Archive for the droite du Seigneur Category

Habaquc 2,1-20

Posted in circoncision, connaissance (intelligence de la foi), droite du Seigneur, droiture, ecouter (voix du Seigneur), fidélité (infidélité), gloire de Dieu, honte (humiliation), idolâtrie, inhabitation (présence divine), justice (justification, juste), nudité, orgueil (se glorifier), remparts (murailles), richesse, sang, shéol (hades, séjour des morts), temple (sanctuaire), vanité (néant), vigilance (prévoyance), vision (songe, extase) with tags on 5 mars 2014 by JL

01 Je vais me tenir à mon poste de garde, rester debout sur mon rempart, guetter ce que Dieu me dira, et comment il répliquera à mes plaintes.

02 Alors le Seigneur me répondit : Tu vas mettre par écrit une vision, clairement, sur des tablettes, pour qu’on puisse la lire couramment.

03 Car c’est encore une vision pour le temps fixé ; elle tendra vers son accomplissement, et ne décevra pas. Si elle paraît tarder, attends-la : elle viendra certainement, sans retard.

04 Celui qui est insolent n’a pas l’âme droite, mais le juste vivra par sa fidélité.

05 Assurément, comme le vin est traître, l’homme fort est orgueilleux, sans repos ; il ouvre large sa gorge comme les enfers, il est comme la mort, jamais rassasié ; il entasse pour lui toutes les nations, il ramasse pour lui tous les peuples.

06 Tous ne vont-ils pas proférer sur lui une satire, des pamphlets et des énigmes contre lui ? Ils diront : Quel malheur pour celui qui s’enrichit du bien des autres – Combien de temps encore ? – et pour celui qui accumule des gages à son profit !

07 Ne vont-ils pas se dresser soudain, tes créanciers, et se réveiller, ceux qui te feront trembler ? Par eux, tu seras mis au pillage !

08 Comme tu as dépouillé de nombreuses nations, tout le reste des peuples te dépouillera à cause du sang de l’homme, à cause de la violence faite au pays, à la cité et à tous ses habitants.

09 Quel malheur pour celui qui réalise un profit malhonnête pour sa maison, afin d’établir son nid sur la hauteur, pour échapper à l’emprise du malheur !

10 C’est la honte de ta maison que tu as décidée ; en éliminant de nombreux peuples, c’est ta propre vie qui échoue.

11 Oui, du mur une pierre va crier, et de la charpente, une poutre lui répondra.

12 Quel malheur pour celui qui bâtit une ville dans le sang et fonde une cité sur le crime !

13 Ceci ne vient-il pas du Seigneur de l’univers que les peuples se fatiguent pour du feu, que les nations s’exténuent pour le néant ?

14 La connaissance de la gloire du Seigneur remplira la terre, comme les eaux recouvrent le fond de la mer !

15 Quel malheur pour qui fait boire son prochain, et lui verse du poison au point de l’enivrer, pour regarder sa nudité !

16 Tu t’es rassasié d’infamie plus que de gloire ! À ton tour de boire et d’exhiber ton prépuce : sur toi se renversera la coupe de la droite du Seigneur, et sur ta gloire, l’ignominie !

17 Car la violence faite au Liban retombera sur toi et le pillage des troupeaux t’effrayera, à cause du sang de l’homme, à cause de la violence faite au pays, à la cité et à tous ses habitants.

18 À quoi sert une image sculptée pour que la sculpte son auteur, une idole en métal qui enseigne le mensonge, pour qu’en elles se confie l’auteur qui les fabrique ? Les faux dieux qu’il fait sont muets.

19 Quel malheur pour celui qui dit au morceau de bois : « Réveille-toi ! », à la pierre muette : « Lève-toi ! », et qui dit : « Elle va enseigner ! » Tout cela est plaqué d’or et d’argent, sans aucun souffle à l’intérieur !

20 Mais le Seigneur est dans son temple saint : silence devant lui, terre entière !

 

Publicités

Baruch 3,1-38

Posted in allégorie et référence christique, attributs et noms divins, chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), connaissance (intelligence de la foi), découragement, Dieu écoute, exauce, droite du Seigneur, ecouter (voix du Seigneur), faire mémoire (mémorial, solennité), justice (justification, juste), lumière (lampe), maison (demeures) du Seigneur, nuit de l'esprit, paix, péché (faute), prière d'invocation, pur et impur (souillure), purgatoire, richesse, sagesse, shéol (hades, séjour des morts) with tags on 19 février 2014 by JL

01 Seigneur, Souverain de l’univers, Dieu d’Israël, une âme angoissée, un esprit découragé crie vers toi.

02 Écoute, Seigneur, et prends pitié, car nous avons péché contre toi.

03 Toi, en effet, tu demeures à jamais ; nous, nous sommes à jamais perdus.

04 Seigneur, Souverain de l’univers, Dieu d’Israël, écoute donc la prière des morts d’Israël, des fils de ceux qui ont péché contre toi, qui n’ont pas écouté la voix du Seigneur leur Dieu, de sorte que les malheurs se sont attachés à nous.

05 Ne te souviens pas des injustices de nos pères, mais souviens-toi, en cette heure, de ta main et de ton nom.

06 Car tu es le Seigneur notre Dieu, et nous voulons te louer, Seigneur.

07 Oui, c’est pour cela que tu as mis ta crainte en notre cœur, pour que nous invoquions ton nom. Nous voulons te louer en notre exil, puisque nous avons détourné de notre cœur toute l’injustice de nos pères qui ont péché contre toi.

08 Nous voici aujourd’hui dans cet exil, où tu nous as dispersés, pour y être objet d’outrage et de malédiction, et pour notre amendement, après toutes les fautes de nos pères, qui s’étaient éloignés du Seigneur notre Dieu.

09 Écoute, Israël, les commandements de vie, prête l’oreille pour acquérir la connaissance.

10 Pourquoi donc, Israël, pourquoi es-tu exilé chez tes ennemis, vieillissant sur une terre étrangère,

11 souillé par le contact des cadavres, inscrit parmi les habitants du séjour des morts ?

12 – Parce que tu as abandonné la Source de la Sagesse !

13 Si tu avais suivi les chemins de Dieu, tu vivrais dans la paix pour toujours.

14 Apprends où se trouvent et la connaissance, et la force, et l’intelligence ; pour savoir en même temps où se trouvent de longues années de vie, la lumière des yeux et la paix.

15 Mais qui donc a découvert la demeure de la Sagesse, qui a pénétré jusqu’à ses trésors ?

16 Où sont-ils, les chefs des nations, ceux qui domptent les bêtes de la terre,

17 qui se jouent des oiseaux du ciel, et qui entassent l’argent et l’or, – ces biens auxquels les hommes accordent leur confiance – mais dont les possessions n’ont pas de fin ?

18 Où sont-ils, ceux qui travaillent l’argent avec soin, mais dont les œuvres ne laissent pas de traces ?

19 Ils ont disparu, ils sont descendus dans le séjour des morts, et d’autres se sont levés à leur place.

20 De plus jeunes ont vu le jour, se sont installés sur la terre, mais le chemin du savoir, ils ne l’ont pas connu,

21 ils n’ont pas compris ses sentiers, ils ne l’ont pas saisi. Même leurs fils sont restés loin de son chemin.

22 De la Sagesse, on n’a rien entendu en Canaan ; en Témane, nul ne l’a vue.

23 Ni les fils d’Agar, recherchant l’intelligence sur la terre, ni les marchands de Merrane et de Témane, ni les conteurs de fables, ni les chercheurs d’intelligence n’ont connu le chemin de la Sagesse. Ils n’ont pas gardé mémoire de ses sentiers.

24 Ô Israël, comme elle est grande, la maison de Dieu, comme il est vaste, le domaine qui lui appartient !

25 Grand et sans borne, élevé, sans mesure !

26 C’est là que naquirent les célèbres géants des origines, de haute stature, experts à la guerre.

27 Ce n’est pas eux que Dieu a choisis, il ne leur a pas montré le chemin du savoir.

28 Ils ont péri, par manque de connaissance, ils ont péri à cause de leur imprudence.

29 Qui est monté au ciel pour saisir la Sagesse et la faire descendre des nuées ?

30 Qui a traversé la mer pour la trouver et la rapporter au prix d’un or très fin ?

31 Nul ne connaît son chemin, nul n’examine son sentier.

32 Mais celui qui sait tout en connaît le chemin, il l’a découvert par son intelligence. Il a pour toujours aménagé la terre, et l’a peuplée de troupeaux.

33 Il lance la lumière, et elle prend sa course ; il la rappelle, et elle obéit en tremblant.

34 Les étoiles brillent, joyeuses, à leur poste de veille ;

35 il les appelle, et elles répondent : « Nous voici ! » Elles brillent avec joie pour celui qui les a faites.

36 C’est lui qui est notre Dieu : aucun autre ne lui est comparable.

37 Il a découvert les chemins du savoir, et il les a confiés à Jacob, son serviteur, à Israël, son bien-aimé.

38 Ainsi, la Sagesse est apparue sur la terre, elle a vécu parmi les hommes.

 

Lamentations 2,1-22

Posted in autel (ou Dieu descend pour bénir), ciel (cieux), colère de Dieu, déportation (captif, exil), désolation (dévastation, ruine), détresse (désespoir), diable (démons, serpent), droite du Seigneur, face de Dieu (visage), fécondité (prospérité, postérité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), lamentation (deuil), nuit de l'esprit, parole de Dieu (vivante), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière d'invocation, purgatoire, remparts (murailles), rocher (forteresse), temple (sanctuaire), vision (songe, extase) with tags on 17 février 2014 by JL

Aleph

01 Comment ! Dans sa colère, le Seigneur a couvert d’ombre la fille de Sion, il a précipité du ciel sur la terre la splendeur d’Israël, oubliant, au jour de sa colère, qu’elle a été le socle de ses pieds ! Beth

02 Le Seigneur a englouti sans pitié tous les pâturages de Jacob ; dans son emportement, il a détruit les forteresses de la fille de Juda ; il a jeté à terre et profané le royaume et ses princes. Guimel

03 Il a brisé dans l’ardeur de sa colère toute la force d’Israël ; il a retiré sa main droite de devant l’ennemi, allumé dans Jacob un feu brûlant qui dévore alentour. Daleth

04 Comme un ennemi, il a tendu son arc et, comme un adversaire, levé sa main droite ; tout ce qui charmait les yeux, il l’a tué, et sur la demeure de la fille de Sion il a déversé sa fureur comme un feu. Hé

05 Le Seigneur est comme un ennemi : il a englouti Israël, englouti ses citadelles, rasé ses forteresses, répandu sur la fille de Juda plaintes et complaintes. Waw

06 Il a forcé sa clôture comme celle d’un jardin, rasé le lieu de la Rencontre ; le Seigneur a fait oublier dans Sion fêtes et sabbats ; dans l’excès de sa colère il a déshonoré le roi et le prêtre. Zaïn

07 Le Seigneur a délaissé son autel et maudit son sanctuaire ; il a livré aux mains de l’ennemi les remparts des citadelles ; des cris éclatent dans la Maison du Seigneur comme aux jours de fête. Heth

08 Le Seigneur a décidé de raser la muraille de la fille de Sion ; il va niveler, sans retirer sa main avant que tout soit englouti ; il met en deuil muraille et avant-mur : ensemble on se désole. Teth

09 Ses portes s’enfoncent sous la terre : il en a détruit et brisé les barres ; son roi et ses princes sont chez les païens : la Loi n’existe plus, ses prophètes eux-mêmes ne reçoivent plus de visions du Seigneur. Yod

10 Les anciens de la fille de Sion, assis par terre, se taisent, ils ont couvert leur tête de poussière et revêtu des toiles à sac ; elles inclinent la tête vers la terre, les vierges de Jérusalem. Kaph

11 Mes yeux sont usés par les larmes, mes entrailles frémissent ; je vomis par terre ma bile face au malheur de la fille de mon peuple, alors que défaillent petits enfants et nourrissons sur les places de la cité. Lamed

12 À leur mère ils demandent : « Où sont le froment et le vin ? » alors qu’ils défaillent comme des blessés sur les places de la ville et qu’ils rendent l’âme sur le sein de leur mère. Mem

13 Que dire de toi ? À quoi te comparer, fille de Jérusalem ? À quoi te rendre égale pour te consoler, vierge, fille de Sion ? Car ton malheur est grand comme la mer ! Qui donc te guérira ? Noun

14 Tes prophètes ont de toi des visions vides et sans valeur ; ils n’ont pas dévoilé ta faute, ce qui aurait ramené tes captifs ; ils ont de toi des visions, proclamations vides et illusoires. Samek

15 Tous les passants du chemin battent des mains contre toi ; ils sifflent et hochent la tête devant la fille de Jérusalem : « Est-ce la ville que l’on disait “Toute-belle”, “Joie de toute la terre” ? » Pé

16 Contre toi ils ouvrent la bouche, tous tes ennemis, ils sifflent et grincent des dents ; ils disent : « Nous l’avons engloutie ! Voilà bien le jour que nous espérions : nous y arrivons, nous le voyons ! » Aïn

17 Le Seigneur fait ce qu’il a résolu, il accomplit sa parole décrétée depuis les jours d’autrefois : il détruit sans pitié ! Il réjouit à tes dépens l’ennemi, il accroît la force de tes adversaires. Sadé

18 Le cœur du peuple crie vers le Seigneur. Laisse couler le torrent de tes larmes, de jour comme de nuit, muraille de la fille de Sion ; ne t’accorde aucun répit, que tes pleurs ne tarissent pas ! Qoph

19 Lève-toi ! Pousse un cri dans la nuit au début de chaque veille ; déverse ton cœur comme l’eau devant la face du Seigneur ; élève les mains vers lui pour la vie de tes petits enfants qui défaillent de faim à tous les coins de rue. Resh

20 Vois, Seigneur, et regarde : qui as-tu traité ainsi ? Les femmes doivent-elles manger leurs enfants, les petits qu’elles choyaient ? Le prêtre et le prophète doivent-ils être tués au sanctuaire du Seigneur ? Shin

21 Ils gisent par terre dans les rues, l’adolescent et le vieillard ; mes vierges et mes jeunes gens sont tombés par l’épée : tu as tué, au jour de ta colère, tu as massacré sans pitié. Taw

22 Tu as convoqué, comme pour un jour de fête, mes terreurs de toute part ; il n’est pas de rescapé ni de survivant au jour de la colère du Seigneur ; ceux que j’avais nourris et choyés, mon ennemi les a exterminés.


Isaïe 62,1-12

Posted in allégorie (analogie), allégorie et référence christique, buter (pierre d’achoppement), chemin (voie du Seigneur), désolation (dévastation, ruine), droite du Seigneur, faire mémoire (mémorial, solennité), gloire de Dieu, grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), Jérusalem (Sion), justice (justification, juste), moissonner (semer, cultiver), noces spirituelles, prière de louange, remparts (murailles), salut (rachat, rédemption), sauveur (rédempteur), temple (sanctuaire) with tags on 12 février 2014 by JL

01 Pour la cause de Sion, je ne me tairai pas, et pour Jérusalem, je n’aurai de cesse que sa justice ne paraisse dans la clarté, et son salut comme une torche qui brûle.

02 Et les nations verront ta justice ; tous les rois verront ta gloire. On te nommera d’un nom nouveau que la bouche du Seigneur dictera.

03 Tu seras une couronne brillante dans la main du Seigneur, un diadème royal entre les doigts de ton Dieu.

04 On ne te dira plus : « Délaissée ! » À ton pays, nul ne dira : « Désolation ! » Toi, tu seras appelée « Ma Préférence », cette terre se nommera « L’Épousée ». Car le Seigneur t’a préférée, et cette terre deviendra « L’Épousée ».

05 Comme un jeune homme épouse une vierge, ton Bâtisseur t’épousera. Comme la jeune mariée fait la joie de son mari, tu seras la joie de ton Dieu.

06 Sur tes remparts, Jérusalem, j’ai placé des veilleurs ; ni de jour ni de nuit, jamais ils ne doivent se taire. Vous qui tenez en éveil la mémoire du Seigneur, ne prenez aucun repos !

07 Ne lui laissez aucun repos qu’il n’ait rendu Jérusalem inébranlable, qu’il ne l’ait faite louange pour la terre !

08 Le Seigneur l’a juré par sa droite et par son bras puissant : « Jamais plus je ne laisserai tes ennemis manger ton blé, jamais plus les étrangers ne boiront ton vin nouveau, fruit de ton labeur.

09 Ce sont les moissonneurs qui mangeront le blé : ils loueront le Seigneur ; ce sont les vendangeurs qui boiront le vin dans les cours de mon sanctuaire. »

10 Passez, passez les portes, préparez le chemin du peuple. Frayez, frayez la route, ôtez-en les pierres. Pour les peuples, dressez un étendard.

11 Voici que le Seigneur se fait entendre jusqu’aux extrémités de la terre : Dites à la fille de Sion : Voici ton Sauveur qui vient ; avec lui, le fruit de son travail, et devant lui, son ouvrage.

12 Eux seront appelés « Peuple-saint », « Rachetés-par-le-Seigneur », et toi, on t’appellera « La-Désirée », « La-Ville-qui-n’est-plus-délaissée ».

Isaïe 59,1-21

Posted in allégorie et référence christique, alliance, buter (pierre d’achoppement), calomnie, médisance (langue), chemin (voie du Seigneur), crainte de Dieu, Dieu écoute, exauce, droite du Seigneur, droiture, Esprit-Saint, eternité (vie éternel), face de Dieu (visage), gloire de Dieu, iles lointaines (nations éloignées), Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), justice (justification, juste), lumière (lampe), mal (méchanceté), paix, péché (faute), péché originel, prophétie (oracle), rétribution (mérite), révolte (trahison, nuque raide), salut (rachat, rédemption), sang, sauveur (rédempteur), ténèbre, vérité with tags on 12 février 2014 by JL

01 Non, le bras du Seigneur n’est pas trop court pour sauver, ni son oreille, trop dure pour entendre.

02 Mais ce sont vos crimes qui font la séparation entre vous et votre Dieu : vos péchés vous cachent son visage et l’empêchent de vous entendre.

03 Car vos mains sont souillées par le sang, vos doigts, par le crime ; vos lèvres ont proféré le mensonge, votre langue murmure la perfidie.

04 Nul ne porte plainte à juste titre, nul ne plaide de bonne foi. On s’appuie sur le néant, on dit des paroles creuses, on conçoit la peine, on enfante le méfait.

05 Ce sont des œufs de serpent qu’ils font éclore, et des toiles d’araignée qu’ils tissent. Qui mange de leurs œufs mourra ; que l’on en brise un, une vipère en sort !

06 De leurs toiles ne sera fait aucun vêtement : rien qui permette de s’en couvrir. Leurs œuvres sont des œuvres malfaisantes, leurs mains ne font que violence.

07 Ils courent au mal d’un pied rapide, ils ont hâte de verser le sang innocent. Leurs pensées sont des pensées malfaisantes ; sur leurs parcours, ravage et ruine !

