2 Rois 10,1-14

Il y avait à Samarie 70 fils d’Achab. Jéhu écrivit des lettres qu’il envoya à Samarie aux commandants de la ville, aux anciens et aux tuteurs des enfants d’Achab. Il disait :2 « Maintenant — quand cette lettre vous parviendra, — vous avez avec vous les fils de votre maître, vous avez les chars et les chevaux, une ville forte et des armes.3 Voyez quel est, parmi les fils de votre maître, le meilleur et le plus digne, mettez-le sur le trône de son père, et combattez pour la maison de votre maître. »4 Ils eurent une très grande peur et dirent : « Voilà que les deux rois n’ont pas tenu devant lui, comment pourrions-nous tenir nous-mêmes ? « 5 Le maître du palais, le commandant de la ville, les anciens et les tuteurs envoyèrent ce message à Jéhu : « Nous sommes tes serviteurs, nous ferons tout ce que tu ordonneras, nous ne proclamerons pas de roi, fais ce qui te paraît bon. »6 Jéhu leur écrivit une seconde lettre, où il disait : « Si donc vous êtes pour moi et si vous voulez m’écouter, prenez les chefs des hommes de la maison de votre maître et venez me trouver demain à cette heure à Yizréel. » (Il y avait 70 fils du roi chez les grands de la ville, qui les élevaient.)7 Dès que cette lettre leur parvint, ils prirent les fils du roi, les égorgèrent tous les 70, mirent leur tête dans des corbeilles et les lui envoyèrent à Yizréel.8 Le messager vint annoncer à Jéhu : « On a apporté les têtes des fils du roi. » Il dit : « Mettez-les en deux tas à l’entrée de la porte, jusqu’au matin. »9 Le matin, il sortit et, se tenant debout, il dit à tout le peuple : « Soyez sans reproche ! Moi, j’ai conspiré contre mon maître et je l’ai assassiné, mais tous ceux-là, qui les a tués ?10 Sachez donc que rien ne tombera à terre de l’oracle que Yahvé a prononcé contre la famille d’Achab : Yahvé a fait ce qu’il avait dit par le ministère de son serviteur Elie. »11 Et Jéhu frappa tous ceux qui restaient de la maison d’Achab à Yizréel, tous ses grands, ses familiers, ses prêtres ; il n’en laissa échapper aucun.12 Jéhu partit et alla à Samarie. Comme il était en route, à Bet-Eqèd-des-Pasteurs,13 il y trouva les frères d’Ochozias, roi de Juda, et demanda : « Qui êtes-vous ?  » Ils répondirent : « Nous sommes les frères d’Ochozias et nous descendons saluer les fils du roi et les fils de la reine mère. »14 Il ordonna : « Prenez-les vivants. » On les prit vivants et les égorgea à la citerne de Bet-Eqèd, au nombre de 42 ; il n’en épargna pas un seul.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :