Archive for the vision béatifique Category

Zacharie 10,1-12

Posted in allégorie et référence christique, chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, divination (incantation), eaux innombrables (négatives), esclavage (du péché), faire mémoire (mémorial, solennité), faux prêtre et faux prophète, fécondité (prospérité, postérité), fondations (pieux sacré), iles lointaines (nations éloignées), joie divine (jubilation), moissonner (semer, cultiver), orgueil (se glorifier), pasteur, peuple de Dieu (Israel, Juda), pierre d'angle, prophétie (oracle), puissance divine, restauration (rebâtir), sainteté (saint), salut (rachat, rédemption), vision béatifique with tags on 6 mars 2014 by JL

01 Demandez au Seigneur la pluie, la pluie de printemps ; c’est le Seigneur qui provoque les orages. Il leur donnera une pluie abondante, et à chacun, de l’herbe dans son champ.

02 Puisque les terafim ont fait de fausses prédictions, que les devins ont eu des visions mensongères, puisqu’ils ont débité des songes trompeurs et donné de vaines consolations, voilà pourquoi le peuple est parti comme un troupeau malheureux faute de berger.

03 Contre les bergers s’est enflammée ma colère, contre les boucs je vais sévir. Car le Seigneur de l’univers visitera son troupeau – la maison de Juda –, dans le combat il en fera sa monture d’honneur.

04 De Juda sortira une pierre d’angle, de lui sortira un piquet solide, de lui sortira un arc de guerre, de lui sortiront tous ceux qui s’imposent. Ensemble,

05 ils seront comme des héros piétinant, dans le combat, la boue des chemins. Ils combattront, car le Seigneur est avec eux, et ceux qui montent des chevaux seront couverts de honte.

06 De la maison de Juda je ferai des héros, et je sauverai la maison de Joseph. Je les rétablirai car j’en aurai compassion ; ils seront comme si je ne les avais pas rejetés, car moi, le Seigneur, je suis leur Dieu, et je les exaucerai.

07 Ceux d’Éphraïm seront comme des héros, comme sous l’effet du vin leur cœur se réjouira ; en les voyant, leurs fils se réjouiront, leur cœur exultera dans le Seigneur.

08 Je vais siffler pour les rassembler, car je les ai rachetés, et ils seront aussi nombreux qu’autrefois.

09 Je les ai disséminés parmi les nations, mais au loin, ils se souviendront de moi, ils vivront avec leurs fils et ils reviendront.

10 Je les ramènerai de la terre d’Égypte, et d’Assour je les rassemblerai ; je les ferai entrer au pays de Galaad et au Liban, et cela ne sera pas suffisant pour eux.

11 – Il passera par la mer, une mer d’angoisse, il frappera les flots dans la mer, toutes les profondeurs du Nil seront asséchées. L’orgueil d’Assour sera abattu et le sceptre de l’Égypte disparaîtra.

12 J’en ferai des héros dans la puissance du Seigneur ; c’est en son nom qu’ils marcheront – oracle du Seigneur.

Publicités

Osée 2,1-25

Posted in adultère (luxure, prostitution), alliance, ciel (cieux), désert (ascèse, dépouillement), désolation (dévastation, ruine), Dieu écoute, exauce, droiture, ecouter (voix du Seigneur), encens (odeur agréable à Dieu), espérance, eternité (vie éternel), faire mémoire (mémorial, solennité), fécondité (prospérité, postérité), festin (paradis), fidélité (infidélité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), honte (humiliation), idolâtrie, inhabitation (présence divine), justice (justification, juste), libération (délivrance, joug), moissonner (semer, cultiver), noces spirituelles, nudité, paix, passage de la mort, peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), purgatoire, vision béatifique with tags on 27 février 2014 by JL

01 Comme le sable de la mer que l’on ne peut ni compter ni mesurer, ainsi sera le nombre des fils d’Israël. Au lieu de leur dire : « Vous n’êtes pas mon peuple », on leur dira : « Fils du Dieu vivant ».

02 Les fils de Juda et les fils d’Israël se réuniront, ils se donneront un seul chef et ils sortiront du pays ; oui, il est grand, le jour de Yizréel !

03 Dites à vos frères : « Mon-Peuple », et à vos sœurs : « Tendrement-Aimée ».

04 Accusez votre mère, accusez-la, car elle n’est plus ma femme, et moi, je ne suis plus son mari ! Qu’elle écarte de son visage ses prostitutions, et d’entre ses seins, ses adultères ;

05 sinon, je la déshabille toute nue, je l’expose comme au jour de sa naissance, je la rends pareille au désert, je la réduis en terre aride et je la fais mourir de soif.

06 Pour ses fils je n’aurai pas de tendresse, car ils sont des fils de prostitution.

07 Oui, leur mère s’est prostituée, celle qui les conçut s’est déshonorée quand elle disait : « Je veux courir après mes amants qui me donnent mon pain et mon eau, ma laine et mon lin, mon huile et ma boisson. »

08 C’est pourquoi je vais obstruer son chemin avec des ronces, le barrer d’une barrière : elle ne trouvera plus ses sentiers.

09 Elle poursuivra ses amants sans les atteindre, elle les cherchera sans les trouver. Alors elle dira : « Je vais revenir à mon premier mari, car j’étais autrefois plus heureuse que maintenant. »

10 Elle ne savait donc pas que c’est moi qui lui avais donné le froment, le vin nouveau et l’huile fraîche, moi qui lui avais prodigué de l’argent, et l’or utilisé pour Baal !

11 C’est pourquoi je reviendrai, je reprendrai mon froment en sa saison et mon vin nouveau en son temps ; j’arracherai ma laine et mon lin dont elle couvrait sa nudité.

12 Alors je dévoilerai sa honte aux yeux de ses amants, et nul ne la délivrera de ma main.

13 Je mettrai fin à toute sa gaieté, à ses fêtes, ses nouvelles lunes, ses sabbats, et à toutes ses solennités.

14 Je dévasterai sa vigne et son figuier dont elle disait : « Ils sont à moi, c’est le salaire que m’ont donné mes amants. » Je les changerai en friche et les bêtes sauvages les dévoreront.

15 Je sévirai contre elle à cause des jours des Baals, quand elle brûlait pour eux de l’encens, se parait de ses anneaux et de son collier, et courait après ses amants. Et moi, elle m’oubliait ! – oracle du Seigneur.

16 C’est pourquoi, mon épouse infidèle, je vais la séduire, je vais l’entraîner jusqu’au désert, et je lui parlerai cœur à cœur.

17 Et là, je lui rendrai ses vignobles, et je ferai du Val d’Akor (c’est-à-dire « de la Déroute ») la porte de l’Espérance. Là, elle me répondra comme au temps de sa jeunesse, au jour où elle est sortie du pays d’Égypte.

18 En ce jour-là – oracle du Seigneur –, voici ce qui arrivera : Tu m’appelleras : « Mon époux » et non plus : « Mon Baal » (c’est-à-dire « mon maître »).

19 J’éloignerai de ses lèvres les noms des Baals, on ne prononcera plus leurs noms.

20 En ce jour-là je conclurai à leur profit une alliance avec les bêtes sauvages, avec les oiseaux du ciel et les bestioles de la terre ; l’arc, l’épée et la guerre, je les briserai pour en délivrer le pays ; et ses habitants, je les ferai reposer en sécurité.

21 Je ferai de toi mon épouse pour toujours, je ferai de toi mon épouse dans la justice et le droit, dans la fidélité et la tendresse ;

22 je ferai de toi mon épouse dans la loyauté, et tu connaîtras le Seigneur.

23 En ce jour-là je répondrai – oracle du Seigneur ; oui, je répondrai aux cieux, eux, ils répondront à l’appel de la terre ;

24 la terre répondra au froment, au vin nouveau et à l’huile fraîche, eux, ils répondront à la « Vallée-de-la-fertilité ».

25 Je m’en ferai une terre ensemencée, J’aimerai celle qu’on appelait « Pas-Aimée » et à celui qu’on appelait « Pas-mon-Peuple », je dirai : « Tu es mon peuple », et il dira : « Tu es mon Dieu ! »

Sagesse 2,1-24

Posted in allégorie et référence christique, béatitude (bonheur), connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), diable (démons, serpent), image de Dieu (ressemblance), immortalité de l'âme (souffle de vie), impiété, loi, passage de la mort, pauvre (faible), péché originel, plan de Dieu (secret, intention), rétribution (mérite), sainteté (saint), shéol (hades, séjour des morts), veuve, orphelin, indigent, vision béatifique with tags on 27 janvier 2014 by JL

Car ils disent entre eux, dans leurs faux calculs : « Courte et triste est notre vie ; il n'y a pas de remède lors de la fin de l'homme et on ne connaît personne qui soit revenu de l'Hadès.2 Nous sommes nés du hasard, après quoi nous serons comme si nous n'avions pas existé. C'est une fumée que le souffle de nos narines, et la pensée, une étincelle qui jaillit au battement de notre coeur ;3 qu'elle s'éteigne, le corps s'en ira en cendre et l'esprit se dispersera comme l'air inconsistant.4 Avec le temps, notre nom tombera dans l'oubli, nul ne se souviendra de nos oeuvres ; notre vie passera comme les traces d'un nuage, elle se dissipera comme un brouillard que chassent les rayons du soleil et qu'abat sa chaleur.5 Oui, nos jours sont le passage d'une ombre, notre fin est sans retour, le sceau est apposé et nul ne revient.6 Venez donc et jouissons des biens présents, usons des créatures avec l'ardeur de la jeunesse.7 Enivrons-nous de vins de prix et de parfums, ne laissons point passer la fleur du printemps,8 couronnons-nous de boutons de roses, avant qu'ils ne se fanent,9 qu'aucune prairie ne soit exclue de notre orgie, laissons partout des signes de notre liesse, car telle est notre part, tel est notre lot !10 Opprimons le juste qui est pauvre, n'épargnons pas la veuve, soyons sans égards pour les cheveux blancs chargés d'années du vieillards.11 Que notre force soit la loi de la justice, car ce qui est faible s'avère inutile.12 Tendons des pièges au juste, puisqu'il nous gêne et qu'il s'oppose à notre conduite, nous reproche nos fautes contre la Loi et nous accuse de fautes contre notre éducation.13 Il se flatte d'avoir la connaissance de Dieu et se nomme enfant du Seigneur.14 Il est devenu un blâme pour nos pensées, sa vue même nous est à charge ;15 car son genre de vie ne ressemble pas aux autres, et ses sentiers sont tout différents.16 Il nous tient pour chose frelatée et s'écarte de nos chemins comme d'impuretés. Il proclame heureux le sort final des justes et il se vante d'avoir Dieu pour père.17 Voyons si ses dires sont vrais, expérimentons ce qu'il en sera de sa fin.18 Car si le juste est fils de Dieu, Il l'assistera et le délivrera des mains de ses adversaires.19 Eprouvons-le par l'outrage et la torture afin de connaître sa douceur et de mettre à l'épreuve sa résignation.20 Condamnons-le à une mort honteuse, puisque, d'après ses dires, il sera visité. »21 Ainsi raisonnent-ils, mais ils s'égarent, car leur malice les aveugle.22 Ils ignorent les secrets de Dieu, ils n'espèrent pas de rémunération pour la sainteté, ils ne croient pas à la récompense des âmes pures.23 Oui, Dieu a créé l'homme pour l'incorruptibilité, il en a fait une image de sa propre nature ;24 c'est par l'envie du diable que la mort est entrée dans le monde : ils en font l'expérience, ceux qui lui appartiennent !

Psaumes 140,1-14

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), allégorie et référence christique, buter (pierre d’achoppement), calomnie, médisance (langue), diable (démons, serpent), face de Dieu (visage), impiété, pauvre (faible), prière de libération, sainteté (saint), tentation (filet), vision béatifique with tags on 20 janvier 2014 by JL

Du maître de chant. Psaume de David.2 Délivre-moi, Yahvé, des mauvaises gens, contre l'homme de violence défends-moi,3 ceux dont le coeur médite le mal, qui tout le jour hébergent la guerre,4 qui aiguisent leur langue ainsi qu'un serpent, un venin de vipère sous la lèvre.5 Garde-moi, Yahvé, des mains de l'impie, contre l'homme de violence défends-moi, ceux qui méditent de me faire trébucher,6 qui tendent un filet sous mes pieds, insolents qui m'ont caché une trappe et des lacets, m'ont posé des pièges au passage.7 J'ai dit à Yahvé : C'est toi mon Dieu, entends, Yahvé, le cri de ma prière.8 Yahvé mon Seigneur, force de mon salut, tu me couvres la tête au jour du combat.9 Ne consens pas, Yahvé, aux désirs des impies, ne fais pas réussir leurs complots. Que sur moi les assiégeants ne dressent10 leur tête, que la malice de leurs lèvres les accable ;11 qu'il pleuve sur eux des charbons de feu, que jetés à l'abîme ils ne se lèvent plus :12 que le calomniateur ne tienne plus sur la terre, que le mal pourchasse à mort le violent !13 Je sais que Yahvé fera droit aux malheureux, fera justice aux pauvres.14 Oui, les justes rendront grâce à ton nom, les saints vivront avec ta face.

Psaumes 89,1-53

Posted in allégorie et référence christique, alliance, attributs et noms divins, bonté divine (amour de Dieu), cantique (chant de l'âme), ciel (cieux), colère de Dieu, commandements (préceptes, décrets), droite du Seigneur, eaux innombrables (négatives), election divine, eternité (vie éternel), face de Dieu (visage), fondations (pieux sacré), justice (justification, juste), onction (oindre), orgueil (se glorifier), péché (faute), péché originel, protection divine (refuge, abri), puissance divine, rocher (forteresse), royaume de Dieu, royauté du Christ, sainteté (saint), salut (rachat, rédemption), shéol (hades, séjour des morts), silence de Dieu, tentation (filet), vérité, vision béatifique, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 15 janvier 2014 by JL

Poème. D'Etân l'indigène.2 L'amour de Yahvé à jamais je le chante, d'âge en âge ma parole annonce ta vérité.3 Car tu as dit : l'amour est bâti à jamais, les cieux, tu fondes en eux ta vérité.4 « J'ai fait une alliance avec mon élu, j'ai juré à David mon serviteur :5 A tout jamais j'ai fondé ta lignée, je te bâtis d'âge en âge un trône. »6 Les cieux rendent grâce pour ta merveille, Yahvé, pour ta vérité, dans l'assemblée des saints.7 Qui donc en les nues se compare à Yahvé, s'égale à Yahvé parmi les fils des dieux ?8 Dieu redoutable au conseil des saints, grand et terrible à tout son entourage,9 Yahvé, Dieu Sabaot, qui est comme toi ? Yahvé puissant, que ta vérité entoure !10 C'est toi qui maîtrises l'orgueil de la mer, quand ses flots se soulèvent, c'est toi qui les apaises ;11 c'est toi qui fendis Rahab comme un cadavre, dispersas tes adversaires par ton bras de puissance.12 A toi le ciel, à toi aussi la terre, le monde et son contenu, c'est toi qui les fondas ;13 le nord et le midi, c'est toi qui les créas, le Tabor et l'Hermon à ton nom crient de joie.14 A toi ce bras et sa prouesse, puissante est ta main, sublime est ta droite ;15 Justice et Droit sont l'appui de ton trône, Amour et Vérité marchent devant ta face.16 Heureux le peuple qui sait l'acclamation ! Yahvé, à la clarté de ta face ils iront ;17 en ton nom ils jubilent tout le jour, en ta justice ils s'exaltent.18 L'éclat de leur puissance, c'est toi, dans ta faveur tu exaltes notre vigueur ;19 car à Yahvé est notre bouclier ; à lui, Saint d'Israël, est notre roi.20 Jadis, en vision, tu as parlé et tu as dit à tes amis : « J'ai prêté assistance à un preux, j'ai exalté un cadet de mon peuple.21 J'ai trouvé David mon serviteur, je l'ai oint de mon huile sainte ;22 pour lui ma main sera ferme, mon bras aussi le rendra fort.23 L'adversaire ne pourra le tromper, le pervers ne pourra l'accabler ;24 j'écraserai devant lui ses agresseurs, ses ennemis, je les frapperai.25 Ma vérité et mon amour avec lui, par mon nom s'exaltera sa vigueur ;26 j'établirai sa main sur la mer et sur les fleuves sa droite.27 Il m'appellera : Toi, mon père, mon Dieu et le rocher de mon salut !28 si bien que j'en ferai l'aîné, le très-haut sur les rois de la terre.29 A jamais je lui garde mon amour, mon alliance est pour lui véridique ;30 j'ai pour toujours établi sa lignée, et son trône comme les jours des cieux.31 Si ses fils abandonnent ma loi, ne marchent pas selon mes jugements,32 s'ils profanent mes préceptes et ne gardent pas mes commandements,33 je visiterai avec des verges leur péché, avec des coups leur méfait,34 mais sans retirer de lui mon amour, sans faillir dans ma vérité.35 Point ne profanerai mon alliance, ne dédirai le souffle de mes lèvres ;36 une fois j'ai juré par ma sainteté : mentir à David, jamais !37 Sa lignée à jamais sera, et son trône comme le soleil devant moi,38 comme est fondée la lune à jamais, témoin véridique dans la nue. »39 Mais toi, tu as rejeté et répudié, tu t'es emporté contre ton oint ;40 tu as renié l'alliance de ton serviteur, tu as profané jusqu'à terre son diadème.41 Tu as fait brèche à toutes ses clôtures, tu as mis en ruines ses lieux forts ;42 tous les passants du chemin l'ont pillé, ses voisins en ont fait une insulte.43 Tu as donné la haute main à ses agresseurs, tu as mis en joie tous ses adversaires ;44 tu as brisé son épée contre le roc, tu ne l'as pas épaulé dans le combat.45 Tu as ôté son sceptre de splendeur, renversé son trône jusqu'à terre ;46 tu as écourté les jours de sa jeunesse, étalé sur lui la honte.47 Jusques à quand, Yahvé, seras-tu caché ? Jusqu'à la fin ? Brûlera-t-elle comme un feu, ta colère ?48 Souviens-toi de moi : quelle est ma durée ? Pour quel néant as-tu créé les fils d'Adam ?49 Qui donc vivra sans voir la mort, soustraira son âme à la griffe du shéol ?50 Où sont les prémices de ton amour, Seigneur ? Tu as juré à David sur ta vérité.51 Souviens-toi, Seigneur, de l'insulte à ton serviteur : je reçois en mon sein tous les traits des peuples ;52 ainsi tes adversaires, Yahvé, ont insulté, ainsi insulté les traces de ton oint !53 Béni soit Yahvé à jamais ! Amen ! Amen !

 

Exode 33,12-23

Posted in attributs et noms divins, caverne de Dieu (creux du rocher), Emmanuel (Dieu avec nous), face de Dieu (visage), gloire de Dieu, kénose (abaissement, cœur brisé), peuple de Dieu (Israel, Juda), rocher (forteresse), vision béatifique, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 9 janvier 2013 by JL
12 Moïse dit à Yahvé : « Vois, tu me dis : Fais monter ce peuple, et tu ne me fais pas connaître qui tu enverras avec moi. Tu avais pourtant dit : Je te connais par ton nom et tu as trouvé grâce à mes yeux.13 Si donc j’ai trouvé grâce à tes yeux, daigne me faire connaître tes voies pour que je te connaisse et que je trouve grâce à tes yeux. Considère aussi que cette nation est ton peuple. »14 Yahvé dit : « J’irai moi-même, et je te donnerai le repos. »15 Et il dit : « Si tu ne viens pas toi-même, ne nous fais pas monter d’ici ;16 comment saura-t-on alors que j’ai trouvé grâce à tes yeux, moi et ton peuple ? N’est-ce pas à ce que tu iras avec nous ? En sorte que nous soyons distincts, moi et ton peuple, de tous les peuples qui sont sur la face de la terre. »17 Yahvé dit à Moïse : « Cette chose que tu as dite, je la ferai encore parce que tu as trouvé grâce à mes yeux et que je te connais par ton nom. »18 Il lui dit : « Fais-moi de grâce voir ta gloire. »19 Et il dit : « Je ferai passer devant toi toute ma beauté et je prononcerai devant toi le nom de Yahvé. Je fais grâce à qui je fais grâce et j’ai pitié de qui j’ai pitié. »20 « Mais, dit-il, tu ne peux pas voir ma face, car l’homme ne peut me voir et vivre. »21 Yahvé dit encore : « Voici une place près de moi ; tu te tiendras sur le rocher.22 Quand passera ma gloire, je te mettrai dans la fente du rocher et je te couvrirai de ma main jusqu’à ce que je sois passé.23 Puis j’écarterai ma main et tu verras mon dos ; mais ma face, on ne peut la voir. »
 

Genèse 32,1-33

Posted in ange (chérubins), bénédiction, face de Dieu (visage), Jourdain, kénose (abaissement, cœur brisé), passage de la mort, prière de demande, salut (rachat, rédemption), vision béatifique with tags on 2 décembre 2012 by JL
Levé de bon matin, Laban embrassa ses petits-enfants et ses filles et les bénit. Puis Laban partit et retourna chez lui.2 Comme Jacob poursuivait son chemin, des anges de Dieu l’affrontèrent.3 En les voyant, Jacob dit : « C’est le camp de Dieu !  » et il donna à ce lieu le nom de Mahanayim.4 Jacob envoya au-devant de lui des messagers à son frère Esaü, au pays de Séïr, la steppe d’Edom.5 Il leur donna cet ordre : « Ainsi parlerez-vous à Monseigneur Esaü : Voici le message de ton serviteur Jacob : J’ai séjourné chez Laban et je m’y suis attardé jusqu’à maintenant.6 J’ai acquis boeufs et ânes, petit bétail, serviteurs et servantes. Je veux en faire porter la nouvelle à Monseigneur, pour trouver grâce à ses yeux. »7 Les messagers revinrent auprès de Jacob en disant : « Nous sommes allés vers ton frère Esaü. Lui-même vient maintenant à ta rencontre et il a 400 hommes avec lui. »8 Jacob eut grand peur et se sentit angoissé. Alors il divisa en deux camps les gens qui étaient avec lui, le petit et le gros bétail.9 Il se dit : « Si Esaü se dirige vers l’un des camps et l’attaque, le camp qui reste pourra se sauver. »10 Jacob dit : « Dieu de mon père Abraham et Dieu de mon père Isaac, Yahvé, qui m’as commandé : Retourne dans ton pays et dans ta patrie et je te ferai du bien,11 je suis indigne de toutes les faveurs et de toute la bonté que tu as eues pour ton serviteur. Je n’avais que mon bâton pour passer le Jourdain que voici, et maintenant je puis former deux camps.12 Veuille me sauver de la main de mon frère Esaü, car j’ai peur de lui, qu’il ne vienne et ne nous frappe, la mère avec les enfants.13 Pourtant, c’est toi qui as dit : Je te comblerai de bienfaits et je rendrai ta descendance comme le sable de la mer, qu’on ne peut pas compter, tant il y en a. »14 Et Jacob passa la nuit en cet endroit. De ce qu’il avait en mains, il prit de quoi faire un présent à son frère Esaü :15 deux chèvres et vingt boucs, 200 brebis et vingt béliers,16 30 chamelles qui allaitaient, avec leurs petits, 40 vaches et dix taureaux, vingt ânesses et dix ânons.17 Il les confia à ses serviteurs, chaque troupeau à part, et il dit à ses serviteurs : « Passez devant moi et laissez du champ entre les troupeaux. »18 Au premier il donna cet ordre : « Lorsque mon frère Esaü te rencontrera et te demandera : A qui es-tu ? Où vas-tu ? A qui appartient ce qui est devant toi ?19 Tu répondras : C’est à ton serviteur Jacob, c’est un présent envoyé à Monseigneur Esaü, et lui-même arrive derrière nous. »20 Il donna le même ordre au second et au troisième et à tous ceux qui marchaient derrière les troupeaux : « Voilà, leur dit-il, comment vous parlerez à Esaü quand vous le trouverez,21 et vous direz : Et même, ton serviteur Jacob arrive derrière nous. » Il s’était dit en effet : « Je me le concilierai par un présent qui me précédera, ensuite je me présenterai à lui, peut-être me fera-t-il grâce. »22 Le présent passa en avant et lui-même demeura cette nuit-là au camp.23 Cette même nuit, il se leva, prit ses deux femmes, ses deux servantes, ses onze enfants et passa le gué du Yabboq.24 Il les prit et leur fit passer le torrent, et il fit passer aussi tout ce qu’il possédait.25 Et Jacob resta seul. Et quelqu’un lutta avec lui jusqu’au lever de l’aurore.26 Voyant qu’il ne le maîtrisait pas, il le frappa à l’emboîture de la hanche, et la hanche de Jacob se démit pendant qu’il luttait avec lui.27 Il dit : « Lâche-moi, car l’aurore est levée », mais Jacob répondit : « Je ne te lâcherai pas, que tu ne m’aies béni. »28 Il lui demanda : « Quel est ton nom » — « Jacob », répondit-il.29 Il reprit : « On ne t’appellera plus Jacob, mais Israël, car tu as été fort contre Dieu et contre les hommes et tu l’as emporté. »30 Jacob fit cette demande : « Révèle-moi ton nom, je te prie », mais il répondit : « Et pourquoi me demandes-tu mon nom ?  » Et, là même, il le bénit.31 Jacob donna à cet endroit le nom de Penuel, « car, dit-il j’ai vu Dieu face à face et j’ai eu la vie sauvé. »32 Au lever du soleil, il avait passé Penuel et il boitait de la hanche.33 C’est pourquoi les Israélites ne mangent pas, jusqu’à ce jour, le nerf sciatique qui est à l’emboîture de la hanche, parce qu’il avait frappé Jacob à l’emboîture de la hanche, au nerf sciatique.