Psaumes 142,1-8

Poème. De David. Quand il était dans la caverne. Prière.2 A Yahvé mon cri ! J'implore. A Yahvé mon cri ! Je supplie.3 Je déverse devant lui ma plainte, ma détresse, je la mets devant lui,4 alors que le souffle me manque ; mais toi, tu connais mon sentier. Sur le chemin où je vais ils m'ont caché un piège.5 Regarde à droite et vois, pas un qui me reconnaisse. Le refuge se dérobe à moi, pas un qui ait soin de mon âme.6 Je m'écrie vers toi, Yahvé, je dis : Toi, mon abri, ma part dans la terre des vivants !7 Sois attentif à ma clameur, je suis à bout de force. Délivre-moi de mes persécuteurs, eux sont plus forts que moi !8 Fais sortir de prison mon âme, que je rende grâce à ton nom ! Autour de moi les justes feront cercle, à cause du bien que tu m'as fait.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :