Psaumes 62,1-13

Du maître de chant… Yedutûn. Psaume de David.2 En Dieu seul le repos pour mon âme, de lui mon salut ;3 lui seul mon rocher, mon salut, ma citadelle, je ne bronche pas.4 Jusques à quand vous ruer sur un homme et l’abattre, vous tous, comme une muraille qui penche, une clôture qui croule ?5 Duperie seulement, leurs projets, leur plaisir est de séduire ; le mensonge à la bouche, ils bénissent, au-dedans ils maudissent.6 En Dieu seul repose-toi, mon âme, de lui vient mon espoir ;7 lui seul mon rocher, mon salut, ma citadelle, je ne bronche pas ;8 en Dieu mon salut et ma gloire, le rocher de ma force. En Dieu mon abri,9 fiez-vous à lui, peuple, en tout temps, devant lui épanchez votre coeur, Dieu nous est un abri !10 Un souffle seulement, les fils d’Adam, un mensonge, les fils d’homme ; sur la balance s’ils montaient ensemble, ils seraient moins qu’un souffle.11 N’allez pas vous fier à la violence, vous essoufflant en rapines ; aux richesses quand elles s’accroissent n’attachez pas votre coeur !12 Une fois Dieu a parlé, deux fois, j’ai entendu. Ceci : que la force est à Dieu,13 à toi, Seigneur, l’amour ; et cela : toi, tu paies l’homme selon ses oeuvres.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :