Archive for the futilité de notre vie (fragilité) Category

Isaïe 40,1-31

Posted in allégorie et référence christique, applanir les montagnes (collines), buter (pierre d’achoppement), ciel (cieux), consolation (solidarité), courage (force), créateur (création), espérance, eternité (vie éternel), futilité de notre vie (fragilité), gloire de Dieu, idolâtrie, Jérusalem (Sion), parole de Dieu (vivante), pasteur, pauvre (faible), peuple de Dieu (Israel, Juda), puissance divine with tags on 8 février 2014 by JL

01 Consolez, consolez mon peuple, – dit votre Dieu –

02 parlez au cœur de Jérusalem. Proclamez que son service est accompli, que son crime est expié, qu’elle a reçu de la main du Seigneur le double pour toutes ses fautes.

03 Une voix proclame : « Dans le désert, préparez le chemin du Seigneur ; tracez droit, dans les terres arides, une route pour notre Dieu.

04 Que tout ravin soit comblé, toute montagne et toute colline abaissées ! que les escarpements se changent en plaine, et les sommets, en large vallée !

05 Alors se révélera la gloire du Seigneur, et tout être de chair verra que la bouche du Seigneur a parlé. »

06 Une voix dit : « Proclame ! » Et je dis : « Que vais-je proclamer ? » Toute chair est comme l’herbe, toute sa grâce, comme la fleur des champs :

07 l’herbe se dessèche et la fleur se fane quand passe sur elle le souffle du Seigneur. Oui, le peuple est comme l’herbe :

08 l’herbe se dessèche et la fleur se fane, mais la parole de notre Dieu demeure pour toujours.

09 Monte sur une haute montagne, toi qui portes la bonne nouvelle à Sion. Élève la voix avec force, toi qui portes la bonne nouvelle à Jérusalem. Élève la voix, ne crains pas. Dis aux villes de Juda : « Voici votre Dieu ! »

10 Voici le Seigneur Dieu ! Il vient avec puissance ; son bras lui soumet tout. Voici le fruit de son travail avec lui, et devant lui, son ouvrage.

11 Comme un berger, il fait paître son troupeau : son bras rassemble les agneaux, il les porte sur son cœur, il mène les brebis qui allaitent.

12 Qui a jaugé les eaux des mers dans le creux de sa main, et, de ses doigts, mesuré les cieux, évalué en boisseaux la poussière de la terre, pesé les montagnes au crochet et les collines sur la balance ?

13 Qui mesuré l’esprit du Seigneur ? Qui l’a conseillé pour l’instruire ?

14 De qui a-t-il pris conseil pour discerner, pour apprendre les chemins du jugement, pour acquérir le savoir et s’instruire des voies de l’intelligence ?

15 Voici les nations : elles sont pour lui comme une goutte au bord d’un seau, un grain de sable sur le plateau de la balance ! Voici les îles, comme une poussière qu’il soulève !

16 Le Liban ne pourrait suffire au feu, ni ses animaux, suffire à l’holocauste.

17 Toutes les nations, devant lui, sont comme rien, moins que vide et néant pour lui.

18 À qui pourriez-vous comparer Dieu, quelle forme lui donneriez-vous ?

19 L’idole, c’est un artisan qui l’a fondue ; un orfèvre plaque sur elle de l’or et fabrique pour elle des chaînettes d’argent.

20 Le pauvre, pour ses dévotions, choisit du bois imputrescible ; il cherche un artisan habile pour fixer une idole qui ne vacille pas.

21 Ne savez-vous pas, n’avez-vous pas entendu, ne vous a-t-on pas annoncé dès le commencement, n’avez-vous pas compris comment la terre a été fondée ?

22 Il habite au-dessus de la voûte qui couvre la terre dont les habitants semblent des sauterelles. Comme une toile, il a tendu les cieux, il les a dépliés comme une tente d’habitation.

23 Il a réduit à rien les grands, et à néant, les juges de la terre.

24 Pas même plantés, pas même semés, leur tige n’ayant pas même pris racine en terre, il souffle sur eux, les voilà qui se dessèchent, et le tourbillon les enlève comme de la paille.

25 À qui pourriez-vous me comparer, qui pourrait être mon égal ? – dit le Dieu Saint.

26 Levez les yeux et regardez : qui a créé tout cela ? Celui qui déploie toute l’armée des étoiles, et les appelle chacune par son nom. Si grande est sa force, et telle est sa puissance que pas une seule ne manque.

27 Jacob, pourquoi dis-tu, Israël, pourquoi affirmes-tu : « Mon chemin est caché au Seigneur, mon droit échappe à mon Dieu » ?

28 Tu ne le sais donc pas, tu ne l’as pas entendu ? Le Seigneur est le Dieu éternel, il crée jusqu’aux extrémités de la terre, il ne se fatigue pas, ne se lasse pas. Son intelligence est insondable.

29 Il rend des forces à l’homme fatigué, il augmente la vigueur de celui qui est faible.

30 Les garçons se fatiguent, se lassent, et les jeunes gens ne cessent de trébucher,

31 mais ceux qui mettent leur espérance dans le Seigneur trouvent des forces nouvelles ; ils déploient comme des ailes d’aigles, ils courent sans se lasser, ils marchent sans se fatiguer.

Publicités

Ecclésiastique 28,1-26

Posted in alliance, calomnie, médisance (langue), commandements (préceptes, décrets), futilité de notre vie (fragilité), malédiction, pardon (miséricorde, pitié), shéol (hades, séjour des morts) with tags on 2 février 2014 by JL

01 Celui qui se venge éprouvera la vengeance du Seigneur ; celui-ci tiendra un compte rigoureux de ses péchés.

02 Pardonne à ton prochain le tort qu’il t’a fait ; alors, à ta prière, tes péchés seront remis.

03 Si un homme nourrit de la colère contre un autre homme, comment peut-il demander à Dieu la guérison ?

04 S’il n’a pas de pitié pour un homme, son semblable, comment peut-il supplier pour ses péchés à lui ?

05 Lui qui est un pauvre mortel, il garde rancune ; qui donc lui pardonnera ses péchés ?

06 Pense à ton sort final et renonce à toute haine, pense à ton déclin et à ta mort, et demeure fidèle aux commandements.

07 Pense aux commandements et ne garde pas de rancune envers le prochain, pense à l’Alliance du Très-Haut et sois indulgent pour qui ne sait pas.

08 Reste à l’écart des querelles, et tu pécheras moins, car un homme emporté attise les querelles.

09 Le pécheur sème le trouble entre les amis et jette la division parmi ceux qui vivent en paix.

10 Le feu brûle pour autant qu’on l’alimente, une querelle s’échauffe pour autant qu’on s’entête. La fureur d’un homme est à la mesure de sa force, et il gonfle sa colère en proportion de sa richesse.

11 Une dispute soudaine allume un feu, une querelle subite fait couler le sang.

12 Souffle sur une braise, elle s’enflamme, crache dessus, elle s’éteint ; l’un comme l’autre vient de ta bouche.

13 Maudits soient le diffamateur et la langue fourbe : ils ont perdu bien des gens qui vivaient en paix.

14 La langue calomniatrice en a fait tomber beaucoup et les a chassés de nation en nation ; elle a détruit des villes fortes et renversé la maison de gens puissants.

15 La langue calomniatrice a fait répudier des femmes courageuses, les privant du fruit de leurs travaux.

16 Celui qui l’écoute ne trouvera jamais de repos et ne pourra pas habiter en paix.

17 Un coup de fouet laisse une meurtrissure, un coup donné par la langue brise les os.

18 Beaucoup sont tombés sous le tranchant de l’épée, combien plus sont tombés victimes de la langue !

19 Heureux qui est à l’abri de ses atteintes, qui n’a pas été exposé à sa fureur, ni soumis à son joug, ni lié par ses chaînes.

20 Car son joug est un joug de fer et ses chaînes sont des chaînes de bronze.

21 La mort qu’elle inflige est une mort terrible, mieux vaut encore le séjour d’en-bas.

22 Mais elle n’a pas d’emprise sur les gens religieux, et sa flamme ne les brûlera pas.

23 Ceux qui abandonnent le Seigneur tomberont en son pouvoir : elle les consumera sans s’éteindre ; elle s’élancera sur eux comme un lion, comme une panthère, elle les déchirera.

24 Vois : tu entoures ton domaine d’une haie d’épines, tu mets sous clé ton argent et ton or,

25 eh bien, pèse aussi tes mots sur une balance et mets à ta bouche porte et verrou.

26 Prends garde que la langue ne te fasse trébucher, tu tomberais devant celui qui te guette.

Ecclésiastique 18,1-33

Posted in abondance, attributs et noms divins, concupiscence, conversion (faire retour, repentir), créateur (création), eternité (vie éternel), face de Dieu (visage), futilité de notre vie (fragilité), humilité (humble), jour du Seigneur (déluge), jugement, mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), oeuvre du Seigneur, pardon (miséricorde, pitié), pasteur, pauvre (faible), péché (faute), puissance divine, richesse, royaume de Dieu, sagesse, serment (vœux), transcendance de Dieu, volonté divine with tags on 30 janvier 2014 by JL

Celui qui vit éternellement a créé tout ensemble.2 Le Seigneur seul sera proclamé juste.3 Il gouverne le monde de la paume de sa main, et tout obéit à sa volonté, car lui, le roi de l’univers, par son pouvoir, il y sépare les choses sacrées des profanes.4 A personne il n’a donné le pouvoir d’annoncer ses oeuvres et qui découvrira ses merveilles ?5 Qui pourra mesurer la puissance de sa majesté et qui pourra en outre raconter ses miséricordes ?6 On n’y peut rien retrancher et rien ajouter, et l’on ne peut découvrir les merveilles du Seigneur.7 Quand un homme a fini, c’est alors qu’il commence, et quand il s’arrête il est tout déconcerté.8 Qu’est-ce que l’homme ? A quoi sert-il ? Quel est son bien et quel est son mal ?9 La durée de sa vie : cent ans tout au plus.10 Une goutte d’eau tirée de la mer, un grain de sable, telles sont ces quelques années auprès de l’éternité.11 C’est pourquoi le Seigneur use avec eux de patience et répand sur eux sa miséricorde.12 Il voit, il sait combien leur fin est misérable, c’est pourquoi il a multiplié son pardon.13 La pitié de l’homme est pour son prochain, mais la pitié du Seigneur est pour toute chair : il reprend, il corrige, il enseigne, il ramène, tel le berger, son troupeau.14 Il a pitié de ceux qui trouvent la discipline et qui cherchent avec zèle ses jugements.15 Mon fils, n’assaisonne pas de blâme tes bienfaits, ni tous tes cadeaux de paroles chagrines.16 La rosée ne calme-t-elle pas la chaleur ? Ainsi la parole vaut mieux que le cadeau.17 Certes, une parole ne vaut-elle pas mieux qu’un riche présent ? Mais l’homme charitable unit les deux.18 L’insensé ne donne rien et fait affront, et le don de l’envieux brûle les yeux.19 Avant de parler, instruis-toi, avant d’être malade, soigne-toi.20 Avant le jugement éprouve-toi, au jour de la visite tu seras acquitté.21 Humilie-toi avant de tomber malade, quand tu as péché montre ton repentir.22 Que rien ne t’empêche d’accomplir un voeu en temps voulu, n’attends pas la mort pour te mettre en règle.23 Avant de faire un voeu, prépare-toi et ne sois pas comme un homme qui tente le Seigneur.24 Pense à la colère des derniers jours, à l’heure de la vengeance, quand Dieu détourne sa face.25 Quand tu es dans l’abondance songe à la disette, à la pauvreté et à la misère quand tu es riche.26 Entre matin et soir le temps s’écoule, tout passe vite devant le Seigneur.27 En toutes choses le sage est sur ses gardes, aux jours de péché il évite l’offense.28 Tout homme sensé reconnaît la sagesse ; à qui l’a trouvée il fait son compliment.29 Des hommes intelligents et diserts ont cultivé, eux aussi, la sagesse et se sont épanchés en maximes excellentes.30 Ne te laisse pas entraîner par tes passions et refrène tes désirs.31 Si tu t’accordes la satisfaction de tes appétits, tu fais la risée de tes ennemis.32 Ne te complais pas dans une existence voluptueuse, ne te lie pas à une telle société.33 Ne t’appauvris pas en festoyant avec de l’argent emprunté, quand tu n’as pas un sou en poche.

Ecclésiastique 14,1-27

Posted in béatitude (bonheur), calomnie, médisance (langue), chemin (voie du Seigneur), connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), fécondité (prospérité, postérité), futilité de notre vie (fragilité), jalousie, kénose (abaissement, cœur brisé), mal (méchanceté), oeuvres (notre contribution), plan de Dieu (secret, intention), sagesse, shéol (hades, séjour des morts), vices (passions) with tags on 30 janvier 2014 by JL

Heureux l’homme qui n’a pas péché en paroles et qui n’est pas tourmenté par le regret de ses fautes.2 Heureux l’homme qui ne se fait pas à lui-même de reproches et qui ne sombre pas dans le désespoir.3 A l’homme mesquin ne sied pas la richesse, et pour l’homme cupide à quoi bon de grands biens ?4 Qui amasse en se privant amasse pour autrui, de ses biens d’autres se repaîtront.5 Celui qui est dur pour soi-même, pour qui serait-il bon ? Il ne jouit même pas de ses propres biens.6 Il n’y a pas homme plus cruel que celui qui se torture soi-même, c’est là le salaire de sa méchanceté.7 S’il fait du bien, c’est par mégarde, finalement il laisse voir sa méchanceté.8 C’est un méchant, l’homme aux regards cupides, qui détourne les yeux et méprise la vie d’autrui.9 L’homme jaloux n’est pas content de ce qu’il a, la cupidité dessèche l’âme.10 L’avare est chiche de pain et la disette est sur sa table.11 Mon fils, si tu as de quoi, traite-toi bien, et présente au Seigneur les offrandes qu’il demande.12 N’oublie pas que la mort ne tardera pas et que le pacte du shéol ne t’a pas été révélé.13 Avant de mourir fais du bien à tes amis et selon tes moyens sois libéral.14 Ne te refuse pas le bonheur présent, ne laisse rien échapper d’un légitime désir.15 Ne laisseras-tu pas à d’autres ta fortune ? Et tes biens ne seront-ils pas partagés par le sort ?16 Offre et reçois, trompe tes soucis, ce n’est pas au shéol qu’on peut chercher la joie.17 Toute chair s’use comme un vêtement, la loi éternelle c’est qu’il faut mourir.18 Comme le feuillage sur un arbre touffu tantôt tombe et tantôt repousse, ainsi les générations de chair et de sang : les uns meurent et les autres naissent.19 Toute oeuvre corruptible périt et son auteur s’en va avec elle.20 Heureux l’homme qui médite sur la sagesse et qui raisonne avec intelligence,21 qui réfléchit dans son coeur sur les voies de la sagesse et qui s’applique à ses secrets.22 Il la poursuit comme le chasseur, il est aux aguets sur sa piste ;23 il se penche à ses fenêtres et écoute à ses portes ;24 il se poste tout près de sa demeure et fixe un pieu dans ses murailles ;25 il dresse sa tente à proximité et s’établit dans une retraite de bonheur ;26 il place ses enfants sous sa protection et sous ses rameaux il trouve un abri ;27 sous son ombre il est protégé de la chaleur et il s’établit dans sa gloire.

Ecclésiastique 10,1-31

Posted in abomination, crainte de Dieu, dureté du coeur (impénitence), futilité de notre vie (fragilité), humilité (humble), magnanimité, orgueil (se glorifier), pauvre (faible), péché originel, poussière (cendre, glaise), vanité (néant) with tags on 30 janvier 2014 by JL

