Ecclésiastique 32,1-24

01 On t’a choisi pour présider un banquet ? Ne prends pas de grands airs. Sois un simple convive parmi les autres, occupe-toi d’eux, et alors seulement tu iras t’asseoir.

02 Quand tu auras rempli tout ton office, va prendre place afin de te réjouir avec eux et recevoir la couronne pour ta parfaite organisation.

03 Si tu es âgé, prends la parole, car cela te revient, mais mesure bien ce que tu dis, ne retarde pas la musique

04 et, pendant qu’on l’écoute, ne te répands pas en bavardages : n’étale pas ta sagesse à contretemps.

05 Une pierre de grenat enchâssée dans un bijou en or, tel est un concert dans un banquet bien arrosé.

06 Une émeraude enchâssée dans une monture d’or, tel est un air de musique sur un bon vin.

07 Si tu es jeune, ne prends la parole que si tu dois le faire, mais pas plus de deux fois, et seulement si on t’interroge.

08 Résume ton propos : en quelques mots on peut dire beaucoup ; montre-toi instruit et discret à la fois.

09 Avec de grands personnages, ne fais pas l’important ; quand un autre a la parole, ne bavarde pas.

10 Aussi sûr qu’un éclair devance le tonnerre, la faveur est d’avance acquise à une personne réservée.

11 Quand c’est l’heure, lève-toi, ne t’attarde pas, rentre chez toi sans flâner.

12 Là, tu pourras te divertir et faire ce qui te plaît, sans risque de pécher par vantardise.

13 Et, pour tout cela, bénis ton Créateur, lui qui t’enivre de ses biens.

14 Qui craint le Seigneur recevra son enseignement, ceux qui le cherchent dès l’aurore obtiendront sa faveur.

15 Qui scrute la Loi en sera comblé, mais l’hypocrite y trouvera une occasion de chute.

16 Ceux qui craignent le Seigneur découvriront ce qui est juste et feront briller leurs jugements comme la lumière.

17 Le pécheur n’accepte pas les remarques et trouve toujours à justifier ce qui lui plaît.

18 Un homme réfléchi ne néglige aucun avis, l’insolent et l’orgueilleux n’ont peur de rien.

19 Ne fais rien sans avoir réfléchi, et tu n’auras pas à regretter tes actes.

20 Le chemin accidenté, ne le prends pas, de peur de buter sur les pierres.

21 Ne te fie pas à un chemin uni,

22 et même avec tes enfants sois sur tes gardes.

23 En tous tes actes, fie-toi à ta conscience, car cela aussi est observance des commandements.

24 Qui se fie à la Loi est attentif aux commandements, qui met sa confiance dans le Seigneur ne connaîtra pas le déclin.

Navigation par chapitre :

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :