Archive for the connaissance (intelligence de la foi) Category

Habaquc 2,1-20

Posted in circoncision, connaissance (intelligence de la foi), droite du Seigneur, droiture, ecouter (voix du Seigneur), fidélité (infidélité), gloire de Dieu, honte (humiliation), idolâtrie, inhabitation (présence divine), justice (justification, juste), nudité, orgueil (se glorifier), remparts (murailles), richesse, sang, shéol (hades, séjour des morts), temple (sanctuaire), vanité (néant), vigilance (prévoyance), vision (songe, extase) with tags on 5 mars 2014 by JL

01 Je vais me tenir à mon poste de garde, rester debout sur mon rempart, guetter ce que Dieu me dira, et comment il répliquera à mes plaintes.

02 Alors le Seigneur me répondit : Tu vas mettre par écrit une vision, clairement, sur des tablettes, pour qu’on puisse la lire couramment.

03 Car c’est encore une vision pour le temps fixé ; elle tendra vers son accomplissement, et ne décevra pas. Si elle paraît tarder, attends-la : elle viendra certainement, sans retard.

04 Celui qui est insolent n’a pas l’âme droite, mais le juste vivra par sa fidélité.

05 Assurément, comme le vin est traître, l’homme fort est orgueilleux, sans repos ; il ouvre large sa gorge comme les enfers, il est comme la mort, jamais rassasié ; il entasse pour lui toutes les nations, il ramasse pour lui tous les peuples.

06 Tous ne vont-ils pas proférer sur lui une satire, des pamphlets et des énigmes contre lui ? Ils diront : Quel malheur pour celui qui s’enrichit du bien des autres – Combien de temps encore ? – et pour celui qui accumule des gages à son profit !

07 Ne vont-ils pas se dresser soudain, tes créanciers, et se réveiller, ceux qui te feront trembler ? Par eux, tu seras mis au pillage !

08 Comme tu as dépouillé de nombreuses nations, tout le reste des peuples te dépouillera à cause du sang de l’homme, à cause de la violence faite au pays, à la cité et à tous ses habitants.

09 Quel malheur pour celui qui réalise un profit malhonnête pour sa maison, afin d’établir son nid sur la hauteur, pour échapper à l’emprise du malheur !

10 C’est la honte de ta maison que tu as décidée ; en éliminant de nombreux peuples, c’est ta propre vie qui échoue.

11 Oui, du mur une pierre va crier, et de la charpente, une poutre lui répondra.

12 Quel malheur pour celui qui bâtit une ville dans le sang et fonde une cité sur le crime !

13 Ceci ne vient-il pas du Seigneur de l’univers que les peuples se fatiguent pour du feu, que les nations s’exténuent pour le néant ?

14 La connaissance de la gloire du Seigneur remplira la terre, comme les eaux recouvrent le fond de la mer !

15 Quel malheur pour qui fait boire son prochain, et lui verse du poison au point de l’enivrer, pour regarder sa nudité !

16 Tu t’es rassasié d’infamie plus que de gloire ! À ton tour de boire et d’exhiber ton prépuce : sur toi se renversera la coupe de la droite du Seigneur, et sur ta gloire, l’ignominie !

17 Car la violence faite au Liban retombera sur toi et le pillage des troupeaux t’effrayera, à cause du sang de l’homme, à cause de la violence faite au pays, à la cité et à tous ses habitants.

18 À quoi sert une image sculptée pour que la sculpte son auteur, une idole en métal qui enseigne le mensonge, pour qu’en elles se confie l’auteur qui les fabrique ? Les faux dieux qu’il fait sont muets.

19 Quel malheur pour celui qui dit au morceau de bois : « Réveille-toi ! », à la pierre muette : « Lève-toi ! », et qui dit : « Elle va enseigner ! » Tout cela est plaqué d’or et d’argent, sans aucun souffle à l’intérieur !

20 Mais le Seigneur est dans son temple saint : silence devant lui, terre entière !

 

Osée 6,1-11

Posted in abomination, allégorie (analogie), alliance, connaissance (intelligence de la foi), conversion (faire retour, repentir), face de Dieu (visage), festin (paradis), fidélité (infidélité), jugement, lumière (lampe), parole de Dieu (vivante), passage de la mort, peuple de Dieu (Israel, Juda), pur et impur (souillure), résurrection, sacrifice d'holocauste et communion, sang, source d'eau vive (rosée, pluie) with tags on 27 février 2014 by JL

01 Venez, retournons vers le Seigneur ! il a blessé, mais il nous guérira ; il a frappé, mais il nous soignera.

02 Après deux jours, il nous rendra la vie ; il nous relèvera le troisième jour : alors, nous vivrons devant sa face.

03 Efforçons-nous de connaître le Seigneur : son lever est aussi sûr que l’aurore ; il nous viendra comme la pluie, l’ondée qui arrose la terre.

04 – Que ferai-je de toi, Éphraïm ? Que ferai-je de toi, Juda ? Votre fidélité, une brume du matin, une rosée d’aurore qui s’en va.

05 Voilà pourquoi j’ai frappé par mes prophètes, donné la mort par les paroles de ma bouche : mon jugement jaillit comme la lumière.

06 Je veux la fidélité, non le sacrifice, la connaissance de Dieu plus que les holocaustes.

07 Mais, dans la ville d’Adame, eux, ils ont transgressé l’alliance, et là, ils m’ont trahi.

08 Galaad, cité de malfaiteurs, est tachée de sang.

09 Sur la route de Sichem, une bande de prêtres assassinent comme des brigands en embuscade : voilà les horreurs qu’ils commettent !

10 Dans la maison d’Israël, j’ai vu des choses monstrueuses, là où se prostitue Éphraïm, où Israël se rend impur.

11 Pour toi aussi, Juda, je prépare une moisson : je changerai le sort de mon peuple.

 

Osée 5,1-15

Posted in buter (pierre d’achoppement), châtiment, chercher Dieu, colère de Dieu, connaissance (intelligence de la foi), conversion (faire retour, repentir), désolation (dévastation, ruine), détresse (désespoir), face de Dieu (visage), fécondité (prospérité, postérité), fidélité (infidélité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), jour du Seigneur (déluge), jugement, maison (demeures) du Seigneur, peuple de Dieu (Israel, Juda), prêtre ordre Levi (sacerdoce), pur et impur (souillure), vanité (néant) with tags on 27 février 2014 by JL

01 Écoutez ceci, vous les prêtres ; sois attentive, maison d’Israël ; maison du roi, prête l’oreille ! Oui, le jugement est contre vous, car vous avez été un piège à Mispa, un filet tendu sur le Tabor.

02 Des infidèles ont creusé une fosse profonde, et moi, je serai pour eux tous un châtiment.

03 Moi, je connais Éphraïm, et Israël ne m’est pas caché. Oui, maintenant, tu t’es prostitué, Éphraïm, tu t’es souillé, Israël.

04 Leurs actions ne leur permettent pas de retourner vers leur Dieu, car un esprit de prostitution les habite, et ils ne connaissent pas le Seigneur.

05 L’orgueil d’Israël témoigne contre lui. Israël et Éphraïm trébuchent à cause de leur faute, et Juda, lui aussi, trébuche avec eux.

06 Avec leurs brebis et leurs bœufs, ils iront chercher le Seigneur, mais ils ne le trouveront pas : il s’est éloigné d’eux !

07 Ils ont trahi le Seigneur : ils ont engendré des bâtards ; maintenant la nouvelle lune va les dévorer, avec leur héritage.

08 Sonnez du cor à Guibéa, de la trompette à Rama ; poussez des cris à Beth-Awen, on te poursuit, Benjamin !

09 Éphraïm sera une ruine au jour du reproche ; j’annonce une chose certaine aux tribus d’Israël.

10 Les chefs de Juda sont comme des gens qui déplacent des bornes ; sur eux, je déverserai, comme des flots, ma colère.

11 Éphraïm est exploité, le droit est malmené, car on se plaît à poursuivre le néant.

12 Et moi, je serai comme un abcès pour Éphraïm, comme une carie pour la maison de Juda.

13 Éphraïm a vu sa maladie, et Juda, son ulcère ; Éphraïm est allé vers Assour, il a envoyé des messagers au Grand Roi ; mais lui ne peut vous guérir ni cicatriser votre ulcère.

14 Car moi, je serai comme un lion pour Éphraïm, comme un lionceau pour la maison de Juda. Oui, moi, je déchire et je m’en vais, j’emporte, et personne qui délivre.

15 Je m’en irai, je retournerai en ma demeure, jusqu’à ce qu’ils s’avouent coupables et recherchent ma face, et que dans leur détresse ils me cherchent.

Osée 4,1-19

Posted in adultère (luxure, prostitution), applanir les montagnes (collines), buter (pierre d’achoppement), connaissance (intelligence de la foi), ecouter (voix du Seigneur), faire mémoire (mémorial, solennité), fécondité (prospérité, postérité), fidélité (infidélité), idolâtrie, jugement, loi, mensonge, péché (faute), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), peuple de Dieu (Israel, Juda), prêtre ordre Levi (sacerdoce), sang, terre promise (terre sainte), vérité, vices (passions) with tags on 27 février 2014 by JL

01 Écoutez la parole du Seigneur, fils d’Israël, car le Seigneur est en procès avec les habitants du pays : il n’y a, dans le pays, ni vérité ni fidélité, ni connaissance de Dieu,

02 mais parjure et mensonge, assassinat et vol ; on commet l’adultère, on se déchire : le sang appelle le sang.

03 C’est pourquoi le pays est en deuil, tous ses habitants dépérissent, ainsi que les bêtes sauvages et les oiseaux du ciel ; même les poissons de la mer disparaissent.

04 Mais que nul n’accuse, que nul ne réprimande : Prêtre, c’est avec toi que je suis en procès !

05 Tu trébuches le jour, le prophète aussi trébuche avec toi la nuit ; je réduirai ta mère au silence,

06 et mon peuple, faute de connaissance, sera, lui aussi, réduit au silence. Puisque tu as rejeté la connaissance, je te rejetterai et tu ne seras plus mon prêtre ; puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, à mon tour, j’oublierai tes fils.

07 Tous, tant qu’ils sont, ils ont péché contre moi : je vais changer leur gloire en infamie.

08 Ils se repaissent du péché de mon peuple et vers leur faute ils portent leur désir.

09 Il en sera du prêtre comme du peuple : je sévirai contre lui à cause de sa conduite et je lui revaudrai ses actions.

10 Ils se repaissent, et ne sont pas rassasiés, ils se prostituent, et ne s’accroissent pas, car ils ont cessé de respecter le Seigneur.

11 Prostitution, vin et vin nouveau emprisonnent le cœur.

12 Mon peuple consulte son idole de bois, c’est son bâton qui le renseigne ; car un esprit de prostitution l’égare : ils se sont prostitués, éloignés de leur Dieu.

13 Sur les sommets des montagnes, ils sacrifient, sur les collines, ils brûlent des offrandes, sous le chêne, le peuplier, le térébinthe, dont l’ombrage est agréable ! C’est pourquoi vos filles se prostituent et vos belles-filles sont adultères.

14 Je ne sévirai pas contre vos filles à cause de leurs prostitutions, ni contre vos belles-filles à cause de leurs adultères, puisqu’eux-mêmes vont à l’écart avec les prostituées et sacrifient avec les courtisanes sacrées. Un peuple qui ne comprend pas court à sa perte.

15 Si tu te prostitues, toi, Israël, que Juda ne se rende pas coupable ! N’allez donc pas à Guilgal, ne montez pas à Beth-Awen et ne jurez pas par la vie du Seigneur.

16 Puisqu’Israël a été rétif comme une vache rétive, le Seigneur le conduirait-il maintenant comme un agneau dans une vaste prairie ?

17 Éphraïm est l’allié des idoles : laisse-le !

18 Après les beuveries, c’est la prostitution ; ils préfèrent l’ignominie à leur gloire.

19 Le vent les enveloppera de ses ailes et ils rougiront de leurs sacrifices.

Daniel 12,1-13

Posted in abomination de la désolation, allégorie et référence christique, ange (chérubins), attributs et noms divins, ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), détresse (désespoir), dernier temps (fin du monde), enfer (géhenne, vallée du Cédron), eternité (vie éternel), festin (paradis), honte (humiliation), justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), libération (délivrance, joug), lumière (lampe), passage de la mort, purification, résurrection, rétribution (mérite) with tags on 27 février 2014 by JL

01 En ce temps-là se lèvera Michel, le chef des anges, celui qui se tient auprès des fils de ton peuple. Car ce sera un temps de détresse comme il n’y en a jamais eu depuis que les nations existent, jusqu’à ce temps-ci. Mais en ce temps-ci, ton peuple sera délivré, tous ceux qui se trouveront inscrits dans le Livre.

02 Beaucoup de gens qui dormaient dans la poussière de la terre s’éveilleront, les uns pour la vie éternelle, les autres pour la honte et la déchéance éternelles.

03 Ceux qui ont l’intelligence resplendiront comme la splendeur du firmament, et ceux qui sont des maîtres de justice pour la multitude brilleront comme les étoiles pour toujours et à jamais.

04 Et toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles, garde le Livre scellé jusqu’au temps de la fin. Beaucoup seront perplexes, mais la connaissance augmentera. »

05 Et moi, Daniel, je regardai : Voici que deux autres hommes se tenaient, chacun sur une rive du fleuve.

06 L’un d’eux dit à celui qui, vêtu de lin, se tenait au-dessus des eaux du fleuve : « À quand la fin de ces choses surprenantes ? »

07 J’entendis l’homme vêtu de lin qui se tenait au-dessus des eaux du fleuve. Il leva la main droite et la main gauche vers le ciel et jura par Celui qui vit à jamais : « Pendant un temps, des temps, et la moitié d’un temps. Lorsque la force du peuple saint sera entièrement brisée, tout cela s’arrêtera. »

08 Et moi, j’entendis sans comprendre. J’insistai : « Mon seigneur, quel sera le terme de tout cela ? »

09 Il dit : « Va, Daniel, car ces paroles resteront secrètes et scellées jusqu’au temps de la fin. »

10 Beaucoup seront purifiés, blanchis, épurés. Les méchants feront le mal, aucun d’entre eux ne comprendra, mais ceux qui ont l’intelligence comprendront.

11 Depuis l’instant où le sacrifice perpétuel aura cessé, quand l’Abomination de la désolation sera installée, 1 290 jours passeront.

12 Heureux celui qui attendra et parviendra à 1 335 jours !

13 Et toi, va jusqu’à la fin. Tu te reposeras, puis tu te tiendras debout pour recevoir ta part à la fin des jours.

Daniel 5,1-30

Posted in attributs et noms divins, connaissance (intelligence de la foi), orgueil (se glorifier), sagesse, vision (songe, extase) with tags on 26 février 2014 by JL

01 Le roi Balthazar donna un somptueux festin pour les grands du royaume au nombre de mille, et il se mit à boire du vin en leur présence.

02 Excité par le vin, il fit apporter les vases d’or et d’argent que son père Nabucodonosor avait enlevés au temple de Jérusalem ; il voulait y boire, avec ses grands, ses épouses et ses concubines.

03 On apporta donc les vases d’or enlevés du temple, de la Maison de Dieu à Jérusalem, et le roi, ses grands, ses épouses et ses concubines s’en servirent pour boire.

04 Après avoir bu, ils entonnèrent la louange de leurs dieux d’or et d’argent, de bronze et de fer, de bois et de pierre.

05 Soudain on vit apparaître, en face du candélabre, les doigts d’une main d’homme qui se mirent à écrire sur la paroi de la salle du banquet royal. Lorsque le roi vit cette main qui écrivait,

06 il changea de couleur, son esprit se troubla, il fut pris de tremblement, et ses genoux s’entrechoquèrent.

07 Le roi cria de faire entrer les mages, les devins et les astrologues. Il prit la parole et dit aux sages de Babylone : « L’homme qui lira cette inscription et me l’interprétera, on le revêtira de pourpre, on lui mettra un collier d’or, et il sera le troisième personnage du royaume. »

08 Tous les sages du roi entrèrent donc, mais ils ne purent lire l’inscription ni en donner au roi l’interprétation.

09 Le roi Balthazar en était épouvanté : son visage changea de couleur, et les grands du royaume furent atterrés.

10 La reine, alertée par les paroles du roi et des grands, entra dans la salle du banquet. Elle prit la parole et dit : « Ô roi, puisses-tu vivre à jamais ! Que tes pensées ne t’épouvantent pas, que ton visage ne change pas de couleur !

11 Dans ton royaume, un homme possède en lui l’esprit des dieux saints. Du temps de ton père, on a trouvé en lui une lumière, une intelligence, et une sagesse pareille à la sagesse des dieux. Le roi Nabucodonosor, ton père, le nomma chef des magiciens, des mages, des devins et des astrologues. Il fit ainsi

12 parce qu’on avait trouvé en ce Daniel – à qui le roi avait donné le nom de Beltassar – un esprit supérieur, une intelligence, une clairvoyance pour interpréter les songes, déchiffrer les énigmes et dénouer les difficultés. Donc, que Daniel soit appelé, et il donnera l’interprétation. »

13 On fit venir Daniel devant le roi, et le roi lui dit : « Es-tu bien Daniel, l’un de ces déportés amenés de Juda par le roi mon père ?

14 J’ai entendu dire qu’un esprit des dieux réside en toi, et qu’on trouve chez toi une clairvoyance, une intelligence et une sagesse extraordinaires.

15 Et maintenant on a fait venir en ma présence les sages et les mages pour lire cette inscription et m’en faire connaître l’interprétation. Mais ils n’ont pas été capables de me la donner.

16 J’ai entendu dire aussi que tu es capable de donner des interprétations et de résoudre des questions difficiles. Si tu es capable de lire cette inscription et de me l’interpréter, tu seras revêtu de pourpre, tu porteras un collier d’or et tu seras le troisième personnage du royaume. »

17 Daniel répondit au roi : « Garde tes cadeaux, et offre à d’autres tes présents ! Moi, je lirai au roi l’inscription et je lui en donnerai l’interprétation.

18 Ô roi, le Dieu Très-Haut avait donné à ton père le roi Nabucodonosor la royauté, la grandeur, la gloire et la splendeur.

19 La grandeur qui lui était donnée faisait trembler de crainte devant lui tous les peuples, nations et gens de toutes langues. Il tuait qui il voulait, laissait vivre qui il voulait ; il élevait qui il voulait, abaissait qui il voulait.

20 Mais lorsque son cœur devint hautain, son esprit dur jusqu’à l’orgueil, il fut jeté à bas de son trône royal, et sa gloire lui fut retirée.

21 On le chassa d’entre les hommes, son cœur devint comme celui des bêtes ; il demeura avec les ânes sauvages, on le nourrissait d’herbe comme les bœufs ; son corps était trempé par la rosée du ciel, jusqu’au moment où il reconnut que le Dieu Très-Haut est maître du royaume des hommes et place à sa tête qui il veut.

22 Toi, son fils Balthazar, tu n’as pas abaissé ton cœur, et pourtant, tu savais tout cela.

23 Tu t’es élevé contre le Seigneur du ciel ; tu t’es fait apporter les vases de sa Maison, et vous y avez bu du vin, toi, les grands de ton royaume, tes épouses et tes concubines ; vous avez entonné la louange de vos dieux d’or et d’argent, de bronze et de fer, de bois et de pierre, ces dieux qui ne voient pas, qui n’entendent pas, qui ne savent rien. Mais tu n’as pas rendu gloire au Dieu qui tient dans sa main ton souffle et tous tes chemins.

24 C’est pourquoi il a envoyé cette main et fait tracer cette inscription.

25 En voici le texte : Mené, Mené, Teqèl, Ou-Pharsine.

26 Et voici l’interprétation de ces mots : Mené (c’est-à-dire “compté”) : Dieu a compté les jours de ton règne et y a mis fin ;

27 Teqèl (c’est-à-dire “pesé”) : tu as été pesé dans la balance, et tu as été trouvé trop léger ;

28 Ou-Pharsine (c’est-à-dire “partagé”) : ton royaume a été partagé et donné aux Mèdes et aux Perses. »

29 Alors, Balthazar ordonna de revêtir Daniel de pourpre, de lui mettre au cou un collier d’or et de proclamer qu’il deviendrait le troisième personnage du royaume.

30 Cette nuit-là, Balthazar, le roi des Chaldéens, fut tué.

Daniel 2,1-49

Posted in allégorie et référence christique, attributs et noms divins, bénédiction, ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), dernier temps (fin du monde), divination (incantation), eternité (vie éternel), lumière (lampe), pardon (miséricorde, pitié), plan de Dieu (secret, intention), prière de louange, royauté du Christ, sagesse, ténèbre, vision (songe, extase) with tags on 25 février 2014 by JL

01 La deuxième année de son règne, Nabucodonosor eut des songes, et le sommeil quitta son esprit troublé.

02 Le roi fit appeler les magiciens, les mages, les enchanteurs et les devins, pour qu’ils interprètent les songes du roi. Ils arrivèrent et se tinrent en présence du roi.

03 Le roi leur dit : « J’ai eu un songe, et mon esprit est troublé par le désir de le comprendre. »

04 Les devins dirent au roi en araméen : « Ô roi, puisses-tu vivre à jamais ! Raconte le songe à tes serviteurs, et nous en donnerons l’interprétation. »

05 Le roi répondit aux devins : « Je n’ai qu’une parole ! Faites-moi connaître le songe et son interprétation, sinon vous serez mis en pièces et vos maisons ne seront plus que décombres.

06 Par contre, si vous me faites connaître le songe et son interprétation, vous recevrez de moi des cadeaux, des récompenses et de grands honneurs. Faites-moi donc connaître le songe et son interprétation. »

07 Pour la deuxième fois, ils répondirent : « Que le roi dise le songe à ses serviteurs, et nous en ferons connaître l’interprétation. »

08 Mais le roi répondit : « Bien entendu, vous cherchez à gagner du temps, maintenant que j’ai donné ma parole !

09 Si vous ne me faites pas connaître le songe, il n’y aura pour vous qu’une seule sentence. Vous êtes complices et vous me tenez des discours mensongers et retors pour tromper le temps. Racontez-moi le songe, et je saurai que vous m’en ferez connaître l’interprétation. »

10 Les devins répondirent au roi : « Personne au monde ne peut faire connaître ce que demande le roi. D’ailleurs, aucun roi, si grand et si puissant soit-il, n’a encore demandé une chose pareille à un magicien, un mage ou un devin.

11 Ce que le roi demande est si difficile que seuls les dieux, dont la demeure n’est pas parmi les hommes, pourraient le faire connaître au roi. »

12 Alors, le roi laissa exploser une terrible colère, et il ordonna de faire exécuter tous les sages de Babylone.

13 La condamnation à mort des sages fut promulguée, et l’on fit chercher Daniel et ses compagnons pour les faire mourir.

14 Mais Daniel, en des paroles sages et prudentes, s’adressa à Aryok, chef des gardes du roi, qui s’apprêtait à faire mourir les sages de Babylone.

15 Il parla ainsi à Aryok, l’officier du roi : « Pourquoi la sentence du roi est-elle si dure ? » Et Aryok l’expliqua à Daniel.

16 Daniel alla demander au roi de lui accorder un délai pour faire connaître au roi l’interprétation du songe.

17 Puis, Daniel retourna chez lui et mit au courant de l’affaire Ananias, Misaël et Azarias, ses compagnons.

18 Il leur demanda d’implorer la miséricorde du Dieu du ciel à propos de ce mystère, pour qu’on n’exécute pas Daniel et ses compagnons avec les autres sages de Babylone.

19 Alors, dans une vision nocturne, le mystère fut révélé à Daniel. Et Daniel bénit le Dieu du ciel.

20 Daniel prit la parole et dit : « Béni soit le nom de Dieu depuis toujours et à jamais. À lui la sagesse et la force !

21 Lui qui fait changer les âges et les temps, il renverse des rois, il en établit d’autres ; aux sages il donne la sagesse, et l’intelligence à ceux qui savent discerner.

22 Lui qui révèle profondeurs et secrets, il connaît ce qui est dans les ténèbres, et la lumière demeure auprès de lui.

23 À toi, Dieu de mes pères, mon action de grâce et ma louange, car tu m’as donné la sagesse et la force, et maintenant tu m’as fait connaître ce que nous t’avons demandé, puisque tu nous as fait connaître ce qui concerne le roi. »

24 Après quoi, Daniel alla chez Aryok, que le roi avait chargé d’exécuter les sages de Babylone. Il entra et lui parla ainsi : « N’exécute pas les sages de Babylone ! Conduis-moi devant le roi. Je ferai connaître au roi l’interprétation du songe. »

25 En toute hâte, Aryok conduisit Daniel devant le roi et lui parla ainsi : « Parmi les déportés de Juda, j’ai trouvé un homme qui donnera l’interprétation au roi. »

26 Prenant la parole, le roi dit à Daniel, surnommé Beltassar : « Peux-tu me faire connaître ce que j’ai vu en songe et son interprétation ? »

27 En présence du roi, Daniel répondit : « Le mystère sur lequel le roi s’interroge, des sages, des mages, des magiciens ou des astrologues ne peuvent le faire connaître au roi.

28 Mais, dans les cieux, il y a un Dieu qui révèle les mystères et fait connaître au roi Nabucodonosor ce qui arrivera à la fin des jours. Ton songe et les visions de ton esprit sur ton lit, les voici.

29 Ô roi, sur ton lit, des pensées ont surgi à ton esprit au sujet de ce qui arrivera par la suite. Celui qui révèle les mystères t’a fait connaître ce qui arrivera.

30 Quant à moi, ce n’est pas à cause d’une sagesse qui, en moi, serait supérieure à celle de tout être vivant, que le mystère m’a été révélé ; mais c’est afin que l’on fasse connaître au roi l’interprétation, et que tu connaisses les pensées de ton cœur.

31 Ô roi, voici ta vision : une énorme statue se dressait devant toi, une grande statue, extrêmement brillante et d’un aspect terrifiant.

32 Elle avait la tête en or fin ; la poitrine et les bras, en argent ; le ventre et les cuisses, en bronze ;

33 ses jambes étaient en fer, et ses pieds, en partie de fer, en partie d’argile.

34 Tu étais en train de regarder : soudain une pierre se détacha d’une montagne, sans qu’on y ait touché ; elle vint frapper les pieds de fer et d’argile de la statue et les pulvérisa.

35 Alors furent pulvérisés tout ensemble le fer et l’argile, le bronze, l’argent et l’or ; ils devinrent comme la paille qui s’envole en été, au moment du battage : ils furent emportés par le vent sans laisser de traces. Quant à la pierre qui avait frappé la statue, elle devint un énorme rocher qui remplit toute la terre.

36 Voici le songe ; et maintenant, en présence du roi, nous allons en donner l’interprétation.

37 C’est à toi, le roi des rois, que le Dieu du ciel a donné royauté, puissance, force et gloire.

38 C’est à toi qu’il a remis les enfants des hommes, les bêtes des champs et les oiseaux du ciel, quelle que soit leur demeure ; c’est toi qu’il a rendu maître de toute chose : la tête d’or, c’est toi.

39 Après toi s’élèvera un autre royaume inférieur au tien, ensuite un troisième royaume, un royaume de bronze qui dominera la terre entière.

40 Il y aura encore un quatrième royaume, dur comme le fer. De même que le fer brise et écrase tout, de même, il pulvérisera et brisera tous les royaumes.

41 Tu as vu les pieds qui étaient en partie d’argile et en partie de fer : en effet, ce royaume sera divisé ; il aura en lui la force du fer, comme tu as vu du fer mêlé à l’argile.

42 Ces pieds en partie de fer et en partie d’argile signifient que le royaume sera en partie fort et en partie faible.

43 Tu as vu le fer associé à l’argile parce que les royaumes s’uniront par des mariages ; mais ils ne tiendront pas ensemble, de même que le fer n’adhère pas à l’argile.

44 Or, au temps de ces rois, le Dieu du ciel suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et dont la royauté ne passera pas à un autre peuple. Ce dernier royaume pulvérisera et anéantira tous les autres, mais lui-même subsistera à jamais.

45 C’est ainsi que tu as vu une pierre se détacher de la montagne sans qu’on y ait touché, et pulvériser le fer, le bronze, l’argile, l’argent et l’or. Le grand Dieu a fait connaître au roi ce qui doit ensuite advenir. Le songe disait vrai, l’interprétation est digne de foi. »

46 Alors, le roi Nabucodonosor tomba face contre terre. Se prosternant devant Daniel, il ordonna qu’on lui présente une offrande de céréales et un sacrifice d’agréable odeur.

47 Le roi prit la parole et dit à Daniel : « En vérité, votre Dieu est le Dieu des dieux, le Seigneur des rois, celui qui révèle les mystères, puisque tu as su nous révéler ce mystère. »

48 Puis le roi conféra un rang élevé à Daniel et lui offrit de riches et nombreux cadeaux. Il lui donna autorité sur toute la province de Babylone et en fit le préfet suprême de tous les sages de Babylone.

49 Daniel demanda au roi de confier l’administration de la province de Babylone à Sidrac, Misac et Abdénago. Quant à Daniel, il était à la cour du roi.

Daniel 1,1-21

Posted in butin de guerre (trésor), connaissance (intelligence de la foi), pur et impur (souillure), sagesse, vision (songe, extase) with tags on 25 février 2014 by JL

01 LA TROISIEME ANNEE du règne de Joakim, roi de Juda, Nabucodonosor, roi de Babylone, arriva devant Jérusalem et l’assiégea.

02 Le Seigneur livra entre ses mains Joakim, roi de Juda, ainsi qu’une partie des objets de la Maison de Dieu. Il les emporta au pays de Babylone, et les déposa dans le trésor de ses dieux.

03 Le roi ordonna à Ashpénaz, chef de ses eunuques, de faire venir quelques jeunes Israélites de race royale ou de famille noble.

04 Ils devaient être sans défaut corporel, de belle figure, exercés à la sagesse, instruits et intelligents, pleins de vigueur, pour se tenir à la cour du roi et apprendre l’écriture et la langue des Chaldéens.

05 Le roi leur assignait pour chaque jour une portion des mets royaux et du vin de sa table. Ils devaient être formés pendant trois ans, et ensuite ils entreraient au service du roi.

06 Parmi eux se trouvaient Daniel, Ananias, Misaël et Azarias, qui étaient de la tribu de Juda.

07 Le chef des eunuques leur imposa des noms : à Daniel celui de Beltassar, à Ananias celui de Sidrac, à Misaël celui de Misac, et à Azarias celui d’Abdénago.

08 Daniel eut à cœur de ne pas se souiller avec les mets du roi et le vin de sa table, il supplia le chef des eunuques de lui épargner cette souillure.

09 Dieu permit à Daniel de trouver auprès de celui-ci faveur et bienveillance.

10 Mais il répondit à Daniel : « J’ai peur de mon Seigneur le roi, qui a fixé votre nourriture et votre boisson ; s’il vous voit le visage plus défait qu’aux jeunes gens de votre âge, c’est moi qui, à cause de vous, risquerai ma tête devant le roi. »

11 Or, le chef des eunuques avait confié Daniel, Ananias, Azarias et Misaël à un intendant. Daniel lui dit :

12 « Fais donc pendant dix jours un essai avec tes serviteurs : qu’on nous donne des légumes à manger et de l’eau à boire.

13 Tu pourras comparer notre mine avec celle des jeunes gens qui mangent les mets du roi, et tu agiras avec tes serviteurs suivant ce que tu auras constaté. »

14 L’intendant consentit à leur demande, et les mit à l’essai pendant dix jours.

15 Au bout de dix jours, ils avaient plus belle mine et meilleure santé que tous les jeunes gens qui mangeaient des mets du roi.

16 L’intendant supprima définitivement leurs mets et leur ration de vin, et leur fit donner des légumes.

17 À ces quatre jeunes gens, Dieu accorda science et habileté en matière d’écriture et de sagesse. Daniel, en outre, savait interpréter les visions et les songes.

18 Au terme fixé par le roi Nabucodonosor pour qu’on lui amenât tous les jeunes gens, le chef des eunuques les conduisit devant lui.

19 Le roi s’entretint avec eux, et pas un seul n’était comparable à Daniel, Ananias, Misaël et Azarias. Ils entrèrent donc au service du roi.

20 Sur toutes les questions demandant sagesse et intelligence que le roi leur posait, il les trouvait dix fois supérieurs à tous les magiciens et mages de tout son royaume.

21 Et Daniel vécut jusqu’à la première année du roi Cyrus.

Baruch 3,1-38

Posted in allégorie et référence christique, attributs et noms divins, chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), connaissance (intelligence de la foi), découragement, Dieu écoute, exauce, droite du Seigneur, ecouter (voix du Seigneur), faire mémoire (mémorial, solennité), justice (justification, juste), lumière (lampe), maison (demeures) du Seigneur, nuit de l'esprit, paix, péché (faute), prière d'invocation, pur et impur (souillure), purgatoire, richesse, sagesse, shéol (hades, séjour des morts) with tags on 19 février 2014 by JL

01 Seigneur, Souverain de l’univers, Dieu d’Israël, une âme angoissée, un esprit découragé crie vers toi.

02 Écoute, Seigneur, et prends pitié, car nous avons péché contre toi.

03 Toi, en effet, tu demeures à jamais ; nous, nous sommes à jamais perdus.

04 Seigneur, Souverain de l’univers, Dieu d’Israël, écoute donc la prière des morts d’Israël, des fils de ceux qui ont péché contre toi, qui n’ont pas écouté la voix du Seigneur leur Dieu, de sorte que les malheurs se sont attachés à nous.

05 Ne te souviens pas des injustices de nos pères, mais souviens-toi, en cette heure, de ta main et de ton nom.

06 Car tu es le Seigneur notre Dieu, et nous voulons te louer, Seigneur.

07 Oui, c’est pour cela que tu as mis ta crainte en notre cœur, pour que nous invoquions ton nom. Nous voulons te louer en notre exil, puisque nous avons détourné de notre cœur toute l’injustice de nos pères qui ont péché contre toi.

08 Nous voici aujourd’hui dans cet exil, où tu nous as dispersés, pour y être objet d’outrage et de malédiction, et pour notre amendement, après toutes les fautes de nos pères, qui s’étaient éloignés du Seigneur notre Dieu.

09 Écoute, Israël, les commandements de vie, prête l’oreille pour acquérir la connaissance.

10 Pourquoi donc, Israël, pourquoi es-tu exilé chez tes ennemis, vieillissant sur une terre étrangère,

11 souillé par le contact des cadavres, inscrit parmi les habitants du séjour des morts ?

12 – Parce que tu as abandonné la Source de la Sagesse !

13 Si tu avais suivi les chemins de Dieu, tu vivrais dans la paix pour toujours.

14 Apprends où se trouvent et la connaissance, et la force, et l’intelligence ; pour savoir en même temps où se trouvent de longues années de vie, la lumière des yeux et la paix.

15 Mais qui donc a découvert la demeure de la Sagesse, qui a pénétré jusqu’à ses trésors ?

16 Où sont-ils, les chefs des nations, ceux qui domptent les bêtes de la terre,

17 qui se jouent des oiseaux du ciel, et qui entassent l’argent et l’or, – ces biens auxquels les hommes accordent leur confiance – mais dont les possessions n’ont pas de fin ?

18 Où sont-ils, ceux qui travaillent l’argent avec soin, mais dont les œuvres ne laissent pas de traces ?

19 Ils ont disparu, ils sont descendus dans le séjour des morts, et d’autres se sont levés à leur place.

20 De plus jeunes ont vu le jour, se sont installés sur la terre, mais le chemin du savoir, ils ne l’ont pas connu,

21 ils n’ont pas compris ses sentiers, ils ne l’ont pas saisi. Même leurs fils sont restés loin de son chemin.

22 De la Sagesse, on n’a rien entendu en Canaan ; en Témane, nul ne l’a vue.

23 Ni les fils d’Agar, recherchant l’intelligence sur la terre, ni les marchands de Merrane et de Témane, ni les conteurs de fables, ni les chercheurs d’intelligence n’ont connu le chemin de la Sagesse. Ils n’ont pas gardé mémoire de ses sentiers.

24 Ô Israël, comme elle est grande, la maison de Dieu, comme il est vaste, le domaine qui lui appartient !

25 Grand et sans borne, élevé, sans mesure !

26 C’est là que naquirent les célèbres géants des origines, de haute stature, experts à la guerre.

27 Ce n’est pas eux que Dieu a choisis, il ne leur a pas montré le chemin du savoir.

28 Ils ont péri, par manque de connaissance, ils ont péri à cause de leur imprudence.

29 Qui est monté au ciel pour saisir la Sagesse et la faire descendre des nuées ?

30 Qui a traversé la mer pour la trouver et la rapporter au prix d’un or très fin ?

31 Nul ne connaît son chemin, nul n’examine son sentier.

32 Mais celui qui sait tout en connaît le chemin, il l’a découvert par son intelligence. Il a pour toujours aménagé la terre, et l’a peuplée de troupeaux.

33 Il lance la lumière, et elle prend sa course ; il la rappelle, et elle obéit en tremblant.

34 Les étoiles brillent, joyeuses, à leur poste de veille ;

35 il les appelle, et elles répondent : « Nous voici ! » Elles brillent avec joie pour celui qui les a faites.

36 C’est lui qui est notre Dieu : aucun autre ne lui est comparable.

37 Il a découvert les chemins du savoir, et il les a confiés à Jacob, son serviteur, à Israël, son bien-aimé.

38 Ainsi, la Sagesse est apparue sur la terre, elle a vécu parmi les hommes.

 

Jérémie 51,1-64

Posted in anathème, attributs et noms divins, châtiment, ciel (cieux), colère de Dieu, connaissance (intelligence de la foi), désolation (dévastation, ruine), diable (démons, serpent), eaux innombrables (négatives), eternité (vie éternel), faire mémoire (mémorial, solennité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), idolâtrie, Jérusalem (Sion), oeuvre du Seigneur, orgueil (se glorifier), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), puissance divine, rétribution (mérite), sang, temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte), vanité (néant), veuve, orphelin, indigent with tags on 17 février 2014 by JL

01 Ainsi parle le Seigneur : Je vais éveiller contre Babylone et contre les habitants de la Chaldée un vent destructeur.

02 J’enverrai à Babylone des étrangers qui la vanneront et feront le vide sur sa terre quand ils l’auront cernée au jour du malheur.

03 Que les archers tirent sur les archers adverses et sur ceux qui se pavanent dans leurs cuirasses ! N’épargnez pas ses jeunes gens, vouez à l’anathème toute son armée.

04 Au pays des Chaldéens, les victimes tomberont, les blessés graves, dans les rues de Babylone.

05 Non, Israël, pas plus que Juda, n’est veuf de son Dieu, le Seigneur de l’univers, alors même que leur pays est rempli d’offenses envers le Saint d’Israël.

06 Fuyez du milieu de Babylone, sauvez chacun votre vie ! Ne soyez pas anéantis par sa faute : pour le Seigneur, c’est le temps de la revanche, il va lui rendre son dû.

07 Babylone était une coupe d’or dans la main du Seigneur, elle enivrait toute la terre ; les nations ont bu de son vin, c’est pourquoi elles sont devenues folles.

08 Soudain, Babylone est tombée, elle s’est brisée. Lamentez-vous sur elle, prenez du baume pour sa douleur : peut-être guérira-t-elle ?

09 Nous voulions guérir Babylone, mais elle n’est pas guérie. Abandonnez-la, et repartons chacun dans notre pays ; sa condamnation atteint les cieux et s’élève jusqu’aux nues.

10 Le Seigneur a manifesté sa justice envers nous. Venez ! Allons raconter dans Sion l’œuvre du Seigneur notre Dieu.

11 Aiguisez les flèches, emplissez les carquois. Le Seigneur éveille l’esprit des rois des Mèdes, car il forme contre Babylone le projet de la détruire. Oui, c’est la revanche du Seigneur, la revanche de son temple.

12 Contre les remparts de Babylone, levez l’étendard ! Renforcez la garde, postez des gardiens et dressez les embuscades ! Oui, selon son projet, le Seigneur accomplira ce qu’il a dit contre les habitants de Babylone.

13 Toi qui demeures auprès des grandes eaux, toi qui regorges de trésors, ta fin est arrivée, le terme de tes profits.

14 Le Seigneur de l’univers l’a juré par lui-même : « Je te remplirai d’hommes nombreux comme les sauterelles ; ils pousseront contre toi des cris de fouleurs. »

15 Il fait la terre par sa puissance, il établit le monde par sa sagesse, et par son intelligence il a déployé les cieux.

16 Quand il donne de la voix, et que les eaux grondent dans les cieux, des extrémités de la terre il fait monter les nuages, il lance les éclairs pour la pluie, il libère le vent qu’il tenait en réserve.

17 Tout homme est stupide, faute de connaissance, tout orfèvre, méprisable à cause de son idole ; ce qu’il a coulé est un mensonge : pas de souffle en elle !

18 Ce n’est que vanité, œuvre dérisoire ; au temps du châtiment, tout disparaîtra.

19 Il n’est pas ainsi, Celui qui est la part de Jacob, car il a façonné toute chose ; Israël est la tribu de son héritage, son nom est « Le Seigneur de l’univers ».

20 Tu étais pour moi une massue qui écrase, une arme de guerre : par toi, j’ai écrasé des nations ; par toi, j’ai détruit des royaumes ;

21 par toi, j’ai écrasé le cheval et celui qui le monte ; par toi, j’ai écrasé le char et celui qui le monte ;

22 par toi, j’ai écrasé l’homme et la femme ; par toi, j’ai écrasé le vieillard et l’enfant ; par toi, j’ai écrasé le jeune homme et la jeune fille ;

23 par toi, j’ai écrasé le berger et son troupeau ; par toi, j’ai écrasé le laboureur et son attelage ; par toi, j’ai écrasé gouverneurs et préfets.

24 Mais je ferai payer à Babylone et à tous les habitants de la Chaldée tout le mal qu’ils ont fait à Sion, sous vos yeux – oracle du Seigneur.

25 Me voici contre toi, Montagne-qui-Détruit, – oracle du Seigneur – toi qui détruisais toute la terre. J’étendrai la main contre toi, je te ferai rouler du haut des rochers et je te changerai en Montagne-qui-Brûle.

26 On n’extraira plus de chez toi ni pierre d’angle ni pierre de fondation, car tu seras un lieu à jamais désolé. – oracle du Seigneur.

27 Levez l’étendard dans le pays, sonnez du cor parmi les nations ! Contre Babylone mobilisez des nations, alertez contre elle des royaumes : Ararat, Minni, Ashkenaz. Nommez contre elle un chef de guerre, faites charger la cavalerie comme des sauterelles cuirassées !

28 Mobilisez contre elle des nations, les rois des Mèdes, leurs gouverneurs et tous leurs préfets, tout leur empire.

29 La terre tremble et frémit, quand se réalisent les projets du Seigneur contre Babylone : réduire le pays de Babylone en un lieu désolé, vidé de ses habitants.

30 Les braves de Babylone ont cessé le combat, ils sont assis dans les places fortes ; leur bravoure est épuisée, ce sont des femmelettes. On a mis le feu à ses demeures, les barres de ses portes sont brisées.

31 Le courrier court à la rencontre du courrier, et le messager, à la rencontre du messager, pour porter au roi de Babylone ce message : sa ville tout entière est prise.

32 Les passages sont occupés, les redoutes, incendiées, les hommes de guerre, pris de panique.

33 Oui, ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : La fille de Babylone est comme une aire à grain au temps où elle est aplanie ; encore un peu, et pour elle viendra le temps de la moisson.

34 Jérusalem dit : Il m’a dévorée, avalée, Nabucodonosor, le roi de Babylone ; il m’a laissée telle un plat vide. Comme un dragon, il m’a engloutie, il a rempli son ventre de mes délices ; il m’a rejetée.

35 « Que retombe sur Babylone, la violence faite à ma chair ! », dit l’habitante de Sion. « Et mon sang, sur les habitants de la Chaldée ! », dit Jérusalem.

36 Voilà pourquoi, ainsi parle le Seigneur : Je vais défendre ta cause, assurer ta revanche. Je dessécherai la mer de Babylone et tarirai sa source.

37 Babylone deviendra un tas de pierres, un repaire de chacals, une désolation, une dérision, sans aucun habitant.

38 Ensemble, ils rugissent comme des lionceaux, ils grondent comme des petits de lionne.

39 Quand ils auront chaud, je leur donnerai de quoi boire, je les enivrerai pour les mettre en joie : ils s’endormiront d’un sommeil éternel et ne se réveilleront pas, – oracle du Seigneur.

40 Je les ferai descendre à l’abattoir comme des agneaux, comme des béliers et des boucs.

41 Comment ! Elle est prise, Babylone, elle est conquise, la fierté de toute la terre. Comment ! Elle est devenue un lieu désolé, Babylone, parmi les nations.

42 La mer submerge Babylone, ses vagues tumultueuses la recouvrent.

43 Ses villes sont changées en lieux désolés, en terre sèche et aride, une terre où plus personne n’habite, où ne passe plus aucun être humain.

44 Dans Babylone je sévirai contre le dieu Bel, je ferai sortir de sa bouche ce qu’il avait englouti, et les nations cesseront d’affluer vers lui ; même le rempart de Babylone tombera.

45 Sortez du milieu d’elle, vous, mon peuple ; sauvez chacun votre vie, loin de l’ardente colère du Seigneur !

46 Que votre cœur ne faiblisse pas, ne craignez pas la rumeur qui circule dans le pays : une année, celle-ci ; l’autre année, celle-là ; violence dans le pays, tyran contre tyran !

47 C’est pourquoi, voici venir des jours où je sévirai contre les idoles de Babylone ; tout son pays rougira de honte et toutes ses victimes tomberont au milieu d’elle.

48 Alors le ciel et la terre et tout ce qu’ils contiennent pousseront des cris de joie au sujet de Babylone, car, depuis le nord, viendront sur elle les dévastateurs – oracle du Seigneur.

49 Ô victimes d’Israël, Babylone, elle aussi, doit tomber, comme Babylone a fait tomber des victimes sur toute la terre.

50 Vous qui avez échappé à l’épée, allez, ne vous arrêtez pas. Là-bas, souvenez-vous du Seigneur, et que Jérusalem vous revienne en mémoire !

51 À entendre l’insulte, nous avons rougi de honte, et la confusion a couvert notre visage, quand des étrangers ont envahi les lieux saints de la maison du Seigneur.

52 C’est pourquoi, voici venir des jours – oracle du Seigneur – où je sévirai contre les idoles de Babylone, et des victimes gémiront dans tout son pays.

53 Même si Babylone montait jusqu’au ciel et rendait inaccessible sa haute forteresse, je ferais venir sur elle des dévastateurs – oracle du Seigneur.

54 Clameur et cri depuis Babylone, grand désastre au pays des Chaldéens !

55 Oui, le Seigneur dévaste Babylone, il en fait taire la grande clameur. Les vagues de dévastateurs mugissent comme les grandes eaux quand s’élève le vacarme de leurs clameurs.

56 Oui, le dévastateur arrive sur elle, sur Babylone : les guerriers sont capturés, leurs arcs sont brisés, car le Seigneur est un Dieu qui rétribue, qui rend à chacun son dû.

57 J’enivrerai ses princes et ses sages, ses gouverneurs, ses préfets et ses guerriers : ils s’endormiront d’un sommeil éternel et ne se réveilleront pas – oracle du Roi qui a pour nom « Le Seigneur de l’univers ».

58 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Les remparts de Babylone, la spacieuse, seront complètement rasés, et ses portes monumentales, consumées par le feu. C’est ainsi que les peuples peinent pour le néant, et les nations, pour le feu : ils s’épuisent !

59 Voici l’ordre que le prophète Jérémie donna à Seraya, fils de Nériya, fils de Mahséya, quand il partit pour Babylone avec Sédécias roi de Juda, alors que ce dernier était dans la quatrième année de son règne. Seraya était grand chambellan.

60 Jérémie avait mis par écrit dans un seul livre tout le malheur qui allait venir sur Babylone : toutes les paroles contre Babylone écrites ci-dessus.

61 Jérémie dit à Seraya : « Dès que tu arriveras à Babylone, tu auras soin de lire toutes ces paroles.

62 Et tu diras : “C’est toi, Seigneur, qui as dit de ce lieu qu’il serait supprimé, de sorte qu’il n’y ait plus en lui d’habitants, ni homme ni bétail, et qu’il soit un lieu à jamais désolé.”

63 Dès que tu auras achevé la lecture de ce livre, tu lui attacheras une pierre et tu le jetteras au milieu de l’Euphrate.

64 Et tu diras : “Ainsi sombrera Babylone. Elle ne se relèvera pas du malheur que je fais venir sur elle.” » Ils s’épuisent ! Jusqu’ici les paroles de Jérémie.

Jérémie 31,1-40

Posted in alliance, attributs et noms divins, bonté divine (amour de Dieu), buter (pierre d’achoppement), cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), consacré (consécration), consolation (solidarité), conversion (faire retour, repentir), déportation (captif, exil), désert (ascèse, dépouillement), détresse (désespoir), droiture, eternité (vie éternel), face de Dieu (visage), fécondité (prospérité, postérité), fidélité (infidélité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), honte (humiliation), iles lointaines (nations éloignées), Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), justice (justification, juste), lamentation (deuil), libération (délivrance, joug), loi, moissonner (semer, cultiver), pardon (miséricorde, pitié), pasteur, petit reste (rescapé), peuple de Dieu (Israel, Juda), porter du fruit, prière de louange, prophétie (oracle), pureté du coeur, révolte (trahison, nuque raide), restauration (rebâtir), sainteté (saint), salut (rachat, rédemption), source d'eau vive (rosée, pluie), terre promise (terre sainte), unité divine (union) with tags on 15 février 2014 by JL

01 En ce temps-là – oracle du Seigneur –, je serai le Dieu de toutes les familles d’Israël, et elles seront mon peuple.

02 Ainsi parle le Seigneur : Il a trouvé grâce dans le désert, le peuple qui a échappé au massacre ; Israël est en route vers Celui qui le fait reposer.

03 Depuis les lointains, le Seigneur m’est apparu : Je t’aime d’un amour éternel, aussi je te garde ma fidélité.

04 De nouveau je te bâtirai, et tu seras rebâtie, vierge d’Israël. De nouveau tu prendras tes tambourins de fête pour te mêler aux danses joyeuses.

05 De nouveau tu planteras des vignes dans les montagnes de Samarie, et ceux qui les planteront en goûteront le premier fruit.

06 Un jour viendra où les veilleurs crieront dans la montagne d’Éphraïm : « Debout, montons à Sion, vers le Seigneur notre Dieu ! »

07 Car ainsi parle le Seigneur : Poussez des cris de joie pour Jacob, acclamez la première des nations ! Faites résonner vos louanges et criez tous : « Seigneur, sauve ton peuple, le reste d’Israël ! »

08 Voici que je les fais revenir du pays du nord, que je les rassemble des confins de la terre ; parmi eux, tous ensemble, l’aveugle et le boiteux, la femme enceinte et la jeune accouchée : c’est une grande assemblée qui revient.

09 Ils avancent dans les pleurs et les supplications, je les mène, je les conduis vers les cours d’eau par un droit chemin où ils ne trébucheront pas. Car je suis un père pour Israël, Éphraïm est mon fils aîné.

10 Écoutez, nations, la parole du Seigneur ! Annoncez dans les îles lointaines : « Celui qui dispersa Israël le rassemble, il le garde, comme un berger son troupeau.

11 Le Seigneur a libéré Jacob, l’a racheté des mains d’un plus fort.

12 Ils viennent, criant de joie, sur les hauteurs de Sion : ils affluent vers les biens du Seigneur, le froment, le vin nouveau et l’huile fraîche, les génisses et les brebis du troupeau. Ils auront l’âme comme un jardin tout irrigué ; ils verront la fin de leur détresse.

13 La jeune fille se réjouit, elle danse ; jeunes gens, vieilles gens, tous ensemble ! Je change leur deuil en joie, les réjouis, les console après la peine.

14 Je nourris mes prêtres de festins ; mon peuple se rassasie de mes biens » – oracle du Seigneur.

15 Ainsi parle le Seigneur : Un cri s’élève dans Rama, une plainte et des pleurs d’amertume. C’est Rachel qui pleure ses fils ; elle refuse d’être consolée, car ses fils ne sont plus.

16 Ainsi parle le Seigneur : Retiens le cri de tes pleurs et les larmes de tes yeux. Car il y a un salaire pour ta peine, – oracle du Seigneur : ils reviendront du pays de l’ennemi.

17 Il y a un espoir pour ton avenir, – oracle du Seigneur : tes fils reviendront sur leur territoire.

18 J’entends bien Éphraïm se plaindre : « Tu m’as corrigé, et je suis corrigé, comme un jeune taureau non dressé. Fais-moi revenir, et je reviendrai, car c’est toi qui es le Seigneur mon Dieu.

19 Oui, je me repens après être revenu ; après avoir reconnu qui je suis, je me frappe la poitrine. Je rougis et je suis confus, car je porte la honte de ma jeunesse. »

20 Éphraïm n’est-il pas pour moi un fils précieux, n’est-il pas un enfant de délices, puisque son souvenir ne me quitte plus chaque fois que j’ai parlé de lui ? Voilà pourquoi, à cause de lui, mes entrailles frémissent ; oui, je lui ferai miséricorde – oracle du Seigneur.

21 Dresse pour toi des signaux, pose pour toi des jalons ; sois attentive à la route, au chemin sur lequel tu as marché ! Reviens, vierge d’Israël, reviens ici, vers tes villes !

22 Combien de temps, fille rebelle, vas-tu encore vagabonder ? Le Seigneur crée du nouveau dans le pays : la femme entourera l’homme !

23 Ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : On dira encore cette parole au pays de Juda et dans ses villes, quand je ramènerai leurs captifs : « Que le Seigneur te bénisse, demeure de justice, montagne de sainteté ! »

24 Là, habiteront ensemble les gens de Juda et de toutes ses villes, les laboureurs et les nomades.

25 Car je vais désaltérer l’âme qui défaille ; toute âme en détresse, je la comblerai.

26 Là-dessus, je me suis réveillé et j’ai compris. Que mon sommeil avait été agréable !

27 Voici venir des jours – oracle du Seigneur –, où j’ensemencerai la maison d’Israël et la maison de Juda d’une semence d’homme et d’une semence de bétail.

28 Et, de même que j’ai veillé sur eux pour arracher et renverser, pour démolir et détruire, pour provoquer le malheur, de même je veillerai sur eux pour bâtir et planter – oracle du Seigneur.

29 En ces jours-là, on ne dira plus : « Les pères ont mangé du raisin vert, et les dents des fils en sont irritées. »

30 Mais chacun mourra pour sa propre faute ; tout homme qui mangera du raisin vert, ses propres dents en seront irritées.

31 Voici venir des jours – oracle du Seigneur –, où je conclurai avec la maison d’Israël et avec la maison de Juda une alliance nouvelle.

32 Ce ne sera pas comme l’Alliance que j’ai conclue avec leurs pères, le jour où je les ai pris par la main pour les faire sortir du pays d’Égypte : mon alliance, c’est eux qui l’ont rompue, alors que moi, j’étais leur maître – oracle du Seigneur.

33 Mais voici quelle sera l’Alliance que je conclurai avec la maison d’Israël quand ces jours-là seront passés – oracle du Seigneur. Je mettrai ma Loi au plus profond d’eux-mêmes ; je l’inscrirai sur leur cœur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.

34 Ils n’auront plus à instruire chacun son compagnon, ni chacun son frère en disant : « Apprends à connaître le Seigneur ! » Car tous me connaîtront, des plus petits jusqu’aux plus grands – oracle du Seigneur. Je pardonnerai leurs fautes, je ne me rappellerai plus leurs péchés.

35 Ainsi parle le Seigneur, lui qui a fait le soleil pour éclairer pendant le jour, qui a établi les lois de la lune et des étoiles pour éclairer pendant la nuit, qui soulève la mer et fait mugir ses flots. Son nom est « Le Seigneur de l’univers ».

36 Si jamais ces lois disparaissent devant ma face – oracle du Seigneur –, alors la descendance d’Israël cessera, elle aussi, pour toujours d’être une nation devant ma face.

37 Ainsi parle le Seigneur : Si jamais on peut mesurer le ciel, là-haut, et sonder les fondations de la terre, en bas, alors moi aussi, je rejetterai toute la descendance d’Israël pour tout ce qu’elle aura fait – oracle du Seigneur.

38 Voici venir des jours – oracle du Seigneur – où la ville sera reconstruite pour le Seigneur, depuis la tour de Hananéel jusqu’à la porte de l’Angle.

39 On sortira de nouveau le cordeau à mesurer, pour le tendre sur la colline de Gareb ; ensuite, on le tournera vers Goa.

40 Et toute la vallée des cadavres et des cendres, tous les cimetières, jusqu’au torrent du Cédron, jusqu’à l’angle de la porte des Chevaux, à l’est, tout sera consacré au Seigneur. On n’arrachera plus, on ne démolira plus jamais.

Jérémie 9,1-25

Posted in adultère (luxure, prostitution), calomnie, médisance (langue), châtiment, chemin (voie du Seigneur), circoncision, connaissance (intelligence de la foi), désolation (dévastation, ruine), droiture, dureté du coeur (impénitence), fidélité (infidélité), honte (humiliation), idolâtrie, Jérusalem (Sion), justice (justification, juste), lamentation (deuil), loi, mensonge, passage de la mort, peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), purgatoire, sagesse, vérité with tags on 13 février 2014 by JL

01 Qui me donnera un gîte au désert ? Je veux abandonner mon peuple et m’en aller loin d’eux, car ils sont tous adultères, une bande de traîtres.

02 Avec le mensonge, ils arment leur langue comme un arc ; par la déloyauté, ils sont devenus forts dans le pays, car ils vont de méfait en méfait ; mais moi, ils ne me connaissent pas – oracle du Seigneur.

03 Gardez-vous chacun de votre compagnon, défiez-vous de tout frère, car tout frère ne pense qu’à supplanter, et tout compagnon sème la calomnie.

04 Ils se jouent chacun de son compagnon, ils ne disent pas la vérité ; ils exercent leur langue à mentir et à pécher, ils n’ont plus la force

05 de revenir ; violence sur violence, tromperie sur tromperie, ils refusent de me connaître – oracle du Seigneur.

06 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur de l’univers : Voici que je vais les épurer, les éprouver. Que faire d’autre avec la fille de mon peuple ?

07 Leur langue est une flèche meurtrière : elle parle pour tromper ; des lèvres, chacun parle de paix à son compagnon, mais en lui-même il prépare une embuscade.

08 Et je pourrais ne pas sévir contre eux – oracle du Seigneur –, ne pas me venger d’une telle nation ?

09 Sur les montagnes, je fais retentir des pleurs et des plaintes, et dans les enclos du désert, une lamentation, car ils sont incendiés, plus personne n’y passe, on n’y entend plus la rumeur des troupeaux ; des oiseaux du ciel jusqu’au bétail, tous ont fui et disparu.

10 Je ferai de Jérusalem un tas de pierres, un repaire de chacals ; et des villes de Juda, un lieu désolé : plus personne n’y habitera.

11 Quel est l’homme assez sage pour comprendre cela, l’homme à qui le Seigneur a parlé pour qu’il l’annonce ? Pourquoi le pays est-il perdu, brûlé comme un désert où ne passe personne ?

12 Le Seigneur dit : Ils ont abandonné ma Loi, celle que j’avais mise sous leurs yeux ; ils n’ont pas écouté ma voix, ils n’ont pas marché selon ma Loi ;

13 ils ont marché suivant les penchants de leur cœur endurci, à la suite des Baals que leur ont fait connaître leurs pères.

14 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : Je vais nourrir ce peuple d’absinthe et l’abreuver d’eau empoisonnée ;

15 je les disperserai parmi des nations qu’ils n’ont pas connues, ni eux ni leurs pères, et je les poursuivrai de l’épée jusqu’à en finir avec eux !

16 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Réfléchissez. Appelez les pleureuses : qu’elles viennent ; allez chercher les plus habiles : qu’elles viennent.

17 Qu’elles se hâtent et entonnent sur nous une plainte ! Que nos yeux ruissellent de larmes, que nos paupières soient noyées de pleurs !

18 Oui, on entend depuis Sion les accents d’une plainte : « Comment ! Nous sommes dévastés, accablés de honte, car nous avons abandonné le pays, et ils ont abattu nos demeures ! »

19 Femmes, écoutez donc la parole du Seigneur ; que vos oreilles saisissent la parole de sa bouche. Apprenez à vos filles cette plainte, et cette lamentation, chacune à sa compagne,

20 car elle monte par nos fenêtres, la Mort, elle pénètre dans nos citadelles, elle fauche l’enfant dans la rue et les jeunes gens sur les places.

21 Parle ! Voici l’oracle du Seigneur : Des cadavres d’hommes tombent comme du fumier à la surface des champs, comme des gerbes derrière un moissonneur, et personne qui les ramasse.

22 Ainsi parle le Seigneur : Que le sage ne se vante pas de sa sagesse, que le fort ne se vante pas de sa force, que le riche ne se vante pas de sa richesse.

23 Mais celui qui se vante, qu’il se vante plutôt de ceci : avoir de l’intelligence pour me connaître, moi, le Seigneur qui exerce sur la terre la fidélité, le droit et la justice. Oui, en cela je me plais – oracle du Seigneur.

24 Voici venir des jours – oracle du Seigneur où je châtierai tout homme circoncis dans sa chair,

25 en Égypte et en Juda, en Édom et chez les fils d’Ammone, en Moab et chez les hommes aux tempes rasées qui habitent le désert, car toutes ces nations sont des incirconcis comme toute la maison d’Israël : des incirconcis de cœur.

Jérémie 3,1-25

Posted in applanir les montagnes (collines), arche d'alliance, colère de Dieu, connaissance (intelligence de la foi), conversion (faire retour, repentir), ecouter (voix du Seigneur), fécondité (prospérité, postérité), fidélité (infidélité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), honte (humiliation), Jérusalem (Sion), mal (méchanceté), pasteur, péché (faute), petit reste (rescapé), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), révolte (trahison, nuque raide), royaume de Dieu, salut (rachat, rédemption), source d'eau vive (rosée, pluie), terre promise (terre sainte) with tags on 13 février 2014 by JL

01 Si un homme renvoie sa femme et qu’elle s’en aille de chez lui pour appartenir à un autre, peut-il encore revenir à elle ? N’en serait-elle pas profanée, cette terre-là ? Et toi, qui t’es prostituée à de nombreux amants, tu reviendrais à moi ! – oracle du Seigneur.

02 Lève les yeux vers les hauteurs et vois : en quel endroit ne t’es-tu pas livrée ? Pour eux, tu étais assise sur les chemins, comme un Arabe dans le désert, et tu as profané le pays par tes prostitutions et ta malice.

03 Aussi les averses ont-elles été retenues et la pluie de printemps a-t-elle manqué. Mais tu avais un front de prostituée et tu refusais d’en rougir.

04 Encore maintenant, ne m’appelles-tu pas : « Mon père, toi le guide de ma jeunesse !

05 Gardera-t-il rancune à jamais ? Tiendra-t-il rigueur jusqu’à la fin ? » Voilà ce que tu dis, puis tu commets le mal, et tu y réussis !

06 Le Seigneur me dit, au temps du roi Josias : As-tu vu ce qu’a fait l’infidèle Israël ? Elle allait sur toute montagne élevée, sous tout arbre vert, pour s’y prostituer.

07 Je me disais : « Après avoir fait tout cela, elle reviendra vers moi. » Mais elle n’est pas revenue ! Sa sœur, Juda la perfide, a vu.

08 Et moi j’ai vu : quand j’avais renvoyé l’infidèle Israël, à cause de tous ses adultères, et lui avais donné sa lettre de répudiation, Juda, la sœur perfide, n’en a éprouvé aucune crainte ; elle aussi, elle est allée se prostituer.

09 Par sa prostitution volage, elle a profané le pays. Avec la pierre et le bois, elle a commis l’adultère.

10 Et même après tout cela, Juda, la sœur perfide, n’est pas revenue à moi de tout son cœur ! Ce n’était que mensonge ! – oracle du Seigneur.

11 Le Seigneur me dit : Au fond d’elle-même, l’infidèle Israël est juste, comparée à Juda la perfide !

12 Va proclamer au nord ces paroles. Tu diras : Reviens, infidèle Israël ! – oracle du Seigneur. Je ne ferai pas tomber sur vous ma colère, car je suis bon – oracle du Seigneur et je ne garde pas rancune à jamais.

13 Reconnais seulement ta faute : contre le Seigneur ton Dieu, tu t’es révoltée ; tu as couru en tous sens vers les étrangers, sous tout arbre vert. Et vous n’avez pas écouté ma voix, – oracle du Seigneur. »

14 Revenez, fils renégats – oracle du Seigneur ; c’est moi qui suis votre maître. Je vais vous prendre, un par ville, deux par clan, et vous faire venir à Sion.

15 Je vous donnerai des pasteurs selon mon cœur : ils vous conduiront avec savoir et intelligence.

16 Quand vous vous serez multipliés, quand vous aurez fructifié dans le pays, en ces jours-là – oracle du Seigneur –, on ne dira plus « Arche de l’Alliance du Seigneur », on ne gardera plus mémoire de l’Arche, on ne s’en souviendra plus, on ne s’en occupera plus, on n’en fera pas une autre.

17 En ce temps-là, on appellera Jérusalem « Trône du Seigneur ». Toutes les nations convergeront vers elle, vers le nom du Seigneur, à Jérusalem ; elles ne suivront plus les penchants mauvais de leur cœur endurci.

18 En ces jours-là, la maison de Juda ira vers la maison d’Israël ; ensemble, elles viendront du pays du nord vers le pays que j’ai donné en héritage à vos pères.

19 Or moi, je m’étais dit : « Comment te placer au rang des fils et te donner une terre désirable, un splendide héritage, toute la splendeur des nations ? » Je disais : « Tu m’appelleras “Mon père”, tu ne te détourneras plus de moi.

20 Mais comme une femme qui trahit son compagnon, ainsi m’avez-vous trahi, maison d’Israël, – oracle du Seigneur. »

21 Sur les hauteurs, une voix se fait entendre, pleurs et supplications des fils d’Israël ; car ils se sont dévoyés, ils ont oublié le Seigneur leur Dieu.

22 « Revenez, fils renégats ! Je guérirai vos infidélités. » – « Nous voici, nous venons à toi, car tu es le Seigneur notre Dieu.

23 Oui, mensonge, ce qui vient des collines, tumulte, ce qui vient des montagnes ! Oui, le salut d’Israël est dans le Seigneur notre Dieu !

24 La Honte a dévoré le travail de nos pères depuis notre jeunesse, leur petit et leur gros bétail, leurs fils et leurs filles.

25 Couchons-nous dans notre honte, que notre confusion nous couvre, car nous avons péché, nous et nos pères, contre le Seigneur notre Dieu, depuis notre jeunesse jusqu’à ce jour, et nous n’avons pas écouté la voix du Seigneur notre Dieu. »


Isaïe 48,1-22

Posted in allégorie et référence christique, alpha et omega, chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), colère de Dieu, commandements (préceptes, décrets), connaissance (intelligence de la foi), créateur (création), déportation (captif, exil), droite du Seigneur, ecouter (voix du Seigneur), Esprit-Saint, fécondité (prospérité, postérité), gloire de Dieu, justice (justification, juste), omniscience divine, paix, peuple de Dieu (Israel, Juda), révolte (trahison, nuque raide), sauveur (rédempteur), source d'eau vive (rosée, pluie), trinité, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 10 février 2014 by JL

01 Écoutez ceci, maison de Jacob, vous qui portez le nom d’Israël, vous qui êtes issus de Juda, vous qui prêtez serment par le nom du Seigneur, qui faites mémoire du Dieu d’Israël, mais sans loyauté ni justice.

02 Car ils s’appellent « ceux de la Ville sainte », et ils s’appuient sur le Dieu d’Israël : « Seigneur de l’univers » est son nom.

03 Les événements passés, je les avais annoncés d’avance ; ils étaient sortis de ma bouche, et je les avais fait entendre ; soudain j’ai agi, et ils sont arrivés.

04 Sachant que tu es dur, que ta nuque est une barre de fer, et que ton front est de bronze,

05 je t’ai annoncé d’avance les événements ; avant qu’ils n’arrivent, je te les ai fait entendre, pour que tu n’ailles pas dire : « C’est ma figurine qui en est l’auteur, c’est mon idole, ma statue de métal fondu qui les a ordonnés. »

06 Tu as entendu tout cela : regarde-le ; et tu ne l’annoncerais pas ? Maintenant, je te fais entendre des choses nouvelles, secrètes, inconnues de toi.

07 C’est maintenant qu’elles sont créées et non depuis longtemps ; avant ce jour, tu ne les avais pas entendues ; ainsi tu ne pouvais pas dire : « Mais oui, je les connaissais ! »

08 Eh bien non, tu n’as rien entendu, non, tu ne savais rien, non, autrefois tu n’avais pas ouvert l’oreille ; je sais bien que tu as trahi encore et encore, toi que l’on nomme « Rebelle-dès-le-sein-maternel ».

09 À cause de mon nom, je suspends ma colère, pour mon honneur, je patiente avec toi, afin de ne pas t’exterminer.

10 Ce n’est pas comme de l’argent que je t’ai épuré, mais je t’ai éprouvé au creuset du malheur.

11 C’est à cause de moi, de moi seul que je le fais : Comment ! Mon nom serait-il profané ? Ma gloire, je ne la donnerai pas à un autre.

12 Écoute-moi, Jacob, toi, Israël, que j’ai appelé ! Moi, Je suis : je suis le Premier, et je suis le Dernier.

13 C’est ma main qui a fondé la terre, ma droite a déployé les cieux. Je les appelle : ensemble ils se présentent.

14 Tous, réunissez-vous, écoutez ! Qui parmi eux a annoncé cela ? Celui que le Seigneur aime accomplit sa volonté contre Babylone, il sera son bras contre les Chaldéens.

15 C’est moi, oui, c’est moi qui ai parlé, qui l’ai appelé ; je l’ai fait venir, il mènera son entreprise à bien !

16 Approchez-vous de moi, écoutez ceci : depuis le commencement, je n’ai jamais parlé en secret ; depuis le temps où cela s’est passé, Je suis là. Et maintenant, le Seigneur Dieu, avec son esprit, m’envoie.

17 Ainsi parle le Seigneur, ton rédempteur, Saint d’Israël : Je suis le Seigneur ton Dieu, je te donne un enseignement utile, je te guide sur le chemin où tu marches.

18 Si seulement tu avais prêté attention à mes commandements, ta paix serait comme un fleuve, ta justice, comme les flots de la mer.

19 Ta postérité serait comme le sable, comme les grains de sable, ta descendance ; son nom ne serait ni retranché ni effacé devant moi.

20 Sortez de Babylone ! Vite, quittez les Chaldéens ! Avec des cris de joie, annoncez, faites-le entendre, propagez-le jusqu’aux extrémités de la terre ! Dites : « Le Seigneur a racheté son serviteur Jacob. »

21 Ils n’ont pas eu soif dans les lieux arides où il les a conduits. Il a fait sourdre pour eux les eaux du rocher, il a fendu le rocher : les eaux ont ruisselé !

22 Pas de paix pour les méchants, – dit le Seigneur.

Isaïe 33,1-24

Posted in attributs et noms divins, calomnie, médisance (langue), ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), crainte de Dieu, désolation (dévastation, ruine), détresse (désespoir), diable (démons, serpent), droiture, initiative divine, Jérusalem (Sion), jugement, justice (justification, juste), mal (méchanceté), pardon (miséricorde, pitié), protection divine (refuge, abri), purgatoire, royaume de Dieu, sagesse, salut (rachat, rédemption), source d'eau vive (rosée, pluie) with tags on 7 février 2014 by JL

01 Malheur ! Toi, dévastateur qui n’as pas été dévasté, ravageur qui n’as pas subi de ravage, quand tu auras fini de dévaster, tu seras dévasté ! quand tu auras cessé de ravager, on te ravagera !

02 Seigneur, fais-nous grâce : c’est toi que nous attendons ! Chaque matin, sois notre bras, notre salut aux jours de détresse.

03 À la voix qui tonne, les peuples s’enfuient ; quand tu te lèves, les nations se dispersent.

04 Votre butin s’entasse comme s’entassent des insectes ; c’est la ruée, une ruée de sauterelles.

05 Le Seigneur domine, il habite les hauteurs ; il emplit Sion de droit et de justice :

06 il sera la sécurité de tes jours. Sagesse et connaissance : des biens pour le salut ; la crainte du Seigneur : un trésor qu’il te donne.

07 Voici que les voyants se lamentent sur les places ; les messagers de paix pleurent amèrement.

08 Les routes sont désolées ; sur les chemins, le passant a disparu. L’alliance est rompue : on méprise les témoins ; un homme ne compte plus.

09 La terre, en deuil, languit ; le Liban, honteux, s’assombrit. Le Sarone ressemble au désert ; le Bashane et le Carmel se fanent.

10 « Maintenant, je surgis – dit le Seigneur ; maintenant, je me dresse ; maintenant, je m’élève !

11 Vous concevez du foin : vous enfantez de la paille ! Votre souffle est le feu qui vous dévorera.

12 Les peuples seront brûlés à la chaux, épines coupées que l’on enflamme.

13 Écoutez ce que j’ai fait, vous qui êtes loin ; et vous qui êtes proches, reconnaissez ma vaillance !

14 Dans Sion, les pécheurs sont terrifiés ; un tremblement saisit les pervers : “Qui de nous résistera ? c’est un feu dévorant ! Qui de nous résistera ? c’est une fournaise sans fin !”

15 Celui qui va selon la justice et parle avec droiture, qui méprise un gain frauduleux, détourne sa main d’un profit malhonnête, qui ferme son oreille aux propos sanguinaires et baisse les yeux pour ne pas voir le mal,

16 celui-là habitera les hauteurs, hors d’atteinte, à l’abri des rochers. Le pain lui sera donné ; les eaux lui seront assurées. »

17 Tes yeux verront le roi dans sa beauté ; ils découvriront les lointains du pays.

18 Tu repenseras aux terreurs passées : « Celui qui comptait, où est-il ? Celui qui contrôlait, où est-il ? Où est celui qui comptait les tours ? »

19 Tu ne verras plus le peuple brutal, ce peuple au langage impénétrable, à la langue ridicule et incompréhensible.

20 Contemple Sion, la cité de nos fêtes, tes yeux verront Jérusalem : c’est une résidence sûre, la tente qu’on ne déplacera plus, dont les piquets ne seront jamais arrachés, dont aucune corde ne sera rompue.

21 Et même, c’est là que le Seigneur nous montre sa grandeur : c’est un lieu de fleuves, de larges canaux, qu’aucune galère ne traverse, qu’aucun grand navire ne sillonne.

22 Oui, le Seigneur est notre juge, le Seigneur nous donne des lois, le Seigneur est notre roi : c’est lui qui nous sauve.

23 Tes cordes sont relâchées : elles n’assurent pas la stabilité du mât et ne tiennent pas l’étendard déployé. Alors les aveugles se partageront quantité de butin ; les boiteux prendront part au pillage.

24 Aucun de ceux qui demeurent là ne dira plus : “Je suis malade.” Le peuple qui habite Jérusalem sera déchargé de sa faute.


Isaïe 29,1-24

Posted in allégorie et référence christique, attributs et noms divins, connaissance (intelligence de la foi), fécondité (prospérité, postérité), humilité (humble), Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), mal (méchanceté), pauvre (faible), peuple de Dieu (Israel, Juda), plan de Dieu (secret, intention), pureté du coeur, sagesse, sanctifier, ténèbre with tags on 6 février 2014 by JL

01Malheur ! Ariel, Ariel, cité où campa David ! Ajoutez une année à l’année, que s’accomplisse le cycle des fêtes,

02 et j’opprimerai Ariel : il ne sera que plaintes et complaintes, il ne sera pour moi qu’un ariel, un brasier d’autel.

03 Contre toi, tout autour, je dresserai le camp, j’érigerai contre toi des remblais, j’élèverai contre toi des fortifications.

04 Tu seras si abaissée que ta parole semblera venir de terre, de la poussière elle montera assourdie, comme celle d’un revenant ta voix viendra de la terre, et de la poussière ta parole ne sera que chuchotement.

05 Mais la foule de tes ennemis n’est que poudre fine, la foule des tyrans n’est que paille au vent. Tout à coup, en un instant,

06 le Seigneur de l’univers interviendra dans le tonnerre, avec tremblement et fracas, dans l’ouragan et la tempête, dans la flamme d’un feu dévorant.

07 Comme disparaît un songe, une vision de nuit, telle est la foule de toutes les nations mobilisées contre Ariel, tous ceux qui l’assiègent dans sa forteresse, et qui l’oppriment.

08 Comme un affamé rêve qu’il mange et s’éveille le ventre creux, comme un assoiffé rêve qu’il boit et s’éveille épuisé, le gosier sec, ainsi en sera-t-il de la foule de toutes les nations mobilisées contre le mont Sion.

09 Soyez stupéfiés, stupéfaits, aveuglés, et aveugles ; enivrés sans vin, titubants sans avoir bu.

10 Car le Seigneur a répandu sur vous un esprit de torpeur ; il a fermé les yeux, que sont vos prophètes ; il a voilé les têtes, que sont vos voyants.

11 Toute vision est devenue pour vous comme les mots d’un livre scellé. On le donne à qui sait lire, en lui disant : « Lis donc ceci » ; mais il répond : « Je ne peux pas : le livre est scellé ! »

12 On le donne alors à qui ne sait pas lire, en lui disant : « Lis donc ceci » ; mais il répond : « Je ne sais pas lire. »

13 Le Seigneur dit : Parce que ce peuple s’approche de moi en me glorifiant de la bouche et des lèvres, alors que son cœur est loin de moi, parce que la crainte qu’ils ont de moi n’est que précepte enseigné par les hommes,

14 eh bien ! j’émerveillerai encore ce peuple par des merveilles de merveilles, et la sagesse de leurs sages se perdra et l’intelligence des intelligents disparaîtra.

15 Malheur ! Dans un profond secret, loin du Seigneur ils cachent leur projet, et leur ouvrage est fait dans l’obscurité ; ils se disent : « Qui nous voit ? Qui nous reconnaît ? »

16 C’est le monde à l’envers ! L’argile se prend-elle pour le potier ? L’ouvrage va-t-il dire de son fabricant : « Il ne m’a pas fabriqué », et le pot va-t-il dire du potier : « Il n’y connaît rien » ?

17 Ne le savez-vous pas ? Encore un peu, très peu de temps, et le Liban se changera en verger, et le verger sera pareil à une forêt.

18 Les sourds, en ce jour-là, entendront les paroles du livre. Quant aux aveugles, sortant de l’obscurité et des ténèbres, leurs yeux verront.

19 Les humbles se réjouiront de plus en plus dans le Seigneur, les malheureux exulteront en Dieu, le Saint d’Israël.

20 Car ce sera la fin des tyrans, l’extermination des moqueurs, et seront supprimés tous ceux qui s’empressent à mal faire,

21 ceux qui font condamner quelqu’un par leur témoignage, qui faussent les débats du tribunal et sans raison font débouter l’innocent.

22 C’est pourquoi le Seigneur, lui qui a libéré Abraham, parle ainsi à la maison de Jacob : « Désormais Jacob n’aura plus de honte, son visage ne pâlira plus ;

23 car, quand il verra chez lui ses enfants, l’œuvre de mes mains, il sanctifiera mon nom, il sanctifiera le Dieu Saint de Jacob, il tremblera devant le Dieu d’Israël.

24 Les esprits égarés découvriront l’intelligence, et les récalcitrants accepteront qu’on les instruise. »

Isaïe 11,1-16

Posted in allégorie et référence christique, chemin (voie du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), courage (force), crainte de Dieu, déportation (captif, exil), droiture, eaux innombrables (négatives), esclavage (du péché), fidélité (infidélité), gloire de Dieu, jour du Seigneur (déluge), jugement, justice (justification, juste), montagne du Seigneur (théophanie), parole de Dieu (vivante), petit reste (rescapé) with tags on 5 février 2014 by JL

01 Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines.

02 Sur lui reposera l’esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur

03 – qui lui inspirera la crainte du Seigneur. Il ne jugera pas sur l’apparence ; il ne se prononcera pas sur des rumeurs.

04 Il jugera les petits avec justice ; avec droiture, il se prononcera en faveur des humbles du pays. Du bâton de sa parole, il frappera le pays ; du souffle de ses lèvres, il fera mourir le méchant.

05 La justice est la ceinture de ses hanches ; la fidélité est la ceinture de ses reins.

06 Le loup habitera avec l’agneau, le léopard se couchera près du chevreau, le veau et le lionceau seront nourris ensemble, un petit garçon les conduira.

07 La vache et l’ourse auront même pâture, leurs petits auront même gîte. Le lion, comme le bœuf, mangera du fourrage.

08 Le nourrisson s’amusera sur le nid du cobra ; sur le trou de la vipère, l’enfant étendra la main.

09 Il n’y aura plus de mal ni de corruption sur toute ma montagne sainte ; car la connaissance du Seigneur remplira le pays comme les eaux recouvrent le fond de la mer.

10 Ce jour-là, la racine de Jessé, père de David, sera dressée comme un étendard pour les peuples, les nations la chercheront, et la gloire sera sa demeure.

11 Ce jour-là, une fois encore, le Seigneur étendra la main pour reprendre le reste de son peuple, ce reste qui reviendra d’Assour et d’Égypte, de Patros, d’Éthiopie et d’Élam, de Shinéar, de Hamath et des îles de la mer.

12 Il lèvera un étendard pour les nations ; il rassemblera les exilés d’Israël ; il réunira les dispersés de Juda des quatre coins de la terre.

13 Alors la jalousie d’Éphraïm cessera, et les adversaires de Juda seront retranchés. Éphraïm ne jalousera plus Juda, et Juda ne sera plus l’adversaire d’Éphraïm.

14 Ils fonceront sur le flanc des Philistins à l’Occident ; ensemble ils pilleront les fils de l’Orient. Ils mettront la main sur Édom et Moab, et les fils d’Ammone leur obéiront.

15 Le Seigneur asséchera la lagune de l’Égypte, il lèvera la main contre l’Euphrate, dans l’ardeur de son souffle ; il le divisera en sept ruisseaux où l’on marchera en sandales.

16 Il y aura une route pour le reste de son peuple, ce reste qui reviendra d’Assour, comme il y eut une route pour Israël, le jour où il monta du pays d’Égypte.

Ecclésiastique 51,1-30

Posted in allégorie et référence christique, attributs et noms divins, cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), détresse (désespoir), ecouter (voix du Seigneur), eternité (vie éternel), joie divine (jubilation), libération (délivrance, joug), loi, oeuvres (notre contribution), pardon (miséricorde, pitié), prière de louange, rétribution (mérite), sagesse, salut (rachat, rédemption), shéol (hades, séjour des morts) with tags on 4 février 2014 by JL

01Je veux te rendre grâce, Seigneur mon roi, je te louerai, Dieu mon sauveur. Je rends grâce à ton nom :

02 tu as été pour moi un défenseur et un soutien. Tu as délivré mon corps de la perdition, du piège de la calomnie et des lèvres menteuses. Face à mes adversaires, tu as été mon soutien.

03 Par la grandeur de ta miséricorde et de ton nom, tu m’as délivré des mâchoires qui allaient me dévorer, des mains qui menaçaient ma vie, de tourments innombrables,

04 du bûcher qui me suffoquait de toutes parts ; tu m’as délivré d’un feu que je n’avais pas allumé,

05 du gouffre profond de la Mort, de la langue impure et de la parole mensongère,

06 lorsqu’une langue injuste me calomniait auprès du roi. J’étais arrivé tout près de la mort, ma vie était descendue au seuil du séjour des morts.

07 On m’assiégeait de tous côtés : aucun homme pour me secourir. Je regardais si quelqu’un me viendrait en aide, mais il n’y avait personne.

08 Alors je me suis rappelé ta miséricorde, Seigneur, et ta bienfaisance éternelle : tu retires de la peine ceux qui t’attendent, tu les sauves de la main des ennemis.

09 De la terre j’ai fait monter ma supplication, j’ai prié pour être arraché à la mort.

10 J’ai invoqué le Seigneur, Père de mon Seigneur, pour qu’au jour de détresse il ne m’abandonne pas, livré sans défense au pouvoir des orgueilleux.

11 Sans me lasser, je louerai ton nom, je te chanterai dans l’action de grâce. Ma prière a été exaucée :

12 tu m’as sauvé de la perdition, tu m’as tiré du malheur. C’est pourquoi je veux te rendre grâce et te louer, je bénirai le nom du Seigneur.

13 Quand j’étais encore jeune et que je n’avais pas erré çà et là, aux yeux de tous j’ai cherché la Sagesse dans ma prière.

14 Devant le Temple, je priais pour la recevoir, et jusqu’au bout je la rechercherai.

15 Depuis la fleur jusqu’à la maturité de la grappe, elle a été la joie de mon cœur. Mon pied s’est avancé sur le droit chemin ; depuis ma jeunesse, je marchais sur ses traces.

16 Il m’a suffi de tendre un peu l’oreille pour la recevoir, et j’y ai trouvé de grandes leçons.

17 Grâce à elle, j’ai progressé ; je rendrai gloire à celui qui me donne la Sagesse.

18 J’ai résolu de la mettre en pratique, ardemment j’ai désiré le bien, et jamais je n’aurai à le regretter.

19 Pour elle, j’ai vaillamment combattu, j’ai mis, à pratiquer la Loi, beaucoup d’exactitude. J’ai levé mes mains vers le ciel, j’ai déploré de la connaître si mal.

20 J’ai dirigé mon âme vers elle, c’est dans la pureté que je l’ai trouvée. Avec elle, dès le commencement, j’ai trouvé l’intelligence, c’est pourquoi je ne serai jamais abandonné.

21 Bouleversé jusqu’au fond de moi-même, je l’ai recherchée ; c’est pourquoi j’ai obtenu un bien excellent.

22 En récompense, le Seigneur m’a donné une langue avec laquelle je le louerai.

23 Approchez-vous de moi, vous qui n’avez pas d’instruction, prenez place dans mon école.

24 Pourquoi dire que vous manquez de sagesse, pourquoi vos âmes ont-elles si grande soif ?

25 J’ouvre la bouche et déclare : « Faites-en l’acquisition sans rien payer ;

26 placez votre cou sous le joug, et recevez l’instruction. » On la trouve tout près de soi.

27 Constatez-le de vos yeux : en prenant peu de peine, j’ai trouvé beaucoup de repos.

28 Accédez à l’instruction à grand prix d’argent : vous en retirerez beaucoup d’or.

29 Que votre âme trouve sa joie dans la miséricorde du Seigneur, n’ayez pas de honte à le louer.

30 Accomplissez votre œuvre avant le temps fixé, et il vous donnera la récompense en son temps.

Ecclésiastique 39,1-35

Posted in attributs et noms divins, bénédiction, cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, connaissance (intelligence de la foi), créateur (création), droiture, eaux innombrables (négatives), loi, oeuvres (notre contribution), omniscience divine, parole de Dieu (vivante), plan de Dieu (secret, intention), prière de libération, prière de louange, sainteté (saint), salut (rachat, rédemption), source d'eau vive (rosée, pluie), transcendance de Dieu, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 3 février 2014 by JL

Il en va autrement de celui qui s’applique à la loi du Très-Haut et la médite :

01 il cherchera à connaître la sagesse de tous les anciens et se consacrera à la lecture des prophètes.

02 Il retiendra l’histoire des hommes célèbres, il pénètrera dans les détours des paraboles,

03 il cherchera le sens caché des proverbes, il retournera dans sa tête les énigmes des paraboles.

04 Il aura une place au service des grands, il se fera remarquer par les chefs, il voyagera dans les pays étrangers, car il a l’expérience du bien et du mal que font les hommes.

05 Il s’appliquera de tout son cœur à servir dès le matin le Seigneur qui l’a créé. Il présentera sa supplication devant le Très-Haut, il ouvrira la bouche pour la prière et il suppliera pour ses péchés.

06 Si le Seigneur souverain le veut, il sera rempli de l’esprit d’intelligence, il répandra comme une ondée ses paroles de sagesse, et dans la prière il rendra grâce au Seigneur.

07 Il suivra le droit chemin dans ses décisions comme dans son savoir, et il méditera sur les secrets de Dieu.

08 Il fera connaître l’enseignement qu’il a reçu et mettra sa fierté dans la loi de l’Alliance prescrite par le Seigneur.

09 Beaucoup feront l’éloge de son intelligence ; et jamais on ne l’oubliera. Son souvenir ne disparaîtra pas, son nom vivra de génération en génération.

10 Les nations raconteront sa sagesse, l’assemblée proclamera ses louanges.

11 S’il prolonge sa vie, son nom passe avant mille autres, et s’il meurt, son œuvre est accomplie.

12 Je veux encore faire part de mes réflexions, car j’en suis plein comme est pleine la lune.

13 Écoutez-moi, génération de saints : croissez comme la rose plantée au bord des eaux.

14 Comme le Liban, exhalez votre parfum, et fleurissez comme le lis. Élevez la voix, chantez ensemble, et bénissez le Seigneur en toutes ses œuvres.

15 Rapportez à son nom la grandeur ; rendez-lui grâce par la louange, par le chant de vos lèvres et vos cithares. Et vous direz pour rendre grâce :

16 « Les œuvres du Seigneur sont toutes très bonnes, [et chacun de ses ordres s’accomplira en son temps. »]

17 Il n’y a pas à demander : « Qu’est-ce que ceci ? Pourquoi cela ? », car toute chose vient à point en son temps. À sa parole, les eaux se sont figées ; par un mot de sa bouche, il a mis les eaux en réserve.

18 À son ordre, tout s’accomplit selon son bon plaisir, et nul ne peut freiner sa force de salut.

19 Les œuvres de tous les mortels sont devant lui, rien ne peut rester caché à ses yeux.

20 Son regard porte du début à la fin des temps ; il n’est rien qui puisse l’étonner.

21 Il n’y a pas à demander : « Qu’est-ce que ceci ? Pourquoi cela ? », car toute chose créée a son utilité.

22 La bénédiction du Seigneur est comme un fleuve qui déborde, comme un torrent qui abreuve la terre.

23 Mais les nations auront sa colère en partage, comme au jour où il transforma une terre arrosée en désert de sel.

24 Ses voies sont droites pour les fidèles, et pleines d’obstacles pour les gens sans loi.

25 Dès l’origine les choses bonnes ont été créées pour les bons, et les mauvaises pour les pécheurs.

26 Ce qui est de première nécessité pour la vie de l’homme, c’est l’eau, le feu, le fer, le sel, la fleur de farine de froment, le lait et le miel, le sang de la grappe, l’huile et le vêtement.

27 Toutes ces choses sont pour le bien de qui est religieux, mais se changent en mal pour les pécheurs.

28 Certains vents ont été créés pour punir et, dans leur fureur, ils multiplient leurs ravages. Au temps de la destruction, ils déversent leur violence et assouvissent la fureur de Celui qui les a faits.

29 Feu et grêle, famine et peste, tout cela a été créé pour punir.

30 Les dents des fauves, les scorpions, les vipères, l’épée vengeresse qui extermine les impies,

31 se réjouissent tous d’exécuter ses commandements ; ils sont sur la terre, prêts en cas de besoin, et le moment venu, ne désobéiront pas aux ordres.

32 Voilà pourquoi j’avais ma conviction depuis le début, j’ai réfléchi et j’ai écrit :

33 « Toutes les œuvres du Seigneur sont bonnes, il pourvoit à tout besoin quand il le faut. »

34 Il n’y a pas lieu de dire : « Ceci est pire que cela », car toute chose sera appréciée en son temps.

35 Et maintenant, chantez de tout votre cœur, à pleine voix, et bénissez le nom du Seigneur.

Ecclésiastique 24,1-34

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), allégorie et référence christique, alliance, attributs et noms divins, ciel (cieux), colonne de nuée et de feu, connaissance (intelligence de la foi), courage (force), crainte de Dieu, eaux innombrables (négatives), espérance, eternité (vie éternel), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), Jérusalem (Sion), loi, lumière (lampe), oeuvre du Seigneur, peuple de Dieu (Israel, Juda), puissance divine, sagesse, sauveur (rédempteur), source d'eau vive (rosée, pluie), verbe (logos) with tags on 31 janvier 2014 by JL

La Sagesse fait son propre éloge, au milieu de son peuple elle montre sa fierté.2 Dans l’assemblée du Très-Haut elle ouvre la bouche, devant la Puissance elle montre sa fierté.3 « Je suis issue de la bouche du Très-Haut et comme une vapeur j’ai couvert la terre.4 J’ai habité dans les cieux et mon trône était une colonne de nuée.5 Seule j’ai fait le tour du cercle des cieux, j’ai parcouru la profondeur des abîmes.6 Dans les flots de la mer, sur toute la terre, chez tous les peuples et toutes les nations, j’ai régné.7 Parmi eux tous j’ai cherché le repos, j’ai cherché en quel patrimoine m’installer.8 Alors le créateur de l’univers m’a donné un ordre, celui qui m’a créée m’a fait dresser ma tente, Il m’a dit : Installe-toi en Jacob, entre dans l’héritage d’Israël.9 Avant les siècles, dès le commencement il m’a créée, éternellement je subsisterai.10 Dans la Tente sainte, en sa présence, j’ai officié ; c’est ainsi qu’en Sion je me suis établie,11 et que dans la cité bien-aimée j’ai trouvé mon repos, qu’en Jérusalem j’exerce mon pouvoir.12 Je me suis enracinée chez un peuple plein de gloire, dans le domaine du Seigneur, en son patrimoine.13 J’y ai grandi comme le cèdre du Liban, comme le cyprès sur le mont Hermon.14 J’ai grandi comme le palmier d’Engaddi, comme les plants de roses de Jéricho, comme un olivier magnifique dans la plaine, j’ai grandi comme un platane.15 Comme le cinnamome et l’acanthe j’ai donné du parfum, comme une myrrhe de choix j’ai embaumé, comme le galbanum, l’onyx, le labdanum, comme la vapeur d’encens dans la Tente.16 J’ai étendu mes rameaux comme le térébinthe, ce sont des rameaux de gloire et de grâce.17 Je suis comme une vigne aux pampres gracieux, et mes fleurs sont des produits de gloire et de richesse.18 Je suis la mère du bel amour et de la crainte, de la connaissance et de la sainte espérance. A tous mes enfants je donne des biens éternels, à ceux qu’il a choisis.19 Venez à moi, vous qui me désirez ; et rassasiez-vous de mes produits.20 Car mon souvenir est plus doux que le miel, mon héritage plus doux qu’un rayon de miel.21 Ceux qui me mangent auront encore faim, ceux qui me boivent auront encore soif.22 Celui qui m’obéit n’aura pas à en rougir et ceux qui font mes oeuvres ne pécheront pas. »23 Tout cela n’est autre que le livre de l’alliance du Dieu Très-Haut, la Loi promulguée par Moïse, laissée en héritage aux assemblées de Jacob.24 Ne cessez d’être forts dans le Seigneur, attachez-vous à lui pour qu’il vous affermisse. Le Seigneur tout-puissant est l’unique Dieu et il n’y a pas d’autre sauveur que lui.25 C’est elle qui fait abonder la sagesse comme les eaux du Phisôn, comme le Tigre à la saison des fruits ;26 qui fait déborder l’intelligence comme l’Euphrate, comme le Jourdain au temps de la moisson ;27 qui fait couler la discipline comme le Nil, comme le Gihôn aux jours des vendanges.28 Le premier n’a pas fini de la découvrir, et de même le dernier ne l’a pas trouvée.29 Car ses pensées sont plus vastes que la mer, ses desseins plus grands que l’abîme.30 Et moi, je suis comme un canal issu d’un fleuve, comme un cours d’eau conduisant au paradis.31 J’ai dit : « Je vais arroser mon jardin, je vais irriguer mes parterres. » Et voici que mon canal est devenu fleuve et le fleuve est devenu mer.32 Je ferai luire la discipline dès le matin, je porterai au loin sa lumière.33 Je répandrai l’instruction comme une prophétie et je la transmettrai aux générations futures.34 Voyez : ce n’est pas pour moi que je travaille, mais pour tous ceux qui la cherchent.

Ecclésiastique 22,1-27

Posted in adversité (épreuve), calomnie, médisance (langue), connaissance (intelligence de la foi), courage (force), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), pauvre (faible), sang with tags on 31 janvier 2014 by JL

Le paresseux est semblable à une pierre crottée, tout le monde le persifle.2 Le paresseux est semblable à une poignée d'ordures, quiconque le touche secoue la main.3 C'est la honte d'un père que d'avoir donné le jour à un fils mal élevé, mais une fille naît pour sa confusion.4 Une fille sensée trouvera un mari, mais la fille indigne est le chagrin de celui qui l'a engendrée.5 Une fille éhontée déshonore son père et son mari, l'un et l'autre la renient.6 Remontrances inopportunes : musique en un jour de deuil ; coups de fouet et correction, voilà en tout temps la sagesse.7 Des enfants qui mènent une vie honnête en ne manquant de rien, font oublier l'origine obscure de leur parents.8 Des enfants méprisants, mals élevés, gonflés d'orgueil, souillent la noblesse de leur famille.9 C'est recoller des tessons que d'enseigner un sot, c'est réveiller un homme abruti de sommeil.10 Raisonner un sot c'est raisonner un homme assoupi, à la fin il dira : « De quoi s'agit-il ? « 11 Pleure un mort : il a perdu la lumière, pleure un insensé : il a perdu l'esprit ; pleure plus doucement le mort, car il a trouvé le repos, pour l'insensé la vie est plus triste que la mort.12 Pour un mort le deuil dure sept jours, pour l'insensé et l'impie, tous les jours de leur vie.13 N'adresse pas de longs discours à l'insensé, ne va pas au-devant du sot, garde-toi de lui pour n'avoir pas d'ennuis, pour ne pas te souiller à son contact. Ecarte-toi de lui, tu trouveras le repos, ses divagations ne t'ennuieront pas.14 Qu'y-a-t-il de plus lourd que le plomb ? Comment cela s'appelle-t-il ? L'insensé.15 Le sable, le sel, la masse de fer sont plus faciles à porter que l'insensé.16 Une charpente de bois assemblée dans une construction ne se laisse pas disjoindre par un tremblement de terre ; un coeur résolu, après mûre réflexion, ne se laisse pas émouvoir à l'heure du danger.17 Un coeur appuyé sur une sage réflexion est comme un ornement de stuc sur un mur poli.18 De petits cailloux au sommet d'un mur ne résistent pas au vent : le coeur du sot effrayé par ses imaginations ne peut résister à la peur.19 En frappant l'oeil on fait couler des larmes, en frappant le coeur on fait apparaître les sentiments.20 Qui lance une pierre sur des oiseaux les fait envoler, qui fait un reproche à son ami tue l'amitié.21 Si tu as tiré l'épée contre ton ami, ne te désespère pas : il peut revenir ;22 si tu as ouvert la bouche contre ton ami, ne crains pas : une réconciliation est possible, sauf le cas d'outrage, mépris, trahison d'un secret, coup perfide, car alors ton ami s'en ira.23 Gagne la confiance de ton prochain dans sa pauvreté afin que, dans sa prospérité, tu jouisses avec lui de ses biens ; aux jours d'épreuve demeure-lui fidèle afin de recevoir, s'il vient à hériter, ta part de l'héritage.24 Précédant les flammes on voit la vapeur du brasier et la fumée ; ainsi, précédant le sang, les injures.25 Je n'aurai pas honte de protéger un ami et de lui je ne me cacherai pas ;26 et s'il m'arrive du mal par lui, tous ceux qui l'apprendront se garderont de lui.27 Qui mettra une garde à ma bouche et sur mes lèvres le sceau du discernement, afin que je ne trébuche pas par leur fait, que ma langue ne cause pas ma perte ?

Ecclésiastique 21,1-28

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), attributs et noms divins, calomnie, médisance (langue), connaissance (intelligence de la foi), conversion (faire retour, repentir), crainte de Dieu, diable (démons, serpent), Dieu écoute, exauce, enfer (géhenne, vallée du Cédron), jugement, loi, pardon (miséricorde, pitié), pauvre (faible), péché (faute), sagesse, shéol (hades, séjour des morts), source d'eau vive (rosée, pluie), tentation (filet) with tags on 31 janvier 2014 by JL

Mon fils ! tu as péché ? Ne recommence plus et implore le pardon de tes fautes passées.2 Comme tu fuirais le serpent, fuis la faute : si tu l’approches elle te mordra ; ses dents sont des dents de lion qui ôtent la vie aux hommes.3 Toute transgression est une épée à deux tranchants dont la blessure est incurable.4 La terreur et la violence dévastent la richesse, ainsi la maison de l’orgueilleux sera détruite.5 La prière du pauvre frappe les oreilles de Dieu, dont le jugement ne saurait tarder.6 Qui hait la réprimande emprunte le sentier du pécheur, celui qui craint le Seigneur se convertit en son coeur.7 Le beau parleur est connu partout mais l’homme réfléchi en connaît les faiblesses.8 Bâtir sa maison avec l’argent d’autrui, c’est amasser des pierres pour sa tombe.9 L’assemblée des pécheurs est un tas d’étoupe qui finira dans la flamme et le feu.10 Le chemin des pécheurs est bien pavé, mais il aboutit au gouffre du shéol.11 Celui qui garde la loi contrôle ses instincts, la perfection de la crainte du Seigneur c’est la sagesse.12 Tel ne peut rien apprendre faute de dons naturels, mais il est des dons qui engendrent l’amertume.13 La science du sage est riche comme l’abîme et son conseil est comme une source vive.14 Le coeur du sot est comme un vase brisé qui ne retient aucune connaissance.15 Si un homme instruit entend une parole sage, il l’apprécie et y ajoute du sien ; qu’un débauché l’entende, elle lui déplaît, il la rejette derrière lui.16 Le discours du sot pèse comme un fardeau en voyage, mais sur les lèvres du sage on trouve la grâce.17 La parole de l’homme sensé est recherchée dans l’assemblée, ce qu’il dit, chacun le médite dans son coeur.18 Une maison en ruines, telle est la sagesse du sot, et la science de l’insensé, ce sont des discours incohérents.19 La discipline pour l’insensé, ce sont des entraves à ses pieds et des menottes à sa main droite.20 Le sot éclate de rire bruyamment, le rire de l’homme de sens est rare et discret.21 Pour l’homme sensé la discipline est un bijou d’or, un bracelet à son bras droit.22 Le sot se hâte de faire son entrée, l’homme expérimenté prend une attitude modeste ;23 de la porte l’insensé regarde à l’intérieur, l’homme bien élevé reste dehors.24 C’est le fait d’un mal élevé que d’écouter aux portes, un homme sensé en sent le déshonneur.25 Les lèvres des bavards répètent les paroles d’autrui, les paroles des sages sont soigneusement pesées.26 Le coeur des sots est dans leur bouche, mais la bouche des sages c’est leur coeur.27 Quand l’impie maudit le Satan, il se maudit soi-même.28 Le médisant se fait tort à soi-même et se fait détester de son entourage.

Ecclésiastique 14,1-27

Posted in béatitude (bonheur), calomnie, médisance (langue), chemin (voie du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), fécondité (prospérité, postérité), futilité de notre vie (fragilité), jalousie, kénose (abaissement, cœur brisé), mal (méchanceté), oeuvres (notre contribution), plan de Dieu (secret, intention), sagesse, shéol (hades, séjour des morts), vices (passions) with tags on 30 janvier 2014 by JL

Heureux l’homme qui n’a pas péché en paroles et qui n’est pas tourmenté par le regret de ses fautes.2 Heureux l’homme qui ne se fait pas à lui-même de reproches et qui ne sombre pas dans le désespoir.3 A l’homme mesquin ne sied pas la richesse, et pour l’homme cupide à quoi bon de grands biens ?4 Qui amasse en se privant amasse pour autrui, de ses biens d’autres se repaîtront.5 Celui qui est dur pour soi-même, pour qui serait-il bon ? Il ne jouit même pas de ses propres biens.6 Il n’y a pas homme plus cruel que celui qui se torture soi-même, c’est là le salaire de sa méchanceté.7 S’il fait du bien, c’est par mégarde, finalement il laisse voir sa méchanceté.8 C’est un méchant, l’homme aux regards cupides, qui détourne les yeux et méprise la vie d’autrui.9 L’homme jaloux n’est pas content de ce qu’il a, la cupidité dessèche l’âme.10 L’avare est chiche de pain et la disette est sur sa table.11 Mon fils, si tu as de quoi, traite-toi bien, et présente au Seigneur les offrandes qu’il demande.12 N’oublie pas que la mort ne tardera pas et que le pacte du shéol ne t’a pas été révélé.13 Avant de mourir fais du bien à tes amis et selon tes moyens sois libéral.14 Ne te refuse pas le bonheur présent, ne laisse rien échapper d’un légitime désir.15 Ne laisseras-tu pas à d’autres ta fortune ? Et tes biens ne seront-ils pas partagés par le sort ?16 Offre et reçois, trompe tes soucis, ce n’est pas au shéol qu’on peut chercher la joie.17 Toute chair s’use comme un vêtement, la loi éternelle c’est qu’il faut mourir.18 Comme le feuillage sur un arbre touffu tantôt tombe et tantôt repousse, ainsi les générations de chair et de sang : les uns meurent et les autres naissent.19 Toute oeuvre corruptible périt et son auteur s’en va avec elle.20 Heureux l’homme qui médite sur la sagesse et qui raisonne avec intelligence,21 qui réfléchit dans son coeur sur les voies de la sagesse et qui s’applique à ses secrets.22 Il la poursuit comme le chasseur, il est aux aguets sur sa piste ;23 il se penche à ses fenêtres et écoute à ses portes ;24 il se poste tout près de sa demeure et fixe un pieu dans ses murailles ;25 il dresse sa tente à proximité et s’établit dans une retraite de bonheur ;26 il place ses enfants sous sa protection et sous ses rameaux il trouve un abri ;27 sous son ombre il est protégé de la chaleur et il s’établit dans sa gloire.

Ecclésiastique 6,1-37

Posted in chemin (voie du Seigneur), commandements (préceptes, décrets), connaissance (intelligence de la foi), initiative divine, joie divine (jubilation), parole de Dieu (vivante), protection divine (refuge, abri), sagesse with tags on 30 janvier 2014 by JL

Car une mauvaise réputation produit confusion et infamie ; ainsi en est-il du pécheur à la parole double.2 Ne t'exalte pas dans l'excès de ta passion, de peur que ta force ne soit déchirée (comme un taureau),3 que tu ne dévores ton feuillage et que tu ne perdes tes fruits, que tu ne te retrouves comme du bois sec.4 Une âme passionnée est la perte d'un homme, elle fait de lui la risée de ses ennemis.5 Une parole agréable multiplie les amis, une langue affable attire maintes réponses aimables.6 Que soient nombreuses tes relations, mais pour les conseillers prends-en un entre mille.7 Si tu veux te faire un ami, commence par l'éprouver et ne te hâte pas de te confier à lui.8 Car tel lie amitié lorsque ça lui chante, qui ne restera pas fidèle au jour de ton épreuve.9 Tel est ami qui se change en ennemi et qui va dévoiler votre querelle pour ta confusion.10 Tel est ami et s'assied à ta table, qui ne restera pas fidèle au jour de l'épreuve.11 Dans ta prospérité il sera un autre toi-même, parlant librement à tes serviteurs,12 mais dans ton abaissement il se tournera contre toi et évitera ton regard.13 Eloigne-toi de tes ennemis et garde-toi de tes amis.14 Un ami fidèle est un puissant soutien : qui l'a trouvé a trouvé un trésor.15 Un ami fidèle n'a pas de prix, on ne saurait en estimer la valeur.16 Un ami fidèle est un baume de vie, le trouveront ceux qui craignent le Seigneur.17 Qui craint le Seigneur se fait de vrais amis, car tel on est, tel est l'ami qu'on a.18 Mon fils ! dès ta jeunesse choisis l'instruction et jusqu'à tes cheveux blancs tu trouveras la sagesse.19 Comme le laboureur et le semeur, cultive-la et compte sur ses fruits excellents, car quelque temps tu peineras à la cultiver, mais bientôt tu mangeras de ses produits.20 Elle est fort rude aux ignorants et l'homme court de sens ne s'y attache pas.21 Elle pèsera lourd sur lui comme une pierre de touche et il ne tardera pas à la rejeter.22 Car la sagesse mérite bien son nom, elle n'est pas accessible au grand nombre.23 Ecoute, mon fils, accueille ma pensée, ne rejette pas mon conseil :24 Engage tes pieds dans ses entraves et ton cou dans son collier.25 Présente ton épaule à son fardeau, ne sois pas impatient de ses liens.26 De toute ton âme approche-toi d'elle, de toutes tes forces suis ses voies.27 Mets-toi sur sa trace et cherche-la : elle se fera connaître ; si tu la tiens ne la lâche pas.28 Car à la fin tu trouveras en elle le repos et pour toi elle se changera en joie.29 Ses entraves te deviendront une puissante protection, ses colliers une parure précieuse.30 Son joug sera un ornement d'or, ses liens des rubans de pourpre.31 Comme un vêtement d'apparat tu la revêtiras, tu la ceindras comme un diadème de joie.32 Si tu le veux, mon fils, tu t'instruiras et ta docilité te vaudra l'intelligence.33 Si tu aimes à écouter, tu apprendras et si tu prêtes l'oreille, tu seras sage.34 Tiens-toi dans l'assemblée des vieillards et si tu vois un sage, attache-toi à lui.35 Ecoute volontiers toute parole qui vient de Dieu, que les proverbes subtils ne t'échappent pas.36 Si tu vois un homme de sens, va vers lui dès le matin, et que tes pas usent le seuil de sa porte.37 Médite sur les commandements du Seigneur, occupe-toi sans cesse de ses préceptes. C'est lui qui fortifiera ton coeur et la sagesse que tu désires te sera accordée.

Ecclésiastique 3,1-31

Posted in attributs et noms divins, bénédiction, blasphème, charité (partage, aumône), connaissance (intelligence de la foi), ecouter (voix du Seigneur), humilité (humble), mal (méchanceté), mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), orgueil (se glorifier), Père et Fils, puissance divine, salut (rachat, rédemption), volonté divine with tags on 29 janvier 2014 by JL

Enfants, écoutez-moi, je suis votre père, faites ce que je vous dis, afin d'être sauvés.2 Car le Seigneur glorifie le père dans ses enfants, il fortifie le droit de la mère sur ses fils.3 Celui qui honore son père expie ses fautes,4 celui qui glorifie sa mère est comme quelqu'un qui amasse un trésor.5 Celui qui honore son père trouvera de la joie dans ses enfants, au jour de sa prière il sera exaucé.6 Celui qui glorifie son père verra de longs jours, celui qui obéit au Seigneur donne satisfaction à sa mère.7 Il sert ses parents comme son Seigneur.8 En actes comme en paroles honore ton père afin que la bénédiction te vienne de lui.9 Car la bénédiction d'un père affermit la maison de ses enfants, mais la malédiction d'une mère en détruit les fondations.10 Ne te glorifie pas du déshonneur de ton père : il n'y a pour toi aucune gloire au déshonneur de ton père.11 Car c'est la gloire d'un homme que l'honneur de son père et c'est une honte pour les enfants qu'une mère méprisée.12 Mon fils, viens en aide à ton père dans sa vieillesse, ne lui fais pas de peine pendant sa vie.13 Même si son esprit faiblit, sois indulgent, ne le méprise pas, toi qui es en pleine force.14 Car une charité faite à un père ne sera pas oubliée, et, pour tes péchés, elle te vaudra réparation.15 Au jour de ton épreuve Dieu se souviendra de toi, comme glace au soleil, s'évanouiront tes péchés.16 Tel un blasphémateur, celui qui délaisse son père, un maudit du Seigneur, celui qui fait de la peine à sa mère.17 Mon fils, conduis tes affaires avec douceur, et tu seras plus aimé qu'un homme munificent.18 Plus tu es grand, plus il faut t'abaisser pour trouver grâce devant le Seigneur,19 Nombreux sont les gens hautains et fameux, mais c'est aux humbles qu'il révèle ses secrets.20 car grande est la puissance du Seigneur, mais il est honoré par les humbles.21 Ne cherche pas ce qui est trop difficile pour toi, ne scrute pas ce qui est au-dessus de tes forces.22 Sur ce qui t'a été assigné exerce ton esprit, tu n'as pas à t'occuper de choses mystérieuses.23 Ne te tracasse pas de ce qui te dépasse, l'enseignement que tu as reçu est déjà trop vaste pour l'esprit humain.24 Car beaucoup se sont fourvoyés dans leurs conception, une prétention coupable a égaré leurs pensées.25 Faute de prunelle, tu manques de lumière ; si tu es dénué de science, ne fais pas de déclaration.26 Un coeur obstiné finira dans le malheur et qui aime le danger y tombera.27 Un coeur obstiné se charge de peines, le pécheur accumule péché sur péché.28 Au mal de l'orgueilleux il n'est pas de guérison, car la méchanceté est enracinée en lui.29 L'homme prudent médite en son coeur les paraboles, une oreille qui l'écoute, c'est le rêve du sage.30 L'eau éteint les flammes, l'aumône remet les péchés.31 Qui répond par des bienfaits prépare l'avenir, au jour de sa chute il trouvera un soutien.

Ecclésiastique 1,1-30

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), bénédiction, ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), connaissance (intelligence de la foi), crainte de Dieu, eternité (vie éternel), fidélité (infidélité), joie divine (jubilation), oeuvre du Seigneur, orgueil (se glorifier), passage de la mort, péché (faute), prédestination (destin), royaume de Dieu, sagesse, transcendance de Dieu with tags on 29 janvier 2014 by JL

Toute sagesse vient du Seigneur, elle est près de lui à jamais.2 Le sable de la mer, les gouttes de la pluie, les jours de l’éternité, qui peut les dénombrer ?3 La hauteur du ciel, l’étendue de la terre, la profondeur de l’abîme, qui peut les explorer ?4 Mais avant toutes choses fut créée la sagesse, l’intelligence prudente vient des temps les plus lointains.5 La source de la sagesse, c’est la parole de Dieu dans les cieux ; ses cheminements, ce sont les lois éternelles.6 La racine de la sagesse, à qui fut-elle révélée ? Ses ressources, qui les connaît ?7 La science de la sagesse, à qui est-elle apparue ? et la richesse de ses voies, qui la comprise ?8 Il n’y a qu’un être sage, très redoutable quand il siège sur son trône :9 c’est le Seigneur. C’est lui qui l’a créée, vue et dénombrée, qui l’a répandue sur toutes ses oeuvres,10 en toute chair selon sa largesse, et qui l’a distribuée à ceux qui l’aiment.11 La crainte du Seigneur est gloire et fierté, gaîté et couronne d’allégresse.12 La crainte du Seigneur réjouit le coeur, donne gaîté, joie et longue vie.13 Pour qui craint le Seigneur, tout finira bien, au jour de sa mort il sera béni.14 Le principe de la sagesse, c’est de craindre le Seigneur ; en même temps que les fidèles, elle est créée dès le sein maternel.15 Parmi les hommes, elle s’est fait un nid, fondation éternelle, et à leur race elle s’attachera fidèlement.16 La plénitude de la sagesse, c’est de craindre le Seigneur, elle les enivre de ses fruits ;17 elle remplit toute leur maison de trésors et de ses produits leurs greniers.18 Le couronnement de la sagesse, c’est la crainte du Seigneur, elle fait fleurir bien-être et santé.19 Le Seigneur l’a vue et dénombrée, il a fait pleuvoir la science et l’intelligence, il a exalté la gloire de ceux qui la possèdent.20 La racine de la sagesse, c’est de craindre le Seigneur, et sa frondaison, c’est une longue vie.21 La crainte du Seigneur ôte les péchés ; celui qui persévère détourne toute colère.22 La passion du méchant ne saurait le justifier, car le poids de sa passion est sa ruine.23 L’homme patient tient bon jusqu’à son heure, mais à la fin, sa joie éclate.24 Jusqu’à son heure, il dissimule ses paroles, et tout le monde proclame son intelligence.25 Dans les trésors de la sagesse sont les maximes de la science, mais le pécheur a la piété en horreur.26 Convoites-tu la sagesse ? Garde les commandements, le Seigneur te la prodiguera.27 Car la crainte du Seigneur est sagesse et instruction, ce qu’il aime, c’est la fidélité et la douceur.28 Ne sois pas indocile à la crainte du Seigneur, et ne la pratique pas avec un coeur double.29 Ne sois pas hypocrite devant le monde, et veille sur tes lèvres.30 Ne t’élève pas, de peur de tomber et de te couvrir de honte, car le Seigneur révélerait tes secrets et, au milieu de l’assemblée, il te renverserait, parce que tu n’as pas pratiqué la crainte du Seigneur et que ton coeur est plein de fraude.

Sagesse 10,1-21

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), allégorie (analogie), cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), colonne de nuée et de feu, connaissance (intelligence de la foi), désolation (dévastation, ruine), eaux innombrables (négatives), eternité (vie éternel), impiété, justice (justification, juste), libération (délivrance, joug), lumière (lampe), opprimé (oppression), péché originel, sagesse, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 28 janvier 2014 by JL

C’est elle qui protégea le premier modelé, père du monde, qui avait été créé seul, c’est elle qui le tira de sa propre chute2 et lui donna la force de devenir maître de tout.3 Mais quand dans sa colère, un injuste se fut écarté d’elle, il périt par ses fureurs fratricides.4 Lorsqu’à cause de lui la terre fut submergée, c’est la Sagesse encore qui la sauva, en pilotant le juste à l’aide d’un bois sans valeur.5 Et lorsque, unanimes en leur perversité, les nations eurent été confondues, c’est elle qui reconnut le juste, le conserva sans reproche devant Dieu, et le garda fort contre sa tendresse pour son enfant.6 C’est elle qui, lors de la destruction des impies, délivra le juste qui fuyait le feu descendant sur la Pentapole.7 En témoignage de sa perversité, une terre désolée continue de fumer ; les arbustes y donnent des fruits qui ne mûrissent pas en leur temps et, mémorial d’une âme incrédule, se dresse une colonne de sel.8 Car, pour s’être écartés du chemin de la Sagesse, non seulement ils ont subi le dommage de ne pas connaître le bien, mais ils ont encore laissé aux vivants un monument de leur folie, afin que leurs fautes mêmes, ils ne puissent les cacher.9 Mais la Sagesse a délivré ses fidèles de leurs peines.10 Ainsi le juste qui fuyait la colère de son frère, elle guida par de droits sentiers ; elle lui montra le royaume de Dieu et lui donna la connaissance des choses saintes, elle le fit réussir dans ses durs travaux et fit fructifier ses peines ;11 elle l’assista contre la cupidité de ceux qui l’opprimaient, et elle le rendit riche ;12 elle le garda de ses ennemis et le protégea de ceux qui lui dressaient des embûches ; elle lui donna la palme en un rude combat, pour qu’il sût que la piété est plus puissante que tout.13 C’est elle qui n’abandonna pas le juste vendu, mais elle l’arracha au péché ;14 elle descendit avec lui dans la citerne, elle ne le délaissa pas dans les fers, jusqu’à ce qu’elle lui eût apporté le sceptre royal et l’autorité sur ceux qui le tyrannisaient, jusqu’à ce qu’elle eût convaincu de mensonge ceux qui l’avaient diffamé et qu’elle lui eût donné une gloire éternelle.15 C’est elle qui délivra un peuple saint et une race irréprochable d’une nation d’oppresseurs.16 Elle entra dans l’âme d’un serviteur du Seigneur et tint tête à des rois redoutables par des prodiges et des signes.17 Aux saints elle remit le salaire de leurs peines, elle les guida par un chemin merveilleux, elle devint pour eux un abri pendant le jour, et une lumière d’astres pendant la nuit.18 Elle leur fit traverser la mer Rouge et les conduisit à travers l’onde immense,19 tandis qu’elle submergea leurs ennemis, puis les rejeta des profondeurs de l’abîme.20 Aussi les justes dépouillèrent-ils les impies ; ils célébrèrent, Seigneur, ton saint Nom et, d’un coeur unanime, chantèrent ta main secourable ;21 car la Sagesse ouvrit la bouche des muets et elle rendit claire la langue des tout-petits.

Sagesse 8,1-21

Posted in allégorie et référence christique, connaissance (intelligence de la foi), eternité (vie éternel), immortalité de l'âme (souffle de vie), initiative divine, oeuvre du Seigneur, prédestination (destin), sagesse, vertus with tags on 28 janvier 2014 by JL

Elle s’étend avec force d’un bout du monde à l’autre et elle gouverne l’univers pour son bien.2 C’est elle que j’ai chérie et recherchée dès ma jeunesse ; j’ai cherché à la prendre pour épouse et je suis devenu amoureux de sa beauté.3 Elle fait éclater sa noble origine en vivant avec Dieu, car le maître de tout l’a aimée.4 Elle est, de fait, initiée à la science de Dieu et c’est elle qui choisit ses oeuvres.5 Si, dans la vie, la richesse est un bien désirable, quoi de plus riche que la Sagesse, qui opère tout ?6 Et si c’est l’intelligence qui opère, qui est plus qu’elle l’ouvrière de ce qui est ?7 Aime-t-on la justice ? Ses labeurs, ce sont les vertus, elle enseigne, en effet, tempérance et prudence, justice et force ; ce qu’il y a de plus utile pour les hommes dans la vie.8 Désire-t-on encore un savoir étendu ? Elle connaît le passé et conjecture l’avenir, elle sait l’art de tourner les maximes et de résoudre les énigmes, les signes et les prodiges, elle les sait d’avance, ainsi que la succession des époques et des temps.9 Je décidai donc de la prendre pour compagne de ma vie, sachant qu’elle me serait une conseillère pour le bien, et un encouragement dans les soucis et la tristesse :10 « J’aurai à cause d’elle gloire parmi les foules et, bien que jeune, honneur auprès des vieillards.11 On me trouvera pénétrant dans le jugement et en présence des grands je serai admiré.12 Si je me tais, ils m’attendront, si je parle, ils seront attentifs, si je prolonge mon discours, ils mettront la main sur leur bouche.13 J’aurai à cause d’elle l’immortalité et je laisserai un souvenir éternel à ceux qui viendront après moi.14 Je gouvernerai des peuples, et des nations me seront soumises.15 En entendant parler de moi, des souverains terribles auront peur ; je me montrerai bon avec la multitude et vaillant à la guerre.16 Rentré dans ma maison, je me reposerai auprès d’elle ; car sa société ne cause pas d’amertume, ni son commerce de peine, mais du plaisir et de la joie. »17 Ayant médité cela en moi-même, et considéré en mon coeur que l’immortalité se trouve dans la parenté avec la Sagesse,18 dans son amitié une noble jouissance, dans les travaux de ses mains une richesse inépuisable, dans sa fréquentation assidue l’intelligence, et la renommée à s’entretenir avec elle, j’allais de tous côtés, cherchant comment l’obtenir pour moi.19 J’étais un enfant d’un heureux naturel, et j’avais reçu en partage une âme bonne,20 ou plutôt, étant bon, j’étais venu dans un corps sans souillure ;21 mais, comprenant que je ne pourrais devenir possesseur de la Sagesse que si Dieu me la donnait, — et c’était déjà de l’intelligence que de savoir de qui vient cette faveur — je m’adressai au Seigneur et le priai, et je dis de tout mon coeur :

Sagesse 6,1-25

Posted in attributs et noms divins, chemin (voie du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), convoitise (envie), immortalité de l'âme (souffle de vie), lumière (lampe), oeuvres (notre contribution), parole de Dieu (vivante), plan de Dieu (secret, intention), puissance divine, royaume de Dieu, sagesse, sainteté (saint), vérité with tags on 28 janvier 2014 by JL

Ecoutez donc, rois, et comprenez ! Instruisez-vous, juges des confins de la terre !2 Prêtez l’oreille, vous qui dominez sur la multitude, qui vous enorgueillissez de foules de nations !3 Car c’est le Seigneur qui vous a donné la domination et le Très-Haut le pouvoir, c’est lui qui examinera vos oeuvres et scrutera vos desseins.4 Si donc, étant serviteurs de son royaume, vous n’avez pas jugé droitement, ni observé la loi, ni suivi la volonté de Dieu,5 il fondra sur vous d’une manière terrifiante et rapide. Un jugement inexorable s’exerce en effet sur les gens haut placés ;6 au petit, par pitié, on pardonne, mais les puissants seront examinés puissamment.7 Car le Maître de tous ne recule devant personne, la grandeur ne lui en impose pas ; petits et grands, c’est lui qui les a faits et de tous il prend un soin pareil,8 mais une enquête sévère attend les forts.9 C’est donc à vous, souverains, que s’adressent mes paroles, pour que vous appreniez la sagesse et évitiez les fautes ;10 car ceux qui observent saintement les choses saintes seront reconnus saints, et ceux qui s’en laissent instruire y trouveront leur défense.11 Désirez donc mes paroles, aspirez à elles et vous serez instruits.12 La Sagesse est brillante, elle ne se flétrit pas. Elle se laisse facilement contempler par ceux qui l’aiment, elle se laisse trouver par ceux qui la cherchent.13 Elle prévient ceux qui la désirent en se faisant connaître la première.14 Qui se lève tôt pour la chercher n’aura pas à peiner : il la trouvera assise à sa porte.15 Méditer sur elle est en effet la perfection de l’intelligence, et qui veille à cause d’elle sera vite exempt de soucis.16 Car ceux qui sont dignes d’elle, elle-même va partout les chercher et sur les sentiers elle leur apparaît avec bienveillance, à chaque pensée elle va au-devant d’eux.17 Car son commencement, c’est le désir très vrai de l’instruction, le souci de l’instruction, c’est l’amour,18 l’amour, c’est l’observation de ses lois, l’attention aux lois, c’est la garantie de l’incorruptibilité,19 et l’incorruptibilité fait qu’on est près de Dieu ;20 ainsi le désir de la Sagesse conduit à la royauté.21 Si donc trônes et sceptres vous plaisent, souverains des peuples, honorez la Sagesse, afin de régner à jamais.22 Ce qu’est la Sagesse et comment elle est née, je vais l’exposer ; je ne vous cacherai pas les mystères, mais je suivrai ses traces depuis le début de son origine, je mettrai sa connaissance en pleine lumière, sans m’écarter de la vérité.23 Oh ! je ne ferai pas route avec l’envie desséchante : elle n’a rien de commun avec la Sagesse.24 Une multitude de sages est le salut du monde, un roi sensé fait la stabilité du peuple.25 Laissez-vous donc instruire par mes paroles : vous y trouverez profit.

Sagesse 2,1-24

Posted in allégorie et référence christique, béatitude (bonheur), connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), diable (démons, serpent), image de Dieu (ressemblance), immortalité de l'âme (souffle de vie), impiété, loi, passage de la mort, pauvre (faible), péché originel, plan de Dieu (secret, intention), rétribution (mérite), sainteté (saint), shéol (hades, séjour des morts), veuve, orphelin, indigent, vision béatifique with tags on 27 janvier 2014 by JL

Car ils disent entre eux, dans leurs faux calculs : « Courte et triste est notre vie ; il n'y a pas de remède lors de la fin de l'homme et on ne connaît personne qui soit revenu de l'Hadès.2 Nous sommes nés du hasard, après quoi nous serons comme si nous n'avions pas existé. C'est une fumée que le souffle de nos narines, et la pensée, une étincelle qui jaillit au battement de notre coeur ;3 qu'elle s'éteigne, le corps s'en ira en cendre et l'esprit se dispersera comme l'air inconsistant.4 Avec le temps, notre nom tombera dans l'oubli, nul ne se souviendra de nos oeuvres ; notre vie passera comme les traces d'un nuage, elle se dissipera comme un brouillard que chassent les rayons du soleil et qu'abat sa chaleur.5 Oui, nos jours sont le passage d'une ombre, notre fin est sans retour, le sceau est apposé et nul ne revient.6 Venez donc et jouissons des biens présents, usons des créatures avec l'ardeur de la jeunesse.7 Enivrons-nous de vins de prix et de parfums, ne laissons point passer la fleur du printemps,8 couronnons-nous de boutons de roses, avant qu'ils ne se fanent,9 qu'aucune prairie ne soit exclue de notre orgie, laissons partout des signes de notre liesse, car telle est notre part, tel est notre lot !10 Opprimons le juste qui est pauvre, n'épargnons pas la veuve, soyons sans égards pour les cheveux blancs chargés d'années du vieillards.11 Que notre force soit la loi de la justice, car ce qui est faible s'avère inutile.12 Tendons des pièges au juste, puisqu'il nous gêne et qu'il s'oppose à notre conduite, nous reproche nos fautes contre la Loi et nous accuse de fautes contre notre éducation.13 Il se flatte d'avoir la connaissance de Dieu et se nomme enfant du Seigneur.14 Il est devenu un blâme pour nos pensées, sa vue même nous est à charge ;15 car son genre de vie ne ressemble pas aux autres, et ses sentiers sont tout différents.16 Il nous tient pour chose frelatée et s'écarte de nos chemins comme d'impuretés. Il proclame heureux le sort final des justes et il se vante d'avoir Dieu pour père.17 Voyons si ses dires sont vrais, expérimentons ce qu'il en sera de sa fin.18 Car si le juste est fils de Dieu, Il l'assistera et le délivrera des mains de ses adversaires.19 Eprouvons-le par l'outrage et la torture afin de connaître sa douceur et de mettre à l'épreuve sa résignation.20 Condamnons-le à une mort honteuse, puisque, d'après ses dires, il sera visité. »21 Ainsi raisonnent-ils, mais ils s'égarent, car leur malice les aveugle.22 Ils ignorent les secrets de Dieu, ils n'espèrent pas de rémunération pour la sainteté, ils ne croient pas à la récompense des âmes pures.23 Oui, Dieu a créé l'homme pour l'incorruptibilité, il en a fait une image de sa propre nature ;24 c'est par l'envie du diable que la mort est entrée dans le monde : ils en font l'expérience, ceux qui lui appartiennent !

Sagesse 1,1-16

Posted in blasphème, calomnie, médisance (langue), châtiment, chercher Dieu, connaissance (intelligence de la foi), créateur (création), Dieu écoute, exauce, droiture, enfer (géhenne, vallée du Cédron), Esprit-Saint, foi (adhérance), impiété, justice (justification, juste), mal (méchanceté), mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), oeuvres (notre contribution), omniscience divine, passage de la mort, sagesse, shéol (hades, séjour des morts) with tags on 27 janvier 2014 by JL

Aimez la justice, vous qui jugez la terre, ayez sur le Seigneur de droites pensées et cherchez-le en simplicité de coeur,2 parce qu’il se laisse trouver par ceux qui ne le tentent pas, il se révèle à ceux qui ne lui refusent pas leur foi.3 Car les pensées tortueuses éloignent de Dieu, et, mise à l’épreuve, la Puissance confond les insensés.4 Non, la Sagesse n’entre pas dans une âme malfaisante, elle n’habite pas dans un corps tributaire du péché.5 Car l’esprit saint, l’éducateur, fuit la fourberie, il se retire devant des pensées sans intelligence, il s’offusque quand survient l’injustice.6 La Sagesse est un esprit ami des hommes, mais elle ne laisse pas impuni le blasphémateur pour ses propos ; car Dieu est le témoin de ses reins, le surveillant véridique de son coeur, et ce que dit sa langue, il l’entend.7 L’esprit du Seigneur en effet remplit le monde, et lui, qui tient unies toutes choses, a connaissance de chaque mot.8 Nul ne saurait donc se dérober, qui profère des méchancetés, la Justice vengeresse ne le laissera pas échapper.9 Sur les desseins de l’impie il sera fait enquête, le bruit de ses paroles ira jusqu’au Seigneur, pour que soient châtiés ses forfaits.10 Une oreille jalouse écoute tout, la rumeur même des murmures ne lui échappe pas.11 Gardez-vous donc des vains murmures, épargnez à votre langue les mauvais propos ; car un mot furtif ne demeure pas sans effet, une bouche mensongère donne la mort à l’âme.12 Ne recherchez pas la mort par les égarements de votre vie et n’attirez pas sur vous la ruine par les oeuvres de vos mains.13 Car Dieu n’a pas fait la mort, il ne prend pas plaisir à la perte des vivants.14 Il a tout créé pour l’être ; les créatures du monde sont salutaires, en elles il n’est aucun poison de mort, et l’Hadès ne règne pas sur la terre ;15 car la justice est immortelle.16 Mais les impies appellent la mort du geste et de la voix ; la tenant pour amie, pour elle ils se consument, avec elle ils font un pacte, dignes qu’ils sont de lui appartenir.

Proverbes 30,1-33

Posted in calomnie, médisance (langue), ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), parole de Dieu (vivante), protection divine (refuge, abri), shéol (hades, séjour des morts) with tags on 24 janvier 2014 by JL

Paroles d'Agur, fils de Yaqé, de Massa. Oracle de cet homme pour Itéel, pour Itéel et pour Ukal.2 Oui, je suis le plus stupide des hommes, sans aucune intelligence humaine,3 je n'ai pas appris la sagesse et j'ignore la science des saints.4 Qui est monté au ciel et puis en est descendu ? Qui dans ses poings a recueilli le vent ? Qui dans son manteau a serré les eaux ? Qui a affermi toutes les extrémités de la terre ? Quel est son nom ? Quel est le nom de son fils, si tu le sais ?5 Toute parole de Dieu est éprouvée, il est un bouclier pour qui s'abrite en lui.6 A ses discours n'ajoute rien, de crainte qu'il ne te reprenne et ne te tienne pour un menteur.7 J'implore de toi deux choses, ne les refuse pas avant que je meure :8 éloigne de moi fausseté et paroles mensongères, ne me donne ni pauvreté ni richesse, laisse-moi goûter ma part de pain,9 de crainte que, comblé, je ne me détourne et ne dise : « Qui est Yahvé ?  » Ou encore, qu'indigent, je ne vole et ne profane le nom de mon Dieu.10 Ne dénigre pas un esclave près de son maître, de crainte qu'il ne te maudisse et que tu n'en portes la peine.11 Engeance qui maudit son père et ne bénit pas sa mère,12 engeance pure à ses propres yeux, mais dont la souillure n'est pas effacée,13 engeance aux regards altiers et aux paupières hautaines,14 engeance dont les dents sont des épées, les mâchoires, des couteaux, pour dévorer les pauvres et les retrancher du pays, et les malheureux, d'entre les hommes.15 La sangsue a deux filles : « Apporte ! Apporte !  » Il y a trois choses insatiables et quatre qui jamais ne disent : « Assez ! : « 16 le shéol, le sein stérile, la terre que l'eau ne peut rassasier, le feu qui jamais ne dit : « Assez ! « 17 L'oeil qui nargue un père et méprise l'obéissance due à une mère, les corbeaux du torrent le crèveront, les aigles le dévoreront.18 Il est trois choses qui me dépassent et quatre que je ne connais pas :19 le chemin de l'aigle dans les cieux, le chemin du serpent sur le rocher, le chemin du vaisseau en haute mer, le chemin de l'homme chez la jeune femme.20 Telle est la conduite de la femme adultère : elle mange, puis s'essuie la bouche en disant : « Je n'ai rien fait de mal ! « 21 Sous trois choses tremble la terre et il en est quatre qu'elle ne peut porter :22 un esclave qui devient roi, une brute gorgée de nourriture,23 une fille odieuse qui vient à se marier, une servante qui hérite de sa maîtresse.24 Il est quatre êtres minuscules sur la terre, mais sages entre les sages :25 les fourmis, peuple chétif, mais qui, en été, assure sa provende ;26 les damans, peuple sans vigueur, mais qui gîtent dans les rochers ;27 chez les sauterelles, point de roi ! mais elles marchent toutes en bon ordre ;28 le lézard que l'on capture à la main, mais qui hante les palais du roi.29 Trois choses ont une belle allure et quatre une belle démarche :30 le lion, le plus brave des animaux, qui ne recule devant rien ;31 le coq bien râblé, ou le bouc, et le roi, quand il harangue le peuple.32 Si tu fus assez sot pour t'emporter et si tu as réfléchi, mets la main sur ta bouche !33 Car en pressant le lait, on obtient le beurre, en pressant le nez, on obtient le sang, en pressant la colère, on obtient la querelle.

Proverbes 24,1-34

Posted in connaissance (intelligence de la foi), impiété, lumière (lampe), oeuvres (notre contribution), sagesse with tags on 24 janvier 2014 by JL

Ne porte pas envie aux méchants, ne souhaite pas leur compagnie,2 car leur coeur ne songe qu’à la violence, leurs lèvres n’expriment que malheur.3 C’est par la sagesse qu’on bâtit une maison, par l’intelligence qu’on l’affermit ;4 par le savoir on emplit ses greniers de tous les biens précieux et désirables.5 Un homme sage est plein de force, l’homme de science affermit sa vigueur ;6 car c’est par des calculs que tu feras la guerre, et le succès tient au grand nombre des conseillers.7 Pour le fou, la sagesse est une forteresse inaccessible : à la porte de la ville, il n’ouvre pas la bouche.8 Qui songe à mal faire, on l’appelle un maître en astuce.9 La folie ne rêve que péché, le railleur est honni des hommes.10 Si tu te laisses abattre au jour mauvais, ta vigueur est peu de chose.11 Délivre ceux qu’on envoie à la mort, ceux qu’on traîne au supplice, puisses-tu les sauver !12 Diras-tu : « Voilà ! nous ne savions pas ?  » Celui qui pèse les coeurs ne comprend-il pas ? Alors qu’il sait, lui qui a façonné ton âme ; c’est lui qui rendra à l’homme selon son oeuvre.13 Mange du miel, mon fils, car c’est bon, un rayon de miel est doux à ton palais.14 Ainsi sera, sache-le, la sagesse pour ton âme. Si tu la trouves, il y aura un avenir et ton espérance ne sera pas anéantie.15 Ne t’embusque pas, méchant, près de la demeure du juste, ne dévaste pas son habitation.16 Car le juste tombe sept fois et se relève, mais les méchants trébuchent dans l’adversité.17 Si ton ennemi tombe, ne te réjouis pas, que ton coeur n’exulte pas de ce qu’il trébuche,18 de peur que, voyant cela, Yahvé ne soit mécontent et qu’il ne détourne de lui sa colère.19 Ne t’échauffe pas au sujet des méchants, ne jalouse pas les impies.20 Car pour le méchant, il n’est pas d’avenir : la lampe des impies s’éteint.21 Crains Yahvé, mon fils, et le roi ; ne te lie pas avec les novateurs :22 car tout soudain surgira leur malheur, et la ruine de l’un et de l’autre, qui la connaît ?23 Ceci est encore des sages : avoir égard aux personnes dans les jugements n’est pas bien.24 Quiconque dit au méchant : « Tu es juste », les peuples le maudissent, les nations le honnissent ;25 mais ceux qui punissent s’en trouvent bien, sur eux viendra une heureuse bénédiction.26 Il met un baiser sur les lèvres, celui qui répond franchement.27 Organise au-dehors ta besogne et prépare-la aux champs ; ensuite, tu bâtiras ta maison.28 Ne témoigne pas à la légère contre ton prochain, ne trompe pas par tes lèvres.29 Ne dis pas : « Comme il m’a fait, je lui ferai ! à chacun je rendrai selon son oeuvre ! « 30 Près du champ du paresseux j’ai passé, près de la vigne de l’homme court de sens.31 Or voici : tout était monté en orties, le chardon en couvrait la surface, le mur de pierres était écroulé.32 Ayant vu, je réfléchis, ayant regardé, je tirai cette leçon :33 « Un peu dormir, un peu s’assoupir, un peu croiser les bras en s’allongeant,34 et, tel un rôdeur, viendra l’indigence et la disette, comme un mendiant ! « 

Proverbes 22,1-29

Posted in attributs et noms divins, bénédiction, connaissance (intelligence de la foi), crainte de Dieu, faire mémoire (mémorial, solennité), humilité (humble), moissonner (semer, cultiver), pauvre (faible), pureté du coeur with tags on 23 janvier 2014 by JL

Le renom l’emporte sur de grandes richesses, la faveur, sur l’or et l’argent.2 Riche et pauvre se rencontrent, Yahvé les a faits tous les deux.3 L’homme avisé voit le malheur et se cache, les niais passent outre, à leurs dépens.4 Le fruit de l’humilité, c’est la crainte de Yahvé, la richesse, l’honneur et la vie.5 Epines et pièges sur le chemin du pervers, qui tient à la vie s’en éloigne.6 Instruis le jeune homme selon ses dispositions, devenu vieux, il ne s’en détournera pas.7 Le riche domine les pauvres, du créancier l’emprunteur est esclave.8 Qui sème l’injustice récolte le malheur et le bâton de sa colère disparaîtra.9 L’homme bienveillant sera béni, car il donne de son pain au pauvre.10 Chasse le railleur et la querelle cessera, procès et mépris s’apaiseront.11 Celui qui aime les coeurs purs, qui a la grâce sur les lèvres, a le roi pour ami.12 Les yeux de Yahvé protègent le savoir, mais il confond les discours du traître.13 Le paresseux dit : « Il y a un lion dehors ! dans la rue je vais être tué ! « 14 Fosse profonde, la bouche des étrangères : celui que Yahvé réprouve y tombe.15 La folie est ancrée au coeur du jeune homme, le fouet de l’instruction l’en délivre.16 Opprimer un pauvre, c’est l’enrichir, donner au riche, c’est l’appauvrir.17 Prête l’oreille, entends les paroles des sages, à mon savoir applique ton coeur,18 car il y aura plaisir à les garder au-dedans de toi, à les avoir toutes assurées sur tes lèvres.19 Pour qu’en Yahvé soit ta confiance, je veux t’instruire aujourd’hui, toi aussi.20 N’ai-je pas écrit pour toi 30 chapitres de conseils et de science,21 pour te faire connaître la certitude des paroles vraies et que tu rapportes des paroles sûres à qui t’enverra ?22 Ne dépouille pas le faible, car il est faible, et n’opprime pas à la porte le pauvre,23 car Yahvé épouse leur querelle et ravit à leurs ravisseurs la vie.24 Ne te lie pas avec un homme emporté, ne va pas avec un homme irascible,25 de peur que tu n’apprennes ses manières et n’y trouves un piège pour ta vie.26 Ne sois pas de ceux qui topent dans la main, qui se portent garants pour dettes ;27 si tu n’as pas de quoi t’acquitter, on prendra ton lit de dessous toi.28 Ne déplace pas la borne antique que posèrent tes pères.29 Vois-tu un homme preste à sa besogne ? Au service des rois il se tiendra, il ne se tiendra pas au service des gens obscurs.

Proverbes 21,1-31

Posted in abomination, calomnie, médisance (langue), charité (partage, aumône), chemin (voie du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), droiture, impiété, joie divine (jubilation), justice (justification, juste), mal (méchanceté), orgueil (se glorifier), pardon (miséricorde, pitié), péché (faute), prochain (amour du), sacrifice d'holocauste et communion, sagesse, shéol (hades, séjour des morts), source d'eau vive (rosée, pluie), vanité (néant), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 23 janvier 2014 by JL

Comme l’eau courante, le coeur du roi est aux mains de Yahvé qui l’incline partout à son gré.2 Toutes les voies de l’homme sont droites à ses yeux, mais Yahvé pèse les coeurs.3 Pratiquer la justice et le droit vaut, pour Yahvé, mieux que le sacrifice.4 Regards altiers, coeur dilaté, flambeau des méchants, ce n’est que péché.5 Les projets de l’homme diligent ne sont que profit ; pour qui se presse, rien que la disette !6 Amasser des trésors par une langue menteuse : vanité fugitive de qui cherche la mort.7 La violence des méchants les emporte, car ils refusent de pratiquer le droit.8 Tortueuse est la voie de l’homme criminel, mais de l’innocent l’action est droite.9 Mieux vaut habiter à l’angle d’un toit que faire maison commune avec une femme querelleuse.10 L’âme du méchant souhaite le mal, à ses yeux le prochain ne trouve pas grâce.11 Quand on châtie le railleur, le niais s’assagit ; quand on instruit le sage, il accueille le savoir.12 Le Juste considère la maison du méchant : il précipite les méchants dans le malheur.13 Qui ferme l’oreille à l’appel du faible criera, lui aussi, sans qu’on lui réponde.14 Un don secret apaise la colère, un présent sous le manteau, la fureur violente.15 C’est une joie pour le juste de pratiquer le droit, mais c’est l’épouvante pour les malfaisants.16 Qui s’égare loin du chemin de la prudence dans l’assemblée des Ombres reposera.17 Restera indigent qui aime le plaisir, point ne s’enrichira qui aime vin et bonne chère.18 Le méchant est la rançon du juste ; à la place des hommes droits : le traître.19 Mieux vaut habiter en un pays désert qu’avec une femme querelleuse et chagrine.20 Il y a un trésor précieux et de l’huile dans la demeure du sage, mais le sot les engloutit.21 Qui poursuit la justice et la miséricorde trouvera vie, justice et honneur.22 Le sage escalade la ville des guerriers, il abat le rempart dans lequel elle se confiait.23 A garder sa bouche et sa langue, on se garde soi-même de l’angoisse.24 Insolent, hautain, son nom est « railleur !  » il agit dans l’excès de son insolence.25 Le désir du paresseux cause sa mort, car ses mains refusent le travail.26 Tout le jour l’impie est en proie au désir, le juste donne sans jamais refuser.27 Le sacrifice des méchants est une abomination, surtout s’ils l’offrent avec malice.28 Le faux témoin périra, mais qui sait écouter parlera à jamais.29 Le méchant se donne un air assuré, l’homme droit affermit sa propre conduite.30 Il n’y a ni sagesse, ni intelligence, ni conseil devant Yahvé.31 On équipe le cheval pour le jour du combat, mais c’est à Yahvé qu’appartient la victoire.

Proverbes 19,1-29

Posted in charité (partage, aumône), chemin (voie du Seigneur), commandements (préceptes, décrets), connaissance (intelligence de la foi), crainte de Dieu, mariage, mensonge, pardon (miséricorde, pitié), pauvre (faible), plan de Dieu (secret, intention), rétribution (mérite) with tags on 23 janvier 2014 by JL

Mieux vaut le pauvre qui se conduit honnêtement que l'homme aux lèvres tortueuses et qui n'est qu'un sot.2 Où manque le savoir, le zèle n'est pas bon, qui presse le pas se fourvoie.3 La folie de l'homme pervertit sa conduite et c'est contre Yahvé que son coeur s'emporte.4 La richesse multiplie les amis, mais de son ami le pauvre est privé.5 Le faux témoin ne restera pas impuni, qui profère des mensonges n'échappera point.6 Beaucoup flattent en face l'homme généreux, tout le monde est ami de celui qui donne.7 Tous les frères du pauvre le haïssent, à plus forte raison, ses amis s'éloignent-ils de lui. Il se met en quête de paroles, mais point !8 Qui acquiert du sens se chérit lui-même, qui garde l'intelligence trouve le bonheur.9 Le faux témoin ne restera pas impuni, qui profère des mensonges périra.10 Il ne sied pas au sot de vivre dans le luxe, moins encore à l'esclave de dominer les princes.11 Le bon sens rend l'homme lent à la colère, sa fierté, c'est de passer sur une offense.12 Comme le rugissement du lion, la fureur du roi, mais comme la rosée sur l'herbe, sa faveur.13 C'est une calamité pour son père qu'un fils insensé, une gargouille qui ne cesse de couler que les querelles d'une femme.14 Une maison et du bien sont l'héritage paternel, mais c'est Yahvé qui donne une femme de sens.15 La paresse fait choir dans la torpeur, l'âme nonchalante aura faim.16 A garder le commandement on se garde soi-même, mais qui méprise ses voies mourra.17 Qui fait la charité au pauvre prête à Yahvé qui paiera le bienfait de retour.18 Tant qu'il y a de l'espoir, châtie ton fils, mais ne t'emporte pas jusqu'à le faire mourir.19 L'homme violent s'expose à l'amende ; si tu l'épargnes, tu augmentes son mal.20 Entends le conseil, accepte la discipline, pour être sage à la fin.21 Nombreux sont les projets au coeur de l'homme, mais le dessein de Yahvé, lui, reste ferme.22 Ce qu'on souhaite, chez l'homme, c'est la miséricorde ; on aime mieux un pauvre qu'un menteur.23 La crainte de Yahvé mène à la vie, on a vivre et couvert sans craindre le malheur.24 Le paresseux plonge la main dans le plat, mais ne peut même pas la ramener à sa bouche.25 Frappe le railleur, et le niais deviendra avisé ; reprends un homme intelligent, il comprendra le savoir.26 Qui maltraite son père et chasse sa mère est un fils indigne et infâme.27 Cesse, mon fils, d'écouter l'instruction pour t'écarter des paroles de science !28 Un témoin indigne se moque du droit ; la bouche des méchants avale l'iniquité.29 Les châtiments sont faits pour les railleurs, les coups pour l'échine des sots.

Proverbes 18,1-24

Posted in calomnie, médisance (langue), charité (partage, aumône), chemin (voie du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), humilité (humble), mal (méchanceté), orgueil (se glorifier), pauvre (faible), rocher (forteresse), sagesse with tags on 23 janvier 2014 by JL

Qui vit à l'écart suit son bon plaisir, contre tout conseil il s'emporte.2 Le sot ne prend pas plaisir à être intelligent, mais à étaler son sentiment.3 Quand vient la méchanceté, vient aussi l'affront, avec le mépris, l'opprobre.4 Des eaux profondes, voilà les paroles de l'homme : un torrent débordant, une source de sagesse.5 Il n'est pas bon de favoriser le méchant, pour débouter le juste dans un jugement.6 Les lèvres du sot vont au procès et sa bouche appelle les coups.7 La bouche du sot est sa ruine et ses lèvres un piège pour sa vie.8 Les dires du calomniateur sont de friands morceaux qui descendent jusqu'au fond des entrailles.9 Quiconque est paresseux à l'ouvrage, celui-là est frère du destructeur.10 Une tour forte : le nom de Yahvé ! le juste y accourt et il est hors d'atteinte.11 La fortune du riche, voilà sa place forte : c'est une haute muraille, pense-t-il.12 Avant la ruine, le coeur humain s'élève, avant la gloire, il y a l'humilité.13 Qui riposte avant d'écouter, c'est pour lui folie et confusion.14 L'esprit de l'homme peut endurer la maladie, mais l'esprit abattu, qui le relèvera ?15 Coeur intelligent acquiert la science, l'oreille des sages recherche le savoir.16 Le don que fait un homme lui ouvre la voie et le met en présence des grands.17 On donne raison au premier qui plaide, que survienne un adversaire, il le démasque.18 Le sort met fin aux querelles et décide entre les puissants.19 Un frère offensé est pire qu'une ville fortifiée et les querelles sont comme les verrous d'un donjon.20 Du fruit de sa bouche l'homme rassasie son estomac, du produit de ses lèvres il se rassasie.21 Mort et vie sont au pouvoir de la langue, ceux qui la chérissent mangeront de son fruit.22 Trouver une femme, c'est trouver le bonheur, c'est obtenir une faveur de Yahvé.23 Le pauvre parle en suppliant, le riche répond durement.24 Il y a des amis qui mènent à la ruine, il y en a qui sont plus chers qu'un frère.

Proverbes 16,1-33

Posted in abomination, attributs et noms divins, béatitude (bonheur), chemin (voie du Seigneur), confiance en Dieu, connaissance (intelligence de la foi), crainte de Dieu, créateur (création), humilité (humble), justice (justification, juste), mal (méchanceté), oeuvres (notre contribution), orgueil (se glorifier), pauvre (faible), sagesse with tags on 23 janvier 2014 by JL

A l’homme les projets du coeur, de Yahvé vient la réponse.2 Toutes les voies de l’homme sont pures à ses yeux, mais Yahvé pèse les esprits.3 Recommande à Yahvé tes oeuvres, et tes projets se réaliseront.4 Yahvé fit toute chose en vue d’une fin, et même le méchant pour le jour du malheur.5 Abomination pour Yahvé : tout coeur altier ; à coup sûr, il ne restera pas impuni.6 Par la piété et la fidélité on expie la faute, par la crainte de Yahvé on s’écarte du mal.7 Que Yahvé se plaise à la conduite d’un homme, il lui réconcilie même ses ennemis.8 Mieux vaut peu avec la justice que d’abondants revenus sans le bon droit.9 Le coeur de l’homme délibère sur sa voie, mais c’est Yahvé qui affermit ses pas.10 L’oracle est sur les lèvres du roi, dans un jugement, sa bouche est sans défaillance.11 La balance et les plateaux justes sont à Yahvé, tous les poids du sac sont son oeuvre.12 Abomination pour les rois : commettre le mal, car sur la justice le trône est établi.13 Les lèvres justes gagnent la faveur du roi, il aime qui parle avec droiture.14 La fureur du roi est messagère de mort, mais l’homme sage l’apaise.15 Dans la lumière du visage royal est la vie ; telle une pluie printanière est sa bienveillance.16 Combien il vaut mieux acquérir la sagesse que l’or ! L’acquisition de l’intelligence est préférable à l’argent.17 Le chemin des gens droits, c’est d’éviter le mal ; il garde sa vie, celui qui veille sur ses démarches.18 L’arrogance précède la ruine et l’esprit altier la chute.19 Mieux vaut être humble avec les pauvres qu’avec les superbes partager le butin.20 Qui est attentif à la parole trouve le bonheur, qui se fie en Yahvé est bienheureux.21 Un coeur sage est proclamé intelligent, la douceur des lèvres augmente le savoir.22 Le bon sens est source de vie pour qui le possède, la folie des fous est leur châtiment.23 Le coeur du sage rend sa bouche avisée et ses lèvres riches de savoir.24 Les paroles aimables sont un rayon de miel : doux au palais, salutaire au corps.25 Tel chemin paraît droit à quelqu’un, mais en fin de compte, c’est le chemin de la mort.26 L’appétit du travailleur travaille pour lui, car sa bouche le presse.27 L’homme de rien produit le malheur, c’est comme un feu brûlant sur ses lèvres.28 L’homme fourbe sème la querelle, le diffamateur divise les intimes.29 L’homme violent séduit son prochain et le mène dans une voie qui n’est pas bonne.30 Qui ferme les yeux pour méditer des fourberies, qui pince les lèvres a commis le mal.31 C’est une couronne d’honneur que des cheveux blancs, sur les chemins de la justice on la trouve.32 Mieux vaut un homme lent à la colère qu’un héros, un homme maître de soi qu’un preneur de villes.33 Dans le pli du vêtement on jette le sort, de Yahvé dépend le jugement.

Proverbes 12,1-28

Posted in abomination, calomnie, médisance (langue), charité (partage, aumône), chemin (voie du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), droiture, ecouter (voix du Seigneur), impiété, justice (justification, juste), mal (méchanceté), moissonner (semer, cultiver), shéol (hades, séjour des morts), tentation (filet), vérité with tags on 22 janvier 2014 by JL

Qui aime la discipline aime le savoir, qui hait la réprimande est stupide.2 L'homme de bien attire la faveur de Yahvé, mais l'homme malintentionné, celui-ci le condamne.3 On ne s'affermit pas par la méchanceté, mais rien n'ébranle la racine des justes.4 Une maîtresse femme est la couronne de son mari, mais une femme indigne est comme une carie dans ses os.5 Les desseins du juste sont équité, les machinations du méchant, tromperie.6 Les paroles des méchants sont des pièges de sang, mais la bouche des hommes droits les délivre.7 Jetés bas, les méchants ne sont plus, la maison des justes subsiste.8 On fait l'éloge d'un homme selon son bon sens, le coeur tortueux est en butte aux affronts.9 Mieux vaut un homme du commun qui a un serviteur qu'un homme qui se glorifie et manque de pain.10 Le juste connaît les besoins de ses bêtes, mais les entrailles du méchant sont cruelles.11 Qui cultive sa terre sera rassasié de pain, qui poursuit des chimères est dépourvu de sens.12 L'impie se plaît au filet des méchants, mais la racine des justes rapporte.13 Dans le forfait des lèvres, il y a un piège funeste, mais le juste se tire de la détresse.14 Par le fruit de sa bouche l'homme se rassasie de ce qui est bon, on reçoit la récompense de ses oeuvres.15 Le chemin du fou est droit à ses propres yeux, mais le sage écoute le conseil.16 Le fou manifeste son dépit sur l'heure, mais l'homme habile dissimule le mépris.17 Celui qui révèle la vérité proclame la justice, le faux témoin n'est que tromperie.18 Tel qui parle étourdiment blesse comme une épée, la langue des sages guérit.19 La lèvre sincère est affermie pour jamais, mais pour un instant la langue trompeuse.20 Au coeur qui médite le mal : la fraude ; aux conseillers pacifiques : la joie.21 Au juste n'échoit nul mécompte, mais les méchants sont comblés de malheur.22 Abomination pour Yahvé : des lèvres menteuses ; il aime ceux qui pratiquent la vérité.23 L'homme avisé cèle son savoir, le coeur des sots publie sa folie.24 A la main diligente le commandement, la main nonchalante aura la corvée.25 Une peine au coeur de l'homme le déprime, mais une bonne parole le réjouit.26 Un juste montre la voie à son compagnon, la voie des méchants les égare.27 L'indolence ne rôtit pas son gibier, mais la diligence est une précieuse ressource de l'homme.28 Sur le sentier de la justice : la vie ; le chemin des pervers mène à la mort.

Proverbes 9,1-18

Posted in connaissance (intelligence de la foi), crainte de Dieu, droiture, eaux innombrables (négatives), sagesse, shéol (hades, séjour des morts) with tags on 22 janvier 2014 by JL

La Sagesse a bâti sa maison, elle a taillé ses sept colonnes,2 elle a abattu ses bêtes, préparé son vin, elle a aussi dressé sa table.3 Elle a dépêché ses servantes et proclamé sur les buttes, en haut de la cité :4 « Qui est simple ? Qu'il passe par ici !  » A l'homme insensé elle dit :5 « Venez, mangez de mon pain, buvez du vin que j'ai préparé !6 Quittez la niaiserie et vous vivrez, marchez droit dans la voie de l'intelligence. »7 Qui corrige un railleur s'attire le mépris, qui reprend un méchant, le déshonneur.8 Ne reprends pas le railleur, il te haïrait, reprends le sage, il t'aimera.9 Donne au sage : il deviendra plus sage encore ; instruis le juste, il accroîtra son acquis.10 Principe de la sagesse : la crainte de Yahvé ! la science des saints, voilà l'intelligence.11 Car par moi tes jours se multiplient et pour toi s'accroissent les années de vie.12 Si tu es sage, tu l'es pour toi-même, si tu es railleur, toi seul en porteras la peine.13 Dame Folie est impulsive, niaise et ne connaissant rien !14 Elle s'assied à la porte de sa maison, sur un trône, en haut de la cité,15 pour appeler les passants, ceux qui vont droit leur chemin.16 « Qui est simple ? Qu'il fasse un détour par ici !  » A l'homme insensé elle dit :17 « Les eaux dérobées sont douces, et savoureux le pain du mystère ! « 18 Or il ignore qu'il y a là des Ombres et que ses invités sont aux vallées du shéol.

Proverbes 8,1-36

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), abomination, allégorie et référence christique, chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), crainte de Dieu, créateur (création), droiture, eaux innombrables (négatives), eternité (vie éternel), justice (justification, juste), oeuvre du Seigneur, orgueil (se glorifier), sagesse, verbe (logos) with tags on 22 janvier 2014 by JL

La Sagesse n’appelle-t-elle pas ? L’Intelligence n’élève-t-elle pas la voix ?2 Au sommet des hauteurs qui dominent la route, au croisement des chemins, elle se poste ;3 près des portes, à l’entrée de la cité, sur les voies d’accès, elle s’écrie :4 « Humains ! C’est vous que j’appelle, ma voix s’adresse aux enfants des hommes.5 Simples ! apprenez le savoir-faire, sots, devenez raisonnables.6 Ecoutez, j’ai à vous dire des choses importantes, j’ouvre mes lèvres pour dire des paroles droites.7 C’est la vérité que mon palais proclame, car le mal est abominable à mes lèvres.8 Toutes les paroles de ma bouche sont justes, en elles rien de faux ni de tortueux.9 Toutes sont franches pour qui les comprend, droites pour qui a trouvé le savoir.10 Prenez ma discipline et non de l’argent, le savoir plutôt que l’or pur.11 Car la sagesse vaut mieux que les perles, et rien de ce que l’on désire ne l’égale. »12 « Moi, la Sagesse, j’habite avec le savoir-faire, je possède la science de la réflexion.13 (La crainte de Yahvé est la haine du mal). Je hais l’orgueil et l’arrogance, la mauvaise conduite et la bouche torse.14 A moi appartiennent le conseil et la prudence, je suis l’entendement, à moi la puissance !15 Par moi règnent les rois et les nobles décrètent le droit ;16 par moi gouvernent les princes et les grands, les juges légitimes.17 J’aime ceux qui m’aiment, qui me cherche avec empressement me trouve.18 Chez moi sont la richesse et la gloire, les biens stables et la justice.19 Mon fruit est meilleur que l’or, que l’or fin, mes produits meilleurs que le pur argent.20 Je marche dans le chemin de la justice, dans le sentier du droit,21 pour procurer des biens à ceux qui m’aiment, et remplir leurs trésors.22 Yahvé m’a créée, prémices de son oeuvre, avant ses oeuvres les plus anciennes.23 Dès l’éternité je fus établie, dès le principe, avant l’origine de la terre.24 Quand les abîmes n’étaient pas, je fus enfantée, quand n’étaient pas les sources aux eaux abondantes.25 Avant que fussent implantées les montagnes, avant les collines, je fus enfantée ;26 avant qu’il eût fait la terre et la campagne et les premiers éléments du monde.27 Quand il affermit les cieux, j’étais là, quand il traça un cercle à la surface de l’abîme,28 quand il condensa les nuées d’en haut, quand se gonflèrent les sources de l’abîme,29 quand il assigna son terme à la mer, — et les eaux n’en franchiront pas le bord — quand il traça les fondements de la terre,30 j’étais à ses côtés comme le maître d’oeuvre, je faisais ses délices, jour après jour, m’ébattant tout le temps en sa présence,31 m’ébattant sur la surface de sa terre et trouvant mes délices parmi les enfants des hommes.32 « Et maintenant, mes fils, écoutez-moi : heureux ceux qui gardent mes voies !33 Ecoutez l’instruction et devenez sages, ne la méprisez pas.34 Heureux l’homme qui m’écoute, qui veille jour après jour à mes portes pour en garder les montants !35 Car qui me trouve trouve la vie, il obtient la faveur de Yahvé ;36 mais qui pèche contre moi blesse son âme, quiconque me hait chérit la mort. »

Proverbes 4,1-27

Posted in buter (pierre d’achoppement), calomnie, médisance (langue), chemin (voie du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), droiture, lumière (lampe), pureté du coeur, sagesse, ténèbre with tags on 21 janvier 2014 by JL

Ecoutez, mes fils, l'instruction d'un père, soyez attentifs à connaître l'intelligence.2 Car c'est une bonne doctrine que je vous livre : n'abandonnez pas mon enseignement.3 Je fus un fils pour mon père, tendre et unique aux yeux de ma mère.4 Or il m'enseignait en ces termes : « Que ton coeur retienne mes paroles, observe mes préceptes et tu vivras ;5 acquiers la sagesse, acquiers l'intelligence, ne l'oublie pas et ne t'écarte pas des paroles de ma bouche.6 Ne l'abandonne pas, elle te gardera, aime-la, elle veillera sur toi.7 Commencement de la sagesse : acquiers la sagesse ; au prix de tout ce que tu possèdes, acquiers l'intelligence !8 Etreins-la et elle t'élèvera, elle feras ta gloire si tu l'embrasses ;9 sur ta tête elle posera un diadème de grâce, elle t'offrira une couronne d'honneur. »10 Ecoute, mon fils, accueille mes paroles, et les années de ta vie se multiplieront.11 Dans la voie de la sagesse je t'ai enseigné, je t'ai fait cheminer sur la piste de la droiture.12 Dans ta marche tes pas seront sans contrainte, si tu cours, tu ne trébucheras pas.13 Saisis la discipline, ne la lâche pas, garde-la, c'est ta vie.14 Ne suis pas le sentier des méchants, ne t'avance pas sur le chemin des mauvais.15 Evite-le, n'y passe pas, détourne-toi, passe outre.16 Car ils ne s'endorment pas, qu'ils n'aient fait le mal, le sommeil leur manque s'ils n'ont fait trébucher quelqu'un ;17 car ils mangent un pain de méchanceté et boivent le vin des violents.18 La route des justes est comme la lumière de l'aube, dont l'éclat grandit jusqu'au plein jour ;19 le chemin des méchants est comme l'obscurité : ils ne savent sur quoi ils trébuchent.20 Mon fils, sois attentif à mes paroles, à mes discours prête l'oreille !21 Qu'ils n'échappent pas à tes regards, au fond du coeur garde-les !22 Car pour qui les trouve ils sont vie et santé pour toute chair.23 Plus que sur toute chose, veille sur ton coeur, c'est de lui que jaillit la vie.24 Ecarte loin de toi la bouche perverse, et les lèvres trompeuses, éloigne-les.25 Que tes yeux regardent en face, que tes regards se dirigent droit devant toi.26 Aplanis la piste sous tes pas et que tous tes chemins soient bien affermis.27 Ne dévie ni à droite ni à gauche, écarte ton pied du mal.

 

Proverbes 4,1-13

Posted in buter (pierre d’achoppement), chemin (voie du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), droiture, sagesse with tags on 21 janvier 2014 by JL

Ecoutez, mes fils, l'instruction d'un père, soyez attentifs à connaître l'intelligence.2 Car c'est une bonne doctrine que je vous livre : n'abandonnez pas mon enseignement.3 Je fus un fils pour mon père, tendre et unique aux yeux de ma mère.4 Or il m'enseignait en ces termes : « Que ton coeur retienne mes paroles, observe mes préceptes et tu vivras ;5 acquiers la sagesse, acquiers l'intelligence, ne l'oublie pas et ne t'écarte pas des paroles de ma bouche.6 Ne l'abandonne pas, elle te gardera, aime-la, elle veillera sur toi.7 Commencement de la sagesse : acquiers la sagesse ; au prix de tout ce que tu possèdes, acquiers l'intelligence !8 Etreins-la et elle t'élèvera, elle feras ta gloire si tu l'embrasses ;9 sur ta tête elle posera un diadème de grâce, elle t'offrira une couronne d'honneur. »10 Ecoute, mon fils, accueille mes paroles, et les années de ta vie se multiplieront.11 Dans la voie de la sagesse je t'ai enseigné, je t'ai fait cheminer sur la piste de la droiture.12 Dans ta marche tes pas seront sans contrainte, si tu cours, tu ne trébucheras pas.13 Saisis la discipline, ne la lâche pas, garde-la, c'est ta vie.

Proverbes 3,13-35

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), abomination, allégorie et référence christique, arbre de vie, béatitude (bonheur), bénédiction, buter (pierre d’achoppement), ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), droiture, gloire de Dieu, malédiction, pauvre (faible), prochain (amour du), protection divine (refuge, abri), sagesse with tags on 21 janvier 2014 by JL

Heureux l'homme qui a trouvé la sagesse, l'homme qui acquiert l'intelligence !14 Car mieux vaut la gagner que gagner de l'argent, son revenu vaut mieux que de l'or.15 Elle est précieuse plus que les perles, rien de ce que tu désires ne l'égale.16 Dans sa droite : longueur des jours ! Dans sa gauche : richesse et honneur !17 Ses chemins sont chemins de délices, tous ses sentiers, de bonheur.18 C'est un arbre de vie pour qui la saisit, et qui la tient devient heureux.19 Yahvé, par la sagesse, a fondé la terre, il a établi les cieux par l'intelligence.20 Par sa science furent creusés les abîmes, et les nues distillent la rosée.21 Mon fils, sans les quitter des yeux, observe le conseil et la prudence ;22 ils seront vie pour ton âme et grâce pour ton cou.23 Tu iras ton chemin en sécurité, ton pied n'achoppera pas.24 Si tu te couches, tu seras sans frayeur, une fois couché, ton sommeil sera doux.25 Ne redoute ni terreur soudaine ni attaque qui vienne des méchants,26 car Yahvé sera ton assurance, il préservera tes pas du piège.27 Ne refuse pas un bienfait à qui y a droit quand il est en ton pouvoir de le faire.28 Ne dis pas à ton prochain : « Va-t'en ! repasse ! demain je te donnerai !  » quand la chose est en ton pouvoir.29 Ne machine pas le mal contre ton prochain, alors qu'il demeure en confiance avec toi.30 Ne te querelle pas sans motif avec un homme, s'il ne t'a fait aucun mal.31 N'envie pas l'homme violent, ne choisis jamais ses chemins,32 car les pervers sont l'abomination de Yahvé, lui qui fait des hommes droits ses familiers.33 Malédiction de Yahvé sur la maison du méchant ! mais il bénit la demeure des justes.34 Il raille les railleurs, mais aux pauvres il donne sa faveur.35 La gloire est la part des sages, mais les sots héritent le mépris.

 

Proverbes 2,10-22

Posted in connaissance (intelligence de la foi), sagesse, ténèbre, terre promise (terre sainte) with tags on 21 janvier 2014 by JL

Quand la sagesse entrera dans ton coeur, que le savoir fera les délices de ton âme,11 la prudence veillera sur toi, l'intelligence te gardera12 pour t'éloigner de la voie mauvaise, de l'homme aux propos pervers,13 de ceux qui délaissent les droits sentiers et vont courir par des voies ténébreuses ;14 ils trouvent leur joie à faire le mal, ils se complaisent dans la perversité ;15 leurs sentiers sont tortueux, leurs pistes sont obliques.16 Pour te garder aussi de la femme étrangère, de l'inconnue aux paroles enjôleuses ;17 elle a abandonné l'ami de sa jeunesse, elle a oublié l'alliance de son Dieu ;18 sa maison penche vers la mort, ses pistes conduisent vers les ombres.19 De ceux qui vont à elle, pas un ne revient, ils ne rejoignent plus les sentiers de la vie.20 Ainsi chemineras-tu dans la voie des gens de bien, garderas-tu le sentier des justes.21 Car les hommes droits habiteront le pays, les gens honnêtes y demeureront,22 mais les méchants seront retranchés du pays, les traîtres en seront arrachés.

Proverbes 2,1-9

Posted in chemin (voie du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), crainte de Dieu, droiture, protection divine (refuge, abri), sagesse with tags on 21 janvier 2014 by JL

Mon fils, si tu accueilles mes paroles, si tu conserves à part toi mes préceptes,2 rendant tes oreilles attentives à la sagesse, inclinant ton coeur vers l'intelligence,3 oui, si tu fais appel à l'entendement, si tu réclames l'intelligence,4 si tu la recherches comme l'argent, si tu la creuses comme un chercheur de trésor,5 alors tu comprendras la crainte de Yahvé, tu trouveras la connaissance de Dieu.6 Car c'est Yahvé qui donne la sagesse, de sa bouche sortent le savoir et l'intelligence.7 Il réserve aux hommes droits son conseil, il est le bouclier de ceux qui pratiquent l'honnêteté ;8 il monte la garde aux chemins de l'équité, il veille sur la voie de ses fidèles.9 Alors tu comprendras justice, équité et droiture, toutes les pistes du bonheur.

Proverbes 1,20-33

Posted in connaissance (intelligence de la foi), crainte de Dieu, détresse (désespoir), eaux innombrables (négatives), ecouter (voix du Seigneur), passage de la mort, sagesse with tags on 21 janvier 2014 by JL

La Sagesse crie par les rues, sur les places elle élève la voix ;21 à l'angle des carrefours, elle appelle, près des portes, dans la ville, elle prononce son discours :22 « Jusques à quand, ô niais, aimerez-vous la niaiserie ? Et les railleurs se plairont-ils à la raillerie ? Et les sots haïront-ils le savoir ?23 Convertissez-vous à mon exhortation, pour vous je vais épancher mon coeur et vous faire connaître mes paroles.24 Puisque j'ai appelé et que vous avez refusé, puisque j'ai étendu la main sans que nul y prenne garde,25 puisque vous avez négligé tous mes conseils et que vous n'avez pas voulu de mon exhortation,26 à mon tour, je me rirai de votre détresse, je me moquerai quand viendra sur vous l'épouvante,27 quand l'épouvante viendra sur vous comme l'orage, quand votre détresse arrivera comme un tourbillon, quand l'épreuve et l'angoisse fondront sur vous.28 Alors ils m'appelleront, mais je ne répondrai pas ; ils me chercheront et ne me trouveront pas.29 Ils ont détesté le savoir, ils n'ont pas choisi la crainte de Yahvé,30 ils n'ont pas voulu de mon conseil, ils ont méprisé toutes mes exhortations :31 ils mangeront donc du fruit de leurs errements, ils se rassasieront de leurs propres conseils !32 Car l'égarement des niais les tue, l'insouciance des sots les mène à leur perte ;33 mais qui m'écoute demeure en sécurité, il sera tranquille, sans craindre le malheur. »

 

Proverbes 1,1-7

Posted in connaissance (intelligence de la foi), crainte de Dieu, sagesse with tags on 21 janvier 2014 by JL

Proverbes de Salomon, fils de David, roi d'Israël :2 pour connaître sagesse et discipline, pour pénétrer les discours profonds,3 pour acquérir une discipline avisée — justice, équité, droiture —4 pour procurer aux simples le savoir-faire, au jeune homme le savoir et la réflexion,5 que le sage écoute, il augmentera son acquis, et l'homme entendu acquerra l'art de diriger.6 Pour pénétrer proverbes et sentences obscures, les dits des sages et leurs énigmes.7 La crainte de Yahvé, principe de savoir : les fous dédaignent sagesse et discipline.

Psaumes 119,1-176

Posted in allégorie et référence christique, béatitude (bonheur), bénédiction, bonté divine (amour de Dieu), cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), chercher Dieu, ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), consolation (solidarité), crainte de Dieu, détresse (désespoir), droiture, espérance, eternité (vie éternel), face de Dieu (visage), foi (adhérance), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), impiété, joie divine (jubilation), jugement, loi, lumière (lampe), offrande (prémisse et autres), orgueil (se glorifier), paix, parole de Dieu (vivante), poussière (cendre, glaise), prière de louange, promesse, protection divine (refuge, abri), pureté du coeur, sagesse, salut (rachat, rédemption), tentation (filet), vérité, volonté divine with tags on 19 janvier 2014 by JL

Heureux, impeccables en leur voie, ceux qui marchent dans la loi de Yahvé !2 Heureux, gardant son témoignage, ceux qui le cherchent de tout coeur,3 et qui sans commettre de mal, marchent dans ses voies !4 Toi, tu promulgues tes préceptes, à observer entièrement.5 Puissent mes voies se fixer à observer tes volontés.6 Alors je n’aurai nulle honte en revoyant tous tes commandements.7 Je te rendrai grâce en droiture de coeur, instruit de tes justes jugements.8 Tes volontés, je les veux observer, ne me délaisse pas entièrement.9 Comment, jeune, garder pur son chemin ? A observer ta parole.10 De tout mon coeur c’est toi que je cherche, ne m’écarte pas de tes commandements.11 Dans mon coeur j’ai conservé tes promesses pour ne point faillir envers toi.12 Béni que tu es Yahvé, apprends-moi tes volontés !13 De mes lèvres je les ai tous énumérés, les jugements de ta bouche.14 Dans la voie de ton témoignage j’ai ma joie plus qu’en toute richesse.15 Sur tes préceptes je veux méditer et regarder à tes chemins.16 Je trouve en tes volontés mes délices, je n’oublie pas ta parole.17 Sois bon pour ton serviteur et je vivrai, j’observerai ta parole.18 Ouvre mes yeux : je regarderai aux merveilles de ta loi.19 Etranger que je suis sur la terre, ne me cache pas tes commandements.20 Mon âme se consume à désirer en tout temps tes jugements.21 Tu t’en prends aux superbes, aux maudits, qui sortent de tes commandements.22 Décharge-moi de l’insulte et du mépris, car je garde ton témoignage.23 Que des princes tiennent séance et parlent contre moi, ton serviteur médite tes volontés.24 Ton témoignage, voilà mes délices, tes volontés, mes conseillers.25 Mon âme est collée à la poussière, vivifie-moi selon ta parole.26 J’énumère mes voies, tu me réponds, apprends-moi tes volontés.27 Fais-moi comprendre la voie de tes préceptes, je méditerai sur tes merveilles.28 Mon âme se fond de chagrin, relève-moi selon ta parole.29 Détourne-moi de la voie de mensonge, fais-moi la grâce de ta loi.30 J’ai choisi la voie de vérité, je me conforme à tes jugements.31 J’adhère à ton témoignage, Yahvé, ne me déçois pas.32 Je cours sur la voie de tes commandements, car tu as mis mon coeur au large.33 Enseigne-moi, Yahvé, la voie de tes volontés, je la veux garder en récompense.34 Fais-moi comprendre et que je garde ta loi, que je l’observe de tout coeur.35 Guide-moi au chemin de tes commandements, car j’ai là mon plaisir.36 Infléchis mon coeur vers ton témoignage, et non point vers le gain.37 Libère mes yeux des images de rien, vivifie-moi par ta parole.38 Tiens ta promesse à ton serviteur, afin qu’on te craigne.39 Libère-moi de l’insulte qui m’épouvante, tes jugements sont les bienvenus.40 Voici, j’ai désiré tes préceptes, vivifie-moi par ta justice.41 Que me vienne ton amour, Yahvé, ton salut selon ta promesse !42 Que je riposte à l’insulte par la parole, car je compte sur ta parole.43 N’ôte pas de ma bouche la parole de vérité, car j’espère en tes jugements.44 J’observerai ta loi sans relâche pour toujours et à jamais.45 Je serai au large en ma démarche, car je cherche tes préceptes.46 Devant les rois je parlerai de ton témoignage, et n’aurai nulle honte.47 Tes commandements ont fait mes délices, je les ai beaucoup aimés.48 Je tends les mains vers tes commandements que j’aime, tes volontés, je les médite.49 Rappelle-toi ta parole à ton serviteur, dont tu fis mon espoir.50 Voici ma consolation dans ma misère : ta promesse me vivifie.51 Les superbes m’ont bafoué à plaisir, sur ta loi je n’ai pas fléchi.52 Je me rappelle tes jugements d’autrefois, Yahvé, et je me console.53 La fureur me prend devant les impies, qui délaissent ta loi.54 Cantiques pour moi, que tes volontés, en ma demeure d’étranger.55 Je me rappelle dans la nuit ton nom, Yahvé, et j’observe ta loi.56 Voici qui est pour moi : garder tes préceptes.57 Ma part, ai-je dit, Yahvé, c’est d’observer tes paroles.58 De tout coeur, je veux attendrir ta face, pitié pour moi selon ta promesse !59 Je fais réflexion sur mes voies et je reviens à ton témoignage.60 Je me hâte et je ne retarde d’observer tes commandements.61 Les filets des impies m’environnent, je n’oublie pas ta loi.62 Je me lève à minuit, te rendant grâce pour tes justes jugements,63 allié que je suis de tous ceux qui te craignent et observent tes préceptes.64 De ton amour, Yahvé, la terre est pleine, apprends-moi tes volontés.65 Tu as fait du bien à ton serviteur, Yahvé, selon ta parole.66 Apprends-moi le bon sens et le savoir, car j’ai foi dans tes commandements.67 Avant d’être affligé je m’égarais, maintenant j’observe ta promesse.68 Toi, le bon, le bienfaisant, apprends-moi tes volontés.69 Les superbes m’engluent de mensonge, moi de tout coeur je garde tes préceptes.70 Leur coeur est épais comme la graisse, moi, ta loi fait mes délices.71 Un bien pour moi, que d’être affligé afin d’apprendre tes volontés.72 Un bien pour moi, que la loi de ta bouche, plus que millions d’or et d’argent.73 Tes mains m’ont fait et fixé, fais-moi comprendre, j’apprendrai tes commandements.74 Qui te craint me voit avec joie, car j’espère en ta parole.75 Je sais, Yahvé, qu’ils sont justes, tes jugements, que tu m’affliges avec vérité.76 Que ton amour me soit consolation, selon ta promesse à ton serviteur !77 Que m’advienne ta tendresse et je vivrai, car ta loi fait mes délices.78 Honte aux superbes qui m’accablent de mensonge ! moi, je médite tes préceptes.79 Que se tournent vers moi ceux qui te craignent et qui savent ton témoignage !80 Que mon coeur soit impeccable en tes volontés : pas de honte alors pour moi.81 Jusqu’au bout mon âme ira pour ton salut, j’espère en ta parole.82 Jusqu’au bout mes yeux pour ta promesse, quand m’auras-tu consolé ?83 Rendu pareil à une outre qu’on enfume, je n’oublie pas tes volontés.84 Combien seront les jours de ton serviteur, quand jugeras-tu mes persécuteurs ?85 Des superbes me creusent des fosses à l’encontre de ta loi.86 Vérité, tous tes commandements : aide-moi, quand le mensonge me persécute.87 On viendrait à bout de moi sur terre, sans que je laisse tes préceptes.88 Selon ton amour vivifie-moi, je garderai le témoignage de ta bouche.89 A jamais, Yahvé, ta parole, immuable aux cieux ;90 d’âge en âge, ta vérité ; tu fixas la terre, elle subsiste ;91 par tes jugements tout subsiste à ce jour, car toute chose est ta servante.92 Si ta loi n’eût fait mes délices, je périssais dans la misère.93 Jamais je n’oublierai tes préceptes, par eux tu me vivifies.94 Je suis tien, sauve-moi, je cherche tes préceptes.95 Que les impies me guettent pour ma perte, je comprends ton témoignage.96 De toute perfection j’ai vu le bout : combien large, ton commandement !97 Que j’aime ta loi ! tout le jour, je la médite.98 Plus que mes ennemis tu me rends sage par ton commandement, toujours mien.99 Plus que tous mes maîtres j’ai la finesse, ton témoignage, je le médite.100 Plus que les anciens j’ai l’intelligence, tous tes préceptes, je les garde.101 A tout chemin de mal je soustrais mes pas, pour observer ta parole.102 De tes jugements je ne me détourne point, car c’est toi qui m’enseignes.103 Qu’elle est douce à mon palais ta promesse, plus que le miel à ma bouche !104 Par tes préceptes j’ai l’intelligence et je hais tout chemin de mensonge.105 Une lampe sur mes pas, ta parole, une lumière sur ma route.106 J’ai juré d’observer, et je tiendrai, tes justes jugements.107 Je suis au fond de la misère, Yahvé, vivifie-moi selon ta parole.108 Agrée l’offrande de ma bouche, Yahvé, apprends-moi tes jugements.109 Mon âme à tout moment entre mes mains, je n’oublie pas ta loi.110 Que les impies me tendent un piège, je ne dévie pas de tes préceptes.111 Ton témoignage est à jamais mon héritage, il est la joie de mon coeur.112 J’infléchis mon coeur à faire tes volontés, récompense pour toujours.113 Je hais les coeurs partagés et j’aime ta loi.114 Toi mon abri, mon bouclier, j’espère en ta parole.115 Détournez-vous de moi, méchants, je veux garder les commandements de mon Dieu.116 Sois mon soutien selon ta promesse et je vivrai, ne fais pas honte à mon attente.117 Sois mon appui et je serai sauvé, mes yeux sur tes volontés sans relâche.118 Tu renverses tous ceux qui sortent de tes volontés, mensonge est leur calcul.119 Tu considères comme une rouille tous les impies de la terre, aussi j’aime ton témoignage.120 De ton effroi tremble ma chair, sous tes jugements je crains.121 Mon action fut jugement et justice, ne me livre pas à mes bourreaux.122 A ton serviteur sois allié pour le bien, que les superbes ne me torturent.123 Jusqu’au bout vont mes yeux pour ton salut, pour ta promesse de justice.124 Agis avec ton serviteur selon ton amour, apprends-moi tes volontés.125 Je suis ton serviteur, fais-moi comprendre, et je saurai ton témoignage.126 Il est temps d’agir, Yahvé : on a violé ta loi.127 Aussi j’aime tes commandements, plus que l’or et que l’or fin.128 Aussi je me règle sur tous tes préceptes et je hais tout chemin de mensonge.129 Merveille que ton témoignage ; aussi mon âme le garde.130 Ta parole en se découvrant illumine, et les simples comprennent.131 J’ouvre large ma bouche et j’aspire, avide de tes commandements.132 Regarde vers moi, pitié pour moi, c’est justice pour les amants de ton nom.133 Fixe mes pas dans ta promesse, que ne triomphe de moi le mal.134 Rachète-moi de la torture de l’homme, j’observerai tes préceptes.135 Pour ton serviteur illumine ta face, apprends-moi tes volontés.136 Mes yeux ruissellent de larmes, car on n’observe pas ta loi.137 O juste que tu es, Yahvé ! Droiture que tes jugements.138 Tu imposes comme justice ton témoignage, comme entière vérité.139 Mon zèle me consume, car mes oppresseurs oublient ta parole.140 Ta promesse est éprouvée entièrement, ton serviteur la chérit.141 Chétif que je suis et méprisé, je n’oublie pas tes préceptes.142 Justice éternelle que ta justice, vérité que ta loi.143 Angoisse, oppression m’ont saisi, tes commandements font mes délices.144 Justice éternelle que ton témoignage, fais-moi comprendre et je vivrai.145 J’appelle de tout coeur, réponds-moi, Yahvé, je garderai tes volontés.146 Je t’appelle, sauve-moi, j’observerai ton témoignage.147 Je devance l’aurore et j’implore, j’espère en ta parole.148 Mes yeux devancent les veilles pour méditer sur ta promesse.149 En ton amour écoute ma voix, Yahvé, en tes jugements vivifie-moi.150 Ils s’approchent de l’infamie, mes persécuteurs, ils s’éloignent de ta loi.151 Tu es proche, toi, Yahvé, vérité que tous tes commandements.152 Dès longtemps, j’ai su de ton témoignage qu’à jamais tu l’as fondé.153 Vois ma misère, délivre-moi, car je n’oublie pas ta loi.154 Plaide ma cause, défends-moi, en ta promesse vivifie-moi.155 Il est loin des impies, le salut, ils ne recherchent pas tes volontés.156 Nombreuses tes tendresses, Yahvé, en tes jugements vivifie-moi.157 Nombreux mes persécuteurs, mes oppresseurs, je n’ai pas fléchi sur ton témoignage.158 J’ai vu les renégats, ils m’écoeurent, ils n’observent pas ta promesse.159 Vois si j’aime tes préceptes, Yahvé, en ton amour vivifie-moi.160 Vérité, le principe de ta parole ! pour l’éternité, tes justes jugements.161 Des princes me persécutent sans raison, mon coeur redoute ta parole.162 Joie pour moi dans ta promesse, comme à trouver grand butin.163 Le mensonge, je le hais, je l’exècre, ta loi, je l’aime.164 Sept fois le jour, je te loue pour tes justes jugements.165 Grande paix pour les amants de ta loi, pour eux rien n’est scandale.166 J’attends ton salut, Yahvé, tes commandements, je les suis.167 Mon âme observe ton témoignage, je l’aime entièrement.168 J’observe tes préceptes, ton témoignage, toutes mes voies sont devant toi.169 Que mon cri soit proche de ta face, Yahvé, par ta parole fais-moi comprendre.170 Que ma prière arrive devant ta face, par ta promesse délivre-moi.171 Que mes lèvres publient ta louange, car tu m’apprends tes volontés.172 Que ma langue redise ta promesse, car tous tes commandements sont justice.173 Que ta main me soit en aide, car j’ai choisi tes préceptes.174 J’ai désir de ton salut, Yahvé, ta loi fait mes délices.175 Que vive mon âme à te louer, tes jugements me soient en aide !176 Je m’égare, brebis perdue : viens chercher ton serviteur. Non, je n’ai pas oublié tes commandements.

Psaumes 111,1-10

Posted in alliance, connaissance (intelligence de la foi), crainte de Dieu, droiture, eternité (vie éternel), fidélité (infidélité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), justice (justification, juste), libération (délivrance, joug), oeuvre du Seigneur, peuple de Dieu (Israel, Juda), vérité, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 18 janvier 2014 by JL

Alleluia ! Je rends grâce à Yahvé de tout coeur dans le cercle des justes et l’assemblée.2 Grandes sont les oeuvres de Yahvé, dignes d’étude pour qui les aime.3 Faste et splendeur, son ouvrage ; sa justice demeure à jamais.4 Il laisse un mémorial de ses merveilles. Yahvé est tendresse et pitié.5 Il donne à qui le craint la nourriture, il se souvient de son alliance pour toujours.6 Il fait voir à son peuple la vertu de ses oeuvres, en lui donnant l’héritage des nations.7 Justice et vérité, les oeuvres de ses mains, fidélité, toutes ses lois,8 établies pour toujours et à jamais, accomplies avec droiture et vérité.9 Il envoie la délivrance à son peuple, il déclare pour toujours son alliance ; saint et redoutable est son nom.10 Principe du savoir : la crainte de Yahvé ; bien avisés tous ceux qui s’y tiennent. Sa louange demeure à jamais.