Archive for the arbre de vie Category

Ezéchiel 31,1-18

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), arbre de vie, arbre du bien et du mal, circoncision, diable (démons, serpent), eaux innombrables (négatives), eden (jardin d'Eden), orgueil (se glorifier), prophétie (oracle), shéol (hades, séjour des morts) with tags on 24 février 2014 by JL

01La onzième année de la première déportation, le troisième mois, le premier du mois, la parole du Seigneur me fut adressée :

02 « Fils d’homme, dis à Pharaon, roi d’Égypte, et à sa multitude : À qui te comparer dans ta grandeur ?

03 Voici : un cèdre du Liban avait une belle ramure, des branchages produisant de l’ombre, et une taille si élevée que son sommet était au milieu des nuages.

04 Les eaux l’ont fait grandir ; l’Abîme qui lui a donné de croître faisait couler ses fleuves autour du lieu où il était planté, et dirigeait ses canaux vers tous les arbres de la campagne.

05 Ainsi sa taille était-elle plus élevée que celle de tous les arbres de la campagne, ses surgeons s’étaient multipliés, ses branches, allongées, grâce aux eaux abondantes qui coulaient vers lui.

06 Dans ses rameaux nichaient tous les oiseaux du ciel, sous ses branches toutes les bêtes sauvages mettaient bas, et à son ombre habitaient de nombreuses nations.

07 Il était beau par sa grandeur, par l’ampleur de son branchage ; ses racines s’étendaient jusqu’aux eaux abondantes.

08 Les cèdres ne l’égalaient pas dans le jardin de Dieu, les cyprès n’étaient pas comparables à ses branches, ni les platanes à ses rameaux ; aucun arbre dans le jardin de Dieu ne lui était comparable en beauté.

09 Je l’avais rendu beau par l’abondance de ses branches ; tous les arbres d’Éden, dans le jardin de Dieu, le jalousaient.

10 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Parce qu’il a haussé sa taille, parce que son sommet atteint les nuages, que son cœur s’est élevé avec orgueil,

11 je le livre aux mains du tyran des nations qui le traitera selon sa méchanceté. Je l’ai chassé.

12 Des étrangers, parmi les plus redoutables des nations, l’ont abattu, puis abandonné. Son branchage est tombé sur les montagnes et dans toutes les vallées, ses branches ont été brisées dans tous les ravins du pays, tous les gens du pays ont quitté son ombre, et l’ont abandonné.

13 Tous les oiseaux du ciel se posent sur ses débris, toutes les bêtes sauvages gîtent dans ses branches.

14 Cela est arrivé pour qu’aucun arbre bien arrosé ne hausse sa taille, que son sommet n’atteigne les nuages, et que, bien abreuvé, il ne se tienne avec orgueil au-dessus des autres. Car tous, ils sont livrés à la mort, au pays des profondeurs, au milieu des fils d’hommes, auprès de ceux qui descendent à la fosse.

15 Ainsi parle le Seigneur Dieu : Le jour où le cèdre est descendu au séjour des morts, j’ai fait prendre le deuil ; sur lui j’ai refermé l’Abîme, j’ai arrêté ses fleuves, et les grandes eaux ont été retenues ; à cause de lui j’ai assombri le Liban ; j’ai fait dépérir tous les arbres de la campagne à cause de lui.

16 J’ai fait trembler les nations au bruit de sa chute, lorsque je le fis descendre au séjour des morts avec ceux qui descendent à la fosse. Alors dans le pays des profondeurs, tous les arbres d’Éden ont eu leur revanche, les arbres de choix, les meilleurs du Liban, tous ceux qui étaient abreuvés d’eau.

17 Ceux-là aussi sont descendus avec lui au séjour des morts, auprès de ceux qui ont été transpercés par l’épée. Ils étaient son bras et habitaient à son ombre au milieu des nations.

18 À qui donc comparer ta gloire et ta grandeur parmi les arbres d’Éden ? On t’a fait descendre avec les arbres d’Éden au pays des profondeurs ; tu reposeras au milieu des incirconcis, avec ceux qui ont été transpercés par l’épée. Tel sera Pharaon et toute sa multitude – oracle du Seigneur Dieu. »

Publicités

Isaïe 65,1-24

Posted in abondance, allégorie et référence christique, arbre de vie, châtiment, ciel (cieux), colère de Dieu, consolation (solidarité), ecouter (voix du Seigneur), encens (odeur agréable à Dieu), enfer (géhenne, vallée du Cédron), fécondité (prospérité, postérité), festin (paradis), gloire de Dieu, honte (humiliation), idolâtrie, Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), jour du Seigneur (déluge), jugement, kénose (abaissement, cœur brisé), maison (demeures) du Seigneur, mal (méchanceté), Marie, montagne du Seigneur (théophanie), offrande (prémisse et autres), paix, parole de Dieu (vivante), pauvre (faible), prêtre ordre Levi (sacerdoce), prophétie (oracle), purgatoire, purification, résurrection, royaume de Dieu, sanctifier, source d'eau vive (rosée, pluie), temple (sanctuaire), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 12 février 2014 by JL

01Ainsi parle le Seigneur : Le ciel est mon trône, et la terre, l’escabeau de mes pieds. Où donc me bâtiriez-vous une maison ? Où serait le lieu de mon repos ?

02 Tout cela, c’est ma main qui l’a fait, et tout cela est à moi – oracle du Seigneur. Celui que je regarde, c’est le pauvre, celui qui a l’esprit abattu et tremble à ma parole.

03 On immole le bœuf, mais on abat aussi bien un homme ; on sacrifie le mouton, mais on brise la nuque d’un chien ; on présente une offrande, mais aussi bien du sang de porc ; on brûle de l’encens en mémorial, mais on adresse une bénédiction aux idoles ! Ainsi, ces gens-là ont choisi leurs propres chemins, ils se complaisent dans leurs horreurs ;

04 eh bien moi, je choisirai leurs tourments et je ferai venir sur eux ce qu’ils redoutent, puisque j’ai appelé, et que personne n’a répondu, j’ai parlé, et personne n’a écouté. Ils ont fait ce qui est mal à mes yeux, ils ont choisi ce qui me déplaît.

05 Écoutez ce que dit le Seigneur, vous qui tremblez à sa parole. Vos frères, qui vous haïssent et vous rejettent à cause de mon nom, se sont moqués en disant : « Que le Seigneur manifeste sa gloire, et nous verrons votre joie ! » Eh bien, ce sont eux qui connaîtront la honte !

06 Une voix, un tumulte vient de la ville, une voix sort du Temple : c’est la voix du Seigneur, qui rend à ses ennemis ce qui leur est dû.

07 Avant d’être en travail, Sion a enfanté ; avant que lui viennent les douleurs, elle a accouché d’un garçon.

08 Qui a jamais entendu rien de tel ? Qui a jamais vu chose pareille ? Peut-on mettre au monde un pays en un jour ? Une nation est-elle enfantée en une fois ? Pourtant, Sion, à peine en travail, a enfanté ses fils !

09 Est-ce que moi, j’ouvrirais un passage à la vie, et je ne ferais pas enfanter ? – dit le Seigneur. Moi qui fais enfanter, je fermerais le passage de la vie ? – dit ton Dieu.

10 Réjouissez-vous avec Jérusalem ! Exultez en elle, vous tous qui l’aimez ! Avec elle, soyez pleins d’allégresse, vous tous qui la pleuriez !

11 Alors, vous serez nourris de son lait, rassasiés de ses consolations ; alors, vous goûterez avec délices à l’abondance de sa gloire.

12 Car le Seigneur le déclare : « Voici que je dirige vers elle la paix comme un fleuve et, comme un torrent qui déborde, la gloire des nations. » Vous serez nourris, portés sur la hanche ; vous serez choyés sur ses genoux.

13 Comme un enfant que sa mère console, ainsi, je vous consolerai. Oui, dans Jérusalem, vous serez consolés.

14 Vous verrez, votre cœur sera dans l’allégresse ; et vos os revivront comme l’herbe reverdit. Le Seigneur fera connaître sa puissance à ses serviteurs, il sera indigné par ses ennemis.

15 Car voici que le Seigneur arrive dans le feu, avec ses chars pareils à un ouragan, pour assouvir l’ardeur de sa colère, exécuter ses menaces par les flammes du feu.

16 Car le Seigneur vient juger par le feu, juger par son épée tout être de chair : nombreuses sont les victimes du Seigneur.

17 Ceux qui se sanctifient et se purifient pour entrer dans les jardins, derrière une idole placée au centre, ceux qui mangent de la viande de porc, des bêtes répugnantes et des souris, succomberont ensemble – oracle du Seigneur –

18 avec leurs actions et leurs pensées. Moi, je viens rassembler toutes les nations, de toute langue. Elles viendront et verront ma gloire :

19 je mettrai chez elles un signe ! Et, du milieu d’elles, j’enverrai des rescapés vers les nations, vers Tarsis, Pouth et Loud, Mèshek, Rosh, Toubal et Yavane, vers les îles lointaines qui n’ont rien entendu de ma renommée, qui n’ont pas vu ma gloire ; ma gloire, ces rescapés l’annonceront parmi les nations.

20 Et, de toutes les nations, ils ramèneront tous vos frères, en offrande au Seigneur, sur des chevaux et des chariots, en litière, à dos de mulets et de dromadaires, jusqu’à ma montagne sainte, à Jérusalem, – dit le Seigneur. On les portera comme l’offrande qu’apportent les fils d’Israël, dans des vases purs, à la Maison du Seigneur.

21 Je prendrai même des prêtres et des lévites parmi eux, – dit le Seigneur.

22 Oui, comme le ciel nouveau et la terre nouvelle que je fais subsistent devant moi – oracle du Seigneur –, ainsi subsisteront votre descendance et votre nom !

23 Alors, de nouvelle lune en nouvelle lune, et de sabbat en sabbat, tout être de chair viendra se prosterner devant moi, – dit le Seigneur.

24 Et au-dehors, on verra les dépouilles des hommes qui se sont révoltés contre moi : leur vermine ne mourra pas, leur feu ne s’éteindra pas : ils n’inspireront que répulsion à tout être de chair.

Ecclésiastique 19,1-30

Posted in abomination, adultère (luxure, prostitution), arbre de vie, calomnie, médisance (langue), commandements (préceptes, décrets), crainte de Dieu, loi, mal (méchanceté), péché (faute), sagesse with tags on 30 janvier 2014 by JL

Un ouvrier buveur ne sera jamais riche, qui méprise les riens peu à peu s’appauvrit.2 Le vin et les femmes pervertissent les hommes sensés, qui fréquente les prostituées perd toute pudeur.3 Des larves et des vers il sera la proie et l’homme téméraire y perdra la vie.4 Celui qui a la confiance facile montre sa légèreté, celui qui pèche se fait tort à soi-même.5 Celui qui prend plaisir au mal sera condamné,6 celui qui hait le bavardage échappe au mal.7 Ne rapporte jamais ce qu’on t’a dit et jamais on ne te nuira ;8 à ton ami comme à ton ennemi ne raconte rien, à moins qu’il n’y ait faute pour toi, ne le révèle pas ;9 on t’écouterait, on se méfierait de toi et à l’occasion on te haïrait.10 As-tu entendu quelque chose ? Sois un tombeau. Courage ! tu n’en éclateras pas !11 Une parole entendue, et voilà le sot en travail comme la femme en mal d’enfant.12 Une flèche plantée dans la cuisse, telle est une parole dans le ventre du sot.13 Va trouver ton ami : peut-être n’a-t-il rien fait, et s’il a fait quelque chose il ne recommencera pas.14 Va trouver ton voisin : peut-être n’a-t-il rien dit, et s’il a dit quelque chose il ne le redira pas.15 Va trouver ton ami, car on calomnie souvent, ne crois pas tout ce qu’on te dit.16 Souvent on glisse sans mauvaise intention ; qui n’a jamais péché en parole ?17 Va trouver ton voisin avant d’en venir aux menaces, obéis à la loi du Très-Haut.18 La crainte du Seigneur est le prinicpe de son accueil et la sagesse gagne son affection.19 La connaisance des commandements du Seigneur, c’est la discipline de la vie ; ceux qui font ce qui lui plaît cueilleront les fruits de l’arbre d’immortalité.20 Toute sagesse est crainte du Seigneur et en toute sagesse il y a l’accomplissement de la loi.21 Le domestique qui dit à son maître : « Je ne ferai pas ce qui te plaît « , même si après il le fait, irrite celui qui le nourrit.22 Mais connaître le mal n’est pas la sagesse et le conseil des pécheurs n’est pas la prudence.23 Il y a un savoir-faire qui est abominable ; est insensé celui à qui manque la sagesse.24 Mieux vaut être pauvre d’intelligence avec la crainte que surabonder de prudence et violer la loi.25 Il y a un habile savoir-faire au service de l’injustice et tel pour établir son droit use de fourberie.26 Tel marche courbé sous le chagrin mais au fond de lui ce n’est que ruse :27 baissant la tête et faisant le sourd, s’il n’est pas démasqué il prend l’avantage sur toi.28 Tel se sent trop faible pour pécher, qui fera le mal à la première occasion.29 A son air on connaît un homme, à son visage on connaît l’homme de sens.30 L’habit d’un homme, son rire, sa démarche révèlent ce qu’il est.

Proverbes 15,1-33

Posted in abomination, arbre de vie, calomnie, médisance (langue), chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), crainte de Dieu, droiture, humilité (humble), justice (justification, juste), omniscience divine, orgueil (se glorifier), pauvre (faible), sagesse, shéol (hades, séjour des morts), veuve, orphelin, indigent with tags on 23 janvier 2014 by JL

Une aimable réponse apaise la fureur, une parole blessante fait monter la colère.2 La langue des sages rend le savoir agréable, la bouche des sots éructe la folie.3 En tout lieu sont les yeux de Yahvé, ils observent méchants et bons.4 Langue apaisante est un arbre de vie, langue perverse brise le coeur.5 Le fou méprise la correction paternelle, qui observe la réprimande est avisé.6 Biens abondants dans la maison du juste, mais les revenus du méchant sont source d'inquiétude.7 Les lèvres des sages répandent le savoir, mais non le coeur des sots.8 Le sacrifice des méchants est une abomination pour Yahvé, mais la prière des hommes droits fait ses délices.9 Abomination pour Yahvé : la mauvaise conduite ; mais il chérit qui poursuit la justice.10 Sévère correction pour qui s'écarte du sentier ; qui hait la réprimande mourra.11 Shéol et Perdition sont devant Yahvé : combien plus le coeur des enfants des hommes !12 Le railleur n'aime pas qu'on le reprenne, avec les sages il ne va guère.13 Coeur joyeux fait bon visage, coeur chagrin a l'esprit abattu.14 Coeur intelligent recherche le savoir, la bouche des sots se repaît de folie.15 Pour le pauvre tous les jours sont mauvais, pour le coeur joyeux, c'est un banquet perpétuel.16 Mieux vaut peu avec la crainte de Yahvé qu'un riche trésor avec l'inquiétude.17 Mieux vaut une portion de légumes avec l'affection qu'un boeuf gras avec la haine.18 L'homme emporté engage la querelle, l'homme lent à la colère apaise la dispute.19 Le chemin du paresseux est comme une haie d'épines, le sentier des hommes droits est une grand-route.20 Le fils sage réjouit son père, l'homme sot méprise sa mère.21 La folie fait la joie de l'homme privé de sens, l'homme intelligent va droit son chemin.22 Faute de réflexion les projets échouent, grâce à de nombreux conseillers, ils prennent corps.23 Joie pour l'homme qu'une réplique de sa bouche, que c'est bon, une réponse opportune !24 A l'homme de bon sens, le sentier de la vie, qui mène en haut, afin d'éviter le shéol, en bas.25 Yahvé renverse la maison des superbes, mais il relève la borne de la veuve.26 Abomination pour Yahvé : les mauvais desseins ; mais les paroles bienveillantes sont pures.27 Qui est avide de rapines trouble sa maison, qui hait les présents vivra.28 Le coeur du juste médite pour répondre, la bouche des méchants éructe la méchanceté.29 Yahvé s'éloigne des méchants, mais il entend la prière des justes.30 Un regard bienveillant réjouit le coeur, une bonne nouvelle ranime les forces.31 L'oreille attentive à la réprimande salutaire a sa demeure parmi les sages.32 Qui rejette la correction se méprise lui-même, qui écoute la réprimande acquiert du sens.33 La crainte de Yahvé est discipline de sagesse, avant la gloire, il y a l'humilité.

Proverbes 11,1-31

Posted in abomination, arbre de vie, bénédiction, calomnie, médisance (langue), convoitise (envie), droiture, humilité (humble), impiété, jour du Seigneur (déluge), jugement, justice (justification, juste), mal (méchanceté), pardon (miséricorde, pitié), porter du fruit, prochain (amour du), sagesse, source d'eau vive (rosée, pluie) with tags on 22 janvier 2014 by JL

La balance fausse est une abomination pour Yahvé, mais le poids juste a sa faveur.2 Vienne l'insolence, viendra le mépris, mais chez les humbles se trouve la sagesse.3 Leur honnêteté conduit les hommes droits, leur perversité mène les traîtres à la ruine.4 Au jour de la fureur, la richesse sera inutile, mais la justice délivre de la mort.5 La justice de l'homme honnête rend droit son chemin, le méchant succombe dans sa méchanceté.6 Leur justice sauve les hommes droits, dans leur convoitise les traîtres sont pris.7 L'espérance du méchant périt à sa mort, l'espoir mis dans les richesses est anéanti.8 Le juste échappe à l'angoisse, le méchant y vient à sa place.9 Par sa bouche l'impie ruine son prochain, par le savoir les justes se tirent d'affaire.10 Au bonheur des justes, la cité exulte, à la perte des méchants, c'est un cri de joie.11 Par la bénédiction des hommes droits s'élève une ville, par la bouche des méchants, elle est démolie.12 Qui méprise son prochain est privé de sens ; l'homme intelligent se tait.13 C'est un colporteur de médisance, celui qui révèle les secrets, c'est un esprit sûr, celui qui cache l'affaire.14 Faute de direction un peuple succombe, le succès tient au grand nombre de conseillers.15 Celui qui cautionne l'étranger se fait du tort, qui répugne à toper est en sécurité.16 Une femme gracieuse acquiert de l'honneur, les violents acquièrent la richesse.17 L'homme miséricordieux fait du bien à soi-même, mais un homme intraitable afflige sa propre chair.18 Le méchant accomplit un travail décevant, à qui sème la justice, la récompense est assurée.19 Qui établit la justice va à la vie, qui poursuit le mal, à la mort.20 Abomination pour Yahvé : les coeurs tortueux ; il aime ceux dont la conduite est honnête.21 A coup sûr, le méchant ne restera pas impuni, mais la race des justes sera sauve.22 Un anneau d'or au groin d'un pourceau : une femme belle mais dépourvue de sens.23 Le souhait des justes, ce n'est que le bien, l'espoir des méchants, c'est la colère.24 Tel est prodigue et sa richesse s'accroît, tel amasse sans mesure et ne fait que s'appauvrir.25 L'âme qui bénit prospérera, et qui abreuve sera abreuvé.26 Le peuple maudit l'accapareur de blé, bénédiction sur la tête de celui qui le vend.27 Qui vise le bien obtient la faveur, qui poursuit le mal, celui-ci l'atteindra.28 Qui se fie en la richesse tombera, mais les justes pousseront comme le feuillage.29 Qui laisse sa maison en désordre hérite le vent, et le fou devient esclave du sage.30 Le fruit du juste est un arbre de vie ; le sage captive les âmes.31 Si le juste ici-bas reçoit son salaire, combien plus le méchant et le pécheur.

Proverbes 3,13-35

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), abomination, allégorie et référence christique, arbre de vie, béatitude (bonheur), bénédiction, buter (pierre d’achoppement), ciel (cieux), connaissance (intelligence de la foi), droiture, gloire de Dieu, malédiction, pauvre (faible), prochain (amour du), protection divine (refuge, abri), sagesse with tags on 21 janvier 2014 by JL

Heureux l'homme qui a trouvé la sagesse, l'homme qui acquiert l'intelligence !14 Car mieux vaut la gagner que gagner de l'argent, son revenu vaut mieux que de l'or.15 Elle est précieuse plus que les perles, rien de ce que tu désires ne l'égale.16 Dans sa droite : longueur des jours ! Dans sa gauche : richesse et honneur !17 Ses chemins sont chemins de délices, tous ses sentiers, de bonheur.18 C'est un arbre de vie pour qui la saisit, et qui la tient devient heureux.19 Yahvé, par la sagesse, a fondé la terre, il a établi les cieux par l'intelligence.20 Par sa science furent creusés les abîmes, et les nues distillent la rosée.21 Mon fils, sans les quitter des yeux, observe le conseil et la prudence ;22 ils seront vie pour ton âme et grâce pour ton cou.23 Tu iras ton chemin en sécurité, ton pied n'achoppera pas.24 Si tu te couches, tu seras sans frayeur, une fois couché, ton sommeil sera doux.25 Ne redoute ni terreur soudaine ni attaque qui vienne des méchants,26 car Yahvé sera ton assurance, il préservera tes pas du piège.27 Ne refuse pas un bienfait à qui y a droit quand il est en ton pouvoir de le faire.28 Ne dis pas à ton prochain : « Va-t'en ! repasse ! demain je te donnerai !  » quand la chose est en ton pouvoir.29 Ne machine pas le mal contre ton prochain, alors qu'il demeure en confiance avec toi.30 Ne te querelle pas sans motif avec un homme, s'il ne t'a fait aucun mal.31 N'envie pas l'homme violent, ne choisis jamais ses chemins,32 car les pervers sont l'abomination de Yahvé, lui qui fait des hommes droits ses familiers.33 Malédiction de Yahvé sur la maison du méchant ! mais il bénit la demeure des justes.34 Il raille les railleurs, mais aux pauvres il donne sa faveur.35 La gloire est la part des sages, mais les sots héritent le mépris.

 

Néhémie 9,1-37

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), adoration (contemplation), alliance, arbre de vie, attributs et noms divins, bénédiction, blasphème, bonté divine (amour de Dieu), chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), colère de Dieu, colonne de nuée et de feu, commandements (préceptes, décrets), confession, créateur (création), désert (ascèse, dépouillement), détresse (désespoir), esclavage (du péché), Esprit-Saint, eternité (vie éternel), faire mémoire (mémorial, solennité), fidélité (infidélité), gloire de Dieu, idolâtrie, libération (délivrance, joug), loi, manne (pain du ciel), ministère, miracle (guérison, signe), montagne du Seigneur (théophanie), obéissance (désobéissance), orgueil (se glorifier), pardon (miséricorde, pitié), péché (faute), péché originel, pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), prière de louange, promesse, prophète, providence, révolte (trahison, nuque raide), sabbat, sauveur (rédempteur), serment (vœux), source d'eau vive (rosée, pluie), terre promise (terre sainte), unité divine (union), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 24 novembre 2013 by JL

Le vingt-quatrième jour de ce mois, les Israélites, revêtus de sacs et la tête couverte de poussière, se rassemblèrent pour un jeûne.2 La race d’Israël se sépara de tous les gens de souche étrangère : debout, ils confessèrent leurs péchés et les iniquités de leurs pères.3 Debout, et chacun à sa place, ils lurent dans le livre de la Loi de Yahvé leur Dieu, durant un quart de la journée ; pendant un autre quart, ils confessaient leurs péchés et se prosternaient devant Yahvé leur Dieu.4 Prenant place sur l’estrade des lévites, Josué, Binnuï, Qadmiel, Shebanya, Bunni, Shérébya, Bani, Kenani crièrent à voix forte vers Yahvé leur Dieu,5 et les lévites Josué, Qadmiel, Bani, Hashabnéya, Shérébya, Hodiyya, Shebanya, Petahya dirent : « Levez-vous, bénissez Yahvé votre Dieu !  » Bénis sois-tu, Yahvé notre Dieu, d’éternité en éternité ! Et qu’on bénisse ton Nom de gloire qui surpasse toute bénédiction et louange !6 C’est toi, Yahvé, qui es l’Unique ! Tu fis les cieux, les cieux des cieux et toute leur armée, la terre et tout ce qu’elle porte, les mers et tout ce qu’elles renferment. Tout cela, c’est toi qui l’animes et l’armée des cieux devant toi se prosterne.7 Tu es Yahvé, Dieu, qui fis choix d’Abram, le tiras d’Ur des Chaldéens et lui donnas le nom d’Abraham.8 Trouvant son coeur fidèle devant toi, tu fis alliance avec lui, pour lui donner le pays du Cananéen, du Hittite et de l’Amorite, du Perizzite, du Jébuséen et du Girgashite, à lui et à sa postérité. Et tu as tenu tes promesses, car tu es juste.9 Tu vis la détresse de nos pères en Egypte, tu entendis leur cri près la mer des Roseaux.10 Tu opéras signes et prodiges contre Pharaon, tous ses valets et tout le peuple de son pays ; car tu savais quelle fut envers eux leur arrogance. Tu t’acquis un renom qui dure encore.11 La mer, tu l’ouvris devant eux : ils passèrent au milieu de la mer à pied sec. Dans les abîmes tu précipitas leurs poursuivants, telle une pierre dans des eaux impétueuses.12 Par une colonne de nuée, tu les guidas le jour, la nuit, par une colonne de feu, pour illuminer devant eux la voie où ils chemineraient.13 Tu es descendu sur le mont Sinaï, et du ciel leur as parlé ; et tu leur as donné des ordonnances justes, des lois sûres, des préceptes et des commandements excellents ;14 tu leur fis connaître ton saint sabbat ; tu leur prescrivis commandements, préceptes et Loi par le ministère de Moïse, ton serviteur.15 Du ciel tu leur fournis le pain pour leur faim, du roc tu fis jaillir l’eau pour leur soif. Tu leur commandas d’aller prendre possession du pays que tu avais fait serment de leur donner.16 Mais nos pères s’enorgueillirent, ils raidirent la nuque, ils n’obéirent point à tes ordres.17 Ils refusèrent d’obéir, oublieux des merveilles que tu avais accomplies pour eux ; ils raidirent la nuque, ils se mirent en tête de retourner en Egypte, à leur esclavage. Mais tu es le Dieu des pardons, plein de pitié et de tendresse, lent à la colère et riche en bonté : tu ne les as pas abandonnés !18 Même quand ils se fabriquèrent un veau de métal fondu, déclarèrent : « C’est là ton Dieu qui t’a fait monter d’Egypte !  » et commirent de grands blasphèmes,19 toi, dans ton immense tendresse, tu ne les as pas abandonnés au désert : la colonne de nuée ne s’écarta point d’eux pour les guider de jour sur la route, ni la colonne de feu la nuit, pour illuminer devant eux la route où ils chemineraient.20 Tu leur as donné ton bon esprit pour les rendre sages, tu n’as pas retenu ta manne loin de leur bouche et tu leur as fourni l’eau pour leur soif.21 40 ans tu en pris soin au désert : ils ne manquèrent de rien, ni leurs habits ne s’usèrent, ni leurs pieds n’enflèrent.22 Et tu leur livras des royaumes et des peuples et les leur attribuas en cantons frontaliers : ils ont pris possession du pays de Sihôn, roi de Heshbôn, et du pays d’Og, roi du Bashân.23 Et tu multiplias leurs fils comme étoiles du ciel et tu les introduisis dans le pays où tu avais dit à leurs pères d’entrer pour en prendre possession.24 Les fils envahirent et conquirent ce pays et tu abaissas devant eux les habitants du pays, les Cananéens, que tu livras entre leurs mains, leurs rois et les peuples du pays pour les traiter à leur gré ;25 ils s’emparèrent de villes fortifiées et d’une terre grasse ; ils héritèrent de maisons regorgeant de tous biens, de citernes déjà creusées, de vignes, d’oliviers, d’arbres fruitiers à profusion : ils mangèrent, ils se rassasièrent, ils engraissèrent, ils firent leurs délices de tes immenses biens.26 Mais voici qu’indociles, révoltés contre toi, ils jetèrent ta Loi derrière leur dos, ils tuèrent les prophètes qui les avertissaient pour te les ramener et commirent de grands blasphèmes.27 Tu les livras alors aux mains de leurs oppresseurs, qui les opprimèrent. Au temps de leur oppression, ils criaient vers toi, et toi, du ciel, tu les entendais et dans ton immense tendresse tu leur accordais des sauveurs qui les délivraient des mains de leurs oppresseurs.28 Mais, sitôt en paix, voilà qu’ils refaisaient le mal devant toi, et tu les abandonnais aux mains de leurs ennemis, qui les tyrannisaient. Eux, de nouveau, criaient vers toi, et toi, du ciel, tu les entendais : que de fois dans ta tendresse ne les délivras-tu pas !29 Tu les avertis pour les ramener à ta Loi : mais ils s’enorgueillirent, ils n’obéirent pas à tes commandements, ils péchèrent contre tes ordonnances, celles-là mêmes où trouve vie l’homme qui les observe, ils présentèrent une épaule rebelle, raidirent leur nuque et n’obéirent point.30 Tu fus patient avec eux bien des années ; tu les avertis par ton Esprit, par le ministère de tes prophètes ; mais ils n’écoutèrent pas. Alors tu les livras aux mains des peuples des pays.31 Dans ton immense tendresse, tu ne les as pas exterminés, tu ne les as pas abandonnés, car tu es un Dieu plein de pitié et de tendresse.32 Et maintenant, ô notre Dieu, toi le Dieu grand, puissant et redoutable, qui maintiens l’alliance et la bonté, ne compte pas pour rien tout cet accablement qui est tombé sur nous, sur nos rois, nos chefs, nos prêtres, nos prophètes et tout ton peuple, depuis le temps des rois d’Assur jusqu’à ce jour.33 Tu as été juste en tout ce qui nous est advenu, car tu as montré ta fidélité, alors que nous agissions mal.34 Oui, nos rois, nos chefs, nos prêtres et nos pères n’ont pas suivi ta Loi, inattentifs à tes commandements et aux obligations que tu leur imposais.35 Tant qu’ils furent en leur royaume, parmi les grands biens que tu leur accordais, et dans le vaste et fertile pays que tu avais mis devant eux, ils ne t’ont point servi et ne se sont pas détournés de leurs actions mauvaises.36 Voici que nous sommes aujourd’hui asservis, et le pays que tu avais donné à nos pères pour jouir de ses fruits et de ses biens, voici que nous y sommes en servitude.37 Ses produits profitent aux rois, que tu nous imposas, pour nos péchés, et qui disposent à leur gré de nos personnes et de notre bétail. Nous sommes en grande détresse.