Archive for the opprimé (oppression) Category

Malachie 3,1-24

Posted in abondance, adultère (luxure, prostitution), allégorie et référence christique, alliance, anathème, attributs et noms divins, béatitude (bonheur), bénédiction, calomnie, médisance (langue), chercher Dieu, ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), conscience (examen), conversion (faire retour, repentir), crainte de Dieu, diable (démons, serpent), Dieu écoute, exauce, faire mémoire (mémorial, solennité), fécondité (prospérité, postérité), fidélité (infidélité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), impiété, inhabitation (présence divine), jour du Seigneur (déluge), jugement, justice (justification, juste), loi, lumière (lampe), maison (demeures) du Seigneur, mal (méchanceté), malédiction, mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), miracle (guérison, signe), offrande (prémisse et autres), opprimé (oppression), passage de la mort, Père et Fils, peuple de Dieu (Israel, Juda), porter du fruit, poussière (cendre, glaise), purgatoire, purification, rendre grâce (dîme), serment (vœux), source d'eau vive (rosée, pluie), témoignage (témoin), temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte), veuve, orphelin, indigent, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 7 mars 2014 by JL

01Voici que j’envoie mon messager pour qu’il prépare le chemin devant moi ; et soudain viendra dans son Temple le Seigneur que vous cherchez. Le messager de l’Alliance que vous désirez, le voici qui vient, – dit le Seigneur de l’univers.

02 Qui pourra soutenir le jour de sa venue ? Qui pourra rester debout lorsqu’il se montrera ? Car il est pareil au feu du fondeur, pareil à la lessive des blanchisseurs.

03 Il s’installera pour fondre et purifier : il purifiera les fils de Lévi, il les affinera comme l’or et l’argent ; ainsi pourront-ils, aux yeux du Seigneur, présenter l’offrande en toute justice.

04 Alors, l’offrande de Juda et de Jérusalem sera bien accueillie du Seigneur, comme il en fut aux jours anciens, dans les années d’autrefois.

05 Je m’approcherai de vous pour le jugement ; sans attendre, je témoignerai contre les magiciens, contre les adultères, contre ceux qui font de faux serments, contre ceux qui oppriment le salarié, la veuve et l’orphelin, qui excluent l’immigré et qui ne me craignent pas, – dit le Seigneur de l’univers.

06 Moi, le Seigneur, je n’ai pas changé, mais vous, fils de Jacob, vous n’en finissez pas de changer :

07 depuis les jours de vos pères, vous vous écartez de mes décrets et ne les gardez pas. Revenez à moi, et je reviendrai à vous, – dit le Seigneur de l’univers. Vous demandez : « En quoi devrons-nous revenir ? »

08 – Un homme peut-il tromper Dieu ? Et vous me trompez ! Vous dites : « En quoi t’avons-nous trompé ? » – Pour la dîme et les redevances.

09 Vous êtes maudits de malédiction, vous me trompez, vous, la nation entière !

10 Apportez toute la dîme à la maison du trésor, pour qu’il y ait de la nourriture dans ma Maison. Soumettez-moi donc ainsi à l’épreuve, – dit le Seigneur de l’univers –, et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses du ciel si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance !

11 Pour vous, je menacerai l’insecte vorace : qu’il ne détruise plus les fruits de votre sol, et que la vigne de vos campagnes ne soit plus stérile, – dit le Seigneur de l’univers.

12 Toutes les nations vous diront bienheureux, car vous serez alors une terre de délices, – dit le Seigneur de l’univers.

13 Vous avez contre moi des paroles dures, – dit le Seigneur. Et vous osez demander : « Qu’avons-nous dit entre nous contre toi ? »

14 Voici ce que vous avez dit : « Servir Dieu n’a pas de sens. À quoi bon garder ses observances, mener une vie sans joie en présence du Seigneur de l’univers ?

15 Nous en venons à dire bienheureux les arrogants ; même ceux qui font le mal sont prospères, même s’ils mettent Dieu à l’épreuve, ils en réchappent ! »

16 Alors ceux qui craignent le Seigneur s’exhortèrent mutuellement. Le Seigneur fut attentif et les écouta ; un livre fut écrit devant lui pour en garder mémoire, en faveur de ceux qui le craignent et qui ont le souci de son nom.

17 Le Seigneur de l’univers déclara : Ils seront mon domaine particulier pour le jour que je prépare. Je serai indulgent envers eux, comme un homme est indulgent envers le fils qui le sert fidèlement.

18 Vous verrez de nouveau qu’il y a une différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui refuse de le servir.

19 Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme la fournaise. Tous les arrogants, tous ceux qui commettent l’impiété, seront de la paille. Le jour qui vient les consumera, – dit le Seigneur de l’univers –, il ne leur laissera ni racine ni branche.

20 Mais pour vous qui craignez mon nom, le Soleil de justice se lèvera : il apportera la guérison dans son rayonnement. Vous sortirez en bondissant comme de jeunes veaux à la pâture.

21 Vous foulerez les méchants, car ils seront de la cendre sous la plante de vos pieds, au jour que je prépare, – dit le Seigneur de l’univers.

22 Souvenez-vous de la loi de Moïse, mon serviteur, à qui j’ai prescrit, sur l’Horeb, décrets et ordonnances pour tout Israël.

23 Voici que je vais vous envoyer Élie le prophète, avant que vienne le jour du Seigneur, jour grand et redoutable.

24 Il ramènera le cœur des pères vers leurs fils, et le cœur des fils vers leurs pères, pour que je ne vienne pas frapper d’anathème le pays !

 

Zacharie 7,1-14

Posted in attributs et noms divins, charité (partage, aumône), colère de Dieu, désolation (dévastation, ruine), dureté du coeur (impénitence), ecouter (voix du Seigneur), Esprit-Saint, etranger (terre étrangère), face de Dieu (visage), iles lointaines (nations éloignées), justice (justification, juste), lamentation (deuil), maison (demeures) du Seigneur, mal (méchanceté), opprimé (oppression), parole de Dieu (vivante), pauvre (faible), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), prêtre ordre Levi (sacerdoce), prophète, révolte (trahison, nuque raide), terre promise (terre sainte), veuve, orphelin, indigent with tags on 6 mars 2014 by JL

01 La quatrième année du roi Darius, le quatrième jour du neuvième mois, le mois de Kisléou, la parole du Seigneur fut adressée à Zacharie.

02 Béthel envoya Sar-Écer et Réguem-Mélek avec ses gens pour apaiser la face du Seigneur

03 et demander aux prêtres attachés à la Maison du Seigneur de l’univers, ainsi qu’aux prophètes : « Dois-je pleurer au cinquième mois, en m’imposant des privations comme je le fais depuis tant d’années ? »

04 Alors, la parole du Seigneur de l’univers me fut adressée :

05 Dis à tous les gens du pays et aux prêtres : Quand vous avez jeûné en vous lamentant aux cinquième et septième mois, et cela depuis soixante-dix ans, était-ce bien mon jeûne que vous pratiquiez ?

06 Et quand vous mangez, quand vous buvez, n’est-ce pas vous qui mangez, vous qui buvez ?

07 Ces paroles ne sont-elles pas ce que le Seigneur avait proclamé par les prophètes de jadis, quand Jérusalem était habitée et tranquille, avec ses villes d’alentour, quand le Néguev était habité, ainsi que le Bas-Pays ?

08 La parole du Seigneur fut adressée à Zacharie :

09 Ainsi parlait le Seigneur de l’univers. Il disait : Rendez une justice vraie ; que chacun ait pour son frère amour et tendresse.

10 La veuve et l’orphelin, l’étranger et le pauvre, ne les opprimez pas ; que personne de vous ne médite en son cœur du mal contre son frère.

11 Mais ils ont refusé de prêter attention : ils ont présenté des nuques rebelles ; ils se sont bouché les oreilles pour ne pas entendre ;

12 ils ont rendu leur cœur aussi dur qu’un diamant, pour ne pas écouter l’instruction et les paroles que le Seigneur de l’univers leur avait adressées en son Esprit, par les prophètes de jadis. Grande fut alors l’irritation du Seigneur de l’univers.

13 Tout comme j’ai lancé des appels qu’ils n’ont pas écoutés, ainsi lanceront-ils des appels que je n’écouterai pas, dit le Seigneur de l’univers.

14 Je les ai dispersés parmi toutes sortes de nations qu’ils ne connaissaient pas. Le pays fut dévasté derrière eux : plus personne pour aller et venir. Ainsi, d’une terre de délices ont-ils fait une désolation !

Jérémie 50,1-46

Posted in alliance, anathème, applanir les montagnes (collines), attributs et noms divins, châtiment, chemin (voie du Seigneur), chercher Dieu, désolation (dévastation, ruine), diable (démons, serpent), espérance, eternité (vie éternel), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), honte (humiliation), idolâtrie, Jérusalem (Sion), opprimé (oppression), paix, pasteur, péché (faute), petit reste (rescapé), prophétie (oracle), purgatoire, sauveur (rédempteur), temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte) with tags on 17 février 2014 by JL

01 Parole que le Seigneur a prononcée sur Babylone, le pays des Chaldéens, par l’intermédiaire du prophète Jérémie :

02 Annoncez-le parmi les nations, faites-le entendre et levez l’étendard, faites-le entendre, ne le cachez pas, dites-le : Babylone est prise, le dieu Bel est couvert de honte, Mardouk, terrorisé ; ses faux dieux sont couverts de honte, ses idoles immondes, terrorisées ;

03 car depuis le nord une nation monte contre elle, pour livrer son pays à la dévastation ; nul n’y habitera plus : depuis l’homme jusqu’au bétail, ils ont fui, ils sont partis.

04 En ces jours-là, en ce temps-là, – oracle du Seigneur – les fils d’Israël et les fils de Juda viendront tous ensemble ; ils marcheront en pleurant, ils chercheront le Seigneur leur Dieu.

05 Ils demanderont le chemin de Sion et tourneront vers elle leur visage : « Venez, attachons-nous au Seigneur par une alliance éternelle, inoubliable. »

06 Les gens de mon peuple étaient des brebis perdues : ceux qui étaient leurs bergers les avaient égarées, ils les avaient laissées errer dans les montagnes ; elles allaient de montagne en colline, elles avaient oublié leur bercail.

07 Tous ceux qui les rencontraient les dévoraient, et leurs adversaires disaient : « Nous ne sommes pas en faute, car ces gens ont péché contre le Seigneur, la demeure de justice, contre le Seigneur, l’espoir de leurs pères. »

08 Fuyez du milieu de Babylone, du pays des Chaldéens, sortez, et soyez comme des béliers à la tête des brebis !

09 Car voici que je suscite pour monter à l’assaut de Babylone un rassemblement de grandes nations venant des pays du nord ; elles prendront position contre elle et s’en empareront. Leurs flèches seront comme celles d’un habile guerrier qui ne revient pas les mains vides.

10 La Chaldée sera mise au pillage : tous ceux qui la pilleront seront rassasiés – oracle du Seigneur.

11 Oui, vous vous réjouissez, oui, vous bondissez de joie, vous qui dépouillez mon héritage ; oui, vous gambadez comme génisses dans les prés, vous hennissez comme des étalons ;

12 mais votre mère est accablée de honte, celle qui vous a enfantés est couverte de confusion. La voici à la traîne des nations : un désert, une terre sèche et aride.

13 À cause de l’irritation du Seigneur, elle ne sera plus habitée mais sera tout entière un lieu désolé ; quiconque passera près de Babylone se désolera et fera entendre un sifflement de stupeur à la vue de toutes ses plaies.

14 Prenez position autour de Babylone, vous tous qui tendez l’arc ; tirez sur elle, n’épargnez pas les flèches, car elle a péché contre le Seigneur.

15 Faites retentir autour d’elle le cri de guerre, elle se rend. Ses défenses tombent, ses remparts sont démolis. Oui, c’est la revanche du Seigneur ! Vengez-vous d’elle, faites-lui ce qu’elle a fait.

16 De Babylone retranchez celui qui sème et celui qui manie la faucille au temps de la moisson. Devant l’épée impitoyable, que chacun se tourne vers son peuple, que chacun s’enfuie dans son pays !

17 Israël était une brebis égarée, pourchassée par des lions : le premier qui la dévora fut le roi d’Assour ; le dernier, qui l’acheva jusqu’aux os, ce fut Nabucodonosor, roi de Babylone.

18 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : Voici que je vais châtier le roi de Babylone et son pays, comme j’ai châtié le roi d’Assour.

19 Je ramènerai Israël à son enclos pour le faire paître sur le Carmel et le Bashane ; sur les montagnes d’Éphraïm et de Galaad, il sera rassasié.

20 En ces jours-là, en ce temps-là, – oracle du Seigneur – on cherchera la faute d’Israël, mais il n’y en aura plus ; on cherchera les péchés de Juda, mais on n’en trouvera plus, car je pardonnerai à ce reste que j’aurai préservé.

21 Monte, peuple du nord, au pays de « Double révolte », monte contre lui et contre les habitants de « Châtiment » ! Massacre, et voue à l’anathème les derniers d’entre eux – oracle du Seigneur – et agis en tout comme je te l’ai ordonné.

22 Bruit de guerre dans le pays, et grand désastre !

23 Comment est-il abattu et brisé, le Marteau de toute la terre ? Comment est-elle devenue un lieu désolé, Babylone, parmi les nations ?

24 Je t’ai tendu un piège, et tu as été attrapée, Babylone, mais toi, tu ne l’as pas su ; tu as été trouvée, et tu as été empoignée, pour avoir provoqué le Seigneur.

25 Le Seigneur a ouvert ses réserves, il en a tiré les armes de son indignation. Oui, telle est l’œuvre du Seigneur, Dieu de l’univers, sur la terre des Chaldéens.

26 De partout, venez vers elle, ouvrez ses granges ! Faites-en des tas comme des tas de gerbes et vouez-la à l’anathème : qu’il n’en reste rien !

27 Massacrez tous ses taurillons, qu’ils descendent à l’abattoir ! Malheur à eux, car leur jour est arrivé, le temps de leur châtiment !

28 Voix des fuyards et des rescapés sortis du pays de Babylone pour annoncer dans Sion la revanche du Seigneur notre Dieu, la revanche de son temple !

29 Convoquez à Babylone les archers, tous ceux qui tendent l’arc. Dressez le camp contre elle, tout autour ; que personne n’en réchappe ! Rendez-lui selon sa conduite, faites-lui tout ce qu’elle a fait, elle qui s’est dressée avec arrogance contre le Seigneur, contre le Saint d’Israël.

30 Voilà pourquoi ses jeunes gens tomberont sur ses places, et tous ses hommes de guerre seront réduits au silence en ce jour-là – oracle du Seigneur.

31 Me voici contre toi, Arrogance – oracle du Seigneur, Dieu de l’univers –, car ton jour est arrivé, le temps où je vais te châtier.

32 Alors, Arrogance trébuchera, elle tombera : et personne pour la relever. Je mettrai le feu à ses villes : il dévorera tout ce qui l’entoure.

33 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Les fils d’Israël sont opprimés, ainsi que les fils de Juda. Tous ceux qui les ont déportés les retiennent de force et ne veulent pas les relâcher.

34 Mais il est fort, leur rédempteur qui a pour nom « Le Seigneur de l’univers ». Il les défendra, il défendra leur cause, pour donner au pays le repos et faire trembler les habitants de Babylone.

35 Guerre aux Chaldéens – oracle du Seigneur – et aux habitants de Babylone, à ses princes et à ses sages !

36 Guerre aux devins : qu’ils perdent la tête ! Guerre à ses soldats : qu’ils soient terrorisés !

37 Guerre à ses chevaux et à ses chars, à tout ce mélange de peuples qu’elle abrite : qu’ils soient des femmelettes ! Guerre à tous ses trésors : qu’ils soient pillés !

38 Sécheresse dans ses cours d’eaux : qu’ils tarissent, car c’est une terre à idoles, où l’on délire devant des horreurs !

39 C’est pourquoi les chats sauvages s’y installeront avec les hyènes, les autruches s’y installeront ; elle ne sera plus jamais habitée : on n’y demeurera plus, de génération en génération.

40 Comme il en fut lorsque Dieu provoqua la catastrophe de Sodome et Gomorrhe et des villes voisines – oracle du Seigneur –, plus personne n’y habitera, aucun être humain n’y séjournera.

41 Voici qu’un peuple arrive du nord ; aux confins de la terre, s’éveille une grande nation avec des rois nombreux.

42 Ils empoignent arc et javelot, ils sont cruels, sans aucune compassion ; leur voix gronde comme la mer. Sur des chevaux ils sont montés, rangés comme un seul homme pour la bataille, contre toi, fille de Babylone.

43 Le roi de Babylone a entendu la rumeur ; ses mains faiblissent, l’angoisse le saisit, comme les douleurs d’une femme qui accouche.

44 Le peuple du nord, voici qu’il monte comme un lion, des maquis du Jourdain vers les enclos prospères. Oui, en un clin d’œil, de là je ferai déguerpir les Chaldéens, et sur eux j’établirai celui qui est choisi. En effet, qui est semblable à moi ? Qui m’assignera en justice ? Et quel pasteur tiendra devant moi ?

45 Écoutez donc le plan que le Seigneur a conçu pour Babylone, et les projets qu’il a formés pour le pays des Chaldéens : vraiment, les petits du troupeau les entraîneront, vraiment, à cause d’eux, les enclos seront désolés.

46 Au bruit de la prise de Babylone, la terre est ébranlée : on entend son cri chez les nations.

Jérémie 22,1-30

Posted in alliance, déportation (captif, exil), droiture, ecouter (voix du Seigneur), honte (humiliation), idolâtrie, justice (justification, juste), opprimé (oppression), pauvre (faible), prophétie (oracle), sang, serment (vœux), veuve, orphelin, indigent with tags on 14 février 2014 by JL

01 Ainsi parle le Seigneur : Descends à la maison du roi de Juda, et là, tu prononceras cette parole.

02 Tu diras : Écoute la parole du Seigneur, roi de Juda qui sièges sur le trône de David, toi, tes serviteurs et ton peuple, vous tous qui entrez par ces portes.

03 Ainsi parle le Seigneur : Pratiquez le droit et la justice, délivrez l’exploité des mains de l’oppresseur, ne maltraitez pas l’immigré, l’orphelin et la veuve, ne leur faites pas violence ; et ne versez pas en ce lieu le sang de l’innocent.

04 Si vous accomplissez cette parole, alors des rois siégeant sur le trône de David entreront par les portes de cette maison, montés sur un char attelé de plusieurs chevaux, chacun avec ses serviteurs et son peuple.

05 Mais si vous n’écoutez pas ces paroles, j’en fais serment par moi-même – oracle du Seigneur –, cette maison ne sera plus qu’une ruine.

06 Oui, ainsi parle le Seigneur au sujet de la maison royale de Juda : Pour moi, tu es Galaad, tu es le sommet du Liban ! Pourtant, je te changerai en désert, en villes inhabitées.

07 Je voue des hommes à ta destruction, chacun d’eux avec ses armes ; ils abattront tes cèdres de choix et les feront tomber dans le feu.

08 Alors, des gens de nombreuses nations passeront près de cette ville ; ils se diront l’un à l’autre : « Pourquoi le Seigneur a-t-il ainsi traité cette grande ville ? »

09 Et l’on dira : « C’est qu’ils ont abandonné l’alliance du Seigneur leur Dieu, pour se prosterner devant d’autres dieux et les servir. »

10 Ne pleurez pas sur un mort, n’ayez pour lui aucun geste de deuil. Pleurez plutôt celui qui s’en va, car il ne reviendra plus, il ne verra plus son pays natal.

11 Oui, ainsi parle le Seigneur, au sujet de Shalloum, fils de Josias, roi de Juda, qui régna à la place de Josias son père, et qui est sorti de ce lieu : il ne reviendra plus ici,

12 car il mourra dans le lieu où on l’a déporté ; et ce pays, il ne le verra plus.

13 Malheur à qui bâtit sa maison au mépris de la justice, et ses chambres hautes au mépris du droit, qui fait travailler gratuitement son prochain et ne lui verse pas de salaire,

14 lui qui se dit : « Je vais me bâtir une maison bien vaste et de spacieuses chambres hautes. » Il perce des ouvertures, il recouvre de cèdre, il enduit de vermillon.

15 Règnes-tu pour ta passion du cèdre ? Ton père n’a-t-il pas mangé et bu ? Il pratiquait aussi le droit et la justice ; alors, pour lui, tout allait bien.

16 Il défendait la cause du pauvre et du malheureux ; alors, tout allait bien. N’est-ce pas cela, me connaître ? – oracle du Seigneur.

17 Mais toi, tu n’as des yeux et un cœur que pour ton profit, pour verser le sang de l’innocent, et agir dans l’oppression et la brutalité.

18 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur au sujet de Joakim, fils de Josias, roi de Juda : On ne fera pas sur lui cette lamentation : « Mon frère, quel malheur ! Ma sœur, quel malheur ! » On ne fera pas sur lui cette lamentation : « Quel malheur, monseigneur ! Quel malheur, majesté ! »

19 On l’enterrera comme on enterre un âne : traîné et jeté loin des portes de Jérusalem.

20 Monte au Liban et crie, dans le Bashane donne de la voix, crie du haut des Abarim, car tous tes amants sont brisés.

21 Je t’ai parlé quand tu étais tranquille ; tu as dit : « Je n’écouterai pas ! » Telle fut ta conduite depuis ta jeunesse : tu n’as pas écouté ma voix.

22 Tous tes pasteurs, le vent les mènera paître, et tes amants s’en iront captifs. Alors, tu seras honteuse et confuse à cause de toute ta malice.

23 Toi qui sièges au Liban, qui es nichée dans les cèdres, combien gémiras-tu, quand douleurs et frissons viendront sur toi, comme sur la femme qui accouche !

24 Par ma vie – oracle du Seigneur –, Konias, fils de Joakim, roi de Juda, si tu étais un anneau à ma main droite, je t’en arracherais.

25 Je vais te livrer aux mains de ceux qui en veulent à ta vie, aux mains de ceux qui t’épouvantent, aux mains de Nabucodonosor, roi de Babylone, et aux mains des Chaldéens.

26 Et je te jetterai, toi et ta mère qui t’a enfanté, sur une autre terre où vous n’êtes pas nés ; et là, vous mourrez.

27 – Sur la terre où ils désirent ardemment revenir, ils ne reviendront pas.

28 Est-il un ustensile méprisable et cassé, cet homme, ce Konias, est-il un objet dont personne ne veut plus ? Pourquoi, lui et sa descendance, ont-ils été enlevés, et jetés sur une terre qu’ils ne connaissaient pas ?

29 Terre, terre, terre, écoute la parole du Seigneur !

30 Ainsi parle le Seigneur : Au sujet de cet homme, inscrivez : « Sans postérité ; individu qui n’a pas réussi dans sa vie » car aucun de ses descendants ne réussira à siéger sur le trône de David et à dominer encore en Juda.

Jérémie 21,1-14

Posted in châtiment, chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, droiture, opprimé (oppression), prophétie (oracle), tentation (filet) with tags on 14 février 2014 by JL

01 Parole du Seigneur adressée à Jérémie, lorsque le roi Sédécias envoya Pashehour, fils de Malkiya, et le prêtre Sophonie, fils de Maaséya, pour lui dire :

02 « Consulte donc pour nous le Seigneur, car Nabucodonosor, roi de Babylone, nous fait la guerre. Peut-être le Seigneur va-t-il faire en notre faveur un de ses miracles, pour que s’en aille celui qui nous assiège ? »

03 Jérémie leur dit : « Vous parlerez ainsi à Sédécias :

04 Ainsi parle le Seigneur, le Dieu d’Israël : Les armes qui sont entre vos mains, avec lesquelles vous faites la guerre au roi de Babylone et aux Chaldéens, vos assiégeants, je vais les retourner de l’extérieur des remparts et les diriger vers l’intérieur de cette ville.

05 Et moi-même, je vous ferai la guerre, par ma main puissante et la force de mon bras, avec colère, avec fureur, avec une grande irritation.

06 Je frapperai les habitants de cette ville, l’homme et le bétail ; ils mourront d’une grande peste.

07 Après cela – oracle du Seigneur – je livrerai Sédécias, roi de Juda, ses serviteurs, le peuple, ceux qui dans cette ville auront échappé à la peste, à l’épée et à la famine, je les livrerai aux mains de Nabucodonosor, roi de Babylone, aux mains de leurs ennemis, aux mains de ceux qui en veulent à leur vie. On les passera au tranchant de l’épée sans merci ni pitié, sans compassion.

08 Et tu diras à ce peuple : Ainsi parle le Seigneur : Voici que je mets devant vous le chemin de la vie et le chemin de la mort.

09 Qui restera dans cette ville mourra par l’épée, la famine ou la peste. Mais qui en sortira pour se rendre aux Chaldéens, vos assiégeants, celui-là vivra : il aura la vie sauve, comme part de butin.

10 Oui, je tournerai mon visage contre cette ville, pour son malheur et non pour son bonheur – oracle du Seigneur. Elle sera livrée aux mains du roi de Babylone qui l’incendiera. »

11 Sur la maison royale de Juda. Écoutez la parole du Seigneur,

12 Maison de David ! Ainsi parle le Seigneur : Dès le matin, jugez selon le droit, délivrez l’exploité des mains de l’oppresseur, de peur que ma colère n’éclate comme un feu à cause de la malice de vos actes, et ne brûle, sans personne pour l’éteindre.

13 Me voici contre toi qui sièges dans la vallée, toi, Rocher-dans-la-plaine – oracle du Seigneur. Ils disent : « Qui nous attaquera ? Qui entrera dans nos demeures ? »

14 Je sévirai contre vous selon le fruit de vos actes – oracle du Seigneur. À la maison de la Forêt je mettrai le feu : il dévorera tout ce qui l’entoure.

Jérémie 7,1-34

Posted in abomination, béatitude (bonheur), cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, consacré (consécration), désolation (dévastation, ruine), diable (démons, serpent), droiture, dureté du coeur (impénitence), ecouter (voix du Seigneur), enfer (géhenne, vallée du Cédron), eternité (vie éternel), face de Dieu (visage), honte (humiliation), idolâtrie, inhabitation (présence divine), Jérusalem (Sion), lamentation (deuil), maison (demeures) du Seigneur, mal (méchanceté), noces spirituelles, opprimé (oppression), parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophète, prophétie (oracle), pur et impur (souillure), révolte (trahison, nuque raide), sang, temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte), vérité, veuve, orphelin, indigent with tags on 13 février 2014 by JL

01 Parole du Seigneur adressée à Jérémie :

02 Tiens-toi à la porte de la maison du Seigneur, et là, tu proclameras cette parole, tu diras : Écoutez la parole du Seigneur, vous tous de Juda, vous qui entrez par ces portes pour vous prosterner devant le Seigneur.

03 Ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : Rendez meilleurs vos chemins et vos actes : je vous ferai demeurer dans ce lieu.

04 Ne faites pas confiance à des paroles de mensonge, en disant : « Temple du Seigneur ! Temple du Seigneur ! C’est ici le temple du Seigneur ! »

05 Si vraiment vous rendez meilleurs vos chemins et vos actes, si vraiment vous maintenez le droit entre un homme et son prochain,

06 si vous n’opprimez pas l’immigré, l’orphelin ou la veuve, si vous ne versez pas, dans ce lieu, le sang de l’innocent, si vous ne suivez pas, pour votre malheur, d’autres dieux,

07 alors, je vous ferai demeurer dans ce lieu, dans le pays que j’ai donné à vos pères, depuis toujours et pour toujours.

08 Mais voici, vous faites confiance à des paroles de mensonge qui ne servent à rien.

09 Quoi ! Vous pouvez voler, tuer, commettre l’adultère, faire des faux serments, brûler de l’encens pour le dieu Baal, suivre d’autres dieux que vous ne connaissez pas ;

10 et ensuite, dans cette Maison sur laquelle mon nom est invoqué, vous pouvez vous présenter devant moi, en disant : « Nous sommes sauvés » ; et vous faites toutes ces abominations !

11 Est-elle à vos yeux une caverne de bandits, cette Maison sur laquelle mon nom est invoqué ? Pour moi, c’est ainsi que je la vois – oracle du Seigneur.

12 Allez donc à Silo, ce lieu qui était le mien, où j’avais fait autrefois demeurer mon nom, et voyez ce que j’en ai fait à cause de la méchanceté de mon peuple Israël !

13 Or maintenant – oracle du Seigneur –, puisque vous avez commis tous ces actes – inlassablement je vous ai parlé sans que vous écoutiez, et je vous ai appelés sans que vous répondiez –,

14 ce que j’ai fait de Silo, je le ferai de cette Maison sur laquelle mon nom est invoqué et dans laquelle vous mettez votre confiance, ce lieu que je vous ai donné, à vous et à vos pères.

15 Et je vous rejetterai loin de ma face, comme j’ai rejeté tous vos frères, toute la race d’Éphraïm.

16 Toi, n’intercède pas en faveur de ce peuple, n’élève pour eux ni supplication, ni prière, n’insiste pas auprès de moi : je ne t’écouterai pas !

17 Ne vois-tu pas ce qu’ils font dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem ?

18 Les fils ramassent le bois, les pères allument le feu, et les femmes pétrissent la pâte : ils font des gâteaux pour la Reine du ciel, ils versent des libations à d’autres dieux ; c’est ainsi qu’ils m’offensent.

19 Mais est-ce bien moi qu’ils offensent ? – oracle du Seigneur. N’est-ce pas plutôt eux-mêmes, pour leur propre honte ?

20 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur mon Dieu : Voici que mon ardente colère se déverse sur ce lieu, sur l’homme et le bétail, sur l’arbre des champs et le fruit du sol. Elle brûle et ne s’éteindra pas.

21 Ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : Ajoutez vos holocaustes à vos sacrifices et mangez-en la viande,

22 car je n’ai rien dit à vos pères, ni rien ordonné, à propos des holocaustes et des sacrifices, le jour où je les fis sortir du pays d’Égypte.

23 Mais voici l’ordre que je leur ai donné : « Écoutez ma voix : je serai votre Dieu, et vous, vous serez mon peuple ; vous suivrez tous les chemins que je vous prescris, afin que vous soyez heureux. »

24 Mais ils n’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté l’oreille, ils ont suivi les mauvais penchants de leur cœur endurci ; ils ont tourné leur dos et non leur visage.

25 Depuis le jour où vos pères sont sortis du pays d’Égypte jusqu’à ce jour, j’ai envoyé vers vous, inlassablement, tous mes serviteurs les prophètes.

26 Mais ils ne m’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté l’oreille, ils ont raidi leur nuque, ils ont été pires que leurs pères.

27 Tu leur diras toutes ces paroles, et ils ne t’écouteront pas. Tu les appelleras, et ils ne te répondront pas.

28 Alors, tu leur diras : Voilà bien la nation qui n’a pas écouté la voix du Seigneur son Dieu, et n’a pas accepté de leçon ! La vérité s’est perdue, elle a disparu de leur bouche.

29 Rase ta chevelure de consacrée, Jérusalem, et jette-la ! Sur les hauteurs, entonne une lamentation, car le Seigneur a rejeté et délaissé la génération qui provoque sa fureur.

30 Oui – oracle du Seigneur –, les fils de Juda ont fait ce qui est mal à mes yeux. Dans la Maison sur laquelle mon nom est invoqué, ils ont installé leurs horreurs pour la souiller.

31 Ils ont édifié les lieux sacrés du Tofeth au Val-de-la-Géhenne pour consumer par le feu leurs fils et leurs filles ; cela, je ne l’avais pas ordonné, cela n’était pas venu à mon esprit !

32 C’est pourquoi, voici venir des jours – oracle du Seigneur –, où l’on ne dira plus « le Tofeth » ni « le Val-de-la-Géhenne », mais « le Val-du-Massacre », et où l’on enterrera, faute de place, même au Tofeth.

33 Les cadavres de ce peuple serviront de pâture aux oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre, sans que personne les dérange.

34 Je ferai cesser dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem les chants d’allégresse et les chants de joie, le chant de l’époux et le chant de l’épousée, car le pays ne sera plus qu’une ruine.

Isaïe 58,1-14

Posted in calomnie, médisance (langue), chemin (voie du Seigneur), désert (ascèse, dépouillement), Dieu écoute, exauce, fondations (pieux sacré), gloire de Dieu, héritage (de Dieu, le nôtre,partage), joie divine (jubilation), justice (justification, juste), libération (délivrance, joug), lumière (lampe), opprimé (oppression), pauvre (faible), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), prière d'invocation, révolte (trahison, nuque raide), sabbat, source d'eau vive (rosée, pluie), ténèbre, terre promise (terre sainte) with tags on 11 février 2014 by JL

01 Crie à pleine gorge ! Ne te retiens pas ! Que s’élève ta voix comme le cor ! Dénonce à mon peuple sa révolte, à la maison de Jacob ses péchés.
02 Ils viennent me consulter jour après jour, ils veulent connaître mes chemins. Comme une nation qui pratiquerait la justice et n’abandonnerait pas le droit de son Dieu, ils me demandent des ordonnances justes, ils voudraient que Dieu soit proche :
03 « Quand nous jeûnons, pourquoi ne le vois-tu pas ? Quand nous faisons pénitence, pourquoi ne le sais-tu pas ? » Oui, mais le jour où vous jeûnez, vous savez bien faire vos affaires, et vous traitez durement ceux qui peinent pour vous.
04 Votre jeûne se passe en disputes et querelles, en coups de poing sauvages. Ce n’est pas en jeûnant comme vous le faites aujourd’hui que vous ferez entendre là-haut votre voix.
05 Est-ce là le jeûne qui me plaît, un jour où l’homme se rabaisse ? S’agit-il de courber la tête comme un roseau, de coucher sur le sac et la cendre ? Appelles-tu cela un jeûne, un jour agréable au Seigneur ?
06 Le jeûne qui me plaît, n’est-ce pas ceci : faire tomber les chaînes injustes, délier les attaches du joug, rendre la liberté aux opprimés, briser tous les jougs ?
07 N’est-ce pas partager ton pain avec celui qui a faim, accueillir chez toi les pauvres sans abri, couvrir celui que tu verras sans vêtement, ne pas te dérober à ton semblable ?
08 Alors ta lumière jaillira comme l’aurore, et tes forces reviendront vite. Devant toi marchera ta justice, et la gloire du Seigneur fermera la marche.
09 Alors, si tu appelles, le Seigneur répondra ; si tu cries, il dira : « Me voici. » Si tu fais disparaître de chez toi le joug, le geste accusateur, la parole malfaisante,
10 si tu donnes à celui qui a faim ce que toi, tu désires, et si tu combles les désirs du malheureux, ta lumière se lèvera dans les ténèbres et ton obscurité sera lumière de midi.
11 Le Seigneur sera toujours ton guide. En plein désert, il comblera tes désirs et te rendra vigueur. Tu seras comme un jardin bien irrigué, comme une source où les eaux ne manquent jamais.
12 Tu rebâtiras les ruines anciennes, tu restaureras les fondations séculaires. On t’appellera : « Celui qui répare les brèches », « Celui qui remet en service les chemins ».
13 Si tu t’abstiens de voyager le jour du sabbat, de traiter tes affaires pendant mon jour saint, si tu nommes « délices » le sabbat et déclares « glorieux » le jour saint du Seigneur, si tu le glorifies, en évitant démarches, affaires et pourparlers,
14 alors tu trouveras tes délices dans le Seigneur ; je te ferai chevaucher sur les hauteurs du pays, je te donnerai pour vivre l’héritage de Jacob ton père. Oui, la bouche du Seigneur a parlé.

Isaïe 57,1-21

Posted in allégorie et référence christique, chemin (voie du Seigneur), droiture, dureté du coeur (impénitence), eternité (vie éternel), fidélité (infidélité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), idolâtrie, justice (justification, juste), maison (demeures) du Seigneur, mal (méchanceté), montagne du Seigneur (théophanie), opprimé (oppression), paix, passage de la mort, pauvre (faible), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière de louange, protection divine (refuge, abri), shéol (hades, séjour des morts), terre promise (terre sainte), transcendance de Dieu, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 11 février 2014 by JL

01Le juste périt, et nul n’y prête attention ; les hommes fidèles sont enlevés, et personne n’y prend garde. En fait, c’est pour être soustrait au mal que le juste est enlevé ;

02 il entrera dans la paix, et ceux qui suivent le droit chemin, quand ils se couchent, trouveront le repos.

03 Quant à vous, approchez, fils de la sorcière, race adultère qui t’es prostituée !

04 De qui vous moquez-vous ? Contre qui ouvrez-vous grande la bouche et tirez-vous la langue ? N’êtes-vous pas des enfants de révolte, une race de mensonge ?

05 Vous vous excitez près des térébinthes, sous tout arbre vert ! Vous immolez des enfants dans les ravins, sous les saillies des rochers !

06 Les pierres polies du torrent, voilà ta part, tel est le sort qui te revient ! Pour elles tu répands des libations, tu présentes des offrandes ! Et moi, puis-je m’y résigner ?

07 Sur une grande et haute montagne tu as installé ta couche, et c’est là que tu montes pour offrir un sacrifice !

08 Derrière la porte et les montants tu as fixé ton emblème. Oui, loin de moi tu ouvres ton lit, tu y montes, tu y fais de la place et tu conviens d’un prix pour ceux avec qui tu aimes partager ta couche. Le membre, tu l’as contemplé !

09 Tu cours vers Mélek avec de l’huile, tu prodigues tes parfums, tu envoies tes messagers au loin, tu les as fait descendre jusqu’au séjour des morts.

10 À faire tant de chemin, tu t’es fatiguée, mais tu n’as pas dit : « C’est sans espoir ! » Tu as retrouvé ta vigueur, c’est pourquoi tu n’as pas défailli.

11 Par qui es-tu troublée et qui crains-tu pour mentir et ne plus te souvenir de moi, n’avoir plus souci de moi ? N’est-il pas vrai que tu ne me crains pas parce que, longtemps, j’ai gardé le silence ?

12 Moi, je vais parler de ta justice et de tes œuvres, qui ne te servent à rien.

13 Qu’elles te délivrent, lorsque tu crieras, tes collections d’idoles ! Le vent les emportera toutes, un souffle les enlèvera. Mais qui s’abrite en moi héritera le pays et possédera ma sainte montagne !

14 Et l’on dira : « Frayez, frayez la route, préparez le chemin ! Enlevez tout obstacle du chemin de mon peuple !

15 Car ainsi parle Celui qui est plus haut que tout, lui dont la demeure est éternelle et dont le nom est saint : J’habite une haute et sainte demeure, mais je suis avec qui est broyé, humilié dans son esprit, pour ranimer l’esprit des humiliés, pour ranimer le cœur de ceux qu’on a broyés.

16 Car je ne serai pas, pour toujours, en procès, ni sans cesse irrité ; sinon devant moi l’esprit défaillirait ainsi que les êtres à qui j’ai donné le souffle.

17 À cause de ses profits coupables, je me suis irrité contre mon peuple ; je l’ai frappé en me détournant, j’étais irrité : il suivait, en renégat, le chemin de son cœur.

18 Ses chemins, je les ai vus, mais je le guérirai, je le conduirai, je le comblerai de consolations, lui et les siens qui sont en deuil ;

19 et, sur leurs lèvres, je vais créer la louange. Paix ! La paix à celui qui est loin, et à celui qui est proche ! – dit le Seigneur. Oui, ce peuple, je le guérirai.

20 Mais les méchants sont comme une mer agitée qui ne peut se calmer et dont les eaux agitent la boue et la vase.

21 Pas de paix pour les méchants, – dit mon Dieu.

Isaïe 52,1-15

Posted in allégorie et référence christique, alpha et omega, chemin (voie du Seigneur), circoncision, consacré (consécration), déportation (captif, exil), diable (démons, serpent), droite du Seigneur, esclavage (du péché), iles lointaines (nations éloignées), initiative divine, Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), jour du Seigneur (déluge), opprimé (oppression), paix, parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israel, Juda), poussière (cendre, glaise), prophétie (oracle), pur et impur (souillure), royaume de Dieu, sainteté (saint), salut (rachat, rédemption), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 11 février 2014 by JL

01 Éveille-toi, éveille-toi, revêts-toi de force, Sion ! Revêts tes habits de splendeur, Jérusalem, ville sainte ! Désormais l’incirconcis et l’impur n’entreront plus chez toi.

02 Secoue ta poussière ! Debout, Jérusalem, ô captive ! Dénoue les liens de ton cou, ô captive, fille de Sion !

03 Car ainsi parle le Seigneur : Vous avez été vendus pour rien, c’est sans argent que vous serez rachetés !

04 Oui, ainsi parle le Seigneur Dieu : En Égypte, au début, mon peuple est descendu en émigré ; à la fin, Assour l’a opprimé.

05 Et maintenant, ici, que me reste-t-il – oracle du Seigneur –, puisque mon peuple a été enlevé pour rien ? Ses tyrans triomphent – oracle du Seigneur –, et tout au long des jours, mon nom est bafoué !

06 Eh bien ! mon peuple saura quel est mon nom. Oui, ce jour-là, il saura que c’est moi-même qui dis : « Me voici ! »

07 Comme ils sont beaux sur les montagnes, les pas du messager, celui qui annonce la paix, qui porte la bonne nouvelle, qui annonce le salut, et vient dire à Sion : « Il règne, ton Dieu ! »

08 Écoutez la voix des guetteurs : ils élèvent la voix, tous ensemble ils crient de joie car, de leurs propres yeux, ils voient le Seigneur qui revient à Sion.

09 Éclatez en cris de joie, vous, ruines de Jérusalem, car le Seigneur console son peuple, il rachète Jérusalem !

10 Le Seigneur a montré la sainteté de son bras aux yeux de toutes les nations. Tous les lointains de la terre ont vu le salut de notre Dieu.

11 Allez-vous-en, allez-vous-en, sortez de là, ne touchez rien d’impur ! Sortez de Babylone, devenez purs, vous qui portez les objets consacrés au Seigneur !

12 Et ce n’est pas en hâte que vous sortirez, vous n’irez pas comme des fuyards, car il marche devant vous, le Seigneur, et celui qui ferme la marche, c’est le Dieu d’Israël !

13 Mon serviteur réussira, dit le Seigneur ; il montera, il s’élèvera, il sera exalté !

14 La multitude avait été consternée en le voyant, car il était si défiguré qu’il ne ressemblait plus à un homme ; il n’avait plus l’apparence d’un fils d’homme.

15 Il étonnera de même une multitude de nations ; devant lui les rois resteront bouche bée, car ils verront ce que, jamais, on ne leur avait dit, ils découvriront ce dont ils n’avaient jamais entendu parler.

Isaïe 51,1-23

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), allégorie et référence christique, bénédiction, cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), chercher Dieu, ciel (cieux), colère de Dieu, consolation (solidarité), courage (force), désert (ascèse, dépouillement), diable (démons, serpent), droiture, eaux innombrables (négatives), ecouter (voix du Seigneur), eden (jardin d'Eden), espérance, eternité (vie éternel), fécondité (prospérité, postérité), festin (paradis), foi (adhérance), iles lointaines (nations éloignées), Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), justice (justification, juste), libération (délivrance, joug), loi, lumière (lampe), opprimé (oppression), pauvre (faible), peuple de Dieu (Israel, Juda), rocher (forteresse), salut (rachat, rédemption), souffrance (douleur) with tags on 11 février 2014 by JL

01 Écoutez-moi, vous qui tendez vers la justice, vous qui recherchez le Seigneur : regardez le rocher dans lequel vous avez été taillés, la carrière d’où vous avez été tirés.

02 Regardez Abraham votre père, et Sara qui vous a enfantés ; car il était seul quand je l’ai appelé, mais je l’ai béni et multiplié.

03 Oui, le Seigneur console Sion, il la console de toutes ses ruines, il va faire de son désert un Éden, de sa steppe un jardin du Seigneur. On y retrouvera l’allégresse et la joie, l’action de grâce et le son de la musique.

04 Soyez attentifs, vous qui êtes mon peuple ; et vous, les nations, prêtez-moi l’oreille ! Car de moi sortira la loi, mon droit sera la lumière des peuples ! Soudain,

05 je rendrai proche ma justice, mon salut va paraître, et mon bras gouvernera les peuples. Les îles mettront en moi leur espoir, elles comptent sur mon bras.

06 Levez les yeux vers le ciel, regardez en bas vers la terre. Les cieux se dissiperont comme la fumée, la terre s’usera comme un vêtement, et ses habitants tomberont comme des mouches. Mais mon salut est pour toujours, ma justice ne sera jamais abattue.

07 Écoutez-moi, vous qui connaissez la justice, peuple de ceux qui ont ma loi dans le cœur ! Ne craignez pas l’insulte des hommes, ne soyez pas abattus par leurs sarcasmes,

08 car la teigne les dévorera comme un vêtement, les mites les dévoreront comme de la laine. Mais ma justice est pour toujours, et mon salut, de génération en génération.

09 Éveille-toi, éveille-toi, revêts-toi de force, bras du Seigneur ! Éveille-toi comme aux jours anciens, au temps des générations d’autrefois. N’est-ce pas toi qui taillas en pièces Rahab, qui transperças le Monstre marin ?

10 N’est-ce pas toi qui desséchas la mer, les eaux du grand Abîme, qui fis des profondeurs de la mer un chemin pour que passent les rachetés ?

11 Ceux qu’a libérés le Seigneur reviennent, ils entrent dans Sion avec des cris de fête, couronnés de l’éternelle joie. Allégresse et joie les rejoindront, douleur et plainte s’enfuient.

12 C’est moi, c’est moi qui vous console. Qui es-tu pour craindre l’homme qui doit mourir, un fils d’homme périssable comme l’herbe,

13 au point d’oublier le Seigneur qui t’a fait, qui a tendu les cieux et fondé la terre, et qui es-tu pour frémir tout au long des jours devant la fureur de l’oppresseur quand il s’apprête à détruire ? Où donc est-elle, la fureur de l’oppresseur ?

14 Bientôt, le prostré sera libéré, il ne mourra pas dans un cachot, et le pain ne lui manquera pas !

15 Moi, je suis le Seigneur, ton Dieu, qui soulève la mer et fait mugir ses flots, – son nom est « Le Seigneur de l’univers ».

16 J’ai mis dans ta bouche mes paroles, je t’ai couvert de l’ombre de ma main, quand je plantais les cieux et fondais la terre, quand j’ai dit à Sion : « Tu es mon peuple. »

17 Réveille-toi, réveille-toi, debout, Jérusalem ! Tu as bu de la main du Seigneur la coupe de sa fureur, tu as bu jusqu’à la lie la coupe du vertige !

18 Personne qui la guide, parmi les fils qu’elle a enfantés ; pas un qui lui prenne la main, de tous les fils qu’elle a élevés !

19 Ce double malheur t’a frappée, – qui t’en plaindra ? Le ravage et la ruine, la famine et l’épée, – qui t’en consolera ?

20 Tes fils, épuisés, gisent à tous les coins de rue, comme l’antilope prise au piège, submergés par la fureur du Seigneur, la menace de ton Dieu.

21 Écoute alors ceci, malheureuse, ivre, mais pas de vin :

22 Ainsi parle ton Maître, le Seigneur, ton Dieu, qui défend la cause de son peuple : Voici que je retire de ta main la coupe du vertige ; à la coupe de ma fureur, désormais tu ne boiras plus.

23 Je la mettrai dans la main de ceux qui t’affligeaient et te disaient : « Courbe-toi, que nous passions ! » Et tu faisais de ton dos comme un sol, comme une rue pour les passants !

Isaïe 19,1-25

Posted in autel (ou Dieu descend pour bénir), bénédiction, esclavage (du péché), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), jour du Seigneur (déluge), libération (délivrance, joug), opprimé (oppression), sauveur (rédempteur) with tags on 6 février 2014 by JL

01 Proclamation sur l’Égypte. Voici le Seigneur : il chevauche une nuée légère, il entre en Égypte ; les idoles d’Égypte vacillent devant lui, l’Égypte voit fondre son courage.

02 J’exciterai l’Égypte contre l’Égypte, on se battra frère contre frère, ami contre ami, ville contre ville, royaume contre royaume.

03 L’Égypte en perdra l’esprit, je brouillerai son projet ; ils consulteront idoles et sorciers, nécromanciens et devins.

04 Je livrerai l’Égypte aux mains d’un maître implacable, un roi tout-puissant régnera sur eux, – oracle du Maître et Seigneur de l’univers.

05 Les eaux s’épuiseront avant d’atteindre la mer, le fleuve tarira, s’asséchera,

06 ses canaux empesteront, le delta du Nil baissera, s’asséchera, cannes et roseaux flétriront.

07 Les joncs des bords du Nil jusqu’à l’embouchure, les plantations seront desséchés, emportés : il n’en restera rien.

08 Les pêcheurs se lamenteront : ils seront en deuil, tous ceux qui jettent l’hameçon dans le Nil ; ils dépériront, ceux qui tendent le filet sur les eaux.

09 Ils seront déçus, ceux qui travaillent le lin : cardeuses et tisserands deviendront livides.

10 Les artisans seront accablés, les salariés, désespérés.

11 Qu’ils sont stupides, les princes de Tanis ! Les plus sages conseillers de Pharaon forment un conseil d’incapables. Comment pouvez-vous dire à Pharaon : « Je suis un fils de sage, un descendant des rois de jadis » ?

12 Où sont-ils, tes sages, où sont-ils ? Qu’ils t’instruisent donc, et l’on saura ce que le Seigneur de l’univers a décidé contre l’Égypte.

13 Ils déraisonnent, les princes de Tanis, ils délirent, les princes de Memphis ; ils font vaciller l’Égypte, eux qui sont la pierre d’angle de ses tribus.

14 Le Seigneur a insufflé au milieu d’elle un esprit de vertige : ils font vaciller l’Égypte en tout ce qu’elle fait, comme vacille un ivrogne en vomissant.

15 Plus rien ne se fera en Égypte, que ce soit par le grand ou par le petit, le palmier ou le roseau.

16 Ce jour-là, l’Égypte, comme les femmes, sera tremblante et terrifiée quand le Seigneur de l’univers lui-même élèvera la main contre elle.

17 Le pays de Juda sera objet d’effroi pour l’Égypte : chaque fois qu’on l’évoquera, elle sera terrifiée à cause du projet que le Seigneur de l’univers a lui-même formé contre elle.

18 Ce jour-là, il y aura au pays d’Égypte cinq villes pour parler la langue de Canaan et prêter serment au Seigneur de l’univers ; l’une d’elles se nomme « Ville-du-Soleil ».

19 Ce jour-là, il y aura un autel pour le Seigneur au centre du pays d’Égypte, et près de sa frontière une stèle pour le Seigneur.

20 Ce sera un signe, un témoin, pour le Seigneur de l’univers dans le pays d’Égypte : quand ils crieront vers le Seigneur devant ceux qui les oppriment, il leur enverra un sauveur, un défenseur qui les délivrera.

21 Le Seigneur se fera connaître de l’Égypte et l’Égypte connaîtra le Seigneur, ce jour-là ; elle le servira par des sacrifices et des offrandes, elle fera des vœux au Seigneur et les accomplira.

22 Le Seigneur frappera l’Égypte, il frappera et guérira. Elle reviendra au Seigneur qui l’écoutera et la guérira.

23 Ce jour-là, il y aura une route pour relier l’Égypte et Assour. Assour viendra en Égypte, et l’Égypte en Assour ; et l’Égypte avec Assour servira le Seigneur.

24 Ce jour-là, entre l’Égypte et Assour, Israël viendra en troisième, bénédiction au milieu de la terre,

25 que bénira le Seigneur Dieu de l’univers en disant : « Bénis soient l’Égypte, mon peuple, Assour, l’ouvrage de mes mains, et Israël, mon héritage. »

Isaïe 14,1-32

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), diable (démons, serpent), enfer (géhenne, vallée du Cédron), esclavage (du péché), impiété, Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), opprimé (oppression), orgueil (se glorifier), paix, pauvre (faible), peuple de Dieu (Israel, Juda), premier-né (prémisse), prophétie (oracle), serment (vœux), terre promise (terre sainte) with tags on 6 février 2014 by JL

01 Oui, le Seigneur aura de la tendresse pour Jacob, il choisira encore Israël, il installera les siens sur leur terre où des immigrés se joindront à eux et s’uniront à la maison de Jacob.

02 Des peuples étrangers viendront les prendre pour les ramener chez eux. Sur la terre du Seigneur, la maison d’Israël s’attribuera ces peuples comme serviteurs et comme servantes. Ils tiendront captifs ceux qui les avaient capturés ; ils domineront ceux qui les avaient opprimés.

03 Le jour où le Seigneur t’aura fait reposer, après tant de peines et de tourments, après le dur esclavage qui fut le tien,

04 tu entonneras cette chanson contre le roi de Babylone, tu diras : « Comment ! Il est fini, l’oppresseur ! Elle est finie, la dictature !

05 Le Seigneur a brisé le bâton des impies, le sceptre des tyrans

06 qui frappait les peuples avec fureur, les frappait sans relâche, qui dominait les nations avec colère et les persécutait sans retenue.

07 Toute la terre repose, tranquille. On éclate en cris de joie !

08 Même les cyprès et les cèdres du Liban se réjouissent à tes dépens : “Depuis que tu es tombé, plus personne ne monte pour nous abattre.”

09 Le tréfonds des enfers s’agite pour toi à l’annonce de ta venue. Pour toi, il réveille les ombres, tous les grands de la terre ; il fait lever de leur trône tous les rois des nations.

10 Tous, ils prennent la parole et te disent : “Toi aussi, comme nous, te voilà sans force, devenu pareil à nous.”

11 Elle est jetée aux enfers, ta majesté, avec la musique de tes harpes. Tu as pour couche la vermine, et des vers pour te couvrir.

12 Comment ! Tu es tombé du ciel, astre brillant, fils de l’aurore ! Tu es renversé à terre, toi qui faisais ployer les nations,

13 toi qui te disais : “J’escaladerai les cieux ; plus haut que les étoiles de Dieu j’élèverai mon trône ; j’irai siéger à la montagne de l’assemblée des dieux au plus haut du mont Safone,

14 j’escaladerai les hauteurs des nuages, je serai semblable au Très-Haut !”

15 Mais te voilà jeté aux enfers, au plus profond de l’abîme.

16 Ceux qui te voient te dévisagent, ils s’interrogent sur toi : “Est-ce bien l’homme qui faisait trembler la terre, qui ébranlait les royaumes,

17 changeait le monde en désert, et rasait les villes sans renvoyer le prisonnier dans sa maison ?”

18 Tous les rois des nations reposent avec honneur, tous sans exception, chacun dans sa demeure.

19 Mais toi, tu es jeté dehors, loin de ton sépulcre, comme un rejeton réprouvé ; tu es couvert par les victimes de l’épée qui descendent sur les pierres de la fosse ; tu es comme un cadavre qu’on piétine.

20 Tu ne les rejoindras pas dans la tombe, car tu as ruiné ton pays, assassiné ton peuple. Plus jamais on n’évoquera l’engeance des méchants :

21 préparez pour les fils un lieu d’exécution à cause de la faute de leurs pères, de peur qu’ils ne se relèvent pour conquérir la terre et couvrir de villes la face du monde. »

22 Je me lèverai contre eux, – oracle du Seigneur de l’univers – ; de Babylone, je retrancherai le nom et le reste, lignée et postérité, – oracle du Seigneur.

23 J’en ferai le domaine du hérisson, un marécage ; je la balaierai, je la détruirai – oracle du Seigneur de l’univers.

24 Le Seigneur de l’univers en a fait le serment : « Ce que j’ai prévu arrivera, ce que j’ai décidé s’accomplira :

25 Sur ma terre, je briserai Assour, je le piétinerai sur mes montagnes ; son joug sera écarté de la nuque des miens, et le fardeau, écarté de leurs épaules. »

26 C’est la décision prise contre toute la terre ; c’est la main étendue contre toutes les nations.

27 Le Seigneur de l’univers l’a décidé. Qui donc l’arrêterait ? Et sa main étendue, qui la détournerait ?

28 L’année de la mort du roi Acaz, il y eut cette proclamation :

29 Ne te réjouis pas, Philistie tout entière, si le bâton qui te frappait est brisé. De la racine du serpent va sortir une vipère, et son fruit sera un dragon ailé.

30 Les premiers-nés des faibles auront un pâturage, les malheureux reposeront en confiance, mais ta race, je la ferai mourir de faim, et ce qui restera de toi, je le tuerai.

31 Hurle, Porte de la ville ! Citadelle, pousse des cris ! Tremble, Philistie tout entière ! Du Nord arrive une fumée : ce sont des troupes sans déserteur !

32 Que répondre aux envoyés de cette nation ? Ceci : Le Seigneur a fondé Sion ; en elle se réfugient les pauvres de son peuple.

Ecclésiastique 4,1-31

Posted in allégorie et référence christique, bénédiction, charité (partage, aumône), chemin (voie du Seigneur), confession, droiture, fécondité (prospérité, postérité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), joie divine (jubilation), jugement, malédiction, opprimé (oppression), pauvre (faible), Père et Fils, plan de Dieu (secret, intention), sagesse, vérité, veuve, orphelin, indigent with tags on 29 janvier 2014 by JL

1 Mon fils, ne refuse pas au pauvre sa subsistance et ne fais pas languir le miséreux.2 Ne fais pas souffrir celui qui a faim, n'exaspère pas l'indigent.3 Ne t'acharne pas sur un coeur exaspéré, ne fais pas languir après ton aumône le nécessiteux.4 Ne repousse pas le suppliant durement éprouvé, ne détourne pas du pauvre ton regard.5 Ne détourne pas tes yeux du nécessiteux, ne donne à personne l'occasion de te maudire.6 Si quelqu'un te maudit dans sa détresse, son Créateur exaucera son imprécation.7 Fais-toi aimer de la communauté, devant un grand baisse la tête.8 Prête l'oreille au pauvre et rends-lui son salut avec douceur.9 Délivre l'opprimé des mains de l'oppresseur et ne sois pas lâche en rendant la justice.10 Sois pour les orphelins un père et comme un mari pour leurs mères. Et tu seras comme un fils du Très-Haut qui t'aimera plus que ne fait ta mère.11 La Sagesse élève ses enfants et prend soin de ceux qui la cherchent.12 Celui qui l'aime aime la vie, ceux qui la cherchent dès le matin seront remplis de joie.13 Celui qui la possède héritera la gloire ; où il porte ses pas le Seigneur le bénit.14 Ceux qui la servent rendent un culte au Saint et ceux qui l'aiment sont aimés du Seigneur.15 Celui qui l'écoute juge les nations, celui qui s'y applique habite en sécurité.16 S'il se confie en elle il l'aura en partage, et sa postérité en conservera la jouissance.17 Car elle peut le conduire d'abord par un chemin sinueux, faisant venir sur lui crainte et tremblement, le tourmenter par sa discipline jusqu'à ce qu'elle puisse lui faire confiance, l'éprouver par ses exigences,18 puis elle revient vers lui sur le droit chemin et le réjouit, et lui découvre ses secrets.19 S'il s'égare, elle l'abandonne et le laisse aller à sa perte.20 Tiens compte des circonstances et garde-toi du mal, et n'aie pas à rougir de toi-même.21 Car il y a une honte qui conduit au péché et il y a une honte qui est gloire et grâce.22 Ne sois pas trop sévère pour toi-même et ne rougis pas pour ta perte.23 Ne tais pas une parole lorsqu'elle peut sauver et ne cache pas ta sagesse.24 Car c'est au discours qu'on connaît la sagesse et dans la parole que paraît l'instruction.25 Ne parle pas contre la vérité, mais rougis de ton ignorance.26 N'aie pas honte de confesser tes péchés, ne t'oppose pas au courant du fleuve.27 Ne t'aplatis pas devant un sot, ne sois pas partial en faveur du puissant.28 Jusqu'à la mort lutte pour la vérité, le Seigneur Dieu combattra pour toi.29 Ne sois pas hardi en paroles, paresseux et lâche dans tes actes.30 Ne sois pas comme un lion à la maison et un poltron avec tes serviteurs.31 Que ta main ne soit pas tendue pour recevoir et fermée quand il s'agit de rendre.

Sagesse 10,1-21

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), allégorie (analogie), cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), colonne de nuée et de feu, connaissance (intelligence de la foi), désolation (dévastation, ruine), eaux innombrables (négatives), eternité (vie éternel), impiété, justice (justification, juste), libération (délivrance, joug), lumière (lampe), opprimé (oppression), péché originel, sagesse, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 28 janvier 2014 by JL

C’est elle qui protégea le premier modelé, père du monde, qui avait été créé seul, c’est elle qui le tira de sa propre chute2 et lui donna la force de devenir maître de tout.3 Mais quand dans sa colère, un injuste se fut écarté d’elle, il périt par ses fureurs fratricides.4 Lorsqu’à cause de lui la terre fut submergée, c’est la Sagesse encore qui la sauva, en pilotant le juste à l’aide d’un bois sans valeur.5 Et lorsque, unanimes en leur perversité, les nations eurent été confondues, c’est elle qui reconnut le juste, le conserva sans reproche devant Dieu, et le garda fort contre sa tendresse pour son enfant.6 C’est elle qui, lors de la destruction des impies, délivra le juste qui fuyait le feu descendant sur la Pentapole.7 En témoignage de sa perversité, une terre désolée continue de fumer ; les arbustes y donnent des fruits qui ne mûrissent pas en leur temps et, mémorial d’une âme incrédule, se dresse une colonne de sel.8 Car, pour s’être écartés du chemin de la Sagesse, non seulement ils ont subi le dommage de ne pas connaître le bien, mais ils ont encore laissé aux vivants un monument de leur folie, afin que leurs fautes mêmes, ils ne puissent les cacher.9 Mais la Sagesse a délivré ses fidèles de leurs peines.10 Ainsi le juste qui fuyait la colère de son frère, elle guida par de droits sentiers ; elle lui montra le royaume de Dieu et lui donna la connaissance des choses saintes, elle le fit réussir dans ses durs travaux et fit fructifier ses peines ;11 elle l’assista contre la cupidité de ceux qui l’opprimaient, et elle le rendit riche ;12 elle le garda de ses ennemis et le protégea de ceux qui lui dressaient des embûches ; elle lui donna la palme en un rude combat, pour qu’il sût que la piété est plus puissante que tout.13 C’est elle qui n’abandonna pas le juste vendu, mais elle l’arracha au péché ;14 elle descendit avec lui dans la citerne, elle ne le délaissa pas dans les fers, jusqu’à ce qu’elle lui eût apporté le sceptre royal et l’autorité sur ceux qui le tyrannisaient, jusqu’à ce qu’elle eût convaincu de mensonge ceux qui l’avaient diffamé et qu’elle lui eût donné une gloire éternelle.15 C’est elle qui délivra un peuple saint et une race irréprochable d’une nation d’oppresseurs.16 Elle entra dans l’âme d’un serviteur du Seigneur et tint tête à des rois redoutables par des prodiges et des signes.17 Aux saints elle remit le salaire de leurs peines, elle les guida par un chemin merveilleux, elle devint pour eux un abri pendant le jour, et une lumière d’astres pendant la nuit.18 Elle leur fit traverser la mer Rouge et les conduisit à travers l’onde immense,19 tandis qu’elle submergea leurs ennemis, puis les rejeta des profondeurs de l’abîme.20 Aussi les justes dépouillèrent-ils les impies ; ils célébrèrent, Seigneur, ton saint Nom et, d’un coeur unanime, chantèrent ta main secourable ;21 car la Sagesse ouvrit la bouche des muets et elle rendit claire la langue des tout-petits.

Ecclésiaste 4,1-17

Posted in ecouter (voix du Seigneur), jalousie, opprimé (oppression), sacrifice d'holocauste et communion, vanité (néant) with tags on 24 janvier 2014 by JL

Je regarde encore toute l'oppression qui se commet sous le soleil : Voici les larmes des opprimés, et ils n'ont pas de consolateur ; et la force du côté des oppresseurs, et ils n'ont pas de consolateur.2 Alors je félicite les morts qui sont déjà morts plutôt que les vivants qui sont encore vivants.3 Et plus heureux que tous les deux est celui qui ne vit pas encore et ne voit pas l'iniquité qui se commet sous le soleil.4 Et je vois que tout travail et toute réussite n'est que jalousie de l'un pour l'autre : cela est vanité et poursuite de vent !5 L'insensé se croise les bras et se dévore lui-même.6 Mieux vaut une poignée de repos que deux poignées de travail à poursuivre le vent.7 Je vois encore une autre vanité sous le soleil :8 soit quelqu'un de seul qui n'a pas de second, pas de fils ni de frère ; il n'y a pas de limite à toute sa besogne, et ses yeux ne sont pas rassasiés de richesses : « Pour qui donc est-ce que je travaille et me prive de bonheur ?  » Cela aussi est vanité, et c'est une mauvaise besogne.9 Mieux vaut être deux que seul, car ainsi le travail donne bon profit.10 En cas de chute, l'un relève l'autre ; mais qu'en est-il de celui qui tombe sans personne pour le relever ?11 Et si l'on couche à deux, on se réchauffe, mais seul, comment avoir chaud ?12 Là où un homme seul est renversé, deux résistent, et le fil triple ne rompt pas facilement.13 Mieux vaut un enfant pauvre et sage qu'un roi vieux et insensé qui ne sait plus prendre conseil.14 Même s'il est sorti de prison pour régner, et même s'il est né mendiant dans le royaume,15 je vois tous les vivants qui vont sous le soleil être avec l'enfant, le second, l'usurpateur,16 et c'est d'une foule sans fin qu'il se trouve à la tête. Mais ceux qui viennent après ne s'en réjouiront pas, car cela aussi est vanité et recherche de vent.17 Prends garde à tes pas quand tu vas à la Maison de Dieu : approcher pour écouter vaut mieux que le sacrifice offert par les insensés, mais ils ne savent pas qu'ils font le mal.

Psaumes 146,1-10

Posted in béatitude (bonheur), ciel (cieux), créateur (création), droiture, espérance, eternité (vie éternel), etranger (terre étrangère), foi (adhérance), glaise), impiété, indigent, Jérusalem (Sion), joug), juste), justice (justification, libération (délivrance, opprimé (oppression), orphelin, poussière (cendre, prière de louange, rédemption), royaume de Dieu, salut (rachat, vérité, veuve with tags on 21 janvier 2014 by JL

Alleluia ! Loue Yahvé, mon âme !2 Je veux louer Yahvé tant que je vis, je veux jouer pour mon Dieu tant que je dure.3 Ne mettez point votre foi dans les princes, dans un fils de la glaise, il ne peut sauver !4 Il rend le souffle, il retourne à sa glaise, en ce jour-là périssent ses pensées.5 Heureux qui a l’appui du Dieu de Jacob et son espoir en Yahvé son Dieu,6 lui qui a fait le ciel et la terre, la mer, et tout ce qu’ils renferment ! Il garde à jamais la vérité,7 il rend justice aux opprimés, il donne aux affamés du pain, Yahvé délie les enchaînés.8 Yahvé rend la vue aux aveugles, Yahvé redresse les courbés, Yahvé aime les justes,9 Yahvé protège l’étranger, il soutient l’orphelin et la veuve. Mais détourne la voie des impies,10 Yahvé règne pour les siècles, ton Dieu, ô Sion, d’âge en âge.

Psaumes 103,1-23

Posted in alliance, ange (chérubins), bénédiction, bonté divine (amour de Dieu), colère de Dieu, crainte de Dieu, eternité (vie éternel), futilité de notre vie (fragilité), justice (justification, juste), oeuvre du Seigneur, opprimé (oppression), pardon (miséricorde, pitié), passage de la mort, péché (faute), poussière (cendre, glaise), royaume de Dieu, shéol (hades, séjour des morts), volonté divine, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 16 janvier 2014 by JL

De David. Bénis Yahvé, mon âme, du fond de mon être, son saint nom,2 bénis Yahvé, mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits.3 Lui qui pardonne toutes tes fautes, qui te guérit de toute maladie ;4 qui rachète à la fosse ta vie, qui te couronne d’amour et de tendresse ;5 qui rassasie de biens tes années, et comme l’aigle se renouvelle ta jeunesse.6 Yahvé qui fait oeuvre de justice et fait droit à tous les opprimés7 révéla ses desseins à Moïse, aux enfants d’Israël ses hauts faits.8 Yahvé est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour ;9 elle n’est pas jusqu’à la fin, sa querelle, elle n’est pas pour toujours, sa rancune ;10 il ne nous traite pas selon nos pêchés, ne nous rend pas selon nos fautes.11 Comme est la hauteur des cieux sur la terre, puissant est son amour pour qui le craint ;12 comme est loin l’orient de l’occident, il éloigne de nous nos pêchés.13 Comme est la tendresse d’un père pour ses fils, tendre est Yahvé pour qui le craint ; 14 il sait de quoi nous sommes pétris, il se souvient que poussière nous sommes.15 L’homme ! ses jours sont comme l’herbe, comme la fleur des champs il fleurit ;16 sur lui, qu’un souffle passe, il n’est plus, jamais plus ne le connaîtra sa place.17 Mais l’amour de Yahvé pour qui le craint est de toujours à toujours, et sa justice pour les fils de leurs fils,18 pour ceux gardent son alliance, qui se souviennent d’accomplir ses volontés.19 Yahvé a fixé son trône dans les cieux, par-dessus tout sa royauté domine.20 Bénissez Yahvé, tous ses anges, héros puissants, qui accomplissez sa parole, attentifs au son de sa parole.21 Bénissez Yahvé, toutes ses armées, serviteurs, ouvriers de son désir.22 Bénissez, Yahvé, toutes ses oeuvres en tous lieux de son empire.23 Bénis Yahvé, mon âme.