Jérémie 32,1-44

01 Parole du Seigneur adressée à Jérémie, la dixième année du règne de Sédécias, roi de Juda ; c’était la dix-huitième année du règne de Nabucodonosor.

02 L’armée du roi de Babylone assiégeait alors Jérusalem, et le prophète Jérémie était retenu prisonnier dans la cour de garde, celle de la maison du roi de Juda.

03 C’est là que Sédécias, roi de Juda, l’avait enfermé en lui disant : « Pourquoi fais-tu cette prophétie ? Tu as dit : “Ainsi parle le Seigneur : Je vais livrer cette ville aux mains du roi de Babylone qui la prendra.

04 Et Sédécias, roi de Juda, n’échappera pas aux mains des Chaldéens, mais il sera bel et bien livré aux mains du roi de Babylone ; il lui parlera face à face et ses yeux verront ses yeux.

05 À Babylone, il emmènera Sédécias, qui y restera jusqu’à ce que je le visite – oracle du Seigneur. Si vous faites la guerre aux Chaldéens, vous ne réussirez pas !” ».

06 Or, voici ce que dit Jérémie : Cette parole du Seigneur m’a été adressée :

07 « Hanaméel, le fils de ton oncle Shalloum, va venir te trouver pour te dire : “Achète-toi mon champ d’Anatoth, c’est toi qui as droit de rachat pour l’acquérir !” »

08 Hanaméel, le fils de mon oncle, vint me trouver dans la cour de garde, selon la parole du Seigneur, et il me dit : « Achète donc mon champ d’Anatoth, au pays de Benjamin, car tu as droit de propriété et droit de rachat. Achète-le ! » Je compris que c’était là une parole du Seigneur

09 et j’achetai le champ d’Anatoth à Hanaméel, le fils de mon oncle, et je lui pesai l’argent : dix-sept pièces d’argent.

10 Je rédigeai un acte, le scellai devant ceux que j’avais pris comme témoins, et je pesai l’argent dans une balance.

11 Puis, je pris l’acte d’acquisition, la partie scellée – avec l’ordre et les clauses – et la partie ouverte.

12 Et je remis l’acte d’acquisition à Baruc, fils de Nériya, fils de Mahséya, sous les yeux de Hanaméel, fils de mon oncle, sous les yeux des témoins signataires de l’acte et sous les yeux de tous les Judéens qui se trouvaient dans la cour de garde.

13 Sous leurs yeux, j’ordonnai ceci à Baruc :

14 « Ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : Prends ces documents, cet acte d’acquisition, la partie scellée et la partie ouverte, et dépose-les dans un vase en terre cuite, pour qu’ils se conservent longtemps ;

15 car, ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : Dans ce pays, on achètera encore des maisons, des champs et des vignes. »

16 Après avoir remis l’acte d’acquisition à Baruc, fils de Nériya, j’adressai au Seigneur cette prière :

17 « Ah ! Seigneur mon Dieu, c’est toi qui as fait le ciel et la terre par ta grande force et ton bras étendu, et rien n’est impossible pour toi.

18 Tu montres ta fidélité à des milliers, mais la faute des pères, tu la fais payer à leurs fils après eux. Le Dieu grand, le valeureux, son nom est “Le Seigneur de l’univers”.

19 Grand par tes desseins et riche en exploits, toi dont les yeux sont ouverts sur tous les chemins des hommes afin de rendre à chacun selon sa conduite et selon le fruit de ses actes,

20 toi qui as opéré des signes et des prodiges jusqu’à ce jour, au pays d’Égypte, en Israël et dans l’humanité, tu t’es fait le nom que tu portes en ce jour.

21 Tu fis sortir ton peuple Israël du pays d’Égypte par des signes et des prodiges, à main forte et à bras étendu, dans une grande crainte.

22 Tu leur donnas ce pays que tu avais promis par serment à leurs pères, pays ruisselant de lait et de miel.

23 Ils y sont entrés, ils en ont pris possession, mais ils n’ont pas écouté ta voix, ils n’ont pas marché selon tes lois, ils n’ont rien fait de tout ce que tu leur avais ordonné ; et tu as provoqué contre eux tout ce malheur.

24 Voici que les remblais s’élèvent pour prendre la ville ; par l’épée, la famine et la peste, la ville est livrée aux mains des Chaldéens qui lui font la guerre. Ce que tu as dit se réalise : toi-même, tu le vois.

25 Et toi, Seigneur mon Dieu, tu me dis, alors que la ville est livrée aux mains des Chaldéens : “Achète-toi ce champ à prix d’argent et prends des témoins !” »

26 Alors la parole du Seigneur fut adressée à Jérémie :

27 « Moi, je suis le Seigneur, le Dieu de tout être de chair. Y a-t-il quelque chose qui me soit impossible ?

28 C’est pourquoi – ainsi parle le Seigneur – je vais livrer cette ville aux mains des Chaldéens, aux mains de Nabucodonosor, roi de Babylone, et il la prendra.

29 Les Chaldéens qui font la guerre à cette ville entreront dans cette ville et y mettront le feu, incendiant les maisons où l’on brûle sur les terrasses de l’encens au dieu Baal, où l’on verse des libations à d’autres dieux ; ce qui m’offense.

30 Oui, depuis leur jeunesse, les fils d’Israël et les fils de Juda ne font que ce qui est mal à mes yeux ; les fils d’Israël ne font que m’offenser par les œuvres de leurs mains – oracle du Seigneur.

31 Oui, cette ville excite en moi colère et fureur depuis le jour de sa fondation jusqu’à aujourd’hui, au point que je l’écarte de ma présence,

32 à cause de tout le mal que les fils d’Israël et les fils de Juda ont fait pour m’offenser, eux, leurs rois et leurs princes, leurs prêtres et leurs prophètes, les gens de Juda et les habitants de Jérusalem !

33 Ils ont tourné vers moi leur dos, et non leur visage. Inlassablement, je les instruisais, mais aucun d’eux n’écoutait pour accepter la leçon.

34 Ils ont installé leurs horreurs pour souiller la Maison sur laquelle mon nom est invoqué.

35 Ils ont édifié, au Val-de-la-Géhenne, les lieux sacrés de Baal pour y faire passer par le feu leurs fils et leurs filles en l’honneur de Moloch. Cela, je ne l’ai pas ordonné, ce n’est pas venu à mon esprit. Commettre une telle abomination, c’est faire pécher Juda ! »

36 Mais maintenant, ainsi parle le Seigneur, le Dieu d’Israël, au sujet de cette ville dont vous dites qu’elle est livrée aux mains du roi de Babylone par l’épée, la famine et la peste :

37 « Je vais les rassembler de tous les pays où je les ai chassés dans ma colère, ma fureur, ma grande irritation ; je les ramènerai en ce lieu et les ferai habiter en sécurité.

38 Ils seront mon peuple, et moi, je serai leur Dieu.

39 Je leur donnerai un seul cœur, un seul chemin, afin qu’ils me craignent chaque jour, pour leur bonheur et celui de leurs fils après eux.

40 Je conclurai avec eux une alliance éternelle : je ne cesserai pas de les suivre pour les rendre heureux et je mettrai ma crainte en leur cœur pour qu’ils ne s’écartent pas de moi.

41 J’aurai de la joie à les rendre heureux ; en vérité, je les planterai dans ce pays, de tout mon cœur et de toute mon âme. »

42 Oui, ainsi parle le Seigneur : « De même que j’ai fait venir sur ce peuple tout ce grand malheur, de même, je fais venir sur eux tout le bonheur dont je parle.

43 On achètera des champs dans ce pays dont vous dites : « C’est une terre désolée, sans hommes ni bétail, livrée aux mains des Chaldéens ! »

44 On achètera des champs à prix d’argent, on rédigera des actes, on les scellera devant ceux qu’on aura pris comme témoins, au pays de Benjamin, aux alentours de Jérusalem, dans les villes de Juda, les villes de la Montagne, les villes du Bas-Pays et les villes du Néguev, quand je ramènerai leurs captifs – oracle du Seigneur. »

 

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :