Archive for the Marie Category

Michée 5,1-14

Posted in allégorie et référence christique, colère de Dieu, divination (incantation), ecouter (voix du Seigneur), fondations (pieux sacré), idolâtrie, iles lointaines (nations éloignées), jour du Seigneur (déluge), Marie, paix, pasteur, petit reste (rescapé), puissance divine, source d'eau vive (rosée, pluie), terre promise (terre sainte), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 4 mars 2014 by JL

01 Et toi, Bethléem Éphrata, le plus petit des clans de Juda, c’est de toi que sortira pour moi celui qui doit gouverner Israël. Ses origines remontent aux temps anciens, aux jours d’autrefois.

02 Mais Dieu livrera son peuple jusqu’au jour où enfantera… celle qui doit enfanter, et ceux de ses frères qui resteront rejoindront les fils d’Israël.

03 Il se dressera et il sera leur berger par la puissance du Seigneur, par la majesté du nom du Seigneur, son Dieu. Ils habiteront en sécurité, car désormais il sera grand jusqu’aux lointains de la terre,

04 et lui-même, il sera la paix ! Alors, si Assour envahissait notre pays, s’il foulait au pied nos palais, nous susciterions contre lui sept pasteurs, et huit meneurs d’hommes.

05 Ils seraient les bergers de la terre d’Assour avec l’épée, de la terre de Nimrod avec le glaive. Car lui nous délivrerait d’Assour, si Assour venait à entrer sur notre terre, à fouler notre territoire.

06 Alors, le reste de Jacob sera, au milieu des peuples nombreux, comme une rosée venant du Seigneur, comme une ondée sur l’herbe qui n’espère rien de l’homme et n’attend rien des fils d’homme.

07 Alors, le reste de Jacob sera, au milieu des peuples nombreux, comme un lion parmi les bêtes de la forêt, comme un lionceau parmi les troupeaux de moutons : chaque fois qu’il passe, il piétine, il déchire, et personne qui délivre !

08 Seigneur, que ta main se lève sur tes adversaires, et que tous tes ennemis soient supprimés !

09 Voici ce qui arrivera ce jour-là – oracle du Seigneur –, je supprimerai de chez toi les chevaux et je ferai disparaître tes chars.

10 Je supprimerai les villes de ton pays et je démolirai toutes tes forteresses.

11 Je supprimerai de ta main tes sorcelleries ; il n’y aura plus chez toi de magiciens.

12 Je supprimerai de chez toi tes statues et tes stèles, et tu ne te prosterneras plus devant l’œuvre de tes mains.

13 Je supprimerai de chez toi tes poteaux sacrés et j’exterminerai tes villes.

14 Avec colère, avec fureur, j’exercerai ma vengeance sur les nations qui n’ont pas écouté.

Publicités

Jérémie 4,1-31

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), attributs et noms divins, bénédiction, châtiment, ciel (cieux), circoncision, colère de Dieu, conversion (faire retour, repentir), désolation (dévastation, ruine), diable (démons, serpent), droiture, face de Dieu (visage), gloire de Dieu, Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), jugement, justice (justification, juste), mal (méchanceté), Marie, moissonner (semer, cultiver), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), protection divine (refuge, abri), pureté du coeur, salut (rachat, rédemption), vérité, vices (passions) with tags on 13 février 2014 by JL

01Si tu reviens Israël – oracle du Seigneur –, c’est à moi que tu reviendras. Si tu fais disparaître tes horreurs loin de ma face, tu n’auras plus à errer.

02 Alors tu jureras par le Seigneur vivant, dans la vérité, le droit et la justice ; et les nations se béniront en lui, en lui, elles se glorifieront.

03 Ainsi parle le Seigneur aux gens de Juda et à Jérusalem : Défrichez pour vous ce qui est en friche, ne semez pas dans les ronces !

04 Soyez circoncis pour le Seigneur, enlevez le prépuce de votre cœur, gens de Juda et habitants de Jérusalem, de peur que ma colère n’éclate comme un feu et ne brûle, sans personne pour l’éteindre, à cause de la malice de vos actes.

05 Annoncez-le en Juda, dans Jérusalem faites-le entendre, dites : « Sonnez du cor dans le pays ! » Criez à pleine voix, dites : « Rassemblez-vous ! Entrons dans les villes fortifiées ! »

06 Vers Sion levez l’étendard, cherchez un refuge, ne vous arrêtez pas, car c’est le malheur que je fais venir du nord, et un grand désastre.

07 Le lion monte de son fourré, le destructeur des nations se met en route ; il sort de chez lui pour réduire ton pays en un lieu désolé : tes villes seront ruinées, vidées de leurs habitants.

08 À cause de cela, revêtez-vous de toile à sac, lamentez-vous et gémissez, car l’ardente colère du Seigneur ne s’est pas détournée de nous !

09 Il arrivera en ce jour-là – oracle du Seigneur que le cœur du roi et le cœur des princes défailliront. Les prêtres seront consternés, et les prophètes, stupéfaits.

10 Alors je dis : « Ah ! Seigneur mon Dieu, vraiment, tu as bien trompé ce peuple et Jérusalem, en disant : “Vous aurez la paix”, tandis que l’épée nous atteint à la gorge. »

11 En ce temps-là, on dira à ce peuple et à Jérusalem : Au désert, un vent brûlant des hauteurs est en route vers la fille de mon peuple, non pour vanner, non pour épurer ;

12 un vent plein de violence me vient de là-bas. Et moi, maintenant, je prononce contre eux des jugements.

13 Le voici qui monte comme les nuages ; ses chars sont pareils à l’ouragan, et ses chevaux, plus vifs que les aigles. Malheur à nous, car nous sommes dévastés !

14 Lave ton cœur de tout mal, Jérusalem, afin d’être sauvée ! Combien de temps encore accueilleras-tu en toi des pensées malfaisantes ?

15 Oui, une voix l’annonce depuis Dane ; depuis la montagne d’Éphraïm, elle publie le malheur.

16 Répétez-le aux nations, publiez-le contre Jérusalem : des assaillants arrivent d’un pays lointain, ils élèvent la voix contre les villes de Juda.

17 Comme les gardiens d’un champ, ils sont là, tout autour de Jérusalem, car elle s’est révoltée contre moi – oracle du Seigneur.

18 Ta conduite et tes actes t’ont valu cela : Voilà ton malheur. Ah, quelle amertume ! Elle te frappe en plein cœur.

19 Oh ! Mes entrailles ! Mes entrailles ! Au fond de moi, je me tords de douleur. Mon cœur gémit en moi, je ne peux pas me taire. Ô mon âme, tu as entendu l’appel du cor, le cri de guerre.

20 On proclame désastre sur désastre, car tout le pays est dévasté. Soudain, mes tentes sont dévastées, ainsi que mes abris, en un instant.

21 Combien de temps verrai-je l’étendard, entendrai-je l’appel du cor ?

22 Oui, mon peuple est fou : ils ne me connaissent pas. Ce sont des enfants stupides : ils n’ont pas de discernement. Ils sont sages pour faire le mal, mais ne savent pas faire le bien.

23 Je regarde la terre, et voici : c’est un chaos ; le ciel : il a perdu sa lumière.

24 Je regarde les montagnes, et voici : elles tremblent, toutes les collines sont secouées.

25 Je regarde, et voici qu’il n’y a plus d’hommes, tous les oiseaux du ciel ont fui.

26 Je regarde, et voici que le verger est un désert, toutes les villes sont détruites devant le Seigneur, devant l’ardeur de sa colère.

27 Ainsi parle le Seigneur : Toute la terre sera désolée, mais je n’en ferai pas l’extermination.

28 Aussi la terre sera-t-elle en deuil, et là-haut, le ciel s’obscurcira. Puisque je l’ai dit et décidé, je n’y renoncerai pas, je ne reviendrai pas en arrière.

29 À la clameur du cavalier et de l’archer, toute ville prend la fuite ; on s’enfonce dans les broussailles, on escalade les rochers ; toute ville est abandonnée, plus personne n’y habite.

30 Et toi, dévastée, que vas-tu faire ? Tu te revêts d’écarlate et te pares d’une parure d’or, tu te fardes les yeux pour les agrandir ! C’est en vain que tu te fais belle ! Ceux qui te convoitaient te méprisent, ils en veulent à ton âme.

31 J’entends une voix, comme celle d’une femme en travail, comme l’angoisse d’une jeune accouchée. C’est la voix de la fille de Sion ; elle suffoque, elle étend les mains : « Malheur à moi ! Mon âme défaille devant les tueurs. »

Isaïe 65,1-24

Posted in abondance, allégorie et référence christique, arbre de vie, châtiment, ciel (cieux), colère de Dieu, consolation (solidarité), ecouter (voix du Seigneur), encens (odeur agréable à Dieu), enfer (géhenne, vallée du Cédron), fécondité (prospérité, postérité), festin (paradis), gloire de Dieu, honte (humiliation), idolâtrie, Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), jour du Seigneur (déluge), jugement, kénose (abaissement, cœur brisé), maison (demeures) du Seigneur, mal (méchanceté), Marie, montagne du Seigneur (théophanie), offrande (prémisse et autres), paix, parole de Dieu (vivante), pauvre (faible), prêtre ordre Levi (sacerdoce), prophétie (oracle), purgatoire, purification, résurrection, royaume de Dieu, sanctifier, source d'eau vive (rosée, pluie), temple (sanctuaire), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 12 février 2014 by JL

01Ainsi parle le Seigneur : Le ciel est mon trône, et la terre, l’escabeau de mes pieds. Où donc me bâtiriez-vous une maison ? Où serait le lieu de mon repos ?

02 Tout cela, c’est ma main qui l’a fait, et tout cela est à moi – oracle du Seigneur. Celui que je regarde, c’est le pauvre, celui qui a l’esprit abattu et tremble à ma parole.

03 On immole le bœuf, mais on abat aussi bien un homme ; on sacrifie le mouton, mais on brise la nuque d’un chien ; on présente une offrande, mais aussi bien du sang de porc ; on brûle de l’encens en mémorial, mais on adresse une bénédiction aux idoles ! Ainsi, ces gens-là ont choisi leurs propres chemins, ils se complaisent dans leurs horreurs ;

04 eh bien moi, je choisirai leurs tourments et je ferai venir sur eux ce qu’ils redoutent, puisque j’ai appelé, et que personne n’a répondu, j’ai parlé, et personne n’a écouté. Ils ont fait ce qui est mal à mes yeux, ils ont choisi ce qui me déplaît.

05 Écoutez ce que dit le Seigneur, vous qui tremblez à sa parole. Vos frères, qui vous haïssent et vous rejettent à cause de mon nom, se sont moqués en disant : « Que le Seigneur manifeste sa gloire, et nous verrons votre joie ! » Eh bien, ce sont eux qui connaîtront la honte !

06 Une voix, un tumulte vient de la ville, une voix sort du Temple : c’est la voix du Seigneur, qui rend à ses ennemis ce qui leur est dû.

07 Avant d’être en travail, Sion a enfanté ; avant que lui viennent les douleurs, elle a accouché d’un garçon.

08 Qui a jamais entendu rien de tel ? Qui a jamais vu chose pareille ? Peut-on mettre au monde un pays en un jour ? Une nation est-elle enfantée en une fois ? Pourtant, Sion, à peine en travail, a enfanté ses fils !

09 Est-ce que moi, j’ouvrirais un passage à la vie, et je ne ferais pas enfanter ? – dit le Seigneur. Moi qui fais enfanter, je fermerais le passage de la vie ? – dit ton Dieu.

10 Réjouissez-vous avec Jérusalem ! Exultez en elle, vous tous qui l’aimez ! Avec elle, soyez pleins d’allégresse, vous tous qui la pleuriez !

11 Alors, vous serez nourris de son lait, rassasiés de ses consolations ; alors, vous goûterez avec délices à l’abondance de sa gloire.

12 Car le Seigneur le déclare : « Voici que je dirige vers elle la paix comme un fleuve et, comme un torrent qui déborde, la gloire des nations. » Vous serez nourris, portés sur la hanche ; vous serez choyés sur ses genoux.

13 Comme un enfant que sa mère console, ainsi, je vous consolerai. Oui, dans Jérusalem, vous serez consolés.

14 Vous verrez, votre cœur sera dans l’allégresse ; et vos os revivront comme l’herbe reverdit. Le Seigneur fera connaître sa puissance à ses serviteurs, il sera indigné par ses ennemis.

15 Car voici que le Seigneur arrive dans le feu, avec ses chars pareils à un ouragan, pour assouvir l’ardeur de sa colère, exécuter ses menaces par les flammes du feu.

16 Car le Seigneur vient juger par le feu, juger par son épée tout être de chair : nombreuses sont les victimes du Seigneur.

17 Ceux qui se sanctifient et se purifient pour entrer dans les jardins, derrière une idole placée au centre, ceux qui mangent de la viande de porc, des bêtes répugnantes et des souris, succomberont ensemble – oracle du Seigneur –

18 avec leurs actions et leurs pensées. Moi, je viens rassembler toutes les nations, de toute langue. Elles viendront et verront ma gloire :

19 je mettrai chez elles un signe ! Et, du milieu d’elles, j’enverrai des rescapés vers les nations, vers Tarsis, Pouth et Loud, Mèshek, Rosh, Toubal et Yavane, vers les îles lointaines qui n’ont rien entendu de ma renommée, qui n’ont pas vu ma gloire ; ma gloire, ces rescapés l’annonceront parmi les nations.

20 Et, de toutes les nations, ils ramèneront tous vos frères, en offrande au Seigneur, sur des chevaux et des chariots, en litière, à dos de mulets et de dromadaires, jusqu’à ma montagne sainte, à Jérusalem, – dit le Seigneur. On les portera comme l’offrande qu’apportent les fils d’Israël, dans des vases purs, à la Maison du Seigneur.

21 Je prendrai même des prêtres et des lévites parmi eux, – dit le Seigneur.

22 Oui, comme le ciel nouveau et la terre nouvelle que je fais subsistent devant moi – oracle du Seigneur –, ainsi subsisteront votre descendance et votre nom !

23 Alors, de nouvelle lune en nouvelle lune, et de sabbat en sabbat, tout être de chair viendra se prosterner devant moi, – dit le Seigneur.

24 Et au-dehors, on verra les dépouilles des hommes qui se sont révoltés contre moi : leur vermine ne mourra pas, leur feu ne s’éteindra pas : ils n’inspireront que répulsion à tout être de chair.

Isaïe 61,1-11

Posted in allégorie et référence christique, alliance, bénédiction, déportation (captif, exil), droiture, Esprit-Saint, eternité (vie éternel), fécondité (prospérité, postérité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), humilité (humble), Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), jubilé, justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), libération (délivrance, joug), Marie, messie, onction (oindre), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), prière de louange, sacerdoce baptésimale (prophète et roi) with tags on 12 février 2014 by JL

01 L’esprit du Seigneur Dieu est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé annoncer la bonne nouvelle aux humbles, guérir ceux qui ont le cœur brisé, proclamer aux captifs leur délivrance, aux prisonniers leur libération,

02 proclamer une année de bienfaits accordée par le Seigneur, et un jour de vengeance pour notre Dieu, consoler tous ceux qui sont en deuil,

03 ceux qui sont en deuil dans Sion, mettre le diadème sur leur tête au lieu de la cendre, l’huile de joie au lieu du deuil, un habit de fête au lieu d’un esprit abattu. Ils seront appelés « Térébinthes de justice », « Plantation du Seigneur qui manifeste sa splendeur ».

04 Ils rebâtiront les ruines antiques, ils relèveront les demeures dévastées des ancêtres, ils restaureront les villes en ruines, dévastées depuis des générations.

05 Des gens venus d’ailleurs se présenteront pour paître vos troupeaux, des étrangers seront vos laboureurs et vos vignerons.

06 Vous serez appelés « Prêtres du Seigneur » ; on vous dira « Servants de notre Dieu. » Vous vivrez de la ressource des nations et leur gloire sera votre parure.

07 Au lieu de votre honte : double part ! Au lieu de vos opprobres : cris de joie ! Ils recevront dans leur pays double héritage, ils auront l’allégresse éternelle.

08 Parce que moi, le Seigneur, j’aime le bon droit, parce que je hais le vol et l’injustice, loyalement, je leur donnerai la récompense, je conclurai avec eux une alliance éternelle.

09 Leurs descendants seront connus parmi les nations, et leur postérité, au milieu des peuples. Qui les verra pourra reconnaître la descendance bénie du Seigneur.

10 Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu. Car il m’a vêtue des vêtements du salut, il m’a couverte du manteau de la justice, comme le jeune marié orné du diadème, la jeune mariée que parent ses joyaux.

11 Comme la terre fait éclore son germe, et le jardin, germer ses semences, le Seigneur Dieu fera germer la justice et la louange devant toutes les nations.

Isaïe 7,1-25

Posted in allégorie et référence christique, désolation (dévastation, ruine), Marie, mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), shéol (hades, séjour des morts) with tags on 5 février 2014 by JL

01 Au temps d’Acaz, fils de Yotam, fils d’Ozias, roi de Juda, Recine, roi d’Aram, et Pékah, fils de Remalyahou, roi d’Israël, montèrent contre Jérusalem pour l’attaquer, mais ils ne purent lui donner l’assaut.

02 On informa la maison de David que les Araméens avaient pris position en Éphraïm. Alors le cœur du roi et le cœur de son peuple furent secoués comme les arbres de la forêt sont secoués par le vent.

03 Le Seigneur dit alors à Isaïe : « Avec ton fils Shear-Yashoub (c’est-à-dire : Un-reste-reviendra), va trouver Acaz, au bout du canal du réservoir supérieur, sur la route du Champ-du-Foulon.

04 Tu lui diras : “Garde ton calme, ne crains pas, ne va pas perdre cœur devant ces deux bouts de tisons fumants, à cause de la colère brûlante du roi d’Aram et du roi d’Israël,

05 Oui, Aram a décidé ta perte, en accord avec Éphraïm et son roi. Ils se sont dit :

06 Marchons contre le royaume de Juda, pour l’intimider, et nous le forcerons à se rendre ; alors, nous lui imposerons comme roi le fils de Tabéel.

07 Ainsi parle le Seigneur Dieu : Cela ne durera pas, ne sera pas,

08 que la capitale d’Aram soit Damas, et Recine, le chef de Damas,

09 que la capitale d’Éphraïm soit Samarie, et le fils de Remalyahou, chef de Samarie. – Dans soixante-cinq ans, Éphraïm, écrasé, cessera d’être un peuple. Mais vous, si vous ne croyez pas, vous ne pourrez pas tenir.” »

10 Le Seigneur parla encore ainsi au roi Acaz :

11 « Demande pour toi un signe de la part du Seigneur ton Dieu, au fond du séjour des morts ou sur les sommets, là-haut. »

12 Acaz répondit : « Non, je n’en demanderai pas, je ne mettrai pas le Seigneur à l’épreuve. »

13 Isaïe dit alors : « Écoutez, maison de David ! Il ne vous suffit donc pas de fatiguer les hommes : il faut encore que vous fatiguiez mon Dieu !

14 C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel (c’est-à-dire : Dieu-avec-nous).

15 De crème et de miel il se nourrira, jusqu’à ce qu’il sache rejeter le mal et choisir le bien.

16 Avant que cet enfant sache rejeter le mal et choisir le bien, la terre dont les deux rois te font trembler sera laissée à l’abandon.

17 Le Seigneur fera venir sur toi, sur ton peuple et la maison de ton père, des jours tels qu’il n’en est pas venu depuis la séparation d’Éphraïm et de Juda.

18 Il arrivera, en ce jour-là, que le Seigneur sifflera les mouches depuis les embouchures des fleuves d’Égypte et les guêpes du pays d’Assour.

19 Elles viendront et toutes se poseront dans le fond des ravins et les fentes des rochers, sur toutes les broussailles et tous les pacages.

20 Ce jour-là, le Seigneur rasera avec un rasoir loué au-delà de l’Euphrate, – c’est le roi d’Assour –, il rasera de la tête aux pieds ; il coupera même la barbe.

21 Il arrivera, en ce jour-là, que chacun élèvera une vache et deux chèvres ;

22 il y aura tant de lait qu’on en mangera la crème ; tous ceux qui resteront au cœur du pays se nourriront de crème et de miel.

23 Il arrivera, en ce jour-là, que tout lieu planté de mille vignes et valant mille pièces d’argent ne sera que des épines et des ronces.

24 On y viendra avec un arc et des flèches ; oui, tout le pays ne sera que des épines et des ronces.

25 Sur tous les coteaux bêchés et sarclés, on ne viendra plus par crainte des épines et des ronces ; on lâchera sur eux le gros bétail, et les moutons viendront les piétiner.

 

Psaumes 116,1-19

Posted in allégorie et référence christique, chemin (voie du Seigneur), détresse (désespoir), Dieu écoute, exauce, face de Dieu (visage), immortalité de l'âme (souffle de vie), Jérusalem (Sion), maison (demeures) du Seigneur, Marie, paix, parvis, sacrifice d'holocauste et communion, salut (rachat, rédemption), shéol (hades, séjour des morts) with tags on 19 janvier 2014 by JL

Alleluia ! J’aime, lorsque Yahvé entend le cri de ma prière,2 lorsqu’il tend l’oreille vers moi, le jour où j’appelle.3 Les lacets de la mort m’enserraient, les filets du shéol ; l’angoisse et l’affliction me tenaient,4 j’appelai le nom de Yahvé. De grâce, Yahvé, délivre mon âme !5 Yahvé a pitié, il est juste, notre Dieu est tendresse ;6 Yahvé protège les simples, je faiblissais, il m’a sauvé.7 Retourne, mon âme, à ton repos, car Yahvé t’a fait du bien.8 Il a gardé mon âme de la mort, mes yeux des larmes et mes pieds du faux pas :9 je marcherai à la face de Yahvé sur la terre des vivants.10 Je crois lors même que je dis : « Je suis trop malheureux »,11 moi qui ai dit dans mon trouble : « Tout homme n’est que mensonge. »12 Comment rendrai-je à Yahvé tout le bien qu’il m’a fait ?13 J’élèverai la coupe du salut, j’appellerai le nom de Yahvé.14 J’accomplirai mes voeux envers Yahvé, oui, devant tout son peuple !15 Elle coûte aux yeux de Yahvé, la mort de ses amis.16 De grâce, Yahvé, je suis ton serviteur, je suis ton serviteur fils de ta servante, tu as défait mes liens.17 Je t’offrirai le sacrifice d’action de grâces, j’appellerai le nom de Yahvé.18 J’accomplirai mes voeux envers Yahvé, oui, devant tout son peuple,19 dans les parvis de la maison de Yahvé, au milieu de toi, Jérusalem !

Psaumes 86,1-17

Posted in adoration (contemplation), allégorie et référence christique, bonté divine (amour de Dieu), chemin (voie du Seigneur), chercher Dieu, colère de Dieu, confiance en Dieu, consolation (solidarité), crainte de Dieu, détresse (désespoir), Dieu écoute, exauce, Marie, oeuvre du Seigneur, orgueil (se glorifier), pardon (miséricorde, pitié), pauvre (faible), shéol (hades, séjour des morts), vérité, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 15 janvier 2014 by JL

Prière. De David. Tends l’oreille, Yahvé, réponds-moi, pauvre et malheureux que je suis ;2 garde mon âme, car je suis ton ami, sauve ton serviteur qui se fie en toi. Tu es mon Dieu,3 pitié pour moi, Seigneur, c’est toi que j’appelle tout le jour ;4 réjouis l’âme de ton serviteur, quand j’élève mon âme vers toi, Seigneur.5 Seigneur, tu es pardon et bonté, plein d’amour pour tous ceux qui t’appellent ;6 Yahvé, entends ma prière, attentif à la voix de ma plainte.7 Au jour de l’angoisse, je t’appelle, car tu me réponds, Seigneur ;8 entre les dieux, pas un comme toi, rien qui ressemble à tes oeuvres.9 Tous les païens viendront t’adorer, Seigneur, et rendre gloire à ton nom ;10 car tu es grand et tu fais des merveilles, toi, Dieu, et toi seul.11 Enseigne-moi, Yahvé, tes voies, afin que je marche en ta vérité, rassemble mon coeur pour craindre ton nom.12 Je te rends grâce de tout mon coeur, Seigneur mon Dieu, à jamais je rendrai gloire à ton nom,13 car ton amour est grand envers moi, tu as tiré mon âme du tréfonds du shéol.14 O Dieu, des orgueilleux ont surgi contre moi, une bande de forcenés pourchasse mon âme, point de place pour toi devant eux.15 Mais toi, Seigneur, Dieu de tendresse et de pitié, lent à la colère, plein d’amour et de vérité,16 tourne-toi vers moi, pitié pour moi ! Donne à ton serviteur ta force et ton salut au fils de ta servante,17 fais pour moi un signe de bonté. Ils verront, mes ennemis, et rougiront, car toi, Yahvé, tu m’aides et me consoles.