Archive for the orgueil (se glorifier) Category

Zacharie 11,1-17

Posted in orgueil (se glorifier), prophétie (oracle), terre promise (terre sainte) with tags on 6 mars 2014 by JL

01 Ouvre tes portes, Liban, et que le feu dévore tes cèdres !

02 Hurle, cyprès, car le cèdre est tombé, les plus majestueux sont anéantis. Hurlez, chênes de Bashane, car elle est abattue, la forêt imprenable.

03 Voix des bergers qui hurlent, car leur splendeur est anéantie. Voix des lionceaux qui rugissent, car l’orgueil du Jourdain est anéanti.

04 Ainsi parle le Seigneur mon Dieu : « Fais paître des brebis destinées à l’abattoir,

05 celles que leurs acheteurs abattent impunément, et dont leurs vendeurs disent : “Béni soit le Seigneur, me voilà riche !” ; leurs bergers ne les ont pas épargnées.

06 En effet, je n’épargnerai plus les habitants du pays – oracle du Seigneur ! Désormais, moi aussi, je vais livrer les hommes, chacun aux mains de son prochain et aux mains de son roi ; ceux-ci écraseront le pays, mais je ne délivrerai pas les gens de leurs mains. »

07 Je me mis donc à faire paître ces brebis, destinées à l’abattoir, pour les marchands de brebis. Je pris pour moi deux bâtons, j’appelai le premier « Faveur », et le second « Entente », et je fis paître les brebis.

08 Je fis disparaître les trois pasteurs en un seul mois. Mais je perdis patience envers les brebis, et elles, de leur côté, me prirent en dégoût.

09 Alors je dis : « Je ne veux plus vous faire paître. Celle qui doit mourir, qu’elle meure ; celle qui doit disparaître, qu’elle disparaisse, et celles qui survivent, qu’elles se dévorent entre elles. »

10 Puis je pris mon bâton « Faveur » et je le brisai pour rompre mon alliance, celle que j’avais conclue avec tous les peuples.

11 Ce jour-là, elle fut rompue, et les marchands de brebis qui m’observaient surent que c’était là une parole du Seigneur.

12 Je leur dis alors : « Si cela vous semble bon, donnez-moi mon salaire, sinon n’en faites rien. » Ils pesèrent mon salaire : trente pièces d’argent.

13 Le Seigneur me dit : « Jette-le au fondeur, ce joli prix auquel ils m’ont apprécié ! » Alors je ramassai les trente pièces d’argent et je les jetai au fondeur dans la Maison du Seigneur.

14 Puis je brisai mon deuxième bâton « Entente » pour rompre la fraternité entre Juda et Israël.

15 Le Seigneur me dit alors : « Prends encore l’équipement d’un berger insensé,

16 car voici que moi je vais susciter un berger dans le pays ; la brebis disparue, il n’en aura pas souci ; celle qui est égarée, il ne la cherchera pas ; celle qui est blessée, il ne la soignera pas ; celle qui est épuisée, il ne la soutiendra pas, mais il dévorera la chair des bêtes grasses, il arrachera même leurs sabots.

17 Malheur à ce vaurien de berger qui délaisse les brebis ! Que l’épée s’en prenne à son bras et à son œil droit ! Que son bras se dessèche, oui, se dessèche ! Que son œil droit s’éteigne, oui, qu’il s’éteigne ! »

Zacharie 10,1-12

Posted in allégorie et référence christique, chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, divination (incantation), eaux innombrables (négatives), esclavage (du péché), faire mémoire (mémorial, solennité), faux prêtre et faux prophète, fécondité (prospérité, postérité), fondations (pieux sacré), iles lointaines (nations éloignées), joie divine (jubilation), moissonner (semer, cultiver), orgueil (se glorifier), pasteur, peuple de Dieu (Israel, Juda), pierre d'angle, prophétie (oracle), puissance divine, restauration (rebâtir), sainteté (saint), salut (rachat, rédemption), vision béatifique with tags on 6 mars 2014 by JL

01 Demandez au Seigneur la pluie, la pluie de printemps ; c’est le Seigneur qui provoque les orages. Il leur donnera une pluie abondante, et à chacun, de l’herbe dans son champ.

02 Puisque les terafim ont fait de fausses prédictions, que les devins ont eu des visions mensongères, puisqu’ils ont débité des songes trompeurs et donné de vaines consolations, voilà pourquoi le peuple est parti comme un troupeau malheureux faute de berger.

03 Contre les bergers s’est enflammée ma colère, contre les boucs je vais sévir. Car le Seigneur de l’univers visitera son troupeau – la maison de Juda –, dans le combat il en fera sa monture d’honneur.

04 De Juda sortira une pierre d’angle, de lui sortira un piquet solide, de lui sortira un arc de guerre, de lui sortiront tous ceux qui s’imposent. Ensemble,

05 ils seront comme des héros piétinant, dans le combat, la boue des chemins. Ils combattront, car le Seigneur est avec eux, et ceux qui montent des chevaux seront couverts de honte.

06 De la maison de Juda je ferai des héros, et je sauverai la maison de Joseph. Je les rétablirai car j’en aurai compassion ; ils seront comme si je ne les avais pas rejetés, car moi, le Seigneur, je suis leur Dieu, et je les exaucerai.

07 Ceux d’Éphraïm seront comme des héros, comme sous l’effet du vin leur cœur se réjouira ; en les voyant, leurs fils se réjouiront, leur cœur exultera dans le Seigneur.

08 Je vais siffler pour les rassembler, car je les ai rachetés, et ils seront aussi nombreux qu’autrefois.

09 Je les ai disséminés parmi les nations, mais au loin, ils se souviendront de moi, ils vivront avec leurs fils et ils reviendront.

10 Je les ramènerai de la terre d’Égypte, et d’Assour je les rassemblerai ; je les ferai entrer au pays de Galaad et au Liban, et cela ne sera pas suffisant pour eux.

11 – Il passera par la mer, une mer d’angoisse, il frappera les flots dans la mer, toutes les profondeurs du Nil seront asséchées. L’orgueil d’Assour sera abattu et le sceptre de l’Égypte disparaîtra.

12 J’en ferai des héros dans la puissance du Seigneur ; c’est en son nom qu’ils marcheront – oracle du Seigneur.

Zacharie 9,1-17

Posted in allégorie et référence christique, alliance, déportation (captif, exil), espérance, fécondité (prospérité, postérité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), iles lointaines (nations éloignées), joie divine (jubilation), maison (demeures) du Seigneur, omniscience divine, orgueil (se glorifier), paix, passage de la mort, pasteur, peuple de Dieu (Israel, Juda), protection divine (refuge, abri), purgatoire, rétribution (mérite), royauté du Christ, salut (rachat, rédemption), sang with tags on 6 mars 2014 by JL

01 Proclamation. Parole du Seigneur au pays de Hadrak et de Damas, son repos, car le Seigneur a les yeux sur les hommes et sur toutes les tribus d’Israël,

02 il en sera de même pour Hamath qui en fera partie, ainsi que pour Tyr et Sidon. Parce qu’elle est très habile,

03 Tyr s’est construit une forteresse, amoncelant l’argent comme de la poussière, et l’or comme la boue des rues.

04 Voici que le Seigneur en prendra possession, il précipitera ses remparts dans la mer ; elle-même sera dévorée par le feu.

05 Ascalon le verra et sera épouvantée, et Gaza, qui se tordra de douleur, Éqrone aussi, car son appui s’est couvert de honte. Le roi disparaîtra de Gaza, Ascalon n’aura plus d’habitants,

06 et un bâtard habitera dans Ashdod. Je supprimerai l’orgueil du Philistin,

07 j’ôterai de sa bouche le sang qu’il boit, et de ses dents, les horreurs qu’il mange. Il sera lui aussi un reste pour notre Dieu, il sera comme un familier en Juda ; Éqrone sera pareil au Jébuséen.

08 Auprès de ma maison je camperai comme une garde contre ceux qui vont et viennent : plus personne pour venir l’opprimer, maintenant que j’ai vu de mes yeux !

09 Exulte de toutes tes forces, fille de Sion ! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! Voici ton roi qui vient à toi : il est juste et victorieux, pauvre et monté sur un âne, un ânon, le petit d’une ânesse.

10 Ce roi fera disparaître d’Éphraïm les chars de guerre, et de Jérusalem les chevaux de combat ; il brisera l’arc de guerre, et il proclamera la paix aux nations. Sa domination s’étendra d’une mer à l’autre, et de l’Euphrate à l’autre bout du pays.

11 Quant à toi, par le sang de ton alliance, je fais sortir tes captifs de la citerne sans eau.

12 Revenez à la place forte, captifs pleins d’espérance. Aujourd’hui même, je l’affirme, je te rendrai au double.

13 Car j’ai tendu mon arc – c’est Juda. Je le garnis d’une flèche – c’est Éphraïm. Je vais exciter tes fils, ô Sion, contre les fils des Grecs ; je ferai de toi une épée de héros.

14 Alors le Seigneur apparaîtra au-dessus d’eux, et sa flèche jaillira comme l’éclair ; le Seigneur Dieu sonnera du cor, il s’avancera dans les ouragans du midi.

15 Le Seigneur de l’univers les protégera, ils mangeront et piétineront les pierres de fronde, ils boiront, en faisant du tapage comme pris de vin, et ils seront remplis comme la coupe d’aspersion, comme les cornes de l’autel.

16 Et le Seigneur leur Dieu les sauvera, ce jour-là, eux, les brebis de son peuple. Oui, des pierres de diadème scintilleront sur sa terre ;

17 oui, quelle prospérité, quelle beauté que la leur ! Le froment épanouira les jeunes gens, et le vin nouveau, les jeunes filles.

Sophonie 2,1-15

Posted in attributs et noms divins, chercher Dieu, colère de Dieu, désolation (dévastation, ruine), enfer (géhenne, vallée du Cédron), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), humilité (humble), idolâtrie, iles lointaines (nations éloignées), inhabitation (présence divine), jour du Seigneur (déluge), justice (justification, juste), loi, orgueil (se glorifier), pasteur, petit reste (rescapé), peuple de Dieu (Israel, Juda), purgatoire, terre promise (terre sainte) with tags on 5 mars 2014 by JL

01 Serrez-vous, entassez-vous, nation sans désir,

02 avant que vous soyez chassés comme la paille qui disparaît en un jour, avant que vienne sur vous la brûlante colère du Seigneur, avant que vienne sur vous le jour de la colère du Seigneur.

03 Cherchez le Seigneur, vous tous, les humbles du pays, qui accomplissez sa loi. Cherchez la justice, cherchez l’humilité : peut-être serez-vous à l’abri au jour de la colère du Seigneur.

04 Voyez ! Gaza va être abandonnée, Ascalon sera dévastée. Ashdod, en plein midi, sera dépeuplée, Écrone sera déracinée.

05 Malheur aux habitants des bords de la mer, à la nation des Crétois ! La parole du Seigneur est contre vous : « Canaan, terre des Philistins, je vais te ruiner, te vider de tous tes habitants ! »

06 Les bords de la mer seront réduits en pacages, en prairies pour les bergers, en parcs à moutons.

07 Ce sera un territoire pour ceux qui resteront de la maison de Juda ; là, ils mèneront paître leurs troupeaux ; au milieu des maisons d’Ascalon, le soir ils se reposeront, car le Seigneur, leur Dieu, les visitera, il aura changé leur sort.

08 J’ai entendu les insultes de Moab et les sarcasmes des fils d’Ammone, qui ont insulté mon peuple et se vantaient de leur territoire.

09 C’est pourquoi, par ma vie – oracle du Seigneur de l’univers, Dieu d’Israël –, Moab deviendra comme Sodome, et les fils d’Ammone comme Gomorrhe, le domaine du chardon, un monceau de sel, une terre à jamais désolée. Le reste de mon peuple les pillera, ce qui subsistera de ma nation en héritera.

10 Tel sera leur sort pour prix de leur orgueil, puisqu’ils ont insulté et traité de haut le peuple du Seigneur de l’univers.

11 Redoutable pour eux sera le Seigneur, lorsqu’il aura réduit à rien tous les dieux de la terre ; alors toutes les îles des nations se prosterneront devant lui, chacune sur son propre sol.

12 Quant à vous, Éthiopiens, il dira : « Ils seront transpercés par mon épée. »

13 Il lèvera la main contre le Nord, il fera périr Assour, il fera de Ninive une terre désolée, aride comme le désert.

14 En elle se reposeront les troupeaux et toutes sortes de bêtes. Même la hulotte, même le hérisson passeront la nuit parmi ses chapiteaux ; un hululement se fait entendre à la fenêtre, et sur le seuil se tient un corbeau : le palais de cèdre n’est que ruines.

15 Telle sera la cité hautaine qui trônait avec assurance, elle qui disait en son cœur : « Moi, rien que moi ! » Comment est-elle devenue un lieu désolé, un repaire pour les bêtes ? Tous ceux qui passent près d’elle sifflent en agitant la main.

Habaquc 2,1-20

Posted in circoncision, connaissance (intelligence de la foi), droite du Seigneur, droiture, ecouter (voix du Seigneur), fidélité (infidélité), gloire de Dieu, honte (humiliation), idolâtrie, inhabitation (présence divine), justice (justification, juste), nudité, orgueil (se glorifier), remparts (murailles), richesse, sang, shéol (hades, séjour des morts), temple (sanctuaire), vanité (néant), vigilance (prévoyance), vision (songe, extase) with tags on 5 mars 2014 by JL

01 Je vais me tenir à mon poste de garde, rester debout sur mon rempart, guetter ce que Dieu me dira, et comment il répliquera à mes plaintes.

02 Alors le Seigneur me répondit : Tu vas mettre par écrit une vision, clairement, sur des tablettes, pour qu’on puisse la lire couramment.

03 Car c’est encore une vision pour le temps fixé ; elle tendra vers son accomplissement, et ne décevra pas. Si elle paraît tarder, attends-la : elle viendra certainement, sans retard.

04 Celui qui est insolent n’a pas l’âme droite, mais le juste vivra par sa fidélité.

05 Assurément, comme le vin est traître, l’homme fort est orgueilleux, sans repos ; il ouvre large sa gorge comme les enfers, il est comme la mort, jamais rassasié ; il entasse pour lui toutes les nations, il ramasse pour lui tous les peuples.

06 Tous ne vont-ils pas proférer sur lui une satire, des pamphlets et des énigmes contre lui ? Ils diront : Quel malheur pour celui qui s’enrichit du bien des autres – Combien de temps encore ? – et pour celui qui accumule des gages à son profit !

07 Ne vont-ils pas se dresser soudain, tes créanciers, et se réveiller, ceux qui te feront trembler ? Par eux, tu seras mis au pillage !

08 Comme tu as dépouillé de nombreuses nations, tout le reste des peuples te dépouillera à cause du sang de l’homme, à cause de la violence faite au pays, à la cité et à tous ses habitants.

09 Quel malheur pour celui qui réalise un profit malhonnête pour sa maison, afin d’établir son nid sur la hauteur, pour échapper à l’emprise du malheur !

10 C’est la honte de ta maison que tu as décidée ; en éliminant de nombreux peuples, c’est ta propre vie qui échoue.

11 Oui, du mur une pierre va crier, et de la charpente, une poutre lui répondra.

12 Quel malheur pour celui qui bâtit une ville dans le sang et fonde une cité sur le crime !

13 Ceci ne vient-il pas du Seigneur de l’univers que les peuples se fatiguent pour du feu, que les nations s’exténuent pour le néant ?

14 La connaissance de la gloire du Seigneur remplira la terre, comme les eaux recouvrent le fond de la mer !

15 Quel malheur pour qui fait boire son prochain, et lui verse du poison au point de l’enivrer, pour regarder sa nudité !

16 Tu t’es rassasié d’infamie plus que de gloire ! À ton tour de boire et d’exhiber ton prépuce : sur toi se renversera la coupe de la droite du Seigneur, et sur ta gloire, l’ignominie !

17 Car la violence faite au Liban retombera sur toi et le pillage des troupeaux t’effrayera, à cause du sang de l’homme, à cause de la violence faite au pays, à la cité et à tous ses habitants.

18 À quoi sert une image sculptée pour que la sculpte son auteur, une idole en métal qui enseigne le mensonge, pour qu’en elles se confie l’auteur qui les fabrique ? Les faux dieux qu’il fait sont muets.

19 Quel malheur pour celui qui dit au morceau de bois : « Réveille-toi ! », à la pierre muette : « Lève-toi ! », et qui dit : « Elle va enseigner ! » Tout cela est plaqué d’or et d’argent, sans aucun souffle à l’intérieur !

20 Mais le Seigneur est dans son temple saint : silence devant lui, terre entière !

 

Abdias 1,1-21

Posted in déportation (captif, exil), désolation (dévastation, ruine), détresse (désespoir), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), honte (humiliation), Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), montagne du Seigneur (théophanie), orgueil (se glorifier), petit reste (rescapé), peuple de Dieu (Israel, Juda), royaume de Dieu, sainteté (saint) with tags on 3 mars 2014 by JL

01 VISION D’ABDIAS. Ainsi parle à Édom le Seigneur Dieu. Nous avons entendu, de la part du Seigneur, une nouvelle ; un messager a été envoyé parmi les nations : « Debout ! Dressons-nous ! Attaquons-le ! »

02 Voici : je t’abaisse parmi les nations, tu es très méprisé.

03 L’arrogance de ton cœur t’a trompé, toi qui demeures dans les creux du rocher, qui habites le haut-pays et dis en ton cœur : « Qui me fera descendre jusqu’à terre ? »

04 Si tu t’élevais comme l’aigle, si tu établissais ton nid au milieu des étoiles, je t’en ferais descendre ! – oracle du Seigneur.

05 Si des voleurs venaient chez toi, des pillards pendant la nuit, – comme tu serais anéanti ! – ne voleraient-ils pas tout ce qu’ils peuvent ? Si des vendangeurs venaient chez toi, laisseraient-ils quelque chose à grappiller ?

06 Comme il a été fouillé, Ésaü, on a découvert ses cachettes !

07 Tous ceux qui étaient pour toi des alliés t’ont repoussé à la frontière ; ceux qui étaient en paix avec toi t’ont trompé, ils t’ont dominé. Et ceux qui partageaient ton pain ont mis un piège sous tes pas. – On n’en a pas l’intelligence ! –

08 N’est-ce pas en ce jour-là – oracle du Seigneur –, que je supprimerai d’Édom les sages, et de la montagne d’Ésaü, l’intelligence ?

09 Témane, tes guerriers seront paralysés, si bien que nul n’échappera au carnage sur la montagne d’Ésaü.

10 À cause de la violence faite à ton frère Jacob, la honte te couvrira et à jamais tu disparaîtras !

11 Le jour où tu n’es pas intervenu pour lui, lorsque des étrangers capturaient son armée, que des barbares franchissaient ses portes et tiraient au sort Jérusalem, toi aussi, tu étais comme l’un d’eux.

12 Ne regarde pas avec plaisir le jour de ton frère, le jour de son désastre. Ne te réjouis pas au sujet des fils de Juda, le jour de leur perdition. N’aie pas le verbe haut, le jour de la détresse.

13 Ne pénètre pas dans la ville de mon peuple, le jour de sa ruine. Ne regarde pas non plus son malheur, le jour de sa ruine. Ne t’en prends pas à son armée, le jour de sa ruine :

14 ne te tiens pas aux carrefours pour exterminer ses fuyards ; ne livre pas ses rescapés, le jour de la détresse.

15 Oui, proche est le jour du Seigneur, sur toutes les nations. On te fera comme tu as fait : tes méfaits te retomberont sur la tête.

16 Oui, de même que vous avez bu sur ma montagne sainte, toutes les nations boiront sans trêve : elles boivent, elles se gorgent, elles sont comme n’ayant pas été.

17 Mais il y aura un reste sur la montagne de Sion, il sera saint. La maison de Jacob héritera de son héritage.

18 La maison de Jacob sera un feu, la maison de Joseph, une flamme, et la maison d’Ésaü sera de la paille ! Elles vont la brûler et la dévorer : pas de survivant dans la maison d’Ésaü ! Oui, le Seigneur a parlé !

19 Le Néguev héritera de la montagne d’Ésaü, et le Bas-Pays, de la Philistie ; ils hériteront du territoire d’Éphraïm et du territoire de Samarie, et Benjamin héritera du Galaad.

20 Les déportés des fils d’Israël – cette armée-là ! – hériteront de Canaan, jusqu’à Sarepta, et les déportés de Jérusalem qui sont à Séfarad hériteront des villes du Néguev.

21 Les libérateurs monteront à la montagne de Sion pour juger la montagne d’Ésaü. Au Seigneur, la royauté !


Amos 6,1-14

Posted in déportation (captif, exil), droiture, faire mémoire (mémorial, solennité), iles lointaines (nations éloignées), Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), justice (justification, juste), malédiction, orgueil (se glorifier), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), vanité (néant) with tags on 2 mars 2014 by JL

01 Malheur à ceux qui vivent bien tranquilles dans Sion, et à ceux qui se croient en sécurité sur la montagne de Samarie, ces notables de la première des nations, vers qui se rend la maison d’Israël !

02 Passez par Kalné, et voyez ; de là, partez pour Hamath, la grande, puis descendez à Gath des Philistins. Ces villes sont-elles les meilleures des royaumes ? Leur territoire, plus grand que votre territoire ?

03 En croyant repousser le jour du malheur, vous rapprochez le règne de la violence !

04 Couchés sur des lits d’ivoire, vautrés sur leurs divans, ils mangent les agneaux du troupeau, les veaux les plus tendres de l’étable ;

05 ils improvisent au son de la harpe, ils inventent, comme David, des instruments de musique ;

06 ils boivent le vin à même les amphores, ils se frottent avec des parfums de luxe, mais ils ne se tourmentent guère du désastre d’Israël !

07 C’est pourquoi maintenant ils vont être déportés, ils seront les premiers des déportés ; et la bande des vautrés n’existera plus.

08 Le Seigneur Dieu le jure par lui-même – oracle du Seigneur, Dieu de l’univers : Moi, j’ai en horreur l’orgueil de Jacob, et je déteste ses palais ; aussi, je livrerai la ville et ce qu’elle renferme.

09 Et s’il reste dix hommes dans une seule maison, ils mourront.

10 Un parent, celui qui sortira les ossements hors de la maison, pour les brûler, dira à celui qui est au fond de la maison : « Y en a-t-il encore avec toi ? » Celui-ci répondra : « Plus rien ! » Il dira : « Silence ! Car on n’a plus à faire mémoire du nom du Seigneur ! »

11 Voici que le Seigneur commande ; il frappe la grande maison : elle s’écroule, la petite maison : elle se fissure.

12 Est-ce qu’on fait galoper des chevaux sur des rochers, est-ce qu’on laboure la mer avec des bœufs, pour que vous changiez le droit en venin et le fruit de la justice en poison ?

13 Il en est qui se réjouissent pour Lo-Debar (c’est-à-dire Rien-du-tout), et qui disent : « N’est-ce pas par notre force que nous avons conquis Qarnaïm (c’est-à-dire Les-Deux-Cornes) ? »

14 Eh bien ! maison d’Israël, voici que moi – oracle du Seigneur, Dieu de l’univers –, je dresse contre vous une nation ; elle vous opprimera depuis l’Entrée-de-Hamath jusqu’au torrent de la Araba.

Amos 5,1-27

Posted in attributs et noms divins, chercher Dieu, déportation (captif, exil), désolation (dévastation, ruine), droiture, idolâtrie, jour du Seigneur (déluge), justice (justification, juste), lamentation (deuil), lumière (lampe), mal (méchanceté), offrande (prémisse et autres), orgueil (se glorifier), pauvre (faible), petit reste (rescapé), purgatoire, sacrifice d'holocauste et communion, shéol (hades, séjour des morts), source d'eau vive (rosée, pluie), ténèbre with tags on 2 mars 2014 by JL

01 Écoutez cette parole que je profère contre vous, une lamentation, maison d’Israël :

02 Elle est tombée, la vierge d’Israël, elle ne se relèvera plus ; elle est abandonnée sur sa terre, sans personne qui la relève.

03 Car ainsi parle le Seigneur Dieu : La ville d’où sortait un millier d’hommes n’en aura plus qu’une centaine, et celle d’où sortait une centaine n’en aura plus que dix pour la maison d’Israël.

04 Car ainsi parle le Seigneur à la maison d’Israël : Cherchez-moi et vous vivrez.

05 Mais ne cherchez pas à Béthel, n’entrez pas à Guilgal, ne passez pas à Bershéba ; car Guilgal sera entièrement déporté et Béthel, réduit à néant.

06 Cherchez le Seigneur et vous vivrez, de peur qu’il ne tombe comme le feu sur la maison de Joseph, un feu qui dévore, et personne, à Béthel, pour l’éteindre !

07 On change le droit en poison, on jette à terre la justice.

08 L’auteur des Pléiades et d’Orion, qui change en matin l’ombre de la mort et rend le jour obscur comme la nuit, qui convoque les eaux de la mer et les répand à la surface de la terre, son nom est « Le Seigneur ».

09 Sur le puissant il déchaîne la dévastation, et la dévastation arrive sur la citadelle.

10 Au tribunal, on déteste celui qui réprimande, et l’homme intègre dans sa parole, on le hait.

11 C’est pourquoi, vous qui avez pressuré le faible et prélevé sur lui un tribut de blé, les maisons que vous avez bâties en pierre de taille, vous n’y habiterez pas, les vignes exquises que vous avez plantées, vous n’en boirez pas le vin.

12 Oui, je connais vos nombreux crimes, vos énormes péchés, oppresseurs du juste, preneurs de pots-de-vin ; au tribunal les malheureux sont écartés.

13 C’est pourquoi, en ce temps-ci, l’homme avisé se tait, car c’est un temps de malheur.

14 Cherchez le bien et non le mal, afin de vivre. Ainsi le Seigneur, Dieu de l’univers, sera avec vous, comme vous le déclarez.

15 Détestez le mal, aimez le bien, faites régner le droit au tribunal ; peut-être alors le Seigneur, Dieu de l’univers, fera-t-il grâce à ce qui reste d’Israël.

16 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur, le Dieu de l’univers, mon Seigneur : Sur toutes les places, on fera des lamentations, dans toutes les rues, on dira : « Hélas ! hélas ! » On convoquera le paysan au deuil, et aux lamentations, les pleureurs ;

17 dans toutes les vignes, on fera des lamentations, car je passerai au milieu de toi. Le Seigneur a parlé.

18 Malheur à ceux qui aspirent au jour du Seigneur ! Que sera-t-il pour vous, le jour du Seigneur ? Jour de ténèbre et non de lumière !

19 C’est comme un homme qui fuit devant un lion et qui tombe sur un ours ; il arrive à la maison, il pose la main sur le mur, et le serpent le mord.

20 Ainsi sera-t-il ténèbre, le jour du Seigneur, et non lumière, obscur, sans aucune clarté !

21 Je déteste, je méprise vos fêtes, je n’ai aucun goût pour vos assemblées.

22 Quand vous me présentez des holocaustes et des offrandes, je ne les accueille pas ; vos sacrifices de bêtes grasses, je ne les regarde même pas.

23 Éloignez de moi le tapage de vos cantiques ; que je n’entende pas la musique de vos harpes.

