Archive for the béatitude (bonheur) Category

Malachie 3,1-24

Posted in abondance, adultère (luxure, prostitution), allégorie et référence christique, alliance, anathème, attributs et noms divins, béatitude (bonheur), bénédiction, calomnie, médisance (langue), chercher Dieu, ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), conscience (examen), conversion (faire retour, repentir), crainte de Dieu, diable (démons, serpent), Dieu écoute, exauce, faire mémoire (mémorial, solennité), fécondité (prospérité, postérité), fidélité (infidélité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), impiété, inhabitation (présence divine), jour du Seigneur (déluge), jugement, justice (justification, juste), loi, lumière (lampe), maison (demeures) du Seigneur, mal (méchanceté), malédiction, mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), miracle (guérison, signe), offrande (prémisse et autres), opprimé (oppression), passage de la mort, Père et Fils, peuple de Dieu (Israel, Juda), porter du fruit, poussière (cendre, glaise), purgatoire, purification, rendre grâce (dîme), serment (vœux), source d'eau vive (rosée, pluie), témoignage (témoin), temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte), veuve, orphelin, indigent, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 7 mars 2014 by JL

01Voici que j’envoie mon messager pour qu’il prépare le chemin devant moi ; et soudain viendra dans son Temple le Seigneur que vous cherchez. Le messager de l’Alliance que vous désirez, le voici qui vient, – dit le Seigneur de l’univers.

02 Qui pourra soutenir le jour de sa venue ? Qui pourra rester debout lorsqu’il se montrera ? Car il est pareil au feu du fondeur, pareil à la lessive des blanchisseurs.

03 Il s’installera pour fondre et purifier : il purifiera les fils de Lévi, il les affinera comme l’or et l’argent ; ainsi pourront-ils, aux yeux du Seigneur, présenter l’offrande en toute justice.

04 Alors, l’offrande de Juda et de Jérusalem sera bien accueillie du Seigneur, comme il en fut aux jours anciens, dans les années d’autrefois.

05 Je m’approcherai de vous pour le jugement ; sans attendre, je témoignerai contre les magiciens, contre les adultères, contre ceux qui font de faux serments, contre ceux qui oppriment le salarié, la veuve et l’orphelin, qui excluent l’immigré et qui ne me craignent pas, – dit le Seigneur de l’univers.

06 Moi, le Seigneur, je n’ai pas changé, mais vous, fils de Jacob, vous n’en finissez pas de changer :

07 depuis les jours de vos pères, vous vous écartez de mes décrets et ne les gardez pas. Revenez à moi, et je reviendrai à vous, – dit le Seigneur de l’univers. Vous demandez : « En quoi devrons-nous revenir ? »

08 – Un homme peut-il tromper Dieu ? Et vous me trompez ! Vous dites : « En quoi t’avons-nous trompé ? » – Pour la dîme et les redevances.

09 Vous êtes maudits de malédiction, vous me trompez, vous, la nation entière !

10 Apportez toute la dîme à la maison du trésor, pour qu’il y ait de la nourriture dans ma Maison. Soumettez-moi donc ainsi à l’épreuve, – dit le Seigneur de l’univers –, et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses du ciel si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance !

11 Pour vous, je menacerai l’insecte vorace : qu’il ne détruise plus les fruits de votre sol, et que la vigne de vos campagnes ne soit plus stérile, – dit le Seigneur de l’univers.

12 Toutes les nations vous diront bienheureux, car vous serez alors une terre de délices, – dit le Seigneur de l’univers.

13 Vous avez contre moi des paroles dures, – dit le Seigneur. Et vous osez demander : « Qu’avons-nous dit entre nous contre toi ? »

14 Voici ce que vous avez dit : « Servir Dieu n’a pas de sens. À quoi bon garder ses observances, mener une vie sans joie en présence du Seigneur de l’univers ?

15 Nous en venons à dire bienheureux les arrogants ; même ceux qui font le mal sont prospères, même s’ils mettent Dieu à l’épreuve, ils en réchappent ! »

16 Alors ceux qui craignent le Seigneur s’exhortèrent mutuellement. Le Seigneur fut attentif et les écouta ; un livre fut écrit devant lui pour en garder mémoire, en faveur de ceux qui le craignent et qui ont le souci de son nom.

17 Le Seigneur de l’univers déclara : Ils seront mon domaine particulier pour le jour que je prépare. Je serai indulgent envers eux, comme un homme est indulgent envers le fils qui le sert fidèlement.

18 Vous verrez de nouveau qu’il y a une différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui refuse de le servir.

19 Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme la fournaise. Tous les arrogants, tous ceux qui commettent l’impiété, seront de la paille. Le jour qui vient les consumera, – dit le Seigneur de l’univers –, il ne leur laissera ni racine ni branche.

20 Mais pour vous qui craignez mon nom, le Soleil de justice se lèvera : il apportera la guérison dans son rayonnement. Vous sortirez en bondissant comme de jeunes veaux à la pâture.

21 Vous foulerez les méchants, car ils seront de la cendre sous la plante de vos pieds, au jour que je prépare, – dit le Seigneur de l’univers.

22 Souvenez-vous de la loi de Moïse, mon serviteur, à qui j’ai prescrit, sur l’Horeb, décrets et ordonnances pour tout Israël.

23 Voici que je vais vous envoyer Élie le prophète, avant que vienne le jour du Seigneur, jour grand et redoutable.

24 Il ramènera le cœur des pères vers leurs fils, et le cœur des fils vers leurs pères, pour que je ne vienne pas frapper d’anathème le pays !

 

Jérémie 7,1-34

Posted in abomination, béatitude (bonheur), cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, consacré (consécration), désolation (dévastation, ruine), diable (démons, serpent), droiture, dureté du coeur (impénitence), ecouter (voix du Seigneur), enfer (géhenne, vallée du Cédron), eternité (vie éternel), face de Dieu (visage), honte (humiliation), idolâtrie, inhabitation (présence divine), Jérusalem (Sion), lamentation (deuil), maison (demeures) du Seigneur, mal (méchanceté), noces spirituelles, opprimé (oppression), parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophète, prophétie (oracle), pur et impur (souillure), révolte (trahison, nuque raide), sang, temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte), vérité, veuve, orphelin, indigent with tags on 13 février 2014 by JL

01 Parole du Seigneur adressée à Jérémie :

02 Tiens-toi à la porte de la maison du Seigneur, et là, tu proclameras cette parole, tu diras : Écoutez la parole du Seigneur, vous tous de Juda, vous qui entrez par ces portes pour vous prosterner devant le Seigneur.

03 Ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : Rendez meilleurs vos chemins et vos actes : je vous ferai demeurer dans ce lieu.

04 Ne faites pas confiance à des paroles de mensonge, en disant : « Temple du Seigneur ! Temple du Seigneur ! C’est ici le temple du Seigneur ! »

05 Si vraiment vous rendez meilleurs vos chemins et vos actes, si vraiment vous maintenez le droit entre un homme et son prochain,

06 si vous n’opprimez pas l’immigré, l’orphelin ou la veuve, si vous ne versez pas, dans ce lieu, le sang de l’innocent, si vous ne suivez pas, pour votre malheur, d’autres dieux,

07 alors, je vous ferai demeurer dans ce lieu, dans le pays que j’ai donné à vos pères, depuis toujours et pour toujours.

08 Mais voici, vous faites confiance à des paroles de mensonge qui ne servent à rien.

09 Quoi ! Vous pouvez voler, tuer, commettre l’adultère, faire des faux serments, brûler de l’encens pour le dieu Baal, suivre d’autres dieux que vous ne connaissez pas ;

10 et ensuite, dans cette Maison sur laquelle mon nom est invoqué, vous pouvez vous présenter devant moi, en disant : « Nous sommes sauvés » ; et vous faites toutes ces abominations !

11 Est-elle à vos yeux une caverne de bandits, cette Maison sur laquelle mon nom est invoqué ? Pour moi, c’est ainsi que je la vois – oracle du Seigneur.

12 Allez donc à Silo, ce lieu qui était le mien, où j’avais fait autrefois demeurer mon nom, et voyez ce que j’en ai fait à cause de la méchanceté de mon peuple Israël !

13 Or maintenant – oracle du Seigneur –, puisque vous avez commis tous ces actes – inlassablement je vous ai parlé sans que vous écoutiez, et je vous ai appelés sans que vous répondiez –,

14 ce que j’ai fait de Silo, je le ferai de cette Maison sur laquelle mon nom est invoqué et dans laquelle vous mettez votre confiance, ce lieu que je vous ai donné, à vous et à vos pères.

15 Et je vous rejetterai loin de ma face, comme j’ai rejeté tous vos frères, toute la race d’Éphraïm.

16 Toi, n’intercède pas en faveur de ce peuple, n’élève pour eux ni supplication, ni prière, n’insiste pas auprès de moi : je ne t’écouterai pas !

17 Ne vois-tu pas ce qu’ils font dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem ?

18 Les fils ramassent le bois, les pères allument le feu, et les femmes pétrissent la pâte : ils font des gâteaux pour la Reine du ciel, ils versent des libations à d’autres dieux ; c’est ainsi qu’ils m’offensent.

19 Mais est-ce bien moi qu’ils offensent ? – oracle du Seigneur. N’est-ce pas plutôt eux-mêmes, pour leur propre honte ?

20 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur mon Dieu : Voici que mon ardente colère se déverse sur ce lieu, sur l’homme et le bétail, sur l’arbre des champs et le fruit du sol. Elle brûle et ne s’éteindra pas.

21 Ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : Ajoutez vos holocaustes à vos sacrifices et mangez-en la viande,

22 car je n’ai rien dit à vos pères, ni rien ordonné, à propos des holocaustes et des sacrifices, le jour où je les fis sortir du pays d’Égypte.

23 Mais voici l’ordre que je leur ai donné : « Écoutez ma voix : je serai votre Dieu, et vous, vous serez mon peuple ; vous suivrez tous les chemins que je vous prescris, afin que vous soyez heureux. »

24 Mais ils n’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté l’oreille, ils ont suivi les mauvais penchants de leur cœur endurci ; ils ont tourné leur dos et non leur visage.

25 Depuis le jour où vos pères sont sortis du pays d’Égypte jusqu’à ce jour, j’ai envoyé vers vous, inlassablement, tous mes serviteurs les prophètes.

26 Mais ils ne m’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté l’oreille, ils ont raidi leur nuque, ils ont été pires que leurs pères.

27 Tu leur diras toutes ces paroles, et ils ne t’écouteront pas. Tu les appelleras, et ils ne te répondront pas.

28 Alors, tu leur diras : Voilà bien la nation qui n’a pas écouté la voix du Seigneur son Dieu, et n’a pas accepté de leçon ! La vérité s’est perdue, elle a disparu de leur bouche.

29 Rase ta chevelure de consacrée, Jérusalem, et jette-la ! Sur les hauteurs, entonne une lamentation, car le Seigneur a rejeté et délaissé la génération qui provoque sa fureur.

30 Oui – oracle du Seigneur –, les fils de Juda ont fait ce qui est mal à mes yeux. Dans la Maison sur laquelle mon nom est invoqué, ils ont installé leurs horreurs pour la souiller.

31 Ils ont édifié les lieux sacrés du Tofeth au Val-de-la-Géhenne pour consumer par le feu leurs fils et leurs filles ; cela, je ne l’avais pas ordonné, cela n’était pas venu à mon esprit !

32 C’est pourquoi, voici venir des jours – oracle du Seigneur –, où l’on ne dira plus « le Tofeth » ni « le Val-de-la-Géhenne », mais « le Val-du-Massacre », et où l’on enterrera, faute de place, même au Tofeth.

33 Les cadavres de ce peuple serviront de pâture aux oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre, sans que personne les dérange.

34 Je ferai cesser dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem les chants d’allégresse et les chants de joie, le chant de l’époux et le chant de l’épousée, car le pays ne sera plus qu’une ruine.

Isaïe 56,1-12

Posted in alliance, autel (ou Dieu descend pour bénir), béatitude (bonheur), droite du Seigneur, eternité (vie éternel), etranger (terre étrangère), joie divine (jubilation), justice (justification, juste), maison (demeures) du Seigneur, montagne du Seigneur (théophanie), prophétie (oracle), sabbat, sacrifice d'holocauste et communion, salut (rachat, rédemption), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 11 février 2014 by JL

01 Ainsi parle le Seigneur : Observez le droit, pratiquez la justice, car mon salut approche, il vient, et ma justice va se révéler.

02 Heureux l’homme qui agit ainsi, le fils d’homme qui s’y tient fermement ; il observe le sabbat sans le profaner et se garde de toute mauvaise action.

03 L’étranger qui s’est attaché au Seigneur, qu’il n’aille pas dire : « Le Seigneur va sûrement m’exclure de son peuple. » Et que l’eunuque ne dise pas : « Me voici comme un arbre sec ! »

04 Car ainsi parle le Seigneur : Aux eunuques qui observent mes sabbats, qui choisissent ce qui me plaît et qui tiennent ferme à mon alliance,

05 je placerai dans ma maison, dans mes remparts, une stèle à leur nom, préférable à des fils et à des filles ; je rendrai leur nom éternel, impérissable.

06 Les étrangers qui se sont attachés au Seigneur pour l’honorer, pour aimer son nom, pour devenir ses serviteurs, tous ceux qui observent le sabbat sans le profaner et tiennent ferme à mon alliance,

07 je les conduirai à ma montagne sainte je les comblerai de joie dans ma maison de prière, leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel, car ma maison s’appellera « Maison de prière pour tous les peuples ».

08 Oracle du Seigneur Dieu, qui rassemble les exilés d’Israël : J’en ai déjà rassemblé, j’en rassemblerai d’autres encore.

09 Vous, toutes les bêtes sauvages, vous, toutes les bêtes de la forêt, venez vous repaître :

10 les guetteurs d’Israël sont tous des aveugles, ils ne connaissent rien ; ce sont tous des chiens muets, incapables d’aboyer ; à bout de souffle, allongés, ils aiment somnoler.

11 Ce sont des chiens voraces, insatiables, des bergers incapables de comprendre ! Ils suivent tous leur propre chemin, tous, sans exception, ne pensant qu’à leur intérêt,

12 chacun disant : « Venez, je vais chercher du vin, enivrons-nous de boisson forte ; demain sera comme aujourd’hui : il y a de quoi boire, plus qu’il n’en faut ! »

Isaïe 32,1-20

Posted in béatitude (bonheur), blasphème, ciel (cieux), droiture, ecouter (voix du Seigneur), Esprit-Saint, humilité (humble), impiété, justice (justification, juste), lamentation (deuil), mal (méchanceté), mensonge, moissonner (semer, cultiver), nudité, paix, pauvre (faible), peuple de Dieu (Israel, Juda), purgatoire, source d'eau vive (rosée, pluie) with tags on 7 février 2014 by JL

01 Voici un roi qui règne avec justice, des princes qui gouvernent selon le droit :

02 chacun sera comme un abri contre le vent, un refuge contre l’orage, comme un ruisseau sur une terre desséchée, l’ombre d’un grand rocher dans un pays torride.

03 Les yeux qui regardent ne seront plus aveuglés, les oreilles qui écoutent seront attentives ;

04 le cœur frivole réfléchira pour comprendre et la langue des bègues parlera vite et clairement.

05 Le fou ne sera plus déclaré noble, l’escroc ne sera pas dit honorable.

06 Qui est fou ne dit que des folies et son cœur fait le mal : il commet l’impiété, il blasphème le Seigneur ; il laisse l’affamé le ventre creux et l’assoiffé sans rien à boire.

07 Quant à l’escroc, elles sont odieuses, ses escroqueries : il conçoit des mauvais coups pour perdre les humbles par des mensonges, quand le malheureux plaide son bon droit.

08 Qui est noble conçoit de nobles projets : il se lève, lui, pour de nobles causes.

09 Femmes insouciantes, debout ! Écoutez ma voix ! Filles présomptueuses, prêtez l’oreille à ma parole :

10 Dans un an révolu, vous tremblerez, présomptueuses, car la vendange sera perdue, on ne rentrera pas de récolte.

11 Alarmez-vous, insouciantes ! tremblez, présomptueuses ! Dévêtez-vous, dénudez-vous avec un pagne autour des reins.

12 Frappez-vous la poitrine : faites le deuil sur la campagne riante sur les vignes fertiles,

13 sur la terre de mon peuple, où poussent la broussaille et l’épine, et sur les maisons joyeuses de la cité en liesse !

14 Oui, le palais sera abandonné, la ville bruyante sera désertée. L’Ophel et la Tour de guet deviendront à jamais des repaires, joie des ânes sauvages et pâture des troupeaux,

15 jusqu’à ce que soit répandu sur nous l’esprit qui vient d’en haut. Alors le désert deviendra un verger, et le verger sera pareil à une forêt.

16 Le droit habitera le désert, la justice résidera dans le verger.

17 L’œuvre de la justice sera la paix, et la pratique de la justice, le calme et la sécurité pour toujours.

18 Mon peuple habitera un séjour de paix, des demeures protégées, des lieux sûrs de repos.

19 – Mais la forêt s’écroulera sous la grêle et la ville sera entièrement démolie.

20 Heureux vous qui sèmerez près de tous les cours d’eau, et laisserez aller le bœuf et l’âne.

 

Isaïe 30,1-33

Posted in attributs et noms divins, béatitude (bonheur), cantique (chant de l'âme), châtiment, chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, conversion (faire retour, repentir), détresse (désespoir), ecouter (voix du Seigneur), enfer (géhenne, vallée du Cédron), esclavage (du péché), Esprit-Saint, honte (humiliation), idolâtrie, Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), lumière (lampe), moissonner (semer, cultiver), montagne du Seigneur (théophanie), parole de Dieu (vivante), péché (faute), pur et impur (souillure), remparts (murailles), rocher (forteresse), royaume de Dieu, source d'eau vive (rosée, pluie) with tags on 6 février 2014 by JL

01 Malheur aux fils rebelles, – oracle du Seigneur –, qui font un projet, mais sans moi, qui concluent un traité, mais sans mon esprit, accumulant ainsi péché sur péché.

02 Ils descendent en Égypte, sans m’avoir consulté, pour trouver refuge auprès de Pharaon, pour s’abriter à l’ombre de l’Égypte.

03 Mais le refuge de Pharaon sera votre honte, et l’abri que vous cherchez à l’ombre de l’Égypte sera votre confusion.

04 Même si vos princes sont déjà à Tanis, si vos ambassadeurs sont parvenus à Hanès,

05 ils seront tous couverts de honte par un peuple qui leur sera inutile, qui ne leur sera d’aucun secours, d’aucune utilité, sinon pour la honte et même l’infamie.

06 Proclamation des bêtes du Néguev. Au pays de la détresse et de l’angoisse, de la lionne et du lion rugissant, de la vipère et du dragon volant, ils transportent sur le dos des ânes leurs richesses, et leurs trésors sur la bosse des chameaux vers un peuple qui leur sera inutile,

07 l’Égypte, dont le secours n’est que vide et vent. C’est pourquoi je l’ai nommée « Rahab-la-paresse ».

08 Maintenant, viens, écris ceci pour eux sur une tablette, inscris-le sur un document, et que ce soit dans l’avenir un témoignage à tout jamais :

09 « C’est un peuple rebelle, ce sont des fils menteurs, des fils qui n’acceptent pas d’écouter la loi du Seigneur,

10 eux qui disent aux voyants : “Ne voyez pas !” et aux prophètes : “Ne prophétisez pas pour nous des choses vraies, dites-nous des choses agréables, prophétisez des chimères.

11 Quittez donc le chemin, écartez-vous de la route, laissez-nous tranquilles avec le Dieu Saint d’Israël !” »

12 Mais voici ce qu’il déclare, le Saint d’Israël : Vous avez rejeté ce que j’ai dit, vous avez mis votre confiance dans la violence et la ruse et vous en avez fait votre appui ;

13 ce péché-là sera pour vous comme une lézarde qui se creuse : un renflement apparaît sur une haute muraille, elle s’effondre brusquement, d’un seul coup.

14 Elle s’effondre comme une poterie que l’on brise sans ménagement : impossible de trouver dans ses débris un tesson pour prendre du feu dans le foyer ou puiser de l’eau à la citerne.

15 Le Seigneur, le Dieu saint d’Israël, avait parlé ainsi : Par la conversion et le calme, vous serez sauvés ; dans la tranquillité, dans la confiance sera votre force ; mais vous n’avez pas accepté !

16 Vous avez dit : « Pas du tout ! Nous fuirons à cheval ! » – Eh bien, oui, vous fuirez ! Vous avez dit encore : « Nos chars sont rapides ! » – Eh bien, rapides seront vos poursuivants !

17 Vous serez un millier sous la menace d’un seul, et sous la menace de cinq vous prendrez la fuite : il ne restera de vous qu’un mât au sommet de la montagne, un étendard sur la hauteur.

18 Cependant le Seigneur attend de vous faire grâce, il se dressera pour vous montrer sa tendresse, car le Seigneur est le Dieu juste : heureux tous ceux qui l’attendent !

19 Peuple de Sion, toi qui habites Jérusalem, tu ne pleureras jamais plus. À l’appel de ton cri, le Seigneur te fera grâce. Dès qu’il t’aura entendu, il te répondra.

20 Le Seigneur te donnera du pain dans la détresse, et de l’eau dans l’épreuve. Celui qui t’instruit ne se dérobera plus et tes yeux le verront.

21 Tes oreilles entendront derrière toi une parole : « Voici le chemin, prends-le ! », et cela, que tu ailles à droite ou à gauche.

22 Tu déclareras impur le placage d’argent de tes statues et le revêtement d’or de tes idoles de métal : tu les jetteras comme des immondices et tu diras : « Dehors ! »

23 Le Seigneur te donnera la pluie pour la semence que tu auras jetée en terre, et le pain que produira la terre sera riche et nourrissant. Ton bétail ira paître, ce jour-là, sur de vastes pâturages.

24 Les bœufs et les ânes qui travaillent dans les champs mangeront un fourrage salé, étalé avec la pelle et la fourche.

25 Sur toute haute montagne, sur toute colline élevée couleront des ruisseaux, au jour du grand massacre, quand tomberont les tours de défense.

26 La lune brillera comme le soleil, le soleil brillera sept fois plus, – autant que sept jours de lumière – le jour où le Seigneur pansera les plaies de son peuple et guérira ses meurtrissures.

27 Voici venir de loin le nom du Seigneur ; brûlante est sa colère, lourde, écrasante ; ses lèvres sont gonflées d’indignation, sa langue est un feu dévorant,

28 son souffle, un torrent qui déborde et monte jusqu’à la gorge ; il va secouer les nations d’une secousse fatale, mettre aux mâchoires des peuples un mors qui les fasse divaguer.

29 Alors vous pourrez chanter comme dans la nuit où l’on célèbre la fête avec la joie au cœur, comme on va, au son des flûtes, à la montagne du Seigneur, vers le rocher d’Israël.

30 Et le Seigneur fera entendre sa voix majestueuse ; il fera sentir le poids de son bras dans la fureur de sa colère, par la flamme d’un feu dévorant, la tornade, l’orage et la grêle.

31 À la voix du Seigneur qui frappera de son sceptre, Assour tremblera.

32 Chaque coup de bâton sera un châtiment que le Seigneur lui assénera au son des tambourins et des cithares ; par le geste de sa main il les combattra.

33 D’avance, la fournaise est préparée, y compris pour le roi ; elle est prête, profonde et large ; en son foyer, un grand feu, beaucoup de bois ; comme un torrent de soufre, le souffle du Seigneur l’embrasera.

Ecclésiastique 34,1-31

Posted in ablution, adversité (épreuve), attributs et noms divins, béatitude (bonheur), bénédiction, buter (pierre d’achoppement), crainte de Dieu, espérance, impiété, loi, lumière (lampe), offrande (prémisse et autres), pardon (miséricorde, pitié), pauvre (faible), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), prochain (amour du), protection divine (refuge, abri), sacrifice pour les péchés (expiation), sang, vision (songe, extase) with tags on 2 février 2014 by JL

01Les espoirs vains et trompeurs sont le lot des hommes stupides, et les songes donnent des ailes aux insensés.

02 S’arrêter à des songes, autant saisir une ombre ou poursuivre le vent.

03 Ce que l’on voit en songe n’est qu’un simple reflet : au lieu d’un visage réel, le semblant d’un visage.

04 De l’impur, que peut-il sortir de pur ? Du mensonge, que peut-il sortir de vrai ?

05 Divinations, présages, songes, autant de balivernes : délires d’une femme qui accouche !

06 À moins qu’ils ne soient envoyés comme une visite du Très-Haut, n’y attache pas ton esprit.

07 Les songes ont égaré bien des gens et fait tomber ceux qui avaient mis en eux leur espoir.

08 Mais la Loi ne trompe pas, elle accomplit ce qu’elle promet, la sagesse d’une bouche sincère trouve son accomplissement.

09 Un homme qui a voyagé a beaucoup appris, celui qui a de l’expérience parle en connaissance de cause.

10 Qui n’a pas été mis à l’épreuve connaît peu,

11 mais qui a voyagé est plein de ressources.

12 J’ai vu beaucoup de choses durant mes voyages, j’en sais plus que je ne pourrais dire.

13 J’ai été maintes fois en danger de mort, j’en suis sorti sain et sauf, grâce à mon expérience.

14 Ceux qui craignent le Seigneur auront la vie,

15 car ils ont mis leur espérance en celui qui les sauve.

16 Qui craint le Seigneur n’a rien à redouter, il ne s’effraie de rien, car c’est lui son espérance.

17 Qu’elle est heureuse, l’âme qui craint le Seigneur !

18 Sur qui prend-elle appui ? Qui est son soutien ?

19 Ceux qui aiment le Seigneur, le Seigneur les regarde : il est bouclier puissant, appui solide, abri contre le vent brûlant et le soleil de midi, protection contre l’obstacle, secours qui préserve de la chute ;

20 il relève l’âme, illumine le regard, donne guérison, vie et bénédiction.

21 Offrir en sacrifice un bien mal acquis, c’est se moquer ;

22 les dons des gens sans loi ne sont pas agréés.

23 Le Très-Haut n’agrée pas les offrandes des impies ; ce n’est pas le nombre des sacrifices qui lui fait pardonner les péchés.

24 Offrir un sacrifice avec les biens du pauvre, c’est sacrifier le fils sous les yeux de son père.

25 La vie des indigents tient à un peu de pain : qui le leur enlève est un assassin.

26 C’est tuer son prochain que lui retirer la subsistance,

27 c’est verser le sang que priver l’ouvrier de son salaire.

28 L’un construit, l’autre démolit ; qu’ont-ils gagné, sinon des peines ?

29 L’un prie, l’autre maudit ; de qui le Maître écoutera-t-il la voix ?

30 Si quelqu’un se purifie après avoir touché un cadavre et le touche à nouveau, à quoi lui aura servi son ablution ?

31 Ainsi l’homme qui jeûne à cause de ses péchés, puis y retourne et recommence : qui écoutera sa prière ? À quoi lui aura servi sa pénitence ?

Ecclésiastique 31,1-31

Posted in béatitude (bonheur), convoitise (envie), idolâtrie, pauvre (faible) with tags on 2 février 2014 by JL

01 La richesse provoque l’insomnie qui épuise le corps ; elle cause des soucis qui font perdre le sommeil.

02 Les soucis de l’existence empêchent de fermer l’œil, comme une maladie grave éloigne le sommeil.

03 Le riche s’est donné de la peine pour faire fortune, et, quand il s’arrête, il prend du bon temps.

04 Le pauvre s’est donné de la peine pour vivre de peu et, quand il s’arrête, il tombe dans la misère.

05 Qui aime l’or ne pourra rester juste, qui court après le gain se laisse fourvoyer.

06 Beaucoup sont tombés pour avoir aimé l’or ; leur perte était inévitable.

07 L’or est un piège pour ceux qui en font une idole ; l’insensé s’y fera prendre.

08 Heureux le riche qui fut trouvé sans reproche et n’a pas couru après l’or.

09 Qui est-il ? Nous le dirons bienheureux : parmi son peuple, il a fait des merveilles !

10 Qui donc fut jugé parfait dans l’épreuve ? À lui, la gloire pour toujours ! Qui donc pouvait pécher et n’a point péché, faire le mal, et ne l’a pas fait ?

11 Ses biens s’affermiront dans le Seigneur, et l’assemblée dira ses largesses.

12 Es-tu assis à une table somptueuse ? N’en reste pas la bouche ouverte et ne dis pas : « Eh bien, que de choses ! »

13 Souviens-toi que c’est mal d’avoir l’œil avide : y a-t-il créature plus avide que l’œil ? Voilà pourquoi il pleure à tout propos.

14 N’étends pas la main vers tout ce qu’il convoite, ne te jette pas aussi vite que lui sur le plat.

15 Pense à ton voisin autant qu’à toi ; agis en tout avec réflexion.

16 Mange ce qui t’est offert, en homme bien élevé ; ne mâche pas bruyamment : tu serais insupportable.

17 Par bonne éducation, arrête-toi avant les autres ; ne te montre pas vorace, de peur de choquer.

18 Et s’il y a beaucoup de monde à table, n’étends pas la main le premier.

19 Qu’il suffit de peu à l’homme bien éduqué ! Une fois couché, il n’a pas la respiration difficile.

20 Un estomac léger procure un sommeil réparateur ; on se lève le matin et on a l’esprit dispos. Mais les tourments de l’insomnie, les nausées et la colique attendent l’homme glouton.

21 Si tu as été forcé de trop manger, lève-toi, quitte la table et fais une pause.

22 Mon fils, écoute-moi sans ricaner : plus tard, tu comprendras mes paroles. Sois modéré en tout ce que tu fais, et tu ne tomberas jamais malade.

23 On bénit celui qui reçoit fastueusement, il justifie sa réputation de largesse.

24 Toute la ville dénigre celui qui reçoit chichement, il mérite sa réputation de pingre.

25 Avec le vin ne fais pas le brave, car le vin en a perdu beaucoup.

26 Comme à la forge on éprouve une lame quand on la trempe, le vin éprouve les cœurs quand des orgueilleux se querellent.

27 Pour les hommes, le vin, c’est la vie, tant qu’on le boit avec modération. Qu’est-ce qu’une vie où manque le vin ? Il a été créé pour la joie de l’homme.

28 Le vin est allégresse du cœur et joie de vivre pour qui le boit à son heure et avec mesure.

29 Le vin est amertume de l’âme pour qui le boit avec excès au point de s’exalter et de perdre l’équilibre.

30 L’ivresse décuple la fureur de l’insensé jusqu’au scandale, elle diminue sa force et lui attire des coups.

31 Ne provoque pas ton voisin au cours d’un banquet bien arrosé, ne te moque pas de lui quand il est joyeux, ne lui adresse pas des propos blessants et ne le harcèle pas de tes réclamations.

Ecclésiastique 14,1-27

Posted in béatitude (bonheur), calomnie, médisance (langue), chemin (voie du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), fécondité (prospérité, postérité), futilité de notre vie (fragilité), jalousie, kénose (abaissement, cœur brisé), mal (méchanceté), oeuvres (notre contribution), plan de Dieu (secret, intention), sagesse, shéol (hades, séjour des morts), vices (passions) with tags on 30 janvier 2014 by JL

Heureux l’homme qui n’a pas péché en paroles et qui n’est pas tourmenté par le regret de ses fautes.2 Heureux l’homme qui ne se fait pas à lui-même de reproches et qui ne sombre pas dans le désespoir.3 A l’homme mesquin ne sied pas la richesse, et pour l’homme cupide à quoi bon de grands biens ?4 Qui amasse en se privant amasse pour autrui, de ses biens d’autres se repaîtront.5 Celui qui est dur pour soi-même, pour qui serait-il bon ? Il ne jouit même pas de ses propres biens.6 Il n’y a pas homme plus cruel que celui qui se torture soi-même, c’est là le salaire de sa méchanceté.7 S’il fait du bien, c’est par mégarde, finalement il laisse voir sa méchanceté.8 C’est un méchant, l’homme aux regards cupides, qui détourne les yeux et méprise la vie d’autrui.9 L’homme jaloux n’est pas content de ce qu’il a, la cupidité dessèche l’âme.10 L’avare est chiche de pain et la disette est sur sa table.11 Mon fils, si tu as de quoi, traite-toi bien, et présente au Seigneur les offrandes qu’il demande.12 N’oublie pas que la mort ne tardera pas et que le pacte du shéol ne t’a pas été révélé.13 Avant de mourir fais du bien à tes amis et selon tes moyens sois libéral.14 Ne te refuse pas le bonheur présent, ne laisse rien échapper d’un légitime désir.15 Ne laisseras-tu pas à d’autres ta fortune ? Et tes biens ne seront-ils pas partagés par le sort ?16 Offre et reçois, trompe tes soucis, ce n’est pas au shéol qu’on peut chercher la joie.17 Toute chair s’use comme un vêtement, la loi éternelle c’est qu’il faut mourir.18 Comme le feuillage sur un arbre touffu tantôt tombe et tantôt repousse, ainsi les générations de chair et de sang : les uns meurent et les autres naissent.19 Toute oeuvre corruptible périt et son auteur s’en va avec elle.20 Heureux l’homme qui médite sur la sagesse et qui raisonne avec intelligence,21 qui réfléchit dans son coeur sur les voies de la sagesse et qui s’applique à ses secrets.22 Il la poursuit comme le chasseur, il est aux aguets sur sa piste ;23 il se penche à ses fenêtres et écoute à ses portes ;24 il se poste tout près de sa demeure et fixe un pieu dans ses murailles ;25 il dresse sa tente à proximité et s’établit dans une retraite de bonheur ;26 il place ses enfants sous sa protection et sous ses rameaux il trouve un abri ;27 sous son ombre il est protégé de la chaleur et il s’établit dans sa gloire.

Sagesse 18,1-25

Posted in allégorie et référence christique, alliance, béatitude (bonheur), châtiment, chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), colère de Dieu, désert (ascèse, dépouillement), diable (démons, serpent), eaux innombrables (négatives), encens (odeur agréable à Dieu), fécondité (prospérité, postérité), justice (justification, juste), loi, lumière (lampe), ministère, pardon (miséricorde, pitié), parole de Dieu (vivante), passage de la mort, Père et Fils, peuple de Dieu (Israel, Juda), puissance divine, rétribution (mérite), royaume de Dieu, royauté du Christ, sacrifice pour les péchés (expiation), salut (rachat, rédemption), serment (vœux), ténèbre, vision (songe, extase) with tags on 29 janvier 2014 by JL

Cependant pour tes saints il y avait une très grande lumière. Les autres, qui entendaient leur voix sans voir leur figure, les proclamaient heureux de n'avoir pas eux-mêmes souffert,2 ils leur rendaient grâce de ne pas sévir, après avoir été maltraités, et leur demandaient pardon pour leur attitude hostile.3 Au lieu de ces ténèbres, tu donnas aux tiens une colonne flamboyante, pour leur servir de guide en un voyage inconnu, de soleil inoffensif en leur glorieuse migration.4 Mais ceux-là méritaient bien d'être privés de lumière et d'être prisonniers des ténèbres, qui avaient gardé enfermés tes fils, par qui devait être donnée au monde l'incorruptible lumière de la Loi.5 Comme ils avaient résolu de tuer les petits enfants des saints, et que, des enfants exposés, un seul avait été sauvé, tu leur enlevas, pour les châtier, la multitude de leurs enfants et tu les fis périr tous ensemble dans l'eau impétueuse.6 Cette nuit-là fut à l'avance connue de nos pères, pour que, sachant d'une manière sûre à quels serments ils avaient cru, ils aient bon courage.7 Ton peuple attendit et le salut des justes et la perte des ennemis ;8 car, par la vengeance même que tu tiras de nos adversaires, tu nous glorifias en nous appelant à toi.9 Aussi les saints enfants des bons sacrifiaient-ils en secret et ils établirent d'un commun accord cette loi divine, que les saints partageraient également biens et périls ; et ils entonnaient déjà les cantiques des Pères.10 La clameur discordante de leurs ennemis faisait écho, et les accents plaintifs de ceux qui se lamentaient sur leurs enfants se répandaient au loin.11 Un même châtiment frappait esclave et maître, l'homme du peuple endurait les mêmes souffrances que le roi.12 Tous donc pareillement, frappés du même trépas, eurent des morts innombrables. Les vivants ne suffisaient plus aux funérailles, car, en un instant, leur plus précieuse descendance avait été détruite.13 Ainsi, ceux que des sortilèges avaient rendus absolument incrédules confessèrent, devant la perte de leurs premiers-nés, que ce peuple était fils de Dieu.14 Alors qu'un silence paisible enveloppait toutes choses et que la nuit parvenait au milieu de sa course rapide,15 du haut des cieux, ta Parole toute-puissante s'élança du trône royal, guerrier inexorable, au milieu d'une terre vouée à l'extermination. Portant pour glaive aigu ton irrévocable décret,16 elle s'arrêta et remplit de mort l'univers ; elle touchait au ciel et se tenait sur la terre.17 Alors brusquement des apparitions en des songes terribles les épouvantèrent, des peurs inattendues les assaillirent.18 Jetés à demi morts, l'un d'un côté, l'autre de l'autre, ils faisaient savoir pour quelle raison ils mouraient,19 car les songes qui les avaient troublés les en avaient avertis d'avance, afin qu'ils ne périssent pas sans savoir pourquoi ils subissaient le mal.20 Cependant l'épreuve de la mort atteignit aussi les justes et une multitude fut frappée au désert. Mais la colère ne dura pas longtemps,21 car un homme irréprochable se hâta de les défendre. Prenant les armes de son ministère, prière et encens expiatoire, il affronta le Courroux et mit un terme au fléau, montrant qu'il était ton serviteur.22 Il vainquit l'Animosité, non par la vigueur du corps, non par la puissance des armes ; c'est par la parole qu'il eut raison de celui qui châtiait, en rappelant les serments faits aux Pères et les alliances.23 Alors que déjà les morts s'entassaient par monceaux, il s'interposa, arrêta la Colère, et lui barra le chemin des vivants.24 Car sur sa robe talaire était le monde entier, les noms glorieux des Pères étaient gravés sur les quatre rangées de pierres, et sur le diadème de sa tête il y avait ta Majesté.25 Devant cela l'Exterminateur recula, il en eut peur ; la seule expérience de la Colère suffisait.

Sagesse 3,1-19

Posted in béatitude (bonheur), bonté divine (amour de Dieu), châtiment, confiance en Dieu, election divine, espérance, fécondité (prospérité, postérité), fidélité (infidélité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), immortalité de l'âme (souffle de vie), impiété, jour du Seigneur (déluge), jugement, justice (justification, juste), maison (demeures) du Seigneur, malédiction, mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), oeuvres (notre contribution), pardon (miséricorde, pitié), passage de la mort, porter du fruit, sacrifice d'holocauste et communion, sagesse, sainteté (saint), temple (sanctuaire), vérité with tags on 28 janvier 2014 by JL

Les âmes des justes sont dans la main de Dieu. Et nul tourment ne les atteindra.2 Aux yeux des insensés ils ont paru mourir, leur départ a été tenu pour un malheur3 et leur voyage loin de nous pour un anéantissement, mais eux sont en paix.4 S’ils ont, aux yeux des hommes, subi des châtiments, leur espérance était pleine d’immortalité ;5 pour une légère correction ils recevront de grands bienfaits. Dieu en effet les a mis à l’épreuve et il les a trouvés dignes de lui ;6 comme l’or au creuset, il les a éprouvés, comme un parfait holocauste, il les a agréés.7 Au temps de leur visite, ils resplendiront, et comme des étincelles à travers le chaume ils courront.8 Ils jugeront les nations et domineront sur les peuples, et le Seigneur régnera sur eux à jamais.9 Ceux qui mettent en lui leur confiance comprendront la vérité et ceux qui sont fidèles demeureront auprès de lui dans l’amour, car la grâce et la miséricorde sont pour ses saints et sa visite est pour ses élus.10 Mais les impies auront un châtiment conforme à leurs pensées, eux qui ont négligé le juste et se sont écartés du Seigneur.11 Car malheur à qui méprise sagesse et discipline : vaine est leur espérance, sans utilité leurs fatigues, sans profit leurs oeuvres ;12 leurs femmes sont insensées, pervers leurs enfants, maudite leur postérité !13 Heureuse la femme stérile qui est sans tache, celle qui n’a pas connu d’union coupable ; car elle aura du fruit à la visite des âmes.14 Heureux encore l’eunuque dont la main ne commet pas de forfait et qui ne nourrit pas de pensées perverses contre le Seigneur : il lui sera donné pour sa fidélité une grâce de choix, un lot très délicieux dans le Temple du Seigneur.15 Car le fruit de labeurs honnêtes est plein de gloire, impérissable est la racine de l’intelligence.16 Mais les enfants d’adultères n’atteindront pas leur maturité, la postérité issue d’une union illégitime disparaîtra.17 Même si leur vie se prolonge, ils seront comptés pour rien et, à la fin, leur vieillesse sera sans honneur,18 s’ils meurent tôt, ils n’auront pas d’espérance ni de consolation au jour de la Décision,19 car la fin d’une race injuste est cruelle !

Sagesse 2,1-24

Posted in allégorie et référence christique, béatitude (bonheur), connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), diable (démons, serpent), image de Dieu (ressemblance), immortalité de l'âme (souffle de vie), impiété, loi, passage de la mort, pauvre (faible), péché originel, plan de Dieu (secret, intention), rétribution (mérite), sainteté (saint), shéol (hades, séjour des morts), veuve, orphelin, indigent, vision béatifique with tags on 27 janvier 2014 by JL

Car ils disent entre eux, dans leurs faux calculs : « Courte et triste est notre vie ; il n'y a pas de remède lors de la fin de l'homme et on ne connaît personne qui soit revenu de l'Hadès.2 Nous sommes nés du hasard, après quoi nous serons comme si nous n'avions pas existé. C'est une fumée que le souffle de nos narines, et la pensée, une étincelle qui jaillit au battement de notre coeur ;3 qu'elle s'éteigne, le corps s'en ira en cendre et l'esprit se dispersera comme l'air inconsistant.4 Avec le temps, notre nom tombera dans l'oubli, nul ne se souviendra de nos oeuvres ; notre vie passera comme les traces d'un nuage, elle se dissipera comme un brouillard que chassent les rayons du soleil et qu'abat sa chaleur.5 Oui, nos jours sont le passage d'une ombre, notre fin est sans retour, le sceau est apposé et nul ne revient.6 Venez donc et jouissons des biens présents, usons des créatures avec l'ardeur de la jeunesse.7 Enivrons-nous de vins de prix et de parfums, ne laissons point passer la fleur du printemps,8 couronnons-nous de boutons de roses, avant qu'ils ne se fanent,9 qu'aucune prairie ne soit exclue de notre orgie, laissons partout des signes de notre liesse, car telle est notre part, tel est notre lot !10 Opprimons le juste qui est pauvre, n'épargnons pas la veuve, soyons sans égards pour les cheveux blancs chargés d'années du vieillards.11 Que notre force soit la loi de la justice, car ce qui est faible s'avère inutile.12 Tendons des pièges au juste, puisqu'il nous gêne et qu'il s'oppose à notre conduite, nous reproche nos fautes contre la Loi et nous accuse de fautes contre notre éducation.13 Il se flatte d'avoir la connaissance de Dieu et se nomme enfant du Seigneur.14 Il est devenu un blâme pour nos pensées, sa vue même nous est à charge ;15 car son genre de vie ne ressemble pas aux autres, et ses sentiers sont tout différents.16 Il nous tient pour chose frelatée et s'écarte de nos chemins comme d'impuretés. Il proclame heureux le sort final des justes et il se vante d'avoir Dieu pour père.17 Voyons si ses dires sont vrais, expérimentons ce qu'il en sera de sa fin.18 Car si le juste est fils de Dieu, Il l'assistera et le délivrera des mains de ses adversaires.19 Eprouvons-le par l'outrage et la torture afin de connaître sa douceur et de mettre à l'épreuve sa résignation.20 Condamnons-le à une mort honteuse, puisque, d'après ses dires, il sera visité. »21 Ainsi raisonnent-ils, mais ils s'égarent, car leur malice les aveugle.22 Ils ignorent les secrets de Dieu, ils n'espèrent pas de rémunération pour la sainteté, ils ne croient pas à la récompense des âmes pures.23 Oui, Dieu a créé l'homme pour l'incorruptibilité, il en a fait une image de sa propre nature ;24 c'est par l'envie du diable que la mort est entrée dans le monde : ils en font l'expérience, ceux qui lui appartiennent !

Proverbes 28,1-28

Posted in abomination, béatitude (bonheur), confession, droiture, mal (méchanceté), moissonner (semer, cultiver), pardon (miséricorde, pitié), pauvre (faible), vigilance (prévoyance) with tags on 24 janvier 2014 by JL

Le méchant s’enfuit quand nul ne le poursuit, d’un lionceau les justes ont l’assurance.2 Quand un pays se révolte, nombreux sont les princes, avec l’homme intelligent et instruit, c’est la stabilité.3 Un homme méchant qui opprime des faibles, c’est une pluie dévastatrice et plus de pain.4 Ceux qui délaissent la loi font l’éloge du méchant, ceux qui observent la loi s’irritent contre eux.5 Les méchants ne comprennent pas le droit, ceux qui cherchent Yahvé comprennent tout.6 Mieux vaut le pauvre qui se conduit honnêtement que l’homme aux voies tortueuses, fût-il riche.7 Qui garde la loi est un fils intelligent, qui hante les débauchés est la honte de son père.8 Qui accroît son bien par usure et par intérêt, c’est pour qui en gratifiera les pauvres qu’il amasse.9 Qui se bouche les oreilles pour ne pas entendre la loi, sa prière même est une abomination.10 Qui fourvoie les gens droits dans le mauvais chemin, en sa propre fosse tombera. Les hommes honnêtes posséderont le bonheur.11 Le riche est sage à ses propres yeux, mais un pauvre intelligent le démasque.12 Quand les justes exultent, c’est une grande fierté, quand se lèvent les méchants, on se dérobe.13 Qui masque ses forfaits point ne réussira ; qui les avoue et y renonce obtiendra merci.14 Heureux l’homme toujours en alarme ; qui s’endurcit le coeur tombera dans le malheur.15 Un lion rugissant, un ours qui bondit, tel est le chef méchant sur un peuple faible.16 Un prince sans intelligence est riche en extorsions, qui hait la cupidité prolongera ses jours.17 Un homme coupable de meurtre fuira jusqu’à la tombe : qu’on ne l’arrête pas !18 Qui se conduit honnêtement sera sauf ; qui, tortueux, suit deux voies, tombera dans l’une d’elles.19 Qui cultive sa terre sera rassasié de pain, qui poursuit des chimères sera rassasié d’indigence.20 L’homme loyal sera comblé de bénédictions, qui se hâte de faire fortune ne restera pas impuni.21 C’est mal de faire acception de personnes, mais pour une bouchée de pain, l’homme commet un forfait.22 Il court après la fortune, l’homme au regard cupide, ignorant que c’est la disette qui lui adviendra.23 Qui reprend autrui aura faveur à la fin, plus que le flatteur.24 Qui dérobe à son père et à sa mère en disant : « Point d’offense !  » du brigand est l’associé.25 L’homme envieux engage la querelle, qui se confie en Yahvé prospérera.26 Qui se fie à son propre sens est un sot, qui chemine avec sagesse sera sauf.27 Pour qui donne aux pauvres, pas de disette, mais pour qui ferme les yeux, abondante malédiction.28 Quand se lèvent les méchants, chacun se cache ; qu’ils viennent à périr, les justes se multiplient.

Proverbes 16,1-33

Posted in abomination, attributs et noms divins, béatitude (bonheur), chemin (voie du Seigneur), confiance en Dieu, connaissance (intelligence de la foi), crainte de Dieu, créateur (création), humilité (humble), justice (justification, juste), mal (méchanceté), oeuvres (notre contribution), orgueil (se glorifier), pauvre (faible), sagesse with tags on 23 janvier 2014 by JL

A l’homme les projets du coeur, de Yahvé vient la réponse.2 Toutes les voies de l’homme sont pures à ses yeux, mais Yahvé pèse les esprits.3 Recommande à Yahvé tes oeuvres, et tes projets se réaliseront.4 Yahvé fit toute chose en vue d’une fin, et même le méchant pour le jour du malheur.5 Abomination pour Yahvé : tout coeur altier ; à coup sûr, il ne restera pas impuni.6 Par la piété et la fidélité on expie la faute, par la crainte de Yahvé on s’écarte du mal.7 Que Yahvé se plaise à la conduite d’un homme, il lui réconcilie même ses ennemis.8 Mieux vaut peu avec la justice que d’abondants revenus sans le bon droit.9 Le coeur de l’homme délibère sur sa voie, mais c’est Yahvé qui affermit ses pas.10 L’oracle est sur les lèvres du roi, dans un jugement, sa bouche est sans défaillance.11 La balance et les plateaux justes sont à Yahvé, tous les poids du sac sont son oeuvre.12 Abomination pour les rois : commettre le mal, car sur la justice le trône est établi.13 Les lèvres justes gagnent la faveur du roi, il aime qui parle avec droiture.14 La fureur du roi est messagère de mort, mais l’homme sage l’apaise.15 Dans la lumière du visage royal est la vie ; telle une pluie printanière est sa bienveillance.16 Combien il vaut mieux acquérir la sagesse que l’or ! L’acquisition de l’intelligence est préférable à l’argent.17 Le chemin des gens droits, c’est d’éviter le mal ; il garde sa vie, celui qui veille sur ses démarches.18 L’arrogance précède la ruine et l’esprit altier la chute.19 Mieux vaut être humble avec les pauvres qu’avec les superbes partager le butin.20 Qui est attentif à la parole trouve le bonheur, qui se fie en Yahvé est bienheureux.21 Un coeur sage est proclamé intelligent, la douceur des lèvres augmente le savoir.22 Le bon sens est source de vie pour qui le possède, la folie des fous est leur châtiment.23 Le coeur du sage rend sa bouche avisée et ses lèvres riches de savoir.24 Les paroles aimables sont un rayon de miel : doux au palais, salutaire au corps.25 Tel chemin paraît droit à quelqu’un, mais en fin de compte, c’est le chemin de la mort.26 L’appétit du travailleur travaille pour lui, car sa bouche le presse.27 L’homme de rien produit le malheur, c’est comme un feu brûlant sur ses lèvres.28 L’homme fourbe sème la querelle, le diffamateur divise les intimes.29 L’homme violent séduit son prochain et le mène dans une voie qui n’est pas bonne.30 Qui ferme les yeux pour méditer des fourberies, qui pince les lèvres a commis le mal.31 C’est une couronne d’honneur que des cheveux blancs, sur les chemins de la justice on la trouve.32 Mieux vaut un homme lent à la colère qu’un héros, un homme maître de soi qu’un preneur de villes.33 Dans le pli du vêtement on jette le sort, de Yahvé dépend le jugement.

Proverbes 3,13-35

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), abomination, allégorie et référence christique, arbre de vie, béatitude (bonheur), bénédiction, buter (pierre d’achoppement), ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), droiture, gloire de Dieu, malédiction, pauvre (faible), prochain (amour du), protection divine (refuge, abri), sagesse with tags on 21 janvier 2014 by JL

Heureux l'homme qui a trouvé la sagesse, l'homme qui acquiert l'intelligence !14 Car mieux vaut la gagner que gagner de l'argent, son revenu vaut mieux que de l'or.15 Elle est précieuse plus que les perles, rien de ce que tu désires ne l'égale.16 Dans sa droite : longueur des jours ! Dans sa gauche : richesse et honneur !17 Ses chemins sont chemins de délices, tous ses sentiers, de bonheur.18 C'est un arbre de vie pour qui la saisit, et qui la tient devient heureux.19 Yahvé, par la sagesse, a fondé la terre, il a établi les cieux par l'intelligence.20 Par sa science furent creusés les abîmes, et les nues distillent la rosée.21 Mon fils, sans les quitter des yeux, observe le conseil et la prudence ;22 ils seront vie pour ton âme et grâce pour ton cou.23 Tu iras ton chemin en sécurité, ton pied n'achoppera pas.24 Si tu te couches, tu seras sans frayeur, une fois couché, ton sommeil sera doux.25 Ne redoute ni terreur soudaine ni attaque qui vienne des méchants,26 car Yahvé sera ton assurance, il préservera tes pas du piège.27 Ne refuse pas un bienfait à qui y a droit quand il est en ton pouvoir de le faire.28 Ne dis pas à ton prochain : « Va-t'en ! repasse ! demain je te donnerai !  » quand la chose est en ton pouvoir.29 Ne machine pas le mal contre ton prochain, alors qu'il demeure en confiance avec toi.30 Ne te querelle pas sans motif avec un homme, s'il ne t'a fait aucun mal.31 N'envie pas l'homme violent, ne choisis jamais ses chemins,32 car les pervers sont l'abomination de Yahvé, lui qui fait des hommes droits ses familiers.33 Malédiction de Yahvé sur la maison du méchant ! mais il bénit la demeure des justes.34 Il raille les railleurs, mais aux pauvres il donne sa faveur.35 La gloire est la part des sages, mais les sots héritent le mépris.

 

Psaumes 146,1-10

Posted in béatitude (bonheur), ciel (cieux), créateur (création), droiture, espérance, eternité (vie éternel), etranger (terre étrangère), foi (adhérance), glaise), impiété, indigent, Jérusalem (Sion), joug), juste), justice (justification, libération (délivrance, opprimé (oppression), orphelin, poussière (cendre, prière de louange, rédemption), royaume de Dieu, salut (rachat, vérité, veuve with tags on 21 janvier 2014 by JL

Alleluia ! Loue Yahvé, mon âme !2 Je veux louer Yahvé tant que je vis, je veux jouer pour mon Dieu tant que je dure.3 Ne mettez point votre foi dans les princes, dans un fils de la glaise, il ne peut sauver !4 Il rend le souffle, il retourne à sa glaise, en ce jour-là périssent ses pensées.5 Heureux qui a l’appui du Dieu de Jacob et son espoir en Yahvé son Dieu,6 lui qui a fait le ciel et la terre, la mer, et tout ce qu’ils renferment ! Il garde à jamais la vérité,7 il rend justice aux opprimés, il donne aux affamés du pain, Yahvé délie les enchaînés.8 Yahvé rend la vue aux aveugles, Yahvé redresse les courbés, Yahvé aime les justes,9 Yahvé protège l’étranger, il soutient l’orphelin et la veuve. Mais détourne la voie des impies,10 Yahvé règne pour les siècles, ton Dieu, ô Sion, d’âge en âge.

Psaumes 144,1-15

Posted in attributs et noms divins, béatitude (bonheur), bénédiction, cantique (chant de l'âme), ciel (cieux), conquérir (combat spirituel), eaux innombrables (négatives), fécondité (prospérité, postérité), futilité de notre vie (fragilité), peuple de Dieu (Israel, Juda), porter du fruit, protection divine (refuge, abri), rocher (forteresse), salut (rachat, rédemption) with tags on 21 janvier 2014 by JL

De David. Béni soit Yahvé mon rocher, qui instruit mes mains au combat et mes doigts pour la bataille,2 mon amour et ma forteresse, ma citadelle et mon libérateur, mon bouclier, en lui je m'abrite, il range les peuples sous moi.3 Yahvé, qu'est donc l'homme, que tu le connaisses, l'être humain, que tu penses à lui ?4 L'homme est semblable à un souffle, ses jours sont comme l'ombre qui passe.5 Yahvé, incline tes cieux et descends, touche les montagnes et qu'elles fument ;6 fais éclater l'éclair, et les disloque, décoche tes flèches, et les ébranle.7 D'en haut tends la main, sauve-moi, tire-moi des grandes eaux, de la main des fils d'étrangers8 dont la bouche parle de riens, et la droite est une droite de parjure.9 O Dieu, je te chante un chant nouveau, sur la lyre à dix cordes je joue pour toi,10 toi qui donnes aux rois la victoire, qui sauves David ton serviteur. De l'épée de malheur11 sauve-moi, tire-moi de la main des étrangers dont la bouche parle de riens, et la droite est une droite de parjure.12 Voici nos fils comme des plants grandis dès le jeune âge, nos filles, des figures d'angle, image de palais.13 Nos greniers remplis, débordants, de fruits de toute espèce, nos brebis, des milliers, des myriades, parmi nos campagnes,14 nos bestiaux bien pesants, point de brèche ni de fuite, et point de gémissement sur nos places.15 Heureux le peuple où c'est ainsi, heureux le peuple dont Yahvé est le Dieu !

Psaumes 128,2-6

Posted in béatitude (bonheur), bénédiction, chemin (voie du Seigneur), crainte de Dieu, fécondité (prospérité, postérité), Jérusalem (Sion) with tags on 20 janvier 2014 by JL

Cantique des montées. Heureux tous ceux qui craignent Yahvé et marchent dans ses voies !2 Du labeur de tes mains tu te nourriras, heur et bonheur pour toi !3 Ton épouse : une vigne fructueuse au fort de ta maison. Tes fils : des plants d'olivier à l'entour de la table.4 Voilà de quels biens sera béni l'homme qui craint Yahvé.5 Que Yahvé te bénisse de Sion ! Puisses-tu voir Jérusalem dans le bonheur tous les jours de ta vie,6 et voir les fils de tes fils ! Paix sur Israël !

Psaumes 119,1-176

Posted in allégorie et référence christique, béatitude (bonheur), bénédiction, bonté divine (amour de Dieu), cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), chercher Dieu, ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), consolation (solidarité), crainte de Dieu, détresse (désespoir), droiture, espérance, eternité (vie éternel), face de Dieu (visage), foi (adhérance), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), impiété, joie divine (jubilation), jugement, loi, lumière (lampe), offrande (prémisse et autres), orgueil (se glorifier), paix, parole de Dieu (vivante), poussière (cendre, glaise), prière de louange, promesse, protection divine (refuge, abri), pureté du coeur, sagesse, salut (rachat, rédemption), tentation (filet), vérité, volonté divine with tags on 19 janvier 2014 by JL

Heureux, impeccables en leur voie, ceux qui marchent dans la loi de Yahvé !2 Heureux, gardant son témoignage, ceux qui le cherchent de tout coeur,3 et qui sans commettre de mal, marchent dans ses voies !4 Toi, tu promulgues tes préceptes, à observer entièrement.5 Puissent mes voies se fixer à observer tes volontés.6 Alors je n’aurai nulle honte en revoyant tous tes commandements.7 Je te rendrai grâce en droiture de coeur, instruit de tes justes jugements.8 Tes volontés, je les veux observer, ne me délaisse pas entièrement.9 Comment, jeune, garder pur son chemin ? A observer ta parole.10 De tout mon coeur c’est toi que je cherche, ne m’écarte pas de tes commandements.11 Dans mon coeur j’ai conservé tes promesses pour ne point faillir envers toi.12 Béni que tu es Yahvé, apprends-moi tes volontés !13 De mes lèvres je les ai tous énumérés, les jugements de ta bouche.14 Dans la voie de ton témoignage j’ai ma joie plus qu’en toute richesse.15 Sur tes préceptes je veux méditer et regarder à tes chemins.16 Je trouve en tes volontés mes délices, je n’oublie pas ta parole.17 Sois bon pour ton serviteur et je vivrai, j’observerai ta parole.18 Ouvre mes yeux : je regarderai aux merveilles de ta loi.19 Etranger que je suis sur la terre, ne me cache pas tes commandements.20 Mon âme se consume à désirer en tout temps tes jugements.21 Tu t’en prends aux superbes, aux maudits, qui sortent de tes commandements.22 Décharge-moi de l’insulte et du mépris, car je garde ton témoignage.23 Que des princes tiennent séance et parlent contre moi, ton serviteur médite tes volontés.24 Ton témoignage, voilà mes délices, tes volontés, mes conseillers.25 Mon âme est collée à la poussière, vivifie-moi selon ta parole.26 J’énumère mes voies, tu me réponds, apprends-moi tes volontés.27 Fais-moi comprendre la voie de tes préceptes, je méditerai sur tes merveilles.28 Mon âme se fond de chagrin, relève-moi selon ta parole.29 Détourne-moi de la voie de mensonge, fais-moi la grâce de ta loi.30 J’ai choisi la voie de vérité, je me conforme à tes jugements.31 J’adhère à ton témoignage, Yahvé, ne me déçois pas.32 Je cours sur la voie de tes commandements, car tu as mis mon coeur au large.33 Enseigne-moi, Yahvé, la voie de tes volontés, je la veux garder en récompense.34 Fais-moi comprendre et que je garde ta loi, que je l’observe de tout coeur.35 Guide-moi au chemin de tes commandements, car j’ai là mon plaisir.36 Infléchis mon coeur vers ton témoignage, et non point vers le gain.37 Libère mes yeux des images de rien, vivifie-moi par ta parole.38 Tiens ta promesse à ton serviteur, afin qu’on te craigne.39 Libère-moi de l’insulte qui m’épouvante, tes jugements sont les bienvenus.40 Voici, j’ai désiré tes préceptes, vivifie-moi par ta justice.41 Que me vienne ton amour, Yahvé, ton salut selon ta promesse !42 Que je riposte à l’insulte par la parole, car je compte sur ta parole.43 N’ôte pas de ma bouche la parole de vérité, car j’espère en tes jugements.44 J’observerai ta loi sans relâche pour toujours et à jamais.45 Je serai au large en ma démarche, car je cherche tes préceptes.46 Devant les rois je parlerai de ton témoignage, et n’aurai nulle honte.47 Tes commandements ont fait mes délices, je les ai beaucoup aimés.48 Je tends les mains vers tes commandements que j’aime, tes volontés, je les médite.49 Rappelle-toi ta parole à ton serviteur, dont tu fis mon espoir.50 Voici ma consolation dans ma misère : ta promesse me vivifie.51 Les superbes m’ont bafoué à plaisir, sur ta loi je n’ai pas fléchi.52 Je me rappelle tes jugements d’autrefois, Yahvé, et je me console.53 La fureur me prend devant les impies, qui délaissent ta loi.54 Cantiques pour moi, que tes volontés, en ma demeure d’étranger.55 Je me rappelle dans la nuit ton nom, Yahvé, et j’observe ta loi.56 Voici qui est pour moi : garder tes préceptes.57 Ma part, ai-je dit, Yahvé, c’est d’observer tes paroles.58 De tout coeur, je veux attendrir ta face, pitié pour moi selon ta promesse !59 Je fais réflexion sur mes voies et je reviens à ton témoignage.60 Je me hâte et je ne retarde d’observer tes commandements.61 Les filets des impies m’environnent, je n’oublie pas ta loi.62 Je me lève à minuit, te rendant grâce pour tes justes jugements,63 allié que je suis de tous ceux qui te craignent et observent tes préceptes.64 De ton amour, Yahvé, la terre est pleine, apprends-moi tes volontés.65 Tu as fait du bien à ton serviteur, Yahvé, selon ta parole.66 Apprends-moi le bon sens et le savoir, car j’ai foi dans tes commandements.67 Avant d’être affligé je m’égarais, maintenant j’observe ta promesse.68 Toi, le bon, le bienfaisant, apprends-moi tes volontés.69 Les superbes m’engluent de mensonge, moi de tout coeur je garde tes préceptes.70 Leur coeur est épais comme la graisse, moi, ta loi fait mes délices.71 Un bien pour moi, que d’être affligé afin d’apprendre tes volontés.72 Un bien pour moi, que la loi de ta bouche, plus que millions d’or et d’argent.73 Tes mains m’ont fait et fixé, fais-moi comprendre, j’apprendrai tes commandements.74 Qui te craint me voit avec joie, car j’espère en ta parole.75 Je sais, Yahvé, qu’ils sont justes, tes jugements, que tu m’affliges avec vérité.76 Que ton amour me soit consolation, selon ta promesse à ton serviteur !77 Que m’advienne ta tendresse et je vivrai, car ta loi fait mes délices.78 Honte aux superbes qui m’accablent de mensonge ! moi, je médite tes préceptes.79 Que se tournent vers moi ceux qui te craignent et qui savent ton témoignage !80 Que mon coeur soit impeccable en tes volontés : pas de honte alors pour moi.81 Jusqu’au bout mon âme ira pour ton salut, j’espère en ta parole.82 Jusqu’au bout mes yeux pour ta promesse, quand m’auras-tu consolé ?83 Rendu pareil à une outre qu’on enfume, je n’oublie pas tes volontés.84 Combien seront les jours de ton serviteur, quand jugeras-tu mes persécuteurs ?85 Des superbes me creusent des fosses à l’encontre de ta loi.86 Vérité, tous tes commandements : aide-moi, quand le mensonge me persécute.87 On viendrait à bout de moi sur terre, sans que je laisse tes préceptes.88 Selon ton amour vivifie-moi, je garderai le témoignage de ta bouche.89 A jamais, Yahvé, ta parole, immuable aux cieux ;90 d’âge en âge, ta vérité ; tu fixas la terre, elle subsiste ;91 par tes jugements tout subsiste à ce jour, car toute chose est ta servante.92 Si ta loi n’eût fait mes délices, je périssais dans la misère.93 Jamais je n’oublierai tes préceptes, par eux tu me vivifies.94 Je suis tien, sauve-moi, je cherche tes préceptes.95 Que les impies me guettent pour ma perte, je comprends ton témoignage.96 De toute perfection j’ai vu le bout : combien large, ton commandement !97 Que j’aime ta loi ! tout le jour, je la médite.98 Plus que mes ennemis tu me rends sage par ton commandement, toujours mien.99 Plus que tous mes maîtres j’ai la finesse, ton témoignage, je le médite.100 Plus que les anciens j’ai l’intelligence, tous tes préceptes, je les garde.101 A tout chemin de mal je soustrais mes pas, pour observer ta parole.102 De tes jugements je ne me détourne point, car c’est toi qui m’enseignes.103 Qu’elle est douce à mon palais ta promesse, plus que le miel à ma bouche !104 Par tes préceptes j’ai l’intelligence et je hais tout chemin de mensonge.105 Une lampe sur mes pas, ta parole, une lumière sur ma route.106 J’ai juré d’observer, et je tiendrai, tes justes jugements.107 Je suis au fond de la misère, Yahvé, vivifie-moi selon ta parole.108 Agrée l’offrande de ma bouche, Yahvé, apprends-moi tes jugements.109 Mon âme à tout moment entre mes mains, je n’oublie pas ta loi.110 Que les impies me tendent un piège, je ne dévie pas de tes préceptes.111 Ton témoignage est à jamais mon héritage, il est la joie de mon coeur.112 J’infléchis mon coeur à faire tes volontés, récompense pour toujours.113 Je hais les coeurs partagés et j’aime ta loi.114 Toi mon abri, mon bouclier, j’espère en ta parole.115 Détournez-vous de moi, méchants, je veux garder les commandements de mon Dieu.116 Sois mon soutien selon ta promesse et je vivrai, ne fais pas honte à mon attente.117 Sois mon appui et je serai sauvé, mes yeux sur tes volontés sans relâche.118 Tu renverses tous ceux qui sortent de tes volontés, mensonge est leur calcul.119 Tu considères comme une rouille tous les impies de la terre, aussi j’aime ton témoignage.120 De ton effroi tremble ma chair, sous tes jugements je crains.121 Mon action fut jugement et justice, ne me livre pas à mes bourreaux.122 A ton serviteur sois allié pour le bien, que les superbes ne me torturent.123 Jusqu’au bout vont mes yeux pour ton salut, pour ta promesse de justice.124 Agis avec ton serviteur selon ton amour, apprends-moi tes volontés.125 Je suis ton serviteur, fais-moi comprendre, et je saurai ton témoignage.126 Il est temps d’agir, Yahvé : on a violé ta loi.127 Aussi j’aime tes commandements, plus que l’or et que l’or fin.128 Aussi je me règle sur tous tes préceptes et je hais tout chemin de mensonge.129 Merveille que ton témoignage ; aussi mon âme le garde.130 Ta parole en se découvrant illumine, et les simples comprennent.131 J’ouvre large ma bouche et j’aspire, avide de tes commandements.132 Regarde vers moi, pitié pour moi, c’est justice pour les amants de ton nom.133 Fixe mes pas dans ta promesse, que ne triomphe de moi le mal.134 Rachète-moi de la torture de l’homme, j’observerai tes préceptes.135 Pour ton serviteur illumine ta face, apprends-moi tes volontés.136 Mes yeux ruissellent de larmes, car on n’observe pas ta loi.137 O juste que tu es, Yahvé ! Droiture que tes jugements.138 Tu imposes comme justice ton témoignage, comme entière vérité.139 Mon zèle me consume, car mes oppresseurs oublient ta parole.140 Ta promesse est éprouvée entièrement, ton serviteur la chérit.141 Chétif que je suis et méprisé, je n’oublie pas tes préceptes.142 Justice éternelle que ta justice, vérité que ta loi.143 Angoisse, oppression m’ont saisi, tes commandements font mes délices.144 Justice éternelle que ton témoignage, fais-moi comprendre et je vivrai.145 J’appelle de tout coeur, réponds-moi, Yahvé, je garderai tes volontés.146 Je t’appelle, sauve-moi, j’observerai ton témoignage.147 Je devance l’aurore et j’implore, j’espère en ta parole.148 Mes yeux devancent les veilles pour méditer sur ta promesse.149 En ton amour écoute ma voix, Yahvé, en tes jugements vivifie-moi.150 Ils s’approchent de l’infamie, mes persécuteurs, ils s’éloignent de ta loi.151 Tu es proche, toi, Yahvé, vérité que tous tes commandements.152 Dès longtemps, j’ai su de ton témoignage qu’à jamais tu l’as fondé.153 Vois ma misère, délivre-moi, car je n’oublie pas ta loi.154 Plaide ma cause, défends-moi, en ta promesse vivifie-moi.155 Il est loin des impies, le salut, ils ne recherchent pas tes volontés.156 Nombreuses tes tendresses, Yahvé, en tes jugements vivifie-moi.157 Nombreux mes persécuteurs, mes oppresseurs, je n’ai pas fléchi sur ton témoignage.158 J’ai vu les renégats, ils m’écoeurent, ils n’observent pas ta promesse.159 Vois si j’aime tes préceptes, Yahvé, en ton amour vivifie-moi.160 Vérité, le principe de ta parole ! pour l’éternité, tes justes jugements.161 Des princes me persécutent sans raison, mon coeur redoute ta parole.162 Joie pour moi dans ta promesse, comme à trouver grand butin.163 Le mensonge, je le hais, je l’exècre, ta loi, je l’aime.164 Sept fois le jour, je te loue pour tes justes jugements.165 Grande paix pour les amants de ta loi, pour eux rien n’est scandale.166 J’attends ton salut, Yahvé, tes commandements, je les suis.167 Mon âme observe ton témoignage, je l’aime entièrement.168 J’observe tes préceptes, ton témoignage, toutes mes voies sont devant toi.169 Que mon cri soit proche de ta face, Yahvé, par ta parole fais-moi comprendre.170 Que ma prière arrive devant ta face, par ta promesse délivre-moi.171 Que mes lèvres publient ta louange, car tu m’apprends tes volontés.172 Que ma langue redise ta promesse, car tous tes commandements sont justice.173 Que ta main me soit en aide, car j’ai choisi tes préceptes.174 J’ai désir de ton salut, Yahvé, ta loi fait mes délices.175 Que vive mon âme à te louer, tes jugements me soient en aide !176 Je m’égare, brebis perdue : viens chercher ton serviteur. Non, je n’ai pas oublié tes commandements.

Psaumes 112,1-10

Posted in allégorie et référence christique, béatitude (bonheur), commandements (préceptes, décrets), confiance en Dieu, crainte de Dieu, droiture, eternité (vie éternel), faire mémoire (mémorial, solennité), fécondité (prospérité, postérité), impiété, justice (justification, juste), lumière (lampe), pauvre (faible), ténèbre with tags on 18 janvier 2014 by JL

Alleluia ! Heureux l’homme qui craint Yahvé, et se plaît fort à ses préceptes !2 Sa lignée sera puissante sur la terre, et bénie la race des hommes droits.3 Opulence et bien-être en sa maison ; sa justice demeure à jamais.4 Il se lève en la ténèbre, lumière des coeurs droits, pitié, tendresse et justice.5 Bienheureux l’homme qui prend pitié et prête, qui règle ses affaires avec droiture.6 Non, jamais il ne chancelle, en mémoire éternelle sera le juste.7 Il ne craint pas d’annonces de malheur, ferme est son coeur, confiant en Yahvé ;8 son coeur est assuré, il ne craint pas : à la fin il toisera ses oppresseurs.9 Il fait largesse, il donne aux pauvres ; sa justice demeure à jamais, sa vigueur rehausse son prestige.10 L’impie le voit et s’irrite, il grince des dents et dépérit. Le désir des impies va se perdre.

Psaumes 106,1-48

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), alliance, anathème, attributs et noms divins, béatitude (bonheur), bénédiction, bonté divine (amour de Dieu), cantique (chant de l'âme), colère de Dieu, déportation (captif, exil), désert (ascèse, dépouillement), détresse (désespoir), diable (démons, serpent), ecouter (voix du Seigneur), election divine, esclavage (du péché), eternité (vie éternel), faire mémoire (mémorial, solennité), foi (adhérance), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), idolâtrie, jalousie, joie divine (jubilation), justice (justification, juste), mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), révolte (trahison, nuque raide), salut (rachat, rédemption), sang, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 18 janvier 2014 by JL

Alleluia ! Rendez grâce à Yahvé, car il est bon, car éternel est son amour !2 Qui dira les prouesses de Yahvé, fera retentir toute sa louange ?3 Heureux qui observe le droit, qui pratique en tout temps la justice !4 Souviens-toi de moi, Yahvé, par amour de ton peuple, visite-moi par ton salut,5 que je voie le bonheur de tes élus, joyeux de la joie de ton peuple, glorieux avec ton héritage !6 Nous avons failli avec nos pères, nous avons dévié, renié ;7 nos pères en Egypte n'ont pas compris tes merveilles. Ils n'eurent pas souvenir de ton grand amour, ils bravèrent le Très-Haut à la mer des Joncs.8 Il les sauva à cause de son nom, pour faire connaître sa prouesse.9 Il menaça la mer des Joncs, elle sécha, il les mena sur l'abîme comme au désert,10 les sauva de la main de l'ennemi, les racheta de la main de l'adversaire.11 Et les eaux recouvrirent leurs oppresseurs, pas un d'entre eux n'échappa.12 Alors ils eurent foi en ses paroles, ils chantèrent sa louange.13 Ils coururent oublier ses actions, ils n'attendirent pas même son projet ;14 ils brûlaient de désir dans le désert, ils tentaient Dieu parmi les solitudes.15 Il leur accorda leur demande : il envoya la fièvre dans leur âme ;16 ils jalousèrent Moïse dans le camp, Aaron le saint de Yahvé.17 La terre s'ouvre, elle avale Datân et recouvre la bande d'Abiram ;18 un feu s'allume contre leur bande, une flamme embrase les renégats.19 Ils fabriquèrent un veau en Horeb, se prosternèrent devant une fonte ;20 ils échangèrent leur gloire pour l'image du boeuf mangeur d'herbe.21 Ils oubliaient Dieu qui les sauvait, l'auteur de grandes choses en Egypte,22 de merveilles en terre de Cham, d'épouvantes sur la mer des Joncs.23 Il parlait de les supprimer, si ce n'est que Moïse son élu se tint sur la brèche devant lui pour détourner son courroux de détruire.24 Ils refusèrent une terre de délices, ils n'eurent pas foi en sa parole ;25 ils murmurèrent sous leurs tentes, ils n'écoutèrent pas la voix de Yahvé.26 Il leva la main sur eux, pour les abattre au désert,27 pour abattre leur lignée chez les païens, pour les parsemer dans les pays.28 Ils se mirent au joug de Baal-Péor et mangèrent les sacrifices des morts.29 Ils l'indignèrent par leurs pratiques, un fléau éclata contre eux.30 Alors se lève Pinhas, il tranche, alors s'arrête le fléau ;31 justice lui en est rendue d'âge en âge et pour toujours.32 Ils le fâchèrent aux eaux de Meriba ; mal en prit à Moïse par leur faute,33 car ils aigrirent son esprit et ses lèvres parlèrent trop vite.34 Ils ne supprimèrent pas les peuples, ceux que Yahvé leur avait dits,35 et ils se mêlaient aux païens, ils apprenaient leurs manières d'agir.36 Ils en servaient les idoles, elles devenaient pour eux un piège !37 Ils avaient sacrifié leurs fils et leurs filles aux démons.38 Ils versaient le sang innocent, le sang de leurs fils et de leurs filles qu'ils sacrifiaient aux idoles de Canaan, et le pays fut profané de sang.39 Ils se souillaient par leurs actions, ils se prostituaient par leurs pratiques ;40 Yahvé prit feu contre son peuple, il eut en horreur son héritage.41 Il les livra aux mains des païens, leurs ennemis devinrent leurs maîtres ;42 leurs adversaires furent leurs tyrans, ils furent courbés sous leur main.43 Mainte et mainte fois il les délivra, mais eux par bravade se révoltaient et s'enfonçaient dans leur tort ;44 il eut un regard pour leur détresse alors qu'il entendait leur cri.45 Il se souvint pour eux de son alliance, il s'émut selon son grand amour ;46 il leur donna d'apitoyer tous ceux qui les tenaient captifs.47 Sauve-nous, Yahvé notre Dieu, rassemble-nous du milieu des païens afin de rendre grâce à ton saint nom, de nous féliciter en ta louange.48 Béni soit Yahvé le Dieu d'Israël depuis toujours jusqu'à toujours ! Et tout le peuple dira : Amen !

Psaumes 84,1-13

Posted in attributs et noms divins, béatitude (bonheur), confiance en Dieu, courage (force), Dieu écoute, exauce, impiété, Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), maison (demeures) du Seigneur, messie, parvis, prière de louange, protection divine (refuge, abri), remparts (murailles), source d'eau vive (rosée, pluie) with tags on 14 janvier 2014 by JL

Du maître de choeur. Sur la… de Gat. Des fils de Coré.2 Que tes demeures sont désirables, Yahvé Sabaot !3 Mon âme soupire et languit après les parvis de Yahvé, mon coeur et ma chair crient de joie vers le Dieu vivant.4 Le passereau même a trouvé une maison, et l'hirondelle un nid pour elle, où elle pose ses petits : tes autels, Yahvé Sabaot, mon Roi et mon Dieu.5 Heureux les habitants de ta maison, ils te louent sans cesse.6 Heureux les hommes dont la force est en toi, qui gardent au coeur les montées.7 Quand ils passent au val du Baumier, où l'on ménage une fontaine, surcroît de bénédiction, la pluie d'automne les enveloppe.8 Ils marchent de hauteur en hauteur, Dieu leur apparaît dans Sion.9 Yahvé Dieu Sabaot, écoute ma prière, prête l'oreille, Dieu de Jacob ;10 ô Dieu notre bouclier, vois, regarde la face de ton messie.11 Mieux vaut un jour en tes parvis que mille à ma guise, rester au seuil dans la maison de mon Dieu qu'habiter la tente de l'impie.12 Car Yahvé Dieu est rempart et bouclier, il donne grâce et gloire ; Yahvé ne refuse pas le bonheur à ceux qui marchent en parfaits.13 Yahvé Sabaot, heureux qui se fie en toi !

 

Psaumes 41,1-14

Posted in allégorie et référence christique, béatitude (bonheur), bénédiction, diable (démons, serpent), eternité (vie éternel), face de Dieu (visage), passage de la mort, pauvre (faible), péché (faute), prière de libération with tags on 7 janvier 2014 by JL

Du maître de chant. Psaume de David.2 Heureux qui pense au pauvre et au faible : au jour de malheur, Yahvé le délivre ;3 Yahvé le garde, il lui rend vie et bonheur sur terre : oh ! ne le livre pas à l'appétit de ses ennemis !4 Yahvé le soutient sur son lit de douleur ; tu refais tout entière la couche où il languit.5 Moi, j'ai dit : « Pitié pour moi, Yahvé ! guéris mon âme, car j'ai péché contre toi ! « 6 Parlant de moi, mes ennemis me malmènent : « Quand va-t-il mourir et son nom périr ? « 7 Vient-on me voir, on dit des paroles en l'air, le coeur plein de malice, on déblatère au-dehors.8 Tous à l'envi, mes haïsseurs chuchotent contre moi, ils supputent contre moi le malheur qui est sur moi :9 « C'est une plaie d'enfer qui gagne en lui, maintenant qu'il s'est couché, il n'aura plus de lever. »10 Même le confident sur qui je faisais fond et qui mangeait mon pain, se hausse à mes dépens.11 Mais toi, Yahvé, pitié pour moi, fais-moi lever, je les paierai de leur dû, ces gens :12 par là, je connaîtrai que tu es mon ami, si l'ennemi ne lance plus contre moi son cri ;13 et moi, que tu soutiens, je resterai indemne, tu m'auras à jamais établi devant ta face.14 Béni soit Yahvé, le Dieu d'Israël, depuis toujours jusqu'à toujours. Amen ! Amen !

Psaumes 34,1-23

Posted in allégorie et référence christique, ange (chérubins), attributs et noms divins, béatitude (bonheur), bonté divine (amour de Dieu), calomnie, médisance (langue), cantique (chant de l'âme), chercher Dieu, crainte de Dieu, détresse (désespoir), Dieu écoute, exauce, face de Dieu (visage), humilité (humble), libération (délivrance, joug), mal (méchanceté), paix, protection divine (refuge, abri), sainteté (saint), salut (rachat, rédemption) with tags on 4 janvier 2014 by JL

De David. Quand, déguisant sa raison devant Abimélek, il se fit chasser par lui et s'en alla.2 Je bénirai Yahvé en tout temps, sa louange sans cesse en ma bouche ;3 en Yahvé mon âme se loue, qu'ils écoutent, les humbles, qu'ils jubilent !4 Magnifiez avec moi Yahvé, exaltons ensemble son nom.5 Je cherche Yahvé, il me répond et de toutes mes frayeurs me délivre.6 Qui regarde vers lui resplendira et sur son visage point de honte.7 Un pauvre a crié, Yahvé écoute, et de toutes ses angoisses il le sauve.8 Il campe, l'ange de Yahvé, autour de ses fidèles, et il les dégage.9 Goûtez et voyez comme Yahvé est bon ; heureux qui s'abrite en lui !10 Craignez Yahvé, vous les saints : qui le craint ne manque de rien.11 Les jeunes fauves sont dénués, affamés ; qui cherche Yahvé ne manque d'aucun bien.12 Venez, fils, écoutez-moi, la crainte de Yahvé, je vous l'enseigne.13 Où est l'homme qui désire la vie, épris de jours où voir le bonheur ?14 Garde ta langue du mal, tes lèvres des paroles trompeuses ;15 Evite le mal, fais le bien, recherche la paix et poursuis-la.16 Pour les justes, les yeux de Yahvé, et pour leurs clameurs, ses oreilles ;17 contre les malfaisants, la face de Yahvé, pour ôter de la terre leur mémoire.18 Ils crient, Yahvé écoute, de toutes leurs angoisses il les délivre ;19 proche est Yahvé des coeurs brisés, il sauve les esprits abattus.20 Malheur sur malheur pour le juste, mais de tous Yahvé le délivre ;21 Yahvé garde tous ses os, pas un ne sera brisé.22 Le mal tuera l'impie, qui déteste le juste expiera.23 Yahvé rachète l'âme de ses serviteurs, qui s'abrite en lui n'expiera point.

 

Psaumes 33,1-22

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), béatitude (bonheur), bonté divine (amour de Dieu), cantique (chant de l'âme), crainte de Dieu, créateur (création), droiture, eaux innombrables (négatives), espérance, eternité (vie éternel), famine (sécheresse spirituelle), foi (adhérance), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), immortalité de l'âme (souffle de vie), joie divine (jubilation), justice (justification, juste), oeuvre du Seigneur, omniscience divine, parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière de louange, protection divine (refuge, abri), vérité, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 4 janvier 2014 by JL

Criez de joie, les justes, pour Yahvé, aux coeurs droits convient la louange.2 Rendez grâce à Yahvé sur la harpe, jouez-lui sur la lyre à dix cordes ;3 chantez-lui un cantique nouveau, de tout votre art accompagnez l’acclamation !4 Droite est la parole de Yahvé, et toute son oeuvre est vérité ;5 il chérit la justice et le droit, de l’amour de Yahvé la terre est pleine.6 Par la parole de Yahvé les cieux ont été faits, par le souffle de sa bouche, toute leur armée ;7 il rassemble l’eau des mers comme une digue, il met en réserve les abîmes.8 Qu’elle tremble devant Yahvé, toute la terre, qu’il soit craint de tous les habitants du monde !9 Il parle et cela est, il commande et cela existe.10 Yahvé déjoue le plan des nations, il empêche les pensées des peuples ;11 mais le plan de Yahvé subsiste à jamais, les pensées de son coeur, d’âge en âge.12 Heureux le peuple dont Yahvé est le Dieu, la nation qu’il s’est choisie en héritage !13 Du haut des cieux Yahvé regarde, il voit tous les fils d’Adam ;14 du lieu de sa demeure il observe tous les habitants de la terre ;15 lui seul forme le coeur, il discerne tous leurs actes.16 Le roi n’est pas sauvé par une grande force, le brave préservé par sa grande vigueur.17 Mensonge qu’un cheval pour sauver, avec sa grande force, pas d’issue.18 Voici, l’oeil de Yahvé est sur ceux qui le craignent, sur ceux qui espèrent son amour,19 pour préserver leur âme de la mort et les faire vivre au temps de la famine.20 Notre âme attend Yahvé, notre secours et bouclier, c’est lui ;21 en lui, la joie de notre coeur, en son nom de sainteté notre foi.22 Sur nous soit ton amour, Yahvé, comme notre espoir est en toi.

Psaumes 32,1-11

Posted in béatitude (bonheur), cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), détresse (désespoir), droiture, eaux innombrables (négatives), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), pardon (miséricorde, pitié), péché (faute), protection divine (refuge, abri) with tags on 4 janvier 2014 by JL

De David. Poème. Heureux qui est absous de son péché, acquitté de sa faute !2 Heureux l’homme à qui Yahvé ne compte pas son tort, et dont l’esprit est sans fraude !3 Je me taisais, et mes os se consumaient à rugir tout le jour ;4 la nuit, le jour, ta main pesait sur moi ; mon coeur était changé en un chaume au plein feu de l’été.5 Ma faute, je te l’ai fait connaître, je n’ai point caché mon tort ; j’ai dit : J’irai à Yahvé. Confesser mon péché. Et toi, tu as absous mon tort, pardonné ma faute.6 Aussi chacun des tiens te prie à l’heure de l’angoisse. Que viennent à déborder les grandes eaux, elles ne peuvent l’atteindre.7 Tu es pour moi un refuge, de l’angoisse tu me gardes, de chants de délivrance tu m’entoures.8 Je t’instruirai, je t’apprendrai la route à suivre, les yeux sur toi, je serai ton conseil.9 Ne sois pas comme le cheval ou le mulet qui ne comprend ni la rêne ni le frein : qu’on s’avance pour le dompter, rien à faire pour qu’il s’approche de toi !10 Nombreux sont les tourments pour l’impie ; qui se fie en Yahvé, la grâce l’entoure.11 Réjouissez-vous en Yahvé, exultez, les justes, jubilez, tous les coeurs droits.

Psaumes 31,1-25

Posted in allégorie et référence christique, attributs et noms divins, béatitude (bonheur), bonté divine (amour de Dieu), calomnie, médisance (langue), crainte de Dieu, détresse (désespoir), ecouter (voix du Seigneur), espérance, face de Dieu (visage), idolâtrie, immortalité de l'âme (souffle de vie), joie divine (jubilation), justice (justification, juste), libération (délivrance, joug), mensonge, orgueil (se glorifier), protection divine (refuge, abri), remparts (murailles), rocher (forteresse), salut (rachat, rédemption), shéol (hades, séjour des morts), vérité with tags on 4 janvier 2014 by JL

Du maître de chant. Psaume de David.2 En toi, Yahvé, j’ai mon abri, Sur moi pas de honte à jamais ! En ta justice affranchis-moi, délivre-moi,3 tends l’oreille vers moi, hâte-toi ! Sois pour moi un roc de force, une maison fortifiée qui me sauve ;4 car mon rocher, mon rempart, c’est toi, pour ton nom, guide-moi, conduis-moi !5 Tire-moi du filet qu’on m’a tendu, car c’est toi ma force ;6 en tes mains je remets mon esprit, c’est toi qui me rachètes, Yahvé. Dieu de vérité,7 tu détestes les servants de vaines idoles ; pour moi, je suis sûr de Yahvé :8 que j’exulte et jubile en ton amour ! Toi qui as vu ma misère, connu l’oppression de mon âme,9 tu ne m’as point livré aux mains de l’ennemi, tu as mis au large mes pas.10 Pitié pour moi, Yahvé, l’oppression est sur moi ! Les pleurs me rongent les yeux, la gorge et les entrailles.11 Car ma vie se consume en affliction et mes années en soupirs ; ma vigueur succombe à la misère et mes os se rongent.12 Tout ce que j’ai d’oppresseurs fait de moi un scandale ; pour mes voisins je ne suis que dégoût, un effroi pour mes amis. Ceux qui me voient dans la rue s’enfuient loin de moi,13 comme un mort oublié des coeurs, comme un objet de rebut.14 J’entends les calomnies des gens, terreur de tous côtés ! ils se groupent à l’envi contre moi, complotant de m’ôter la vie.15 Et moi, je m’assure en toi, Yahvé, je dis : C’est toi mon Dieu !16 Mes temps sont dans ta main, délivre-moi, des mains hostiles qui s’acharnent ;17 fais luire ta face sur ton serviteur, sauve-moi par ton amour.18 Yahvé, pas de honte sur moi qui t’invoque, mais honte sur les impies ! Qu’ils aillent muets au shéol ;19 silence aux lèvres de mensonge qui parlent du juste insolemment avec superbe et mépris !20 Qu’elle est grande, Yahvé, ta bonté ! Tu la réserves pour qui te craint, tu la dispenses à qui te prend pour abri face aux fils d’Adam.21 Tu les caches au secret de ta face, loin des intrigues des hommes ; tu les mets à couvert sous la tente, loin de la guerre des langues.22 Béni Yahvé qui fit pour moi des merveilles d’amour (en une ville de rempart) !23 Et moi je disais en mon trouble : « Je suis ôté loin de tes yeux !  » Et pourtant tu écoutas la voix de ma prière quand je criai vers toi.24 Aimez Yahvé, tous les siens : il garde les fidèles, mais Yahvé rétribue avec usure celui qui fait l’orgueilleux.25 Courage, reprenez coeur, vous tous qui espérez Yahvé !

Psaumes 2,1-12

Posted in allégorie et référence christique, béatitude (bonheur), ciel (cieux), colère de Dieu, confiance en Dieu, crainte de Dieu, héritage (de Dieu, le nôtre,partage), messie, montagne du Seigneur (théophanie) with tags on 28 décembre 2013 by JL

Pourquoi ces nations qui remuent, ces peuples qui murmurent en vain ?2 Des rois de la terre s’insurgent, des princes conspirent contre Yahvé et contre son Messie :3 « Faisons sauter leurs entraves, débarrassons-nous de leurs liens ! « 4 Celui qui siège dans les cieux s’en amuse, Yahvé les tourne en dérision.5 Puis dans sa colère il leur parle, dans sa fureur il les épouvante :6 « C’est moi qui ai sacré mon roi sur Sion, ma montagne sainte. »7 J’énoncerai le décret de Yahvé : Il m’a dit : « Tu es mon fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré.8 Demande, et je te donne les nations pour héritage, pour domaine les extrémités de la terre ;9 tu les briseras avec un sceptre de fer, comme vases de potier tu les casseras. »10 Et maintenant, rois, comprenez, corrigez-vous, juges de la terre !11 Servez Yahvé avec crainte,12 baisez ses pieds avec tremblement ; qu’il se fâche, vous vous perdez en chemin : d’un coup flambe sa colère. Heureux qui s’abrite en lui !

Psaumes 1,1-6

Posted in béatitude (bonheur), chemin (voie du Seigneur), impiété, jugement, loi, porter du fruit, source d'eau vive (rosée, pluie) with tags on 28 décembre 2013 by JL

Heureux l’homme qui ne suit pas le conseil des impies, ni dans la voie des égarés ne s’arrête, ni au siège des rieurs ne s’assied,2 mais se plaît dans la loi de Yahvé, mais murmure sa loi jour et nuit !3 Il est comme un arbre planté auprès des cours d’eau ; celui-là portera fruit en son temps et jamais son feuillage ne sèche ; tout ce qu’il fait réussit :4 rien de tel pour les impies, rien de tel ! Mais ils sont comme la bale qu’emporte le vent.5 Ainsi, les impies ne tiendront pas au Jugement, ni les égarés, à l’assemblée des justes.6 Car Yahvé connaît la voie des justes, mais la voie des impies se perd.

1 Rois 10,1-29

Posted in béatitude (bonheur), bénédiction, eternité (vie éternel), justice (justification, juste), sacrifice d'holocauste et communion, sagesse, temple (sanctuaire) with tags on 30 mai 2013 by JL
La reine de Saba apprit la renommée de Salomon et vint éprouver celui-ci par des énigmes.2 Elle arriva à Jérusalem avec une très grande suite, des chameaux chargés d'aromates, d'or en énorme quantité et de pierres précieuses. Quand elle fut arrivée auprès de Salomon, elle lui proposa tout ce qu'elle avait médité,3 mais Salomon l'éclaira sur toutes ses questions et aucune ne fut pour le roi un secret qu'il ne pût élucider.4 Lorsque la reine de Saba vit toute la sagesse de Salomon, le palais qu'il s'était construit,5 le menu de sa table, le placement de ses officiers, le service de ses gens et leur livrée, son service à boire, les holocaustes qu'il offrait au Temple de Yahvé, le coeur lui manqua6 et elle dit au roi : « Ce que j'ai entendu dire sur toi et ta sagesse dans mon pays était donc vrai !7 Je n'ai pas voulu croire ce qu'on disait avant de venir et de voir de mes yeux, mais vraiment on ne m'en avait pas appris la moitié : tu surpasses en sagesse et en prospérité la renommée dont j'ai eu l'écho.8 Bienheureuses tes femmes, bienheureux tes serviteurs que voici, qui se tiennent continuellement devant toi et qui entendent ta sagesse !9 Béni soit Yahvé ton Dieu qui t'a montré sa faveur en te plaçant sur le trône d'Israël ; c'est parce que Yahvé aime Israël pour toujours qu'il t'a établi roi, pour exercer le droit et la justice. »10 Elle donna au roi 120 talents d'or, une grande quantité d'aromates et des pierres précieuses ; la reine de Saba avait apporté au roi Salomon une abondance d'aromates telle qu'il n'en vint plus jamais de pareille.11 De même, la flotte d'Hiram, qui apporta l'or d'Ophir, en rapporta du bois d'almuggim en grande quantité et des pierres précieuses.12 Le roi fit avec le bois d'almuggim des supports pour le Temple de Yahvé et pour le palais royal, des lyres et des harpes pour les musiciens ; il ne vint plus de ce bois d'almuggim et on n'en a plus vu jusqu'à maintenant.13 Quant au roi Salomon, il offrit à la reine de Saba tout ce dont elle manifesta l'envie, en plus des cadeaux qu'il lui fit avec une munificence digne du roi Salomon. Puis elle s'en retourna et alla dans son pays, elle et ses serviteurs.14 Le poids de l'or qui arriva à Salomon en une année fut de 666 talents d'or,15 sans compter ce qui venait des redevances des marchands, du gain des commerçants et de tous les rois des Arabes et des gouverneurs du pays.16 Le roi Salomon fit 200 grands boucliers d'or battu, sur chacun desquels il appliqua 600 sicles d'or,17 et 300 petits boucliers d'or battu, sur chacun desquels il appliqua trois mines d'or, et il les déposa dans la Maison de la Forêt du Liban.18 Le roi fit aussi un grand trône d'ivoire et le plaqua d'or raffiné.19 Ce trône avait six degrés, un dossier à sommet arrondi, et des bras de part et d'autre du siège ; deux lions étaient debout près des bras20 et douze lions se tenaient de part et d'autre des six degrés. On n'a rien fait de semblable dans aucun royaume.21 Tous les vases à boire du roi Salomon étaient en or et tout le mobilier de la Maison de la Forêt du Liban était en or fin ; car on faisait fi de l'argent au temps de Salomon.22 En effet, le roi avait en mer une flotte de Tarsis avec la flotte d'Hiram et tous les trois ans la flotte de Tarsis revenait chargée d'or, d'argent, d'ivoire, de singes et de guenons.23 Le roi Salomon surpassa en richesse et en sagesse tous les rois de la terre.24 Tout le monde voulait être reçu par Salomon pour profiter de la sagesse que Dieu lui avait mise au coeur25 et chacun apportait son présent : vases d'argent et vases d'or, vêtements, armes, aromates, chevaux et mulets, et ainsi d'année en année.26 Salomon rassembla des chars et des chevaux ; il eut 1.400 chars et 12.000 chevaux et il les cantonna dans les villes des chars et près du roi à Jérusalem.27 Le roi fit que l'argent était aussi commun à Jérusalem que les cailloux, et les cèdres aussi nombreux que les sycomores du Bas-Pays.28 Les chevaux de Salomon venaient de Muçur et de Cilicie ; les courtiers du roi les importaient de Cilicie à prix d'argent.29 Un char était livré d'Egypte pour 600 sicles d'argent ; un cheval en valait 150. Il en était de même pour les rois des Hittites et les rois d'Aram qui les importaient par leur entremise.

2 Samuel 23,1-7

Posted in allégorie (analogie), alliance, béatitude (bonheur), crainte de Dieu, Esprit-Saint, eternité (vie éternel), fécondité (prospérité, postérité), ferment (levain), justice (justification, juste), lumière (lampe), parole de Dieu (vivante), porter du fruit, prophétie (oracle), rocher (forteresse), salut (rachat, rédemption) with tags on 17 mai 2013 by JL
Voici les dernières paroles de David : Oracle de David, fils de Jessé, oracle de l’homme haut placé, de l’oint du Dieu de Jacob, du chantre des cantiques d’Israël.2 L’esprit de Yahvé s’est exprimé par moi, sa parole est sur ma langue.3 Le Dieu de Jacob a parlé, le Rocher d’Israël m’a dit : Qui gouverne les hommes avec justice et qui gouverne dans la crainte de Dieu4 est comme la lumière du matin au lever du soleil, (un matin sans nuages) faisant étinceler après la pluie le gazon de la terre.5 Oui, ma maison est stable auprès de Dieu : il a fait avec moi une alliance éternelle, réglée en tout et bien assurée ; ne fait-il pas germer tout mon salut et tout mon plaisir ?6 Mais les gens de Bélial sont tous comme l’épine qu’on rejette, car on ne les prend pas avec la main :7 personne ne les touche, sinon avec un fer ou le bois d’une lance, et ils sont brûlés au feu.

Josué 1,1-9

Posted in béatitude (bonheur), chemin (voie du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), courage (force), droiture, fidélité (infidélité), initiative divine, Jourdain, providence, puissance divine, terre promise (terre sainte) with tags on 27 mars 2013 by JL
Après la mort de Moïse, serviteur de Yahvé, Yahvé parla à Josué, fils de Nûn, l’auxiliaire de Moïse, et lui dit :2 « Moïse, mon serviteur, est mort ; maintenant, debout ! Passe le Jourdain que voici, toi et tout ce peuple, vers le pays que je leur donne (aux Israélites).3 Tout lieu que foulera la plante de vos pieds, je vous le donne, comme je l’ai dit à Moïse.4 Depuis le désert et le Liban jusqu’au grand Fleuve, l’Euphrate (tout le pays des Hittites), et jusqu’à la Grande mer, vers le soleil couchant, tel sera votre territoire.5 Personne, tout le temps de ta vie, ne pourra tenir devant toi : je serai avec toi comme j’ai été avec Moïse, je ne t’abandonnerai point ni ne te délaisserai.6 « Sois fort et tiens bon, car c’est toi qui vas mettre ce peuple en possession du pays que j’ai juré à ses pères de lui donner.7 Seulement, sois fort et tiens très bon pour veiller à agir selon toute la Loi que mon serviteur Moïse t’a prescrite. Ne t’en écarte ni à droite ni à gauche, afin de réussir dans toutes tes démarches.8 Que le livre de cette Loi soit toujours sur tes lèvres : médite-le jour et nuit afin de veiller à agir selon tout ce qui y est écrit. C’est alors que tu seras heureux dans tes entreprises et réussiras.9 Ne t’ai-je pas donné cet ordre : Sois fort et tiens bon ! Sois sans crainte ni frayeur, car Yahvé ton Dieu est avec toi dans toutes tes démarches. »

Deutéronome 19,1-13

Posted in béatitude (bonheur), chemin (voie du Seigneur), commandements (préceptes, décrets), conquérir (combat spirituel), initiative divine, pensée du monde (mondanité), refuge (ville fortifié), sang, terre promise (terre sainte) with tags on 15 mars 2013 by JL
Lorsque Yahvé ton Dieu aura fait table rase des nations dont Yahvé ton Dieu te donne le pays, que tu les auras dépossédées et que tu habiteras leurs villes et leurs maisons,2 tu mettras à part trois villes au milieu du pays que Yahvé ton Dieu te donne pour domaine.3 Tu tiendras leurs accès en bon état, et tu diviseras en trois le territoire du pays que Yahvé ton Dieu te donne en héritage : cela afin que tout meurtrier puisse fuir en ces villes.4 Voici le cas de celui qui peut sauver sa vie en y fuyant. Quelqu’un a-t-il frappé son prochain involontairement, sans avoir contre lui de haine invétérée5 (ainsi il va à la forêt avec son prochain pour couper du bois, sa main brandit la hache pour abattre un arbre, le fer s’échappe du manche et s’en va frapper mortellement son compagnon) : celui-là peut fuir en l’une de ces villes et conserver la vie.6 Il ne faudrait pas que le vengeur du sang, dans l’ardeur de sa colère, poursuivît le meurtrier, que la longueur du chemin lui permît de le rejoindre et de le frapper mortellement — cet homme qui n’est pas passible de mort, puisqu’il n’avait pas de haine invétérée contre sa victime.7 Je te donne donc cet ordre : « Tu mettras à part trois villes »,8 et si Yahvé ton Dieu agrandit ton territoire comme il l’a juré à tes pères et te donne tout le pays qu’il a promis de donner à tes pères, —9 à la condition que tu gardes et pratiques tous les commandements que je te prescris aujourd’hui, aimant Yahvé ton Dieu et suivant toujours ses voies, — à ces trois-là tu ajouteras encore trois villes.10 Ainsi le sang innocent ne sera pas répandu au milieu du pays que Yahvé ton Dieu te donne en héritage : autrement il y aurait du sang sur toi.11 Mais s’il arrive qu’un homme haïssant son prochain lui dresse une embûche, se jette sur lui et le frappe mortellement, et qu’il s’enfuie ensuite dans l’une de ces villes,12 les anciens de sa cité l’y enverront prendre et le feront livrer au vengeur du sang, pour qu’il meure.13 Ton oeil sera sans pitié. Tu feras disparaître d’Israël toute effusion de sang innocent, et tu seras heureux.

Deutéronome 12,13-31

Posted in abomination, béatitude (bonheur), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), idolâtrie, inhabitation (présence divine), offrande (prémisse et autres), pensée du monde (mondanité), premier-né (prémisse), sang, terre promise (terre sainte) with tags on 1 mars 2013 by JL

Garde-toi d’offrir tes holocaustes en tous les lieux sacrés que tu verras,14 c’est seulement au lieu choisi par Yahvé dans l’une de tes tribus que tu pourras offrir tes holocaustes et mettre en pratique tout ce que je t’ai ordonné.15 Tu pourras pourtant, chaque fois que tu le désireras, immoler et manger, en chacune de tes villes, de la chair pour autant que t’en aura donné la bénédiction de Yahvé ton Dieu. Que l’on soit pur ou impur, on en pourra manger, tout comme si c’était de la gazelle ou du cerf.16 Cependant vous ne mangerez pas le sang, mais tu le répandras à terre comme de l’eau.17 Tu ne pourras pas manger dans tes villes la dîme de ton froment, de ton vin nouveau ou de ton huile, ni les premiers-nés de ton gros ou de ton petit bétail, ni aucune de tes offrandes votives ou de tes offrandes volontaires, ni ce que tu auras présenté de tes mains à Yahvé.18 Mais tu les mangeras en présence de Yahvé ton Dieu, au lieu choisi par Yahvé ton Dieu et là seulement, toi, ton fils et ta fille, ton serviteur et ta servante, et le lévite qui est chez toi. Tu te réjouiras en présence de Yahvé ton Dieu de tous tes travaux.19 Sur ton sol, garde-toi de négliger le lévite au long de tes jours.20 Lorsque Yahvé ton Dieu aura agrandi ton territoire, comme il te l’a dit, et que tu t’écrieras : « Je voudrais manger de la viande », si tu désires manger de la viande, tu pourras le faire autant que tu voudras.21 Si le lieu choisi par Yahvé ton Dieu pour y placer son nom est trop loin de toi, tu pourras immoler du gros et du petit bétail que t’aura donné Yahvé, comme je te l’ai ordonné ; tu en mangeras dans tes villes autant que tu le désireras,22 mais tu en mangeras comme on mange de la gazelle ou du cerf : le pur et l’impur en mangeront ensemble.23 Garde-toi seulement de manger le sang, car le sang, c’est l’âme, et tu ne dois pas manger l’âme avec la chair.24 Tu ne le mangeras pas, tu le répandras à terre comme de l’eau.25 Tu ne le mangeras pas, afin d’être heureux, toi et ton fils après toi, en pratiquant ce qui est juste aux yeux de Yahvé.26 Mais les choses saintes qui seraient à toi, et celles que tu aurais vouées, tu iras les porter à ce lieu choisi par Yahvé.27 Tu feras l’holocauste de la chair et du sang sur l’autel de Yahvé ton Dieu ; quant à tes sacrifices, le sang en sera répandu sur l’autel de Yahvé ton Dieu, et tu mangeras la chair.28 Garde docilement et mets en pratique tous ces ordres que je te donne, en sorte d’être heureux pour toujours, toi et ton fils après toi, en accomplissant ce qui est bon et juste aux yeux de Yahvé ton Dieu.29 Lorsque Yahvé ton Dieu aura fait table rase des nations chez qui tu te rends pour les déposséder devant toi, lorsque tu les auras dépossédées et que tu habiteras dans leur pays,30 garde-toi de te laisser prendre au piège à leur suite, après qu’elles auront été anéanties devant toi, et ne recherche pas leurs dieux en disant : « Comment ces nations servaient-elles leurs dieux ? Ainsi ferai-je, moi aussi. »31 Tu ne feras pas ainsi envers Yahvé ton Dieu. Car Yahvé a tout cela en abomination, et il déteste ce qu’elles ont fait pour leurs dieux : elles vont même jusqu’à brûler au feu leurs fils et leurs filles pour leurs dieux !

Deutéronome 11,1-32

Posted in béatitude (bonheur), bénédiction, chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), colère de Dieu, commandements (préceptes, décrets), conquérir (combat spirituel), esclavage (du péché), faire mémoire (mémorial, solennité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), idolâtrie, inhabitation (présence divine), initiative divine, Jourdain, malédiction, miracle (guérison, signe), oeuvre du Seigneur, pensée du monde (mondanité), puissance divine, terre promise (terre sainte), vigilance (prévoyance) with tags on 28 février 2013 by JL
Tu aimeras Yahvé ton Dieu et tu garderas toujours ses observances, ses lois, coutumes et commandements.2 C’est vous qui avez fait l’expérience et non vos fils. Eux n’ont pas eu l’expérience et n’ont pas perçu les leçons de Yahvé votre Dieu, sa grandeur, sa main forte et son bras étendu,3 les signes et les oeuvres qu’il a accomplis au coeur de l’Egypte, contre Pharaon, roi d’Egypte, et tout son pays,4 ce qu’il a fait aux armées de l’Egypte, à ses chevaux et à ses chars, en ramenant sur eux les eaux de la mer des Roseaux lorsqu’ils vous poursuivaient et comme il les a anéantis jusqu’aujourd’hui ;5 ce qu’il a fait pour vous dans le désert jusqu’à ce que vous arriviez ici ;6 ce qu’il a fait à Datân et à Abiram, les fils d’Eliab le Rubénite, quand la terre ouvrit sa bouche et les engloutit au milieu de tout Israël, avec leurs familles, leurs tentes et tous les gens qui les suivaient.7 Ce sont vos yeux à vous qui ont vu cette grande oeuvre de Yahvé.8 Vous garderez tous les commandements que je vous prescris aujourd’hui, afin d’être forts pour conquérir le pays où vous allez passer pour en prendre possession,9 afin de demeurer de longs jours sur la terre que Yahvé a promise par serment à vos pères et à leur descendance, terre qui ruisselle de lait et de miel.10 Car le pays où tu entres pour en prendre possession n’est pas comme le pays d’Egypte d’où vous êtes sortis, où après avoir semé, il fallait arroser avec le pied, comme on arrose un jardin potager.11 Mais le pays où vous allez passer pour en prendre possession est un pays de montagnes et de vallées arrosées de la pluie du ciel.12 De ce pays Yahvé ton Dieu prend soin, sur lui les yeux de Yahvé ton Dieu restent toujours fixés, depuis le début de l’année jusqu’à sa fin.13 Assurément, si vous obéissez vraiment à mes commandements que je vous prescris aujourd’hui, aimant Yahvé votre Dieu et le servant de tout votre coeur et de toute votre âme,14 je donnerai à votre pays la pluie en son temps, pluie d’automne et pluie de printemps, et tu pourras récolter ton froment, ton vin nouveau et ton huile,15 je donnerai à ton bétail de l’herbe dans la campagne, et tu mangeras et te rassasieras.16 Gardez-vous de laisser séduire votre coeur : vous vous fourvoieriez, vous serviriez d’autres dieux et vous prosterneriez devant eux ;17 et la colère de Yahvé s’enflammerait contre vous, il fermerait les cieux, il n’y aurait plus de pluie, la terre ne donnerait plus son fruit et vous péririez bientôt en cet heureux pays que Yahvé vous donne.18 Ces paroles que je vous dis, mettez-les dans votre coeur et dans votre âme, attachez-les à votre main comme un signe, à votre front comme un bandeau.19 Enseignez-les à vos fils, et répétez-les-leur, aussi bien assis dans ta maison que marchant sur la route, couché aussi bien que debout.20 Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes,21 afin d’avoir de nombreux jours, vous et vos fils, sur la terre que Yahvé a juré à vos pères de leur donner, aussi longtemps que les cieux demeureront au-dessus de la terre.22 Car, si vraiment vous gardez et pratiquez tous ces commandements que je vous prescris, aimant Yahvé votre Dieu, marchant dans toutes ses voies et vous attachant à lui,23 Yahvé dépossédera à votre profit toutes ces nations, et vous déposséderez des nations plus grandes et plus puissantes que vous.24 Tout lieu que foulera la plante de vos pieds sera vôtre ; depuis le désert, depuis le Liban, depuis le Fleuve, le fleuve Euphrate, jusqu’à la mer Occidentale s’étendra votre territoire.25 Personne ne tiendra devant vous, Yahvé votre Dieu vous fera craindre et redouter sur toute l’étendue du pays que vous foulerez, ainsi qu’il vous l’a dit.26 Vois ! Je vous offre aujourd’hui bénédiction et malédiction.27 Bénédiction si vous obéissez aux commandements de Yahvé votre Dieu que je vous prescris aujourd’hui,28 malédiction si vous désobéissez aux commandements de Yahvé votre Dieu, si vous vous écartez de la voie que je vous prescris aujourd’hui en suivant d’autres dieux que vous n’avez pas connus.29 Lorsque Yahvé ton Dieu t’aura conduit dans le pays où tu vas entrer pour en prendre possession, tu placeras la bénédiction sur le mont Garizim et la malédiction sur le mont Ebal.30 (Ces monts, on le sait, se trouvent au-delà du Jourdain, sur la route du couchant, dans le pays des Cananéens qui habitent la Araba, vis-à-vis de Gilgal, auprès du Chêne de Moré.)31 Car vous allez passer le Jourdain, pour venir prendre possession du pays que Yahvé votre Dieu vous donne. Vous le posséderez, vous y demeurerez,32 et vous garderez et pratiquerez toutes les lois et coutumes que j’énonce aujourd’hui devant vous.

Deutéronome 10,1-22

Posted in arche d'alliance, béatitude (bonheur), bénédiction, buisson ardent, chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), circoncision, commandements (préceptes, décrets), crainte de Dieu, désert (ascèse, dépouillement), election divine, etranger (terre étrangère), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), justice (justification, juste), montagne du Seigneur (théophanie), parole de Dieu (vivante), prière de louange, promesse, puissance divine, pureté du coeur, rétribution (mérite), révolte (trahison, nuque raide), terre promise (terre sainte), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 27 février 2013 by JL
Yahvé me dit alors : « Taille deux tables de pierre comme les premières, monte vers moi sur la montagne et fais-toi une arche de bois.2 J’écrirai sur les tables les paroles qui étaient sur les premières tables que tu as brisées, puis tu les déposeras dans l’arche. »3 Je fis une arche en bois d’acacia, je taillai les deux tables de pierre semblables aux premières, et je montai sur la montagne, les deux tables à la main.4 Il écrivit sur les tables, comme la première fois, les dix Paroles que Yahvé vous avait dites sur la montagne, du milieu du feu, au jour de l’Assemblée. Puis Yahvé me les donna.5 Je redescendis de la montagne, je mis les tables dans l’arche que j’avais faite et elles y restèrent, comme Yahvé me l’avait ordonné.6 Les Israélites quittèrent les puits des Bené-Yaaqân pour Moséra, c’est là que mourut Aaron ; il fut enterré là, et c’est Eléazar son fils qui lui succéda comme prêtre.7 Ils partirent de là pour Gudgoda, et de Gudgoda pour Yotbata, terre riche en cours d’eau.8 Yahvé mit alors à part la tribu de Lévi, pour porter l’arche de l’alliance de Yahvé, se tenir en présence de Yahvé, le servir et bénir en son nom jusqu’à ce jour.9 Aussi n’y eut-il pas pour Lévi de part ni d’héritage avec ses frères : c’est Yahvé qui est son héritage comme Yahvé ton Dieu le lui a dit.10 Pour moi, je me tins sur la montagne, comme la première fois, 40 jours et 40 nuits. Cette fois encore Yahvé m’exauça, et Yahvé renonça à te détruire.11 Mais Yahvé me dit : « Debout ! Pars et va-t-en à la tête de ce peuple, afin qu’ils aillent prendre possession du pays que j’ai juré à leurs pères de leur donner. »12 Et maintenant, Israël, que te demande Yahvé ton Dieu, sinon de craindre Yahvé ton Dieu, de suivre toutes ses voies, de l’aimer, de servir Yahvé ton Dieu de tout ton coeur et de toute ton âme,13 de garder les commandements de Yahvé et ses lois que je te prescris aujourd’hui pour ton bonheur ?14 C’est bien à Yahvé ton Dieu qu’appartiennent les cieux et les cieux des cieux, la terre et tout ce qui s’y trouve.15 Yahvé pourtant ne s’est attaché qu’à tes pères, par amour pour eux, et après eux il a élu entre toutes les nations leur descendance, vous-mêmes, jusqu’aujourd’hui.16 Circoncisez votre coeur et ne raidissez plus votre nuque,17 car Yahvé votre Dieu est le Dieu des dieux et le Seigneur des seigneurs, le Dieu grand, vaillant et redoutable, qui ne fait pas acception de personnes et ne reçoit pas de présents.18 C’est lui qui fait droit à l’orphelin et à la veuve, et il aime l’étranger, auquel il donne pain et vêtement.19 (Aimez l’étranger car au pays d’Egypte vous fûtes des étrangers.)20 C’est Yahvé ton Dieu que tu craindras et serviras, t’attachant à lui et jurant par son nom.21 C’est lui que tu dois louer et c’est lui ton Dieu : il a accompli pour toi ces choses grandes et redoutables que tes yeux ont vues ;22 et, alors que tes pères n’étaient que 70 quand ils sont descendus en Egypte, Yahvé ton Dieu t’a rendu aussi nombreux à présent que les étoiles des cieux.

Deutéronome 9,1-29

Posted in béatitude (bonheur), buisson ardent, ciel (cieux), colère de Dieu, commandements (préceptes, décrets), conquérir (combat spirituel), désert (ascèse, dépouillement), droiture, ecouter (voix du Seigneur), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), humilité (humble), idolâtrie, initiative divine, Jourdain, montagne du Seigneur (théophanie), oeuvres (notre contribution), parole de Dieu (vivante), péché (faute), pensée du monde (mondanité), peuple de Dieu (Israel, Juda), poussière (cendre, glaise), prière d'intercession, révolte (trahison, nuque raide), terre promise (terre sainte) with tags on 27 février 2013 by JL
Ecoute, Israël. Te voilà aujourd’hui sur le point de passer le Jourdain, pour aller déposséder des nations plus grandes et plus puissantes que toi et prendre de grandes villes dont les fortifications montent jusqu’au ciel.2 C’est un peuple grand et de haute stature que les Anaqim. Tu le connais, tu as entendu dire : « Qui peut tenir tête aux fils d’Anaq ? « 3 Sache aujourd’hui que c’est Yahvé ton Dieu qui va passer devant toi, comme un feu dévorant qui les détruira, et c’est lui qui va te les soumettre ; alors tu les déposséderas et tu les feras périr promptement, comme te l’a dit Yahvé.4 Ne dis pas en ton coeur, lorsque Yahvé ton Dieu les chassera devant toi : « C’est à cause de ma juste conduite que Yahvé m’a fait entrer en possession de ce pays », alors que c’est en raison de leur perversité que Yahvé dépossède ces nations à ton profit.5 Ce n’est pas en raison de ta juste conduite ni de la droiture de ton coeur que tu entres en possession de leur pays, mais c’est en raison de leur perversité que Yahvé ton Dieu dépossède ces nations à ton profit ; et c’est aussi pour tenir la parole qu’il a jurée à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob.6 Sache aujourd’hui que ce n’est pas ta juste conduite qui te vaut de recevoir de Yahvé ton Dieu cet heureux pays pour domaine : car tu es un peuple à la nuque raide.7 Souviens-toi. N’oublie pas que tu as irrité Yahvé ton Dieu dans le désert. Depuis le jour de ta sortie du pays d’Egypte jusqu’à votre arrivée en ce lieu, vous avez été rebelles à Yahvé.8 A l’Horeb vous avez irrité Yahvé, et Yahvé se mit en colère contre vous au point de vous détruire.9 J’étais monté sur la montagne pour prendre les tables de pierre, les tables de l’alliance que Yahvé concluait avec vous. J’étais demeuré sur la montagne 40 jours et 40 nuits sans manger de pain ni boire d’eau.10 Yahvé m’avait donné les deux tables de pierre écrites du doigt de Dieu, conformes en tout point aux paroles qu’il vous avait dites du milieu du feu, sur la montagne, au jour de l’Assemblée.11 Au bout de 40 jours et 40 nuits, m’ayant donné les deux tables de pierre, tables de l’alliance,12 Yahvé me dit : « Lève-toi d’ici, descends en toute hâte, car ton peuple s’est perverti, lui que tu as fait sortir d’Egypte. Ils n’ont pas tardé à s’écarter de la voie que je leur avais prescrite : ils se sont fait une idole de métal fondu. »13 Puis Yahvé me dit : « J’ai vu ce peuple : c’est un peuple à la nuque raide.14 Laisse-moi, que je les détruise et que j’efface leur nom de dessous les cieux ; et que je fasse de toi une nation plus puissante et plus nombreuse que lui ! « 15 Je redescendis de la montagne, qui était tout embrasée ; j’avais les deux tables de l’alliance dans mes deux mains.16 Et je vis que vous veniez de pécher contre Yahvé votre Dieu. Vous vous étiez fait un veau de métal fondu : vous n’aviez pas tardé à vous écarter de la voie que Yahvé vous avait prescrite.17 Je saisis les deux tables, des deux mains je les jetai et je les brisai sous vos yeux.18 Puis je me jetai à terre devant Yahvé ; comme la première fois je fus 40 jours et 40 nuits sans manger de pain ni boire d’eau, à cause de tous les péchés que vous aviez commis, en faisant ce qui est mal aux yeux de Yahvé au point de l’irriter.19 Car j’avais peur de cette colère, de cette fureur qui transportait Yahvé contre vous au point de vous détruire. Et cette fois encore, Yahvé m’exauça.20 Contre Aaron aussi, Yahvé était violemment en colère, au point de le faire périr. J’intercédai aussi en faveur d’Aaron.21 Cette oeuvre de péché que vous aviez fabriquée, ce veau, je le pris, je le brûlai au feu, je le broyai, je le réduisis en fine poussière, et j’en jetai la poussière au torrent qui descend de la montagne.22 Et à Tabeéra, et à Massa, et à Qibrot-ha-Taava, vous avez irrité Yahvé.23 Et lorsque Yahvé voulut vous faire quitter Cadès-Barné en disant : « Montez prendre possession du pays que je vous ai donné », vous vous êtes rebellés contre l’ordre de Yahvé votre Dieu, vous n’avez pas cru en lui ni écouté sa voix.24 Vous avez été rebelles à Yahvé depuis le jour où il vous a connus.25 Je me jetai donc à terre devant Yahvé et je restai prosterné ces 40 jours et ces 40 nuits, car Yahvé avait parlé de vous détruire.26 J’intercédai près de Yahvé et je lui dis : « Mon Seigneur Yahvé, ne détruis pas ton peuple et ton héritage, lui que tu as délivré par ta grandeur et que tu as fait sortir d’Egypte à main forte.27 Souviens-toi de tes serviteurs, Abraham, Isaac et Jacob, et ne fais pas attention à l’indocilité de ce peuple, à sa perversité et à son péché,28 de crainte que l’on ne dise au pays d’où tu nous as fait sortir : Yahvé n’a pas pu les conduire au pays dont il leur avait parlé, et c’est en haine d’eux qu’il les a fait sortir, pour les faire mourir dans le désert.29 Mais ils sont ton peuple, ton héritage, ceux que tu as fait sortir par ta grande force et ton bras étendu. »

Deutéronome 8,1-20

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), alliance, béatitude (bonheur), bénédiction, chemin (voie du Seigneur), cheminement spirituel, commandements (préceptes, décrets), crainte de Dieu, désert (ascèse, dépouillement), ecouter (voix du Seigneur), faire mémoire (mémorial, solennité), fécondité (prospérité, postérité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), humilité (humble), idolâtrie, initiative divine, manne (pain du ciel), mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), parole de Dieu (vivante), puissance divine, pureté du coeur, source d'eau vive (rosée, pluie), terre promise (terre sainte) with tags on 27 février 2013 by JL
Vous garderez tous les commandements que je vous ordonne aujourd’hui de mettre en pratique, afin que vous viviez, que vous multipliiez et que vous entriez dans le pays que Yahvé a promis par serment à vos pères et le possédiez.2 Souviens-toi de tout le chemin que Yahvé ton Dieu t’a fait faire pendant 40 ans dans le désert, afin de t’humilier, de t’éprouver et de connaître le fond de ton coeur : allais-tu ou non garder ses commandements ?3 Il t’a humilié, il t’a fait sentir la faim, il t’a donné à manger la manne que ni toi ni tes pères n’aviez connue, pour te montrer que l’homme ne vit pas seulement de pain, mais que l’homme vit de tout ce qui sort de la bouche de Yahvé.4 Le vêtement que tu portais ne s’est pas usé et ton pied n’a pas enflé, au cours de ces 40 ans !5 Comprends donc que Yahvé ton Dieu te corrigeait comme un père corrige son enfant,6 et garde les commandements de Yahvé ton Dieu pour marcher dans ses voies et pour le craindre.7 Mais Yahvé ton Dieu te conduit vers un heureux pays, pays de cours d’eau, de sources qui sourdent de l’abîme dans les vallées comme dans les montagnes,8 pays de froment et d’orge, de vigne, de figuiers et de grenadiers, pays d’oliviers, d’huile et de miel,9 pays où le pain ne te sera pas mesuré et où tu ne manqueras de rien, pays où il y a des pierres de fer et d’où tu extrairas, dans la montagne, le bronze.10 Tu mangeras, tu te rassasieras et tu béniras Yahvé ton Dieu en cet heureux pays qu’il t’a donné.11 Garde-toi d’oublier Yahvé ton Dieu en négligeant ses commandements, ses coutumes et ses lois que je te prescris aujourd’hui.12 Quand tu auras mangé et te seras rassasié, quand tu auras bâti de belles maisons et les habiteras,13 quand tu auras vu multiplier ton gros et ton petit bétail, abonder ton argent et ton or, s’accroître tous tes biens,14 que tout cela n’élève pas ton coeur ! N’oublie pas alors Yahvé ton Dieu qui t’a fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude :15 lui qui t’a fait passer à travers ce désert grand et redoutable, pays des serpents brûlants, des scorpions et de la soif ; lui qui dans un lieu sans eau a fait pour toi jaillir l’eau de la roche la plus dure ;16 lui qui dans le désert t’a donné à manger la manne, inconnue de tes pères, afin de t’humilier et de t’éprouver pour que ton avenir soit heureux !17 Garde-toi de dire en ton coeur : « C’est ma force, c’est la vigueur de ma main qui m’ont fait agir avec cette puissance. »18 Souviens-toi de Yahvé ton Dieu : c’est lui qui t’a donné cette force, pour agir avec puissance, gardant ainsi, comme aujourd’hui, l’alliance jurée à tes pères.19 Certes, si tu oublies Yahvé ton Dieu, si tu suis d’autres dieux, si tu les sers et te prosternes devant eux, j’en témoigne aujourd’hui contre vous, vous périrez.20 Comme les nations que Yahvé aura fait périr devant vous, ainsi vous-même périrez, pour n’avoir pas écouté la voix de Yahvé votre Dieu.

Deutéronome 6,1-25

Posted in béatitude (bonheur), colère de Dieu, commandements (préceptes, décrets), conquérir (combat spirituel), crainte de Dieu, esclavage (du péché), idolâtrie, initiative divine, justice (justification, juste), mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), miracle (guérison, signe), pensée du monde (mondanité), peuple de Dieu (Israel, Juda), puissance divine, terre promise (terre sainte), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 26 février 2013 by JL
Tels sont les commandements, les lois et les coutumes que Yahvé votre Dieu a ordonné de vous enseigner, afin que vous les mettiez en pratique dans le pays dont vous allez prendre possession.2 Ainsi, si tu crains Yahvé ton Dieu tous les jours de ta vie, si tu observes toutes ses lois et ses commandements que je t’ordonne aujourd’hui, tu auras longue vie, toi, ton fils et le fils de ton fils.3 Puisses-tu écouter, Israël, garder et pratiquer ce qui te rendra heureux et te multipliera, ainsi que te l’a dit Yahvé, le Dieu de tes pères, en te donnant une terre qui ruisselle de lait et de miel !4 Ecoute, Israël : Yahvé notre Dieu est le seul Yahvé.5 Tu aimeras Yahvé ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton pouvoir.6 Que ces paroles que je te dicte aujourd’hui restent dans ton coeur !7 Tu les répéteras à tes fils, tu les leur diras aussi bien assis dans ta maison que marchant sur la route, couché aussi bien que debout ;8 tu les attacheras à ta main comme un signe, sur ton front comme un bandeau ;9 tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes.10 Lorsque Yahvé ton Dieu t’aura conduit au pays qu’il a juré à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob, de te donner, aux villes grandes et prospères que tu n’as pas bâties,11 aux maisons pleines de toutes sortes de biens, maisons que tu n’as pas remplies, aux puits que tu n’as pas creusés, aux vignes et aux oliviers que tu n’as pas plantés, lors donc que tu auras mangé et que tu te seras rassasié,12 garde-toi d’oublier Yahvé qui t’a fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude.13 C’est Yahvé ton Dieu que tu craindras, lui que tu serviras, c’est par son nom que tu jureras.14 Ne suivez pas d’autres dieux, d’entre les dieux des nations qui vous entourent,15 car c’est un Dieu jaloux que Yahvé ton Dieu qui est au milieu de toi. La colère de Yahvé ton Dieu s’enflammerait contre toi et il te ferait disparaître de la face de la terre.16 Vous ne mettrez pas Yahvé votre Dieu à l’épreuve, comme vous l’avez mis à l’épreuve à Massa.17 Vous garderez les commandements de Yahvé votre Dieu, ses instructions et ses lois qu’il t’a prescrites,18 et tu feras ce qui est juste et bon aux yeux de Yahvé afin d’être heureux, et de prendre possession de l’heureux pays dont Yahvé a juré à tes pères19 qu’il en chasserait tous tes ennemis devant toi ; ainsi l’a dit Yahvé.20 Lorsque demain ton fils te demandera : « Qu’est-ce donc que ces instructions, ces lois et ces coutumes que Yahvé notre Dieu vous a prescrites ? « 21 Tu diras à ton fils : « Nous étions esclaves de Pharaon, en Egypte, et Yahvé nous a fait sortir d’Egypte par sa main puissante.22 Yahvé a accompli sous nos yeux des signes et des prodiges grands et terribles contre l’Egypte, Pharaon et toute sa maison.23 Mais nous, il nous a fait sortir de là pour nous conduire dans le pays qu’il avait promis par serment à nos pères, et pour nous le donner.24 Et Yahvé nous a ordonné de mettre en pratique toutes ces lois, afin de craindre Yahvé notre Dieu, d’être toujours heureux et de vivre, comme il nous l’a accordé jusqu’à présent.25 Telle sera notre justice : garder et mettre en pratique tous ces commandements devant Yahvé notre Dieu, comme il nous l’a ordonné. »

Deutéronome 5,1-33

Posted in alliance, attributs et noms divins, béatitude (bonheur), buisson ardent, chemin (voie du Seigneur), cheminement spirituel, colonne de nuée et de feu, commandements (préceptes, décrets), crainte de Dieu, droiture, ecouter (voix du Seigneur), esclavage (du péché), face de Dieu (visage), gloire de Dieu, idolâtrie, montagne du Seigneur (théophanie), parole de Dieu (vivante), terre promise (terre sainte) with tags on 26 février 2013 by JL
Moïse convoqua tout Israël et leur dit : Ecoute, Israël, les lois et les coutumes que je prononce aujourd’hui à vos oreilles. Apprenez-les et gardez-les pour les mettre en pratique.2 Yahvé notre Dieu a conclu avec nous une alliance à l’Horeb.3 Ce n’est pas avec nos pères que Yahvé a conclu cette alliance mais avec nous, nous-mêmes qui sommes ici aujourd’hui tous vivants.4 Sur la montagne, au milieu du feu, Yahvé vous a parlé face à face,5 et moi je me tenais alors entre Yahvé et vous pour vous faire connaître la parole de Yahvé ; car, craignant le feu, vous n’étiez pas montés sur la montagne. Il dit :6 « Je suis Yahvé ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude.7 « Tu n’auras pas d’autres dieux devant moi.8 « Tu ne te feras aucune image sculptée de rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux là-haut, ou sur la terre ici-bas, ou dans les eaux au-dessous de la terre.9 Tu ne te prosterneras pas devant ces dieux ni ne les serviras. Car moi, Yahvé, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants, pour ceux qui me haïssent,10 mais qui fais grâce à des milliers, pour ceux qui m’aiment et gardent mes commandements.11 « Tu ne prononceras pas le nom de Yahvé ton Dieu à faux, car Yahvé ne laisse pas impuni celui qui prononce son nom à faux.12 « Observe le jour du sabbat pour le sanctifier, comme te l’a commandé Yahvé, ton Dieu.13 Pendant six jours tu travailleras et tu feras tout ton ouvrage,14 mais le septième jour est un sabbat pour Yahvé ton Dieu. Tu n’y feras aucun ouvrage, toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton boeuf, ni ton âne ni aucune de tes bêtes, ni l’étranger qui est dans tes portes. Ainsi, comme toi-même, ton serviteur et ta servante pourront se reposer.15 Tu te souviendras que tu as été en servitude au pays d’Egypte et que Yahvé ton Dieu t’en a fait sortir d’une main forte et d’un bras étendu ; c’est pourquoi Yahvé ton Dieu t’a commandé de garder le jour du sabbat.16 « Honore ton père et ta mère, comme te l’a commandé Yahvé ton Dieu, afin que se prolongent tes jours et que tu sois heureux sur la terre que Yahvé ton Dieu te donne.17 « Tu ne tueras pas.18 « Tu ne commettras pas l’adultère.19 « Tu ne voleras pas.20 « Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain.21 « Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, tu ne désireras ni sa maison, ni son champ, ni son serviteur ou sa servante, ni son boeuf ou son âne : rien de ce qui est à ton prochain. »22 Telles sont les paroles que vous adressa Yahvé quand vous étiez tous assemblés sur la montagne. Il vous parla du milieu du feu, dans la nuée et les ténèbres, d’une voix forte. Il n’y ajouta rien et les écrivit sur deux tables de pierre qu’il me donna.23 Or, lorsque vous eûtes entendu cette voix sortir des ténèbres, tandis que la montagne était en feu, vous tous, chefs de tribus et anciens, vous vîntes à moi24 et vous me dîtes : « Voici que Yahvé notre Dieu nous a montré sa gloire et sa grandeur, et que nous avons entendu sa voix du milieu du feu. Nous avons vu aujourd’hui que Dieu peut parler à l’homme, et l’homme rester en vie.25 Et maintenant, pourquoi devrions-nous mourir ? Car ce grand feu pourrait nous dévorer si nous continuons à écouter la voix de Yahvé notre Dieu, et nous pourrions mourir.26 Est-il en effet un être de chair qui puisse rester en vie, après avoir entendu comme nous la voix du Dieu vivant parlant du milieu du feu ?27 Toi, approche pour entendre tout ce que dira Yahvé notre Dieu, puis tu nous répéteras ce que Yahvé notre Dieu t’aura dit ; nous l’écouterons et le mettrons en pratique. »28 Yahvé entendit ce que vous disiez et il me dit : « J’ai entendu les paroles de ce peuple. Tout ce qu’ils t’ont dit est bien.29 Ah ! si leur coeur pouvait toujours être ainsi, pour me craindre et garder mes commandements en sorte qu’ils soient heureux à jamais, eux et leurs fils.30 Va leur dire : Retournez à vos tentes.31 Mais toi, tu te tiendras ici auprès de moi, je te dirai tous les commandements, les lois et les coutumes que tu leur enseigneras et qu’ils mettront en pratique dans le pays que je leur donne en possession. »32 Gardez et mettez en pratique ! Ainsi vous l’a ordonné Yahvé votre Dieu. Ne vous écartez ni à droite ni à gauche.33 Vous suivrez tout le chemin que Yahvé votre Dieu vous a tracé, alors vous vivrez, vous aurez bonheur et longue vie dans le pays dont vous allez prendre possession.

Deutéronome 4,1-49

Posted in adversité (épreuve), allégorie (analogie), alliance, attributs et noms divins, béatitude (bonheur), buisson ardent, ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), conquérir (combat spirituel), crainte de Dieu, créateur (création), découragement, détresse (désespoir), ecouter (voix du Seigneur), election divine, esclavage (du péché), faire mémoire (mémorial, solennité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), idolâtrie, Jourdain, justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), montagne du Seigneur (théophanie), pardon (miséricorde, pitié), parole de Dieu (vivante), passage de la mort, peuple de Dieu (Israel, Juda), providence, puissance divine, refuge (ville fortifié), terre promise (terre sainte), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 26 février 2013 by JL

Et maintenant, Israël, écoute les lois et les coutumes que je vous enseigne aujourd’hui pour que vous les mettiez en pratique : afin que vous viviez, et que vous entriez, pour en prendre possession, dans le pays que vous donne Yahvé le Dieu de vos pères.2 Vous n’ajouterez rien à ce que je vous ordonne et vous n’en retrancherez rien, mais vous garderez les commandements de Yahvé votre Dieu tels que je vous les prescris.3 Vous voyez de vos yeux ce qu’a fait Yahvé à Baal-Péor : quiconque a suivi le Baal de Péor, Yahvé ton Dieu l’a exterminé du milieu de toi ;4 mais vous qui êtes restés attachés à Yahvé votre Dieu, vous êtes aujourd’hui tous vivants.5 Vois ! comme Yahvé mon Dieu me l’a ordonné, je vous ai enseigné des lois et des coutumes, pour que vous les mettiez en pratique dans le pays dont vous allez prendre possession.6 Gardez-les et mettez-les en pratique, ainsi serez-vous sages et avisés aux yeux des peuples. Quand ceux-ci auront connaissance de toutes ces lois, ils s’écrieront : « Il n’y a qu’un peuple sage et avisé, c’est cette grande nation ! « 7 Quelle est en effet la grande nation dont les dieux se fassent aussi proches que Yahvé notre Dieu l’est pour nous chaque fois que nous l’invoquons ?8 Et quelle est la grande nation dont les lois et coutumes soient aussi justes que toute cette Loi que je vous prescris aujourd’hui ?9 Mais prends garde ! Garde bien ta vie, ne va pas oublier ces choses que tes yeux ont vues, ni les laisser, en aucun jour de ta vie, sortir de ton coeur ; enseigne-les au contraire à tes fils et aux fils de tes fils.10 Au jour où tu te tenais à L’Horeb en présence de Yahvé ton Dieu, Yahvé me dit : « Assemble-moi le peuple, que je leur fasse entendre mes paroles, afin qu’ils apprennent à me craindre tant qu’ils vivront sur la terre, et qu’ils l’enseignent à leurs fils. »11 Et vous vous êtes alors approchés, pour vous tenir auprès de la montagne ; la montagne était embrasée jusqu’en plein ciel — ciel obscurci de nuages ténébreux et retentissants !12 Yahvé vous parla alors du milieu du feu ; vous entendiez le son des paroles, mais vous n’aperceviez aucune forme, rien qu’une voix.13 Il vous révéla son alliance, qu’il vous ordonna de mettre en pratique, les dix paroles qu’il inscrivit sur deux tables de pierre.14 Quant à moi, Yahvé m’ordonna en ce même temps de vous enseigner les lois et les coutumes que vous auriez à mettre en pratique dans le pays où vous pénétrez pour en prendre possession.15 Prenez bien garde à vous-mêmes : puisque vous n’avez vu aucune forme, le jour où Yahvé, à l’Horeb, vous a parlé du milieu du feu,16 n’allez pas vous pervertir et vous faire une image sculptée représentant quoi que ce soit : figure d’homme ou de femme,17 figure de quelqu’une des bêtes de la terre, figure de quelqu’un des oiseaux qui volent dans le ciel,18 figure de quelqu’un des reptiles qui rampent sur le sol, figure de quelqu’un des poissons qui vivent dans les eaux au-dessous de la terre.19 Quand tu lèveras les yeux vers le ciel, quand tu verras le soleil, la lune, les étoiles et toute l’armée des cieux, ne va pas te laisser entraîner à te prosterner devant eux et à les servir. Yahvé ton Dieu les a donnés en partage à tous les peuples qui sont sous le ciel,20 mais vous, Yahvé vous a pris et vous a fait sortir de cette fournaise pour le fer, l’Egypte, pour que vous deveniez le peuple de son héritage, comme vous l’êtes encore aujourd’hui.21 A cause de vous, Yahvé s’est irrité contre moi ; il a juré que je ne passerais pas le Jourdain et que je n’entrerais pas dans l’heureux pays qu’il te donne en héritage.22 Oui, je vais mourir en ce pays-ci et je ne passerai pas ce Jourdain. Mais vous, vous allez le passer et prendre possession de cet heureux pays.23 Gardez-vous d’oublier l’alliance que Yahvé votre Dieu a conclue avec vous et de vous fabriquer une image sculptée de quoi que ce soit, malgré la défense de Yahvé ton Dieu ;24 car Yahvé ton Dieu est un feu dévorant, un Dieu jaloux.25 Lorsque tu auras engendré des enfants et des petits-enfants et que vous aurez vieilli dans le pays, quand vous vous serez pervertis, que vous aurez fabriqué quelque image sculptée, fait ce qui est mal aux yeux de Yahvé ton Dieu de manière à l’irriter,26 je prends aujourd’hui à témoin contre vous les cieux et la terre : vous devrez promptement disparaître de ce pays dont vous allez prendre possession en passant le Jourdain. Vous n’y prolongerez pas vos jours, car vous serez bel et bien anéantis.27 Yahvé vous dispersera parmi les peuples, et il ne restera de vous qu’un petit nombre, au milieu des nations où Yahvé vous aura conduits.28 Vous y servirez des dieux faits de main d’homme, du bois et de la pierre incapables de voir et d’entendre, de manger et de sentir.29 De là-bas, tu rechercheras Yahvé ton Dieu, et tu le trouveras si tu le cherches de tout ton coeur et de toute ton âme.30 Dans ta détresse, toutes ces paroles t’atteindront, mais à la fin des temps tu reviendras à Yahvé ton Dieu et tu écouteras sa voix ;31 car Yahvé ton Dieu est un Dieu miséricordieux qui ne t’abandonnera ni ne te détruira, et qui n’oubliera pas l’alliance qu’il a conclue par serment avec tes pères.32 Interroge donc les anciens âges, qui t’ont précédé depuis le jour où Dieu créa l’homme sur la terre : d’un bout du ciel à l’autre y eut-il jamais si auguste parole ? En entendit-on de semblable ?33 Est-il un peuple qui ait entendu la voix du Dieu vivant parlant du milieu du feu, comme tu l’as entendue, et soit demeuré en vie ?34 Est-il un dieu qui soit venu se chercher une nation au milieu d’une autre, par des épreuves, des signes, des prodiges et des combats, à main forte et à bras étendu, et par de grandes terreurs — toutes choses que pour vous, sous tes yeux, Yahvé votre Dieu a faites en Egypte ?35 C’est à toi qu’il a donné de voir tout cela, pour que tu saches que Yahvé est le vrai Dieu et qu’il n’y en a pas d’autre.36 Du ciel il t’a fait entendre sa voix pour t’instruire, et sur la terre il t’a fait voir son grand feu, et du milieu du feu tu as entendu ses paroles.37 Parce qu’il a aimé tes pères et qu’après eux il a élu leur postérité, il t’a fait sortir d’Egypte en manifestant sa présence et sa grande force,38 il a dépossédé devant toi des nations plus grandes et plus puissantes que toi, il t’a fait entrer dans leur pays et te l’a donné en héritage, comme il le reste encore aujourd’hui.39 Sache-le donc aujourd’hui et médite-le dans ton coeur : c’est Yahvé qui est Dieu, là-haut dans le ciel comme ici-bas sur la terre, lui et nul autre.40 Garde ses lois et ses commandements que je te prescris aujourd’hui, afin d’avoir, toi et tes fils après toi, bonheur et longue vie sur la terre que Yahvé ton Dieu te donne pour toujours.41 Moïse choisit alors trois villes au-delà du Jourdain, à l’orient,42 où pourrait s’enfuir le meurtrier qui aurait tué son prochain involontairement, sans avoir eu contre lui de haine invétérée : il pourrait, s’enfuyant dans une de ces villes, sauver sa vie.43 C’étaient, pour les Rubénites, Béçèr, dans le désert, sur le Haut-Plateau ; pour les Gadites, Ramot en Galaad ; pour les Manassites, Golân en Bashân.44 Voici la Loi que Moïse présenta aux Israélites.45 Voici les stipulations, les lois et les coutumes que Moïse donna aux Israélites à leur sortie d’Egypte,46 au-delà du Jourdain, dans la vallée proche de Bet-Péor, au pays de Sihôn, roi amorite résidant à Heshbôn. Moïse et les Israélites l’avaient battu à leur sortie d’Egypte47 et s’étaient emparés de son pays, ainsi que du pays d’Og, roi du Bashân, — tous deux rois amorites au-delà du Jourdain à l’orient,48 depuis Aroër qui est sur le bord de la vallée de l’Arnon jusqu’au mont Siôn (c’est l’Hermon) —49 et de toute la Araba au-delà du Jourdain à l’orient, jusqu’à la mer de la Araba, au pied des pentes du Pisga.

Deutéronome 3,1-29

Posted in allégorie (analogie), anathème, béatitude (bonheur), butin de guerre (trésor), conquérir (combat spirituel), initiative divine, Jourdain, pensée du monde (mondanité), puissance divine, terre promise (terre sainte) with tags on 25 février 2013 by JL
Nous prîmes alors le chemin du Bashân et nous y montâmes. Og, roi du Bashân, marcha à notre rencontre, lui et tout son peuple, pour nous combattre à Edréï.2 Yahvé me dit : « Ne le crains pas, car je l’ai livré en ton pouvoir, lui, tout son peuple et son pays. Tu le traiteras comme tu as traité Sihôn, le roi amorite, qui habite à Heshbôn. »3 Yahvé notre Dieu livra aussi en notre pouvoir Og, roi du Bashân, et tout son peuple. Nous le battîmes si bien que pas un n’en réchappa.4 Puis en ce temps nous nous emparâmes de toutes ses villes ; il n’y eut cité que nous ne leur ayons prise : 60 villes, toute la confédération d’Argob, royaume d’Og en Bashân,5 toutes places fortes fermées de hautes murailles, munies de portes et de barres ; sans compter les villes des Perizzites, fort nombreuses.6 Nous les dévouâmes par anathème, comme nous avions fait pour Sihôn, roi de Heshbôn, dévouant à l’anathème toutes ces villes d’hommes mariés, les femmes et les enfants ;7 mais tout le bétail et les dépouilles des villes furent notre butin.8 Ainsi, en ce temps-là, avons-nous pris le pays au deux rois amorites d’au-delà du Jourdain, depuis le torrent de l’Arnon jusqu’au mont Hermon9 (les Sidoniens appellent l’Hermon Siryôn, les Amorites le nomment Senir) :10 toutes les villes du Haut-Plateau, tout le Galaad et tout le Bashân jusqu’à Salka et Edréï, capitales d’Og en Bashân.11 (Or Og, roi du Bashân, était le dernier survivant des Rephaïm : son lit est le lit de fer qu’on voit à Rabba des Ammonites, long de neuf coudées et large de quatre, en coudées d’hommes.)12 Nous avons alors pris possession de ce pays, à partir d’Aroër sur le torrent de l’Arnon. Je donnai aux Rubénites et aux Gadites la moitié de la montagne de Galaad, avec ses villes.13 A la demi-tribu de Manassé, je donnai le reste de Galaad et tout le Bashân, royaume d’Og. (Toute la confédération d’Argob, tout le Bashân, c’est ce qu’on appelle le pays des Rephaïm.14 Yaïr, fils de Manassé, s’était emparé de toute la confédération d’Argob jusqu’aux frontières des Geshurites et des Maakatites, qu’il appela — ce Bashân — de son nom « Douars de Yaïr » jusqu’à ce jour.)15 A Makir, je donnai le Galaad.16 Aux Rubénites et aux Gadites je donnai le Galaad jusqu’au torrent de l’Arnon, le milieu du torrent marquant la frontière, et jusqu’au Yabboq, le torrent marquant la frontière des Ammonites.17 La Araba et le Jourdain servaient de frontière, depuis Kinnérèt jusqu’à la mer de la Araba (la mer Salée), au pied des pentes du Pisga à l’orient.18 Je vous donnai alors cet ordre : « Yahvé votre Dieu vous a donné ce pays pour domaine. Armés, vous passerez devant vos frères, les Israélites, tous hommes de guerre ;19 seuls vos femmes, vos enfants et vos troupeaux (car je sais vos troupeaux nombreux) resteront dans les villes que je vous ai données,20 jusqu’à ce que Yahvé ait donné le repos à vos frères comme à vous-mêmes, et qu’ils possèdent eux aussi les pays que Yahvé votre Dieu leur donne au-delà du Jourdain ; alors vous retournerez chacun dans les domaines que je vous ai donnés. »21 Je donnai alors cet ordre à Josué : « Tu vois de tes yeux tout ce que Yahvé notre Dieu a fait à ces deux rois ; Yahvé traitera de même tous les royaumes où tu vas passer.22 Vous ne les craindrez point : c’est Yahvé votre Dieu qui combat pour vous. »23 Je demandai alors une grâce à Yahvé :24 « Mon Seigneur Yahvé, toi qui as commencé à faire voir à ton serviteur ta grandeur et ta puissante main, qui… Quel dieu dans les cieux et sur la terre agit comme tu agis et avec même puissance ?25 Ne pourrais-je passer là-bas, et voir cet heureux pays au-delà du Jourdain, cette heureuse montagne, et le Liban ? « 26 Mais, à cause de vous, Yahvé s’irrita contre moi et ne m’exauça point. Il me dit : « Assez ! Ne continue plus à me parler de cette affaire !27 Monte au sommet du Pisga, porte tes regards à l’occident, au nord, au midi et à l’orient ; regarde de tes yeux, car tu ne passeras pas le Jourdain que voici.28 Donne tes ordres à Josué, fortifie-le, confirme-le, car c’est lui qui passera, à la tête de ce peuple ; à lui de les mettre en possession du pays que tu vas voir. »29 Puis nous sommes restés dans la vallée, en face de Bet-Péor.

Deutéronome 1,1-46

Posted in béatitude (bonheur), butin de guerre (trésor), chemin (voie du Seigneur), colonne de nuée et de feu, conquérir (combat spirituel), courage (force), ecouter (voix du Seigneur), foi (adhérance), initiative divine, puissance divine, révolte (trahison, nuque raide), terre promise (terre sainte) with tags on 24 février 2013 by JL
Voici les paroles que Moïse adressa à tout Israël au-delà du Jourdain, dans le désert, dans la Araba, en face de Suph, entre Parân et Tophel, Labân, Haçérot et Di-Zahab. —2 Il y a onze jours de marche depuis l’Horeb, par le chemin de la montagne de Séïr, jusqu’à Cadès-Barné. —3 Ce fut la quarantième année, le premier jour du onzième mois, que Moïse parla aux Israélites selon tout ce que Yahvé lui avait ordonné à leur sujet.4 Il avait battu Sihôn, roi des Amorites qui résidait à Heshbôn, et Og, roi du Bashân qui résidait à Ashtarot et à Edréï.5 C’est au-delà du Jourdain, au pays de Moab, que Moïse se décida à graver cette Loi. Il dit :6 Yahvé notre Dieu nous a parlé à l’Horeb : « Vous avez assez séjourné dans cette montagne.7 Allez-vous-en, partez, et allez à la montagne des Amorites, chez tous ceux qui habitent la Araba, la Montagne, le Bas-Pays, le Négeb et le bord de la mer, allez en terre de Canaan et au Liban jusqu’au grand fleuve, l’Euphrate.8 Voici le pays que je vous ai donné ; allez donc prendre possession du pays que Yahvé a promis par serment à vos pères, Abraham, Isaac et Jacob, et à leur postérité après eux. »9 Je vous ai dit alors : « Je ne puis à moi seul me charger de vous.10 Yahvé votre Dieu vous a multipliés et vous voici nombreux comme les étoiles du ciel.11 Yahvé le Dieu de vos pères vous multipliera mille fois autant et vous bénira comme il vous l’a dit !12 Comment donc porterais-je seul vos aigreurs, accusations et contestations ?13 Prenez donc des hommes sages, perspicaces et d’expérience dans chacune de vos tribus, que j’en fasse vos chefs. »14 Vous m’avez répondu : « Ce que tu proposes est bon. »15 Je pris donc vos chefs de tribus, hommes sages et d’expérience, et je vous les donnai pour chefs : chefs de milliers, de centaines, de cinquantaines et de dizaines, et scribes pour vos tribus.16 En ce même temps je prescrivis à vos juges : « Vous entendrez vos frères et vous rendrez la justice entre un homme et son frère ou un étranger en résidence près de lui.17 Vous ne ferez pas acception de personne en jugeant, mais vous écouterez le petit comme le grand. Vous ne craindrez pas l’homme, car la sentence est à Dieu. Si un cas est trop difficile pour vous, vous me l’enverrez pour que je l’entende. »18 Je vous prescrivis alors tout ce que vous aviez à faire.19 Nous partîmes de l’Horeb et entrâmes en ce désert grand et redoutable que vous avez vu sur le chemin de la montagne des Amorites, comme Yahvé notre Dieu nous l’avait ordonné, et nous arrivâmes à Cadès-Barné.20 Je vous dis alors : « Vous voici arrivés à cette montagne des Amorites que Yahvé notre Dieu nous a donnée.21 Vois : Yahvé ton Dieu t’a donné ce pays. Monte en prendre possession comme te l’a dit Yahvé le Dieu de tes pères ; ne crains pas et ne sois pas effrayé. »22 Vous vîntes tous me trouver pour me dire : « Envoyons devant nous des gens pour explorer le pays ; ils nous feront rapport sur la route à suivre et sur les villes où nous pourrons aller »23 L’avis me parut bon et je pris parmi vous douze hommes, un par tribu.24 Ils prirent la direction de la montagne, y montèrent et atteignirent le val d’Eshkol qu’ils espionnèrent.25 Ils prirent avec eux des produits du pays, nous les apportèrent et nous dirent : « C’est un heureux pays que Yahvé notre Dieu nous a donné. »26 Mais vous avez refusé d’y monter et vous avez été rebelles à la voix de Yahvé votre Dieu,27 et vous avez déblatéré dans vos tentes en disant : « C’est en haine de nous que Yahvé nous a fait sortir du pays d’Egypte, pour nous livrer au pouvoir des Amorites et pour nous détruire.28 Où nous fait-on monter ? Nos frères nous ont découragés en disant : C’est un peuple plus grand et de plus haute stature que nous, les villes sont grandes et leurs remparts montent jusqu’au ciel. Et même nous y avons vu des Anaqim »29 Je vous dis : « Ne tremblez pas, n’ayez pas peur d’eux.30 Yahvé votre Dieu qui marche à votre tête combattra pour vous, tout comme vous l’avez vu faire en Egypte.31 Tu l’as vu aussi au désert : Yahvé ton Dieu te soutenait comme un homme soutient son fils, tout au long de la route que vous avez suivie jusqu’ici. »32 Mais en cette circonstance aucun d’entre vous ne crut en Yahvé votre Dieu,33 lui qui vous précédait sur la route pour vous chercher un lieu de campement, dans le feu pendant la nuit pour éclairer votre route, et dans la nuée pendant le jour.34 Yahvé entendit le son de vos paroles et dans sa colère il fit ce serment :35 « Pas un seul de ces hommes, de cette génération perverse, ne verra cet heureux pays que j’ai juré de donner à vos pères,36 excepté Caleb, fils de Yephunné : lui le verra et à lui comme à ses fils je donnerai la terre qu’il a foulée, car il a parfaitement obéi à Yahvé. »37 A cause de vous Yahvé s’irrita même contre moi et me dit : « Toi non plus, tu n’y entreras pas.38 C’est ton serviteur Josué, fils de Nûn, qui y entrera. Affermis-le, car c’est lui qui devra mettre Israël en possession du pays.39 Mais vos petits enfants dont vous avez prétendu qu’ils allaient être livrés en butin, vos fils qui ne savent pas encore discerner le bien et le mal, ce sont eux qui y entreront, c’est à eux que je le donnerai et ce sont eux qui le posséderont.40 Quant à vous, faites demi-tour et repartez au désert, dans la direction de la mer de Suph. »41 Vous m’avez alors répondu : « Nous avons péché contre Yahvé notre Dieu. Nous allons monter et combattre, comme Yahvé notre Dieu nous l’a ordonné. » Vous avez ceint chacun vos armes et vous vous êtes équipés pour gravir la montagne.42 Mais Yahvé me dit : « Dis-leur : Ne montez pas et ne combattez pas, car je ne suis pas au milieu de vous ; ne vous faites pas battre par vos ennemis. »43 J’eus beau vous parler, vous ne m’avez pas écouté et vous vous êtes rebellés contre la voix de Yahvé, vous êtes montés présomptueusement à la montagne.44 Les Amorites habitant cette montagne sont sortis à votre rencontre, vous ont poursuivis comme l’auraient fait des abeilles et vous ont battus en Séïr jusqu’à Horma.45 A votre retour vous avez pleuré devant Yahvé ; il n’écouta pas votre voix et ne fit pas attention à vous.46 C’est pourquoi vous avez dû demeurer à Cadès aussi longtemps que vous y êtes demeurés.