Archive for the oeuvres (notre contribution) Category

Ecclésiastique 51,1-30

Posted in allégorie et référence christique, attributs et noms divins, cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), détresse (désespoir), ecouter (voix du Seigneur), eternité (vie éternel), joie divine (jubilation), libération (délivrance, joug), loi, oeuvres (notre contribution), pardon (miséricorde, pitié), prière de louange, rétribution (mérite), sagesse, salut (rachat, rédemption), shéol (hades, séjour des morts) with tags on 4 février 2014 by JL

01Je veux te rendre grâce, Seigneur mon roi, je te louerai, Dieu mon sauveur. Je rends grâce à ton nom :

02 tu as été pour moi un défenseur et un soutien. Tu as délivré mon corps de la perdition, du piège de la calomnie et des lèvres menteuses. Face à mes adversaires, tu as été mon soutien.

03 Par la grandeur de ta miséricorde et de ton nom, tu m’as délivré des mâchoires qui allaient me dévorer, des mains qui menaçaient ma vie, de tourments innombrables,

04 du bûcher qui me suffoquait de toutes parts ; tu m’as délivré d’un feu que je n’avais pas allumé,

05 du gouffre profond de la Mort, de la langue impure et de la parole mensongère,

06 lorsqu’une langue injuste me calomniait auprès du roi. J’étais arrivé tout près de la mort, ma vie était descendue au seuil du séjour des morts.

07 On m’assiégeait de tous côtés : aucun homme pour me secourir. Je regardais si quelqu’un me viendrait en aide, mais il n’y avait personne.

08 Alors je me suis rappelé ta miséricorde, Seigneur, et ta bienfaisance éternelle : tu retires de la peine ceux qui t’attendent, tu les sauves de la main des ennemis.

09 De la terre j’ai fait monter ma supplication, j’ai prié pour être arraché à la mort.

10 J’ai invoqué le Seigneur, Père de mon Seigneur, pour qu’au jour de détresse il ne m’abandonne pas, livré sans défense au pouvoir des orgueilleux.

11 Sans me lasser, je louerai ton nom, je te chanterai dans l’action de grâce. Ma prière a été exaucée :

12 tu m’as sauvé de la perdition, tu m’as tiré du malheur. C’est pourquoi je veux te rendre grâce et te louer, je bénirai le nom du Seigneur.

13 Quand j’étais encore jeune et que je n’avais pas erré çà et là, aux yeux de tous j’ai cherché la Sagesse dans ma prière.

14 Devant le Temple, je priais pour la recevoir, et jusqu’au bout je la rechercherai.

15 Depuis la fleur jusqu’à la maturité de la grappe, elle a été la joie de mon cœur. Mon pied s’est avancé sur le droit chemin ; depuis ma jeunesse, je marchais sur ses traces.

16 Il m’a suffi de tendre un peu l’oreille pour la recevoir, et j’y ai trouvé de grandes leçons.

17 Grâce à elle, j’ai progressé ; je rendrai gloire à celui qui me donne la Sagesse.

18 J’ai résolu de la mettre en pratique, ardemment j’ai désiré le bien, et jamais je n’aurai à le regretter.

19 Pour elle, j’ai vaillamment combattu, j’ai mis, à pratiquer la Loi, beaucoup d’exactitude. J’ai levé mes mains vers le ciel, j’ai déploré de la connaître si mal.

20 J’ai dirigé mon âme vers elle, c’est dans la pureté que je l’ai trouvée. Avec elle, dès le commencement, j’ai trouvé l’intelligence, c’est pourquoi je ne serai jamais abandonné.

21 Bouleversé jusqu’au fond de moi-même, je l’ai recherchée ; c’est pourquoi j’ai obtenu un bien excellent.

22 En récompense, le Seigneur m’a donné une langue avec laquelle je le louerai.

23 Approchez-vous de moi, vous qui n’avez pas d’instruction, prenez place dans mon école.

24 Pourquoi dire que vous manquez de sagesse, pourquoi vos âmes ont-elles si grande soif ?

25 J’ouvre la bouche et déclare : « Faites-en l’acquisition sans rien payer ;

26 placez votre cou sous le joug, et recevez l’instruction. » On la trouve tout près de soi.

27 Constatez-le de vos yeux : en prenant peu de peine, j’ai trouvé beaucoup de repos.

28 Accédez à l’instruction à grand prix d’argent : vous en retirerez beaucoup d’or.

29 Que votre âme trouve sa joie dans la miséricorde du Seigneur, n’ayez pas de honte à le louer.

30 Accomplissez votre œuvre avant le temps fixé, et il vous donnera la récompense en son temps.

Publicités

Ecclésiastique 44,1-23

Posted in alliance, attributs et noms divins, bénédiction, circoncision, eternité (vie éternel), fécondité (prospérité, postérité), fidélité (infidélité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), jour du Seigneur (déluge), loi, mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), oeuvres (notre contribution), pardon (miséricorde, pitié), petit reste (rescapé), serment (vœux) with tags on 3 février 2014 by JL

01Faisons l’éloge de ces hommes glorieux qui sont nos ancêtres.

02 Le Seigneur a créé la gloire à profusion ; il manifeste sa grandeur depuis toujours.

03 C’étaient des souverains de royaumes, des hommes renommés pour leur puissance, des conseillers clairvoyants, des messagers de prophéties,

04 des guides du peuple par leurs conseils, leur compétence à l’instruire et les sages paroles de leur enseignement.

05 Ils inventaient des chants mélodieux et mettaient par écrit des récits poétiques.

06 C’étaient des hommes riches et influents, qui vivaient, paisibles, dans leurs domaines.

07 Tous ceux-là ont connu la gloire en leur temps et, de leur vivant, ils ont été à l’honneur.

08 Il y en a, parmi eux, qui ont laissé un nom ; ainsi peut-on faire leur éloge.

09 Il y en a d’autres dont le souvenir s’est perdu ; ils sont morts, et c’est comme s’ils n’avaient jamais existé, c’est comme s’ils n’étaient jamais nés, et de même leurs enfants après eux.

10 Il n’en est pas ainsi des hommes de miséricorde, leurs œuvres de justice n’ont pas été oubliées.

11 Avec leur postérité se maintiendra le bel héritage que sont leurs descendants.

12 Leur postérité a persévéré dans les lois de l’Alliance, leurs enfants y sont restés fidèles grâce à eux.

13 Leur descendance subsistera toujours, jamais leur gloire ne sera effacée.

14 Leurs corps ont été ensevelis dans la paix, et leur nom reste vivant pour toutes les générations.

15 Les peuples raconteront leur sagesse, l’assemblée proclamera leurs louanges.

16 Hénok fut agréable au Seigneur qui l’a retiré de ce monde ; c’est un exemple pour que se convertissent toutes les générations.

17 Noé fut trouvé juste, parfait ; au temps de la colère, il a été l’instrument de la réconciliation. Grâce à lui, un reste fut épargné sur la terre, lorsque le déluge arriva.

18 Le Seigneur fit une alliance avec lui pour toujours : les vivants ne seraient plus anéantis par un déluge.

19 Abraham fut grand, d’une multitude de peuples il est le père, personne n’a jamais égalé sa gloire.

20 Il observa la loi du Très-Haut et entra dans son alliance. Il inscrivit cette alliance dans sa chair et, jusque dans l’épreuve, il a été trouvé fidèle.

21 Aussi Dieu lui a-t-il assuré par serment que les nations seraient bénies en sa descendance, qu’il le multiplierait autant que la poussière sur la terre, qu’il exalterait ses descendants comme les étoiles ; il leur donnerait un héritage allant de la mer à la mer, et du Fleuve jusqu’à l’extrémité de la terre.

22 À Isaac il donna la même assurance à cause de son père Abraham. La bénédiction pour tous les hommes et l’Alliance,

23 Dieu les a fait reposer sur la tête de Jacob ; il l’a confirmé dans ses bénédictions et lui a donné un héritage, qu’il a divisé en lots et partagé entre les douze tribus. De Jacob, Dieu fit sortir un homme de miséricorde, qui trouva grâce aux yeux de tous

Ecclésiastique 39,1-35

Posted in attributs et noms divins, bénédiction, cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, connaissance (intelligence de la foi), créateur (création), droiture, eaux innombrables (négatives), loi, oeuvres (notre contribution), omniscience divine, parole de Dieu (vivante), plan de Dieu (secret, intention), prière de libération, prière de louange, sainteté (saint), salut (rachat, rédemption), source d'eau vive (rosée, pluie), transcendance de Dieu, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 3 février 2014 by JL

Il en va autrement de celui qui s’applique à la loi du Très-Haut et la médite :

01 il cherchera à connaître la sagesse de tous les anciens et se consacrera à la lecture des prophètes.

02 Il retiendra l’histoire des hommes célèbres, il pénètrera dans les détours des paraboles,

03 il cherchera le sens caché des proverbes, il retournera dans sa tête les énigmes des paraboles.

04 Il aura une place au service des grands, il se fera remarquer par les chefs, il voyagera dans les pays étrangers, car il a l’expérience du bien et du mal que font les hommes.

05 Il s’appliquera de tout son cœur à servir dès le matin le Seigneur qui l’a créé. Il présentera sa supplication devant le Très-Haut, il ouvrira la bouche pour la prière et il suppliera pour ses péchés.

06 Si le Seigneur souverain le veut, il sera rempli de l’esprit d’intelligence, il répandra comme une ondée ses paroles de sagesse, et dans la prière il rendra grâce au Seigneur.

07 Il suivra le droit chemin dans ses décisions comme dans son savoir, et il méditera sur les secrets de Dieu.

08 Il fera connaître l’enseignement qu’il a reçu et mettra sa fierté dans la loi de l’Alliance prescrite par le Seigneur.

09 Beaucoup feront l’éloge de son intelligence ; et jamais on ne l’oubliera. Son souvenir ne disparaîtra pas, son nom vivra de génération en génération.

10 Les nations raconteront sa sagesse, l’assemblée proclamera ses louanges.

11 S’il prolonge sa vie, son nom passe avant mille autres, et s’il meurt, son œuvre est accomplie.

12 Je veux encore faire part de mes réflexions, car j’en suis plein comme est pleine la lune.

13 Écoutez-moi, génération de saints : croissez comme la rose plantée au bord des eaux.

14 Comme le Liban, exhalez votre parfum, et fleurissez comme le lis. Élevez la voix, chantez ensemble, et bénissez le Seigneur en toutes ses œuvres.

15 Rapportez à son nom la grandeur ; rendez-lui grâce par la louange, par le chant de vos lèvres et vos cithares. Et vous direz pour rendre grâce :

16 « Les œuvres du Seigneur sont toutes très bonnes, [et chacun de ses ordres s’accomplira en son temps. »]

17 Il n’y a pas à demander : « Qu’est-ce que ceci ? Pourquoi cela ? », car toute chose vient à point en son temps. À sa parole, les eaux se sont figées ; par un mot de sa bouche, il a mis les eaux en réserve.

18 À son ordre, tout s’accomplit selon son bon plaisir, et nul ne peut freiner sa force de salut.

19 Les œuvres de tous les mortels sont devant lui, rien ne peut rester caché à ses yeux.

20 Son regard porte du début à la fin des temps ; il n’est rien qui puisse l’étonner.

21 Il n’y a pas à demander : « Qu’est-ce que ceci ? Pourquoi cela ? », car toute chose créée a son utilité.

22 La bénédiction du Seigneur est comme un fleuve qui déborde, comme un torrent qui abreuve la terre.

23 Mais les nations auront sa colère en partage, comme au jour où il transforma une terre arrosée en désert de sel.

24 Ses voies sont droites pour les fidèles, et pleines d’obstacles pour les gens sans loi.

25 Dès l’origine les choses bonnes ont été créées pour les bons, et les mauvaises pour les pécheurs.

26 Ce qui est de première nécessité pour la vie de l’homme, c’est l’eau, le feu, le fer, le sel, la fleur de farine de froment, le lait et le miel, le sang de la grappe, l’huile et le vêtement.

27 Toutes ces choses sont pour le bien de qui est religieux, mais se changent en mal pour les pécheurs.

28 Certains vents ont été créés pour punir et, dans leur fureur, ils multiplient leurs ravages. Au temps de la destruction, ils déversent leur violence et assouvissent la fureur de Celui qui les a faits.

29 Feu et grêle, famine et peste, tout cela a été créé pour punir.

30 Les dents des fauves, les scorpions, les vipères, l’épée vengeresse qui extermine les impies,

31 se réjouissent tous d’exécuter ses commandements ; ils sont sur la terre, prêts en cas de besoin, et le moment venu, ne désobéiront pas aux ordres.

32 Voilà pourquoi j’avais ma conviction depuis le début, j’ai réfléchi et j’ai écrit :

33 « Toutes les œuvres du Seigneur sont bonnes, il pourvoit à tout besoin quand il le faut. »

34 Il n’y a pas lieu de dire : « Ceci est pire que cela », car toute chose sera appréciée en son temps.

35 Et maintenant, chantez de tout votre cœur, à pleine voix, et bénissez le nom du Seigneur.

Ecclésiastique 37,1-31

Posted in chemin (voie du Seigneur), conscience (examen), mal (méchanceté), oeuvres (notre contribution), pureté du coeur, vérité with tags on 3 février 2014 by JL

01Tous tes amis diront : « Moi aussi, je suis ton ami ! », mais tel n’est ami que de nom.

02 N’est-ce pas triste à mourir de voir un compagnon ou un ami se changer en ennemi ?

03 Ô mauvais penchant, d’où as-tu été tiré pour couvrir ainsi la terre de fourberie ?

04 Si l’ami n’est qu’un compagnon de plaisir, au temps de la fête, que vienne la détresse, il changera de camp.

05 Si l’ami a souffert de la faim avec son compagnon, au moment du combat, il prendra les armes avec lui.

06 Que ton cœur n’oublie jamais un ami, ne perds pas son souvenir si tu deviens riche.

07 Tout conseiller fait valoir son avis, mais il en est qui conseillent dans leur propre intérêt.

08 Méfie-toi d’un donneur de conseils, sache d’abord de quoi il a besoin, car il donne des conseils intéressés. Il pourrait jeter sur toi son dévolu

09 et te dire : « Tu es sur le bon chemin », puis il prendra ses distances pour voir ce qui t’arrive.

10 Ne consulte pas quelqu’un de sournois ; à ceux qui te jalousent cache ton projet.

11 Ne consulte pas non plus une femme sur sa rivale, un lâche sur la guerre, un négociant sur le taux de change, un acheteur sur une vente, un envieux sur la générosité, un homme sans cœur sur la bienfaisance, un paresseux sur quelque ouvrage que ce soit, un travailleur saisonnier sur l’achèvement de la moisson, un serviteur paresseux sur une grosse besogne. Pour un conseil, ne te fie à aucun de ces gens-là.

12 Mais adresse-toi toujours à un homme religieux, dont tu sais qu’il observe les commandements, qui a un cœur selon ton cœur et qui, si tu échoues, partagera ta souffrance.

13 Puis tiens-t’en au conseil de ton cœur, car personne ne t’est plus fidèle que lui.

14 Bien souvent, l’âme d’un homme l’avertit mieux que sept veilleurs en faction sur la hauteur.

15 Mais, par-dessus tout, supplie le Très-Haut de diriger tes pas dans la vérité.

16 Le point de départ de toute œuvre, c’est la réflexion ; toute entreprise est précédée d’un projet.

17 La racine des pensées, c’est le cœur ;

18 il en sort quatre rameaux : le bien et le mal, la vie et la mort ; et celle qui décide de tout, c’est la langue.

19 Tel homme est habile pour en instruire beaucoup, mais pour lui-même il n’est bon à rien.

20 Tel autre veut faire étalage de sagesse et se rend détestable, il finira par mourir de faim :

21 le Seigneur ne lui donne pas de plaire car il est dépourvu de toute sagesse.

22 Tel, enfin, est sage dans son cœur, et les fruits de son intelligence, dans sa bouche, sont dignes de foi.

23 C’est l’homme sage qui enseigne son peuple : les fruits de son intelligence sont dignes de foi !

24 L’homme sage est comblé de bénédictions ; tous ceux qui le voient le proclament heureux.

25 Les jours d’une vie humaine sont comptés, mais les jours d’Israël sont sans nombre.

26 Le sage, au milieu de son peuple, gagne la confiance, et son nom vivra à jamais.

27 Mon fils, sur ton mode de vie éprouve-toi toi-même, vois ce qui te fait du mal et ne te l’accorde pas.

28 Car tout ne convient pas à tous, et tous ne trouvent pas agrément à tout.

29 Ne sois pas insatiable des plaisirs de la table, et ne te précipite pas sur les plats,

30 car, à trop manger, on se rend malade et la gloutonnerie provoque des coliques.

31 Beaucoup même en sont morts, mais qui se modère prolonge sa vie.

Ecclésiastique 35,1-26

Posted in charité (partage, aumône), ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), encens (odeur agréable à Dieu), faire mémoire (mémorial, solennité), joie divine (jubilation), justice (justification, juste), loi, mal (méchanceté), oeuvres (notre contribution), offrande (prémisse et autres), pardon (miséricorde, pitié), pauvre (faible), prière d'invocation, sacrifice d'holocauste et communion, veuve, orphelin, indigent with tags on 2 février 2014 by JL

01C’est présenter de multiples offrandes que d’observer la Loi ;

02 c’est offrir un sacrifice de paix que s’attacher aux commandements.

03 C’est apporter une offrande de fleur de farine que se montrer reconnaissant ;

04 c’est présenter un sacrifice de louange que faire l’aumône.

05 On obtient la bienveillance du Seigneur en se détournant du mal ; on offre un sacrifice d’expiation en se détournant de l’injustice.

06 Ne te présente pas devant le Seigneur les mains vides.

07 Accomplis tout cela car tel est son commandement.

08 L’offrande de l’homme juste est comme la graisse des sacrifices sur l’autel, son agréable odeur s’élève devant le Très-Haut.

09 Le sacrifice de l’homme juste est agréé par Dieu qui en gardera mémoire.

10 Rends gloire au Seigneur sans être regardant : ne retranche rien des prémices de ta récolte.

11 Chaque fois que tu fais un don, montre un visage joyeux ; consacre de bon cœur à Dieu le dixième de ce que tu gagnes.

12 Donne au Très-Haut selon ce qu’il te donne, et, sans être regardant, selon tes ressources.

13 Car le Seigneur est celui qui paye de retour ; il te rendra sept fois plus que tu n’as donné.

14 N’essaye pas de l’influencer par des présents, il ne les acceptera pas ;

15 ne mets pas ta confiance dans un sacrifice injuste. Car le Seigneur est un juge qui se montre impartial envers les personnes.

16 Il ne défavorise pas le pauvre, il écoute la prière de l’opprimé.

17 Il ne méprise pas la supplication de l’orphelin, ni la plainte répétée de la veuve.

18 Les larmes de la veuve ne coulent-elles pas sur ses joues,

19 et son cri n’accuse-t-il pas celui qui la fait pleurer ?

20 Celui dont le service est agréable à Dieu sera bien accueilli, sa supplication parviendra jusqu’au ciel.

21 La prière du pauvre traverse les nuées ; tant qu’elle n’a pas atteint son but, il demeure inconsolable. Il persévère tant que le Très-Haut n’a pas jeté les yeux sur lui,

22 ni prononcé la sentence en faveur des justes et rendu justice. Le Seigneur ne tardera pas, il restera impatient, jusqu’à ce qu’il ait brisé les reins des hommes sans pitié,

23 tiré vengeance des nations, supprimé la multitude des insolents et brisé le sceptre des injustes,

24 jusqu’à ce qu’il ait rendu à chacun selon ses œuvres et rétribué les actions des hommes selon leurs intentions,

25 jusqu’à ce qu’il ait jugé la cause de son peuple et qu’il l’ait comblé de joie par sa miséricorde.

26 Qu’elle sera bienvenue, sa miséricorde, au temps du malheur, comme les nuages de pluie au temps de la sécheresse !

Ecclésiastique 29,1-28

Posted in attributs et noms divins, charité (partage, aumône), commandements (préceptes, décrets), oeuvres (notre contribution), pauvre (faible) with tags on 2 février 2014 by JL

01C’est faire œuvre de miséricorde que prêter à son prochain ; lui venir en aide, c’est observer les commandements.

02 Prête à ton prochain quand il est dans le besoin, et restitue en temps voulu ce que tu as emprunté.

03 Tiens ta parole, sois loyal envers ton prochain, et tu trouveras toujours le nécessaire.

04 Beaucoup considèrent ce qu’on leur prête comme s’ils l’avaient trouvé et mettent en difficulté ceux qui les secourent.

05 Tant qu’on n’a pas reçu, on couvre de baisers les mains du prochain, et, pour ses richesses, on lui parle humblement. Mais, au moment de l’échéance, on traîne en longueur, on rembourse par des mots embarrassés, et l’on incrimine les circonstances.

06 Si l’on est solvable, on rend tout au plus la moitié, et le prêteur peut considérer cela comme une aubaine. Sinon, le voilà frustré de son bien ; il s’offre même le luxe d’un ennemi qui le rembourse en insultes et malédictions, le payant de mépris au lieu d’estime.

07 Beaucoup se refusent à prêter, non par méchanceté, mais par crainte d’être dépouillés pour rien.

08 Pourtant, laisse-toi toucher par le malheureux, ne lui fais pas attendre ton aumône.

09 Viens en aide au pauvre, comme il est prescrit : il est dans la misère, ne le renvoie pas les mains vides.

10 Pour un frère et un ami, sacrifie ton argent, plutôt que de le laisser rouiller dans ton coffre.

11 Investis ta fortune selon les commandements du Très-Haut : cela te rapportera plus que l’or.

12 Fais l’aumône, elle s’entassera dans tes greniers, elle te préservera de tout malheur.

13 Mieux qu’un solide bouclier, mieux qu’une lourde lance, elle te défendra contre l’ennemi.

14 L’homme de bien se porte caution pour son prochain, mais celui qui est sans scrupule l’abandonnera.

15 N’oublie pas les bienfaits de qui s’est porté garant : il s’est engagé en personne pour toi.

16 Le pécheur dilapide les biens de son garant ;

17 dans son ingratitude, il abandonne celui qui l’a sauvé.

18 Une caution a ruiné bien des gens prospères et les a secoués comme une mer démontée ; elle a contraint à l’exil des hommes puissants, qui ont erré parmi des nations étrangères.

19 Un pécheur qui, pour le profit, s’expose comme garant s’expose en fait aux poursuites judiciaires.

20 Viens en aide à ton prochain selon tes moyens, mais prends garde à ne pas t’exposer à la ruine.

21 L’essentiel dans la vie, c’est l’eau, le pain, le vêtement et une maison pour protéger son intimité.

22 Mieux vaut une existence de pauvre dans sa cabane que faire bonne chère chez les autres.

23 Que tu aies peu ou beaucoup, montre-toi content, et tu n’entendras pas le reproche d’être un étranger.

24 C’est une triste vie que d’aller de maison en maison, où tu restes un étranger et n’oses pas ouvrir la bouche.

25 Tu fais le service et présentes à boire sans qu’on te dise merci, et, en plus, tu entends des paroles dures :

26 « Viens ici, l’étranger, prépare la table ; et aussitôt prêt, donne-moi à manger !

27 Va-t’en, l’étranger, laisse ta place à quelqu’un d’honorable ! Mon frère vient me rendre visite, j’ai besoin de la maison. »

28 Il est pénible pour un homme qui se respecte de s’entendre rabrouer par son hôte et insulter par un créancier.

Ecclésiastique 15,1-20

Posted in abomination, commandements (préceptes, décrets), crainte de Dieu, créateur (création), eternité (vie éternel), fidélité (infidélité), impiété, joie divine (jubilation), libre-arbitre, loi, oeuvres (notre contribution), omniscience divine, orgueil (se glorifier), péché (faute), péché originel, prière de louange, puissance divine, sagesse with tags on 30 janvier 2014 by JL

Ainsi fait celui qui craint le Seigneur ; celui qui se saisit de la loi reçoit la sagesse.2 Elle vient au-devant de lui comme une mère, comme une épouse vierge elle l’accueille ;3 elle le nourrit du pain de la prudence, elle lui donne à boire l’eau de la sagesse ;4 il s’appuie sur elle et ne chancelle pas, il s’attache à elle et n’est pas confondu.5 Elle l’élève au-dessus de ses compagnons, au milieu de l’assemblée elle lui ouvre la bouche.6 Il trouve le bonheur et une couronne de joie, il reçoit en partage une renommée éternelle.7 Jamais les insensés ne la posséderont, et les pécheurs jamais ne la verront.8 Elle se tient à distance de l’orgueil et les menteurs ne songent pas à elle.9 La louange ne sied pas à la bouche du pécheur puisqu’elle ne lui est pas accordée par le Seigneur.10 Car c’est en sagesse que s’exprime la louange, et c’est le Seigneur qui la guide.11 Ne dis pas : « C’est le Seigneur qui m’a fait pécher », car il ne fait pas ce qu’il a en horreur.12 Ne dis pas : « C’est lui qui m’a égaré », car il n’a que faire d’un pécheur.13 Le Seigneur hait toute espèce d’abomination et aucune n’est aimée de ceux qui le craignent.14 C’est lui qui au commencement a fait l’homme et il l’a laissé à son conseil.15 Si tu le veux, tu garderas les commandements pour rester fidèle à son bon plaisir.16 Devant toi il a mis le feu et l’eau, selon ton désir étends la main.17 Devant les hommes sont la vie et la mort, à leur gré l’une ou l’autre leur est donnée.18 Car grande est la sagesse du Seigneur, il est tout-puissant et voit tout.19 Ses regards sont tournés vers ceux qui le craignent, il connaît lui-même toutes les oeuvres des hommes.20 Il n’a commandé à personne d’être impie, il n’a donné à personne licence de pécher.