08 Ils ne connaissent pas le chemin de la paix, sur leur passage ne se trouve pas le droit, ils rendent leurs sentiers tortueux. Qui prend ce chemin ne connaît pas la paix.

09 Voilà pourquoi le droit reste loin de nous, et pourquoi la justice n’arrive pas jusqu’à nous. Nous attendons la lumière, et voici les ténèbres ; la clarté, et nous marchons dans l’obscurité.

10 Nous tâtonnons comme des aveugles le long d’un mur, nous tâtonnons comme des gens qui ont perdu la vue. En plein midi nous trébuchons comme au crépuscule ; en pleine santé, nous voilà comme des morts.

11 Nous grognons tous comme des ours, nous gémissons sans trêve comme des colombes. Nous attendons le droit : il n’y en a pas ; le salut : il reste loin de nous !

12 Car nos révoltes se multiplient devant toi, nos péchés ont témoigné contre nous. Oui, notre révolte nous tient, et nos crimes, nous les connaissons :

13 se révolter, renier le Seigneur, abandonner notre Dieu, prêcher l’oppression, la rébellion, concevoir le mensonge et le ruminer dans son cœur.

14 Le jugement a été repoussé, la justice se tient à l’écart, car la vérité a trébuché sur la place, et la droiture ne peut y accéder.

15 La vérité est portée disparue ; qui se détourne du mal se fait dépouiller. Le Seigneur l’a vu, et c’est mal à ses yeux : il n’y a plus de droit.

16 Il a vu qu’il n’y avait personne, il s’est désolé que personne n’intervienne. Alors c’est son bras qui l’a sauvé, sa justice elle-même fut son appui.

17 Il a revêtu la justice comme cuirasse, et mis, sur sa tête, le casque du salut ; il a revêtu les vêtements de la vengeance, il s’est drapé de son ardeur jalouse comme d’un manteau.

18 Il rendra à chacun selon ses œuvres : fureur pour ses adversaires, représailles pour ses ennemis ; il rendra aux îles lointaines ce qui leur est dû.

19 Et l’on craindra depuis l’occident le nom du Seigneur, et depuis l’orient, sa gloire, car il viendra comme un cours d’eau encaissé, que précipite le souffle du Seigneur.

20 Alors il viendra en rédempteur pour Sion, pour ceux de Jacob revenus de leur révolte, – oracle du Seigneur.

21 Quant à moi, dit le Seigneur, voici mon alliance avec eux : Mon esprit qui repose sur toi et mes paroles que j’ai mises dans ta bouche ne quitteront plus ta bouche, ni celle de tes descendants, ni celle des descendants de tes descendants, – dit le Seigneur – dès maintenant et pour toujours.

 

Isaïe 56,1-12

Posted in alliance, autel (ou Dieu descend pour bénir), béatitude (bonheur), droite du Seigneur, eternité (vie éternel), etranger (terre étrangère), joie divine (jubilation), justice (justification, juste), maison (demeures) du Seigneur, montagne du Seigneur (théophanie), prophétie (oracle), sabbat, sacrifice d'holocauste et communion, salut (rachat, rédemption), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 11 février 2014 by JL

01 Ainsi parle le Seigneur : Observez le droit, pratiquez la justice, car mon salut approche, il vient, et ma justice va se révéler.

02 Heureux l’homme qui agit ainsi, le fils d’homme qui s’y tient fermement ; il observe le sabbat sans le profaner et se garde de toute mauvaise action.

03 L’étranger qui s’est attaché au Seigneur, qu’il n’aille pas dire : « Le Seigneur va sûrement m’exclure de son peuple. » Et que l’eunuque ne dise pas : « Me voici comme un arbre sec ! »

04 Car ainsi parle le Seigneur : Aux eunuques qui observent mes sabbats, qui choisissent ce qui me plaît et qui tiennent ferme à mon alliance,

05 je placerai dans ma maison, dans mes remparts, une stèle à leur nom, préférable à des fils et à des filles ; je rendrai leur nom éternel, impérissable.

06 Les étrangers qui se sont attachés au Seigneur pour l’honorer, pour aimer son nom, pour devenir ses serviteurs, tous ceux qui observent le sabbat sans le profaner et tiennent ferme à mon alliance,

07 je les conduirai à ma montagne sainte je les comblerai de joie dans ma maison de prière, leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel, car ma maison s’appellera « Maison de prière pour tous les peuples ».

08 Oracle du Seigneur Dieu, qui rassemble les exilés d’Israël : J’en ai déjà rassemblé, j’en rassemblerai d’autres encore.

09 Vous, toutes les bêtes sauvages, vous, toutes les bêtes de la forêt, venez vous repaître :

10 les guetteurs d’Israël sont tous des aveugles, ils ne connaissent rien ; ce sont tous des chiens muets, incapables d’aboyer ; à bout de souffle, allongés, ils aiment somnoler.

11 Ce sont des chiens voraces, insatiables, des bergers incapables de comprendre ! Ils suivent tous leur propre chemin, tous, sans exception, ne pensant qu’à leur intérêt,

12 chacun disant : « Venez, je vais chercher du vin, enivrons-nous de boisson forte ; demain sera comme aujourd’hui : il y a de quoi boire, plus qu’il n’en faut ! »

Isaïe 53,1-12

Posted in allégorie et référence christique, butin de guerre (trésor), châtiment, droite du Seigneur, fécondité (prospérité, postérité), humilité (humble), justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), lumière (lampe), miracle (guérison, signe), paix, péché (faute), prière d'intercession, résurrection, révolte (trahison, nuque raide), sacrifice pour les péchés (expiation), souffrance (douleur) with tags on 11 février 2014 by JL

01 Qui aurait cru ce que nous avons entendu ? Le bras puissant du Seigneur, à qui s’est-il révélé ?

02 Devant lui, le serviteur a poussé comme une plante chétive, une racine dans une terre aride ; il était sans apparence ni beauté qui attire nos regards, son aspect n’avait rien pour nous plaire.

03 Méprisé, abandonné des hommes, homme de douleurs, familier de la souffrance, il était pareil à celui devant qui on se voile la face ; et nous l’avons méprisé, compté pour rien.

04 En fait, c’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous pensions qu’il était frappé, meurtri par Dieu, humilié.

05 Or, c’est à cause de nos révoltes qu’il a été transpercé, à cause de nos fautes qu’il a été broyé. Le châtiment qui nous donne la paix a pesé sur lui : par ses blessures, nous sommes guéris.

06 Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait son propre chemin. Mais le Seigneur a fait retomber sur lui nos fautes à nous tous.

07 Maltraité, il s’humilie, il n’ouvre pas la bouche : comme un agneau conduit à l’abattoir, comme une brebis muette devant les tondeurs, il n’ouvre pas la bouche.

08 Arrêté, puis jugé, il a été supprimé. Qui donc s’est inquiété de son sort ? Il a été retranché de la terre des vivants, frappé à mort pour les révoltes de son peuple.

09 On a placé sa tombe avec les méchants, son tombeau avec les riches ; et pourtant il n’avait pas commis de violence, on ne trouvait pas de tromperie dans sa bouche.

10 Broyé par la souffrance, il a plu au Seigneur. S’il remet sa vie en sacrifice de réparation, il verra une descendance, il prolongera ses jours : par lui, ce qui plaît au Seigneur réussira.

11 Par suite de ses tourments, il verra la lumière, la connaissance le comblera. Le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes, il se chargera de leurs fautes.

12 C’est pourquoi, parmi les grands, je lui donnerai sa part, avec les puissants il partagera le butin, car il s’est dépouillé lui-même jusqu’à la mort, et il a été compté avec les pécheurs, alors qu’il portait le péché des multitudes et qu’il intercédait pour les pécheurs.