Le sage gouvernant tient son peuple dans la discipline et l’autorité d’un homme sensé est bien établie.2 Tel le gouvernant et tels ses subordonnés, tel celui qui régit la ville et tels les habitants.3 Un roi sans instruction est la ruine de son peuple, une ville doit sa prospérité à l’intelligence des chefs.4 Aux mains du Seigneur est le gouvernement du monde ; il suscite au bon moment le chef qui convient.5 Le succès d’un homme est dans la main du Seigneur ; c’est lui qui donne au scribe sa gloire.6 Ne garde jamais rancune au prochain, quels que soient ses torts, et ne fais rien dans un mouvement de passion.7 L’orgueil déplaît à Dieu comme à l’homme et tous deux ont l’injustice en horreur.8 La souveraineté passe d’une nation à une autre par l’injustice, la violence et l’argent.9 Pourquoi tant d’orgueil pour qui est terre et cendre, un être qui, vivant, a déjà les tripes dégoûtantes ?10 Une longue maladie se moque du médecin, qui est roi aujourd’hui demain mourra.11 Quand un homme meurt, il reçoit en partage les insectes, les fauves et les vers.12 Le principe de l’orgueil, c’est d’abandonner le Seigneur et de tenir son coeur éloigné du Créateur.13 Car le principe de l’orgueil c’est le péché, celui qui s’y adonne répand l’abomination. C’est pourquoi le Seigneur lui a infligé d’étranges châtiments et l’a réduit à néant.14 Le Seigneur a renversé le trône des puissants et fait asseoir à leur place les doux.15 Le Seigneur a déraciné les orgueilleux et planté à leur place les humbles.16 Le Seigneur a bouleversé le territoire des nations et les a anéanties jusqu’aux fondements de la terre.17 Il les a quelquefois enlevées et détruites et a effacé du monde leur souvenir.18 L’orgueil n’est pas fait pour l’homme ni la violente colère pour la race de la femme.19 Quelle race est digne d’honneur ? La race de l’homme. Quelle race est digne d’honneur ? Ceux qui craignent le Seigneur. Quelle race est digne de mépris ? La race de l’homme. Quelle race est digne de mépris ? Ceux qui violent la loi.20 Le chef est honoré parmi ses frères, ceux qui craignent le Seigneur sont honorés de lui.21 Etre accepté de Dieu trouve son principe dans la crainte du Seigneur, mais le pricnipe du rejet, c’est l’endurcissement et l’orgueil.22 Riche, chargé d’honneurs ou pauvre, qu’il mette sa fierté dans la crainte du Seigneur.23 Ce n’est pas bien de mépriser un pauvre intelligent, il ne convient pas d’honorer un pécheur.24 Grand, magistrat, puissant sont dignes d’honneur, mais nul n’est plus grand que celui qui craint le Seigneur.25 L’esclave sage a les hommes libres comme serviteurs et l’homme instruit ne se plaint pas.26 Ne fais pas le malin quand tu accomplis ta besogne, ne fais pas le glorieux quand tu es dans la gêne.27 Mieux vaut l’homme qui travaille et vit dans l’abondance que celui qui va se glorifiant et n’a pas de quoi vivre.28 Mon fils, glorifie-toi modestement et apprécie-toi à ta juste valeur.29 Qui oserait justifier celui qui se fait tort à soi-même et estimer celui qui se méprise ?30 On honore le pauvre pour son savoir et le riche pour ses richesses.31 Honoré dans la pauvreté, que serait-ce dans la richesse ! méprisé dans la richesse, que serait-ce dans la pauvreté !

Ecclésiastique 8,1-19

Posted in calomnie, médisance (langue), futilité de notre vie (fragilité), jugement, péché originel with tags on 30 janvier 2014 by JL

Ne lutte pas avec un grand, de peur de tomber entre ses mains.2 Ne te querelle pas avec un riche, de peur qu'il n'ait plus de poids que toi ; car l'or a perdu bien des gens et a fait fléchir le coeur des rois.3 Ne dispute pas avec un beau parleur, ne mets pas de bois sur le feu.4 Ne plaisante pas avec un homme mal élevé, de peur de voir insulter tes ancêtres.5 Ne fais pas de reproches au pécheur repentant, souviens-toi que nous sommes tous coupables.6 Ne méprise pas un homme avancé en âge, car peut-être nous aussi deviendrons vieux.7 Ne te réjouis pas de la mort d'un homme, souviens-toi que tous nous devons mourir.8 Ne méprise pas le discours des sages et reviens souvent à leurs maximes ; car c'est d'eux que tu apprendras la doctrine et l'art de servir les grands.9 Ne fais pas fi du discours des vieillards, car eux-mêmes ont été à l'école de leurs parents ; c'est d'eux que tu apprendras la prudence et l'art de répondre à point nommé.10 Ne mets pas le feu aux charbons du pécheur de crainte de te brûler à sa flamme.11 Ne te laisse pas pousser à bout par l'homme coléreux, ce serait un piège tendu devant tes lèvres.12 Ne prête pas à un homme plus fort que toi : si tu prêtes, tiens la chose pour perdue.13 Ne te porte pas caution au-delà de tes moyens : si tu t'es porté caution, sois prêt à payer.14 N'aie pas de procès avec un juge, car la sentence sera rendue en sa faveur.15 Ne te mets pas en route avec un aventurier, de peur qu'il ne s'impose à toi : car il n'en fait qu'à sa tête et sa folie te perdra avec lui.16 Ne te dispute pas avec un homme coléreux, ne t'engage pas avec lui dans un lieu désert, car le sang ne compte pas à ses yeux et là où il n'y a pas de secours il se jettera sur toi.17 Ne prends pas un sot pour confident, car il ne saurait garder ton secret.18 Devant un étranger, ne fais rien qui doive rester secret, car tu ne sais pas ce qu'il peut inventer.19 N'ouvre pas ton coeur à n'importe qui et ne prétends pas obtenir ses bonnes grâces.

Ecclésiastique 7,1-36

Posted in bénédiction, calomnie, médisance (langue), charité (partage, aumône), colère de Dieu, crainte de Dieu, droiture, enfer (géhenne, vallée du Cédron), futilité de notre vie (fragilité), immortalité de l'âme (souffle de vie), impiété, justice (justification, juste), mal (méchanceté), offrande (prémisse et autres), orgueil (se glorifier), pauvre (faible), péché (faute), prière d'intercession, purgatoire with tags on 30 janvier 2014 by JL

Ne fais pas le mal, et le mal ne sera pas ton maître ;2 éloigne-toi de l'injustice et elle s'écartera de toi.3 Mon fils, ne sème pas dans les sillons d'injustice de crainte de récolter sept fois plus.4 Ne demande pas au Seigneur la première place, ni au roi un siège glorieux.5 Ne joue pas au juste devant le Seigneur, ni au sage devant le roi.6 Ne brigue pas la place de juge si tu n'es pas capable d'extirper l'injustice, de peur de te laisser influencer par un grand, au risque de perdre ta droiture.7 Ne te rends pas coupable envers l'assemblée de la ville et ne déchois pas devant le peuple.8 Ne te laisse pas entraîner deux fois à pécher, car pour une seule fois tu n'échapperas pas.9 Ne dis pas : « Dieu considérera la multitude de mes offrandes, quand je les présenterai au Dieu Très-Haut il les recevra. »10 Ne sois pas hésitant dans la prière et ne néglige pas de faire l'aumône.11 Ne te gausse pas d'un homme qui est dans la peine, car celui qui l'humilie peut le relever.12 Ne forge pas le mensonge contre ton frère, pas davantage envers un ami.13 Garde-toi de proférer aucun mensonge, car il ne peut en sortir rien de bon.14 Ne pérore pas dans l'assemblée des vieillards et ne répète pas tes paroles dans la prière.15 Ne répugne pas aux besognes pénibles, ni au travail des champs créé par le Très-Haut.16 Ne te range pas au nombre des pécheurs, souviens-toi que la Colère ne saurait tarder.17 Humilie-toi profondément, car le feu et les vers sont le châtiment de l'impie.18 N'échange pas un ami contre de l'argent, ni un vrai frère pour l'or d'Ophir.19 Ne prends pas en grippe une épouse sage et bonne, car sa grâce vaut plus que l'or.20 Ne maltraite pas l'esclave qui travaille honnêtement, ni le serviteur qui se dévoue.21 Aime dans ton coeur l'esclave intelligent, ne lui refuse pas la liberté.22 As-tu des troupeaux ? Prends-en soin ; si tu en tires profit, garde-les.23 As-tu des enfants ? Fais leur éducation et dès l'enfance fais-leur plier l'échine.24 As-tu des filles ? Veille sur leur corps, mais montre-leur un visage sévère.25 Marie ta fille, tu auras accompli une grande chose, mais donne-la à un homme sensé.26 As-tu une femme selon ton coeur ? Ne la répudie pas, mais si tu ne l'aimes pas, ne te fie pas à elle.27 De tout ton coeur honore ton père et n'oublie jamais ce qu'a souffert ta mère.28 Souviens-toi qu'ils t'ont donné le jour : que leur offriras-tu en échange de ce qu'ils ont fait pour toi ?29 De toute ton âme crains le Seigneur et révère ses prêtres.30 De toutes tes forces aime celui qui t'a créé et ne délaisse pas ses ministres.31 Crains le Seigneur et honore le prêtre et donne-lui sa part comme il t'est prescrit : prémices, sacrifice de réparation, offrande des épaules, sacrifice de sanctification et prémices des choses saintes.32 Au pauvre également fais des largesses, pour que ta bénédiction soit parfaite.33 Que ta générosité touche tous les vivants, même aux morts ne refuse pas ta piété.34 Ne te détourne pas de ceux qui pleurent, afflige-toi avec les affligés.35 Ne crains pas de t'occuper des malades, par de tels actes tu te gagneras l'affection.36 Dans tout ce que tu fais souviens-toi de ta fin et tu ne pécheras jamais.