Archive for the election divine Category

Aggée 2,1-23

Posted in butin de guerre (trésor), ciel (cieux), conversion (faire retour, repentir), courage (force), désolation (dévastation, ruine), election divine, Esprit-Saint, fondations (pieux sacré), gloire de Dieu, iles lointaines (nations éloignées), inhabitation (présence divine), maison (demeures) du Seigneur, moissonner (semer, cultiver), paix, peuple de Dieu (Israel, Juda), porter du fruit, prophétie (oracle), pur et impur (souillure), pureté du coeur, temple (sanctuaire) with tags on 5 mars 2014 by JL

01 Le vingt et unième jour du septième mois, la parole du Seigneur se fit entendre par l’intermédiaire du prophète Aggée :

02 Va parler à Zorobabel, fils de Salathiel, gouverneur de Juda, à Josué, fils de Josédeq, le grand prêtre, et au reste du peuple. Tu leur diras :

03 Reste-t-il encore parmi vous quelqu’un qui ait vu cette Maison dans sa gloire première ? Eh bien ! Qu’est-ce que vous voyez maintenant ? N’est-elle pas devant vous réduite à rien ?

04 Mais à présent, courage, Zorobabel ! – oracle du Seigneur. Courage, Josué fils de Josédeq, grand prêtre ! Courage, tout le peuple du pays ! – oracle du Seigneur. Au travail ! Je suis avec vous – oracle du Seigneur de l’univers –,

05 selon l’engagement que j’ai pris envers vous à votre sortie d’Égypte. Mon esprit se tient au milieu de vous : Ne craignez pas !

06 Encore un peu de temps – déclare le Seigneur de l’univers –, et je vais ébranler le ciel et la terre, la mer et la terre ferme.

07 Je vais mettre en branle toutes les nations, leurs trésors afflueront ici, et j’emplirai de gloire cette Maison – déclare le Seigneur de l’univers.

08 L’argent est à moi, l’or est à moi – oracle du Seigneur de l’univers.

09 La gloire future de cette Maison surpassera la première – déclare le Seigneur de l’univers –, et dans ce lieu, je vous ferai don de la paix, – oracle du Seigneur de l’univers.

10 La deuxième année de Darius, le vingt-quatrième jour du neuvième mois, la parole du Seigneur fut adressée à Aggée, le prophète :

11 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Demande donc aux prêtres une directive, en ces termes :

12 « Si quelqu’un porte, dans le pan de son vêtement, de la viande sanctifiée et qu’avec ce vêtement il touche du pain, des légumes, du vin, de l’huile ou n’importe quel aliment, cela en sera-t-il sanctifié ? » Les prêtres répondirent : « Non ».

13 Aggée dit alors : « Si quelqu’un, devenu impur par le contact d’un mort, touche l’une de ces choses, devient-elle impure ? » Les prêtres répondirent : « Elle sera impure ».

14 Aggée répliqua : « Tel est ce peuple, telle est cette nation devant moi – oracle du Seigneur –, ainsi que tout le travail de leurs mains : ce qu’ils offrent là est impur ! »

15 Et maintenant, rendez donc votre cœur attentif, à partir d’aujourd’hui et pour l’avenir ! Avant d’avoir posé pierre sur pierre dans le temple du Seigneur,

16 qui étiez-vous ? On venait à un tas de grain de vingt mesures, il n’y en avait que dix ; on venait à une cuve puiser cinquante mesures, il n’y en avait que vingt.

17 Je vous ai frappés par la rouille, par la nielle et par la grêle, vous et tout le travail de vos mains, et vous n’êtes pas revenus à moi ! – oracle du Seigneur.

18 Rendez donc votre cœur attentif, à partir d’aujourd’hui et pour l’avenir, depuis le vingt-quatrième jour du neuvième mois, depuis le jour où l’on posa les fondations du temple du Seigneur. Rendez votre cœur attentif :

19 Y a-t-il encore de la semence dans le grenier ? Même la vigne et le figuier, le grenadier et l’olivier n’ont porté aucun fruit. À partir d’aujourd’hui, je vais bénir.

20 La parole du Seigneur fut adressée une deuxième fois à Aggée, le vingt-quatrième jour du mois :

21 Parle à Zorobabel, gouverneur de Juda, et dis-lui : J’ébranlerai le ciel et la terre.

22 Je renverserai les trônes des royaumes, j’exterminerai la force des royaumes des nations ; je renverserai chars et conducteurs ; chevaux et cavaliers tomberont, chacun sous l’épée de son frère.

23 Ce jour-là – oracle du Seigneur de l’univers –, je te prendrai, Zorobabel, fils de Salathiel, mon serviteur, – oracle du Seigneur –, et je t’appliquerai comme un sceau, car c’est toi que j’ai choisi – oracle du Seigneur de l’univers.

Publicités

Isaïe 65,1-25

Posted in allégorie et référence christique, applanir les montagnes (collines), attributs et noms divins, bénédiction, châtiment, chercher Dieu, ciel (cieux), colère de Dieu, créateur (création), détresse (désespoir), diable (démons, serpent), ecouter (voix du Seigneur), election divine, encens (odeur agréable à Dieu), fécondité (prospérité, postérité), festin (paradis), honte (humiliation), idolâtrie, initiative divine, Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), mal (méchanceté), malédiction, montagne du Seigneur (théophanie), omniscience divine, peuple de Dieu (Israel, Juda) with tags on 12 février 2014 by JL

01Je me suis laissé approcher par qui ne me demandait rien, je me suis laissé trouver par ceux qui ne me cherchaient pas. J’ai dit : « Me voici ! Me voici ! » à une nation qui n’invoquait pas mon nom.

02 J’ai tendu les mains, tout le jour, vers un peuple rebelle, vers ceux qui suivent le mauvais chemin, entraînés par leurs pensées.

03 Ce peuple m’offense, ouvertement, sans cesse : ils sacrifient dans les jardins, brûlent de l’encens sur des briques,

04 ils habitent dans les tombeaux, passent la nuit dans des cachettes, ils mangent de la viande de porc, avec des sauces impures dans leurs plats ;

05 ils disent : « Retire-toi ! Ne m’approche pas, je suis trop saint pour toi ! » Cela fait monter en moi une fumée de colère, un feu qui brûle à longueur de jour.

06 Voilà, c’est écrit devant moi : je ne me tairai pas sans avoir réglé leur compte, tout leur compte,

07 le prix de leurs fautes et des fautes de leurs pères, toutes ensemble – dit le Seigneur ; ils ont fait brûler l’encens sur les montagnes, ils m’ont outragé sur les collines. Je mesurerai leur salaire, tout leur salaire, à leurs actions passées.

08 Ainsi parle le Seigneur : Quand on trouve du jus dans une grappe, on dit : « Ne la détruisez pas, car elle contient une bénédiction. » Ainsi ferai-je à cause de mes serviteurs, afin de ne pas tout détruire.

09 Je ferai sortir de Jacob une descendance, et de Juda quelqu’un qui possédera mes montagnes ; mes élus les posséderont, mes serviteurs y demeureront.

10 Le Sarone deviendra pacage de brebis, et le Val d’Akor un parc pour les bœufs, en faveur de mon peuple qui m’aura cherché.

11 Mais vous, qui abandonnez le Seigneur, qui oubliez ma montagne sainte, qui dressez une table pour le dieu Gad et remplissez une coupe de libation pour Meni,

12 je vous destine à l’épée ; tous, vous plierez le genou pour être abattus ! Car j’ai appelé, et vous n’avez pas répondu, j’ai parlé, et vous n’avez pas écouté ; vous avez fait ce qui est mal à mes yeux, et vous avez choisi ce qui me déplaît.

13 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Voici : mes serviteurs mangeront ; vous, vous aurez faim. mes serviteurs boiront ; vous, vous aurez soif. Voici : mes serviteurs seront pleins d’allégresse ; vous, vous serez pleins de honte.

14 mes serviteurs crieront de joie, le cœur en fête ; vous, vous pousserez des cris dans la douleur de votre cœur, vous hurlerez, l’esprit brisé !

15 Pour mes élus, votre nom servira de malédiction : « Qu’il te fasse mourir comme un tel, le Seigneur Dieu ! » – Mais à ses serviteurs Dieu donnera un autre nom.

16 Quiconque voudra se bénir lui-même dans le pays se bénira par le Dieu fidèle, et quiconque, dans le pays, fera un serment le fera par le Dieu fidèle. Car la détresse passée sera oubliée, elle aura disparu à mes yeux.

17 Oui, voici : je vais créer un ciel nouveau et une terre nouvelle, on ne se souviendra plus du passé, il ne reviendra plus à l’esprit.

18 Soyez plutôt dans la joie, exultez sans fin pour ce que je crée. Car je vais recréer Jérusalem, pour qu’elle soit exultation, et que son peuple devienne joie.

19 J’exulterai en Jérusalem, je trouverai ma joie dans mon peuple. On n’y entendra plus de pleurs ni de cris.

20 Là, plus de nourrisson emporté en quelques jours, ni d’homme qui ne parvienne au bout de sa vieillesse ; le plus jeune mourra centenaire, ne pas atteindre cent ans sera malédiction.

21 On bâtira des maisons, on y habitera ; on plantera des vignes, on mangera leurs fruits.

22 On ne bâtira pas pour qu’un autre habite, on ne plantera pas pour qu’un autre mange ; car les jours de mon peuple seront comme les jours d’un arbre, et mes élus jouiront des ouvrages de leurs mains.

23 Ils ne se fatigueront pas pour rien, ils n’enfanteront plus pour l’épouvante, car ils sont la descendance des bénis du Seigneur, eux et leur postérité.

24 Alors, avant qu’ils n’appellent, moi, je répondrai ; ils parleront encore que moi, je les aurai entendus.

25 Le loup et l’agneau auront même pâture, le lion, comme le bœuf, mangera du fourrage ; le serpent, lui, se nourrira de poussière. Il n’y aura plus de mal ni de corruption sur toute ma montagne sainte, – dit le Seigneur.

Isaïe 45,1-25

Posted in allégorie et référence christique, applanir les montagnes (collines), attributs et noms divins, ciel (cieux), créateur (création), déportation (captif, exil), election divine, eternité (vie éternel), fécondité (prospérité, postérité), honte (humiliation), idolâtrie, iles lointaines (nations éloignées), initiative divine, justice (justification, juste), lumière (lampe), messie, parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israel, Juda), royaume de Dieu, salut (rachat, rédemption), sauveur (rédempteur), source d'eau vive (rosée, pluie), ténèbre, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 10 février 2014 by JL

01Ainsi parle le Seigneur à son messie, à Cyrus, qu’il a pris par la main pour lui soumettre les nations et désarmer les rois, pour lui ouvrir les portes à deux battants, car aucune porte ne restera fermée :

02 Moi, je marcherai devant toi ; les terrains bosselés, je les aplanirai ; les portes de bronze, je les briserai ; les verrous de fer, je les ferai sauter.

03 Je te livrerai les trésors des ténèbres, les richesses dissimulées, pour que tu saches que Je suis le Seigneur, celui qui t’appelle par ton nom, moi, le Dieu d’Israël.

04 À cause de mon serviteur Jacob, d’Israël mon élu, je t’ai appelé par ton nom, je t’ai donné un titre, alors que tu ne me connaissais pas.

05 Je suis le Seigneur, il n’en est pas d’autre : hors moi, pas de Dieu. Je t’ai rendu puissant, alors que tu ne me connaissais pas,

06 pour que l’on sache, de l’orient à l’occident, qu’il n’y a rien en dehors de moi. Je suis le Seigneur, il n’en est pas d’autre :

07 je façonne la lumière et je crée les ténèbres, je fais la paix et je crée le malheur. C’est moi, le Seigneur, qui fais tout cela.

08 Cieux, distillez d’en haut votre rosée, que, des nuages, pleuve la justice, que la terre s’ouvre, produise le salut, et qu’alors germe aussi la justice. Moi, le Seigneur, je crée tout cela.

09 Malheureux qui conteste celui qui l’a façonné, tesson parmi des tessons de terre ! L’argile dira-t-elle à celui qui la façonne : « Que fais-tu ? Ton ouvrage n’a pas de mains ! »

10 Malheureux qui dit à un père : « Qu’as-tu engendré ? » et à une femme : « Qu’as-tu mis au monde ? »

11 Ainsi parle le Seigneur, le Saint d’Israël, celui qui l’a façonné : « Allez-vous m’interroger sur l’avenir de mes fils et me donner des ordres pour l’œuvre de mes mains ?

12 C’est moi qui ai fait la terre et, sur elle, créé l’homme. Moi, de mes mains j’ai déployé les cieux, et donné des ordres à toute leur armée.

13 C’est moi qui ai fait surgir Cyrus selon la justice et j’aplanis tous ses chemins. C’est lui qui construira ma ville et laissera partir mes déportés sans paiement ni rançon », – dit le Seigneur de l’univers.

14 Ainsi parle le Seigneur : Le labeur de l’Égypte, le commerce de l’Éthiopie, et les gens de Seba, hommes de haute taille, passeront en ta possession, Jérusalem. Ils marcheront derrière toi, ils passeront enchaînés. Vers toi, ils se prosterneront ; c’est vers toi qu’ils adresseront leurs prières : « Il n’y a de Dieu qu’en toi ; il n’en est pas d’autre, aucun autre dieu ! »

15 Vraiment tu es un Dieu qui se cache, Dieu d’Israël, Sauveur !

16 Ils sont tous humiliés, déshonorés, ils s’en vont, couverts de honte, ceux qui fabriquent leurs idoles.

17 Israël est sauvé par le Seigneur, sauvé pour les siècles. Vous ne serez ni honteux ni humiliés pour la suite des siècles.

18 Ainsi parle le Seigneur, le Créateur des cieux, lui, le Dieu qui fit la terre et la façonna, lui qui l’affermit, qui l’a créée, non pas comme un lieu vide, mais qui l’a façonnée pour être habitée : « Je suis le Seigneur : il n’en est pas d’autre !

19 Quand j’ai parlé, je ne me cachais pas quelque part dans l’obscurité de la terre ; je n’ai pas dit aux descendants de Jacob : Cherchez-moi dans le vide ! Je suis le Seigneur qui profère la justice, qui proclame ce qui est droit !

20 Rassemblez-vous, venez, approchez tous, survivants des nations ! Ils sont dans l’ignorance, ceux qui portent leurs idoles de bois, et qui adressent des prières à leur dieu qui ne sauve pas.

21 Exposez votre cas, présentez vos preuves, tenez conseil entre vous : qui donc l’a d’avance révélé et jadis annoncé ? N’est-ce pas moi, le Seigneur ? Hors moi, pas de Dieu ; de Dieu juste et sauveur, pas d’autre que moi !

22 Tournez-vous vers moi : vous serez sauvés, tous les lointains de la terre ! Oui, je suis Dieu : il n’en est pas d’autre !

23 Je le jure par moi-même ! De ma bouche sort la justice, la parole irrévocable. Devant moi, tout genou fléchira, toute langue en fera le serment :

24 Par le Seigneur seulement – dira-t-elle de moi – la justice et la force ! » Jusqu’à lui viendront, couverts de honte, tous ceux qui s’enflammaient contre lui.

25 Elle obtiendra, par le Seigneur, justice et louange, toute la descendance d’Israël.

Isaïe 41,1-29

Posted in abomination, alpha et omega, applanir les montagnes (collines), election divine, grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), idolâtrie, jugement, pauvre (faible), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière de louange, sauveur (rédempteur), source d'eau vive (rosée, pluie), transcendance de Dieu with tags on 8 février 2014 by JL

01 Vous les îles, faites silence devant moi, que les peuples trouvent des forces nouvelles, qu’ils s’avancent, et qu’ils parlent ; approchons ensemble pour le jugement.

02 Qui a fait surgir de l’Orient celui que la victoire rencontre à chaque pas ? Qui lui donne des nations et lui soumet des rois ? Son épée les réduit en poussière, et son arc, en paille qui vole.

03 Il les poursuit, il passe en toute sécurité ; ses pas ne font qu’effleurer le chemin.

04 Qui a fait cela, qui l’a réalisé ? Celui qui dès le commencement appelle les générations. Moi, le Seigneur, Je suis le premier et, avec les derniers, encore, Je suis.

05 Les îles ont vu, elles prennent peur, les extrémités de la terre frémissent : « Ils approchent, ils arrivent ! »

06 Chacun aide son compagnon, il dit à son frère : « Courage ! »

07 Le ciseleur encourage l’orfèvre, le chaudronnier encourage le forgeron; il dit de la soudure : « Elle est bonne », il la renforce de clous pour qu’elle ne bouge pas.

08 Toi, Israël, mon serviteur, Jacob que j’ai choisi, descendance d’Abraham mon ami :

09 aux extrémités de la terre je t’ai saisi, du bout du monde je t’ai appelé ; je t’ai dit : Tu es mon serviteur, je t’ai choisi, je ne t’ai pas rejeté.

10 Ne crains pas : je suis avec toi ; ne sois pas troublé : je suis ton Dieu. Je t’affermis ; oui, je t’aide, je te soutiens de ma main victorieuse.

11 Les voici honteux et confus tous ceux qui s’enflamment contre toi ; ils ne seront plus rien, ils périront, ceux qui te querellent.

12 Tu les chercheras, tu ne les trouveras pas, ceux qui te combattent ; ils seront comme rien, comme néant, ceux qui te font la guerre.

13 C’est moi, le Seigneur ton Dieu, qui saisis ta main droite, et qui te dis : « Ne crains pas, moi, je viens à ton aide. »

14 Ne crains pas, Jacob, pauvre vermisseau, Israël, pauvre mortel. Je viens à ton aide – oracle du Seigneur ; ton rédempteur, c’est le Saint d’Israël.

15 J’ai fait de toi un traîneau à battre le grain, tout neuf, à double rang de pointes : tu vas briser les montagnes, les broyer ; tu réduiras les collines en menue paille ;

16 tu les vanneras, un souffle les emportera, un tourbillon les dispersera. Mais toi, tu mettras ta joie dans le Seigneur ; dans le Saint d’Israël, tu trouveras ta louange.

17 Les pauvres et les malheureux cherchent de l’eau, et il n’y en a pas ; leur langue est desséchée par la soif. Moi, le Seigneur, je les exaucerai, moi, le Dieu d’Israël, je ne les abandonnerai pas.

18 Sur les hauteurs dénudées je ferai jaillir des fleuves, et des sources au creux des vallées. Je changerai le désert en lac, et la terre aride en fontaines.

19 Je planterai dans le désert le cèdre et l’acacia, le myrte et l’olivier ; je mettrai ensemble dans les terres incultes le cyprès, l’orme et le mélèze,

20 afin que tous regardent et reconnaissent, afin qu’ils considèrent et comprennent que la main du Seigneur a fait cela, que le Saint d’Israël en est le créateur.

21 Vous, les dieux, présentez votre défense, – dit le Seigneur, avancez vos arguments, – dit le Roi de Jacob.

22 Qu’ils approchent et nous annoncent ce qui doit arriver ! Les événements passés, que furent-ils ? Faites-en l’annonce : nous y prêterons attention et nous en connaîtrons la suite. Ou bien, parlez-nous de l’avenir !

23 Annoncez-nous ce qui viendra, et nous saurons que vous êtes des dieux ! Allons ! Bien ou mal, mais agissez ! Cela nous troublerait, nous aurions peur !

24 Or, vous n’êtes rien, et votre œuvre, moins que néant ; abominable, celui qui vous choisit !

25 Du nord j’ai fait surgir un homme, et il est venu ; depuis l’orient, il se réclame de mon nom ; il piétine les gouverneurs comme de la boue, comme l’argile foulée par le potier.

26 Qui l’avait annoncé dès le commencement pour que nous le sachions, dès les temps anciens, pour que nous disions : « C’est juste » ? Mais nul ne l’a annoncé, ne l’a fait entendre ; nul n’a entendu vos paroles.

27 Moi, le premier, je l’ai annoncé à Sion ; à Jérusalem, j’ai donné un messager.

28 J’ai regardé : il n’y a personne, pas un seul conseiller parmi eux qui réponde quand je les interroge !

29 Voici ce qu’ils sont tous : une malfaisance ; leurs œuvres : néant ; vent et vide, leurs idoles.

Ecclésiastique 46,1-20

Posted in attributs et noms divins, bénédiction, chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), communion des saints, conquérir (combat spirituel), ecouter (voix du Seigneur), election divine, eternité (vie éternel), faire mémoire (mémorial, solennité), fidélité (infidélité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), onction (oindre), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière d'invocation, prophète, prophétie (oracle), royauté en Israel, sauveur (rédempteur), terre promise (terre sainte), vision (songe, extase) with tags on 3 février 2014 by JL

01 Josué, fils de Noun, fut un vaillant guerrier et succéda, comme prophète, à Moïse. Justifiant le nom qu’il portait, il se montra grand sauveur des élus du Seigneur : châtiant les ennemis dressés contre lui, il fit entrer Israël dans son héritage.

02 Qu’il était glorieux quand il levait les bras pour brandir l’épée contre les villes !

03 Qui donc, avant lui, avait eu cette fermeté ? Il mena lui-même les combats du Seigneur.

04 N’est-ce pas sa main qui arrêta le soleil et fit qu’un seul jour en devint deux ?

05 Il invoqua le Très-Haut, le Puissant, quand les ennemis le pressaient de toute part, et le souverain Seigneur l’exauça en lançant des grêlons d’une force terrible.

06 Il se précipita sur la nation ennemie et fit périr les adversaires dans la descente de Beth-Horone, pour faire connaître aux nations la force de ses armes et qu’il se battait au nom du Seigneur, car il marchait à la suite du Puissant.

07 Aux jours de Moïse déjà, il avait montré sa fidélité, – avec Caleb, fils de Yefounnè –, en tenant tête à l’assemblée, en détournant le peuple du péché et en apaisant les récriminations malveillantes.

08 Aussi, furent-ils épargnés tous les deux, seuls sur six cent mille hommes, pour faire entrer Israël dans son héritage, dans un pays ruisselant de lait et de miel.

09 Et le Seigneur donna à Caleb une vigueur qui lui resta jusque dans sa vieillesse, pour lui faire gravir les hauteurs d’un pays dont sa descendance conserva l’héritage.

10 C’est ainsi que tous les fils d’Israël virent combien il est bon de marcher à la suite du Seigneur.

11 Les Juges aussi ont laissé chacun leur nom : aucun n’a eu le cœur idolâtre, aucun ne s’est détourné du Seigneur. Que leur souvenir soit en bénédiction !

12 Du lieu où ils reposent, que leurs ossements refleurissent et que leur nom se renouvelle dans les fils de ces gens illustres !

13 Samuel fut aimé de son Seigneur. Comme prophète du Seigneur, il établit la royauté et donna l’onction aux chefs de son peuple.

14 Il fut juge dans l’assemblée selon la loi du Très-Haut, et le Seigneur a visité Jacob.

15 Par sa fidélité il s’est montré vrai prophète et, par ses oracles, il fut reconnu digne de foi dans ses visions.

16 Il invoqua le Seigneur, le Puissant, quand les ennemis le pressaient de toute part et il offrit un agneau de lait.

17 Le Seigneur tonna du haut du ciel et, dans un grand fracas, fit entendre sa voix ;

18 il extermina les chefs ennemis et tous les princes des Philistins.

19 Avant le moment du repos éternel, Samuel prit à témoin le Seigneur et celui à qui il avait donné l’onction ; il déclara : « Je n’ai jamais pris le bien de qui que ce soit, pas même une paire de sandales », et personne ne l’accusa.

20 Même après s’être endormi, il prophétisa encore pour annoncer au roi sa fin prochaine ; du sein de la terre, il éleva une voix prophétique afin que soit effacée la faute du peuple.

Sagesse 4,1-20

Posted in convoitise (envie), election divine, eternité (vie éternel), fécondité (prospérité, postérité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), impiété, justice (justification, juste), mal (méchanceté), pardon (miséricorde, pitié), passage de la mort, sainteté (saint), shéol (hades, séjour des morts), vertus with tags on 28 janvier 2014 by JL

Mieux vaut ne pas avoir d'enfants et posséder la vertu, car l'immortalité s'attache à sa mémoire, elle est en effet connue de Dieu et des hommes.2 Présente, on l'imite, absente, on la regrette ; dans l'éternité, ceinte de la couronne, elle triomphe, pour avoir vaincu dans une lutte dont les prix sont sans tache.3 Mais la nombreuse postérité des impies ne profitera pas ; issue de rejetons bâtards, elle ne poussera pas de racines profondes, elle n'établira pas de base solide.4 Même si pour un temps elle monte en branches, mal affermie, elle sera ébranlée par le vent, déracinée par la violence des vents ;5 ses rameaux seront brisés avant d'être formés, leur fruit sera sans profit, n'étant pas mûr pour être mangé, impropre à tout usage.6 Car les enfants nés de sommeils coupables témoignent, lors de leur examen, de la perversité des parents.7 Le juste, même s'il meurt avant l'âge, trouve le repos.8 La vieillesse honorable n'est pas celle que donnent de longs jours, elle ne se mesure pas au nombre des années ;9 c'est cheveux blancs pour les hommes que l'intelligence, c'est un âge avancé qu'une vie sans tache.10 Devenu agréable à Dieu, il a été aimé, et, comme il vivait parmi des pécheurs, il a été transféré.11 Il a été enlevé, de peur que la malice n'altère son jugement ou que la fourberie ne séduise son âme ;12 car la fascination du mal obscurcit le bien et le tourbillon de la convoitise gâte un esprit sans malice.13 Devenu parfait en peu de temps, il a fourni une longue carrière.14 Son âme était agréable au Seigneur, aussi est-il sorti en hâte du milieu de la perversité. Les foules voient cela sans comprendre, et il ne leur vient pas à la pensée15 que la grâce et la miséricorde sont pour ses élus et sa visite pour ses saints.16 Le juste qui meurt condamne les impies qui vivent, et la jeunesse vite consommée, la longue vieillesse de l'injuste.17 Ils voient la fin du sage, sans comprendre les desseins du Seigneur sur lui, ni pourquoi il l'a mis en sûreté ;18 ils voient et méprisent, mais le Seigneur se rira d'eux.19 Après cela ils deviendront un cadavre méprisé, un objet d'outrage parmi les morts à jamais. Car il les brisera, précipités, muets, la tête la première. Il les ébranlera de leurs fondements, ils seront complètement dévastés, en proie à la douleur, et leur mémoire périra.20 Et quand s'établira le compte de leurs péchés, ils viendront pleins d'effroi ; et leurs forfaits les accuseront en face.

Sagesse 3,1-19

Posted in béatitude (bonheur), bonté divine (amour de Dieu), châtiment, confiance en Dieu, election divine, espérance, fécondité (prospérité, postérité), fidélité (infidélité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), immortalité de l'âme (souffle de vie), impiété, jour du Seigneur (déluge), jugement, justice (justification, juste), maison (demeures) du Seigneur, malédiction, mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), oeuvres (notre contribution), pardon (miséricorde, pitié), passage de la mort, porter du fruit, sacrifice d'holocauste et communion, sagesse, sainteté (saint), temple (sanctuaire), vérité with tags on 28 janvier 2014 by JL

Les âmes des justes sont dans la main de Dieu. Et nul tourment ne les atteindra.2 Aux yeux des insensés ils ont paru mourir, leur départ a été tenu pour un malheur3 et leur voyage loin de nous pour un anéantissement, mais eux sont en paix.4 S’ils ont, aux yeux des hommes, subi des châtiments, leur espérance était pleine d’immortalité ;5 pour une légère correction ils recevront de grands bienfaits. Dieu en effet les a mis à l’épreuve et il les a trouvés dignes de lui ;6 comme l’or au creuset, il les a éprouvés, comme un parfait holocauste, il les a agréés.7 Au temps de leur visite, ils resplendiront, et comme des étincelles à travers le chaume ils courront.8 Ils jugeront les nations et domineront sur les peuples, et le Seigneur régnera sur eux à jamais.9 Ceux qui mettent en lui leur confiance comprendront la vérité et ceux qui sont fidèles demeureront auprès de lui dans l’amour, car la grâce et la miséricorde sont pour ses saints et sa visite est pour ses élus.10 Mais les impies auront un châtiment conforme à leurs pensées, eux qui ont négligé le juste et se sont écartés du Seigneur.11 Car malheur à qui méprise sagesse et discipline : vaine est leur espérance, sans utilité leurs fatigues, sans profit leurs oeuvres ;12 leurs femmes sont insensées, pervers leurs enfants, maudite leur postérité !13 Heureuse la femme stérile qui est sans tache, celle qui n’a pas connu d’union coupable ; car elle aura du fruit à la visite des âmes.14 Heureux encore l’eunuque dont la main ne commet pas de forfait et qui ne nourrit pas de pensées perverses contre le Seigneur : il lui sera donné pour sa fidélité une grâce de choix, un lot très délicieux dans le Temple du Seigneur.15 Car le fruit de labeurs honnêtes est plein de gloire, impérissable est la racine de l’intelligence.16 Mais les enfants d’adultères n’atteindront pas leur maturité, la postérité issue d’une union illégitime disparaîtra.17 Même si leur vie se prolonge, ils seront comptés pour rien et, à la fin, leur vieillesse sera sans honneur,18 s’ils meurent tôt, ils n’auront pas d’espérance ni de consolation au jour de la Décision,19 car la fin d’une race injuste est cruelle !