Archive for the allégorie (analogie) Category

Zacharie 6,1-15

Posted in allégorie (analogie), allégorie et référence christique, attributs et noms divins, ecouter (voix du Seigneur), faire mémoire (mémorial, solennité), royauté du Christ, temple (sanctuaire) with tags on 6 mars 2014 by JL

01 De nouveau, je levai les yeux et voici ce que j’ai vu : quatre chars qui s’élançaient d’entre les deux montagnes ; et ces montagnes étaient de bronze.

02 Le premier char avait des chevaux roux ; le deuxième char, des chevaux noirs ;

03 le troisième char, des chevaux blancs, et le quatrième char, des chevaux tachetés, vigoureux.

04 Je demandai à l’ange qui me parlait : « Ceux-ci, que sont-ils, mon Seigneur ? »

05 L’ange me répondit : « Ce sont les quatre vents du ciel qui s’élancent après s’être tenus devant le Maître de toute la terre. »

06 Les chevaux noirs s’élançaient vers la terre du nord ; les blancs s’élançaient à leur suite, et les chevaux tachetés s’élançaient vers la terre du midi.

07 Vigoureux, ils s’élançaient, impatients de parcourir la terre. Alors le Seigneur leur ordonna : « Allez parcourir la terre. » Et ils parcoururent la terre.

08 Il m’appela et me dit : « Vois, ceux qui s’élancent vers la terre du nord font descendre mon Souffle sur la terre du nord. »

09 La parole du Seigneur me fut adressée :

10 Fais une collecte auprès des déportés, auprès de Heldaï, auprès de Tobie et auprès de Yedaya. Toi-même, tu viendras, ce jour-là, tu viendras à la maison de Josias, fils de Sophonie, où ils sont arrivés de Babylone.

11 Tu prendras l’argent et l’or pour en faire des couronnes ; tu les mettras sur la tête de Josué, fils de Josédeq, le grand prêtre.

12 Puis tu lui parleras pour dire ceci : Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Voici un homme dont le nom est « Germe » ; de lui, quelque chose va germer, car il reconstruira le Temple du Seigneur.

13 C’est lui qui reconstruira le Temple du Seigneur, c’est lui qui sera vêtu de majesté. Il siégera sur son trône, il aura le pouvoir ; un prêtre aussi siégera sur son trône : il y aura une volonté de paix entre eux deux.

14 Quant aux couronnes, elles deviendront, pour Hélem, Tobie, Yedaya, et pour Hèn, fils de Sophonie, un mémorial dans le Temple du Seigneur.

15 Alors ceux qui sont au loin viendront reconstruire le Temple du Seigneur, et vous saurez que le Seigneur de l’univers m’a envoyé vers vous. Cela arrivera si vous écoutez vraiment la voix du Seigneur votre Dieu.

Publicités

Zacharie 5,1-11

Posted in allégorie (analogie), ange (chérubins), attributs et noms divins, blasphème, justice (justification, juste), mal (méchanceté), malédiction, prophétie (oracle), terre promise (terre sainte) with tags on 6 mars 2014 by JL

01 De nouveau, je levai les yeux et voici ce que j’ai vu : c’était un livre qui volait.

02 L’ange qui me parlait me dit : « Que vois-tu ? » Je répondis : « Je vois un livre qui vole, long de vingt coudées et large de dix. »

03 Alors il me dit : « Ceci est la Malédiction qui s’élance sur tout le pays, car tout voleur reste impuni, et impunis tous les parjures. »

04 Je la lancerai – oracle du Seigneur de l’univers –, elle entrera dans la maison du voleur et dans la maison de celui qui jure faussement par mon nom ; elle viendra loger au cœur de leurs maisons et les consumera, poutres et pierres.

05 L’ange qui me parlait s’avança et me dit : « Lève les yeux et regarde ce qui s’avance. »

06 Et je dis : « Qu’est-ce que c’est ? » Il me répondit : « C’est un boisseau qui s’avance. » Il ajouta : « C’est leur injustice dans tout le pays. »

07 Or voici qu’un couvercle de plomb se souleva : une femme était assise à l’intérieur du boisseau.

08 Il dit alors : « C’est la méchanceté. » Il la repoussa à l’intérieur du boisseau et jeta une masse de plomb sur l’orifice.

09 Je levai les yeux et voici ce que j’ai vu : deux femmes qui s’avançaient. Le vent soufflait dans leurs ailes, des ailes pareilles à celles d’une cigogne ; elles soulevèrent le boisseau entre terre et ciel.

10 Alors je dis à l’ange qui me parlait : « Où emportent-elles le boisseau ? »

11 Il me répondit : « Au pays de Babylone, pour lui construire une maison. Ensuite elles lui prépareront un socle et le fixeront là. »

Zacharie 4,1-14

Posted in allégorie (analogie), ange (chérubins), attributs et noms divins, Esprit-Saint, grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), omniscience divine, onction (oindre) with tags on 6 mars 2014 by JL

01 L’ange qui me parlait revint et me réveilla comme on réveille un homme de son sommeil.

02 Il me dit : « Que vois-tu ? » Je répondis : « Je vois un chandelier tout en or, avec un vase à son sommet, surmonté de sept lampes et de sept canaux pour ces lampes ;

03 sur lui, il y a deux oliviers, l’un à la droite du vase et l’autre à sa gauche. »

04 Prenant la parole, je dis à l’ange qui me parlait : « Qu’est-ce que cela, mon Seigneur ? »

05 L’ange qui me parlait me répondit : « Ne le sais-tu pas ? » Je dis : « Non, mon Seigneur. »

06 Alors il reprit et me dit : Voici la parole que le Seigneur adresse à Zorobabel : « Ni par la bravoure ni par la force, mais par mon Esprit seulement ! » – déclare le Seigneur de l’univers.

07 Qui es-tu, grande montagne ? Devant Zorobabel, te voici une plaine ! Il en extrait la première pierre, parmi les acclamations : La grâce, la grâce sur elle !

08 La parole du Seigneur me fut adressée :

09 Les mains de Zorobabel ont fondé cette Maison ; ses mains l’achèveront. Alors vous saurez que le Seigneur de l’univers m’a envoyé vers vous !

10 Qui donc méprisait le jour des modestes commencements ? Qu’on se réjouisse plutôt en voyant le fil à plomb dans la main de Zorobabel ! Quant aux sept lampes, ce sont les yeux du Seigneur, eux qui parcourent toute la terre.

11 Je pris encore la parole et je lui dis : « Que sont ces deux oliviers, sur la droite du chandelier et sur sa gauche ? » Une seconde fois je lui demandai :

12 « Que sont donc ces deux branches d’olivier qui, par deux conduits en or, font couler de l’or ? »

13 Il me répondit : « Ne le sais-tu pas ? » Je dis : « Non, mon Seigneur. »

14 Alors il me dit : « Ce sont les deux hommes qui ont reçu l’onction et qui se tiennent devant le Maître de toute la terre. »

Zacharie 3,1-10

Posted in allégorie (analogie), allégorie et référence christique, ange (chérubins), attributs et noms divins, chemin (voie du Seigneur), commandements (préceptes, décrets), diable (démons, serpent), ecouter (voix du Seigneur), festin (paradis), grand prêtre, Jérusalem (Sion), maison (demeures) du Seigneur, pardon (miséricorde, pitié), passage de la mort, péché (faute), prophétie (oracle) with tags on 6 mars 2014 by JL

01 Le Seigneur me fit voir Josué, le grand prêtre, qui se tenait devant l’ange du Seigneur, tandis que le Satan était debout à sa droite pour l’accuser.

02 Le Seigneur dit au Satan : « Que le Seigneur te réprime, Satan ; que le Seigneur te réprime, lui qui a fait choix de Jérusalem. Josué n’est-il pas un tison tiré du feu ? »

03 Or Josué, debout devant l’ange, était vêtu d’habits sordides.

04 Le Seigneur reprit et dit à ceux qui se tenaient devant lui : « Enlevez-lui ses habits sordides. » Puis il dit à Josué : « Vois, je passe sur ta faute et je te revêts de parures. »

05 Il reprit : « Mettez sur sa tête un turban immaculé. » Ils mirent sur sa tête un turban immaculé, ils le revêtirent d’habits, et l’ange du Seigneur se tenait là.

06 L’ange du Seigneur donna cet avertissement à Josué :

07 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Si tu marches dans mes voies, si tu gardes mes observances, tu gouverneras ma maison, tu garderas mes parvis et je te ferai accéder au rang de ceux qui se tiennent là.

08 Écoute donc, Josué, grand prêtre, toi et tes compagnons qui siègent devant toi, écoute, car ces hommes sont un signe : voici que je fais venir mon serviteur le « Germe » ;

09 voici la pierre que je dépose devant Josué : sur cette seule pierre il y a des yeux au nombre de sept ; voici que je grave moi-même son inscription – oracle du Seigneur de l’univers – et j’ôterai la faute de ce pays, en un seul jour.

10 Ce jour-là – oracle du Seigneur de l’univers –, vous vous inviterez l’un l’autre sous la vigne et sous le figuier.

Joël 1,1-20

Posted in allégorie (analogie), attributs et noms divins, désert (ascèse, dépouillement), désolation (dévastation, ruine), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), jour du Seigneur (déluge), lamentation (deuil), maison (demeures) du Seigneur, moissonner (semer, cultiver), offrande (prémisse et autres), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), prière d'invocation, purgatoire, terre promise (terre sainte) with tags on 1 mars 2014 by JL

01 PAROLE DU SEIGNEUR adressée à Joël, fils de Petouël.

02 Écoutez ceci, les anciens, prêtez l’oreille, tous les habitants du pays ! Cela s’est-il passé de votre temps, ou même du temps de vos pères ?

03 Cela, racontez-le à vos fils, et vos fils à leurs fils, et leurs fils à la génération qui suivra.

04 Ce que laisse la chenille, la sauterelle le dévore ; ce que laisse la sauterelle, le criquet le dévore ; ce que laisse le criquet, le grillon le dévore.

05 Réveillez-vous, ivrognes, et pleurez ; tous les buveurs, lamentez-vous sur le vin nouveau, car il est retiré de votre bouche.

06 Oui, une nation est montée contre mon pays, elle est puissante et innombrable. Ses dents sont les dents d’un lion, elle a les mâchoires d’une lionne.

07 Elle a fait de ma vigne un désert ; mon figuier, elle l’a réduit en pièces, l’a écorcé, abattu ; ses rameaux ont blanchi.

08 Soupire, comme une vierge vêtue de toile à sac, pleurant l’époux de sa jeunesse.

09 On a retiré offrandes et libations de la Maison du Seigneur. Ils sont en deuil, les prêtres au service du Seigneur.

10 Les champs sont ravagés, la terre est en deuil. Le froment est ravagé, le vin nouveau fait défaut, l’huile fraîche est tarie.

11 Soyez consternés, laboureurs, vignerons, lamentez-vous, à cause du blé et de l’orge, car la moisson des champs est perdue.

12 La vigne a séché, le figuier est flétri ; le grenadier comme le dattier et le pommier, tous les arbres des champs ont séché. Et la joie a disparu de chez les hommes.

13 Prêtres, mettez un vêtement de deuil, et pleurez ! Serviteurs de l’autel, faites entendre des lamentations ! Venez, serviteurs de mon Dieu, passez la nuit vêtus de toile à sac ! Car la maison de votre Dieu ne reçoit plus ni offrandes ni libations.

14 Prescrivez un jeûne sacré, annoncez une fête solennelle, réunissez les anciens et tous les habitants du pays dans la Maison du Seigneur votre Dieu. Criez vers le Seigneur :

15 « Ah ! jour de malheur ! » Le jour du Seigneur est proche, il vient du Puissant comme un fléau.

16 N’est-ce pas sous nos yeux que la nourriture est retirée, que la joie et la jubilation s’éloignent de la Maison du Seigneur ?

17 Les graines se dessèchent dans la terre ; les silos sont en ruine, les greniers démolis : le froment a séché.

18 Comme il gémit, le bétail ! Les troupeaux de bœufs sont inquiets, car ils n’ont plus de pâture. Même les troupeaux de brebis sont touchés.

19 Vers toi, Seigneur, je crie ! Car un feu dévore les pâturages du désert, une flamme consume tous les arbres des champs.

20 Les bêtes sauvages soupirent aussi vers toi, car les cours d’eau sont à sec, un feu dévore les pâturages du désert.

 

Osée 6,1-11

Posted in abomination, allégorie (analogie), alliance, connaissance (intelligence de la foi), conversion (faire retour, repentir), face de Dieu (visage), festin (paradis), fidélité (infidélité), jugement, lumière (lampe), parole de Dieu (vivante), passage de la mort, peuple de Dieu (Israel, Juda), pur et impur (souillure), résurrection, sacrifice d'holocauste et communion, sang, source d'eau vive (rosée, pluie) with tags on 27 février 2014 by JL

01 Venez, retournons vers le Seigneur ! il a blessé, mais il nous guérira ; il a frappé, mais il nous soignera.

02 Après deux jours, il nous rendra la vie ; il nous relèvera le troisième jour : alors, nous vivrons devant sa face.

03 Efforçons-nous de connaître le Seigneur : son lever est aussi sûr que l’aurore ; il nous viendra comme la pluie, l’ondée qui arrose la terre.

04 – Que ferai-je de toi, Éphraïm ? Que ferai-je de toi, Juda ? Votre fidélité, une brume du matin, une rosée d’aurore qui s’en va.

05 Voilà pourquoi j’ai frappé par mes prophètes, donné la mort par les paroles de ma bouche : mon jugement jaillit comme la lumière.

06 Je veux la fidélité, non le sacrifice, la connaissance de Dieu plus que les holocaustes.

07 Mais, dans la ville d’Adame, eux, ils ont transgressé l’alliance, et là, ils m’ont trahi.

08 Galaad, cité de malfaiteurs, est tachée de sang.

09 Sur la route de Sichem, une bande de prêtres assassinent comme des brigands en embuscade : voilà les horreurs qu’ils commettent !

10 Dans la maison d’Israël, j’ai vu des choses monstrueuses, là où se prostitue Éphraïm, où Israël se rend impur.

11 Pour toi aussi, Juda, je prépare une moisson : je changerai le sort de mon peuple.

 

Ezéchiel 24,1-27

Posted in allégorie (analogie), colère de Dieu, fécondité (prospérité, postérité), Jérusalem (Sion), jugement, lamentation (deuil), orgueil (se glorifier), péché (faute), purgatoire, purification, rétribution (mérite), sang, temple (sanctuaire), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 22 février 2014 by JL

01 La neuvième année de la première déportation, le dixième mois, le dix du mois, la parole du Seigneur me fut adressée :

02 « Fils d’homme, note par écrit la date d’aujourd’hui, d’aujourd’hui même, car aujourd’hui le roi de Babylone s’est porté contre Jérusalem.

03 Raconte une parabole à cette engeance de rebelles. Tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Prépare la marmite, prépare-la ; verses-y de l’eau.

04 Rassemble dedans les morceaux, tous les bons morceaux : cuisse et épaule ; remplis-la des meilleurs os.

05 Prends le meilleur mouton, entasse du bois dessous ; fais tout bouillir à gros bouillons, que même les os soient cuits.

06 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur Dieu : Malheur à la ville sanguinaire, marmite rouillée, dont la rouille ne s’enlève pas ! On enlèvera morceau après morceau, sans tirer au sort.

07 Car le sang qui est au milieu d’elle, sur la roche nue elle l’a versé, elle ne l’a pas répandu sur la terre ni recouvert de poussière.

08 Pour faire monter la fureur, pour prendre ma revanche, j’ai mis son sang sur la roche nue, sans le recouvrir.

09 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur Dieu : Malheur à la ville sanguinaire ! Moi aussi, je vais dresser un grand bûcher.

10 Amoncelle du bois, allume le feu, cuis, recuis la viande, ajoute les épices, que les os soient brûlés !

11 Puis, mets la marmite vide sur les braises pour qu’elle chauffe ; que le bronze rougisse, que les impuretés fondent à l’intérieur et que la rouille soit consumée !

12 Que d’efforts ! Et pourtant, la masse de rouille de cette marmite ne s’en ira pas au feu.

13 Ton impureté, c’est la débauche, car j’ai voulu te purifier, mais tu ne t’es pas laissé purifier de ton impureté. On ne te purifiera plus, jusqu’à ce que j’aie assouvi ma fureur contre toi.

14 Je suis le Seigneur, j’ai parlé. Elle vient, ma fureur, et j’agis. Je ne fléchirai pas, je serai sans pitié, je ne me repentirai pas. On te jugera selon ta conduite et selon tes actes – oracle du Seigneur Dieu. »

15 La parole du Seigneur me fut adressée :

16 « Fils d’homme, je vais te prendre subitement la joie de tes yeux. Tu ne feras pas de lamentation, tu ne pleureras pas, tu ne laisseras pas couler tes larmes.

17 Soupire en silence, ne prends pas le deuil ; enroule ton turban sur ta tête, chausse tes sandales, ne voile pas tes lèvres, ne prends pas le repas funéraire. »

18 Le matin, je parlais encore au peuple, et le soir ma femme mourut. Le lendemain matin, je fis ce qui m’avait été ordonné.

19 Les gens me dirent : « Vas-tu nous expliquer ce que tu fais là ? Qu’est-ce que cela veut dire pour nous ? »

20 Je leur répondis : « La parole du Seigneur m’a été adressée :

21 Dis à la maison d’Israël : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Je vais profaner mon sanctuaire, votre orgueil et votre force, la joie de vos yeux, la passion de votre cœur. Vos fils et vos filles, que vous avez laissés à Jérusalem, tomberont par l’épée.

22 Vous ferez alors comme je viens de faire : vous ne voilerez pas vos lèvres, vous ne prendrez pas le repas funéraire,

23 vous mettrez vos turbans, et vous chausserez vos sandales. Vous ne ferez pas de lamentation, vous ne pleurerez pas. Mais vous pourrirez dans vos péchés, et vous gémirez tous ensemble.

24 Ézékiel sera pour vous un signe : tout ce qu’il a fait, vous le ferez. Et quand cela arrivera, vous saurez que Je suis le Seigneur Dieu.

25 Et toi, fils d’homme, le jour où je leur prendrai leur force, leur allégresse et leur parure, la joie de leurs yeux, le délice de leur vie, leurs fils et leurs filles,

26 ce jour-là, arrivera vers toi un rescapé pour faire entendre la nouvelle.

27 Ce jour-là, ta bouche s’ouvrira pour parler au rescapé : tu parleras et tu ne seras plus muet ; tu seras pour eux un signe. Alors ils sauront que Je suis le Seigneur. »