Archive for the adoration (contemplation) Category

Sophonie 3,1-20

Posted in adoration (contemplation), allégorie et référence christique, bonté divine (amour de Dieu), calomnie, médisance (langue), colère de Dieu, confiance en Dieu, crainte de Dieu, déportation (captif, exil), désolation (dévastation, ruine), ecouter (voix du Seigneur), faux prêtre et faux prophète, honte (humiliation), iles lointaines (nations éloignées), inhabitation (présence divine), initiative divine, Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), jour du Seigneur (déluge), jugement, justice (justification, juste), libération (délivrance, joug), loi, mensonge, montagne du Seigneur (théophanie), offrande (prémisse et autres), paix, pasteur, pauvre (faible), petit reste (rescapé), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière d'invocation, prophétie (oracle), protection divine (refuge, abri), pur et impur (souillure), purgatoire, royauté du Christ, salut (rachat, rédemption), terre promise (terre sainte), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 5 mars 2014 by JL

01 Malheur à la rebelle, l’impure, Jérusalem, la ville tyrannique !

02 Elle n’a pas écouté l’appel, elle n’a pas accepté la leçon, elle n’a pas fait confiance au Seigneur, de son Dieu elle ne s’est pas approchée.

03 Ses princes, en elle, sont des lions rugissants ; ses juges, des loups de la steppe qui n’ont rien à ronger le matin ;

04 ses prophètes sont des vantards, des imposteurs ; ses prêtres profanent ce qui est sacré, ils violent la Loi.

05 Mais le Seigneur, en elle, est juste, il ne commet pas d’injustice ; chaque matin, il rend son jugement, toujours présent quand le jour se lève. – Mais le malfaiteur ne connaît pas la honte.

06 J’ai supprimé des nations, leurs tours d’angle ont été détruites ; j’ai rendu leurs rues désertes : plus personne n’y passe. Leurs villes sont ravagées : plus un homme, plus un habitant !

07 Je disais : Au moins tu me craindras, tu accepteras la leçon ; à ses yeux ne peuvent s’effacer toutes les fois où je l’ai visitée. Mais non ! À peine levés, ils se sont mis à pervertir toutes leurs actions !

08 C’est pourquoi : Oracle du Seigneur ! J’ai dit : « Attendez-moi, jusqu’au jour où je me lèverai en accusateur. » Ma décision rassemblera les nations, réunira les royaumes, pour verser sur eux ma fureur, toute l’ardeur de ma colère. Oui, le feu de ma jalousie dévorera toute la terre.

09 Alors, je rendrai pures les lèvres des peuples pour que tous invoquent le nom du Seigneur et, d’un même geste, le servent.

10 D’au-delà des fleuves d’Éthiopie, ceux qui m’adorent, mes enfants dispersés, m’apporteront mon offrande.

11 Ce jour-là, tu n’auras plus à rougir de tes méfaits, de tes crimes contre moi, car alors j’extirperai de toi ceux qui se vantent avec insolence, tu cesseras de te pavaner sur ma montagne sainte.

12 Je laisserai chez toi un peuple pauvre et petit ; il prendra pour abri le nom du Seigneur.

13 Ce reste d’Israël ne commettra plus d’injustice ; ils ne diront plus de mensonge ; dans leur bouche, plus de langage trompeur. Mais ils pourront paître et se reposer, nul ne viendra les effrayer.

14 Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Éclate en ovations, Israël ! Réjouis-toi, de tout ton cœur bondis de joie, fille de Jérusalem !

15 Le Seigneur a levé les sentences qui pesaient sur toi, il a écarté tes ennemis. Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi. Tu n’as plus à craindre le malheur.

16 Ce jour-là, on dira à Jérusalem : « Ne crains pas, Sion ! Ne laisse pas tes mains défaillir !

17 Le Seigneur ton Dieu est en toi, c’est lui, le héros qui apporte le salut. Il aura en toi sa joie et son allégresse, il te renouvellera par son amour ; il exultera pour toi et se réjouira,

18 comme aux jours de fête. » J’ai écarté de toi le malheur, pour que tu ne subisses plus l’humiliation.

19 Me voici à l’œuvre contre tous tes oppresseurs. En ce temps-là je sauverai la brebis boiteuse, je rassemblerai celles qui sont égarées, et je leur donnerai louange et renom dans tous les pays où elles ont connu la honte.

20 En ce temps-là je vous ramènerai, en ce temps-là je vous rassemblerai ; alors je vous donnerai louange et renom parmi tous les peuples de la terre, quand je ramènerai vos captifs, et vous le verrez, – dit le Seigneur.

Publicités

Daniel 14,1-42

Posted in adoration (contemplation), ange (chérubins), attributs et noms divins, créateur (création), idolâtrie with tags on 27 février 2014 by JL

01 Le roi Astyage fut réuni à ses pères, et Cyrus le Perse régna à sa place.

02 Daniel vivait auprès du roi, comme le plus honoré de ses amis.

03 Or, les Babyloniens avaient une idole appelée Bel. Chaque jour, ils dépensaient pour elle environ cinquante kilos de farine, quarante brebis et deux cent trente litres de vin.

04 Le roi la vénérait et allait tous les jours l’adorer. Daniel, lui, adorait son Dieu.

05 Le roi lui dit : « Pourquoi n’adores-tu pas le dieu Bel ? » Daniel répondit : « Je n’adore pas les idoles faites de main d’homme, mais le Dieu vivant, qui a créé le ciel et la terre et qui est le Seigneur de toute créature. »

06 Le roi lui dit : « Penses-tu que Bel n’est pas un dieu vivant ? Ne vois-tu pas tout ce qu’il mange et boit chaque jour ? »

07 Daniel se mit à rire et dit : « Ne te laisse pas abuser, ô roi ! Il est en argile au-dedans, en bronze au-dehors, et n’a jamais mangé ni bu. »

08 Le roi se mit en colère, appela ses prêtres et leur dit : « Si vous ne me dites pas qui mange les provisions, vous mourrez.

09 Mais si vous prouvez que c’est Bel qui les mange, alors Daniel mourra pour avoir blasphémé contre Bel. » Daniel dit au roi : « Qu’il soit fait selon ta parole ! »

10 Les prêtres de Bel étaient au nombre de soixante-dix, sans compter les femmes et les enfants. Le roi se rendit avec Daniel au temple de Bel.

11 Les prêtres de Bel dirent : « Nous, nous allons sortir. Toi, ô roi, présente la nourriture et le vin coupé. Puis, tu fermeras la porte et la scelleras de ton anneau.

12 Demain matin, quand tu viendras, si tu ne trouves pas que tout a été mangé par Bel, nous mourrons. Sinon, ce sera Daniel, qui nous a calomniés. »

13 Ils étaient arrogants, car ils avaient aménagé sous la table une entrée secrète, par laquelle ils avaient coutume de s’introduire pour enlever les offrandes.

14 Quand ils furent sortis, le roi présenta la nourriture au dieu Bel. Puis, Daniel donna l’ordre à ses serviteurs d’apporter de la cendre et d’en saupoudrer tout le sanctuaire sans autre témoin que le roi. Alors, ils sortirent, fermèrent la porte et la scellèrent avec l’anneau du roi, puis ils partirent.

15 Durant la nuit, comme à leur habitude les prêtres vinrent avec leurs femmes et leurs enfants. Ils mangèrent et burent tout.

16 Le roi vint de bon matin, et Daniel était avec lui.

17 Il dit : « Daniel, les sceaux sont-ils intacts ? » Il répondit : « Ils sont intacts, ô roi. »

18 Dès qu’il eut ouvert la porte, le roi regarda la table et s’écria : « Tu es grand, ô dieu Bel, et il n’y a pas en toi de tromperie ! »

19 Daniel se mit à rire et empêcha le roi d’avancer plus avant : « Regarde le sol, dit-il, et cherche à qui appartiennent ces traces de pas. »

20 Le roi dit : « Je vois des traces de pas d’hommes, de femmes et d’enfants. »

21 Alors le roi, pris de colère, fit arrêter les prêtres, leurs femmes et leurs enfants. Ils lui montrèrent la porte secrète par laquelle ils s’introduisaient pour consommer ce qui était sur la table.

22 Le roi les fit tuer et il livra Bel à Daniel, qui renversa l’idole et son temple.

23 Il y avait aussi un grand serpent, qui était vénéré par les Babyloniens.

24 Le roi dit à Daniel : « Tu ne peux pas dire que celui-ci n’est pas un dieu vivant. Adore-le donc ! »

25 Daniel répondit : « C’est le Seigneur mon Dieu que j’adore : c’est lui le Dieu vivant !

26 Ô roi, donne-moi la permission, je tuerai le serpent sans épée ni bâton. » Le roi dit : « Je te la donne. »

27 Daniel prit alors de la poix, de la graisse et des poils. Il fit bouillir le tout et en fit des galettes qu’il jeta dans la gueule du serpent. Le serpent les avala et en creva. Et Daniel dit : « Voyez ce que vous vénérez ! »

28 À cette nouvelle, les Babyloniens, en proie à une vive indignation, s’ameutèrent contre le roi. Ils disaient : « Le roi s’est fait juif : il a renversé Bel, tué le serpent et massacré les prêtres. »

29 Ils vinrent dire au roi : « Livre-nous Daniel, sinon nous allons te tuer, toi et ta famille. »

30 Voyant qu’ils le menaçaient sérieusement, le roi fut contraint de leur livrer Daniel.

31 Ils le jetèrent dans la fosse aux lions, où il resta six jours.

32 Dans la fosse, il y avait sept lions, à qui l’on donnait chaque jour deux corps humains et deux moutons mais, pour qu’ils mangent Daniel, on ne leur donna rien.

33 Il y avait alors en Judée le prophète Habacuc. Il venait de faire cuire une bouillie et de mettre des petits morceaux de pain dans une corbeille, pour aller les porter aux moissonneurs dans les champs.

34 L’ange du Seigneur dit à Habacuc : « Le repas que tu tiens, porte-le à Babylone, à Daniel, dans la fosse aux lions. »

35 Habacuc dit : « Seigneur, je n’ai jamais vu Babylone et je ne connais pas la fosse. »

36 L’ange du Seigneur le saisit par le sommet de la tête, le porta par les cheveux et, dans la violence de son souffle, le déposa à Babylone au-dessus de la fosse.

37 Habacuc cria : « Daniel, Daniel, prends le repas que Dieu t’envoie ! »

38 Daniel dit alors : « Tu t’es souvenu de moi, mon Dieu ; tu n’abandonnes pas ceux qui t’aiment. »

39 Il se leva et mangea. L’ange de Dieu ramena aussitôt Habacuc à l’endroit d’où il venait.

40 Le septième jour, le roi vint pleurer Daniel. Il arriva à la fosse et regarda. Voici que Daniel s’y trouvait, assis.

41 Alors le roi s’écria d’une voix forte : « Tu es grand, Seigneur, Dieu de Daniel ! Il n’est pas d’autre Dieu que toi ! »

42 Puis il fit sortir Daniel de la fosse et y jeta ceux qui avaient voulu causer sa perte : ils furent aussitôt dévorés devant lui.


Daniel 3,1-50

Posted in abondance, adoration (contemplation), alliance, ange (chérubins), bénédiction, chemin (voie du Seigneur), commandements (préceptes, décrets), consacré (consécration), droiture, encens (odeur agréable à Dieu), espérance, face de Dieu (visage), fécondité (prospérité, postérité), gloire de Dieu, honte (humiliation), humilité (humble), idolâtrie, indulgence (intercession), Jérusalem (Sion), jugement, justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), libération (délivrance, joug), mal (méchanceté), offrande (prémisse et autres), pardon (miséricorde, pitié), passage de la mort, péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière de louange, pureté du coeur, sacrifice d'holocauste et communion, source d'eau vive (rosée, pluie), vérité, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 26 février 2014 by JL

01Le roi Nabucodonosor fit une statue d’or : elle était haute de soixante coudées, large de six coudées. Il l’érigea dans la plaine de Doura, dans la province de Babylone.

02 Le roi Nabucodonosor fit rassembler les satrapes, les préfets, les gouverneurs, les conseillers, les trésoriers, les juges, les magistrats et tous les fonctionnaires des provinces, pour qu’ils viennent à l’inauguration de la statue érigée par le roi Nabucodonosor.

03 Alors, les satrapes, les préfets, les gouverneurs, les conseillers, les trésoriers, les juges, les magistrats et tous les fonctionnaires des provinces se rassemblèrent pour l’inauguration de la statue qu’avait érigée le roi Nabucodonosor. Ils se tenaient là, debout, devant la statue que le roi Nabucodonosor avait érigée.

04 Le crieur public proclama avec force : « Vous, peuples, nations et gens de toutes langues, on vous l’ordonne :

05 Quand vous entendrez le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la harpe, de la lyre, de la cornemuse et de toutes les sortes d’instruments, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue d’or que le roi Nabucodonosor a érigée.

06 Celui qui ne se prosternera pas et n’adorera pas sera jeté immédiatement au milieu d’une fournaise de feu ardent. »

07 Alors, à l’instant même où tous entendirent le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la harpe, de la lyre, de la cornemuse et de toutes les sortes d’instruments, tous les peuples, nations et gens de toutes langues se prosternèrent et adorèrent la statue d’or que le roi Nabucodonosor avait érigée.

08 Là-dessus, à ce moment, des devins s’approchèrent pour dénoncer les Juifs.

09 Prenant la parole, ils dirent à Nabucodonosor : « Ô roi, puisses-tu vivre à jamais !

10 Toi, ô roi, tu as ordonné que tout homme qui entendrait le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la harpe, de la lyre, de la cornemuse et de toutes les sortes d’instruments se prosternerait pour adorer la statue d’or.

11 Celui qui ne se prosternerait pas et n’adorerait pas serait jeté au milieu d’une fournaise de feu ardent.

12 Tu as confié l’administration de la province de Babylone à des Juifs : Sidrac, Misac et Abdénago. Eh bien, ô roi, ces hommes n’ont pas tenu compte de toi ! Ils ne servent pas tes dieux, ils n’adorent pas la statue d’or que tu as érigée. »

13 Alors Nabucodonosor, pris d’une violente colère, ordonna qu’on lui amène Sidrac, Misac et Abdénago. Et ces hommes furent amenés devant le roi.

14 Le roi Nabucodonosor leur parla ainsi : « Est-il vrai, Sidrac, Misac et Abdénago, que vous refusez de servir mes dieux et d’adorer la statue d’or que j’ai fait ériger ?

15 Êtes-vous prêts, maintenant, à vous prosterner pour adorer la statue que j’ai faite, quand vous entendrez le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la harpe, de la lyre, de la cornemuse et de toutes les sortes d’instruments ? Si vous n’adorez pas cette statue, vous serez immédiatement jetés dans la fournaise de feu ardent ; et quel est le dieu qui vous délivrera de ma main ? »

16 Sidrac, Misac et Abdénago dirent au roi Nabucodonosor : « Ce n’est pas à nous de te répondre.

17 Si notre Dieu, que nous servons, peut nous délivrer, il nous délivrera de la fournaise de feu ardent et de ta main, ô roi.

18 Et même s’il ne le fait pas, sois-en bien sûr, ô roi : nous ne servirons pas tes dieux, nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as érigée. »

19 Alors Nabucodonosor fut rempli de fureur contre Sidrac, Misac et Abdénago, et son visage s’altéra. Il ordonna de chauffer la fournaise sept fois plus qu’à l’ordinaire.

20 Puis il ordonna aux plus vigoureux de ses soldats de ligoter Sidrac, Misac et Abdénago et de les jeter dans la fournaise de feu ardent.

21 Alors, on ligota ces hommes, vêtus de leurs manteaux, de leurs tuniques, de leurs bonnets et de leurs autres vêtements, et on les jeta dans la fournaise de feu ardent.

22 Là-dessus, comme l’ordre du roi était strict et la fournaise extrêmement chauffée, la flamme brûla à mort les hommes qui y portaient Sidrac, Misac et Abdénago.

23 Et ces trois hommes, Sidrac, Misac et Abdénago, tombèrent, ligotés, au milieu de la fournaise de feu ardent.

24 Or ils marchaient au milieu des flammes, ils louaient Dieu et bénissaient le Seigneur.

25 Azarias, debout, priait ainsi ; au milieu du feu, ouvrant la bouche, il dit :

26 « Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères, loué sois-tu, glorifié soit ton nom pour les siècles !

27 Oui, tu es juste en tout ce que tu as fait ! [Toutes tes œuvres sont vraies ; ils sont droits, tes chemins, et tous tes jugements sont vérité.

28 Tes sentences de vérité, tu les as exécutées par tout ce que tu nous as infligé, à nous et à Jérusalem, la ville sainte de nos pères. Avec vérité et justice, tu as infligé tout cela à cause de nos péchés.]

29 Car nous avons péché ; quand nous t’avons quitté, nous avons fait le mal : en tout, nous avons failli. [

30 Nous n’avons pas écouté tes commandements, nous n’avons pas observé ni accompli ce qui nous était commandé pour notre bien.

31 Oui, tout ce que tu nous as infligé, tout ce que tu nous as fait, tu l’as fait par un jugement de vérité.

32 Tu nous as livrés aux mains de nos ennemis, gens sans loi, les plus odieux des renégats, à un roi injuste, le pire de toute la terre.

33 Maintenant, nous ne pouvons plus ouvrir la bouche : ceux qui te servent et qui t’adorent n’ont plus en partage que la honte et l’injure.]

34 À cause de ton nom, ne nous livre pas pour toujours et ne romps pas ton alliance.

35 Ne nous retire pas ta miséricorde, à cause d’Abraham, ton ami, d’Isaac, ton serviteur, et d’Israël que tu as consacré.

36 Tu as dit que tu rendrais leur descendance aussi nombreuse que les astres du ciel, que le sable au rivage des mers.

37 Or nous voici, ô Maître, le moins nombreux de tous les peuples, humiliés aujourd’hui sur toute la terre, à cause de nos péchés.

38 Il n’est plus, en ce temps, ni prince ni chef ni prophète, plus d’holocauste ni de sacrifice, plus d’oblation ni d’offrande d’encens, plus de lieu où t’offrir nos prémices pour obtenir ta miséricorde.

39 Mais, avec nos cœurs brisés, nos esprits humiliés, reçois-nous,

40 comme un holocauste de béliers, de taureaux, d’agneaux gras par milliers. Que notre sacrifice, en ce jour, trouve grâce devant toi, car il n’est pas de honte pour qui espère en toi.

41 Et maintenant, de tout cœur, nous te suivons, nous te craignons et nous cherchons ta face.

42 Ne nous laisse pas dans la honte, agis envers nous selon ton indulgence et l’abondance de ta miséricorde.

43 Délivre-nous en renouvelant tes merveilles, glorifie ton nom, Seigneur.

44 Qu’ils soient tous confondus, ceux qui causent du tort à tes serviteurs ! Qu’ils soient couverts de honte, privés de tout pouvoir, et que leur force soit brisée !

45 Qu’ils sachent que toi, tu es le Seigneur, le seul Dieu, glorieux sur toute la terre ! »

46 Les serviteurs du roi qui les avaient jetés dans la fournaise ne cessaient d’alimenter le feu avec du bitume, de la poix, de l’étoupe et des sarments,

47 et la flamme s’élevait de quarante-neuf coudées au-dessus de la fournaise.

48 En se propageant, elle brûla ceux des Chaldéens qu’elle trouva autour de la fournaise.

49 Mais l’ange du Seigneur était descendu dans la fournaise en même temps qu’Azarias et ses compagnons ; la flamme du feu, il l’écarta de la fournaise

50 et fit souffler comme un vent de rosée au milieu de la fournaise. Le feu ne les toucha pas du tout, et ne leur causa ni douleur ni dommage.

 

Psaumes 99,1-9

Posted in adoration (contemplation), ange (chérubins), colonne de nuée et de feu, droiture, initiative divine, Jérusalem (Sion), jugement, justice (justification, juste), loi, montagne du Seigneur (théophanie), peuple de Dieu (Israel, Juda), puissance divine, royaume de Dieu, sainteté (saint), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 16 janvier 2014 by JL

Yahvé règne, les peuples tremblent ; il siège sur les Chérubins, la terre chancelle ;2 dans Sion Yahvé est grand. Il s’exalte, lui, par-dessus tous les peuples ;3 qu’ils célèbrent ton nom grand et redoutable : il est saint, lui,4 et puissant. Le roi qui aime le jugement, c’est toi ; tu as fondé droiture, jugement et justice, en Jacob c’est toi qui agis.5 Exaltez Yahvé notre Dieu, prosternez-vous vers son marchepied : lui, il est saint.6 Moïse, Aaron parmi ses prêtres, et Samuel, appelant son nom, en appelaient à Yahvé : et lui, il leur répondait.7 Dans la colonne de nuée, il parlait avec eux ; eux gardaient ses témoignages, la Loi qu’il leur donna.8 Yahvé notre Dieu, toi, tu leur répondais, Dieu de pardon que tu étais pour eux, mais te vengeant de leurs méfaits.9 Exaltez Yahvé notre Dieu, prosternez-vous vers sa sainte montagne : saint est Yahvé notre Dieu.

Psaumes 96,1-13

Posted in adoration (contemplation), attributs et noms divins, cantique (chant de l'âme), ciel (cieux), droiture, face de Dieu (visage), gloire de Dieu, joie divine (jubilation), jugement, justice (justification, juste), parvis, royaume de Dieu, sainteté (saint), salut (rachat, rédemption), transcendance de Dieu, vanité (néant), vérité, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 16 janvier 2014 by JL

Chantez à Yahvé un chant nouveau ! Chantez à Yahvé, toute la terre !2 Chantez à Yahvé, bénissez son nom ! Proclamez jour après jour son salut,3 racontez aux païens sa gloire, à tous les peuples ses merveilles !4 Grand, Yahvé, et louable hautement, redoutable, lui, par-dessus tous les dieux !5 Néant, tous les dieux des nations. C’est Yahvé qui fit les cieux ;6 devant lui, splendeur et majesté, dans son sanctuaire, puissance et beauté.7 Rapportez à Yahvé, familles des peuples, rapportez à Yahvé gloire et puissance,8 rapportez à Yahvé la gloire de son nom. Présentez l’oblation, entrez en ses parvis,9 adorez Yahvé dans son éclat de sainteté. Tremblez devant lui, toute la terre.10 Dites chez les païens : « Yahvé règne. » Le monde est stable, point ne bronchera. Sur les peuples il prononce avec droiture.11 Joie au ciel ! exulte la terre ! Que gronde la mer, et sa plénitude !12 Que jubile la campagne, et tout son fruit, que tous les arbres des forêts crient de joie,13 à la face de Yahvé, car il vient, car il vient pour juger la terre ; il jugera le monde en justice et les peuples en sa vérité.

Psaumes 86,1-17

Posted in adoration (contemplation), allégorie et référence christique, bonté divine (amour de Dieu), chemin (voie du Seigneur), chercher Dieu, colère de Dieu, confiance en Dieu, consolation (solidarité), crainte de Dieu, détresse (désespoir), Dieu écoute, exauce, Marie, oeuvre du Seigneur, orgueil (se glorifier), pardon (miséricorde, pitié), pauvre (faible), shéol (hades, séjour des morts), vérité, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 15 janvier 2014 by JL

Prière. De David. Tends l’oreille, Yahvé, réponds-moi, pauvre et malheureux que je suis ;2 garde mon âme, car je suis ton ami, sauve ton serviteur qui se fie en toi. Tu es mon Dieu,3 pitié pour moi, Seigneur, c’est toi que j’appelle tout le jour ;4 réjouis l’âme de ton serviteur, quand j’élève mon âme vers toi, Seigneur.5 Seigneur, tu es pardon et bonté, plein d’amour pour tous ceux qui t’appellent ;6 Yahvé, entends ma prière, attentif à la voix de ma plainte.7 Au jour de l’angoisse, je t’appelle, car tu me réponds, Seigneur ;8 entre les dieux, pas un comme toi, rien qui ressemble à tes oeuvres.9 Tous les païens viendront t’adorer, Seigneur, et rendre gloire à ton nom ;10 car tu es grand et tu fais des merveilles, toi, Dieu, et toi seul.11 Enseigne-moi, Yahvé, tes voies, afin que je marche en ta vérité, rassemble mon coeur pour craindre ton nom.12 Je te rends grâce de tout mon coeur, Seigneur mon Dieu, à jamais je rendrai gloire à ton nom,13 car ton amour est grand envers moi, tu as tiré mon âme du tréfonds du shéol.14 O Dieu, des orgueilleux ont surgi contre moi, une bande de forcenés pourchasse mon âme, point de place pour toi devant eux.15 Mais toi, Seigneur, Dieu de tendresse et de pitié, lent à la colère, plein d’amour et de vérité,16 tourne-toi vers moi, pitié pour moi ! Donne à ton serviteur ta force et ton salut au fils de ta servante,17 fais pour moi un signe de bonté. Ils verront, mes ennemis, et rougiront, car toi, Yahvé, tu m’aides et me consoles.

Psaumes 29,1-11

Posted in adoration (contemplation), bénédiction, eaux innombrables (négatives), ecouter (voix du Seigneur), eternité (vie éternel), gloire de Dieu, paix, peuple de Dieu (Israel, Juda), puissance divine, sainteté (saint), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 3 janvier 2014 by JL

Psaume de David. Rapportez à Yahvé, fils de Dieu, rapportez à Yahvé gloire et puissance,2 rapportez à Yahvé la gloire de son nom, adorez Yahvé dans son éclat de sainteté.3 Voix de Yahvé sur les eaux le Dieu de gloire tonne ; Yahvé sur les eaux innombrables,4 voix de Yahvé dans la force, voix de Yahvé dans l'éclat ;5 voix de Yahvé, elle fracasse les cèdres, Yahvé fracasse les cèdres du Liban,6 il fait bondir comme un veau le Liban, et le Siryôn comme un bouvillon.7 Voix de Yahvé, elle taille des éclairs de feu ;8 voix de Yahvé, elle secoue le désert, Yahvé secoue le désert de Cadès.9 Voix de Yahvé, elle secoue les térébinthes, elle dépouille les futaies. Dans son palais tout crie : Gloire !10 Yahvé a siégé pour le déluge, il a siégé, Yahvé, en roi éternel.11 Yahvé donne la puissance à son peuple, Yahvé bénit son peuple dans la paix.