Archive for the veuve, orphelin, indigent Category

Malachie 3,1-24

Posted in abondance, adultère (luxure, prostitution), allégorie et référence christique, alliance, anathème, attributs et noms divins, béatitude (bonheur), bénédiction, calomnie, médisance (langue), chercher Dieu, ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), conscience (examen), conversion (faire retour, repentir), crainte de Dieu, diable (démons, serpent), Dieu écoute, exauce, faire mémoire (mémorial, solennité), fécondité (prospérité, postérité), fidélité (infidélité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), impiété, inhabitation (présence divine), jour du Seigneur (déluge), jugement, justice (justification, juste), loi, lumière (lampe), maison (demeures) du Seigneur, mal (méchanceté), malédiction, mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), miracle (guérison, signe), offrande (prémisse et autres), opprimé (oppression), passage de la mort, Père et Fils, peuple de Dieu (Israel, Juda), porter du fruit, poussière (cendre, glaise), purgatoire, purification, rendre grâce (dîme), serment (vœux), source d'eau vive (rosée, pluie), témoignage (témoin), temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte), veuve, orphelin, indigent, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 7 mars 2014 by JL

01Voici que j’envoie mon messager pour qu’il prépare le chemin devant moi ; et soudain viendra dans son Temple le Seigneur que vous cherchez. Le messager de l’Alliance que vous désirez, le voici qui vient, – dit le Seigneur de l’univers.

02 Qui pourra soutenir le jour de sa venue ? Qui pourra rester debout lorsqu’il se montrera ? Car il est pareil au feu du fondeur, pareil à la lessive des blanchisseurs.

03 Il s’installera pour fondre et purifier : il purifiera les fils de Lévi, il les affinera comme l’or et l’argent ; ainsi pourront-ils, aux yeux du Seigneur, présenter l’offrande en toute justice.

04 Alors, l’offrande de Juda et de Jérusalem sera bien accueillie du Seigneur, comme il en fut aux jours anciens, dans les années d’autrefois.

05 Je m’approcherai de vous pour le jugement ; sans attendre, je témoignerai contre les magiciens, contre les adultères, contre ceux qui font de faux serments, contre ceux qui oppriment le salarié, la veuve et l’orphelin, qui excluent l’immigré et qui ne me craignent pas, – dit le Seigneur de l’univers.

06 Moi, le Seigneur, je n’ai pas changé, mais vous, fils de Jacob, vous n’en finissez pas de changer :

07 depuis les jours de vos pères, vous vous écartez de mes décrets et ne les gardez pas. Revenez à moi, et je reviendrai à vous, – dit le Seigneur de l’univers. Vous demandez : « En quoi devrons-nous revenir ? »

08 – Un homme peut-il tromper Dieu ? Et vous me trompez ! Vous dites : « En quoi t’avons-nous trompé ? » – Pour la dîme et les redevances.

09 Vous êtes maudits de malédiction, vous me trompez, vous, la nation entière !

10 Apportez toute la dîme à la maison du trésor, pour qu’il y ait de la nourriture dans ma Maison. Soumettez-moi donc ainsi à l’épreuve, – dit le Seigneur de l’univers –, et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses du ciel si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance !

11 Pour vous, je menacerai l’insecte vorace : qu’il ne détruise plus les fruits de votre sol, et que la vigne de vos campagnes ne soit plus stérile, – dit le Seigneur de l’univers.

12 Toutes les nations vous diront bienheureux, car vous serez alors une terre de délices, – dit le Seigneur de l’univers.

13 Vous avez contre moi des paroles dures, – dit le Seigneur. Et vous osez demander : « Qu’avons-nous dit entre nous contre toi ? »

14 Voici ce que vous avez dit : « Servir Dieu n’a pas de sens. À quoi bon garder ses observances, mener une vie sans joie en présence du Seigneur de l’univers ?

15 Nous en venons à dire bienheureux les arrogants ; même ceux qui font le mal sont prospères, même s’ils mettent Dieu à l’épreuve, ils en réchappent ! »

16 Alors ceux qui craignent le Seigneur s’exhortèrent mutuellement. Le Seigneur fut attentif et les écouta ; un livre fut écrit devant lui pour en garder mémoire, en faveur de ceux qui le craignent et qui ont le souci de son nom.

17 Le Seigneur de l’univers déclara : Ils seront mon domaine particulier pour le jour que je prépare. Je serai indulgent envers eux, comme un homme est indulgent envers le fils qui le sert fidèlement.

18 Vous verrez de nouveau qu’il y a une différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui refuse de le servir.

19 Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme la fournaise. Tous les arrogants, tous ceux qui commettent l’impiété, seront de la paille. Le jour qui vient les consumera, – dit le Seigneur de l’univers –, il ne leur laissera ni racine ni branche.

20 Mais pour vous qui craignez mon nom, le Soleil de justice se lèvera : il apportera la guérison dans son rayonnement. Vous sortirez en bondissant comme de jeunes veaux à la pâture.

21 Vous foulerez les méchants, car ils seront de la cendre sous la plante de vos pieds, au jour que je prépare, – dit le Seigneur de l’univers.

22 Souvenez-vous de la loi de Moïse, mon serviteur, à qui j’ai prescrit, sur l’Horeb, décrets et ordonnances pour tout Israël.

23 Voici que je vais vous envoyer Élie le prophète, avant que vienne le jour du Seigneur, jour grand et redoutable.

24 Il ramènera le cœur des pères vers leurs fils, et le cœur des fils vers leurs pères, pour que je ne vienne pas frapper d’anathème le pays !

 

Zacharie 7,1-14

Posted in attributs et noms divins, charité (partage, aumône), colère de Dieu, désolation (dévastation, ruine), dureté du coeur (impénitence), ecouter (voix du Seigneur), Esprit-Saint, etranger (terre étrangère), face de Dieu (visage), iles lointaines (nations éloignées), justice (justification, juste), lamentation (deuil), maison (demeures) du Seigneur, mal (méchanceté), opprimé (oppression), parole de Dieu (vivante), pauvre (faible), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), prêtre ordre Levi (sacerdoce), prophète, révolte (trahison, nuque raide), terre promise (terre sainte), veuve, orphelin, indigent with tags on 6 mars 2014 by JL

01 La quatrième année du roi Darius, le quatrième jour du neuvième mois, le mois de Kisléou, la parole du Seigneur fut adressée à Zacharie.

02 Béthel envoya Sar-Écer et Réguem-Mélek avec ses gens pour apaiser la face du Seigneur

03 et demander aux prêtres attachés à la Maison du Seigneur de l’univers, ainsi qu’aux prophètes : « Dois-je pleurer au cinquième mois, en m’imposant des privations comme je le fais depuis tant d’années ? »

04 Alors, la parole du Seigneur de l’univers me fut adressée :

05 Dis à tous les gens du pays et aux prêtres : Quand vous avez jeûné en vous lamentant aux cinquième et septième mois, et cela depuis soixante-dix ans, était-ce bien mon jeûne que vous pratiquiez ?

06 Et quand vous mangez, quand vous buvez, n’est-ce pas vous qui mangez, vous qui buvez ?

07 Ces paroles ne sont-elles pas ce que le Seigneur avait proclamé par les prophètes de jadis, quand Jérusalem était habitée et tranquille, avec ses villes d’alentour, quand le Néguev était habité, ainsi que le Bas-Pays ?

08 La parole du Seigneur fut adressée à Zacharie :

09 Ainsi parlait le Seigneur de l’univers. Il disait : Rendez une justice vraie ; que chacun ait pour son frère amour et tendresse.

10 La veuve et l’orphelin, l’étranger et le pauvre, ne les opprimez pas ; que personne de vous ne médite en son cœur du mal contre son frère.

11 Mais ils ont refusé de prêter attention : ils ont présenté des nuques rebelles ; ils se sont bouché les oreilles pour ne pas entendre ;

12 ils ont rendu leur cœur aussi dur qu’un diamant, pour ne pas écouter l’instruction et les paroles que le Seigneur de l’univers leur avait adressées en son Esprit, par les prophètes de jadis. Grande fut alors l’irritation du Seigneur de l’univers.

13 Tout comme j’ai lancé des appels qu’ils n’ont pas écoutés, ainsi lanceront-ils des appels que je n’écouterai pas, dit le Seigneur de l’univers.

14 Je les ai dispersés parmi toutes sortes de nations qu’ils ne connaissaient pas. Le pays fut dévasté derrière eux : plus personne pour aller et venir. Ainsi, d’une terre de délices ont-ils fait une désolation !

Osée 14,1-10

Posted in bonté divine (amour de Dieu), buter (pierre d’achoppement), chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, conversion (faire retour, repentir), Dieu écoute, exauce, droiture, encens (odeur agréable à Dieu), fidélité (infidélité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), idolâtrie, pardon (miséricorde, pitié), péché (faute), porter du fruit, sacrifice pour les péchés (expiation), source d'eau vive (rosée, pluie), veuve, orphelin, indigent with tags on 1 mars 2014 by JL

01 Elle s’est rendue coupable, Samarie, car elle s’est rebellée contre son Dieu. Ils tomberont par l’épée, leurs nourrissons seront écrasés, et leurs femmes enceintes, éventrées.

02 Reviens, Israël, au Seigneur ton Dieu ; car tu t’es effondré par suite de tes fautes.

03 Revenez au Seigneur en lui présentant ces paroles : « Enlève toutes les fautes, et accepte ce qui est bon. Au lieu de taureaux, nous t’offrons en sacrifice les paroles de nos lèvres.

04 Puisque les Assyriens ne peuvent pas nous sauver, nous ne monterons plus sur des chevaux, et nous ne dirons plus à l’ouvrage de nos mains : “Tu es notre Dieu”, car de toi seul l’orphelin reçoit de la tendresse. »

05 Voici la réponse du Seigneur : Je les guérirai de leur infidélité, je les aimerai d’un amour gratuit, car ma colère s’est détournée d’Israël.

06 Je serai pour Israël comme la rosée, il fleurira comme le lis, il étendra ses racines comme les arbres du Liban.

07 Ses jeunes pousses vont grandir, sa parure sera comme celle de l’olivier, son parfum, comme celui de la forêt du Liban.

08 Ils reviendront s’asseoir à son ombre, ils feront revivre le froment, ils fleuriront comme la vigne, ils seront renommés comme le vin du Liban.

09 Éphraïm ! Peux-tu me confondre avec les idoles ? C’est moi qui te réponds et qui te regarde. Je suis comme le cyprès toujours vert, c’est moi qui te donne ton fruit.

10 Qui donc est assez sage pour comprendre ces choses, assez pénétrant pour les saisir ? Oui, les chemins du Seigneur sont droits : les justes y avancent, mais les pécheurs y trébuchent.

Ezéchiel 22,1-31

Posted in abomination, adultère (luxure, prostitution), applanir les montagnes (collines), colère de Dieu, droiture, idolâtrie, Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), nudité, parole de Dieu (vivante), pauvre (faible), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), pur et impur (souillure), purgatoire, purification, rétribution (mérite), remparts (murailles), sabbat, sang, terre promise (terre sainte), veuve, orphelin, indigent, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 22 février 2014 by JL

01 La parole du Seigneur me fut adressée :

02 « Et toi, fils d’homme, ne dois-tu pas juger, oui, juger la ville sanguinaire et lui faire connaître toutes ses abominations ?

03 Tu diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Ô ville qui répands le sang au milieu d’elle pour faire venir son heure, tu fabriques des idoles immondes chez toi, et tu en es impure !

04 Par le sang que tu as répandu, tu es devenue coupable ; par les idoles immondes que tu as fabriquées, tu t’es rendue impure : ainsi tu as rapproché ton jour, te voici parvenue au terme de tes années. C’est pourquoi je fais de toi un objet de raillerie pour les nations, de risée pour tous les pays.

05 Proches ou lointains, ils se riront de toi, car ton nom est impur, et la panique te submerge.

06 Les princes d’Israël répandent chez toi le sang, chacun selon la force de son bras.

07 Chez toi, on dédaigne père et mère ; au milieu de toi, on fait violence à l’immigré ; chez toi, on exploite l’orphelin et la veuve.

08 Tu méprises les objets saints du culte, tu profanes mes sabbats.

09 Il y a chez toi des gens qui calomnient pour que l’on répande le sang. Chez toi, on va aux festins sur les montagnes ; au milieu de toi, on pratique la débauche.

10 Chez toi, on découvre la nudité de son père ; chez toi on abuse de la femme en état d’impureté.

11 L’un commet l’abomination avec la femme de son prochain ; l’autre, dans la débauche, rend impure sa belle-fille ; chez toi, un autre abuse de sa sœur, la fille de son père.

12 Chez toi, on accepte des présents, pour répandre le sang. Tu prélèves l’intérêt, tu pratiques l’usure, tu tires profit de ton prochain par la violence ; et moi, tu m’oublies – oracle du Seigneur Dieu !

13 Voici que je vais battre des mains à cause des profits que tu as faits, et du sang qui coule au milieu de toi.

14 Ton cœur tiendra-t-il, tes mains seront-elles fermes, les jours où je m’en prendrai à toi ? Je suis le Seigneur, j’ai parlé, et je le ferai.

15 Je te disperserai parmi les nations, je te disséminerai dans les pays étrangers, je ferai disparaître l’impureté de chez toi.

16 Tu t’es profanée toi-même aux yeux des nations, mais tu sauras que Je suis le Seigneur. »

17 La parole du Seigneur me fut adressée :

18 « Fils d’homme, la maison d’Israël est devenue pour moi comme des scories. Qu’ils soient de l’argent, du bronze, de l’étain, du fer ou du plomb, au milieu de la fournaise, tous, ils sont devenus des scories.

19 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Puisque vous êtes tous des scories, eh bien ! je vais vous entasser au milieu de Jérusalem.

20 Comme on entasse argent, bronze, fer, plomb et étain au milieu d’une fournaise pour y attiser le feu et les faire fondre, ainsi, dans ma colère et dans ma fureur, je vous entasserai et je vous ferai fondre.

21 Je vous rassemblerai et j’attiserai contre vous le feu de mon emportement, je vous ferai fondre au milieu de la ville.

22 Comme de l’argent en fusion au milieu de la fournaise, ainsi serez-vous fondus au milieu de la ville. Alors vous saurez que Je suis le Seigneur : j’ai déversé ma fureur sur vous. »

23 La parole du Seigneur me fut adressée :

24 « Fils d’homme, dis à Jérusalem : Tu es une terre qui n’a pas été purifiée, qui n’a pas reçu de pluie au jour de l’indignation.

25 Il y a une conjuration de ses prophètes au milieu d’elle ; ils sont comme un lion rugissant qui déchire sa proie ; ils ont dévoré les gens, pris richesses et bijoux, multiplié les veuves, au milieu d’elle.

26 Ses prêtres ont violé ma loi et profané les objets saints du culte ; ils n’ont pas séparé le saint et le profane, ils n’ont pas enseigné à distinguer l’impur et le pur ; ils ont détourné les yeux de mes sabbats, et j’ai été profané parmi eux.

27 Ses princes, au milieu d’elle, sont comme des loups qui déchirent leur proie et répandent le sang, prêts à faire périr les gens pour en tirer profit.

28 Ses prophètes enduisent tout de badigeon avec leurs visions fallacieuses et leurs présages trompeurs. Ils disent : “Ainsi parle le Seigneur Dieu”, alors que le Seigneur n’a pas parlé.

29 Les gens du pays pratiquent la violence et commettent des fraudes, ils exploitent le pauvre et le malheureux, ils font violence à l’immigré, au mépris du droit.

30 J’ai cherché parmi eux quelqu’un qui relève le mur et se tienne devant moi, debout sur la brèche, pour défendre le pays et m’empêcher de le détruire, et je n’ai trouvé personne.

31 Alors j’ai déversé sur eux mon indignation ; dans le feu de mon emportement, je les ai exterminés. J’ai fait retomber leur conduite sur leur tête – oracle du Seigneur Dieu. »

Lamentations 5,1-22

Posted in conversion (faire retour, repentir), diable (démons, serpent), eternité (vie éternel), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), honte (humiliation), Jérusalem (Sion), lamentation (deuil), péché (faute), purgatoire, royaume de Dieu, ténèbre, veuve, orphelin, indigent with tags on 18 février 2014 by JL

01 Rappelle-toi, Seigneur, ce qui nous arrive. Regarde, et vois notre honte.

02 Notre héritage a passé à des inconnus, nos maisons, à des étrangers.

03 Nous sommes orphelins de pères, et nos mères sont veuves.

04 Notre eau, nous la buvons à prix d’argent ; nous achetons notre bois.

05 Nous voici pourchassés, asservis ; exténués, nous n’avons pas de repos.

06 Nous tendons la main à l’Égypte, à Assour, pour notre part de pain.

07 Nos pères ont péché : ils ne sont plus, et c’est nous qui portons leurs fautes.

08 Pour maîtres nous avons des esclaves et nul ne nous tire de leurs mains.

09 Nous risquons notre vie pour du pain face à l’épée du désert.

10 Notre peau brûle comme un four face aux ardeurs de la faim.

11 Ils ont violé des femmes dans Sion, des vierges dans les villes de Juda.

12 Par leurs mains, des princes ont été pendus, la face des anciens n’est pas honorée.

13 Des jeunes gens ont porté la meule, des garçons, sous le poids du bois, trébuchent.

14 Les anciens ne tiennent plus conseil à la porte, et les jeunes ont cessé leurs chansons.

15 La joie de notre cœur a cessé, notre danse a fait place au deuil.

16 La couronne est tombée de notre tête. Malheur à nous, car nous avons péché !

17 Si notre cœur est malade, si nos yeux sont dans la nuit,

18 c’est que le mont Sion est déserté ; là, rôdent les renards.

19 Mais toi, Seigneur, tu sièges pour toujours ; ton trône est pour les âges des âges.

20 Pourquoi nous oublier sans fin, nous abandonner pour la suite des jours ?

21 Fais-nous revenir à toi, Seigneur, et nous reviendrons. Renouvelle pour nous les jours d’autrefois.

22 Nous aurais-tu voués au mépris, serais-tu irrité contre nous sans mesure ?

Jérémie 51,1-64

Posted in anathème, attributs et noms divins, châtiment, ciel (cieux), colère de Dieu, connaissance (intelligence de la foi), désolation (dévastation, ruine), diable (démons, serpent), eaux innombrables (négatives), eternité (vie éternel), faire mémoire (mémorial, solennité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), idolâtrie, Jérusalem (Sion), oeuvre du Seigneur, orgueil (se glorifier), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), puissance divine, rétribution (mérite), sang, temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte), vanité (néant), veuve, orphelin, indigent with tags on 17 février 2014 by JL

01 Ainsi parle le Seigneur : Je vais éveiller contre Babylone et contre les habitants de la Chaldée un vent destructeur.

02 J’enverrai à Babylone des étrangers qui la vanneront et feront le vide sur sa terre quand ils l’auront cernée au jour du malheur.

03 Que les archers tirent sur les archers adverses et sur ceux qui se pavanent dans leurs cuirasses ! N’épargnez pas ses jeunes gens, vouez à l’anathème toute son armée.

04 Au pays des Chaldéens, les victimes tomberont, les blessés graves, dans les rues de Babylone.

05 Non, Israël, pas plus que Juda, n’est veuf de son Dieu, le Seigneur de l’univers, alors même que leur pays est rempli d’offenses envers le Saint d’Israël.

06 Fuyez du milieu de Babylone, sauvez chacun votre vie ! Ne soyez pas anéantis par sa faute : pour le Seigneur, c’est le temps de la revanche, il va lui rendre son dû.

07 Babylone était une coupe d’or dans la main du Seigneur, elle enivrait toute la terre ; les nations ont bu de son vin, c’est pourquoi elles sont devenues folles.

08 Soudain, Babylone est tombée, elle s’est brisée. Lamentez-vous sur elle, prenez du baume pour sa douleur : peut-être guérira-t-elle ?

09 Nous voulions guérir Babylone, mais elle n’est pas guérie. Abandonnez-la, et repartons chacun dans notre pays ; sa condamnation atteint les cieux et s’élève jusqu’aux nues.

10 Le Seigneur a manifesté sa justice envers nous. Venez ! Allons raconter dans Sion l’œuvre du Seigneur notre Dieu.

11 Aiguisez les flèches, emplissez les carquois. Le Seigneur éveille l’esprit des rois des Mèdes, car il forme contre Babylone le projet de la détruire. Oui, c’est la revanche du Seigneur, la revanche de son temple.

12 Contre les remparts de Babylone, levez l’étendard ! Renforcez la garde, postez des gardiens et dressez les embuscades ! Oui, selon son projet, le Seigneur accomplira ce qu’il a dit contre les habitants de Babylone.

13 Toi qui demeures auprès des grandes eaux, toi qui regorges de trésors, ta fin est arrivée, le terme de tes profits.

14 Le Seigneur de l’univers l’a juré par lui-même : « Je te remplirai d’hommes nombreux comme les sauterelles ; ils pousseront contre toi des cris de fouleurs. »

15 Il fait la terre par sa puissance, il établit le monde par sa sagesse, et par son intelligence il a déployé les cieux.

16 Quand il donne de la voix, et que les eaux grondent dans les cieux, des extrémités de la terre il fait monter les nuages, il lance les éclairs pour la pluie, il libère le vent qu’il tenait en réserve.

17 Tout homme est stupide, faute de connaissance, tout orfèvre, méprisable à cause de son idole ; ce qu’il a coulé est un mensonge : pas de souffle en elle !

18 Ce n’est que vanité, œuvre dérisoire ; au temps du châtiment, tout disparaîtra.

19 Il n’est pas ainsi, Celui qui est la part de Jacob, car il a façonné toute chose ; Israël est la tribu de son héritage, son nom est « Le Seigneur de l’univers ».

20 Tu étais pour moi une massue qui écrase, une arme de guerre : par toi, j’ai écrasé des nations ; par toi, j’ai détruit des royaumes ;

21 par toi, j’ai écrasé le cheval et celui qui le monte ; par toi, j’ai écrasé le char et celui qui le monte ;

22 par toi, j’ai écrasé l’homme et la femme ; par toi, j’ai écrasé le vieillard et l’enfant ; par toi, j’ai écrasé le jeune homme et la jeune fille ;

23 par toi, j’ai écrasé le berger et son troupeau ; par toi, j’ai écrasé le laboureur et son attelage ; par toi, j’ai écrasé gouverneurs et préfets.

24 Mais je ferai payer à Babylone et à tous les habitants de la Chaldée tout le mal qu’ils ont fait à Sion, sous vos yeux – oracle du Seigneur.

25 Me voici contre toi, Montagne-qui-Détruit, – oracle du Seigneur – toi qui détruisais toute la terre. J’étendrai la main contre toi, je te ferai rouler du haut des rochers et je te changerai en Montagne-qui-Brûle.

26 On n’extraira plus de chez toi ni pierre d’angle ni pierre de fondation, car tu seras un lieu à jamais désolé. – oracle du Seigneur.

27 Levez l’étendard dans le pays, sonnez du cor parmi les nations ! Contre Babylone mobilisez des nations, alertez contre elle des royaumes : Ararat, Minni, Ashkenaz. Nommez contre elle un chef de guerre, faites charger la cavalerie comme des sauterelles cuirassées !

28 Mobilisez contre elle des nations, les rois des Mèdes, leurs gouverneurs et tous leurs préfets, tout leur empire.

29 La terre tremble et frémit, quand se réalisent les projets du Seigneur contre Babylone : réduire le pays de Babylone en un lieu désolé, vidé de ses habitants.

30 Les braves de Babylone ont cessé le combat, ils sont assis dans les places fortes ; leur bravoure est épuisée, ce sont des femmelettes. On a mis le feu à ses demeures, les barres de ses portes sont brisées.

31 Le courrier court à la rencontre du courrier, et le messager, à la rencontre du messager, pour porter au roi de Babylone ce message : sa ville tout entière est prise.

32 Les passages sont occupés, les redoutes, incendiées, les hommes de guerre, pris de panique.

33 Oui, ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : La fille de Babylone est comme une aire à grain au temps où elle est aplanie ; encore un peu, et pour elle viendra le temps de la moisson.

34 Jérusalem dit : Il m’a dévorée, avalée, Nabucodonosor, le roi de Babylone ; il m’a laissée telle un plat vide. Comme un dragon, il m’a engloutie, il a rempli son ventre de mes délices ; il m’a rejetée.

35 « Que retombe sur Babylone, la violence faite à ma chair ! », dit l’habitante de Sion. « Et mon sang, sur les habitants de la Chaldée ! », dit Jérusalem.

36 Voilà pourquoi, ainsi parle le Seigneur : Je vais défendre ta cause, assurer ta revanche. Je dessécherai la mer de Babylone et tarirai sa source.

37 Babylone deviendra un tas de pierres, un repaire de chacals, une désolation, une dérision, sans aucun habitant.

38 Ensemble, ils rugissent comme des lionceaux, ils grondent comme des petits de lionne.

39 Quand ils auront chaud, je leur donnerai de quoi boire, je les enivrerai pour les mettre en joie : ils s’endormiront d’un sommeil éternel et ne se réveilleront pas, – oracle du Seigneur.

40 Je les ferai descendre à l’abattoir comme des agneaux, comme des béliers et des boucs.

41 Comment ! Elle est prise, Babylone, elle est conquise, la fierté de toute la terre. Comment ! Elle est devenue un lieu désolé, Babylone, parmi les nations.

42 La mer submerge Babylone, ses vagues tumultueuses la recouvrent.

43 Ses villes sont changées en lieux désolés, en terre sèche et aride, une terre où plus personne n’habite, où ne passe plus aucun être humain.

44 Dans Babylone je sévirai contre le dieu Bel, je ferai sortir de sa bouche ce qu’il avait englouti, et les nations cesseront d’affluer vers lui ; même le rempart de Babylone tombera.

45 Sortez du milieu d’elle, vous, mon peuple ; sauvez chacun votre vie, loin de l’ardente colère du Seigneur !

46 Que votre cœur ne faiblisse pas, ne craignez pas la rumeur qui circule dans le pays : une année, celle-ci ; l’autre année, celle-là ; violence dans le pays, tyran contre tyran !

47 C’est pourquoi, voici venir des jours où je sévirai contre les idoles de Babylone ; tout son pays rougira de honte et toutes ses victimes tomberont au milieu d’elle.

48 Alors le ciel et la terre et tout ce qu’ils contiennent pousseront des cris de joie au sujet de Babylone, car, depuis le nord, viendront sur elle les dévastateurs – oracle du Seigneur.

49 Ô victimes d’Israël, Babylone, elle aussi, doit tomber, comme Babylone a fait tomber des victimes sur toute la terre.

50 Vous qui avez échappé à l’épée, allez, ne vous arrêtez pas. Là-bas, souvenez-vous du Seigneur, et que Jérusalem vous revienne en mémoire !

51 À entendre l’insulte, nous avons rougi de honte, et la confusion a couvert notre visage, quand des étrangers ont envahi les lieux saints de la maison du Seigneur.

52 C’est pourquoi, voici venir des jours – oracle du Seigneur – où je sévirai contre les idoles de Babylone, et des victimes gémiront dans tout son pays.

53 Même si Babylone montait jusqu’au ciel et rendait inaccessible sa haute forteresse, je ferais venir sur elle des dévastateurs – oracle du Seigneur.

54 Clameur et cri depuis Babylone, grand désastre au pays des Chaldéens !

55 Oui, le Seigneur dévaste Babylone, il en fait taire la grande clameur. Les vagues de dévastateurs mugissent comme les grandes eaux quand s’élève le vacarme de leurs clameurs.

56 Oui, le dévastateur arrive sur elle, sur Babylone : les guerriers sont capturés, leurs arcs sont brisés, car le Seigneur est un Dieu qui rétribue, qui rend à chacun son dû.

57 J’enivrerai ses princes et ses sages, ses gouverneurs, ses préfets et ses guerriers : ils s’endormiront d’un sommeil éternel et ne se réveilleront pas – oracle du Roi qui a pour nom « Le Seigneur de l’univers ».

58 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Les remparts de Babylone, la spacieuse, seront complètement rasés, et ses portes monumentales, consumées par le feu. C’est ainsi que les peuples peinent pour le néant, et les nations, pour le feu : ils s’épuisent !

59 Voici l’ordre que le prophète Jérémie donna à Seraya, fils de Nériya, fils de Mahséya, quand il partit pour Babylone avec Sédécias roi de Juda, alors que ce dernier était dans la quatrième année de son règne. Seraya était grand chambellan.

60 Jérémie avait mis par écrit dans un seul livre tout le malheur qui allait venir sur Babylone : toutes les paroles contre Babylone écrites ci-dessus.

61 Jérémie dit à Seraya : « Dès que tu arriveras à Babylone, tu auras soin de lire toutes ces paroles.

62 Et tu diras : “C’est toi, Seigneur, qui as dit de ce lieu qu’il serait supprimé, de sorte qu’il n’y ait plus en lui d’habitants, ni homme ni bétail, et qu’il soit un lieu à jamais désolé.”

63 Dès que tu auras achevé la lecture de ce livre, tu lui attacheras une pierre et tu le jetteras au milieu de l’Euphrate.

64 Et tu diras : “Ainsi sombrera Babylone. Elle ne se relèvera pas du malheur que je fais venir sur elle.” » Ils s’épuisent ! Jusqu’ici les paroles de Jérémie.

Jérémie 22,1-30

Posted in alliance, déportation (captif, exil), droiture, ecouter (voix du Seigneur), honte (humiliation), idolâtrie, justice (justification, juste), opprimé (oppression), pauvre (faible), prophétie (oracle), sang, serment (vœux), veuve, orphelin, indigent with tags on 14 février 2014 by JL

01 Ainsi parle le Seigneur : Descends à la maison du roi de Juda, et là, tu prononceras cette parole.

02 Tu diras : Écoute la parole du Seigneur, roi de Juda qui sièges sur le trône de David, toi, tes serviteurs et ton peuple, vous tous qui entrez par ces portes.

03 Ainsi parle le Seigneur : Pratiquez le droit et la justice, délivrez l’exploité des mains de l’oppresseur, ne maltraitez pas l’immigré, l’orphelin et la veuve, ne leur faites pas violence ; et ne versez pas en ce lieu le sang de l’innocent.

04 Si vous accomplissez cette parole, alors des rois siégeant sur le trône de David entreront par les portes de cette maison, montés sur un char attelé de plusieurs chevaux, chacun avec ses serviteurs et son peuple.

05 Mais si vous n’écoutez pas ces paroles, j’en fais serment par moi-même – oracle du Seigneur –, cette maison ne sera plus qu’une ruine.

06 Oui, ainsi parle le Seigneur au sujet de la maison royale de Juda : Pour moi, tu es Galaad, tu es le sommet du Liban ! Pourtant, je te changerai en désert, en villes inhabitées.

07 Je voue des hommes à ta destruction, chacun d’eux avec ses armes ; ils abattront tes cèdres de choix et les feront tomber dans le feu.

08 Alors, des gens de nombreuses nations passeront près de cette ville ; ils se diront l’un à l’autre : « Pourquoi le Seigneur a-t-il ainsi traité cette grande ville ? »

09 Et l’on dira : « C’est qu’ils ont abandonné l’alliance du Seigneur leur Dieu, pour se prosterner devant d’autres dieux et les servir. »

10 Ne pleurez pas sur un mort, n’ayez pour lui aucun geste de deuil. Pleurez plutôt celui qui s’en va, car il ne reviendra plus, il ne verra plus son pays natal.

11 Oui, ainsi parle le Seigneur, au sujet de Shalloum, fils de Josias, roi de Juda, qui régna à la place de Josias son père, et qui est sorti de ce lieu : il ne reviendra plus ici,

12 car il mourra dans le lieu où on l’a déporté ; et ce pays, il ne le verra plus.

13 Malheur à qui bâtit sa maison au mépris de la justice, et ses chambres hautes au mépris du droit, qui fait travailler gratuitement son prochain et ne lui verse pas de salaire,

14 lui qui se dit : « Je vais me bâtir une maison bien vaste et de spacieuses chambres hautes. » Il perce des ouvertures, il recouvre de cèdre, il enduit de vermillon.

15 Règnes-tu pour ta passion du cèdre ? Ton père n’a-t-il pas mangé et bu ? Il pratiquait aussi le droit et la justice ; alors, pour lui, tout allait bien.

16 Il défendait la cause du pauvre et du malheureux ; alors, tout allait bien. N’est-ce pas cela, me connaître ? – oracle du Seigneur.

17 Mais toi, tu n’as des yeux et un cœur que pour ton profit, pour verser le sang de l’innocent, et agir dans l’oppression et la brutalité.

18 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur au sujet de Joakim, fils de Josias, roi de Juda : On ne fera pas sur lui cette lamentation : « Mon frère, quel malheur ! Ma sœur, quel malheur ! » On ne fera pas sur lui cette lamentation : « Quel malheur, monseigneur ! Quel malheur, majesté ! »

19 On l’enterrera comme on enterre un âne : traîné et jeté loin des portes de Jérusalem.

20 Monte au Liban et crie, dans le Bashane donne de la voix, crie du haut des Abarim, car tous tes amants sont brisés.

21 Je t’ai parlé quand tu étais tranquille ; tu as dit : « Je n’écouterai pas ! » Telle fut ta conduite depuis ta jeunesse : tu n’as pas écouté ma voix.

22 Tous tes pasteurs, le vent les mènera paître, et tes amants s’en iront captifs. Alors, tu seras honteuse et confuse à cause de toute ta malice.

23 Toi qui sièges au Liban, qui es nichée dans les cèdres, combien gémiras-tu, quand douleurs et frissons viendront sur toi, comme sur la femme qui accouche !

24 Par ma vie – oracle du Seigneur –, Konias, fils de Joakim, roi de Juda, si tu étais un anneau à ma main droite, je t’en arracherais.

25 Je vais te livrer aux mains de ceux qui en veulent à ta vie, aux mains de ceux qui t’épouvantent, aux mains de Nabucodonosor, roi de Babylone, et aux mains des Chaldéens.

26 Et je te jetterai, toi et ta mère qui t’a enfanté, sur une autre terre où vous n’êtes pas nés ; et là, vous mourrez.

27 – Sur la terre où ils désirent ardemment revenir, ils ne reviendront pas.

28 Est-il un ustensile méprisable et cassé, cet homme, ce Konias, est-il un objet dont personne ne veut plus ? Pourquoi, lui et sa descendance, ont-ils été enlevés, et jetés sur une terre qu’ils ne connaissaient pas ?

29 Terre, terre, terre, écoute la parole du Seigneur !

30 Ainsi parle le Seigneur : Au sujet de cet homme, inscrivez : « Sans postérité ; individu qui n’a pas réussi dans sa vie » car aucun de ses descendants ne réussira à siéger sur le trône de David et à dominer encore en Juda.

Jérémie 15,1-21

Posted in attributs et noms divins, butin de guerre (trésor), colère de Dieu, déportation (captif, exil), esclavage (du péché), face de Dieu (visage), faire mémoire (mémorial, solennité), famine (sécheresse spirituelle), fécondité (prospérité, postérité), Jérusalem (Sion), libération (délivrance, joug), nuit de l'esprit, parole de Dieu (vivante), péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), salut (rachat, rédemption), souffrance (douleur), terre promise (terre sainte), veuve, orphelin, indigent, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 14 février 2014 by JL

01 Le Seigneur me dit : Même si Moïse et Samuel se tenaient devant moi, je n’aurais pas d’égard pour ce peuple. Renvoie-les loin de moi : qu’ils s’en aillent !

02 Et quand ils te diront : « Où irons-nous ? », tu leur répondras : Ainsi parle le Seigneur : Qui est pour la mort, qu’il aille à la mort ! Qui est pour l’épée, qu’il aille à l’épée ! Qui est pour la famine, à la famine ! Qui est pour la captivité, à la captivité !

03 Je leur imposerai quatre fléaux – oracle du Seigneur : l’épée pour tuer, les chiens pour déchirer, les oiseaux du ciel et les bêtes de la terre pour dévorer et pour détruire.

04 Et je ferai d’eux un objet de stupeur pour tous les royaumes de la terre, à cause de Manassé, fils d’Ézékias, roi de Juda, et de ce qu’il a fait à Jérusalem.

05 Qui donc aura compassion de toi, Jérusalem ? Qui aura pour toi un geste de pitié ? Qui fera un détour pour demander de tes nouvelles ?

06 Toi, tu m’as délaissé – oracle du Seigneur. Tu t’en vas en me tournant le dos. Alors, j’ai étendu la main contre toi pour te détruire, je suis las de t’épargner !

07 Je les ai vannés avec un van aux portes du pays, j’ai fait périr mon peuple, je l’ai privé d’enfants ; mais ils ne sont pas revenus de leurs chemins.

08 J’ai fait que leurs veuves soient nombreuses, plus que le sable au bord des mers. J’ai fait venir le dévastateur, en plein midi, sur la mère du jeune guerrier. J’ai fait tomber sur elle, à l’improviste, la panique et la peur.

09 Elle dépérit, celle qui enfanta sept fois, elle est à bout de souffle ; son soleil s’est couché avant la fin du jour, elle pâlit de honte. Et ceux qui restent, je vais les livrer à l’épée devant leurs ennemis – oracle du Seigneur.

10 C’est pour mon malheur, ô ma mère, que tu m’as enfanté, homme de querelle et de dispute pour tout le pays. Je ne suis le créancier ni le débiteur de personne, et pourtant tout le monde me maudit !

11 Le Seigneur dit : Ne t’ai-je pas libéré pour ton bien ? N’ai-je pas fait que l’ennemi te supplie au temps du malheur, au temps de l’angoisse ?

12 Le fer brisera-t-il le fer qui vient du nord, et le bronze… ?

13 Ta richesse, tes trésors, je les livrerai en butin, sans contrepartie, à cause de tous les péchés que tu commets sur l’ensemble de ton territoire.

14 Je t’asservirai à tes ennemis dans un pays que tu ne connais pas, car le feu de ma colère s’est allumé, il brûlera contre vous.

15 Seigneur, toi qui sais, souviens-toi de moi et visite-moi ! Venge-moi de mes persécuteurs, ne me rends pas victime de la lenteur de ta colère ! Tu le sais : à cause de toi je supporte l’insulte.

16 Quand je rencontrais tes paroles, je les dévorais ; elles faisaient ma joie, les délices de mon cœur, parce que ton nom était invoqué sur moi, Seigneur, Dieu de l’univers.

17 Jamais je ne me suis assis dans le cercle des moqueurs pour m’y divertir ; sous le poids de ta main, je me suis assis à l’écart, parce que tu m’as rempli d’indignation.

18 Pourquoi ma souffrance est-elle sans fin, ma blessure, incurable, refusant la guérison ? Serais-tu pour moi un mirage, comme une eau incertaine ?

19 Voilà pourquoi, ainsi parle le Seigneur : Si tu reviens, si je te fais revenir, tu reprendras ton service devant moi. Si tu sépares ce qui est précieux de ce qui est méprisable, tu seras comme ma propre bouche. C’est eux qui reviendront vers toi, et non pas toi qui reviendras vers eux.

20 Je fais de toi pour ce peuple un rempart de bronze infranchissable ; ils te combattront, mais ils ne pourront rien contre toi, car je suis avec toi pour te sauver et te délivrer – oracle du Seigneur.

21 Je te délivrerai de la main des méchants, je t’affranchirai de la poigne des puissants.

Jérémie 7,1-34

Posted in abomination, béatitude (bonheur), cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, consacré (consécration), désolation (dévastation, ruine), diable (démons, serpent), droiture, dureté du coeur (impénitence), ecouter (voix du Seigneur), enfer (géhenne, vallée du Cédron), eternité (vie éternel), face de Dieu (visage), honte (humiliation), idolâtrie, inhabitation (présence divine), Jérusalem (Sion), lamentation (deuil), maison (demeures) du Seigneur, mal (méchanceté), noces spirituelles, opprimé (oppression), parole de Dieu (vivante), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophète, prophétie (oracle), pur et impur (souillure), révolte (trahison, nuque raide), sang, temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte), vérité, veuve, orphelin, indigent with tags on 13 février 2014 by JL

01 Parole du Seigneur adressée à Jérémie :

02 Tiens-toi à la porte de la maison du Seigneur, et là, tu proclameras cette parole, tu diras : Écoutez la parole du Seigneur, vous tous de Juda, vous qui entrez par ces portes pour vous prosterner devant le Seigneur.

03 Ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : Rendez meilleurs vos chemins et vos actes : je vous ferai demeurer dans ce lieu.

04 Ne faites pas confiance à des paroles de mensonge, en disant : « Temple du Seigneur ! Temple du Seigneur ! C’est ici le temple du Seigneur ! »

05 Si vraiment vous rendez meilleurs vos chemins et vos actes, si vraiment vous maintenez le droit entre un homme et son prochain,

06 si vous n’opprimez pas l’immigré, l’orphelin ou la veuve, si vous ne versez pas, dans ce lieu, le sang de l’innocent, si vous ne suivez pas, pour votre malheur, d’autres dieux,

07 alors, je vous ferai demeurer dans ce lieu, dans le pays que j’ai donné à vos pères, depuis toujours et pour toujours.

08 Mais voici, vous faites confiance à des paroles de mensonge qui ne servent à rien.

09 Quoi ! Vous pouvez voler, tuer, commettre l’adultère, faire des faux serments, brûler de l’encens pour le dieu Baal, suivre d’autres dieux que vous ne connaissez pas ;

10 et ensuite, dans cette Maison sur laquelle mon nom est invoqué, vous pouvez vous présenter devant moi, en disant : « Nous sommes sauvés » ; et vous faites toutes ces abominations !

11 Est-elle à vos yeux une caverne de bandits, cette Maison sur laquelle mon nom est invoqué ? Pour moi, c’est ainsi que je la vois – oracle du Seigneur.

12 Allez donc à Silo, ce lieu qui était le mien, où j’avais fait autrefois demeurer mon nom, et voyez ce que j’en ai fait à cause de la méchanceté de mon peuple Israël !

13 Or maintenant – oracle du Seigneur –, puisque vous avez commis tous ces actes – inlassablement je vous ai parlé sans que vous écoutiez, et je vous ai appelés sans que vous répondiez –,

14 ce que j’ai fait de Silo, je le ferai de cette Maison sur laquelle mon nom est invoqué et dans laquelle vous mettez votre confiance, ce lieu que je vous ai donné, à vous et à vos pères.

15 Et je vous rejetterai loin de ma face, comme j’ai rejeté tous vos frères, toute la race d’Éphraïm.

16 Toi, n’intercède pas en faveur de ce peuple, n’élève pour eux ni supplication, ni prière, n’insiste pas auprès de moi : je ne t’écouterai pas !

17 Ne vois-tu pas ce qu’ils font dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem ?

18 Les fils ramassent le bois, les pères allument le feu, et les femmes pétrissent la pâte : ils font des gâteaux pour la Reine du ciel, ils versent des libations à d’autres dieux ; c’est ainsi qu’ils m’offensent.

19 Mais est-ce bien moi qu’ils offensent ? – oracle du Seigneur. N’est-ce pas plutôt eux-mêmes, pour leur propre honte ?

20 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur mon Dieu : Voici que mon ardente colère se déverse sur ce lieu, sur l’homme et le bétail, sur l’arbre des champs et le fruit du sol. Elle brûle et ne s’éteindra pas.

21 Ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : Ajoutez vos holocaustes à vos sacrifices et mangez-en la viande,

22 car je n’ai rien dit à vos pères, ni rien ordonné, à propos des holocaustes et des sacrifices, le jour où je les fis sortir du pays d’Égypte.

23 Mais voici l’ordre que je leur ai donné : « Écoutez ma voix : je serai votre Dieu, et vous, vous serez mon peuple ; vous suivrez tous les chemins que je vous prescris, afin que vous soyez heureux. »

24 Mais ils n’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté l’oreille, ils ont suivi les mauvais penchants de leur cœur endurci ; ils ont tourné leur dos et non leur visage.

25 Depuis le jour où vos pères sont sortis du pays d’Égypte jusqu’à ce jour, j’ai envoyé vers vous, inlassablement, tous mes serviteurs les prophètes.

26 Mais ils ne m’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté l’oreille, ils ont raidi leur nuque, ils ont été pires que leurs pères.

27 Tu leur diras toutes ces paroles, et ils ne t’écouteront pas. Tu les appelleras, et ils ne te répondront pas.

28 Alors, tu leur diras : Voilà bien la nation qui n’a pas écouté la voix du Seigneur son Dieu, et n’a pas accepté de leçon ! La vérité s’est perdue, elle a disparu de leur bouche.

29 Rase ta chevelure de consacrée, Jérusalem, et jette-la ! Sur les hauteurs, entonne une lamentation, car le Seigneur a rejeté et délaissé la génération qui provoque sa fureur.

30 Oui – oracle du Seigneur –, les fils de Juda ont fait ce qui est mal à mes yeux. Dans la Maison sur laquelle mon nom est invoqué, ils ont installé leurs horreurs pour la souiller.

31 Ils ont édifié les lieux sacrés du Tofeth au Val-de-la-Géhenne pour consumer par le feu leurs fils et leurs filles ; cela, je ne l’avais pas ordonné, cela n’était pas venu à mon esprit !

32 C’est pourquoi, voici venir des jours – oracle du Seigneur –, où l’on ne dira plus « le Tofeth » ni « le Val-de-la-Géhenne », mais « le Val-du-Massacre », et où l’on enterrera, faute de place, même au Tofeth.

33 Les cadavres de ce peuple serviront de pâture aux oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre, sans que personne les dérange.

34 Je ferai cesser dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem les chants d’allégresse et les chants de joie, le chant de l’époux et le chant de l’épousée, car le pays ne sera plus qu’une ruine.

Jérémie 5,1-31

Posted in adultère (luxure, prostitution), chemin (voie du Seigneur), conversion (faire retour, repentir), crainte de Dieu, déportation (captif, exil), diable (démons, serpent), droiture, eaux innombrables (négatives), fécondité (prospérité, postérité), fidélité (infidélité), idolâtrie, Jérusalem (Sion), mal (méchanceté), moissonner (semer, cultiver), parole de Dieu (vivante), passage de la mort, pauvre (faible), péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), révolte (trahison, nuque raide), terre promise (terre sainte), vérité, veuve, orphelin, indigent with tags on 13 février 2014 by JL

01 Parcourez les rues de Jérusalem, regardez donc et renseignez-vous ! Cherchez sur ses places : si vous trouvez un homme, un seul, qui pratique le droit et recherche la vérité, alors je pardonnerai à la ville.

02 Lorsqu’ils déclarent : « Le Seigneur est vivant ! » c’est pour faire un faux serment.

03 Ton regard, Seigneur, n’est-il pas tourné vers la vérité ? Tu les as frappés, et ils n’ont pas frémi ; tu les as exterminés, ils ont refusé la leçon. Ils ont rendu leur visage plus dur que le roc, ils ont refusé de se convertir.

04 Et moi, je me disais : « Ce sont des misérables, ils agissent comme des sots, parce qu’ils ne connaissent pas le chemin du Seigneur, ni le droit de leur Dieu.

05 Alors, j’irai chez les grands et je leur parlerai, car ceux-là connaissent le chemin du Seigneur et le droit de leur Dieu. » Mais eux aussi, ils ont brisé le joug, ils ont rompu les liens.

06 Voilà pourquoi le lion les attaque depuis la forêt, le loup des steppes les dévaste ; le léopard est aux aguets devant leurs villes : tous ceux qui en sortent sont mis en pièces ; car leurs révoltes se sont multipliées et leurs infidélités n’ont cessé de grandir.

07 Comment te pardonnerais-je ? Tes fils m’ont abandonné, ils ont juré par des dieux qui n’en sont pas. Je les avais comblés, ils ont commis l’adultère, ils se précipitent à la maison de la prostituée.

08 Ils sont comme des étalons en rut, chacun hennissant vers la femme de son prochain.

09 Et je pourrais ne pas sévir contre eux, – oracle du Seigneur –, ne pas me venger d’une telle nation ?

10 Escaladez ses terrasses et saccagez, mais n’en faites pas l’extermination. Enlevez ses sarments, car ils ne sont pas au Seigneur.

11 Oui, la maison d’Israël et la maison de Juda m’ont vraiment trahi – oracle du Seigneur.

12 Ils ont renié le Seigneur et ils ont dit : « Non, pas lui ! Le malheur ne viendra pas sur nous ; nous ne verrons ni l’épée ni la famine.

13 Quant aux prophètes, ils ne sont que du vent ; la parole n’est pas en eux. Qu’il leur soit fait selon ce qu’ils disent ! »

14 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur, Dieu de l’univers : Parce que vous avez dit cette parole, voici que je fais de mes paroles un feu dans ta bouche, et de ce peuple, du bois que le feu dévorera.

15 Contre vous, maison d’Israël, voici que je fais venir de loin une nation – oracle du Seigneur ; c’est une nation impétueuse, une nation très ancienne, une nation dont tu ne connais pas la langue, dont tu ne comprends pas ce qu’elle dit.

16 Leur carquois est un sépulcre béant, ils sont tous des héros !

17 Ils dévoreront ta moisson et ton pain, ils dévoreront tes fils et tes filles, ils dévoreront ton petit et ton gros bétail, ils dévoreront ta vigne et ton figuier ; par l’épée, ils réduiront à rien tes villes fortifiées dans lesquelles tu mets ta confiance.

18 Pourtant, même en ces jours-là – oracle du Seigneur –, je ne vous exterminerai pas.

19 Et quand vous demanderez : « Pourquoi le Seigneur notre Dieu nous a-t-il fait tout cela ? », tu leur répondras : « De même que vous m’avez abandonné pour servir dans votre pays les dieux de l’étranger, de même vous servirez des étrangers dans un pays qui n’est pas le vôtre. »

20 Annoncez-le dans la maison de Jacob, faites-le entendre en Juda :

21 Écoutez donc ceci, peuple stupide et sans intelligence ! – Ils ont des yeux et ne voient pas, des oreilles et n’entendent pas !

22 Et moi, ne me craindrez-vous pas ? – oracle du Seigneur. Ne tremblerez-vous pas devant moi ? J’ai posé le sable pour limite à la mer, pour frontière à jamais infranchissable ; ses vagues s’agitent, elles ne peuvent rien, elles mugissent, mais ne la franchiront pas.

23 Or le cœur de ce peuple est indocile et rebelle ; ils se sont détournés, ils s’en vont.

24 Ils n’ont pas dit en leur cœur : « Craignons le Seigneur notre Dieu, lui qui nous donne la pluie en sa saison, celle du printemps et celle de l’automne, lui qui assure les semaines prévues pour la moisson. »

25 Vos fautes ont dérangé tout cela, vos péchés vous ont privés de ces bienfaits.

26 Oui, dans mon peuple on trouve des méchants : ils guettent comme des oiseleurs à l’affût, ils dressent des pièges et ils attrapent des hommes.

27 Comme une cage remplie d’oiseaux, leur maison est remplie de rapines : c’est ainsi qu’ils ont grandi et se sont enrichis.

28 Gras et repus, ils ont même franchi les limites du mal ; ils n’ont pas jugé selon le droit la cause de l’orphelin, et ils en tirent profit. Ils n’ont pas rendu justice aux malheureux.

29 Et je pourrais ne pas sévir contre eux, – oracle du Seigneur –, ne pas me venger d’une telle nation ?

30 Des infamies, des choses monstrueuses se commettent dans le pays :

31 les prophètes prophétisent le mensonge, les prêtres se remplissent les mains – et mon peuple aime cela ! Mais que ferez-vous quand viendra la fin ?

Isaïe 10,1-34

Posted in butin de guerre (trésor), châtiment, colère de Dieu, confiance en Dieu, diable (démons, serpent), Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), oeuvre du Seigneur, orgueil (se glorifier), pauvre (faible), petit reste (rescapé), peuple de Dieu (Israel, Juda), veuve, orphelin, indigent with tags on 5 février 2014 by JL

01 Malheureux ! Ils rédigent des décrets malfaisants, ils inscrivent des écrits d’oppression !

02 Ils refusent de rendre justice aux faibles, et privent de leurs droits les pauvres de mon peuple ; les veuves deviennent leurs proies, et ils dépouillent les orphelins !

03 Que ferez-vous au jour du châtiment, au jour d’une tourmente venue de loin ? Vers qui fuirez-vous pour demander secours ? Où laisserez-vous vos richesses ?

04 Il ne restera qu’à se courber parmi les prisonniers, on succombera parmi les cadavres. Et avec tout cela, sa colère ne s’est pas détournée, sa main reste levée.

05 Malheureux ! Assour, l’instrument de ma colère, le bâton de mon courroux.

06 Je l’envoie contre une nation impie, je lui donne mission contre un peuple qui excite ma fureur, pour le mettre au pillage et emporter le butin, pour le piétiner comme la boue des chemins.

07 Mais Assour ne l’entend pas ainsi, ce n’est pas du tout ce qu’il pense : ce qu’il veut, c’est détruire, exterminer quantité de nations.

08 Car il dit : « Tous mes officiers ne valent-ils pas des rois ? N’ai-je pas pris Kalno comme Karkémish,

09 Hamath comme Arpad, et Samarie comme Damas ?

10 Comme j’ai mis la main sur les royaumes des faux dieux et leurs idoles plus nombreuses qu’à Jérusalem et à Samarie,

11 n’ai-je pas traité ainsi Samarie et ses faux dieux ? ne puis-je pas traiter ainsi Jérusalem et ses images ? »

12 Mais quand le Seigneur aura fini son œuvre au mont Sion et à Jérusalem, il châtiera le roi d’Assour pour les fruits de son cœur arrogant, pour l’orgueil de ses regards hautains.

13 Car le roi d’Assour a dit : « C’est par la vigueur de ma main que j’ai agi, et par ma sagesse, car j’ai l’intelligence. J’ai déplacé les frontières des peuples, j’ai pillé leurs réserves ; fort entre les forts, j’ai détrôné des puissants.

14 J’ai mis la main sur les richesses des peuples, comme sur un nid. Comme on ramasse des œufs abandonnés, j’ai ramassé toute la terre, et il n’y a pas eu un battement d’aile, pas un bec ouvert, pas un cri. »

15 Mais le ciseau se glorifie-t-il aux dépens de celui qui s’en sert pour tailler ? La scie va-t-elle s’enfler d’orgueil aux dépens de celui qui la tient ? Comme si le bâton faisait mouvoir la main qui le brandit, comme si c’était le bois qui brandissait l’homme !

16 C’est pourquoi le Seigneur Dieu de l’univers fera dépérir les soldats bien nourris du roi d’Assour, et au lieu de sa gloire s’allumera un brasier, le brasier d’un incendie.

17 La Lumière d’Israël deviendra un incendie et son Dieu Saint, une flamme qui brûle et dévore épines et ronces en un seul jour !

18 Les forêts et les vergers, gloire du roi, il les détruira de fond en comble ; ce sera comme un moribond qui s’éteint.

19 Le reste des arbres de sa forêt, on pourra les compter ; un enfant en écrirait le nombre.

20 En ces jours-là, le reste d’Israël et les rescapés de la maison de Jacob cesseront de s’appuyer sur celui qui les frappait : ils s’appuieront vraiment sur le Seigneur, le Saint d’Israël.

21 Un reste reviendra : le reste de Jacob, vers le Dieu-Fort.

22 Israël, même si ton peuple est comme le sable de la mer, seul un reste en reviendra. La destruction est décidée : la justice déferle.

23 Oui, c’est une destruction décidée, que le Seigneur, Dieu de l’univers, accomplit dans tout le pays.

24 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, Dieu de l’univers : « Ô mon peuple, qui habites Sion, n’aie pas peur d’Assour : il te frappe de son gourdin, il abat sur toi son bâton comme l’a fait l’Égypte.

25 Mais encore un peu, très peu de temps, et mon indignation contre toi prendra fin, ma colère tournera à leur perte. »

26 Contre eux, le Seigneur de l’univers va brandir un fouet, comme il frappa Madiane au Rocher d’Oreb ; il lèvera son bâton sur la mer, comme il l’a fait en Égypte.

27 Il arrivera, en ce jour-là, que le fardeau sera retiré de tes épaules, et de ta nuque, le joug. Le dévastateur monte de la région de Rimmone.

28 Il vient contre Ayath, il passe à Migrone ; à Mikmas, il installe son matériel.

29 Ils franchissent le défilé : « À Guéba, notre étape ! » Rama tremble, Guibéa de Saül prend la fuite.

30 « Hurle, Bath-Gallim ! Écoute, Laïsha ! Réponds, Anatoth !

31 Madména s’enfuit ; ils se terrent, les habitants de Guébim.

32 Aujourd’hui même, à Nob, l’ennemi prend position ; il tend le poing vers la montagne de la fille de Sion, vers la colline de Jérusalem.

33 Voici que le Seigneur, Dieu de l’univers, d’un coup terrible abat les branches ; les arbres les plus grands sont coupés, et les plus fiers, jetés à terre.

34 Les taillis de la forêt s’abattent sous la hache, et le Liban dans sa splendeur s’effondre.

 

Isaïe 1,1-31

Posted in attributs et noms divins, ciel (cieux), confession, désolation (dévastation, ruine), diable (démons, serpent), droiture, ecouter (voix du Seigneur), encens (odeur agréable à Dieu), face de Dieu (visage), initiative divine, Jérusalem (Sion), justice (justification, juste), libération (délivrance, joug), mal (méchanceté), obéissance (désobéissance), offrande (prémisse et autres), parvis, péché (faute), petit reste (rescapé), purification, révolte (trahison, nuque raide), sabbat, sacrifice d'holocauste et communion, sang, terre promise (terre sainte), veuve, orphelin, indigent, vices (passions) with tags on 4 février 2014 by JL

01VISION D’ISAÏE, fils d’Amots, – ce qu’il a vu au sujet de Juda et de Jérusalem, au temps d’Ozias, de Yotam, d’Acaz et d’Ézékias, rois de Juda.

02 Cieux, écoutez ; terre, prête l’oreille, car le Seigneur a parlé. J’ai fait grandir des enfants, je les ai élevés, mais ils se sont révoltés contre moi.

03 Le bœuf connaît son propriétaire, et l’âne, la crèche de son maître. Israël ne le connaît pas, mon peuple ne comprend pas.

04 Malheur à vous, nation pécheresse, peuple chargé de fautes, engeance de malfaiteurs, fils pervertis ! Ils abandonnent le Seigneur, ils méprisent le Saint d’Israël, ils lui tournent le dos.

05 Où donc faut-il vous frapper encore, vous qui multipliez les reniements ? Toute la tête est malade, tout le cœur est atteint ;

06 de la plante des pieds à la tête, plus rien n’est intact : partout blessures, contusions, plaies ouvertes, qui ne sont ni pansées, ni bandées, ni soignées avec de l’huile.

07 Votre pays n’est que désolation, vos villes sont consumées par le feu ; votre terre, des étrangers la dévorent sous vos yeux, c’est une désolation, comme un désastre venu des étrangers.

08 Ce qui reste de la fille de Sion est comme une hutte dans une vigne, comme un abri dans un potager, comme une ville assiégée.

09 Si le Seigneur de l’univers ne nous avait laissé un petit reste, nous serions comme Sodome, nous ressemblerions à Gomorrhe.

10 Écoutez la parole du Seigneur, vous qui êtes pareils aux chefs de Sodome ! Prêtez l’oreille à l’enseignement de notre Dieu, vous, peuple de Gomorrhe !

11 Que m’importe le nombre de vos sacrifices ? – dit le Seigneur. Les holocaustes de béliers, la graisse des veaux, j’en suis rassasié. Le sang des taureaux, des agneaux et des boucs, je n’y prends pas plaisir.

12 Quand vous venez vous présenter devant ma face, qui vous demande de fouler mes parvis ?

13 Cessez d’apporter de vaines offrandes ; j’ai horreur de votre encens. Les nouvelles lunes, les sabbats, les assemblées, je n’en peux plus de ces crimes et de ces fêtes.

14 Vos nouvelles lunes et vos solennités, moi, je les déteste : elles me sont un fardeau, je suis fatigué de le porter.

15 Quand vous étendez les mains, je détourne les yeux. Vous avez beau multiplier les prières, je n’écoute pas : vos mains sont pleines de sang.

16 Lavez-vous, purifiez-vous, ôtez de ma vue vos actions mauvaises, cessez de faire le mal.

17 Apprenez à faire le bien : recherchez le droit, mettez au pas l’oppresseur, rendez justice à l’orphelin, défendez la cause de la veuve.

18 Venez, et discutons – dit le Seigneur. Si vos péchés sont comme l’écarlate, ils deviendront aussi blancs que neige. S’ils sont rouges comme le vermillon, ils deviendront comme de la laine.

19 Si vous consentez à m’obéir, les bonnes choses du pays, vous les mangerez ;

20 mais si vous refusez, si vous vous obstinez, c’est l’épée qui vous mangera. – Oui, la bouche du Seigneur a parlé.

21 Comment ! Elle s’est prostituée, la cité fidèle ! Le droit y régnait, la justice l’habitait, et maintenant, ce sont les meurtriers.

22 Ton argent n’est plus que scories, ton meilleur vin est mêlé d’eau.

23 Tes princes sont des rebelles, complices de voleurs, tous avides de cadeaux, courant les pots-de-vin ; ils ne rendent pas justice à l’orphelin, la cause de la veuve ne les touche pas.

24 Voilà pourquoi – oracle du Maître et Seigneur de l’univers, Force d’Israël – : Malheur ! Je prendrai ma revanche sur mes adversaires, je me vengerai de mes ennemis.

25 Je ramènerai ma main sur toi ; comme le fait la potasse, j’ôterai tes scories, j’enlèverai tous tes déchets.

26 Je rendrai tes juges tels que jadis, tes conseillers comme autrefois. Alors on t’appellera « Ville de justice », « Cité fidèle ».

27 Par le droit, Sion sera délivrée ; ils le seront par la justice, ceux des siens qui se convertiront.

28 Mais rebelles et pécheurs, ensemble, seront brisés ! Ceux qui abandonnent le Seigneur périront.

29 Oui, vous aurez honte des térébinthes, ces bosquets sacrés que vous chérissez, vous rougirez des jardins que vous préférez,

30 car vous serez comme un térébinthe au feuillage flétri, comme un jardin sans eau.

31 Le colosse deviendra comme de l’étoupe, et son ouvrage, une étincelle : les deux flamberont ensemble, et personne pour éteindre.

Ecclésiastique 35,1-26

Posted in charité (partage, aumône), ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), encens (odeur agréable à Dieu), faire mémoire (mémorial, solennité), joie divine (jubilation), justice (justification, juste), loi, mal (méchanceté), oeuvres (notre contribution), offrande (prémisse et autres), pardon (miséricorde, pitié), pauvre (faible), prière d'invocation, sacrifice d'holocauste et communion, veuve, orphelin, indigent with tags on 2 février 2014 by JL

01C’est présenter de multiples offrandes que d’observer la Loi ;

02 c’est offrir un sacrifice de paix que s’attacher aux commandements.

03 C’est apporter une offrande de fleur de farine que se montrer reconnaissant ;

04 c’est présenter un sacrifice de louange que faire l’aumône.

05 On obtient la bienveillance du Seigneur en se détournant du mal ; on offre un sacrifice d’expiation en se détournant de l’injustice.

06 Ne te présente pas devant le Seigneur les mains vides.

07 Accomplis tout cela car tel est son commandement.

08 L’offrande de l’homme juste est comme la graisse des sacrifices sur l’autel, son agréable odeur s’élève devant le Très-Haut.

09 Le sacrifice de l’homme juste est agréé par Dieu qui en gardera mémoire.

10 Rends gloire au Seigneur sans être regardant : ne retranche rien des prémices de ta récolte.

11 Chaque fois que tu fais un don, montre un visage joyeux ; consacre de bon cœur à Dieu le dixième de ce que tu gagnes.

12 Donne au Très-Haut selon ce qu’il te donne, et, sans être regardant, selon tes ressources.

13 Car le Seigneur est celui qui paye de retour ; il te rendra sept fois plus que tu n’as donné.

14 N’essaye pas de l’influencer par des présents, il ne les acceptera pas ;

15 ne mets pas ta confiance dans un sacrifice injuste. Car le Seigneur est un juge qui se montre impartial envers les personnes.

16 Il ne défavorise pas le pauvre, il écoute la prière de l’opprimé.

17 Il ne méprise pas la supplication de l’orphelin, ni la plainte répétée de la veuve.

18 Les larmes de la veuve ne coulent-elles pas sur ses joues,

19 et son cri n’accuse-t-il pas celui qui la fait pleurer ?

20 Celui dont le service est agréable à Dieu sera bien accueilli, sa supplication parviendra jusqu’au ciel.

21 La prière du pauvre traverse les nuées ; tant qu’elle n’a pas atteint son but, il demeure inconsolable. Il persévère tant que le Très-Haut n’a pas jeté les yeux sur lui,

22 ni prononcé la sentence en faveur des justes et rendu justice. Le Seigneur ne tardera pas, il restera impatient, jusqu’à ce qu’il ait brisé les reins des hommes sans pitié,

23 tiré vengeance des nations, supprimé la multitude des insolents et brisé le sceptre des injustes,

24 jusqu’à ce qu’il ait rendu à chacun selon ses œuvres et rétribué les actions des hommes selon leurs intentions,

25 jusqu’à ce qu’il ait jugé la cause de son peuple et qu’il l’ait comblé de joie par sa miséricorde.

26 Qu’elle sera bienvenue, sa miséricorde, au temps du malheur, comme les nuages de pluie au temps de la sécheresse !

Ecclésiastique 4,1-31

Posted in allégorie et référence christique, bénédiction, charité (partage, aumône), chemin (voie du Seigneur), confession, droiture, fécondité (prospérité, postérité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), joie divine (jubilation), jugement, malédiction, opprimé (oppression), pauvre (faible), Père et Fils, plan de Dieu (secret, intention), sagesse, vérité, veuve, orphelin, indigent with tags on 29 janvier 2014 by JL

1 Mon fils, ne refuse pas au pauvre sa subsistance et ne fais pas languir le miséreux.2 Ne fais pas souffrir celui qui a faim, n'exaspère pas l'indigent.3 Ne t'acharne pas sur un coeur exaspéré, ne fais pas languir après ton aumône le nécessiteux.4 Ne repousse pas le suppliant durement éprouvé, ne détourne pas du pauvre ton regard.5 Ne détourne pas tes yeux du nécessiteux, ne donne à personne l'occasion de te maudire.6 Si quelqu'un te maudit dans sa détresse, son Créateur exaucera son imprécation.7 Fais-toi aimer de la communauté, devant un grand baisse la tête.8 Prête l'oreille au pauvre et rends-lui son salut avec douceur.9 Délivre l'opprimé des mains de l'oppresseur et ne sois pas lâche en rendant la justice.10 Sois pour les orphelins un père et comme un mari pour leurs mères. Et tu seras comme un fils du Très-Haut qui t'aimera plus que ne fait ta mère.11 La Sagesse élève ses enfants et prend soin de ceux qui la cherchent.12 Celui qui l'aime aime la vie, ceux qui la cherchent dès le matin seront remplis de joie.13 Celui qui la possède héritera la gloire ; où il porte ses pas le Seigneur le bénit.14 Ceux qui la servent rendent un culte au Saint et ceux qui l'aiment sont aimés du Seigneur.15 Celui qui l'écoute juge les nations, celui qui s'y applique habite en sécurité.16 S'il se confie en elle il l'aura en partage, et sa postérité en conservera la jouissance.17 Car elle peut le conduire d'abord par un chemin sinueux, faisant venir sur lui crainte et tremblement, le tourmenter par sa discipline jusqu'à ce qu'elle puisse lui faire confiance, l'éprouver par ses exigences,18 puis elle revient vers lui sur le droit chemin et le réjouit, et lui découvre ses secrets.19 S'il s'égare, elle l'abandonne et le laisse aller à sa perte.20 Tiens compte des circonstances et garde-toi du mal, et n'aie pas à rougir de toi-même.21 Car il y a une honte qui conduit au péché et il y a une honte qui est gloire et grâce.22 Ne sois pas trop sévère pour toi-même et ne rougis pas pour ta perte.23 Ne tais pas une parole lorsqu'elle peut sauver et ne cache pas ta sagesse.24 Car c'est au discours qu'on connaît la sagesse et dans la parole que paraît l'instruction.25 Ne parle pas contre la vérité, mais rougis de ton ignorance.26 N'aie pas honte de confesser tes péchés, ne t'oppose pas au courant du fleuve.27 Ne t'aplatis pas devant un sot, ne sois pas partial en faveur du puissant.28 Jusqu'à la mort lutte pour la vérité, le Seigneur Dieu combattra pour toi.29 Ne sois pas hardi en paroles, paresseux et lâche dans tes actes.30 Ne sois pas comme un lion à la maison et un poltron avec tes serviteurs.31 Que ta main ne soit pas tendue pour recevoir et fermée quand il s'agit de rendre.

Sagesse 2,1-24

Posted in allégorie et référence christique, béatitude (bonheur), connaissance (intelligence de la foi), conscience (examen), diable (démons, serpent), image de Dieu (ressemblance), immortalité de l'âme (souffle de vie), impiété, loi, passage de la mort, pauvre (faible), péché originel, plan de Dieu (secret, intention), rétribution (mérite), sainteté (saint), shéol (hades, séjour des morts), veuve, orphelin, indigent, vision béatifique with tags on 27 janvier 2014 by JL

Car ils disent entre eux, dans leurs faux calculs : « Courte et triste est notre vie ; il n'y a pas de remède lors de la fin de l'homme et on ne connaît personne qui soit revenu de l'Hadès.2 Nous sommes nés du hasard, après quoi nous serons comme si nous n'avions pas existé. C'est une fumée que le souffle de nos narines, et la pensée, une étincelle qui jaillit au battement de notre coeur ;3 qu'elle s'éteigne, le corps s'en ira en cendre et l'esprit se dispersera comme l'air inconsistant.4 Avec le temps, notre nom tombera dans l'oubli, nul ne se souviendra de nos oeuvres ; notre vie passera comme les traces d'un nuage, elle se dissipera comme un brouillard que chassent les rayons du soleil et qu'abat sa chaleur.5 Oui, nos jours sont le passage d'une ombre, notre fin est sans retour, le sceau est apposé et nul ne revient.6 Venez donc et jouissons des biens présents, usons des créatures avec l'ardeur de la jeunesse.7 Enivrons-nous de vins de prix et de parfums, ne laissons point passer la fleur du printemps,8 couronnons-nous de boutons de roses, avant qu'ils ne se fanent,9 qu'aucune prairie ne soit exclue de notre orgie, laissons partout des signes de notre liesse, car telle est notre part, tel est notre lot !10 Opprimons le juste qui est pauvre, n'épargnons pas la veuve, soyons sans égards pour les cheveux blancs chargés d'années du vieillards.11 Que notre force soit la loi de la justice, car ce qui est faible s'avère inutile.12 Tendons des pièges au juste, puisqu'il nous gêne et qu'il s'oppose à notre conduite, nous reproche nos fautes contre la Loi et nous accuse de fautes contre notre éducation.13 Il se flatte d'avoir la connaissance de Dieu et se nomme enfant du Seigneur.14 Il est devenu un blâme pour nos pensées, sa vue même nous est à charge ;15 car son genre de vie ne ressemble pas aux autres, et ses sentiers sont tout différents.16 Il nous tient pour chose frelatée et s'écarte de nos chemins comme d'impuretés. Il proclame heureux le sort final des justes et il se vante d'avoir Dieu pour père.17 Voyons si ses dires sont vrais, expérimentons ce qu'il en sera de sa fin.18 Car si le juste est fils de Dieu, Il l'assistera et le délivrera des mains de ses adversaires.19 Eprouvons-le par l'outrage et la torture afin de connaître sa douceur et de mettre à l'épreuve sa résignation.20 Condamnons-le à une mort honteuse, puisque, d'après ses dires, il sera visité. »21 Ainsi raisonnent-ils, mais ils s'égarent, car leur malice les aveugle.22 Ils ignorent les secrets de Dieu, ils n'espèrent pas de rémunération pour la sainteté, ils ne croient pas à la récompense des âmes pures.23 Oui, Dieu a créé l'homme pour l'incorruptibilité, il en a fait une image de sa propre nature ;24 c'est par l'envie du diable que la mort est entrée dans le monde : ils en font l'expérience, ceux qui lui appartiennent !

Proverbes 15,1-33

Posted in abomination, arbre de vie, calomnie, médisance (langue), chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), crainte de Dieu, droiture, humilité (humble), justice (justification, juste), omniscience divine, orgueil (se glorifier), pauvre (faible), sagesse, shéol (hades, séjour des morts), veuve, orphelin, indigent with tags on 23 janvier 2014 by JL

Une aimable réponse apaise la fureur, une parole blessante fait monter la colère.2 La langue des sages rend le savoir agréable, la bouche des sots éructe la folie.3 En tout lieu sont les yeux de Yahvé, ils observent méchants et bons.4 Langue apaisante est un arbre de vie, langue perverse brise le coeur.5 Le fou méprise la correction paternelle, qui observe la réprimande est avisé.6 Biens abondants dans la maison du juste, mais les revenus du méchant sont source d'inquiétude.7 Les lèvres des sages répandent le savoir, mais non le coeur des sots.8 Le sacrifice des méchants est une abomination pour Yahvé, mais la prière des hommes droits fait ses délices.9 Abomination pour Yahvé : la mauvaise conduite ; mais il chérit qui poursuit la justice.10 Sévère correction pour qui s'écarte du sentier ; qui hait la réprimande mourra.11 Shéol et Perdition sont devant Yahvé : combien plus le coeur des enfants des hommes !12 Le railleur n'aime pas qu'on le reprenne, avec les sages il ne va guère.13 Coeur joyeux fait bon visage, coeur chagrin a l'esprit abattu.14 Coeur intelligent recherche le savoir, la bouche des sots se repaît de folie.15 Pour le pauvre tous les jours sont mauvais, pour le coeur joyeux, c'est un banquet perpétuel.16 Mieux vaut peu avec la crainte de Yahvé qu'un riche trésor avec l'inquiétude.17 Mieux vaut une portion de légumes avec l'affection qu'un boeuf gras avec la haine.18 L'homme emporté engage la querelle, l'homme lent à la colère apaise la dispute.19 Le chemin du paresseux est comme une haie d'épines, le sentier des hommes droits est une grand-route.20 Le fils sage réjouit son père, l'homme sot méprise sa mère.21 La folie fait la joie de l'homme privé de sens, l'homme intelligent va droit son chemin.22 Faute de réflexion les projets échouent, grâce à de nombreux conseillers, ils prennent corps.23 Joie pour l'homme qu'une réplique de sa bouche, que c'est bon, une réponse opportune !24 A l'homme de bon sens, le sentier de la vie, qui mène en haut, afin d'éviter le shéol, en bas.25 Yahvé renverse la maison des superbes, mais il relève la borne de la veuve.26 Abomination pour Yahvé : les mauvais desseins ; mais les paroles bienveillantes sont pures.27 Qui est avide de rapines trouble sa maison, qui hait les présents vivra.28 Le coeur du juste médite pour répondre, la bouche des méchants éructe la méchanceté.29 Yahvé s'éloigne des méchants, mais il entend la prière des justes.30 Un regard bienveillant réjouit le coeur, une bonne nouvelle ranime les forces.31 L'oreille attentive à la réprimande salutaire a sa demeure parmi les sages.32 Qui rejette la correction se méprise lui-même, qui écoute la réprimande acquiert du sens.33 La crainte de Yahvé est discipline de sagesse, avant la gloire, il y a l'humilité.

Tobie 1,1-22

Posted in attributs et noms divins, blasphème, chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), déportation (captif, exil), eternité (vie éternel), idolâtrie, Jérusalem (Sion), loi, oeuvres (notre contribution), offrande (prémisse et autres), pureté du coeur, temple (sanctuaire), vérité, veuve, orphelin, indigent with tags on 24 novembre 2013 by JL

Histoire de Tobit, fils de Tobiel, fils de Ananiel, fils d'Adouel, fils de Gabaël, de la lignée d'Asiel, de la tribu de Nephtali.2 Aux jours de Salmanasar, roi d'Assyrie, il fut déporté de Tibé, qui se trouve au sud de Kédès-Nephtali, en Haute-Galilée, au-dessus de Hasor, à l'ouest, au soleil couchant, et au nord de Shephat.3 Moi, Tobit, j'ai marché sur des chemins de vérité et dans les bonnes oeuvres tous les jours de ma vie. J'ai fait beaucoup d'aumônes à mes frères et à mes compatriotes déportés avec moi à Ninive, au pays d'Assyrie.4 Dans ma jeunesse, quand j'étais encore dans mon pays, la terre d'Israël, toute la tribu de Nephtali mon ancêtre se détacha de la maison de David et de Jérusalem. C'était pourtant la ville choisie parmi toutes les tribus d'Israël pour leurs sacrifices ; c'était là que le Temple où Dieu réside avait été bâti et dédié pour toutes les générations à venir.5 Tous mes frères, et la maison de Nephtali, eux, sacrifiaient au veau qu'avait fait Jéroboam, roi d'Israël, à Dan, sur tous les monts de Galilée.6 Bien des fois, j'étais absolument seul à venir en pèlerinage à Jérusalem, pour satisfaire à la loi qui oblige tout Israël à perpétuité. Je courais à Jérusalem, avec les prémices des fruits et des animaux, la dîme du bétail, et la première tonte des brebis.7 Je les donnais aux prêtres, fils d'Aaron, pour l'autel. Aux lévites, alors en fonction à Jérusalem, je donnais la dîme du vin et du blé, des olives, des grenades et des autres fruits. Je prélevais en espèces la seconde dîme, six ans de suite, et j'allais la dépenser à Jérusalem chaque année.8 Je donnais la troisième aux orphelins, aux veuves et aux étrangers qui vivent avec les Israélites ; je la leur apportais en présent tous les trois ans. Nous la mangions, fidèles à la fois aux prescriptions de la Loi mosaïque et aux recommandations de Debbora, mère de Ananiel, notre père ; parce que mon père était mort, en me laissant orphelin.9 A l'âge d'homme, je pris une femme de notre parenté, qui s'appelait Anna ; elle me donna un fils que je nommai Tobie.10 Lors de la déportation en Assyrie, quand je fus emmené, je vins à Ninive. Tous mes frères, et ceux de ma race, mangeaient les mets des païens ;11 pour moi, je me gardai de manger les mets des païens.12 Comme j'avais été fidèle à mon Dieu de tout mon coeur,13 le Très-Haut me donna la faveur de Salmanasar, dont je devins l'homme d'affaires.14 Je voyageais en Médie, où je passai des marchés pour lui, jusqu'à sa mort ; et je déposai chez Gabaël, frère de Gabri, à Rhagès de Médie, des sacs d'argent pour dix talents.15 A la mort de Salmanasar, Sennachérib, son fils, lui succéda ; les routes de Médie se fermèrent, et je ne pus continuer à m'y rendre.16 Aux jours de Salmanasar, j'avais fait souvent l'aumône à mes frères de race,17 je donnais mon pain aux affamés, et des habits à ceux qui étaient nus ; et j'enterrais, quand j'en voyais, les cadavres de mes compatriotes, jetés par-dessus les remparts de Ninive.18 J'enterrai de même ceux que tua Sennachérib. — Quand il revint en fuyard de Judée, après le châtiment du Roi du Ciel sur le blasphémateur, Sennachérib, dans sa colère, tua un grand nombre d'Israélites. — Alors, je dérobais leurs corps pour les ensevelir ; Sennachérib les cherchait et ne les trouvait plus.19 Un Ninivite vint informer le roi que j'étais le fossoyeur clandestin. Quand je sus le roi renseigné sur mon compte, que je me vis recherché pour être mis à mort, j'eus peur, et je pris la fuite.20 Tous mes biens furent saisis ; tout fut confisqué pour le trésor ; rien ne me resta, que ma femme Anna, et que mon fils Tobie.21 Moins de 40 jours après, le roi fut assassiné par ses deux fils, qui s'enfuirent dans les monts Ararat. Asarhaddon, son fils, lui succéda. Ahikar, fils de mon frère Anaël, fut chargé des comptes du royaume, et il avait la direction générale des affaires.22 Alors Ahikar intercéda pour moi, et je pus redescendre à Ninive. C'est que Ahikar, sous Sennachérib, roi d'Assyrie, avait été grand échanson, garde du sceau, administrateur et maître des comptes ; et Asarhaddon l'avait maintenu en fonctions. Il était de ma parenté, c'était mon neveu.

Exode 22,1-30

Posted in abondance, anathème, blasphème, charité (partage, aumône), etranger (terre étrangère), idolâtrie, premier-né (prémisse), sainteté (saint), sang, veuve, orphelin, indigent with tags on 21 décembre 2012 by JL
Si le voleur surpris à percer un mur reçoit un coup mortel, son sang ne sera pas vengé.2 Mais si le soleil était déjà levé, son sang sera vengé. Il devra restituer, et s’il n’a pas de quoi, on le vendra pour rembourser ce qu’il a volé.3 Si l’animal volé, boeuf, âne ou tête de petit bétail, est retrouvé vivant en sa possession, il restituera au double.4 « Si quelqu’un fait brouter un champ ou une vigne et laisse brouter le champ d’autrui, il restituera la partie broutée de ce champ d’après ce qu’il rapporte. S’il a laissé brouter le champ entier, il restituera sur la base de la meilleure récolte du champ ou de la vigne.5 Si un feu prend et rencontre des buissons épineux et qu’il consume meules, moissons ou champs, l’auteur de l’incendie restituera ce qui a brûlé.6 Si quelqu’un donne en garde à un autre de l’argent ou des objets, et qu’on les vole chez celui-ci, le voleur, si on le découvre, devra restituer au double.7 Si on ne découvre pas le voleur, le maître de la maison s’approchera de Dieu pour attester qu’il n’a pas porté la main sur le bien de l’autre.8 Dans toute cause litigieuse relative à un boeuf, à un âne, à une tête de petit bétail, à un vêtement ou à n’importe quel objet perdu dont on dit : C’est bien lui, le différend sera porté devant Dieu. Celui que Dieu aura déclaré coupable restituera le double à l’autre.9 Si quelqu’un confie à la garde d’un autre un âne, un taureau, une tête de petit bétail ou tout autre animal, et que la bête crève, se brise un membre ou est enlevée sans témoins,10 un serment par Yahvé décidera entre les deux parties si le gardien a porté la main sur le bien de l’autre ou non. Le propriétaire prendra ce qui reste et le gardien n’aura pas à restituer.11 Mais si l’animal volé se trouvait auprès de lui, il le restituera à son propriétaire.12 Si l’animal est déchiqueté par une bête de proie, il apportera en témoignage l’animal déchiqueté et n’aura pas à restituer.13 Si quelqu’un emprunte une bête à un autre et qu’elle se brise un membre ou crève en l’absence de son propriétaire, il devra restituer.14 Mais si le propriétaire est auprès de l’animal, il n’aura pas à restituer. Si le propriétaire est un loueur, il touchera son prix de louage.15 « Si quelqu’un séduit une vierge non encore fiancée et couche avec elle, il versera le prix et la prendra pour femme.16 Si son père refuse de la lui donner, il versera une somme équivalente au prix fixé pour les vierges.17 « Tu ne laisseras pas en vie la magicienne.18 Quiconque s’accouple avec une bête sera mis à mort.19 Qui sacrifie à d’autres dieux sera voué à l’anathème.20 Tu ne molesteras pas l’étranger ni ne l’opprimeras car vous-mêmes avez été étrangers dans le pays d’Egypte.21 Vous ne maltraiterez pas une veuve ni un orphelin.22 Si tu le maltraites et qu’il crie vers moi, j’écouterai son cri ;23 ma colère s’enflammera et je vous ferai périr par l’épée : vos femmes seront veuves et vos fils orphelins.24 Si tu prêtes de l’argent à un compatriote, à l’indigent qui est chez toi, tu ne te comporteras pas envers lui comme un prêteur à gages, vous ne lui imposerez pas d’intérêts.25 Si tu prends en gage le manteau de quelqu’un, tu le lui rendras au coucher du soleil.26 C’est sa seule couverture, c’est le manteau dont il enveloppe son corps, dans quoi se couchera-t-il ? S’il crie vers moi je l’écouterai, car je suis compatissant, moi !27 Tu ne blasphémeras pas Dieu ni ne maudiras un chef de ton peuple.28 « Ne diffère pas d’offrir de ton abondance et de ton surplus. Le premier-né de tes fils, tu me le donneras.29 Tu feras de même pour ton gros et ton petit bétail : pendant sept jours il restera avec sa mère, le huitième jour tu me le donneras.30 Vous serez pour moi des hommes saints. Vous ne mangerez pas la viande d’une bête déchiquetée par un fauve dans la campagne, vous la jetterez aux chiens.