Archive for the humilité (humble) Category

Sophonie 2,1-15

Posted in attributs et noms divins, chercher Dieu, colère de Dieu, désolation (dévastation, ruine), enfer (géhenne, vallée du Cédron), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), humilité (humble), idolâtrie, iles lointaines (nations éloignées), inhabitation (présence divine), jour du Seigneur (déluge), justice (justification, juste), loi, orgueil (se glorifier), pasteur, petit reste (rescapé), peuple de Dieu (Israel, Juda), purgatoire, terre promise (terre sainte) with tags on 5 mars 2014 by JL

01 Serrez-vous, entassez-vous, nation sans désir,

02 avant que vous soyez chassés comme la paille qui disparaît en un jour, avant que vienne sur vous la brûlante colère du Seigneur, avant que vienne sur vous le jour de la colère du Seigneur.

03 Cherchez le Seigneur, vous tous, les humbles du pays, qui accomplissez sa loi. Cherchez la justice, cherchez l’humilité : peut-être serez-vous à l’abri au jour de la colère du Seigneur.

04 Voyez ! Gaza va être abandonnée, Ascalon sera dévastée. Ashdod, en plein midi, sera dépeuplée, Écrone sera déracinée.

05 Malheur aux habitants des bords de la mer, à la nation des Crétois ! La parole du Seigneur est contre vous : « Canaan, terre des Philistins, je vais te ruiner, te vider de tous tes habitants ! »

06 Les bords de la mer seront réduits en pacages, en prairies pour les bergers, en parcs à moutons.

07 Ce sera un territoire pour ceux qui resteront de la maison de Juda ; là, ils mèneront paître leurs troupeaux ; au milieu des maisons d’Ascalon, le soir ils se reposeront, car le Seigneur, leur Dieu, les visitera, il aura changé leur sort.

08 J’ai entendu les insultes de Moab et les sarcasmes des fils d’Ammone, qui ont insulté mon peuple et se vantaient de leur territoire.

09 C’est pourquoi, par ma vie – oracle du Seigneur de l’univers, Dieu d’Israël –, Moab deviendra comme Sodome, et les fils d’Ammone comme Gomorrhe, le domaine du chardon, un monceau de sel, une terre à jamais désolée. Le reste de mon peuple les pillera, ce qui subsistera de ma nation en héritera.

10 Tel sera leur sort pour prix de leur orgueil, puisqu’ils ont insulté et traité de haut le peuple du Seigneur de l’univers.

11 Redoutable pour eux sera le Seigneur, lorsqu’il aura réduit à rien tous les dieux de la terre ; alors toutes les îles des nations se prosterneront devant lui, chacune sur son propre sol.

12 Quant à vous, Éthiopiens, il dira : « Ils seront transpercés par mon épée. »

13 Il lèvera la main contre le Nord, il fera périr Assour, il fera de Ninive une terre désolée, aride comme le désert.

14 En elle se reposeront les troupeaux et toutes sortes de bêtes. Même la hulotte, même le hérisson passeront la nuit parmi ses chapiteaux ; un hululement se fait entendre à la fenêtre, et sur le seuil se tient un corbeau : le palais de cèdre n’est que ruines.

15 Telle sera la cité hautaine qui trônait avec assurance, elle qui disait en son cœur : « Moi, rien que moi ! » Comment est-elle devenue un lieu désolé, un repaire pour les bêtes ? Tous ceux qui passent près d’elle sifflent en agitant la main.

Publicités

Amos 8,1-14

Posted in faire mémoire (mémorial, solennité), humilité (humble), idolâtrie, jour du Seigneur (déluge), lamentation (deuil), parole de Dieu (vivante), pauvre (faible), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), prophétie (oracle), purgatoire, ténèbre, vision (songe, extase) with tags on 2 mars 2014 by JL

01 Le Seigneur Dieu me donna cette vision : c’était une corbeille de fruits mûrs.

02 Il dit : « Que vois-tu, Amos ? » Je répondis : « Une corbeille de fruits mûrs. » Le Seigneur me dit : « Mon peuple Israël est mûr, sa fin est arrivée ; j’en ai fini de passer outre en sa faveur.

03 Ce jour-là, les chants du palais hurleront, – oracle du Seigneur Dieu. Nombreux seront les cadavres, en tout lieu on les jettera. Silence ! »

04 Écoutez ceci, vous qui écrasez le malheureux pour anéantir les humbles du pays,

05 car vous dites : « Quand donc la fête de la nouvelle lune sera-t-elle passée, pour que nous puissions vendre notre blé ? Quand donc le sabbat sera-t-il fini, pour que nous puissions écouler notre froment ? Nous allons diminuer les mesures, augmenter les prix et fausser les balances.

06 Nous pourrons acheter le faible pour un peu d’argent, le malheureux pour une paire de sandales. Nous vendrons jusqu’aux déchets du froment ! »

07 Le Seigneur le jure par la Fierté de Jacob : Non, jamais je n’oublierai aucun de leurs méfaits.

08 À cause de cela, la terre ne va-t-elle pas trembler, et toute sa population, prendre le deuil ? Ne va-t-elle pas monter, tout entière, comme le Nil, déborder, inonder, comme le fleuve d’Égypte ?

09 Ce jour-là – oracle du Seigneur Dieu –, je ferai disparaître le soleil en plein midi, en plein jour, j’obscurcirai la lumière sur la terre.

10 Je changerai vos fêtes en deuil, tous vos chants en lamentations ; je vous obligerai tous à vous vêtir de toile à sac, à vous raser la tête. Je mettrai ce pays en deuil comme pour un fils unique, et, dans la suite des jours, il connaîtra l’amertume.

11 Voici venir des jours – oracle du Seigneur Dieu –, où j’enverrai la famine sur la terre ; ce ne sera pas une faim de pain ni une soif d’eau, mais la faim et la soif d’entendre les paroles du Seigneur.

12 On se traînera d’une mer à l’autre, marchant à l’aventure du nord au levant, pour chercher en tout lieu la parole du Seigneur, mais on ne la trouvera pas.

13 Ce jour-là, les jeunes filles en leur beauté se faneront et les jeunes hommes souffriront de la soif.

14 Ceux qui juraient par l’idole sacrilège de Samarie, et qui disaient : « Vive ton dieu, Dane ! » et : « Vive ton chemin, Bershéba ! », ils tomberont et ne se lèveront plus.

Daniel 3,51-90

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), ange (chérubins), attributs et noms divins, bénédiction, ciel (cieux), créateur (création), eternité (vie éternel), gloire de Dieu, humilité (humble), lumière (lampe), prière de louange, purgatoire, royaume de Dieu, sainteté (saint), shéol (hades, séjour des morts), source d'eau vive (rosée, pluie), ténèbre, temple (sanctuaire), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 26 février 2014 by JL

51 Puis, d’une seule voix, les trois jeunes gens se mirent à louer, à glorifier et à bénir Dieu en disant :

52 « Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères : à toi, louange et gloire éternellement ! Béni soit le nom très saint de ta gloire : à toi, louange et gloire éternellement !

53 Béni sois-tu dans ton saint temple de gloire : à toi, louange et gloire éternellement !

54 Béni sois-tu sur le trône de ton règne : à toi, louange et gloire éternellement !

55 Béni sois-tu, toi qui sondes les abîmes : à toi, louange et gloire éternellement ! Toi qui sièges au-dessus des Kéroubim : à toi, louange et gloire éternellement !

56 Béni sois-tu au firmament, dans le ciel, à toi, louange et gloire éternellement ! ( 57) Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez-le : à toi, louange et gloire éternellement ! »

57 « Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur : À lui, haute gloire, louange éternelle !

58 Vous, les anges du Seigneur, bénissez le Seigneur : À lui, haute gloire, louange éternelle !

59 Vous, les cieux, bénissez le Seigneur,

60 et vous, les eaux par-dessus le ciel, bénissez le Seigneur,

61 et toutes les puissances du Seigneur, bénissez le Seigneur !

62 Et vous, le soleil et la lune, bénissez le Seigneur,

63 et vous, les astres du ciel, bénissez le Seigneur,

64 vous toutes, pluies et rosées, bénissez le Seigneur !

65 Vous tous, souffles et vents, bénissez le Seigneur,

66 et vous, le feu et la chaleur, bénissez le Seigneur,

67 et vous, la fraîcheur et le froid, bénissez le Seigneur !

68 Et vous, le givre et la rosée, bénissez le Seigneur,

69 et vous, le gel et le froid, bénissez le Seigneur,

70 et vous, la glace et la neige, bénissez le Seigneur !

71 Et vous, les nuits et les jours, bénissez le Seigneur,

72 et vous, la lumière et les ténèbres, bénissez le Seigneur,

73 et vous, les éclairs, les nuées, bénissez le Seigneur ! À lui, haute gloire, louange éternelle !

74 Que la terre bénisse le Seigneur : À lui, haute gloire, louange éternelle !

75 Et vous, montagnes et collines, bénissez le Seigneur,

76 et vous, les plantes de la terre, bénissez le Seigneur,

77 et vous, sources et fontaines, bénissez le Seigneur !

78 Et vous, océans et rivières, bénissez le Seigneur,

79 baleines et bêtes de la mer, bénissez le Seigneur,

80 vous tous, les oiseaux dans le ciel, bénissez le Seigneur,

81 vous tous, fauves et troupeaux, bénissez le Seigneur À lui, haute gloire, louange éternelle !

82 Et vous, les enfants des hommes, bénissez le Seigneur : À lui, haute gloire, louange éternelle !

83 Toi, Israël, bénis le Seigneur,

84 Et vous, les prêtres, bénissez le Seigneur,

85 vous, ses serviteurs, bénissez le Seigneur !

86 Les esprits et les âmes des justes, bénissez le Seigneur,

87 les saints et les humbles de cœur, bénissez le Seigneur,

88 Ananias, Azarias et Misaël, bénissez le Seigneur : À lui, haute gloire, louange éternelle ! Il nous a délivrés des enfers, sauvés du pouvoir de la mort, il nous a tirés de la fournaise ardente, retirés du milieu du feu.

89 Rendez grâce au Seigneur : il est bon, éternel est son amour !

90 Vous tous qui adorez le Seigneur, bénissez le Dieu des dieux ; chantez et rendez grâce : éternel est son amour ! »

Daniel 3,1-50

Posted in abondance, adoration (contemplation), alliance, ange (chérubins), bénédiction, chemin (voie du Seigneur), commandements (préceptes, décrets), consacré (consécration), droiture, encens (odeur agréable à Dieu), espérance, face de Dieu (visage), fécondité (prospérité, postérité), gloire de Dieu, honte (humiliation), humilité (humble), idolâtrie, indulgence (intercession), Jérusalem (Sion), jugement, justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), libération (délivrance, joug), mal (méchanceté), offrande (prémisse et autres), pardon (miséricorde, pitié), passage de la mort, péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière de louange, pureté du coeur, sacrifice d'holocauste et communion, source d'eau vive (rosée, pluie), vérité, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 26 février 2014 by JL

01Le roi Nabucodonosor fit une statue d’or : elle était haute de soixante coudées, large de six coudées. Il l’érigea dans la plaine de Doura, dans la province de Babylone.

02 Le roi Nabucodonosor fit rassembler les satrapes, les préfets, les gouverneurs, les conseillers, les trésoriers, les juges, les magistrats et tous les fonctionnaires des provinces, pour qu’ils viennent à l’inauguration de la statue érigée par le roi Nabucodonosor.

03 Alors, les satrapes, les préfets, les gouverneurs, les conseillers, les trésoriers, les juges, les magistrats et tous les fonctionnaires des provinces se rassemblèrent pour l’inauguration de la statue qu’avait érigée le roi Nabucodonosor. Ils se tenaient là, debout, devant la statue que le roi Nabucodonosor avait érigée.

04 Le crieur public proclama avec force : « Vous, peuples, nations et gens de toutes langues, on vous l’ordonne :

05 Quand vous entendrez le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la harpe, de la lyre, de la cornemuse et de toutes les sortes d’instruments, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue d’or que le roi Nabucodonosor a érigée.

06 Celui qui ne se prosternera pas et n’adorera pas sera jeté immédiatement au milieu d’une fournaise de feu ardent. »

07 Alors, à l’instant même où tous entendirent le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la harpe, de la lyre, de la cornemuse et de toutes les sortes d’instruments, tous les peuples, nations et gens de toutes langues se prosternèrent et adorèrent la statue d’or que le roi Nabucodonosor avait érigée.

08 Là-dessus, à ce moment, des devins s’approchèrent pour dénoncer les Juifs.

09 Prenant la parole, ils dirent à Nabucodonosor : « Ô roi, puisses-tu vivre à jamais !

10 Toi, ô roi, tu as ordonné que tout homme qui entendrait le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la harpe, de la lyre, de la cornemuse et de toutes les sortes d’instruments se prosternerait pour adorer la statue d’or.

11 Celui qui ne se prosternerait pas et n’adorerait pas serait jeté au milieu d’une fournaise de feu ardent.

12 Tu as confié l’administration de la province de Babylone à des Juifs : Sidrac, Misac et Abdénago. Eh bien, ô roi, ces hommes n’ont pas tenu compte de toi ! Ils ne servent pas tes dieux, ils n’adorent pas la statue d’or que tu as érigée. »

13 Alors Nabucodonosor, pris d’une violente colère, ordonna qu’on lui amène Sidrac, Misac et Abdénago. Et ces hommes furent amenés devant le roi.

14 Le roi Nabucodonosor leur parla ainsi : « Est-il vrai, Sidrac, Misac et Abdénago, que vous refusez de servir mes dieux et d’adorer la statue d’or que j’ai fait ériger ?

15 Êtes-vous prêts, maintenant, à vous prosterner pour adorer la statue que j’ai faite, quand vous entendrez le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la harpe, de la lyre, de la cornemuse et de toutes les sortes d’instruments ? Si vous n’adorez pas cette statue, vous serez immédiatement jetés dans la fournaise de feu ardent ; et quel est le dieu qui vous délivrera de ma main ? »

16 Sidrac, Misac et Abdénago dirent au roi Nabucodonosor : « Ce n’est pas à nous de te répondre.

17 Si notre Dieu, que nous servons, peut nous délivrer, il nous délivrera de la fournaise de feu ardent et de ta main, ô roi.

18 Et même s’il ne le fait pas, sois-en bien sûr, ô roi : nous ne servirons pas tes dieux, nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as érigée. »

19 Alors Nabucodonosor fut rempli de fureur contre Sidrac, Misac et Abdénago, et son visage s’altéra. Il ordonna de chauffer la fournaise sept fois plus qu’à l’ordinaire.

20 Puis il ordonna aux plus vigoureux de ses soldats de ligoter Sidrac, Misac et Abdénago et de les jeter dans la fournaise de feu ardent.

21 Alors, on ligota ces hommes, vêtus de leurs manteaux, de leurs tuniques, de leurs bonnets et de leurs autres vêtements, et on les jeta dans la fournaise de feu ardent.

22 Là-dessus, comme l’ordre du roi était strict et la fournaise extrêmement chauffée, la flamme brûla à mort les hommes qui y portaient Sidrac, Misac et Abdénago.

23 Et ces trois hommes, Sidrac, Misac et Abdénago, tombèrent, ligotés, au milieu de la fournaise de feu ardent.

24 Or ils marchaient au milieu des flammes, ils louaient Dieu et bénissaient le Seigneur.

25 Azarias, debout, priait ainsi ; au milieu du feu, ouvrant la bouche, il dit :

26 « Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères, loué sois-tu, glorifié soit ton nom pour les siècles !

27 Oui, tu es juste en tout ce que tu as fait ! [Toutes tes œuvres sont vraies ; ils sont droits, tes chemins, et tous tes jugements sont vérité.

28 Tes sentences de vérité, tu les as exécutées par tout ce que tu nous as infligé, à nous et à Jérusalem, la ville sainte de nos pères. Avec vérité et justice, tu as infligé tout cela à cause de nos péchés.]

29 Car nous avons péché ; quand nous t’avons quitté, nous avons fait le mal : en tout, nous avons failli. [

30 Nous n’avons pas écouté tes commandements, nous n’avons pas observé ni accompli ce qui nous était commandé pour notre bien.

31 Oui, tout ce que tu nous as infligé, tout ce que tu nous as fait, tu l’as fait par un jugement de vérité.

32 Tu nous as livrés aux mains de nos ennemis, gens sans loi, les plus odieux des renégats, à un roi injuste, le pire de toute la terre.

33 Maintenant, nous ne pouvons plus ouvrir la bouche : ceux qui te servent et qui t’adorent n’ont plus en partage que la honte et l’injure.]

34 À cause de ton nom, ne nous livre pas pour toujours et ne romps pas ton alliance.

35 Ne nous retire pas ta miséricorde, à cause d’Abraham, ton ami, d’Isaac, ton serviteur, et d’Israël que tu as consacré.

36 Tu as dit que tu rendrais leur descendance aussi nombreuse que les astres du ciel, que le sable au rivage des mers.

37 Or nous voici, ô Maître, le moins nombreux de tous les peuples, humiliés aujourd’hui sur toute la terre, à cause de nos péchés.

38 Il n’est plus, en ce temps, ni prince ni chef ni prophète, plus d’holocauste ni de sacrifice, plus d’oblation ni d’offrande d’encens, plus de lieu où t’offrir nos prémices pour obtenir ta miséricorde.

39 Mais, avec nos cœurs brisés, nos esprits humiliés, reçois-nous,

40 comme un holocauste de béliers, de taureaux, d’agneaux gras par milliers. Que notre sacrifice, en ce jour, trouve grâce devant toi, car il n’est pas de honte pour qui espère en toi.

41 Et maintenant, de tout cœur, nous te suivons, nous te craignons et nous cherchons ta face.

42 Ne nous laisse pas dans la honte, agis envers nous selon ton indulgence et l’abondance de ta miséricorde.

43 Délivre-nous en renouvelant tes merveilles, glorifie ton nom, Seigneur.

44 Qu’ils soient tous confondus, ceux qui causent du tort à tes serviteurs ! Qu’ils soient couverts de honte, privés de tout pouvoir, et que leur force soit brisée !

45 Qu’ils sachent que toi, tu es le Seigneur, le seul Dieu, glorieux sur toute la terre ! »

46 Les serviteurs du roi qui les avaient jetés dans la fournaise ne cessaient d’alimenter le feu avec du bitume, de la poix, de l’étoupe et des sarments,

47 et la flamme s’élevait de quarante-neuf coudées au-dessus de la fournaise.

48 En se propageant, elle brûla ceux des Chaldéens qu’elle trouva autour de la fournaise.

49 Mais l’ange du Seigneur était descendu dans la fournaise en même temps qu’Azarias et ses compagnons ; la flamme du feu, il l’écarta de la fournaise

50 et fit souffler comme un vent de rosée au milieu de la fournaise. Le feu ne les toucha pas du tout, et ne leur causa ni douleur ni dommage.

 

Ezéchiel 21,1-37

Posted in allégorie et référence christique, colère de Dieu, désolation (dévastation, ruine), humilité (humble), Jérusalem (Sion), jugement, orgueil (se glorifier) with tags on 21 février 2014 by JL

01 La parole du Seigneur me fut adressée :

02 « Fils d’homme, dirige ton regard vers le midi ; invective le sud, prophétise contre la forêt du Néguev.

03 Tu diras à la forêt du Néguev : Écoute la parole du Seigneur. Ainsi parle le Seigneur Dieu : Voici que je vais allumer en toi un feu : il dévorera tout arbre vert et tout arbre sec ; la flamme ardente ne s’éteindra pas, et tous les visages en seront brûlés, depuis le Néguev jusqu’au nord.

04 Alors tout être de chair verra que moi, le Seigneur, j’ai allumé cette flamme, et elle ne s’éteindra pas. »

05 Et je dis : « Ah ! Seigneur mon Dieu, ils disent de moi : “Ne voilà-t-il pas qu’il débite des paraboles !” »

06 La parole du Seigneur me fut adressée :

07 « Fils d’homme, dirige ton regard vers Jérusalem, invective les sanctuaires, prophétise contre la terre d’Israël.

08 Tu diras à la terre d’Israël : Ainsi parle le Seigneur : Me voici contre toi ; je vais tirer mon épée du fourreau et retrancher de chez toi le juste et le méchant.

09 C’est pour retrancher le juste et le méchant que mon épée va sortir de son fourreau, contre tout être de chair, du Néguev jusqu’au nord.

10 Et tout être de chair saura que Je suis le Seigneur : j’ai tiré mon épée du fourreau, elle n’y rentrera plus.

11 Fils d’homme, pousse des gémissements ; rempli d’amertume, les reins brisés, gémis sous leurs yeux.

12 Et s’ils te disent : “Pourquoi ces gémissements ?”, tu leur diras : “À cause d’une nouvelle qui arrive, tous les cœurs vont défaillir, toute main faiblir ; tous les esprits seront abattus, tous les genoux fondront en eau. Voici, cela vient, c’est fait – oracle du Seigneur Dieu”. »

13 La parole du Seigneur me fut adressée :

14 « Fils d’homme, prophétise. Tu diras : Ainsi parle le Seigneur : L’épée, oui, l’épée est affûtée, bien fourbie,

15 affûtée pour accomplir le massacre, fourbie pour jeter des éclairs…

16 On l’a donnée à fourbir, à saisir à pleine main : elle est affûtée, l’épée, et fourbie pour être mise dans la main du tueur.

17 Crie, hurle, fils d’homme, car elle est tirée contre mon peuple, contre tous les princes d’Israël, ils sont précipités sur l’épée avec mon peuple. Aussi, frappe-toi la cuisse,

18 car c’est une épreuve, – oracle du Seigneur Dieu.

19 Et toi, fils d’homme, prophétise et bats des mains. L’épée par deux fois, par trois fois, l’épée transperce, la grande épée transperce des victimes, tout alentour !

20 Afin de faire trembler les cœurs, de multiplier les embûches, à toutes les portes j’ai placé le massacre par l’épée. Ah ! Elle est faite pour jeter des éclairs, fourbie pour le massacre.

21 Tranche à droite, prends position à gauche, là où tu dois faire face.

22 Moi aussi, je bats des mains, et j’assouvirai ma fureur. Je suis le Seigneur, j’ai parlé. »

23 La parole du Seigneur me fut adressée :

24 « Et toi, fils d’homme, trace deux chemins pour que vienne l’épée du roi de Babylone. Que ces deux chemins partent du même pays. À leur entrée, tu mettras un signe indiquant la direction d’une ville.

25 Tu traceras un chemin pour que l’épée vienne vers Rabba des fils d’Ammone, et vers Juda, à Jérusalem, la ville forte.

26 Le roi de Babylone, en effet, s’est arrêté au carrefour, à l’entrée des deux chemins, pour scruter les présages. Il secoue les flèches, consulte les idoles, examine le foie.

27 Dans sa main droite, le présage désigne Jérusalem : qu’on mette en place les béliers, qu’on donne l’ordre de la tuerie, qu’on pousse le cri de guerre, qu’on place les béliers contre les portes, qu’on élève un remblai, qu’on bâtisse des retranchements.

28 Aux yeux des habitants de Jérusalem, ce ne sera que vain présage ; ils ont pour eux les serments prononcés, mais le roi leur rappellera leur faute, et ils seront faits captifs.

29 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Vous avez provoqué le rappel de votre faute, quand vos crimes ont été découverts, de sorte que vos péchés sont apparus dans toutes vos actions ; vous avez attiré l’attention sur vous : c’est pourquoi vous serez capturés par la force.

30 Quant à toi, vil malfaiteur, prince d’Israël dont le jour approche avec la dernière de tes fautes,

31 ainsi parle le Seigneur Dieu : On ôtera le turban, on enlèvera la couronne ; tout sera bouleversé : ce qui est bas sera élevé, ce qui est élevé sera abaissé.

32 Ruine ! ruine ! j’en ferai une ruine comme il n’y en a jamais eu, jusqu’à ce que vienne celui à qui appartient le jugement et à qui je le remettrai.

33 Et toi, fils d’homme, prophétise. Tu diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu au sujet des fils d’Ammone et de leurs railleries. Tu diras : Épée ! Épée ! Tu es dégainée pour le massacre, fourbie pour dévorer, pour jeter des éclairs,

34 trancher le cou aux vils malfaiteurs dont le jour approche avec la dernière de leurs fautes ! Illusoires, les visions à ton sujet, et trompeurs, les présages !

35 Remets l’épée au fourreau. Dans le lieu où tu as été créé, au pays de tes origines, je te jugerai.

36 Je déverserai sur toi mon indignation, je soufflerai contre toi le feu de mon emportement, et je te livrerai entre les mains de gens stupides, artisans d’extermination.

37 Tu seras la proie du feu, ton sang coulera au milieu du pays ; on ne se souviendra plus de toi : Je suis le Seigneur, j’ai parlé. »

Jérémie 13,1-27

Posted in adultère (luxure, prostitution), buter (pierre d’achoppement), déportation (captif, exil), dureté du coeur (impénitence), ecouter (voix du Seigneur), gloire de Dieu, honte (humiliation), humilité (humble), idolâtrie, Jérusalem (Sion), lumière (lampe), mal (méchanceté), mensonge, nudité, orgueil (se glorifier), péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), pur et impur (souillure), shéol (hades, séjour des morts), ténèbre with tags on 14 février 2014 by JL

01 Ainsi m’a parlé le Seigneur : « Va, tu achèteras une ceinture de lin et tu la mettras sur tes reins. Évite de la tremper dans l’eau. »

02 Selon la parole du Seigneur, j’ai acheté une ceinture et je l’ai mise sur mes reins.

03 De nouveau, la parole du Seigneur me fut adressée :

04 « Avec la ceinture que tu as achetée et que tu portes sur les reins, lève-toi, va jusqu’à l’Euphrate, et là-bas cache-la dans la fente d’un rocher. »

05 Je suis donc allé la cacher près de l’Euphrate, comme le Seigneur me l’avait ordonné.

06 Longtemps après, le Seigneur m’a dit : « Lève-toi, va jusqu’à l’Euphrate, et reprends la ceinture que je t’ai ordonné de cacher là-bas. »

07 Je suis donc allé jusqu’à l’Euphrate, j’ai creusé, et j’ai repris la ceinture de l’endroit où je l’avais cachée. Et voici : la ceinture était pourrie, hors d’usage !

08 Alors la parole du Seigneur me fut adressée :

09 « Ainsi parle le Seigneur : Voilà comment je ferai pourrir l’immense orgueil de Juda et de Jérusalem.

10 Ce peuple mauvais, qui suit les penchants de son cœur endurci et qui marche à la suite d’autres dieux, pour les servir et se prosterner devant eux, il deviendra pareil à cette ceinture qui est hors d’usage.

11 En effet, de même qu’un homme s’attache une ceinture autour des reins, de même je m’étais attaché toute la maison d’Israël et toute la maison de Juda – oracle du Seigneur, pour qu’elles soient mon peuple, mon renom, ma louange et ma parure. Mais elles n’ont pas écouté ! »

12 Tu leur diras cette parole : « Ainsi parle le Seigneur, le Dieu d’Israël : Toute cruche peut être remplie de vin ». Ils te diront : « Ne savons-nous pas que toute cruche peut être remplie de vin ? »

13 Alors tu leur répondras : « Ainsi parle le Seigneur : Tous les habitants de ce pays, les rois qui siègent sur le trône de David, les prêtres, les prophètes et les habitants de Jérusalem, je vais les remplir d’ivresse.

14 Puis, je les briserai chacun contre son frère, les pères et les fils tous ensemble – oracle du Seigneur. Je serai sans pitié, sans merci, sans compassion pour les détruire. »

15 Écoutez ! Tendez l’oreille ! Ne vous pavanez pas, car le Seigneur parle.

16 Rendez gloire au Seigneur votre Dieu, avant qu’il ne fasse venir les ténèbres, avant que vos pieds ne s’entrechoquent dans les montagnes du crépuscule. Vous attendrez la lumière : il la changera en ombre de mort, la transformera en sombre nuée.

17 Si vous n’écoutez pas, mon âme pleurera en secret sur votre orgueil, mes yeux tout en pleurs ruisselleront de larmes, car le troupeau du Seigneur est emmené captif.

18 Dis au roi et à la reine mère : Abaissez-vous jusqu’à terre, car elle est tombée de votre tête, la couronne qui faisait votre splendeur !

19 Les villes du Néguev sont fermées, et personne qui les ouvre. Tout Juda a été déporté, entièrement déporté.

20 Lève les yeux et vois ceux qui viennent du nord ! Où est-il le troupeau qui te fut confié, les brebis de ta splendeur ?

21 Que diras-tu quand on t’imposera ceux que tu avais instruits, des disciples qui deviendront tes chefs ? Ne seras-tu pas saisie de douleurs, comme une femme qui accouche ?

22 Alors, si tu dis en ton cœur : « Pourquoi tout cela m’arrive-t-il ? » – C’est à cause de l’immensité de ta faute ; les pans de ta robe ont été retroussés, et tu as subi violence.

23 Un Éthiopien peut-il changer de peau, une panthère, changer de pelage ? Et vous pourriez faire le bien, vous, les habitués du mal ?

24 Je vous disperserai comme la paille qui s’en va au souffle du désert.

25 Tel sera ton sort, la part que je mesurerai pour toi, – oracle du Seigneur –, toi qui m’as oublié, pour faire confiance au mensonge.

26 Moi aussi, je relèverai les pans de ta robe sur ton visage, et ta honte sera vue.

27 Tes adultères, tes hennissements de plaisir, tes ignobles prostitutions, sur les collines, dans la campagne, tes horreurs, je les ai vues. Malheur à toi, Jérusalem, tu es impure ! Et pour combien de temps encore ?

Isaïe 61,1-11

Posted in allégorie et référence christique, alliance, bénédiction, déportation (captif, exil), droiture, Esprit-Saint, eternité (vie éternel), fécondité (prospérité, postérité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), humilité (humble), Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), jubilé, justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), libération (délivrance, joug), Marie, messie, onction (oindre), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), prière de louange, sacerdoce baptésimale (prophète et roi) with tags on 12 février 2014 by JL

01 L’esprit du Seigneur Dieu est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé annoncer la bonne nouvelle aux humbles, guérir ceux qui ont le cœur brisé, proclamer aux captifs leur délivrance, aux prisonniers leur libération,

02 proclamer une année de bienfaits accordée par le Seigneur, et un jour de vengeance pour notre Dieu, consoler tous ceux qui sont en deuil,

03 ceux qui sont en deuil dans Sion, mettre le diadème sur leur tête au lieu de la cendre, l’huile de joie au lieu du deuil, un habit de fête au lieu d’un esprit abattu. Ils seront appelés « Térébinthes de justice », « Plantation du Seigneur qui manifeste sa splendeur ».

04 Ils rebâtiront les ruines antiques, ils relèveront les demeures dévastées des ancêtres, ils restaureront les villes en ruines, dévastées depuis des générations.

05 Des gens venus d’ailleurs se présenteront pour paître vos troupeaux, des étrangers seront vos laboureurs et vos vignerons.

06 Vous serez appelés « Prêtres du Seigneur » ; on vous dira « Servants de notre Dieu. » Vous vivrez de la ressource des nations et leur gloire sera votre parure.

07 Au lieu de votre honte : double part ! Au lieu de vos opprobres : cris de joie ! Ils recevront dans leur pays double héritage, ils auront l’allégresse éternelle.

08 Parce que moi, le Seigneur, j’aime le bon droit, parce que je hais le vol et l’injustice, loyalement, je leur donnerai la récompense, je conclurai avec eux une alliance éternelle.

09 Leurs descendants seront connus parmi les nations, et leur postérité, au milieu des peuples. Qui les verra pourra reconnaître la descendance bénie du Seigneur.

10 Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu. Car il m’a vêtue des vêtements du salut, il m’a couverte du manteau de la justice, comme le jeune marié orné du diadème, la jeune mariée que parent ses joyaux.

11 Comme la terre fait éclore son germe, et le jardin, germer ses semences, le Seigneur Dieu fera germer la justice et la louange devant toutes les nations.