Psaumes 69,1-37

Du maître de chant. Sur l’air : Des lys… De David.2 Sauve-moi, ô Dieu, car les eaux me sont entrées jusqu’à l’âme.3 J’enfonce dans la bourbe du gouffre, et rien qui tienne ; je suis entré dans l’abîme des eaux et le flot me submerge.4 Je m’épuise à crier, ma gorge brûle, mes yeux sont consumés d’attendre mon Dieu.5 Plus nombreux que les cheveux de la tête, ceux qui me haïssent sans cause ; ils sont puissants ceux qui me détruisent, ceux qui m’en veulent à tort. (Ce que je n’ai pas pris, devrai-je le rendre ? )6 O Dieu, tu sais ma folie, mes offenses sont à nu devant toi.7 Qu’ils ne rougissent pas de moi, ceux qui t’espèrent, Yahvé Sabaot ! Qu’ils n’aient pas honte de moi, ceux qui te cherchent, Dieu d’Israël !8 C’est pour toi que je souffre l’insulte, que la honte me couvre le visage,9 que je suis un étranger pour mes frères, un inconnu pour les fils de ma mère ;10 car le zèle de ta maison me dévore, l’insulte de tes insulteurs tombe sur moi.11 Que j’afflige mon âme par le jeûne et l’on m’en fait un sujet d’insulte ;12 que je prenne un sac pour vêtement et pour eux je deviens une fable,13 le conte des gens assis à la porte et la chanson des buveurs de boissons fortes.14 Et moi, t’adressant ma prière, Yahvé, au temps favorable, en ton grand amour, Dieu, réponds-moi en la vérité de ton salut.15 Tire-moi du bourbier, que je n’enfonce, que j’échappe à mes adversaires, à l’abîme des eaux !16 Que le flux des eaux ne me submerge, que le gouffre ne me dévore, que la bouche de la fosse ne me happe !17 Réponds-moi, Yahvé : car ton amour est bonté ; en ta grande tendresse regarde vers moi ;18 à ton serviteur ne cache point ta face, l’oppression est sur moi, vite, réponds-moi ;19 approche de mon âme, venge-la, à cause de mes ennemis, rachète-moi.20 Toi, tu connais mon insulte, ma honte et mon affront. Devant toi tous mes oppresseurs.21 L’insulte m’a brisé le coeur, jusqu’à défaillir. J’espérais la compassion, mais en vain, des consolateurs, et je n’en ai pas trouvé.22 Pour nourriture ils m’ont donné du poison, dans ma soif ils m’abreuvaient de vinaigre.23 Que devant eux leur table soit un piège et leur abondance un traquenard ;24 que leurs yeux s’enténèbrent pour ne plus voir, fais qu’à tout instant les reins leur manquent !25 Déverse sur eux ton courroux, que le feu de ta colère les atteigne ;26 que leur enclos devienne un désert, que leurs tentes soient sans habitants :27 ils s’acharnent sur celui que tu frappes, ils rajoutent aux blessures de ta victime.28 Charge-les, tort sur tort, qu’ils n’aient plus d’accès à ta justice ;29 qu’ils soient rayés du livre de vie, retranchés du compte des justes.30 Et moi, courbé, blessé, que ton salut, Dieu, me redresse !31 Je louerai le nom de Dieu par un cantique, je le magnifierai par l’action de grâces ;32 cela plaît à Yahvé plus qu’un taureau, une forte bête avec corne et sabot.33 Ils ont vu, les humbles, ils jubilent ; chercheurs de Dieu, que vive votre coeur !34 Car Yahvé exauce les pauvres, il n’a pas méprisé ses captifs.35 Que l’acclament le ciel et la terre, la mer et tout ce qui s’y remue !36 Car Dieu sauvera Sion, il rebâtira les villes de Juda, là, on habitera, on possédera ;37 la lignée de ses serviteurs en hérite et les amants de son nom y demeurent.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :