Archive for the kénose (abaissement, cœur brisé) Category

Joël 2,1-27

Posted in attributs et noms divins, bénédiction, bonté divine (amour de Dieu), châtiment, ciel (cieux), colère de Dieu, conversion (faire retour, repentir), diable (démons, serpent), ecouter (voix du Seigneur), eden (jardin d'Eden), festin (paradis), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), honte (humiliation), iles lointaines (nations éloignées), inhabitation (présence divine), Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), jour du Seigneur (déluge), kénose (abaissement, cœur brisé), montagne du Seigneur (théophanie), offrande (prémisse et autres), pardon (miséricorde, pitié), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), peuple de Dieu (Israel, Juda), porter du fruit, prêtre ordre Levi (sacerdoce), prophétie (oracle), pureté du coeur, purgatoire, rétribution (mérite), source d'eau vive (rosée, pluie), ténèbre, terre promise (terre sainte), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 1 mars 2014 by JL

01 Sonnez du cor dans Sion, faites retentir la clameur sur ma montagne sainte ! Qu’ils tremblent, tous les habitants du pays, car voici venir le jour du Seigneur, il est tout proche.

02 Jour de ténèbres et d’obscurité, jour de nuages et de sombres nuées. Comme la nuit qui envahit les montagnes, voici un peuple nombreux et fort ; il n’y en a jamais eu de pareil et il n’y en aura plus dans les générations à venir.

03 Devant lui, un feu dévore ; derrière lui, une flamme consume. Devant lui, le pays, comme un jardin d’Éden ; derrière lui, un désert désolé. Il n’y a rien qui lui échappe.

04 Son aspect est l’aspect des chevaux ; comme des coursiers, ils s’élancent.

05 C’est comme le bruit des chars bondissant aux sommets des montagnes ; comme le bruit des flammes, un feu qui dévore le chaume ; comme un peuple puissant rangé en bataille.

06 Devant lui frémissent des peuples, tous les visages ont perdu leur éclat.

07 Comme des braves ils courent ; tels des guerriers, ils escaladent le rempart. Chacun va son chemin, ils ne quittent pas leur voie.

08 Ils ne se bousculent pas l’un l’autre, chaque homme va sa route. Ils foncent à travers les projectiles, sans rompre les rangs.

09 Ils se ruent dans la ville, ils courent sur le rempart, ils escaladent les maisons, ils pénètrent par les fenêtres comme des voleurs.

10 Devant lui, la terre tremble, le ciel est ébranlé ; le soleil et la lune se sont obscurcis et les étoiles ont retiré leur clarté.

11 Le Seigneur a donné de la voix devant son armée : ils sont nombreux, ses bataillons ; il est puissant, l’exécuteur de sa parole ; il est grand, le jour du Seigneur, et très redoutable : qui peut l’affronter ?

12 Et maintenant – oracle du Seigneur – revenez à moi de tout votre cœur, dans le jeûne, les larmes et le deuil !

13 Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements, et revenez au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour, renonçant au châtiment.

14 Qui sait ? Il pourrait revenir, il pourrait renoncer au châtiment, et laisser derrière lui sa bénédiction : alors, vous pourrez présenter offrandes et libations au Seigneur votre Dieu.

15 Sonnez du cor dans Sion : prescrivez un jeûne sacré, annoncez une fête solennelle,

16 réunissez le peuple, tenez une assemblée sainte, rassemblez les anciens, réunissez petits enfants et nourrissons ! Que le jeune époux sorte de sa maison, que la jeune mariée quitte sa chambre !

17 Entre le portail et l’autel, les prêtres, serviteurs du Seigneur, iront pleurer et diront : « Pitié, Seigneur, pour ton peuple, n’expose pas ceux qui t’appartiennent à l’insulte et aux moqueries des païens ! Faudra-t-il qu’on dise : “Où donc est leur Dieu ?” »

18 Et le Seigneur s’est ému en faveur de son pays, il a eu pitié de son peuple.

19 Le Seigneur a répondu à son peuple, en disant : « Voici que je vous envoie le froment, le vin nouveau et l’huile fraîche. Vous en serez rassasiés, jamais plus je ne ferai de vous l’opprobre des nations.

20 Celui qui vient du nord, je l’éloignerai de chez vous, je le chasserai vers un pays aride et désolé : son avant-garde vers la mer orientale, son arrière-garde vers la mer occidentale ; sa puanteur s’élève, son infection s’élèvera. » Oui, il a fait de grandes choses !

21 Ô terre, ne crains plus ! exulte et réjouis-toi ! Car le Seigneur a fait de grandes choses.

22 Ne craignez plus, bêtes des champs : les pâturages du désert ont reverdi, les arbres ont produit leurs fruits, la vigne et le figuier ont donné leurs richesses.

23 Fils de Sion, exultez, réjouissez-vous dans le Seigneur votre Dieu ! Car il vous a donné la pluie avec générosité, il a fait tomber pour vous les averses, celles de l’automne et celles du printemps, dès qu’il le fallait.

24 Les granges seront pleines de blé, les cuves déborderont de vin nouveau et d’huile fraîche.

25 Je vous rétribuerai pour les années dévorées par la sauterelle, par le criquet, le grillon, la chenille, ma grande armée envoyée contre vous.

26 Vous mangerez à votre faim, vous serez rassasiés, et vous célébrerez le nom du Seigneur votre Dieu car il a fait pour vous des merveilles. Mon peuple ne connaîtra plus jamais la honte.

27 Et vous saurez que moi, je suis au milieu d’Israël, que Je suis le Seigneur votre Dieu, il n’y en a pas d’autre. Mon peuple ne connaîtra plus jamais la honte.

 

Daniel 12,1-13

Posted in abomination de la désolation, allégorie et référence christique, ange (chérubins), attributs et noms divins, ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), détresse (désespoir), dernier temps (fin du monde), enfer (géhenne, vallée du Cédron), eternité (vie éternel), festin (paradis), honte (humiliation), justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), libération (délivrance, joug), lumière (lampe), passage de la mort, purification, résurrection, rétribution (mérite) with tags on 27 février 2014 by JL

01 En ce temps-là se lèvera Michel, le chef des anges, celui qui se tient auprès des fils de ton peuple. Car ce sera un temps de détresse comme il n’y en a jamais eu depuis que les nations existent, jusqu’à ce temps-ci. Mais en ce temps-ci, ton peuple sera délivré, tous ceux qui se trouveront inscrits dans le Livre.

02 Beaucoup de gens qui dormaient dans la poussière de la terre s’éveilleront, les uns pour la vie éternelle, les autres pour la honte et la déchéance éternelles.

03 Ceux qui ont l’intelligence resplendiront comme la splendeur du firmament, et ceux qui sont des maîtres de justice pour la multitude brilleront comme les étoiles pour toujours et à jamais.

04 Et toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles, garde le Livre scellé jusqu’au temps de la fin. Beaucoup seront perplexes, mais la connaissance augmentera. »

05 Et moi, Daniel, je regardai : Voici que deux autres hommes se tenaient, chacun sur une rive du fleuve.

06 L’un d’eux dit à celui qui, vêtu de lin, se tenait au-dessus des eaux du fleuve : « À quand la fin de ces choses surprenantes ? »

07 J’entendis l’homme vêtu de lin qui se tenait au-dessus des eaux du fleuve. Il leva la main droite et la main gauche vers le ciel et jura par Celui qui vit à jamais : « Pendant un temps, des temps, et la moitié d’un temps. Lorsque la force du peuple saint sera entièrement brisée, tout cela s’arrêtera. »

08 Et moi, j’entendis sans comprendre. J’insistai : « Mon seigneur, quel sera le terme de tout cela ? »

09 Il dit : « Va, Daniel, car ces paroles resteront secrètes et scellées jusqu’au temps de la fin. »

10 Beaucoup seront purifiés, blanchis, épurés. Les méchants feront le mal, aucun d’entre eux ne comprendra, mais ceux qui ont l’intelligence comprendront.

11 Depuis l’instant où le sacrifice perpétuel aura cessé, quand l’Abomination de la désolation sera installée, 1 290 jours passeront.

12 Heureux celui qui attendra et parviendra à 1 335 jours !

13 Et toi, va jusqu’à la fin. Tu te reposeras, puis tu te tiendras debout pour recevoir ta part à la fin des jours.

Daniel 3,1-50

Posted in abondance, adoration (contemplation), alliance, ange (chérubins), bénédiction, chemin (voie du Seigneur), commandements (préceptes, décrets), consacré (consécration), droiture, encens (odeur agréable à Dieu), espérance, face de Dieu (visage), fécondité (prospérité, postérité), gloire de Dieu, honte (humiliation), humilité (humble), idolâtrie, indulgence (intercession), Jérusalem (Sion), jugement, justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), libération (délivrance, joug), mal (méchanceté), offrande (prémisse et autres), pardon (miséricorde, pitié), passage de la mort, péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière de louange, pureté du coeur, sacrifice d'holocauste et communion, source d'eau vive (rosée, pluie), vérité, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 26 février 2014 by JL

01Le roi Nabucodonosor fit une statue d’or : elle était haute de soixante coudées, large de six coudées. Il l’érigea dans la plaine de Doura, dans la province de Babylone.

02 Le roi Nabucodonosor fit rassembler les satrapes, les préfets, les gouverneurs, les conseillers, les trésoriers, les juges, les magistrats et tous les fonctionnaires des provinces, pour qu’ils viennent à l’inauguration de la statue érigée par le roi Nabucodonosor.

03 Alors, les satrapes, les préfets, les gouverneurs, les conseillers, les trésoriers, les juges, les magistrats et tous les fonctionnaires des provinces se rassemblèrent pour l’inauguration de la statue qu’avait érigée le roi Nabucodonosor. Ils se tenaient là, debout, devant la statue que le roi Nabucodonosor avait érigée.

04 Le crieur public proclama avec force : « Vous, peuples, nations et gens de toutes langues, on vous l’ordonne :

05 Quand vous entendrez le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la harpe, de la lyre, de la cornemuse et de toutes les sortes d’instruments, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue d’or que le roi Nabucodonosor a érigée.

06 Celui qui ne se prosternera pas et n’adorera pas sera jeté immédiatement au milieu d’une fournaise de feu ardent. »

07 Alors, à l’instant même où tous entendirent le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la harpe, de la lyre, de la cornemuse et de toutes les sortes d’instruments, tous les peuples, nations et gens de toutes langues se prosternèrent et adorèrent la statue d’or que le roi Nabucodonosor avait érigée.

08 Là-dessus, à ce moment, des devins s’approchèrent pour dénoncer les Juifs.

09 Prenant la parole, ils dirent à Nabucodonosor : « Ô roi, puisses-tu vivre à jamais !

10 Toi, ô roi, tu as ordonné que tout homme qui entendrait le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la harpe, de la lyre, de la cornemuse et de toutes les sortes d’instruments se prosternerait pour adorer la statue d’or.

11 Celui qui ne se prosternerait pas et n’adorerait pas serait jeté au milieu d’une fournaise de feu ardent.

12 Tu as confié l’administration de la province de Babylone à des Juifs : Sidrac, Misac et Abdénago. Eh bien, ô roi, ces hommes n’ont pas tenu compte de toi ! Ils ne servent pas tes dieux, ils n’adorent pas la statue d’or que tu as érigée. »

13 Alors Nabucodonosor, pris d’une violente colère, ordonna qu’on lui amène Sidrac, Misac et Abdénago. Et ces hommes furent amenés devant le roi.

14 Le roi Nabucodonosor leur parla ainsi : « Est-il vrai, Sidrac, Misac et Abdénago, que vous refusez de servir mes dieux et d’adorer la statue d’or que j’ai fait ériger ?

15 Êtes-vous prêts, maintenant, à vous prosterner pour adorer la statue que j’ai faite, quand vous entendrez le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la harpe, de la lyre, de la cornemuse et de toutes les sortes d’instruments ? Si vous n’adorez pas cette statue, vous serez immédiatement jetés dans la fournaise de feu ardent ; et quel est le dieu qui vous délivrera de ma main ? »

16 Sidrac, Misac et Abdénago dirent au roi Nabucodonosor : « Ce n’est pas à nous de te répondre.

17 Si notre Dieu, que nous servons, peut nous délivrer, il nous délivrera de la fournaise de feu ardent et de ta main, ô roi.

18 Et même s’il ne le fait pas, sois-en bien sûr, ô roi : nous ne servirons pas tes dieux, nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as érigée. »

19 Alors Nabucodonosor fut rempli de fureur contre Sidrac, Misac et Abdénago, et son visage s’altéra. Il ordonna de chauffer la fournaise sept fois plus qu’à l’ordinaire.

20 Puis il ordonna aux plus vigoureux de ses soldats de ligoter Sidrac, Misac et Abdénago et de les jeter dans la fournaise de feu ardent.

21 Alors, on ligota ces hommes, vêtus de leurs manteaux, de leurs tuniques, de leurs bonnets et de leurs autres vêtements, et on les jeta dans la fournaise de feu ardent.

22 Là-dessus, comme l’ordre du roi était strict et la fournaise extrêmement chauffée, la flamme brûla à mort les hommes qui y portaient Sidrac, Misac et Abdénago.

23 Et ces trois hommes, Sidrac, Misac et Abdénago, tombèrent, ligotés, au milieu de la fournaise de feu ardent.

24 Or ils marchaient au milieu des flammes, ils louaient Dieu et bénissaient le Seigneur.

25 Azarias, debout, priait ainsi ; au milieu du feu, ouvrant la bouche, il dit :

26 « Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères, loué sois-tu, glorifié soit ton nom pour les siècles !

27 Oui, tu es juste en tout ce que tu as fait ! [Toutes tes œuvres sont vraies ; ils sont droits, tes chemins, et tous tes jugements sont vérité.

28 Tes sentences de vérité, tu les as exécutées par tout ce que tu nous as infligé, à nous et à Jérusalem, la ville sainte de nos pères. Avec vérité et justice, tu as infligé tout cela à cause de nos péchés.]

29 Car nous avons péché ; quand nous t’avons quitté, nous avons fait le mal : en tout, nous avons failli. [

30 Nous n’avons pas écouté tes commandements, nous n’avons pas observé ni accompli ce qui nous était commandé pour notre bien.

31 Oui, tout ce que tu nous as infligé, tout ce que tu nous as fait, tu l’as fait par un jugement de vérité.

32 Tu nous as livrés aux mains de nos ennemis, gens sans loi, les plus odieux des renégats, à un roi injuste, le pire de toute la terre.

33 Maintenant, nous ne pouvons plus ouvrir la bouche : ceux qui te servent et qui t’adorent n’ont plus en partage que la honte et l’injure.]

34 À cause de ton nom, ne nous livre pas pour toujours et ne romps pas ton alliance.

35 Ne nous retire pas ta miséricorde, à cause d’Abraham, ton ami, d’Isaac, ton serviteur, et d’Israël que tu as consacré.

36 Tu as dit que tu rendrais leur descendance aussi nombreuse que les astres du ciel, que le sable au rivage des mers.

37 Or nous voici, ô Maître, le moins nombreux de tous les peuples, humiliés aujourd’hui sur toute la terre, à cause de nos péchés.

38 Il n’est plus, en ce temps, ni prince ni chef ni prophète, plus d’holocauste ni de sacrifice, plus d’oblation ni d’offrande d’encens, plus de lieu où t’offrir nos prémices pour obtenir ta miséricorde.

39 Mais, avec nos cœurs brisés, nos esprits humiliés, reçois-nous,

40 comme un holocauste de béliers, de taureaux, d’agneaux gras par milliers. Que notre sacrifice, en ce jour, trouve grâce devant toi, car il n’est pas de honte pour qui espère en toi.

41 Et maintenant, de tout cœur, nous te suivons, nous te craignons et nous cherchons ta face.

42 Ne nous laisse pas dans la honte, agis envers nous selon ton indulgence et l’abondance de ta miséricorde.

43 Délivre-nous en renouvelant tes merveilles, glorifie ton nom, Seigneur.

44 Qu’ils soient tous confondus, ceux qui causent du tort à tes serviteurs ! Qu’ils soient couverts de honte, privés de tout pouvoir, et que leur force soit brisée !

45 Qu’ils sachent que toi, tu es le Seigneur, le seul Dieu, glorieux sur toute la terre ! »

46 Les serviteurs du roi qui les avaient jetés dans la fournaise ne cessaient d’alimenter le feu avec du bitume, de la poix, de l’étoupe et des sarments,

47 et la flamme s’élevait de quarante-neuf coudées au-dessus de la fournaise.

48 En se propageant, elle brûla ceux des Chaldéens qu’elle trouva autour de la fournaise.

49 Mais l’ange du Seigneur était descendu dans la fournaise en même temps qu’Azarias et ses compagnons ; la flamme du feu, il l’écarta de la fournaise

50 et fit souffler comme un vent de rosée au milieu de la fournaise. Le feu ne les toucha pas du tout, et ne leur causa ni douleur ni dommage.

 

Ezéchiel 37,1-28

Posted in allégorie et référence christique, alliance, commandements (préceptes, décrets), Esprit-Saint, eternité (vie éternel), fécondité (prospérité, postérité), festin (paradis), idolâtrie, iles lointaines (nations éloignées), inhabitation (présence divine), kénose (abaissement, cœur brisé), paix, péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), purification, résurrection, révolte (trahison, nuque raide), royauté en Israel, sanctifier, temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte) with tags on 24 février 2014 by JL

01 La main du Seigneur se posa sur moi, par son esprit il m’emporta et me déposa au milieu d’une vallée ; elle était pleine d’ossements.

02 Il me fit circuler parmi eux ; le sol de la vallée en était couvert, et ils étaient tout à fait desséchés.

03 Alors le Seigneur me dit : « Fils d’homme, ces ossements peuvent-ils revivre ? » Je lui répondis : « Seigneur Dieu, c’est toi qui le sais ! »

04 Il me dit alors : « Prophétise sur ces ossements. Tu leur diras : Ossements desséchés, écoutez la parole du Seigneur :

05 Ainsi parle le Seigneur Dieu à ces ossements : Je vais faire entrer en vous l’esprit, et vous vivrez.

06 Je vais mettre sur vous des nerfs, vous couvrir de chair, et vous revêtir de peau ; je vous donnerai l’esprit, et vous vivrez. Alors vous saurez que Je suis le Seigneur. »

07 Je prophétisai, comme j’en avais reçu l’ordre. Pendant que je prophétisais, il y eut un bruit, puis une violente secousse, et les ossements se rapprochèrent les uns des autres.

08 Je vis qu’ils se couvraient de nerfs, la chair repoussait, la peau les recouvrait, mais il n’y avait pas d’esprit en eux.

09 Le Seigneur me dit alors : « Adresse une prophétie à l’esprit, prophétise, fils d’homme. Dis à l’esprit : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Viens des quatre vents, esprit ! Souffle sur ces morts, et qu’ils vivent ! »

10 Je prophétisai, comme il m’en avait donné l’ordre, et l’esprit entra en eux ; ils revinrent à la vie, et ils se dressèrent sur leurs pieds : c’était une armée immense !

11 Puis le Seigneur me dit : « Fils d’homme, ces ossements, c’est toute la maison d’Israël. Car ils disent : “Nos ossements sont desséchés, notre espérance est détruite, nous sommes perdus !”

12 C’est pourquoi, prophétise. Tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Je vais ouvrir vos tombeaux et je vous en ferai remonter, ô mon peuple, et je vous ramènerai sur la terre d’Israël.

13 Vous saurez que Je suis le Seigneur, quand j’ouvrirai vos tombeaux et vous en ferai remonter, ô mon peuple !

14 Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez ; je vous donnerai le repos sur votre terre. Alors vous saurez que Je suis le Seigneur : j’ai parlé et je le ferai – oracle du Seigneur. »

15 La parole du Seigneur me fut adressée :

16 « Fils d’homme, prends un morceau de bois, écris dessus : “Juda et les fils d’Israël qui lui sont rattachés.” Prends un autre morceau de bois, écris dessus : “Joseph, bois d’Éphraïm, et toute la maison d’Israël qui lui est rattachée.”

17 Rapproche ces morceaux pour faire un seul morceau de bois ; ils ne feront plus qu’un dans ta main.

18 Lorsque les fils de ton peuple te demanderont : “Explique-nous donc ce que tu fais”,

19 tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Je vais prendre le morceau de bois qui représente Joseph, et les tribus d’Israël qui lui sont rattachées ; je vais le joindre au bois qui représente Juda. Je les réunirai ; ils n’en feront plus qu’un seul dans ma main.

20 Et les morceaux de bois sur lesquels tu auras écrit seront dans ta main, sous leurs yeux.

21 Tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Je vais prendre les fils d’Israël parmi les nations où ils sont allés. Je les rassemblerai de partout et les ramènerai sur leur terre.

22 J’en ferai une seule nation dans le pays, sur les montagnes d’Israël. Ils n’auront tous qu’un seul roi ; ils ne formeront plus deux nations ; ils ne seront plus divisés en deux royaumes.

23 Ils ne se rendront plus impurs avec leurs idoles immondes et leurs horreurs, avec toutes leurs révoltes. Je les sauverai en les retirant de tous les lieux où ils habitent et où ils ont péché, je les purifierai. Alors ils seront mon peuple, et moi je serai leur Dieu.

24 Mon serviteur David régnera sur eux ; ils n’auront tous qu’un seul berger ; ils marcheront selon mes ordonnances, ils garderont mes décrets et les mettront en pratique.

25 Ils habiteront le pays que j’ai donné à mon serviteur Jacob, le pays que leurs pères ont habité. Ils l’habiteront, eux-mêmes et leurs fils, et les fils de leurs fils pour toujours. David, mon serviteur, sera leur prince pour toujours.

26 Je conclurai avec eux une alliance de paix, une alliance éternelle. Je les rétablirai, je les multiplierai, je mettrai mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours.

27 Ma demeure sera chez eux, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.

28 Alors les nations sauront que Je suis le Seigneur, celui qui sanctifie Israël, lorsque mon sanctuaire sera au milieu d’eux pour toujours. »

 

Ezéchiel 12,1-28

Posted in abomination, déportation (captif, exil), désolation (dévastation, ruine), détresse (désespoir), dernier temps (fin du monde), kénose (abaissement, cœur brisé), parole de Dieu (vivante), prophétie (oracle), purgatoire, ténèbre, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 20 février 2014 by JL

01La parole du Seigneur me fut adressée :

02 « Fils d’homme, tu habites au milieu d’une engeance de rebelles ; ils ont des yeux pour voir, et ne voient pas ; des oreilles pour entendre, et n’entendent pas, car c’est une engeance de rebelles.

03 Toi, fils d’homme, prépare-toi un sac d’exilé ; sous leurs yeux, pars en plein jour, comme un exilé ; sous leurs yeux, pars de ta maison vers un autre lieu ; peut-être verront-ils qu’ils sont une engeance de rebelles.

04 Tu sortiras ton sac, comme un sac d’exilé, en plein jour, sous leurs yeux. Toi-même, tu sortiras le soir, sous leurs yeux, comme s’en vont les exilés.

05 Sous leurs yeux, tu feras un trou dans le mur, et tu sortiras par là.

06 Sous leurs yeux, tu chargeras ton sac sur ton épaule, et tu le sortiras dans l’obscurité ; tu voileras ton visage, et tu ne verras plus le pays : j’ai fait de toi un signe pour la maison d’Israël. »

07 Je fis ce qui m’avait été ordonné : en plein jour, je sortis mon sac, comme un sac d’exilé ; puis le soir, je fis un trou dans le mur, à la main ; je sortis mon sac dans l’obscurité, et sous leurs yeux je le chargeai sur mon épaule.

08 Au matin, la parole du Seigneur me fut adressée :

09 « Fils d’homme, la maison d’Israël, cette engeance de rebelles, t’a bien demandé : “Qu’est-ce que tu fais là ?”

10 Réponds : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Cet oracle concerne le prince qui est à Jérusalem et toute la maison d’Israël qui s’y trouve.

11 Tu diras : Je suis pour vous un signe. Ce que j’ai fait, c’est cela même qui leur sera fait : ils partiront en exil, en captivité ;

12 le prince qui est au milieu d’eux chargera son sac sur son épaule, il sortira dans l’obscurité ; on percera le mur pour le faire sortir ; il voilera son visage, si bien qu’il ne verra plus de ses yeux le pays.

13 J’étendrai sur lui mon filet, et il sera pris au piège. Je l’amènerai à Babylone, au pays des Chaldéens ; il ne verra pas ce pays, il y mourra.

14 Tout son entourage, sa garde et tous ses bataillons, je les disséminerai à tous les vents, et je tirerai l’épée derrière eux.

15 Alors ils sauront que Je suis le Seigneur, quand je les aurai dispersés parmi les nations, et disséminés dans les pays étrangers.

16 Cependant je laisserai un certain nombre d’entre eux qui échapperont à l’épée, à la famine et à la peste, pour raconter parmi les nations où ils se rendront toutes leurs abominations, afin qu’elles sachent que Je suis le Seigneur. »

17 La parole du Seigneur me fut adressée :

18 « Fils d’homme, tu mangeras ton pain en tremblant, tu boiras ton eau dans l’inquiétude et l’angoisse.

19 Tu diras aux gens du pays : Ainsi parle le Seigneur Dieu au sujet des habitants de Jérusalem qui sont sur le sol d’Israël : ils mangeront leur pain dans l’angoisse, ils boiront leur eau dans l’épouvante ; ainsi leur terre sera dévastée, privée de ce qui l’emplit, privée de la violence de tous ses habitants.

20 Les villes habitées seront détruites, le pays deviendra un lieu désolé. Alors vous saurez que Je suis le Seigneur. »

21 La parole du Seigneur me fut adressée :

22 « Fils d’homme, que voulez-vous dire en appliquant à la terre d’Israël ce proverbe : “Plus se prolongent les jours, moins s’accomplissent les visions” ?

23 Eh bien ! tu diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Je mettrai fin à ce proverbe ; on ne le répétera plus en Israël. À l’inverse, tu leur diras : Les jours approchent où toute vision s’accomplira.

24 Il n’y aura plus ni visions illusoires ni présages trompeurs, au milieu de la maison d’Israël.

25 Je suis le Seigneur, je parlerai. La parole que je dirai se réalisera, et sans délai ! C’est de vos jours, engeance de rebelles, que je réaliserai la parole que je vais dire – oracle du Seigneur Dieu. »

26 La parole du Seigneur me fut adressée :

27 « Fils d’homme, voici ce que dit la maison d’Israël : “La vision de ce voyant n’est pas pour demain ; il prophétise pour des temps éloignés.”

28 C’est pourquoi tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Il n’y a plus de délai pour aucune de mes paroles. La parole que je dirai va se réaliser – oracle du Seigneur Dieu. »

 

Ezéchiel 6,1-14

Posted in abomination, applanir les montagnes (collines), autel (ou Dieu descend pour bénir), déportation (captif, exil), désolation (dévastation, ruine), encens (odeur agréable à Dieu), faire mémoire (mémorial, solennité), idolâtrie, kénose (abaissement, cœur brisé), mal (méchanceté), malédiction, petit reste (rescapé), peuple de Dieu (Israel, Juda), purgatoire, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 20 février 2014 by JL

01 La parole du Seigneur me fut adressée :

02 « Fils d’homme, dirige ton regard vers les montagnes d’Israël et prophétise contre elles.

03 Tu diras : Montagnes d’Israël, écoutez la parole du Seigneur Dieu. Ainsi parle le Seigneur Dieu aux montagnes et aux collines, aux ravins et aux vallées. Me voici : je fais venir contre vous l’épée, je ferai disparaître vos lieux sacrés.

04 Vos autels seront abattus, vos colonnes à encens, brisées ; je ferai tomber, devant vos idoles immondes, vos morts, transpercés.

05 Je mettrai les cadavres des fils d’Israël devant leurs idoles immondes, et je disperserai vos ossements autour de vos autels.

06 Partout où vous habitez, les villes seront ruinées, les lieux sacrés, dévastés, si bien que vos autels seront ruinés, voués à la malédiction, vos idoles immondes seront supprimées et disparaîtront, vos colonnes à encens seront brisées, vos ouvrages, effacés.

07 On tombera, transpercé, au milieu de vous. Alors vous saurez que Je suis le Seigneur.

08 Mais j’en épargnerai, quand il y aura pour vous des rescapés de l’épée au milieu des nations, quand vous serez dispersés parmi les pays étrangers.

09 Alors vos rescapés se souviendront de moi, parmi les nations où ils auront été emmenés captifs, eux dont j’aurai brisé le cœur prostitué qui s’est détourné de moi, et leurs yeux qui se prostituaient aux idoles immondes. Le dégoût leur montera au visage pour tout le mal qu’ils auront commis avec toutes leurs abominations.

10 Alors ils sauront que Je suis le Seigneur : ce n’est pas en vain que je parle de leur infliger ces maux.

11 Ainsi parle le Seigneur Dieu : Bats des mains, tape du pied et dis : “Hélas !” pour tout le mal abominable de la maison d’Israël ; elle va tomber par l’épée, par la famine et par la peste.

12 Qui est au loin mourra par la peste, qui est proche tombera par l’épée ; et le reste – les assiégés – mourra de faim. J’irai jusqu’au bout de ma fureur contre eux.

13 Alors vous saurez que Je suis le Seigneur, quand leurs morts, transpercés, seront couchés au milieu de leurs idoles immondes, autour de leurs autels, sur toute colline élevée, au sommet de toute montagne, sous tout arbre verdoyant et tous les térébinthes touffus, sur les lieux mêmes où ils offraient un parfum d’apaisement à toutes leurs idoles immondes.

14 J’étendrai la main contre eux et je ferai de ce pays une solitude désolée depuis le désert jusqu’à Ribla, partout où ils habitent. Alors ils sauront que Je suis le Seigneur. »

Baruch 2,1-35

Posted in alliance, cantique (chant de l'âme), colère de Dieu, conversion (faire retour, repentir), déportation (captif, exil), désolation (dévastation, ruine), Dieu écoute, exauce, ecouter (voix du Seigneur), eternité (vie éternel), face de Dieu (visage), faire mémoire (mémorial, solennité), fécondité (prospérité, postérité), festin (paradis), gloire de Dieu, honte (humiliation), impiété, jugement, justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), libération (délivrance, joug), maison (demeures) du Seigneur, mal (méchanceté), péché (faute), petit reste (rescapé), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière d'invocation, prière de louange, pureté du coeur, révolte (trahison, nuque raide), terre promise (terre sainte), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 19 février 2014 by JL

01 Le Seigneur a donc accompli la parole qu’il avait prononcée contre nous, contre nos juges, qui gouvernèrent Israël, contre nos rois et nos chefs, contre les gens d’Israël et de Juda.

02 Sous l’immensité du ciel, il ne se produisit jamais rien de semblable à ce que le Seigneur fit advenir à Jérusalem, conformément à ce qui est écrit dans la Loi de Moïse,

03 à savoir que nous mangerions l’un la chair de son fils, l’autre la chair de sa fille !

04 Et le Seigneur a livré nos pères aux mains de tous les royaumes d’alentour, à l’outrage et à la désolation parmi tous les peuples d’alentour, où il les a dispersés.

05 Ils ont été soumis, au lieu de dominer, car nous avons péché contre le Seigneur notre Dieu en n’écoutant pas sa voix.

06 Au Seigneur notre Dieu appartient la justice, mais à nous et à nos pères la honte sur le visage, comme on le voit aujourd’hui.

07 Ces malheurs que le Seigneur avait prononcés contre nous se sont tous abattus sur nous.

08 Nous n’avons pas apaisé la face du Seigneur, nous ne nous sommes pas détournés chacun des pensées de son cœur mauvais.

09 Aussi, dans sa vigilance, le Seigneur a déclenché contre nous ces malheurs. Oui, il est juste, le Seigneur, en tout ce qu’il nous a commandé de faire.

10 Mais nous n’avons pas écouté sa voix qui nous disait de suivre les préceptes que le Seigneur nous avait mis sous les yeux.

11 Et maintenant, Seigneur Dieu d’Israël, écoute, toi qui as fait sortir ton peuple du pays d’Égypte, par la force de ta main, avec signes et prodiges, par ta grande puissance et la vigueur de ton bras, toi qui t’es fait un nom, comme on le voit aujourd’hui.

12 Nous avons péché, nous avons été impies, nous avons été injustes, Seigneur notre Dieu. En raison de tous tes jugements,

13 que ta fureur se détourne de nous, car nous ne sommes plus qu’un petit nombre parmi les nations où tu nous as dispersés.

14 Entends, Seigneur, notre prière et notre supplication ; délivre-nous à cause de toi-même ; fais-nous trouver grâce devant ceux qui nous ont déportés,

15 afin que la terre entière sache que tu es le Seigneur notre Dieu, puisque ton nom a été invoqué sur Israël et sa descendance.

16 Regarde, Seigneur, du haut de ta demeure sainte, et pense à nous. Incline ton oreille, Seigneur, écoute.

17 Ouvre les yeux, Seigneur, et vois. Car ce ne sont pas les défunts dans le séjour des morts, eux dont le souffle est enlevé des entrailles, qui rendront gloire et justice au Seigneur,

18 mais l’âme comblée de tristesse, l’homme qui marche courbé et sans force, les yeux défaillants et l’âme affamée, ceux-là te rendront gloire et justice, Seigneur.

19 Non, ce n’est pas à cause des actions justes de nos pères et de nos rois, que nous déposons notre supplique devant ta face, Seigneur notre Dieu.

20 Car tu as déchaîné sur nous ta fureur et ta colère, comme tu l’avais déclaré par tes serviteurs les prophètes, en disant :

21 « Ainsi parle le Seigneur : Courbez les épaules et servez le roi de Babylone. Alors, vous resterez dans le pays que j’ai donné à vos pères.

22 Mais si vous n’écoutez pas l’appel du Seigneur à servir le roi de Babylone,

23 je ferai cesser dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem le chant d’allégresse et le chant de joie, le chant de l’époux et le chant de l’épouse. Tout le pays sera désolé, vidé de ses habitants. »

24 Or, nous n’avons pas écouté ton appel à servir le roi de Babylone, et tu as accompli les paroles que tu avais prononcées par tes serviteurs les prophètes, à savoir que les ossements de nos rois et de nos pères seraient arrachés à leur tombeau.

25 Et voici qu’ils furent jetés dehors, à la brûlure du jour et au gel de la nuit. Nos rois et nos pères sont morts dans de cruelles souffrances, par la famine, l’épée et l’exil.

26 Tu as établi la maison sur laquelle a été invoqué ton nom, comme elle est en ce jour, à cause de la méchanceté de la maison d’Israël et de la maison de Juda.

27 Tu as agi envers nous selon ton entière bienveillance et ton immense tendresse, Seigneur notre Dieu,

28 comme tu l’avais déclaré par ton serviteur Moïse, le jour où tu lui ordonnas de mettre par écrit ta Loi en présence des fils d’Israël, en disant :

29 « Vraiment, si vous n’écoutez pas ma voix, cette grande, cette immense multitude elle-même sera réduite à un petit nombre parmi les nations où je les disperserai !

30 Oui, je sais bien qu’ils ne m’écouteront pas, car c’est un peuple à la nuque raide. Mais dans le pays de leur exil, ils rentreront en eux-mêmes,

31 et ils sauront que moi, je suis le Seigneur leur Dieu. Je leur donnerai un cœur et des oreilles qui entendent.

32 Et là, dans le pays de leur exil, ils me loueront, ils se souviendront de mon nom,

33 ils se repentiront de leur obstination et de leurs actions mauvaises, au souvenir du destin de leurs pères, qui avaient péché devant le Seigneur.

34 Alors, je les ferai revenir dans le pays que j’ai promis par serment à leurs pères Abraham, Isaac et Jacob, et ils y seront maîtres. Je les multiplierai, ils ne diminueront plus !

35 J’établirai pour eux une alliance éternelle : je serai leur Dieu et eux, ils seront mon peuple. Jamais plus, je ne déplacerai mon peuple Israël loin du pays que je leur ai donné. »


Lamentations 4,1-22

Posted in allégorie et référence christique, colère de Dieu, déportation (captif, exil), face de Dieu (visage), fécondité (prospérité, postérité), fondations (pieux sacré), justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), messie, nudité, péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophète, pur et impur (souillure), purgatoire, salut (rachat, rédemption), sang with tags on 18 février 2014 by JL

Aleph

01 Comment ! L’or s’est terni, l’or pur s’est altéré, et les pierres sacrées sont dispersées à tous les coins de rue ! Beth

02 Les fils de Sion, si précieux, évalués à prix d’or fin, comment ! ils sont traités en cruches d’argile, ouvrages des mains d’un potier ! Guimel

03 Même les chacals présentent leurs mamelles pour allaiter leurs petits ; la fille de mon peuple est devenue aussi cruelle que l’autruche du désert. Daleth

04 La langue du nourrisson assoiffé colle à son palais ; les petits enfants réclament du pain, mais nul ne leur en donne. Hé

05 Les mangeurs de mets délicats dépérissent dans les rues ; ceux qui vivaient dans le luxe se retrouvent sur le fumier. Waw

06 La faute de la fille de mon peuple a dépassé le péché de Sodome qui fut anéantie en un instant sans qu’on ait porté la main contre elle. Zaïn

07 Ses hommes voués à Dieu étaient plus brillants que neige, plus blancs que le lait, leurs corps, plus vermeils que le corail, leur apparence était de saphir. Heth

08 Leur aspect est plus noir que la suie : dans la rue, on ne les reconnaît plus ; ils n’ont que la peau sur les os, aussi sèche que du bois. Teth

09 Plus heureuses les victimes de l’épée que les victimes de la faim, qui s’épuisent, diaphanes, privées du fruit de leurs champs. Yod

10 Dans le malheur de la fille de mon peuple, des femmes, de leurs mains tendres, ont dû faire cuire leurs enfants en guise de nourriture. Kaph

11 Le Seigneur a détruit dans sa fureur, déversé sa brûlante colère, allumé, dans Sion, un feu qui dévore ses fondations. Lamed

12 Ils ne croyaient pas, les rois de la terre, ni aucun habitant du monde, que l’adversaire, l’ennemi, franchirait les portes de Jérusalem. Mem

13 Les péchés de ses prophètes en sont la cause, et les fautes de ses prêtres, eux qui versaient en pleine ville le sang des justes. Noun

14 Ils erraient en aveugles dans les rues, souillés de sang, et toucher leurs vêtements devenait interdit. Samek

15 « Arrière, impurs ! » leur criait-on, « Arrière, arrière ! N’y touchez pas ! » Ils fuyaient, errants, chez les païens qui disaient : « Ils ne s’installeront pas ! » Pé

16 La face du Seigneur les a dispersés et ne les regarde plus ; les prêtres ne sont pas respectés ni les anciens, honorés. Aïn

17 Sans répit, nos yeux se consument d’attendre en vain du secours ; nous guettons, nous guettons une nation qui ne peut pas sauver. Sadé

18 On nous a chassés et pourchassés : nous ne pouvons plus aller sur nos places. Notre fin approche, nos jours sont comptés ; notre fin est arrivée. Qoph

19 Nos poursuivants sont plus rapides que les aigles dans les airs ; dans les montagnes, ils nous harcèlent, dans le désert, ils nous traquent. Resh

20 Le Messie du Seigneur, le souffle de nos narines, a été pris dans leurs embûches, lui dont nous disions : « Sous sa protection, nous vivrons parmi les nations. » Shin

21 Jubile et réjouis-toi, fille d’Édom qui habites le pays de Ouç ! À toi aussi, la coupe sera tendue : tu t’enivreras et te montreras nue. Taw

22 Ta faute est expiée, fille de Sion, il ne te déportera plus. Il punira ta faute, fille d’Édom, il dévoilera tes péchés.

 

Lamentations 1,1-22

Posted in butin de guerre (trésor), colère de Dieu, déportation (captif, exil), désolation (dévastation, ruine), détresse (désespoir), diable (démons, serpent), Jérusalem (Sion), kénose (abaissement, cœur brisé), lamentation (deuil), nudité, nuit de l'esprit, parole de Dieu (vivante), péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), pur et impur (souillure), purgatoire, temple (sanctuaire), vices (passions) with tags on 17 février 2014 by JL

Aleph

01 Comment ! La voilà donc assise, solitaire, la ville si populeuse, semblable à une veuve, la reine des nations, souveraine des peuples, devenue esclave ! Beth

02 Elle pleure, elle pleure dans la nuit, les larmes couvrent ses joues : personne pour la consoler parmi ceux qui l’aimaient ; ils l’ont trompée, tous ses amis, devenus ses ennemis. Guimel

03 Elle est déportée, Juda, misérable, durement asservie ; assise au milieu des nations, elle ne trouve pas de repos. Tous ses persécuteurs l’ont traquée jusque dans sa détresse. Daleth

04 Les routes de Sion sont en deuil, car personne ne vient à ses fêtes : toutes ses portes sont à l’abandon, ses prêtres gémissent, ses vierges s’affligent ; elle-même est dans l’amertume ! Hé

05 Ses adversaires la dominent, ses ennemis sont rassurés, car le Seigneur l’afflige pour ses fautes sans nombre ; ses petits enfants s’en vont, captifs devant l’adversaire. Waw

06 De la fille de Sion toute splendeur s’est retirée ; ses princes, comme des cerfs ne trouvant plus de pâturages, sont partis à bout de forces devant le persécuteur. Zaïn

07 Jérusalem se rappelle tous les plaisirs des jours d’autrefois, aux jours de misère et d’errance quand son peuple tombe aux mains de l’adversaire ; la voyant privée de secours, ses adversaires rient de sa ruine. Heth

08 Elle a péché, elle a péché, Jérusalem : elle n’est plus que souillure ; tous ceux qui la glorifiaient la méprisent voyant sa nudité ; elle aussi gémit et se détourne. Teth

09 Son impureté a taché sa robe ; elle n’avait pas imaginé une telle fin : elle est descendue au plus bas ; personne pour la consoler. « Vois, Seigneur, ma misère : l’ennemi a triomphé ! » Yod

10 L’adversaire a fait main basse sur tous ses trésors : oui, elle a vu les païens entrer dans son sanctuaire, alors que tu leur avais ordonné : « Vous n’entrerez pas dans mon assemblée. » Kaph

11 Son peuple tout entier gémit, en quête de pain ; il troque ses trésors contre de la nourriture, pour reprendre vie : « Vois, Seigneur, et regarde comme je suis méprisée ! » Lamed

12 « Ô vous tous qui passez sur le chemin, regardez et voyez s’il est une douleur pareille à la douleur que j’endure, celle dont le Seigneur m’afflige, le jour de sa brûlante colère ! » Mem

13 D’en haut il lance un feu dans mes os et les piétine ; il tend un filet sous mes pas, il me rejette en arrière ; il me livre à l’abandon, malade à longueur de jour. Noun

14 Il attache de sa main le joug de mes péchés ; ils sont entrelacés et posés sur mon cou : ma force en est brisée ; le Seigneur me livre à des mains qui m’empêchent de me relever. Samek

15 Le Seigneur a terrassé tous les vaillants au milieu de mon peuple ; il a convoqué contre moi un conseil pour écraser mes jeunes gens ; le Seigneur a foulé au pressoir la vierge, fille de Juda. Aïn

16 Voilà pourquoi je pleure, mes yeux, mes yeux fondent en larmes : il est loin de moi, le consolateur qui me rendrait la vie ; mes fils sont à l’abandon : l’ennemi était le plus fort ! Pé

17 Sion a tendu les mains : personne pour la consoler. Le Seigneur a donné des ordres contre Jacob aux adversaires qui l’entourent : Jérusalem au milieu d’eux n’est plus que souillure. Sadé

18 Le Seigneur, lui, est juste car je suis rebelle à sa parole. Écoutez donc, vous, tous les peuples, et voyez ma douleur : mes vierges et mes jeunes gens sont partis en captivité. Qoph

19 J’ai fait appel à mes amants : mais ils m’ont trahie. Mes prêtres et mes anciens expirent dans la ville, cherchant la nourriture pour reprendre vie. Resh

20 Vois, Seigneur, quelle est ma détresse : mes entrailles frémissent ; mon cœur en moi se retourne car j’ai persisté dans ma rébellion ; dehors, l’épée m’a privée d’enfants, dans la maison, c’est la mort. Shin

21 On m’entend gémir : personne pour me consoler. Tous mes ennemis entendent mon malheur : ils jubilent car c’est toi qui l’as fait. Tu amèneras le jour que tu as fixé : ils seront alors comme moi ! Taw

22 Que leur méchanceté éclate à tes yeux : traite-les donc comme tu m’as traitée pour toutes mes fautes : nombreux sont mes gémissements, malade est mon cœur !

Jérémie 8,1-23

Posted in abomination, buter (pierre d’achoppement), ciel (cieux), conversion (faire retour, repentir), honte (humiliation), idolâtrie, Jérusalem (Sion), kénose (abaissement, cœur brisé), loi, mal (méchanceté), mensonge, parole de Dieu (vivante), péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), porter du fruit, prophétie (oracle), purgatoire, refuge (ville fortifié) with tags on 13 février 2014 by JL

01 En ce temps-là – oracle du Seigneur –, on fera sortir de leurs tombeaux les ossements des rois de Juda et les ossements de ses princes, les ossements des prêtres et les ossements des prophètes, les ossements des habitants de Jérusalem.

02 On les étalera devant le soleil, la lune et toute l’armée du ciel, qu’ils ont aimés, servis, suivis, consultés, et devant qui ils se sont prosternés. Ces ossements ne seront ni recueillis, ni enterrés : ils deviendront du fumier à la surface du sol.

03 Et la mort sera préférable à la vie pour les derniers survivants de cette engeance mauvaise, dans les derniers lieux où je les aurai chassés – oracle du Seigneur de l’univers.

04 Tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur : Ceux qui tombent ne se relèvent-ils pas ? Celui qui se détourne ne retourne-t-il pas ?

05 Pourquoi Jérusalem, cette ville infidèle, s’est-elle détournée pour toujours ? Ils se cramponnent à ce qui est trompeur et refusent de retourner.

06 J’ai fait attention et j’ai entendu : ce qu’ils disent ne tient pas. Pas un qui regretterait sa méchanceté en disant : « Qu’ai-je fait ? » Tous, ils retournent à leur course, comme un cheval qui se rue à la guerre.

07 Même la cigogne, dans le ciel, connaît la saison de ses migrations ; la tourterelle, l’hirondelle et la grue respectent le temps de leur venue ; mais mon peuple ne connaît pas l’ordre fixé par le Seigneur.

08 Comment pouvez-vous dire : « Nous sommes sages, et la loi du Seigneur est avec nous », alors que le stylet mensonger des scribes l’a falsifiée ?

09 Les sages sont couverts de honte, consternés, pris au piège, pour avoir méprisé la parole du Seigneur ; quelle est donc leur sagesse ?

10 C’est pourquoi je donnerai leurs femmes à des étrangers et leurs champs à de nouveaux maîtres. Du plus petit jusqu’au plus grand, ils sont tous assoiffés de profits ; du prophète jusqu’au prêtre, ils s’adonnent tous au mensonge.

11 Ils traitent à la légère la blessure de la fille de mon peuple, en disant : « Paix ! La paix ! » alors qu’il n’y a pas de paix.

12 Par leurs abominations ils se couvrent de honte, mais ils n’éprouvent pas la moindre honte, ils ne savent plus rougir. Aussi tomberont-ils avec les autres, ils trébucheront au temps où ils seront visités, dit le Seigneur.

13 Avec eux, je vais en finir – oracle du Seigneur – : pas de raisins dans la vigne, pas de figues sur le figuier, le feuillage est flétri. Eux, je les donnerai aux passants.

14 Pourquoi restons-nous assis ? Rassemblez-vous ! Entrons dans les villes fortifiées ! Et là, faisons silence puisque le Seigneur notre Dieu nous réduit au silence ; il nous abreuve d’eaux empoisonnées, car nous avons péché contre lui.

15 Nous attendions la paix, et rien de bon ! le temps du remède, et voici l’épouvante !

16 Depuis Dane on entend le souffle des chevaux ; à leur hennissement, au bruit des puissants coursiers, toute la terre tremble. Ils arrivent, ils dévorent le pays et ce qu’il contient, la ville et ses habitants.

17 Oui, voici que je lâche parmi vous des serpents venimeux, contre lesquels il n’est pas de charmeur, et ils vous mordront – oracle du Seigneur.

18 Pas de remède pour mon chagrin, mon cœur gémit sur moi !

19 J’entends la plainte de la fille de mon peuple depuis un pays lointain : Le Seigneur n’est-il plus en Sion ? Son roi n’est-il plus en elle ? « Pourquoi m’ont-ils offensé avec leurs idoles, ces vanités étrangères ? »

20 La moisson est passée, l’été est fini, et nous, nous ne sommes pas sauvés !

21 Par la blessure de la fille de mon peuple, je suis blessé, je suis assombri, et la stupeur me saisit.

22 N’y a-t-il pas de baume en Galaad ? N’y a-t-il pas de médecin là-bas ? Pourquoi donc n’est-elle pas guérie, la fille de mon peuple ?

23 Qui changera ma tête en source d’eau et mes yeux en fontaine de larmes, pour que je pleure, jour et nuit, les victimes de la fille de mon peuple ?

Isaïe 65,1-24

Posted in abondance, allégorie et référence christique, arbre de vie, châtiment, ciel (cieux), colère de Dieu, consolation (solidarité), ecouter (voix du Seigneur), encens (odeur agréable à Dieu), enfer (géhenne, vallée du Cédron), fécondité (prospérité, postérité), festin (paradis), gloire de Dieu, honte (humiliation), idolâtrie, Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), jour du Seigneur (déluge), jugement, kénose (abaissement, cœur brisé), maison (demeures) du Seigneur, mal (méchanceté), Marie, montagne du Seigneur (théophanie), offrande (prémisse et autres), paix, parole de Dieu (vivante), pauvre (faible), prêtre ordre Levi (sacerdoce), prophétie (oracle), purgatoire, purification, résurrection, royaume de Dieu, sanctifier, source d'eau vive (rosée, pluie), temple (sanctuaire), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 12 février 2014 by JL

01Ainsi parle le Seigneur : Le ciel est mon trône, et la terre, l’escabeau de mes pieds. Où donc me bâtiriez-vous une maison ? Où serait le lieu de mon repos ?

02 Tout cela, c’est ma main qui l’a fait, et tout cela est à moi – oracle du Seigneur. Celui que je regarde, c’est le pauvre, celui qui a l’esprit abattu et tremble à ma parole.

03 On immole le bœuf, mais on abat aussi bien un homme ; on sacrifie le mouton, mais on brise la nuque d’un chien ; on présente une offrande, mais aussi bien du sang de porc ; on brûle de l’encens en mémorial, mais on adresse une bénédiction aux idoles ! Ainsi, ces gens-là ont choisi leurs propres chemins, ils se complaisent dans leurs horreurs ;

04 eh bien moi, je choisirai leurs tourments et je ferai venir sur eux ce qu’ils redoutent, puisque j’ai appelé, et que personne n’a répondu, j’ai parlé, et personne n’a écouté. Ils ont fait ce qui est mal à mes yeux, ils ont choisi ce qui me déplaît.

05 Écoutez ce que dit le Seigneur, vous qui tremblez à sa parole. Vos frères, qui vous haïssent et vous rejettent à cause de mon nom, se sont moqués en disant : « Que le Seigneur manifeste sa gloire, et nous verrons votre joie ! » Eh bien, ce sont eux qui connaîtront la honte !

06 Une voix, un tumulte vient de la ville, une voix sort du Temple : c’est la voix du Seigneur, qui rend à ses ennemis ce qui leur est dû.

07 Avant d’être en travail, Sion a enfanté ; avant que lui viennent les douleurs, elle a accouché d’un garçon.

08 Qui a jamais entendu rien de tel ? Qui a jamais vu chose pareille ? Peut-on mettre au monde un pays en un jour ? Une nation est-elle enfantée en une fois ? Pourtant, Sion, à peine en travail, a enfanté ses fils !

09 Est-ce que moi, j’ouvrirais un passage à la vie, et je ne ferais pas enfanter ? – dit le Seigneur. Moi qui fais enfanter, je fermerais le passage de la vie ? – dit ton Dieu.

10 Réjouissez-vous avec Jérusalem ! Exultez en elle, vous tous qui l’aimez ! Avec elle, soyez pleins d’allégresse, vous tous qui la pleuriez !

11 Alors, vous serez nourris de son lait, rassasiés de ses consolations ; alors, vous goûterez avec délices à l’abondance de sa gloire.

12 Car le Seigneur le déclare : « Voici que je dirige vers elle la paix comme un fleuve et, comme un torrent qui déborde, la gloire des nations. » Vous serez nourris, portés sur la hanche ; vous serez choyés sur ses genoux.

13 Comme un enfant que sa mère console, ainsi, je vous consolerai. Oui, dans Jérusalem, vous serez consolés.

14 Vous verrez, votre cœur sera dans l’allégresse ; et vos os revivront comme l’herbe reverdit. Le Seigneur fera connaître sa puissance à ses serviteurs, il sera indigné par ses ennemis.

15 Car voici que le Seigneur arrive dans le feu, avec ses chars pareils à un ouragan, pour assouvir l’ardeur de sa colère, exécuter ses menaces par les flammes du feu.

16 Car le Seigneur vient juger par le feu, juger par son épée tout être de chair : nombreuses sont les victimes du Seigneur.

17 Ceux qui se sanctifient et se purifient pour entrer dans les jardins, derrière une idole placée au centre, ceux qui mangent de la viande de porc, des bêtes répugnantes et des souris, succomberont ensemble – oracle du Seigneur –

18 avec leurs actions et leurs pensées. Moi, je viens rassembler toutes les nations, de toute langue. Elles viendront et verront ma gloire :

19 je mettrai chez elles un signe ! Et, du milieu d’elles, j’enverrai des rescapés vers les nations, vers Tarsis, Pouth et Loud, Mèshek, Rosh, Toubal et Yavane, vers les îles lointaines qui n’ont rien entendu de ma renommée, qui n’ont pas vu ma gloire ; ma gloire, ces rescapés l’annonceront parmi les nations.

20 Et, de toutes les nations, ils ramèneront tous vos frères, en offrande au Seigneur, sur des chevaux et des chariots, en litière, à dos de mulets et de dromadaires, jusqu’à ma montagne sainte, à Jérusalem, – dit le Seigneur. On les portera comme l’offrande qu’apportent les fils d’Israël, dans des vases purs, à la Maison du Seigneur.

21 Je prendrai même des prêtres et des lévites parmi eux, – dit le Seigneur.

22 Oui, comme le ciel nouveau et la terre nouvelle que je fais subsistent devant moi – oracle du Seigneur –, ainsi subsisteront votre descendance et votre nom !

23 Alors, de nouvelle lune en nouvelle lune, et de sabbat en sabbat, tout être de chair viendra se prosterner devant moi, – dit le Seigneur.

24 Et au-dehors, on verra les dépouilles des hommes qui se sont révoltés contre moi : leur vermine ne mourra pas, leur feu ne s’éteindra pas : ils n’inspireront que répulsion à tout être de chair.

Isaïe 61,1-11

Posted in allégorie et référence christique, alliance, bénédiction, déportation (captif, exil), droiture, Esprit-Saint, eternité (vie éternel), fécondité (prospérité, postérité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), humilité (humble), Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), jubilé, justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), libération (délivrance, joug), Marie, messie, onction (oindre), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), prière de louange, sacerdoce baptésimale (prophète et roi) with tags on 12 février 2014 by JL

01 L’esprit du Seigneur Dieu est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé annoncer la bonne nouvelle aux humbles, guérir ceux qui ont le cœur brisé, proclamer aux captifs leur délivrance, aux prisonniers leur libération,

02 proclamer une année de bienfaits accordée par le Seigneur, et un jour de vengeance pour notre Dieu, consoler tous ceux qui sont en deuil,

03 ceux qui sont en deuil dans Sion, mettre le diadème sur leur tête au lieu de la cendre, l’huile de joie au lieu du deuil, un habit de fête au lieu d’un esprit abattu. Ils seront appelés « Térébinthes de justice », « Plantation du Seigneur qui manifeste sa splendeur ».

04 Ils rebâtiront les ruines antiques, ils relèveront les demeures dévastées des ancêtres, ils restaureront les villes en ruines, dévastées depuis des générations.

05 Des gens venus d’ailleurs se présenteront pour paître vos troupeaux, des étrangers seront vos laboureurs et vos vignerons.

06 Vous serez appelés « Prêtres du Seigneur » ; on vous dira « Servants de notre Dieu. » Vous vivrez de la ressource des nations et leur gloire sera votre parure.

07 Au lieu de votre honte : double part ! Au lieu de vos opprobres : cris de joie ! Ils recevront dans leur pays double héritage, ils auront l’allégresse éternelle.

08 Parce que moi, le Seigneur, j’aime le bon droit, parce que je hais le vol et l’injustice, loyalement, je leur donnerai la récompense, je conclurai avec eux une alliance éternelle.

09 Leurs descendants seront connus parmi les nations, et leur postérité, au milieu des peuples. Qui les verra pourra reconnaître la descendance bénie du Seigneur.

10 Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu. Car il m’a vêtue des vêtements du salut, il m’a couverte du manteau de la justice, comme le jeune marié orné du diadème, la jeune mariée que parent ses joyaux.

11 Comme la terre fait éclore son germe, et le jardin, germer ses semences, le Seigneur Dieu fera germer la justice et la louange devant toutes les nations.

Isaïe 53,1-12

Posted in allégorie et référence christique, butin de guerre (trésor), châtiment, droite du Seigneur, fécondité (prospérité, postérité), humilité (humble), justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), lumière (lampe), miracle (guérison, signe), paix, péché (faute), prière d'intercession, résurrection, révolte (trahison, nuque raide), sacrifice pour les péchés (expiation), souffrance (douleur) with tags on 11 février 2014 by JL

01 Qui aurait cru ce que nous avons entendu ? Le bras puissant du Seigneur, à qui s’est-il révélé ?

02 Devant lui, le serviteur a poussé comme une plante chétive, une racine dans une terre aride ; il était sans apparence ni beauté qui attire nos regards, son aspect n’avait rien pour nous plaire.

03 Méprisé, abandonné des hommes, homme de douleurs, familier de la souffrance, il était pareil à celui devant qui on se voile la face ; et nous l’avons méprisé, compté pour rien.

04 En fait, c’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous pensions qu’il était frappé, meurtri par Dieu, humilié.

05 Or, c’est à cause de nos révoltes qu’il a été transpercé, à cause de nos fautes qu’il a été broyé. Le châtiment qui nous donne la paix a pesé sur lui : par ses blessures, nous sommes guéris.

06 Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait son propre chemin. Mais le Seigneur a fait retomber sur lui nos fautes à nous tous.

07 Maltraité, il s’humilie, il n’ouvre pas la bouche : comme un agneau conduit à l’abattoir, comme une brebis muette devant les tondeurs, il n’ouvre pas la bouche.

08 Arrêté, puis jugé, il a été supprimé. Qui donc s’est inquiété de son sort ? Il a été retranché de la terre des vivants, frappé à mort pour les révoltes de son peuple.

09 On a placé sa tombe avec les méchants, son tombeau avec les riches ; et pourtant il n’avait pas commis de violence, on ne trouvait pas de tromperie dans sa bouche.

10 Broyé par la souffrance, il a plu au Seigneur. S’il remet sa vie en sacrifice de réparation, il verra une descendance, il prolongera ses jours : par lui, ce qui plaît au Seigneur réussira.

11 Par suite de ses tourments, il verra la lumière, la connaissance le comblera. Le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes, il se chargera de leurs fautes.

12 C’est pourquoi, parmi les grands, je lui donnerai sa part, avec les puissants il partagera le butin, car il s’est dépouillé lui-même jusqu’à la mort, et il a été compté avec les pécheurs, alors qu’il portait le péché des multitudes et qu’il intercédait pour les pécheurs.

Isaïe 25,1-12

Posted in diable (démons, serpent), espérance, eternité (vie éternel), festin (paradis), joie divine (jubilation), kénose (abaissement, cœur brisé), montagne du Seigneur (théophanie), orgueil (se glorifier), passage de la mort, pauvre (faible), peuple de Dieu (Israel, Juda), protection divine (refuge, abri), rocher (forteresse), salut (rachat, rédemption) with tags on 6 février 2014 by JL

01 Seigneur, tu es mon Dieu, je t’exalte, je rends grâce à ton nom, car tu as accompli projets et merveilles, sûrs et stables depuis longtemps.

02 Tu as changé la ville en tas de pierres, la cité fortifiée, en champ de ruines ; la citadelle des étrangers n’est plus une ville, jamais elle ne sera rebâtie :

03 voilà pourquoi un peuple fort reconnaît ta gloire, les cités des nations tyranniques te craignent.

04 Tu es devenu forteresse pour le faible, forteresse pour le malheureux en sa détresse, un abri contre l’orage, une ombre contre la chaleur : le souffle des tyrans n’est que pluie d’orage sur un mur.

05 Comme une chaleur étouffante sur la terre desséchée, tu étouffes le vacarme des étrangers ; comme faiblit la chaleur à l’ombre d’un nuage, ainsi faiblit le chant de victoire des tyrans.

06 Le Seigneur de l’univers préparera pour tous les peuples, sur sa montagne, un festin de viandes grasses et de vins capiteux, un festin de viandes succulentes et de vins décantés.

07 Sur cette montagne, il fera disparaître le voile de deuil qui enveloppe tous les peuples et le linceul qui couvre toutes les nations.

08 Il fera disparaître la mort pour toujours. Le Seigneur Dieu essuiera les larmes sur tous les visages, et par toute la terre il effacera l’humiliation de son peuple. Le Seigneur a parlé.

09 Et ce jour-là, on dira : « Voici notre Dieu, en lui nous espérions, et il nous a sauvés ; c’est lui le Seigneur, en lui nous espérions ; exultons, réjouissons-nous : il nous a sauvés ! »

10 Car la main du Seigneur reposera sur cette montagne. Mais Moab sera piétiné sur place, comme la paille est piétinée dans le fumier.

11 Là, il étendra les mains, comme un nageur les étend pour nager ; malgré ses mouvements habiles, Dieu rabattra son arrogance.

12 Moab, les bastions inaccessibles de tes murailles, il les renverse, il les abat, les jette à terre, dans la poussière.

Isaïe 24,1-23

Posted in adversité (épreuve), attributs et noms divins, cantique (chant de l'âme), colère de Dieu, désolation (dévastation, ruine), diable (démons, serpent), gloire de Dieu, grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), kénose (abaissement, cœur brisé), malédiction, petit reste (rescapé), royaume de Dieu, vanité (néant) with tags on 6 février 2014 by JL

01 Voici que le Seigneur saccage la terre, qu’il la ravage, qu’il en bouleverse la face, qu’il en disperse les habitants.

02 Il en sera du prêtre comme du peuple, du maître comme de l’esclave, de la maîtresse comme de la servante, du vendeur comme de l’acheteur, du prêteur comme de l’emprunteur, du créancier comme du débiteur.

03 Saccagée, elle est saccagée, la terre ; pillée, elle est pillée. Car le Seigneur a proféré cette parole.

04 La terre est en deuil, elle s’épuise, le monde dépérit, il s’épuise, et le ciel dépérit en même temps que la terre.

05 La terre est profanée par ses habitants : ils ont transgressé les lois, ils ont changé les décrets, ils ont rompu l’alliance éternelle.

06 C’est pourquoi la malédiction dévore la terre : ses habitants en subissent la peine ; c’est pourquoi les habitants de la terre diminuent : il n’en reste qu’un petit nombre.

07 Deuil pour le vin nouveau : la vigne a dépéri ! Tous ceux qui avaient le cœur en fête se lamentent.

08 Elle a cessé, l’allégresse des tambourins ; il a pris fin, le joyeux vacarme ; elle a cessé, l’allégresse des cithares !

09 Ils ne boiront plus de vin en chantant ; la boisson forte est amère aux buveurs.

10 La cité-du-néant est en ruine, chaque maison est fermée, nul ne peut y entrer.

11 Dans la rue, on réclame du vin ; toute joie a disparu ; l’allégresse est bannie du pays.

12 Il ne reste de la ville que désolation : sa porte est brisée, fracassée.

13 Au cœur du pays, au milieu des populations, il en sera comme à la cueillette des olives, comme au grappillage après la vendange.

14 Ceux qui restent élèvent la voix, ils crient de joie ; du côté de la mer, on célèbre la grandeur du Seigneur ;

15 au pays de la lumière, on glorifie le Seigneur et, dans les îles de la mer, le nom du Seigneur, Dieu d’Israël.

16 Depuis les limites de la terre nous entendons des hymnes : « Honneur à Dieu le juste ! » Mais je dis : « Quelle épreuve pour moi ! Quelle épreuve pour moi ! Malheur à moi ! » Ils ont ravagé, les ravageurs ! Ravage : les ravageurs ont fait des ravages !

17 La frayeur, la fosse et le filet sont pour toi, habitant de la terre.

18 Celui qui fuit devant des cris de frayeur tombe dans la fosse ; celui qui remonte de la fosse est pris dans le filet ! Oui, les vannes d’en-haut s’ouvriront, les fondements de la terre trembleront.

19 La terre se brise, se brise en morceaux ! La terre éclate, elle vole en éclats ! La terre frémit, frémit tout entière !

20 La terre vacille, vacille comme un ivrogne, comme une cabane branlante ; son forfait pèse sur elle, elle tombe sans pouvoir se relever.

21 Ce jour-là, il arrivera que le Seigneur viendra sévir là-haut, contre l’armée d’en haut, et sur la terre contre les rois de la terre.

22 Ils seront entassés, enchaînés dans un cachot, prisonniers d’une prison. Après de nombreux jours, on sévira contre eux.

23 La lune rougira, le soleil se couvrira de honte. Car, sur le mont Sion et à Jérusalem, le Seigneur de l’univers régnera : devant les anciens resplendira sa gloire.

Isaïe 10,1-34

Posted in butin de guerre (trésor), châtiment, colère de Dieu, confiance en Dieu, diable (démons, serpent), Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), oeuvre du Seigneur, orgueil (se glorifier), pauvre (faible), petit reste (rescapé), peuple de Dieu (Israel, Juda), veuve, orphelin, indigent with tags on 5 février 2014 by JL

01 Malheureux ! Ils rédigent des décrets malfaisants, ils inscrivent des écrits d’oppression !

02 Ils refusent de rendre justice aux faibles, et privent de leurs droits les pauvres de mon peuple ; les veuves deviennent leurs proies, et ils dépouillent les orphelins !

03 Que ferez-vous au jour du châtiment, au jour d’une tourmente venue de loin ? Vers qui fuirez-vous pour demander secours ? Où laisserez-vous vos richesses ?

04 Il ne restera qu’à se courber parmi les prisonniers, on succombera parmi les cadavres. Et avec tout cela, sa colère ne s’est pas détournée, sa main reste levée.

05 Malheureux ! Assour, l’instrument de ma colère, le bâton de mon courroux.

06 Je l’envoie contre une nation impie, je lui donne mission contre un peuple qui excite ma fureur, pour le mettre au pillage et emporter le butin, pour le piétiner comme la boue des chemins.

07 Mais Assour ne l’entend pas ainsi, ce n’est pas du tout ce qu’il pense : ce qu’il veut, c’est détruire, exterminer quantité de nations.

08 Car il dit : « Tous mes officiers ne valent-ils pas des rois ? N’ai-je pas pris Kalno comme Karkémish,

09 Hamath comme Arpad, et Samarie comme Damas ?

10 Comme j’ai mis la main sur les royaumes des faux dieux et leurs idoles plus nombreuses qu’à Jérusalem et à Samarie,

11 n’ai-je pas traité ainsi Samarie et ses faux dieux ? ne puis-je pas traiter ainsi Jérusalem et ses images ? »

12 Mais quand le Seigneur aura fini son œuvre au mont Sion et à Jérusalem, il châtiera le roi d’Assour pour les fruits de son cœur arrogant, pour l’orgueil de ses regards hautains.

13 Car le roi d’Assour a dit : « C’est par la vigueur de ma main que j’ai agi, et par ma sagesse, car j’ai l’intelligence. J’ai déplacé les frontières des peuples, j’ai pillé leurs réserves ; fort entre les forts, j’ai détrôné des puissants.

14 J’ai mis la main sur les richesses des peuples, comme sur un nid. Comme on ramasse des œufs abandonnés, j’ai ramassé toute la terre, et il n’y a pas eu un battement d’aile, pas un bec ouvert, pas un cri. »

15 Mais le ciseau se glorifie-t-il aux dépens de celui qui s’en sert pour tailler ? La scie va-t-elle s’enfler d’orgueil aux dépens de celui qui la tient ? Comme si le bâton faisait mouvoir la main qui le brandit, comme si c’était le bois qui brandissait l’homme !

16 C’est pourquoi le Seigneur Dieu de l’univers fera dépérir les soldats bien nourris du roi d’Assour, et au lieu de sa gloire s’allumera un brasier, le brasier d’un incendie.

17 La Lumière d’Israël deviendra un incendie et son Dieu Saint, une flamme qui brûle et dévore épines et ronces en un seul jour !

18 Les forêts et les vergers, gloire du roi, il les détruira de fond en comble ; ce sera comme un moribond qui s’éteint.

19 Le reste des arbres de sa forêt, on pourra les compter ; un enfant en écrirait le nombre.

20 En ces jours-là, le reste d’Israël et les rescapés de la maison de Jacob cesseront de s’appuyer sur celui qui les frappait : ils s’appuieront vraiment sur le Seigneur, le Saint d’Israël.

21 Un reste reviendra : le reste de Jacob, vers le Dieu-Fort.

22 Israël, même si ton peuple est comme le sable de la mer, seul un reste en reviendra. La destruction est décidée : la justice déferle.

23 Oui, c’est une destruction décidée, que le Seigneur, Dieu de l’univers, accomplit dans tout le pays.

24 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, Dieu de l’univers : « Ô mon peuple, qui habites Sion, n’aie pas peur d’Assour : il te frappe de son gourdin, il abat sur toi son bâton comme l’a fait l’Égypte.

25 Mais encore un peu, très peu de temps, et mon indignation contre toi prendra fin, ma colère tournera à leur perte. »

26 Contre eux, le Seigneur de l’univers va brandir un fouet, comme il frappa Madiane au Rocher d’Oreb ; il lèvera son bâton sur la mer, comme il l’a fait en Égypte.

27 Il arrivera, en ce jour-là, que le fardeau sera retiré de tes épaules, et de ta nuque, le joug. Le dévastateur monte de la région de Rimmone.

28 Il vient contre Ayath, il passe à Migrone ; à Mikmas, il installe son matériel.

29 Ils franchissent le défilé : « À Guéba, notre étape ! » Rama tremble, Guibéa de Saül prend la fuite.

30 « Hurle, Bath-Gallim ! Écoute, Laïsha ! Réponds, Anatoth !

31 Madména s’enfuit ; ils se terrent, les habitants de Guébim.

32 Aujourd’hui même, à Nob, l’ennemi prend position ; il tend le poing vers la montagne de la fille de Sion, vers la colline de Jérusalem.

33 Voici que le Seigneur, Dieu de l’univers, d’un coup terrible abat les branches ; les arbres les plus grands sont coupés, et les plus fiers, jetés à terre.

34 Les taillis de la forêt s’abattent sous la hache, et le Liban dans sa splendeur s’effondre.

 

Ecclésiastique 14,1-27

Posted in béatitude (bonheur), calomnie, médisance (langue), chemin (voie du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), fécondité (prospérité, postérité), futilité de notre vie (fragilité), jalousie, kénose (abaissement, cœur brisé), mal (méchanceté), oeuvres (notre contribution), plan de Dieu (secret, intention), sagesse, shéol (hades, séjour des morts), vices (passions) with tags on 30 janvier 2014 by JL

Heureux l’homme qui n’a pas péché en paroles et qui n’est pas tourmenté par le regret de ses fautes.2 Heureux l’homme qui ne se fait pas à lui-même de reproches et qui ne sombre pas dans le désespoir.3 A l’homme mesquin ne sied pas la richesse, et pour l’homme cupide à quoi bon de grands biens ?4 Qui amasse en se privant amasse pour autrui, de ses biens d’autres se repaîtront.5 Celui qui est dur pour soi-même, pour qui serait-il bon ? Il ne jouit même pas de ses propres biens.6 Il n’y a pas homme plus cruel que celui qui se torture soi-même, c’est là le salaire de sa méchanceté.7 S’il fait du bien, c’est par mégarde, finalement il laisse voir sa méchanceté.8 C’est un méchant, l’homme aux regards cupides, qui détourne les yeux et méprise la vie d’autrui.9 L’homme jaloux n’est pas content de ce qu’il a, la cupidité dessèche l’âme.10 L’avare est chiche de pain et la disette est sur sa table.11 Mon fils, si tu as de quoi, traite-toi bien, et présente au Seigneur les offrandes qu’il demande.12 N’oublie pas que la mort ne tardera pas et que le pacte du shéol ne t’a pas été révélé.13 Avant de mourir fais du bien à tes amis et selon tes moyens sois libéral.14 Ne te refuse pas le bonheur présent, ne laisse rien échapper d’un légitime désir.15 Ne laisseras-tu pas à d’autres ta fortune ? Et tes biens ne seront-ils pas partagés par le sort ?16 Offre et reçois, trompe tes soucis, ce n’est pas au shéol qu’on peut chercher la joie.17 Toute chair s’use comme un vêtement, la loi éternelle c’est qu’il faut mourir.18 Comme le feuillage sur un arbre touffu tantôt tombe et tantôt repousse, ainsi les générations de chair et de sang : les uns meurent et les autres naissent.19 Toute oeuvre corruptible périt et son auteur s’en va avec elle.20 Heureux l’homme qui médite sur la sagesse et qui raisonne avec intelligence,21 qui réfléchit dans son coeur sur les voies de la sagesse et qui s’applique à ses secrets.22 Il la poursuit comme le chasseur, il est aux aguets sur sa piste ;23 il se penche à ses fenêtres et écoute à ses portes ;24 il se poste tout près de sa demeure et fixe un pieu dans ses murailles ;25 il dresse sa tente à proximité et s’établit dans une retraite de bonheur ;26 il place ses enfants sous sa protection et sous ses rameaux il trouve un abri ;27 sous son ombre il est protégé de la chaleur et il s’établit dans sa gloire.

Psaumes 147,1-20

Posted in attributs et noms divins, bénédiction, bonté divine (amour de Dieu), cantique (chant de l'âme), crainte de Dieu, créateur (création), déportation (captif, exil), espérance, Esprit-Saint, fécondité (prospérité, postérité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), humilité (humble), impiété, Jérusalem (Sion), jugement, kénose (abaissement, cœur brisé), loi, miracle (guérison, signe), paix, parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière de louange, protection divine (refuge, abri), puissance divine, source d'eau vive (rosée, pluie), transcendance de Dieu, verbe (logos) with tags on 21 janvier 2014 by JL

Alleluia ! Louez Yahvé — il est bon de chanter, notre Dieu — douce est la louange.2 Bâtisseur de Jérusalem, Yahvé ! il rassemble les déportés d'Israël,3 lui qui guérit les coeurs brisés et qui bande leurs blessures ;4 qui compte le nombre des étoiles, et il appelle chacune par son nom.5 Il est grand, notre Seigneur, tout-puissant, à son intelligence point de mesure.6 Yahvé soutient les humbles, jusqu'à terre il abaisse les impies.7 Entonnez pour Yahvé l'action de grâces, jouez pour notre Dieu sur la harpe :8 lui qui drape les cieux de nuées, qui prépare la pluie à la terre, qui fait germer l'herbe sur les monts et les plantes au service de l'homme,9 qui dispense au bétail sa pâture, aux petits du corbeau qui crient.10 Ni la vigueur du cheval ne lui agrée, ni le jarret de l'homme ne lui plaît ;11 Yahvé se plaît en ceux qui le craignent, en ceux qui espèrent son amour.12 Fête Yahvé, Jérusalem, loue ton Dieu, ô Sion !13 Il renforça les barres de tes portes, il a chez toi béni tes enfants ;14 il assure ton sol dans la paix, de la graisse du froment te rassasie.15 Il envoie son verbe sur terre, rapide court sa parole ;16 il dispense la neige comme laine, répand le givre comme cendre.17 Il jette sa glace par morceaux : à sa froidure, qui peut tenir ?18 Il envoie sa parole et fait fondre, il souffle son vent, les eaux coulent.19 Il révèle à Jacob sa parole, ses lois et jugements à Israël ;20 pas un peuple qu'il ait ainsi traité, pas un qui ait connu ses jugements.

Psaumes 142,1-8

Posted in allégorie et référence christique, détresse (désespoir), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), kénose (abaissement, cœur brisé), prière de libération with tags on 21 janvier 2014 by JL

Poème. De David. Quand il était dans la caverne. Prière.2 A Yahvé mon cri ! J'implore. A Yahvé mon cri ! Je supplie.3 Je déverse devant lui ma plainte, ma détresse, je la mets devant lui,4 alors que le souffle me manque ; mais toi, tu connais mon sentier. Sur le chemin où je vais ils m'ont caché un piège.5 Regarde à droite et vois, pas un qui me reconnaisse. Le refuge se dérobe à moi, pas un qui ait soin de mon âme.6 Je m'écrie vers toi, Yahvé, je dis : Toi, mon abri, ma part dans la terre des vivants !7 Sois attentif à ma clameur, je suis à bout de force. Délivre-moi de mes persécuteurs, eux sont plus forts que moi !8 Fais sortir de prison mon âme, que je rende grâce à ton nom ! Autour de moi les justes feront cercle, à cause du bien que tu m'as fait.

Psaumes 109,1-31

Posted in allégorie et référence christique, calomnie, médisance (langue), kénose (abaissement, cœur brisé), oeuvre du Seigneur, pauvre (faible) with tags on 18 janvier 2014 by JL

Du maître de chant. De David. Psaume. Dieu de ma louange, ne te tais plus !2 Bouche méchante et bouche d’imposture s’ouvrent contre moi. On me parle une langue de mensonge,3 de paroles de haine on m’entoure, on m’attaque sans raison.4 Pour prix de mon amitié, on m’accuse, et je ne suis que prière ;5 on amène sur moi le malheur pour prix du bienfait, la haine pour prix de mon amitié.6 « Suscite contre lui le méchant, que se dresse à sa droite l’accusateur ;7 du jugement qu’il sorte coupable, que sa prière soit tenue pour péché !8 Que les jours lui soient écourtés, qu’un autre prenne sa charge ;9 que ses enfants deviennent orphelins et sa femme, une veuve !10 Ses fils, qu’ils errent et qu’ils errent, qu’ils mendient et qu’on les chasse de leurs ruines ;11 que l’usurier rafle tout son bien, que l’étranger pille son revenu !12 Que pas un ne lui reste charitable, que pas un n’ait pitié de ses orphelins,13 que soit retranchée sa descendance, qu’en une génération soit effacé leur nom !14 Que Yahvé se souvienne du tort de ses pères, que le péché de sa mère ne soit pas effacé ;15 qu’ils soient devant Yahvé constamment, pour qu’il retranche de la terre leur souvenir ! « 16 Lui ne s’est pas souvenu d’être charitable : il pourchassait le pauvre et le malheureux, jusqu’à la mort, l’homme au coeur brisé.17 Il aimait la malédiction : elle vient à lui ! Il ne goûtait pas la bénédiction : elle le quitte !18 Il revêtait la malédiction comme un manteau : elle entre au fond de lui comme de l’eau, et comme de l’huile dans ses os.19 Qu’elle lui soit un vêtement qui l’enveloppe, une ceinture qui l’enserre constamment !20 Tel soit, de par Yahvé, le salaire de mes accusateurs qui profèrent le mal sur mon âme !21 Mais toi, Yahvé, agis pour moi selon ton nom, délivre-moi, car ton amour est bonté.22 Pauvre et malheureux que je suis, mon coeur est blessé au fond de moi ;23 comme l’ombre qui décline je m’en vais, on m’a secoué comme la sauterelle.24 A tant jeûner mes genoux fléchissent, ma chair est amaigrie faute d’huile ;25 on a fait de moi une insulte, ceux qui me voient hochent la tête.26 Aide-moi, Yahvé mon Dieu, sauve-moi selon ton amour :27 qu’ils le sachent, c’est là ta main, toi, Yahvé, voilà ton oeuvre !28 Eux maudissent, et toi tu béniras, ils attaquent, honte sur eux, et joie pour ton serviteur !29 Qu’ils soient vêtus d’infamie, ceux qui m’accusent, enveloppés de leur honte comme d’un manteau !30 Grandes grâces à Yahvé sur mes lèvres, louange à lui parmi la multitude ;31 car il se tient à la droite du pauvre pour sauver de ses juges son âme.

Psaumes 69,1-37

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), abondance, allégorie et référence christique, bonté divine (amour de Dieu), cantique (chant de l'âme), chercher Dieu, ciel (cieux), colère de Dieu, eaux innombrables (négatives), enfer (géhenne, vallée du Cédron), face de Dieu (visage), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), humilité (humble), Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), kénose (abaissement, cœur brisé), pauvre (faible), prière de louange, résurrection, salut (rachat, rédemption) with tags on 13 janvier 2014 by JL

Du maître de chant. Sur l’air : Des lys… De David.2 Sauve-moi, ô Dieu, car les eaux me sont entrées jusqu’à l’âme.3 J’enfonce dans la bourbe du gouffre, et rien qui tienne ; je suis entré dans l’abîme des eaux et le flot me submerge.4 Je m’épuise à crier, ma gorge brûle, mes yeux sont consumés d’attendre mon Dieu.5 Plus nombreux que les cheveux de la tête, ceux qui me haïssent sans cause ; ils sont puissants ceux qui me détruisent, ceux qui m’en veulent à tort. (Ce que je n’ai pas pris, devrai-je le rendre ? )6 O Dieu, tu sais ma folie, mes offenses sont à nu devant toi.7 Qu’ils ne rougissent pas de moi, ceux qui t’espèrent, Yahvé Sabaot ! Qu’ils n’aient pas honte de moi, ceux qui te cherchent, Dieu d’Israël !8 C’est pour toi que je souffre l’insulte, que la honte me couvre le visage,9 que je suis un étranger pour mes frères, un inconnu pour les fils de ma mère ;10 car le zèle de ta maison me dévore, l’insulte de tes insulteurs tombe sur moi.11 Que j’afflige mon âme par le jeûne et l’on m’en fait un sujet d’insulte ;12 que je prenne un sac pour vêtement et pour eux je deviens une fable,13 le conte des gens assis à la porte et la chanson des buveurs de boissons fortes.14 Et moi, t’adressant ma prière, Yahvé, au temps favorable, en ton grand amour, Dieu, réponds-moi en la vérité de ton salut.15 Tire-moi du bourbier, que je n’enfonce, que j’échappe à mes adversaires, à l’abîme des eaux !16 Que le flux des eaux ne me submerge, que le gouffre ne me dévore, que la bouche de la fosse ne me happe !17 Réponds-moi, Yahvé : car ton amour est bonté ; en ta grande tendresse regarde vers moi ;18 à ton serviteur ne cache point ta face, l’oppression est sur moi, vite, réponds-moi ;19 approche de mon âme, venge-la, à cause de mes ennemis, rachète-moi.20 Toi, tu connais mon insulte, ma honte et mon affront. Devant toi tous mes oppresseurs.21 L’insulte m’a brisé le coeur, jusqu’à défaillir. J’espérais la compassion, mais en vain, des consolateurs, et je n’en ai pas trouvé.22 Pour nourriture ils m’ont donné du poison, dans ma soif ils m’abreuvaient de vinaigre.23 Que devant eux leur table soit un piège et leur abondance un traquenard ;24 que leurs yeux s’enténèbrent pour ne plus voir, fais qu’à tout instant les reins leur manquent !25 Déverse sur eux ton courroux, que le feu de ta colère les atteigne ;26 que leur enclos devienne un désert, que leurs tentes soient sans habitants :27 ils s’acharnent sur celui que tu frappes, ils rajoutent aux blessures de ta victime.28 Charge-les, tort sur tort, qu’ils n’aient plus d’accès à ta justice ;29 qu’ils soient rayés du livre de vie, retranchés du compte des justes.30 Et moi, courbé, blessé, que ton salut, Dieu, me redresse !31 Je louerai le nom de Dieu par un cantique, je le magnifierai par l’action de grâces ;32 cela plaît à Yahvé plus qu’un taureau, une forte bête avec corne et sabot.33 Ils ont vu, les humbles, ils jubilent ; chercheurs de Dieu, que vive votre coeur !34 Car Yahvé exauce les pauvres, il n’a pas méprisé ses captifs.35 Que l’acclament le ciel et la terre, la mer et tout ce qui s’y remue !36 Car Dieu sauvera Sion, il rebâtira les villes de Juda, là, on habitera, on possédera ;37 la lignée de ses serviteurs en hérite et les amants de son nom y demeurent.

Psaumes 51,1-22

Posted in cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), Esprit-Saint, face de Dieu (visage), Jérusalem (Sion), jugement, justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), péché (faute), prière de louange, pureté du coeur, purification, remparts (murailles), sacrifice d'holocauste et communion, sagesse, sang, vérité with tags on 9 janvier 2014 by JL

Du maître de chant. Psaume de David.2 Quand Natân le prophète vint à lui parce qu'il était allé vers Bethsabée.3 Pitié pour moi, Dieu, en ta bonté, en ta grande tendresse efface mon péché,4 lave-moi tout entier de mon mal et de ma faute purifie-moi.5 Car mon péché, moi, je le connais, ma faute est devant moi sans relâche ;6 contre toi, toi seul, j'ai péché, ce qui est coupable à tes yeux, je l'ai fait. Pour que tu montres ta justice quand tu parles et que paraisse ta victoire quand tu juges.7 Vois : mauvais je suis né, pécheur ma mère m'a conçu.8 Mais tu aimes la vérité au fond de l'être, dans le secret tu m'enseignes la sagesse.9 Ote mes taches avec l'hysope, je serai pur ; lave-moi, je serai blanc plus que neige.10 Rends-moi le son de la joie et de la fête : qu'ils dansent, les os que tu broyas !11 Détourne ta face de mes fautes, et tout mon mal, efface-le.12 Dieu, crée pour moi un coeur pur, restaure en ma poitrine un esprit ferme ;13 ne me repousse pas loin de ta face, ne m'enlève pas ton esprit de sainteté.14 Rends-moi la joie de ton salut, assure en moi un esprit magnanime.15 Aux pécheurs j'enseignerai tes voies, à toi se rendront les égarés.16 Affranchis-moi du sang, Dieu, Dieu de mon salut, et ma langue acclamera ta justice ;17 Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche publiera ta louange.18 Car tu ne prends aucun plaisir au sacrifice ; un holocauste, tu n'en veux pas.19 Le sacrifice à Dieu, c'est un esprit brisé ; d’un coeur brisé, broyé, Dieu, tu n'as point de mépris.20 En ton bon vouloir, fais du bien à Sion : rebâtis les remparts de Jérusalem !22 Alors tu te plairas aux sacrifices de justice – holocauste et totale oblation – alors on offrira de jeunes taureaux sur ton autel.

2 Chroniques 36,1-23

Posted in abomination, allégorie et référence christique, ciel (cieux), colère de Dieu, déportation (captif, exil), désolation (dévastation, ruine), fidélité (infidélité), kénose (abaissement, cœur brisé), petit reste (rescapé), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophète, prophétie (oracle), pureté du coeur, révolte (trahison, nuque raide), remparts (murailles), sabbat, temple (sanctuaire) with tags on 20 novembre 2013 by JL

Le peuple du pays prit Joachaz, fils de Josias, et on le fit roi à la place de son père à Jérusalem.2 Joachaz avait 23 ans à son avènement et il régna trois mois à Jérusalem.3 Le roi d’Egypte l’enleva de Jérusalem et imposa au pays une contribution de cent talents d’argent et d’un talent d’or.4 Puis le roi d’Egypte établit son frère Elyaqim comme roi sur Juda et Jérusalem, et il changea son nom en celui de Joiaqim. Quant à Joachaz, son frère, Neko le prit et l’emmena en Egypte.5 Joiaqim avait 25 ans à son avènement et il régna onze ans à Jérusalem ; il fit ce qui déplaît à Yahvé, son Dieu.6 Nabuchodonosor, roi de Babylone, fit campagne contre lui et le mit aux fers pour l’emmener à Babylone.7 Nabuchodonosor emporta aussi à Babylone une partie du mobilier du Temple de Yahvé et le déposa dans son palais de Babylone.8 Le reste de l’histoire de Joiaqim, les abominations qu’il commit et ce qui a été relevé contre lui, cela est écrit dans le livre des Rois d’Israël et de Juda. Joiakîn son fils régna à sa place.9 Joiakîn avait dix-huit ans à son avènement et il régna trois mois et dix jours à Jérusalem ; il fit ce qui déplaît à Yahvé.10 Au retour de l’année, le roi Nabuchodonosor l’envoya chercher et le fit conduire à Babylone avec le mobilier précieux du Temple de Yahvé, et il établit Sédécias son frère comme roi sur Juda et Jérusalem.11 Sédécias avait 21 ans à son avènement et il régna onze ans à Jérusalem.12 Il fit ce qui déplaît à Yahvé, son Dieu. Il ne s’humilia pas devant le prophète Jérémie venu sur l’ordre de Yahvé.13 Il se révolta en outre contre le roi Nabuchodonosor auquel il avait prêté serment par Dieu. Il raidit sa nuque et endurcit son coeur au lieu de revenir à Yahvé, le Dieu d’Israël.14 De plus, tous les chefs des prêtres et le peuple multiplièrent les infidélités, imitant toutes les abominations des nations, et souillèrent le Temple que Yahvé s’était consacré à Jérusalem.15 Yahvé, le Dieu de leurs pères, leur envoya sans se lasser des messagers, car il voulait épargner son peuple et sa Demeure.16 Mais ils tournaient en dérision les envoyés de Dieu, ils méprisaient ses paroles, ils se moquaient de ses prophètes, tant qu’enfin la colère de Yahvé contre son peuple fut telle qu’il n’y eut plus de remède.17 Il fit monter contre eux le roi des Chaldéens qui passa au fil de l’épée leurs jeunes guerriers dans leur sanctuaire et n’épargna ni le jeune homme, ni la jeune fille, ni le vieillard, ni l’homme à la tête chenue. Dieu les livra tous entre ses mains.18 Tous les objets du Temple de Dieu, grands et petits, les trésors du Temple de Yahvé, les trésors du roi et de ses officiers, il emporta le tout à Babylone.19 On brûla le Temple de Dieu, on abattit les murailles de Jérusalem, on incendia tous ses palais et l’on détruisit tous ses objets précieux.20 Puis Nabuchodonosor déporta à Babylone le reste échappé à l’épée ; ils durent le servir ainsi que ses fils jusqu’à l’établissement du royaume perse,21 accomplissant ainsi ce que Yahvé avait dit par la bouche de Jérémie : « Jusqu’à ce que le pays ait acquitté ses sabbats, il chômera durant tous les jours de la désolation, jusqu’à ce que 70 ans soient révolus. »22 Et la première année de Cyrus, roi de Perse, pour accomplir la parole de Yahvé prononcée par Jérémie, Yahvé éveilla l’esprit de Cyrus, roi de Perse, qui fit proclamer — et même afficher — dans tout son royaume :23 « Ainsi parle Cyrus, roi de Perse : Yahvé, le Dieu du ciel, m’a remis tous les royaumes de la terre ; c’est lui qui m’a chargé de lui bâtir un Temple à Jérusalem, en Juda. Quiconque, parmi vous, fait partie de tout son peuple, que son Dieu soit avec lui et qu’il monte !  »

2 Rois 20,12-21

Posted in kénose (abaissement, cœur brisé), orgueil (se glorifier) with tags on 5 novembre 2013 by JL

En ce temps-là, Mérodak-Baladan, fils de Baladan, roi de Babylone, envoya des lettres et un présent à Ezéchias, car il avait appris sa maladie et son rétablissement.13 Ezéchias s'en réjouit et montra aux messagers sa chambre du trésor, l'argent, l'or, les aromates, l'huile précieuse, ainsi que son arsenal et tout ce qui se trouvait dans ses magasins. Il n'y eut rien qu'Ezéchias ne leur montrât dans son palais et dans tout son domaine.14 Alors le prophète Isaïe vint chez le roi Ezéchias et lui demanda : « Qu'ont dit ces gens-là et d'où sont-ils venus chez toi ?  » Ezéchias répondit : « Ils sont venus d'un pays lointain, de Babylone. »15 Isaïe reprit : « Qu'ont-ils vu dans ton palais ?  » Ezéchias répondit : « Ils ont vu tout ce qu'il y a dans mon palais ; il n'y a, dans mes magasins, rien que je ne leur aie montré. »16 Alors Isaïe dit à Ezéchias : « Ecoute la parole de Yahvé :17 Des jours viennent où tout ce qui est dans ton palais, tout ce qu'ont amassé tes pères jusqu'à ce jour, sera emporté à Babylone, rien ne sera laissé, dit Yahvé.18 Parmi les fils issus de toi, de ceux que tu as engendrés, on en prendra pour être eunuques dans le palais du roi de Babylone. »19 Ezéchias dit à Isaïe : « C'est une parole favorable de Yahvé que tu annonces. » Il pensait en effet : « Pourquoi pas ? S'il y a paix et sûreté pendant ma vie ! « 20 Le reste de l'histoire d'Ezéchias, tous ses exploits, et comment il a construit la piscine et le canal pour amener l'eau dans la ville, cela n'est-il pas écrit au livre des Annales des rois de Juda ?21 Ezéchias se coucha avec ses pères et son fils Manassé régna à sa place.

2 Samuel 16,1-23

Posted in humilité (humble), kénose (abaissement, cœur brisé), malédiction, prophétie (oracle) with tags on 15 mai 2013 by JL
Lorsque David eut un peu dépassé le sommet, Ciba, le serviteur de Meribbaal, vint à sa rencontre avec une paire d’ânes bâtés qui portaient 200 pains, cent grappes de raisins secs, cent fruits de saison et une outre de vin.2 Le roi demanda à Ciba : « Que veux-tu faire de cela ?  » Et Ciba répondit : « Les ânes serviront de monture à la famille du roi, le pain et les fruits de nourriture pour les cadets, et le vin servira de breuvage pour qui sera fatigué dans le désert. »3 Le roi demanda : « Où donc est le fils de ton maître ?  » Et Ciba dit au roi : « Voici qu’il est resté à Jérusalem, car il s’est dit : Aujourd’hui la maison d’Israël me restituera le royaume de mon père. »4 Le roi dit alors à Ciba : « Tout ce que possède Meribbaal est à toi. » Ciba dit : « Je me prosterne ! Puissé-je être digne de faveur à tes yeux, Monseigneur le roi ! « 5 Comme David atteignit Bahurim, il en sortit un homme du même clan que la famille de Saül. Il s’appelait Shiméï, fils de Géra, et il sortait en proférant des malédictions.6 Il lançait des pierres à David et à tous les officiers du roi David, et pourtant toute l’armée et tous les preux encadraient le roi à droite et à gauche.7 Voici ce que Shiméï disait en le maudissant : « Va-t’en, va-t’en, homme de sang, vaurien !8 Yahvé a fait retomber sur toi tout le sang de la maison de Saül, dont tu as usurpé la royauté ; aussi Yahvé a-t-il remis la royauté entre les mains de ton fils Absalom. Te voilà livré à ton malheur, parce que tu es un homme de sang. »9 Abishaï, fils de Ceruya, dit au roi : « Faut-il que ce chien crevé maudisse Monseigneur le roi ? Laisse-moi traverser et lui trancher la tête. »10 Mais le roi répondit : « Qu’ai-je à faire avec vous, fils de Ceruya ? S’il maudit et si Yahvé lui a ordonné : Maudis David, qui donc pourrait lui dire : Pourquoi as-tu agi ainsi ? « 11 David dit à Abishaï et à tous ses officiers : « Voyez : le fils qui est sorti de mes entrailles en veut à ma vie. A plus forte raison maintenant ce Benjaminite ! Laissez-le maudire, si Yahvé le lui a commandé.12 Peut-être Yahvé considérera-t-il ma misère et me rendra-t-il le bien au lieu de sa malédiction d’aujourd’hui. »13 David et ses hommes continuèrent leur route. Quant à Shiméï, il s’avançait au flanc de la montagne, parallèlement à lui, et tout en marchant il proférait des malédictions, lançait des pierres et jetait de la terre.14 Le roi et tout le peuple qui l’accompagnait arrivèrent exténués à… et là, on reprit haleine.15 Absalom entra à Jérusalem avec tous les hommes d’Israël et Ahitophel se trouvait avec lui.16 Lorsque Hushaï l’Arkite, familier de David, arriva auprès d’Absalom, Hushaï dit à Absalom : « Vive le roi ! Vive le roi ! « 17 Et Absalom dit à Hushaï : « C’est toute l’affection que tu as pour ton ami ? Pourquoi n’es-tu pas parti avec ton ami ? « 18 Hushaï répondit à Absalom : « Non, celui que Yahvé et ce peuple et tous les gens d’Israël ont choisi, c’est à lui que je veux être et avec lui que je demeurerai !19 En second lieu, qui vais-je servir ? N’est-ce pas son fils ? Comme j’ai servi ton père, ainsi je te servirai. »20 Absalom dit à Ahitophel : « Consultez-vous : qu’allons-nous faire ? « 21 Ahitophel répondit à Absalom : « Approche-toi des concubines de ton père, qu’il a laissées pour garder le palais : tout Israël apprendra que tu t’es rendu odieux à ton père et le courage de tous tes partisans en sera affermi. »22 On dressa donc pour Absalom une tente sur la terrasse et Absalom s’approcha des concubines de son père aux yeux de tout Israël.23 Le conseil que donnait Ahitophel en ce temps-là était comme un oracle qu’on aurait obtenu de Dieu ; tel était, tant pour David que pour Absalom, tout conseil d’Ahitophel.

2 Samuel 15,1-37

Posted in arche d'alliance, chemin (voie du Seigneur), cheminement spirituel, désert (ascèse, dépouillement), etranger (terre étrangère), humilité (humble), kénose (abaissement, cœur brisé), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière de demande, révolte (trahison, nuque raide) with tags on 15 mai 2013 by JL
Il arriva après cela qu'Absalom se procura un char et des chevaux, et 50 hommes couraient devant lui.2 Levé de bonne heure, Absalom se tenait au bord du chemin qui mène à la porte, et chaque fois qu'un homme, ayant un procès, devait venir au tribunal du roi, Absalom l'interpellait et lui demandait : « De quelle ville es-tu ?  » Il répondait : « Ton serviteur est de l'une des tribus d'Israël »3 Alors Absalom lui disait : « Vois ! Ta cause est bonne et juste, mais tu n'auras personne qui t'écoute de la part du roi. »4 Absalom continuait : « Ah ! qui m'établira juge dans le pays ? Tous ceux qui ont un procès et un jugement viendraient à moi et je leur rendrais justice ! « 5 Et lorsque quelqu'un s'approchait pour se prosterner devant lui, il tendait la main, l'attirait à lui et l'embrassait.6 Absalom agissait de la sorte envers tous les Israélites qui en appelaient au tribunal du roi et Absalom séduisait le coeur des gens d'Israël.7 Au bout de quatre ans, Absalom dit au roi : « Permets que j'aille à Hébron accomplir le voeu que j'ai fait à Yahvé.8 Car, lorsque j'étais à Geshur en Aram, ton serviteur a fait ce voeu : Si Yahvé me ramène à Jérusalem, je rendrai un culte à Yahvé à Hébron. »9 Le roi lui dit : « Va en paix. » Il se mit donc en route et alla à Hébron.10 Absalom dépêcha des émissaires à toutes les tribus d'Israël pour dire : « Quand vous entendrez le son du cor, vous direz : Absalom est devenu roi à Hébron. »11 Avec Absalom étaient partis 200 hommes de Jérusalem ; c'étaient des invités qui étaient venus en toute innocence, n'étant au courant de rien.12 Absalom envoya chercher, de sa ville de Gilo, Ahitophel le Gilonite, conseiller de David, et l'eut avec lui en offrant les sacrifices. La conjuration était puissante et la foule des partisans d'Absalom allait en augmentant.13 Quelqu'un vint informer David : « Le coeur des gens d'Israël, dit-il, est passé à Absalom. »14 Alors David dit à tous ses officiers qui étaient avec lui à Jérusalem : « En route, et fuyons ! Autrement nous n'échapperons pas à Absalom. Hâtez-vous de partir, de crainte qu'il ne se presse et ne nous attaque, qu'il ne nous inflige le malheur et ne passe la ville au fil de l'épée. »15 Les officiers du roi lui répondirent : « Quelque choix que fasse Monseigneur le roi, nous sommes à ton service. »16 Le roi sortit à pied avec toute sa famille ; cependant le roi laissa dix concubines pour garder le palais.17 Le roi sortit à pied avec tout le peuple et ils s'arrêtèrent à la dernière maison.18 Tous ses officiers se tenaient à ses côtés. Tous les Kerétiens, tous les Pelétiens, Ittaï et tous les Gittites qui étaient venus de Gat à sa suite, 600 hommes, défilaient devant le roi.19 Celui-ci dit à Ittaï le Gittite : « Pourquoi viens-tu aussi avec nous ? Retourne et demeure avec le roi, car tu es un étranger, tu es même exilé de ton pays.20 Tu es arrivé d'hier, et aujourd'hui je te ferais errer avec nous, quand je m'en vais à l'aventure ! Retourne et remmène tes frères avec toi, et que Yahvé te témoigne miséricorde et bonté. »21 Mais Ittaï répondit au roi : « Par la vie de Yahvé et par la vie de Monseigneur le roi, partout où sera Monseigneur le roi, pour la mort et pour la vie, là aussi sera ton serviteur. »22 David dit alors à Ittaï : « Va et passe. » Et Ittaï de Gat passa avec tous ses hommes et toute sa smala.23 Tout le monde pleurait à grands sanglots. Le roi se tenait dans le torrent du Cédron et tout le peuple défilait devant lui en direction du désert.24 On vit aussi Sadoq et tous les lévites portant l'arche de Dieu. On déposa l'arche de Dieu auprès d'Ebyatar jusqu'à ce que tout le peuple eût fini de défiler hors de la ville.25 Le roi dit à Sadoq : « Rapporte en ville l'arche de Dieu. Si je trouve grâce aux yeux de Yahvé, il me ramènera et me permettra de le revoir ainsi que sa demeure,26 et s'il dit : Tu me déplais, me voici : qu'il me fasse comme bon lui semble. »27 Le roi dit au prêtre Sadoq : « Voyez, toi et Ebyatar, retournez en paix à la ville, et vos deux fils avec vous, Ahimaaç ton fils et Yehonatân le fils d'Ebyatar.28 Voyez, moi je m'attarderai dans les passes du désert jusqu'à ce que vienne un mot de vous qui m'apporte des nouvelles. »29 Sadoq et Ebyatar ramenèrent donc l'arche de Dieu à Jérusalem et ils y demeurèrent.30 David gravissait en pleurant la Montée des Oliviers, la tête voilée et les pieds nus, et tout le peuple qui l'accompagnait avait la tête voilée et montait en pleurant.31 On avertit alors David qu'Ahitophel était parmi les conjurés avec Absalom, et David dit : « Rends fous, Yahvé, les conseils d'Ahitophel ! « 32 Comme David arrivait au sommet, là où l'on adore Dieu, il vit venir à sa rencontre Hushaï l'Arkite, le familier de David, avec la tunique déchirée et de la terre sur la tête.33 David lui dit : « Si tu pars avec moi, tu me seras à charge.34 Mais si tu retournes en ville et si tu dis à Absalom : Je serai ton serviteur, Monseigneur le roi ; auparavant je servais ton père, maintenant je te servirai, alors tu déjoueras à mon profit les conseils d'Ahitophel.35 Sadoq et Ebyatar, les prêtres, ne seront-ils pas avec toi ? Tout ce que tu entendras du palais, tu le rapporteras aux prêtres Sadoq et Ebyatar.36 Il y a avec eux leurs deux fils, Ahimaaç pour Sadoq, et Yehonatân pour Ebyatar : vous me communiquerez par leur intermédiaire tout ce que vous aurez appris. »37 Hushaï, le familier de David, rentra en ville au moment où Absalom arrivait à Jérusalem.

Deutéronome 4,1-49

Posted in adversité (épreuve), allégorie (analogie), alliance, attributs et noms divins, béatitude (bonheur), buisson ardent, ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), conquérir (combat spirituel), crainte de Dieu, créateur (création), découragement, détresse (désespoir), ecouter (voix du Seigneur), election divine, esclavage (du péché), faire mémoire (mémorial, solennité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), idolâtrie, Jourdain, justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), montagne du Seigneur (théophanie), pardon (miséricorde, pitié), parole de Dieu (vivante), passage de la mort, peuple de Dieu (Israel, Juda), providence, puissance divine, refuge (ville fortifié), terre promise (terre sainte), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 26 février 2013 by JL

Et maintenant, Israël, écoute les lois et les coutumes que je vous enseigne aujourd’hui pour que vous les mettiez en pratique : afin que vous viviez, et que vous entriez, pour en prendre possession, dans le pays que vous donne Yahvé le Dieu de vos pères.2 Vous n’ajouterez rien à ce que je vous ordonne et vous n’en retrancherez rien, mais vous garderez les commandements de Yahvé votre Dieu tels que je vous les prescris.3 Vous voyez de vos yeux ce qu’a fait Yahvé à Baal-Péor : quiconque a suivi le Baal de Péor, Yahvé ton Dieu l’a exterminé du milieu de toi ;4 mais vous qui êtes restés attachés à Yahvé votre Dieu, vous êtes aujourd’hui tous vivants.5 Vois ! comme Yahvé mon Dieu me l’a ordonné, je vous ai enseigné des lois et des coutumes, pour que vous les mettiez en pratique dans le pays dont vous allez prendre possession.6 Gardez-les et mettez-les en pratique, ainsi serez-vous sages et avisés aux yeux des peuples. Quand ceux-ci auront connaissance de toutes ces lois, ils s’écrieront : « Il n’y a qu’un peuple sage et avisé, c’est cette grande nation ! « 7 Quelle est en effet la grande nation dont les dieux se fassent aussi proches que Yahvé notre Dieu l’est pour nous chaque fois que nous l’invoquons ?8 Et quelle est la grande nation dont les lois et coutumes soient aussi justes que toute cette Loi que je vous prescris aujourd’hui ?9 Mais prends garde ! Garde bien ta vie, ne va pas oublier ces choses que tes yeux ont vues, ni les laisser, en aucun jour de ta vie, sortir de ton coeur ; enseigne-les au contraire à tes fils et aux fils de tes fils.10 Au jour où tu te tenais à L’Horeb en présence de Yahvé ton Dieu, Yahvé me dit : « Assemble-moi le peuple, que je leur fasse entendre mes paroles, afin qu’ils apprennent à me craindre tant qu’ils vivront sur la terre, et qu’ils l’enseignent à leurs fils. »11 Et vous vous êtes alors approchés, pour vous tenir auprès de la montagne ; la montagne était embrasée jusqu’en plein ciel — ciel obscurci de nuages ténébreux et retentissants !12 Yahvé vous parla alors du milieu du feu ; vous entendiez le son des paroles, mais vous n’aperceviez aucune forme, rien qu’une voix.13 Il vous révéla son alliance, qu’il vous ordonna de mettre en pratique, les dix paroles qu’il inscrivit sur deux tables de pierre.14 Quant à moi, Yahvé m’ordonna en ce même temps de vous enseigner les lois et les coutumes que vous auriez à mettre en pratique dans le pays où vous pénétrez pour en prendre possession.15 Prenez bien garde à vous-mêmes : puisque vous n’avez vu aucune forme, le jour où Yahvé, à l’Horeb, vous a parlé du milieu du feu,16 n’allez pas vous pervertir et vous faire une image sculptée représentant quoi que ce soit : figure d’homme ou de femme,17 figure de quelqu’une des bêtes de la terre, figure de quelqu’un des oiseaux qui volent dans le ciel,18 figure de quelqu’un des reptiles qui rampent sur le sol, figure de quelqu’un des poissons qui vivent dans les eaux au-dessous de la terre.19 Quand tu lèveras les yeux vers le ciel, quand tu verras le soleil, la lune, les étoiles et toute l’armée des cieux, ne va pas te laisser entraîner à te prosterner devant eux et à les servir. Yahvé ton Dieu les a donnés en partage à tous les peuples qui sont sous le ciel,20 mais vous, Yahvé vous a pris et vous a fait sortir de cette fournaise pour le fer, l’Egypte, pour que vous deveniez le peuple de son héritage, comme vous l’êtes encore aujourd’hui.21 A cause de vous, Yahvé s’est irrité contre moi ; il a juré que je ne passerais pas le Jourdain et que je n’entrerais pas dans l’heureux pays qu’il te donne en héritage.22 Oui, je vais mourir en ce pays-ci et je ne passerai pas ce Jourdain. Mais vous, vous allez le passer et prendre possession de cet heureux pays.23 Gardez-vous d’oublier l’alliance que Yahvé votre Dieu a conclue avec vous et de vous fabriquer une image sculptée de quoi que ce soit, malgré la défense de Yahvé ton Dieu ;24 car Yahvé ton Dieu est un feu dévorant, un Dieu jaloux.25 Lorsque tu auras engendré des enfants et des petits-enfants et que vous aurez vieilli dans le pays, quand vous vous serez pervertis, que vous aurez fabriqué quelque image sculptée, fait ce qui est mal aux yeux de Yahvé ton Dieu de manière à l’irriter,26 je prends aujourd’hui à témoin contre vous les cieux et la terre : vous devrez promptement disparaître de ce pays dont vous allez prendre possession en passant le Jourdain. Vous n’y prolongerez pas vos jours, car vous serez bel et bien anéantis.27 Yahvé vous dispersera parmi les peuples, et il ne restera de vous qu’un petit nombre, au milieu des nations où Yahvé vous aura conduits.28 Vous y servirez des dieux faits de main d’homme, du bois et de la pierre incapables de voir et d’entendre, de manger et de sentir.29 De là-bas, tu rechercheras Yahvé ton Dieu, et tu le trouveras si tu le cherches de tout ton coeur et de toute ton âme.30 Dans ta détresse, toutes ces paroles t’atteindront, mais à la fin des temps tu reviendras à Yahvé ton Dieu et tu écouteras sa voix ;31 car Yahvé ton Dieu est un Dieu miséricordieux qui ne t’abandonnera ni ne te détruira, et qui n’oubliera pas l’alliance qu’il a conclue par serment avec tes pères.32 Interroge donc les anciens âges, qui t’ont précédé depuis le jour où Dieu créa l’homme sur la terre : d’un bout du ciel à l’autre y eut-il jamais si auguste parole ? En entendit-on de semblable ?33 Est-il un peuple qui ait entendu la voix du Dieu vivant parlant du milieu du feu, comme tu l’as entendue, et soit demeuré en vie ?34 Est-il un dieu qui soit venu se chercher une nation au milieu d’une autre, par des épreuves, des signes, des prodiges et des combats, à main forte et à bras étendu, et par de grandes terreurs — toutes choses que pour vous, sous tes yeux, Yahvé votre Dieu a faites en Egypte ?35 C’est à toi qu’il a donné de voir tout cela, pour que tu saches que Yahvé est le vrai Dieu et qu’il n’y en a pas d’autre.36 Du ciel il t’a fait entendre sa voix pour t’instruire, et sur la terre il t’a fait voir son grand feu, et du milieu du feu tu as entendu ses paroles.37 Parce qu’il a aimé tes pères et qu’après eux il a élu leur postérité, il t’a fait sortir d’Egypte en manifestant sa présence et sa grande force,38 il a dépossédé devant toi des nations plus grandes et plus puissantes que toi, il t’a fait entrer dans leur pays et te l’a donné en héritage, comme il le reste encore aujourd’hui.39 Sache-le donc aujourd’hui et médite-le dans ton coeur : c’est Yahvé qui est Dieu, là-haut dans le ciel comme ici-bas sur la terre, lui et nul autre.40 Garde ses lois et ses commandements que je te prescris aujourd’hui, afin d’avoir, toi et tes fils après toi, bonheur et longue vie sur la terre que Yahvé ton Dieu te donne pour toujours.41 Moïse choisit alors trois villes au-delà du Jourdain, à l’orient,42 où pourrait s’enfuir le meurtrier qui aurait tué son prochain involontairement, sans avoir eu contre lui de haine invétérée : il pourrait, s’enfuyant dans une de ces villes, sauver sa vie.43 C’étaient, pour les Rubénites, Béçèr, dans le désert, sur le Haut-Plateau ; pour les Gadites, Ramot en Galaad ; pour les Manassites, Golân en Bashân.44 Voici la Loi que Moïse présenta aux Israélites.45 Voici les stipulations, les lois et les coutumes que Moïse donna aux Israélites à leur sortie d’Egypte,46 au-delà du Jourdain, dans la vallée proche de Bet-Péor, au pays de Sihôn, roi amorite résidant à Heshbôn. Moïse et les Israélites l’avaient battu à leur sortie d’Egypte47 et s’étaient emparés de son pays, ainsi que du pays d’Og, roi du Bashân, — tous deux rois amorites au-delà du Jourdain à l’orient,48 depuis Aroër qui est sur le bord de la vallée de l’Arnon jusqu’au mont Siôn (c’est l’Hermon) —49 et de toute la Araba au-delà du Jourdain à l’orient, jusqu’à la mer de la Araba, au pied des pentes du Pisga.

Lévitique 26,3-46

Posted in alliance, châtiment, commandements (préceptes, décrets), conquérir (combat spirituel), désert (ascèse, dépouillement), désolation (dévastation, ruine), diable (démons, serpent), encens (odeur agréable à Dieu), esclavage (du péché), hauts lieux, idolâtrie, inhabitation (présence divine), jour du Seigneur (déluge), kénose (abaissement, cœur brisé), moissonner (semer, cultiver), paix, passage de la mort, porter du fruit, purgatoire, sacrifice pour les péchés (expiation) with tags on 9 février 2013 by JL
Si vous vous conduisez selon mes lois, si vous gardez mes commandements et les mettez en pratique,4 je vous donnerai en leur saison les pluies qu’il vous faut, la terre donnera ses produits et l’arbre de la campagne ses fruits,5 vous battrez jusqu’aux vendanges et vous vendangerez jusqu’aux semailles. Vous mangerez votre pain à satiété et vous habiterez dans votre pays en sécurité.6 Je mettrai la paix dans le pays et vous dormirez sans que nul vous effraie. Je ferai disparaître du pays les bêtes néfastes. L’épée ne traversera pas votre pays.7 Vous poursuivrez vos ennemis qui succomberont devant votre épée.8 Cinq d’entre vous en poursuivront cent, cent en poursuivront 10.000, et vos ennemis succomberont devant votre épée.9 Je me tournerai vers vous, je vous ferai croître et multiplier, et je maintiendrai avec vous mon alliance.10 Après vous être nourris de la précédente récolte, vous aurez encore à mettre dehors du vieux grain pour faire place au nouveau.11 J’établirai ma demeure au milieu de vous et je ne vous rejetterai pas.12 Je vivrai au milieu de vous, je serai votre Dieu et vous serez mon peuple.13 C’est moi Yahvé votre Dieu qui vous ai fait sortir du pays d’Egypte pour que vous n’en fussiez plus les serviteurs ; j’ai brisé les barres de votre joug et je vous ai fait marcher la tête haute.14 Mais si vous ne m’écoutez pas et ne mettez pas en pratique tous ces commandements,15 si vous rejetez mes lois, prenez mes coutumes en dégoût et rompez mon alliance en ne mettant pas en pratique tous mes commandements,16 j’agirai de même, moi aussi, envers vous. Je vous assujettirai au tremblement, ainsi qu’à la consomption et à la fièvre qui usent les yeux et épuisent le souffle. Vous ferez de vaines semailles dont se nourriront vos ennemis.17 Je me tournerai contre vous et vous serez battus par vos ennemis. Vos adversaires domineront sur vous et vous fuirez alors même que personne ne vous poursuivra.18 Et si malgré cela vous ne m’écoutez point, je continuerai à vous châtier au septuple pour vos péchés.19 Je briserai votre orgueilleuse puissance, je vous ferai un ciel de fer et une terre d’airain ;20 votre force se consumera vainement, votre terre ne donnera plus ses produits et l’arbre de la campagne ne donnera plus ses fruits.21 Si vous vous opposez à moi et ne consentez pas à m’écouter, j’accumulerai sur vous ces plaies au septuple pour vos péchés.22 Je lâcherai contre vous les bêtes sauvages qui vous raviront vos enfants, anéantiront votre bétail et vous décimeront au point que vos chemins deviendront déserts.23 Et si cela ne vous corrige point, et si vous vous opposez toujours à moi,24 je m’opposerai, moi aussi, à vous, et de plus je vous frapperai, moi, au septuple pour vos péchés.25 Je ferai venir contre vous l’épée qui vengera l’Alliance. Vous vous grouperez alors dans vos villes, mais j’enverrai la peste au milieu de vous et vous serez livrés au pouvoir de l’ennemi.26 Quand je vous retirerai la baguette de pain, dix femmes pourront vous cuire ce pain dans un seul four, c’est à poids compté qu’elles vous rapporteront ce pain, et vous mangerez sans vous rassasier.27 Et si malgré cela vous ne m’écoutez point et que vous vous opposiez à moi,28 je m’opposerai à vous avec fureur, je vous châtierai, moi, au septuple pour vos péchés.29 Vous mangerez la chair de vos fils et vous mangerez la chair de vos filles.30 Je détruirai vos hauts lieux, j’anéantirai vos autels à encens, j’entasserai vos cadavres sur les cadavres de vos idoles et je vous rejetterai.31 Je ferai de vos villes une ruine, je dévasterai vos sanctuaires et ne respirerai plus vos parfums d’apaisement.32 C’est moi qui dévasterai le pays et ils en seront stupéfaits, vos ennemis venus l’habiter !33 Vous, je vous disperserai parmi les nations. Je dégainerai contre vous l’épée pour faire de votre pays un désert et de vos villes une ruine.34 C’est alors que le pays acquittera ses sabbats, pendant tous ces jours de désolation, alors que vous serez dans le pays de vos ennemis. C’est alors que le pays chômera et pourra acquitter ses sabbats.35 Il chômera durant tous les jours de la désolation, ce qu’il n’avait pas fait à vos jours de sabbat quand vous y habitiez.36 Chez ceux d’entre vous qui survivront, je ferai venir la peur dans leur coeur ; quand ils se trouveront dans le pays de leurs ennemis, poursuivis par le bruit d’une feuille morte, ils fuiront comme on fuit devant l’épée et ils tomberont alors que nul ne les poursuivait.37 Ils trébucheront l’un sur l’autre comme devant une épée, et nul ne les poursuit ! Vous ne pourrez tenir devant vos ennemis,38 vous périrez parmi les nations et le pays de vos ennemis vous dévorera.39 Ceux qui parmi vous survivront dépériront dans les pays de leurs ennemis à cause de leurs fautes ; c’est aussi à cause des fautes de leurs pères, jointes aux leurs, qu’ils dépériront.40 Ils confesseront alors leurs fautes et celles de leurs pères, fautes commises par infidélité envers moi, mieux, par opposition contre moi.41 Moi aussi je m’opposerai à eux et je les mènerai au pays de leurs ennemis. Alors leur coeur incirconcis s’humiliera, alors ils expieront leurs fautes.42 Je me rappellerai mon alliance avec Jacob ainsi que mon alliance avec Isaac et mon alliance avec Abraham, je me souviendrai du pays.43 Abandonné d’eux, le pays acquittera ses sabbats lorsqu’il restera désolé, eux partis. Mais ils devront, eux, expier leur faute, puisqu’ils ont rejeté mes coutumes et pris mes lois en dégoût.44 Cependant ce ne sera pas tout : quand ils seront dans le pays de leurs ennemis, je ne les rejetterai pas et ne les prendrai pas en dégoût au point d’en finir avec eux et de rompre mon alliance avec eux, car je suis Yahvé leur Dieu.45 Je me souviendrai en leur faveur de l’alliance conclue avec les premières générations que j’ai fait sortir du pays d’Egypte, sous les yeux des nations, afin d’être leur Dieu, moi, Yahvé.46 Tels sont les décrets, les coutumes et les lois qu’établit Yahvé, entre lui et les Israélites, sur le mont Sinaï, par l’intermédiaire de Moïse.

Exode 33,12-23

Posted in attributs et noms divins, caverne de Dieu (creux du rocher), Emmanuel (Dieu avec nous), face de Dieu (visage), gloire de Dieu, kénose (abaissement, cœur brisé), peuple de Dieu (Israel, Juda), rocher (forteresse), vision béatifique, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 9 janvier 2013 by JL
12 Moïse dit à Yahvé : « Vois, tu me dis : Fais monter ce peuple, et tu ne me fais pas connaître qui tu enverras avec moi. Tu avais pourtant dit : Je te connais par ton nom et tu as trouvé grâce à mes yeux.13 Si donc j’ai trouvé grâce à tes yeux, daigne me faire connaître tes voies pour que je te connaisse et que je trouve grâce à tes yeux. Considère aussi que cette nation est ton peuple. »14 Yahvé dit : « J’irai moi-même, et je te donnerai le repos. »15 Et il dit : « Si tu ne viens pas toi-même, ne nous fais pas monter d’ici ;16 comment saura-t-on alors que j’ai trouvé grâce à tes yeux, moi et ton peuple ? N’est-ce pas à ce que tu iras avec nous ? En sorte que nous soyons distincts, moi et ton peuple, de tous les peuples qui sont sur la face de la terre. »17 Yahvé dit à Moïse : « Cette chose que tu as dite, je la ferai encore parce que tu as trouvé grâce à mes yeux et que je te connais par ton nom. »18 Il lui dit : « Fais-moi de grâce voir ta gloire. »19 Et il dit : « Je ferai passer devant toi toute ma beauté et je prononcerai devant toi le nom de Yahvé. Je fais grâce à qui je fais grâce et j’ai pitié de qui j’ai pitié. »20 « Mais, dit-il, tu ne peux pas voir ma face, car l’homme ne peut me voir et vivre. »21 Yahvé dit encore : « Voici une place près de moi ; tu te tiendras sur le rocher.22 Quand passera ma gloire, je te mettrai dans la fente du rocher et je te couvrirai de ma main jusqu’à ce que je sois passé.23 Puis j’écarterai ma main et tu verras mon dos ; mais ma face, on ne peut la voir. »
 

Genèse 47,13-26

Posted in abondance, indulgence (intercession), kénose (abaissement, cœur brisé), rendre grâce (dîme) with tags on 6 décembre 2012 by JL
Il n'y avait pas de pain sur toute la terre, car la famine était devenue très dure et le pays d'Egypte et le pays de Canaan languissaient de faim.14 Joseph ramassa tout l'argent qui se trouvait au pays d'Egypte et au pays de Canaan en échange du grain qu'on achetait et il livra cet argent au palais de Pharaon.15 Lorsque fut épuisé l'argent du pays d'Egypte et du pays de Canaan, tous les Egyptiens vinrent à Joseph en disant : « Donne-nous du pain ! Pourquoi devrions-nous mourir sous tes yeux ? Car il n'y a plus d'argent. »16 Alors Joseph leur dit : « Livrez vos troupeaux et je vous donnerai du pain en échange de vos troupeaux, s'il n'y a plus d'argent. »17 Ils amenèrent leurs troupeaux à Joseph et celui-ci leur donna du pain pour prix des chevaux, du petit et du gros bétail et des ânes ; il les nourrit de pain, cette année-là, en échange de leurs troupeaux.18 Lorsque fut écoulée cette année-là, ils revinrent vers lui l'année suivante et lui dirent : « Nous ne pouvons le cacher à Monseigneur : vraiment l'argent est épuisé et les bestiaux sont déjà à Monseigneur, il ne reste à la disposition de Monseigneur que notre corps et notre terroir.19 Pourquoi devrions-nous mourir sous tes yeux, nous et notre terroir ? Acquiers donc nos personnes et notre terroir pour du pain, et nous serons, avec notre terroir, les serfs de Pharaon. Mais donne-nous de quoi semer pour que nous restions en vie et ne mourions pas et que notre terroir ne soit pas désolé. »20 Ainsi Joseph acquit pour Pharaon tout le terroir d'Egypte, car les Egyptiens vendirent chacun son champ, tant les pressait la famine, et le pays passa aux mains de Pharaon.21 Quant aux gens, il les réduisit en servage, d'un bout à l'autre du territoire égyptien.22 Il n'y eut que le terroir des prêtres qu'il n'acquit pas, car les prêtres recevaient une rente de Pharaon et vivaient de la rente qu'ils recevaient de Pharaon. Aussi n'eurent-ils pas à vendre leur terroir.23 Puis Joseph dit au peuple : « Donc, je vous ai maintenant acquis pour Pharaon, avec votre terroir. Voici pour vous de la semence, pour ensemencer votre terroir.24 Mais, sur la récolte, vous devrez donner un cinquième à Pharaon, et les quatre autres parts seront à vous, pour la semence du champ, pour votre nourriture et celle de votre famille, pour la nourriture des personnes à votre charge. »25 Ils répondirent : « Tu nous as sauvé la vie ! Puissions-nous seulement trouver grâce aux yeux de Monseigneur, et nous serons les serfs de Pharaon. »26 De cela, Joseph fit une règle, qui vaut encore aujourd'hui pour le terroir d'Egypte : on verse le cinquième à Pharaon. Seul le terroir des prêtres ne fut pas à Pharaon.

Genèse 32,1-33

Posted in ange (chérubins), bénédiction, face de Dieu (visage), Jourdain, kénose (abaissement, cœur brisé), passage de la mort, prière de demande, salut (rachat, rédemption), vision béatifique with tags on 2 décembre 2012 by JL
Levé de bon matin, Laban embrassa ses petits-enfants et ses filles et les bénit. Puis Laban partit et retourna chez lui.2 Comme Jacob poursuivait son chemin, des anges de Dieu l’affrontèrent.3 En les voyant, Jacob dit : « C’est le camp de Dieu !  » et il donna à ce lieu le nom de Mahanayim.4 Jacob envoya au-devant de lui des messagers à son frère Esaü, au pays de Séïr, la steppe d’Edom.5 Il leur donna cet ordre : « Ainsi parlerez-vous à Monseigneur Esaü : Voici le message de ton serviteur Jacob : J’ai séjourné chez Laban et je m’y suis attardé jusqu’à maintenant.6 J’ai acquis boeufs et ânes, petit bétail, serviteurs et servantes. Je veux en faire porter la nouvelle à Monseigneur, pour trouver grâce à ses yeux. »7 Les messagers revinrent auprès de Jacob en disant : « Nous sommes allés vers ton frère Esaü. Lui-même vient maintenant à ta rencontre et il a 400 hommes avec lui. »8 Jacob eut grand peur et se sentit angoissé. Alors il divisa en deux camps les gens qui étaient avec lui, le petit et le gros bétail.9 Il se dit : « Si Esaü se dirige vers l’un des camps et l’attaque, le camp qui reste pourra se sauver. »10 Jacob dit : « Dieu de mon père Abraham et Dieu de mon père Isaac, Yahvé, qui m’as commandé : Retourne dans ton pays et dans ta patrie et je te ferai du bien,11 je suis indigne de toutes les faveurs et de toute la bonté que tu as eues pour ton serviteur. Je n’avais que mon bâton pour passer le Jourdain que voici, et maintenant je puis former deux camps.12 Veuille me sauver de la main de mon frère Esaü, car j’ai peur de lui, qu’il ne vienne et ne nous frappe, la mère avec les enfants.13 Pourtant, c’est toi qui as dit : Je te comblerai de bienfaits et je rendrai ta descendance comme le sable de la mer, qu’on ne peut pas compter, tant il y en a. »14 Et Jacob passa la nuit en cet endroit. De ce qu’il avait en mains, il prit de quoi faire un présent à son frère Esaü :15 deux chèvres et vingt boucs, 200 brebis et vingt béliers,16 30 chamelles qui allaitaient, avec leurs petits, 40 vaches et dix taureaux, vingt ânesses et dix ânons.17 Il les confia à ses serviteurs, chaque troupeau à part, et il dit à ses serviteurs : « Passez devant moi et laissez du champ entre les troupeaux. »18 Au premier il donna cet ordre : « Lorsque mon frère Esaü te rencontrera et te demandera : A qui es-tu ? Où vas-tu ? A qui appartient ce qui est devant toi ?19 Tu répondras : C’est à ton serviteur Jacob, c’est un présent envoyé à Monseigneur Esaü, et lui-même arrive derrière nous. »20 Il donna le même ordre au second et au troisième et à tous ceux qui marchaient derrière les troupeaux : « Voilà, leur dit-il, comment vous parlerez à Esaü quand vous le trouverez,21 et vous direz : Et même, ton serviteur Jacob arrive derrière nous. » Il s’était dit en effet : « Je me le concilierai par un présent qui me précédera, ensuite je me présenterai à lui, peut-être me fera-t-il grâce. »22 Le présent passa en avant et lui-même demeura cette nuit-là au camp.23 Cette même nuit, il se leva, prit ses deux femmes, ses deux servantes, ses onze enfants et passa le gué du Yabboq.24 Il les prit et leur fit passer le torrent, et il fit passer aussi tout ce qu’il possédait.25 Et Jacob resta seul. Et quelqu’un lutta avec lui jusqu’au lever de l’aurore.26 Voyant qu’il ne le maîtrisait pas, il le frappa à l’emboîture de la hanche, et la hanche de Jacob se démit pendant qu’il luttait avec lui.27 Il dit : « Lâche-moi, car l’aurore est levée », mais Jacob répondit : « Je ne te lâcherai pas, que tu ne m’aies béni. »28 Il lui demanda : « Quel est ton nom » — « Jacob », répondit-il.29 Il reprit : « On ne t’appellera plus Jacob, mais Israël, car tu as été fort contre Dieu et contre les hommes et tu l’as emporté. »30 Jacob fit cette demande : « Révèle-moi ton nom, je te prie », mais il répondit : « Et pourquoi me demandes-tu mon nom ?  » Et, là même, il le bénit.31 Jacob donna à cet endroit le nom de Penuel, « car, dit-il j’ai vu Dieu face à face et j’ai eu la vie sauvé. »32 Au lever du soleil, il avait passé Penuel et il boitait de la hanche.33 C’est pourquoi les Israélites ne mangent pas, jusqu’à ce jour, le nerf sciatique qui est à l’emboîture de la hanche, parce qu’il avait frappé Jacob à l’emboîture de la hanche, au nerf sciatique.

Genèse 7,1-24

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), allégorie (analogie), alliance, eaux innombrables (négatives), jour du Seigneur (déluge), justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), passage de la mort with tags on 24 novembre 2012 by JL
Yahvé dit à Noé : « Entre dans l’arche, toi et toute ta famille, car je t’ai vu seul juste à mes yeux parmi cette génération.2 De tous les animaux purs, tu prendras sept paires, le mâle et sa femelle ; des animaux qui ne sont pas purs, tu prendras un couple, le mâle et sa femelle3 (et aussi des oiseaux du ciel, sept paires, le mâle et sa femelle), pour perpétuer la race sur toute la terre.4 Car encore sept jours et je ferai pleuvoir sur la terre pendant 40 jours et 40 nuits et j’effacerai de la surface du sol tous les êtres que j’ai faits. »5 Noé fit tout ce que Yahvé lui avait commandé.6 Noé avait 600 ans quand arriva le déluge, les eaux sur la terre.7 Noé — avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils — entra dans l’arche pour échapper aux eaux du déluge.8 (Des animaux purs et des animaux qui ne sont pas purs, des oiseaux et de tout ce qui rampe sur le sol,9 un couple entra dans l’arche de Noé, un mâle et une femelle, comme Dieu avait ordonné à Noé.)10 Au bout de sept jours, les eaux du déluge vinrent sur la terre.11 En l’an 600 de la vie de Noé, le second mois, le dix-septième jour du mois, ce jour-là jaillirent toutes les sources du grand abîme et les écluses du ciel s’ouvrirent.12 La pluie tomba sur la terre pendant 40 jours et 40 nuits.13 Ce jour même, Noé et ses fils, Sem, Cham et Japhet, avec la femme de Noé et les trois femmes de ses fils, entrèrent dans l’arche,14 et avec eux les bêtes sauvages de toute espèce, les bestiaux de toute espèce, les bestioles de toute espèce qui rampent sur la terre, les volatiles de toute espèce, tous les oiseaux, tout ce qui a des ailes.15 Auprès de Noé, entra dans l’arche un couple de tout ce qui est chair, ayant souffle de vie,16 et ceux qui entrèrent étaient un mâle et une femelle de tout ce qui est chair, comme Dieu le lui avait commandé. Et Yahvé ferma la porte sur Noé.17 Il y eut le déluge pendant 40 jours sur la terre ; les eaux grossirent et soulevèrent l’arche, qui fut élevée au-dessus de la terre.18 Les eaux montèrent et grossirent beaucoup sur la terre et l’arche s’en alla à la surface des eaux.19 Les eaux montèrent de plus en plus sur la terre et toutes les plus hautes montagnes qui sont sous tout le ciel furent couvertes.20 Les eaux montèrent quinze coudées plus haut, recouvrant les montagnes.21 Alors périt toute chair qui se meut sur la terre : oiseaux, bestiaux, bêtes sauvages, tout ce qui grouille sur la terre, et tous les hommes.22 Tout ce qui avait une haleine de vie dans les narines, c’est-à-dire tout ce qui était sur la terre ferme, mourut.23 Ainsi disparurent tous les êtres qui étaient à la surface du sol, depuis l’homme jusqu’aux bêtes, aux bestioles et aux oiseaux du ciel : ils furent effacés de la terre et il ne resta que Noé et ce qui était avec lui dans l’arche.24 La crue des eaux sur la terre dura 150 jours.