Ecclésiastique 41,1-22

01Ô mort, quelle amertume, ta pensée pour l’homme qui vit paisible au milieu de ses biens, pour l’homme qui n’a pas de soucis, à qui tout réussit, qui est encore capable de faire bonne chère.

02 Ô mort, ta sentence est bonne pour l’homme dans le besoin, dont la force décline, pour un grand vieillard qui s’inquiète de tout, qui se révolte et perd patience.

03 Ne redoute pas la sentence de la mort : pense à ceux qui t’ont précédé, à ceux qui te suivront.

04 C’est la sentence du Seigneur pour tout être de chair : pourquoi refuser la volonté du Très-Haut ? Dix ans, cent ans ou mille ans : au séjour des morts, nul ne met en question la durée d’une vie.

05 Les enfants des pécheurs deviennent des enfants abominables, qui fréquentent la société des impies.

06 L’héritage des pécheurs se perdra, la honte s’attache à leurs descendants.

07 Un père impie sera blâmé par ses enfants : à cause de lui ils sont couverts de honte.

08 Malheur à vous, hommes impies, qui avez abandonné la loi du Dieu Très-Haut !

09 Quand vous vous multipliez, c’est pour la perdition, quand vous naissez, vous naissez pour la malédiction ; quand vous mourez, la malédiction est votre part.

10 Tout ce qui vient de la terre, à la terre s’en va ; ainsi s’en vont les impies, de la malédiction à la perdition.

11 Le deuil des hommes n’est que deuil du corps, mais pour les pécheurs, leur nom même, qui ne vaut rien, disparaîtra.

12 Prends soin de ton nom, car il te survivra plus que mille monceaux d’or.

13 Une belle vie, on peut en compter les jours, mais une bonne renommée demeure à jamais.

14 Mes enfants, gardez en paix mes instructions. Une sagesse cachée, un trésor enfoui : à quoi peuvent-ils servir l’un et l’autre ?

15 Mieux vaut cacher sa sottise que dissimuler sa sagesse.

16 Aussi, apprenez de ma bouche de quoi il faut avoir honte, car toute honte n’est pas bonne à entretenir et tous ne savent pas juger correctement de tout.

17 Ayez honte, devant père et mère, de la débauche, du mensonge, devant le chef et le puissant,

18 du délit, devant le juge et le magistrat, de la transgression de la loi, devant l’assemblée et le peuple, de la fourberie, devant l’associé et l’ami,

19 d’un vol, devant tout le voisinage. Face à la vérité de Dieu et à l’Alliance, tu dois avoir honte de garder tout le pain pour toi, de donner ou de recevoir avec mépris,

20 de ne pas répondre à ceux qui te saluent, d’arrêter ton regard sur une prostituée,

21 de te détourner d’un parent, d’enlever à autrui ce qui lui revient ou lui est offert, de dévisager une femme mariée,

22 d’être entreprenant avec sa servante – et surtout, n’approche pas de son lit ! Tu dois avoir honte d’insulter tes amis – n’insulte pas après avoir donné !

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :