Archive pour Proverbes

Proverbes 31,1-31

Posted in mariage, pauvre (faible) with tags on 24 janvier 2014 by JL

Paroles de Lemuel, roi de Massa, que sa mère lui apprit.2 Quoi, mon fils ! quoi, fils de mes entrailles ! quoi, fils de mes voeux !3 Ne livre pas ta vigueur aux femmes, ni tes voies à celles qui perdent les rois.4 Il ne convient pas aux rois, Lemuel, il ne convient pas aux rois de boire du vin, ni aux princes d'aimer la boisson,5 de crainte qu'en buvant ils n'oublient ce qui est décrété et qu'ils ne faussent la cause de tous les pauvres.6 Procure des boissons fortes à qui va mourir, du vin à qui est rempli d'amertume :7 qu'il boive, qu'il oublie sa misère, qu'il ne se souvienne plus de son malheur !8 Ouvre la bouche en faveur du muet, pour la cause de tous les abandonnés ;9 ouvre la bouche, juge avec justice, défends la cause du pauvre et du malheureux.10 Une maîtresse femme, qui la trouvera ? Elle a bien plus de prix que les perles !11 En elle se confie le coeur de son mari, il ne manque pas d'en tirer profit.12 Elle fait son bonheur et non son malheur, tous les jours de sa vie.13 Elle cherche laine et lin et travaille d'une main allègre.14 Elle est pareille à des vaisseaux marchands : de loin, elle amène ses vivres.15 Il fait encore nuit qu'elle se lève, distribuant à sa maisonnée la pitance, et des ordres à ses servantes.16 A-t-elle en vue un champ, elle l'acquiert ; du produit de ses mains, elle plante une vigne.17 Elle ceint vigoureusement ses reins et déploie la force de ses bras.18 Elle sait que ses affaires vont bien, de la nuit, sa lampe ne s'éteint.19 Elle met la main à la quenouille, ses doigts prennent le fuseau.20 Elle étend les mains vers le pauvre, elle tend les bras aux malheureux.21 Elle ne redoute pas la neige pour sa maison, car toute sa maisonnée porte double vêtement.22 Elle se fait des couvertures, de lin et de pourpre est son vêtement.23 Aux portes de la ville, son mari est connu, il siège parmi les anciens du pays.24 Elle tisse des étoffes et les vend, au marchand elle livre une ceinture.25 Force et dignité forment son vêtement, elle rit au jour à venir.26 Avec sagesse elle ouvre la bouche, sur sa langue : une doctrine de piété.27 De sa maisonnée, elle surveille le va-et-vient, elle ne mange pas le pain de l'oisiveté.28 Ses fils se lèvent pour la proclamer bienheureuse, son mari, pour faire son éloge :29 « Nombre de femmes ont accompli des exploits, mais toi, tu les surpasses toutes ! « 30 Tromperie que la grâce ! Vanité, la beauté ! La femme qui craint Yahvé, voilà celle qu'il faut féliciter !31 Accordez-lui une part du produit de ses mains, et qu'aux portes ses oeuvres fassent son éloge !

Publicités

Proverbes 30,1-33

Posted in calomnie, médisance (langue), ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), parole de Dieu (vivante), protection divine (refuge, abri), shéol (hades, séjour des morts) with tags on 24 janvier 2014 by JL

Paroles d'Agur, fils de Yaqé, de Massa. Oracle de cet homme pour Itéel, pour Itéel et pour Ukal.2 Oui, je suis le plus stupide des hommes, sans aucune intelligence humaine,3 je n'ai pas appris la sagesse et j'ignore la science des saints.4 Qui est monté au ciel et puis en est descendu ? Qui dans ses poings a recueilli le vent ? Qui dans son manteau a serré les eaux ? Qui a affermi toutes les extrémités de la terre ? Quel est son nom ? Quel est le nom de son fils, si tu le sais ?5 Toute parole de Dieu est éprouvée, il est un bouclier pour qui s'abrite en lui.6 A ses discours n'ajoute rien, de crainte qu'il ne te reprenne et ne te tienne pour un menteur.7 J'implore de toi deux choses, ne les refuse pas avant que je meure :8 éloigne de moi fausseté et paroles mensongères, ne me donne ni pauvreté ni richesse, laisse-moi goûter ma part de pain,9 de crainte que, comblé, je ne me détourne et ne dise : « Qui est Yahvé ?  » Ou encore, qu'indigent, je ne vole et ne profane le nom de mon Dieu.10 Ne dénigre pas un esclave près de son maître, de crainte qu'il ne te maudisse et que tu n'en portes la peine.11 Engeance qui maudit son père et ne bénit pas sa mère,12 engeance pure à ses propres yeux, mais dont la souillure n'est pas effacée,13 engeance aux regards altiers et aux paupières hautaines,14 engeance dont les dents sont des épées, les mâchoires, des couteaux, pour dévorer les pauvres et les retrancher du pays, et les malheureux, d'entre les hommes.15 La sangsue a deux filles : « Apporte ! Apporte !  » Il y a trois choses insatiables et quatre qui jamais ne disent : « Assez ! : « 16 le shéol, le sein stérile, la terre que l'eau ne peut rassasier, le feu qui jamais ne dit : « Assez ! « 17 L'oeil qui nargue un père et méprise l'obéissance due à une mère, les corbeaux du torrent le crèveront, les aigles le dévoreront.18 Il est trois choses qui me dépassent et quatre que je ne connais pas :19 le chemin de l'aigle dans les cieux, le chemin du serpent sur le rocher, le chemin du vaisseau en haute mer, le chemin de l'homme chez la jeune femme.20 Telle est la conduite de la femme adultère : elle mange, puis s'essuie la bouche en disant : « Je n'ai rien fait de mal ! « 21 Sous trois choses tremble la terre et il en est quatre qu'elle ne peut porter :22 un esclave qui devient roi, une brute gorgée de nourriture,23 une fille odieuse qui vient à se marier, une servante qui hérite de sa maîtresse.24 Il est quatre êtres minuscules sur la terre, mais sages entre les sages :25 les fourmis, peuple chétif, mais qui, en été, assure sa provende ;26 les damans, peuple sans vigueur, mais qui gîtent dans les rochers ;27 chez les sauterelles, point de roi ! mais elles marchent toutes en bon ordre ;28 le lézard que l'on capture à la main, mais qui hante les palais du roi.29 Trois choses ont une belle allure et quatre une belle démarche :30 le lion, le plus brave des animaux, qui ne recule devant rien ;31 le coq bien râblé, ou le bouc, et le roi, quand il harangue le peuple.32 Si tu fus assez sot pour t'emporter et si tu as réfléchi, mets la main sur ta bouche !33 Car en pressant le lait, on obtient le beurre, en pressant le nez, on obtient le sang, en pressant la colère, on obtient la querelle.

Proverbes 29,1-27

Posted in abomination, confiance en Dieu, lumière (lampe), mal (méchanceté), pauvre (faible), révolte (trahison, nuque raide), sagesse with tags on 24 janvier 2014 by JL

Celui qui, sous les reproches, raidit la nuque sera brisé soudain et sans remède.2 Quand les justes se multiplient, le peuple est en liesse ; quand les méchants dominent, le peuple gémit.3 Qui aime la sagesse réjouit son père, qui hante les prostituées dissipe son bien.4 Par l’équité, un roi fait prospérer le pays, mais l’exacteur le mène à la ruine.5 L’homme qui flatte son prochain tend un filet sous ses pas.6 Dans l’offense du méchant il y a un piège, mais le juste exulte et se réjouit.7 Le juste connaît la cause des faibles, le méchant n’a pas l’intelligence de la connaître.8 Les railleurs mettent la cité en effervescence, mais les sages apaisent la colère.9 Un sage est-il en procès avec un sot, qu’il se fâche ou plaisante, il n’aura pas de repos.10 Les hommes sanguinaires haïssent l’homme honnête, mais les hommes droits recherchent sa personne.11 Le sot donne libre cours à tous ses emportements, mais le sage, en les réprimant, les calme.12 Quand un chef accueille des rapports mensongers, tous ses serviteurs sont mauvais.13 Le pauvre et l’oppresseur se rencontrent : tous deux reçoivent de Yahvé la lumière.14 Le roi qui juge les faibles avec équité voit son trône affermi pour toujours.15 Baguette et réprimande procurent la sagesse, le jeune homme laissé à lui-même est la honte de sa mère.16 Quand se multiplient les méchants, le forfait se multiplie, mais les justes seront témoins de leur chute.17 Corrige ton fils, il te laissera en repos et fera les délices de ton âme.18 Faute de vision, le peuple vit sans frein ; heureux qui observe la loi.19 On ne corrige pas un esclave avec des mots : même s’il comprend, il n’obéit pas.20 Tu vois un homme prompt au discours ? Il y a plus à espérer d’un sot.21 Si dès l’enfance on gâte son esclave, il deviendra finalement ingrat.22 L’homme coléreux engage la querelle, l’homme emporté multiplie les offenses.23 L’orgueil de l’homme l’humiliera, qui est humble d’esprit obtiendra de l’honneur.24 C’est partager avec le voleur et se haïr soi-même, que d’entendre l’adjuration sans dénoncer.25 Trembler devant les hommes est un piège, qui se confie en Yahvé est en sûreté.26 Beaucoup recherchent la faveur du chef, mais de Yahvé vient le droit de chacun.27 Abomination pour les justes : l’homme inique ; abomination pour le méchant : celui dont la voie est droite.

Proverbes 28,1-28

Posted in abomination, béatitude (bonheur), confession, droiture, mal (méchanceté), moissonner (semer, cultiver), pardon (miséricorde, pitié), pauvre (faible), vigilance (prévoyance) with tags on 24 janvier 2014 by JL

Le méchant s’enfuit quand nul ne le poursuit, d’un lionceau les justes ont l’assurance.2 Quand un pays se révolte, nombreux sont les princes, avec l’homme intelligent et instruit, c’est la stabilité.3 Un homme méchant qui opprime des faibles, c’est une pluie dévastatrice et plus de pain.4 Ceux qui délaissent la loi font l’éloge du méchant, ceux qui observent la loi s’irritent contre eux.5 Les méchants ne comprennent pas le droit, ceux qui cherchent Yahvé comprennent tout.6 Mieux vaut le pauvre qui se conduit honnêtement que l’homme aux voies tortueuses, fût-il riche.7 Qui garde la loi est un fils intelligent, qui hante les débauchés est la honte de son père.8 Qui accroît son bien par usure et par intérêt, c’est pour qui en gratifiera les pauvres qu’il amasse.9 Qui se bouche les oreilles pour ne pas entendre la loi, sa prière même est une abomination.10 Qui fourvoie les gens droits dans le mauvais chemin, en sa propre fosse tombera. Les hommes honnêtes posséderont le bonheur.11 Le riche est sage à ses propres yeux, mais un pauvre intelligent le démasque.12 Quand les justes exultent, c’est une grande fierté, quand se lèvent les méchants, on se dérobe.13 Qui masque ses forfaits point ne réussira ; qui les avoue et y renonce obtiendra merci.14 Heureux l’homme toujours en alarme ; qui s’endurcit le coeur tombera dans le malheur.15 Un lion rugissant, un ours qui bondit, tel est le chef méchant sur un peuple faible.16 Un prince sans intelligence est riche en extorsions, qui hait la cupidité prolongera ses jours.17 Un homme coupable de meurtre fuira jusqu’à la tombe : qu’on ne l’arrête pas !18 Qui se conduit honnêtement sera sauf ; qui, tortueux, suit deux voies, tombera dans l’une d’elles.19 Qui cultive sa terre sera rassasié de pain, qui poursuit des chimères sera rassasié d’indigence.20 L’homme loyal sera comblé de bénédictions, qui se hâte de faire fortune ne restera pas impuni.21 C’est mal de faire acception de personnes, mais pour une bouchée de pain, l’homme commet un forfait.22 Il court après la fortune, l’homme au regard cupide, ignorant que c’est la disette qui lui adviendra.23 Qui reprend autrui aura faveur à la fin, plus que le flatteur.24 Qui dérobe à son père et à sa mère en disant : « Point d’offense !  » du brigand est l’associé.25 L’homme envieux engage la querelle, qui se confie en Yahvé prospérera.26 Qui se fie à son propre sens est un sot, qui chemine avec sagesse sera sauf.27 Pour qui donne aux pauvres, pas de disette, mais pour qui ferme les yeux, abondante malédiction.28 Quand se lèvent les méchants, chacun se cache ; qu’ils viennent à périr, les justes se multiplient.

Proverbes 27,1-27

Posted in enfer (géhenne, vallée du Cédron), jalousie, prochain (amour du), shéol (hades, séjour des morts) with tags on 24 janvier 2014 by JL

Ne te félicite pas du lendemain, car tu ignores ce qu'aujourd'hui enfantera.2 Qu'autrui fasse ton éloge, mais non ta propre bouche, un étranger, mais non tes lèvres !3 Lourde est la pierre, pesant le sable, mais plus lourd qu'eux, le dépit du fou.4 Cruelle est la fureur, impétueuse la colère, mais contre la jalousie, qui tiendra ?5 Mieux vaut réprimande ouverte qu'amour dissimulé.6 Fidèles sont les coups d'un ami, mensongers les baisers d'un ennemi.7 Gorge rassasiée méprise le miel, gorge affamée trouve douce toute amertume.8 Comme l'oiseau qui erre loin de son nid, ainsi l'homme qui erre loin de son pays.9 L'huile et le parfum mettent le coeur en joie, et la douceur de l'amitié, plus que la complaisance en soi-même.10 N'abandonne pas ton ami ni l'ami de ton père ; à la maison de ton frère, ne va pas au jour de ton affliction. Mieux vaut un voisin proche qu'un frère éloigné.11 Deviens sage, mon fils, et réjouis mon coeur, que je puisse répondre à qui m'outrage.12 L'homme avisé voit le malheur et se cache, les niais passent outre, à leurs dépens.13 Prends-lui son vêtement, car il a cautionné un étranger, à cause d'inconnus, prends-lui un gage.14 Si quelqu'un bénit son prochain à haute voix dès l'aube, cela lui est compté pour une malédiction.15 Gargouille qui ne cesse de couler un jour de pluie et femme querelleuse sont pareilles !16 Qui veut la saisir, saisit le vent et sa droite rencontre de l'huile.17 Le fer s'aiguise par le fer, l'homme s'affine en face de son prochain.18 Le gardien du figuier mange de son fruit, qui veille sur son maître sera honoré.19 Comme l'eau donne le reflet du visage, ainsi le coeur de l'homme pour l'homme.20 Insatiables sont le Shéol et la Perdition, ainsi les yeux de l'homme sont-ils insatiables.21 Il y a la fournaise pour l'argent, le fourneau pour l'or : l'homme vaut ce que vaut sa réputation.22 Quand tu pilerais le fou au mortier (parmi les grains, avec un pilon), sa folie ne se séparerait pas de lui.23 Connais bien l'état de ton bétail, à ton troupeau donne tes soins ;24 car la richesse n'est pas éternelle, et une couronne ne se transmet pas d'âge en âge.25 Une fois l'herbe enlevée, le regain apparu, ramassé le foin des montagnes,26 aie des agneaux pour te vêtir, des boucs pour acheter un champ,27 le lait des chèvres en abondance pour te sustenter, pour nourrir ta maison et faire vivre tes servantes.

Proverbes 26,1-28

Posted in abomination, calomnie, médisance (langue), malédiction with tags on 24 janvier 2014 by JL

Pas plus que la neige à l’été ou la pluie à la moisson, les honneurs ne conviennent au sot.2 Le passereau s’échappe, l’hirondelle s’envole, ainsi la malédiction gratuite n’atteint pas son but.3 Le fouet pour le cheval, la bride pour l’âne, pour l’échine des sots, le bâton.4 Ne répond pas à l’insensé selon sa folie, de peur de lui devenir semblable, toi aussi.5 Réponds à l’insensé selon sa folie, de peur qu’il ne soit sage à ses propres yeux.6 Il se mutile, il s’abreuve de violence, celui qui envoie un message par l’entremise d’un sot.7 Mal assurées, les jambes du boiteux ; ainsi un proverbe dans la bouche des sots.8 C’est attacher la pierre à la fronde que de rendre honneur à un sot.9 Une ronce pousse dans la main d’un ivrogne comme un proverbe dans la bouche d’un sot.10 Un archer blessant tout le monde : tel est celui qui embauche le sot et l’ivrogne qui passent.11 Comme le chien revient à son vomissement, le sot retourne à sa folie.12 Tu vois un homme sage à ses propres yeux ? Il y a plus à espérer d’un insensé.13 Le paresseux dit : « Un fauve sur le chemin ! un lion par les rues ! « 14 La porte tourne sur ses gonds, et sur son lit le paresseux.15 Le paresseux plonge la main dans le plat : la ramener à sa bouche le fatigue !16 Le paresseux est plus sage à ses propres yeux que sept personnes répondant avec tact.17 Il prend par les oreilles un chien qui passe, celui qui s’immisce dans une querelle étrangère.18 Un homme pris de folie qui lance des traits enflammés, des flèches et la mort :19 tel est l’homme qui ment à son compagnon, puis dit : « N’était-ce pas pour plaisanter ? « 20 Faute de bois, le feu s’éteint, faute de calomniateur, la querelle s’apaise.21 Du charbon sur les braises, du bois sur le feu, tel est l’homme querelleur pour attiser les disputes.22 Les dires du calomniateur sont de friands morceaux qui descendent jusqu’au fond des entrailles.23 De l’argent non purifié appliqué sur de l’argile : tels sont lèvres brûlantes et coeur mauvais.24 Celui qui hait donne le change par ses propos, mais en son sein gît la tromperie ;25 s’il prend un ton cauteleux, ne t’y fie pas, car en son coeur il y a sept abominations.26 La haine peut s’envelopper de ruse, elle révélera sa méchanceté dans l’assemblée.27 Qui creuse une fosse y tombe, qui roule une roche, elle revient sur lui.28 La langue menteuse hait ses victimes, la bouche enjôleuse provoque la chute.

 

Proverbes 25,1-28

Posted in calomnie, médisance (langue), châtiment, ciel (cieux), détresse (désespoir), mal (méchanceté), orgueil (se glorifier), purification, rétribution (mérite), remparts (murailles), source d'eau vive (rosée, pluie), tentation (filet) with tags on 24 janvier 2014 by JL

Voici encore des proverbes de Salomon, que transcrivirent les gens d’Ezéchias, roi de Juda.2 C’est la gloire de Dieu de celer une chose, c’est la gloire des rois de la scruter.3 Les cieux, par leur hauteur, la terre, par sa profondeur, et le coeur des rois sont insondables.4 Ote de l’argent les scories, il en sortira totalement purifié ;5 ôte le méchant de la présence du roi, et sur la justice s’affermira son trône.6 En face du roi, ne prends pas de grands airs, ne te mets à la place des grands ;7 car mieux vaut qu’on te dise : « Monte ici !  » que d’être abaissé en présence du prince. Ce que tes yeux ont vu,8 ne le produis pas trop vite au procès, car que feras-tu à la fin si ton prochain te confond ?9 Avec ton prochain vide ta querelle, mais sans révéler le secret d’autrui,10 de crainte que celui qui entend ne te bafoue et que ta diffamation soit sans retour.11 Des pommes d’or avec des ciselures d’argent, telle est une parole dite à propos.12 Un anneau d’or, un joyau d’or fin, telle une sage réprimande à l’oreille attentive.13 La fraîcheur de la neige au jour de la moisson, tel est un messager fidèle : il réconforte l’âme de son maître.14 Nuages et vent, mais point de pluie ! tel est l’homme qui promet royalement, mais ne tient pas.15 Par la patience un juge se laisse fléchir, la langue douce broie les os.16 As-tu trouvé du miel ? Manges-en à ta faim ; garde-toi de t’en gorger, tu le vomirais.17 Dans la maison du prochain, fais-toi rare, de crainte que, fatigué de toi, il ne te prenne en grippe.18 Une massue, une épée, une flèche aiguë : tel est l’homme qui porte un faux témoignage contre son prochain.19 Dent gâtée, pied boiteux : le traître en qui l’on se confie au jour du malheur,20 autant ôter son manteau par un temps glacial. C’est mettre du vinaigre sur du nitre que de chanter des chansons à un coeur affligé.21 Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger, s’il a soif, donne-lui à boire,22 c’est amasser des charbons sur sa tête et Yahvé te le revaudra.23 L’aquilon engendre la pluie, la langue dissimulatrice un visage irrité.24 Mieux vaut habiter à l’angle d’un toit que faire maison commune avec une femme querelleuse.25 De l’eau fraîche pour une gorge altérée : telle est une bonne nouvelle venant d’un pays lointain.26 Fontaine piétinée, source souillée : tel est un juste tremblant devant un méchant.27 Il n’est pas bon de manger trop de miel, ni de rechercher gloire sur gloire.28 Ville ouverte, sans remparts : tel un homme qui ne se possède pas.