24 Mais que le droit jaillisse comme une source ; la justice, comme un torrent qui ne tarit jamais !

Osée 13,1-15

Posted in allégorie et référence christique, colère de Dieu, commandements (préceptes, décrets), consolation (solidarité), désert (ascèse, dépouillement), désolation (dévastation, ruine), dureté du coeur (impénitence), faire mémoire (mémorial, solennité), idolâtrie, orgueil (se glorifier), péché (faute), royauté en Israel, salut (rachat, rédemption), sauveur (rédempteur), shéol (hades, séjour des morts), terre promise (terre sainte) with tags on 1 mars 2014 by JL

01 Quand Éphraïm parlait, c’était la terreur, car lui, il était chef en Israël. Mais il s’est compromis avec Baal et il en est mort.

02 À présent, ils continuent de pécher, ils se font des images de métal fondu, des idoles avec leur argent et par habileté : œuvre d’artisans que tout cela ! C’est à leur propos que l’on dit : « Eux qui sacrifient des hommes, ils vénèrent des veaux. »

03 C’est pourquoi ils seront comme la brume du matin et comme la rosée d’aurore qui s’en va, comme la paille emportée loin de l’aire à grain et comme la fumée qui sort de la cheminée.

04 Et moi, je suis le Seigneur, ton Dieu depuis la sortie du pays d’Égypte ; tu ne connaîtras pas d’autre dieu que moi, hors moi, pas de sauveur.

05 Moi, je t’ai connu au désert, au pays de l’aridité.

06 Arrivés au pâturage, ils se sont rassasiés ; ils se sont rassasiés, et leur cœur s’est enorgueilli ; aussi m’ont-ils oublié.

07 Je serai pour eux comme un lion ; comme un léopard sur le chemin, je serai à l’affût.

08 Je vais les attaquer comme une ourse à qui l’on a ravi ses petits, je vais déchirer l’enveloppe de leur cœur, comme une lionne je vais les dévorer sur place, une bête sauvage les mettra en pièces.

09 Te voilà détruit, Israël, alors que ton secours est en moi !

10 Où donc est ton roi, pour qu’il te sauve dans toutes tes villes ? Où sont tes juges, à qui tu as dit : « Donne-moi un roi et des princes » ?

11 Je te donne un roi dans ma colère et, dans ma fureur, je le reprends.

12 La faute d’Éphraïm est tenue en lieu sûr, son péché est mis en réserve.

13 Les douleurs de celle qui enfante lui viendront ; mais lui, c’est un fils stupide : le moment venu, il ne quitte pas le sein maternel !

14 Vais-je les libérer de l’emprise des enfers, les racheter de la mort ? Mort, où est ta pestilence ? Enfers, où est votre fléau ? Toute consolation se dérobe à mes yeux.

15 Éphraïm a beau prospérer au milieu de ses frères, un vent d’est viendra, souffle du Seigneur montant du désert. Il tarira sa source, desséchera sa fontaine, il pillera le trésor, tous les objets précieux.

Osée 12,1-15

Posted in alliance, ange (chérubins), attributs et noms divins, conversion (faire retour, repentir), droiture, esclavage (du péché), espérance, faire mémoire (mémorial, solennité), fidélité (infidélité), mensonge, orgueil (se glorifier), péché (faute), prophète, rétribution (mérite), sang, tente du rendez-vous, vanité (néant) with tags on 28 février 2014 by JL

01 Éphraïm m’encercle de mensonge et la maison d’Israël, de tromperie. Mais Juda marche encore avec Dieu et reste fidèle au Très-Saint.

02 Éphraïm se repaît de vent et poursuit le vent d’est ; tout le jour, il multiplie mensonge et ruine : il conclut une alliance avec Assour, il porte de l’huile à l’Égypte.

03 Le Seigneur est en procès avec Juda, il va sévir contre Jacob en raison de sa conduite, lui rendre selon ses œuvres.

04 Dans le sein de sa mère, il a supplanté son frère, et, à l’âge mûr, il a lutté avec Dieu.

05 Il a lutté avec un ange et il a eu le dessus ; il a pleuré et l’a supplié. À Béthel, il le trouva, – c’est là que Dieu a parlé avec nous.

06 « Seigneur, Dieu de l’univers » : c’est ainsi qu’on fait mémoire du Seigneur.

07 Toi, reviens à ton Dieu : garde la fidélité et le droit, et mets ton espoir en ton Dieu, toujours.

08 Canaan, une balance trompeuse à la main, aime frauder.

09 Éphraïm dit : « Oui, je me suis enrichi, j’ai édifié une fortune. Tout cela est fruit de mon travail ; on ne trouvera pas chez moi de faute qui soit péché. »

10 Mais moi, je suis le Seigneur ton Dieu depuis le pays d’Égypte. Je te ferai de nouveau habiter sous les tentes comme au jour de la Rencontre.

11 Je parlerai aux prophètes ; moi, je multiplierai les visions, et, par le moyen des prophètes, je dirai des paraboles.

12 Si Galaad est fausseté, ils ne sont que néant, ceux qui ont sacrifié des taureaux à Guilgal ; aussi leurs autels seront-ils comme des galets entassés sur les sillons des champs.

13 Jacob a fui dans le champ d’Aram, Israël a servi pour une femme, pour une femme il a gardé les troupeaux.

14 Mais par un prophète le Seigneur fit monter Israël d’Égypte, et, par un prophète, Israël a été gardé.

15 Éphraïm a irrité le Seigneur jusqu’à l’amertume : sur lui sera rejeté le sang versé, et son Maître lui rendra ses outrages.

 

Osée 7,1-16

Posted in adultère (luxure, prostitution), chercher Dieu, conversion (faire retour, repentir), esclavage (du péché), faire mémoire (mémorial, solennité), mal (méchanceté), mensonge, orgueil (se glorifier), révolte (trahison, nuque raide), salut (rachat, rédemption) with tags on 27 février 2014 by JL

01 Quand je voulais guérir Israël, alors s’est dévoilée la faute d’Éphraïm, et les méfaits de Samarie, car ils pratiquent le mensonge. Le voleur s’introduit dans les maisons, et au-dehors sévit le brigand.

02 Ils ne disent pas dans leur cœur que je me souviens de tous leurs méfaits ; à présent leurs œuvres les encerclent, elles sont là devant moi.

03 Dans leur malice, ils amusent le roi, et par leurs mensonges, les princes.

04 Tous, ils sont adultères, comme un four brûlant, que le boulanger cesse d’attiser depuis qu’il a pétri la pâte jusqu’à ce qu’elle ait levé.

05 Au jour de notre roi, les princes, embrasés par le vin, se rendent malades ; on tend la main aux railleurs.

06 Par leur complot, ils ont rendu leur cœur pareil au four dont le boulanger sommeille toute la nuit et qu’un feu violent fait brûler au matin.

07 Tous, comme un four, ils sont embrasés : ils dévorent leurs juges ; tous leurs rois sont tombés, pas un d’entre eux ne crie vers moi !

08 Éphraïm se mêle aux autres peuples, Éphraïm est une galette qu’on n’a pas retournée !

09 Des étrangers dévorent sa force, et lui n’en sait rien ; ses cheveux ont blanchi, et lui n’en sait rien.

10 L’orgueil d’Israël témoigne contre lui, ils ne reviennent pas au Seigneur, leur Dieu ; malgré tout cela, ils ne le cherchent pas.

11 Voici Éphraïm, colombe naïve et sans cœur : ils appellent l’Égypte, ils s’en vont à Assour.

12 Où qu’ils aillent, je jette sur eux mon filet, je les fais descendre comme les oiseaux du ciel, je les attrape dès que j’entends qu’ils se rassemblent.

13 Malheur sur eux, car ils ont fui loin de moi ! Ruine sur eux, car ils se sont révoltés contre moi ! Moi, je veux les racheter ; eux, ils disent des mensonges contre moi.

14 Ce n’est pas du fond du cœur qu’ils crient vers moi, quand ils se lamentent sur leurs couches ; ils s’inquiètent pour du froment et du vin nouveau, c’est de moi qu’ils s’éloignent.

15 Alors que j’avais dirigé, que j’avais fortifié leur bras, ils méditent le mal envers moi.

16 Ils reviennent, ils n’ont pas le dessus, ils sont comme un arc trompeur ; leurs chefs tomberont sous l’épée pour l’insolence de leur langage : on en rira au pays d’Égypte.

Daniel 11,1-45

Posted in abomination de la désolation, alliance, antéchrist, attributs et noms divins, colère de Dieu, dernier temps (fin du monde), montagne du Seigneur (théophanie), orgueil (se glorifier), purification, temple (sanctuaire) with tags on 26 février 2014 by JL

01 La première année du règne de Darius le Mède, j’étais auprès de lui pour lui donner force et appui.

02 Maintenant je vais te révéler une vérité : Voici que trois rois surgiront encore en Perse. Le quatrième les surpassera en richesse, et lorsque sa richesse l’aura rendu plus fort, il mobilisera tout contre le royaume de Grèce.

03 Un roi puissant surgira, exercera un immense pouvoir et agira selon son bon plaisir.

04 Mais à peine aura-t-il surgi que son royaume sera mis en pièces et partagé aux quatre vents du ciel, sans aucun profit pour ses descendants. Son pouvoir ne sera plus le même, car son royaume sera démembré et livré à d’autres.

05 Le roi du Midi deviendra fort, mais l’un de ses princes sera plus fort que lui, son pouvoir sera plus grand que le sien.

06 Après quelques années, ils feront alliance. La fille du roi du Midi viendra chez le roi du Nord pour exécuter ces accords. Mais elle n’aura plus d’appui et sa descendance ne se maintiendra pas. Elle-même sera livrée avec ceux qui l’avaient accompagnée, son enfant et celui qui était son soutien en ces temps-là.

07 Mais de ses racines, un rejeton surgira à sa place. Il se portera à la rencontre de l’armée et entrera dans la citadelle du roi du Nord ; il les combattra et l’emportera.

08 Il emmènera même leurs dieux comme captifs en Égypte, avec leurs images de métal fondu et leurs objets précieux d’argent et d’or. Pendant quelques années, il restera loin du roi du Nord.

09 Mais ce dernier viendra dans le royaume du roi du Midi, puis retournera dans son pays.

10 Ses fils reprendront le combat et réuniront des armées en grand nombre. L’un d’entre eux arrivera, déferlera, traversera, puis il s’en retournera. Ils porteront le combat jusqu’à la citadelle.

11 Alors, le roi du Midi sera pris de rage. Il ira combattre contre le roi du Nord, qui mettra sur pied une troupe nombreuse, mais cette troupe sera livrée aux mains du roi du Midi.

12 Quand la troupe aura été prise, son cœur s’enflera d’orgueil. Mais il aura beau abattre des myriades d’hommes, il n’en sera pas plus fort.

13 Le roi du Nord mettra de nouveau sur pied une troupe, plus nombreuse que la précédente. Au bout d’un certain temps, de quelques années, il arrivera avec une grande armée et un équipement considérable.

14 En ces temps-là, beaucoup se dresseront contre le roi du Midi. Des hommes violents de ton peuple se lèveront pour accomplir la vision, mais ils échoueront.

15 Alors, le roi du Nord arrivera, il élèvera un remblai pour s’emparer d’une ville fortifiée. Les forces du roi du Midi ne résisteront pas, ni leur élite : elles n’en auront pas la force.

16 Celui qui s’avancera contre ce dernier agira selon son bon plaisir. Nul ne lui résistera, et il s’arrêtera au Pays magnifique, ayant en main le pouvoir de détruire.

17 Il se proposera de venir s’emparer de tout le royaume du roi du Midi et de passer accord avec lui. Il lui donnera une femme pour le conduire à sa perte, mais cela ne réussira pas, cela ne se produira pas.

18 Il se tournera alors vers les îles et s’emparera de beaucoup d’entre elles, mais un général mettra fin à cette agression sans qu’il puisse à son tour l’agresser.

19 Alors, il se tournera vers les citadelles de son pays. Mais il échouera, il tombera et on ne le retrouvera plus.

20 Quelqu’un surgira à sa place, qui enverra un pillard attenter à ce qui fait la Splendeur du royaume. Mais en quelques jours il sera brisé, bien que ce ne soit ni par la colère ni par la guerre.

21 À sa place surgira un homme méprisable à qui l’on n’accordera pas l’honneur de la royauté, mais il viendra, en toute tranquillité, s’emparer de la royauté par des intrigues.

22 Devant lui, les forces d’invasion seront débordées et brisées, ainsi qu’un chef de l’Alliance.

23 Par des accords passés avec lui, il agira en traître ; il montera en puissance et, avec peu de monde, il s’imposera.

24 En toute tranquillité, il viendra dans les régions fertiles de la province. Il fera ce que ni ses pères ni les pères de ses pères n’avaient fait : il distribuera aux siens du butin, des dépouilles et de l’équipement. Il tramera des complots contre les villes fortes, mais pour un temps seulement.

25 Il mettra sa force et son courage à s’acharner contre le roi du Midi, avec une grande armée. Le roi du Midi s’engagera dans la guerre avec une armée nombreuse et très puissante, mais il ne résistera pas, car on tramera des complots contre lui.

26 Ceux qui partagent sa table l’anéantiront, son armée sera débordée et beaucoup de victimes tomberont.

27 Les deux rois, le cœur mauvais, débiteront des mensonges à la même table, mais sans succès, car cela ne prendra fin qu’au moment fixé.

28 Le roi du Nord retournera dans son pays avec un équipement considérable. Ayant des intentions hostiles contre l’Alliance sainte, il les mettra à exécution, puis il retournera dans son pays.

29 Au moment fixé, il reviendra dans le royaume du Midi, mais cette fois, ce ne sera pas comme la première fois.

30 Des navires venus de l’Occident l’attaqueront et il sera découragé. De nouveau, il s’emportera et agira contre l’Alliance sainte ; de nouveau, il sera de connivence avec ceux qui abandonnent l’Alliance sainte.

31 Des forces envoyées par lui surgiront, profaneront le Lieu saint, la citadelle ; elles feront cesser le sacrifice perpétuel et établiront l’Abomination de la désolation.

32 Ceux qui transgressent l’Alliance, il en fera des renégats par ses intrigues, mais le peuple de ceux qui connaissent leur Dieu réagira fermement.

33 Les gens intelligents du peuple en instruiront beaucoup, mais ils seront accablés par l’épée, le feu, la captivité et la spoliation pendant des jours.

34 Lorsqu’ils seront accablés, peu de gens leur viendront en aide, mais beaucoup se joindront à eux par intrigue.

35 Parmi les gens intelligents, certains seront accablés ; ils seront ainsi épurés, purifiés, blanchis, jusqu’au temps de la fin, car ce n’est pas encore le moment fixé.

36 Le roi agira selon son bon plaisir, il s’élèvera et s’enflera d’orgueil au-dessus de tout dieu. À propos du Dieu des dieux, il dira des choses aberrantes. Il réussira jusqu’à ce que la colère soit à son comble, car ce qui a été décidé s’accomplira.

37 Il n’aura d’égard ni pour le dieu de ses pères, ni pour le dieu favori des femmes, il n’aura d’égard pour aucune divinité, car il s’enflera d’orgueil au-dessus de tout.

38 À leur place, il honorera la divinité des citadelles, une divinité inconnue de ses pères ; il l’honorera avec de l’or, de l’argent, des pierres rares et des objets précieux.

39 Il interviendra contre les fortifications des citadelles avec l’aide d’une divinité étrangère. Il comblera d’honneurs ceux qui la reconnaîtront, il leur donnera autorité sur beaucoup et distribuera des terres en récompense.

40 Au temps de la fin, le roi du Midi l’affrontera. Le roi du Nord fondra sur celui-ci avec ses chars, ses cavaliers et de nombreux navires. Il arrivera dans les pays, il y déferlera, il les traversera.

41 Il arrivera jusqu’au Pays magnifique et beaucoup seront accablés. Voici ceux qui échapperont à son emprise : Édom, Moab et les meilleurs des fils d’Ammone.

42 Il étendra son emprise sur les pays ; même le pays d’Égypte n’en réchappera pas.

43 Il s’emparera des trésors d’argent et d’or et de tous les objets précieux de l’Égypte. Les Libyens et les Éthiopiens marcheront dans ses pas.

44 Mais des rumeurs venues de l’Orient et du Nord l’inquiéteront, et il partira en grande fureur pour détruire et anéantir beaucoup de monde.

45 Il dressera les tentes de son quartier général entre la mer et la sainte Montagne magnifique. Mais ce sera pour lui la fin, sans que personne lui vienne en aide.

 

Daniel 8,1-27

Posted in attributs et noms divins, dernier temps (fin du monde), orgueil (se glorifier), temple (sanctuaire), vérité with tags on 26 février 2014 by JL

01 La troisième année du règne du roi Balthazar, une vision m’est apparue, à moi, Daniel, après celle qui m’était apparue précédemment.

02 Je regardai, et voici que, dans la vision, j’étais à Suse-la-Citadelle dans la province d’Élam, près de la rivière Oulaï.

03 Je levai les yeux, et voici que je vis un bélier se tenant face à la rivière. Il avait deux cornes, deux hautes cornes, mais l’une plus haute que l’autre, et la plus haute se dressa en dernier.

04 Je vis le bélier donner des coups de corne vers l’ouest, vers le nord, vers le sud. Aucune bête ne pouvait tenir debout devant lui, personne ne pouvait lui échapper. Il agissait selon son bon plaisir et ne cessait de grandir.

05 Moi, j’étais en train de réfléchir, et voici qu’un bouc arriva de l’occident, survolant toute la terre sans toucher le sol. Il avait une corne imposante entre les yeux.

06 Il s’approcha du bélier à deux cornes que j’avais vu dressé face à la rivière et se rua vers lui de toute sa force.

07 Je le vis atteindre le bélier et se mettre en rage contre lui, puis le frapper et briser ses deux cornes. Le bélier n’avait pas la force de lui faire face. Il le jeta à terre et le piétina. Personne ne pouvait en délivrer le bélier.

08 Le bouc ne cessait de croître mais, au sommet de sa puissance, la grande corne se brisa. Quatre cornes imposantes poussèrent à sa place, orientées vers les quatre points cardinaux.

09 De l’une d’elle, une toute petite corne sortit, mais qui grandit vers le sud, vers l’est, et vers le Pays magnifique.

10 Elle grandit jusqu’à l’armée du ciel, elle terrassa une partie de cette armée et des étoiles, elle les piétina.

11 Elle grandit même jusqu’au chef de l’armée, le sacrifice perpétuel fut retiré à celui-ci, et les fondations de son Lieu saint furent renversées.

12 Et une armée fut postée contre le sacrifice perpétuel de façon perverse. La corne jeta la vérité par terre. Ce qu’elle entreprit, elle le réussit.

13 Un être saint parla, je l’entendis ; et un autre saint lui répondit : « Combien de temps verrons-nous le sacrifice perpétuel retiré, la perversité dévastatrice, le sanctuaire livré, l’armée piétinée ? »

14 Il lui dit : « Encore deux mille trois cents soirs et matins, et le Lieu saint sera rétabli dans ses droits. »

15 Tandis que moi, Daniel, je regardais la vision en cherchant à comprendre, voici que se tenait en face de moi quelqu’un ayant l’apparence d’un homme.

16 Et j’entendis la voix de l’homme entre les rives de l’Oulaï. Il cria : « Gabriel, fais-lui comprendre la vision ! »

17 Il s’avança vers le lieu où je me tenais. À son approche, je fus effrayé et je tombai face contre terre. Il me dit : « Fils d’homme, comprends ! La vision concerne le temps de la fin. »

18 Tandis qu’il me parlait, je m’évanouis, la face contre terre. Il me toucha et me fit mettre debout à l’endroit où j’étais.

19 Il dit : « Je vais te faire savoir ce qui arrivera au terme de la colère, car la fin est pour le moment fixé.

20 Le bélier à deux cornes que tu as vu, ce sont les deux rois de Médie et de Perse.

21 Le bouc velu, c’est le roi de Grèce, et la grande corne entre ses yeux, c’est le premier roi.

22 Si elle s’est brisée et que quatre ont surgi à sa place, c’est que quatre royaumes surgiront de sa nation, mais sans avoir sa force.

23 Au terme de leur règne, quand les pécheurs auront atteint le comble de leur perversité, se lèvera un roi au visage fier, sachant pénétrer les énigmes.

24 Sa puissance se renforcera – mais non par sa propre puissance –, il opérera des destructions prodigieuses, il réussira dans ce qu’il entreprendra, il détruira des puissants et le peuple des saints.

25 Par son habileté, il assurera le succès de ses tromperies ; son cœur s’enflera d’orgueil et, dans la tranquillité, il détruira une multitude. Il se dressera contre le Prince des princes, mais il sera brisé sans l’intervention de personne.

26 Ce que tu as vu et ce qui a été dit au sujet des soirs et des matins, c’est la vérité. Mais toi, garde secrète la vision, car elle concerne des jours lointains. »

27 Et moi, Daniel, je m’évanouis et je fus malade pendant plusieurs jours. Puis je me levai et accomplis mon office auprès du roi ; j’étais terrifié par ce que j’avais vu, mais personne ne comprenait.


Daniel 5,1-30

Posted in attributs et noms divins, connaissance (intelligence de la foi), orgueil (se glorifier), sagesse, vision (songe, extase) with tags on 26 février 2014 by JL

01 Le roi Balthazar donna un somptueux festin pour les grands du royaume au nombre de mille, et il se mit à boire du vin en leur présence.

02 Excité par le vin, il fit apporter les vases d’or et d’argent que son père Nabucodonosor avait enlevés au temple de Jérusalem ; il voulait y boire, avec ses grands, ses épouses et ses concubines.

03 On apporta donc les vases d’or enlevés du temple, de la Maison de Dieu à Jérusalem, et le roi, ses grands, ses épouses et ses concubines s’en servirent pour boire.

04 Après avoir bu, ils entonnèrent la louange de leurs dieux d’or et d’argent, de bronze et de fer, de bois et de pierre.

05 Soudain on vit apparaître, en face du candélabre, les doigts d’une main d’homme qui se mirent à écrire sur la paroi de la salle du banquet royal. Lorsque le roi vit cette main qui écrivait,

06 il changea de couleur, son esprit se troubla, il fut pris de tremblement, et ses genoux s’entrechoquèrent.

07 Le roi cria de faire entrer les mages, les devins et les astrologues. Il prit la parole et dit aux sages de Babylone : « L’homme qui lira cette inscription et me l’interprétera, on le revêtira de pourpre, on lui mettra un collier d’or, et il sera le troisième personnage du royaume. »

08 Tous les sages du roi entrèrent donc, mais ils ne purent lire l’inscription ni en donner au roi l’interprétation.

09 Le roi Balthazar en était épouvanté : son visage changea de couleur, et les grands du royaume furent atterrés.

10 La reine, alertée par les paroles du roi et des grands, entra dans la salle du banquet. Elle prit la parole et dit : « Ô roi, puisses-tu vivre à jamais ! Que tes pensées ne t’épouvantent pas, que ton visage ne change pas de couleur !

11 Dans ton royaume, un homme possède en lui l’esprit des dieux saints. Du temps de ton père, on a trouvé en lui une lumière, une intelligence, et une sagesse pareille à la sagesse des dieux. Le roi Nabucodonosor, ton père, le nomma chef des magiciens, des mages, des devins et des astrologues. Il fit ainsi

12 parce qu’on avait trouvé en ce Daniel – à qui le roi avait donné le nom de Beltassar – un esprit supérieur, une intelligence, une clairvoyance pour interpréter les songes, déchiffrer les énigmes et dénouer les difficultés. Donc, que Daniel soit appelé, et il donnera l’interprétation. »

13 On fit venir Daniel devant le roi, et le roi lui dit : « Es-tu bien Daniel, l’un de ces déportés amenés de Juda par le roi mon père ?

14 J’ai entendu dire qu’un esprit des dieux réside en toi, et qu’on trouve chez toi une clairvoyance, une intelligence et une sagesse extraordinaires.

15 Et maintenant on a fait venir en ma présence les sages et les mages pour lire cette inscription et m’en faire connaître l’interprétation. Mais ils n’ont pas été capables de me la donner.

16 J’ai entendu dire aussi que tu es capable de donner des interprétations et de résoudre des questions difficiles. Si tu es capable de lire cette inscription et de me l’interpréter, tu seras revêtu de pourpre, tu porteras un collier d’or et tu seras le troisième personnage du royaume. »

17 Daniel répondit au roi : « Garde tes cadeaux, et offre à d’autres tes présents ! Moi, je lirai au roi l’inscription et je lui en donnerai l’interprétation.

18 Ô roi, le Dieu Très-Haut avait donné à ton père le roi Nabucodonosor la royauté, la grandeur, la gloire et la splendeur.

19 La grandeur qui lui était donnée faisait trembler de crainte devant lui tous les peuples, nations et gens de toutes langues. Il tuait qui il voulait, laissait vivre qui il voulait ; il élevait qui il voulait, abaissait qui il voulait.

20 Mais lorsque son cœur devint hautain, son esprit dur jusqu’à l’orgueil, il fut jeté à bas de son trône royal, et sa gloire lui fut retirée.

21 On le chassa d’entre les hommes, son cœur devint comme celui des bêtes ; il demeura avec les ânes sauvages, on le nourrissait d’herbe comme les bœufs ; son corps était trempé par la rosée du ciel, jusqu’au moment où il reconnut que le Dieu Très-Haut est maître du royaume des hommes et place à sa tête qui il veut.

22 Toi, son fils Balthazar, tu n’as pas abaissé ton cœur, et pourtant, tu savais tout cela.

23 Tu t’es élevé contre le Seigneur du ciel ; tu t’es fait apporter les vases de sa Maison, et vous y avez bu du vin, toi, les grands de ton royaume, tes épouses et tes concubines ; vous avez entonné la louange de vos dieux d’or et d’argent, de bronze et de fer, de bois et de pierre, ces dieux qui ne voient pas, qui n’entendent pas, qui ne savent rien. Mais tu n’as pas rendu gloire au Dieu qui tient dans sa main ton souffle et tous tes chemins.

24 C’est pourquoi il a envoyé cette main et fait tracer cette inscription.

25 En voici le texte : Mené, Mené, Teqèl, Ou-Pharsine.

26 Et voici l’interprétation de ces mots : Mené (c’est-à-dire “compté”) : Dieu a compté les jours de ton règne et y a mis fin ;

27 Teqèl (c’est-à-dire “pesé”) : tu as été pesé dans la balance, et tu as été trouvé trop léger ;

28 Ou-Pharsine (c’est-à-dire “partagé”) : ton royaume a été partagé et donné aux Mèdes et aux Perses. »

29 Alors, Balthazar ordonna de revêtir Daniel de pourpre, de lui mettre au cou un collier d’or et de proclamer qu’il deviendrait le troisième personnage du royaume.

30 Cette nuit-là, Balthazar, le roi des Chaldéens, fut tué.

Daniel 4,1-34

Posted in attributs et noms divins, bénédiction, chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), eternité (vie éternel), justice (justification, juste), orgueil (se glorifier), pauvre (faible), péché (faute), puissance divine, royaume de Dieu, vérité, vision (songe, extase) with tags on 26 février 2014 by JL

01 Moi, Nabucodonosor, j’étais tranquille dans ma maison et satisfait dans mon palais.

02 J’ai eu un songe : il m’a effrayé. Sur mon lit, je fus troublé par des pensées obsédantes et, dans mon esprit, par des visions.

03 J’ai donné l’ordre d’introduire en ma présence tous les sages de Babylone, pour qu’ils me fassent connaître l’interprétation du songe.

04 Alors, les magiciens, les mages, les devins et les astrologues entrèrent, et je leur racontai le songe, mais ils ne m’ont pas fait connaître son interprétation.

05 En dernier lieu, Daniel se présenta devant moi – son nom est Beltassar, selon le nom de mon dieu, et il a en lui l’esprit des dieux saints. Je lui racontai le songe :

06 « Beltassar, chef des magiciens, tu as en toi l’esprit des dieux saints, je le sais, et aucun mystère ne t’embarrasse. Voici le songe que j’ai fait ; dis-moi son interprétation.

07 Sur mon lit, je regardais les visions de mon esprit : Voici un arbre, au milieu de la terre, d’une gigantesque hauteur.

08 L’arbre grandit, et il devint puissant, sa hauteur atteignait le ciel, et on le voyait de toute la terre.

09 Son feuillage était beau et son fruit abondant ; il y avait en lui de la nourriture pour tous. Les animaux sauvages s’abritaient sous lui ; les oiseaux du ciel demeuraient dans ses branches ; toute créature se nourrissait de lui.

10 Sur mon lit, je regardais les visions de mon esprit, lorsqu’un Vigilant, un être saint, descendit du ciel.

11 Il criait à pleine voix : Abattez l’arbre et coupez ses branches ! Arrachez son feuillage et jetez son fruit ! Que les bêtes quittent son abri, et les oiseaux, ses branches !

12 Mais la souche avec les racines, laissez-les dans la terre, dans des chaînes de fer et de bronze, dans l’herbe des champs. L’arbre sera trempé de la rosée du ciel, il partagera avec les bêtes l’herbe de la terre.

13 Son cœur d’homme sera changé, un cœur de bête lui sera donné. Alors, des temps, au nombre de sept, passeront sur lui.

14 Voici la décision arrêtée par les Vigilants, la résolution prise par les êtres saints, pour que les vivants le reconnaissent : le Très-Haut est maître du royaume des hommes ; il le donne à qui il veut, il élève le plus humble des hommes.

15 Tel est le songe que j’ai eu, moi, le roi Nabucodonosor. Toi, Beltassar, donne-moi son interprétation, car aucun des sages de mon royaume n’a pu m’en faire connaître l’interprétation. Mais toi, tu le peux, puisque l’esprit des dieux saints est en toi. »

16 Alors Daniel, surnommé Beltassar, resta un instant terrifié, et ses pensées l’épouvantaient. Le roi prit la parole et dit : « Beltassar, que le songe et son interprétation ne t’épouvantent pas ! » Beltassar répondit : « Mon seigneur, que le songe soit pour tes ennemis, et son interprétation pour tes adversaires !

17 L’arbre que tu as vu, grand, puissant, élevé, atteignant le ciel et visible de toute la terre,

18 dont le feuillage était beau et le fruit abondant, en qui il y avait de la nourriture pour tous, sous lequel s’abritaient les animaux sauvages, et dans les branches duquel demeuraient les oiseaux,

19 c’est toi, ô roi ! Tu es devenu grand et puissant, tu as grandi au point d’atteindre le ciel, et ta domination s’étend jusqu’aux extrémités de la terre.

20 Puis, ô roi, tu as vu un Vigilant, un être saint descendu du ciel et qui disait : “Abattez l’arbre et détruisez-le, mais laissez dans la terre la souche avec les racines, dans des chaînes de fer et de bronze, dans l’herbe des champs, et qu’il soit trempé de la rosée du ciel, et partage le sort des animaux sauvages, jusqu’à ce que sept temps passent sur lui.”

21 Cette vision, ô roi, en voici l’interprétation, la décision du Très-Haut qui atteint mon seigneur le roi :

22 Tu seras chassé d’entre les hommes, tu auras ta demeure avec les animaux sauvages, on te nourrira d’herbe, comme les bœufs, tu seras trempé de la rosée du ciel, et sept temps passeront sur toi, jusqu’au moment où tu reconnaîtras que le Très-Haut est maître du royaume des hommes et le donne à qui il veut.

23 Et si l’on a dit de laisser en terre la souche avec les racines de l’arbre, c’est que ta royauté se maintiendra quand tu auras reconnu que le Ciel est le maître.

24 Aussi, que mon conseil te paraisse bon, ô roi : rachète tes péchés par la justice, et tes fautes par la pitié envers les malheureux. S’il en est ainsi, ta tranquillité se prolongera. »

25 Tout cela arriva au roi Nabucodonosor.

26 Douze mois après, comme il se promenait sur la terrasse du palais royal de Babylone,

27 le roi prit la parole et dit : « N’est-ce pas ici Babylone la grande ? Moi, je l’ai bâtie comme une maison royale, par la puissance de ma force et pour la gloire de ma majesté. »

28 Ces paroles étaient encore dans sa bouche quand une voix tomba du ciel : « C’est à toi que l’on parle, ô roi Nabucodonosor ! On te retire la royauté.

29 Tu seras chassé d’entre les hommes, tu auras ta demeure avec les animaux sauvages, on te nourrira d’herbe, comme les bœufs, et sept temps passeront sur toi, jusqu’au moment où tu reconnaîtras que le Très-Haut est maître du royaume des hommes et le donne à qui il veut. »

30 À l’instant même, la parole s’accomplit pour Nabucodonosor : il fut chassé d’entre les hommes, il mangea de l’herbe comme les bœufs, son corps fut trempé de la rosée du ciel, jusqu’à ce que ses cheveux grandissent comme des plumes d’aigle, et ses ongles, comme des griffes d’oiseaux.

31 « Au bout des jours fixés, moi, Nabucodonosor, je levai les yeux vers le ciel, et l’intelligence revint en moi. Alors, je bénis le Très-Haut, je célébrai l’éternel Vivant et lui rendis gloire : Son pouvoir est un pouvoir éternel, son royaume s’étend d’âge en âge.

32 Tous les habitants de la terre sont comptés pour rien ; il fait ce qui lui plaît de l’armée du ciel et des habitants de la terre. Nul ne fait obstacle à sa main, personne ne lui dit : “Que fais-tu ?”

33 À ce moment-là, l’intelligence me revint ; ma splendeur et mon éclat me revinrent aussi, pour la gloire de mon règne. Mes conseillers et les grands de mon royaume me réclamèrent. Je fus rétabli dans ma royauté, et un surcroît de grandeur me fut accordé.

34 Maintenant, moi, Nabucodonosor, je bénis, j’exalte et célèbre le Roi du ciel : Toutes ses actions sont vérité, et ses chemins, justice ; il peut rabaisser ceux qui marchent dans l’arrogance. »

Ezéchiel 33,21-33

Posted in abomination, allégorie et référence christique, applanir les montagnes (collines), désolation (dévastation, ruine), idolâtrie, Jérusalem (Sion), orgueil (se glorifier), pur et impur (souillure), sang, terre promise (terre sainte) with tags on 24 février 2014 by JL

21 La douzième année de notre déportation, le dixième mois, le cinq du mois, un rescapé arriva vers moi de Jérusalem pour dire : « La ville est tombée ! »

22 La main du Seigneur avait été sur moi le soir précédant la venue du rescapé, et quand celui-ci arriva vers moi le matin, le Seigneur m’ouvrit la bouche. Ma bouche s’ouvrit : je n’étais plus muet.

23 La parole du Seigneur me fut adressée :

24 « Fils d’homme, ceux qui habitent ces ruines sur le sol d’Israël disent : Abraham était seul quand il eut le pays en possession ; or nous sommes nombreux, c’est à nous que le pays est donné en possession.

25 C’est pourquoi, tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Vous mangez auprès du sang, vous levez les yeux vers vos idoles immondes, vous répandez le sang. Et vous posséderiez le pays !

26 Vous vous appuyez sur votre épée. Vous, les femmes, vous vous livrez à l’abomination ; et vous, les hommes, vous rendez impure la femme de votre prochain. Et vous posséderiez le pays !

27 Tu leur diras ceci : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Par ma vie, ceux qui sont dans les ruines tomberont par l’épée ; celui qui est en plein champ, je le donne en pâture aux bêtes sauvages ; ceux qui sont dans les lieux sûrs, dans les cavernes mourront de la peste.

28 Je ferai du pays une solitude désolée : l’orgueil de sa force sera supprimé ; les montagnes d’Israël seront des lieux désolés car nul n’y passera plus.

29 On saura que Je suis le Seigneur quand j’aurai fait du pays une solitude désolée à cause de toutes les abominations qu’ils ont commises.

30 Et toi, fils d’homme, les fils de ton peuple discutent à ton sujet le long des murs et aux portes des maisons, se parlant l’un à l’autre, chacun à son frère. Ils disent : “Venez écouter quelle parole vient du Seigneur !”

31 Et ils vont vers toi comme se rassemble le peuple ; ils s’asseyent devant toi, eux, mon peuple ; ils écoutent tes paroles sans les mettre en pratique ; car leur bouche est pleine des passions qu’ils veulent assouvir, et leur cœur s’attache au profit.

32 Te voilà pour eux comme un chant passionné, à la sonorité agréable, avec une belle musique. Ils écoutent tes paroles, mais personne ne les met en pratique.

33 Quand ce que tu as dit arrivera – et voici, cela arrive –, ils sauront qu’il y avait un prophète au milieu d’eux. »

Ezéchiel 32,1-32

Posted in ciel (cieux), circoncision, désolation (dévastation, ruine), lumière (lampe), orgueil (se glorifier), prophétie (oracle), shéol (hades, séjour des morts), ténèbre, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 24 février 2014 by JL

01 La douzième année de la première déportation, le douzième mois, le premier du mois, la parole du Seigneur me fut adressée :

02 « Fils d’homme, entonne une complainte sur Pharaon, roi d’Égypte. Tu lui diras : Tu étais comparable au lionceau des nations, tu étais comme un dragon dans les mers, tu faisais jaillir tes fleuves, tes pattes troublaient l’eau, tu agitais les fleuves.

03 Ainsi parle le Seigneur Dieu : J’étendrai sur toi mon filet lorsque s’assembleront des peuples nombreux ; ils te tireront dans ses mailles.

04 Je te rejetterai à terre, en plein champ je te lancerai, je ferai que se posent sur toi tous les oiseaux du ciel, je rassasierai de toi les bêtes de toute la terre.

05 Je mettrai ta chair sur les montagnes, je remplirai les vallées de ta pourriture,

06 j’abreuverai la terre de ton fumier et de ton sang répandu sur les montagnes, les ravins en seront remplis.

07 Lorsque tu t’éteindras, je voilerai les cieux, j’obscurcirai les étoiles, je voilerai d’une nuée le soleil, la lune ne laissera plus luire sa lumière.

08 Tous les luminaires des cieux, je les obscurcirai à cause de toi, je répandrai les ténèbres sur ton pays – oracle du Seigneur Dieu.

09 Je bouleverserai le cœur de peuples nombreux quand je ferai savoir ton écroulement aux nations, à ces pays que tu ne connais pas.

10 À ton sujet, je frapperai de stupeur des peuples nombreux, leurs rois seront horrifiés à cause de toi quand je brandirai mon épée devant leur visage. Ils ne cesseront de trembler, chacun pour sa vie, au jour de ta chute.

11 Car ainsi parle le Seigneur Dieu : L’épée du roi de Babylone pénétrera en toi.

12 Je ferai tomber ta multitude sous l’épée des guerriers. Ce sont les plus redoutables des nations, elles anéantiront l’orgueil de l’Égypte, et toute sa multitude sera exterminée.

13 Je ferai périr tout son bétail au bord des grandes eaux ; le pied de l’homme ne les troublera plus, les sabots du bétail ne les troubleront plus.

14 Alors j’apaiserai les eaux de l’Égypte et je ferai couler ses fleuves comme de l’huile, – oracle du Seigneur Dieu.

15 Quand j’aurai fait du pays d’Égypte une désolation, quand j’aurai vidé le pays de ce qu’il contient et que je frapperai tous ceux qui y habitent, alors on saura que Je suis le Seigneur. »

16 C’est une complainte. Les filles des nations la chanteront. Qu’elles chantent cette complainte sur l’Égypte et sur toute sa multitude ! Oui, qu’elles chantent cette complainte – oracle du Seigneur Dieu.

17 La douzième année de la première déportation, le quinze du mois, la parole du Seigneur me fut adressée :

18 « Fils d’homme, lamente-toi sur la multitude de l’Égypte ; fais-la descendre, elle et les filles des nations majestueuses, dans le pays des profondeurs avec ceux qui descendent à la fosse.

19 Serais-tu plus agréable que les autres ? Descends, repose avec les incirconcis.

20 Ils tombent au milieu des victimes de l’épée. L’épée a été tirée. Entraînez l’Égypte et toute sa multitude !

21 Du milieu du séjour des morts, les plus puissants guerriers avec ceux qui les aident lui diront : “Ils sont descendus, ils reposent, les incirconcis, victimes de l’épée.” »

22 Là se trouvent Assour avec toute sa troupe ; autour de lui, ses tombeaux. Tous, ils sont des victimes, tombées sous l’épée.

23 Leurs tombeaux ont été placés au tréfonds de la fosse. Voici la troupe d’Assour autour de sa tombe. Tous, ils sont des victimes, tombées sous l’épée, eux qui répandaient la terreur sur la terre des vivants.

24 Là se trouvent Élam et toute sa multitude autour de sa tombe. Tous, ils sont des victimes, tombées sous l’épée. Ils sont descendus incirconcis au pays des profondeurs, eux qui répandaient la terreur sur la terre des vivants. Ils portent leur déshonneur avec ceux qui sont descendus à la fosse.

25 Au milieu des victimes, on a fait reposer Élam, parmi toute la multitude ; autour de lui, ses tombeaux. Tous ces incirconcis ont été victimes de l’épée, car ils répandaient la terreur sur la terre des vivants. Ils portent leur déshonneur avec ceux qui sont descendus à la fosse. Élam est placé au milieu des victimes.

26 Là se trouvent Mèshek-Toubal et toute sa multitude ; autour de lui, ses tombeaux. Tous ces incirconcis ont été victimes de l’épée, car ils répandaient la terreur sur la terre des vivants.

27 Ils ne reposent pas avec les guerriers tombés parmi les incirconcis, eux qui descendirent au séjour des morts, les armes à la main. On a placé leurs épées sous leurs têtes, leurs boucliers sont sur leurs ossements. Oui, ces guerriers terrifiaient la terre des vivants !

28 Mais toi, c’est au milieu des incirconcis que tu seras mis en pièces, et tu reposeras avec les victimes de l’épée.

29 Là se trouve Édom, ses rois et tous ses princes. Eux qui étaient vaillants, ils ont été placés avec les victimes de l’épée ; ils reposent avec les incirconcis et avec ceux qui sont descendus à la fosse.

30 Là se trouvent tous les chefs du Nord et tous les Sidoniens qui sont descendus avec les victimes. Eux dont la vaillance provoquait la terreur, ils sont remplis de honte. Ils reposent, incirconcis, avec les victimes de l’épée ; ils portent leur déshonneur avec ceux qui sont descendus à la fosse.

31 Pharaon les verra et il se consolera à cause de toute cette multitude. Mais ils seront victimes de l’épée, Pharaon et toute son armée – oracle du Seigneur Dieu.

32 Oui, je l’ai laissé répandre la terreur sur la terre des vivants, mais on le fera reposer au milieu des incirconcis avec les victimes de l’épée, lui, Pharaon et toute sa multitude – oracle du Seigneur Dieu. »

Ezéchiel 31,1-18

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), arbre de vie, arbre du bien et du mal, circoncision, diable (démons, serpent), eaux innombrables (négatives), eden (jardin d'Eden), orgueil (se glorifier), prophétie (oracle), shéol (hades, séjour des morts) with tags on 24 février 2014 by JL

01La onzième année de la première déportation, le troisième mois, le premier du mois, la parole du Seigneur me fut adressée :

02 « Fils d’homme, dis à Pharaon, roi d’Égypte, et à sa multitude : À qui te comparer dans ta grandeur ?

03 Voici : un cèdre du Liban avait une belle ramure, des branchages produisant de l’ombre, et une taille si élevée que son sommet était au milieu des nuages.

04 Les eaux l’ont fait grandir ; l’Abîme qui lui a donné de croître faisait couler ses fleuves autour du lieu où il était planté, et dirigeait ses canaux vers tous les arbres de la campagne.

05 Ainsi sa taille était-elle plus élevée que celle de tous les arbres de la campagne, ses surgeons s’étaient multipliés, ses branches, allongées, grâce aux eaux abondantes qui coulaient vers lui.

06 Dans ses rameaux nichaient tous les oiseaux du ciel, sous ses branches toutes les bêtes sauvages mettaient bas, et à son ombre habitaient de nombreuses nations.

07 Il était beau par sa grandeur, par l’ampleur de son branchage ; ses racines s’étendaient jusqu’aux eaux abondantes.

08 Les cèdres ne l’égalaient pas dans le jardin de Dieu, les cyprès n’étaient pas comparables à ses branches, ni les platanes à ses rameaux ; aucun arbre dans le jardin de Dieu ne lui était comparable en beauté.

09 Je l’avais rendu beau par l’abondance de ses branches ; tous les arbres d’Éden, dans le jardin de Dieu, le jalousaient.

10 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Parce qu’il a haussé sa taille, parce que son sommet atteint les nuages, que son cœur s’est élevé avec orgueil,

11 je le livre aux mains du tyran des nations qui le traitera selon sa méchanceté. Je l’ai chassé.

12 Des étrangers, parmi les plus redoutables des nations, l’ont abattu, puis abandonné. Son branchage est tombé sur les montagnes et dans toutes les vallées, ses branches ont été brisées dans tous les ravins du pays, tous les gens du pays ont quitté son ombre, et l’ont abandonné.

13 Tous les oiseaux du ciel se posent sur ses débris, toutes les bêtes sauvages gîtent dans ses branches.

14 Cela est arrivé pour qu’aucun arbre bien arrosé ne hausse sa taille, que son sommet n’atteigne les nuages, et que, bien abreuvé, il ne se tienne avec orgueil au-dessus des autres. Car tous, ils sont livrés à la mort, au pays des profondeurs, au milieu des fils d’hommes, auprès de ceux qui descendent à la fosse.

15 Ainsi parle le Seigneur Dieu : Le jour où le cèdre est descendu au séjour des morts, j’ai fait prendre le deuil ; sur lui j’ai refermé l’Abîme, j’ai arrêté ses fleuves, et les grandes eaux ont été retenues ; à cause de lui j’ai assombri le Liban ; j’ai fait dépérir tous les arbres de la campagne à cause de lui.

16 J’ai fait trembler les nations au bruit de sa chute, lorsque je le fis descendre au séjour des morts avec ceux qui descendent à la fosse. Alors dans le pays des profondeurs, tous les arbres d’Éden ont eu leur revanche, les arbres de choix, les meilleurs du Liban, tous ceux qui étaient abreuvés d’eau.

17 Ceux-là aussi sont descendus avec lui au séjour des morts, auprès de ceux qui ont été transpercés par l’épée. Ils étaient son bras et habitaient à son ombre au milieu des nations.

18 À qui donc comparer ta gloire et ta grandeur parmi les arbres d’Éden ? On t’a fait descendre avec les arbres d’Éden au pays des profondeurs ; tu reposeras au milieu des incirconcis, avec ceux qui ont été transpercés par l’épée. Tel sera Pharaon et toute sa multitude – oracle du Seigneur Dieu. »

Ezéchiel 30,1-26

Posted in désolation (dévastation, ruine), idolâtrie, iles lointaines (nations éloignées), jour du Seigneur (déluge), orgueil (se glorifier), prophétie (oracle), ténèbre, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 24 février 2014 by JL

01 La parole du Seigneur me fut adressée :

02 « Fils d’homme, prophétise. Tu diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Hurlez pour ce jour de malheur !

03 Car le jour est proche, il est proche le jour du Seigneur. Ce sera un jour chargé de nuages ; ce sera le temps des nations.

04 L’épée viendra en Égypte ; on tremblera en Éthiopie quand les morts tomberont en Égypte, quand on s’emparera de ses richesses, et qu’on démolira ses fondations.

05 Koush, Pouth, Loud, tout ce mélange de peuples, Koub et les gens du pays allié tomberont avec eux sous l’épée.

06 Ainsi parle le Seigneur : Ils tomberont, les soutiens de l’Égypte ; l’orgueil de sa force s’effondrera ; de Migdol à Assouan, on tombera par l’épée – oracle du Seigneur Dieu.

07 Ces lieux seront dévastés, au milieu de pays dévastés ; ses villes seront au milieu de villes en ruine.

08 Alors on saura que Je suis le Seigneur, lorsque je mettrai le feu à l’Égypte et que tous ceux qui l’aident seront brisés.

09 En ce jour-là, des messagers s’en iront de ma part en bateau pour inquiéter la tranquille Éthiopie ; chez elle on tremblera au jour de l’Égypte. Oui, cela vient.

10 Ainsi parle le Seigneur Dieu : Je supprimerai les richesses de l’Égypte, par la main de Nabucodonosor, roi de Babylone.

11 Lui-même et avec lui son peuple, la plus redoutable des nations, ont été amenés pour détruire le pays. Ils tireront l’épée contre l’Égypte, ils rempliront de victimes le pays.

12 Les bras du Nil, je les mettrai à sec ; je livrerai le pays à la main de méchants, par la main d’étrangers je dévasterai le pays et ce qu’il contient. Je suis le Seigneur, j’ai parlé.

13 Ainsi parle le Seigneur Dieu : Je ferai périr les idoles immondes, je supprimerai de Memphis les faux dieux. Au pays d’Égypte il n’y aura plus de prince ; je répandrai la crainte dans le pays d’Égypte.

14 Je dévasterai Patros, je mettrai le feu à Tanis, j’exécuterai le jugement contre Thèbes.

15 Je déverserai ma fureur sur Sine, place forte de l’Égypte, je ferai disparaître les richesses de Thèbes.

16 Je mettrai le feu à l’Égypte, Sine se tordra de douleur, Thèbes sera démantelée, et Memphis assaillie en plein jour.

17 Les jeunes hommes des villes d’One et de Pi-Bèseth tomberont par l’épée ; et voici que les jeunes filles s’en iront captives.

18 À Daphné, le jour se changera en ténèbres lorsque je briserai les sceptres de l’Égypte et que l’orgueil de sa force sera supprimé. Un nuage la recouvrira, et ses filles s’en iront captives.

19 J’exécuterai mon jugement contre l’Égypte. Alors on saura que Je suis le Seigneur. »

20 La onzième année de la première déportation, le premier mois, le sept du mois, la parole du Seigneur me fut adressée :

21 « Fils d’homme, le bras de Pharaon, roi d’Égypte, je le brise, et on ne le soigne pas : personne n’y applique de remède, ne lui met de bandage, personne ne le soigne pour qu’il retrouve la force de tenir l’épée.

22 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Me voici contre Pharaon, roi d’Égypte. Je lui briserai les bras, celui qui est valide et celui qui est déjà brisé, et je ferai tomber l’épée de sa main.

23 Je vais disperser les Égyptiens parmi les nations, les disséminer parmi les pays.

24 Mais je fortifierai les bras du roi de Babylone et je mettrai mon épée dans sa main ; je briserai les bras de Pharaon qui poussera les gémissements d’un homme blessé à mort.

25 Je fortifierai les bras du roi de Babylone, mais les bras de Pharaon tomberont. Alors on saura que Je suis le Seigneur, quand je mettrai mon épée dans la main du roi de Babylone et qu’il la brandira contre le pays d’Égypte.

26 Je vais disperser les Égyptiens parmi les nations, les disséminer parmi les pays. Alors on saura que Je suis le Seigneur. »

Ezéchiel 28,1-19

Posted in ange (chérubins), circoncision, diable (démons, serpent), eaux innombrables (négatives), eden (jardin d'Eden), enfer (géhenne, vallée du Cédron), eternité (vie éternel), montagne du Seigneur (théophanie), orgueil (se glorifier), péché originel, poussière (cendre, glaise), prophétie (oracle) with tags on 22 février 2014 by JL

01 La parole du Seigneur me fut adressée :

02 « Fils d’homme, tu diras au prince de la ville de Tyr : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Ton cœur s’est exalté et tu as dit : “Je suis un dieu, j’habite une résidence divine, au cœur des mers.” Pourtant, tu es un homme et non un dieu, toi qui prends tes pensées pour des pensées divines.

03 Tu serais donc plus sage que Daniel, il n’y aurait pas de secret trop profond pour toi ?

04 Par ta sagesse et ton intelligence tu as fait fortune, tu as accumulé l’or et l’argent dans tes trésors.

05 Par ton génie du commerce, tu as multiplié ta fortune, et à cause de cette fortune ton cœur s’est exalté.

06 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Parce que tu prends tes pensées pour des pensées divines,

07 je fais venir contre toi des barbares, une nation redoutable. Ils tireront l’épée contre ta belle sagesse, ils profaneront ta splendeur.

08 Ils te feront descendre dans la fosse et tu mourras au cœur des mers, d’une mort violente.

09 Oseras-tu dire encore devant tes meurtriers : “Je suis dieu” ? Sous la main de ceux qui te transperceront, tu seras un homme et non un dieu.

10 Tu mourras de la mort des païens incirconcis, par la main des barbares. Oui, moi, j’ai parlé, – oracle du Seigneur Dieu. »

11 La parole du Seigneur me fut adressée :

12 « Fils d’homme, entonne une complainte sur le roi de Tyr. Tu lui diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Toi, le sceau d’une œuvre exemplaire, plein de sagesse, d’une beauté parfaite,

13 tu étais en Éden, dans le jardin de Dieu, entouré de murs en pierres précieuses : sardoine, topaze et jaspe, chrysolithe, cornaline et onyx, saphir, escarboucle et émeraude ; l’or ouvragé de tes tambourins et de tes flûtes a été préparé au jour de ta création.

14 Toi, Kéroub choisi, le protecteur, je t’avais établi sur la sainte montagne de Dieu ; au milieu des pierres étincelantes, tu allais et venais.

15 Tu fus intègre dans ta conduite depuis le jour de ta création, jusqu’à ce que soit découverte en toi la perfidie :

16 en multipliant tes affaires, tu t’es rempli de violence, et tu as péché. Aussi, je te réduis au rang de profane, loin de la montagne de Dieu ; je te fais périr, Kéroub protecteur, loin des pierres étincelantes.

17 Ton cœur s’est exalté à cause de ta beauté, tu laissas ta splendeur corrompre ta sagesse. Je te jette par terre, je te donne en spectacle aux rois.

18 Par tes multiples péchés, par la perversion de tes affaires, tu as profané ton sanctuaire. Aussi je fais sortir du milieu de toi un feu qui te dévore ; sur la terre, je te réduis en cendres, devant les yeux de tous ceux qui te regardent.

19 Tous ceux qui te connaissent, parmi les peuples, sont pris de stupeur à cause de toi. Tu deviens un objet d’épouvante ; tu ne seras plus, à jamais. »

Ezéchiel 24,1-27

Posted in allégorie (analogie), colère de Dieu, fécondité (prospérité, postérité), Jérusalem (Sion), jugement, lamentation (deuil), orgueil (se glorifier), péché (faute), purgatoire, purification, rétribution (mérite), sang, temple (sanctuaire), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 22 février 2014 by JL

01 La neuvième année de la première déportation, le dixième mois, le dix du mois, la parole du Seigneur me fut adressée :

02 « Fils d’homme, note par écrit la date d’aujourd’hui, d’aujourd’hui même, car aujourd’hui le roi de Babylone s’est porté contre Jérusalem.

03 Raconte une parabole à cette engeance de rebelles. Tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Prépare la marmite, prépare-la ; verses-y de l’eau.

04 Rassemble dedans les morceaux, tous les bons morceaux : cuisse et épaule ; remplis-la des meilleurs os.

05 Prends le meilleur mouton, entasse du bois dessous ; fais tout bouillir à gros bouillons, que même les os soient cuits.

06 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur Dieu : Malheur à la ville sanguinaire, marmite rouillée, dont la rouille ne s’enlève pas ! On enlèvera morceau après morceau, sans tirer au sort.

07 Car le sang qui est au milieu d’elle, sur la roche nue elle l’a versé, elle ne l’a pas répandu sur la terre ni recouvert de poussière.

08 Pour faire monter la fureur, pour prendre ma revanche, j’ai mis son sang sur la roche nue, sans le recouvrir.

09 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur Dieu : Malheur à la ville sanguinaire ! Moi aussi, je vais dresser un grand bûcher.

10 Amoncelle du bois, allume le feu, cuis, recuis la viande, ajoute les épices, que les os soient brûlés !

11 Puis, mets la marmite vide sur les braises pour qu’elle chauffe ; que le bronze rougisse, que les impuretés fondent à l’intérieur et que la rouille soit consumée !

12 Que d’efforts ! Et pourtant, la masse de rouille de cette marmite ne s’en ira pas au feu.

13 Ton impureté, c’est la débauche, car j’ai voulu te purifier, mais tu ne t’es pas laissé purifier de ton impureté. On ne te purifiera plus, jusqu’à ce que j’aie assouvi ma fureur contre toi.

14 Je suis le Seigneur, j’ai parlé. Elle vient, ma fureur, et j’agis. Je ne fléchirai pas, je serai sans pitié, je ne me repentirai pas. On te jugera selon ta conduite et selon tes actes – oracle du Seigneur Dieu. »

15 La parole du Seigneur me fut adressée :

16 « Fils d’homme, je vais te prendre subitement la joie de tes yeux. Tu ne feras pas de lamentation, tu ne pleureras pas, tu ne laisseras pas couler tes larmes.

17 Soupire en silence, ne prends pas le deuil ; enroule ton turban sur ta tête, chausse tes sandales, ne voile pas tes lèvres, ne prends pas le repas funéraire. »

18 Le matin, je parlais encore au peuple, et le soir ma femme mourut. Le lendemain matin, je fis ce qui m’avait été ordonné.

19 Les gens me dirent : « Vas-tu nous expliquer ce que tu fais là ? Qu’est-ce que cela veut dire pour nous ? »

20 Je leur répondis : « La parole du Seigneur m’a été adressée :

21 Dis à la maison d’Israël : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Je vais profaner mon sanctuaire, votre orgueil et votre force, la joie de vos yeux, la passion de votre cœur. Vos fils et vos filles, que vous avez laissés à Jérusalem, tomberont par l’épée.

22 Vous ferez alors comme je viens de faire : vous ne voilerez pas vos lèvres, vous ne prendrez pas le repas funéraire,

23 vous mettrez vos turbans, et vous chausserez vos sandales. Vous ne ferez pas de lamentation, vous ne pleurerez pas. Mais vous pourrirez dans vos péchés, et vous gémirez tous ensemble.

24 Ézékiel sera pour vous un signe : tout ce qu’il a fait, vous le ferez. Et quand cela arrivera, vous saurez que Je suis le Seigneur Dieu.

25 Et toi, fils d’homme, le jour où je leur prendrai leur force, leur allégresse et leur parure, la joie de leurs yeux, le délice de leur vie, leurs fils et leurs filles,

26 ce jour-là, arrivera vers toi un rescapé pour faire entendre la nouvelle.

27 Ce jour-là, ta bouche s’ouvrira pour parler au rescapé : tu parleras et tu ne seras plus muet ; tu seras pour eux un signe. Alors ils sauront que Je suis le Seigneur. »

Ezéchiel 21,1-37

Posted in allégorie et référence christique, colère de Dieu, désolation (dévastation, ruine), humilité (humble), Jérusalem (Sion), jugement, orgueil (se glorifier) with tags on 21 février 2014 by JL

01 La parole du Seigneur me fut adressée :

02 « Fils d’homme, dirige ton regard vers le midi ; invective le sud, prophétise contre la forêt du Néguev.

03 Tu diras à la forêt du Néguev : Écoute la parole du Seigneur. Ainsi parle le Seigneur Dieu : Voici que je vais allumer en toi un feu : il dévorera tout arbre vert et tout arbre sec ; la flamme ardente ne s’éteindra pas, et tous les visages en seront brûlés, depuis le Néguev jusqu’au nord.

04 Alors tout être de chair verra que moi, le Seigneur, j’ai allumé cette flamme, et elle ne s’éteindra pas. »

05 Et je dis : « Ah ! Seigneur mon Dieu, ils disent de moi : “Ne voilà-t-il pas qu’il débite des paraboles !” »

06 La parole du Seigneur me fut adressée :

07 « Fils d’homme, dirige ton regard vers Jérusalem, invective les sanctuaires, prophétise contre la terre d’Israël.

08 Tu diras à la terre d’Israël : Ainsi parle le Seigneur : Me voici contre toi ; je vais tirer mon épée du fourreau et retrancher de chez toi le juste et le méchant.

09 C’est pour retrancher le juste et le méchant que mon épée va sortir de son fourreau, contre tout être de chair, du Néguev jusqu’au nord.

10 Et tout être de chair saura que Je suis le Seigneur : j’ai tiré mon épée du fourreau, elle n’y rentrera plus.

11 Fils d’homme, pousse des gémissements ; rempli d’amertume, les reins brisés, gémis sous leurs yeux.

12 Et s’ils te disent : “Pourquoi ces gémissements ?”, tu leur diras : “À cause d’une nouvelle qui arrive, tous les cœurs vont défaillir, toute main faiblir ; tous les esprits seront abattus, tous les genoux fondront en eau. Voici, cela vient, c’est fait – oracle du Seigneur Dieu”. »

13 La parole du Seigneur me fut adressée :

14 « Fils d’homme, prophétise. Tu diras : Ainsi parle le Seigneur : L’épée, oui, l’épée est affûtée, bien fourbie,

15 affûtée pour accomplir le massacre, fourbie pour jeter des éclairs…

16 On l’a donnée à fourbir, à saisir à pleine main : elle est affûtée, l’épée, et fourbie pour être mise dans la main du tueur.

17 Crie, hurle, fils d’homme, car elle est tirée contre mon peuple, contre tous les princes d’Israël, ils sont précipités sur l’épée avec mon peuple. Aussi, frappe-toi la cuisse,

18 car c’est une épreuve, – oracle du Seigneur Dieu.

19 Et toi, fils d’homme, prophétise et bats des mains. L’épée par deux fois, par trois fois, l’épée transperce, la grande épée transperce des victimes, tout alentour !

20 Afin de faire trembler les cœurs, de multiplier les embûches, à toutes les portes j’ai placé le massacre par l’épée. Ah ! Elle est faite pour jeter des éclairs, fourbie pour le massacre.

21 Tranche à droite, prends position à gauche, là où tu dois faire face.

22 Moi aussi, je bats des mains, et j’assouvirai ma fureur. Je suis le Seigneur, j’ai parlé. »

23 La parole du Seigneur me fut adressée :

24 « Et toi, fils d’homme, trace deux chemins pour que vienne l’épée du roi de Babylone. Que ces deux chemins partent du même pays. À leur entrée, tu mettras un signe indiquant la direction d’une ville.

25 Tu traceras un chemin pour que l’épée vienne vers Rabba des fils d’Ammone, et vers Juda, à Jérusalem, la ville forte.

26 Le roi de Babylone, en effet, s’est arrêté au carrefour, à l’entrée des deux chemins, pour scruter les présages. Il secoue les flèches, consulte les idoles, examine le foie.

27 Dans sa main droite, le présage désigne Jérusalem : qu’on mette en place les béliers, qu’on donne l’ordre de la tuerie, qu’on pousse le cri de guerre, qu’on place les béliers contre les portes, qu’on élève un remblai, qu’on bâtisse des retranchements.

28 Aux yeux des habitants de Jérusalem, ce ne sera que vain présage ; ils ont pour eux les serments prononcés, mais le roi leur rappellera leur faute, et ils seront faits captifs.

29 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Vous avez provoqué le rappel de votre faute, quand vos crimes ont été découverts, de sorte que vos péchés sont apparus dans toutes vos actions ; vous avez attiré l’attention sur vous : c’est pourquoi vous serez capturés par la force.

30 Quant à toi, vil malfaiteur, prince d’Israël dont le jour approche avec la dernière de tes fautes,

31 ainsi parle le Seigneur Dieu : On ôtera le turban, on enlèvera la couronne ; tout sera bouleversé : ce qui est bas sera élevé, ce qui est élevé sera abaissé.

32 Ruine ! ruine ! j’en ferai une ruine comme il n’y en a jamais eu, jusqu’à ce que vienne celui à qui appartient le jugement et à qui je le remettrai.

33 Et toi, fils d’homme, prophétise. Tu diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu au sujet des fils d’Ammone et de leurs railleries. Tu diras : Épée ! Épée ! Tu es dégainée pour le massacre, fourbie pour dévorer, pour jeter des éclairs,

34 trancher le cou aux vils malfaiteurs dont le jour approche avec la dernière de leurs fautes ! Illusoires, les visions à ton sujet, et trompeurs, les présages !

35 Remets l’épée au fourreau. Dans le lieu où tu as été créé, au pays de tes origines, je te jugerai.

36 Je déverserai sur toi mon indignation, je soufflerai contre toi le feu de mon emportement, et je te livrerai entre les mains de gens stupides, artisans d’extermination.

37 Tu seras la proie du feu, ton sang coulera au milieu du pays ; on ne se souviendra plus de toi : Je suis le Seigneur, j’ai parlé. »

Ezéchiel 16,1-63

Posted in abomination, adultère (luxure, prostitution), alliance, encens (odeur agréable à Dieu), esclavage (du péché), fécondité (prospérité, postérité), honte (humiliation), idolâtrie, Jérusalem (Sion), mal (méchanceté), nudité, orgueil (se glorifier), pardon (miséricorde, pitié), pauvre (faible), péché (faute), prophétie (oracle), pur et impur (souillure), sang, serment (vœux), tentation (filet), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) on 20 février 2014 by JL

01 La parole du Seigneur me fut adressée :

02 « Fils d’homme, fais connaître à Jérusalem ses abominations.

03 Tu diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu à Jérusalem : Par tes origines et ta naissance, tu es du pays de Canaan. Ton père était un Amorite, et ta mère, une Hittite.

04 À ta naissance, le jour où tu es née, on ne t’a pas coupé le cordon, on ne t’a pas plongée dans l’eau pour te nettoyer, on ne t’a pas frottée de sel, ni enveloppée de langes.

05 Aucun regard de pitié pour toi, personne pour te donner le moindre de ces soins, par compassion. On t’a jetée en plein champ, avec dégoût, le jour de ta naissance.

06 Je suis passé près de toi, et je t’ai vue te débattre dans ton sang. Quand tu étais dans ton sang, je t’ai dit : “Je veux que tu vives !”

07 Je t’ai fait croître comme l’herbe des champs. Tu as poussé, tu as grandi, tu es devenue femme, ta poitrine s’est formée, ta chevelure s’est développée. Mais tu étais complètement nue.

08 Je suis passé près de toi, et je t’ai vue : tu avais atteint l’âge des amours. J’étendis sur toi le pan de mon manteau et je couvris ta nudité. Je me suis engagé envers toi par serment, je suis entré en alliance avec toi – oracle du Seigneur Dieu – et tu as été à moi.

09 Je t’ai plongée dans l’eau, je t’ai nettoyée de ton sang, je t’ai parfumée avec de l’huile.

10 Je t’ai revêtue d’habits chamarrés, je t’ai chaussée de souliers en cuir fin, je t’ai donné une ceinture de lin précieux, je t’ai couverte de soie.

11 Je t’ai parée de joyaux : des bracelets à tes poignets, un collier à ton cou,

12 un anneau à ton nez, des boucles à tes oreilles, et sur ta tête un diadème magnifique.

13 Tu étais parée d’or et d’argent, vêtue de lin précieux, de soie et d’étoffes chamarrées. La fleur de farine, le miel et l’huile étaient ta nourriture. Tu devins de plus en plus belle et digne de la royauté.

14 Ta renommée se répandit parmi les nations, à cause de ta beauté, car elle était parfaite, grâce à ma splendeur dont je t’avais revêtue – oracle du Seigneur Dieu.

15 Mais tu t’es fiée à ta beauté, tu t’es prostituée en usant de ta renommée, tu as prodigué tes faveurs à tout passant : tu as été à n’importe qui.

16 Tu as pris de tes vêtements, tu as fait des lieux sacrés aux riches couleurs, et tu t’y es prostituée – cela ne s’était jamais fait et ne sera plus.

17 Tu as pris tes bijoux d’or et d’argent que je t’avais donnés ; tu t’es fabriqué des idoles masculines, tu t’es prostituée avec elles.

18 Tu as pris tes vêtements chamarrés et tu les en as recouvertes. Mon huile et mon encens, tu les as déposés devant elles.

19 Mon pain que je t’avais donné, la fleur de farine, l’huile et le miel dont je te nourrissais, tu les as déposés devant elles, en parfum d’apaisement. Il en fut ainsi – oracle du Seigneur Dieu.

20 Tu as pris tes fils et tes filles que tu m’avais enfantés, et tu les as sacrifiés pour qu’elles s’en nourrissent. Était-ce donc trop peu que ta prostitution ?

21 Tu as égorgé mes fils et tu les as livrés en les faisant passer par le feu pour elles.

22 Dans toutes tes abominations et tes prostitutions, tu ne t’es pas souvenue des jours de ta jeunesse, quand tu étais complètement nue et que tu te débattais dans ton sang.

23 Et après tant de méchanceté – quel malheur, quel malheur pour toi ! oracle du Seigneur Dieu –,

24 tu t’es bâti un podium, tu t’es fait une estrade sur toutes les places.

25 À l’entrée de chaque chemin, tu t’es construit une estrade pour y souiller ta beauté et livrer ton corps à tout passant ; ainsi tu as multiplié tes prostitutions.

26 Tu t’es prostituée aux fils de l’Égypte, tes voisins au corps puissant ; tu as multiplié tes prostitutions au point de provoquer mon indignation.

27 Voici donc que j’ai étendu la main contre toi ; je t’ai coupé les vivres, je t’ai livrée à la merci de tes ennemies, les filles des Philistins, déshonorées elles-mêmes par ta conduite de débauchée.

28 Tu t’es prostituée aux fils d’Assour, faute d’être rassasiée ; tu t’es prostituée à eux, et tu n’as pas été davantage rassasiée.

29 Alors tu as multiplié tes prostitutions au pays des marchands, chez les Chaldéens, et cette fois encore tu n’as pas été rassasiée.

30 Comme ton cœur était lâche ! – oracle du Seigneur Dieu. Quand tu faisais tout cela, agissant comme une prostituée effrénée,

31 te bâtissant un podium à l’entrée de chaque chemin, quand tu faisais une estrade sur toutes les places, tu n’as même pas agi comme une prostituée car tu dédaignais le salaire.

32 La femme adultère, au lieu de son mari, prend des étrangers.

33 À toutes les prostituées, on fait un cadeau. Mais c’est toi qui faisais des cadeaux à tous tes amants ; tu les payais, pour qu’ils viennent vers toi, de tous côtés, se prostituer avec toi.

34 Toi, tu as fait le contraire de ce que font les prostituées : on ne courait pas après toi, on ne te donnait pas de salaire ; c’est toi, au contraire, qui en donnais.

35 Eh bien, prostituée, écoute la parole du Seigneur :

36 Ainsi parle le Seigneur Dieu : Puisque ton argent a été dilapidé, et ta nudité, dévoilée dans tes prostitutions avec tes amants, avec toutes tes idoles immondes, abominables, et à cause du sang de tes fils que tu leur as livrés,

37 eh bien, voici que je rassemble tous les amants à qui tu as plu, tous ceux que tu as aimés, comme tous ceux que tu as haïs ; de tous côtés je les rassemble contre toi, je dévoile ta nudité devant eux, et ils voient toute ta nudité.

38 Je t’inflige le châtiment des femmes adultères et des femmes sanguinaires : je répands ton sang avec fureur et jalousie.

39 Je te livre entre leurs mains ; ils nivelleront ton podium et démoliront tes estrades ; ils t’arracheront tes vêtements et te prendront tes bijoux ; ils te laisseront complètement nue.

40 Puis ils dresseront l’assemblée contre toi, ils te lapideront et de leurs épées te démembreront ;

41 ils incendieront tes maisons ; ils feront justice de toi, sous les yeux d’une multitude de femmes. Je mettrai fin à ta vie de prostituée ; tu ne pourras même plus donner de salaire.

42 J’assouvirai ma fureur contre toi. Puis ma jalousie se détournera de toi, je m’apaiserai, je ne serai plus irrité.

43 Parce que tu ne t’es pas souvenue des jours de ta jeunesse et que tu m’as provoqué par ta conduite, voici qu’à mon tour je la fais retomber sur ta tête – oracle du Seigneur Dieu. N’as-tu pas pratiqué la débauche avec toutes tes abominations ?

44 Tous les faiseurs de proverbes en diront un à ton sujet : “Telle mère, telle fille.”

45 Tu es bien la fille de ta mère qui détestait son mari et ses fils ; tu es bien la sœur de tes sœurs qui ont détesté leur mari et leurs fils. Votre mère était une Hittite et votre père un Amorite.

46 Ta sœur aînée, c’est Samarie, qui habite à ta gauche avec ses filles. Ta sœur cadette, c’est Sodome, qui habite à ta droite avec ses filles.

47 Il n’a pas suffi que tu imites leur conduite ni que tu commettes leurs abominations : tu t’es montrée plus corrompue qu’elles dans toute ta conduite.

48 Par ma vie ! – oracle du Seigneur Dieu – ta sœur Sodome et ses filles n’en ont pas fait autant que toi et tes filles.

49 Voici quelle fut la faute de Sodome, ta sœur : orgueil, voracité, insouciance désinvolte ; oui, telles furent ses fautes et celles de ses filles ; elles ne fortifiaient pas la main du pauvre et du malheureux.

50 Elles ont été pleines d’orgueil et ont commis devant moi ce qui est abominable ; c’est pourquoi je les ai rejetées, comme tu l’as vu.

51 Quant à Samarie, elle n’a pas commis la moitié de tes péchés. Tu as multiplié bien plus qu’elle tes abominations. Tes sœurs, tu les as fait paraître justes par toutes les abominations que tu as commises.

52 À ton tour, porte ton déshonneur, toi qui as innocenté tes sœurs : tes péchés, qui t’ont rendue plus abominable qu’elles, les font paraître plus justes que toi. Sois donc pleine de honte, et porte ton déshonneur, toi qui fais paraître justes tes sœurs.

53 Je changerai leur destinée : la destinée de Sodome et de ses filles, la destinée de Samarie et de ses filles ; puis je changerai ta propre destinée au milieu d’elles,

54 pour que tu portes ton déshonneur, et que tu sois déshonorée par tout ce que tu as fait : c’est ainsi que tu les consoleras !

55 Tes sœurs, Sodome et ses filles, reviendront à leur état ancien ; Samarie et ses filles reviendront à leur état ancien. Toi et tes filles, vous reviendrez à votre état ancien.

56 De Sodome, ta sœur, n’as-tu pas fait des gorges chaudes, au jour de ton orgueil,

57 avant que soit découverte ta méchanceté ? Comme elle, tu es maintenant l’objet de la raillerie des filles d’Aram, de toutes celles d’alentour et des filles des Philistins, qui te narguent de partout.

58 Tu portes le poids de ta débauche et de tes abominations – oracle du Seigneur.

59 Car ainsi parle le Seigneur Dieu : Je vais agir avec toi comme tu as agi, toi qui as méprisé le serment et rompu l’alliance.

60 Cependant, moi, je me ressouviendrai de mon alliance, celle que j’ai conclue avec toi au temps de ta jeunesse, et j’établirai pour toi une alliance éternelle.

61 Tu te souviendras de ta conduite, et tu seras déshonorée, quand tu recueilleras tes sœurs, tes aînées et tes cadettes – c’est-à-dire Sodome et Samarie– et quand je te les donnerai pour filles, sans que cela découle de ton alliance.

62 Moi, je rétablirai mon alliance avec toi. Alors tu sauras que Je suis le Seigneur.

63 Ainsi tu te souviendras, tu seras couverte de honte. Dans ton déshonneur, tu n’oseras pas ouvrir la bouche quand je te pardonnerai tout ce que tu as fait – oracle du Seigneur Dieu. »

 

Ezéchiel 7,1-27

Posted in abomination, applanir les montagnes (collines), buter (pierre d’achoppement), colère de Dieu, désolation (dévastation, ruine), honte (humiliation), jugement, orgueil (se glorifier), paix, péché (faute), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), pur et impur (souillure), purgatoire, rétribution (mérite), richesse, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 20 février 2014 by JL

01 La parole du Seigneur me fut adressée :

02 « Fils d’homme, tu diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu à la terre d’Israël : C’est la fin ! La fin arrive aux quatre coins du pays.

03 Maintenant, c’est la fin pour toi ; contre toi j’enverrai ma colère, je te jugerai selon ta conduite, je ferai retomber sur toi toutes tes abominations.

04 Pour toi, je n’aurai pas un regard de pitié, je n’épargnerai personne ; je ferai retomber sur toi ta conduite, et tes abominations resteront au milieu de toi. Alors vous saurez que Je suis le Seigneur.

05 Ainsi parle le Seigneur Dieu : Malheur, le malheur unique, voici qu’il arrive !

06 La fin arrive, elle arrive, la fin ; elle s’éveille pour toi ; la voici qui arrive.

07 Le terme arrive pour toi qui habites le pays ; le temps arrive, le jour est proche. Panique, au lieu de joie, pour les montagnes !

08 Maintenant, d’ici peu, je vais déverser ma fureur contre toi ; j’irai jusqu’au bout de ma colère contre toi ; je te jugerai selon ta conduite et je ferai retomber sur toi toutes tes abominations.

09 Je n’aurai pas un regard de pitié, je n’épargnerai personne ; je ferai retomber sur toi ta conduite, et tes abominations resteront au milieu de toi. Alors vous saurez que Je suis le Seigneur, celui qui frappe.

10 Voici le jour. Voici qu’il arrive, le terme, il se met en route. Le gourdin fleurit, l’arrogance bourgeonne.

11 La violence s’est dressée, le gourdin du crime. Il ne reste rien d’eux, rien de leurs débordements, rien de leur grondement ; plus de répit pour eux.

12 Le temps arrive, le jour est tout proche. Que l’acheteur ne se réjouisse pas, que le vendeur ne se désole pas ! Contre tout débordement, l’ardeur de la colère !

13 Celui qui vend ne reviendra plus à ses ventes, aussi longtemps qu’il vivra ; la vision sur les débordements ne reviendra plus. Chacun vivra dans sa faute, sans reprendre vigueur.

14 On sonnera de la trompette, tout sera prêt, et personne pour aller au combat. Contre tout débordement, l’ardeur de la colère !

15 Dans les rues, l’épée ; à la maison, peste et famine. Qui est aux champs mourra par l’épée ; qui est en ville, famine et peste le dévoreront.

16 Les rescapés s’échapperont ; ils iront vers les montagnes, tels les colombes des vallées, tous gémissant, chacun par sa faute.

17 Toutes les mains faibliront, tous les genoux fondront en eau.

18 Ils se revêtiront de toile à sac, un frisson les saisira. Sur tous les visages, la honte, toutes les têtes seront rasées.

19 Ils jetteront leur argent dans les rues, leur or sera pour eux une souillure. Leur argent ni leur or ne pourront les sauver au jour des fureurs du Seigneur. Leurs gosiers ne seront plus rassasiés, ils ne rempliront plus leur ventre. Argent et or les ont fait trébucher dans la faute.

20 Ils mettaient leur orgueil dans leur splendide parure, ils en ont fait leurs images abominables, leurs horreurs ; c’est pourquoi j’en ferai leur souillure.

21 Tout cela, je le livrerai au pillage entre les mains des étrangers, en butin, aux méchants du pays ; ils le profaneront.

22 Je détournerai d’eux mon visage, on profanera mon trésor. Des brigands y viendront et le profaneront.

23 Fabrique une chaîne : le pays est rempli de jugements sanguinaires, la ville est remplie de violence.

24 Je ferai venir les pires des nations, elles s’empareront des maisons. Je ferai cesser l’orgueil des puissants et leurs sanctuaires seront profanés.

25 L’angoisse arrive ; ils chercheront la paix : rien !

26 Il arrivera désastre sur désastre, mauvaise nouvelle sur mauvaise nouvelle ; ils quémanderont une vision au prophète ; l’instruction manquera au prêtre, le conseil, aux anciens.

27 Le roi portera le deuil, le prince se vêtira de désolation, les mains des gens du pays trembleront. J’agirai envers eux d’après leur conduite, je les jugerai selon leurs jugements. Alors ils sauront que Je suis le Seigneur. »

Jérémie 51,1-64

Posted in anathème, attributs et noms divins, châtiment, ciel (cieux), colère de Dieu, connaissance (intelligence de la foi), désolation (dévastation, ruine), diable (démons, serpent), eaux innombrables (négatives), eternité (vie éternel), faire mémoire (mémorial, solennité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), idolâtrie, Jérusalem (Sion), oeuvre du Seigneur, orgueil (se glorifier), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), puissance divine, rétribution (mérite), sang, temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte), vanité (néant), veuve, orphelin, indigent with tags on 17 février 2014 by JL

01 Ainsi parle le Seigneur : Je vais éveiller contre Babylone et contre les habitants de la Chaldée un vent destructeur.

02 J’enverrai à Babylone des étrangers qui la vanneront et feront le vide sur sa terre quand ils l’auront cernée au jour du malheur.

03 Que les archers tirent sur les archers adverses et sur ceux qui se pavanent dans leurs cuirasses ! N’épargnez pas ses jeunes gens, vouez à l’anathème toute son armée.

04 Au pays des Chaldéens, les victimes tomberont, les blessés graves, dans les rues de Babylone.

05 Non, Israël, pas plus que Juda, n’est veuf de son Dieu, le Seigneur de l’univers, alors même que leur pays est rempli d’offenses envers le Saint d’Israël.

06 Fuyez du milieu de Babylone, sauvez chacun votre vie ! Ne soyez pas anéantis par sa faute : pour le Seigneur, c’est le temps de la revanche, il va lui rendre son dû.

07 Babylone était une coupe d’or dans la main du Seigneur, elle enivrait toute la terre ; les nations ont bu de son vin, c’est pourquoi elles sont devenues folles.

08 Soudain, Babylone est tombée, elle s’est brisée. Lamentez-vous sur elle, prenez du baume pour sa douleur : peut-être guérira-t-elle ?

09 Nous voulions guérir Babylone, mais elle n’est pas guérie. Abandonnez-la, et repartons chacun dans notre pays ; sa condamnation atteint les cieux et s’élève jusqu’aux nues.

10 Le Seigneur a manifesté sa justice envers nous. Venez ! Allons raconter dans Sion l’œuvre du Seigneur notre Dieu.

11 Aiguisez les flèches, emplissez les carquois. Le Seigneur éveille l’esprit des rois des Mèdes, car il forme contre Babylone le projet de la détruire. Oui, c’est la revanche du Seigneur, la revanche de son temple.

12 Contre les remparts de Babylone, levez l’étendard ! Renforcez la garde, postez des gardiens et dressez les embuscades ! Oui, selon son projet, le Seigneur accomplira ce qu’il a dit contre les habitants de Babylone.

13 Toi qui demeures auprès des grandes eaux, toi qui regorges de trésors, ta fin est arrivée, le terme de tes profits.

14 Le Seigneur de l’univers l’a juré par lui-même : « Je te remplirai d’hommes nombreux comme les sauterelles ; ils pousseront contre toi des cris de fouleurs. »

15 Il fait la terre par sa puissance, il établit le monde par sa sagesse, et par son intelligence il a déployé les cieux.

16 Quand il donne de la voix, et que les eaux grondent dans les cieux, des extrémités de la terre il fait monter les nuages, il lance les éclairs pour la pluie, il libère le vent qu’il tenait en réserve.

17 Tout homme est stupide, faute de connaissance, tout orfèvre, méprisable à cause de son idole ; ce qu’il a coulé est un mensonge : pas de souffle en elle !

18 Ce n’est que vanité, œuvre dérisoire ; au temps du châtiment, tout disparaîtra.

19 Il n’est pas ainsi, Celui qui est la part de Jacob, car il a façonné toute chose ; Israël est la tribu de son héritage, son nom est « Le Seigneur de l’univers ».

20 Tu étais pour moi une massue qui écrase, une arme de guerre : par toi, j’ai écrasé des nations ; par toi, j’ai détruit des royaumes ;

21 par toi, j’ai écrasé le cheval et celui qui le monte ; par toi, j’ai écrasé le char et celui qui le monte ;

22 par toi, j’ai écrasé l’homme et la femme ; par toi, j’ai écrasé le vieillard et l’enfant ; par toi, j’ai écrasé le jeune homme et la jeune fille ;

23 par toi, j’ai écrasé le berger et son troupeau ; par toi, j’ai écrasé le laboureur et son attelage ; par toi, j’ai écrasé gouverneurs et préfets.

24 Mais je ferai payer à Babylone et à tous les habitants de la Chaldée tout le mal qu’ils ont fait à Sion, sous vos yeux – oracle du Seigneur.

25 Me voici contre toi, Montagne-qui-Détruit, – oracle du Seigneur – toi qui détruisais toute la terre. J’étendrai la main contre toi, je te ferai rouler du haut des rochers et je te changerai en Montagne-qui-Brûle.

26 On n’extraira plus de chez toi ni pierre d’angle ni pierre de fondation, car tu seras un lieu à jamais désolé. – oracle du Seigneur.

27 Levez l’étendard dans le pays, sonnez du cor parmi les nations ! Contre Babylone mobilisez des nations, alertez contre elle des royaumes : Ararat, Minni, Ashkenaz. Nommez contre elle un chef de guerre, faites charger la cavalerie comme des sauterelles cuirassées !

28 Mobilisez contre elle des nations, les rois des Mèdes, leurs gouverneurs et tous leurs préfets, tout leur empire.

29 La terre tremble et frémit, quand se réalisent les projets du Seigneur contre Babylone : réduire le pays de Babylone en un lieu désolé, vidé de ses habitants.

30 Les braves de Babylone ont cessé le combat, ils sont assis dans les places fortes ; leur bravoure est épuisée, ce sont des femmelettes. On a mis le feu à ses demeures, les barres de ses portes sont brisées.

31 Le courrier court à la rencontre du courrier, et le messager, à la rencontre du messager, pour porter au roi de Babylone ce message : sa ville tout entière est prise.

32 Les passages sont occupés, les redoutes, incendiées, les hommes de guerre, pris de panique.

33 Oui, ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : La fille de Babylone est comme une aire à grain au temps où elle est aplanie ; encore un peu, et pour elle viendra le temps de la moisson.

34 Jérusalem dit : Il m’a dévorée, avalée, Nabucodonosor, le roi de Babylone ; il m’a laissée telle un plat vide. Comme un dragon, il m’a engloutie, il a rempli son ventre de mes délices ; il m’a rejetée.

35 « Que retombe sur Babylone, la violence faite à ma chair ! », dit l’habitante de Sion. « Et mon sang, sur les habitants de la Chaldée ! », dit Jérusalem.

36 Voilà pourquoi, ainsi parle le Seigneur : Je vais défendre ta cause, assurer ta revanche. Je dessécherai la mer de Babylone et tarirai sa source.

37 Babylone deviendra un tas de pierres, un repaire de chacals, une désolation, une dérision, sans aucun habitant.

38 Ensemble, ils rugissent comme des lionceaux, ils grondent comme des petits de lionne.

39 Quand ils auront chaud, je leur donnerai de quoi boire, je les enivrerai pour les mettre en joie : ils s’endormiront d’un sommeil éternel et ne se réveilleront pas, – oracle du Seigneur.

40 Je les ferai descendre à l’abattoir comme des agneaux, comme des béliers et des boucs.

41 Comment ! Elle est prise, Babylone, elle est conquise, la fierté de toute la terre. Comment ! Elle est devenue un lieu désolé, Babylone, parmi les nations.

42 La mer submerge Babylone, ses vagues tumultueuses la recouvrent.

43 Ses villes sont changées en lieux désolés, en terre sèche et aride, une terre où plus personne n’habite, où ne passe plus aucun être humain.

44 Dans Babylone je sévirai contre le dieu Bel, je ferai sortir de sa bouche ce qu’il avait englouti, et les nations cesseront d’affluer vers lui ; même le rempart de Babylone tombera.

45 Sortez du milieu d’elle, vous, mon peuple ; sauvez chacun votre vie, loin de l’ardente colère du Seigneur !

46 Que votre cœur ne faiblisse pas, ne craignez pas la rumeur qui circule dans le pays : une année, celle-ci ; l’autre année, celle-là ; violence dans le pays, tyran contre tyran !

47 C’est pourquoi, voici venir des jours où je sévirai contre les idoles de Babylone ; tout son pays rougira de honte et toutes ses victimes tomberont au milieu d’elle.

48 Alors le ciel et la terre et tout ce qu’ils contiennent pousseront des cris de joie au sujet de Babylone, car, depuis le nord, viendront sur elle les dévastateurs – oracle du Seigneur.

49 Ô victimes d’Israël, Babylone, elle aussi, doit tomber, comme Babylone a fait tomber des victimes sur toute la terre.

50 Vous qui avez échappé à l’épée, allez, ne vous arrêtez pas. Là-bas, souvenez-vous du Seigneur, et que Jérusalem vous revienne en mémoire !

51 À entendre l’insulte, nous avons rougi de honte, et la confusion a couvert notre visage, quand des étrangers ont envahi les lieux saints de la maison du Seigneur.

52 C’est pourquoi, voici venir des jours – oracle du Seigneur – où je sévirai contre les idoles de Babylone, et des victimes gémiront dans tout son pays.

53 Même si Babylone montait jusqu’au ciel et rendait inaccessible sa haute forteresse, je ferais venir sur elle des dévastateurs – oracle du Seigneur.

54 Clameur et cri depuis Babylone, grand désastre au pays des Chaldéens !

55 Oui, le Seigneur dévaste Babylone, il en fait taire la grande clameur. Les vagues de dévastateurs mugissent comme les grandes eaux quand s’élève le vacarme de leurs clameurs.

56 Oui, le dévastateur arrive sur elle, sur Babylone : les guerriers sont capturés, leurs arcs sont brisés, car le Seigneur est un Dieu qui rétribue, qui rend à chacun son dû.

57 J’enivrerai ses princes et ses sages, ses gouverneurs, ses préfets et ses guerriers : ils s’endormiront d’un sommeil éternel et ne se réveilleront pas – oracle du Roi qui a pour nom « Le Seigneur de l’univers ».

58 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Les remparts de Babylone, la spacieuse, seront complètement rasés, et ses portes monumentales, consumées par le feu. C’est ainsi que les peuples peinent pour le néant, et les nations, pour le feu : ils s’épuisent !

59 Voici l’ordre que le prophète Jérémie donna à Seraya, fils de Nériya, fils de Mahséya, quand il partit pour Babylone avec Sédécias roi de Juda, alors que ce dernier était dans la quatrième année de son règne. Seraya était grand chambellan.

60 Jérémie avait mis par écrit dans un seul livre tout le malheur qui allait venir sur Babylone : toutes les paroles contre Babylone écrites ci-dessus.

61 Jérémie dit à Seraya : « Dès que tu arriveras à Babylone, tu auras soin de lire toutes ces paroles.

62 Et tu diras : “C’est toi, Seigneur, qui as dit de ce lieu qu’il serait supprimé, de sorte qu’il n’y ait plus en lui d’habitants, ni homme ni bétail, et qu’il soit un lieu à jamais désolé.”

63 Dès que tu auras achevé la lecture de ce livre, tu lui attacheras une pierre et tu le jetteras au milieu de l’Euphrate.

64 Et tu diras : “Ainsi sombrera Babylone. Elle ne se relèvera pas du malheur que je fais venir sur elle.” » Ils s’épuisent ! Jusqu’ici les paroles de Jérémie.

Jérémie 48,1-47

Posted in attributs et noms divins, châtiment, désolation (dévastation, ruine), dernier temps (fin du monde), encens (odeur agréable à Dieu), jugement, orgueil (se glorifier), prophétie (oracle), sacrifice d'holocauste et communion with tags on 17 février 2014 by JL

01 Sur Moab. Ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : Malheur à Nébo : elle est dévastée ! Dans la honte, Qiryataïm a été prise ; dans la honte, la citadelle s’est effondrée.

02 Plus de louange pour Moab. À Heshbone, on a tramé contre elle un malheur : « Allons, retranchons-la des nations ! » Et toi aussi, Madmène, tu seras réduite au silence, l’épée te suivra de près.

03 Clameur et cri, depuis Horonaïm : « Dévastation et grand désastre ! »

04 C’est le désastre en Moab : vers Sohar faites entendre un cri.

05 Oui, pleurs sur pleurs, en montant la montée de Louhith ; oui, à la descente de Horonaïm, on entend les adversaires crier au désastre.

06 Fuyez donc, sauvez votre vie, devenez comme Aroër dans le désert !

07 Puisque tu as mis ta confiance dans tes ouvrages et tes réserves, toi aussi, tu seras pris ; Camosh, ton dieu, partira en exil, avec ses prêtres et ses princes, tous ensemble.

08 Un dévastateur vient sur chaque ville, aucune ville ne lui échappe. La Vallée disparaîtra, le Plateau sera saccagé, ainsi que le Seigneur l’a dit.

09 Donnez donc des ailes à Moab : qu’il vole, qu’il s’envole ! Ses villes seront réduites à la désolation, sans aucun habitant.

10 Maudit soit celui qui fait l’œuvre du Seigneur avec indolence, et maudit, celui qui retient son épée de verser le sang !

11 Moab était tranquille depuis sa jeunesse, il reposait comme un vin sur sa lie ; n’étant pas versé d’un vase dans un autre – n’étant pas allé en exil –, tout son goût lui restait et son parfum n’était pas altéré.

12 C’est pourquoi, voici venir des jours – oracle du Seigneur –, où je lui enverrai des transvaseurs qui le transvaseront ; ils renverseront ses vases et casseront ses cruches.

13 Alors Moab rougira de Camosh, comme la maison d’Israël a rougi de Béthel, en qui elle avait mis sa confiance.

14 Comment pouvez-vous dire : « Nous sommes des héros, des soldats faits pour la guerre » ?

15 Moab est dévasté, on monte à l’assaut de ses villes, et la fleur de sa jeunesse descend à l’abattoir – oracle du Roi qui a pour nom « Le Seigneur de l’univers ».

16 Elle est proche, la débâcle de Moab, et son malheur arrive en grande hâte.

17 Faites pour lui les gestes du deuil, vous tous qui l’entourez, vous tous qui connaissez son nom. Dites : Comment ! Il est brisé, le sceptre fort, le bâton magnifique !

18 Habitante et fille de Dibone, descends de la gloire, habite au pays de la soif, car le dévastateur de Moab monte à l’assaut contre toi, il détruit tes forteresses.

19 Habitante d’Aroër, tiens-toi sur le chemin et observe ; interroge le fuyard et la fugitive, et demande : « Que s’est-il passé ? »

20 Moab est dans la honte, il s’est effondré. Hurlez, poussez des cris ! Au ravin de l’Arnon proclamez : « Moab est dévasté ! »

21 Le jugement arrive pour le pays du Plateau, pour Holone et pour Yahasa ; il arrive sur Méfaath,

22 sur Dibone, Nébo, Beth-Diblatayim,

23 sur Qiryataïm, Beth-Gamoul, Beth-Méone,

24 sur Qeriyoth et sur Bosra, sur toutes les villes du pays de Moab, proches ou lointaines.

25 Elle est abattue, la puissance de Moab, elle est brisée, la force de son bras, – oracle du Seigneur.

26 Enivrez-le, puisqu’il s’est fait plus grand que le Seigneur ! Que Moab se débatte dans ses vomissures, qu’il devienne, lui aussi, un objet de risée !

27 Pour toi, Moab, Israël n’a-t-il pas été un objet de risée ? A-t-il été trouvé au milieu des voleurs, pour que tu hoches la tête chaque fois que tu parles de lui ?

28 Quittez les villes, demeurez dans les rochers, habitants de Moab ! Soyez comme la colombe qui niche dans les parois du gouffre.

29 Nous avons appris l’orgueil de Moab, son immense orgueil, sa morgue, son orgueil arrogant, son cœur hautain.

30 Moi, je connais sa présomption – oracle du Seigneur ; ses bavardages ne sont rien, ses actes ne sont rien.

31 C’est pourquoi sur Moab je gémis, sur Moab tout entier j’élève mon cri ; pour les hommes de Qir-Hérès on soupire.

32 Plus que l’on pleure sur Yazèr, je pleure sur toi, vigne de Sibma ; tes sarments passaient la mer, ils atteignaient la mer de Yazèr ; mais le dévastateur s’est jeté sur ta récolte et sur ta vendange.

33 Allégresse et jubilation se sont retirées des vergers et de la terre de Moab. J’ai tari le vin des cuves ; on ne foule plus en criant, le cri du fouleur a disparu.

34 La clameur de Heshbone parvient jusqu’à Élalé ; jusqu’à Yahaç, on donne de la voix, depuis Soar jusqu’à Horonaïm, Églath-Shelishiya, car même les eaux de Nimrim ne sont plus que désolation.

35 Je ferai disparaître de Moab – oracle du Seigneur – celui qui offre des holocaustes sur les lieux sacrés et celui qui brûle de l’encens pour ses dieux.

36 Voilà pourquoi sur Moab mon cœur se plaint comme une flûte ; sur les hommes de Qir-Hérès mon cœur se plaint comme une flûte ; voilà qu’ils ont perdu ce qu’ils avaient gagné.

37 Oui, tous les crânes sont rasés, toutes les barbes sont coupées ; sur toutes les mains, des incisions, et sur les reins, de la toile à sac.

38 Sur toutes les terrasses de Moab et sur ses places, ce n’est plus que lamentation, car j’ai brisé Moab comme un objet dont personne ne veut – oracle du Seigneur.

39 Comment ! Il s’est effondré. Poussez des gémissements. Comment ! Moab tourne le dos, plein de honte. Moab est devenu objet de risée et d’effroi pour tous ceux qui l’entourent.

40 Oui, ainsi parle le Seigneur : Voici qu’il plane comme un aigle, le dévastateur, il étend ses ailes sur Moab.

41 Les cités sont prises, les places fortes, occupées. En ce jour-là, le cœur des guerriers de Moab sera comme celui d’une femme en travail.

42 Moab, saccagé, cessera d’être un peuple, lui qui s’est fait plus grand que le Seigneur.

43 La frayeur, la fosse et le filet sont pour toi, habitant de Moab, – oracle du Seigneur.

44 Celui qui fuit devant la frayeur tombe dans la fosse ; celui qui remonte de la fosse est pris dans le filet ! Oui, je fais venir sur lui, sur Moab, l’année de son châtiment – oracle du Seigneur.

45 À l’ombre de Heshbone se sont arrêtés les fuyards à bout de forces, mais un feu a jailli de Heshbone et une flamme du milieu de Séhone, pour dévorer la frontière de Moab et le centre des fauteurs de tumulte.

46 Malheur à toi, Moab ! Il est perdu, le peuple du dieu Camosh : tes fils sont emmenés captifs, et tes filles, captives.

47 Mais dans les derniers jours je ramènerai les captifs de Moab – oracle du Seigneur. Là, s’arrête le jugement de Moab.


Jérémie 13,1-27

Posted in adultère (luxure, prostitution), buter (pierre d’achoppement), déportation (captif, exil), dureté du coeur (impénitence), ecouter (voix du Seigneur), gloire de Dieu, honte (humiliation), humilité (humble), idolâtrie, Jérusalem (Sion), lumière (lampe), mal (méchanceté), mensonge, nudité, orgueil (se glorifier), péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), pur et impur (souillure), shéol (hades, séjour des morts), ténèbre with tags on 14 février 2014 by JL

01 Ainsi m’a parlé le Seigneur : « Va, tu achèteras une ceinture de lin et tu la mettras sur tes reins. Évite de la tremper dans l’eau. »

02 Selon la parole du Seigneur, j’ai acheté une ceinture et je l’ai mise sur mes reins.

03 De nouveau, la parole du Seigneur me fut adressée :

04 « Avec la ceinture que tu as achetée et que tu portes sur les reins, lève-toi, va jusqu’à l’Euphrate, et là-bas cache-la dans la fente d’un rocher. »

05 Je suis donc allé la cacher près de l’Euphrate, comme le Seigneur me l’avait ordonné.

06 Longtemps après, le Seigneur m’a dit : « Lève-toi, va jusqu’à l’Euphrate, et reprends la ceinture que je t’ai ordonné de cacher là-bas. »

07 Je suis donc allé jusqu’à l’Euphrate, j’ai creusé, et j’ai repris la ceinture de l’endroit où je l’avais cachée. Et voici : la ceinture était pourrie, hors d’usage !

08 Alors la parole du Seigneur me fut adressée :

09 « Ainsi parle le Seigneur : Voilà comment je ferai pourrir l’immense orgueil de Juda et de Jérusalem.

10 Ce peuple mauvais, qui suit les penchants de son cœur endurci et qui marche à la suite d’autres dieux, pour les servir et se prosterner devant eux, il deviendra pareil à cette ceinture qui est hors d’usage.

11 En effet, de même qu’un homme s’attache une ceinture autour des reins, de même je m’étais attaché toute la maison d’Israël et toute la maison de Juda – oracle du Seigneur, pour qu’elles soient mon peuple, mon renom, ma louange et ma parure. Mais elles n’ont pas écouté ! »

12 Tu leur diras cette parole : « Ainsi parle le Seigneur, le Dieu d’Israël : Toute cruche peut être remplie de vin ». Ils te diront : « Ne savons-nous pas que toute cruche peut être remplie de vin ? »

13 Alors tu leur répondras : « Ainsi parle le Seigneur : Tous les habitants de ce pays, les rois qui siègent sur le trône de David, les prêtres, les prophètes et les habitants de Jérusalem, je vais les remplir d’ivresse.

14 Puis, je les briserai chacun contre son frère, les pères et les fils tous ensemble – oracle du Seigneur. Je serai sans pitié, sans merci, sans compassion pour les détruire. »

15 Écoutez ! Tendez l’oreille ! Ne vous pavanez pas, car le Seigneur parle.

16 Rendez gloire au Seigneur votre Dieu, avant qu’il ne fasse venir les ténèbres, avant que vos pieds ne s’entrechoquent dans les montagnes du crépuscule. Vous attendrez la lumière : il la changera en ombre de mort, la transformera en sombre nuée.

17 Si vous n’écoutez pas, mon âme pleurera en secret sur votre orgueil, mes yeux tout en pleurs ruisselleront de larmes, car le troupeau du Seigneur est emmené captif.

18 Dis au roi et à la reine mère : Abaissez-vous jusqu’à terre, car elle est tombée de votre tête, la couronne qui faisait votre splendeur !

19 Les villes du Néguev sont fermées, et personne qui les ouvre. Tout Juda a été déporté, entièrement déporté.

20 Lève les yeux et vois ceux qui viennent du nord ! Où est-il le troupeau qui te fut confié, les brebis de ta splendeur ?

21 Que diras-tu quand on t’imposera ceux que tu avais instruits, des disciples qui deviendront tes chefs ? Ne seras-tu pas saisie de douleurs, comme une femme qui accouche ?

22 Alors, si tu dis en ton cœur : « Pourquoi tout cela m’arrive-t-il ? » – C’est à cause de l’immensité de ta faute ; les pans de ta robe ont été retroussés, et tu as subi violence.

23 Un Éthiopien peut-il changer de peau, une panthère, changer de pelage ? Et vous pourriez faire le bien, vous, les habitués du mal ?

24 Je vous disperserai comme la paille qui s’en va au souffle du désert.

25 Tel sera ton sort, la part que je mesurerai pour toi, – oracle du Seigneur –, toi qui m’as oublié, pour faire confiance au mensonge.

26 Moi aussi, je relèverai les pans de ta robe sur ton visage, et ta honte sera vue.

27 Tes adultères, tes hennissements de plaisir, tes ignobles prostitutions, sur les collines, dans la campagne, tes horreurs, je les ai vues. Malheur à toi, Jérusalem, tu es impure ! Et pour combien de temps encore ?

Isaïe 37,1-38

Posted in ange (chérubins), attributs et noms divins, bonté divine (amour de Dieu), créateur (création), Jérusalem (Sion), maison (demeures) du Seigneur, orgueil (se glorifier), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), petit reste (rescapé), porter du fruit, Uncategorized with tags on 8 février 2014 by JL

01 Quand le roi Ézékias entendit cela, il déchira ses vêtements, se couvrit d’une toile à sac et se rendit à la Maison du Seigneur.

02 Et il envoya le maître du palais Éliakim, le secrétaire Shebna et les plus anciens des prêtres, couverts de toile à sac, vers Isaïe le prophète, fils d’Amots.

03 Ils lui dirent : « Ainsi parle Ézékias : Jour d’angoisse, de châtiment et de honte, que ce jour-ci ! Car des fils arrivent à terme, et la force manque pour enfanter.

04 Peut-être le Seigneur ton Dieu entendra-t-il les paroles du grand échanson, lui que le roi d’Assour, son seigneur, a envoyé pour insulter le Dieu vivant. Peut-être le punira-t-il pour les paroles que le Seigneur ton Dieu aura entendues. Fais monter une prière en faveur du reste qui subsiste. »

05 Les serviteurs du roi Ézékias se rendirent auprès d’Isaïe,

06 qui leur dit : « Vous parlerez ainsi à votre maître : Ainsi parle le Seigneur : Ne crains pas les paroles que tu as entendues, les insultes proférées contre moi par les valets du roi d’Assour.

07 Voici que, sur une nouvelle qu’il apprendra, je vais lui inspirer de retourner dans son pays et, dans son pays, je le ferai tomber par l’épée. »

08 Le grand échanson s’en retourna. Ayant appris que le roi d’Assour avait quitté la ville de Lakish, il le trouva qui attaquait la ville de Libna.

09 Le roi d’Assour avait appris cette nouvelle, au sujet de Tirhaqa, roi d’Éthiopie : « Il s’est mis en campagne pour passer à l’attaque contre toi. » Quand le roi d’Assour l’apprit, il envoya des messagers dire à Ézékias :

10 « Vous parlerez à Ézékias, roi de Juda, en ces termes : Ne te laisse pas tromper par ton Dieu, en qui tu mets ta confiance, et ne dis pas : “Jérusalem ne sera pas livrée aux mains du roi d’Assour !”

11 Tu sais bien ce que les rois d’Assour ont fait à tous les pays : ils les ont voués à l’anathème. Et toi seul, tu serais délivré ?

12 Les dieux des nations les ont-ils délivrées, elles que mes pères ont fait détruire : Gozane, Harrane, Récef, et les gens d’Éden qui sont à Telassar ?

13 Où sont le roi de Hamath, le roi d’Arpad, le roi de Lahir, de Sefarwaïm, de Héna et de Iwwa ? »

14 Ézékias prit la lettre de la main des messagers ; il la lut. Puis il monta à la Maison du Seigneur, déplia la lettre devant le Seigneur,

15 et le pria en disant :

16 « Seigneur de l’univers, Dieu d’Israël, toi qui sièges sur les Kéroubim, tu es le seul Dieu de tous les royaumes de la terre, c’est toi qui as fait le ciel et la terre.

17 Prête l’oreille, Seigneur, et entends, ouvre les yeux, Seigneur, et vois ! Écoute le message envoyé par Sennakérib pour insulter le Dieu vivant.

18 Il est vrai, Seigneur, que les rois d’Assour ont ravagé tous les pays et leur territoire,

19 et brûlé leurs dieux : en réalité, ce n’étaient pas des dieux, mais un ouvrage de mains d’hommes, fait avec du bois et de la pierre ; c’est pourquoi ils ont pu les faire disparaître.

20 Maintenant, Seigneur notre Dieu, sauve-nous de la main de Sennakérib, et tous les royaumes de la terre sauront que tu es Seigneur, toi le seul ! »

21 Alors le prophète Isaïe, fils d’Amots, envoya dire à Ézékias : « Ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël : Tu m’as adressé une prière au sujet de Sennakérib, roi d’Assour.

22 Voici la parole que le Seigneur a prononcée contre lui : Elle te méprise, elle te nargue, la vierge, la fille de Sion. Elle hoche la tête pour se moquer de toi, la fille de Jérusalem.

23 Qui as-tu insulté, outragé, contre qui as-tu élevé la voix ? Sur qui, avec hauteur, as-tu porté les yeux ? Sur le Saint d’Israël !

24 Par tes serviteurs tu as insulté mon Seigneur. Tu as dit : “Avec mes nombreux chars, moi, j’ai gravi le sommet des montagnes, les cimes du Liban ; j’ai abattu ses cèdres les plus fiers, ses cyprès les plus beaux ; j’ai atteint sa plus lointaine hauteur, son parc forestier.

25 Moi, j’ai creusé, et j’ai bu des eaux étrangères, j’ai asséché sous mes pas tous les canaux de l’Égypte.”

26 N’entends-tu pas ? Depuis longtemps j’avais fait ce projet, depuis les temps anciens je l’ai formé ; maintenant je le réalise. Toi, tu étais destiné à réduire en tas de ruines les villes fortifiées.

27 Leurs habitants ont la main trop courte, ils sont effrayés, confondus ; ils ressemblent à l’herbe des champs, à la verdure des prés, à l’herbe des toits, et aux cultures avant qu’elles aient levé.

28 Mais je sais quand tu t’assieds, quand tu sors et quand tu rentres, quand tu t’emportes contre moi.

29 Parce que tu t’es emporté contre moi, que tes insolences sont montées à mes oreilles, je passerai un crochet à ton nez, un mors à ta bouche ; je te ferai retourner par le chemin par lequel tu es venu.

30 Voici pour toi un signe, Ézékias : Cette année on mangera le grain tombé, l’an prochain, ce qui aura poussé tout seul ; mais la troisième année, semez et moissonnez, plantez des vignes et mangez-en le fruit.

31 Le reste, survivant de la maison de Juda, fera de nouveau des racines par en bas, et par en haut donnera des fruits.

32 Oui, un reste sortira de Jérusalem, et des survivants, de la montagne de Sion. Il fera cela, l’amour jaloux du Seigneur de l’univers !

33 Et voici ce que dit le Seigneur au sujet du roi d’Assour : Il n’entrera pas dans cette ville, il ne lui lancera pas une seule flèche, il ne lui opposera pas un seul bouclier, il n’élèvera pas un seul remblai :

34 il retournera par le chemin par lequel il est venu. Non, il n’entrera pas dans cette ville, – oracle du Seigneur.

35 Je protégerai cette ville, je la sauverai à cause de moi-même et de David mon serviteur. »

36 L’ange du Seigneur sortit et frappa cent quatre-vingt-cinq mille hommes dans le camp assyrien. Le matin, quand on se leva, ce n’était que des cadavres.

37 Sennakérib, roi d’Assour, plia bagage et s’en alla. Il revint à Ninive et y demeura.

38 Or, comme il se prosternait dans la maison de Nisrok, son dieu, ses fils Adrammélek et Sarécèr le frappèrent de l’épée et s’enfuirent au pays d’Ararat. Son fils Asarhaddone régna à sa place.

Isaïe 26,1-21

Posted in allégorie et référence christique, attributs et noms divins, cantique (chant de l'âme), châtiment, chemin (voie du Seigneur), chercher Dieu, colère de Dieu, détresse (désespoir), droiture, enfer (géhenne, vallée du Cédron), esclavage (du péché), espérance, eternité (vie éternel), faire mémoire (mémorial, solennité), fidélité (infidélité), gloire de Dieu, honte (humiliation), initiative divine, jugement, justice (justification, juste), lumière (lampe), orgueil (se glorifier), paix, poussière (cendre, glaise), résurrection, remparts (murailles), rocher (forteresse), salut (rachat, rédemption), sang, shéol (hades, séjour des morts), source d'eau vive (rosée, pluie), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 6 février 2014 by JL

01En ce jour-là, ce cantique sera chanté dans le pays de Juda : Nous avons une ville forte Le Seigneur a mis pour sauvegarde muraille et avant-mur.

02 Ouvrez les portes ! Elle entrera, la nation juste, qui se garde fidèle.

03 Immuable en ton dessein, tu préserves la paix, la paix de qui s’appuie sur toi.

04 Prenez appui sur le Seigneur, à jamais, sur lui, le Seigneur, le Roc éternel. [

05 Il a rabaissé ceux qui siégeaient dans les hauteurs, il a humilié la cité inaccessible, l’a humiliée jusqu’à terre, et lui a fait mordre la poussière.

06 Elle sera foulée aux pieds, sous le pied des pauvres, les pas des faibles.]

07 Il est droit, le chemin du juste ; toi qui es droit, tu aplanis le sentier du juste.

08 Oui, sur le chemin de tes jugements, Seigneur, nous t’espérons. Dire ton nom, faire mémoire de toi, c’est le désir de l’âme.

09 Mon âme, la nuit, te désire, et mon esprit, au fond de moi, te guette dès l’aurore. Quand s’exercent tes jugements sur la terre, les habitants du monde apprennent la justice. [

10 Si l’on fait grâce au méchant, il n’apprend pas la justice ; perfide sur la terre de probité, il ne voit pas la majesté du Seigneur.

11 Seigneur, ta main est levée : ils ne l’aperçoivent pas ; mais ils percevront, pleins de honte, ta passion pour le peuple. En vérité, le feu les dévorera, celui que tu destines à tes ennemis !]

12 Seigneur, tu nous assures la paix : dans toutes nos œuvres, toi-même agis pour nous.

13 Seigneur notre Dieu, d’autres maîtres que toi ont dominé sur nous, mais de toi seul nous faisons mémoire, de ton seul nom.

14 Ceux-là sont morts, ils ne revivront pas ; ce sont des ombres, ils ne se relèveront pas : voilà pourquoi tu interviens, tu les extermines, tu effaces jusqu’à leur mémoire.

15 Tu as fait grandir la nation, Seigneur, tu as fait grandir notre nation, tu en es glorifié, tu as repoussé toutes les limites du pays.

16 Seigneur, dans la détresse on a recours à toi ; quand tu envoies un châtiment, on s’efforce de le conjurer.

17 Nous étions devant toi, Seigneur, comme la femme enceinte sur le point d’enfanter, qui se tord et crie dans les douleurs.

18 Nous avons conçu, nous avons été dans les douleurs, mais nous n’avons enfanté que du vent : nous n’apportons pas le salut à la terre, nul habitant du monde ne vient à la vie.

19 Tes morts revivront, leurs cadavres se lèveront. Ils se réveilleront, crieront de joie, ceux qui demeurent dans la poussière, car ta rosée, Seigneur, est rosée de lumière, et le pays des ombres redonnera la vie.

20 Va, mon peuple, rentre dans tes maisons, ferme sur toi les portes ; cache-toi un court instant, pendant que passe la colère.

21 Car voici le Seigneur qui sort de son lieu saint pour châtier la faute des habitants de la terre ; la terre laissera voir le sang versé et ne recouvrira plus ses victimes.

 

Isaïe 25,1-12

Posted in diable (démons, serpent), espérance, eternité (vie éternel), festin (paradis), joie divine (jubilation), kénose (abaissement, cœur brisé), montagne du Seigneur (théophanie), orgueil (se glorifier), passage de la mort, pauvre (faible), peuple de Dieu (Israel, Juda), protection divine (refuge, abri), rocher (forteresse), salut (rachat, rédemption) with tags on 6 février 2014 by JL

01 Seigneur, tu es mon Dieu, je t’exalte, je rends grâce à ton nom, car tu as accompli projets et merveilles, sûrs et stables depuis longtemps.

02 Tu as changé la ville en tas de pierres, la cité fortifiée, en champ de ruines ; la citadelle des étrangers n’est plus une ville, jamais elle ne sera rebâtie :

03 voilà pourquoi un peuple fort reconnaît ta gloire, les cités des nations tyranniques te craignent.

04 Tu es devenu forteresse pour le faible, forteresse pour le malheureux en sa détresse, un abri contre l’orage, une ombre contre la chaleur : le souffle des tyrans n’est que pluie d’orage sur un mur.

05 Comme une chaleur étouffante sur la terre desséchée, tu étouffes le vacarme des étrangers ; comme faiblit la chaleur à l’ombre d’un nuage, ainsi faiblit le chant de victoire des tyrans.

06 Le Seigneur de l’univers préparera pour tous les peuples, sur sa montagne, un festin de viandes grasses et de vins capiteux, un festin de viandes succulentes et de vins décantés.

07 Sur cette montagne, il fera disparaître le voile de deuil qui enveloppe tous les peuples et le linceul qui couvre toutes les nations.

08 Il fera disparaître la mort pour toujours. Le Seigneur Dieu essuiera les larmes sur tous les visages, et par toute la terre il effacera l’humiliation de son peuple. Le Seigneur a parlé.

09 Et ce jour-là, on dira : « Voici notre Dieu, en lui nous espérions, et il nous a sauvés ; c’est lui le Seigneur, en lui nous espérions ; exultons, réjouissons-nous : il nous a sauvés ! »

10 Car la main du Seigneur reposera sur cette montagne. Mais Moab sera piétiné sur place, comme la paille est piétinée dans le fumier.

11 Là, il étendra les mains, comme un nageur les étend pour nager ; malgré ses mouvements habiles, Dieu rabattra son arrogance.

12 Moab, les bastions inaccessibles de tes murailles, il les renverse, il les abat, les jette à terre, dans la poussière.

Isaïe 23,1-18

Posted in jour du Seigneur (déluge), orgueil (se glorifier) with tags on 6 février 2014 by JL

01 Proclamation sur Tyr. Hurlez, vaisseaux de Tarsis, car Tyr est dévastée : plus de maison ; on l’a su au retour de l’île de Chypre.

02 Restez stupéfaits, habitants de la côte, marchands de Sidon, ville qui envoie ses agents outre-mer.

03 Le grain du Nil, les moissons du Fleuve, importés par voie de mer, faisaient sa richesse : elle détenait le marché des nations.

04 Sois confondue, Sidon, car la mer, la forteresse de la mer, a dit : « Je n’ai ni accouché ni enfanté, je n’ai pas eu de garçon à faire grandir ni de fille à élever. »

05 Quand l’Égypte saura la nouvelle, aux nouvelles de Tyr, elle frémira.

06 Passez vers Tarsis, hurlez, habitants de la côte.

07 Est-ce là votre cité joyeuse ? Son origine remontait aux jours les plus anciens ; elle portait au loin ses pas pour s’y établir.

08 Qui donc a décidé ce malheur contre Tyr, elle qui distribuait les couronnes, dont les marchands étaient des princes et les commerçants, les plus influents de la terre ?

09 C’est le Seigneur de l’univers qui l’a décidé pour abattre l’orgueil des superbes, pour rabaisser tous les gens influents de la terre.

10 Cultive la terre comme les rives du Nil, fille de Tarsis, ton port marchand n’existe plus.

11 Le Seigneur a levé la main contre la mer, et fait trembler des royaumes ; il a donné l’ordre à Canaan de détruire ses fortifications.

12 Il a dit : « Ne bondis plus de joie : on t’a fait violence, vierge, fille de Sidon ! Lève-toi pour passer à Chypre : même là-bas, tu n’auras pas de repos.

13 Regarde vers le pays des Chaldéens : ce peuple n’existe plus. Assour a laissé ce pays aux chats sauvages, il a élevé des tours d’assaut ; il a rasé ses citadelles, il en a fait un champ de ruines.

14 Hurlez, vaisseaux de Tarsis, car votre forteresse est dévastée !

15 Ce jour-là, il arrivera que Tyr tombera dans l’oubli pour soixante-dix ans : le temps de vie d’un roi. Au bout de ces soixante-dix ans, il en sera de Tyr comme de la courtisane dont parle la chanson :

16 « Prends une cithare, fais le tour de la ville, courtisane oubliée ! Joue de ton mieux, chante encore ta chanson, pour qu’on se souvienne de toi ! »

17 Au bout des soixante-dix ans, Tyr sera visitée par le Seigneur. Elle retournera à ses profits, et se prostituera avec tous les royaumes du monde sur la face de la terre.

18 Ses gains et profits seront consacrés au Seigneur, ils ne seront ni amassés ni thésaurisés. Ses gains serviront à nourrir et rassasier, à vêtir somptueusement ceux qui habitent devant le Seigneur.

Isaïe 22,1-25

Posted in allégorie et référence christique, Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), orgueil (se glorifier), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), remparts (murailles) with tags on 6 février 2014 by JL

01 Proclamation sur le Val de la Vision. Ville de Jérusalem, qu’as-tu donc à monter tout entière sur les terrasses,

02 ville en fête, pleine de cris, cité joyeuse ? Tes morts ne sont pas morts par l’épée, ils n’ont pas été tués dans un combat.

03 Tes chefs ont pris la fuite comme un seul homme ; sans même avoir tiré de l’arc, ils sont faits prisonniers. Si loin qu’ils aient fui, on les a tous retrouvés : ils sont prisonniers ensemble.

04 C’est pourquoi je dis : « Détournez de moi vos regards, je pleure amèrement ! Ne cherchez pas à me consoler du désastre subi par la fille de mon peuple. »

05 Oui, c’est un jour d’affolement, d’effarement, d’effondrement, envoyé par le Seigneur, Dieu de l’univers. Dans le Val de la Vision, on sape la muraille, des cris s’élèvent vers la montagne.

06 Élam lève le carquois, il amène des chars et des cavaliers ; Qir brandit son bouclier.

07 Les plus belles de tes vallées sont remplies de chars, les cavaliers sont rangés devant tes portes.

08 Et Juda, lui, est privé de ses défenses ! En regardant, ce jour-là, vers l’arsenal du palais royal,

09 vous avez vu comme elles sont nombreuses, les brèches de la Cité de David. Vous avez recueilli les eaux dans le réservoir inférieur.

10 Vous avez recensé les maisons de Jérusalem, démoli des maisons pour renforcer le rempart.

11 Vous avez creusé un bassin entre les deux remparts pour les eaux de l’ancien réservoir. Mais vous n’avez pas regardé vers Celui qui est à l’œuvre ; Celui qui façonne tout depuis longtemps, vous ne l’avez pas vu.

12 Ce jour-là, le Seigneur, Dieu de l’univers, appelait à pleurer, à se lamenter, à se raser la tête, à se vêtir de toile à sac.

13 Et voilà qu’on se réjouit, on fait la fête ; on tue le bœuf, on égorge le mouton ; on mange de la viande, on boit du vin : « Mangeons et buvons, car demain nous mourrons ! »

14 Mais le Seigneur de l’univers m’a fait entendre cette révélation : « J’en fais serment : cette faute ne vous sera jamais remise, jusque dans la mort ». Il l’a dit, le Seigneur, Dieu de l’univers.

15 Ainsi parle le Seigneur, Dieu de l’univers : « Va trouver ce ministre, Shebna, le maître du palais, et dis-lui :

16 Ici, quel est ton bien ? Qui sont les tiens, ici, pour t’y faire creuser un tombeau, toi qui te creuses un tombeau sur une hauteur, et te fais tailler une demeure dans le roc ?

17 Voici que le Seigneur va te rejeter, il va te rejeter, grand homme, t’empaqueter comme un paquet,

18 t’enrouler, t’envoyer rouler comme une boule vers un pays aux vastes étendues. C’est là-bas que tu vas mourir, là-bas, dans tes chars prestigieux, toi, le déshonneur de la maison de ton maître.

19 Je vais te chasser de ton poste, t’expulser de ta place.

20 Et, ce jour-là, j’appellerai mon serviteur, Éliakim, fils d’Helcias.

21 Je le revêtirai de ta tunique, je le ceindrai de ton écharpe, je lui remettrai tes pouvoirs : il sera un père pour les habitants de Jérusalem et pour la maison de Juda.

22 Je mettrai sur son épaule la clef de la maison de David : s’il ouvre, personne ne fermera ; s’il ferme, personne n’ouvrira.

23 Je le planterai comme une cheville dans un endroit solide ; il sera un trône de gloire pour la maison de son père.

24 Le poids de la gloire de la maison de son père y sera suspendu : les rameaux et les pousses, et même tous les petits récipients, depuis les coupes jusqu’aux vases de toute sorte.

25 Ce jour-là – oracle du Seigneur de l’univers –, la cheville plantée dans un endroit solide lâchera, elle cédera, elle tombera, et la charge qui pesait sur elle sera détruite. Le Seigneur a parlé. »

Isaïe 14,1-32

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), diable (démons, serpent), enfer (géhenne, vallée du Cédron), esclavage (du péché), impiété, Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), opprimé (oppression), orgueil (se glorifier), paix, pauvre (faible), peuple de Dieu (Israel, Juda), premier-né (prémisse), prophétie (oracle), serment (vœux), terre promise (terre sainte) with tags on 6 février 2014 by JL

01 Oui, le Seigneur aura de la tendresse pour Jacob, il choisira encore Israël, il installera les siens sur leur terre où des immigrés se joindront à eux et s’uniront à la maison de Jacob.

02 Des peuples étrangers viendront les prendre pour les ramener chez eux. Sur la terre du Seigneur, la maison d’Israël s’attribuera ces peuples comme serviteurs et comme servantes. Ils tiendront captifs ceux qui les avaient capturés ; ils domineront ceux qui les avaient opprimés.

03 Le jour où le Seigneur t’aura fait reposer, après tant de peines et de tourments, après le dur esclavage qui fut le tien,

04 tu entonneras cette chanson contre le roi de Babylone, tu diras : « Comment ! Il est fini, l’oppresseur ! Elle est finie, la dictature !

05 Le Seigneur a brisé le bâton des impies, le sceptre des tyrans

06 qui frappait les peuples avec fureur, les frappait sans relâche, qui dominait les nations avec colère et les persécutait sans retenue.

07 Toute la terre repose, tranquille. On éclate en cris de joie !

08 Même les cyprès et les cèdres du Liban se réjouissent à tes dépens : “Depuis que tu es tombé, plus personne ne monte pour nous abattre.”

09 Le tréfonds des enfers s’agite pour toi à l’annonce de ta venue. Pour toi, il réveille les ombres, tous les grands de la terre ; il fait lever de leur trône tous les rois des nations.

10 Tous, ils prennent la parole et te disent : “Toi aussi, comme nous, te voilà sans force, devenu pareil à nous.”

11 Elle est jetée aux enfers, ta majesté, avec la musique de tes harpes. Tu as pour couche la vermine, et des vers pour te couvrir.

12 Comment ! Tu es tombé du ciel, astre brillant, fils de l’aurore ! Tu es renversé à terre, toi qui faisais ployer les nations,

13 toi qui te disais : “J’escaladerai les cieux ; plus haut que les étoiles de Dieu j’élèverai mon trône ; j’irai siéger à la montagne de l’assemblée des dieux au plus haut du mont Safone,

14 j’escaladerai les hauteurs des nuages, je serai semblable au Très-Haut !”

15 Mais te voilà jeté aux enfers, au plus profond de l’abîme.

16 Ceux qui te voient te dévisagent, ils s’interrogent sur toi : “Est-ce bien l’homme qui faisait trembler la terre, qui ébranlait les royaumes,

17 changeait le monde en désert, et rasait les villes sans renvoyer le prisonnier dans sa maison ?”

18 Tous les rois des nations reposent avec honneur, tous sans exception, chacun dans sa demeure.

19 Mais toi, tu es jeté dehors, loin de ton sépulcre, comme un rejeton réprouvé ; tu es couvert par les victimes de l’épée qui descendent sur les pierres de la fosse ; tu es comme un cadavre qu’on piétine.

20 Tu ne les rejoindras pas dans la tombe, car tu as ruiné ton pays, assassiné ton peuple. Plus jamais on n’évoquera l’engeance des méchants :

21 préparez pour les fils un lieu d’exécution à cause de la faute de leurs pères, de peur qu’ils ne se relèvent pour conquérir la terre et couvrir de villes la face du monde. »

22 Je me lèverai contre eux, – oracle du Seigneur de l’univers – ; de Babylone, je retrancherai le nom et le reste, lignée et postérité, – oracle du Seigneur.

23 J’en ferai le domaine du hérisson, un marécage ; je la balaierai, je la détruirai – oracle du Seigneur de l’univers.

24 Le Seigneur de l’univers en a fait le serment : « Ce que j’ai prévu arrivera, ce que j’ai décidé s’accomplira :

25 Sur ma terre, je briserai Assour, je le piétinerai sur mes montagnes ; son joug sera écarté de la nuque des miens, et le fardeau, écarté de leurs épaules. »

26 C’est la décision prise contre toute la terre ; c’est la main étendue contre toutes les nations.

27 Le Seigneur de l’univers l’a décidé. Qui donc l’arrêterait ? Et sa main étendue, qui la détournerait ?

28 L’année de la mort du roi Acaz, il y eut cette proclamation :

29 Ne te réjouis pas, Philistie tout entière, si le bâton qui te frappait est brisé. De la racine du serpent va sortir une vipère, et son fruit sera un dragon ailé.

30 Les premiers-nés des faibles auront un pâturage, les malheureux reposeront en confiance, mais ta race, je la ferai mourir de faim, et ce qui restera de toi, je le tuerai.

31 Hurle, Porte de la ville ! Citadelle, pousse des cris ! Tremble, Philistie tout entière ! Du Nord arrive une fumée : ce sont des troupes sans déserteur !

32 Que répondre aux envoyés de cette nation ? Ceci : Le Seigneur a fondé Sion ; en elle se réfugient les pauvres de son peuple.

Isaïe 13,1-22

Posted in attributs et noms divins, châtiment, ciel (cieux), colère de Dieu, consacré (consécration), désolation (dévastation, ruine), fécondité (prospérité, postérité), impiété, jour du Seigneur (déluge), mal (méchanceté), orgueil (se glorifier), sainteté (saint) with tags on 6 février 2014 by JL

01 Proclamation sur Babylone – ce qu’Isaïe, fils d’Amots, a vu.

02 Sur un mont dénudé, dressez un étendard. Élevez la voix, faites signe de la main, qu’ils entrent par les portes des nobles ;

03 moi, je commande à qui m’est consacré ; j’ai convoqué les guerriers de ma colère, les passionnés de mon honneur.

04 Voix qui gronde sur les montagnes, comme d’un peuple immense ; voix et vacarme de royaumes, de nations rassemblées : le Seigneur de l’univers inspecte les troupes de combat.

05 D’une terre lointaine, des extrémités du ciel, ils viennent, le Seigneur et les instruments de son indignation, pour ravager toute la terre.

06 Hurlez ! Car le jour du Seigneur est proche : il vient, envoyé par le Puissant, comme une dévastation.

07 C’est pourquoi toute main défaille, le cœur manque à tout mortel.

08 Ils sont épouvantés, spasmes et souffrances les saisissent ; ils se tordent de douleur comme la femme qui accouche ; ils se regardent l’un l’autre avec stupeur, le visage en feu.

09 Voici venir, implacable, le jour du Seigneur, la fureur et l’ardente colère, pour faire de la terre un lieu désolé, pour en supprimer les pécheurs.

10 Les étoiles du ciel et ses constellations ne brilleront plus de leur lumière ; le soleil, dès son lever, s’obscurcira et la lune ne donnera plus sa clarté.

11 Je châtierai le monde pour sa méchanceté, et les impies pour leur faute. Je mettrai fin à l’orgueil des insolents et rabattrai l’arrogance des tyrans.

12 Je rendrai les mortels plus rares que l’or fin, les humains, plus rares que l’or d’Ophir.

13 C’est pourquoi j’ébranlerai les cieux, et la terre tremblera sur ses bases, dans la fureur du Seigneur de l’univers, le jour de son ardente colère.

14 Alors, comme une gazelle pourchassée, comme un troupeau que nul ne rassemble, chacun se tournera vers son peuple, chacun fuira vers son propre pays.

15 Tous ceux qu’on trouvera seront transpercés, tous ceux qu’on prendra tomberont par l’épée.

16 Leurs petits enfants seront écrasés sous leurs yeux, leurs maisons, pillées, et leurs femmes, violées.

17 Voici que j’excite contre eux les Mèdes, qui n’estiment pas l’argent et n’aiment pas l’or.

18 Mais leurs arcs abattent les jeunes gens ; ils n’ont pas de compassion pour les nouveaux-nés ; aucun regard de pitié pour les enfants.

19 Alors Babylone, la perle des royaumes, l’orgueilleuse parure des Chaldéens, subira le bouleversement infligé par Dieu à Sodome et à Gomorrhe.

20 Elle sera inhabitée à jamais ; nul, d’âge en âge, n’y demeurera ; l’Arabe n’y dressera plus sa tente, les bergers n’y feront plus reposer leurs troupeaux.

21 Mais les chats sauvages y auront leur gîte ; les hiboux rempliront les maisons ; les autruches auront là leur demeure et les boucs y danseront.

22 Les hyènes hurleront dans ses châteaux, et les chacals dans ses palais d’agrément. Son temps est proche et ses jours ne tarderont pas.

Isaïe 10,1-34

Posted in butin de guerre (trésor), châtiment, colère de Dieu, confiance en Dieu, diable (démons, serpent), Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), oeuvre du Seigneur, orgueil (se glorifier), pauvre (faible), petit reste (rescapé), peuple de Dieu (Israel, Juda), veuve, orphelin, indigent with tags on 5 février 2014 by JL

01 Malheureux ! Ils rédigent des décrets malfaisants, ils inscrivent des écrits d’oppression !

02 Ils refusent de rendre justice aux faibles, et privent de leurs droits les pauvres de mon peuple ; les veuves deviennent leurs proies, et ils dépouillent les orphelins !

03 Que ferez-vous au jour du châtiment, au jour d’une tourmente venue de loin ? Vers qui fuirez-vous pour demander secours ? Où laisserez-vous vos richesses ?

04 Il ne restera qu’à se courber parmi les prisonniers, on succombera parmi les cadavres. Et avec tout cela, sa colère ne s’est pas détournée, sa main reste levée.

05 Malheureux ! Assour, l’instrument de ma colère, le bâton de mon courroux.

06 Je l’envoie contre une nation impie, je lui donne mission contre un peuple qui excite ma fureur, pour le mettre au pillage et emporter le butin, pour le piétiner comme la boue des chemins.

07 Mais Assour ne l’entend pas ainsi, ce n’est pas du tout ce qu’il pense : ce qu’il veut, c’est détruire, exterminer quantité de nations.

08 Car il dit : « Tous mes officiers ne valent-ils pas des rois ? N’ai-je pas pris Kalno comme Karkémish,

09 Hamath comme Arpad, et Samarie comme Damas ?

10 Comme j’ai mis la main sur les royaumes des faux dieux et leurs idoles plus nombreuses qu’à Jérusalem et à Samarie,

11 n’ai-je pas traité ainsi Samarie et ses faux dieux ? ne puis-je pas traiter ainsi Jérusalem et ses images ? »

12 Mais quand le Seigneur aura fini son œuvre au mont Sion et à Jérusalem, il châtiera le roi d’Assour pour les fruits de son cœur arrogant, pour l’orgueil de ses regards hautains.

13 Car le roi d’Assour a dit : « C’est par la vigueur de ma main que j’ai agi, et par ma sagesse, car j’ai l’intelligence. J’ai déplacé les frontières des peuples, j’ai pillé leurs réserves ; fort entre les forts, j’ai détrôné des puissants.

14 J’ai mis la main sur les richesses des peuples, comme sur un nid. Comme on ramasse des œufs abandonnés, j’ai ramassé toute la terre, et il n’y a pas eu un battement d’aile, pas un bec ouvert, pas un cri. »

15 Mais le ciseau se glorifie-t-il aux dépens de celui qui s’en sert pour tailler ? La scie va-t-elle s’enfler d’orgueil aux dépens de celui qui la tient ? Comme si le bâton faisait mouvoir la main qui le brandit, comme si c’était le bois qui brandissait l’homme !

16 C’est pourquoi le Seigneur Dieu de l’univers fera dépérir les soldats bien nourris du roi d’Assour, et au lieu de sa gloire s’allumera un brasier, le brasier d’un incendie.

17 La Lumière d’Israël deviendra un incendie et son Dieu Saint, une flamme qui brûle et dévore épines et ronces en un seul jour !

18 Les forêts et les vergers, gloire du roi, il les détruira de fond en comble ; ce sera comme un moribond qui s’éteint.

19 Le reste des arbres de sa forêt, on pourra les compter ; un enfant en écrirait le nombre.

20 En ces jours-là, le reste d’Israël et les rescapés de la maison de Jacob cesseront de s’appuyer sur celui qui les frappait : ils s’appuieront vraiment sur le Seigneur, le Saint d’Israël.

21 Un reste reviendra : le reste de Jacob, vers le Dieu-Fort.

22 Israël, même si ton peuple est comme le sable de la mer, seul un reste en reviendra. La destruction est décidée : la justice déferle.

23 Oui, c’est une destruction décidée, que le Seigneur, Dieu de l’univers, accomplit dans tout le pays.

24 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, Dieu de l’univers : « Ô mon peuple, qui habites Sion, n’aie pas peur d’Assour : il te frappe de son gourdin, il abat sur toi son bâton comme l’a fait l’Égypte.

25 Mais encore un peu, très peu de temps, et mon indignation contre toi prendra fin, ma colère tournera à leur perte. »

26 Contre eux, le Seigneur de l’univers va brandir un fouet, comme il frappa Madiane au Rocher d’Oreb ; il lèvera son bâton sur la mer, comme il l’a fait en Égypte.

27 Il arrivera, en ce jour-là, que le fardeau sera retiré de tes épaules, et de ta nuque, le joug. Le dévastateur monte de la région de Rimmone.

28 Il vient contre Ayath, il passe à Migrone ; à Mikmas, il installe son matériel.

29 Ils franchissent le défilé : « À Guéba, notre étape ! » Rama tremble, Guibéa de Saül prend la fuite.

30 « Hurle, Bath-Gallim ! Écoute, Laïsha ! Réponds, Anatoth !

31 Madména s’enfuit ; ils se terrent, les habitants de Guébim.

32 Aujourd’hui même, à Nob, l’ennemi prend position ; il tend le poing vers la montagne de la fille de Sion, vers la colline de Jérusalem.

33 Voici que le Seigneur, Dieu de l’univers, d’un coup terrible abat les branches ; les arbres les plus grands sont coupés, et les plus fiers, jetés à terre.

34 Les taillis de la forêt s’abattent sous la hache, et le Liban dans sa splendeur s’effondre.

 

Isaïe 5,1-30

Posted in attributs et noms divins, colère de Dieu, déportation (captif, exil), désolation (dévastation, ruine), inhabitation (présence divine), jour du Seigneur (déluge), jugement, justice (justification, juste), lumière (lampe), mal (méchanceté), mensonge, moissonner (semer, cultiver), oeuvre du Seigneur, orgueil (se glorifier), parole de Dieu (vivante), péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), porter du fruit, purgatoire, remparts (murailles), serment (vœux), ténèbre, vices (passions) with tags on 4 février 2014 by JL

01Je veux chanter pour mon ami le chant du bien-aimé à sa vigne. Mon ami avait une vigne sur un coteau fertile.

02 Il en retourna la terre, en retira les pierres, pour y mettre un plant de qualité. Au milieu, il bâtit une tour de garde et creusa aussi un pressoir. Il en attendait de beaux raisins, mais elle en donna de mauvais.

03 Et maintenant, habitants de Jérusalem, hommes de Juda, soyez donc juges entre moi et ma vigne !

04 Pouvais-je faire pour ma vigne plus que je n’ai fait ? J’attendais de beaux raisins, pourquoi en a-t-elle donné de mauvais ?

05 Eh bien, je vais vous apprendre ce que je ferai de ma vigne : enlever sa clôture pour qu’elle soit dévorée par les animaux, ouvrir une brèche dans son mur pour qu’elle soit piétinée.

06 J’en ferai une pente désolée ; elle ne sera ni taillée ni sarclée, il y poussera des épines et des ronces ; j’interdirai aux nuages d’y faire tomber la pluie.

07 La vigne du Seigneur de l’univers, c’est la maison d’Israël. Le plant qu’il chérissait, ce sont les hommes de Juda. Il en attendait le droit, et voici le crime ; il en attendait la justice, et voici les cris.

08 Malheureux, vous qui ajoutez maison à maison, qui joignez champ à champ, jusqu’à occuper toute la place et habiter, seuls, au milieu du pays !

09 J’ai entendu le serment du Seigneur de l’univers : De nombreuses maisons seront ruinées, belles ou grandes, elles seront inhabitées.

10 Dix arpents de vignes produiront un seul tonneau, et dix boisseaux de semence, un seul boisseau.

11 Malheureux, ceux qui, dès le petit matin, courent après la boisson forte et que le vin échauffe encore, tard dans la soirée !

12 Ce ne sont que cithares et harpes, tambourins et flûtes, et vin pour leurs beuveries. Mais sur l’œuvre du Seigneur ils n’ont pas un regard ; ce qu’il fait de ses mains, ils ne le voient pas.

13 Voilà pourquoi mon peuple est en exil, faute de n’avoir rien compris ; son élite meurt de faim, ses foules sont dévorées de soif.

14 Voilà pourquoi la Mort dilate sa gorge et ouvre démesurément la gueule : la noblesse et la foule y descendent dans le vacarme de la fête.

15 L’être humain devra plier, l’homme sera abaissé, les arrogants baisseront les yeux.

16 Le Seigneur de l’univers est exalté par ce jugement, et le Dieu saint, sanctifié par cet acte de justice.

17 Des agneaux viendront brouter comme à leur pâturage et, au milieu des ruines, des chevreaux s’engraisseront.

18 Malheureux, ceux qui traînent le péché avec la corde du mensonge, et la faute comme avec des rênes de chariot !

19 Ils disent : « Que Dieu se dépêche ! Qu’il fasse vite son œuvre, que nous puissions voir ! Le projet du Saint d’Israël, qu’il avance et se réalise, alors nous comprendrons ! »

20 Malheureux, ces gens qui déclarent bien ce qui est mal, et mal ce qui est bien, qui font des ténèbres la lumière et de la lumière les ténèbres, qui rendent amer ce qui est doux et doux ce qui est amer !

21 Malheureux, ceux qui se prennent pour des sages, ceux qui se croient intelligents !

22 Malheureux, ceux qui sont champions pour boire du vin, experts en mélange des boissons fortes :

23 ils acquittent le coupable contre un cadeau, ils privent les innocents de leur justice !

24 Voilà pourquoi, comme la paille est dévorée par le feu, et le foin disparaît dans les flammes, leurs racines ne seront plus que puanteur, et leurs fleurs partiront en poussière : oui, ils ont rejeté la loi du Seigneur de l’univers, méprisé la parole du Saint d’Israël.

25 Voilà pourquoi la colère du Seigneur s’est enflammée contre son peuple : sa main s’est levée contre lui, et il l’a frappé, et les montagnes ont tremblé, et ses cadavres sont comme des ordures au milieu des rues. Et avec tout cela, sa colère ne s’est pas détournée, sa main reste levée.

26 Il dresse l’étendard vers une nation lointaine, il siffle pour l’appeler des extrémités de la terre, et la voici, rapide et alerte, qui vient.

27 Aucun ne flanche, aucun ne trébuche, aucun ne somnole, aucun ne s’endort ; pas une ceinture qui tombe des reins, pas une courroie de sandale qui se rompe.

28 Ses flèches sont aiguisées, tous ses arcs, tendus ; les sabots de ses chevaux, comme du silex, et les roues de ses chars, un cyclone.

29 Elle rugit comme une lionne, elle rugit comme les fauves, elle gronde et saisit sa proie, elle l’emporte, et personne qui délivre.

30 Ce jour-là, Dieu grondera contre son peuple comme gronde la mer. Il regardera la terre : ténèbres de détresse, lumière que la brume obscurcit.

Isaïe 3,1-26

Posted in attributs et noms divins, buter (pierre d’achoppement), gloire de Dieu, Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), jugement, justice (justification, juste), orgueil (se glorifier), pauvre (faible), peuple de Dieu (Israel, Juda), porter du fruit with tags on 4 février 2014 by JL

01 Voici que le Maître et Seigneur de l’univers va retirer de Jérusalem et de Juda réserves et ressources, toute réserve de pain, toute réserve d’eau,

02 le héros et l’homme de guerre, le juge et le prophète, le devin et l’ancien,

03 l’officier, le notable, le conseiller, l’expert en magie, et le charmeur habile.

04 Je leur donne pour princes des gamins dont le caprice les gouvernera.

05 Les gens seront des tyrans les uns pour les autres, chacun pour son prochain ; le gamin s’en prendra à l’ancien, et le vaurien, au vénérable.

06 Un individu se saisira de son frère dans la maison paternelle, en disant : « Tu as un manteau : tu seras notre chef ! Ce pays en ruines, gouverne-le ! » ;

07 ce jour-là, l’autre répliquera : « Je ne suis pas un guérisseur ! Il n’y a, dans ma maison, ni pain ni manteau, ne me faites pas chef du peuple ! »

08 Oui, Jérusalem trébuche et Juda s’écroule, parce que leurs paroles et leurs actes envers le Seigneur sont des insultes au regard de sa gloire.

09 Leur partialité témoigne contre eux ; comme Sodome, ils étalent leur péché, ils n’en cachent rien. Hélas pour eux ! Ils font leur propre malheur.

10 Dites : « Qu’il est bon pour le juste de se nourrir du fruit de ses actes !

11 Quel malheur, hélas, pour le méchant d’être traité selon l’œuvre de ses mains ! »

12 Ô mon peuple ! Un nourrisson le tyrannise ! Des femmes le gouvernent ! Ô mon peuple, tes guides te fourvoient ; ils brouillent le tracé de tes chemins.

13 Le Seigneur s’est levé pour accuser, il est debout pour juger les peuples.

14 Le Seigneur entre en jugement avec les anciens du peuple et ses princes : « C’est vous qui dévastez la vigne ; les biens volés au pauvre emplissent vos maisons.

15 De quel droit écrasez-vous mon peuple, piétinez-vous le visage du pauvre ? » – oracle du Seigneur, Dieu de l’univers.

16 Le Seigneur le déclare : Parce que les filles de Sion sont orgueilleuses, qu’elles marchent la poitrine haute et les yeux provocants, qu’elles avancent à petits pas en faisant sonner les anneaux de leurs pieds,

17 le Seigneur rendra chauve le crâne des filles de Sion, le Seigneur dénudera leur front.

18 Ce jour-là, le Seigneur ôtera leurs parures : grelots et médaillons, pendentifs

19 et boucles d’oreilles, bracelets et voilettes,

20 diadèmes et chaînes de chevilles, cordelières, porte-bonheur et amulettes,

21 bagues et anneaux de narines,

22 robes de fête et mantilles, châles et petits sacs,

23 miroirs, linges fins, turbans et capes légères.

24 Au lieu de parfum, la puanteur ; au lieu de ceinture, une corde ; au lieu de coiffure bouclée, un crâne tondu ; au lieu d’une robe d’apparat, un pagne en toile à sac ; une marque au fer rouge au lieu de la beauté.

25 Tes hommes tomberont sous l’épée, et ton élite, dans le combat.

26 Elles gémiront, elles se lamenteront, les portes de la ville, qui sera désertée, assise par terre.

 

Isaïe 2,1-22

Posted in allégorie et référence christique, applanir les montagnes (collines), chemin (voie du Seigneur), dernier temps (fin du monde), divination (incantation), honte (humiliation), idolâtrie, Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), loi, lumière (lampe), maison (demeures) du Seigneur, montagne du Seigneur (théophanie), orgueil (se glorifier), paix, parole de Dieu (vivante), poussière (cendre, glaise) with tags on 4 février 2014 by JL

01Parole d’Isaïe, fils d’Amots, – ce qu’il a vu au sujet de Juda et de Jérusalem.

02 Il arrivera dans les derniers jours que la montagne de la Maison du Seigneur ne tiendra plus haut que les monts, * s’élèvera au-dessus des collines. Vers elle afflueront toutes les nations

03 et viendront des peuples nombreux. Ils diront : « Venez ! montons à la montagne du Seigneur, * à la Maison du Dieu de Jacob ! Qu’il nous enseigne ses chemins, et nous irons par ses sentiers. » Oui, la loi sortira de Sion, et de Jérusalem, la parole du Seigneur.

04 Il sera juge entre les nations et l’arbitre de peuples nombreux. De leurs épées, ils forgeront des socs, et de leurs lances, des faucilles. Jamais nation contre nation ne lèvera l’épée ; ils n’apprendront plus la guerre.

05 Venez, maison de Jacob ! Marchons à la lumière du Seigneur.

06 Oui, tu as délaissé ton peuple, la maison de Jacob, car ils sont remplis des superstitions de l’Orient, ils exercent la divination comme les Philistins, ils applaudissent aux pratiques étrangères.

07 Le pays est rempli d’or et d’argent, on ne peut compter ses trésors ! Le pays est rempli de chevaux, on ne peut compter ses chars !

08 Le pays est rempli de faux dieux : les gens se prosternent devant l’ouvrage de leurs mains, devant ce que leurs doigts ont fabriqué.

09 L’être humain sera humilié, l’homme sera abaissé, tu ne saurais lui pardonner.

10 Entre dans les rochers, cache-toi dans la poussière, épouvanté, loin du Seigneur, loin de l’éclat de sa majesté.

11 Les regards arrogants des humains seront abaissés, et la prétention des hommes sera humiliée. Seul le Seigneur sera exalté en ce jour-là.

12 Oui, pour le Seigneur de l’univers, il y aura un jour contre tout orgueil et toute prétention, contre tout ce qui s’élève et sera abaissé,

13 contre tous les cèdres du Liban, prétentieux et altiers, contre tous les chênes du Bashane,

14 contre toute haute montagne, et toute colline élevée,

15 contre toutes les tours arrogantes, et tout rempart fortifié,

16 contre tout vaisseau de Tarsis, et tout navire de grand prix.

17 L’arrogance des humains sera humiliée ; la prétention des hommes sera abaissée. Seul le Seigneur sera exalté en ce jour-là.

18 Et les faux dieux, tous à la fois, disparaîtront.

19 Entrez dans les cavernes des rochers, dans les grottes souterraines, épouvantés, loin du Seigneur, loin de l’éclat de sa majesté, quand il se dressera pour terrifier la terre.

20 Ce jour-là, les hommes jetteront les faux dieux d’or et d’argent qu’ils s’étaient fabriqués pour les adorer ; ils les jetteront aux taupes et aux chauves-souris.

21 Eux, ils entreront dans les creux des rochers et dans les fentes des falaises, épouvantés, loin du Seigneur, loin de l’éclat de sa majesté, quand il se dressera pour terrifier la terre.

22 Cessez de vous appuyer sur l’être humain : sa vie tient à un souffle ; et quelle est sa valeur ?

Ecclésiastique 27,1-30

Posted in abomination, calomnie, médisance (langue), crainte de Dieu, justice (justification, juste), orgueil (se glorifier), péché (faute), porter du fruit, sang, vérité with tags on 2 février 2014 by JL

01Beaucoup pèchent par amour du profit ; qui cherche à s’enrichir ferme les yeux sur le mal.

02 Un clou s’enfonce dans la jointure des pierres, entre la vente et l’achat s’insinue le péché.

03 Qui ne s’attache vivement à la crainte du Seigneur, sa maison ne tardera pas à tomber en ruine.

04 Quand on secoue le tamis, il reste les déchets ; de même, les petits côtés d’un homme apparaissent dans ses propos.

05 Le four éprouve les vases du potier ; on juge l’homme en le faisant parler.

06 C’est le fruit qui manifeste la qualité de l’arbre ; ainsi la parole fait connaître les sentiments.

07 Ne fais pas l’éloge de quelqu’un avant qu’il ait parlé, c’est alors qu’on pourra le juger.

08 Si tu poursuis la justice, tu l’atteindras et t’en revêtiras comme d’un manteau de gloire.

09 Les oiseaux vont nicher auprès de leurs semblables, la vérité revient toujours vers ceux qui la pratiquent.

10 Le lion traque sa proie ; ainsi le péché traque ceux qui pratiquent l’injustice.

11 La conversation de qui est religieux, toujours, est sagesse, mais l’insensé change comme la lune.

12 Sois sur tes gardes avec des gens stupides, mais attarde-toi en compagnie de gens réfléchis.

13 La conversation des sots est agaçante : seuls débauche et péché les font rire.

14 Celui qui multiplie les jurons fait dresser les cheveux sur la tête ; quand il cherche querelle, on se bouche les oreilles.

15 La querelle des orgueilleux fera couler le sang : leurs invectives sont pénibles à entendre.

16 Qui trahit les secrets détruit la confiance, il ne trouvera plus d’ami selon son cœur.

17 Montre de l’affection à ton ami et sois-lui fidèle, mais, si tu trahis ses secrets, ne cours pas après lui :

18 aussi vrai que l’on perd un des siens quand il meurt, tu as perdu l’amitié de ton prochain.

19 Comme on laisse échapper un oiseau de sa main, tu as laissé partir ton prochain : tu ne le rattraperas jamais.

20 Ne le poursuis pas : il est déjà loin, il s’est enfui comme une gazelle s’échappe du filet.

21 Car une blessure se soigne, on se réconcilie après l’injure, mais pour qui trahit un secret, plus d’espoir !

22 Qui fait des clins d’œil prépare un mauvais coup, nul ne pourra l’en détourner.

23 En ta présence, il est tout miel, il s’extasie devant tes propos, mais par-derrière il change de langage et utilise tes paroles pour te faire chuter.

24 Je déteste bien des choses, mais rien autant que lui, et le Seigneur aussi le déteste.

25 Qui jette une pierre en l’air la jette sur sa tête, qui frappe en traître recevra le contrecoup.

26 Qui creuse une fosse y tombera, qui tend un piège y sera pris.

27 Qui fait le mal le verra se retourner contre lui, sans savoir d’où cela lui vient.

28 L’orgueilleux insulte et se moque, mais la vengeance, comme un lion, le traque.

29 Ils seront pris au piège, ceux que réjouit la chute des gens religieux, et la douleur les consumera dès avant leur mort.

30 Rancune et colère, voilà des choses abominables où le pécheur est passé maître.

Ecclésiastique 23,1-27

Posted in attributs et noms divins, calomnie, médisance (langue), convoitise (envie), diable (démons, serpent), impiété, omniscience divine, orgueil (se glorifier), péché (faute), prédestination (destin), serment (vœux), transcendance de Dieu with tags on 31 janvier 2014 by JL

Seigneur, père et maître de ma vie, ne m'abandonne pas à leur caprice, ne me laisse pas trébucher par leur fait.2 Qui appliquera le fouet à mes pensées et à mon coeur la discipline de la sagesse, afin qu'on n'épargne pas mes erreurs et que mes péchés n'échappent pas ?3 De peur que mes erreurs ne se multiplient et que mes péchés ne surabondent, que je ne tombe aux mains de mes adversaires et que mon ennemi ne se moque de moi.4 Seigneur, père et Dieu de ma vie, fais que mes regards ne soient pas altiers,5 détourne de moi l'envie,6 que la sensualité et la luxure ne s'emparent pas de moi, ne me livre pas au désir impudent.7 Enfants, écoutez mon enseignement, celui qui le garde ne sera pas confondu.8 Le pécheur est pris par ses propres lèvres, elles font choir le médisant et l'orgueilleux.9 N'accoutume pas ta bouche à faire des serments, ne prends pas l'habitude de prononcer le nom du Saint.10 Car de même qu'un domestique toujours surveillé n'échappera pas aux coups, ainsi celui qui jure et invoque le Nom à tort et à travers ne sera pas exempt de faute.11 Un homme prodigue de serments est rempli d'impiété et le fléau ne s'éloignera pas de sa maison. S'il pèche, sa faute sera sur lui ; s'il a agi à la légère, il a péché doublement ; s'il a fait un faux serment, il ne sera pas justifié, car sa maison sera pleine de calamités.12 Il y a une manière de parler qui ressemble à la mort, qu'elle ne soit pas en usage dans l'héritage de Jacob, car les hommes pieux repoussent tout cela, ils ne se vautrent pas dans le péché.13 N'habitue pas ta bouche à l'impureté grossière où se trouve la parole du péché.14 Souviens-toi de ton père et de ta mère quand tu sièges au milieu des grands, de crainte que tu ne t'oublies en leur présence, que tu ne te conduises comme un sot, et que tu n'en arrives à souhaiter de n'être pas né et à maudire le jour de ta naissance.15 Un homme accoutumé aux paroles répréhensibles ne se corrigera de sa vie.16 Deux sortes d'êtres multiplient les péchés et la troisième attire la colère :17 la passion brûlante comme un brasier : elle ne s'éteindra pas qu'elle ne soit assouvie ; l'homme qui convoite sa propre chair : il n'aura de cesse que le feu ne le consume ; à l'homme impudique toute nourriture est douce, il ne se calmera qu'à sa mort.18 L'homme qui pèche sur sa propre couche et dit en son coeur : « Qui me voit ? L'ombre m'environne, les murs me protègent, personne ne me voit, que craindrais-je ? Le Très-Haut ne se souviendra pas de mes fautes. »19 Ce qu'il craint ce sont les yeux des hommes, il ne sait pas que les yeux du Seigneur sont 10.000 fois plus lumineux que le soleil, qu'ils observent toutes les actions des hommes et pénètrent dans les recoins les plus secrets.20 Avant qu'il créât, toutes choses lui étaient connues, elles le sont encore après leur achèvement.21 En pleine ville cet homme sera puni, quand il s'y attend le moins il sera pris.22 Il en est de même de la femme infidèle à son mari qui lui apporte un héritier conçu d'un étranger.23 Tout d'abord elle a désobéi à la loi du Très-Haut, ensuite elle est coupable envers son mari ; en troisième lieu elle s'est souillée par l'adultère et a conçu des enfants d'un étranger.24 Elle sera traduite devant l'assemblée et on examinera ses enfants.25 Ses enfants n'auront pas de racines, ses branches ne porteront pas de fruit.26 Elle laissera un souvenir de malédiction et sa honte ne sera jamais effacée.27 Et ceux qui viennent après elle sauront que rien ne vaut la crainte du Seigneur et que rien n'est plus doux que de s'attacher aux commandements du Seigneur.

Ecclésiastique 16,1-30

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), charité (partage, aumône), chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), colère de Dieu, crainte de Dieu, créateur (création), eternité (vie éternel), fécondité (prospérité, postérité), impiété, jugement, oeuvre du Seigneur, orgueil (se glorifier), pardon (miséricorde, pitié), révolte (trahison, nuque raide), transcendance de Dieu with tags on 30 janvier 2014 by JL

Ne désire pas une nombreuse descendance de propres à rien et ne mets pas ta joie dans des fils impies.2 Quel que soit leur nombre ne te réjouis pas s’ils ne possèdent pas la crainte de Dieu.3 Ne compte pas pour eux sur une longue vie et n’aie pas confiance dans leur destin, car mieux vaut un seul que mille et mourir sans enfants qu’avoir des fils impies.4 Par un seul homme intelligent une ville se peuple, mais la race des pervers sera détruite.5 J’ai vu de mes yeux beaucoup de choses semblables et de mes oreilles j’en ai entendu de plus fortes.6 Dans l’assemblée des pécheurs s’allume le feu, dans la race rebelle s’est enflammée la Colère.7 Dieu n’a point pardonné aux géants d’autrefois qui s’étaient révoltés, fiers de leur puissance.8 Il n’a pas épargné la ville où habitait Lot : leur orgueil lui faisait horreur.9 Il n’a pas eu pitié de la race de perdition : ceux qui se prévalaient de leurs péchés.10 Il traita de même 600.000 hommes de pied, qui s’étaient ligués dans la dureté de leur coeur.11 N’y eût-il qu’un seul homme au cou raide, il serait inouï qu’il restât impuni, car pitié et colère appartiennent au Seigneur puissant dans le pardon, répandant la colère.12 Autant que sa miséricorde, autant est grande sa sévérité, il juge les hommes selon leurs oeuvres.13 Il ne laisse pas impuni le pécheur avec ses larcins, il ne frustre pas la patience de l’homme pieux.14 Il tient compte de tout acte de charité et chacun est traité selon ses oeuvres.15 Le Seigneur a endurci le coeur de Pharaon pour qu’il ne le reconnût pas, afin de faire connaître ses actions sous le ciel.16 A toute le création sa pitié se manifeste, il a partagé sa lumière et son ombre entre les hommes.17 Ne dis pas : « Je me cacherai pour échapper au Seigneur ; là-haut qui se souviendra de moi ? Au milieu de la foule je ne serai pas reconnu, que suis-je dans la création immense ? « 18 Voici : le ciel, le plus haut des cieux, l’abîme et la terre sont ébranlés lors de sa visite.19 En même temps les montagnes et les fondements de la terre tremblent sous son regard.20 Mais à tout cela on ne réfléchit pas ; qui donc s’intéresse à ses voies ?21 La tempête aussi reste invisible, la plupart de ses oeuvres sont dans le secret.22 « Les oeuvres de la justice, qui les annoncera ? Qui les attendra ? Car l’alliance est loin. »23 Ainsi pense l’homme court de sens ; l’insensé, égaré, ne rêve que folies.24 Ecoute-moi, mon fils, et acquiers la connaissance, applique ton coeur à mes paroles.25 Avec mesure je te révélerai la discipline, avec soin je proclamerai la connaissance.26 Lorsqu’au commencement Dieu créa ses oeuvres, sitôt faites, il leur attribua une place.27 Il ordonna ses oeuvres pour l’éternité, depuis leurs origines jusqu’à leurs générations lointaines. Elles ne souffrent la faim ni la fatigue et n’abandonnent jamais leur tâche.28 Aucune n’a jamais heurté l’autre et jamais elles ne désobéissent à sa parole.29 Ensuite le Seigneur jeta les yeux sur la terre et la remplit de ses biens.30 De toute espèce d’animaux il en couvrit la face et ils retourneront à la terre.

Ecclésiastique 15,1-20

Posted in abomination, commandements (préceptes, décrets), crainte de Dieu, créateur (création), eternité (vie éternel), fidélité (infidélité), impiété, joie divine (jubilation), libre-arbitre, loi, oeuvres (notre contribution), omniscience divine, orgueil (se glorifier), péché (faute), péché originel, prière de louange, puissance divine, sagesse with tags on 30 janvier 2014 by JL

Ainsi fait celui qui craint le Seigneur ; celui qui se saisit de la loi reçoit la sagesse.2 Elle vient au-devant de lui comme une mère, comme une épouse vierge elle l’accueille ;3 elle le nourrit du pain de la prudence, elle lui donne à boire l’eau de la sagesse ;4 il s’appuie sur elle et ne chancelle pas, il s’attache à elle et n’est pas confondu.5 Elle l’élève au-dessus de ses compagnons, au milieu de l’assemblée elle lui ouvre la bouche.6 Il trouve le bonheur et une couronne de joie, il reçoit en partage une renommée éternelle.7 Jamais les insensés ne la posséderont, et les pécheurs jamais ne la verront.8 Elle se tient à distance de l’orgueil et les menteurs ne songent pas à elle.9 La louange ne sied pas à la bouche du pécheur puisqu’elle ne lui est pas accordée par le Seigneur.10 Car c’est en sagesse que s’exprime la louange, et c’est le Seigneur qui la guide.11 Ne dis pas : « C’est le Seigneur qui m’a fait pécher », car il ne fait pas ce qu’il a en horreur.12 Ne dis pas : « C’est lui qui m’a égaré », car il n’a que faire d’un pécheur.13 Le Seigneur hait toute espèce d’abomination et aucune n’est aimée de ceux qui le craignent.14 C’est lui qui au commencement a fait l’homme et il l’a laissé à son conseil.15 Si tu le veux, tu garderas les commandements pour rester fidèle à son bon plaisir.16 Devant toi il a mis le feu et l’eau, selon ton désir étends la main.17 Devant les hommes sont la vie et la mort, à leur gré l’une ou l’autre leur est donnée.18 Car grande est la sagesse du Seigneur, il est tout-puissant et voit tout.19 Ses regards sont tournés vers ceux qui le craignent, il connaît lui-même toutes les oeuvres des hommes.20 Il n’a commandé à personne d’être impie, il n’a donné à personne licence de pécher.

Ecclésiastique 13,1-26

Posted in calomnie, médisance (langue), orgueil (se glorifier), pauvre (faible), prière de libération, pureté du coeur with tags on 30 janvier 2014 by JL

Qui touche à la poix s'englue, qui fréquente l'orgueilleux en vient à lui ressembler.2 Ne te charge pas d'un lourd fardeau, ne te lie pas à plus fort et plus riche que toi. Pourquoi mettre le pot de terre avec le pot de fer ? S'il le heurte il se brisera.3 Le riche commet une injustice, il prend de grands airs ; le pauvre est lésé, il se fait suppliant.4 Si tu lui es utile il se sert de toi, si tu fais défaut, il s'écartera de toi.5 As-tu quelque bien ? Il vivra avec toi, il te dépouillera sans aucun remords.6 A-t-il besoin de toi ? Il t'enjôlera, te fera des sourires et te donnera de l'espoir, il t'adressera de bonnes paroles et dira : « De quoi as-tu besoin ? « 7 Il t'humiliera au cours de ses festins, jusqu'à te dépouiller par deux et trois fois, et pour finir il se moquera de toi. Puis s'il t'aperçoit il s'écartera de toi en hochant la tête à ton sujet.8 Prends garde de ne pas te laisser séduire, pour ne pas être humilié dans ta sottise.9 Quand un grand t'appelle, dérobe-toi, il t'appellera de plus belle.10 Ne te précipite pas, de peur d'être repoussé ; ne te tiens pas trop loin, de peur d'être oublié.11 Ne t'avise pas d'être familier avec lui, ne te fie pas à sa faconde. Par son verbiage il te met à l'épreuve, comme en se jouant il s'informe.12 Impitoyable est celui qui colporte les propos ; il ne t'épargne ni les coups ni les chaînes.13 Prends garde et fais bien attention, car tu chemines en compagnie de ta propre ruine.14 Quand tu entends cela ton ton sommeil, éveille-toi ; toute ta vie, aime le Seigneur, et invoque-le pour ton salut.15 Tout être vivant aime son semblable et tout homme son prochain.16 Toute bête s'accouple selon son espèce et l'homme s'associe à son semblable.17 Comment pourraient s'entendre le loup et l'agneau ? Ainsi en est-il du pécheur et de l'homme pieux.18 Quelle paix peut-il y avoir entre l'hyène et le chien ? Et quelle paix entre le riche et le pauvre ?19 Les onagres au désert sont le gibier des lions, ainsi les pauvres sont la proie des riches.20 Pour l'orgueilleux l'humilité est une abjection : ainsi le riche a le pauvre en horreur.21 Quand le riche fait un faux pas, ses amis le soutiennent ; quand le malheureux fait une chute, ses amis le rejettent.22 Quand le riche trébuche, beaucoup le reçoivent dans leurs bras, s'il dit des sottises, on le félicite. Quand le malheureux trébuche, on lui fait des reproches, s'il dit des choses sensées, il n'y a pas de place pour lui.23 Quand le riche parle, tous se taisent et l'on porte aux nues son discours. Quand le pauvre parle, on dit : « Qui est-ce ?  » Et s'il achoppe on le jette par terre.24 La richesse est bonne quand elle est sans péché, la pauvreté est mauvaise aux dires de l'impie.25 Le coeur de l'homme modèle son visage soit en bien soit en mal.26 A coeur en fête, gai visage ; l'invention des proverbes est un travail pénible.

Ecclésiastique 11,1-34

Posted in bénédiction, dons de Dieu, eternité (vie éternel), etranger (terre étrangère), foi (adhérance), initiative divine, mal (méchanceté), oeuvre du Seigneur, orgueil (se glorifier), passage de la mort, pauvre (faible), péché (faute), plan de Dieu (secret, intention), providence, sang, ténèbre with tags on 30 janvier 2014 by JL

Le pauvre, s’il est sage, tient la tête haute et s’assied parmi les grands.2 Ne félicite pas un homme pour sa prestance et ne prend personne en grippe d’après son apparence.3 L’abeille est petite parmi les êtres ailés, mais ce qu’elle produit est d’une douceur exquise.4 Ne t’enorgueillis pas lorsqu’on t’honore : car les oeuvres du Seigneur sont admirables, mais elles sont cachées aux hommes.5 Souvent des souverains ont été assis sur le pavé et un inconnu a reçu le diadème.6 Souvent des puissants ont été durement humiliés et des hommes illustres sont tombés au pouvoir d’autrui.7 Ne blâme pas avant d’avoir examiné, réfléchis d’abord, puis exprime tes reproches.8 Ne réponds pas avant d’avoir écouté, n’interviens pas au milieu du discours.9 Ne t’échauffe pas pour une affaire qui ne te regarde pas et ne te mêle pas des querelles des pécheurs.10 Mon fils n’entreprends pas beaucoup d’affaires ; si tu les multiplies, tu ne t’en tireras pas indemne ; même en courant, tu n’arriveras pas et tu ne pourras échapper par la fuite.11 Il en est qui peinent, se fatiguent et se hâtent pour n’en être que mieux distancés.12 Il y a des faibles qui réclament de l’aide, pauvres de biens et riches de dénuement ; le Seigneur les regarde avec faveur, il les relève de leur misère.13 Il leur fait relever la tête et beaucoup s’en étonnent.14 Bien et mal, vie et mort, pauvreté et richesse, tout vient du Seigneur.15 La sagesses, la science et la connaissance de la Loi viennent du Seigneur, l’amour et la pratique des bonnes oeuvres viennent de lui.16 La folie et les ténèbres sont créées pour les pécheurs ; de ceux qui se plaisent au mal, le mal accompagne la vieillesse.17 Le don du Seigneur reste fidèle aux hommes pieux et sa bienveillance les conduira à jamais.18 Il y a des gens qui s’enrichissent à force d’avarice, voici quelle sera leur récompense :19 Le jour où ils se disent : « J’ai trouvé le repos, maintenant je peux vivre sur mes biens », ils ne savent pas combien de temps cela durera : il leur faudra laisser cela à d’autres et mourir.20 Sois attaché à ta besogne, occupe-t’en bien et vieillis dans ton travail.21 N’admire pas les oeuvres du pécheur, confie-toi dans le Seigneur et tiens-toi à ta besogne. Car c’est chose facile aux yeux du Seigneur, rapidement, en un instant, d’enrichir un pauvre.22 La bénédiction du Seigneur est la récompense de l’homme pieux, en un instant Dieu fait fleurir sa bénédiction.23 Ne dis pas : « De quoi ai-je besoin ? Désormais quel sera mon avoir ? « 24 Ne dis pas : « J’ai suffisamment, quelle malchance pourrait m’atteindre ? « 25 Au jour du bonheur on ne se souvient pas des maux et au jour du malheur on oublie le bonheur.26 C’est qu’il est aisé au Seigneur, au jour de la mort, de rendre à chacun selon ses actes.27 Une heure d’épreuve fait oublier le bien-être et c’est à sa dernière heure que les oeuvres d’un homme sont dévoilées.28 Ne vante le bonheur de personne avant la fin, car c’est dans sa fin qu’on se fait connaître.29 N’introduis pas chez toi n’importe qui, car nombreuses sont les ruses de l’intrigant.30 Comme une perdrix captive dans sa cage, ainsi le coeur de l’orgueilleux, comme l’espion il attend ta ruine.31 Changeant le bien en mal, il est à l’affût, aux meilleures qualités il trouve des tares.32 Une étincelle allume un grand brasier, le pécheur est à l’affût pour faire couler le sang.33 Prends garde au méchant car il complote le mal, crains qu’il ne t’inflige une flétrissure éternelle.34 Introduis l’étranger, il mettra le trouble chez toi et il t’aliénera ta maisonnée.

Ecclésiastique 10,1-31

Posted in abomination, crainte de Dieu, dureté du coeur (impénitence), futilité de notre vie (fragilité), humilité (humble), magnanimité, orgueil (se glorifier), pauvre (faible), péché originel, poussière (cendre, glaise), vanité (néant) with tags on 30 janvier 2014 by JL

Le sage gouvernant tient son peuple dans la discipline et l’autorité d’un homme sensé est bien établie.2 Tel le gouvernant et tels ses subordonnés, tel celui qui régit la ville et tels les habitants.3 Un roi sans instruction est la ruine de son peuple, une ville doit sa prospérité à l’intelligence des chefs.4 Aux mains du Seigneur est le gouvernement du monde ; il suscite au bon moment le chef qui convient.5 Le succès d’un homme est dans la main du Seigneur ; c’est lui qui donne au scribe sa gloire.6 Ne garde jamais rancune au prochain, quels que soient ses torts, et ne fais rien dans un mouvement de passion.7 L’orgueil déplaît à Dieu comme à l’homme et tous deux ont l’injustice en horreur.8 La souveraineté passe d’une nation à une autre par l’injustice, la violence et l’argent.9 Pourquoi tant d’orgueil pour qui est terre et cendre, un être qui, vivant, a déjà les tripes dégoûtantes ?10 Une longue maladie se moque du médecin, qui est roi aujourd’hui demain mourra.11 Quand un homme meurt, il reçoit en partage les insectes, les fauves et les vers.12 Le principe de l’orgueil, c’est d’abandonner le Seigneur et de tenir son coeur éloigné du Créateur.13 Car le principe de l’orgueil c’est le péché, celui qui s’y adonne répand l’abomination. C’est pourquoi le Seigneur lui a infligé d’étranges châtiments et l’a réduit à néant.14 Le Seigneur a renversé le trône des puissants et fait asseoir à leur place les doux.15 Le Seigneur a déraciné les orgueilleux et planté à leur place les humbles.16 Le Seigneur a bouleversé le territoire des nations et les a anéanties jusqu’aux fondements de la terre.17 Il les a quelquefois enlevées et détruites et a effacé du monde leur souvenir.18 L’orgueil n’est pas fait pour l’homme ni la violente colère pour la race de la femme.19 Quelle race est digne d’honneur ? La race de l’homme. Quelle race est digne d’honneur ? Ceux qui craignent le Seigneur. Quelle race est digne de mépris ? La race de l’homme. Quelle race est digne de mépris ? Ceux qui violent la loi.20 Le chef est honoré parmi ses frères, ceux qui craignent le Seigneur sont honorés de lui.21 Etre accepté de Dieu trouve son principe dans la crainte du Seigneur, mais le pricnipe du rejet, c’est l’endurcissement et l’orgueil.22 Riche, chargé d’honneurs ou pauvre, qu’il mette sa fierté dans la crainte du Seigneur.23 Ce n’est pas bien de mépriser un pauvre intelligent, il ne convient pas d’honorer un pécheur.24 Grand, magistrat, puissant sont dignes d’honneur, mais nul n’est plus grand que celui qui craint le Seigneur.25 L’esclave sage a les hommes libres comme serviteurs et l’homme instruit ne se plaint pas.26 Ne fais pas le malin quand tu accomplis ta besogne, ne fais pas le glorieux quand tu es dans la gêne.27 Mieux vaut l’homme qui travaille et vit dans l’abondance que celui qui va se glorifiant et n’a pas de quoi vivre.28 Mon fils, glorifie-toi modestement et apprécie-toi à ta juste valeur.29 Qui oserait justifier celui qui se fait tort à soi-même et estimer celui qui se méprise ?30 On honore le pauvre pour son savoir et le riche pour ses richesses.31 Honoré dans la pauvreté, que serait-ce dans la richesse ! méprisé dans la richesse, que serait-ce dans la pauvreté !

Ecclésiastique 7,1-36

Posted in bénédiction, calomnie, médisance (langue), charité (partage, aumône), colère de Dieu, crainte de Dieu, droiture, enfer (géhenne, vallée du Cédron), futilité de notre vie (fragilité), immortalité de l'âme (souffle de vie), impiété, justice (justification, juste), mal (méchanceté), offrande (prémisse et autres), orgueil (se glorifier), pauvre (faible), péché (faute), prière d'intercession, purgatoire with tags on 30 janvier 2014 by JL

Ne fais pas le mal, et le mal ne sera pas ton maître ;2 éloigne-toi de l'injustice et elle s'écartera de toi.3 Mon fils, ne sème pas dans les sillons d'injustice de crainte de récolter sept fois plus.4 Ne demande pas au Seigneur la première place, ni au roi un siège glorieux.5 Ne joue pas au juste devant le Seigneur, ni au sage devant le roi.6 Ne brigue pas la place de juge si tu n'es pas capable d'extirper l'injustice, de peur de te laisser influencer par un grand, au risque de perdre ta droiture.7 Ne te rends pas coupable envers l'assemblée de la ville et ne déchois pas devant le peuple.8 Ne te laisse pas entraîner deux fois à pécher, car pour une seule fois tu n'échapperas pas.9 Ne dis pas : « Dieu considérera la multitude de mes offrandes, quand je les présenterai au Dieu Très-Haut il les recevra. »10 Ne sois pas hésitant dans la prière et ne néglige pas de faire l'aumône.11 Ne te gausse pas d'un homme qui est dans la peine, car celui qui l'humilie peut le relever.12 Ne forge pas le mensonge contre ton frère, pas davantage envers un ami.13 Garde-toi de proférer aucun mensonge, car il ne peut en sortir rien de bon.14 Ne pérore pas dans l'assemblée des vieillards et ne répète pas tes paroles dans la prière.15 Ne répugne pas aux besognes pénibles, ni au travail des champs créé par le Très-Haut.16 Ne te range pas au nombre des pécheurs, souviens-toi que la Colère ne saurait tarder.17 Humilie-toi profondément, car le feu et les vers sont le châtiment de l'impie.18 N'échange pas un ami contre de l'argent, ni un vrai frère pour l'or d'Ophir.19 Ne prends pas en grippe une épouse sage et bonne, car sa grâce vaut plus que l'or.20 Ne maltraite pas l'esclave qui travaille honnêtement, ni le serviteur qui se dévoue.21 Aime dans ton coeur l'esclave intelligent, ne lui refuse pas la liberté.22 As-tu des troupeaux ? Prends-en soin ; si tu en tires profit, garde-les.23 As-tu des enfants ? Fais leur éducation et dès l'enfance fais-leur plier l'échine.24 As-tu des filles ? Veille sur leur corps, mais montre-leur un visage sévère.25 Marie ta fille, tu auras accompli une grande chose, mais donne-la à un homme sensé.26 As-tu une femme selon ton coeur ? Ne la répudie pas, mais si tu ne l'aimes pas, ne te fie pas à elle.27 De tout ton coeur honore ton père et n'oublie jamais ce qu'a souffert ta mère.28 Souviens-toi qu'ils t'ont donné le jour : que leur offriras-tu en échange de ce qu'ils ont fait pour toi ?29 De toute ton âme crains le Seigneur et révère ses prêtres.30 De toutes tes forces aime celui qui t'a créé et ne délaisse pas ses ministres.31 Crains le Seigneur et honore le prêtre et donne-lui sa part comme il t'est prescrit : prémices, sacrifice de réparation, offrande des épaules, sacrifice de sanctification et prémices des choses saintes.32 Au pauvre également fais des largesses, pour que ta bénédiction soit parfaite.33 Que ta générosité touche tous les vivants, même aux morts ne refuse pas ta piété.34 Ne te détourne pas de ceux qui pleurent, afflige-toi avec les affligés.35 Ne crains pas de t'occuper des malades, par de tels actes tu te gagneras l'affection.36 Dans tout ce que tu fais souviens-toi de ta fin et tu ne pécheras jamais.

Ecclésiastique 3,1-31

Posted in attributs et noms divins, bénédiction, blasphème, charité (partage, aumône), connaissance (intelligence de la foi), ecouter (voix du Seigneur), humilité (humble), mal (méchanceté), mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), orgueil (se glorifier), Père et Fils, puissance divine, salut (rachat, rédemption), volonté divine with tags on 29 janvier 2014 by JL

Enfants, écoutez-moi, je suis votre père, faites ce que je vous dis, afin d'être sauvés.2 Car le Seigneur glorifie le père dans ses enfants, il fortifie le droit de la mère sur ses fils.3 Celui qui honore son père expie ses fautes,4 celui qui glorifie sa mère est comme quelqu'un qui amasse un trésor.5 Celui qui honore son père trouvera de la joie dans ses enfants, au jour de sa prière il sera exaucé.6 Celui qui glorifie son père verra de longs jours, celui qui obéit au Seigneur donne satisfaction à sa mère.7 Il sert ses parents comme son Seigneur.8 En actes comme en paroles honore ton père afin que la bénédiction te vienne de lui.9 Car la bénédiction d'un père affermit la maison de ses enfants, mais la malédiction d'une mère en détruit les fondations.10 Ne te glorifie pas du déshonneur de ton père : il n'y a pour toi aucune gloire au déshonneur de ton père.11 Car c'est la gloire d'un homme que l'honneur de son père et c'est une honte pour les enfants qu'une mère méprisée.12 Mon fils, viens en aide à ton père dans sa vieillesse, ne lui fais pas de peine pendant sa vie.13 Même si son esprit faiblit, sois indulgent, ne le méprise pas, toi qui es en pleine force.14 Car une charité faite à un père ne sera pas oubliée, et, pour tes péchés, elle te vaudra réparation.15 Au jour de ton épreuve Dieu se souviendra de toi, comme glace au soleil, s'évanouiront tes péchés.16 Tel un blasphémateur, celui qui délaisse son père, un maudit du Seigneur, celui qui fait de la peine à sa mère.17 Mon fils, conduis tes affaires avec douceur, et tu seras plus aimé qu'un homme munificent.18 Plus tu es grand, plus il faut t'abaisser pour trouver grâce devant le Seigneur,19 Nombreux sont les gens hautains et fameux, mais c'est aux humbles qu'il révèle ses secrets.20 car grande est la puissance du Seigneur, mais il est honoré par les humbles.21 Ne cherche pas ce qui est trop difficile pour toi, ne scrute pas ce qui est au-dessus de tes forces.22 Sur ce qui t'a été assigné exerce ton esprit, tu n'as pas à t'occuper de choses mystérieuses.23 Ne te tracasse pas de ce qui te dépasse, l'enseignement que tu as reçu est déjà trop vaste pour l'esprit humain.24 Car beaucoup se sont fourvoyés dans leurs conception, une prétention coupable a égaré leurs pensées.25 Faute de prunelle, tu manques de lumière ; si tu es dénué de science, ne fais pas de déclaration.26 Un coeur obstiné finira dans le malheur et qui aime le danger y tombera.27 Un coeur obstiné se charge de peines, le pécheur accumule péché sur péché.28 Au mal de l'orgueilleux il n'est pas de guérison, car la méchanceté est enracinée en lui.29 L'homme prudent médite en son coeur les paraboles, une oreille qui l'écoute, c'est le rêve du sage.30 L'eau éteint les flammes, l'aumône remet les péchés.31 Qui répond par des bienfaits prépare l'avenir, au jour de sa chute il trouvera un soutien.

Ecclésiastique 1,1-30

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), bénédiction, ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), connaissance (intelligence de la foi), crainte de Dieu, eternité (vie éternel), fidélité (infidélité), joie divine (jubilation), oeuvre du Seigneur, orgueil (se glorifier), passage de la mort, péché (faute), prédestination (destin), royaume de Dieu, sagesse, transcendance de Dieu with tags on 29 janvier 2014 by JL

Toute sagesse vient du Seigneur, elle est près de lui à jamais.2 Le sable de la mer, les gouttes de la pluie, les jours de l’éternité, qui peut les dénombrer ?3 La hauteur du ciel, l’étendue de la terre, la profondeur de l’abîme, qui peut les explorer ?4 Mais avant toutes choses fut créée la sagesse, l’intelligence prudente vient des temps les plus lointains.5 La source de la sagesse, c’est la parole de Dieu dans les cieux ; ses cheminements, ce sont les lois éternelles.6 La racine de la sagesse, à qui fut-elle révélée ? Ses ressources, qui les connaît ?7 La science de la sagesse, à qui est-elle apparue ? et la richesse de ses voies, qui la comprise ?8 Il n’y a qu’un être sage, très redoutable quand il siège sur son trône :9 c’est le Seigneur. C’est lui qui l’a créée, vue et dénombrée, qui l’a répandue sur toutes ses oeuvres,10 en toute chair selon sa largesse, et qui l’a distribuée à ceux qui l’aiment.11 La crainte du Seigneur est gloire et fierté, gaîté et couronne d’allégresse.12 La crainte du Seigneur réjouit le coeur, donne gaîté, joie et longue vie.13 Pour qui craint le Seigneur, tout finira bien, au jour de sa mort il sera béni.14 Le principe de la sagesse, c’est de craindre le Seigneur ; en même temps que les fidèles, elle est créée dès le sein maternel.15 Parmi les hommes, elle s’est fait un nid, fondation éternelle, et à leur race elle s’attachera fidèlement.16 La plénitude de la sagesse, c’est de craindre le Seigneur, elle les enivre de ses fruits ;17 elle remplit toute leur maison de trésors et de ses produits leurs greniers.18 Le couronnement de la sagesse, c’est la crainte du Seigneur, elle fait fleurir bien-être et santé.19 Le Seigneur l’a vue et dénombrée, il a fait pleuvoir la science et l’intelligence, il a exalté la gloire de ceux qui la possèdent.20 La racine de la sagesse, c’est de craindre le Seigneur, et sa frondaison, c’est une longue vie.21 La crainte du Seigneur ôte les péchés ; celui qui persévère détourne toute colère.22 La passion du méchant ne saurait le justifier, car le poids de sa passion est sa ruine.23 L’homme patient tient bon jusqu’à son heure, mais à la fin, sa joie éclate.24 Jusqu’à son heure, il dissimule ses paroles, et tout le monde proclame son intelligence.25 Dans les trésors de la sagesse sont les maximes de la science, mais le pécheur a la piété en horreur.26 Convoites-tu la sagesse ? Garde les commandements, le Seigneur te la prodiguera.27 Car la crainte du Seigneur est sagesse et instruction, ce qu’il aime, c’est la fidélité et la douceur.28 Ne sois pas indocile à la crainte du Seigneur, et ne la pratique pas avec un coeur double.29 Ne sois pas hypocrite devant le monde, et veille sur tes lèvres.30 Ne t’élève pas, de peur de tomber et de te couvrir de honte, car le Seigneur révélerait tes secrets et, au milieu de l’assemblée, il te renverserait, parce que tu n’as pas pratiqué la crainte du Seigneur et que ton coeur est plein de fraude.

Sagesse 5,1-23

Posted in attributs et noms divins, châtiment, chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, droite du Seigneur, impiété, justice (justification, juste), orgueil (se glorifier), passage de la mort, Père et Fils, protection divine (refuge, abri), rétribution (mérite), sainteté (saint), salut (rachat, rédemption), vérité, vertus with tags on 28 janvier 2014 by JL

Alors le juste se tiendra debout, plein d'assurance, en présence de ceux qui l'opprimèrent, et qui, pour ses labeurs, n'avaient que mépris.2 A sa vue, ils seront troublés par une peur terrible, stupéfaits de le voir sauvé contre toute attente.3 Ils se diront entre eux, saisis de regrets et gémissant, le souffle oppressé :4 « Le voilà, celui que nous avons jadis tourné en dérision et dont nous avons fait un objet d'outrage, nous, insensés ! Nous avons tenu sa vie pour folie, et sa fin pour infâme.5 Comment donc a-t-il été compté parmi les fils de Dieu ? Comment a-t-il son lot parmi les saints ?6 Oui, nous avons erré hors du chemin de la vérité ; la lumière de la justice n'a pas brillé pour nous, le soleil ne s'est pas levé pour nous.7 Nous nous sommes rassasiés dans les sentiers de l'iniquité et de la perdition, nous avons traversé des déserts sans chemins, et la voie du Seigneur, nous ne l'avons pas connue !8 A quoi nous a servi l'orgueil ? Que nous ont valu richesse et jactance ?9 Tout cela a passé comme une ombre, comme une nouvelle fugitive.10 Tel un navire qui parcourt l'onde agitée, sans qu'on puisse découvrir la trace de son passage ni le sillage de sa carène dans les flots ;11 tel encore un oiseau qui vole à travers les airs, sans que de son trajet on découvre un vestige ; il frappe l'air léger, le fouette de ses plumes, il le fend en un violent sifflement, s'y fraie une route en remuant les ailes, et puis, de son passage on ne trouve aucun signe ;12 telle encore une flèche lancée vers le but ; l'air déchiré revient aussitôt sur lui-même, si bien qu'on ignore le chemin qu'elle a pris.13 Ainsi de nous : à peine nés, nous avons disparu, et nous n'avons à montrer aucune trace de vertu ; dans notre malice nous nous sommes consumés ! « 14 Oui, l'espoir de l'impie est comme la bale emportée par le vent, comme l'écume légère chassée par la tempête ; il se dissipe comme fumée au vent, il passe comme le souvenir de l'hôte d'un jour.15 Mais les justes vivent à jamais, leur récompense est auprès du Seigneur, et le Très-Haut a souci d'eux.16 Aussi recevront-ils la couronne royale magnifique et le diadème de beauté, de la main du Seigneur ; car de sa droite il les protégera, et de son bras, comme d'un bouclier, il les couvrira.17 Pour armure, il prendra son ardeur jalouse, il armera la création pour repousser ses ennemis ;18 pour cuirasse il revêtira la justice, il mettra pour casque un jugement sans feinte,19 il prendra pour bouclier la sainteté invincible ;20 de sa colère inexorable il fera une épée tranchante, et l'univers ira au combat avec lui contre les insensés.21 Traits bien dirigés, les éclairs jailliront, et des nuages, comme d'un arc bien bandé, voleront vers le but ;22 une baliste lancera des grêlons chargés de courroux, les flots de la mer contre eux feront rage, les fleuves les submergeront sans merci,23 un souffle puissant se lèvera contre eux et les vannera comme un ouragan. Ainsi l'iniquité dévastera la terre entière et la malfaisance renversera des trônes de puissants.

Proverbes 25,1-28

Posted in calomnie, médisance (langue), châtiment, ciel (cieux), détresse (désespoir), mal (méchanceté), orgueil (se glorifier), purification, rétribution (mérite), remparts (murailles), source d'eau vive (rosée, pluie), tentation (filet) with tags on 24 janvier 2014 by JL

Voici encore des proverbes de Salomon, que transcrivirent les gens d’Ezéchias, roi de Juda.2 C’est la gloire de Dieu de celer une chose, c’est la gloire des rois de la scruter.3 Les cieux, par leur hauteur, la terre, par sa profondeur, et le coeur des rois sont insondables.4 Ote de l’argent les scories, il en sortira totalement purifié ;5 ôte le méchant de la présence du roi, et sur la justice s’affermira son trône.6 En face du roi, ne prends pas de grands airs, ne te mets à la place des grands ;7 car mieux vaut qu’on te dise : « Monte ici !  » que d’être abaissé en présence du prince. Ce que tes yeux ont vu,8 ne le produis pas trop vite au procès, car que feras-tu à la fin si ton prochain te confond ?9 Avec ton prochain vide ta querelle, mais sans révéler le secret d’autrui,10 de crainte que celui qui entend ne te bafoue et que ta diffamation soit sans retour.11 Des pommes d’or avec des ciselures d’argent, telle est une parole dite à propos.12 Un anneau d’or, un joyau d’or fin, telle une sage réprimande à l’oreille attentive.13 La fraîcheur de la neige au jour de la moisson, tel est un messager fidèle : il réconforte l’âme de son maître.14 Nuages et vent, mais point de pluie ! tel est l’homme qui promet royalement, mais ne tient pas.15 Par la patience un juge se laisse fléchir, la langue douce broie les os.16 As-tu trouvé du miel ? Manges-en à ta faim ; garde-toi de t’en gorger, tu le vomirais.17 Dans la maison du prochain, fais-toi rare, de crainte que, fatigué de toi, il ne te prenne en grippe.18 Une massue, une épée, une flèche aiguë : tel est l’homme qui porte un faux témoignage contre son prochain.19 Dent gâtée, pied boiteux : le traître en qui l’on se confie au jour du malheur,20 autant ôter son manteau par un temps glacial. C’est mettre du vinaigre sur du nitre que de chanter des chansons à un coeur affligé.21 Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger, s’il a soif, donne-lui à boire,22 c’est amasser des charbons sur sa tête et Yahvé te le revaudra.23 L’aquilon engendre la pluie, la langue dissimulatrice un visage irrité.24 Mieux vaut habiter à l’angle d’un toit que faire maison commune avec une femme querelleuse.25 De l’eau fraîche pour une gorge altérée : telle est une bonne nouvelle venant d’un pays lointain.26 Fontaine piétinée, source souillée : tel est un juste tremblant devant un méchant.27 Il n’est pas bon de manger trop de miel, ni de rechercher gloire sur gloire.28 Ville ouverte, sans remparts : tel un homme qui ne se possède pas.