Proverbes 1,20-33

La Sagesse crie par les rues, sur les places elle élève la voix ;21 à l'angle des carrefours, elle appelle, près des portes, dans la ville, elle prononce son discours :22 « Jusques à quand, ô niais, aimerez-vous la niaiserie ? Et les railleurs se plairont-ils à la raillerie ? Et les sots haïront-ils le savoir ?23 Convertissez-vous à mon exhortation, pour vous je vais épancher mon coeur et vous faire connaître mes paroles.24 Puisque j'ai appelé et que vous avez refusé, puisque j'ai étendu la main sans que nul y prenne garde,25 puisque vous avez négligé tous mes conseils et que vous n'avez pas voulu de mon exhortation,26 à mon tour, je me rirai de votre détresse, je me moquerai quand viendra sur vous l'épouvante,27 quand l'épouvante viendra sur vous comme l'orage, quand votre détresse arrivera comme un tourbillon, quand l'épreuve et l'angoisse fondront sur vous.28 Alors ils m'appelleront, mais je ne répondrai pas ; ils me chercheront et ne me trouveront pas.29 Ils ont détesté le savoir, ils n'ont pas choisi la crainte de Yahvé,30 ils n'ont pas voulu de mon conseil, ils ont méprisé toutes mes exhortations :31 ils mangeront donc du fruit de leurs errements, ils se rassasieront de leurs propres conseils !32 Car l'égarement des niais les tue, l'insouciance des sots les mène à leur perte ;33 mais qui m'écoute demeure en sécurité, il sera tranquille, sans craindre le malheur. »

 

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :