Jérémie 36,1-32

01 La quatrième année du règne de Joakim, fils de Josias, roi de Juda, cette parole du Seigneur fut adressée à Jérémie :

02 « Procure-toi un rouleau ; tu écriras dessus toutes les paroles que je t’ai dites concernant Israël, Juda et toutes les nations, depuis le jour où j’ai commencé à te parler, au temps de Josias, jusqu’aujourd’hui.

03 Peut-être qu’en apprenant tout le mal que je projette de leur faire, les gens de la maison de Juda reviendront chacun de son mauvais chemin, et je pardonnerai leurs fautes et leurs péchés. »

04 Jérémie appela Baruc, fils de Nériya. Baruc écrivit dans le rouleau, sous la dictée de Jérémie, toutes les paroles que le Seigneur lui avait dites.

05 Alors Jérémie donna cet ordre à Baruc : « Je suis empêché, je ne peux entrer à la maison du Seigneur.

06 Mais toi, tu y entreras, et les paroles du Seigneur que tu as écrites dans le rouleau sous ma dictée, tu les proclameras aux oreilles du peuple, dans la maison du Seigneur, le jour du jeûne. Et tu les proclameras aussi aux oreilles de tous les gens de Juda qui viennent de leurs villes.

07 Peut-être leur supplication atteindra-t-elle le Seigneur. Peut-être chacun d’eux reviendra-t-il de son mauvais chemin. Car elle est grande, la colère du Seigneur, la fureur qu’il a exprimée envers ce peuple. »

08 Baruc, fils de Nériya, se conforma en tout à l’ordre du prophète Jérémie : à la maison du Seigneur, il lut dans le livre les paroles du Seigneur.

09 La cinquième année du règne de Joakim, fils de Josias, roi de Juda, au neuvième mois, on proclama un jeûne devant le Seigneur pour tout le peuple de Jérusalem et pour tout le peuple qui venait des villes de Juda, à Jérusalem.

10 Alors, à la maison du Seigneur, Baruc lut dans le livre les paroles de Jérémie ; c’était dans la salle de Guemaryahou, fils du scribe Shafane, dans la cour d’en haut, à l’entrée de la Porte Neuve de la maison du Seigneur ; il les proclama aux oreilles de tout le peuple.

11 Or, Michée, fils de Guemaryahou, fils de Shafane, entendit toutes les paroles du Seigneur écrites dans le livre.

12 Il descendit à la maison du roi, dans la salle du scribe, et là, tous les princes tenaient séance. Il y avait le scribe Élishama, Delayahou, fils de Shemayahou, Elnathane, fils d’Akbor, Guemaryahou, fils de Shafane, Sédécias, fils de Hananyahou, et tous les autres princes.

13 Michée leur rapporta toutes les paroles qu’il avait entendues quand Baruc les avait lues dans le livre aux oreilles du peuple.

14 Alors, tous les princes dépêchèrent vers Baruc Yehoudi, fils de Netanyahou, fils de Shèlèmyahou, fils de Koushi, pour lui dire : « Ce rouleau dont tu as fait la lecture aux oreilles du peuple, prends-le et viens ! » Baruc, fils de Nériya, prit donc le rouleau et s’en vint vers eux.

15 Ils lui dirent : « Assieds-toi et fais-nous la lecture ! » Et Baruc leur en fit la lecture.

16 Or, tandis qu’ils écoutaient toutes les paroles, ils se tournèrent l’un vers l’autre, pris de frayeur, et ils dirent à Baruc : « Il nous faut absolument rapporter au roi toute cette affaire ! »

17 Puis ils interrogèrent Baruc : « Raconte-nous comment tu as écrit toutes ces paroles venant de sa bouche ! »

18 Baruc leur répondit : « De sa bouche, il me dictait toutes ces paroles et moi, je les écrivais dans le livre avec de l’encre. »

19 Les princes dirent alors à Baruc : « Va-t’en, cache-toi, ainsi que Jérémie ! Que personne ne sache où vous êtes ! »

20 Puis ils se rendirent chez le roi, dans la cour du palais, après avoir déposé le rouleau dans la salle du scribe Élishama. Et ils rapportèrent aux oreilles du roi toute l’affaire.

21 Alors le roi envoya Yehoudi chercher le rouleau. Celui-ci alla le chercher dans la salle du scribe Élishama et en fit la lecture au roi ainsi qu’à tous les princes qui se tenaient debout auprès de lui.

22 Le roi était assis dans la maison d’hiver – on était au neuvième mois – et un brasero était allumé devant lui.

23 Chaque fois que Yehoudi avait lu trois ou quatre colonnes, le roi, avec le canif du scribe, les déchirait et les jetait dans le feu du brasero, jusqu’à ce que le rouleau eût entièrement disparu dans le feu du brasero.

24 Mais ni le roi ni aucun de ses serviteurs, entendant toutes ces paroles, ne furent effrayés et ne déchirèrent leurs vêtements.

25 Pourtant Elnathane, Delayahou et Guemaryahou avaient supplié le roi de ne pas brûler le rouleau, mais lui ne les avait pas écoutés.

26 Ensuite, le roi ordonna à Yerahméel, fils du roi, à Serayahou, fils d’Azriel, et à Shèlèmyahou, fils d’Abdéel, de se saisir du scribe Baruc et du prophète Jérémie. Mais le Seigneur les avait cachés.

27 Alors la parole du Seigneur fut adressée à Jérémie, après que le roi eut brûlé le rouleau et les paroles que Baruc avait écrites sous la dictée de Jérémie :

28 « Retourne te procurer un autre rouleau et écris dessus toutes les paroles qui étaient déjà dans le premier rouleau, celui qu’a brûlé Joakim, roi de Juda.

29 Et contre Joakim, roi de Juda, tu diras : Ainsi parle le Seigneur : Toi, tu as brûlé ce rouleau en disant : “Pourquoi y avoir écrit : Le roi de Babylone viendra certainement, il détruira ce pays et en fera disparaître hommes et bétail ?”

30 À cause de cela, ainsi parle le Seigneur contre Joakim, roi de Juda : Il n’aura personne pour lui succéder sur le trône de David. Son cadavre sera exposé à la chaleur du jour et au froid de la nuit.

31 Je les châtierai de leurs fautes, lui, sa descendance et ceux qui le servent. Je ferai venir sur eux, sur les habitants de Jérusalem et sur les gens de Juda, tout le malheur que j’ai proféré contre eux sans qu’ils n’écoutent. »

32 Jérémie se procura un autre rouleau et le donna au scribe Baruc, fils de Nériya, lequel y écrivit sous la dictée de Jérémie toutes les paroles du livre que Joakim, roi de Juda, avait brûlé dans le feu. Beaucoup d’autres paroles semblables y furent ajoutées.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :