Abdias 1,1-21

01 VISION D’ABDIAS. Ainsi parle à Édom le Seigneur Dieu. Nous avons entendu, de la part du Seigneur, une nouvelle ; un messager a été envoyé parmi les nations : « Debout ! Dressons-nous ! Attaquons-le ! »

02 Voici : je t’abaisse parmi les nations, tu es très méprisé.

03 L’arrogance de ton cœur t’a trompé, toi qui demeures dans les creux du rocher, qui habites le haut-pays et dis en ton cœur : « Qui me fera descendre jusqu’à terre ? »

04 Si tu t’élevais comme l’aigle, si tu établissais ton nid au milieu des étoiles, je t’en ferais descendre ! – oracle du Seigneur.

05 Si des voleurs venaient chez toi, des pillards pendant la nuit, – comme tu serais anéanti ! – ne voleraient-ils pas tout ce qu’ils peuvent ? Si des vendangeurs venaient chez toi, laisseraient-ils quelque chose à grappiller ?

06 Comme il a été fouillé, Ésaü, on a découvert ses cachettes !

07 Tous ceux qui étaient pour toi des alliés t’ont repoussé à la frontière ; ceux qui étaient en paix avec toi t’ont trompé, ils t’ont dominé. Et ceux qui partageaient ton pain ont mis un piège sous tes pas. – On n’en a pas l’intelligence ! –

08 N’est-ce pas en ce jour-là – oracle du Seigneur –, que je supprimerai d’Édom les sages, et de la montagne d’Ésaü, l’intelligence ?

09 Témane, tes guerriers seront paralysés, si bien que nul n’échappera au carnage sur la montagne d’Ésaü.

10 À cause de la violence faite à ton frère Jacob, la honte te couvrira et à jamais tu disparaîtras !

11 Le jour où tu n’es pas intervenu pour lui, lorsque des étrangers capturaient son armée, que des barbares franchissaient ses portes et tiraient au sort Jérusalem, toi aussi, tu étais comme l’un d’eux.

12 Ne regarde pas avec plaisir le jour de ton frère, le jour de son désastre. Ne te réjouis pas au sujet des fils de Juda, le jour de leur perdition. N’aie pas le verbe haut, le jour de la détresse.

13 Ne pénètre pas dans la ville de mon peuple, le jour de sa ruine. Ne regarde pas non plus son malheur, le jour de sa ruine. Ne t’en prends pas à son armée, le jour de sa ruine :

14 ne te tiens pas aux carrefours pour exterminer ses fuyards ; ne livre pas ses rescapés, le jour de la détresse.

15 Oui, proche est le jour du Seigneur, sur toutes les nations. On te fera comme tu as fait : tes méfaits te retomberont sur la tête.

16 Oui, de même que vous avez bu sur ma montagne sainte, toutes les nations boiront sans trêve : elles boivent, elles se gorgent, elles sont comme n’ayant pas été.

17 Mais il y aura un reste sur la montagne de Sion, il sera saint. La maison de Jacob héritera de son héritage.

18 La maison de Jacob sera un feu, la maison de Joseph, une flamme, et la maison d’Ésaü sera de la paille ! Elles vont la brûler et la dévorer : pas de survivant dans la maison d’Ésaü ! Oui, le Seigneur a parlé !

19 Le Néguev héritera de la montagne d’Ésaü, et le Bas-Pays, de la Philistie ; ils hériteront du territoire d’Éphraïm et du territoire de Samarie, et Benjamin héritera du Galaad.

20 Les déportés des fils d’Israël – cette armée-là ! – hériteront de Canaan, jusqu’à Sarepta, et les déportés de Jérusalem qui sont à Séfarad hériteront des villes du Néguev.

21 Les libérateurs monteront à la montagne de Sion pour juger la montagne d’Ésaü. Au Seigneur, la royauté !


Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :