Archive for the anathème Category

Malachie 3,1-24

Posted in abondance, adultère (luxure, prostitution), allégorie et référence christique, alliance, anathème, attributs et noms divins, béatitude (bonheur), bénédiction, calomnie, médisance (langue), chercher Dieu, ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), conscience (examen), conversion (faire retour, repentir), crainte de Dieu, diable (démons, serpent), Dieu écoute, exauce, faire mémoire (mémorial, solennité), fécondité (prospérité, postérité), fidélité (infidélité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), impiété, inhabitation (présence divine), jour du Seigneur (déluge), jugement, justice (justification, juste), loi, lumière (lampe), maison (demeures) du Seigneur, mal (méchanceté), malédiction, mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), miracle (guérison, signe), offrande (prémisse et autres), opprimé (oppression), passage de la mort, Père et Fils, peuple de Dieu (Israel, Juda), porter du fruit, poussière (cendre, glaise), purgatoire, purification, rendre grâce (dîme), serment (vœux), source d'eau vive (rosée, pluie), témoignage (témoin), temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte), veuve, orphelin, indigent, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 7 mars 2014 by JL

01Voici que j’envoie mon messager pour qu’il prépare le chemin devant moi ; et soudain viendra dans son Temple le Seigneur que vous cherchez. Le messager de l’Alliance que vous désirez, le voici qui vient, – dit le Seigneur de l’univers.

02 Qui pourra soutenir le jour de sa venue ? Qui pourra rester debout lorsqu’il se montrera ? Car il est pareil au feu du fondeur, pareil à la lessive des blanchisseurs.

03 Il s’installera pour fondre et purifier : il purifiera les fils de Lévi, il les affinera comme l’or et l’argent ; ainsi pourront-ils, aux yeux du Seigneur, présenter l’offrande en toute justice.

04 Alors, l’offrande de Juda et de Jérusalem sera bien accueillie du Seigneur, comme il en fut aux jours anciens, dans les années d’autrefois.

05 Je m’approcherai de vous pour le jugement ; sans attendre, je témoignerai contre les magiciens, contre les adultères, contre ceux qui font de faux serments, contre ceux qui oppriment le salarié, la veuve et l’orphelin, qui excluent l’immigré et qui ne me craignent pas, – dit le Seigneur de l’univers.

06 Moi, le Seigneur, je n’ai pas changé, mais vous, fils de Jacob, vous n’en finissez pas de changer :

07 depuis les jours de vos pères, vous vous écartez de mes décrets et ne les gardez pas. Revenez à moi, et je reviendrai à vous, – dit le Seigneur de l’univers. Vous demandez : « En quoi devrons-nous revenir ? »

08 – Un homme peut-il tromper Dieu ? Et vous me trompez ! Vous dites : « En quoi t’avons-nous trompé ? » – Pour la dîme et les redevances.

09 Vous êtes maudits de malédiction, vous me trompez, vous, la nation entière !

10 Apportez toute la dîme à la maison du trésor, pour qu’il y ait de la nourriture dans ma Maison. Soumettez-moi donc ainsi à l’épreuve, – dit le Seigneur de l’univers –, et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses du ciel si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance !

11 Pour vous, je menacerai l’insecte vorace : qu’il ne détruise plus les fruits de votre sol, et que la vigne de vos campagnes ne soit plus stérile, – dit le Seigneur de l’univers.

12 Toutes les nations vous diront bienheureux, car vous serez alors une terre de délices, – dit le Seigneur de l’univers.

13 Vous avez contre moi des paroles dures, – dit le Seigneur. Et vous osez demander : « Qu’avons-nous dit entre nous contre toi ? »

14 Voici ce que vous avez dit : « Servir Dieu n’a pas de sens. À quoi bon garder ses observances, mener une vie sans joie en présence du Seigneur de l’univers ?

15 Nous en venons à dire bienheureux les arrogants ; même ceux qui font le mal sont prospères, même s’ils mettent Dieu à l’épreuve, ils en réchappent ! »

16 Alors ceux qui craignent le Seigneur s’exhortèrent mutuellement. Le Seigneur fut attentif et les écouta ; un livre fut écrit devant lui pour en garder mémoire, en faveur de ceux qui le craignent et qui ont le souci de son nom.

17 Le Seigneur de l’univers déclara : Ils seront mon domaine particulier pour le jour que je prépare. Je serai indulgent envers eux, comme un homme est indulgent envers le fils qui le sert fidèlement.

18 Vous verrez de nouveau qu’il y a une différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui refuse de le servir.

19 Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme la fournaise. Tous les arrogants, tous ceux qui commettent l’impiété, seront de la paille. Le jour qui vient les consumera, – dit le Seigneur de l’univers –, il ne leur laissera ni racine ni branche.

20 Mais pour vous qui craignez mon nom, le Soleil de justice se lèvera : il apportera la guérison dans son rayonnement. Vous sortirez en bondissant comme de jeunes veaux à la pâture.

21 Vous foulerez les méchants, car ils seront de la cendre sous la plante de vos pieds, au jour que je prépare, – dit le Seigneur de l’univers.

22 Souvenez-vous de la loi de Moïse, mon serviteur, à qui j’ai prescrit, sur l’Horeb, décrets et ordonnances pour tout Israël.

23 Voici que je vais vous envoyer Élie le prophète, avant que vienne le jour du Seigneur, jour grand et redoutable.

24 Il ramènera le cœur des pères vers leurs fils, et le cœur des fils vers leurs pères, pour que je ne vienne pas frapper d’anathème le pays !

 

Zacharie 14,1-21

Posted in allégorie et référence christique, anathème, applanir les montagnes (collines), attributs et noms divins, châtiment, consacré (consécration), déportation (captif, exil), dernier temps (fin du monde), iles lointaines (nations éloignées), Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), lumière (lampe), maison (demeures) du Seigneur, passage de la mort, royaume de Dieu, sacrifice d'holocauste et communion, sainteté (saint), source d'eau vive (rosée, pluie), tente du rendez-vous, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 6 mars 2014 by JL

01 Voici qu’un jour vient pour le Seigneur, où l’on partagera tes dépouilles au milieu de toi, Jérusalem.

02 Je rassemblerai toutes les nations devant Jérusalem pour le combat ; la ville sera prise, les maisons pillées, les femmes violées ; la moitié de la ville partira en exil, mais le reste du peuple ne sera pas retranché de la ville.

03 Alors le Seigneur sortira pour combattre avec les nations, comme lorsqu’il combat au jour de la bataille.

04 Ses pieds se poseront, ce jour-là, sur le mont des Oliviers qui est en face de Jérusalem, à l’orient. Et le mont des Oliviers se fendra par le milieu, d’est en ouest ; il deviendra une immense vallée. Une moitié de la montagne reculera vers le nord, et l’autre vers le sud.

05 Vous fuirez la vallée de mes montagnes, car elle atteindra Yasol. Vous fuirez comme vous avez fui devant le tremblement de terre, au temps d’Ozias, roi de Juda. Alors le Seigneur mon Dieu viendra, et tous les saints avec lui.

06 Ce jour-là, il n’y aura pas de lumière, mais du froid et du gel.

07 Ce sera un jour unique – le Seigneur le connaît –, il n’y aura pas le jour puis la nuit, mais à l’heure du soir, la lumière.

08 Ce jour-là, des eaux vives sortiront de Jérusalem, moitié vers la mer orientale, moitié vers la mer occidentale : il en sera ainsi en été, comme en hiver.

09 Alors le Seigneur deviendra roi sur toute la terre ; ce jour-là, le Seigneur sera unique, et unique, son nom.

10 Tout le pays sera changé en plaine, depuis Guéba jusqu’à Rimmone, au sud de Jérusalem. Jérusalem sera surélevée, demeurant habitée au même lieu, depuis la porte de Benjamin jusqu’à l’emplacement de l’ancienne porte, jusqu’à la porte des Angles, et depuis la tour de Hananéel jusqu’aux pressoirs du roi.

11 On y habitera, il n’y aura plus d’anathème : Jérusalem sera habitée en sécurité.

12 Et voici le fléau dont le Seigneur frappera tous les peuples qui auront combattu contre Jérusalem : il fera pourrir la chair de chacun quand il sera encore debout sur ses pieds ; ses yeux pourriront dans leurs orbites, sa langue pourrira dans sa bouche.

13 Il arrivera, en ce jour-là, que le Seigneur provoquera une grande panique parmi eux. Chacun empoignera son compagnon et ils lutteront corps à corps.

14 Juda aussi combattra avec Jérusalem. Les richesses de toutes les nations d’alentour seront rassemblées, or, argent, vêtements, en énorme quantité.

15 Un fléau semblable atteindra les chevaux, les mulets, les chameaux, les ânes et toutes les bêtes qui se trouveront dans leurs camps : ce sera le même fléau.

16 Alors tous les survivants des nations qui auront marché contre Jérusalem monteront année après année se prosterner devant le Roi Seigneur de l’univers, et célébrer la fête des Tentes.

17 Mais pour les familles de la terre qui ne monteront pas se prosterner à Jérusalem devant le Roi Seigneur de l’univers, la pluie ne tombera pas.

18 Et si la famille d’Égypte ne veut pas monter, si elle ne vient pas, alors fondra sur elle le fléau dont le Seigneur frappera les nations qui ne monteront pas célébrer la fête des Tentes.

19 Tel sera le châtiment de l’Égypte et le châtiment de toutes les nations qui ne monteront pas célébrer la fête des Tentes.

20 Ce jour-là, les grelots des chevaux porteront l’inscription « Consacré au Seigneur » ; les marmites, dans la Maison du Seigneur, seront comme des coupes d’aspersion devant l’autel.

21 Toute marmite, à Jérusalem et en Juda, sera consacrée au Seigneur de l’univers ; tous ceux qui offrent un sacrifice viendront les prendre pour cuire ce qu’ils présentent. Il n’y aura plus de marchand dans la Maison du Seigneur de l’univers, en ce jour-là.

Michée 4,1-14

Posted in allégorie et référence christique, anathème, attributs et noms divins, chemin (voie du Seigneur), conquérir (combat spirituel), dernier temps (fin du monde), eternité (vie éternel), festin (paradis), iles lointaines (nations éloignées), Jérusalem (Sion), libération (délivrance, joug), loi, maison (demeures) du Seigneur, montagne du Seigneur (théophanie), paix, parole de Dieu (vivante), petit reste (rescapé), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), royaume de Dieu, salut (rachat, rédemption), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 4 mars 2014 by JL

01Il arrivera dans les derniers jours que la montagne de la Maison du Seigneur se tiendra plus haut que les monts, elle s’élèvera au-dessus des collines. Vers elle afflueront des peuples

02 et viendront des nations nombreuses. Elles diront : « Venez ! montons à la montagne du Seigneur, à la maison du Dieu de Jacob ! Qu’il nous enseigne ses chemins, et nous irons par ses sentiers. » Oui, la loi sortira de Sion, et de Jérusalem, la parole du Seigneur.

03 Il sera le juge entre des peuples nombreux et, jusqu’aux lointains, l’arbitre de nations puissantes. De leurs épées, ils forgeront des socs, et de leurs lances, des faucilles. Jamais nation contre nation ne lèvera l’épée ; ils n’apprendront plus la guerre.

04 Chacun pourra s’asseoir sous sa vigne et son figuier, et personne pour l’inquiéter. La bouche du Seigneur de l’univers a parlé !

05 Oui, tous les peuples marchent, chacun au nom de son dieu ; mais nous, nous marchons au nom du Seigneur, notre Dieu, pour toujours et à jamais.

06 Ce jour-là – oracle du Seigneur –, je rassemblerai les brebis boiteuses, je réunirai les égarées, et celles que j’avais maltraitées.

07 Des boiteuses je ferai le reste d’Israël, de celles qui sont mises à l’écart, une nation puissante. Le Seigneur régnera sur eux à la montagne de Sion, dès maintenant et à jamais.

08 Et toi, Tour du Troupeau, Ophel de la fille de Sion, à toi va revenir la souveraineté d’antan, la royauté de la fille de Jérusalem.

09 Maintenant pourquoi pousses-tu de tels cris ? N’y a-t-il donc pas de Roi chez toi ? A-t-il péri, ton Conseiller, pour que les douleurs t’aient saisie comme la femme qui enfante ?

10 Oui, tords-toi de douleur, fille de Sion, et mets-toi en travail comme celle qui enfante, car maintenant il te faut sortir de la cité, camper dans les champs. Puis, tu iras jusqu’à Babel, c’est là que tu seras délivrée ; c’est là que le Seigneur te rachètera de la main de tes ennemis.

11 Maintenant se sont rassemblées contre toi des nations nombreuses, et elles disent : « Qu’on profane Sion ! Que nos yeux se repaissent d’un tel spectacle ! »

12 Mais elles ne connaissent pas les pensées du Seigneur ; elles ne comprennent pas son projet : il les a rassemblées comme les gerbes sur l’aire à grain.

13 Lève-toi, fille de Sion, piétine-les ! Je te ferai des cornes de fer, je te ferai des sabots de bronze. Tu vas broyer des peuples nombreux. Le fruit de leurs rapines, tu le voueras par anathème au Seigneur, et leurs richesses, au Maître de toute la terre.

14 Maintenant, rassemble tes troupes. Contre nous on a mis le siège. À coups de bâton, on frappe à la joue le juge d’Israël.

Ezéchiel 44,1-31

Posted in abomination, alliance, anathème, bénédiction, circoncision, commandements (préceptes, décrets), droiture, etranger (terre étrangère), gloire de Dieu, héritage (de Dieu, le nôtre,partage), idolâtrie, justice (justification, juste), maison (demeures) du Seigneur, offrande (prémisse et autres), péché (faute), prêtre ordre Levi (sacerdoce), pur et impur (souillure), révolte (trahison, nuque raide), rituel (culte), sacrifice d'holocauste et communion, sacrifice pour les péchés (expiation), sang, temple (sanctuaire) with tags on 25 février 2014 by JL

01 L’homme me ramena vers la porte extérieure du sanctuaire, celle qui fait face à l’orient ; elle était fermée.

02 Le Seigneur me dit : « Cette porte restera fermée ; on ne l’ouvrira pas ; personne n’entrera par là ; car le Seigneur, le Dieu d’Israël, est entré par là ; elle restera fermée.

03 Le prince, en sa qualité de prince, pourra s’y asseoir et prendre son repas devant le Seigneur. C’est par le vestibule de la porte qu’il entrera, et il sortira par ce chemin. »

04 L’homme me fit entrer par la porte du nord, jusqu’à la façade de la Maison. Je regardai : voici que la gloire du Seigneur remplissait la Maison du Seigneur. Alors je tombai face contre terre.

05 Le Seigneur me dit : « Fils d’homme, sois attentif et regarde de tes yeux, écoute de tes oreilles tout ce que je vais te dire au sujet de toutes les prescriptions relatives à la Maison du Seigneur et concernant toutes ses lois ; sois attentif à ceux qui entrent dans la Maison et à tous ceux qui sortent du sanctuaire.

06 Tu diras à ces rebelles, à la maison d’Israël : Ainsi parle le Seigneur Dieu : C’en est trop de toutes vos abominations, maison d’Israël !

07 Vous introduisez des étrangers, incirconcis de cœur, incirconcis de chair ; ils sont dans mon sanctuaire, ils profanent ma Maison ; et puis vous présentez ma nourriture – la graisse et le sang. Vous rompez mon alliance par toutes vos abominations !

08 Vous n’avez pas maintenu les observances relatives à mes choses saintes, mais vous avez établi des étrangers, afin qu’ils maintiennent à votre place ces observances, dans mon sanctuaire.

09 Ainsi parle le Seigneur Dieu : Aucun étranger, incirconcis de cœur et incirconcis de chair, n’entrera dans mon sanctuaire ; aucun étranger qui réside au milieu des fils d’Israël.

10 Quant aux lévites qui se sont éloignés de moi au temps où Israël errait – ils erraient loin de moi, à la poursuite de leurs idoles immondes –, ils porteront le poids de leur péché.

11 Aussi, dans mon sanctuaire, ils seront des serviteurs veillant sur les portes de la Maison, et des serviteurs de la Maison : c’est eux qui immoleront les victimes de l’holocauste et du sacrifice pour le peuple ; et c’est eux qui se tiendront devant le peuple pour le servir.

12 Parce qu’ils l’ont servi devant les idoles immondes et parce qu’ils firent tomber la maison d’Israël dans le péché, à cause de cela, je lève la main contre eux – oracle du Seigneur Dieu –, ils porteront le poids de leur péché.

13 Ils ne s’approcheront pas de moi pour exercer mon sacerdoce ni pour s’approcher de toutes mes choses saintes, des choses très saintes ; ils porteront le poids de leur déshonneur et des abominations qu’ils ont commises.

14 Je les établirai pour maintenir les observances dans la Maison, pour tout ce qui a trait à son service et tout ce qui s’y fait.

15 Les prêtres lévites, fils de Sadoc, ont maintenu les observances de mon sanctuaire, lorsque les fils d’Israël erraient loin de moi : ce sont eux qui s’approcheront de moi pour me servir ; ils se tiendront devant moi pour me présenter la graisse et le sang – oracle du Seigneur Dieu.

16 Ce sont eux qui entreront dans mon sanctuaire, eux qui s’approcheront de ma table, pour me servir et qui maintiendront mes observances.

17 Quand ils entreront par les portes de la cour intérieure, ils mettront des vêtements de lin. Ils ne porteront pas de laine, quand ils officieront aux portes de la cour intérieure et dans la Maison.

18 Ils auront sur la tête des turbans de lin et aux reins des caleçons de lin. Ils n’auront pas de ceinture, à cause de la sueur.

19 Quand ils sortiront dans la cour extérieure, vers le peuple, ils ôteront les vêtements dans lesquels ils auront officié et les déposeront dans des salles du sanctuaire. Ils prendront d’autres vêtements afin de ne pas communiquer la sainteté au peuple par leurs vêtements.

20 Ils ne se raseront pas la tête, ils ne se laisseront pas pousser les cheveux, mais ils les tailleront soigneusement.

21 Aucun prêtre ne boira de vin quand il devra entrer dans la cour intérieure.

22 Ils n’épouseront pas de femme veuve ou répudiée, mais seulement des vierges de la maison d’Israël ; ils pourront épouser la veuve d’un prêtre.

23 Ils enseigneront à mon peuple à distinguer entre le saint et le profane, et ils lui apprendront à distinguer entre le pur et l’impur.

24 En cas de procès, c’est eux qui interviendront en juges ; ils jugeront le cas selon mon droit ; ils observeront mes lois et mes décrets dans toutes mes solennités et ils sanctifieront mes sabbats.

25 Le prêtre n’entrera pas chez un homme mort, car il deviendrait impur ; cependant pour un père, une mère, un fils, une fille, un frère, une sœur qui n’a pas appartenu à un homme, un prêtre pourra se rendre impur.

26 Après sa purification, on comptera sept jours.

27 Puis, le jour où il entrera dans le sanctuaire, dans la cour intérieure, pour servir dans le sanctuaire, il présentera son sacrifice pour la faute – oracle du Seigneur Dieu.

28 Ils n’auront qu’un seul héritage : leur héritage, c’est moi. Vous ne leur donnerez pas de propriétés en Israël : c’est moi leur propriété.

29 Eux auront pour nourriture l’offrande de céréales, la victime du sacrifice pour la faute et celle du sacrifice de réparation. Tout ce qui est voué à l’anathème en Israël sera pour eux.

30 Le meilleur de toutes les prémices, toutes les contributions de toutes sortes, parmi toutes celles que vous prélèverez, seront pour les prêtres ; le meilleur de vos fournées, vous le donnerez au prêtre, pour que la bénédiction repose sur votre maison.

31 Les prêtres ne mangeront d’aucune bête crevée ou déchirée, que ce soit un oiseau ou du bétail.

Jérémie 51,1-64

Posted in anathème, attributs et noms divins, châtiment, ciel (cieux), colère de Dieu, connaissance (intelligence de la foi), désolation (dévastation, ruine), diable (démons, serpent), eaux innombrables (négatives), eternité (vie éternel), faire mémoire (mémorial, solennité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), idolâtrie, Jérusalem (Sion), oeuvre du Seigneur, orgueil (se glorifier), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), puissance divine, rétribution (mérite), sang, temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte), vanité (néant), veuve, orphelin, indigent with tags on 17 février 2014 by JL

01 Ainsi parle le Seigneur : Je vais éveiller contre Babylone et contre les habitants de la Chaldée un vent destructeur.

02 J’enverrai à Babylone des étrangers qui la vanneront et feront le vide sur sa terre quand ils l’auront cernée au jour du malheur.

03 Que les archers tirent sur les archers adverses et sur ceux qui se pavanent dans leurs cuirasses ! N’épargnez pas ses jeunes gens, vouez à l’anathème toute son armée.

04 Au pays des Chaldéens, les victimes tomberont, les blessés graves, dans les rues de Babylone.

05 Non, Israël, pas plus que Juda, n’est veuf de son Dieu, le Seigneur de l’univers, alors même que leur pays est rempli d’offenses envers le Saint d’Israël.

06 Fuyez du milieu de Babylone, sauvez chacun votre vie ! Ne soyez pas anéantis par sa faute : pour le Seigneur, c’est le temps de la revanche, il va lui rendre son dû.

07 Babylone était une coupe d’or dans la main du Seigneur, elle enivrait toute la terre ; les nations ont bu de son vin, c’est pourquoi elles sont devenues folles.

08 Soudain, Babylone est tombée, elle s’est brisée. Lamentez-vous sur elle, prenez du baume pour sa douleur : peut-être guérira-t-elle ?

09 Nous voulions guérir Babylone, mais elle n’est pas guérie. Abandonnez-la, et repartons chacun dans notre pays ; sa condamnation atteint les cieux et s’élève jusqu’aux nues.

10 Le Seigneur a manifesté sa justice envers nous. Venez ! Allons raconter dans Sion l’œuvre du Seigneur notre Dieu.

11 Aiguisez les flèches, emplissez les carquois. Le Seigneur éveille l’esprit des rois des Mèdes, car il forme contre Babylone le projet de la détruire. Oui, c’est la revanche du Seigneur, la revanche de son temple.

12 Contre les remparts de Babylone, levez l’étendard ! Renforcez la garde, postez des gardiens et dressez les embuscades ! Oui, selon son projet, le Seigneur accomplira ce qu’il a dit contre les habitants de Babylone.

13 Toi qui demeures auprès des grandes eaux, toi qui regorges de trésors, ta fin est arrivée, le terme de tes profits.

14 Le Seigneur de l’univers l’a juré par lui-même : « Je te remplirai d’hommes nombreux comme les sauterelles ; ils pousseront contre toi des cris de fouleurs. »

15 Il fait la terre par sa puissance, il établit le monde par sa sagesse, et par son intelligence il a déployé les cieux.

16 Quand il donne de la voix, et que les eaux grondent dans les cieux, des extrémités de la terre il fait monter les nuages, il lance les éclairs pour la pluie, il libère le vent qu’il tenait en réserve.

17 Tout homme est stupide, faute de connaissance, tout orfèvre, méprisable à cause de son idole ; ce qu’il a coulé est un mensonge : pas de souffle en elle !

18 Ce n’est que vanité, œuvre dérisoire ; au temps du châtiment, tout disparaîtra.

19 Il n’est pas ainsi, Celui qui est la part de Jacob, car il a façonné toute chose ; Israël est la tribu de son héritage, son nom est « Le Seigneur de l’univers ».

20 Tu étais pour moi une massue qui écrase, une arme de guerre : par toi, j’ai écrasé des nations ; par toi, j’ai détruit des royaumes ;

21 par toi, j’ai écrasé le cheval et celui qui le monte ; par toi, j’ai écrasé le char et celui qui le monte ;

22 par toi, j’ai écrasé l’homme et la femme ; par toi, j’ai écrasé le vieillard et l’enfant ; par toi, j’ai écrasé le jeune homme et la jeune fille ;

23 par toi, j’ai écrasé le berger et son troupeau ; par toi, j’ai écrasé le laboureur et son attelage ; par toi, j’ai écrasé gouverneurs et préfets.

24 Mais je ferai payer à Babylone et à tous les habitants de la Chaldée tout le mal qu’ils ont fait à Sion, sous vos yeux – oracle du Seigneur.

25 Me voici contre toi, Montagne-qui-Détruit, – oracle du Seigneur – toi qui détruisais toute la terre. J’étendrai la main contre toi, je te ferai rouler du haut des rochers et je te changerai en Montagne-qui-Brûle.

26 On n’extraira plus de chez toi ni pierre d’angle ni pierre de fondation, car tu seras un lieu à jamais désolé. – oracle du Seigneur.

27 Levez l’étendard dans le pays, sonnez du cor parmi les nations ! Contre Babylone mobilisez des nations, alertez contre elle des royaumes : Ararat, Minni, Ashkenaz. Nommez contre elle un chef de guerre, faites charger la cavalerie comme des sauterelles cuirassées !

28 Mobilisez contre elle des nations, les rois des Mèdes, leurs gouverneurs et tous leurs préfets, tout leur empire.

29 La terre tremble et frémit, quand se réalisent les projets du Seigneur contre Babylone : réduire le pays de Babylone en un lieu désolé, vidé de ses habitants.

30 Les braves de Babylone ont cessé le combat, ils sont assis dans les places fortes ; leur bravoure est épuisée, ce sont des femmelettes. On a mis le feu à ses demeures, les barres de ses portes sont brisées.

31 Le courrier court à la rencontre du courrier, et le messager, à la rencontre du messager, pour porter au roi de Babylone ce message : sa ville tout entière est prise.

32 Les passages sont occupés, les redoutes, incendiées, les hommes de guerre, pris de panique.

33 Oui, ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : La fille de Babylone est comme une aire à grain au temps où elle est aplanie ; encore un peu, et pour elle viendra le temps de la moisson.

34 Jérusalem dit : Il m’a dévorée, avalée, Nabucodonosor, le roi de Babylone ; il m’a laissée telle un plat vide. Comme un dragon, il m’a engloutie, il a rempli son ventre de mes délices ; il m’a rejetée.

35 « Que retombe sur Babylone, la violence faite à ma chair ! », dit l’habitante de Sion. « Et mon sang, sur les habitants de la Chaldée ! », dit Jérusalem.

36 Voilà pourquoi, ainsi parle le Seigneur : Je vais défendre ta cause, assurer ta revanche. Je dessécherai la mer de Babylone et tarirai sa source.

37 Babylone deviendra un tas de pierres, un repaire de chacals, une désolation, une dérision, sans aucun habitant.

38 Ensemble, ils rugissent comme des lionceaux, ils grondent comme des petits de lionne.

39 Quand ils auront chaud, je leur donnerai de quoi boire, je les enivrerai pour les mettre en joie : ils s’endormiront d’un sommeil éternel et ne se réveilleront pas, – oracle du Seigneur.

40 Je les ferai descendre à l’abattoir comme des agneaux, comme des béliers et des boucs.

41 Comment ! Elle est prise, Babylone, elle est conquise, la fierté de toute la terre. Comment ! Elle est devenue un lieu désolé, Babylone, parmi les nations.

42 La mer submerge Babylone, ses vagues tumultueuses la recouvrent.

43 Ses villes sont changées en lieux désolés, en terre sèche et aride, une terre où plus personne n’habite, où ne passe plus aucun être humain.

44 Dans Babylone je sévirai contre le dieu Bel, je ferai sortir de sa bouche ce qu’il avait englouti, et les nations cesseront d’affluer vers lui ; même le rempart de Babylone tombera.

45 Sortez du milieu d’elle, vous, mon peuple ; sauvez chacun votre vie, loin de l’ardente colère du Seigneur !

46 Que votre cœur ne faiblisse pas, ne craignez pas la rumeur qui circule dans le pays : une année, celle-ci ; l’autre année, celle-là ; violence dans le pays, tyran contre tyran !

47 C’est pourquoi, voici venir des jours où je sévirai contre les idoles de Babylone ; tout son pays rougira de honte et toutes ses victimes tomberont au milieu d’elle.

48 Alors le ciel et la terre et tout ce qu’ils contiennent pousseront des cris de joie au sujet de Babylone, car, depuis le nord, viendront sur elle les dévastateurs – oracle du Seigneur.

49 Ô victimes d’Israël, Babylone, elle aussi, doit tomber, comme Babylone a fait tomber des victimes sur toute la terre.

50 Vous qui avez échappé à l’épée, allez, ne vous arrêtez pas. Là-bas, souvenez-vous du Seigneur, et que Jérusalem vous revienne en mémoire !

51 À entendre l’insulte, nous avons rougi de honte, et la confusion a couvert notre visage, quand des étrangers ont envahi les lieux saints de la maison du Seigneur.

52 C’est pourquoi, voici venir des jours – oracle du Seigneur – où je sévirai contre les idoles de Babylone, et des victimes gémiront dans tout son pays.

53 Même si Babylone montait jusqu’au ciel et rendait inaccessible sa haute forteresse, je ferais venir sur elle des dévastateurs – oracle du Seigneur.

54 Clameur et cri depuis Babylone, grand désastre au pays des Chaldéens !

55 Oui, le Seigneur dévaste Babylone, il en fait taire la grande clameur. Les vagues de dévastateurs mugissent comme les grandes eaux quand s’élève le vacarme de leurs clameurs.

56 Oui, le dévastateur arrive sur elle, sur Babylone : les guerriers sont capturés, leurs arcs sont brisés, car le Seigneur est un Dieu qui rétribue, qui rend à chacun son dû.

57 J’enivrerai ses princes et ses sages, ses gouverneurs, ses préfets et ses guerriers : ils s’endormiront d’un sommeil éternel et ne se réveilleront pas – oracle du Roi qui a pour nom « Le Seigneur de l’univers ».

58 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Les remparts de Babylone, la spacieuse, seront complètement rasés, et ses portes monumentales, consumées par le feu. C’est ainsi que les peuples peinent pour le néant, et les nations, pour le feu : ils s’épuisent !

59 Voici l’ordre que le prophète Jérémie donna à Seraya, fils de Nériya, fils de Mahséya, quand il partit pour Babylone avec Sédécias roi de Juda, alors que ce dernier était dans la quatrième année de son règne. Seraya était grand chambellan.

60 Jérémie avait mis par écrit dans un seul livre tout le malheur qui allait venir sur Babylone : toutes les paroles contre Babylone écrites ci-dessus.

61 Jérémie dit à Seraya : « Dès que tu arriveras à Babylone, tu auras soin de lire toutes ces paroles.

62 Et tu diras : “C’est toi, Seigneur, qui as dit de ce lieu qu’il serait supprimé, de sorte qu’il n’y ait plus en lui d’habitants, ni homme ni bétail, et qu’il soit un lieu à jamais désolé.”

63 Dès que tu auras achevé la lecture de ce livre, tu lui attacheras une pierre et tu le jetteras au milieu de l’Euphrate.

64 Et tu diras : “Ainsi sombrera Babylone. Elle ne se relèvera pas du malheur que je fais venir sur elle.” » Ils s’épuisent ! Jusqu’ici les paroles de Jérémie.

Jérémie 50,1-46

Posted in alliance, anathème, applanir les montagnes (collines), attributs et noms divins, châtiment, chemin (voie du Seigneur), chercher Dieu, désolation (dévastation, ruine), diable (démons, serpent), espérance, eternité (vie éternel), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), honte (humiliation), idolâtrie, Jérusalem (Sion), opprimé (oppression), paix, pasteur, péché (faute), petit reste (rescapé), prophétie (oracle), purgatoire, sauveur (rédempteur), temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte) with tags on 17 février 2014 by JL

01 Parole que le Seigneur a prononcée sur Babylone, le pays des Chaldéens, par l’intermédiaire du prophète Jérémie :

02 Annoncez-le parmi les nations, faites-le entendre et levez l’étendard, faites-le entendre, ne le cachez pas, dites-le : Babylone est prise, le dieu Bel est couvert de honte, Mardouk, terrorisé ; ses faux dieux sont couverts de honte, ses idoles immondes, terrorisées ;

03 car depuis le nord une nation monte contre elle, pour livrer son pays à la dévastation ; nul n’y habitera plus : depuis l’homme jusqu’au bétail, ils ont fui, ils sont partis.

04 En ces jours-là, en ce temps-là, – oracle du Seigneur – les fils d’Israël et les fils de Juda viendront tous ensemble ; ils marcheront en pleurant, ils chercheront le Seigneur leur Dieu.

05 Ils demanderont le chemin de Sion et tourneront vers elle leur visage : « Venez, attachons-nous au Seigneur par une alliance éternelle, inoubliable. »

06 Les gens de mon peuple étaient des brebis perdues : ceux qui étaient leurs bergers les avaient égarées, ils les avaient laissées errer dans les montagnes ; elles allaient de montagne en colline, elles avaient oublié leur bercail.

07 Tous ceux qui les rencontraient les dévoraient, et leurs adversaires disaient : « Nous ne sommes pas en faute, car ces gens ont péché contre le Seigneur, la demeure de justice, contre le Seigneur, l’espoir de leurs pères. »

08 Fuyez du milieu de Babylone, du pays des Chaldéens, sortez, et soyez comme des béliers à la tête des brebis !

09 Car voici que je suscite pour monter à l’assaut de Babylone un rassemblement de grandes nations venant des pays du nord ; elles prendront position contre elle et s’en empareront. Leurs flèches seront comme celles d’un habile guerrier qui ne revient pas les mains vides.

10 La Chaldée sera mise au pillage : tous ceux qui la pilleront seront rassasiés – oracle du Seigneur.

11 Oui, vous vous réjouissez, oui, vous bondissez de joie, vous qui dépouillez mon héritage ; oui, vous gambadez comme génisses dans les prés, vous hennissez comme des étalons ;

12 mais votre mère est accablée de honte, celle qui vous a enfantés est couverte de confusion. La voici à la traîne des nations : un désert, une terre sèche et aride.

13 À cause de l’irritation du Seigneur, elle ne sera plus habitée mais sera tout entière un lieu désolé ; quiconque passera près de Babylone se désolera et fera entendre un sifflement de stupeur à la vue de toutes ses plaies.

14 Prenez position autour de Babylone, vous tous qui tendez l’arc ; tirez sur elle, n’épargnez pas les flèches, car elle a péché contre le Seigneur.

15 Faites retentir autour d’elle le cri de guerre, elle se rend. Ses défenses tombent, ses remparts sont démolis. Oui, c’est la revanche du Seigneur ! Vengez-vous d’elle, faites-lui ce qu’elle a fait.

16 De Babylone retranchez celui qui sème et celui qui manie la faucille au temps de la moisson. Devant l’épée impitoyable, que chacun se tourne vers son peuple, que chacun s’enfuie dans son pays !

17 Israël était une brebis égarée, pourchassée par des lions : le premier qui la dévora fut le roi d’Assour ; le dernier, qui l’acheva jusqu’aux os, ce fut Nabucodonosor, roi de Babylone.

18 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : Voici que je vais châtier le roi de Babylone et son pays, comme j’ai châtié le roi d’Assour.

19 Je ramènerai Israël à son enclos pour le faire paître sur le Carmel et le Bashane ; sur les montagnes d’Éphraïm et de Galaad, il sera rassasié.

20 En ces jours-là, en ce temps-là, – oracle du Seigneur – on cherchera la faute d’Israël, mais il n’y en aura plus ; on cherchera les péchés de Juda, mais on n’en trouvera plus, car je pardonnerai à ce reste que j’aurai préservé.

21 Monte, peuple du nord, au pays de « Double révolte », monte contre lui et contre les habitants de « Châtiment » ! Massacre, et voue à l’anathème les derniers d’entre eux – oracle du Seigneur – et agis en tout comme je te l’ai ordonné.

22 Bruit de guerre dans le pays, et grand désastre !

23 Comment est-il abattu et brisé, le Marteau de toute la terre ? Comment est-elle devenue un lieu désolé, Babylone, parmi les nations ?

24 Je t’ai tendu un piège, et tu as été attrapée, Babylone, mais toi, tu ne l’as pas su ; tu as été trouvée, et tu as été empoignée, pour avoir provoqué le Seigneur.

25 Le Seigneur a ouvert ses réserves, il en a tiré les armes de son indignation. Oui, telle est l’œuvre du Seigneur, Dieu de l’univers, sur la terre des Chaldéens.

26 De partout, venez vers elle, ouvrez ses granges ! Faites-en des tas comme des tas de gerbes et vouez-la à l’anathème : qu’il n’en reste rien !

27 Massacrez tous ses taurillons, qu’ils descendent à l’abattoir ! Malheur à eux, car leur jour est arrivé, le temps de leur châtiment !

28 Voix des fuyards et des rescapés sortis du pays de Babylone pour annoncer dans Sion la revanche du Seigneur notre Dieu, la revanche de son temple !

29 Convoquez à Babylone les archers, tous ceux qui tendent l’arc. Dressez le camp contre elle, tout autour ; que personne n’en réchappe ! Rendez-lui selon sa conduite, faites-lui tout ce qu’elle a fait, elle qui s’est dressée avec arrogance contre le Seigneur, contre le Saint d’Israël.

30 Voilà pourquoi ses jeunes gens tomberont sur ses places, et tous ses hommes de guerre seront réduits au silence en ce jour-là – oracle du Seigneur.

31 Me voici contre toi, Arrogance – oracle du Seigneur, Dieu de l’univers –, car ton jour est arrivé, le temps où je vais te châtier.

32 Alors, Arrogance trébuchera, elle tombera : et personne pour la relever. Je mettrai le feu à ses villes : il dévorera tout ce qui l’entoure.

33 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Les fils d’Israël sont opprimés, ainsi que les fils de Juda. Tous ceux qui les ont déportés les retiennent de force et ne veulent pas les relâcher.

34 Mais il est fort, leur rédempteur qui a pour nom « Le Seigneur de l’univers ». Il les défendra, il défendra leur cause, pour donner au pays le repos et faire trembler les habitants de Babylone.

35 Guerre aux Chaldéens – oracle du Seigneur – et aux habitants de Babylone, à ses princes et à ses sages !

36 Guerre aux devins : qu’ils perdent la tête ! Guerre à ses soldats : qu’ils soient terrorisés !

37 Guerre à ses chevaux et à ses chars, à tout ce mélange de peuples qu’elle abrite : qu’ils soient des femmelettes ! Guerre à tous ses trésors : qu’ils soient pillés !

38 Sécheresse dans ses cours d’eaux : qu’ils tarissent, car c’est une terre à idoles, où l’on délire devant des horreurs !

39 C’est pourquoi les chats sauvages s’y installeront avec les hyènes, les autruches s’y installeront ; elle ne sera plus jamais habitée : on n’y demeurera plus, de génération en génération.

40 Comme il en fut lorsque Dieu provoqua la catastrophe de Sodome et Gomorrhe et des villes voisines – oracle du Seigneur –, plus personne n’y habitera, aucun être humain n’y séjournera.

41 Voici qu’un peuple arrive du nord ; aux confins de la terre, s’éveille une grande nation avec des rois nombreux.

42 Ils empoignent arc et javelot, ils sont cruels, sans aucune compassion ; leur voix gronde comme la mer. Sur des chevaux ils sont montés, rangés comme un seul homme pour la bataille, contre toi, fille de Babylone.

43 Le roi de Babylone a entendu la rumeur ; ses mains faiblissent, l’angoisse le saisit, comme les douleurs d’une femme qui accouche.

44 Le peuple du nord, voici qu’il monte comme un lion, des maquis du Jourdain vers les enclos prospères. Oui, en un clin d’œil, de là je ferai déguerpir les Chaldéens, et sur eux j’établirai celui qui est choisi. En effet, qui est semblable à moi ? Qui m’assignera en justice ? Et quel pasteur tiendra devant moi ?

45 Écoutez donc le plan que le Seigneur a conçu pour Babylone, et les projets qu’il a formés pour le pays des Chaldéens : vraiment, les petits du troupeau les entraîneront, vraiment, à cause d’eux, les enclos seront désolés.

46 Au bruit de la prise de Babylone, la terre est ébranlée : on entend son cri chez les nations.

Jérémie 25,1-38

Posted in anathème, attributs et noms divins, colère de Dieu, conversion (faire retour, repentir), désolation (dévastation, ruine), ecouter (voix du Seigneur), eternité (vie éternel), idolâtrie, maison (demeures) du Seigneur, prophétie (oracle), terre promise (terre sainte) with tags on 14 février 2014 by JL

01 Parole adressée à Jérémie pour tout le peuple de Juda, la quatrième année du règne de Joakim, fils de Josias, roi de Juda ; c’était la première année de Nabucodonosor, roi de Babylone.

02 Le prophète Jérémie la prononça pour tout le peuple de Juda et pour tous les habitants de Jérusalem ; il dit :

03 Depuis la treizième année de Josias, fils d’Amone, roi de Juda, jusqu’à ce jour, cela fait vingt-trois ans que la parole du Seigneur m’est adressée, et qu’inlassablement je vous parle sans que vous n’écoutiez.

04 Inlassablement, le Seigneur vous a envoyé tous ses serviteurs les prophètes ; mais vous n’avez pas écouté ni prêté l’oreille pour entendre,

05 lorsqu’ils disaient : Que chacun de vous revienne de son mauvais chemin et de la malice de ses actes ! Alors, vous habiterez sur la terre que le Seigneur vous a donnée, à vous et à vos pères, depuis toujours et pour toujours.

06 N’allez pas suivre d’autres dieux pour les servir et vous prosterner devant eux ! Cessez de m’offenser par les œuvres de vos mains, et je ne vous ferai aucun mal.

07 Mais vous ne m’avez pas écouté – oracle du Seigneur –, de sorte que vous m’avez offensé par les œuvres de vos mains, pour votre malheur.

08 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur de l’univers : Puisque vous n’avez pas écouté mes paroles,

09 voici que j’envoie chercher tous les peuples du nord – oracle du Seigneur –, et je les amènerai à mon serviteur Nabucodonosor, roi de Babylone, contre ce pays, contre ses habitants, et contre toutes les nations d’alentour. Je les vouerai à l’anathème, je les livrerai à la désolation, à la dérision et à la ruine pour toujours.

10 Je ferai disparaître de chez eux chants d’allégresse et chants de joie, le chant de l’époux et le chant de l’épousée, le chant des deux meules et la clarté de la lampe.

11 Tout ce pays ne sera que ruines et désolation, et ces nations serviront le roi de Babylone pendant soixante-dix ans.

12 Mais lorsque les soixante-dix ans seront accomplis, je sévirai contre le roi de Babylone et contre cette nation – oracle du Seigneur – à cause de leur faute, et contre le pays des Chaldéens ; je le livrerai à la désolation pour toujours.

13 Je ferai venir sur ce pays tout ce que mes paroles ont annoncé contre lui, tout ce qui est écrit dans ce livre, ce que Jérémie a prophétisé contre toutes les nations.

14 Des nations nombreuses et des grands rois les asserviront, eux aussi ; je les rétribuerai selon leur conduite et les œuvres de leurs mains.

15 Oui, ainsi m’a parlé le Seigneur, le Dieu d’Israël : « Prends de ma main cette coupe d’un vin de colère et fais-la boire à toutes les nations auxquelles je t’envoie.

16 Elles boiront, tituberont, s’affoleront à cause de l’épée que j’envoie au milieu d’elles. »

17 Je pris la coupe de la main du Seigneur et je fis boire toutes les nations auxquelles le Seigneur m’avait envoyé :

18 Jérusalem et les villes de Juda, ses rois et ses princes, pour en faire une ruine, un lieu désolé, un objet de dérision et de malédiction, comme on le voit aujourd’hui ;

19 Pharaon, roi d’Égypte, ses serviteurs, ses princes et tout son peuple ;

20 tout un mélange de peuples et tous les rois du pays de Ouç ; tous les rois du pays des Philistins, Ascalon, Gaza, Éqrone et ce qui reste d’Ashdod ;

21 Édom, Moab et les fils d’Ammone ;

22 tous les rois de Tyr et tous les rois de Sidon, tous les rois de l’Ile qui est au-delà de la Mer ;

23 Dedane, Téma, Bouz, et tous les hommes aux tempes rasées ;

24 tous les rois d’Arabie et tous les rois d’un mélange de peuples qui demeurent au désert ;

25 tous les rois de Zimri, tous les rois d’Élam et tous les rois de Médie ;

26 tous les rois du nord, proches ou lointains, les uns après les autres, et tous les royaumes qui sont à la surface de la terre. Et après eux, boira le roi de Babylone.

27 Tu leur diras : « Ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : Buvez, enivrez-vous et vomissez ! Tombez et ne vous relevez pas, à cause de l’épée que j’envoie au milieu de vous. »

28 Et s’ils refusent de prendre la coupe de ta main et de boire, tu leur diras : « Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Vous devez boire !

29 Oui, c’est dans la ville sur laquelle mon nom est invoqué que j’inaugure le malheur ; alors, comment seriez-vous quittes, vous ? Non, vous ne serez pas quittes, car j’appelle l’épée contre tous les habitants de la terre – oracle du Seigneur de l’univers. »

30 Toi, tu proclameras contre eux toutes ces prophéties ; tu leur diras : D’en haut, le Seigneur rugit, de sa demeure sainte, il donne de la voix, il pousse des rugissements contre son domaine, il entonne le cri des fouleurs de raisins contre tous les habitants de la terre.

31 Un tumulte parvient jusqu’aux extrémités de la terre, car le Seigneur entre en procès avec les nations, en jugement avec tout être de chair. Les méchants, il les livre à l’épée, – oracle du Seigneur.

32 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Le malheur va se propager de nation en nation, une grande tempête se lève aux confins de la terre.

33 Il arrivera, en ce jour-là, que les victimes du Seigneur, d’une extrémité à l’autre de la terre, ne seront ni pleurées, ni recueillies, ni enterrées ; elles deviendront du fumier à la surface du sol.

34 Gémissez, pasteurs, et criez ! Roulez-vous par terre, maîtres du troupeau, car ils sont accomplis, vos jours, pour l’abattage ; vous serez dispersés et comme un vase précieux vous tomberez.

35 Pour les pasteurs, plus de refuge, et plus d’issue pour les maîtres du troupeau.

36 Clameur et cri des pasteurs, gémissement des maîtres du troupeau ! Le Seigneur a dévasté leurs pâturages.

37 Les enclos prospères sont réduits au silence sous l’effet de l’ardente colère du Seigneur.

38 Comme un jeune lion, il a quitté sa tanière ; leur pays est devenu un lieu désolé, sous l’effet de son ardeur impitoyable, sous l’effet de son ardente colère.


 

Isaïe 43,1-28

Posted in anathème, attributs et noms divins, chemin (voie du Seigneur), désert (ascèse, dépouillement), eaux innombrables (négatives), encens (odeur agréable à Dieu), eternité (vie éternel), foi (adhérance), gloire de Dieu, idolâtrie, initiative divine, offrande (prémisse et autres), pardon (miséricorde, pitié), passage de la mort, péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière de louange, prophétie (oracle), royaume de Dieu, sacrifice d'holocauste et communion, salut (rachat, rédemption), sauveur (rédempteur), source d'eau vive (rosée, pluie), transcendance de Dieu, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 9 février 2014 by JL

01 Mais maintenant, ainsi parle le Seigneur, lui qui t’a créé, Jacob, et t’a façonné, Israël : Ne crains pas, car je t’ai racheté, je t’ai appelé par ton nom, tu es à moi.

02 Quand tu traverseras les eaux, je serai avec toi, les fleuves ne te submergeront pas. Quand tu marcheras au milieu du feu, tu ne te brûleras pas, la flamme ne te consumera pas.

03 Car je suis le Seigneur ton Dieu, le Saint d’Israël, ton Sauveur. Pour payer ta rançon, j’ai donné l’Égypte, en échange de toi, l’Éthiopie et Seba.

04 Parce que tu as du prix à mes yeux, que tu as de la valeur et que je t’aime, je donne des humains en échange de toi, des peuples en échange de ta vie.

05 Ne crains pas, car je suis avec toi. Je ferai revenir ta descendance de l’orient ; de l’occident je te rassemblerai.

06 Je dirai au nord : « Donne ! » et au midi : « Ne retiens pas ! Fais revenir mes fils du pays lointain, mes filles des extrémités de la terre,

07 tous ceux qui se réclament de mon nom, ceux que j’ai créés, façonnés pour ma gloire, ceux que j’ai faits ! »

08 Faites sortir le peuple aveugle qui a des yeux, les sourds qui ont des oreilles.

09 Toutes les nations sont rassemblées, les peuples sont réunis. Qui, parmi eux, peut annoncer cela et nous rappeler les événements du passé ? Qu’ils produisent leurs témoins pour se justifier ; qu’on les entende et qu’on puisse dire : « C’est vrai ! »

10 Vous êtes mes témoins – oracle du Seigneur –, vous êtes mon serviteur, celui que j’ai choisi pour que vous sachiez, que vous croyiez en moi et compreniez que moi, Je suis. Avant moi aucun dieu n’a été façonné, et après moi il n’y en aura pas.

11 C’est moi, oui, c’est moi qui suis le Seigneur ; en dehors de moi, pas de sauveur.

12 C’est moi qui annonce, qui sauve et qui proclame, et non un dieu étranger parmi vous. Vous êtes mes témoins – oracle du Seigneur –, et moi, je suis Dieu.

13 Oui, depuis toujours, moi, Je suis : personne ne délivre de ma main ; ce que je fais, qui s’y opposera ?

14 Ainsi parle le Seigneur, votre rédempteur, le Saint d’Israël : En votre faveur, j’envoie une expédition à Babylone, je fais tomber tous les verrous, et les vaisseaux des Chaldéens retentissent de leurs cris.

15 Je suis le Seigneur, votre Dieu saint, le Créateur d’Israël, votre roi !

16 Ainsi parle le Seigneur, lui qui fit un chemin dans la mer, un sentier dans les eaux puissantes,

17 lui qui mit en campagne des chars et des chevaux, des troupes et de puissants guerriers ; les voilà tous couchés pour ne plus se relever, ils se sont éteints, consumés comme une mèche. Le Seigneur dit :

18 Ne faites plus mémoire des événements passés, ne songez plus aux choses d’autrefois.

19 Voici que je fais une chose nouvelle : elle germe déjà, ne la voyez-vous pas ? Oui, je vais faire passer un chemin dans le désert, des fleuves dans les lieux arides.

20 Les bêtes sauvages me rendront gloire – les chacals et les autruches – parce que j’aurai fait couler de l’eau dans le désert, des fleuves dans les lieux arides, pour désaltérer mon peuple, celui que j’ai choisi.

21 Ce peuple que je me suis façonné redira ma louange.

22 Ce n’est pas moi que tu as invoqué, Jacob, car tu t’es fatigué de moi, Israël !

23 Tu ne m’as pas apporté de petit bétail pour l’holocauste, tu ne m’as pas glorifié par des sacrifices. Je ne t’ai pas asservi en réclamant des offrandes, je ne t’ai pas fatigué en réclamant de l’encens.

24 Tu n’as rien dépensé pour m’offrir des aromates, tu ne m’as pas rassasié de la graisse de tes sacrifices. Au contraire, tu m’as asservi par tes péchés, tu m’as fatigué par tes fautes.

25 C’est moi, oui, c’est moi qui efface tes crimes, à cause de moi-même ; de tes péchés je ne vais pas me souvenir.

26 Fais-moi un procès, nous comparaîtrons ensemble, plaide toi-même pour te justifier.

27 Ton ancêtre Jacob a péché, tes porte-parole se sont révoltés contre moi.

28 Alors, j’ai dû retirer leur dignité aux princes consacrés, j’ai livré Jacob à l’anathème, Israël aux sarcasmes.

Isaïe 34,1-17

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), anathème, ciel (cieux), colère de Dieu, diable (démons, serpent), enfer (géhenne, vallée du Cédron), Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge) with tags on 7 février 2014 by JL

01Approchez, nations, pour entendre ! Peuples, soyez attentifs ! Que la terre entende, avec sa richesse, et le monde, avec tout ce qu’il produit.

02 Car le Seigneur s’irrite contre toutes les nations, il est en fureur contre toute leur armée : il les a vouées à l’anathème et les a livrées au carnage.

03 Leurs morts sont abandonnés sur le sol, de leurs cadavres monte une puanteur, les montagnes ruissellent de leur sang.

04 Toute l’armée des cieux se liquéfie, les cieux s’enroulent comme un livre ; toute leur armée se flétrit comme se flétrissent les feuilles de la vigne ou les fruits avortés du figuier.

05 Car mon épée apparaît dans les cieux, et voici qu’elle descend sur Édom, sur le peuple que j’ai condamné à l’anathème.

06 L’épée du Seigneur est pleine de sang, elle est gluante de graisse, du sang des agneaux et des boucs, de la graisse des rognons de béliers ; c’est un sacrifice pour le Seigneur à Bosra, un grand carnage au pays d’Édom.

07 Avec eux tombent des buffles, des taureaux et des bœufs, leur terre s’enivre de sang et leur poussière est gluante de graisse.

08 C’est pour le Seigneur un jour de vengeance, l’année des représailles pour la cause de Sion.

09 Les torrents d’Édom se changent en goudron, sa poussière, en soufre ; et sa terre devient du goudron brûlant,

10 qui ne s’éteindra ni de jour ni de nuit : sa fumée montera sans fin ; pour toutes les générations, Édom sera un désert où plus personne jamais ne passera.

11 La hulotte et le hérisson vont l’occuper, la chouette et le corbeau y demeurer. Le Seigneur tendra sur Édom cordeau et fil à plomb pour en faire un chaos.

12 Ses notables n’y seront plus pour proclamer la royauté, tous ses princes auront disparu.

13 Dans ses citadelles pousseront des épines, dans ses forteresses, orties et chardons. Ce sera le séjour des chacals, la pâture des autruches.

14 Les chats sauvages y côtoieront les hyènes, les boucs s’appelleront l’un l’autre. C’est là que le démon de la nuit se tapira pour y prendre son repos ;

15 là que le serpent nichera et pondra, qu’il fera éclore et protégera de son ombre ; là aussi se rassembleront les vautours, l’un avec l’autre.

16 Cherchez dans le livre du Seigneur et lisez : Aucun d’entre eux ne manque, pas un n’aura à chercher l’autre. Car c’est la bouche du Seigneur qui ordonne et son souffle qui les rassemble.

17 Lui-même a tiré au sort pour eux, sa main leur a partagé le territoire au cordeau. Pour toujours ils le posséderont, ils y demeureront de génération en génération.

Psaumes 106,1-48

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), alliance, anathème, attributs et noms divins, béatitude (bonheur), bénédiction, bonté divine (amour de Dieu), cantique (chant de l'âme), colère de Dieu, déportation (captif, exil), désert (ascèse, dépouillement), détresse (désespoir), diable (démons, serpent), ecouter (voix du Seigneur), election divine, esclavage (du péché), eternité (vie éternel), faire mémoire (mémorial, solennité), foi (adhérance), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), idolâtrie, jalousie, joie divine (jubilation), justice (justification, juste), mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), révolte (trahison, nuque raide), salut (rachat, rédemption), sang, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 18 janvier 2014 by JL

Alleluia ! Rendez grâce à Yahvé, car il est bon, car éternel est son amour !2 Qui dira les prouesses de Yahvé, fera retentir toute sa louange ?3 Heureux qui observe le droit, qui pratique en tout temps la justice !4 Souviens-toi de moi, Yahvé, par amour de ton peuple, visite-moi par ton salut,5 que je voie le bonheur de tes élus, joyeux de la joie de ton peuple, glorieux avec ton héritage !6 Nous avons failli avec nos pères, nous avons dévié, renié ;7 nos pères en Egypte n'ont pas compris tes merveilles. Ils n'eurent pas souvenir de ton grand amour, ils bravèrent le Très-Haut à la mer des Joncs.8 Il les sauva à cause de son nom, pour faire connaître sa prouesse.9 Il menaça la mer des Joncs, elle sécha, il les mena sur l'abîme comme au désert,10 les sauva de la main de l'ennemi, les racheta de la main de l'adversaire.11 Et les eaux recouvrirent leurs oppresseurs, pas un d'entre eux n'échappa.12 Alors ils eurent foi en ses paroles, ils chantèrent sa louange.13 Ils coururent oublier ses actions, ils n'attendirent pas même son projet ;14 ils brûlaient de désir dans le désert, ils tentaient Dieu parmi les solitudes.15 Il leur accorda leur demande : il envoya la fièvre dans leur âme ;16 ils jalousèrent Moïse dans le camp, Aaron le saint de Yahvé.17 La terre s'ouvre, elle avale Datân et recouvre la bande d'Abiram ;18 un feu s'allume contre leur bande, une flamme embrase les renégats.19 Ils fabriquèrent un veau en Horeb, se prosternèrent devant une fonte ;20 ils échangèrent leur gloire pour l'image du boeuf mangeur d'herbe.21 Ils oubliaient Dieu qui les sauvait, l'auteur de grandes choses en Egypte,22 de merveilles en terre de Cham, d'épouvantes sur la mer des Joncs.23 Il parlait de les supprimer, si ce n'est que Moïse son élu se tint sur la brèche devant lui pour détourner son courroux de détruire.24 Ils refusèrent une terre de délices, ils n'eurent pas foi en sa parole ;25 ils murmurèrent sous leurs tentes, ils n'écoutèrent pas la voix de Yahvé.26 Il leva la main sur eux, pour les abattre au désert,27 pour abattre leur lignée chez les païens, pour les parsemer dans les pays.28 Ils se mirent au joug de Baal-Péor et mangèrent les sacrifices des morts.29 Ils l'indignèrent par leurs pratiques, un fléau éclata contre eux.30 Alors se lève Pinhas, il tranche, alors s'arrête le fléau ;31 justice lui en est rendue d'âge en âge et pour toujours.32 Ils le fâchèrent aux eaux de Meriba ; mal en prit à Moïse par leur faute,33 car ils aigrirent son esprit et ses lèvres parlèrent trop vite.34 Ils ne supprimèrent pas les peuples, ceux que Yahvé leur avait dits,35 et ils se mêlaient aux païens, ils apprenaient leurs manières d'agir.36 Ils en servaient les idoles, elles devenaient pour eux un piège !37 Ils avaient sacrifié leurs fils et leurs filles aux démons.38 Ils versaient le sang innocent, le sang de leurs fils et de leurs filles qu'ils sacrifiaient aux idoles de Canaan, et le pays fut profané de sang.39 Ils se souillaient par leurs actions, ils se prostituaient par leurs pratiques ;40 Yahvé prit feu contre son peuple, il eut en horreur son héritage.41 Il les livra aux mains des païens, leurs ennemis devinrent leurs maîtres ;42 leurs adversaires furent leurs tyrans, ils furent courbés sous leur main.43 Mainte et mainte fois il les délivra, mais eux par bravade se révoltaient et s'enfonçaient dans leur tort ;44 il eut un regard pour leur détresse alors qu'il entendait leur cri.45 Il se souvint pour eux de son alliance, il s'émut selon son grand amour ;46 il leur donna d'apitoyer tous ceux qui les tenaient captifs.47 Sauve-nous, Yahvé notre Dieu, rassemble-nous du milieu des païens afin de rendre grâce à ton saint nom, de nous féliciter en ta louange.48 Béni soit Yahvé le Dieu d'Israël depuis toujours jusqu'à toujours ! Et tout le peuple dira : Amen !

1 Maccabées 5,1-68

Posted in anathème, autel (ou Dieu descend pour bénir), butin de guerre (trésor), détresse (désespoir), Jérusalem (Sion), Jourdain, temple (sanctuaire), tentation (filet) with tags on 22 décembre 2013 by JL

Lorsque les nations d'alentour eurent appris que l'autel avait été reconstruit et le sanctuaire rétabli comme il était auparavant, elles en furent très irritées2 et décidèrent d'exterminer les descendants de Jacob qui vivaient au milieu d'elles ; elles se mirent à opérer des meurtres et des expulsions parmi le peuple.3 Judas fit la guerre aux fils d'Esaü en Idumée, au pays d'Akrabattène, parce qu'ils tenaient assiégés les Israélites. Il leur porta un grand coup, les refoula et s'empara de leurs dépouilles.4 Il se souvint aussi de la méchanceté des fils de Baïân qui étaient pour le peuple un piège et un traquenard par les embûches qu'ils lui dressaient sur les chemins.5 Les ayant bloqués dans leurs tours, il les assiégea et les voua à l'anathème ; il mit le feu à ces tours et les brûla avec tous ceux qui s'y trouvaient.6 Puis il passa chez les Ammonites, chez qui il trouva une forte troupe et un peuple nombreux que commandait Timothée.7 Il leur livra de nombreux combats ; ils furent écrasés devant lui et il les tailla en pièces.8 Il prit Iazèr et les villages de son ressort, et revint en Judée.9 Les nations en Galaad se coalisèrent contre les Israélites qui habitaient sur leur territoire afin de les exterminer, et ceux-ci se réfugièrent dans la forteresse de Dathéma.10 Ils envoyèrent à Judas et à ses frères des lettres ainsi conçues : « Les nations qui nous entourent sont coalisées contre nous pour nous exterminer.11 Elles se disposent à venir prendre la forteresse où nous avons trouvé un refuge et c'est Timothée qui commande leur armée.12 Viens donc maintenant nous arracher de leurs mains, car déjà nombre d'entre nous ont succombé.13 Tous nos frères établis au pays de Tobie ont été mis à mort, on a emmené en captivité leurs femmes et leurs enfants, pris leurs biens et fait périr en ces lieux environ un millier d'hommes. »14 On était encore à lire ces lettres, quand arrivèrent de la Galilée d'autres messagers, les vêtements déchirés, porteurs des mêmes nouvelles :15 « De Ptolémaïs, disaient-ils, de Tyr et de Sidon, on s'est coalisé contre nous avec toute la Galilée des Nations pour nous exterminer. »16 Lorsque Judas et le peuple eurent entendu ces discours, ils tinrent une grande assemblée pour délibérer sur ce qu'ils devaient faire en faveur de leurs frères en butte à la tribulation et aux attaques des ennemis.17 Judas dit à son frère Simon : « Choisis-toi des hommes et va délivrer tes frères qui sont en Galilée ; moi et Jonathan, mon frère, nous irons en Galaaditide. »18 Il laissa en Judée Joseph, fils de Zacharie, et Azarias, chef du peuple, avec le reste de l'armée pour faire la garde.19 Il leur donna cet ordre : « Gouvernez ce peuple et n'engagez pas de combat avec les nations jusqu'à notre retour. »20 A Simon furent assignés 3.000 hommes pour aller en Galilée, à Judas 8.000 hommes pour la Galaaditide.21 Etant donc allé dans la Galilée, Simon livra plusieurs combats aux païens, qui furent balayés devant lui ;22 il les poursuivit jusqu'à la porte de Ptolémaïs. Ils avaient laissé sur le terrain environ 3.000 hommes dont il recueillit les dépouilles.23 Il prit avec lui les Juifs de Galilée et d'Arbatta avec leurs femmes, leurs enfants et tout leur avoir, et les emmena en Judée au milieu d'une joie débordante.24 Cependant Judas Maccabée et Jonathan, son frère, passaient le Jourdain et marchaient trois jours dans le désert.25 Ils rencontrèrent les Nabatéens qui les accueillirent avec des sentiments pacifiques et leur racontèrent tout ce qui était arrivé à leurs frères en Galaaditide26 et comment nombre d'entre eux se trouvaient enfermés à Bosora, à Bosor, en Aléma, à Chaspho, à Maked et à Karnaïn, qui sont toutes de fortes et grandes villes.27 Il y en a aussi, (ajoutaient-ils), d'enfermés dans les autres villes de Galaaditide et leurs ennemis ont résolu pour demain d'attaquer ces places fortes, de s'en emparer et d'y exterminer en un seul jour tous ceux qui s'y trouvent.28 Brusquement, Judas fit prendre à son armée le chemin de Bosora à travers le désert. Il prit la ville et, après avoir passé tous les mâles au fil de l'épée et ramassé tout le butin, il la livra aux flammes.29 Il en repartit nuitamment et l'on marcha jusqu'aux abords de la forteresse.30 Au point du jour, en levant les yeux ils aperçurent une foule innombrable dressant des échelles et des machines pour s'emparer de la place ; déjà on attaquait.31 Voyant que l'attaque était commencée et qu'une clameur immense mêlée au son des trompettes montait de la ville vers le ciel,32 Judas dit aux hommes de son armée : « Combattez aujourd'hui pour vos frères ! « 33 Il les fit avancer en trois corps sur les arrières de l'ennemi. Les trompettes sonnèrent et les invocations retentirent.34 Les troupes de Timothée, reconnaissant que c'était Maccabée, prirent la fuite à son approche. Celui-ci leur infligea une grande défaite, car ils laissèrent ce jour-là près de 8.000 hommes sur le terrain.35 S'étant ensuite retourné sur Aléma, il l'attaqua, la prit, et, après avoir tué tous les mâles et ramassé le butin, il la livra aux flammes.36 De là il alla s'emparer de Chaspho, de Maked, de Bosor et des autres villes de Galaaditide.37 Après ces événements Timothée rassembla une autre armée et vint camper en face de Raphôn, de l'autre côté du torrent.38 Judas envoya reconnaître le camp et on lui fit ce rapport : « Auprès de ce chef se sont groupés tous les païens qui nous entourent, formant une armée extrêmement nombreuse39 où des Arabes ont été enrôlés comme auxiliaires ; ils sont campés au-delà du torrent, prêts à venir t'attaquer. » Judas alla à leur rencontre.40 Mais Timothée dit aux commandants de son armée, au moment où Judas et sa troupe approchaient du cours d'eau : « S'il passe vers nous le premier, nous ne pourrons lui résister, parce qu'il aura un grand avantage sur nous ;41 mais s'il a peur et campe de l'autre côté du fleuve, nous traverserons en face de lui et nous le vaincrons. »42 Lorsqu'il arriva près du cours d'eau, Judas posta le long du torrent les scribes du peuple et leur donna cette consigne : « Ne laissez personne dresser sa tente, mais que tous marchent au combat ! « 43 Il traversa le premier et marcha sur l'ennemi ; tout le peuple le suivit. Il écrasa devant lui tous les païens, qui jetèrent leurs armes et coururent chercher refuge dans le sanctuaire de Karnaïn.44 Les Juifs s'emparèrent d'abord de la ville, puis brûlèrent le temple avec tous ceux qui étaient dedans. Karnaïn fut renversée et désormais on ne put résister à Judas.45 Judas rassembla tous les Israélites qui étaient en Galaaditide, depuis le plus petit jusqu'au plus grand, avec leurs femmes, leurs enfants et leurs bagages, une troupe immense en route vers le pays de Juda.46 Ils arrivèrent à Ephrôn, ville importante et très forte située sur le chemin. Comme on ne pouvait la tourner ni sur la droite ni sur la gauche, il ne restait qu'à la traverser.47 Les habitants leur refusèrent le passage et bloquèrent les portes avec des pierres.48 Judas leur envoya un message conçu en ces termes pacifiques : « Nous allons traverser votre pays pour aller dans le nôtre ; nul ne vous fera de mal, nous ne ferons que passer en piétons. » Mais ils refusèrent de lui ouvrir.49 Judas fit alors publier dans les rangs que chacun gardât la position où il était.50 Les braves de l'armée prirent position. Judas fit donner l'assaut tout le jour et toute la nuit et la ville tomba en son pouvoir.51 Il fit passer tous les mâles au fil de l'épée, détruisit la ville jusqu'aux fondements, en ravit les dépouilles et traversa la place sur le corps des tués.52 Ils franchirent le Jourdain pour entrer dans la Grande Plaine en face de Bethsân.53 Judas s'employait à rallier les traînards et à encourager le peuple tout le long de la route jusqu'à son arrivée au pays de Judas.54 Ils gravirent le mont Sion avec joie et allégresse et offrirent des holocaustes parce qu'ils étaient revenus en paix sans perdre aucun des leurs.55 Pendant que Judas et Jonathan étaient au pays de Galaad, et Simon, son frère, en Galilée devant Ptolémaïs,56 Joseph, fils de Zacharie, et Azarias, chefs de l'armée, apprirent leurs gestes de bravoure et les combats qu'ils avaient livrés,57 et ils se dirent : « Faisons-nous un nom, nous aussi, et allons combattre les nations qui sont autour de nous. »58 Ils donnèrent des ordres aux forces qu'ils commandaient et marchèrent sur Iamnia.59 Gorgias et ses hommes sortirent de la ville à leur rencontre pour leur livrer combat.60 Joseph et Azarias furent mis en fuite et poursuivis jusqu'aux frontières de la Judée. Il périt ce jour-là environ 2.000 hommes du peuple d'Israël.61 Ce fut une grande déroute parmi le peuple, parce qu'ils n'avaient pas écouté Judas ni ses frères, s'imaginant qu'ils se signaleraient par leur bravoure.62 Mais ils n'étaient pas de la race de ces hommes à qui il était donné de sauver Israël.63 Le noble Judas et ses frères furent en grand honneur devant tout Israël et toutes les nations où l'on entendait prononcer leur nom,64 les foules se pressaient autour d'eux pour les acclamer.65 Judas avec ses frères partit en guerre contre les fils d'Esaü dans la région du midi ; il prit de force Hébron et les villages de son ressort, abattit ses fortifications et livra au feu les tours de son enceinte.66 Ayant levé son camp, il partit pour gagner le pays des Philistins et traversa Marisa.67 Ce jour-là périrent dans le combat des prêtres qui voulaient y signaler leur bravoure en prenant part imprudemment à la lutte.68 Judas se dirigea ensuite sur Azôtos, district des Philistins, renversa leurs autels, livra au feu les images taillées de leurs dieux, y soumit les villes à un pillage en règle et revint au pays de Juda.

 

Judith 16,1-25

Posted in anathème, attributs et noms divins, cantique (chant de l'âme), châtiment, crainte de Dieu, créateur (création), ecouter (voix du Seigneur), enfer (géhenne, vallée du Cédron), eternité (vie éternel), jugement, prière de louange, puissance divine, sacrifice d'holocauste et communion, tentation (filet) with tags on 22 décembre 2013 by JL

Entonnez un chant à mon Dieu sur les tambourins, chantez le Seigneur avec les cymbales, mêlez pour lui le psaume au cantique, exaltez et invoquez son nom !2 Car le Seigneur est un Dieu briseur de guerres ; il a établi son camp au milieu de son peuple, pour m’arracher de la main de mes adversaires.3 Assur descendit des montagnes du septentrion, il vint avec les myriades de son armée. Leur multitude obstruait les torrents, leurs chevaux couvraient les collines.4 Ils parlaient d’embraser mon pays, de passer mes adolescents au fil de l’épée, de jeter à terre mes nourrissons, de livrer au butin mes enfants et mes jeunes filles au rapt.5 Mais le Seigneur Tout-Puissant le leur interdit par la main d’une femme.6 Car leur héros n’est pas tombé devant des jeunes gens, ce ne sont pas des fils de titans qui l’ont frappé, ni de fiers géants qui l’ont attaqué, mais c’est Judith, fille de Merari, qui l’a désarmé par la beauté de son visage.7 Elle avait déposé son vêtement de deuil pour le réconfort des affligés d’Israël, elle avait oint son visage de parfums,8 elle avait emprisonné sa chevelure sous un turban, elle avait mis une robe de lin pour le séduire.9 Sa sandale ravit son regard, sa beauté captiva son âme… et le cimeterre lui trancha le cou !10 Les Perses frémirent de son audace et les Mèdes furent confondus de sa hardiesse.11 Alors mes humbles crièrent, et eux prirent peur, mes faibles hurlèrent, et eux furent saisis d’effroi ; ils enflèrent leur voix, et eux reculèrent.12 Des enfants de femmelettes les tuèrent, ils les transpercèrent comme des fils de déserteurs. Ils périrent dans la bataille de mon Seigneur !13 Je veux chanter à mon Dieu un cantique nouveau. Seigneur, tu es grand, tu es glorieux, admirable dans ta force, invincible.14 Que toute ta création te serve ! Car tu as dit et les êtres furent, tu envoyas ton souffle et ils furent construits, et personne ne peut résister à ta voix.15 Les montagnes crouleraient-elles pour se mêler aux flots, les rochers fondraient-ils comme la cire devant ta face, qu’à ceux qui te craignent tu serais encore propice.16 Certes, c’est peu de chose qu’un sacrifice d’agréable odeur, et moins encore la graisse qui t’est brûlée en holocauste ; mais qui craint le Seigneur est grand toujours.17 Malheur aux nations qui se dressent contre ma race ! Le Seigneur Tout-Puissant les châtiera au jour du jugement. Il enverra le feu et les vers dans leurs chairs et ils pleureront de douleur éternellement.18 Quand ils furent arrivés à Jérusalem, tous se prosternèrent devant Dieu et, une fois le peuple purifié, ils offrirent leurs holocaustes, leurs oblations volontaires et leurs dons.19 Judith voua à Dieu, en anathème, tout le mobilier d’Holopherne donné par le peuple et la draperie qu’elle avait elle-même enlevée de son lit.20 La population se livra à l’allégresse devant le Temple, à Jérusalem, trois mois durant, et Judith resta avec eux.21 Ce temps écoulé, chacun revint chez soi. Judith regagna Béthulie et y demeura dans son domaine. De son vivant elle devint célèbre dans tout le pays.22 Beaucoup la demandèrent en mariage, mais elle ne connut point d’homme tous les jours de sa vie depuis que son mari Manassé était mort et avait été réuni à son peuple.23 Son renom croissait de plus en plus tandis qu’elle avançait en âge dans la maison de son mari. Elle atteignit 105 ans. Elle affranchit sa servante, puis mourut à Béthulie et fut ensevelie dans la caverne où reposait son mari Manassé.24 La maison d’Israël célébra son deuil durant sept jours. Avant de mourir elle avait réparti ses biens dans la parenté de son mari Manassé et dans la sienne propre.25 Plus personne n’inquiéta les Israélites du temps de Judith ni longtemps encore après sa mort.

Esdras 10,1-44

Posted in anathème, conversion (faire retour, repentir), enfer (géhenne, vallée du Cédron), fidélité (infidélité), lamentation (deuil), oeuvres (notre contribution), peuple de Dieu (Israel, Juda), serment (vœux), vices (passions), volonté divine with tags on 22 novembre 2013 by JL

Comme Esdras, pleurant et prosterné devant le Temple de Dieu, faisait cette prière et cette confession, une immense assemblée d’Israël, hommes, femmes et enfants, s’était réunie autour de lui, et le peuple pleurait abondamment.2 Alors Shekanya, fils de Yehiel, l’un des fils d’Elam, prenant la parole, dit à Esdras : « Nous avons trahi notre Dieu en épousant des femmes étrangères, prises parmi les peuples du pays. Eh bien ! malgré cela, il y a encore un espoir pour Israël.3 Nous allons prendre devant notre Dieu l’engagement solennel de renvoyer toutes nos femmes étrangères et les enfants qui en sont nés, nous conformant au conseil de Monseigneur et de ceux qui tremblent au commandement de notre Dieu. Que l’on agisse selon la Loi !4 Lève-toi ! cette affaire te regarde, mais nous serons à tes côtés. Courage et à l’oeuvre ! « 5 Alors Esdras se leva et fit jurer aux chefs des prêtres et des lévites et à tout Israël qu’ils agiraient comme il avait été dit. On jura.6 Esdras quitta le devant du Temple de Dieu et se rendit à la salle de Yohanân, fils d’Elyashib, où il passa la nuit sans manger de pain ni boire d’eau, car il était dans le deuil à cause de l’infidélité des exilés.7 On fit publier en Juda et à Jérusalem, à l’adresse de tous les exilés, qu’ils eussent à se réunir à Jérusalem :8 quiconque n’y viendrait pas dans les trois jours — tel fut l’avis des chefs et des anciens — verrait tout son bien voué à l’anathème et serait lui-même exclu de la communauté des exilés.9 Tous les hommes de Juda et de Benjamin s’assemblèrent donc à Jérusalem dans les trois jours : ce fut le neuvième mois, au vingtième jour du mois ; tout le peuple s’installa sur la place du Temple de Dieu, tremblant à cause de cette affaire et parce qu’il pleuvait à verse.10 Alors le prêtre Esdras se leva et leur déclara : « Vous avez commis une infidélité en épousant des femmes étrangères : ainsi avez-vous ajouté à la faute d’Israël !11 Mais à présent rendez grâce à Yahvé, le Dieu de vos pères, et accomplissez sa volonté en vous séparant des peuples du pays et des femmes étrangères. »12 Toute l’assemblée répondit à forte voix : « Oui, notre devoir est d’agir suivant tes consignes !13 Mais le peuple est nombreux et c’est la saison des pluies : il n’y a pas moyen de rester dehors ; de plus ce n’est pas une entreprise d’un jour ou deux, car nous sommes nombreux à avoir été rebelles en cette matière.14 Que nos chefs représentent l’assemblée entière : tous ceux qui dans nos villes ont épousé des femmes étrangères viendront aux dates assignées, accompagnés des anciens et des juges de chaque ville, jusqu’à ce que nous ayons détourné la fureur de notre Dieu, motivée par cette affaire. »15 Seuls Yonatân, fils d’Asahel, et Yahzeya, fils de Tiqva, firent opposition à cette procédure, soutenus par Meshullam et le lévite Shabtaï.16 Les exilés agirent comme on l’avait proposé. Le prêtre Esdras se choisit des chefs de famille, selon leurs maisons, tous nommément désignés. Ils commencèrent à siéger le premier jour du dixième mois pour examiner les cas.17 Et le premier jour du premier mois, ils en eurent fini avec tous les hommes qui avaient épousé des femmes étrangères.18 Parmi les prêtres, voici ceux que l’on trouva avoir épousé des femmes étrangères : parmi les fils de Josué, fils de Yoçadaq, et parmi ses frères : Maaséya, Eliézer, Yarib et Gedalya ;19 ils s’engagèrent par serment à renvoyer leurs femmes et, pour leur faute, ils offrirent un bélier en sacrifice de réparation.20 Parmi les fils d’Immer : Hanani et Zebadya ;21 parmi les fils de Harim : Maaséya, Eliyya, Shemaya, Yehiel et Uziyya ;22 parmi les fils de Pashehur : Elyoénaï, Maaséya, Yishmaël, Netanéel, Yozabad et Eléasa.23 Parmi les lévites : Yozabad, Shiméï, Qélaya — le même que Qelita –, Petahya, Yehuda et Eliézer.24 Parmi les chantres : Elyashib et Zakkur. Parmi les portiers : Shallum, Télem et Uri.25 Et parmi les Israélites : des fils de Paréosh : Ramya, Yizziyya, Malkiyya, Miyyamîn, Eléazar, Malkiyya et Benaya ;26 des fils d’Elam : Mattanya, Zekarya, Yehiel, Abdi, Yerémot et Eliyya ;27 des fils de Zattu : Elyoénaï, Elyashib, Mattanya, Yerémot, Zabad et Aziza ;28 des fils de Bébaï : Yohanân, Hananya Zabbaï, Atlaï ;29 des fils de Bigvaï : Meshullam, Malluk, Yedaya, Yashub, Yishal, Yerémot ;30 des fils de Pahat-Moab : Adna, Kelal, Benaya, Maaséya, Mattanya, Beçaléel, Binnuï et Menassé ;31 des fils de Harim : Eliézer, Yishshiyya, Malkiyya, Shemaya, Shiméôn,32 Binyamîn, Malluk, Shemarya ;33 des fils de Hashum : Mattenaï, Mattatta, Zabad, Eliphélèt, Yerémaï, Menassé, Shiméï ;34 des fils de Bani : Maadaï, Amram, Yoël,35 Benaya, Bédya, Kelaya,36 Vanya, Merémot, Elyashib,37 Mattanya, Mattenaï et Yaasaï ;38 des fils de Binnuï : Shiméï,39 Shélémya, Natân et Adaya ;40 des fils de Zakkaï : Shashaï, Sharaï,41 Azaréel, Shélémya, Shemarya,42 Shallum, Amarya, Yoseph ;43 des fils de Nebo : Yeïel, Mattitya, Zabad, Zebina, Yaddaï, Yoël, Benaya.44 Ceux-là avaient tous pris des femmes étrangères : ils les renvoyèrent, femmes et enfants.

2 Chroniques 20,1-37

Posted in adoration (contemplation), allégorie (analogie), anathème, attributs et noms divins, bénédiction, butin de guerre (trésor), ciel (cieux), conquérir (combat spirituel), détresse (désespoir), Dieu écoute, exauce, Esprit-Saint, eternité (vie éternel), foi (adhérance), hauts lieux, initiative divine, joie divine (jubilation), oeuvres (notre contribution), paix, parvis, pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), prière de libération, prière de louange, salut (rachat, rédemption), temple (sanctuaire), tentation (filet) with tags on 18 novembre 2013 by JL

Après cela les Moabites et les Ammonites, accompagnés de Méûnites, s’en vinrent combattre Josaphat.2 On vint en informer Josaphat en ces termes : « Une foule immense s’avance contre toi d’au-delà de la mer, d’Edom ; la voici à Haçaçôn-Tamar, c’est-à-dire En-Gaddi. »3 Josaphat prit peur et se tourna vers Yahvé. Il s’adressa à lui et proclama un jeûne pour tout Juda.4 Les Judéens se rassemblèrent pour chercher secours auprès de Yahvé ; ce sont même toutes les cités judéennes qui vinrent chercher secours auprès de Yahvé.5 Lors de cette Assemblée des Judéens et des Hiérosolymites dans le Temple de Yahvé, Josaphat se tint debout devant le nouveau parvis6 et s’écria : « Yahvé, Dieu de nos pères, n’est-ce pas toi le Dieu qui est dans les cieux ? N’est-ce pas toi qui domines sur tous les royaumes des nations ? Dans ta main sont la force et la puissance, et nul ne peut tenir contre toi.7 N’est-ce pas toi qui es notre Dieu, toi qui, devant Israël ton peuple, as dépossédé les habitants de ce pays ? Ne l’as-tu pas donné à la race d’Abraham que tu aimeras éternellement ?8 Ils s’y sont établis et y ont construit un sanctuaire à ton Nom en disant :9 Si le malheur s’abat sur nous, guerre, punition, peste, ou famine, nous nous tiendrons devant ce Temple et devant toi, car ton Nom est dans ce Temple. Du fond de notre détresse nous crierons vers toi, tu nous entendras et tu nous sauveras.10 Vois à cette heure les Ammonites, Moab et les montagnards de Séïr ; tu n’as pas laissé Israël les envahir lorsqu’il venait du pays d’Egypte, il s’est au contraire écarté d’eux sans les détruire ;11 Or voici qu’ils nous récompensent en venant nous chasser des possessions que tu nous as léguées.12 O notre Dieu, n’en feras-tu pas justice, car nous sommes sans force devant cette foule immense qui nous attaque. Nous, nous ne savons que faire, aussi est-ce sur toi que se portent nos regards. »13 Tous les Judéens se tenaient debout en présence de Yahvé, et même leurs familles, leurs femmes et leurs fils.14 Au milieu de l’Assemblée, l’Esprit de Yahvé fut sur Yahaziel, fils de Zekaryahu, fils de Benaya, fils de Yeïel, fils de Mattanya le lévite, l’un des fils d’Asaph.15 Il s’écria : « Prêtez l’oreille, vous tous Judéens et habitants de Jérusalem, et toi, roi Josaphat ! Ainsi vous parle Yahvé : Ne craignez pas, ne vous effrayez pas devant cette foule immense ; ce combat n’est pas le vôtre mais celui de Dieu.16 Descendez demain contre eux : voici qu’ils empruntent la montée de Ciç et vous les rencontrerez à l’extrémité de la vallée, près du désert de Yeruel.17 Vous n’aurez pas à y combattre. Tenez-vous là, prenez position, vous verrez le salut que Yahvé vous réserve. Juda et Jérusalem, ne craignez pas, ne vous effrayez pas, partez demain à leur rencontre et Yahvé sera avec vous. »18 Josaphat s’inclina, la face contre terre, tous les Judéens et les habitants de Jérusalem se prosternèrent devant Yahvé pour l’adorer.19 Les lévites — des Qehatites et des Coréites — se mirent alors à louer Yahvé, Dieu d’Israël, à pleine voix.20 De grand matin, ils se levèrent et partirent pour le désert de Teqoa. A leur départ, Josaphat, debout, s’écria : « Ecoutez-moi, Judéens et habitants de Jérusalem ! Croyez en Yahvé votre Dieu et vous vous maintiendrez, croyez en ses prophètes et vous réussirez. »21 Puis, après avoir tenu conseil avec le peuple, il plaça au départ, devant les guerriers, les chantres de Yahvé qui le louaient, vêtus d’ornements sacrés, en disant : « Louez Yahvé, car éternel est son amour. »22 Au moment où ils entonnaient l’exaltation et la louange, Yahvé tendit une embuscade contre les Ammonites, Moab et les montagnards de Séïr qui attaquaient Juda, et qui se virent alors battus.23 Les Ammonites et les Moabites se dressèrent contre les habitants de la montagne de Séïr pour les vouer à l’anathème et les anéantir, mais en exterminant les habitants de Séïr ils ne s’entraidaient que pour leur propre perte.24 Les Judéens atteignaient le point d’où l’on a vue sur le désert et allaient faire face à la foule, quand il n’y avait déjà plus que cadavres à terre et aucun rescapé.25 Josaphat vint avec son armée razzier du butin ; l’on y trouva en abondance du bétail, des biens, des vêtements et des objets précieux ; ils en ramassèrent plus qu’ils n’en pouvaient porter et ils passèrent trois jours à razzier ce butin tant il était abondant.26 Le quatrième jour, ils se rassemblèrent dans la vallée de Beraka ; ils y bénirent en effet Yahvé, d’où le nom de vallée de Beraka donné à ce lieu jusqu’à nos jours.27 Puis tous les hommes de Juda et de Jérusalem revinrent tout joyeux à Jérusalem, avec Josaphat à leur tête, car Yahvé les avait réjouis aux dépens de leurs ennemis.28 Ils entrèrent à Jérusalem, dans le Temple de Yahvé, au son des lyres, des cithares et des trompettes,29 et la terreur de Dieu s’abattit sur tous les royaumes des pays quand ils apprirent que Yahvé avait combattu les ennemis d’Israël.30 Le règne de Josaphat fut calme et Dieu lui donna la tranquillité sur toutes ses frontières.31 Josaphat régna sur Juda ; il avait 35 ans à son avènement et il régna 25 ans à Jérusalem ; sa mère s’appelait Azuba, fille de Shilhi.32 Il suivit la conduite de son père Asa sans dévier, faisant ce qui est juste au regard de Yahvé.33 Cependant les hauts lieux ne disparurent pas et le peuple continua à ne pas fixer son coeur dans le Dieu de ses pères.34 Le reste de l’histoire de Josaphat, du début à la fin, se trouve écrit dans les Actes de Jéhu, fils de Hanani, qui ont été portés sur le livre des Rois d’Israël.35 Après quoi, Josaphat, roi de Juda, se lia à Ochozias, roi d’Israël. C’est celui-ci qui le poussa à mal faire.36 Il s’associa avec lui pour construire des navires à destination de Tarsis ; c’est à Eçyôn-Géber qu’ils les construisirent.37 Eliézer, fils de Dodavahu de Maresha, prophétisa alors contre Josaphat : « Parce que tu t’es associé à Ochozias, dit-il, Yahvé a fait une brèche dans tes oeuvres. » Les navires se brisèrent et ne furent pas en mesure de partir pour Tarsis.

2 Rois 10,15-35

Posted in anathème, commandements (préceptes, décrets), conquérir (combat spirituel), fidélité (infidélité), fondations (pieux sacré), idolâtrie, péché (faute), pureté du coeur with tags on 21 juin 2013 by JL
Parti de là, il trouva Yonadab fils de Rékab, qui venait à sa rencontre ; il le salua et lui dit : « Ton coeur est-il loyalement avec le mien, comme mon coeur est avec le tien ?  » Yonadab répondit : « Oui » — « Si c'est oui, donne-moi la main. » Yonadab lui donna la main et Jéhu le fit monter près de lui sur le char.16 Il lui dit : « Viens avec moi, tu admireras mon zèle pour Yahvé », et il l'emmena sur son char.17 Il entra dans Samarie et frappa tous les survivants de la famille d'Achab à Samarie, il l'extermina, selon la parole que Yahvé avait dite à Elie.18 Jéhu rassembla tout le peuple et lui dit : « Achab a vénéré Baal un peu, Jéhu va le vénérer beaucoup.19 Maintenant, appelez-moi tous les prophètes de Baal et tous ses prêtres, qu'il n'en manque pas un, car j'ai à offrir un grand sacrifice à Baal. Quiconque s'abstiendra perdra la vie » — Jéhu agissait par ruse, pour anéantir les fidèles de Baal. —20 Il ordonna : « Convoquez une assemblée sainte pour Baal » ; et ils la convoquèrent.21 Jéhu envoya des messagers dans tout Israël et tous les fidèles de Baal arrivèrent, il n'en resta pas un qui ne vînt. Ils se rendirent au temple de Baal, qui fut rempli d'un mur à l'autre.22 Jéhu dit au gardien du vestiaire : « Sors des vêtements pour tous les fidèles de Baal », et il sortit pour eux les vêtements.23 Jéhu vint au temple de Baal avec Yonadab fils de Rékab et dit aux fidèles de Baal : « Assurez-vous bien qu'il n'y a pas de serviteurs de Yahvé ici avec vous, mais rien que des fidèles de Baal »,24 et il s'avança pour offrir des sacrifices et des holocaustes. Or Jéhu avait posté au-dehors 80 de ses gens et avait dit : « Si l'un de vous laisse échapper un des hommes que je vais vous livrer, sa vie paiera pour la vie de l'autre. »25 Lorsque Jéhu eut achevé d'offrir l'holocauste, il ordonna aux gardes et aux écuyers : « Entrez, frappez-les ! Que pas un ne sorte !  » Les gardes et les écuyers entrèrent, les passèrent au fil de l'épée et arrivèrent jusqu'au sanctuaire du temple de Baal.26 Ils enlevèrent le pieu sacré du temple de Baal et le brûlèrent.27 Ils démolirent la stèle de Baal, ils démolirent aussi le temple de Baal et en firent un cloaque, ce qu'il est resté jusqu'à maintenant.28 Ainsi Jéhu fit que Baal disparut d'Israël.29 Cependant Jéhu ne se détourna pas des péchés de Jéroboam fils de Nebat, où il avait entraîné Israël, les veaux d'or de Béthel et de Dan.30 Yahvé dit à Jéhu : « Parce que tu as bien exécuté ce qui m'était agréable et que tu as accompli tout ce que j'avais dans le coeur contre la maison d'Achab, tes fils jusqu'à la quatrième génération s'assiéront sur le trône d'Israël.31 Mais Jéhu ne suivit pas fidèlement et de tout son coeur la loi de Yahvé, Dieu d'Israël : il ne se détourna pas des péchés de Jéroboam, où il avait entraîné Israël.32 En ce temps-là, Yahvé commença à tailler dans Israël et Hazaël battit les Israélites dans tout le territoire33 à partir du Jourdain vers le soleil levant, tout le pays de Galaad, le pays des Gadites, des Rubénites, des Manassites, depuis Aroër qui est sur le torrent d'Arnon, Galaad et Bashân.34 Le reste de l'histoire de Jéhu, tout ce qu'il a fait, tous ses exploits, cela n'est-il pas écrit au livre des Annales des rois d'Israël ?35 Il se coucha avec ses pères et on l'enterra à Samarie ; son fils Joachaz devint roi à sa place.36 Jéhu avait régné sur Israël pendant 28 ans à Samarie.
 

2 Rois 10,1-14

Posted in anathème, ministère, pensée du monde (mondanité), prophétie (oracle), vices (passions) with tags on 20 juin 2013 by JL
Il y avait à Samarie 70 fils d’Achab. Jéhu écrivit des lettres qu’il envoya à Samarie aux commandants de la ville, aux anciens et aux tuteurs des enfants d’Achab. Il disait :2 « Maintenant — quand cette lettre vous parviendra, — vous avez avec vous les fils de votre maître, vous avez les chars et les chevaux, une ville forte et des armes.3 Voyez quel est, parmi les fils de votre maître, le meilleur et le plus digne, mettez-le sur le trône de son père, et combattez pour la maison de votre maître. »4 Ils eurent une très grande peur et dirent : « Voilà que les deux rois n’ont pas tenu devant lui, comment pourrions-nous tenir nous-mêmes ? « 5 Le maître du palais, le commandant de la ville, les anciens et les tuteurs envoyèrent ce message à Jéhu : « Nous sommes tes serviteurs, nous ferons tout ce que tu ordonneras, nous ne proclamerons pas de roi, fais ce qui te paraît bon. »6 Jéhu leur écrivit une seconde lettre, où il disait : « Si donc vous êtes pour moi et si vous voulez m’écouter, prenez les chefs des hommes de la maison de votre maître et venez me trouver demain à cette heure à Yizréel. » (Il y avait 70 fils du roi chez les grands de la ville, qui les élevaient.)7 Dès que cette lettre leur parvint, ils prirent les fils du roi, les égorgèrent tous les 70, mirent leur tête dans des corbeilles et les lui envoyèrent à Yizréel.8 Le messager vint annoncer à Jéhu : « On a apporté les têtes des fils du roi. » Il dit : « Mettez-les en deux tas à l’entrée de la porte, jusqu’au matin. »9 Le matin, il sortit et, se tenant debout, il dit à tout le peuple : « Soyez sans reproche ! Moi, j’ai conspiré contre mon maître et je l’ai assassiné, mais tous ceux-là, qui les a tués ?10 Sachez donc que rien ne tombera à terre de l’oracle que Yahvé a prononcé contre la famille d’Achab : Yahvé a fait ce qu’il avait dit par le ministère de son serviteur Elie. »11 Et Jéhu frappa tous ceux qui restaient de la maison d’Achab à Yizréel, tous ses grands, ses familiers, ses prêtres ; il n’en laissa échapper aucun.12 Jéhu partit et alla à Samarie. Comme il était en route, à Bet-Eqèd-des-Pasteurs,13 il y trouva les frères d’Ochozias, roi de Juda, et demanda : « Qui êtes-vous ?  » Ils répondirent : « Nous sommes les frères d’Ochozias et nous descendons saluer les fils du roi et les fils de la reine mère. »14 Il ordonna : « Prenez-les vivants. » On les prit vivants et les égorgea à la citerne de Bet-Eqèd, au nombre de 42 ; il n’en épargna pas un seul.

1 Rois 21,1-29

Posted in abomination, anathème, colère de Dieu, humilité (humble), idolâtrie, parole de Dieu (vivante), péché (faute), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophète, sang with tags on 13 juin 2013 by JL
Voici ce qui arriva après ces événements : Nabot de Yizréel possédait une vigne à côté du palais d'Achab, roi de Samarie,2 et Achab parla ainsi à Nabot : « Cède-moi ta vigne pour qu'elle me serve de jardin potager, car elle est tout près de ma maison ; je te donnerai en échange une vigne meilleure, ou, si tu préfères, je te donnerai l'argent qu'elle vaut. »3 Mais Nabot, dit à Achab : « Yahvé me garde de te céder l'héritage de mes pères ! « 4 Achab s'en alla chez lui sombre et irrité à cause de cette parole que Nabot de Yizréel lui avait dite : « Je ne te céderai pas l'héritage de mes pères. » Il se coucha sur son lit, détourna son visage et ne voulut pas manger.5 Sa femme Jézabel vint à lui et lui dit : « Pourquoi ton esprit est-il chagrin et ne manges-tu pas ? « 6 Il lui répondit : « J'ai parlé à Nabot de Yizréel et je lui ai dit : Cède-moi ta vigne pour de l'argent, ou, si tu aimes mieux, je te donnerai une autre vigne en échange. Mais il a dit : Je ne te céderai pas ma vigne. »7 Alors sa femme Jézabel lui dit : « Vraiment, tu fais un joli roi sur Israël ! Lève-toi et mange, et que ton coeur soit content, moi je vais te donner la vigne de Nabot de Yizréel. »8 Elle écrivit au nom d'Achab des lettres qu'elle scella du sceau royal, et elle adressa les lettres aux anciens et aux notables qui habitaient avec Nabot.9 Elle avait écrit dans ces lettres : « Proclamez un jeûne et faites asseoir Nabot en tête du peuple.10 Faites asseoir en face de lui deux vauriens qui l'accuseront ainsi : Tu as maudit Dieu et le roi ! Conduisez-le dehors, lapidez-le et qu'il meure ! « 11 Les hommes de la ville de Nabot, les anciens et les notables qui habitaient sa ville, firent comme Jézabel leur avait mandé, comme il était écrit dans les lettres qu'elle leur avait envoyées.12 Ils proclamèrent un jeûne et mirent Nabot en tête du peuple.13 Alors arrivèrent les deux vauriens, qui s'assirent en face de lui, et les vauriens témoignèrent contre Nabot devant le peuple en disant : « Nabot a maudit Dieu et le roi. » On le fit sortir hors de la ville, on le lapida et il mourut.14 Puis on envoya dire à Jézabel : « Nabot a été lapidé et il est mort. »15 Lorsque Jézabel eut appris que Nabot avait été lapidé et qu'il était mort, elle dit à Achab : « Lève-toi et prends possession de la vigne de Nabot de Yizréel, qu'il n'a pas voulu te céder pour de l'argent, car Nabot n'est plus en vie, il est mort. »16 Quand Achab apprit que Nabot était mort, il se leva pour descendre à la vigne de Nabot de Yizréel et en prendre possession.17 Alors la parole de Yahvé fut adressée à Elie le Tishbite en ces termes :18 « Lève-toi et descends à la rencontre d'Achab, roi d'Israël à Samarie. Le voici qui est dans la vigne de Nabot, où il est descendu pour se l'approprier.19 Tu lui diras ceci : Ainsi parle Yahvé : Tu as assassiné, et de plus tu usurpes ! C'est pourquoi, ainsi parle Yahvé : A l'endroit même où les chiens ont lapé le sang de Nabot, les chiens laperont ton sang à toi aussi. »20 Achab dit à Elie : « Tu m'as donc rattrapé, ô mon ennemi !  » Elie répondit : « Oui, je t'ai rattrapé. Parce que tu as agi en fourbe, faisant ce qui déplaît à Yahvé,21 voici que je vais faire venir sur toi le malheur : je balayerai ta race, j'exterminerai les mâles de la famille d'Achab, liés ou libres en Israël.22 Je ferai de ta maison comme de celles de Jéroboam fils de Nebat et de Basha fils d'Ahiyya, car tu as provoqué ma colère et fait pécher Israël.23 (Contre Jézabel aussi Yahvé a prononcé une parole : Les chiens dévoreront Jézabel dans le champ de Yizréel.24 Celui de la famille d'Achab qui mourra dans la ville, les chiens le mangeront, et celui qui mourra dans la campagne, les oiseaux du ciel le mangeront. »25 Il n'y eut vraiment personne comme Achab pour agir en fourbe, faisant ce qui déplaît à Yahvé, parce que sa femme Jézabel l'avait séduit.26 Il a agi d'une manière tout à fait abominable, s'attachant aux idoles, comme avaient fait les Amorites que Yahvé chassa devant les Israélites.27 Quand Achab entendit ces paroles, il déchira ses vêtements, mit un sac à même sa chair, jeûna, coucha avec le sac et marcha à pas lents.28 Alors la parole de Yahvé fut adressée à Elie le Tishbite en ces termes :29 « As-tu vu comme Achab s'est humilié devant moi ? Parce qu'il s'est humilié devant moi, je ne ferai pas venir le malheur pendant son temps ; c'est au temps de son fils que je ferai venir le malheur sur sa maison. »

1 Rois 20,1-43

Posted in anathème, ecouter (voix du Seigneur), obéissance (désobéissance), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), pensée du monde (mondanité), peuple de Dieu (Israel, Juda) with tags on 13 juin 2013 by JL
Ben-Hadad, roi d'Aram, rassembla toute son armée — il y avait avec lui 32 rois, des chevaux et des chars — et il vint investir Samarie et lui donner l'assaut.2 Il envoya en ville des messagers à Achab, roi d'Israël,3 et lui fit dire : « Ainsi parle Ben-Hadad. Ton argent et ton or sont à moi, tes femmes et tes enfants restent à toi. »4 Le roi d'Israël donna cette réponse : « A tes ordres, Monseigneur le roi ! Je suis à toi avec tout ce qui m'appartient. »5 Mais les messagers revinrent et dirent : « Ainsi parle Ben-Hadad. Je t'ai mandé : Donne-moi ton argent et ton or, tes femmes et tes enfants.6 Sois sûr que demain à pareille heure, je t'enverrai mes serviteurs, ils fouilleront ta maison et les maisons de tes serviteurs, ils mettront la main sur tout ce qui leur plaira et ils l'emporteront. »7 Le roi d'Israël convoqua tous les anciens du pays et dit : « Reconnaissez clairement que celui-là nous veut du mal ! Il me réclame mes femmes et mes enfants, pourtant je ne lui ai pas refusé mon argent et mon or. »8 Tous les anciens et tout le peuple lui dirent : « N'obéis pas ! ne consens pas ! « 9 Il donna donc cette réponse aux messagers de Ben-Hadad : « Dites à Monseigneur le roi : Tout ce que tu as demandé à ton serviteur la première fois, je le ferai ; mais cette autre exigence, je ne puis la satisfaire. » Et les messagers partirent, emportant la réponse.10 Alors Ben-Hadad lui envoya ce message : « Que les dieux me fassent tel mal et qu'ils y ajoutent encore tel autre, s'il y a assez de poignées de décombres à Samarie pour tout le peuple qui me suit ! « 11 Mais le roi d'Israël fit cette réponse : « Dites : Que celui qui boucle son ceinturon ne se glorifie pas comme celui qui le défait ! « 12 Lorsque Ben-Hadad apprit cela — il était à boire avec les rois sous les tentes –, il commanda à ses serviteurs : « A vos postes !  » et ils prirent leurs positions contre la ville.13 Alors un prophète vint trouver Achab, roi d'Israël, et dit : « Ainsi parle Yahvé. As-tu vu cette grande foule ? Voici que je la livre aujourd'hui en ta main et tu reconnaîtras que je suis Yahvé. »14 Achab dit : « Par qui ?  » Le prophète reprit : « Ainsi parle Yahvé : Par les cadets des chefs des districts. » Achab demanda : « Qui engagera le combat ?  » Le prophète répondit : « Toi. »15 Achab passa en revue les cadets des chefs des districts. Ils étaient 232. Après eux, il passa en revue toute l'armée, tous les Israélites, ils étaient 7.000.16 Ils firent une sortie à midi, alors que Ben-Hadad était à s'enivrer sous les tentes, lui et ces 32 rois, ses alliés.17 Les cadets des chefs des districts sortirent d'abord. On envoya dire à Ben-Hadad : « Des hommes sont sortis de Samarie. »18 Il dit : « S'ils sont sortis pour la paix, prenez-les vivants, et s'ils sont sortis pour le combat, prenez-les vivants aussi ! « 19 Donc ceux-ci sortirent de la ville, les cadets des chefs des districts, puis l'armée derrière eux,20 et ils frappèrent chacun son homme. Aram s'enfuit et Israël le poursuivit ; Ben-Hadad, roi d'Aram, se sauva sur un cheval d'attelage.21 Alors le roi d'Israël sortit ; il prit les chevaux et les chars et infligea à Aram une grande défaite.22 Le prophète s'approcha du roi d'Israël et lui dit : « Allons ! Prends courage et considère bien ce que tu dois faire, car au retour de l'année le roi d'Aram marchera contre toi. »23 Les serviteurs du roi d'Aram lui dirent : « Leur Dieu est un Dieu des montagnes, c'est pourquoi ils l'ont emporté sur nous. Mais combattons-les dans le plat pays et sûrement nous l'emporterons sur eux.24 Fais donc ceci : destitue ces rois et mets des préfets à leur place.25 Pour toi, recrute une armée aussi grande que celle qui t'a abandonné, avec autant de chevaux et autant de chars ; puis combattons-les dans le plat pays et sûrement nous l'emporterons sur eux. » Il écouta leur avis et fit ainsi.26 Au retour de l'année, Ben-Hadad mobilisa les Araméens et monta à Apheq pour livrer bataille à Israël.27 Les Israélites furent mobilisés et ravitaillés, et ils marchèrent à leur rencontre. Campés en face d'eux, les Israélites étaient comme deux troupeaux de chèvres, tandis que les Araméens couvraient le pays.28 L'homme de Dieu aborda le roi d'Israël et dit : « Ainsi parle Yahvé. Parce qu'Aram a dit que Yahvé était un Dieu des montagnes et non un Dieu des plaines, je livrerai en ta main toute cette grande foule et tu sauras que je suis Yahvé. »29 Ils campèrent sept jours les uns en face des autres. Le septième jour, le combat s'engagea et les Israélites massacrèrent les Araméens, 100.000 hommes de pied en un seul jour.30 Le reste s'enfuit à Apheq, dans la ville, mais le rempart s'écroula sur les 27.000 hommes qui restaient. Or Ben-Hadad avait pris la fuite et s'était réfugié en ville dans une chambre retirée.31 Ses serviteurs lui dirent : « Vois ! Nous avons entendu dire que les rois d'Israël étaient des rois miséricordieux. Nous allons mettre des sacs sur nos reins et des cordes autour de nos têtes et nous nous rendrons au roi d'Israël ; peut-être te laissera-t-il la vie sauve. »32 Ils ceignirent de sacs leurs reins et de cordes leurs têtes, allèrent auprès du roi d'Israël et dirent : « Ton serviteur Ben-Hadad parle ainsi : Puissé-je vivre !  » Il répondit : « Il est donc encore vivant ? Il est mon frère ! « 33 Les hommes en augurèrent bien et ils se hâtèrent de le prendre au mot en disant : « Ben-Hadad est ton frère. » Achab reprit : « Allez le chercher. » Ben-Hadad se rendit à lui et celui-ci le fit monter sur son char.34 Ben-Hadad lui dit : « Je restituerai les villes que mon père a prises à ton père ; tu établiras pour toi des bazars à Damas, comme mon père en avait à Samarie » — « Pour moi, dit Achab, je te laisserai libre moyennant un traité. » Achab conclut un traité avec lui et le laissa libre.35 Un des frères prophètes dit à son compagnon, par ordre de Yahvé : « Frappe-moi !  » mais l'homme refusa de le frapper.36 Alors il lui dit : « Parce que tu n'as pas obéi à la voix de Yahvé, dès que tu m'auras quitté, le lion te tuera » ; comme il s'éloignait, il rencontra le lion, qui le tua.37 Le prophète alla trouver un autre homme et dit : « Frappe-moi !  » L'homme le frappa et le blessa.38 Le prophète s'en alla et attendit le roi sur le chemin — il s'était rendu méconnaissable avec un bandeau au-dessus des yeux.39 Comme le roi passait, il lui cria : « Ton serviteur marchait au combat quand quelqu'un a quitté les rangs et m'a amené un homme en disant : Garde cet homme ! S'il vient à manquer, ta vie sera pour sa vie ou tu paieras un talent d'argent.40 Or, pendant que ton serviteur était occupé ici et là, l'autre a disparu. » Le roi d'Israël lui dit : « Voilà ton jugement ! Tu l'as toi-même prononcé. »41 Aussitôt celui-ci enleva le bandeau qu'il avait au-dessus des yeux, et le roi d'Israël reconnut qu'il était l'un des prophètes.42 Il dit au roi : « Ainsi parle Yahvé. Parce que tu as laissé échapper l'homme qui m'était voué par anathème, ta vie répondra pour sa vie, et ton peuple pour son peuple. »43 Et le roi d'Israël s'en alla sombre et irrité, et il rentra à Samarie.
 

1 Samuel 15,1-35

Posted in anathème, butin de guerre (trésor), commandements (préceptes, décrets), obéissance (désobéissance), prière d'invocation, repentir divin, royauté en Israel, sacrifice d'holocauste et communion with tags on 28 avril 2013 by JL
Samuel dit à Saül : « C’est moi que Yahvé a envoyé pour te sacrer roi sur son peuple Israël. Ecoute donc les paroles de Yahvé :2 Ainsi parle Yahvé Sabaot : J’ai résolu de punir ce qu’Amaleq a fait à Israël, en lui coupant la route quand il montait d’Egypte.3 Maintenant, va, frappe Amaleq, voue-le à l’anathème avec tout ce qu’il possède, sois sans pitié pour lui, tue hommes et femmes, enfants et nourrissons, boeufs et brebis, chameaux et ânes. »4 Saül convoqua le peuple et le passa en revue à Télam : 200.000 fantassins (et 10.000 hommes de Juda).5 Saül s’avança jusqu’à la ville d’Amaleq et se mit en embuscade dans le ravin.6 Saül dit aux Qénites : « Partez, séparez-vous des Amalécites, de peur que je ne vous fasse disparaître avec eux, car vous avez été bienveillants à tous les Israélites quand ils montaient d’Egypte. » Et les Qénites se séparèrent des Amalécites.7 Saül battit les Amalécites à partir de Havila en direction de Shur, qui est à l’orient de l’Egypte.8 Il prit vivant Agag, roi des Amalécites, et il passa tout le peuple au fil de l’épée, en exécution de l’anathème.9 Mais Saül et l’armée épargnèrent Agag et le meilleur du petit et du gros bétail, les bêtes grasses et les agneaux, bref tout ce qu’il y avait de bon ; ils ne voulurent pas le vouer à l’anathème. Mais tout le troupeau vil et sans valeur, ils le vouèrent à l’anathème.10 La parole de Yahvé fut adressée à Samuel en ces termes :11 « Je me repens d’avoir donné la royauté à Saül, car il s’est détourné de moi et n’a pas exécuté mes ordres. » Samuel s’enflamma et cria vers Yahvé pendant toute la nuit.12 Le matin, Samuel partit à la rencontre de Saül. On lui donna cette information : « Saül est allé à Karmel pour s’y dresser un trophée, puis il est reparti plus loin et il est descendu à Gilgal. »13 Samuel arriva auprès de Saül et Saül lui dit : « Béni sois-tu de Yahvé ! J’ai exécuté l’ordre de Yahvé. »14 Mais Samuel demanda : « Et qu’est-ce que c’est que ces bêlements qui viennent à mes oreilles et ces meuglements que j’entends » —15 « On les a amenés d’Amaleq, répondit Saül, car le peuple a épargné le meilleur du petit et du gros bétail en vue de l’offrir en sacrifice à Yahvé ton Dieu. Quant au reste, nous l’avons voué à l’anathème. »16 Mais Samuel dit à Saül : « Cesse donc, et laisse-moi t’annoncer ce que Yahvé m’a révélé cette nuit. » Il lui dit : « Parle. »17 Alors Samuel dit : « Si petit que tu sois à tes propres yeux, n’es-tu pas le chef des tribus d’Israël ? Yahvé t’a sacré roi sur Israël.18 Il t’a envoyé en expédition et il t’a dit : Pars, voue à l’anathème ces pécheurs, les Amalécites, fais-leur la guerre jusqu’à l’extermination.19 Pourquoi n’as-tu pas obéi à Yahvé ? Pourquoi t’es-tu rué sur le butin et as-tu fait ce qui déplaît à Yahvé ? « 20 Saül répondit à Samuel : « J’ai obéi à Yahvé ! J’ai fait l’expédition où il m’envoyait, j’ai ramené Agag, roi d’Amaleq, et j’ai voué Amaleq à l’anathème.21 Dans le butin, le peuple a pris, en petit et en gros bétail, le meilleur de ce que frappait l’anathème pour le sacrifier à Yahvé ton Dieu à Gilgal. »22 Mais Samuel dit : « Yahvé se plaît-il aux holocaustes et aux sacrifices comme dans l’obéissance à la parole de Yahvé ? Oui, l’obéissance vaut mieux que le sacrifice, la docilité, plus que la graisse des béliers.23 Un péché de sorcellerie, voilà la rébellion, un crime de téraphim, voilà la présomption ! Parce que tu as rejeté la parole de Yahvé, il t’a rejeté pour que tu ne sois plus roi ! « 24 Saül dit à Samuel : « J’ai péché en transgressant l’ordre de Yahvé et tes commandements, parce que j’ai eu peur du peuple et je lui ai obéi.25 Maintenant, je t’en prie, pardonne ma faute, reviens avec moi, que j’adore Yahvé. »26 Mais Samuel répondit à Saül : « Je ne reviendrai pas avec toi : puisque tu as rejeté la parole de Yahvé, Yahvé t’a rejeté pour que tu ne sois plus roi sur Israël. »27 Comme Samuel se détournait pour partir, Saül saisit le pan de son manteau, qui fut arraché,28 et Samuel lui dit : « Aujourd’hui, Yahvé t’a arraché la royauté sur Israël et l’a donnée à ton voisin, qui est meilleur que toi. »29 (Pourtant, la Gloire d’Israël ne ment pas et ne se repent pas, car il n’est pas un homme pour se repentir.)30 Saül dit : « J’ai péché, cependant, je t’en prie, honore-moi devant les anciens de mon peuple et devant Israël, et reviens avec moi pour que j’adore Yahvé ton Dieu. »31 Samuel revint en compagnie de Saül et celui-ci adora Yahvé.32 Puis Samuel dit : « Amenez-moi Agag, le roi des Amalécites », et Agag vint vers lui en chancelant et dit : « Vraiment, la mort est amère ! « 33 Samuel dit : « Comme ton épée a privé des femmes de leurs enfants, entre les femmes, ta mère sera privée de son enfant !  » Et Samuel égorgea Agag devant Yahvé à Gilgal.34 Samuel partit pour Rama et Saül remonta chez lui à Gibéa de Saül.35 Samuel ne revit plus Saül jusqu’à sa mort. En effet Samuel pleurait Saül, mais Yahvé s’était repenti de l’avoir fait roi sur Israël.

Juges 21,1-25

Posted in anathème, fécondité (prospérité, postérité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), peuple de Dieu (Israel, Juda), royauté en Israel, serment (vœux) with tags on 11 avril 2013 by JL
Les gens d’Israël avaient prononcé ce serment à Miçpa : « Personne d’entre nous ne donnera sa fille en mariage à Benjamin. »2 Le peuple se rendit à Béthel, il resta là assis devant Dieu jusqu’au soir, poussant des gémissements et pleurant à gros sanglots :3 « Yahvé, Dieu d’Israël, disaient-ils, pourquoi faut-il qu’en Israël manque aujourd’hui une tribu d’Israël ? « 4 Le lendemain, le peuple se leva de bon matin et construisit là un autel ; il offrit des holocaustes et des sacrifices de communion.5 Puis les Israélites dirent : « Qui d’entre toutes les tribus d’Israël n’est pas venu à l’assemblée auprès de Yahvé ?  » Car en un serment solennel on avait déclaré que quiconque ne monterait pas à Miçpa auprès de Yahvé mourrait certainement.6 Or les Israélites furent pris de pitié pour Benjamin leur frère : « Aujourd’hui, disaient-ils, une tribu a été retranchée d’Israël.7 Que ferons-nous pour procurer des femmes à ceux qui restent, puisque nous avons juré par Yahvé de ne pas leur donner de nos filles en mariage ? « 8 Ils s’informèrent alors : « Quel est celui d’entre les tribus d’Israël, qui n’est pas monté auprès de Yahvé à Miçpa ?  » Et il se trouva que personne de Yabesh en Galaad n’était venu au camp, à l’assemblée.9 Le peuple s’était en effet compté et il n’y avait là personne d’entre les habitants de Yabesh en Galaad.10 Alors la communauté y envoya 12.000 hommes d’entre les vaillants avec cet ordre : « Allez, et vous passerez au fil de l’épée les habitants de Yabesh en Galaad, ainsi que les femmes et les enfants.11 Voici ce que vous ferez : vous vouerez à l’anathème tous les mâles et toutes les femmes qui ont connu la couche d’un homme, mais vous laisserez la vie aux vierges. » Et c’est ce qu’ils firent.12 Parmi les habitants de Yabesh de Galaad ils trouvèrent 400 jeunes filles vierges, qui n’avaient pas partagé la couche d’un homme, et ils les emmenèrent au camp (à Silo qui est au pays de Canaan).13 Toute la communauté envoya alors des émissaires aux Benjaminites qui se trouvaient au Rocher de Rimmôn pour leur proposer la paix.14 Benjamin revint alors. On leur donna parmi les femmes de Yabesh en Galaad celles qu’on avait laissé vivre, mais il n’y en eut pas assez pour tous.15 Le peuple fut pris de pitié pour Benjamin, parce que Yahvé avait fait une brèche parmi les tribus d’Israël.16 « Que ferons-nous pour procurer des femmes à ceux qui restent, disaient les anciens de la communauté, puisque les femmes de Benjamin ont été exterminées ? « 17 Ils ajoutaient : « Comment conserver un reste à Benjamin pour qu’une tribu ne soit pas effacée d’Israël ?18 Car, pour nous, nous ne pouvons plus leur donner nos filles en mariage. » Les Israélites avaient en effet prononcé ce serment : « Maudit soit celui qui donnera une femme à Benjamin ! « 19 « Mais il y a, dirent-ils, la fête de Yahvé qui se célèbre chaque année à Silo. » (La ville se trouve au nord de Béthel, à l’orient de la route qui monte de Béthel à Sichem et au sud de Lebona.)20 Ils recommandèrent donc aux Benjaminites : « Allez vous mettre en embuscade dans les vignes.21 Vous guetterez et, lorsque les filles de Silo sortiront pour danser en choeurs, vous sortirez des vignes, vous enlèverez pour vous chacun une femme parmi les filles de Silo et vous vous en irez au pays de Benjamin.22 Si leurs pères ou leurs frères viennent nous chercher querelle, nous leur dirons : Accordez-les nous, car nous n’avons pas pu prendre de femme pour chacun dans le combat ; et vous ne pouviez pas les leur donner, car alors vous auriez été coupables.23 Ainsi firent les Benjaminites, et, parmi les danseuses qu’ils avaient enlevées, ils prirent un nombre de femmes égal au leur, puis ils partirent, revinrent dans leur héritage, rebâtirent les villes et s’y établirent.24 Les Israélites se dispersèrent alors pour regagner chacun sa tribu et son clan, et s’en retournèrent de là chacun dans son héritage.25 En ce temps-là il n’y avait pas de roi en Israël et chacun faisait ce qui lui semblait bon.

Juges 1,1-36

Posted in anathème, conquérir (combat spirituel), pensée du monde (mondanité) with tags on 1 avril 2013 by JL
Or, après la mort de Josué, les Israélites consultèrent Yahvé en disant : « Qui de nous montera d'abord contre les Cananéens pour les combattre ? « 2 Et Yahvé répondit : « C'est Juda qui montera le premier ; voici que je livre le pays entre ses mains. »3 Alors Juda dit à Siméon son frère : « Monte avec moi dans le territoire que le sort m'a assigné, nous attaquerons les Cananéens et, à mon tour, je monterai avec toi dans ton territoire. » Et Siméon marcha avec lui.4 Juda monta donc et Yahvé livra en leurs mains les Cananéens et les Perizzites, et, à Bézeq, ils défirent 10.000 hommes.5 Ayant rencontré à Bézeq Adoni-Bézeq, ils lui livrèrent bataille et défirent les Cananéens et les Perizzites.6 Adoni-Bézeq s'enfuit, mais ils le poursuivirent, le saisirent et lui coupèrent les pouces des mains et des pieds.7 Adoni-Bézeq dit alors : « 70 rois, avec les pouces des mains et des pieds coupés, ramassaient les miettes sous ma table. Comme j'ai fait, Dieu me rend. » On l'emmena à Jérusalem et c'est là qu'il mourut.8 (Les fils de Juda attaquèrent Jérusalem, ils la prirent, la passèrent au fil de l'épée et mirent le feu à la ville.)9 Après quoi, les fils de Juda descendirent pour combattre les Cananéens, qui habitaient la Montagne, le Négeb et le Bas-Pays.10 Puis Juda marcha contre les Cananéens qui habitaient Hébron — le nom d'Hébron était autrefois Qiryat-Arba — et il battit Shéshaï, Ahimân et Talmaï.11 De là, il marcha contre les habitants de Debir — le nom de Debir était autrefois Qiryat-Séphèr.12 Et Caleb dit : « Celui qui vaincra Qiryat-Séphèr et la prendra, je lui donnerai ma fille Aksa pour femme. »13 Celui qui la prit fut Otniel, fils de Qenaz, le frère cadet de Caleb, et celui-ci lui donna sa fille Aksa pour femme.14 Lorsqu'elle arriva, il lui suggéra de demander à son père un champ. Alors elle sauta à bas de son âne, et Caleb lui demanda : « Que veux-tu ? « 15 Elle lui répondit : « Accorde-moi une faveur. Puisque tu m'as reléguée au pays du Négeb, donne-moi donc des sources d'eau. » Et Caleb lui donna les sources d'en haut et les sources d'en bas.16 Les fils de Hobab, le Qénite, beau-père de Moïse, montèrent de la ville des Palmiers avec les fils de Juda jusqu'au désert de Juda qui est dans le Négeb d'Arad, et ils vinrent habiter avec le peuple.17 Puis Juda s'en alla avec Siméon son frère. Ils battirent les Cananéens qui habitaient Cephat et la vouèrent à l'anathème. C'est pourquoi on donna à la ville le nom de Horma.18 Puis Juda s'empara de Gaza et de son territoire, d'Ascalon et de son territoire, d'Eqrôn et de son territoire.19 Et Yahvé fut avec Juda qui se rendit maître de la Montagne, mais il ne put déposséder les habitants de la plaine, parce qu'ils avaient des chars de fer.20 Comme Moïse l'avait recommandé, on donna Hébron à Caleb, lequel en chassa les trois fils d'Anaq.21 Quant aux Jébuséens qui habitaient Jérusalem, les fils de Benjamin ne les dépossédèrent pas, et jusqu'aujourd'hui les Jébuséens ont habité Jérusalem avec les fils de Benjamin.22 La maison de Joseph, elle aussi, monta à Béthel et Yahvé fut avec elle.23 La maison de Joseph fit faire une reconnaissance contre Béthel. (Le nom de la ville était autrefois Luz.)24 Ceux qui étaient en observation virent un homme qui sortait de la ville. Ils lui dirent : « Indique-nous par où l'on peut y entrer et nous te ferons grâce. »25 Il leur indiqua par où entrer dans la ville. Ils passèrent la ville au fil de l'épée, mais laissèrent aller l'homme avec tout son clan.26 Cet homme s'en alla au pays des Hittites et il bâtit une ville à laquelle il donna le nom de Luz. C'est le nom qu'elle porte encore aujourd'hui.27 Manassé ne déposséda pas Bet-Shéân et ses dépendances, ni Tanak et ses dépendances, ni les habitants de Dor et de ses dépendances, ni les habitants de Yibleam et de ses dépendances, ni les habitants de Megiddo et de ses dépendances ; les Cananéens persistèrent dans ce pays.28 Cependant, quand Israël fut devenu plus fort, il soumit les Cananéens à la corvée, mais il ne les déposséda pas.29 Ephraïm non plus ne déposséda pas les Cananéens qui habitaient Gézèr, de telle sorte que les Cananéens continuèrent d'y habiter avec lui.30 Zabulon ne déposséda pas les habitants de Qitrôn, ni ceux de Nahalol. Les Cananéens demeurèrent au milieu de Zabulon, mais ils furent astreints à la corvée.31 Asher ne déposséda pas les habitants d'Akko, ni ceux de Sidon, de Mahaleb, d'Akzib, d'Helbah, d'Aphiq ni de Rehob.32 Les Ashérites demeurèrent donc au milieu des Cananéens qui habitaient le pays, car ils ne les dépossédèrent pas.33 Nephtali ne déposséda pas les habitants de Bet-Shémesh, ni ceux de Bet-Anat, et il habita au milieu des Cananéens qui habitaient le pays, mais les habitants de Bet-Shémesh et de Bet-Anat furent astreints par lui à la corvée.34 Les Amorites refoulèrent dans la montagne les fils de Dan et ils ne les laissèrent pas descendre dans la plaine.35 Les Amorites se maintinrent à Har-Hérès, à Ayyalôn et à Shaalbim, mais lorsque la main de la maison de Joseph se fit plus lourde, ils furent soumis à la corvée.36 (Le territoire des Edomites s'étend à partir de la montée des Scorpions, à la Roche, et va ensuite en montant.)

Josué 11,1-23

Posted in anathème, butin de guerre (trésor), conquérir (combat spirituel), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), initiative divine, mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), paix, pensée du monde (mondanité), peuple de Dieu (Israel, Juda), rétribution (mérite), vices (passions) with tags on 30 mars 2013 by JL
Lorsque Yabîn, roi de Haçor, eut appris cela, il fit informer Yobab, roi de Mérom, le roi de Shimrôn, le roi d’Akshaph2 et les rois habitant la Montagne au nord, la plaine au sud de Kinnerot, le Bas-Pays, et les coteaux de Dor à l’ouest.3 Les Cananéens se trouvaient à l’orient et à l’occident, les Amorites, les Hittites, les Perizzites, et les Jébuséens dans la montagne, les Hivvites au pied de l’Hermon, au pays de Miçpa.4 Ils partirent ayant avec eux toutes leurs troupes, un peuple nombreux comme le sable au bord de la mer, avec une énorme quantité de chevaux et de chars.5 Tous ces rois, s’étant donné rendez-vous, arrivèrent et campèrent ensemble aux eaux de Mérom pour combattre Israël.6 Yahvé dit alors à Josué : « Sois sans crainte devant eux car demain, à la même heure, je les livrerai tous, percés de coups, à Israël ; tu couperas les jarrets de leurs chevaux et tu brûleras leurs chars. »7 Josué, avec tous ses gens de guerre, les atteignit à l’improviste près des eaux de Mérom et tomba sur eux.8 Yahvé les livra aux mains d’Israël qui les battit et les poursuivit jusqu’à Sidon-la-Grande-et jusqu’à Misrephot à l’occident et jusqu’à la vallée de Miçpa au levant. Il les battit jusqu’à ne pas leur laisser un survivant.9 Josué les traita comme Yahvé lui avait dit : il coupa les jarrets de leurs chevaux et livra leurs chars au feu.10 En ce temps-là, Josué revint et s’empara de Haçor dont il tua le roi d’un coup d’épée. Haçor était jadis la capitale de tous ces royaumes.11 On passa aussi au fil de l’épée tout ce qui s’y trouvait de vivant, en vertu de l’anathème. On n’y laissa pas âme qui vive et Haçor fut livrée au feu.12 Toutes les villes de ces rois, ainsi que tous leurs rois, Josué s’en empara et les passa au fil de l’épée en vertu de l’anathème, comme l’avait ordonné Moïse, serviteur de Yahvé.13 Pourtant toutes les villes qui se dressaient sur leurs collines de ruines, Israël ne les incendia pas, sauf Haçor que Josué incendia.14 Et toutes les dépouilles de ces villes, y compris le bétail, les Israélites les prirent comme butin. Mais tous les êtres humains, il les passèrent au fil de l’épée, jusqu’à les exterminer. Ils n’y laissèrent pas âme qui vive.15 Ce que Yahvé avait ordonné à son serviteur Moïse, Moïse l’avait ordonné à Josué, et Josué l’exécuta sans omettre un seul mot de ce que Yahvé avait ordonné à Moïse.16 C’est ainsi que Josué s’empara de tout ce pays : la Montagne, tout le Négeb et tout le pays de Goshèn, le Bas-Pays, la Araba, la montagne d’Israël et son Bas-Pays.17 Depuis le mont Pelé, qui s’élève vers Séïr, jusqu’à Baal-Gad, dans la vallée du Liban, au pied du mont Hermon, il s’empara de tous leurs rois qu’il fit frapper à mort.18 Pendant de longs jours, Josué avait fait la guerre à tous ces rois ;19 nulle cité n’avait fait la paix avec les Israélites, sauf les Hivvites qui habitaient Gabaôn : c’est en combattant qu’ils s’emparèrent de toutes les autres.20 Car Yahvé avait décidé d’endurcir le coeur de ces gens pour combattre Israël, afin qu’ils soient anathèmes et qu’il n’y ait pas pour eux de rémission, mais qu’ils soient extirpés, comme Yahvé l’avait ordonné à Moïse.21 En ce temps-là, Josué vint exterminer les Anaqim de la Montagne, d’Hébron, de Debir, de Anab, de toute la montagne de Juda et de toute la montagne d’Israël : il les voua à l’anathème avec leurs villes.22 Il ne resta plus d’Anaqim dans le pays des Israélites, sauf à Gaza, à Gat et à Ashdod.23 Josué s’empara de tout le pays, exactement comme Yahvé l’avait dit à Moïse, et il le donna en héritage à Israël, selon sa répartition en tribus. Et le pays se reposa de la guerre.

Josué 10,1-43

Posted in anathème, ciel (cieux), conquérir (combat spirituel), initiative divine, intendant (partenaire), pensée du monde (mondanité) with tags on 30 mars 2013 by JL
Or, il advint qu’Adoni-Cédeq, roi de Jérusalem, apprit que Josué s’était emparé de Aï et l’avait vouée à l’anathème, traitant Aï et son roi comme il avait traité Jéricho et son roi, et que les habitants de Gabaôn avaient fait la paix avec Israël et demeuraient au milieu de lui.2 On en fut terrifié, car Gabaôn était une ville aussi grande que l’une des villes royales (elle était plus grande que Aï), et tous ses citoyens étaient des guerriers.3 Alors Adoni-Cédeq, roi de Jérusalem, envoya dire à Hoham, roi d’Hébron, à Piréam, roi de Yarmut, à Yaphia, roi de Lakish, et à Debir, roi d’Eglôn :4 « Montez donc vers moi pour m’aider à battre Gabaôn, parce qu’elle a fait la paix avec Josué et les Israélites. »5 Ayant opéré leur jonction, les cinq rois montèrent, à savoir le roi de Jérusalem, le roi d’Hébron, le roi de Yarmut, le roi de Lakish et le roi d’Eglôn, eux et toutes leurs troupes ; ils assiégèrent Gabaôn et l’attaquèrent.6 Les gens de Gabaôn envoyèrent dire à Josué, au camp de Gilgal : « Ne délaisse pas tes serviteurs, hâte-toi de monter jusqu’à nous pour nous sauver et nous secourir, car tous les rois amorites qui habitent la montagne se sont coalisés contre nous. »7 Josué monta de Gilgal, lui, tous les gens de guerre et toute l’élite de l’armée.8 Yahvé dit à Josué : « Ne les crains pas, je les ai livrés entre tes mains, nul d’entre eux ne te résistera. »9 Josué arriva sur eux à l’improviste, après avoir marché toute la nuit depuis Gilgal.10 Yahvé les mit en déroute, en présence d’Israël, et leur infligea à Gabaôn une rude défaite ; il les poursuivit même sur le chemin de la pente de Bet-Horôn et les battit jusqu’à Azéqa (et jusqu’à Maqqéda).11 Or, tandis qu’ils fuyaient devant Israël à la descente de Bet-Horôn, Yahvé lança du ciel sur eux, jusqu’à Azéqa, d’énormes grêlons, et ils moururent. Il en mourut plus sous les grêlons que sous le tranchant de l’épée des Israélites.12 C’est alors que Josué s’adressa à Yahvé, en ce jour où Yahvé livra les Amorites aux Israélites. Josué dit en présence d’Israël : « Soleil, arrête-toi sur Gabaôn, et toi, lune, sur la vallée d’Ayyalôn ! « 13 Et le soleil s’arrêta, et la lune se tint immobile jusqu’à ce que le peuple se fût vengé de ses ennemis. Cela n’est-il pas écrit dans le livre du Juste ? Le soleil se tint immobile au milieu du ciel et près d’un jour entier retarda son coucher.14 Il n’y a pas eu de journée pareille, ni avant ni depuis, où Yahvé ait obéi à la voix d’un homme. C’est que Yahvé combattait pour Israël.15 Josué, et avec lui tout Israël, regagna le camp de Gilgal.16 Quant à ces cinq rois, ils s’étaient enfuis et s’étaient cachés dans la caverne de Maqqéda.17 On vint en informer Josué : « Les cinq rois, lui dit-on, viennent d’être découverts cachés dans la caverne de Maqqéda. »18 Josué dit : « Roulez de grosses pierres à l’entrée de la caverne et postez contre elle des hommes pour y veiller.19 Et vous, ne restez pas immobiles, poursuivez vos ennemis, coupez-leur la retraite et ne les laissez pas entrer dans leurs villes, car Yahvé votre Dieu les a livrés entre vos mains. »20 Quand Josué et les Israélites eurent achevé de leur infliger une très grande défaite jusqu’à les exterminer, tous ceux qui avaient réchappé vivants entrèrent dans les places fortes.21 Tout le peuple revint au camp sain et sauf, auprès de Josué à Maqqéda, et personne n’osa rien faire contre les Israélites.22 Josué dit alors : « Dégagez l’entrée de la caverne et faites-en sortir ces cinq rois pour me les amener. »23 On fit ainsi et l’on fit sortir les cinq rois de la caverne pour les lui amener : le roi de Jérusalem, le roi d’Hébron, le roi de Yarmut, le roi de Lakish et le roi d’Eglôn.24 Lorsqu’on eut fait sortir ces rois, Josué appela tous les hommes d’Israël et dit aux officiers des gens de guerre qui l’avaient accompagné : « Approchez et mettez le pied sur la nuque de ces rois. » Ils s’avancèrent et leur mirent le pied sur la nuque.25 « Soyez sans crainte et sans frayeur, leur dit Josué, mais soyez forts et tenez bon, car c’est ainsi que Yahvé traitera tous les ennemis que vous aurez à combattre. »26 Après quoi, Josué les frappa à mort et les fit pendre à cinq arbres auxquels ils restèrent suspendus jusqu’au soir.27 A l’heure du coucher du soleil, sur un ordre de Josué, on les dépendit des arbres et on les jeta dans la caverne où ils s’étaient cachés. De grandes pierres furent dressées contre l’entrée de la caverne, elles y sont restées jusqu’à ce jour même.28 Le même jour, Josué se rendit maître de Maqqéda et la fit passer, ainsi que son roi, au fil de l’épée : il les voua à l’anathème avec tout ce qui se trouvait là de vivant, sans laisser échapper personne, et traita le roi de Maqqéda comme il avait traité le roi de Jéricho.29 Josué, avec tout Israël, passa de Maqqéda à Libna, qu’il attaqua.30 Yahvé la livra aussi, avec son roi, entre les mains d’Israël qui la fit passer au fil de l’épée avec tout ce qui se trouvait de vivant ; il n’y laissa pas un survivant. Il traita son roi comme il avait traité le roi de Jéricho.31 Josué, avec tout Israël, passa de Libna à Lakish, qu’il assiégea et attaqua.32 Yahvé livra Lakish entre les mains d’Israël qui s’en empara le second jour et la fit passer au fil de l’épée avec tout ce qui s’y trouvait de vivant, tout comme il avait agi pour Libna.33 C’est alors que le roi de Gézer, Horam, monta pour secourir Lakish, mais Josué le battit, ainsi que son peuple, jusqu’à ce qu’il ne lui laissât pas un survivant.34 Josué, avec tout Israël, passa de Lakish à Eglôn. Ils l’assiégèrent et l’attaquèrent.35 Ils s’en emparèrent le jour même et la firent passer au fil de l’épée. Il voua à l’anathème, en ce jour-là, tout ce qui s’y trouvait de vivant, tout comme il avait agi pour Lakish.36 Josué, avec tout Israël, monta d’Eglôn à Hébron, et ils l’attaquèrent.37 Ils s’en emparèrent et la firent passer au fil de l’épée, ainsi que son roi, toutes les localités qui en dépendaient et tout ce qui s’y trouvait de vivant. Il ne laissa pas un survivant, tout comme il avait agi pour Eglôn. Il la voua à l’anathème, ainsi que tout ce qui s’y trouvait de vivant.38 Alors Josué, avec tout Israël, retourna vers Debir et l’attaqua.39 Il s’en empara avec son roi et avec toutes les localités qui en dépendaient ; ils les firent passer au fil de l’épée et vouèrent à l’anathème tout ce qui s’y trouvait de vivant ; il ne laissa pas un survivant. Comme il avait traité Hébron, Josué traita Debir et son roi, tout comme il avait traité Libna et son roi.40 Ainsi Josué soumit tout ce pays, à savoir : la Montagne, le Négeb, le Bas-Pays et les pentes arrosées, avec tous leurs rois. Il ne laissa pas un survivant et voua tout être vivant à l’anathème, comme Yahvé, le Dieu d’Israël, l’avait ordonné ;41 Josué les battit depuis Cadès-Barné jusqu’à Gaza, et toute la région de Goshèn jusqu’à Gabaôn.42 Tous ces rois avec leur territoire, Josué s’en empara en une seule fois, parce que Yahvé, le Dieu d’Israël, combattait pour Israël.43 Puis Josué, avec tout Israël, revint au camp de Gilgal.

Josué 8,1-29

Posted in anathème, butin de guerre (trésor), conquérir (combat spirituel), désolation (dévastation, ruine), pensée du monde (mondanité), pureté du coeur with tags on 29 mars 2013 by JL
Yahvé dit alors à Josué : « Sois sans crainte ni frayeur ! Prends avec toi tous les gens de guerre. Debout ! monte contre Aï. Vois : je livre entre tes mains le roi de Aï, son peuple, sa ville et sa terre.2 Tu traiteras Aï et son roi comme tu as traité Jéricho et son roi. Vous ne prendrez comme butin que les dépouilles et le bétail. Aie soin d’établir une embuscade contre la ville, par-derrière. »3 Josué se leva, avec tous les gens de guerre, pour monter contre Aï. Josué choisit 30.000 hommes d’élite et les fit partir de nuit4 en leur donnant cet ordre : « Attention ! vous dresserez une embuscade contre la ville, par-derrière, sans vous éloigner beaucoup de la ville, et soyez tous sur le qui-vive.5 Moi et tous les gens qui m’accompagnent, nous nous approcherons de la ville, et lorsque les gens de Aï sortiront à notre rencontre comme la première fois, nous prendrons la fuite devant eux.6 Ils nous suivront alors et nous les attirerons loin de la ville, car ils se diront : Ils fuient devant nous comme la première fois.7 Alors vous surgirez de l’embuscade pour prendre possession de la ville : Yahvé votre Dieu la livrera entre vos mains.8 Une fois la ville prise, vous la livrerez au feu, agissant selon la parole de Yahvé. Voyez, je vous ai donné un ordre. »9 Josué les ayant renvoyés, ils allèrent au lieu de l’embuscade et se postèrent entre Béthel et Aï, à l’ouest de Aï. Josué passa la nuit au milieu du peuple,10 puis le lendemain, s’étant levé de bon matin, il passa le peuple en revue et, avec les anciens d’Israël, monta vers Aï en tête du peuple.11 Tous les gens de guerre qui étaient avec lui montèrent, s’approchèrent jusqu’en face de la ville et campèrent au nord de Aï, la vallée se trouvant entre eux et la ville.12 Josué prit environ 5.000 hommes et les mit en embuscade entre Béthel et Aï, à l’ouest de la ville.13 Le peuple dressa l’ensemble du camp qui était au nord de la ville, et son embuscade à l’ouest de la ville. Josué alla cette nuit-là au milieu de la plaine.14 Dès que le roi de Aï eut vu cela, les gens de la ville se hâtèrent de se lever et de sortir pour que lui et tout son peuple aillent à la rencontre d’Israël pour le combattre, sur la descente qui est face à la Araba ; mais il ne savait pas qu’il y avait une embuscade dressée contre lui derrière la ville.15 Josué et tout Israël se firent battre par eux et prirent la fuite sur le chemin du désert.16 Tout le peuple qui se trouvait dans la ville se mit à leur poursuite à grands cris. En poursuivant Josué, ils s’écartèrent de la ville.17 Il ne resta pas un homme dans Aï (ni dans Béthel) qui ne poursuivît Israël : ils laissèrent la ville ouverte et poursuivirent Israël.18 Yahvé dit alors à Josué : « Tends vers Aï le sabre que tu as en main, car c’est en ta main que je vais la livrer. » Alors Josué tendit vers la ville le sabre qu’il avait en main.19 Et dès qu’il eut étendu la main, ceux de l’embuscade, surgissant en hâte de leur poste, prirent leur course, pénétrèrent dans la ville, s’en emparèrent et se hâtèrent de la livrer au feu.20 Les gens de Aï se retournèrent et virent : voici que la fumée de la ville montait vers le ciel. Aucun d’entre eux ne se sentit le courage de fuir ici ou là, tandis que le peuple en fuite vers le désert se retournait contre ceux qui le poursuivaient.21 Voyant que ceux de l’embuscade avaient pris la ville et que la fumée montait de la ville, Josué et tout Israël firent volte-face et attaquèrent les gens de Aï.22 Les autres sortirent de la ville à leur rencontre, de sorte que les gens de Aï se trouvèrent au milieu des Israélites, ayant les uns d’un côté et les autres de l’autre. Ceux-ci les battirent jusqu’à ce qu’il ne leur restât plus un survivant ni un rescapé.23 Mais on prit vivant le roi de Aï et on l’amena à Josué.24 Quand Israël eut fini de tuer tous les habitants de Aï, dans la campagne et dans le désert où ils les avaient poursuivis, et que tous jusqu’au dernier furent tombés au fil de l’épée, tout Israël revint à Aï et en passa la population au fil de l’épée.25 Le total de tous ceux qui tombèrent ce jour-là, tant hommes que femmes, fut de 12.000, tous gens de Aï.26 Josué ne ramena pas la main qu’il avait étendue avec le sabre, jusqu’à ce qu’il eût dévoué à l’anathème tous les habitants de Aï.27 Israël ne prit pour butin que le bétail et les dépouilles de cette ville, selon l’ordre que Yahvé avait donné à Josué.28 Josué incendia Aï et il en fit pour toujours une ruine, un lieu désolé jusqu’aujourd’hui.29 Quant au roi de Aï, il le pendit à un arbre jusqu’au soir ; mais au coucher du soleil, Josué ordonna qu’on descendît de l’arbre son cadavre. On le jeta ensuite à l’entrée de la porte de la ville, et on amoncela sur lui un grand tas de pierres, qui existe jusqu’aujourd’hui.

Josué 7,1-26

Posted in alliance, anathème, butin de guerre (trésor), colère de Dieu, convoitise (envie), pensée du monde (mondanité), sanctifier, tentation (filet) with tags on 29 mars 2013 by JL
Mais les Israélites se rendirent coupables d’une violation de l’anathème : Akân, fils de Karmi, fils de Zabdi, fils de Zérah, de la tribu de Juda, prit de ce qui tombait sous l’anathème, et la colère de Yahvé s’enflamma contre les Israélites.2 Or Josué envoya des hommes de Jéricho vers Aï (qui est près de Bet-Avèn), à l’orient de Béthel, et il leur dit : « Montez espionner le pays. » Ils montèrent espionner Aï.3 De retour auprès de Josué, il lui dirent : « Que tout le peuple n’y monte pas, mais que 2.000 ou 3.000 hommes environ montent attaquer Aï. N’y fatigue pas tout le peuple car ces gens-là ne sont pas nombreux. »4 Il n’y monta du peuple qu’environ 3.000 hommes, mais ils lâchèrent pied devant les habitants de Aï.5 Les habitants de Aï leur tuèrent à peu près 36 hommes, puis les poursuivirent en avant de la porte, jusqu’à Shebarim, et à la descente, ils les écrasèrent. Alors le peuple perdit coeur et son courage fondit.6 Alors Josué déchira ses vêtements, se prosterna face contre terre devant l’arche de Yahvé jusqu’au soir, ainsi que les anciens d’Israël, et tous répandirent de la poussière sur leur tête.7 Josué dit : « Hélas, Seigneur Yahvé, pourquoi as-tu tenu à faire passer le Jourdain à ce peuple si c’est pour nous livrer à la main de l’Amorite et nous faire périr ? Ah ! si nous avions pu nous établir au-delà du Jourdain !8 Excuse-moi, Seigneur ! Que dirai-je maintenant qu’Israël a tourné le dos devant ses ennemis ?9 Les Cananéens vont l’apprendre, ainsi que tous les habitants du pays, ils se coaliseront contre nous pour retrancher notre nom de la terre. Que feras-tu alors pour ton grand nom ? « 10 Yahvé dit à Josué : « Relève-toi ! Pourquoi rester ainsi prosterné ?11 Israël a péché, il a violé l’alliance que je lui avais imposée : Oui ! on a pris de ce qui était anathème, et même on l’a dérobé, et même on l’a dissimulé, et même on l’a mis dans ses bagages.12 Eh bien, les Israélites ne pourront pas tenir devant leurs ennemis, ils tourneront le dos devant leurs ennemis parce qu’ils sont devenus anathèmes. Si vous ne faites pas disparaître du milieu de vous l’objet de l’anathème, je ne serai plus avec vous.13 Lève-toi, sanctifie le peuple et tu diras : Sanctifiez-vous pour demain, car ainsi parle Yahvé, le Dieu d’Israël : L’anathème est au milieu de toi, Israël ; tu ne pourras pas tenir devant tes ennemis jusqu’à ce que vous ayez écarté l’anathème du milieu de vous.14 Vous vous présenterez donc demain matin, par tribus, et la tribu que Yahvé aura désignée par le sort se présentera par clans, et le clan que Yahvé aura désigné par le sort se présentera par familles, et la famille que Yahvé aura désignée par le sort se présentera homme par homme.15 Enfin celui qui sera désigné par le sort en ce qui concerne l’anathème sera livré au feu, lui et tout ce qui lui appartient, pour avoir transgressé l’alliance avec Yahvé et avoir commis une infamie en Israël. »16 Josué se leva de bon matin ; il fit avancer Israël par tribus, et c’est la tribu de Juda qui fut désignée par le sort.17 Il fit approcher les clans de Juda, et le clan de Zérah fut désigné par le sort. Il fit approcher le clan de Zérah par familles, et Zabdi fut désigné par le sort.18 Josué fit avancer la famille de Zabdi homme par homme, et ce fut Akân, fils de Karmi, fils de Zabdi, fils de Zérah, de la tribu de Juda, qui fut désigné par le sort.19 Josué dit alors à Akân : « Mon fils, rends gloire à Yahvé, Dieu d’Israël, et fais-lui hommage ; déclare-moi ce que tu as fait et ne me cache rien. »20 Akân répondit à Josué : « En vérité, c’est moi qui ai péché contre Yahvé, Dieu d’Israël, et voici ce que j’ai fait.21 J’ai vu dans le butin un beau manteau de Shinéar et 200 sicles d’argent ainsi qu’un lingot d’or pesant 50 sicles, je les ai convoités et je les ai pris. Ils sont cachés dans la terre au milieu de ma tente, l’argent par-dessous. »22 Josué envoya des messagers qui coururent vers la tente, et en effet le manteau était caché dans la tente et l’argent par-dessous.23 Ils prirent le tout du milieu de la tente, l’apportèrent à Josué et à tous les Israélites et le déposèrent devant Yahvé.24 Alors Josué prit Akân, fils de Zérah, et le fit monter à la vallée d’Akor avec l’argent, le manteau et le lingot d’or, avec ses fils, ses filles, son taureau, son âne, son petit bétail, sa tente et tout ce qui lui appartenait. Tout Israël l’accompagnait.25 Josué dit : « Pourquoi nous as-tu porté malheur ? Que Yahvé, en ce jour, t’apporte le malheur !  » et tout Israël le lapida (et on les livra au feu et on leur jeta des pierres).26 Ils élevèrent sur lui un grand monceau de pierres qui existe encore aujourd’hui. Yahvé revint alors de son ardente colère. C’est pour cela qu’on a donné à ce lieu le nom de vallée d’Akor, jusqu’aujourd’hui.

Josué 6,1-27

Posted in anathème, arche d'alliance, conquérir (combat spirituel), consacré (consécration), malédiction, pensée du monde (mondanité), serment (vœux), vices (passions) with tags on 28 mars 2013 by JL
Or Jéricho s’était enfermée et barricadée (contre les Israélites) : personne n’en sortait et personne n’y entrait.2 Yahvé dit alors à Josué : « Vois ! Je livre entre tes mains Jéricho et son roi, gens d’élite.3 Vous tous les combattants, vous contournerez la ville (pour en faire une fois le tour, et pendant six jours tu feras de même.4 Sept prêtres porteront en avant de l’arche sept trompes en corne de bélier. Le septième jour, vous ferez sept fois le tour de la ville et les prêtres sonneront de la trompe).5 Lorsque la corne de bélier retentira (quand vous entendrez le son de la trompe), tout le peuple poussera un grand cri de guerre et le rempart de la ville s’écroulera sur place ; alors le peuple montera à l’assaut, chacun droit devant soi. »6 Josué, fils de Nûn, appela les prêtres et leur dit : « Prenez l’arche d’alliance, et que sept prêtres portent sept trompes en corne de bélier en avant de l’arche de Yahvé. »7 Puis il dit au peuple : « Passez et faites le tour de la ville, et que l’avant-garde passe devant l’arche de Yahvé. »8 (Il fut fait comme Josué l’avait dit au peuple). Sept prêtres portant les sept trompes en corne de bélier devant Yahvé passèrent et sonnèrent de la trompe ; l’arche de l’alliance de Yahvé venait après eux,9 l’avant-garde précédait les prêtres qui sonnaient de la trompe et l’arrière-garde venait après l’arche : on allait et l’on sonnait de la trompe.10 Au peuple, Josué avait donné l’ordre suivant : « Ne criez pas et ne faites pas entendre votre voix (qu’il ne sorte pas un mot de votre bouche), jusqu’au jour où je vous dirai : Poussez le cri de guerre ! Alors vous pousserez le cri de guerre. »11 Il fit faire à l’arche de Yahvé le tour de la ville (en la contournant une fois), puis on rentra au camp où l’on passa la nuit.12 Josué se leva de bon matin et les prêtres prirent l’arche de Yahvé.13 Munis des sept trompes en corne de bélier, les sept prêtres marchant devant l’arche de Yahvé sonnaient de leur trompe pendant la marche, tandis que l’avant-garde allait devant eux, l’arrière-garde à la suite de l’arche de Yahvé, et que l’on défilait au son de la trompe.14 On fit le tour de la ville (le second jour) une fois, et l’on rentra au camp ; c’est ainsi que l’on fit pendant six jours.15 Le septième jour, s’étant levés dès l’aurore, ils firent le tour de la ville (selon le même rite) sept fois. (C’est seulement ce jour-là qu’on fit sept fois le tour de la ville.)16 La septième fois, les prêtres sonnèrent de la trompe et Josué dit au peuple : « Poussez le cri de guerre, car Yahvé vous a livré la ville ! « 17 « La ville sera dévouée par anathème à Yahvé, avec tout ce qui s’y trouve. Seule Rahab, la prostituée, aura la vie sauve ainsi que tous ceux qui sont avec elle dans sa maison, parce qu’elle a caché les émissaires que nous avions envoyés.18 Mais vous, prenez bien garde à l’anathème, de peur que, poussés par la convoitise, vous ne preniez quelque chose de ce qui est anathème, car ce serait rendre anathème le camp d’Israël et lui porter malheur.19 Tout l’argent et tout l’or, tous les objets de bronze et de fer seront consacrés à Yahvé, ils entreront dans son trésor. »20 Le peuple poussa le cri de guerre et l’on sonna de la trompe. Quand il entendit le son de la trompe, le peuple poussa un grand cri de guerre, et le rempart s’écroula sur place. Aussitôt le peuple monta vers la ville, chacun devant soi, et ils s’emparèrent de la ville.21 Ils dévouèrent à l’anathème tout ce qui se trouvait dans la ville, hommes et femmes, jeunes et vieux, jusqu’aux taureaux, aux moutons et aux ânes, les passant au fil de l’épée.22 Josué dit aux deux hommes qui avaient espionné le pays : « Entrez dans la maison de la prostituée et faites-en sortir cette femme avec tous ceux qui lui appartiennent, ainsi que vous le lui avez juré. »23 Ces jeunes gens, les espions, s’y rendirent et en firent sortir Rahab, son père, sa mère, ses frères et tous ceux qui lui appartenaient. Ils en firent sortir aussi tout son clan et les mirent en lieu sûr, en dehors du camp d’Israël.24 On brûla la ville et tout ce qu’elle contenait, sauf l’argent, l’or et les objets de bronze et de fer qu’on livra au trésor de la Maison de Yahvé.25 Mais Rahab, la prostituée, ainsi que la maison de son père et tous ceux qui lui appartenaient, Josué leur laissa la vie sauve. Elle est demeurée au milieu d’Israël jusqu’aujourd’hui, pour avoir caché les émissaires que Josué avait envoyés espionner Jéricho.26 En ce temps-là, Josué fit prononcer ce serment : « Maudit soit, devant Yahvé, l’homme qui se lèvera pour rebâtir cette ville (Jéricho) ! Il la fondera sur son aîné, et en posera les portes sur son cadet ! « 27 Et Yahvé fut avec Josué, dont la renommée se répandit dans tout le pays.

Josué 2,1-24

Posted in anathème, ciel (cieux), serment (vœux) with tags on 27 mars 2013 by JL
Josué, fils de Nûn, envoya secrètement de Shittim deux hommes pour espionner, en disant : « Allez, examinez le pays et Jéricho. » Ils y allèrent, se rendirent à la maison d'une prostituée nommée Rahab et ils y couchèrent.2 On dit au roi de Jéricho : « Voici que des hommes sont venus ici cette nuit, des Israélites, pour explorer le pays. »3 Alors le roi de Jéricho envoya dire à Rahab : « Fais sortir les hommes venus chez toi — qui sont descendus dans ta maison — car c'est pour explorer tout le pays qu'ils sont venus. »4 Mais la femme prit les deux hommes et les cacha. « C'est vrai, dit-elle, ces hommes sont venus chez moi, mais je ne savais pas d'où ils étaient.5 Lorsqu'à la nuit tombante on allait fermer la porte de la ville, ces hommes sont sortis et je ne sais pas où ils sont allés. Mettez-vous vite à leur poursuite et vous les rejoindrez. »6 Or elle les avait fait monter sur la terrasse et les avait cachés sous des tiges de lin qu'elle y avait déposées.7 Les gens les poursuivirent dans la direction du Jourdain, vers les gués, et l'on ferma la porte dès que furent sortis ceux qui étaient à leur poursuite.8 Quant à eux, ils n'étaient pas encore couchés que Rahab monta vers eux sur la terrasse.9 Elle leur dit : « Je sais que Yahvé vous a donné ce pays, que vous faites notre terreur, et que tous les habitants du pays ont été pris de panique à votre approche.10 Car nous avons appris que Yahvé avait mis à sec devant vous les eaux de la mer des Roseaux, à votre sortie d'Egypte, et ce que vous avez fait aux deux rois amorites, de l'autre côté du Jourdain, à Sihôn et à Og que vous avez voués à l'anathème.11 En l'apprenant, le coeur nous a manqué et personne n'a gardé courage devant vous, parce que Yahvé, votre Dieu, est Dieu, aussi bien là-haut dans les cieux qu'ici-bas sur la terre.12 Jurez-moi donc maintenant par Yahvé, puisque je vous ai traités avec bonté, qu'à votre tour vous traiterez avec bonté la maison de mon père et m'en donnerez un signe loyal ;13 que vous laisserez la vie sauve à mon père et à ma mère, à mes frères, à mes soeurs et à tous ceux qui leur appartiennent, et que vous nous préserverez de la mort. »14 Alors les hommes lui dirent : « Nous mourrons plutôt nous-mêmes, à moins que vous ne révéliez notre affaire. Quand Yahvé nous aura livré le pays, nous agirons envers toi avec bonté et loyauté. »15 Alors elle les fit descendre par la fenêtre au moyen d'une corde, car sa maison était contre le rempart, elle-même logeait dans le rempart.16 « Allez vers la montagne, leur dit-elle, de peur que ceux qui vous poursuivent ne vous retrouvent. Cachez-vous là pendant trois jours, jusqu'au retour de ceux qui vous poursuivent, et puis, allez votre chemin. »17 Les hommes lui dirent : « Voici comment nous nous acquitterons de ce serment que tu nous as fait prêter :18 à notre arrivée dans le pays, tu attacheras ce cordon de fil écarlate à la fenêtre par laquelle tu nous as fait descendre, et tu rassembleras auprès de toi dans la maison ton père, ta mère, tes frères et toute la famille.19 Quiconque franchira les portes de ta maison pour sortir, son sang retombera sur sa tête et nous en serons quittes ; mais le sang de quiconque restera avec toi dans la maison retombera sur nos têtes si l'on porte la main sur lui.20 Mais s'il t'arrive de révéler notre affaire, nous serons quittes de ce serment que tu nous as fait prêter. »21 Elle répondit : « Qu'il en soit ainsi !  » Elle les fit partir et ils s'en allèrent. Alors elle attacha le cordon écarlate à la fenêtre.22 Ils partirent et allèrent vers la montagne. Ils y restèrent trois jours, jusqu'à ce que fussent rentrés ceux qui les poursuivaient. Ceux-ci avaient battu tout le chemin sans les trouver.23 Alors les deux hommes redescendirent de la montagne, traversèrent et se rendirent auprès de Josué, fils de Nûn, à qui ils racontèrent tout ce qui leur était arrivé.24 Ils dirent à Josué : « Yahvé a livré tout ce pays entre nos mains et déjà tous ses habitants sont pris de panique devant nous. »

Deutéronome 25,14-19

Posted in abomination, anathème, ciel (cieux), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), justice (justification, juste) with tags on 18 mars 2013 by JL
Il n’y aura pas dans ta maison mesure et mesure, l’une grande et l’autre petite.15 Tu auras un poids intact et exact, et tu auras une mesure entière et exacte, afin d’avoir longue vie sur la terre que Yahvé ton Dieu te donne16 Car Yahvé ton Dieu a en abomination quiconque pratique ces choses, quiconque exerce la fraude.17 Rappelle-toi ce que t’a fait Amaleq quand vous étiez en chemin à votre sortie d’Egypte.18 Il vint à ta rencontre sur le chemin et, par derrière, après ton passage, il attaqua les éclopés ; quand tu étais las et exténué, il n’eut pas crainte de Dieu.19 Lorsque Yahvé ton Dieu t’aura établi à l’abri de tous tes ennemis alentour, au pays que Yahvé ton Dieu te donne en héritage pour le posséder, tu effaceras le souvenir d’Amaleq de dessous les cieux. N’oublie pas !

Deutéronome 20,10-20

Posted in abomination, adversité (épreuve), anathème, butin de guerre (trésor), conquérir (combat spirituel), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), idolâtrie, initiative divine, péché (faute), pensée du monde (mondanité), porter du fruit, vertus, vices (passions) with tags on 16 mars 2013 by JL
Lorsque tu t’approcheras d’une ville pour la combattre, tu lui proposeras la paix.11 Si elle l’accepte et t’ouvre ses portes, tout le peuple qui s’y trouve te devra la corvée et le travail.12 Mais si elle refuse la paix et te livre combat, tu l’assiégeras.13 Yahvé ton Dieu la livrera en ton pouvoir, et tu en passeras tous les mâles au fil de l’épée.14 Toutefois les femmes, les enfants, le bétail, tout ce qui se trouve dans la ville, toutes ses dépouilles, tu les prendras comme butin. Tu mangeras les dépouilles de tes ennemis que Yahvé ton Dieu t’aura livrés.15 C’est ainsi que tu traiteras les villes très éloignées de toi, qui n’appartiennent pas à ces nations-ci.16 Quant aux villes de ces peuples que Yahvé ton Dieu te donne en héritage, tu n’en laisseras rien subsister de vivant.17 Oui, tu les dévoueras à l’anathème, ces Hittites, ces Amorites, ces Cananéens, ces Perizzites, ces Hivvites, ces Jébuséens, ainsi que te l’a commandé Yahvé ton Dieu,18 afin qu’ils ne vous apprennent pas à pratiquer toutes ces abominations qu’ils pratiquent envers leurs dieux : vous pécheriez contre Yahvé votre Dieu !19 Si, en attaquant une ville, tu dois l’assiéger longtemps pour la prendre, tu ne mutileras pas ses arbres en y portant la hache ; tu t’en nourriras sans les abattre. Est-il homme, l’arbre des champs, pour que tu le traites en assiégé ?20 Cependant, les arbres que tu sais n’être pas des arbres fruitiers, tu pourras les mutiler, les abattre, et en faire des ouvrages de siège contre cette ville en guerre contre toi, jusqu’à ce qu’elle succombe.

Deutéronome 13,1-19

Posted in abomination, adoration (contemplation), anathème, chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, commandements (préceptes, décrets), crainte de Dieu, ecouter (voix du Seigneur), fécondité (prospérité, postérité), idolâtrie, mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), miracle (guérison, signe), pardon (miséricorde, pitié), pensée du monde (mondanité), prophète, purification with tags on 1 mars 2013 by JL
Tout ce que je vous ordonne, vous le garderez et le pratiquerez, sans y ajouter ni en retrancher.2 Si quelque prophète ou faiseur de songes surgit au milieu de toi, s’il te propose un signe ou un prodige3 et qu’ensuite ce signe ou ce prodige annoncé arrive, s’il te dit alors : « Allons à la suite d’autres dieux (que tu n’as pas connus) et servons-les »,4 tu n’écouteras pas les paroles de ce prophète ni les songes de ce songeur. C’est Yahvé votre Dieu qui vous éprouve pour savoir si vraiment vous aimez Yahvé votre Dieu de tout votre coeur et de toute votre âme.5 C’est Yahvé votre Dieu que vous suivrez et c’est lui que vous craindrez, ce sont ses commandements que vous garderez, c’est à sa voix que vous obéirez, c’est lui que vous servirez, c’est à lui que vous vous attacherez.6 Ce prophète ou ce faiseur de songes devra mourir, car il a prêché l’apostasie envers Yahvé ton Dieu, qui vous a fait sortir du pays d’Egypte et t’a racheté de la maison de servitude, et il t’aurait égaré loin de la voie où Yahvé ton Dieu t’a ordonné de marcher. Tu feras disparaître le mal du milieu de toi.7 Si ton frère, fils de ton père ou fils de ta mère, ton fils, ta fille, l’épouse qui repose sur ton sein ou le compagnon qui est un autre toi-même, cherche dans le secret à te séduire en disant : « Allons servir d’autres dieux », que tes pères ni toi n’avez connus,8 parmi les dieux des peuples proches ou lointains qui vous entourent, d’une extrémité de la terre à l’autre,9 tu ne l’approuveras pas, tu ne l’écouteras pas, ton oeil sera sans pitié, tu ne l’épargneras pas et tu ne cacheras pas sa faute.10 Oui, tu devras le tuer, ta main sera la première contre lui pour le mettre à mort, et la main de tout le peuple continuera l’exécution.11 Tu le lapideras jusqu’à ce que mort s’ensuive, car il a cherché à t’égarer loin de Yahvé ton Dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude.12 Tout Israël en l’apprenant sera saisi de crainte, et cessera de pratiquer ce mal au milieu de toi.13 Si tu entends dire que dans l’une des villes que Yahvé ton Dieu t’a données pour y habiter,14 des hommes, des vauriens, issus de ta race, ont égaré leurs concitoyens en disant : « Allons servir d’autres dieux », que vous n’avez pas connus,15 tu examineras l’affaire, tu feras une enquête, tu interrogeras avec soin. S’il est bien avéré et s’il est bien établi qu’une telle abomination a été commise au milieu de toi,16 tu devras passer au fil de l’épée les habitants de cette ville, tu la voueras à l’anathème, elle et tout ce qu’elle contient,17 tu en rassembleras toutes les dépouilles au milieu de la place publique et tu brûleras la ville avec toutes ses dépouilles, l’offrant tout entière à Yahvé ton Dieu. Elle deviendra pour toujours une ruine, qui ne sera plus rebâtie.18 De cet anathème tu ne garderas rien, afin que Yahvé revienne de l’ardeur de sa colère, qu’il te fasse miséricorde, qu’il ait pitié de toi et qu’il te multiplie comme il l’a juré à tes pères,19 à condition que tu écoutes la voix de Yahvé ton Dieu en gardant tous ses commandements que je te prescris aujourd’hui et en pratiquant ce qui est juste aux yeux de Yahvé ton Dieu.

Deutéronome 7,1-26

Posted in abomination, alliance, anathème, bénédiction, bonté divine (amour de Dieu), colère de Dieu, commandements (préceptes, décrets), conquérir (combat spirituel), consacré (consécration), courage (force), diable (démons, serpent), election divine, esclavage (du péché), fécondité (prospérité, postérité), fondations (pieux sacré), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), idolâtrie, inhabitation (présence divine), initiative divine, pensée du monde (mondanité), peuple de Dieu (Israel, Juda), pur et impur (souillure), terre promise (terre sainte) with tags on 27 février 2013 by JL
Lorsque Yahvé ton Dieu t’aura fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession, des nations nombreuses tomberont devant toi : les Hittites, les Girgashites, les Amorites, les Cananéens, les Perizzites, les Hivvites, et les Jébuséens, sept nations plus nombreuses et plus puissantes que toi.2 Yahvé ton Dieu te les livrera et tu les battras. Tu les dévoueras par anathème. Tu ne concluras pas d’alliance avec elles, tu ne leur feras pas grâce.3 Tu ne contracteras pas de mariage avec elles, tu ne donneras pas ta fille à leur fils, ni ne prendras leur fille pour ton fils.4 Car ton fils serait détourné de me suivre ; il servirait d’autres dieux ; et la colère de Yahvé s’enflammerait contre vous et il t’exterminerait promptement.5 Mais voici comment vous devrez agir à leur égard : vous démolirez leurs autels, vous briserez leurs stèles, vous couperez leurs pieux sacrés et vous brûlerez leurs idoles.6 Car tu es un peuple consacré à Yahvé ton Dieu ; c’est toi que Yahvé ton Dieu a choisi pour son peuple à lui, parmi toutes les nations qui sont sur la terre.7 Si Yahvé s’est attaché à vous et vous a choisis, ce n’est pas que vous soyez le plus nombreux de tous les peuples : car vous êtes le moins nombreux d’entre tous les peuples.8 Mais c’est par amour pour vous et pour garder le serment juré à vos pères, que Yahvé vous a fait sortir à main forte et t’a délivré de la maison de servitude, du pouvoir de Pharaon, roi d’Egypte.9 Tu sauras donc que Yahvé ton Dieu est le vrai Dieu, le Dieu fidèle qui garde son alliance et son amour pour mille générations à ceux qui l’aiment et gardent ses commandements,10 mais qui punit en leur propre personne ceux qui le haïssent. Il fait périr sans délai celui qui le hait, et c’est en sa propre personne qu’il le punit.11 Tu garderas donc les commandements, lois et coutumes que je te prescris aujourd’hui de mettre en pratique.12 Pour avoir écouté ces coutumes, les avoir gardées et mises en pratique, Yahvé ton Dieu te gardera l’alliance et l’amour qu’il a jurés à tes pères.13 Il t’aimera, te bénira, te multipliera ; il bénira le fruit de ton sein et le fruit de ton sol, ton blé, ton vin nouveau, ton huile, la portée de tes vaches et le croît de tes brebis, sur la terre qu’il a juré à tes pères de te donner.14 Tu recevras plus de bénédictions que tous les peuples. Nul chez toi, homme ou femme, ne sera stérile, nul mâle ou femelle de ton bétail.15 Yahvé détournera de toi toute maladie ; il ne t’infligera pas ces méchants maux d’Egypte que tu as connus, mais il les enverra à tous ceux qui te haïssent.16 Tu dévoreras donc tous ces peuples que Yahvé ton Dieu te livre, ton oeil sera sans pitié et tu ne serviras pas leurs dieux : car tu y serais pris au piège.17 Peut-être vas-tu dire en ton coeur : « Ces nations sont plus nombreuses que moi, comment pourrais-je les déposséder ? « 18 Ne les crains pas : rappelle-toi donc ce que Yahvé ton Dieu a fait à Pharaon et à toute l’Egypte,19 les grandes épreuves que tes yeux ont vues, les signes et les prodiges, la main forte et le bras étendu par lesquels Yahvé ton Dieu t’a fait sortir. Ainsi fera Yahvé ton Dieu contre tous les peuples devant qui tu as peur.20 De plus, Yahvé ton Dieu enverra des frelons pour anéantir ceux qui seraient restés et se seraient cachés devant toi.21 Ne tremble donc pas devant eux, car au milieu de toi est Yahvé ton Dieu, Dieu grand et redoutable.22 C’est peu à peu que Yahvé ton Dieu détruira ces nations devant toi ; tu ne pourras les exterminer sur-le-champ, de peur que les bêtes sauvages ne se multiplient à ton détriment,23 mais Yahvé ton Dieu te les livrera, et elles resteront en proie à de grands troubles jusqu’à ce qu’elles soient détruites.24 Il livrera leurs rois en ton pouvoir et tu effaceras leur nom de dessous les cieux : nul ne tiendra devant toi, jusqu’à ce que tu les aies exterminés.25 Vous brûlerez les images sculptées de leurs dieux, et tu n’iras pas convoiter l’or et l’argent qui les recouvrent. Si tu t’en emparais, tu serais pris au piège ; car c’est là chose abominable à Yahvé ton Dieu.26 Tu n’introduiras pas dans ta maison une chose abominable, de peur de devenir anathème comme elle. Tu les tiendras pour immondes et abominables, car elles sont anathèmes.

Deutéronome 3,1-29

Posted in allégorie (analogie), anathème, béatitude (bonheur), butin de guerre (trésor), conquérir (combat spirituel), initiative divine, Jourdain, pensée du monde (mondanité), puissance divine, terre promise (terre sainte) with tags on 25 février 2013 by JL
Nous prîmes alors le chemin du Bashân et nous y montâmes. Og, roi du Bashân, marcha à notre rencontre, lui et tout son peuple, pour nous combattre à Edréï.2 Yahvé me dit : « Ne le crains pas, car je l’ai livré en ton pouvoir, lui, tout son peuple et son pays. Tu le traiteras comme tu as traité Sihôn, le roi amorite, qui habite à Heshbôn. »3 Yahvé notre Dieu livra aussi en notre pouvoir Og, roi du Bashân, et tout son peuple. Nous le battîmes si bien que pas un n’en réchappa.4 Puis en ce temps nous nous emparâmes de toutes ses villes ; il n’y eut cité que nous ne leur ayons prise : 60 villes, toute la confédération d’Argob, royaume d’Og en Bashân,5 toutes places fortes fermées de hautes murailles, munies de portes et de barres ; sans compter les villes des Perizzites, fort nombreuses.6 Nous les dévouâmes par anathème, comme nous avions fait pour Sihôn, roi de Heshbôn, dévouant à l’anathème toutes ces villes d’hommes mariés, les femmes et les enfants ;7 mais tout le bétail et les dépouilles des villes furent notre butin.8 Ainsi, en ce temps-là, avons-nous pris le pays au deux rois amorites d’au-delà du Jourdain, depuis le torrent de l’Arnon jusqu’au mont Hermon9 (les Sidoniens appellent l’Hermon Siryôn, les Amorites le nomment Senir) :10 toutes les villes du Haut-Plateau, tout le Galaad et tout le Bashân jusqu’à Salka et Edréï, capitales d’Og en Bashân.11 (Or Og, roi du Bashân, était le dernier survivant des Rephaïm : son lit est le lit de fer qu’on voit à Rabba des Ammonites, long de neuf coudées et large de quatre, en coudées d’hommes.)12 Nous avons alors pris possession de ce pays, à partir d’Aroër sur le torrent de l’Arnon. Je donnai aux Rubénites et aux Gadites la moitié de la montagne de Galaad, avec ses villes.13 A la demi-tribu de Manassé, je donnai le reste de Galaad et tout le Bashân, royaume d’Og. (Toute la confédération d’Argob, tout le Bashân, c’est ce qu’on appelle le pays des Rephaïm.14 Yaïr, fils de Manassé, s’était emparé de toute la confédération d’Argob jusqu’aux frontières des Geshurites et des Maakatites, qu’il appela — ce Bashân — de son nom « Douars de Yaïr » jusqu’à ce jour.)15 A Makir, je donnai le Galaad.16 Aux Rubénites et aux Gadites je donnai le Galaad jusqu’au torrent de l’Arnon, le milieu du torrent marquant la frontière, et jusqu’au Yabboq, le torrent marquant la frontière des Ammonites.17 La Araba et le Jourdain servaient de frontière, depuis Kinnérèt jusqu’à la mer de la Araba (la mer Salée), au pied des pentes du Pisga à l’orient.18 Je vous donnai alors cet ordre : « Yahvé votre Dieu vous a donné ce pays pour domaine. Armés, vous passerez devant vos frères, les Israélites, tous hommes de guerre ;19 seuls vos femmes, vos enfants et vos troupeaux (car je sais vos troupeaux nombreux) resteront dans les villes que je vous ai données,20 jusqu’à ce que Yahvé ait donné le repos à vos frères comme à vous-mêmes, et qu’ils possèdent eux aussi les pays que Yahvé votre Dieu leur donne au-delà du Jourdain ; alors vous retournerez chacun dans les domaines que je vous ai donnés. »21 Je donnai alors cet ordre à Josué : « Tu vois de tes yeux tout ce que Yahvé notre Dieu a fait à ces deux rois ; Yahvé traitera de même tous les royaumes où tu vas passer.22 Vous ne les craindrez point : c’est Yahvé votre Dieu qui combat pour vous. »23 Je demandai alors une grâce à Yahvé :24 « Mon Seigneur Yahvé, toi qui as commencé à faire voir à ton serviteur ta grandeur et ta puissante main, qui… Quel dieu dans les cieux et sur la terre agit comme tu agis et avec même puissance ?25 Ne pourrais-je passer là-bas, et voir cet heureux pays au-delà du Jourdain, cette heureuse montagne, et le Liban ? « 26 Mais, à cause de vous, Yahvé s’irrita contre moi et ne m’exauça point. Il me dit : « Assez ! Ne continue plus à me parler de cette affaire !27 Monte au sommet du Pisga, porte tes regards à l’occident, au nord, au midi et à l’orient ; regarde de tes yeux, car tu ne passeras pas le Jourdain que voici.28 Donne tes ordres à Josué, fortifie-le, confirme-le, car c’est lui qui passera, à la tête de ce peuple ; à lui de les mettre en possession du pays que tu vas voir. »29 Puis nous sommes restés dans la vallée, en face de Bet-Péor.

Deutéronome 2,1-37

Posted in anathème, butin de guerre (trésor), chemin (voie du Seigneur), cheminement spirituel, conquérir (combat spirituel), désert (ascèse, dépouillement), droiture, héritage (de Dieu, le nôtre,partage), initiative divine, Jourdain, pensée du monde (mondanité), prophétie (oracle), providence, terre promise (terre sainte) with tags on 25 février 2013 by JL

Puis nous avons fait demi-tour et nous sommes partis au désert, en direction de la mer de Suph, comme Yahvé me l’avait ordonné. Pendant de longs jours nous avons tourné autour de la montagne de Séïr.2 Yahvé me dit alors :3 « Vous avez assez tourné autour de la montagne : prenez la direction du nord.4 Et donne cet ordre au peuple : Vous allez passer par le territoire de vos frères, les fils d’Esaü, qui habitent Séïr. Ils vous craignent et vous serez bien gardés.5 N’allez pas les provoquer, car je ne vous donnerai rien de leur pays, pas même la longueur d’un pied : c’est à Esaü que j’ai donné la montagne de Séïr pour domaine.6 La nourriture que vous mangerez, achetez-la-leur à prix d’argent ; achetez-leur à prix d’argent l’eau que vous boirez.7 Car Yahvé ton Dieu t’a béni en toutes tes actions ; il a veillé sur ta marche à travers ce grand désert. Voici 40 ans que Yahvé ton Dieu est avec toi sans que tu manques de rien. »8 Nous avons donc passé au-delà de nos frères, les fils d’Esaü qui habitent en Séïr, par la route de la Araba, d’Elat et d’Eçyôn-Gébèr ; puis, changeant de direction, nous prîmes la route du désert de Moab.9 Yahvé me dit alors : « N’attaque pas Moab, ne le provoque pas au combat ; car je ne te donnerai rien de son territoire : c’est aux fils de Lot que j’ai donné Ar pour domaine.10 (Auparavant y demeuraient les Emim, nation grande, nombreuse et de haute stature comme les Anaqim.11 On les considérait comme des Rephaïm, tout comme les Anaqim, mais les Moabites les appellent Emim.12 De même en Séïr demeuraient auparavant les Horites, que les fils d’Esaü dépossédèrent et exterminèrent pour s’établir à leur place, ainsi que l’a fait Israël pour sa terre, l’héritage reçu de Yahvé.)13 Debout maintenant ! et passez le torrent de Zéred. » Nous passâmes donc le torrent de Zéred.14 De Cadès-Barné au passage du torrent de Zéred notre errance avait duré 38 ans ; ainsi avait été éliminée toute la génération des hommes en âge de porter les armes, comme Yahvé le leur avait juré.15 La main de Yahvé avait été contre eux pour les éliminer entièrement du camp.16 Lorsque la mort eut fait disparaître du milieu du peuple, jusqu’au dernier, les hommes en âge de porter les armes,17 Yahvé m’adressa ces paroles :18 « Tu es en train de traverser Ar, le pays de Moab,19 et tu vas te trouver devant les fils d’Ammon. Ne les attaque pas, ne les provoque pas ; car je ne te donnerai rien du pays des fils d’Ammon : c’est aux fils de Lot que je l’ai donné pour domaine.20 (On le considérait aussi comme un pays de Rephaïm : des Rephaïm y habitaient auparavant, les Ammonites les appellent Zamzummim,21 peuple grand, nombreux et de haute stature comme les Anaqim. Yahvé les extermina devant les Ammonites, qui les dépossédèrent et s’établirent à leur place,22 comme il avait fait pour les fils d’Esaü, habitant en Séïr, en exterminant devant eux les Horites, qu’ils dépossédèrent pour s’établir à leur place jusqu’à ce jour.23 Ainsi encore des Avvites, qui habitaient des camps jusqu’à Gaza : les Kaphtorim, venus de Kaphtor, les exterminèrent et s’établirent à leur place.)24 Debout ! levez le camp, et passez le torrent de l’Arnon. Vois, je livre en ton pouvoir Sihôn, roi de Heshbôn, l’Amorite, ainsi que son pays. Commence la conquête ; provoque-le au combat.25 A partir d’aujourd’hui, je répands la terreur et la crainte de toi parmi les peuples qui sont sous tous les cieux : quiconque entendra le bruit de ton approche sera saisi de trouble et frémira d’angoisse. »26 Du désert de Qedémot, j’envoyai des messagers porter à Sihôn, roi de Heshbôn, ces paroles de paix :27 « J’ai l’intention de traverser ton pays ; j’irai mon chemin sans m’écarter ni à droite ni à gauche.28 Je mangerai la nourriture que tu m’auras vendue à prix d’argent, et je boirai l’eau que tu m’auras laissée à prix d’argent. Je veux seulement passer à pied,29 comme me l’ont accordé les fils d’Esaü qui habitent en Séïr et les Moabites qui habitent en Ar, jusqu’à ce que je passe le Jourdain pour aller au pays que Yahvé notre Dieu nous donne. »30 Mais Sihôn, roi de Heshbôn, ne consentit pas à nous laisser passer chez lui ; car Yahvé ton Dieu avait figé son esprit et endurci son coeur, afin de le livrer en ton pouvoir, comme il l’est encore aujourd’hui.31 Yahvé me dit : « Vois ! j’ai commencé à te livrer Sihôn et son pays ; commence la conquête en t’emparant de son pays. »32 Sihôn marcha à notre rencontre avec tout son peuple, à Yahaç, pour nous combattre.33 Yahvé notre Dieu nous le livra et nous le battîmes, lui, ses fils et tout son peuple.34 Nous avons pris toutes ses villes, et nous avons dévoué par anathème toutes ces villes d’hommes mariés, les femmes et les enfants, sans rien laisser échapper,35 sauf le bétail, qui fut notre butin, avec les dépouilles des villes prises.36 Depuis Aroër qui est sur le bord de la vallée de l’Arnon, et la ville qui est dans la vallée, jusqu’à Galaad, il n’y eut pas pour nous de ville inaccessible ; Yahvé notre Dieu nous les livra toutes.37 Toutefois du pays des Ammonites tu n’approchas point, ni de la région du torrent du Yabboq ni des villes de la montagne, ni de tout ce qu’avait interdit Yahvé notre Dieu.

Nombres 21,1-3

Posted in anathème, pensée du monde (mondanité), serment (vœux) with tags on 22 février 2013 by JL

Le roi d’Arad, le Cananéen habitant au Négeb, apprit qu’Israël venait par la route d’Atarim. Il attaqua Israël et lui fit des prisonniers.2 Israël fit alors ce voeu à Yahvé : « Si tu livres ce peuple en mon pouvoir, je vouerai ses villes à l’anathème. »3 Yahvé écouta la voix d’Israël et livra les Cananéens en son pouvoir. Ils les vouèrent à l’anathème, eux et leurs villes. On donna à ce lieu le nom de Horma.

Nombres 18,1-32

Posted in alliance, anathème, encens (odeur agréable à Dieu), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), offrande (prémisse et autres), prêtre ordre Levi (sacerdoce), premier-né (prémisse), rendre grâce (dîme), sang, tente du rendez-vous with tags on 21 février 2013 by JL

Alors Yahvé dit à Aaron : « Toi, tes fils et la maison de ton père avec toi, vous porterez le poids des fautes commises envers le sanctuaire. Toi et tes fils avec toi vous porterez le poids des fautes de votre sacerdoce.2 Fais aussi, avec toi, approcher tes frères du rameau de Lévi, la tribu de ton père. Qu’ils te soient adjoints et qu’ils te servent, toi et tes fils, devant la Tente du Témoignage.3 Ils assureront ton service et celui de toute la Tente. A condition qu’ils ne s’approchent pas des objets sacrés ni de l’autel, ils ne mourront pas plus que vous.4 Ils te seront adjoints, ils assumeront la charge de la Tente du Rendez-vous, pour tout le service de la Tente, et aucun profane n’approchera de vous.5 Vous assumerez la charge du sanctuaire et la charge de l’autel, et la Colère ne sévira plus contre les Israélites.6 C’est moi qui ai pris vos frères les Lévites d’entre les Israélites pour vous en faire don. A titre de donnés, ils appartiennent à Yahvé, pour faire le service de la Tente du Rendez-vous.7 Toi et tes fils, vous assumerez les fonctions sacerdotales pour tout ce qui concerne l’autel et pour tout ce qui est derrière le rideau. Vous accomplirez le service cultuel dont j’accorde l’office à votre sacerdoce. Mais le profane qui s’approchera mourra. »8 Yahvé dit à Aaron : « Moi, je t’ai donné la charge de ce qu’on prélève pour moi. Tout ce que consacrent les Israélites, je te le donne comme la part qui t’est assignée, ainsi qu’à tes fils, en vertu d’un décret perpétuel.9 Voici ce qui te reviendra sur les choses très saintes, sur les mets offerts : toutes les offrandes que me restituent les Israélites, à titre d’oblation, de sacrifice pour le péché, de sacrifice de réparation ; c’est chose très sainte, qui te reviendra ainsi qu’à tes fils.10 Vous vous nourrirez des choses très saintes. Tout mâle en pourra manger. Tu les tiendras pour sacrées.11 Ceci encore te reviendra : ce qui est prélevé sur les offrandes des Israélites, sur tout ce qui est tendu en geste de présentation, je te le donne, ainsi qu’à tes fils et à tes filles, en vertu d’un décret perpétuel. Quiconque est pur dans ta maison en pourra manger.12 Tout le meilleur de l’huile, tout le meilleur du vin nouveau et du blé, ces prémices qu’ils offrent à Yahvé, je te les donne.13 Tous les premiers produits de leur pays, qu’ils apportent à Yahvé, te reviendront ; quiconque est pur dans ta maison en pourra manger.14 Tout ce qui est frappé d’anathème en Israël te reviendra.15 Tout premier-né qu’on apporte à Yahvé te reviendra, issu de tout être de chair, homme ou animal ; mais tu devras faire racheter le premier-né de l’homme, et tu feras racheter le premier-né d’un animal impur.16 Tu le feras racheter dans le mois de la naissance, en l’évaluant à cinq sicles d’argent, selon le sicle du sanctuaire qui est de vingt géras.17 Seuls les premiers-nés de la vache, de la brebis et de la chèvre ne seront pas rachetés. Ils sont chose sainte : tu en verseras le sang sur l’autel, tu en feras fumer la graisse, comme mets consumé en parfum d’apaisement pour Yahvé,18 et la viande t’en reviendra, ainsi que la poitrine de présentation et la cuisse droite.19 Tous les prélèvements que les Israélites font pour Yahvé sur les choses saintes, je te les donne, ainsi qu’à tes fils et à tes filles, en vertu d’un décret perpétuel. C’est là une alliance éternelle par le sel devant Yahvé, pour toi et pour ta descendance avec toi. »20 Yahvé dit à Aaron : « Tu n’auras point d’héritage dans leur pays, il n’y aura pas de part pour toi au milieu d’eux. C’est moi qui serai ta part et ton héritage au milieu des Israélites.21 Voici : aux enfants de Lévi je donne pour héritage toute dîme perçue en Israël, en échange de leurs services, du service qu’ils font dans la Tente du Rendez-vous.22 Les Israélites n’approcheront plus de la Tente du Rendez-vous : ils se chargeraient d’un péché et mourraient.23 C’est Lévi qui fera le service de la Tente du Rendez-vous, et les Lévites porteront le poids de leurs fautes. C’est un décret perpétuel pour vos générations : les Lévites ne posséderont point d’héritage au milieu des Israélites,24 car c’est la dîme que les Israélites prélèvent pour Yahvé que je donne pour héritage aux Lévites. Voilà pourquoi je leur ai dit qu’ils ne posséderaient point d’héritage au milieu des Israélites. »25 Yahvé parla à Moïse et dit :26 « Tu parleras aux Lévites et tu leur diras : Quand vous percevrez sur les Israélites la dîme que je vous donne en héritage de leur part, vous en retiendrez le prélèvement de Yahvé, la dîme de la dîme.27 Elle tiendra lieu du prélèvement à prendre sur vous, au même titre que le blé pris sur l’aire et le vin nouveau pris sur la cuve.28 Ainsi, vous aussi, vous retiendrez le prélèvement de Yahvé, sur toutes les dîmes que vous percevrez sur les Israélites. Vous donnerez ce que vous aurez prélevé pour Yahvé au prêtre Aaron.29 Sur tous les dons que vous recevrez vous retiendrez le prélèvement de Yahvé ; c’est sur le meilleur de toutes choses que vous retiendrez la part sacrée.30 Tu leur diras : Lorsque vous en aurez prélevé le meilleur, tous ces dons tiendront lieu aux Lévites du produit de l’aire et du produit de la cuve.31 Vous pourrez les consommer, en tout lieu, vous et vos gens : c’est votre salaire pour votre service dans la Tente du Rendez-vous.32 Vous ne serez pour cela chargés d’aucun péché, du moment que vous en aurez prélevé le meilleur ; vous ne profanerez pas les choses consacrées par les Israélites et vous ne mourrez pas. »

Exode 22,1-30

Posted in abondance, anathème, blasphème, charité (partage, aumône), etranger (terre étrangère), idolâtrie, premier-né (prémisse), sainteté (saint), sang, veuve, orphelin, indigent with tags on 21 décembre 2012 by JL
Si le voleur surpris à percer un mur reçoit un coup mortel, son sang ne sera pas vengé.2 Mais si le soleil était déjà levé, son sang sera vengé. Il devra restituer, et s’il n’a pas de quoi, on le vendra pour rembourser ce qu’il a volé.3 Si l’animal volé, boeuf, âne ou tête de petit bétail, est retrouvé vivant en sa possession, il restituera au double.4 « Si quelqu’un fait brouter un champ ou une vigne et laisse brouter le champ d’autrui, il restituera la partie broutée de ce champ d’après ce qu’il rapporte. S’il a laissé brouter le champ entier, il restituera sur la base de la meilleure récolte du champ ou de la vigne.5 Si un feu prend et rencontre des buissons épineux et qu’il consume meules, moissons ou champs, l’auteur de l’incendie restituera ce qui a brûlé.6 Si quelqu’un donne en garde à un autre de l’argent ou des objets, et qu’on les vole chez celui-ci, le voleur, si on le découvre, devra restituer au double.7 Si on ne découvre pas le voleur, le maître de la maison s’approchera de Dieu pour attester qu’il n’a pas porté la main sur le bien de l’autre.8 Dans toute cause litigieuse relative à un boeuf, à un âne, à une tête de petit bétail, à un vêtement ou à n’importe quel objet perdu dont on dit : C’est bien lui, le différend sera porté devant Dieu. Celui que Dieu aura déclaré coupable restituera le double à l’autre.9 Si quelqu’un confie à la garde d’un autre un âne, un taureau, une tête de petit bétail ou tout autre animal, et que la bête crève, se brise un membre ou est enlevée sans témoins,10 un serment par Yahvé décidera entre les deux parties si le gardien a porté la main sur le bien de l’autre ou non. Le propriétaire prendra ce qui reste et le gardien n’aura pas à restituer.11 Mais si l’animal volé se trouvait auprès de lui, il le restituera à son propriétaire.12 Si l’animal est déchiqueté par une bête de proie, il apportera en témoignage l’animal déchiqueté et n’aura pas à restituer.13 Si quelqu’un emprunte une bête à un autre et qu’elle se brise un membre ou crève en l’absence de son propriétaire, il devra restituer.14 Mais si le propriétaire est auprès de l’animal, il n’aura pas à restituer. Si le propriétaire est un loueur, il touchera son prix de louage.15 « Si quelqu’un séduit une vierge non encore fiancée et couche avec elle, il versera le prix et la prendra pour femme.16 Si son père refuse de la lui donner, il versera une somme équivalente au prix fixé pour les vierges.17 « Tu ne laisseras pas en vie la magicienne.18 Quiconque s’accouple avec une bête sera mis à mort.19 Qui sacrifie à d’autres dieux sera voué à l’anathème.20 Tu ne molesteras pas l’étranger ni ne l’opprimeras car vous-mêmes avez été étrangers dans le pays d’Egypte.21 Vous ne maltraiterez pas une veuve ni un orphelin.22 Si tu le maltraites et qu’il crie vers moi, j’écouterai son cri ;23 ma colère s’enflammera et je vous ferai périr par l’épée : vos femmes seront veuves et vos fils orphelins.24 Si tu prêtes de l’argent à un compatriote, à l’indigent qui est chez toi, tu ne te comporteras pas envers lui comme un prêteur à gages, vous ne lui imposerez pas d’intérêts.25 Si tu prends en gage le manteau de quelqu’un, tu le lui rendras au coucher du soleil.26 C’est sa seule couverture, c’est le manteau dont il enveloppe son corps, dans quoi se couchera-t-il ? S’il crie vers moi je l’écouterai, car je suis compatissant, moi !27 Tu ne blasphémeras pas Dieu ni ne maudiras un chef de ton peuple.28 « Ne diffère pas d’offrir de ton abondance et de ton surplus. Le premier-né de tes fils, tu me le donneras.29 Tu feras de même pour ton gros et ton petit bétail : pendant sept jours il restera avec sa mère, le huitième jour tu me le donneras.30 Vous serez pour moi des hommes saints. Vous ne mangerez pas la viande d’une bête déchiquetée par un fauve dans la campagne, vous la jetterez aux chiens.