Ecclésiastique 34,1-31

01Les espoirs vains et trompeurs sont le lot des hommes stupides, et les songes donnent des ailes aux insensés.

02 S’arrêter à des songes, autant saisir une ombre ou poursuivre le vent.

03 Ce que l’on voit en songe n’est qu’un simple reflet : au lieu d’un visage réel, le semblant d’un visage.

04 De l’impur, que peut-il sortir de pur ? Du mensonge, que peut-il sortir de vrai ?

05 Divinations, présages, songes, autant de balivernes : délires d’une femme qui accouche !

06 À moins qu’ils ne soient envoyés comme une visite du Très-Haut, n’y attache pas ton esprit.

07 Les songes ont égaré bien des gens et fait tomber ceux qui avaient mis en eux leur espoir.

08 Mais la Loi ne trompe pas, elle accomplit ce qu’elle promet, la sagesse d’une bouche sincère trouve son accomplissement.

09 Un homme qui a voyagé a beaucoup appris, celui qui a de l’expérience parle en connaissance de cause.

10 Qui n’a pas été mis à l’épreuve connaît peu,

11 mais qui a voyagé est plein de ressources.

12 J’ai vu beaucoup de choses durant mes voyages, j’en sais plus que je ne pourrais dire.

13 J’ai été maintes fois en danger de mort, j’en suis sorti sain et sauf, grâce à mon expérience.

14 Ceux qui craignent le Seigneur auront la vie,

15 car ils ont mis leur espérance en celui qui les sauve.

16 Qui craint le Seigneur n’a rien à redouter, il ne s’effraie de rien, car c’est lui son espérance.

17 Qu’elle est heureuse, l’âme qui craint le Seigneur !

18 Sur qui prend-elle appui ? Qui est son soutien ?

19 Ceux qui aiment le Seigneur, le Seigneur les regarde : il est bouclier puissant, appui solide, abri contre le vent brûlant et le soleil de midi, protection contre l’obstacle, secours qui préserve de la chute ;

20 il relève l’âme, illumine le regard, donne guérison, vie et bénédiction.

21 Offrir en sacrifice un bien mal acquis, c’est se moquer ;

22 les dons des gens sans loi ne sont pas agréés.

23 Le Très-Haut n’agrée pas les offrandes des impies ; ce n’est pas le nombre des sacrifices qui lui fait pardonner les péchés.

24 Offrir un sacrifice avec les biens du pauvre, c’est sacrifier le fils sous les yeux de son père.

25 La vie des indigents tient à un peu de pain : qui le leur enlève est un assassin.

26 C’est tuer son prochain que lui retirer la subsistance,

27 c’est verser le sang que priver l’ouvrier de son salaire.

28 L’un construit, l’autre démolit ; qu’ont-ils gagné, sinon des peines ?

29 L’un prie, l’autre maudit ; de qui le Maître écoutera-t-il la voix ?

30 Si quelqu’un se purifie après avoir touché un cadavre et le touche à nouveau, à quoi lui aura servi son ablution ?

31 Ainsi l’homme qui jeûne à cause de ses péchés, puis y retourne et recommence : qui écoutera sa prière ? À quoi lui aura servi sa pénitence ?

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :