Archive for the prière de demande Category

Psaumes 54,1-9

Posted in diable (démons, serpent), libération (délivrance, joug), orgueil (se glorifier), prière de demande, sacrifice d'holocauste et communion, salut (rachat, rédemption), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 9 janvier 2014 by JL

Du maître de chant. Sur les instruments à cordes. Poème. De David.2 Lorsque les Ziphéens vinrent dire à Saül : « David n'est-il pas caché parmi nous ? « 3 O Dieu, par ton nom sauve-moi, par ton pouvoir fais-moi raison ;4 ô Dieu, entends ma prière, écoute les paroles de ma bouche !5 Contre moi ont surgi des orgueilleux, des forcenés pourchassent mon âme, point de place pour Dieu devant eux.6 Mais voici Dieu qui vient à mon secours, le Seigneur avec ceux qui soutiennent mon âme.7 Que retombe le mal sur ceux qui me guettent, Yahvé, par ta vérité détruis-les !8 De grand coeur je t'offrirai le sacrifice, je rendrai grâce à ton nom, car il est bon,9 car il m'a délivré de toute angoisse, mes ennemis me sont donnés en spectacle.

Publicités

Psaumes 50,1-23

Posted in attributs et noms divins, ciel (cieux), détresse (désespoir), Dieu écoute, exauce, gloire de Dieu, impiété, Jérusalem (Sion), jugement, justice (justification, juste), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière de demande, prière de louange, sacrifice d'holocauste et communion, salut (rachat, rédemption) with tags on 8 janvier 2014 by JL

Psaume d'Asaph. Le Dieu des dieux, Yahvé, accuse, il appelle la terre du levant au couchant.2 Depuis Sion, beauté parfaite, Dieu resplendit ;3 il vient, notre Dieu, il ne se taira point. Devant lui, un feu dévore, autour de lui, bourrasque violente ;4 il appelle les cieux d'en haut et la terre pour juger son peuple.5 « Assemblez devant moi les miens, qui scellèrent mon alliance en sacrifiant. »6 Les cieux annoncent sa justice : « Dieu, c'est lui le juge ! « 7 « Ecoute, mon peuple, j'accuse, Israël, et je t'adjure, moi, Dieu, ton Dieu.8 Ce n'est pas tes sacrifices que j'accuse, tes holocaustes constamment devant moi ;9 je ne prendrai pas de ta maison un taureau, ni de tes bergeries des boucs.10 Car tout fauve des forêts est à moi, des animaux sur les montagnes par milliers ;11 je connais tous les oiseaux des cieux, toute bête des champs est pour moi.12 Si j'ai faim, je n'irai pas te le dire, car le monde est à moi et son contenu.13 Vais-je manger la chair des taureaux, le sang des boucs, vais-je le boire ?14 Offre à Dieu un sacrifice d'action de grâces, accomplis tes voeux pour le Très-Haut ;15 appelle-moi au jour de l'angoisse, je t'affranchirai et tu me rendras gloire. »16 Mais l'impie, Dieu lui déclare : « Que viens-tu réciter mes commandements, qu'as-tu mon alliance à la bouche,17 toi qui détestes la règle et rejettes mes paroles derrière toi ?18 Si tu vois un voleur, tu fraternises, tu es chez toi parmi les adultères ;19 tu livres ta bouche au mal et ta langue trame la tromperie.20 Tu t'assieds, tu accuses ton frère, tu déshonores le fils de ta mère.21 Voilà ce que tu fais, et je me tairais ? Penses-tu que je suis comme toi ? Je te dénonce et m'explique devant toi.22 Prenez bien garde, vous qui oubliez Dieu, que je n'emporte, et personne pour délivrer !23 Qui offre l'action de grâces me rend gloire, à l'homme droit, je ferai voir le salut de Dieu. »

2 Maccabées 1,1-36

Posted in abomination, adoration (contemplation), attributs et noms divins, châtiment, créateur (création), déportation (captif, exil), détresse (désespoir), Dieu écoute, exauce, election divine, esclavage (du péché), eternité (vie éternel), feu de l'autel, héritage (de Dieu, le nôtre,partage), initiative divine, loi, paix, peuple de Dieu (Israel, Juda), prière de demande, puissance divine, purification, sanctifier, sang with tags on 24 décembre 2013 by JL

A leurs frères, aux Juifs qui sont en Egypte, salut ; les Juifs, leurs frères, qui sont à Jérusalem et ceux du pays de Judée leur souhaitent une paix excellente.2 Que Dieu vous comble de ses bienfaits, qu’il se souvienne de son alliance avec Abraham, Isaac et Jacob, ses fidèles serviteurs.3 Qu’il vous donne à tous un coeur pour l’adorer et accomplir ses volontés généreusement et de bon gré.4 Qu’il ouvre votre coeur à sa Loi et à ses préceptes et qu’il instaure la paix.5 Qu’il exauce vos prières et se réconcilie avec vous, qu’il ne vous abandonne pas au temps du malheur.6 En ce moment, ici même, nous sommes en prière pour vous.7 Sous le règne de Démétrius, l’an 169, nous, les Juifs, nous vous avons écrit ceci : « Au cours de la détresse et de la crise qui fondirent sur nous en ces années, depuis que Jason et ses partisans avaient trahi la Terre sainte et le royaume,8 ils incendièrent la grande porte (du Temple) et répandirent le sang innocent. Alors nous avons prié le Seigneur et nous avons été exaucés ; nous avons offert un sacrifice et de la fleur de farine ; nous avons allumé les lampes et exposé les pains. »9 Et maintenant nous vous écrivons pour que vous célébriez la fête des Tentes du mois de Kisleu.10 En l’année 188.Ceux qui sont à Jérusalem et ceux qui sont en Judée, le sénat et Judas, à Aristobule, conseiller du roi Ptolémée et issu de la race des prêtres consacrés, aux Juifs qui sont en Egypte, salut et bonne santé.11 Sauvés par Dieu de graves périls, nous le remercions grandement de ce qu’il est notre champion contre le roi,12 car c’est lui qui a emporté ceux qui ont marché en armes contre la ville sainte.13 Leur chef, en effet, étant allé en Perse, fut taillé en pièces, avec son armée qui paraissait irrésistible, dans le temple de Nanaia, grâce à un expédient dont usèrent les prêtres de la déesse.14 Sous prétexte d’épouser Nanaia, Antiochus se rendit en ce lieu avec ses amis dans le but d’en recevoir les très grandes richesses à titre de dot.15 Les prêtres du Nanaion les avaient exposées, et lui s’était présenté avec quelques personnes dans l’enceinte du sanctuaire. Dès qu’Antiochus fut entré dans le temple, ils le fermèrent et,16 ayant ouvert la porte secrète dans les lambris du plafond, ils foudroyèrent le chef en lançant des pierres. Ils le coupèrent en morceaux et jetèrent la tête à ceux qui se trouvaient dehors.17 Qu’en toute chose notre Dieu soit béni, lui qui a livré (à la mort) les sacrilèges !18 Comme nous allons célébrer, le 25 Kisleu, la purification du Temple, nous avons jugé bon de vous en informer, afin que vous aussi vous la célébriez à la manière de la fête des Tentes et du feu qui se manifesta quand Néhémie, ayant construit le sanctuaire et l’autel, offrit des sacrifices.19 Lorsque nos pères, en effet, furent emmenés en Perse, les prêtres pieux d’alors prirent du feu de l’autel et le cachèrent secrètement dans une cavité semblable à un puits desséché. Ils l’y mirent en sûreté de telle sorte que l’endroit demeurât ignoré de tous.20 Nombre d’années s’étant écoulées, lorsque tel fut le bon plaisir de Dieu, Néhémie, envoyé par le roi de Perse, fit rechercher le feu par les descendants des prêtres qui l’avaient caché. Comme ils expliquaient qu’en fait ils n’avaient pas trouvé de feu, mais une eau épaisse, il leur ordonna d’en puiser et de la rapporter.21 Quand on l’eut apportée, Néhémie commanda aux prêtres de répandre cette eau sur ce qui était nécessaire aux sacrifices, le bois et ce qu’on avait placé dessus.22 Cet ordre une fois exécuté, et le moment venu où le soleil, d’abord obscurci par les nuages, se remit à briller, un grand brasier s’alluma, ce qui suscita l’admiration de tout le monde.23 Tandis que le sacrifice se consumait, les prêtres faisaient la prière : tous les prêtres avec Jonathan qui entonnait, les autres reprenant comme Néhémie.24 Cette prière était ainsi conçue : « Seigneur, Seigneur Dieu, créateur de toutes choses, redoutable, fort, juste, miséricordieux, le seul roi, le seul bon,25 le seul libéral, le seul juste, tout-puissant et éternel, qui sauves Israël de tout mal, qui as fait de nos pères tes élus et les as sanctifiés,26 reçois ce sacrifice pour tout ton peuple d’Israël ; garde ton héritage et sanctifie-le.27 Rassemble ceux d’entre nous qui sont dispersés, délivre ceux qui sont en esclavage parmi les nations, regarde favorablement ceux qui sont objets de mépris et d’abomination, afin que les nations reconnaissent que tu es notre Dieu.28 Châtie ceux qui nous tyrannisent et nous outragent insolemment,29 implante ton peuple dans ton lieu saint, comme l’a dit Moïse. »30 Les prêtres exécutaient les hymnes sur la harpe.31 Quand le sacrifice fut consumé, Néhémie ordonna de verser le reste de l’eau sur de grandes pierres.32 Cela fait, une flamme s’alluma, qui fut absorbée par l’éclat concurrent du feu de l’autel.33 Lorsque le fait eut été divulgué et qu’on eut raconté au roi des Perses que, dans le lieu où les prêtres déportés avaient caché le feu, une eau avait paru avec laquelle Néhémie et ses compagnons avaient purifié les offrandes du sacrifice,34 le roi, ayant vérifié l’événement, entoura le lieu et fit un sanctuaire.35 A ceux à qui le roi le concédait, il faisait part des grands revenus qu’il en retirait.36 Néhémie et ses gens nommèrent ce liquide « nephtar », ce qui s’interprète par purification, mais on l’appelle généralement naphte.

Tobie 12,1-21

Posted in ange (chérubins), bénédiction, eternité (vie éternel), foi (adhérance), gloire de Dieu, mal (méchanceté), mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), oeuvres (notre contribution), paix, péché (faute), prière d'offrande, prière de demande, prière de louange, purification, témoignage (témoin), volonté divine with tags on 20 décembre 2013 by JL

1 A la fin des noces, Tobit appela son fils Tobie, et lui dit : « Mon enfant, pense à régler ce qui est dû à ton compagnon, tu dépasseras le prix convenu. »2 Il demanda : « Père, combien vais-je lui donner pour ses services ? Même en lui laissant la moitié des biens qu'il a rapportés avec moi, je n'y perds pas.3 Il me ramène sain et sauf, il a soigné ma femme, il rapporte avec moi l'argent, et enfin il t'a guéri ! Combien lui donner encore pour cela ? « 4 Tobit lui dit : « Il a bien mérité la moitié de ce qu'il a rapporté. »5 Tobie fit donc venir son compagnon, et lui dit : « Prends la moitié de ce que tu as ramené, pour prix de tes services, et va en paix. »6 Alors Raphaël les prit tous les deux à l'écart, et il leur dit : « Bénissez Dieu, célébrez-le devant tous les vivants, pour le bien qu'il vous a fait. Bénissez et chantez son Nom. Faites connaître à tous les hommes les actions de Dieu comme elles le méritent, et ne vous lassez pas de le remercier.7 Il convient de garder le secret du roi, tandis qu'il convient de révéler et de publier les oeuvres de Dieu. Remerciez-le dignement. Faites ce qui est bien, et le malheur ne vous atteindra pas.8 Mieux vaut la prière avec le jeûne, et l'aumône avec la justice, que la richesse avec l'iniquité. Mieux vaut pratiquer l'aumône, que thésauriser de l'or.9 L'aumône sauve de la mort et elle purifie de tout péché. Ceux qui font l'aumône sont rassasiés de jours ;10 ceux qui font le péché et le mal se font du tort à eux-mêmes.11 Je vais vous dire toute la vérité, sans rien vous cacher : je vous ai déjà enseigné qu'il convient de garder le secret du roi, tandis qu'il convient de révéler dignement les oeuvres de Dieu.12 Vous saurez donc que, lorsque vous étiez en prière, toi et Sarra, c'était moi qui présentais vos suppliques devant la Gloire du Seigneur et qui les lisais ; et de même lorsque tu enterrais les morts.13 Quand tu n'as pas hésité à te lever, et à quitter la table, pour aller ensevelir un mort, j'ai été envoyé pour éprouver ta foi,14 et Dieu m'envoya en même temps pour te guérir, ainsi que ta belle-fille Sarra.15 Je suis Raphaël, un des sept Anges qui se tiennent toujours prêts à pénétrer auprès de la Gloire du Seigneur. »16 Ils furent remplis d'effroi tous les deux ; ils se prosternèrent, et ils eurent grand-peur.17 Mais il leur dit : « Ne craignez point, la paix soit avec vous. Bénissez Dieu à jamais.18 Pour moi, quand j'étais avec vous, ce n'est pas à moi que vous deviez ma présence, mais à la volonté de Dieu : c'est lui qu'il faut bénir au long des jours, lui qu'il faut chanter.19 Vous avez cru me voir manger, ce n'était qu'une apparence.20 Alors, bénissez le Seigneur sur la terre, et rendez grâce à Dieu. Je vais remonter à Celui qui m'a envoyé. Ecrivez tout ce qui est arrivé. » Et il s'éleva.21 Quand ils se redressèrent, il n'était plus visible. Ils louèrent Dieu par des hymnes ; ils le remercièrent d'avoir opéré de telles merveilles : un ange de Dieu ne leur était-il pas apparu !

 

Tobie 8,1-21

Posted in ange (chérubins), attributs et noms divins, bénédiction, ciel (cieux), créateur (création), diable (démons, serpent), encens (odeur agréable à Dieu), eternité (vie éternel), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), mariage, péché originel, prière de demande, tentation (filet), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 25 novembre 2013 by JL

Quand on eut fini de boire et de manger, on parla d’aller se coucher, et l’on conduisit le jeune homme depuis la salle du repas jusque dans la chambre.2 Tobie se souvint des conseils de Raphaël, il prit son sac, il en tira le coeur et le foie du poisson, et il en mit sur les braises de l’encens.3 L’odeur du poisson incommoda le démon, qui s’enfuit par les airs jusqu’en Egypte. Raphaël l’y poursuivit, l’entrava et le garrotta sur-le-champ.4 Cependant les parents étaient sortis en refermant la porte. Tobie se leva du lit, et dit à Sarra : « Debout, ma soeur ! Il faut prier tous deux, et recourir à notre Seigneur, pour obtenir sa grâce et sa protection. »5 Elle se leva et ils se mirent à prier pour obtenir d’être protégés, et il commença ainsi : Tu es béni, Dieu de nos pères, et ton Nom est béni dans tous les siècles des siècles ! Que te bénissent les cieux, et toutes tes créatures dans tous les siècles !6 C’est toi qui as créé Adam, c’est toi qui as créé Eve sa femme, pour être son secours et son appui, et la race humaine est née de ces deux-là. C’est toi qui as dit : Il ne faut pas que l’homme reste seul, faisons-lui une aide semblable à lui.7 Et maintenant, ce n’est pas le plaisir que je cherche en prenant ma soeur, mais je le fais d’un coeur sincère. Daigne avoir pitié d’elle et de moi et nous mener ensemble à la vieillesse !8 Et ils dirent de concert : « Amen, amen ! « 9 Et ils se couchèrent pour la nuit. Or Ragouël se leva, il appela les serviteurs, et ils vinrent l’aider à creuser une tombe.10 Il avait pensé : « Pourvu qu’il ne meure pas ! Nous serions couverts de ridicule et de honte. »11 Une fois la fosse achevée, Ragouël revint à la maison, il appela sa femme12 et lui dit : « Si tu envoyais une servante dans la chambre voir si Tobie est en vie ? Parce que, s’il est mort, on l’enterrerait sans que personne en sache rien. »13 On avertit la servante, on alluma la lampe, on ouvrit la porte, et la servante entra. Elle les trouva dormant tous deux d’un profond sommeil ;14 elle ressortit, et leur dit tout bas : « Il n’est pas mort, tout va bien. »15 Ragouël bénit le Dieu du Ciel par ces paroles : Tu es béni, mon Dieu, par toute bénédiction pure ! Qu’on te bénisse dans tous les siècles !16 Tu es béni de m’avoir réjoui, ce que je redoutais n’est pas arrivé, mais tu nous as traités avec ton immense bienveillance.17 Tu es béni d’avoir eu pitié de ce fils unique et de cette fille unique. Donne-leur, Maître, ta grâce et ta protection, fais-les poursuivre leur vie, dans la joie et dans la grâce !18 Et il fit combler la tombe par les serviteurs, avant le petit jour.19 Il fit faire par sa femme une fournée de pains, il alla au troupeau, prit deux boeufs et quatre moutons, il les recommanda à la cuisine, et l’on commença les préparatifs.20 Il fit venir Tobie et lui déclara : « Pendant quatorze jours, il n’est pas question que tu bouges d’ici. Tu resteras là où tu es, à manger et à boire, chez moi. Tu rendras la joie à ma fille après tous ses chagrins.21 Après, emporte d’ici la moitié de tout ce que j’ai, et retourne sans encombre auprès de ton père. Quand nous serons morts, ma femme et moi, vous aurez l’autre moitié. Aie confiance, mon garçon ! Je suis ton père, et Edna est ta mère. Nous sommes tes parents, comme ceux de ta soeur, désormais. Aie confiance, mon enfant !  »

Tobie 3,1-17

Posted in attributs et noms divins, bénédiction, chemin (voie du Seigneur), commandements (préceptes, décrets), déportation (captif, exil), diable (démons, serpent), Dieu écoute, exauce, eternité (vie éternel), face de Dieu (visage), faire mémoire (mémorial, solennité), gloire de Dieu, grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), humilité (humble), jugement, justice (justification, juste), lamentation (deuil), lumière (lampe), mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), obéissance (désobéissance), oeuvre du Seigneur, omniscience divine, pardon (miséricorde, pitié), parole de Dieu (vivante), péché (faute), péché originel, poussière (cendre, glaise), prière de demande, prière de libération, shéol (hades, séjour des morts), vérité, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 24 novembre 2013 by JL

L’âme désolée, je soupirai, je pleurai, et je commençai cette prière de lamentation :2 Tu es juste, Seigneur, et toutes tes oeuvres sont justes. Toutes tes voies sont grâce et vérité, et tu es le Juge du monde.3 Et maintenant, toi, Seigneur, souviens-toi de moi, regarde-moi. Ne me punis pas pour mes péchés, ni pour mes ignorances, ni pour celles de mes pères. Car nous avons péché devant toi4 et violé tes commandements ; et tu nous as livrés au pillage, à la captivité et à la mort, à la fable, à la risée et au blâme de tous les peuples où tu nous as dispersés.5 Et maintenant, tous tes décrets sont vrais, quand tu me traites selon mes fautes et celles de mes pères. Car nous n’avons pas obéi à tes ordres, ni marché en vérité devant toi.6 Et maintenant, traite-moi comme il te plaira, daigne me retirer la vie : je veux être délivré de la terre et redevenir terre. Car la mort vaut mieux pour moi que la vie. J’ai subi des outrages sans raison, et j’ai une immense douleur ! Seigneur, j’attends que ta décision me délivre de cette épreuve. Laisse-moi partir au séjour éternel, ne détourne pas ta face de moi, Seigneur. Car mieux vaut mourir que passer ma vie en face d’un mal inexorable, et je ne veux plus m’entendre outrager.7 Le même jour, il advint que Sarra, fille de Ragouël, habitant d’Ecbatane en Médie, entendit aussi les insultes d’une servante de son père.8 Il faut savoir qu’elle avait été donnée sept fois en mariage, et qu’Asmodée, le pire des démons, avait tué ses maris l’un après l’autre, avant qu’ils se soient unis à elle comme de bons époux. Et la servante de dire : « Oui, c’est toi qui tues tes maris ! En voilà déjà sept à qui tu as été donnée, et tu n’as pas eu de chance une seule fois !9 Si tes maris sont morts, ce n’est pas une raison pour nous châtier ! Va donc les rejoindre, qu’on ne voie jamais de toi ni garçon ni fille ! « 10 Ce jour-là, elle eut du chagrin, elle sanglota, elle monta dans la chambre de son père, avec le dessein de se pendre. Puis, à la réflexion, elle pensa : « Et si l’on blâmait mon père ? On lui dira : Tu n’avais qu’une fille chérie, et, de malheur, elle s’est pendue ! Je ne veux pas affliger la vieillesse de mon père jusqu’au séjour des morts. Je ferais mieux de ne pas me pendre, et de supplier le Seigneur de me faire mourir, afin que je n’entende plus d’insultes pendant ma vie. »11 A l’instant, elle étendit les bras du côté de la fenêtre, elle pria ainsi : Tu es béni, Dieu de miséricorde ! Que ton Nom soit béni dans les siècles, et que toutes tes oeuvres te bénissent dans l’éternité !12 Et maintenant, je lève mon visage et je tourne les yeux vers toi.13 Que ta parole me délivre de la terre, je ne veux plus m’entendre outrager !14 Tu le sais, toi, Seigneur, je suis restée pure, aucun homme ne m’a touchée,15 je n’ai pas déshonoré mon nom, ni celui de mon père, sur ma terre d’exil. Je suis la fille unique de mon père, il n’a pas d’autre enfant pour héritier, il n’a pas de frère auprès de lui, il ne lui reste aucun parent, à qui je doive me réserver. J’ai perdu déjà sept maris, pourquoi devrai-je vivre encore ? S’il te déplaît de me faire mourir, regarde-moi avec pitié, je ne veux plus m’entendre outrager !16 Cette fois-ci, leur prière, à l’un et à l’autre, fut agréée devant la Gloire de Dieu,17 et Raphaël fut envoyé pour les guérir tous les deux. Il devait enlever les taches blanches des yeux de Tobit, pour qu’il voie de ses yeux la lumière de Dieu ; et il devait donner Sarra, fille de Ragouël, en épouse à Tobie, fils de Tobit, et la dégager d’Asmodée, le pire des démons. Car c’est à Tobie qu’elle revenait de droit, avant tous les autres prétendants. A ce moment-là, Tobit rentrait de la cour dans la maison ; et Sarra, fille de Ragouël, de son côté, était en train de descendre de la chambre.

2 Chroniques 6,1-42

Posted in allégorie et référence christique, alliance, arche d'alliance, attributs et noms divins, autel (ou Dieu descend pour bénir), bénédiction, bonté divine (amour de Dieu), chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), colonne de nuée et de feu, conversion (faire retour, repentir), crainte de Dieu, déportation (captif, exil), diable (démons, serpent), eternité (vie éternel), etranger (terre étrangère), faire mémoire (mémorial, solennité), fidélité (infidélité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), humilité (humble), inhabitation (présence divine), Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), jugement, justice (justification, juste), mettre à l'épreuve (soumettre à la tentation), omniscience divine, onction (oindre), pardon (miséricorde, pitié), péché (faute), péché originel, peuple de Dieu (Israel, Juda), prière d'invocation, prière de demande, prière de libération, promesse, salut (rachat, rédemption), serment (vœux), source d'eau vive (rosée, pluie), temple (sanctuaire), tentation (filet), terre promise (terre sainte), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 13 novembre 2013 by JL

Alors Salomon dit : « Yahvé a décidé d’habiter la nuée obscure.2 Moi, je t’ai construit une demeure princière, une résidence où tu habites à jamais. »3 Puis le roi se retourna et bénit toute l’assemblée d’Israël. Toute l’assemblée d’Israël se tenait debout ;4 il dit : « Béni soit Yahvé, Dieu d’Israël, qui a accompli de sa main ce qu’il avait promis de sa bouche à mon père David en ces termes :5 Depuis le jour où j’ai fait sortir mon peuple du pays d’Egypte, je n’ai pas choisi de ville, dans toutes les tribus d’Israël, pour qu’on y bâtît une maison où serait mon Nom, ni choisi d’homme pour qu’il fût chef de mon peuple Israël.6 Mais j’ai choisi Jérusalem pour qu’y fût mon Nom et j’ai choisi David pour qu’il commandât à mon peuple Israël.7 Mon père David eut dans l’esprit de bâtir une maison pour le Nom de Yahvé, Dieu d’Israël,8 mais Yahvé dit à mon père David : Tu as eu dans l’esprit de bâtir une maison pour mon Nom, et tu as bien fait.9 Seulement, ce n’est pas toi qui bâtiras cette maison, c’est ton fils, issu de tes reins, qui bâtira la maison pour mon Nom.10 Yahvé a réalisé la parole qu’il avait dite : j’ai succédé à mon père David et je me suis assis sur le trône d’Israël comme avait dit Yahvé, j’ai construit la maison pour le Nom de Yahvé, Dieu d’Israël,11 et j’y ai placé l’arche où est l’alliance que Yahvé a conclue avec les enfants d’Israël. »12 Puis il se tint devant l’autel de Yahvé, en présence de toute l’assemblée d’Israël et il étendit les mains.13 Or Salomon avait fait un socle de bronze qu’il avait mis au milieu de la cour ; il avait cinq coudées de long, cinq de large et trois de haut. Salomon y monta, s’y tint et s’y agenouilla en présence de toute l’assemblée d’Israël. Il étendit les mains vers le ciel14 et dit : « Yahvé, Dieu d’Israël ! Il n’y a aucun Dieu pareil à toi dans les cieux ni sur la terre, toi qui es fidèle à l’alliance et gardes la bienveillance à l’égard de tes serviteurs, quand ils marchent de tout leur coeur devant toi.15 Tu as tenu à ton serviteur David, mon père, la promesse que tu lui avais faite, et ce que tu avais dit de ta bouche, tu l’as accompli aujourd’hui de ta main.16 Et maintenant, Yahvé, Dieu d’Israël, tiens à ton serviteur David, mon père, la promesse que tu lui as faite, quand tu as dit : Tu ne seras jamais dépourvu d’un descendant qui soit devant moi, assis sur le trône d’Israël, à condition que tes fils veillent à leur conduite et suivent ma loi comme toi-même tu as marché devant moi.17 Maintenant donc, Yahvé, Dieu d’Israël, que se vérifie la parole que tu as dite à ton serviteur David !18 Mais Dieu habiterait-il vraiment avec les hommes sur la terre ? Voici que les cieux et les cieux des cieux ne le peuvent contenir, moins encore cette maison que j’ai construite !19 Sois attentif à la prière et à la supplication de ton serviteur, Yahvé, mon Dieu, écoute l’appel et la prière que ton serviteur fait devant toi !20 Que tes yeux soient ouverts jour et nuit sur cette maison, sur ce lieu où tu as dit mettre ton Nom. Ecoute la prière que ton serviteur fera en ce lieu.21 « Ecoute les supplications de ton serviteur et de ton peuple Israël, lorsqu’ils prieront en ce lieu. Toi, écoute du lieu où tu résides, du ciel, écoute et pardonne.22 Si un homme pèche contre son prochain, et que celui-ci prononce sur lui un serment imprécatoire et le fasse jurer devant ton autel dans ce Temple,23 toi, écoute du ciel et agis ; juge entre tes serviteurs : rends au méchant son dû en faisant retomber sa conduite sur sa tête, et justifie l’innocent en lui rendant selon sa justice.24 Si ton peuple Israël est battu devant l’ennemi parce qu’il aura péché contre toi, s’il se convertit, loue ton Nom, prie et supplie devant toi dans ce Temple,25 toi, écoute du ciel, pardonne le péché de ton peuple Israël, et ramène-le dans le pays que tu lui as donné comme à ses pères.26 Quand le ciel sera fermé et qu’il n’y aura pas de pluie parce qu’ils auront péché contre toi, s’ils prient en ce lieu, louent ton Nom, se repentent de leur péché, parce que tu les auras humiliés,27 toi, écoute du ciel, pardonne le péché de tes serviteurs et de ton peuple Israël — tu leur indiqueras la bonne voie qu’ils doivent suivre –, et arrose de pluie ta terre, que tu as donnée en héritage à ton peuple.28 Quand le pays subira la famine, la peste, la rouille ou la nielle, quand surviendront les sauterelles ou les criquets, quand l’ennemi de ce peuple assiégera l’une de ses portes, quand il y aura n’importe quel fléau ou quelle épidémie,29 quelle que soit la prière ou la supplication, qu’elle soit d’un homme quelconque ou de tout Israël ton peuple, si l’on éprouve peine ou douleur et si l’on tend les mains vers ce Temple,30 toi, écoute du ciel où tu résides, pardonne et rends à chaque homme selon sa conduite, puisque tu connais son coeur — tu es le seul à connaître le coeur des hommes –,31 en sorte qu’ils te craindront et suivront tes voies tous les jours qu’ils vivront sur la terre que tu as donnée à nos pères.32 Même l’étranger qui n’est pas d’Israël ton peuple, s’il vient d’un pays lointain à cause de la grandeur de ton Nom, de ta main forte et de ton bras étendu, s’il vient et prie dans ce Temple,33 toi, écoute du ciel où tu résides, exauce toutes les demandes de l’étranger afin que tous les peuples de la terre reconnaissent ton Nom et te craignent comme le fait ton peuple Israël, et qu’ils sachent que ce Temple que j’ai bâti porte ton Nom.34 Si ton peuple part en guerre contre ses ennemis par le chemin où tu l’auras envoyé, s’il te prie, tourné vers la ville que tu as choisie et vers le Temple que j’ai construit pour ton Nom,35 écoute du ciel sa prière et sa supplication et fais-lui justice.36 Quand ils pécheront contre toi — car il n’y a aucun homme qui ne pèche –, quand tu seras irrité contre eux, quand tu les livreras à l’ennemi et que leurs conquérants les emmèneront captifs dans un pays lointain ou proche,37 s’ils rentrent en eux-mêmes, dans le pays où ils auront été déportés, s’ils se repentent et te supplient dans le pays de leur captivité en disant : Nous avons péché, nous avons mal agi, nous nous sommes pervertis,38 s’ils reviennent à toi de tout leur coeur et de toute leur âme dans le pays de leur captivité où ils ont été déportés et s’ils prient tournés vers le pays que tu as donné à leurs pères, vers la ville que tu as choisie et le Temple que j’ai bâti pour ton Nom,39 écoute du ciel où tu résides, écoute leur prière et leur supplication, fais-leur justice et pardonne à ton peuple les péchés commis envers toi.40 « Maintenant, ô mon Dieu, que tes yeux soient ouverts et tes oreilles attentives aux prières faites en ce lieu !41 Et maintenant Dresse-toi, Yahvé Dieu, fixe-toi, toi et l’arche de ta force ! Que tes prêtres, Yahvé Dieu, se revêtent de salut et que tes fidèles jubilent dans le bonheur !42 Yahvé Dieu, n’écarte pas la face de ton oint, souviens-toi des grâces faites à David ton serviteur !  »