Archive for the mettre à l’épreuve (soumettre à la tentation) Category

Malachie 3,1-24

Posted in abondance, adultère (luxure, prostitution), allégorie et référence christique, alliance, anathème, attributs et noms divins, béatitude (bonheur), bénédiction, calomnie, médisance (langue), chercher Dieu, ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), conscience (examen), conversion (faire retour, repentir), crainte de Dieu, diable (démons, serpent), Dieu écoute, exauce, faire mémoire (mémorial, solennité), fécondité (prospérité, postérité), fidélité (infidélité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), impiété, inhabitation (présence divine), jour du Seigneur (déluge), jugement, justice (justification, juste), loi, lumière (lampe), maison (demeures) du Seigneur, mal (méchanceté), malédiction, mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), miracle (guérison, signe), offrande (prémisse et autres), opprimé (oppression), passage de la mort, Père et Fils, peuple de Dieu (Israel, Juda), porter du fruit, poussière (cendre, glaise), purgatoire, purification, rendre grâce (dîme), serment (vœux), source d'eau vive (rosée, pluie), témoignage (témoin), temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte), veuve, orphelin, indigent, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 7 mars 2014 by JL

01Voici que j’envoie mon messager pour qu’il prépare le chemin devant moi ; et soudain viendra dans son Temple le Seigneur que vous cherchez. Le messager de l’Alliance que vous désirez, le voici qui vient, – dit le Seigneur de l’univers.

02 Qui pourra soutenir le jour de sa venue ? Qui pourra rester debout lorsqu’il se montrera ? Car il est pareil au feu du fondeur, pareil à la lessive des blanchisseurs.

03 Il s’installera pour fondre et purifier : il purifiera les fils de Lévi, il les affinera comme l’or et l’argent ; ainsi pourront-ils, aux yeux du Seigneur, présenter l’offrande en toute justice.

04 Alors, l’offrande de Juda et de Jérusalem sera bien accueillie du Seigneur, comme il en fut aux jours anciens, dans les années d’autrefois.

05 Je m’approcherai de vous pour le jugement ; sans attendre, je témoignerai contre les magiciens, contre les adultères, contre ceux qui font de faux serments, contre ceux qui oppriment le salarié, la veuve et l’orphelin, qui excluent l’immigré et qui ne me craignent pas, – dit le Seigneur de l’univers.

06 Moi, le Seigneur, je n’ai pas changé, mais vous, fils de Jacob, vous n’en finissez pas de changer :

07 depuis les jours de vos pères, vous vous écartez de mes décrets et ne les gardez pas. Revenez à moi, et je reviendrai à vous, – dit le Seigneur de l’univers. Vous demandez : « En quoi devrons-nous revenir ? »

08 – Un homme peut-il tromper Dieu ? Et vous me trompez ! Vous dites : « En quoi t’avons-nous trompé ? » – Pour la dîme et les redevances.

09 Vous êtes maudits de malédiction, vous me trompez, vous, la nation entière !

10 Apportez toute la dîme à la maison du trésor, pour qu’il y ait de la nourriture dans ma Maison. Soumettez-moi donc ainsi à l’épreuve, – dit le Seigneur de l’univers –, et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses du ciel si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance !

11 Pour vous, je menacerai l’insecte vorace : qu’il ne détruise plus les fruits de votre sol, et que la vigne de vos campagnes ne soit plus stérile, – dit le Seigneur de l’univers.

12 Toutes les nations vous diront bienheureux, car vous serez alors une terre de délices, – dit le Seigneur de l’univers.

13 Vous avez contre moi des paroles dures, – dit le Seigneur. Et vous osez demander : « Qu’avons-nous dit entre nous contre toi ? »

14 Voici ce que vous avez dit : « Servir Dieu n’a pas de sens. À quoi bon garder ses observances, mener une vie sans joie en présence du Seigneur de l’univers ?

15 Nous en venons à dire bienheureux les arrogants ; même ceux qui font le mal sont prospères, même s’ils mettent Dieu à l’épreuve, ils en réchappent ! »

16 Alors ceux qui craignent le Seigneur s’exhortèrent mutuellement. Le Seigneur fut attentif et les écouta ; un livre fut écrit devant lui pour en garder mémoire, en faveur de ceux qui le craignent et qui ont le souci de son nom.

17 Le Seigneur de l’univers déclara : Ils seront mon domaine particulier pour le jour que je prépare. Je serai indulgent envers eux, comme un homme est indulgent envers le fils qui le sert fidèlement.

18 Vous verrez de nouveau qu’il y a une différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui refuse de le servir.

19 Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme la fournaise. Tous les arrogants, tous ceux qui commettent l’impiété, seront de la paille. Le jour qui vient les consumera, – dit le Seigneur de l’univers –, il ne leur laissera ni racine ni branche.

20 Mais pour vous qui craignez mon nom, le Soleil de justice se lèvera : il apportera la guérison dans son rayonnement. Vous sortirez en bondissant comme de jeunes veaux à la pâture.

21 Vous foulerez les méchants, car ils seront de la cendre sous la plante de vos pieds, au jour que je prépare, – dit le Seigneur de l’univers.

22 Souvenez-vous de la loi de Moïse, mon serviteur, à qui j’ai prescrit, sur l’Horeb, décrets et ordonnances pour tout Israël.

23 Voici que je vais vous envoyer Élie le prophète, avant que vienne le jour du Seigneur, jour grand et redoutable.

24 Il ramènera le cœur des pères vers leurs fils, et le cœur des fils vers leurs pères, pour que je ne vienne pas frapper d’anathème le pays !

 

Publicités

Baruch 3,38 – 4,37

Posted in allégorie et référence christique, attributs et noms divins, chemin (voie du Seigneur), chercher Dieu, colère de Dieu, commandements (préceptes, décrets), confiance en Dieu, consolation (solidarité), déportation (captif, exil), diable (démons, serpent), enfer (géhenne, vallée du Cédron), espérance, eternité (vie éternel), fécondité (prospérité, postérité), gloire de Dieu, héritage (de Dieu, le nôtre,partage), Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), jugement, justice (justification, juste), loi, lumière (lampe), mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), pardon (miséricorde, pitié), parole de Dieu (vivante), passage de la mort, pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière de libération, salut (rachat, rédemption), sauveur (rédempteur) with tags on 19 février 2014 by JL

38 Ainsi, la Sagesse est apparue sur la terre, elle a vécu parmi les hommes.

01 Elle est le livre des préceptes de Dieu, la Loi qui demeure éternellement : tous ceux qui l’observent vivront, ceux qui l’abandonnent mourront.

02 Reviens, Jacob, saisis-la de nouveau ; à sa lumière, marche vers la splendeur :

03 ne laisse pas ta gloire à un autre, tes privilèges à un peuple étranger.

04 Heureux sommes-nous, Israël ! Car ce qui plaît à Dieu, nous le connaissons.

05 Courage, mon peuple, toi qui es la part d’Israël réservée à Dieu !

06 Vous avez été vendus aux nations païennes, mais ce n’était pas pour votre anéantissement ; vous avez excité la colère de Dieu : c’est pour cela que vous avez été livrés à vos adversaires.

07 Car vous avez irrité votre Créateur en offrant des sacrifices aux démons et non à Dieu.

08 Vous avez oublié le Dieu éternel, lui qui vous a nourris. Vous avez aussi attristé Jérusalem, elle qui vous a élevés,

09 car elle a vu fondre sur vous la colère qui vient de Dieu, et elle a dit : « Écoutez, voisines de Sion, Dieu m’a infligé un deuil cruel.

10 J’ai vu la captivité que l’Éternel a infligée à mes fils et à mes filles.

11 Je les avais élevés dans la joie, je les ai laissés partir dans les larmes et le deuil.

12 Que nul ne se réjouisse de mon sort, à moi qui suis veuve et délaissée par tout le monde. J’ai été abandonnée à cause des péchés de mes enfants, parce qu’ils se sont détournés de la loi de Dieu.

13 Ils n’ont pas reconnu ses jugements, ni marché sur les chemins des commandements de Dieu, ni suivi les sentiers de l’éducation conforme à sa justice.

14 Qu’elles viennent, les voisines de Sion ! Souvenez-vous de la captivité que l’Éternel a infligée à mes fils et à mes filles.

15 Car il a fait venir contre eux une nation lointaine, une nation insolente et de langue étrangère, sans respect pour le vieillard, sans pitié pour le petit enfant.

16 Ils ont emmené les fils bien-aimés de la veuve ; ils l’ont rendue solitaire en la privant de ses filles.

17 Et moi, comment pourrais-je vous aider ?

18 Celui qui vous a infligé ces malheurs, lui seul vous arrachera à la main de vos ennemis.

19 Allez, mes enfants, allez votre chemin ! Moi, délaissée, je reste solitaire.

20 J’ai quitté la robe de paix, j’ai revêtu le sac du suppliant ; vers l’Éternel je lancerai mon cri, au long de mes jours.

21 Courage, mes enfants, criez vers Dieu ! Il vous arrachera au pouvoir, à la main des ennemis.

22 Car moi, j’ai mis dans l’Éternel mon espérance, pour qu’il vous accorde le salut. Et il m’est venu une joie, de la part du Dieu Saint, en raison de la miséricorde qui bientôt vous sera envoyée par l’Éternel, votre Sauveur.

23 Dans le deuil et les larmes, je vous ai laissés partir ; mais Dieu vous ramènera vers moi, pour toujours, dans la joie et l’allégresse.

24 Comme les voisines de Sion voient maintenant votre captivité, ainsi verront-elles bientôt le salut que Dieu vous accordera, qui viendra vers vous avec grande gloire, dans la splendeur de l’Éternel.

25 Mes enfants, supportez avec patience la colère qui vous est venue de Dieu. L’ennemi t’a poursuivi, mais bientôt tu verras sa ruine, tu mettras ton pied sur sa nuque.

26 Mes tendres enfants ont marché par de rudes chemins ; ils ont été enlevés comme un troupeau emporté par l’ennemi.

27 Courage, mes enfants, criez vers Dieu ! Celui qui vous a infligé l’épreuve se souviendra de vous.

28 Votre pensée vous a égarés loin de Dieu ; une fois convertis, mettez dix fois plus d’ardeur à le chercher.

29 Car celui qui a fait venir sur vous ces calamités fera venir sur vous la joie éternelle, en assurant votre salut. »

30 Courage, Jérusalem ! Il te consolera, celui qui t’a donné un nom.

31 Malheur à ceux qui t’ont maltraitée et se sont réjouis de ta chute,

32 malheur aux villes dont tes enfants furent esclaves, malheur à celle qui reçut tes fils !

33 Comme elle s’était réjouie de ta chute et avait pris plaisir à ton effondrement, ainsi sera-t-elle attristée par sa propre dévastation.

34 Je lui ôterai sa fierté de ville populeuse, je changerai son insolence en deuil.

35 Un feu lui surviendra de la part de l’Éternel pour de longs jours ; elle sera la demeure des démons pour plus longtemps encore.

36 Regarde vers l’orient, Jérusalem, et vois l’allégresse qui te vient de Dieu.

37 Voici : ils reviennent, les fils que tu laissas partir ; ils reviennent, rassemblés du levant au couchant par la parole du Dieu Saint, ils se réjouissent de la gloire de Dieu.

Jérémie 6,1-30

Posted in abomination, attributs et noms divins, buter (pierre d’achoppement), calomnie, médisance (langue), chemin (voie du Seigneur), circoncision, colère de Dieu, déportation (captif, exil), désolation (dévastation, ruine), encens (odeur agréable à Dieu), honte (humiliation), Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), mensonge, mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), paix, parole de Dieu (vivante), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), petit reste (rescapé), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), révolte (trahison, nuque raide), sacrifice d'holocauste et communion with tags on 13 février 2014 by JL

01 Fils de Benjamin, cherchez refuge hors de Jérusalem ! Sonnez du cor à Teqoa, sur Beth-ha-Kérem, dressez un signal, car un malheur survient depuis le nord, un grand désastre.

02 La toute belle, la délicate, la fille de Sion, je l’ai réduite au silence.

03 Vers elle se dirigent des bergers et leurs troupeaux ; contre elle, tout autour, ils ont planté leurs tentes, et chacun fait brouter sa part.

04 Sanctifiez-vous pour lui faire la guerre. Debout ! Montons à l’assaut en plein midi. Malheur à nous, le jour décline et les ombres du soir s’allongent !

05 Debout ! Montons à l’assaut en pleine nuit, détruisons ses citadelles.

06 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Coupez du bois, amoncelez un remblai contre Jérusalem, la ville qui sera punie ; tout en elle est oppression.

07 Comme une citerne garde son eau, elle garde sa malice. On entend chez elle violence et dévastation ; mes yeux ne voient que blessure et maladie.

08 Corrige-toi, Jérusalem, de peur que je me détache de toi, que je te réduise en lieu désolé, en terre inhabitée !

09 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : On va grappiller à fond, comme la vigne, ce qui reste d’Israël. Que ta main repasse comme celle du vendangeur sur les sarments !

10 Devant qui parlerai-je, devant qui témoigner pour qu’ils entendent ? Voici que leur oreille est incirconcise : ils ne peuvent pas être attentifs. Voici que la parole du Seigneur est devenue pour eux une insulte : ils n’en veulent pas.

11 Je suis rempli de la colère du Seigneur et fatigué de la contenir ! Déverse-la tout à la fois sur le petit enfant dans la rue et sur le groupe des jeunes gens. Oui, l’homme et la femme seront pris, le vieillard et celui qui est comblé de jours.

12 Leurs maisons passeront à des étrangers, ainsi que leurs champs et leurs femmes, car j’étendrai la main contre les habitants du pays, – oracle du Seigneur.

13 Du plus petit jusqu’au plus grand, ils sont tous assoiffés de profits ; du prophète jusqu’au prêtre, ils s’adonnent tous au mensonge.

14 Ils traitent à la légère la blessure de mon peuple, en disant : « Paix ! La paix ! » alors qu’il n’y a pas de paix.

15 Par leurs abominations ils se couvrent de honte, mais ils n’éprouvent pas la moindre honte, ils ne savent même plus rougir. Aussi tomberont-ils avec les autres, ils trébucheront au temps où je les visiterai, dit le Seigneur.

16 Ainsi parle le Seigneur : Arrêtez-vous en chemin et voyez, interrogez les sentiers de toujours. Où donc est le chemin du bien ? Suivez-le, et trouvez pour vous-mêmes le repos. Mais ils disent : « Nous ne le suivrons pas ! »

17 J’ai suscité pour vous des guetteurs : « Faites attention au son du cor ! » Mais ils disent : « Nous ne ferons pas attention. »

18 C’est pourquoi, nations, écoutez ; et toi, assemblée du peuple, apprends ce qui va leur arriver.

19 Terre, écoute ! Voici que je fais venir sur ce peuple un malheur, le fruit de leurs projets, car ils n’ont pas fait attention à mes paroles, ils ont méprisé ma loi.

20 Que m’importe l’encens de Saba, ou les aromates d’une terre lointaine ? Vos holocaustes ne me plaisent pas, vos sacrifices ne me sont pas agréables.

21 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur : Voici que je place devant ce peuple des embûches sur lesquelles pères et fils trébucheront ensemble, le voisin et son ami périront.

22 Ainsi parle le Seigneur : Voici qu’un peuple arrive du pays du nord ; aux confins de la terre, s’éveille une grande nation.

23 Ils empoignent arc et javelot, ils sont cruels, sans aucune compassion ; leur voix gronde comme la mer. Sur des chevaux ils sont montés, rangés comme un seul homme pour la bataille, contre toi, fille de Sion.

24 Nous en avons entendu la rumeur ; nos mains faiblissent, l’angoisse nous saisit, comme les douleurs d’une femme qui accouche.

25 Ne sortez pas dans les champs, n’allez pas sur la route : l’épée de l’ennemi est là, de tous côtés c’est l’épouvante.

26 Ô fille de mon peuple, revêts-toi de sac et roule-toi dans la cendre ! Prends le deuil comme pour un fils unique : amertume et complainte ; car le dévastateur, soudain, arrive sur nous.

27 Je t’ai établi comme une forteresse, pour soumettre mon peuple à l’épreuve, afin que tu connaisses et éprouves sa conduite.

28 Ils sont tous des rebelles invétérés, des semeurs de calomnies, du bronze et du fer ; ce sont tous des destructeurs.

29 Le soufflet gronde, pour que le plomb soit éliminé par le feu. Mais c’est en vain que l’on s’efforce d’épurer, ce qui est mauvais ne se détache pas.

30 « Argent de rebut » : voilà comment on les appelle. Oui, le Seigneur les a mis au rebut.


Isaïe 31,1-9

Posted in attributs et noms divins, conversion (faire retour, repentir), idolâtrie, Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), libération (délivrance, joug), mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), péché (faute), protection divine (refuge, abri), purgatoire with tags on 7 février 2014 by JL

01 Malheur ! Ceux qui descendent en Égypte pour y trouver secours : ils comptent sur des chevaux, ils s’appuient sur le nombre des chars, sur la grande puissance d’une cavalerie, mais ils ne regardent pas vers le Saint d’Israël : le Seigneur, ils ne le consultent pas.

02 Pourtant c’est lui, le sage : quand il fait venir le malheur, il ne reprend pas sa parole ; il se dresse contre le parti des malfaisants contre le secours venant des ouvriers du mal.

03 Les Égyptiens sont des hommes, pas des dieux : leurs chevaux sont de chair, pas d’esprit ! Quand le Seigneur étend la main, celui qui secourt trébuche, qui est secouru s’écroule : tous deux disparaîtront.

04 Car le Seigneur m’a dit ceci : Quand rugit vers sa proie le lion, le jeune lion, et que la foule des bergers est appelée contre lui, il n’a pas peur de leurs cris, ne répond pas à leur tapage. Ainsi le Seigneur de l’univers descendra pour combattre sur la montagne de Sion, sur sa colline.

05 Comme les oiseaux qui étendent leurs ailes, ainsi le Seigneur de l’univers protégera Jérusalem : il protégera et libérera, il épargnera et délivrera.

06 Revenez donc, fils d’Israël, vers celui que vous avez gravement trahi.

07 Ce jour-là, chacun de vous rejettera ses idoles d’argent, ses idoles d’or, celles que vous vous êtes fabriquées de vos mains – c’est un péché !

08 Assour tombera sous une épée qui n’est pas celle d’un homme, une épée surhumaine qui le dévorera : il fuira devant cette épée ; ses jeunes gens seront soumis à la corvée.

09 Celui qui est son rocher, s’en ira, pris de terreur, et ses princes, effrayés, abandonneront l’étendard, – oracle du Seigneur dont le feu brûle à Sion, et la fournaise, à Jérusalem.

Isaïe 7,1-25

Posted in allégorie et référence christique, désolation (dévastation, ruine), Marie, mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), shéol (hades, séjour des morts) with tags on 5 février 2014 by JL

01 Au temps d’Acaz, fils de Yotam, fils d’Ozias, roi de Juda, Recine, roi d’Aram, et Pékah, fils de Remalyahou, roi d’Israël, montèrent contre Jérusalem pour l’attaquer, mais ils ne purent lui donner l’assaut.

02 On informa la maison de David que les Araméens avaient pris position en Éphraïm. Alors le cœur du roi et le cœur de son peuple furent secoués comme les arbres de la forêt sont secoués par le vent.

03 Le Seigneur dit alors à Isaïe : « Avec ton fils Shear-Yashoub (c’est-à-dire : Un-reste-reviendra), va trouver Acaz, au bout du canal du réservoir supérieur, sur la route du Champ-du-Foulon.

04 Tu lui diras : “Garde ton calme, ne crains pas, ne va pas perdre cœur devant ces deux bouts de tisons fumants, à cause de la colère brûlante du roi d’Aram et du roi d’Israël,

05 Oui, Aram a décidé ta perte, en accord avec Éphraïm et son roi. Ils se sont dit :

06 Marchons contre le royaume de Juda, pour l’intimider, et nous le forcerons à se rendre ; alors, nous lui imposerons comme roi le fils de Tabéel.

07 Ainsi parle le Seigneur Dieu : Cela ne durera pas, ne sera pas,

08 que la capitale d’Aram soit Damas, et Recine, le chef de Damas,

09 que la capitale d’Éphraïm soit Samarie, et le fils de Remalyahou, chef de Samarie. – Dans soixante-cinq ans, Éphraïm, écrasé, cessera d’être un peuple. Mais vous, si vous ne croyez pas, vous ne pourrez pas tenir.” »

10 Le Seigneur parla encore ainsi au roi Acaz :

11 « Demande pour toi un signe de la part du Seigneur ton Dieu, au fond du séjour des morts ou sur les sommets, là-haut. »

12 Acaz répondit : « Non, je n’en demanderai pas, je ne mettrai pas le Seigneur à l’épreuve. »

13 Isaïe dit alors : « Écoutez, maison de David ! Il ne vous suffit donc pas de fatiguer les hommes : il faut encore que vous fatiguiez mon Dieu !

14 C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel (c’est-à-dire : Dieu-avec-nous).

15 De crème et de miel il se nourrira, jusqu’à ce qu’il sache rejeter le mal et choisir le bien.

16 Avant que cet enfant sache rejeter le mal et choisir le bien, la terre dont les deux rois te font trembler sera laissée à l’abandon.

17 Le Seigneur fera venir sur toi, sur ton peuple et la maison de ton père, des jours tels qu’il n’en est pas venu depuis la séparation d’Éphraïm et de Juda.

18 Il arrivera, en ce jour-là, que le Seigneur sifflera les mouches depuis les embouchures des fleuves d’Égypte et les guêpes du pays d’Assour.

19 Elles viendront et toutes se poseront dans le fond des ravins et les fentes des rochers, sur toutes les broussailles et tous les pacages.

20 Ce jour-là, le Seigneur rasera avec un rasoir loué au-delà de l’Euphrate, – c’est le roi d’Assour –, il rasera de la tête aux pieds ; il coupera même la barbe.

21 Il arrivera, en ce jour-là, que chacun élèvera une vache et deux chèvres ;

22 il y aura tant de lait qu’on en mangera la crème ; tous ceux qui resteront au cœur du pays se nourriront de crème et de miel.

23 Il arrivera, en ce jour-là, que tout lieu planté de mille vignes et valant mille pièces d’argent ne sera que des épines et des ronces.

24 On y viendra avec un arc et des flèches ; oui, tout le pays ne sera que des épines et des ronces.

25 Sur tous les coteaux bêchés et sarclés, on ne viendra plus par crainte des épines et des ronces ; on lâchera sur eux le gros bétail, et les moutons viendront les piétiner.

 

Ecclésiastique 44,1-23

Posted in alliance, attributs et noms divins, bénédiction, circoncision, eternité (vie éternel), fécondité (prospérité, postérité), fidélité (infidélité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), jour du Seigneur (déluge), loi, mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), oeuvres (notre contribution), pardon (miséricorde, pitié), petit reste (rescapé), serment (vœux) with tags on 3 février 2014 by JL

01Faisons l’éloge de ces hommes glorieux qui sont nos ancêtres.

02 Le Seigneur a créé la gloire à profusion ; il manifeste sa grandeur depuis toujours.

03 C’étaient des souverains de royaumes, des hommes renommés pour leur puissance, des conseillers clairvoyants, des messagers de prophéties,

04 des guides du peuple par leurs conseils, leur compétence à l’instruire et les sages paroles de leur enseignement.

05 Ils inventaient des chants mélodieux et mettaient par écrit des récits poétiques.

06 C’étaient des hommes riches et influents, qui vivaient, paisibles, dans leurs domaines.

07 Tous ceux-là ont connu la gloire en leur temps et, de leur vivant, ils ont été à l’honneur.

08 Il y en a, parmi eux, qui ont laissé un nom ; ainsi peut-on faire leur éloge.

09 Il y en a d’autres dont le souvenir s’est perdu ; ils sont morts, et c’est comme s’ils n’avaient jamais existé, c’est comme s’ils n’étaient jamais nés, et de même leurs enfants après eux.

10 Il n’en est pas ainsi des hommes de miséricorde, leurs œuvres de justice n’ont pas été oubliées.

11 Avec leur postérité se maintiendra le bel héritage que sont leurs descendants.

12 Leur postérité a persévéré dans les lois de l’Alliance, leurs enfants y sont restés fidèles grâce à eux.

13 Leur descendance subsistera toujours, jamais leur gloire ne sera effacée.

14 Leurs corps ont été ensevelis dans la paix, et leur nom reste vivant pour toutes les générations.

15 Les peuples raconteront leur sagesse, l’assemblée proclamera leurs louanges.

16 Hénok fut agréable au Seigneur qui l’a retiré de ce monde ; c’est un exemple pour que se convertissent toutes les générations.

17 Noé fut trouvé juste, parfait ; au temps de la colère, il a été l’instrument de la réconciliation. Grâce à lui, un reste fut épargné sur la terre, lorsque le déluge arriva.

18 Le Seigneur fit une alliance avec lui pour toujours : les vivants ne seraient plus anéantis par un déluge.

19 Abraham fut grand, d’une multitude de peuples il est le père, personne n’a jamais égalé sa gloire.

20 Il observa la loi du Très-Haut et entra dans son alliance. Il inscrivit cette alliance dans sa chair et, jusque dans l’épreuve, il a été trouvé fidèle.

21 Aussi Dieu lui a-t-il assuré par serment que les nations seraient bénies en sa descendance, qu’il le multiplierait autant que la poussière sur la terre, qu’il exalterait ses descendants comme les étoiles ; il leur donnerait un héritage allant de la mer à la mer, et du Fleuve jusqu’à l’extrémité de la terre.

22 À Isaac il donna la même assurance à cause de son père Abraham. La bénédiction pour tous les hommes et l’Alliance,

23 Dieu les a fait reposer sur la tête de Jacob ; il l’a confirmé dans ses bénédictions et lui a donné un héritage, qu’il a divisé en lots et partagé entre les douze tribus. De Jacob, Dieu fit sortir un homme de miséricorde, qui trouva grâce aux yeux de tous

Ecclésiastique 18,1-33

Posted in abondance, attributs et noms divins, concupiscence, conversion (faire retour, repentir), créateur (création), eternité (vie éternel), face de Dieu (visage), futilité de notre vie (fragilité), humilité (humble), jour du Seigneur (déluge), jugement, mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), oeuvre du Seigneur, pardon (miséricorde, pitié), pasteur, pauvre (faible), péché (faute), puissance divine, richesse, royaume de Dieu, sagesse, serment (vœux), transcendance de Dieu, volonté divine with tags on 30 janvier 2014 by JL

Celui qui vit éternellement a créé tout ensemble.2 Le Seigneur seul sera proclamé juste.3 Il gouverne le monde de la paume de sa main, et tout obéit à sa volonté, car lui, le roi de l’univers, par son pouvoir, il y sépare les choses sacrées des profanes.4 A personne il n’a donné le pouvoir d’annoncer ses oeuvres et qui découvrira ses merveilles ?5 Qui pourra mesurer la puissance de sa majesté et qui pourra en outre raconter ses miséricordes ?6 On n’y peut rien retrancher et rien ajouter, et l’on ne peut découvrir les merveilles du Seigneur.7 Quand un homme a fini, c’est alors qu’il commence, et quand il s’arrête il est tout déconcerté.8 Qu’est-ce que l’homme ? A quoi sert-il ? Quel est son bien et quel est son mal ?9 La durée de sa vie : cent ans tout au plus.10 Une goutte d’eau tirée de la mer, un grain de sable, telles sont ces quelques années auprès de l’éternité.11 C’est pourquoi le Seigneur use avec eux de patience et répand sur eux sa miséricorde.12 Il voit, il sait combien leur fin est misérable, c’est pourquoi il a multiplié son pardon.13 La pitié de l’homme est pour son prochain, mais la pitié du Seigneur est pour toute chair : il reprend, il corrige, il enseigne, il ramène, tel le berger, son troupeau.14 Il a pitié de ceux qui trouvent la discipline et qui cherchent avec zèle ses jugements.15 Mon fils, n’assaisonne pas de blâme tes bienfaits, ni tous tes cadeaux de paroles chagrines.16 La rosée ne calme-t-elle pas la chaleur ? Ainsi la parole vaut mieux que le cadeau.17 Certes, une parole ne vaut-elle pas mieux qu’un riche présent ? Mais l’homme charitable unit les deux.18 L’insensé ne donne rien et fait affront, et le don de l’envieux brûle les yeux.19 Avant de parler, instruis-toi, avant d’être malade, soigne-toi.20 Avant le jugement éprouve-toi, au jour de la visite tu seras acquitté.21 Humilie-toi avant de tomber malade, quand tu as péché montre ton repentir.22 Que rien ne t’empêche d’accomplir un voeu en temps voulu, n’attends pas la mort pour te mettre en règle.23 Avant de faire un voeu, prépare-toi et ne sois pas comme un homme qui tente le Seigneur.24 Pense à la colère des derniers jours, à l’heure de la vengeance, quand Dieu détourne sa face.25 Quand tu es dans l’abondance songe à la disette, à la pauvreté et à la misère quand tu es riche.26 Entre matin et soir le temps s’écoule, tout passe vite devant le Seigneur.27 En toutes choses le sage est sur ses gardes, aux jours de péché il évite l’offense.28 Tout homme sensé reconnaît la sagesse ; à qui l’a trouvée il fait son compliment.29 Des hommes intelligents et diserts ont cultivé, eux aussi, la sagesse et se sont épanchés en maximes excellentes.30 Ne te laisse pas entraîner par tes passions et refrène tes désirs.31 Si tu t’accordes la satisfaction de tes appétits, tu fais la risée de tes ennemis.32 Ne te complais pas dans une existence voluptueuse, ne te lie pas à une telle société.33 Ne t’appauvris pas en festoyant avec de l’argent emprunté, quand tu n’as pas un sou en poche.