Archive for the promesse Category

Psaumes 119,1-176

Posted in allégorie et référence christique, béatitude (bonheur), bénédiction, bonté divine (amour de Dieu), cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), chercher Dieu, ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), consolation (solidarité), crainte de Dieu, détresse (désespoir), droiture, espérance, eternité (vie éternel), face de Dieu (visage), foi (adhérance), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), impiété, joie divine (jubilation), jugement, loi, lumière (lampe), offrande (prémisse et autres), orgueil (se glorifier), paix, parole de Dieu (vivante), poussière (cendre, glaise), prière de louange, promesse, protection divine (refuge, abri), pureté du coeur, sagesse, salut (rachat, rédemption), tentation (filet), vérité, volonté divine with tags on 19 janvier 2014 by JL

Heureux, impeccables en leur voie, ceux qui marchent dans la loi de Yahvé !2 Heureux, gardant son témoignage, ceux qui le cherchent de tout coeur,3 et qui sans commettre de mal, marchent dans ses voies !4 Toi, tu promulgues tes préceptes, à observer entièrement.5 Puissent mes voies se fixer à observer tes volontés.6 Alors je n’aurai nulle honte en revoyant tous tes commandements.7 Je te rendrai grâce en droiture de coeur, instruit de tes justes jugements.8 Tes volontés, je les veux observer, ne me délaisse pas entièrement.9 Comment, jeune, garder pur son chemin ? A observer ta parole.10 De tout mon coeur c’est toi que je cherche, ne m’écarte pas de tes commandements.11 Dans mon coeur j’ai conservé tes promesses pour ne point faillir envers toi.12 Béni que tu es Yahvé, apprends-moi tes volontés !13 De mes lèvres je les ai tous énumérés, les jugements de ta bouche.14 Dans la voie de ton témoignage j’ai ma joie plus qu’en toute richesse.15 Sur tes préceptes je veux méditer et regarder à tes chemins.16 Je trouve en tes volontés mes délices, je n’oublie pas ta parole.17 Sois bon pour ton serviteur et je vivrai, j’observerai ta parole.18 Ouvre mes yeux : je regarderai aux merveilles de ta loi.19 Etranger que je suis sur la terre, ne me cache pas tes commandements.20 Mon âme se consume à désirer en tout temps tes jugements.21 Tu t’en prends aux superbes, aux maudits, qui sortent de tes commandements.22 Décharge-moi de l’insulte et du mépris, car je garde ton témoignage.23 Que des princes tiennent séance et parlent contre moi, ton serviteur médite tes volontés.24 Ton témoignage, voilà mes délices, tes volontés, mes conseillers.25 Mon âme est collée à la poussière, vivifie-moi selon ta parole.26 J’énumère mes voies, tu me réponds, apprends-moi tes volontés.27 Fais-moi comprendre la voie de tes préceptes, je méditerai sur tes merveilles.28 Mon âme se fond de chagrin, relève-moi selon ta parole.29 Détourne-moi de la voie de mensonge, fais-moi la grâce de ta loi.30 J’ai choisi la voie de vérité, je me conforme à tes jugements.31 J’adhère à ton témoignage, Yahvé, ne me déçois pas.32 Je cours sur la voie de tes commandements, car tu as mis mon coeur au large.33 Enseigne-moi, Yahvé, la voie de tes volontés, je la veux garder en récompense.34 Fais-moi comprendre et que je garde ta loi, que je l’observe de tout coeur.35 Guide-moi au chemin de tes commandements, car j’ai là mon plaisir.36 Infléchis mon coeur vers ton témoignage, et non point vers le gain.37 Libère mes yeux des images de rien, vivifie-moi par ta parole.38 Tiens ta promesse à ton serviteur, afin qu’on te craigne.39 Libère-moi de l’insulte qui m’épouvante, tes jugements sont les bienvenus.40 Voici, j’ai désiré tes préceptes, vivifie-moi par ta justice.41 Que me vienne ton amour, Yahvé, ton salut selon ta promesse !42 Que je riposte à l’insulte par la parole, car je compte sur ta parole.43 N’ôte pas de ma bouche la parole de vérité, car j’espère en tes jugements.44 J’observerai ta loi sans relâche pour toujours et à jamais.45 Je serai au large en ma démarche, car je cherche tes préceptes.46 Devant les rois je parlerai de ton témoignage, et n’aurai nulle honte.47 Tes commandements ont fait mes délices, je les ai beaucoup aimés.48 Je tends les mains vers tes commandements que j’aime, tes volontés, je les médite.49 Rappelle-toi ta parole à ton serviteur, dont tu fis mon espoir.50 Voici ma consolation dans ma misère : ta promesse me vivifie.51 Les superbes m’ont bafoué à plaisir, sur ta loi je n’ai pas fléchi.52 Je me rappelle tes jugements d’autrefois, Yahvé, et je me console.53 La fureur me prend devant les impies, qui délaissent ta loi.54 Cantiques pour moi, que tes volontés, en ma demeure d’étranger.55 Je me rappelle dans la nuit ton nom, Yahvé, et j’observe ta loi.56 Voici qui est pour moi : garder tes préceptes.57 Ma part, ai-je dit, Yahvé, c’est d’observer tes paroles.58 De tout coeur, je veux attendrir ta face, pitié pour moi selon ta promesse !59 Je fais réflexion sur mes voies et je reviens à ton témoignage.60 Je me hâte et je ne retarde d’observer tes commandements.61 Les filets des impies m’environnent, je n’oublie pas ta loi.62 Je me lève à minuit, te rendant grâce pour tes justes jugements,63 allié que je suis de tous ceux qui te craignent et observent tes préceptes.64 De ton amour, Yahvé, la terre est pleine, apprends-moi tes volontés.65 Tu as fait du bien à ton serviteur, Yahvé, selon ta parole.66 Apprends-moi le bon sens et le savoir, car j’ai foi dans tes commandements.67 Avant d’être affligé je m’égarais, maintenant j’observe ta promesse.68 Toi, le bon, le bienfaisant, apprends-moi tes volontés.69 Les superbes m’engluent de mensonge, moi de tout coeur je garde tes préceptes.70 Leur coeur est épais comme la graisse, moi, ta loi fait mes délices.71 Un bien pour moi, que d’être affligé afin d’apprendre tes volontés.72 Un bien pour moi, que la loi de ta bouche, plus que millions d’or et d’argent.73 Tes mains m’ont fait et fixé, fais-moi comprendre, j’apprendrai tes commandements.74 Qui te craint me voit avec joie, car j’espère en ta parole.75 Je sais, Yahvé, qu’ils sont justes, tes jugements, que tu m’affliges avec vérité.76 Que ton amour me soit consolation, selon ta promesse à ton serviteur !77 Que m’advienne ta tendresse et je vivrai, car ta loi fait mes délices.78 Honte aux superbes qui m’accablent de mensonge ! moi, je médite tes préceptes.79 Que se tournent vers moi ceux qui te craignent et qui savent ton témoignage !80 Que mon coeur soit impeccable en tes volontés : pas de honte alors pour moi.81 Jusqu’au bout mon âme ira pour ton salut, j’espère en ta parole.82 Jusqu’au bout mes yeux pour ta promesse, quand m’auras-tu consolé ?83 Rendu pareil à une outre qu’on enfume, je n’oublie pas tes volontés.84 Combien seront les jours de ton serviteur, quand jugeras-tu mes persécuteurs ?85 Des superbes me creusent des fosses à l’encontre de ta loi.86 Vérité, tous tes commandements : aide-moi, quand le mensonge me persécute.87 On viendrait à bout de moi sur terre, sans que je laisse tes préceptes.88 Selon ton amour vivifie-moi, je garderai le témoignage de ta bouche.89 A jamais, Yahvé, ta parole, immuable aux cieux ;90 d’âge en âge, ta vérité ; tu fixas la terre, elle subsiste ;91 par tes jugements tout subsiste à ce jour, car toute chose est ta servante.92 Si ta loi n’eût fait mes délices, je périssais dans la misère.93 Jamais je n’oublierai tes préceptes, par eux tu me vivifies.94 Je suis tien, sauve-moi, je cherche tes préceptes.95 Que les impies me guettent pour ma perte, je comprends ton témoignage.96 De toute perfection j’ai vu le bout : combien large, ton commandement !97 Que j’aime ta loi ! tout le jour, je la médite.98 Plus que mes ennemis tu me rends sage par ton commandement, toujours mien.99 Plus que tous mes maîtres j’ai la finesse, ton témoignage, je le médite.100 Plus que les anciens j’ai l’intelligence, tous tes préceptes, je les garde.101 A tout chemin de mal je soustrais mes pas, pour observer ta parole.102 De tes jugements je ne me détourne point, car c’est toi qui m’enseignes.103 Qu’elle est douce à mon palais ta promesse, plus que le miel à ma bouche !104 Par tes préceptes j’ai l’intelligence et je hais tout chemin de mensonge.105 Une lampe sur mes pas, ta parole, une lumière sur ma route.106 J’ai juré d’observer, et je tiendrai, tes justes jugements.107 Je suis au fond de la misère, Yahvé, vivifie-moi selon ta parole.108 Agrée l’offrande de ma bouche, Yahvé, apprends-moi tes jugements.109 Mon âme à tout moment entre mes mains, je n’oublie pas ta loi.110 Que les impies me tendent un piège, je ne dévie pas de tes préceptes.111 Ton témoignage est à jamais mon héritage, il est la joie de mon coeur.112 J’infléchis mon coeur à faire tes volontés, récompense pour toujours.113 Je hais les coeurs partagés et j’aime ta loi.114 Toi mon abri, mon bouclier, j’espère en ta parole.115 Détournez-vous de moi, méchants, je veux garder les commandements de mon Dieu.116 Sois mon soutien selon ta promesse et je vivrai, ne fais pas honte à mon attente.117 Sois mon appui et je serai sauvé, mes yeux sur tes volontés sans relâche.118 Tu renverses tous ceux qui sortent de tes volontés, mensonge est leur calcul.119 Tu considères comme une rouille tous les impies de la terre, aussi j’aime ton témoignage.120 De ton effroi tremble ma chair, sous tes jugements je crains.121 Mon action fut jugement et justice, ne me livre pas à mes bourreaux.122 A ton serviteur sois allié pour le bien, que les superbes ne me torturent.123 Jusqu’au bout vont mes yeux pour ton salut, pour ta promesse de justice.124 Agis avec ton serviteur selon ton amour, apprends-moi tes volontés.125 Je suis ton serviteur, fais-moi comprendre, et je saurai ton témoignage.126 Il est temps d’agir, Yahvé : on a violé ta loi.127 Aussi j’aime tes commandements, plus que l’or et que l’or fin.128 Aussi je me règle sur tous tes préceptes et je hais tout chemin de mensonge.129 Merveille que ton témoignage ; aussi mon âme le garde.130 Ta parole en se découvrant illumine, et les simples comprennent.131 J’ouvre large ma bouche et j’aspire, avide de tes commandements.132 Regarde vers moi, pitié pour moi, c’est justice pour les amants de ton nom.133 Fixe mes pas dans ta promesse, que ne triomphe de moi le mal.134 Rachète-moi de la torture de l’homme, j’observerai tes préceptes.135 Pour ton serviteur illumine ta face, apprends-moi tes volontés.136 Mes yeux ruissellent de larmes, car on n’observe pas ta loi.137 O juste que tu es, Yahvé ! Droiture que tes jugements.138 Tu imposes comme justice ton témoignage, comme entière vérité.139 Mon zèle me consume, car mes oppresseurs oublient ta parole.140 Ta promesse est éprouvée entièrement, ton serviteur la chérit.141 Chétif que je suis et méprisé, je n’oublie pas tes préceptes.142 Justice éternelle que ta justice, vérité que ta loi.143 Angoisse, oppression m’ont saisi, tes commandements font mes délices.144 Justice éternelle que ton témoignage, fais-moi comprendre et je vivrai.145 J’appelle de tout coeur, réponds-moi, Yahvé, je garderai tes volontés.146 Je t’appelle, sauve-moi, j’observerai ton témoignage.147 Je devance l’aurore et j’implore, j’espère en ta parole.148 Mes yeux devancent les veilles pour méditer sur ta promesse.149 En ton amour écoute ma voix, Yahvé, en tes jugements vivifie-moi.150 Ils s’approchent de l’infamie, mes persécuteurs, ils s’éloignent de ta loi.151 Tu es proche, toi, Yahvé, vérité que tous tes commandements.152 Dès longtemps, j’ai su de ton témoignage qu’à jamais tu l’as fondé.153 Vois ma misère, délivre-moi, car je n’oublie pas ta loi.154 Plaide ma cause, défends-moi, en ta promesse vivifie-moi.155 Il est loin des impies, le salut, ils ne recherchent pas tes volontés.156 Nombreuses tes tendresses, Yahvé, en tes jugements vivifie-moi.157 Nombreux mes persécuteurs, mes oppresseurs, je n’ai pas fléchi sur ton témoignage.158 J’ai vu les renégats, ils m’écoeurent, ils n’observent pas ta promesse.159 Vois si j’aime tes préceptes, Yahvé, en ton amour vivifie-moi.160 Vérité, le principe de ta parole ! pour l’éternité, tes justes jugements.161 Des princes me persécutent sans raison, mon coeur redoute ta parole.162 Joie pour moi dans ta promesse, comme à trouver grand butin.163 Le mensonge, je le hais, je l’exècre, ta loi, je l’aime.164 Sept fois le jour, je te loue pour tes justes jugements.165 Grande paix pour les amants de ta loi, pour eux rien n’est scandale.166 J’attends ton salut, Yahvé, tes commandements, je les suis.167 Mon âme observe ton témoignage, je l’aime entièrement.168 J’observe tes préceptes, ton témoignage, toutes mes voies sont devant toi.169 Que mon cri soit proche de ta face, Yahvé, par ta parole fais-moi comprendre.170 Que ma prière arrive devant ta face, par ta promesse délivre-moi.171 Que mes lèvres publient ta louange, car tu m’apprends tes volontés.172 Que ma langue redise ta promesse, car tous tes commandements sont justice.173 Que ta main me soit en aide, car j’ai choisi tes préceptes.174 J’ai désir de ton salut, Yahvé, ta loi fait mes délices.175 Que vive mon âme à te louer, tes jugements me soient en aide !176 Je m’égare, brebis perdue : viens chercher ton serviteur. Non, je n’ai pas oublié tes commandements.

Publicités

Néhémie 9,1-37

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), adoration (contemplation), alliance, arbre de vie, attributs et noms divins, bénédiction, blasphème, bonté divine (amour de Dieu), chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), colère de Dieu, colonne de nuée et de feu, commandements (préceptes, décrets), confession, créateur (création), désert (ascèse, dépouillement), détresse (désespoir), esclavage (du péché), Esprit-Saint, eternité (vie éternel), faire mémoire (mémorial, solennité), fidélité (infidélité), gloire de Dieu, idolâtrie, libération (délivrance, joug), loi, manne (pain du ciel), ministère, miracle (guérison, signe), montagne du Seigneur (théophanie), obéissance (désobéissance), orgueil (se glorifier), pardon (miséricorde, pitié), péché (faute), péché originel, pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), prière de louange, promesse, prophète, providence, révolte (trahison, nuque raide), sabbat, sauveur (rédempteur), serment (vœux), source d'eau vive (rosée, pluie), terre promise (terre sainte), unité divine (union), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 24 novembre 2013 by JL

Le vingt-quatrième jour de ce mois, les Israélites, revêtus de sacs et la tête couverte de poussière, se rassemblèrent pour un jeûne.2 La race d’Israël se sépara de tous les gens de souche étrangère : debout, ils confessèrent leurs péchés et les iniquités de leurs pères.3 Debout, et chacun à sa place, ils lurent dans le livre de la Loi de Yahvé leur Dieu, durant un quart de la journée ; pendant un autre quart, ils confessaient leurs péchés et se prosternaient devant Yahvé leur Dieu.4 Prenant place sur l’estrade des lévites, Josué, Binnuï, Qadmiel, Shebanya, Bunni, Shérébya, Bani, Kenani crièrent à voix forte vers Yahvé leur Dieu,5 et les lévites Josué, Qadmiel, Bani, Hashabnéya, Shérébya, Hodiyya, Shebanya, Petahya dirent : « Levez-vous, bénissez Yahvé votre Dieu !  » Bénis sois-tu, Yahvé notre Dieu, d’éternité en éternité ! Et qu’on bénisse ton Nom de gloire qui surpasse toute bénédiction et louange !6 C’est toi, Yahvé, qui es l’Unique ! Tu fis les cieux, les cieux des cieux et toute leur armée, la terre et tout ce qu’elle porte, les mers et tout ce qu’elles renferment. Tout cela, c’est toi qui l’animes et l’armée des cieux devant toi se prosterne.7 Tu es Yahvé, Dieu, qui fis choix d’Abram, le tiras d’Ur des Chaldéens et lui donnas le nom d’Abraham.8 Trouvant son coeur fidèle devant toi, tu fis alliance avec lui, pour lui donner le pays du Cananéen, du Hittite et de l’Amorite, du Perizzite, du Jébuséen et du Girgashite, à lui et à sa postérité. Et tu as tenu tes promesses, car tu es juste.9 Tu vis la détresse de nos pères en Egypte, tu entendis leur cri près la mer des Roseaux.10 Tu opéras signes et prodiges contre Pharaon, tous ses valets et tout le peuple de son pays ; car tu savais quelle fut envers eux leur arrogance. Tu t’acquis un renom qui dure encore.11 La mer, tu l’ouvris devant eux : ils passèrent au milieu de la mer à pied sec. Dans les abîmes tu précipitas leurs poursuivants, telle une pierre dans des eaux impétueuses.12 Par une colonne de nuée, tu les guidas le jour, la nuit, par une colonne de feu, pour illuminer devant eux la voie où ils chemineraient.13 Tu es descendu sur le mont Sinaï, et du ciel leur as parlé ; et tu leur as donné des ordonnances justes, des lois sûres, des préceptes et des commandements excellents ;14 tu leur fis connaître ton saint sabbat ; tu leur prescrivis commandements, préceptes et Loi par le ministère de Moïse, ton serviteur.15 Du ciel tu leur fournis le pain pour leur faim, du roc tu fis jaillir l’eau pour leur soif. Tu leur commandas d’aller prendre possession du pays que tu avais fait serment de leur donner.16 Mais nos pères s’enorgueillirent, ils raidirent la nuque, ils n’obéirent point à tes ordres.17 Ils refusèrent d’obéir, oublieux des merveilles que tu avais accomplies pour eux ; ils raidirent la nuque, ils se mirent en tête de retourner en Egypte, à leur esclavage. Mais tu es le Dieu des pardons, plein de pitié et de tendresse, lent à la colère et riche en bonté : tu ne les as pas abandonnés !18 Même quand ils se fabriquèrent un veau de métal fondu, déclarèrent : « C’est là ton Dieu qui t’a fait monter d’Egypte !  » et commirent de grands blasphèmes,19 toi, dans ton immense tendresse, tu ne les as pas abandonnés au désert : la colonne de nuée ne s’écarta point d’eux pour les guider de jour sur la route, ni la colonne de feu la nuit, pour illuminer devant eux la route où ils chemineraient.20 Tu leur as donné ton bon esprit pour les rendre sages, tu n’as pas retenu ta manne loin de leur bouche et tu leur as fourni l’eau pour leur soif.21 40 ans tu en pris soin au désert : ils ne manquèrent de rien, ni leurs habits ne s’usèrent, ni leurs pieds n’enflèrent.22 Et tu leur livras des royaumes et des peuples et les leur attribuas en cantons frontaliers : ils ont pris possession du pays de Sihôn, roi de Heshbôn, et du pays d’Og, roi du Bashân.23 Et tu multiplias leurs fils comme étoiles du ciel et tu les introduisis dans le pays où tu avais dit à leurs pères d’entrer pour en prendre possession.24 Les fils envahirent et conquirent ce pays et tu abaissas devant eux les habitants du pays, les Cananéens, que tu livras entre leurs mains, leurs rois et les peuples du pays pour les traiter à leur gré ;25 ils s’emparèrent de villes fortifiées et d’une terre grasse ; ils héritèrent de maisons regorgeant de tous biens, de citernes déjà creusées, de vignes, d’oliviers, d’arbres fruitiers à profusion : ils mangèrent, ils se rassasièrent, ils engraissèrent, ils firent leurs délices de tes immenses biens.26 Mais voici qu’indociles, révoltés contre toi, ils jetèrent ta Loi derrière leur dos, ils tuèrent les prophètes qui les avertissaient pour te les ramener et commirent de grands blasphèmes.27 Tu les livras alors aux mains de leurs oppresseurs, qui les opprimèrent. Au temps de leur oppression, ils criaient vers toi, et toi, du ciel, tu les entendais et dans ton immense tendresse tu leur accordais des sauveurs qui les délivraient des mains de leurs oppresseurs.28 Mais, sitôt en paix, voilà qu’ils refaisaient le mal devant toi, et tu les abandonnais aux mains de leurs ennemis, qui les tyrannisaient. Eux, de nouveau, criaient vers toi, et toi, du ciel, tu les entendais : que de fois dans ta tendresse ne les délivras-tu pas !29 Tu les avertis pour les ramener à ta Loi : mais ils s’enorgueillirent, ils n’obéirent pas à tes commandements, ils péchèrent contre tes ordonnances, celles-là mêmes où trouve vie l’homme qui les observe, ils présentèrent une épaule rebelle, raidirent leur nuque et n’obéirent point.30 Tu fus patient avec eux bien des années ; tu les avertis par ton Esprit, par le ministère de tes prophètes ; mais ils n’écoutèrent pas. Alors tu les livras aux mains des peuples des pays.31 Dans ton immense tendresse, tu ne les as pas exterminés, tu ne les as pas abandonnés, car tu es un Dieu plein de pitié et de tendresse.32 Et maintenant, ô notre Dieu, toi le Dieu grand, puissant et redoutable, qui maintiens l’alliance et la bonté, ne compte pas pour rien tout cet accablement qui est tombé sur nous, sur nos rois, nos chefs, nos prêtres, nos prophètes et tout ton peuple, depuis le temps des rois d’Assur jusqu’à ce jour.33 Tu as été juste en tout ce qui nous est advenu, car tu as montré ta fidélité, alors que nous agissions mal.34 Oui, nos rois, nos chefs, nos prêtres et nos pères n’ont pas suivi ta Loi, inattentifs à tes commandements et aux obligations que tu leur imposais.35 Tant qu’ils furent en leur royaume, parmi les grands biens que tu leur accordais, et dans le vaste et fertile pays que tu avais mis devant eux, ils ne t’ont point servi et ne se sont pas détournés de leurs actions mauvaises.36 Voici que nous sommes aujourd’hui asservis, et le pays que tu avais donné à nos pères pour jouir de ses fruits et de ses biens, voici que nous y sommes en servitude.37 Ses produits profitent aux rois, que tu nous imposas, pour nos péchés, et qui disposent à leur gré de nos personnes et de notre bétail. Nous sommes en grande détresse.

2 Chroniques 21,1-20

Posted in alliance, hauts lieux, lumière (lampe), mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), peuple de Dieu (Israel, Juda), promesse with tags on 19 novembre 2013 by JL

1 Josaphat se coucha avec ses pères et on l'enterra avec eux dans la Cité de David ; son fils Joram régna à sa place.2 Joram avait des frères, fils de Josaphat : Azarya, Yehiel, Zekaryahu, Azaryahu, Mikaël et Shephatyahu ; ce sont là tous les fils de Josaphat, roi d'Israël.3 Leur père leur avait fait de multiples dons en argent, en or, en joyaux et en villes fortifiées de Juda, mais il avait laissé la royauté à Joram, car c'était l'aîné.4 Joram put s'établir à la tête du royaume de son père, puis, s'étant affermi, il fit passer au fil de l'épée tous ses frères, plus quelques officiers d'Israël.5 Joram avait 32 ans à son avènement et il régna huit ans à Jérusalem.6 Il imita la conduite des rois d'Israël, comme avait fait la maison d'Achab, car il avait épousé une fille d'Achab ; et il fit ce qui déplaît à Yahvé.7 Cependant Yahvé ne voulut pas détruire la maison de David à cause de l'alliance qu'il avait conclue avec lui et selon la promesse qu'il lui avait faite de lui laisser toujours une lampe ainsi qu'à ses fils.8 De son temps, Edom s'affranchit de la domination de Juda et se donna un roi.9 Joram passa la frontière, et avec lui ses officiers et tous ses chars. Il se leva de nuit, et força la ligne des Edomites qui l'encerclaient, et les commandants de chars avec lui.10 Ainsi Edom s'affranchit de la domination de Juda, jusqu'à ce jour. C'est aussi l'époque où Libna s'affranchit de sa domination. Il avait en effet abandonné Yahvé, le Dieu de ses pères.11 C'est aussi lui qui institua des hauts lieux sur les montagnes de Juda, qui fit se prostituer les habitants de Jérusalem et s'égarer les Judéens.12 Un écrit du prophète Elie lui parvint alors, qui disait : « Ainsi parle Yahvé, le Dieu de ton père David. Parce que tu n'as pas suivi la conduite de Josaphat ton père, ni celle d'Asa, roi de Juda,13 mais parce que tu as suivi la conduite des rois d'Israël et que tu es cause de la prostitution des Judéens et des habitants de Jérusalem, comme l'a été la maison d'Achab, et parce que tu as en outre assassiné tes frères, ta famille, qui étaient meilleurs que toi,14 Yahvé va frapper d'un grand désastre ton peuple et tes fils, tes femmes et tous tes biens.15 Toi-même tu seras frappé de graves maladies, d'un mal d'entrailles tel que par cette maladie, jour après jour, tu te videras de tes entrailles. »16 Yahvé excita contre Joram l'animosité des Philistins et des Arabes voisins des Kushites.17 Ils attaquèrent Juda, y pénétrèrent, et razzièrent tous les biens qui se trouvaient appartenir à la maison du roi, et même ses fils et ses femmes, et il ne lui resta plus d'autre fils qu'Ochozias, le plus petit d'entre eux.18 Après tout cela, Yahvé le frappa d'une maladie d'entrailles incurable ;19 cela arriva jour après jour, et vers la fin de la deuxième année, il se vida de ses entrailles et mourut dans de cruelles souffrances. Le peuple ne lui fit pas de feux comme il en avait fait pour ses pères.20 Il avait 32 ans à son avènement et régna huit ans à Jérusalem. Il s'en alla sans laisser de regrets et on l'enterra dans la Cité de David, mais non dans les sépultures royales.

2 Chroniques 6,1-42

Posted in allégorie et référence christique, alliance, arche d'alliance, attributs et noms divins, autel (ou Dieu descend pour bénir), bénédiction, bonté divine (amour de Dieu), chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), colonne de nuée et de feu, conversion (faire retour, repentir), crainte de Dieu, déportation (captif, exil), diable (démons, serpent), eternité (vie éternel), etranger (terre étrangère), faire mémoire (mémorial, solennité), fidélité (infidélité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), humilité (humble), inhabitation (présence divine), Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), jugement, justice (justification, juste), mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), omniscience divine, onction (oindre), pardon (miséricorde, pitié), péché (faute), péché originel, peuple de Dieu (Israel, Juda), prière d'invocation, prière de demande, prière de libération, promesse, salut (rachat, rédemption), serment (vœux), source d'eau vive (rosée, pluie), temple (sanctuaire), tentation (filet), terre promise (terre sainte), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 13 novembre 2013 by JL

Alors Salomon dit : « Yahvé a décidé d’habiter la nuée obscure.2 Moi, je t’ai construit une demeure princière, une résidence où tu habites à jamais. »3 Puis le roi se retourna et bénit toute l’assemblée d’Israël. Toute l’assemblée d’Israël se tenait debout ;4 il dit : « Béni soit Yahvé, Dieu d’Israël, qui a accompli de sa main ce qu’il avait promis de sa bouche à mon père David en ces termes :5 Depuis le jour où j’ai fait sortir mon peuple du pays d’Egypte, je n’ai pas choisi de ville, dans toutes les tribus d’Israël, pour qu’on y bâtît une maison où serait mon Nom, ni choisi d’homme pour qu’il fût chef de mon peuple Israël.6 Mais j’ai choisi Jérusalem pour qu’y fût mon Nom et j’ai choisi David pour qu’il commandât à mon peuple Israël.7 Mon père David eut dans l’esprit de bâtir une maison pour le Nom de Yahvé, Dieu d’Israël,8 mais Yahvé dit à mon père David : Tu as eu dans l’esprit de bâtir une maison pour mon Nom, et tu as bien fait.9 Seulement, ce n’est pas toi qui bâtiras cette maison, c’est ton fils, issu de tes reins, qui bâtira la maison pour mon Nom.10 Yahvé a réalisé la parole qu’il avait dite : j’ai succédé à mon père David et je me suis assis sur le trône d’Israël comme avait dit Yahvé, j’ai construit la maison pour le Nom de Yahvé, Dieu d’Israël,11 et j’y ai placé l’arche où est l’alliance que Yahvé a conclue avec les enfants d’Israël. »12 Puis il se tint devant l’autel de Yahvé, en présence de toute l’assemblée d’Israël et il étendit les mains.13 Or Salomon avait fait un socle de bronze qu’il avait mis au milieu de la cour ; il avait cinq coudées de long, cinq de large et trois de haut. Salomon y monta, s’y tint et s’y agenouilla en présence de toute l’assemblée d’Israël. Il étendit les mains vers le ciel14 et dit : « Yahvé, Dieu d’Israël ! Il n’y a aucun Dieu pareil à toi dans les cieux ni sur la terre, toi qui es fidèle à l’alliance et gardes la bienveillance à l’égard de tes serviteurs, quand ils marchent de tout leur coeur devant toi.15 Tu as tenu à ton serviteur David, mon père, la promesse que tu lui avais faite, et ce que tu avais dit de ta bouche, tu l’as accompli aujourd’hui de ta main.16 Et maintenant, Yahvé, Dieu d’Israël, tiens à ton serviteur David, mon père, la promesse que tu lui as faite, quand tu as dit : Tu ne seras jamais dépourvu d’un descendant qui soit devant moi, assis sur le trône d’Israël, à condition que tes fils veillent à leur conduite et suivent ma loi comme toi-même tu as marché devant moi.17 Maintenant donc, Yahvé, Dieu d’Israël, que se vérifie la parole que tu as dite à ton serviteur David !18 Mais Dieu habiterait-il vraiment avec les hommes sur la terre ? Voici que les cieux et les cieux des cieux ne le peuvent contenir, moins encore cette maison que j’ai construite !19 Sois attentif à la prière et à la supplication de ton serviteur, Yahvé, mon Dieu, écoute l’appel et la prière que ton serviteur fait devant toi !20 Que tes yeux soient ouverts jour et nuit sur cette maison, sur ce lieu où tu as dit mettre ton Nom. Ecoute la prière que ton serviteur fera en ce lieu.21 « Ecoute les supplications de ton serviteur et de ton peuple Israël, lorsqu’ils prieront en ce lieu. Toi, écoute du lieu où tu résides, du ciel, écoute et pardonne.22 Si un homme pèche contre son prochain, et que celui-ci prononce sur lui un serment imprécatoire et le fasse jurer devant ton autel dans ce Temple,23 toi, écoute du ciel et agis ; juge entre tes serviteurs : rends au méchant son dû en faisant retomber sa conduite sur sa tête, et justifie l’innocent en lui rendant selon sa justice.24 Si ton peuple Israël est battu devant l’ennemi parce qu’il aura péché contre toi, s’il se convertit, loue ton Nom, prie et supplie devant toi dans ce Temple,25 toi, écoute du ciel, pardonne le péché de ton peuple Israël, et ramène-le dans le pays que tu lui as donné comme à ses pères.26 Quand le ciel sera fermé et qu’il n’y aura pas de pluie parce qu’ils auront péché contre toi, s’ils prient en ce lieu, louent ton Nom, se repentent de leur péché, parce que tu les auras humiliés,27 toi, écoute du ciel, pardonne le péché de tes serviteurs et de ton peuple Israël — tu leur indiqueras la bonne voie qu’ils doivent suivre –, et arrose de pluie ta terre, que tu as donnée en héritage à ton peuple.28 Quand le pays subira la famine, la peste, la rouille ou la nielle, quand surviendront les sauterelles ou les criquets, quand l’ennemi de ce peuple assiégera l’une de ses portes, quand il y aura n’importe quel fléau ou quelle épidémie,29 quelle que soit la prière ou la supplication, qu’elle soit d’un homme quelconque ou de tout Israël ton peuple, si l’on éprouve peine ou douleur et si l’on tend les mains vers ce Temple,30 toi, écoute du ciel où tu résides, pardonne et rends à chaque homme selon sa conduite, puisque tu connais son coeur — tu es le seul à connaître le coeur des hommes –,31 en sorte qu’ils te craindront et suivront tes voies tous les jours qu’ils vivront sur la terre que tu as donnée à nos pères.32 Même l’étranger qui n’est pas d’Israël ton peuple, s’il vient d’un pays lointain à cause de la grandeur de ton Nom, de ta main forte et de ton bras étendu, s’il vient et prie dans ce Temple,33 toi, écoute du ciel où tu résides, exauce toutes les demandes de l’étranger afin que tous les peuples de la terre reconnaissent ton Nom et te craignent comme le fait ton peuple Israël, et qu’ils sachent que ce Temple que j’ai bâti porte ton Nom.34 Si ton peuple part en guerre contre ses ennemis par le chemin où tu l’auras envoyé, s’il te prie, tourné vers la ville que tu as choisie et vers le Temple que j’ai construit pour ton Nom,35 écoute du ciel sa prière et sa supplication et fais-lui justice.36 Quand ils pécheront contre toi — car il n’y a aucun homme qui ne pèche –, quand tu seras irrité contre eux, quand tu les livreras à l’ennemi et que leurs conquérants les emmèneront captifs dans un pays lointain ou proche,37 s’ils rentrent en eux-mêmes, dans le pays où ils auront été déportés, s’ils se repentent et te supplient dans le pays de leur captivité en disant : Nous avons péché, nous avons mal agi, nous nous sommes pervertis,38 s’ils reviennent à toi de tout leur coeur et de toute leur âme dans le pays de leur captivité où ils ont été déportés et s’ils prient tournés vers le pays que tu as donné à leurs pères, vers la ville que tu as choisie et le Temple que j’ai bâti pour ton Nom,39 écoute du ciel où tu résides, écoute leur prière et leur supplication, fais-leur justice et pardonne à ton peuple les péchés commis envers toi.40 « Maintenant, ô mon Dieu, que tes yeux soient ouverts et tes oreilles attentives aux prières faites en ce lieu !41 Et maintenant Dresse-toi, Yahvé Dieu, fixe-toi, toi et l’arche de ta force ! Que tes prêtres, Yahvé Dieu, se revêtent de salut et que tes fidèles jubilent dans le bonheur !42 Yahvé Dieu, n’écarte pas la face de ton oint, souviens-toi des grâces faites à David ton serviteur !  »

1 Chroniques 17,1-27

Posted in allégorie et référence christique, arche d'alliance, attributs et noms divins, bénédiction, esclavage (du péché), eternité (vie éternel), gloire de Dieu, grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), humilité (humble), inhabitation (présence divine), initiative divine, libération (délivrance, joug), Père et Fils, peuple de Dieu (Israel, Juda), plan de Dieu (secret, intention), prière de louange, promesse, temple (sanctuaire) with tags on 7 novembre 2013 by JL

Quand David habita sa maison, il dit au prophète Natân : « Voici que j'habite une maison de cèdre, et l'arche de l'alliance de Yahvé est sous les tentures ! « 2 Natân répondit à David : « Tout ce qui te tient à coeur, fais-le, car Dieu est avec toi. »3 Mais, cette même nuit, la parole de Dieu fut adressée à Natân en ces termes :4 « Va dire à David mon serviteur : Ainsi parle Yahvé. Ce n'est pas toi qui me bâtiras une maison pour que j'y habite.5 Oui, je n'ai jamais habité de maison depuis le jour où j'ai fait monter Israël jusqu'aujourd'hui, mais j'allais de tente en tente et d'abri en abri.6 Pendant tout le temps où j'ai voyagé avec tout Israël, ai-je dit à un seul des Juges d'Israël que j'avais institués comme pasteurs de mon peuple : Pourquoi ne me bâtissez-vous pas une maison de cèdre ?7 Voici maintenant ce que tu diras à mon serviteur David : Ainsi parle Yahvé Sabaot. C'est moi qui t'ai pris au pâturage, derrière les brebis, pour être chef de mon peuple Israël.8 J'ai été avec toi partout où tu allais, j'ai supprimé devant toi tous tes ennemis. Je te donnerai un renom égal à celui des plus grands sur la terre.9 Je fixerai un lieu à mon peuple Israël, je l'y planterai et il demeurera en cette place, il ne sera plus ballotté et les méchants ne continueront pas à le ruiner comme auparavant,10 depuis le temps où j'instituais des Juges sur mon peuple Israël. Je soumettrai tous tes ennemis. Yahvé t'annonce qu'il te fera une maison,11 et quand il sera pleinement temps de rejoindre tes pères je maintiendrai après toi ton lignage ; ce sera l'un de tes fils dont j'affermirai le règne.12 C'est lui qui me bâtira une maison et j'affermirai pour toujours son trône.13 Je serai pour lui un père et il sera pour moi un fils ; je ne lui retirerai pas ma faveur comme je l'ai retirée à celui qui t'a précédé.14 Je le maintiendrai à jamais dans ma maison et dans mon royaume, et son trône sera à jamais affermi. »15 Natân communiqua à David toutes ces paroles et toute cette révélation.16 Alors le roi David entra, s'assit devant Yahvé et dit : « Qui suis-je, Yahvé Dieu, et quelle est ma maison, pour que tu m'aies mené jusque-là ?17 Mais cela est trop peu à tes yeux, ô Dieu, et tu étends tes promesses à la maison de ton serviteur pour un lointain avenir. Tu me fais voir comme un groupe d'hommes, celui qui l'élève c'est Yahvé Dieu.18 Qu'est-ce que David pourrait faire de plus pour toi, vu la gloire que tu as donnée à ton serviteur ? Toi-même, tu as distingué ton serviteur.19 Yahvé, à cause de ton serviteur, et selon ton coeur, tu as eu cette magnificence de révéler toutes ces grandeurs.20 Yahvé, il n'y a personne comme toi et il n'y a pas d'autre Dieu que toi seul, comme l'ont appris nos oreilles.21 Y a-t-il, comme ton peuple Israël, un autre peuple sur la terre qu'un Dieu soit allé racheter pour en faire son peuple, pour le rendre fameux et opérer en sa faveur de grandes et terribles choses, en chassant des nations devant ton peuple que tu as racheté d'Egypte ?22 Tu t'es donné à jamais pour peuple Israël ton peuple, et toi, Yahvé, tu es devenu son Dieu.23 Et maintenant, que subsiste à jamais, Yahvé, la promesse que tu as faite à ton serviteur et à sa maison, et agis comme tu l'as dit.24 Que cette promesse subsiste et que ton Nom soit exalté à jamais ! Que l'on dise : Yahvé Sabaot est le Dieu d'Israël, il est Dieu pour Israël. La maison de David ton serviteur sera affermie devant toi,25 car c'est toi, mon Dieu, qui as fait cette révélation à ton serviteur : lui bâtir une maison. C'est pourquoi ton serviteur se trouve devant toi à te prier.26 Oui, Yahvé, c'est toi qui es Dieu, et tu as fait cette belle promesse à ton serviteur.27 Tu as alors consenti à bénir la maison de ton serviteur pour qu'elle demeure toujours en ta présence. Car c'est toi, Yahvé, qui as béni : elle est bénie à jamais. »

1 Rois 11,26-43

Posted in chemin (voie du Seigneur), commandements (préceptes, décrets), fondations (pieux sacré), inhabitation (présence divine), lumière (lampe), promesse, prophète, royauté en Israel, sagesse with tags on 3 juin 2013 by JL
Jéroboam était fils de l'Ephraïmite Nebat, de Cerêda, et sa mère était une veuve nommée Cerua ; il était au service de Salomon et se révolta contre le roi.27 Voici l'histoire de sa révolte. Salomon construisait le Millo, il fermait la brèche de la Cité de David, son père.28 Ce Jéroboam était homme de condition ; Salomon remarqua comment ce jeune homme accomplissait sa tâche et il le préposa à toute la corvée de la maison de Joseph.29 Il arriva que Jéroboam, étant sorti de Jérusalem, fut abordé en chemin par le prophète Ahiyya, de Silo ; celui-ci était vêtu d'un manteau neuf et ils étaient seuls tous les deux dans la campagne.30 Ahiyya prit le manteau neuf qu'il avait sur lui et le déchira en douze morceaux.31 Puis il dit à Jéroboam : « Prends pour toi dix morceaux, car ainsi parle Yahvé, Dieu d'Israël : Voici que je vais arracher le royaume de la main de Salomon et je te donnerai les dix tribus.32 Il aura une tribu, en considération de mon serviteur David et de Jérusalem, la ville que j'ai élue de toutes les tribus d'Israël.33 C'est qu'il m'a délaissé, qu'il s'est prosterné devant Astarté, la déesse des Sidoniens, Kemosh, le dieu de Moab, Milkom, le dieu des Ammonites, et qu'il n'a pas suivi mes voies, en faisant ce qui est juste à mes yeux, ni mes lois et mes ordonnances, comme son père David.34 Mais ce n'est pas de sa main que je prendrai le royaume, car je l'ai établi prince pour tout le temps de sa vie, en considération de mon serviteur David, que j'ai élu et qui a observé mes commandements et mes lois ;35 c'est de la main de son fils que j'enlèverai le royaume et je te le donnerai, c'est-à-dire les dix tribus.36 Pourtant je laisserai à son fils une tribu, pour que mon serviteur David ait toujours une lampe devant moi à Jérusalem, la ville que j'ai choisie pour y placer mon Nom.37 Pour toi, je te prendrai pour que tu règnes sur tout ce que tu voudras et tu seras roi sur Israël.38 Si tu obéis à tout ce que je t'ordonnerai, si tu suis mes voies et fais ce qui est juste à mes yeux, en observant mes lois et mes commandements comme a fait mon serviteur David, alors je serai avec toi et je te construirai une maison stable comme j'ai construit pour David. Je te donnerai Israël39 et j'humilierai la descendance de David à cause de cela ; cependant pas pour toujours. »40 Salomon chercha à faire mourir Jéroboam ; celui-ci partit et s'enfuit en Egypte auprès de Sheshonq, roi d'Egypte, et il demeura en Egypte jusqu'à la mort de Salomon.41 Le reste de l'histoire de Salomon, tout ce qu'il a fait, et sa sagesse, n'est-ce pas écrit dans le livre de l'Histoire de Salomon ?42 La durée du règne de Salomon à Jérusalem sur tout Israël fut de 40 ans.43 Puis Salomon se coucha avec ses pères et on l'enterra dans la Cité de David, son père, et son fils Roboam régna à sa place.

1 Rois 8,54-66

Posted in autel (ou Dieu descend pour bénir), bénédiction, chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), consacré (consécration), faire mémoire (mémorial, solennité), inhabitation (présence divine), initiative divine, joie divine (jubilation), justice (justification, juste), ministère, paix, parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière d'invocation, prière de demande, promesse, royauté en Israel, sacrifice d'holocauste et communion, temple (sanctuaire), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 30 mai 2013 by JL
Quand Salomon eut achevé d’adresser à Yahvé toute cette prière et cette supplication, il se releva de l’endroit où il était agenouillé, les mains étendues vers le ciel, devant l’autel de Yahvé,55 et se tint debout. Il bénit à haute voix toute l’assemblée d’Israël :56 « Béni soit Yahvé, dit-il, qui a accordé le repos à son peuple Israël, selon toutes ses promesses ; de toutes les bonnes paroles qu’il a dites par le ministère de son serviteur Moïse, aucune n’a failli.57 Que Yahvé notre Dieu soit avec nous, comme il fut avec nos pères, qu’il ne nous abandonne pas et ne nous rejette pas !58 Qu’il incline nos coeurs vers lui, pour que nous suivions toutes ses voies et gardions les commandements, les lois et les ordonnances qu’il a donnés à nos pères.59 Puissent ces paroles que j’ai dites en suppliant devant Yahvé rester présentes jour et nuit à Yahvé notre Dieu, pour qu’il rende justice à son serviteur et justice à son peuple Israël, selon les besoins de chaque jour ;60 tous les peuples de la terre sauront alors que Yahvé seul est Dieu, qu’il n’y en a point d’autre,61 et votre coeur sera tout entier à Yahvé, notre Dieu, observant ses lois et gardant ses commandements comme maintenant. »62 Le roi et tout Israël avec lui sacrifièrent devant Yahvé.63 Comme sacrifices de communion qu’il présenta à Yahvé, Salomon offrit 22.000 boeufs et 120.000 moutons, et le roi et tous les Israélites dédièrent le Temple de Yahvé.64 En ce jour, le roi consacra le milieu de la cour qui est devant le Temple de Yahvé ; c’est là qu’il offrit l’holocauste, l’oblation et les graisses des sacrifices de communion, parce que l’autel de bronze qui était devant Yahvé était trop petit pour contenir l’holocauste, l’oblation et les graisses des sacrifices de communion.65 En ce temps-là, Salomon célébra la fête, et tous les Israélites avec lui, un grand rassemblement depuis l’Entrée de Hamat jusqu’au Torrent d’Egypte, devant Yahvé notre Dieu, pendant sept jours.66 Puis, le huitième jour, il congédia les gens ; ils bénirent le roi et s’en allèrent chacun chez soi, joyeux et le coeur content de tout le bien que Yahvé avait fait à son serviteur David et à son peuple Israël.