en jugement.7 Il fit égorger les fils de Sédécias sous ses yeux, puis il creva les yeux de Sédécias, le mit aux fers et l'emmena à Babylone.8 Au cinquième mois, le sept du mois — c'était en la dix-neuvième année de Nabuchodonosor, roi de Babylone –, Nebuzaradân, commandant de la garde, officier du roi de Babylone, fit son entrée à Jérusalem.9 Il incendia le Temple de Yahvé, le palais royal et toutes les maisons de Jérusalem.10 Les troupes chaldéennes qui étaient avec le commandant de la garde abattirent les remparts qui entouraient Jérusalem.11 Nebuzaradân, commandant de la garde, déporta le reste de la population laissée dans la ville, les transfuges qui avaient passé au roi de Babylone et le reste de la foule.12 Du petit peuple du pays, le commandant de la garde laissa une partie, comme vignerons et comme laboureurs.13 Les Chaldéens brisèrent les colonnes de bronze du Temple de Yahvé, les bases roulantes et la Mer de bronze qui étaient dans le Temple de Yahvé, et ils en emportèrent le bronze à Babylone.14 Ils prirent aussi les vases à cendres, les pelles, les couteaux, les navettes et tous les ustensiles de bronze qui servaient au culte.15 Le commandant de la garde prit les encensoirs et les coupes d'aspersion, tout ce qui était en or et tout ce qui était en argent.16 Quant aux deux colonnes, à la Mer unique et aux bases roulantes, que Salomon avait fabriquées pour le Temple de Yahvé, on ne pouvait évaluer ce que pesait le bronze de tous ces objets.17 La hauteur d'une colonne était de dix-huit coudées, elle avait un chapiteau de bronze et la hauteur du chapiteau était de cinq coudées ; il y avait un treillis et des grenades autour du chapiteau, le tout en bronze. De même pour la seconde colonne.18 Le commandant de la garde fit prisonnier Seraya, le prêtre en chef, Cephanyahu, le prêtre en second, et les trois gardiens du seuil.19 De la ville, il fit prisonniers un eunuque, préposé aux hommes de guerre, cinq des familiers du roi, qui furent trouvés dans la ville, le secrétaire du chef de l'armée, chargé de la conscription, et 60 hommes du pays, qui furent trouvés dans la ville.20 Nebuzaradân, commandant de la garde, les prit et les mena auprès du roi de Babylone à Ribla,21 et le roi de Babylone les fit mettre à mort à Ribla, au pays de Hamat. Ainsi Juda fut déporté loin de sa terre.22 Quant à la population qui était restée dans le pays de Juda et qu'avait laissée Nabuchodonosor, roi de Babylone, celui-ci lui préposa Godolias fils d'Ahiqam fils de Shaphân.23 Tous les officiers des troupes et leurs hommes apprirent que le roi de Babylone avait institué Godolias gouverneur et ils vinrent auprès de lui à Miçpa : Yishmaël fils de Netanya, Yohanân fils de Qaréah, Seraya fils de Tanhumèt, le Netophatite, Yaazanyahu, le Maakatite, eux et leurs hommes.24 Godolias leur fit un serment, à eux et à leurs hommes, et leur dit : « Ne craignez rien des Chaldéens, demeurez dans le pays, servez le roi de Babylone et vous vous en trouverez bien. »25 Mais, au septième mois, Yishmaël fils de Netanya fils d'Elishama, qui était de race royale, et dix hommes avec lui, vinrent frapper à mort Godolias, ainsi que les Judéens et les Chaldéens qui étaient avec lui à Miçpa.26 Alors tout le peuple, du plus petit au plus grand, et les chefs des troupes partirent et allèrent en Egypte, parce qu'ils eurent peur des Chaldéens.

2 Rois 24,1-20

Posted in colère de Dieu, déportation (captif, exil), ministère, péché mortel, prophétie (oracle), sang, temple (sanctuaire) with tags on 6 novembre 2013 by JL

De son temps, Nabuchodonosor, roi de Babylone, fit campagne, et Joiaqim lui fut soumis pendant trois ans puis se révolta de nouveau contre lui.2 Celui-ci envoya sur lui les bandes des Chaldéens, celles des Araméens, celles des Moabites, celles des Ammonites, il les envoya sur Juda pour le détruire, conformément à la parole que Yahvé avait prononcée par le ministère de ses serviteurs les prophètes.3 Cela arriva à Juda uniquement à cause de la colère de Yahvé, qui voulait l’écarter de devant sa face, pour les péchés de Manassé, pour tout ce qu’avait fait celui-ci4 et aussi pour le sang innocent qu’il avait répandu, inondant Jérusalem de sang innocent. Yahvé ne voulut pas pardonner.5 Le reste de l’histoire de Joiaqim et tout ce qu’il a fait, cela n’est-il pas écrit au livre des Annales des rois de Juda ?6 Joiaqim se coucha avec ses pères et Joiakîn son fils régna à sa place.7 Le roi d’Egypte ne sortit plus de son pays, car le roi de Babylone avait conquis, depuis le Torrent d’Egypte jusqu’au fleuve de l’Euphrate, tout ce qui appartenait au roi d’Egypte.8 Joiakîn avait dix-huit ans à son avènement et il régna trois mois à Jérusalem ; sa mère s’appelait Nehushta, fille d’Elnatân, et était de Jérusalem.9 Il fit ce qui déplaît à Yahvé, tout comme avait fait son père.10 En ce temps-là, les officiers de Nabuchodonosor, roi de Babylone, marchèrent contre Jérusalem et la ville fut investie.11 Nabuchodonosor, roi de Babylone, vint lui-même attaquer la ville, pendant que ses officiers l’assiégeaient.12 Alors Joiakîn, roi de Juda, se rendit au roi de Babylone, lui, sa mère, ses officiers, ses dignitaires et ses eunuques, et le roi de Babylone les fit prisonniers ; c’était en la huitième année de son règne.13 Celui-ci emporta tous les trésors du Temple de Yahvé et les trésors du palais royal et il brisa tous les objets d’or que Salomon, roi d’Israël, avait fabriqués pour le sanctuaire de Yahvé, comme l’avait annoncé Yahvé.14 Il emmena en exil tout Jérusalem, tous les dignitaires et tous les notables, soit 10.000 exilés, et tous les forgerons et serruriers ; seule fut laissée la plus pauvre population du pays.15 Il déporta Joiakîn à Babylone ; de même la mère du roi, les femmes du roi, ses eunuques, les nobles du pays, il les fit partir en exil de Jérusalem à Babylone.16 Tous les gens de condition, au nombre de 7.000, les forgerons et les serruriers, au nombre de mille, tous les hommes en état de porter les armes, furent conduits en exil à Babylone par le roi de Babylone.17 Le roi de Babylone établit roi à la place de Joiakîn son oncle Mattanya, dont il changea le nom en celui de Sédécias.18 Sédécias avait vingt ans à son avènement et il régna onze ans à Jérusalem ; sa mère s’appelait Hamital, fille de Yirmeyahu, et était de Libna.19 Il fit ce qui déplaît à Yahvé, tout comme avait fait Joiaqim.20 Cela arriva à Jérusalem et à Juda à cause de la colère de Yahvé, tant qu’enfin il les rejeta de devant sa face. Sédécias se révolta contre le roi de Babylone.

2 Rois 23,29-38

Posted in Uncategorized with tags on 6 novembre 2013 by JL

De son temps, le Pharaon Neko, roi d'Egypte, monta vers le roi d'Assyrie, sur le fleuve de l'Euphrate. Le roi Josias se porta au-devant de lui mais Neko le fit périr à Megiddo, à la première rencontre.30 Ses serviteurs transportèrent son corps en char depuis Megiddo, ils le ramenèrent à Jérusalem et l'ensevelirent dans son tombeau. Le peuple du pays prit Joachaz fils de Josias ; on lui donna l'onction et on le proclama roi à la place de son père.31 Joachaz avait 23 ans à son avènement et il régna trois mois à Jérusalem ; sa mère s'appelait Hamital, fille de Yirmeyahu, et était de Libna.32 Il fit ce qui déplaît à Yahvé, tout comme avaient fait ses pères.33 Le Pharaon Neko le mit aux chaînes à Ribla, dans le territoire de Hamat, pour qu'il ne règne plus à Jérusalem, et il imposa au pays une contribution de cent talents d'argent et de talents d'or.34 Le Pharaon Neko établit comme roi Elyaqim, fils de Josias, à la place de son père Josias, et il changea son nom en celui de Joiaqim. Quant à Joachaz, il le prit et l'emmena en Egypte, où il mourut.35 Joiaqim livra à Pharaon l'argent et l'or mais il dut imposer le pays pour livrer la somme exigée par Pharaon : il leva sur chacun, selon sa fortune, l'argent et l'or qu'il fallait donner au Pharaon Neko.36 Joiaqim avait 25 ans à son avènement et il régna onze ans à Jérusalem ; sa mère s'appelait Zebida, fille de Pedaya, et était de Ruma.37 Il fit ce qui déplaît à Yahvé, tout comme avaient fait ses pères.

2 Rois 23,21-28

Posted in colère de Dieu, conversion (faire retour, repentir), divination (incantation), fidélité (infidélité), gloire de Dieu, Jérusalem (Sion), Pâque, pureté du coeur, temple (sanctuaire) with tags on 5 novembre 2013 by JL

Le roi donna cet ordre à tout le peuple : « Célébrez une Pâque en l'honneur de Yahvé votre Dieu, de la manière qui est écrite dans ce livre de l'alliance. »22 On n'avait pas célébré une Pâque comme celle-là depuis les jours des Juges qui avaient régi Israël et pendant tout le temps des rois d'Israël et des rois de Juda.23 C'est seulement en la dix-huitième année du roi Josias qu'une telle Pâque fut célébrée en l'honneur de Yahvé à Jérusalem.24 De plus, les nécromants et les devins, les dieux domestiques et les idoles, et toutes les horreurs qu'on pouvait voir dans le pays de Juda et à Jérusalem, Josias les fit disparaître, en exécution des paroles de la Loi inscrites au livre qu'avait trouvé le prêtre Hilqiyyahu dans le Temple de Yahvé.25 Il n'y eut avant lui aucun roi qui se fût, comme lui, tourné vers Yahvé de tout son coeur, de toute son âme et de toute sa force, en toute fidélité à la Loi de Moïse, et après lui il ne s'en leva pas qui lui fût comparable.26 Pourtant, Yahvé ne revint pas de l'ardeur de sa grande colère, qui s'était enflammée contre Juda pour les déplaisirs que Manassé lui avait causés.27 Yahvé décida : « J'écarterai Juda aussi de devant moi, comme j'ai écarté Israël, je rejetterai cette ville que j'avais élue, Jérusalem, et le Temple dont j'avais dit : Là sera mon Nom. »28 Le reste de l'histoire de Josias, et tout ce qu'il a fait, cela n'est-il pas écrit au livre des Annales des rois de Juda ?

 

2 Rois 23,16-20

Posted in faux prêtre et faux prophète, hauts lieux with tags on 5 novembre 2013 by JL

Josias se retourna et vit les tombeaux qui étaient là, dans la montagne ; il envoya prendre les ossements de ces tombeaux et les brûla sur l'autel. Ainsi il le profana, accomplissant la parole de Yahvé qu'avait annoncée l'homme de Dieu lorsque Jéroboam se tenait à l'autel pendant la fête. En se retournant, Josias leva les yeux sur le tombeau de l'homme de Dieu qui avait annoncé ces choses17 et il demanda : « Quel est le monument que je vois ?  » Les hommes de la ville lui répondirent : « C'est le tombeau de l'homme de Dieu qui est venu de Juda et qui a annoncé ces choses que tu as accomplies contre l'autel » —18 « Laissez-le en paix, dit le roi, et que personne ne dérange ses ossements. » On laissa donc ses ossements intacts avec les ossements du prophète qui était de Samarie.19 Josias fit également disparaître tous les temples des hauts lieux qui étaient dans les villes de la Samarie, et que les rois d'Israël avaient bâtis pour l'irritation de Yahvé et il agit à leur endroit exactement comme il avait agi à Béthel.20 Tous les prêtres des hauts lieux qui étaient là furent immolés par lui sur les autels et il y brûla des ossements humains. Puis il revint à Jérusalem.

2 Rois 23,1-15

Posted in abomination, alliance, autel (ou Dieu descend pour bénir), commandements (préceptes, décrets), diable (démons, serpent), enfer (géhenne, vallée du Cédron), faux prêtre et faux prophète, fidélité (infidélité), fondations (pieux sacré), hauts lieux, peuple de Dieu (Israel, Juda), purgatoire, purification, temple (sanctuaire) with tags on 5 novembre 2013 by JL

Alors le roi fit convoquer auprès de lui tous les anciens de Juda et de Jérusalem,2 et le roi monta au Temple de Yahvé avec tous les hommes de Juda et tous les habitants de Jérusalem, les prêtres et les prophètes et tout le peuple du plus petit au plus grand. Il lut devant eux tout le contenu du livre de l’alliance trouvé dans le Temple de Yahvé.3 Le roi était debout sur l’estrade et il conclut devant Yahvé l’alliance qui l’obligeait à suivre Yahvé et à garder ses commandements, ses instructions et ses lois, de tout son coeur et de toute son âme, pour rendre effectives les clauses de l’alliance écrite dans ce livre. Tout le peuple adhéra à l’alliance.4 Le roi ordonna à Hilqiyyahu, au prêtre en second et aux gardiens du seuil de retirer du sanctuaire de Yahvé tous les objets de culte qui avaient été faits pour Baal, pour Ashéra et pour toute l’armée du ciel ; il les brûla en dehors de Jérusalem, dans les champs du Cédron, et porta leur cendre à Béthel.5 Il supprima les faux prêtres que les rois de Juda avaient installés et qui sacrifiaient dans les hauts lieux, dans les villes de Juda et les environs de Jérusalem, et ceux qui sacrifiaient à Baal, au soleil, à la lune, aux constellations et à toute l’armée du ciel.6 Il transporta du Temple de Yahvé en dehors de Jérusalem, à la vallée du Cédron, le pieu sacré et le brûla dans la vallée du Cédron ; il le réduisit en cendres et jeta ses cendres à la fosse commune.7 Il démolit la demeure des prostitués sacrés, qui était dans le Temple de Yahvé et où les femmes tissaient des voiles pour Ashéra.8 Il fit venir des villes de Juda tous les prêtres et il profana les hauts lieux où ces prêtres avaient sacrifié, depuis Géba jusqu’à Bersabée. Il démolit le haut lieu des portes, qui était à la porte de Josué, gouverneur de la ville, à gauche quand on franchit la porte de la ville.9 Toutefois les prêtres des hauts lieux ne pouvaient pas monter à l’autel de Yahvé à Jérusalem, mais ils mangeaient des pains sans levain au milieu de leurs frères.10 Il profana le Tophèt de la vallée de Ben-Hinnom, pour que personne ne fît plus passer son fils ou sa fille par le feu en l’honneur de Molek.11 Il fit disparaître les chevaux que les rois de Juda avaient dédiés au soleil à l’entrée du Temple de Yahvé, près de la chambre de l’eunuque Netân-Mélek, dans les dépendances, et il brûla au feu le char du soleil.12 Les autels qui étaient sur la terrasse et qu’avaient bâtis les rois de Juda, et ceux qu’avait bâtis Manassé dans les deux cours du Temple de Yahvé, le roi les démolit, les brisa là et jeta leur poussière dans la vallée du Cédron.13 Les hauts lieux qui étaient en face de Jérusalem, au sud du mont des Oliviers, et que Salomon roi d’Israël avait bâtis pour Astarté, l’horreur des Sidoniens, pour Kemosh, l’horreur des Moabites, et pour Milkom, l’abomination des Ammonites, le roi les profana.14 Il brisa aussi les stèles, coupa les pieux sacrés et combla leur emplacement avec des ossements humains.15 De même pour l’autel qui était à Béthel, le haut lieu bâti par Jéroboam fils de Nebat qui avait entraîné Israël dans le péché, il démolit aussi cet autel et ce haut lieu, il en brisa les pierres et les réduisit en poussière ; il brûla le pieu sacré.