Juges 3,12-31

Les Israélites recommencèrent à faire ce qui est mal aux yeux de Yahvé et Yahvé fortifia Eglôn, roi de Moab, contre Israël, parce qu’ils faisaient ce qui est mal aux yeux de Yahvé.13 Eglôn s’adjoignit les fils d’Ammon et Amaleq, marcha contre Israël, le battit et s’empara de la ville des Palmiers.14 Les Israélites furent asservis à Eglôn, roi de Moab, pendant dix-huit ans.15 Alors les Israélites crièrent vers Yahvé et Yahvé leur suscita un sauveur, Ehud, fils de Géra, Benjaminite, qui était gaucher. Les Israélites le chargèrent de porter le tribut à Eglôn, roi de Moab.16 Ehud se fit un poignard à double tranchant, long d’un gomed, et il le ceignit sous son vêtement, sur sa hanche droite.17 Il offrit donc le tribut à Eglôn, roi de Moab. Cet Eglôn était très gros.18 Une fois le tribut offert, Ehud renvoya les gens qui l’avaient apporté.19 Mais lui-même, arrivé aux Idoles qui sont près de Gilgal, revint et dit : « J’ai un message secret pour toi, ô Roi !  » Le roi répondit : « Silence !  » et tous ceux qui se trouvaient auprès de lui sortirent.20 Ehud vint vers lui ; il était assis dans la chambre haute où l’on prend le frais, qui lui était réservée. Ehud lui dit : « C’est une parole de Dieu que j’ai pour toi, ô Roi !  » Et celui-ci se leva aussitôt de son siège.21 Alors Ehud étendit la main gauche, prit le poignard de dessus sa hanche droite et l’enfonça dans le ventre du roi.22 La poignée même entra avec la lame et la graisse se referma sur la lame, car Ehud n’avait pas retiré le poignard de son ventre.23 Ehud sortit par les cabinets, il avait fermé derrière lui les portes de la chambre haute et poussé le verrou.24 Quand il fut sorti, les serviteurs revinrent et ils regardèrent : les portes de la chambre haute étaient fermées au verrou. Ils se dirent : « Sans doute il se couvre les pieds dans le réduit de la chambre fraîche. »25 Ils attendirent indéfiniment, car il n’ouvrait toujours pas les portes de la chambre haute. Ils prirent enfin la clef et ouvrirent : leur maître gisait à terre, mort.26 Pendant qu’ils attendaient, Ehud s’était enfui. Il dépassa les Idoles et se mit en sûreté à Ha-Séïra.27 Sitôt arrivé, il sonna du cor dans la montagne d’Ephraïm et les Israélites descendirent avec lui de la montagne, lui à leur tête.28 Et il leur dit : « Suivez-moi, car Yahvé a livré votre ennemi, Moab, entre vos mains. » Ils le suivirent donc, coupèrent à Moab le passage des gués du Jourdain et ne laissèrent passer personne.29 Ils battirent les gens de Moab en ce temps-là, au nombre d’environ 10.000 hommes, tous robustes et vaillants, et pas un n’échappa.30 En ce jour-là Moab fut abaissé sous la main d’Israël et le pays fut en repos 80 ans.31 Après lui il y eut Shamgar, fils d’Anat. Il défit les Philistins au nombre de 600 hommes avec un aiguillon à boeufs, et lui aussi sauva Israël.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :