Archive for the prière de libération Category

Baruch 3,38 – 4,37

Posted in allégorie et référence christique, attributs et noms divins, chemin (voie du Seigneur), chercher Dieu, colère de Dieu, commandements (préceptes, décrets), confiance en Dieu, consolation (solidarité), déportation (captif, exil), diable (démons, serpent), enfer (géhenne, vallée du Cédron), espérance, eternité (vie éternel), fécondité (prospérité, postérité), gloire de Dieu, héritage (de Dieu, le nôtre,partage), Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), jugement, justice (justification, juste), loi, lumière (lampe), mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), pardon (miséricorde, pitié), parole de Dieu (vivante), passage de la mort, pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière de libération, salut (rachat, rédemption), sauveur (rédempteur) with tags on 19 février 2014 by JL

38 Ainsi, la Sagesse est apparue sur la terre, elle a vécu parmi les hommes.

01 Elle est le livre des préceptes de Dieu, la Loi qui demeure éternellement : tous ceux qui l’observent vivront, ceux qui l’abandonnent mourront.

02 Reviens, Jacob, saisis-la de nouveau ; à sa lumière, marche vers la splendeur :

03 ne laisse pas ta gloire à un autre, tes privilèges à un peuple étranger.

04 Heureux sommes-nous, Israël ! Car ce qui plaît à Dieu, nous le connaissons.

05 Courage, mon peuple, toi qui es la part d’Israël réservée à Dieu !

06 Vous avez été vendus aux nations païennes, mais ce n’était pas pour votre anéantissement ; vous avez excité la colère de Dieu : c’est pour cela que vous avez été livrés à vos adversaires.

07 Car vous avez irrité votre Créateur en offrant des sacrifices aux démons et non à Dieu.

08 Vous avez oublié le Dieu éternel, lui qui vous a nourris. Vous avez aussi attristé Jérusalem, elle qui vous a élevés,

09 car elle a vu fondre sur vous la colère qui vient de Dieu, et elle a dit : « Écoutez, voisines de Sion, Dieu m’a infligé un deuil cruel.

10 J’ai vu la captivité que l’Éternel a infligée à mes fils et à mes filles.

11 Je les avais élevés dans la joie, je les ai laissés partir dans les larmes et le deuil.

12 Que nul ne se réjouisse de mon sort, à moi qui suis veuve et délaissée par tout le monde. J’ai été abandonnée à cause des péchés de mes enfants, parce qu’ils se sont détournés de la loi de Dieu.

13 Ils n’ont pas reconnu ses jugements, ni marché sur les chemins des commandements de Dieu, ni suivi les sentiers de l’éducation conforme à sa justice.

14 Qu’elles viennent, les voisines de Sion ! Souvenez-vous de la captivité que l’Éternel a infligée à mes fils et à mes filles.

15 Car il a fait venir contre eux une nation lointaine, une nation insolente et de langue étrangère, sans respect pour le vieillard, sans pitié pour le petit enfant.

16 Ils ont emmené les fils bien-aimés de la veuve ; ils l’ont rendue solitaire en la privant de ses filles.

17 Et moi, comment pourrais-je vous aider ?

18 Celui qui vous a infligé ces malheurs, lui seul vous arrachera à la main de vos ennemis.

19 Allez, mes enfants, allez votre chemin ! Moi, délaissée, je reste solitaire.

20 J’ai quitté la robe de paix, j’ai revêtu le sac du suppliant ; vers l’Éternel je lancerai mon cri, au long de mes jours.

21 Courage, mes enfants, criez vers Dieu ! Il vous arrachera au pouvoir, à la main des ennemis.

22 Car moi, j’ai mis dans l’Éternel mon espérance, pour qu’il vous accorde le salut. Et il m’est venu une joie, de la part du Dieu Saint, en raison de la miséricorde qui bientôt vous sera envoyée par l’Éternel, votre Sauveur.

23 Dans le deuil et les larmes, je vous ai laissés partir ; mais Dieu vous ramènera vers moi, pour toujours, dans la joie et l’allégresse.

24 Comme les voisines de Sion voient maintenant votre captivité, ainsi verront-elles bientôt le salut que Dieu vous accordera, qui viendra vers vous avec grande gloire, dans la splendeur de l’Éternel.

25 Mes enfants, supportez avec patience la colère qui vous est venue de Dieu. L’ennemi t’a poursuivi, mais bientôt tu verras sa ruine, tu mettras ton pied sur sa nuque.

26 Mes tendres enfants ont marché par de rudes chemins ; ils ont été enlevés comme un troupeau emporté par l’ennemi.

27 Courage, mes enfants, criez vers Dieu ! Celui qui vous a infligé l’épreuve se souviendra de vous.

28 Votre pensée vous a égarés loin de Dieu ; une fois convertis, mettez dix fois plus d’ardeur à le chercher.

29 Car celui qui a fait venir sur vous ces calamités fera venir sur vous la joie éternelle, en assurant votre salut. »

30 Courage, Jérusalem ! Il te consolera, celui qui t’a donné un nom.

31 Malheur à ceux qui t’ont maltraitée et se sont réjouis de ta chute,

32 malheur aux villes dont tes enfants furent esclaves, malheur à celle qui reçut tes fils !

33 Comme elle s’était réjouie de ta chute et avait pris plaisir à ton effondrement, ainsi sera-t-elle attristée par sa propre dévastation.

34 Je lui ôterai sa fierté de ville populeuse, je changerai son insolence en deuil.

35 Un feu lui surviendra de la part de l’Éternel pour de longs jours ; elle sera la demeure des démons pour plus longtemps encore.

36 Regarde vers l’orient, Jérusalem, et vois l’allégresse qui te vient de Dieu.

37 Voici : ils reviennent, les fils que tu laissas partir ; ils reviennent, rassemblés du levant au couchant par la parole du Dieu Saint, ils se réjouissent de la gloire de Dieu.

Publicités

Lamentations 3,1-66

Posted in abondance, allégorie et référence christique, attributs et noms divins, bonté divine (amour de Dieu), chemin (voie du Seigneur), chercher Dieu, ciel (cieux), colère de Dieu, colonne de nuée et de feu, conversion (faire retour, repentir), créateur (création), déportation (captif, exil), désolation (dévastation, ruine), droiture, eaux innombrables (négatives), espérance, face de Dieu (visage), fidélité (infidélité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), honte (humiliation), joie divine (jubilation), lumière (lampe), malédiction, nuit de l'esprit, omniscience divine, paix, pardon (miséricorde, pitié), parole de Dieu (vivante), péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière d'invocation, prière de libération, purgatoire, salut (rachat, rédemption), ténèbre with tags on 18 février 2014 by JL

Aleph

01 Je suis l’homme qui a connu la misère sous le bâton de Ses emportements,

02 moi qu’il a conduit et mené dans les ténèbres et non dans la lumière ;

03 contre moi seul, tout le jour, il porte et porte encore sa main. Beth

04 Il use ma chair et ma peau, il me brise les os ;

05 il me cerne, il m’environne d’amertume et de peine ;

06 il me fait habiter les ténèbres, comme les morts de tous les temps. Guimel

07 Il m’a emmuré, et je ne peux sortir, il alourdit ma chaîne :

08 j’ai beau crier et supplier, il étouffe ma prière ;

09 d’un bloc de pierre il barre mes routes, il détourne mes sentiers. Daleth

10 Pour moi, il est un ours à l’affût, un lion en embuscade,

11 il me fait perdre ma route, me désoriente, me laisse désemparé :

12 il tend son arc, il me choisit comme cible pour sa flèche. Hé

13 Il a planté dans mes reins les dards de son carquois.

14 Je suis la risée de tout mon peuple, leur chanson de chaque jour.

15 Il m’a gorgé d’herbes amères, abreuvé d’absinthe. Waw

16 Il m’a broyé les dents avec du gravier, il m’enfouit dans la cendre.

17 Tu enlèves la paix à mon âme, j’ai oublié le bonheur ;

18 j’ai dit : « Mon assurance a disparu, et l’espoir qui me venait du Seigneur. » Zaïn

19 Rappelle-toi ma misère et mon errance, l’absinthe et le poison.

20 Elle se rappelle, mon âme, elle se rappelle ; en moi, elle défaille.

21 Voici ce que je redis en mon cœur, et c’est pourquoi j’espère : Heth

22 Grâce à l’amour du Seigneur, nous ne sommes pas anéantis ; ses tendresses ne s’épuisent pas ;

23 elles se renouvellent chaque matin, – oui, ta fidélité surabonde.

24 Je me dis : « Le Seigneur est mon partage, c’est pourquoi j’espère en lui. » Teth

25 Le Seigneur est bon pour qui se tourne vers lui, pour celui qui le cherche.

26 Il est bon d’espérer en silence le salut du Seigneur ;

27 il est bon pour l’homme de porter le joug dès sa jeunesse. Yod

28 Qu’il reste assis, solitaire, en silence, tant que le Seigneur le lui impose ;

29 qu’il tienne sa bouche contre terre : peut-être y a-t-il un espoir !

30 Qu’il tende la joue à qui le frappe, qu’il se laisse saturer d’insultes. Kaph

31 Car le Seigneur ne rejette pas pour toujours ;

32 s’il afflige, il fera miséricorde selon l’abondance de sa grâce ;

33 ce n’est pas de bon cœur qu’il humilie, qu’il afflige les enfants des hommes. Lamed

34 Quand on foule aux pieds tous les captifs d’un pays,

35 quand on fait dévier le droit d’un homme à la face du Très-Haut,

36 quand on lèse quelqu’un dans son procès, le Seigneur ne le voit-il pas ? Mem

37 Qui donc parle, et cela existe, sinon le Seigneur, lui qui décrète ?

38 N’est-ce pas de la bouche du Très-Haut que sortent malheurs et bonheur ?

39 De quoi l’homme vivant se plaindrait-il ? Qu’il soit plutôt vaillant contre ses péchés ! Noun

40 Examinons nos chemins, scrutons-les et revenons au Seigneur ;

41 élevons notre cœur et nos mains vers Dieu qui est au ciel.

42 Nous, nous avons péché, nous avons trahi ; toi, tu n’as pas pardonné. Samek

43 Enveloppé de colère, tu nous as pourchassés, tu as tué sans pitié,

44 enveloppé dans ta nuée que la prière ne peut franchir.

45 Tu as fait de nous des rebuts, des ordures parmi les peuples. Pé

46 Ils ouvrent la bouche contre nous, tous nos ennemis.

47 Pour nous, l’effroi et le vertige, le désastre et la ruine !

48 Des torrents s’échappent de mes yeux sur la ruine de la fille de mon peuple. Aïn

49 Mes yeux ne cessent de couler : pas de répit

50 tant que le Seigneur ne se penche et ne voie du haut du ciel.

51 Pour toutes les filles de ma ville mes yeux me font mal. Sadé

52 Mes ennemis, sans raison, me chassent, me pourchassent comme un oiseau ;

53 ils m’ont réduit au silence de la fosse, m’ont recouvert d’une pierre ;

54 les eaux ont submergé ma tête ; j’ai dit : « Je suis perdu ! » Qoph

55 J’ai invoqué ton nom, Seigneur, des profondeurs de la fosse ;

56 tu m’as entendu dire : « Ne ferme pas l’oreille à mes soupirs, à mes clameurs ! »

57 Au jour où je t’invoquais, tu t’es fait proche et tu as dit : « Ne crains pas ! » Resh

58 Tu as plaidé ma cause, Seigneur : tu as racheté ma vie.

59 Tu vois, Seigneur, le tort qu’ils me font : rends-moi justice !

60 Tu vois toute leur rancune, tous leurs complots contre moi. Shin

61 Tu entends leurs insultes, Seigneur, tous leurs complots contre moi,

62 les propos de mes agresseurs et leurs murmures contre moi tout le jour ;

63 regarde-les, assis ou debout, c’est moi qu’ils chansonnent. Taw

64 Tu leur rendras la pareille, Seigneur, selon les œuvres de leurs mains.

65 Tu abêtiras leur cœur : sur eux sera ta malédiction.

66 Tu les pourchasseras de ta colère, tu les supprimeras de dessous ton ciel, Seigneur.

 

Isaïe 38,9-22

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), cantique (chant de l'âme), Esprit-Saint, maison (demeures) du Seigneur, paix, pardon (miséricorde, pitié), prière de libération, salut (rachat, rédemption), shéol (hades, séjour des morts), vanité (néant) with tags on 8 février 2014 by JL

09 Cantique d’Ézékias, roi de Juda, lorsqu’il tomba malade et survécut à sa maladie.

10 Je disais : Au milieu de mes jours, je m’en vais ; j’ai ma place entre les morts pour la fin de mes années.

11 Je disais : Je ne verrai pas le Seigneur sur la terre des vivants, plus un visage d’homme parmi les habitants du monde !

12 Ma demeure m’est enlevée, arrachée, comme une tente de berger. Tel un tisserand, j’ai dévidé ma vie : le fil est tranché. Du jour à la nuit, tu m’achèves ;

13 j’ai crié jusqu’au matin. Comme un lion, il a broyé tous mes os. Du jour à la nuit, tu m’achèves.

14 Comme l’hirondelle, je crie ; je gémis comme la colombe. À regarder là-haut, mes yeux faiblissent : Seigneur, je défaille ! Sois mon soutien !

[15 Que lui dirai-je pour qu’il me réponde, à lui qui agit ? J’irais, errant au long de mes années avec mon amertume ?

16 « Le Seigneur est auprès d’eux : ils vivront ! Tout ce qui vit en eux vit de son esprit ! » Oui, tu me guériras, tu me feras vivre :

17 voici que mon amertume se change en paix.] Et toi, tu t’es attaché à mon âme, tu me tires du néant de l’abîme. Tu as jeté, loin derrière toi, tous mes péchés.

18 La mort ne peut te rendre grâce, ni le séjour des morts, te louer. Ils n’espèrent plus ta fidélité, ceux qui descendent dans la fosse.

19 Le vivant, le vivant, lui, te rend grâce, comme moi, aujourd’hui. Et le père à ses enfants montrera ta fidélité.

20 Seigneur, viens me sauver ! Et nous jouerons sur nos cithares, tous les jours de notre vie, auprès de la Maison du Seigneur.

21 Puis Isaïe dit : « Qu’on apporte un gâteau de figues ; qu’on l’applique sur l’ulcère, et le roi vivra. »

22 Ézékias dit : « À quel signe reconnaîtrai-je que je pourrai monter à la Maison du Seigneur ? »

Isaïe 38,1-8

Posted in Dieu écoute, exauce, prière de libération with tags on 8 février 2014 by JL

01 En ces jours-là, le roi Ézékias souffrait d’une maladie mortelle. Le prophète Isaïe, fils d’Amots, vint lui dire : « Ainsi parle le Seigneur : Prends des dispositions pour ta maison, car tu vas mourir, tu ne guériras pas. »

02 Ézékias se tourna vers le mur et fit cette prière au Seigneur :

03 « Ah ! Seigneur, souviens-toi ! J’ai marché en ta présence, dans la loyauté et d’un cœur sans partage, et j’ai fait ce qui est bien à tes yeux. » Puis le roi Ézékias fondit en larmes.

04 La parole du Seigneur fut adressée à Isaïe :

05 « Va dire à Ézékias : Ainsi parle le Seigneur, Dieu de David ton ancêtre : J’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes. Je vais ajouter quinze années à ta vie.

06 Je te délivrerai, toi et cette ville, de la main du roi d’Assour, je protégerai cette ville.

07 Voici le signe que le Seigneur te donne pour montrer qu’il accomplira sa promesse :

08 Je vais faire reculer de dix degrés l’ombre qui est déjà descendue sur le cadran solaire d’Acaz. » Et le soleil remonta sur le cadran les dix degrés qu’il avait déjà descendus.

 

Ecclésiastique 39,1-35

Posted in attributs et noms divins, bénédiction, cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, connaissance (intelligence de la foi), créateur (création), droiture, eaux innombrables (négatives), loi, oeuvres (notre contribution), omniscience divine, parole de Dieu (vivante), plan de Dieu (secret, intention), prière de libération, prière de louange, sainteté (saint), salut (rachat, rédemption), source d'eau vive (rosée, pluie), transcendance de Dieu, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 3 février 2014 by JL

Il en va autrement de celui qui s’applique à la loi du Très-Haut et la médite :

01 il cherchera à connaître la sagesse de tous les anciens et se consacrera à la lecture des prophètes.

02 Il retiendra l’histoire des hommes célèbres, il pénètrera dans les détours des paraboles,

03 il cherchera le sens caché des proverbes, il retournera dans sa tête les énigmes des paraboles.

04 Il aura une place au service des grands, il se fera remarquer par les chefs, il voyagera dans les pays étrangers, car il a l’expérience du bien et du mal que font les hommes.

05 Il s’appliquera de tout son cœur à servir dès le matin le Seigneur qui l’a créé. Il présentera sa supplication devant le Très-Haut, il ouvrira la bouche pour la prière et il suppliera pour ses péchés.

06 Si le Seigneur souverain le veut, il sera rempli de l’esprit d’intelligence, il répandra comme une ondée ses paroles de sagesse, et dans la prière il rendra grâce au Seigneur.

07 Il suivra le droit chemin dans ses décisions comme dans son savoir, et il méditera sur les secrets de Dieu.

08 Il fera connaître l’enseignement qu’il a reçu et mettra sa fierté dans la loi de l’Alliance prescrite par le Seigneur.

09 Beaucoup feront l’éloge de son intelligence ; et jamais on ne l’oubliera. Son souvenir ne disparaîtra pas, son nom vivra de génération en génération.

10 Les nations raconteront sa sagesse, l’assemblée proclamera ses louanges.

11 S’il prolonge sa vie, son nom passe avant mille autres, et s’il meurt, son œuvre est accomplie.

12 Je veux encore faire part de mes réflexions, car j’en suis plein comme est pleine la lune.

13 Écoutez-moi, génération de saints : croissez comme la rose plantée au bord des eaux.

14 Comme le Liban, exhalez votre parfum, et fleurissez comme le lis. Élevez la voix, chantez ensemble, et bénissez le Seigneur en toutes ses œuvres.

15 Rapportez à son nom la grandeur ; rendez-lui grâce par la louange, par le chant de vos lèvres et vos cithares. Et vous direz pour rendre grâce :

16 « Les œuvres du Seigneur sont toutes très bonnes, [et chacun de ses ordres s’accomplira en son temps. »]

17 Il n’y a pas à demander : « Qu’est-ce que ceci ? Pourquoi cela ? », car toute chose vient à point en son temps. À sa parole, les eaux se sont figées ; par un mot de sa bouche, il a mis les eaux en réserve.

18 À son ordre, tout s’accomplit selon son bon plaisir, et nul ne peut freiner sa force de salut.

19 Les œuvres de tous les mortels sont devant lui, rien ne peut rester caché à ses yeux.

20 Son regard porte du début à la fin des temps ; il n’est rien qui puisse l’étonner.

21 Il n’y a pas à demander : « Qu’est-ce que ceci ? Pourquoi cela ? », car toute chose créée a son utilité.

22 La bénédiction du Seigneur est comme un fleuve qui déborde, comme un torrent qui abreuve la terre.

23 Mais les nations auront sa colère en partage, comme au jour où il transforma une terre arrosée en désert de sel.

24 Ses voies sont droites pour les fidèles, et pleines d’obstacles pour les gens sans loi.

25 Dès l’origine les choses bonnes ont été créées pour les bons, et les mauvaises pour les pécheurs.

26 Ce qui est de première nécessité pour la vie de l’homme, c’est l’eau, le feu, le fer, le sel, la fleur de farine de froment, le lait et le miel, le sang de la grappe, l’huile et le vêtement.

27 Toutes ces choses sont pour le bien de qui est religieux, mais se changent en mal pour les pécheurs.

28 Certains vents ont été créés pour punir et, dans leur fureur, ils multiplient leurs ravages. Au temps de la destruction, ils déversent leur violence et assouvissent la fureur de Celui qui les a faits.

29 Feu et grêle, famine et peste, tout cela a été créé pour punir.

30 Les dents des fauves, les scorpions, les vipères, l’épée vengeresse qui extermine les impies,

31 se réjouissent tous d’exécuter ses commandements ; ils sont sur la terre, prêts en cas de besoin, et le moment venu, ne désobéiront pas aux ordres.

32 Voilà pourquoi j’avais ma conviction depuis le début, j’ai réfléchi et j’ai écrit :

33 « Toutes les œuvres du Seigneur sont bonnes, il pourvoit à tout besoin quand il le faut. »

34 Il n’y a pas lieu de dire : « Ceci est pire que cela », car toute chose sera appréciée en son temps.

35 Et maintenant, chantez de tout votre cœur, à pleine voix, et bénissez le nom du Seigneur.

Ecclésiastique 13,1-26

Posted in calomnie, médisance (langue), orgueil (se glorifier), pauvre (faible), prière de libération, pureté du coeur with tags on 30 janvier 2014 by JL

Qui touche à la poix s'englue, qui fréquente l'orgueilleux en vient à lui ressembler.2 Ne te charge pas d'un lourd fardeau, ne te lie pas à plus fort et plus riche que toi. Pourquoi mettre le pot de terre avec le pot de fer ? S'il le heurte il se brisera.3 Le riche commet une injustice, il prend de grands airs ; le pauvre est lésé, il se fait suppliant.4 Si tu lui es utile il se sert de toi, si tu fais défaut, il s'écartera de toi.5 As-tu quelque bien ? Il vivra avec toi, il te dépouillera sans aucun remords.6 A-t-il besoin de toi ? Il t'enjôlera, te fera des sourires et te donnera de l'espoir, il t'adressera de bonnes paroles et dira : « De quoi as-tu besoin ? « 7 Il t'humiliera au cours de ses festins, jusqu'à te dépouiller par deux et trois fois, et pour finir il se moquera de toi. Puis s'il t'aperçoit il s'écartera de toi en hochant la tête à ton sujet.8 Prends garde de ne pas te laisser séduire, pour ne pas être humilié dans ta sottise.9 Quand un grand t'appelle, dérobe-toi, il t'appellera de plus belle.10 Ne te précipite pas, de peur d'être repoussé ; ne te tiens pas trop loin, de peur d'être oublié.11 Ne t'avise pas d'être familier avec lui, ne te fie pas à sa faconde. Par son verbiage il te met à l'épreuve, comme en se jouant il s'informe.12 Impitoyable est celui qui colporte les propos ; il ne t'épargne ni les coups ni les chaînes.13 Prends garde et fais bien attention, car tu chemines en compagnie de ta propre ruine.14 Quand tu entends cela ton ton sommeil, éveille-toi ; toute ta vie, aime le Seigneur, et invoque-le pour ton salut.15 Tout être vivant aime son semblable et tout homme son prochain.16 Toute bête s'accouple selon son espèce et l'homme s'associe à son semblable.17 Comment pourraient s'entendre le loup et l'agneau ? Ainsi en est-il du pécheur et de l'homme pieux.18 Quelle paix peut-il y avoir entre l'hyène et le chien ? Et quelle paix entre le riche et le pauvre ?19 Les onagres au désert sont le gibier des lions, ainsi les pauvres sont la proie des riches.20 Pour l'orgueilleux l'humilité est une abjection : ainsi le riche a le pauvre en horreur.21 Quand le riche fait un faux pas, ses amis le soutiennent ; quand le malheureux fait une chute, ses amis le rejettent.22 Quand le riche trébuche, beaucoup le reçoivent dans leurs bras, s'il dit des sottises, on le félicite. Quand le malheureux trébuche, on lui fait des reproches, s'il dit des choses sensées, il n'y a pas de place pour lui.23 Quand le riche parle, tous se taisent et l'on porte aux nues son discours. Quand le pauvre parle, on dit : « Qui est-ce ?  » Et s'il achoppe on le jette par terre.24 La richesse est bonne quand elle est sans péché, la pauvreté est mauvaise aux dires de l'impie.25 Le coeur de l'homme modèle son visage soit en bien soit en mal.26 A coeur en fête, gai visage ; l'invention des proverbes est un travail pénible.

Psaumes 142,1-8

Posted in allégorie et référence christique, détresse (désespoir), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), kénose (abaissement, cœur brisé), prière de libération with tags on 21 janvier 2014 by JL

Poème. De David. Quand il était dans la caverne. Prière.2 A Yahvé mon cri ! J'implore. A Yahvé mon cri ! Je supplie.3 Je déverse devant lui ma plainte, ma détresse, je la mets devant lui,4 alors que le souffle me manque ; mais toi, tu connais mon sentier. Sur le chemin où je vais ils m'ont caché un piège.5 Regarde à droite et vois, pas un qui me reconnaisse. Le refuge se dérobe à moi, pas un qui ait soin de mon âme.6 Je m'écrie vers toi, Yahvé, je dis : Toi, mon abri, ma part dans la terre des vivants !7 Sois attentif à ma clameur, je suis à bout de force. Délivre-moi de mes persécuteurs, eux sont plus forts que moi !8 Fais sortir de prison mon âme, que je rende grâce à ton nom ! Autour de moi les justes feront cercle, à cause du bien que tu m'as fait.