Archive for the sainteté (saint) Category

Malachie 2,1-17

Posted in abomination, alliance, autel (ou Dieu descend pour bénir), bonté divine (amour de Dieu), buter (pierre d’achoppement), calomnie, médisance (langue), chemin (voie du Seigneur), crainte de Dieu, créateur (création), droiture, ecouter (voix du Seigneur), fécondité (prospérité, postérité), Jérusalem (Sion), justice (justification, juste), loi, mal (méchanceté), malédiction, mariage, offrande (prémisse et autres), paix, Père et Fils, péché (faute), prêtre ordre Levi (sacerdoce), sainteté (saint), vérité, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 7 mars 2014 by JL

01 Maintenant, prêtres, à vous cet avertissement :

02 Si vous n’écoutez pas, si vous ne prenez pas à cœur de glorifier mon nom – dit le Seigneur de l’univers –, j’enverrai sur vous la malédiction, je maudirai les bénédictions que vous prononcerez. Oui, je les maudis, car aucun de vous ne prend rien à cœur.

03 Voici : je vais menacer votre descendance. Je vous jetterai du fumier à la figure, le fumier qui provient de vos fêtes ; on vous enlèvera avec lui.

04 Vous saurez alors que je vous ai adressé cet avertissement, pour que subsiste mon alliance avec mon serviteur Lévi, – dit le Seigneur de l’univers.

05 Mon alliance avec lui était vie et paix, je les lui accordais, ainsi que la crainte, et il me craignait. Devant mon nom, il restait saisi.

06 La loi de vérité était dans sa bouche, et rien de mal ne se trouvait sur ses lèvres. Dans la paix et la droiture, il marchait avec moi ; nombreux furent ceux qu’il ramena de la faute.

07 En effet, les lèvres du prêtre gardent la connaissance de la Loi, et l’on recherche l’instruction de sa bouche, car il est le messager du Seigneur de l’univers.

08 Mais vous vous êtes écartés de la route, vous avez fait de la Loi une occasion de chute pour la multitude, vous avez détruit mon alliance avec mon serviteur Lévi, – dit le Seigneur de l’univers.

09 À mon tour je vous ai méprisés, abaissés devant tout le peuple, puisque vous n’avez pas gardé mes chemins, mais agi avec partialité dans l’application de la Loi.

10 Et nous, n’avons-nous pas tous un seul Père ? N’est-ce pas un seul Dieu qui nous a créés ? Pourquoi nous trahir les uns les autres, profanant ainsi l’Alliance de nos pères ?

11 Juda a trahi. Une abomination a été commise en Israël et à Jérusalem. Oui, Juda a profané ce qui est saint, ce qui est aimé du Seigneur : il a épousé la fille d’un dieu étranger.

12 Le Seigneur retranchera l’homme qui agit ainsi, celui qui en est le témoin, celui qui s’en fait l’écho depuis les tentes de Jacob et qui présente une offrande au Seigneur de l’univers.

13 Et encore, une deuxième chose que vous faites : couvrir de larmes, de pleurs et de gémissements l’autel du Seigneur, car il ne fait plus attention à l’offrande et ne désire plus recevoir ce qui vient de vos mains.

14 Et vous dites : « Pourquoi cela ? » – C’est que le Seigneur a été témoin entre toi et la femme de ta jeunesse : tu l’as trahie, elle, ta compagne, la femme de ton alliance.

15 Un seul n’a-t-il pas fait la chair, et le souffle de vie qui est en elle ? Et que recherche-t-il ? Une descendance divine. Vous prendrez garde à votre souffle de vie : que nul ne trahisse la femme de sa jeunesse.

16 Car je hais la répudiation, – dit le Seigneur, Dieu d’Israël –, et celui qui se couvre d’un vêtement de violence, – dit le Seigneur de l’univers. Vous prendrez garde à votre souffle de vie et vous ne trahirez pas.

17 Vous fatiguez le Seigneur par vos discours, et vous dites : « En quoi l’avons-nous fatigué ? » – C’est lorsque vous dites : « Quiconque fait le mal est bon aux yeux du Seigneur, en de tels hommes il prend plaisir », – et encore : « Où est le Dieu de justice ? »

 

Publicités

Zacharie 14,1-21

Posted in allégorie et référence christique, anathème, applanir les montagnes (collines), attributs et noms divins, châtiment, consacré (consécration), déportation (captif, exil), dernier temps (fin du monde), iles lointaines (nations éloignées), Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), lumière (lampe), maison (demeures) du Seigneur, passage de la mort, royaume de Dieu, sacrifice d'holocauste et communion, sainteté (saint), source d'eau vive (rosée, pluie), tente du rendez-vous, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 6 mars 2014 by JL

01 Voici qu’un jour vient pour le Seigneur, où l’on partagera tes dépouilles au milieu de toi, Jérusalem.

02 Je rassemblerai toutes les nations devant Jérusalem pour le combat ; la ville sera prise, les maisons pillées, les femmes violées ; la moitié de la ville partira en exil, mais le reste du peuple ne sera pas retranché de la ville.

03 Alors le Seigneur sortira pour combattre avec les nations, comme lorsqu’il combat au jour de la bataille.

04 Ses pieds se poseront, ce jour-là, sur le mont des Oliviers qui est en face de Jérusalem, à l’orient. Et le mont des Oliviers se fendra par le milieu, d’est en ouest ; il deviendra une immense vallée. Une moitié de la montagne reculera vers le nord, et l’autre vers le sud.

05 Vous fuirez la vallée de mes montagnes, car elle atteindra Yasol. Vous fuirez comme vous avez fui devant le tremblement de terre, au temps d’Ozias, roi de Juda. Alors le Seigneur mon Dieu viendra, et tous les saints avec lui.

06 Ce jour-là, il n’y aura pas de lumière, mais du froid et du gel.

07 Ce sera un jour unique – le Seigneur le connaît –, il n’y aura pas le jour puis la nuit, mais à l’heure du soir, la lumière.

08 Ce jour-là, des eaux vives sortiront de Jérusalem, moitié vers la mer orientale, moitié vers la mer occidentale : il en sera ainsi en été, comme en hiver.

09 Alors le Seigneur deviendra roi sur toute la terre ; ce jour-là, le Seigneur sera unique, et unique, son nom.

10 Tout le pays sera changé en plaine, depuis Guéba jusqu’à Rimmone, au sud de Jérusalem. Jérusalem sera surélevée, demeurant habitée au même lieu, depuis la porte de Benjamin jusqu’à l’emplacement de l’ancienne porte, jusqu’à la porte des Angles, et depuis la tour de Hananéel jusqu’aux pressoirs du roi.

11 On y habitera, il n’y aura plus d’anathème : Jérusalem sera habitée en sécurité.

12 Et voici le fléau dont le Seigneur frappera tous les peuples qui auront combattu contre Jérusalem : il fera pourrir la chair de chacun quand il sera encore debout sur ses pieds ; ses yeux pourriront dans leurs orbites, sa langue pourrira dans sa bouche.

13 Il arrivera, en ce jour-là, que le Seigneur provoquera une grande panique parmi eux. Chacun empoignera son compagnon et ils lutteront corps à corps.

14 Juda aussi combattra avec Jérusalem. Les richesses de toutes les nations d’alentour seront rassemblées, or, argent, vêtements, en énorme quantité.

15 Un fléau semblable atteindra les chevaux, les mulets, les chameaux, les ânes et toutes les bêtes qui se trouveront dans leurs camps : ce sera le même fléau.

16 Alors tous les survivants des nations qui auront marché contre Jérusalem monteront année après année se prosterner devant le Roi Seigneur de l’univers, et célébrer la fête des Tentes.

17 Mais pour les familles de la terre qui ne monteront pas se prosterner à Jérusalem devant le Roi Seigneur de l’univers, la pluie ne tombera pas.

18 Et si la famille d’Égypte ne veut pas monter, si elle ne vient pas, alors fondra sur elle le fléau dont le Seigneur frappera les nations qui ne monteront pas célébrer la fête des Tentes.

19 Tel sera le châtiment de l’Égypte et le châtiment de toutes les nations qui ne monteront pas célébrer la fête des Tentes.

20 Ce jour-là, les grelots des chevaux porteront l’inscription « Consacré au Seigneur » ; les marmites, dans la Maison du Seigneur, seront comme des coupes d’aspersion devant l’autel.

21 Toute marmite, à Jérusalem et en Juda, sera consacrée au Seigneur de l’univers ; tous ceux qui offrent un sacrifice viendront les prendre pour cuire ce qu’ils présentent. Il n’y aura plus de marchand dans la Maison du Seigneur de l’univers, en ce jour-là.

Zacharie 10,1-12

Posted in allégorie et référence christique, chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, divination (incantation), eaux innombrables (négatives), esclavage (du péché), faire mémoire (mémorial, solennité), faux prêtre et faux prophète, fécondité (prospérité, postérité), fondations (pieux sacré), iles lointaines (nations éloignées), joie divine (jubilation), moissonner (semer, cultiver), orgueil (se glorifier), pasteur, peuple de Dieu (Israel, Juda), pierre d'angle, prophétie (oracle), puissance divine, restauration (rebâtir), sainteté (saint), salut (rachat, rédemption), vision béatifique with tags on 6 mars 2014 by JL

01 Demandez au Seigneur la pluie, la pluie de printemps ; c’est le Seigneur qui provoque les orages. Il leur donnera une pluie abondante, et à chacun, de l’herbe dans son champ.

02 Puisque les terafim ont fait de fausses prédictions, que les devins ont eu des visions mensongères, puisqu’ils ont débité des songes trompeurs et donné de vaines consolations, voilà pourquoi le peuple est parti comme un troupeau malheureux faute de berger.

03 Contre les bergers s’est enflammée ma colère, contre les boucs je vais sévir. Car le Seigneur de l’univers visitera son troupeau – la maison de Juda –, dans le combat il en fera sa monture d’honneur.

04 De Juda sortira une pierre d’angle, de lui sortira un piquet solide, de lui sortira un arc de guerre, de lui sortiront tous ceux qui s’imposent. Ensemble,

05 ils seront comme des héros piétinant, dans le combat, la boue des chemins. Ils combattront, car le Seigneur est avec eux, et ceux qui montent des chevaux seront couverts de honte.

06 De la maison de Juda je ferai des héros, et je sauverai la maison de Joseph. Je les rétablirai car j’en aurai compassion ; ils seront comme si je ne les avais pas rejetés, car moi, le Seigneur, je suis leur Dieu, et je les exaucerai.

07 Ceux d’Éphraïm seront comme des héros, comme sous l’effet du vin leur cœur se réjouira ; en les voyant, leurs fils se réjouiront, leur cœur exultera dans le Seigneur.

08 Je vais siffler pour les rassembler, car je les ai rachetés, et ils seront aussi nombreux qu’autrefois.

09 Je les ai disséminés parmi les nations, mais au loin, ils se souviendront de moi, ils vivront avec leurs fils et ils reviendront.

10 Je les ramènerai de la terre d’Égypte, et d’Assour je les rassemblerai ; je les ferai entrer au pays de Galaad et au Liban, et cela ne sera pas suffisant pour eux.

11 – Il passera par la mer, une mer d’angoisse, il frappera les flots dans la mer, toutes les profondeurs du Nil seront asséchées. L’orgueil d’Assour sera abattu et le sceptre de l’Égypte disparaîtra.

12 J’en ferai des héros dans la puissance du Seigneur ; c’est en son nom qu’ils marcheront – oracle du Seigneur.

Abdias 1,1-21

Posted in déportation (captif, exil), désolation (dévastation, ruine), détresse (désespoir), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), honte (humiliation), Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), montagne du Seigneur (théophanie), orgueil (se glorifier), petit reste (rescapé), peuple de Dieu (Israel, Juda), royaume de Dieu, sainteté (saint) with tags on 3 mars 2014 by JL

01 VISION D’ABDIAS. Ainsi parle à Édom le Seigneur Dieu. Nous avons entendu, de la part du Seigneur, une nouvelle ; un messager a été envoyé parmi les nations : « Debout ! Dressons-nous ! Attaquons-le ! »

02 Voici : je t’abaisse parmi les nations, tu es très méprisé.

03 L’arrogance de ton cœur t’a trompé, toi qui demeures dans les creux du rocher, qui habites le haut-pays et dis en ton cœur : « Qui me fera descendre jusqu’à terre ? »

04 Si tu t’élevais comme l’aigle, si tu établissais ton nid au milieu des étoiles, je t’en ferais descendre ! – oracle du Seigneur.

05 Si des voleurs venaient chez toi, des pillards pendant la nuit, – comme tu serais anéanti ! – ne voleraient-ils pas tout ce qu’ils peuvent ? Si des vendangeurs venaient chez toi, laisseraient-ils quelque chose à grappiller ?

06 Comme il a été fouillé, Ésaü, on a découvert ses cachettes !

07 Tous ceux qui étaient pour toi des alliés t’ont repoussé à la frontière ; ceux qui étaient en paix avec toi t’ont trompé, ils t’ont dominé. Et ceux qui partageaient ton pain ont mis un piège sous tes pas. – On n’en a pas l’intelligence ! –

08 N’est-ce pas en ce jour-là – oracle du Seigneur –, que je supprimerai d’Édom les sages, et de la montagne d’Ésaü, l’intelligence ?

09 Témane, tes guerriers seront paralysés, si bien que nul n’échappera au carnage sur la montagne d’Ésaü.

10 À cause de la violence faite à ton frère Jacob, la honte te couvrira et à jamais tu disparaîtras !

11 Le jour où tu n’es pas intervenu pour lui, lorsque des étrangers capturaient son armée, que des barbares franchissaient ses portes et tiraient au sort Jérusalem, toi aussi, tu étais comme l’un d’eux.

12 Ne regarde pas avec plaisir le jour de ton frère, le jour de son désastre. Ne te réjouis pas au sujet des fils de Juda, le jour de leur perdition. N’aie pas le verbe haut, le jour de la détresse.

13 Ne pénètre pas dans la ville de mon peuple, le jour de sa ruine. Ne regarde pas non plus son malheur, le jour de sa ruine. Ne t’en prends pas à son armée, le jour de sa ruine :

14 ne te tiens pas aux carrefours pour exterminer ses fuyards ; ne livre pas ses rescapés, le jour de la détresse.

15 Oui, proche est le jour du Seigneur, sur toutes les nations. On te fera comme tu as fait : tes méfaits te retomberont sur la tête.

16 Oui, de même que vous avez bu sur ma montagne sainte, toutes les nations boiront sans trêve : elles boivent, elles se gorgent, elles sont comme n’ayant pas été.

17 Mais il y aura un reste sur la montagne de Sion, il sera saint. La maison de Jacob héritera de son héritage.

18 La maison de Jacob sera un feu, la maison de Joseph, une flamme, et la maison d’Ésaü sera de la paille ! Elles vont la brûler et la dévorer : pas de survivant dans la maison d’Ésaü ! Oui, le Seigneur a parlé !

19 Le Néguev héritera de la montagne d’Ésaü, et le Bas-Pays, de la Philistie ; ils hériteront du territoire d’Éphraïm et du territoire de Samarie, et Benjamin héritera du Galaad.

20 Les déportés des fils d’Israël – cette armée-là ! – hériteront de Canaan, jusqu’à Sarepta, et les déportés de Jérusalem qui sont à Séfarad hériteront des villes du Néguev.

21 Les libérateurs monteront à la montagne de Sion pour juger la montagne d’Ésaü. Au Seigneur, la royauté !


Amos 4,1-13

Posted in attributs et noms divins, conversion (faire retour, repentir), fécondité (prospérité, postérité), jour du Seigneur (déluge), pauvre (faible), prophétie (oracle), sainteté (saint), serment (vœux), source d'eau vive (rosée, pluie), ténèbre with tags on 2 mars 2014 by JL

– oracle du Seigneur.

01 Écoutez cette parole, vaches du Bashane, sur la montagne de Samarie, vous qui exploitez les faibles, qui maltraitez les malheureux, qui dites à vos seigneurs : « Apportez-nous à boire ! »

02 Le Seigneur Dieu le jure par sa sainteté : Oui, voici venir sur vous des jours où l’on vous enlèvera avec des crocs, où votre progéniture sera prise au harpon ;

03 vous sortirez par les brèches, l’une devant l’autre, et vous serez poussées vers l’Hermon – oracle du Seigneur.

04 Allez à Béthel et commettez vos crimes ; à Guilgal, multipliez-les ! Apportez dès le matin vos sacrifices, et le troisième jour, vos dîmes ;

05 faites fumer en action de grâce du pain sans levain, proclamez en public des offrandes volontaires, car c’est cela que vous aimez, fils d’Israël ! – oracle du Seigneur Dieu.

06 Quant à moi, voici ce que je vous ai donné : rien à vous mettre sous la dent en toutes vos villes, plus de pain en aucun lieu. Et vous n’êtes pas revenus à moi ! – oracle du Seigneur.

07 C’est moi aussi qui vous ai refusé la pluie à trois mois de la récolte : j’ai fait pleuvoir sur une ville, et sur une autre ville je n’ai pas fait pleuvoir ; une parcelle a reçu la pluie, et une autre, sans pluie, s’est desséchée ;

08 deux ou trois villes se traînaient vers une autre ville pour boire de l’eau, mais sans être désaltérées. Et vous n’êtes pas revenus à moi ! – oracle du Seigneur.

09 J’ai frappé votre blé de rouille et de nielle ; et tous vos jardins et vos vignes, vos figuiers et vos oliviers, la chenille les a dévorés. Et vous n’êtes pas revenus à moi ! – oracle du Seigneur.

10 J’ai jeté la peste chez vous, comme en Égypte ; j’ai tué par l’épée vos jeunes gens quand on a capturé vos chevaux ; la puanteur de votre camp, je l’ai fait monter à vos narines. Et vous n’êtes pas revenus à moi ! – oracle du Seigneur.

11 J’ai tout détruit chez vous, comme Dieu a détruit Sodome et Gomorrhe ; vous étiez comme un tison sauvé de l’incendie. Et vous n’êtes pas revenus à moi ! – oracle du Seigneur.

12 C’est pourquoi, voici comment je vais te traiter, Israël ! Et puisque c’est ainsi que je vais te traiter, prépare-toi, Israël, à rencontrer ton Dieu.

13 Car c’est lui qui façonne les montagnes et crée le vent ; il révèle aux hommes sa pensée, il fait l’aurore et les ténèbres, il marche sur les hauteurs de la terre : son nom est « Le Seigneur, Dieu de l’univers ».

Daniel 13,1-64

Posted in ange (chérubins), attributs et noms divins, bénédiction, châtiment, ciel (cieux), confiance en Dieu, convoitise (envie), Dieu écoute, exauce, espérance, eternité (vie éternel), initiative divine, justice (justification, juste), mal (méchanceté), omniscience divine, péché (faute), sainteté (saint), vérité with tags on 27 février 2014 by JL

01 Il y avait un habitant de Babylone qui se nommait Joakim.

02 Il avait épousé une femme nommée Suzanne, fille d’Helkias. Elle était très belle et craignait le Seigneur.

03 Ses parents étaient des justes, et ils avaient élevé leur fille selon la loi de Moïse.

04 Joakim était très riche, et il possédait un jardin auprès de sa maison ; les Juifs affluaient chez lui, car il était le plus illustre d’entre eux.

05 Deux anciens avaient été désignés dans le peuple pour être juges cette année-là ; ils étaient de ceux dont le Seigneur a dit : « Le crime est venu de Babylone par des anciens, par des juges qui prétendaient guider le peuple. »

06 Ils fréquentaient la maison de Joakim, et tous ceux qui avaient des procès venaient les trouver.

07 Lorsque le peuple s’était retiré, vers midi, Suzanne entrait dans le jardin de son mari, et s’y promenait.

08 Les deux anciens la voyaient chaque jour entrer et se promener, et ils se mirent à la désirer :

09 ils pervertirent leur pensée, ils détournèrent leurs yeux pour ne plus regarder vers le ciel et ne plus se rappeler ses justes décrets.

10 Tous deux brûlaient de convoitise, mais ne se l’avouaient pas l’un à l’autre,

11 car ils avaient honte d’avouer leur désir de s’unir à elle.

12 Chaque jour, ils guettaient avidement l’occasion de la voir.

13 Un jour, ils se dirent l’un à l’autre : « Rentrons chez nous, c’est l’heure de déjeuner », et ils se séparèrent.

14 Mais chacun revint sur ses pas, et ils se retrouvèrent au même endroit. Se questionnant alors mutuellement, ils s’avouèrent leur désir. Et ils se mirent d’accord sur le moment où ils pourraient la trouver seule.

15 Ils guettaient le jour favorable, lorsque Suzanne entra, comme la veille et l’avant-veille, accompagnée seulement de deux jeunes filles ; il faisait très chaud, et elle eut envie de prendre un bain dans le jardin.

16 Il n’y avait personne, en dehors des deux anciens qui s’étaient cachés et qui l’épiaient.

17 Suzanne dit aux jeunes filles : « Apportez-moi de quoi me parfumer et me laver, puis fermez les portes du jardin, pour que je puisse prendre mon bain. »

18 Ainsi firent-elles : fermant la porte du jardin, elles entrèrent dans la maison par la porte de service pour y chercher ce que Suzanne leur avait demandé. Elles ne virent pas les anciens, qui étaient cachés.

19 Dès que les jeunes filles furent sorties, les deux anciens surgirent, coururent vers Suzanne

20 et lui dirent : « Les portes du jardin sont fermées, on ne nous voit pas ; nous te désirons, sois consentante et viens avec nous.

21 Autrement nous porterons contre toi ce témoignage : il y avait un jeune homme avec toi, et c’est pour cela que tu as renvoyé les jeunes filles. »

22 Suzanne dit en gémissant : « De tous côtés, je suis prise au piège : si je vous cède, c’est la mort pour moi ; et si je refuse de céder, je n’échapperai pas à vos mains.

23 Mieux vaut pour moi tomber entre vos mains sans vous céder, plutôt que de pécher aux yeux du Seigneur. »

24 Alors Suzanne poussa un grand cri, et les deux anciens se mirent à crier contre elle.

25 L’un d’eux courut ouvrir les portes du jardin.

26 Les gens de la maison, entendant crier dans le jardin, se précipitèrent par la porte de service pour voir ce qui arrivait à Suzanne.

27 Quand les anciens eurent raconté leur histoire, les serviteurs furent remplis de honte, car jamais on n’avait dit pareille chose de Suzanne.

28 Le lendemain, le peuple se rassembla chez Joakim son mari. Les deux anciens arrivèrent, remplis de pensées criminelles contre Suzanne, et décidés à la faire mourir. Ils dirent devant le peuple :

29 « Envoyez chercher Suzanne, fille d’Helkias, épouse de Joakim. » On l’envoya chercher.

30 Elle se présenta avec ses parents, ses enfants et tous ses proches.

31 Suzanne avait les traits délicats et elle était belle à voir.

32 Comme elle était voilée, ces misérables ordonnèrent qu’on la dévoile, pour pouvoir profiter de sa beauté.

33 Tous les siens pleuraient, ainsi que tous ceux qui la voyaient.

34 Les deux anciens se levèrent au milieu du peuple, et posèrent les mains sur sa tête.

35 Tout en pleurs, elle leva les yeux vers le ciel, car son cœur était plein de confiance dans le Seigneur.

36 Les anciens déclarèrent : « Comme nous nous promenions seuls dans le jardin, cette femme y est entrée avec deux servantes. Elle a fermé les portes et renvoyé les servantes.

37 Alors un jeune homme qui était caché est venu vers elle, et a couché avec elle.

38 Nous étions dans un coin du jardin, nous avons vu le crime, et nous avons couru vers eux.

39 Nous les avons vus s’unir, mais nous n’avons pas pu nous emparer du jeune homme, car il était plus fort que nous : il a ouvert la porte et il s’est échappé.

40 Mais elle, nous l’avons saisie, et nous lui avons demandé qui était ce jeune homme ;

41 elle n’a pas voulu nous le dire. De tout cela, nous sommes témoins. » L’assemblée les crut, car c’étaient des anciens du peuple et des juges, et Suzanne fut condamnée à mort.

42 Alors elle cria d’une voix forte : « Dieu éternel, toi qui pénètres les secrets, toi qui connais toutes choses avant qu’elles n’arrivent,

43 tu sais qu’ils ont porté contre moi un faux témoignage. Voici que je vais mourir, sans avoir rien fait de tout ce que leur méchanceté a imaginé contre moi. »

44 Le Seigneur entendit sa voix.

45 Comme on la conduisait à la mort, Dieu éveilla l’esprit de sainteté chez un tout jeune garçon nommé Daniel,

46 qui se mit à crier d’une voix forte : « Je suis innocent de la mort de cette femme ! »

47 Tout le peuple se tourna vers lui et on lui demanda : « Que signifie cette parole que tu as prononcée ? »

48 Alors, debout au milieu du peuple, il leur dit : « Fils d’Israël, vous êtes donc fous ? Sans interrogatoire, sans recherche de la vérité, vous avez condamné une fille d’Israël.

49 Revenez au tribunal, car ces gens-là ont porté contre elle un faux témoignage. »

50 Tout le peuple revint donc en hâte, et le collège des anciens dit à Daniel : « Viens siéger au milieu de nous et donne-nous des explications, car Dieu a déjà fait de toi un ancien. »

51 Et Daniel leur dit : « Séparez-les bien l’un de l’autre, je vais les interroger. »

52 Quand on les eut séparés, Daniel appela le premier et lui dit : « Toi qui as vieilli dans le mal, tu portes maintenant le poids des péchés que tu as commis autrefois

53 en jugeant injustement : tu condamnais les innocents et tu acquittais les coupables, alors que le Seigneur a dit : “Tu ne feras pas mourir l’innocent et le juste.”

54 Eh bien ! si réellement tu as vu cette femme, dis-nous sous quel arbre tu les as vus se donner l’un à l’autre ? » Il répondit : « Sous un sycomore. »

55 Daniel dit : « Voilà justement un mensonge qui te condamne : l’Ange de Dieu a reçu un ordre de Dieu, et il va te mettre à mort. »

56 Daniel le renvoya, fit amener l’autre et lui dit : « Tu es de la race de Canaan et non de Juda ! La beauté t’a dévoyé et le désir a perverti ton cœur.

57 C’est ainsi que vous traitiez les filles d’Israël, et, par crainte, elles se donnaient à vous. Mais une fille de Juda n’a pu consentir à votre crime.

58 Dis-moi donc sous quel arbre tu les as vus se donner l’un à l’autre ? » Il répondit : « Sous un châtaignier. »

59 Daniel lui dit : « Toi aussi, voilà justement un mensonge qui te condamne : l’Ange de Dieu attend, l’épée à la main, pour te châtier, et vous faire exterminer. »

60 Alors toute l’assemblée poussa une grande clameur et bénit Dieu qui sauve ceux qui espèrent en lui.

61 Puis elle se retourna contre les deux anciens que Daniel avait convaincus de faux témoignage par leur propre bouche. Conformément à la loi de Moïse, on leur fit subir la peine que leur méchanceté avait imaginée contre leur prochain :

62 on les mit à mort. Et ce jour-là, une vie innocente fut épargnée.

63 Helkias et sa femme louèrent Dieu au sujet de leur fille Suzanne, avec Joakim son mari et tous leurs proches, parce qu’il ne s’était trouvé en elle rien de répréhensible.

64 À partir de ce jour, Daniel devint grand aux yeux du peuple.

Daniel 7,1-28

Posted in allégorie et référence christique, attributs et noms divins, blasphème, ciel (cieux), colonne de nuée et de feu, eaux innombrables (négatives), enfer (géhenne, vallée du Cédron), eternité (vie éternel), jugement, royaume de Dieu, royauté du Christ, sainteté (saint), vision (songe, extase) with tags on 26 février 2014 by JL

01 La première année du règne de Balthazar, roi de Babylone, Daniel eut, sur son lit, un songe et des visions dans son esprit. Alors, il mit le songe par écrit. Début du récit.

02 Daniel prit la parole et dit : « Au cours de la nuit, dans ma vision, je regardais. Les quatre vents du ciel soulevaient la grande mer.

03 Quatre bêtes énormes sortirent de la mer, chacune différente des autres.

04 La première ressemblait à un lion, et elle avait des ailes d’aigle. Tandis que je la regardais, ses ailes lui furent arrachées, et elle fut soulevée de terre et dressée sur ses pieds, comme un homme, et un cœur d’homme lui fut donné.

05 La deuxième bête ressemblait à un ours ; elle était à moitié debout, et elle avait trois côtes d’animal dans la gueule, entre les dents. On lui dit : “Lève-toi, dévore beaucoup de viande !”

06 Je continuais à regarder : je vis une autre bête, qui ressemblait à une panthère ; et elle avait quatre ailes d’oiseau sur le dos ; elle avait aussi quatre têtes. La domination lui fut donnée.

07 Puis, au cours de la nuit, je regardais encore ; je vis une quatrième bête, terrible, effrayante, extraordinairement puissante ; elle avait des dents de fer énormes ; elle dévorait, déchiquetait et piétinait tout ce qui restait. Elle était différente des trois autres bêtes, et elle avait dix cornes.

08 Comme je considérais ces cornes, il en poussa une autre, plus petite, au milieu ; trois des premières cornes furent arrachées devant celle-ci. Et cette corne avait des yeux comme des yeux d’homme, et une bouche qui tenait des propos délirants.

09 Je continuai à regarder : des trônes furent disposés, et un Vieillard prit place ; son habit était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête, comme de la laine immaculée ; son trône était fait de flammes de feu, avec des roues de feu ardent.

10 Un fleuve de feu coulait, qui jaillissait devant lui. Des milliers de milliers le servaient, des myriades de myriades se tenaient devant lui. Le tribunal prit place et l’on ouvrit des livres.

11 Je regardais, j’entendais les propos délirants que vomissait la corne. Je regardais, et la bête fut tuée, son cadavre fut jeté au feu.

12 Quant aux autres bêtes, la domination leur fut retirée, mais une prolongation de vie leur fut donnée, pour une période et un temps déterminés.

13 Je regardais, au cours des visions de la nuit, et je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d’homme ; il parvint jusqu’au Vieillard, et on le fit avancer devant lui.

14 Et il lui fut donné domination, gloire et royauté ; tous les peuples, toutes les nations et les gens de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite.

15 Moi, Daniel, j’avais l’esprit angoissé, car les visions que j’avais me bouleversaient.

16 Je m’approchai de l’un de ceux qui entouraient le Trône, et je l’interrogeai sur la vérité de tout cela. Il me répondit et me révéla l’interprétation :

17 ”Ces bêtes énormes, au nombre de quatre, ce sont quatre rois qui surgiront de la terre.

18 Mais ce sont les saints du Très-Haut qui recevront la royauté et la posséderont pour toute l’éternité.”

19 Puis je l’interrogeai sur la quatrième bête, qui était différente de toutes les autres, cette bête terriblement puissante, avec ses dents de fer et ses griffes de bronze, qui dévorait, déchiquetait et piétinait tout ce qui restait.

20 Je l’interrogeai sur les dix cornes de sa tête, et sur cette corne qui lui avait poussé en faisant tomber les trois autres devant elle – cette corne qui avait des yeux, et une bouche qui tenait des propos délirants – cette corne qui était plus imposante que les autres.

21 Je l’avais vue faire la guerre aux saints et l’emporter sur eux,

22 jusqu’à la venue du Vieillard qui avait prononcé le jugement en faveur des saints du Très-Haut, et le temps était arrivé où les saints avaient pris possession de la royauté.

23 À ces questions, il me fut répondu : “La quatrième bête, c’est un quatrième royaume sur la terre, qui sera différent de tous les royaumes. Il dévorera toute la terre, la piétinera et l’écrasera.

24 Les dix cornes, ce sont dix rois qui surgiront de ce royaume-là. Un autre roi surgira ensuite ; il sera différent des précédents, et il renversera trois rois.

25 Il prononcera des paroles hostiles au Très-Haut, il persécutera les saints du Très-Haut, et il entreprendra de changer la date des fêtes et la Loi. Les saints seront livrés à son pouvoir pendant un temps, des temps, et la moitié d’un temps.

26 Puis le tribunal siégera, et la domination sera enlevée à ce royaume, qui sera détruit et totalement anéanti.

27 La royauté, la domination et la puissance de tous les royaumes de la terre, sont données au peuple des saints du Très-Haut. Sa royauté est une royauté éternelle, et tous les empires le serviront et lui obéiront.” »

28 Ici finit le récit. Moi, Daniel, ce que je pensais m’épouvanta fortement et mon visage changea de couleur. Je gardai dans mon cœur ces événements.