Isaïe 23,1-18

01 Proclamation sur Tyr. Hurlez, vaisseaux de Tarsis, car Tyr est dévastée : plus de maison ; on l’a su au retour de l’île de Chypre.

02 Restez stupéfaits, habitants de la côte, marchands de Sidon, ville qui envoie ses agents outre-mer.

03 Le grain du Nil, les moissons du Fleuve, importés par voie de mer, faisaient sa richesse : elle détenait le marché des nations.

04 Sois confondue, Sidon, car la mer, la forteresse de la mer, a dit : « Je n’ai ni accouché ni enfanté, je n’ai pas eu de garçon à faire grandir ni de fille à élever. »

05 Quand l’Égypte saura la nouvelle, aux nouvelles de Tyr, elle frémira.

06 Passez vers Tarsis, hurlez, habitants de la côte.

07 Est-ce là votre cité joyeuse ? Son origine remontait aux jours les plus anciens ; elle portait au loin ses pas pour s’y établir.

08 Qui donc a décidé ce malheur contre Tyr, elle qui distribuait les couronnes, dont les marchands étaient des princes et les commerçants, les plus influents de la terre ?

09 C’est le Seigneur de l’univers qui l’a décidé pour abattre l’orgueil des superbes, pour rabaisser tous les gens influents de la terre.

10 Cultive la terre comme les rives du Nil, fille de Tarsis, ton port marchand n’existe plus.

11 Le Seigneur a levé la main contre la mer, et fait trembler des royaumes ; il a donné l’ordre à Canaan de détruire ses fortifications.

12 Il a dit : « Ne bondis plus de joie : on t’a fait violence, vierge, fille de Sidon ! Lève-toi pour passer à Chypre : même là-bas, tu n’auras pas de repos.

13 Regarde vers le pays des Chaldéens : ce peuple n’existe plus. Assour a laissé ce pays aux chats sauvages, il a élevé des tours d’assaut ; il a rasé ses citadelles, il en a fait un champ de ruines.

14 Hurlez, vaisseaux de Tarsis, car votre forteresse est dévastée !

15 Ce jour-là, il arrivera que Tyr tombera dans l’oubli pour soixante-dix ans : le temps de vie d’un roi. Au bout de ces soixante-dix ans, il en sera de Tyr comme de la courtisane dont parle la chanson :

16 « Prends une cithare, fais le tour de la ville, courtisane oubliée ! Joue de ton mieux, chante encore ta chanson, pour qu’on se souvienne de toi ! »

17 Au bout des soixante-dix ans, Tyr sera visitée par le Seigneur. Elle retournera à ses profits, et se prostituera avec tous les royaumes du monde sur la face de la terre.

18 Ses gains et profits seront consacrés au Seigneur, ils ne seront ni amassés ni thésaurisés. Ses gains serviront à nourrir et rassasier, à vêtir somptueusement ceux qui habitent devant le Seigneur.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :