Archive for the pensée du monde (mondanité) Category

2 Rois 17,1-41

Posted in alliance, attributs et noms divins, colère de Dieu, commandements (préceptes, décrets), conversion (faire retour, repentir), déportation (captif, exil), diable (démons, serpent), divination (incantation), face de Dieu (visage), fécondité (prospérité, postérité), foi (adhérance), fondations (pieux sacré), hauts lieux, idolâtrie, initiative divine, ministère, péché (faute), pensée du monde (mondanité), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophète, prophétie (oracle), révolte (trahison, nuque raide), vanité (néant) with tags on 11 juillet 2013 by JL
En la douzième année d’Achaz, roi de Juda, Osée fils d’Ela devint roi sur Israël à Samarie ; il régna neuf ans.2 Il fit ce qui déplaît à Yahvé, non pas pourtant comme les rois d’Israël ses prédécesseurs.3 Salmanasar, roi d’Assyrie, monta contre Osée, qui se soumit à lui et lui paya tribut.4 Mais le roi d’Assyrie découvrit qu’Osée le trahissait : celui-ci avait envoyé des messagers à Saïs, vers le roi d’Egypte, et il n’avait pas livré le tribut au roi d’Assyrie, comme chaque année. Alors le roi d’Assyrie le fit mettre en prison, chargé de chaînes.5 Le roi d’Assyrie envahit tout le pays et vint assiéger Samarie, pendant trois ans.6 En la neuvième année d’Osée, le roi d’Assyrie prit Samarie et déporta les Israélites en Assyrie. Il les établit à Halah et sur le Habor, fleuve de Gozân, et dans les villes des Mèdes.7 Cela arriva parce que les Israélites avaient péché contre Yahvé leur Dieu, qui les avait fait monter du pays d’Egypte, les soustrayant à l’emprise de Pharaon, roi d’Egypte. Ils adorèrent d’autres dieux,8 ils suivirent les coutumes des nations que Yahvé avait chassées devant eux.9 Les Israélites proférèrent des paroles inconvenantes contre Yahvé leur Dieu, ils se construisirent des hauts lieux partout où ils habitaient, depuis les tours de garde jusqu’aux villes fortes.10 Ils se dressèrent des stèles et des pieux sacrés sur toute colline élevée et sous tout arbre verdoyant.11 Ils sacrifièrent sur tous les hauts lieux à la manière des nations que Yahvé avait expulsées devant eux et ils y commirent de mauvaises actions, provoquant la colère de Yahvé.12 Ils rendirent un culte aux idoles, alors que Yahvé leur avait dit : « Vous ne ferez pas cette chose-là. »13 Pourtant, Yahvé avait fait cette injonction à Israël et à Juda, par le ministère de tous les prophètes et de tous les voyants : « Convertissez-vous de votre mauvaise conduite, avait-il dit, et observez mes commandements et mes lois, selon toute la Loi que j’ai prescrite à vos pères et que je leur ai communiquée par le ministère de mes serviteurs les prophètes. »14 Mais ils n’obéirent pas et raidirent leur nuque plus que n’avaient fait leurs pères, qui n’avaient pas cru en Yahvé leur Dieu.15 Ils méprisèrent ses lois, ainsi que l’alliance qu’il avait conclue avec leurs pères et les ordres formels qu’il leur avait intimés. A la poursuite de la Vanité, ils sont devenus vanité, à l’imitation des nations d’alentour, bien que Yahvé leur eût commandé de ne pas faire comme elles.16 Ils rejetèrent tous les commandements de Yahvé leur Dieu, et se firent des idoles fondues, les deux veaux, ils se firent un pieu sacré, ils se prosternèrent devant toute l’armée du ciel et rendirent un culte à Baal.17 Ils firent passer leurs fils et leurs filles par le feu, ils pratiquèrent la divination et la sorcellerie, ils se vendirent pour faire le mal au regard de Yahvé, provoquant sa colère.18 Alors Yahvé fut profondément irrité contre Israël et l’écarta de devant sa face. Il ne resta que la seule tribu de Juda.19 Juda non plus n’observa pas les commandements de Yahvé son Dieu, et suivit les coutumes qu’Israël avait établies.20 Et Yahvé repoussa toute la race d’Israël, il l’humilia et la livra aux pillards, tant qu’enfin il la rejeta loin de sa face.21 Il avait, en effet, détaché Israël de la maison de David, et Israël avait proclamé roi Jéroboam fils de Nebat ; Jéroboam avait détourné Israël de Yahvé et l’avait entraîné dans un grand péché.22 Les Israélites imitèrent le péché que Jéroboam avait commis, ils ne s’en détournèrent pas,23 tant qu’enfin Yahvé écarta Israël de sa face, comme il l’avait annoncé par le ministère de ses serviteurs, les prophètes ; il déporta les Israélites loin de leur pays en Assyrie, où ils sont encore aujourd’hui.24 Le roi d’Assyrie fit venir des gens de Babylone, de Kuta, de Avva, de Hamat et de Sepharvayim et les établit dans les villes de la Samarie à la place des Israélites ; ils prirent possession de la Samarie et demeurèrent dans ses villes.25 Au début de leur installation dans le pays, ils ne révéraient pas Yahvé et celui-ci envoya contre eux des lions, qui en firent un massacre.26 Ils dirent au roi d’Assyrie : « Les nations que tu as déportées pour les établir dans les villes de la Samarie ne connaissent pas le rite du dieu du pays, et il a envoyé contre elles des lions. Ceux-ci les font mourir parce qu’elles ne connaissent pas le rite du dieu du pays. »27 Alors le roi d’Assyrie donna cet ordre : « Qu’on fasse partir là-bas l’un des prêtres que j’en ai déportés, qu’il aille s’y établir et qu’il leur enseigne le rite du dieu du pays. »28 Alors vint l’un des prêtres qu’on avait déportés de Samarie et il s’installa à Béthel ; il leur enseignait comment ils devaient révérer Yahvé.29 Chaque nation se fit ses dieux et les mit dans les temples des hauts lieux, qu’avaient faits les Samaritains ; chaque nation agit ainsi dans les villes qu’elle habitait.30 Les gens de Babylone avaient fait un Sukkot-Benot, les gens de Kuta un Nergal, les gens de Hamat un Ashima,31 les Avvites un Nibhaz et un Tartaq, et les gens de Sepharvayim brûlaient leurs enfants au feu en l’honneur d’Adrammélek et d’Anammélek, dieux de Sepharvayim.32 Ils révéraient aussi Yahvé et ils se firent, en les prenant parmi eux, des prêtres des hauts lieux, qui officiaient pour eux dans les temples des hauts lieux.33 Ils révéraient Yahvé et ils servaient leurs dieux, selon le rite des nations d’où ils avaient été déportés.34 Encore aujourd’hui, ils suivent leurs anciens rites. Ils ne révéraient pas Yahvé et ils ne se conformaient pas à ses règles et à ses rites, à la loi et aux commandements que Yahvé avait prescrits aux enfants de Jacob, à qui il avait imposé le nom d’Israël.35 Yahvé avait conclu avec eux une alliance et il leur avait fait cette prescription : « Vous ne révérerez pas les dieux étrangers, vous ne vous prosternerez pas devant eux, vous ne leur rendrez pas de culte et vous ne leur offrirez pas de sacrifices.36 C’est seulement à Yahvé, qui vous a fait monter du pays d’Egypte par la grande puissance de son bras étendu, qu’iront votre révérence, votre adoration et vos sacrifices.37 Vous observerez les règles et les rites, la loi et les commandements qu’il vous a donnés par écrit pour vous y conformer toujours, et vous ne révérerez pas de dieux étrangers.38 N’oubliez pas l’alliance que j’ai conclue avec vous et ne révérez pas de dieux étrangers,39 révérez seulement Yahvé, votre Dieu, et il vous délivrera de la main de tous vos ennemis. »40 Mais ils n’obéirent pas, et ils continuent de suivre leur ancien rite.41 Donc ces nations révéraient Yahvé et rendaient un culte à leurs idoles ; leurs enfants et les enfants de leurs enfants continuent de faire aujourd’hui comme avaient fait leurs pères.
Publicités

2 Rois 10,1-14

Posted in anathème, ministère, pensée du monde (mondanité), prophétie (oracle), vices (passions) with tags on 20 juin 2013 by JL
Il y avait à Samarie 70 fils d’Achab. Jéhu écrivit des lettres qu’il envoya à Samarie aux commandants de la ville, aux anciens et aux tuteurs des enfants d’Achab. Il disait :2 « Maintenant — quand cette lettre vous parviendra, — vous avez avec vous les fils de votre maître, vous avez les chars et les chevaux, une ville forte et des armes.3 Voyez quel est, parmi les fils de votre maître, le meilleur et le plus digne, mettez-le sur le trône de son père, et combattez pour la maison de votre maître. »4 Ils eurent une très grande peur et dirent : « Voilà que les deux rois n’ont pas tenu devant lui, comment pourrions-nous tenir nous-mêmes ? « 5 Le maître du palais, le commandant de la ville, les anciens et les tuteurs envoyèrent ce message à Jéhu : « Nous sommes tes serviteurs, nous ferons tout ce que tu ordonneras, nous ne proclamerons pas de roi, fais ce qui te paraît bon. »6 Jéhu leur écrivit une seconde lettre, où il disait : « Si donc vous êtes pour moi et si vous voulez m’écouter, prenez les chefs des hommes de la maison de votre maître et venez me trouver demain à cette heure à Yizréel. » (Il y avait 70 fils du roi chez les grands de la ville, qui les élevaient.)7 Dès que cette lettre leur parvint, ils prirent les fils du roi, les égorgèrent tous les 70, mirent leur tête dans des corbeilles et les lui envoyèrent à Yizréel.8 Le messager vint annoncer à Jéhu : « On a apporté les têtes des fils du roi. » Il dit : « Mettez-les en deux tas à l’entrée de la porte, jusqu’au matin. »9 Le matin, il sortit et, se tenant debout, il dit à tout le peuple : « Soyez sans reproche ! Moi, j’ai conspiré contre mon maître et je l’ai assassiné, mais tous ceux-là, qui les a tués ?10 Sachez donc que rien ne tombera à terre de l’oracle que Yahvé a prononcé contre la famille d’Achab : Yahvé a fait ce qu’il avait dit par le ministère de son serviteur Elie. »11 Et Jéhu frappa tous ceux qui restaient de la maison d’Achab à Yizréel, tous ses grands, ses familiers, ses prêtres ; il n’en laissa échapper aucun.12 Jéhu partit et alla à Samarie. Comme il était en route, à Bet-Eqèd-des-Pasteurs,13 il y trouva les frères d’Ochozias, roi de Juda, et demanda : « Qui êtes-vous ?  » Ils répondirent : « Nous sommes les frères d’Ochozias et nous descendons saluer les fils du roi et les fils de la reine mère. »14 Il ordonna : « Prenez-les vivants. » On les prit vivants et les égorgea à la citerne de Bet-Eqèd, au nombre de 42 ; il n’en épargna pas un seul.

1 Rois 20,1-43

Posted in anathème, ecouter (voix du Seigneur), obéissance (désobéissance), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), pensée du monde (mondanité), peuple de Dieu (Israel, Juda) with tags on 13 juin 2013 by JL
Ben-Hadad, roi d'Aram, rassembla toute son armée — il y avait avec lui 32 rois, des chevaux et des chars — et il vint investir Samarie et lui donner l'assaut.2 Il envoya en ville des messagers à Achab, roi d'Israël,3 et lui fit dire : « Ainsi parle Ben-Hadad. Ton argent et ton or sont à moi, tes femmes et tes enfants restent à toi. »4 Le roi d'Israël donna cette réponse : « A tes ordres, Monseigneur le roi ! Je suis à toi avec tout ce qui m'appartient. »5 Mais les messagers revinrent et dirent : « Ainsi parle Ben-Hadad. Je t'ai mandé : Donne-moi ton argent et ton or, tes femmes et tes enfants.6 Sois sûr que demain à pareille heure, je t'enverrai mes serviteurs, ils fouilleront ta maison et les maisons de tes serviteurs, ils mettront la main sur tout ce qui leur plaira et ils l'emporteront. »7 Le roi d'Israël convoqua tous les anciens du pays et dit : « Reconnaissez clairement que celui-là nous veut du mal ! Il me réclame mes femmes et mes enfants, pourtant je ne lui ai pas refusé mon argent et mon or. »8 Tous les anciens et tout le peuple lui dirent : « N'obéis pas ! ne consens pas ! « 9 Il donna donc cette réponse aux messagers de Ben-Hadad : « Dites à Monseigneur le roi : Tout ce que tu as demandé à ton serviteur la première fois, je le ferai ; mais cette autre exigence, je ne puis la satisfaire. » Et les messagers partirent, emportant la réponse.10 Alors Ben-Hadad lui envoya ce message : « Que les dieux me fassent tel mal et qu'ils y ajoutent encore tel autre, s'il y a assez de poignées de décombres à Samarie pour tout le peuple qui me suit ! « 11 Mais le roi d'Israël fit cette réponse : « Dites : Que celui qui boucle son ceinturon ne se glorifie pas comme celui qui le défait ! « 12 Lorsque Ben-Hadad apprit cela — il était à boire avec les rois sous les tentes –, il commanda à ses serviteurs : « A vos postes !  » et ils prirent leurs positions contre la ville.13 Alors un prophète vint trouver Achab, roi d'Israël, et dit : « Ainsi parle Yahvé. As-tu vu cette grande foule ? Voici que je la livre aujourd'hui en ta main et tu reconnaîtras que je suis Yahvé. »14 Achab dit : « Par qui ?  » Le prophète reprit : « Ainsi parle Yahvé : Par les cadets des chefs des districts. » Achab demanda : « Qui engagera le combat ?  » Le prophète répondit : « Toi. »15 Achab passa en revue les cadets des chefs des districts. Ils étaient 232. Après eux, il passa en revue toute l'armée, tous les Israélites, ils étaient 7.000.16 Ils firent une sortie à midi, alors que Ben-Hadad était à s'enivrer sous les tentes, lui et ces 32 rois, ses alliés.17 Les cadets des chefs des districts sortirent d'abord. On envoya dire à Ben-Hadad : « Des hommes sont sortis de Samarie. »18 Il dit : « S'ils sont sortis pour la paix, prenez-les vivants, et s'ils sont sortis pour le combat, prenez-les vivants aussi ! « 19 Donc ceux-ci sortirent de la ville, les cadets des chefs des districts, puis l'armée derrière eux,20 et ils frappèrent chacun son homme. Aram s'enfuit et Israël le poursuivit ; Ben-Hadad, roi d'Aram, se sauva sur un cheval d'attelage.21 Alors le roi d'Israël sortit ; il prit les chevaux et les chars et infligea à Aram une grande défaite.22 Le prophète s'approcha du roi d'Israël et lui dit : « Allons ! Prends courage et considère bien ce que tu dois faire, car au retour de l'année le roi d'Aram marchera contre toi. »23 Les serviteurs du roi d'Aram lui dirent : « Leur Dieu est un Dieu des montagnes, c'est pourquoi ils l'ont emporté sur nous. Mais combattons-les dans le plat pays et sûrement nous l'emporterons sur eux.24 Fais donc ceci : destitue ces rois et mets des préfets à leur place.25 Pour toi, recrute une armée aussi grande que celle qui t'a abandonné, avec autant de chevaux et autant de chars ; puis combattons-les dans le plat pays et sûrement nous l'emporterons sur eux. » Il écouta leur avis et fit ainsi.26 Au retour de l'année, Ben-Hadad mobilisa les Araméens et monta à Apheq pour livrer bataille à Israël.27 Les Israélites furent mobilisés et ravitaillés, et ils marchèrent à leur rencontre. Campés en face d'eux, les Israélites étaient comme deux troupeaux de chèvres, tandis que les Araméens couvraient le pays.28 L'homme de Dieu aborda le roi d'Israël et dit : « Ainsi parle Yahvé. Parce qu'Aram a dit que Yahvé était un Dieu des montagnes et non un Dieu des plaines, je livrerai en ta main toute cette grande foule et tu sauras que je suis Yahvé. »29 Ils campèrent sept jours les uns en face des autres. Le septième jour, le combat s'engagea et les Israélites massacrèrent les Araméens, 100.000 hommes de pied en un seul jour.30 Le reste s'enfuit à Apheq, dans la ville, mais le rempart s'écroula sur les 27.000 hommes qui restaient. Or Ben-Hadad avait pris la fuite et s'était réfugié en ville dans une chambre retirée.31 Ses serviteurs lui dirent : « Vois ! Nous avons entendu dire que les rois d'Israël étaient des rois miséricordieux. Nous allons mettre des sacs sur nos reins et des cordes autour de nos têtes et nous nous rendrons au roi d'Israël ; peut-être te laissera-t-il la vie sauve. »32 Ils ceignirent de sacs leurs reins et de cordes leurs têtes, allèrent auprès du roi d'Israël et dirent : « Ton serviteur Ben-Hadad parle ainsi : Puissé-je vivre !  » Il répondit : « Il est donc encore vivant ? Il est mon frère ! « 33 Les hommes en augurèrent bien et ils se hâtèrent de le prendre au mot en disant : « Ben-Hadad est ton frère. » Achab reprit : « Allez le chercher. » Ben-Hadad se rendit à lui et celui-ci le fit monter sur son char.34 Ben-Hadad lui dit : « Je restituerai les villes que mon père a prises à ton père ; tu établiras pour toi des bazars à Damas, comme mon père en avait à Samarie » — « Pour moi, dit Achab, je te laisserai libre moyennant un traité. » Achab conclut un traité avec lui et le laissa libre.35 Un des frères prophètes dit à son compagnon, par ordre de Yahvé : « Frappe-moi !  » mais l'homme refusa de le frapper.36 Alors il lui dit : « Parce que tu n'as pas obéi à la voix de Yahvé, dès que tu m'auras quitté, le lion te tuera » ; comme il s'éloignait, il rencontra le lion, qui le tua.37 Le prophète alla trouver un autre homme et dit : « Frappe-moi !  » L'homme le frappa et le blessa.38 Le prophète s'en alla et attendit le roi sur le chemin — il s'était rendu méconnaissable avec un bandeau au-dessus des yeux.39 Comme le roi passait, il lui cria : « Ton serviteur marchait au combat quand quelqu'un a quitté les rangs et m'a amené un homme en disant : Garde cet homme ! S'il vient à manquer, ta vie sera pour sa vie ou tu paieras un talent d'argent.40 Or, pendant que ton serviteur était occupé ici et là, l'autre a disparu. » Le roi d'Israël lui dit : « Voilà ton jugement ! Tu l'as toi-même prononcé. »41 Aussitôt celui-ci enleva le bandeau qu'il avait au-dessus des yeux, et le roi d'Israël reconnut qu'il était l'un des prophètes.42 Il dit au roi : « Ainsi parle Yahvé. Parce que tu as laissé échapper l'homme qui m'était voué par anathème, ta vie répondra pour sa vie, et ton peuple pour son peuple. »43 Et le roi d'Israël s'en alla sombre et irrité, et il rentra à Samarie.
 

1 Rois 11,1-13

Posted in abomination, alliance, commandements (préceptes, décrets), idolâtrie, Jérusalem (Sion), pensée du monde (mondanité), pureté du coeur, royauté en Israel with tags on 3 juin 2013 by JL
Le roi Salomon aima beaucoup de femmes étrangères — outre la fille de Pharaon — : des Moabites, des Ammonites, des Edomites, des Sidoniennes, des Hittites,2 de ces peuples dont Yahvé avait dit aux Israélites : « Vous n'irez pas chez eux et ils ne viendront pas chez vous ; sûrement ils détourneraient vos coeurs vers leurs dieux. » Mais Salomon s'attacha à elles par amour ;3 il eut 700 épouses de rang princier et 300 concubines.4 Quand Salomon fut vieux, ses femmes détournèrent son coeur vers d'autres dieux et son coeur ne fut plus tout entier à Yahvé son Dieu comme avait été celui de son père David.5 Salomon suivit Astarté, la divinité des Sidoniens, et Milkom, l'abomination des Ammonites.6 Il fit ce qui déplaît à Yahvé et il ne lui obéit pas parfaitement comme son père David.7 C'est alors que Salomon construisit un sanctuaire à Kemosh, l'abomination de Moab, sur la montagne à l'orient de Jérusalem, et à Milkom, l'abomination des Ammonites.8 Il en fit autant pour toutes ses femmes étrangères, qui offraient de l'encens et des sacrifices à leurs dieux.9 Yahvé s'irrita contre Salomon parce que son coeur s'était détourné de Yahvé, Dieu d'Israël, qui lui était apparu deux fois10 et qui lui avait défendu à cette occasion de suivre d'autres dieux, mais il n'observa pas cet ordre.11 Alors Yahvé dit à Salomon : « Parce que tu t'es comporté ainsi et que tu n'as pas observé mon alliance et les prescriptions que je t'avais faites, je vais sûrement t'arracher le royaume et le donner à l'un de tes serviteurs.12 Seulement je ne ferai pas cela durant ta vie, en considération de ton père David ; c'est de la main de ton fils que je l'arracherai.13 Encore ne lui arracherai-je pas tout le royaume : je laisserai une tribu à ton fils, en considération de mon serviteur David et de Jérusalem que j'ai choisie.
 

1 Rois 9,10-28

Posted in pensée du monde (mondanité), sacrifice d'holocauste et communion, temple (sanctuaire) with tags on 30 mai 2013 by JL
Au bout des vingt années pendant lesquelles Salomon construisit les deux édifices, le Temple de Yahvé et le palais royal11 (Hiram, roi de Tyr, lui avait fourni du bois de cèdre et de genévrier, et de l'or, tant qu'il en avait voulu), alors le roi Salomon donna à Hiram vingt villes dans le pays de Galilée.12 Hiram vint de Tyr pour voir les villes que Salomon lui avait données, et elles ne lui plurent pas ;13 il dit : « Qu'est-ce que ces villes que tu m'as données, mon frère », et, jusqu'à ce jour, on les appelle « le pays de Kabul. »14 Hiram envoya au roi 120 talents d'or.15 Voici ce qui concerne la corvée que le roi Salomon leva pour construire le Temple de Yahvé, son propre palais, le Millo et le mur de Jérusalem, Haçor, Megiddo, Gézèr,16 (Pharaon, le roi d'Egypte, fit une expédition, prit Gézèr, l'incendia et massacra les Cananéens qui y habitaient, puis il donna la ville en cadeau de noces à sa fille, la femme de Salomon,17 et Salomon reconstruisit Gézèr), Bet-Horôn-le-Bas,18 Baalat, Tamar au désert, dans le pays,19 toutes les villes-entrepôts qu'avait Salomon, les villes de chars et de chevaux, et ce qu'il plut à Salomon de construire à Jérusalem, au Liban et dans tous les pays qui lui étaient soumis.20 Tout ce qui restait des Amorites, des Hittites, des Perizzites, des Hivvites et des Jébuséens, qui n'étaient pas des Israélites,21 leurs descendants restés après eux dans le pays, ceux que les Israélites n'avaient pas pu vouer à l'anathème, Salomon les leva comme hommes de corvée servile ; ils le sont encore.22 Mais il n'imposa pas la corvée servile aux Israélites, plutôt ceux-ci servaient comme soldats : ils étaient ses gardes, ses officiers et ses écuyers, les officiers de sa charrerie et de sa cavalerie.23 Voici les officiers des préfets qui dirigeaient les travaux de Salomon : 550, qui commandaient au peuple occupé aux travaux.24 Dès que la fille de Pharaon fut montée de la Cité de David à sa maison qu'il lui avait construite, alors il bâtit le Millo.25 Salomon offrait trois fois par an des holocaustes et des sacrifices de communion sur l'autel qu'il avait dressé à Yahvé et il faisait fumer devant Yahvé ses offrandes brûlées. Il maintenait le Temple en bon état.26 Le roi Salomon arma une flotte à Eçyôn-Gébèr, qui est près d'Elat, sur le bord de la mer Rouge, au pays d'Edom.27 Hiram envoya sur les vaisseaux ses serviteurs, des matelots qui connaissaient la mer, avec les serviteurs de Salomon.28 Ils allèrent à Ophir et en rapportèrent 420 talents d'or, qu'ils remirent au roi Salomon.

1 Rois 8,22-53

Posted in alliance, chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), confession, conscience (examen), conversion (faire retour, repentir), crainte de Dieu, déportation (captif, exil), ecouter (voix du Seigneur), esclavage (du péché), etranger (terre étrangère), fécondité (prospérité, postérité), fidélité (infidélité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), humilité (humble), jugement, justice (justification, juste), ministère, pardon (miséricorde, pitié), péché (faute), péché originel, pensée du monde (mondanité), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière de demande, prière de louange, promesse, pureté du coeur, royauté du Christ, royauté en Israel, temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 29 mai 2013 by JL
22 Puis Salomon se tint devant l’autel de Yahvé, en présence de toute l’assemblée d’Israël ; il étendit les mains vers le ciel23 et dit : « Yahvé, Dieu d’Israël ! il n’y a aucun Dieu pareil à toi là-haut dans les cieux ni ici-bas sur la terre, toi qui es fidèle à l’alliance et gardes la bienveillance à l’égard de tes serviteurs, quand ils marchent de tout leur coeur devant toi.24 Tu as tenu à ton serviteur David, mon père, la promesse que tu lui avais faite, et ce que tu avais dit de ta bouche, tu l’as accompli aujourd’hui de ta main.25 Et maintenant, Yahvé, Dieu d’Israël, tiens à ton serviteur David, mon père, la promesse que tu lui as faite, quand tu as dit : Tu ne seras jamais dépourvu d’un descendant qui soit devant moi, assis sur le trône d’Israël, à condition que tes fils veillent à leur conduite et marchent devant moi comme tu as marché toi-même devant moi.26 Maintenant donc, Dieu d’Israël, que se vérifie la parole que tu as dite à ton serviteur David, mon père !27 Mais Dieu habiterait-il vraiment avec les hommes sur la terre ? Voici que les cieux et les cieux des cieux ne le peuvent contenir, moins encore cette maison que j’ai construite !28 Sois attentif à la prière et à la supplication de ton serviteur, Yahvé, mon Dieu, écoute l’appel et la prière que ton serviteur fait aujourd’hui devant toi !29 Que tes yeux soient ouverts jour et nuit sur cette maison, sur ce lieu dont tu as dit : Mon Nom sera là, écoute la prière que ton serviteur fera en ce lieu.30 « Ecoute la supplication de ton serviteur et de ton peuple Israël lorsqu’ils prieront en ce lieu. Toi, écoute du lieu où tu résides, au ciel, écoute et pardonne.31 « Supposé qu’un homme pèche contre son prochain et que celui-ci prononce sur lui un serment imprécatoire et le fasse jurer devant ton autel dans ce Temple,32 toi, écoute au ciel et agis ; juge entre tes serviteurs : déclare coupable le méchant en faisant retomber sa conduite sur sa tête, et justifie l’innocent en lui rendant selon sa justice.33 « Quand ton peuple Israël sera battu devant l’ennemi, parce qu’il aura péché contre toi, s’il revient à toi, loue ton Nom, prie et supplie vers toi dans ce Temple,34 toi, écoute au ciel, pardonne le péché de ton peuple Israël et ramène-le dans le pays que tu as donné à ses pères.35 « Quand le ciel sera fermé et qu’il n’y aura pas de pluie parce qu’ils auront péché contre toi, s’ils prient en ce lieu, louent ton Nom et se repentent de leur péché, parce que tu les auras humiliés,36 toi, écoute au ciel, pardonne le péché de ton serviteur et de ton peuple Israël — tu leur indiqueras la bonne voie qu’ils doivent suivre — et arrose de pluie ta terre, que tu as donnée en héritage à ton peuple.37 « Quand le pays subira la famine, la peste, la rouille ou la nielle, quand surviendront les sauterelles ou les criquets, quand l’ennemi de ce peuple assiégera l’une de ses portes, quand il y aura n’importe quel fléau ou épidémie,38 quelle que soit la prière ou la supplication de quiconque, éprouve le remords de sa propre conscience, s’il étend les mains vers ce Temple,39 toi, écoute au ciel, où tu résides, pardonne et agis ; rends à chaque homme selon sa conduite, puisque tu connais son coeur — tu es le seul à connaître le coeur de tous –,40 en sorte qu’ils te craignent tous les jours qu’ils vivront sur la terre que tu as donnée à nos pères.41 « Même l’étranger qui n’est pas d’Israël ton peuple, s’il vient d’un pays lointain à cause de ton Nom —42 car on entendra parler de ton grand Nom, de ta main forte et de ton bras étendu –, s’il vient et prie en ce Temple,43 toi, écoute-le au ciel, où tu résides, exauce toutes les demandes de l’étranger afin que tous les peuples de la terre reconnaissent ton Nom et te craignent comme fait ton peuple Israël, et qu’ils sachent que ce Temple que j’ai bâti porte ton nom.44 « Si ton peuple part en guerre contre ses ennemis par le chemin où tu l’auras envoyé et s’il prie Yahvé, tourné vers la ville que tu as choisie et vers le Temple que j’ai construit pour ton Nom,45 écoute au ciel sa prière et sa supplication et fais-lui justice.46 « Quand ils pécheront contre toi — car il n’y a aucun homme qui ne pèche –, quand tu seras irrité contre eux, que tu les livreras à l’ennemi et que leurs conquérants les emmèneront captifs dans un pays ennemi, lointain ou proche,47 s’ils rentrent en eux-mêmes dans le pays où ils auront été déportés, s’ils se repentent et te supplient dans le pays de leurs conquérants en disant : Nous avons péché, nous avons mal agi, nous nous sommes pervertis,48 s’ils reviennent à toi de tout leur coeur et de toute leur âme dans le pays des ennemis qui les auront déportés, et s’ils te prient tournés vers le pays que tu as donné à leurs pères, vers la ville que tu as choisie et le Temple que j’ai bâti pour ton Nom,49 écoute au ciel où tu résides,50 pardonne à ton peuple les péchés qu’il a commis envers toi et toutes les rébellions dont ils furent coupables, fais-leur trouver grâce devant leurs conquérants, que ceux-ci aient pitié d’eux ;51 car ils sont ton peuple et ton héritage, ceux que tu as fait sortir d’Egypte, cette fournaise pour le fer.52 « Que tes yeux soient ouverts sur la supplication de ton serviteur et de ton peuple Israël, pour écouter tous les appels qu’ils lanceront vers toi.53 Car c’est toi qui les as mis à part comme ton héritage, parmi tous les peuples de la terre, ainsi que tu l’as déclaré par le ministère de ton serviteur Moïse, quand tu as fait sortir nos pères d’Egypte, Seigneur Yahvé ! « 
 

2 Samuel 22,1-51

Posted in allégorie (analogie), allégorie et référence christique, ange (chérubins), bénédiction, cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), colère de Dieu, colonne de nuée et de feu, conquérir (combat spirituel), courage (force), découragement, dépendance ontologique, diable (démons, serpent), eaux innombrables (négatives), ecouter (voix du Seigneur), eternité (vie éternel), fidélité (infidélité), fondations (pieux sacré), humilité (humble), justice (justification, juste), libération (délivrance, joug), lumière (lampe), montagne du Seigneur (théophanie), onction (oindre), parole de Dieu (vivante), passage de la mort, péché (faute), pensée du monde (mondanité), prière d'invocation, prière de louange, pureté du coeur, rétribution (mérite), refuge (ville fortifié), remparts (murailles), rocher (forteresse), salut (rachat, rédemption), sauveur (rédempteur), shéol (hades, séjour des morts), ténèbre, tente du rendez-vous, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 16 mai 2013 by JL
David adressa à Yahvé les paroles de ce cantique, quand Yahvé l’eut délivré de tous ses ennemis et de la main de Saül.2 Il dit : Yahvé est mon roc et ma forteresse, et mon libérateur,3 c’est mon Dieu. Je m’abrite en lui, mon rocher, mon bouclier et ma corne de salut, ma citadelle et mon refuge. Mon sauveur, tu m’as sauvé de la violence.4 Il est digne de louanges, j’invoque Yahvé et je suis sauvé de mes ennemis.5 Les flots de la Mort m’enveloppaient, les torrents de Bélial m’épouvantaient ;6 les filets du shéol me cernaient, les pièges de la mort m’attendaient.7 Dans mon angoisse j’invoquai Yahvé et vers mon Dieu je lançai mon cri ; il entendit de son temple ma voix et mon cri parvint à ses oreilles.8 Et la terre s’ébranla et chancela, les assises des cieux frémirent (sous sa colère elles furent ébranlées) ;9 une fumée monta à ses narines, et de sa bouche un feu dévorait (des braises s’y enflammèrent).10 Il inclina les cieux et descendit, une sombre nuée sous ses pieds ;11 il chevaucha un chérubin et vola, il plana sur les ailes du vent.12 Il fit des ténèbres son entourage, sa tente, ténèbre d’eau, nuée sur nuée ;13 un éclat devant lui enflammait grêle et braises de feu.14 Yahvé tonna des cieux, le Très-Haut donna de la voix ;15 il décocha des flèches et les dispersa il fit briller l’éclair et les chassa.16 Et le lit des mers apparut, les assises du monde se découvrirent, au grondement de la menace de Yahvé, au vent du souffle de ses narines.17 Il envoie d’en haut et me prend, il me retire des grandes eaux,18 il me délivre d’un puissant ennemi, d’adversaires plus forts que moi.19 Ils m’attendaient au jour de mon malheur, mais Yahvé fut pour moi un appui ;20 il m’a dégagé, mis au large, il m’a sauvé, car il m’aime.21 Yahvé me rend selon ma justice, selon la pureté de mes mains il me rétribue,22 car j’ai gardé les voies de Yahvé sans faillir loin de mon Dieu.23 Ses jugements sont tous devant moi, ses décrets, je ne les ai pas écartés ;24 mais je suis irréprochable avec lui, je me garde contre le péché.25 Et Yahvé me rétribue selon ma justice, ma pureté qu’il voit de ses yeux.26 Tu es fidèle avec le fidèle, sans reproche avec l’irréprochable,27 pur avec qui est pur mais rusant avec le fourbe,28 toi qui sauves le peuple des humbles et rabaisses les yeux hautains.29 C’est toi, Yahvé, ma lampe, mon Dieu éclaire ma ténèbre ;30 avec toi je force l’enceinte, avec mon Dieu je saute la muraille.31 Dieu, sa voie est sans reproche, et la parole de Yahvé sans alliage. Il est, lui, le bouclier de quiconque s’abrite en lui.32 Qui donc est Dieu, hors Yahvé, qui est Rocher, sinon notre Dieu ?33 Ce Dieu qui me ceint de force et rend ma voie irréprochable,34 qui égale mes pieds à ceux des biches et me tient debout sur les hauteurs,35 qui instruit mes mains au combat, mes bras à bander l’arc d’airain.36 Tu me donnes ton bouclier de salut et tu ne cesses de m’exaucer,37 tu élargis mes pas sous moi et mes chevilles n’ont point fléchi.38 Je poursuis mes ennemis et les extermine et je ne reviens pas qu’ils ne soient achevés ;39 je les frappe, ils ne peuvent se relever, ils tombent, ils sont sous mes pieds.40 Tu m’as ceint de force pour le combat, tu fais ployer sous moi mes agresseurs ;41 mes ennemis, tu me fais voir leur dos, et ceux qui me haïssent, je les extermine.42 Ils crient, et pas de sauveur, vers Yahvé, mais pas de réponse ;43 je les broie comme la poussière des places, je les foule comme la boue des ruelles.44 Tu me délivres des querelles des peuples, tu me mets à la tête des nations ; le peuple que j’ignorais m’est asservi,45 les fils d’étrangers me font leur cour, ils sont tout oreille et m’obéissent,46 les fils d’étrangers faiblissent, ils quittent en tremblant leurs réduits.47 Vive Yahvé, et béni soit mon Rocher, exalté, le Dieu de mon salut,48 le Dieu qui me donne les vengeances et broie les peuples sous moi,49 qui me soustrait à mes ennemis. Tu m’exaltes par-dessus mes agresseurs, tu me libères de l’homme de violence.50 Aussi je te louerai, Yahvé, chez les païens, et je veux jouer pour ton nom.51 Il multiplie pour son roi les délivrances et montre de l’amour pour son oint, pour David et sa descendance à jamais.