Archive for the prière d’intercession Category

Daniel 6,1-29

Posted in ange (chérubins), attributs et noms divins, eternité (vie éternel), foi (adhérance), loi, prière d'intercession, prière de louange, royaume de Dieu with tags on 26 février 2014 by JL

01 Darius le Mède reçut le royaume. Il avait soixante-deux ans.

02 Darius jugea bon d’établir sur son royaume cent vingt satrapes, pour tout le royaume,

03 et au-dessus d’eux, trois ministres, auxquels ces satrapes rendraient des comptes, pour que le roi ne soit pas lésé. L’un d’entre eux était Daniel.

04 Or, Daniel l’emporta sur les autres ministres et les satrapes, parce qu’il avait en lui un esprit supérieur. Le roi avait l’intention de le placer à la tête de tout le royaume.

05 Pour cette raison, les ministres et les satrapes cherchaient à prendre Daniel en faute dans les affaires du royaume, mais ils ne pouvaient trouver ni faute ni erreur, parce qu’il était fidèle et qu’on ne pouvait lui imputer ni négligence ni erreur.

06 Ces hommes dirent : « Nous ne trouvons aucune faute en Daniel ; trouvons-en une à propos de la loi de son Dieu. »

07 Alors, ces ministres et ces satrapes se précipitèrent chez le roi et lui parlèrent ainsi : « Ô roi Darius, puisses-tu vivre à jamais !

08 Après concertation, tous les ministres du royaume, les préfets, les satrapes, les conseillers et les gouverneurs te proposent de promulguer un décret pour donner force de loi à l’interdiction suivante : Tout homme qui, dans les trente jours à venir, adressera une prière à un autre dieu ou à un autre homme que toi, ô roi, sera jeté dans la fosse aux lions.

09 Maintenant, ô roi, promulgue cette interdiction, fais-la mettre par écrit afin qu’on n’y change rien, selon la loi irrévocable des Mèdes et des Perses. »

10 Et le roi Darius fit mettre l’interdiction par écrit.

11 Lorsque Daniel sut que l’acte avait été rédigé, il entra dans sa maison. Les fenêtres de sa chambre la plus haute s’ouvraient en direction de Jérusalem et, trois fois par jour, il se mettait à genoux, s’adonnant à l’intercession et à la louange en présence de son Dieu, comme il l’avait toujours fait.

12 Les hommes qui avaient comploté contre lui se précipitèrent et le surprirent en train de prier et de supplier en présence de son Dieu.

13 Ils allèrent trouver le roi et lui dirent : « N’as-tu pas fait mettre par écrit cette interdiction : Tout homme qui, dans les trente jours à venir, adressera une prière à un dieu ou à un homme autre que le roi, sera jeté dans la fosse aux lions ? » Le roi répondit : « Oui, c’est la décision que j’ai prise. Et, selon la loi des Mèdes et des Perses, elle est irrévocable. »

14 Ils dirent alors au roi : « Daniel, un des déportés de Juda, ne tient compte ni de toi, ni de ton interdiction, ô roi ; trois fois par jour, il fait sa prière. »

15 En apprenant cela, le roi fut très contrarié et se préoccupa de sauver Daniel. Jusqu’au coucher du soleil, il chercha comment le soustraire à la mort.

16 Les mêmes hommes revinrent à la charge auprès du roi : « N’oublie pas, ô roi, que, selon la loi des Mèdes et des Perses, toute interdiction, tout décret porté par le roi est irrévocable. »

17 Alors le roi ordonna d’emmener Daniel, et on le jeta dans la fosse aux lions. Il dit à Daniel : « Ton Dieu, que tu sers avec tant de constance, c’est lui qui te délivrera ! »

18 On apporta une plaque de pierre, on la plaça sur l’ouverture de la fosse ; le roi la scella avec le cachet de son anneau et celui des grands du royaume, pour que la condamnation de Daniel fût irrévocable.

19 Puis le roi rentra dans son palais ; il passa la nuit sans manger ni boire, il ne fit venir aucune concubine, il ne put trouver le sommeil.

20 Il se leva dès l’aube, au petit jour, et se rendit en hâte à la fosse aux lions.

21 Arrivé près de la fosse, il appela Daniel d’une voix angoissée : « Daniel, serviteur du Dieu vivant, ton Dieu, que tu sers avec tant de constance, a-t-il pu te faire échapper aux lions ? »

22 Daniel répondit : « Ô roi, puisses-tu vivre à jamais !

23 Mon Dieu a envoyé son ange, qui a fermé la gueule des lions. Ils ne m’ont fait aucun mal, car j’avais été reconnu innocent devant lui ; et devant toi, ô roi, je n’avais rien fait de criminel. »

24 Le roi ressentit une grande joie et ordonna de tirer Daniel de la fosse. On l’en retira donc, et il n’avait aucune blessure, car il avait eu foi en son Dieu.

25 Le roi ordonna d’amener les accusateurs de Daniel et de les jeter dans la fosse aux lions, avec leurs enfants et leurs femmes ; or, avant même qu’ils soient au fond de la fosse, les lions les avaient happés et leur avaient broyé les os.

26 Alors le roi Darius écrivit à tous les peuples, nations et gens de toutes langues, qui habitent sur toute la terre : « Que votre paix soit grande !

27 Voici l’ordre que je donne : Dans toute l’étendue de mon empire, on doit trembler de crainte devant le Dieu de Daniel, car il est le Dieu vivant, il demeure éternellement ; son règne ne sera pas détruit, sa souveraineté n’aura pas de fin.

28 Il délivre et il sauve, il accomplit des signes et des prodiges, au ciel et sur la terre, lui qui a sauvé Daniel de la griffe des lions. »

29 Daniel, quant à lui, prospéra sous le règne de Darius et sous le règne de Cyrus le Perse.


Publicités

Jérémie 42,1-22

Posted in châtiment, chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, désolation (dévastation, ruine), ecouter (voix du Seigneur), esclavage (du péché), famine (sécheresse spirituelle), inhabitation (présence divine), libération (délivrance, joug), malédiction, moissonner (semer, cultiver), parole de Dieu (vivante), petit reste (rescapé), prière d'intercession, salut (rachat, rédemption), terre promise (terre sainte) with tags on 16 février 2014 by JL

01 Alors tous les officiers de l’armée, notamment Yohanane, fils de Qaréah, et Azarya, fils de Hoshaya, avec tous ceux du peuple, des plus petits jusqu’aux plus grands, s’avancèrent

02 et dirent au prophète Jérémie : « Laisse-toi toucher par notre supplication ! Intercède pour nous auprès du Seigneur ton Dieu, pour tout ce reste, car nous restons peu du grand nombre que nous étions, comme tu le vois de tes yeux !

03 Que le Seigneur ton Dieu nous indique la route que nous devons suivre et ce que nous devons faire ! »

04 Le prophète Jérémie leur dit : « C’est entendu ! Selon votre demande, je vais intercéder auprès du Seigneur votre Dieu. Toute parole que le Seigneur vous donnera en réponse, je vous l’annoncerai, sans rien vous cacher. »

05 De leur côté, ils dirent à Jérémie : « Que le Seigneur soit contre nous un témoin fidèle et sûr, si nous n’agissons pas conformément à toute parole que le Seigneur ton Dieu t’adressera pour nous !

06 Que cela semble bon ou mauvais, nous écouterons la voix du Seigneur notre Dieu auprès de qui nous t’envoyons. Et ainsi, tout ira bien pour nous, puisque nous écouterons la voix du Seigneur notre Dieu. »

07 Au bout de dix jours, la parole du Seigneur fut adressée à Jérémie.

08 Alors il convoqua Yohanane, fils de Qaréah, tous les officiers de l’armée qui étaient avec lui, et tout le peuple, des plus petits jusqu’aux plus grands.

09 Il leur dit : « Ainsi parle le Seigneur, le Dieu d’Israël, auprès de qui vous m’avez envoyé pour qu’il se laisse toucher par votre supplication :

10 Si vous revenez habiter dans ce pays, je vous bâtirai, je ne démolirai pas, je vous planterai, je n’arracherai pas, car je me repens du mal que je vous ai fait.

11 N’ayez pas peur du roi de Babylone, devant qui vous avez peur ! N’ayez pas peur de lui – oracle du Seigneur – car je suis avec vous pour vous sauver et vous délivrer de sa main.

12 Je vous ferai prendre en compassion, et il aura de la compassion pour vous : il vous laissera revenir sur votre sol.

13 Mais si vous dites : “Nous n’habiterons plus dans ce pays”, refusant ainsi d’écouter la voix du Seigneur votre Dieu,

14 si vous dites : “Non ! C’est au pays d’Égypte que nous irons pour ne plus voir la guerre, ni entendre l’appel du cor, ni souffrir la faim ; c’est là-bas que nous habiterons”,

15 alors, reste de Juda, écoutez maintenant la parole du Seigneur ! Ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : Si vous persistez à tourner votre visage vers l’Égypte pour y aller, si vous allez séjourner là-bas,

16 l’épée dont vous avez peur, c’est là-bas qu’elle vous atteindra, au pays d’Égypte ; la famine qui fait votre inquiétude, c’est là-bas qu’elle vous poursuivra, en Égypte, et c’est là-bas que vous mourrez.

17 Et tous les hommes qui auront tourné leur visage vers l’Égypte pour aller séjourner là-bas, ils mourront par l’épée, la famine et la peste. Il n’y aura ni survivant ni rescapé face au malheur que je ferai venir contre eux.

18 Oui, ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : De même que mon ardente colère s’est déversée sur les habitants de Jérusalem, de même se déversera sur vous ma colère lorsque vous irez en Égypte. Alors vous deviendrez un objet d’imprécation, de désolation, de malédiction et d’insulte, et vous ne reverrez plus ce lieu.

19 Reste de Juda, le Seigneur vous a parlé. N’allez pas en Égypte ! Sachez-le bien : aujourd’hui, je suis témoin contre vous.

20 Vous avez perdu la tête quand vous m’avez envoyé auprès du Seigneur votre Dieu, en me disant : “Intercède pour nous auprès du Seigneur notre Dieu ! Tout ce que dira le Seigneur notre Dieu, tu nous l’annonceras, et nous le ferons.”

21 Or, aujourd’hui, je vous l’annonce, mais vous n’écoutez pas la voix du Seigneur votre Dieu, ni rien de ce qu’il m’envoie vous dire !

22 Maintenant, sachez-le bien : vous mourrez par l’épée, la famine et la peste dans le lieu où vous désirez aller pour y séjourner. »

Jérémie 18,1-23

Posted in allégorie (analogie), buter (pierre d’achoppement), chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, conversion (faire retour, repentir), désolation (dévastation, ruine), Dieu écoute, exauce, dureté du coeur (impénitence), ecouter (voix du Seigneur), encens (odeur agréable à Dieu), face de Dieu (visage), famine (sécheresse spirituelle), fécondité (prospérité, postérité), idolâtrie, mal (méchanceté), omniscience divine, peuple de Dieu (Israel, Juda), prière d'intercession with tags on 14 février 2014 by JL

01 Parole du Seigneur adressée à Jérémie :

02 « Lève-toi, descends à la maison du potier ; là, je te ferai entendre mes paroles. »

03 Je descendis donc à la maison du potier. Il était en train de travailler sur son tour.

04 Le vase qu’il façonnait de sa main avec l’argile fut manqué. Alors il recommença, et il fit un autre vase, selon ce qu’il est bon de faire, aux yeux d’un potier.

05 Alors la parole du Seigneur me fut adressée :

06 « Maison d’Israël, est-ce que je ne pourrais pas vous traiter comme fait ce potier ? – oracle du Seigneur. Oui, comme l’argile est dans la main du potier, ainsi êtes-vous dans ma main, maison d’Israël !

07 Parfois, je parle d’arracher, de renverser et de détruire une nation ou un royaume.

08 Mais cette nation contre laquelle j’ai parlé se détourne du mal, alors je renonce au mal que j’avais projeté de lui faire.

09 Parfois, je parle de bâtir et de planter une nation ou un royaume.

10 Mais ils font ce qui est mal à mes yeux et ils n’écoutent pas ma voix ; alors je renonce au bien que j’avais décidé de leur faire.

11 Maintenant, parle donc aux gens de Juda et aux habitants de Jérusalem : Ainsi parle le Seigneur : Voici que moi, comme un potier, je façonne contre vous un malheur, je médite contre vous un projet. Revenez chacun de votre mauvais chemin ; rendez meilleurs vos chemins et vos actes !

12 Mais ils disent : Rien à faire ! Nous suivrons nos propres projets ; nous agirons chacun selon les penchants mauvais de son cœur endurci. »

13 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur : Interrogez donc les nations : Qui a entendu rien de pareil ? Elle a commis tant de choses monstrueuses, la vierge d’Israël !

14 Disparaît-elle du rocher, vers la campagne, la neige du Liban ? Peuvent-elles se tarir, les eaux toujours fraîches qui jaillissent des montagnes ?

15 Or mon peuple m’a oublié, aux vaines idoles ils brûlent de l’encens ; on les fait trébucher sur leurs chemins, sur leurs voies de toujours, pour les faire marcher sur des sentiers, sur des chemins non frayés,

16 et réduire leur pays en lieu désolé, en dérision pour toujours. Quiconque passera par là se désolera et hochera la tête.

17 Comme le vent d’est, je les disperserai face à l’ennemi ; je les verrai de dos et non de face, au jour de leur débâcle.

18 Mes ennemis ont dit : « Allons, montons un complot contre Jérémie. La loi ne va pas disparaître par manque de prêtre, ni le conseil, par manque de sage, ni la parole, par manque de prophète. Allons, attaquons-le par notre langue, ne faisons pas attention à toutes ses paroles. »

19 Mais toi, Seigneur, fais attention à moi, écoute ce que disent mes adversaires.

20 Comment peut-on rendre le mal pour le bien ? Ils ont creusé une fosse pour me perdre. Souviens-toi que je me suis tenu en ta présence pour te parler en leur faveur, pour détourner d’eux ta colère.

21 C’est pourquoi, livre leurs fils à la famine ; passe-les au fil de l’épée ! Que leurs femmes soient privées d’enfants et de maris ; que leurs hommes soient emportés par la mort, et leurs jeunes gens, frappés de l’épée à la guerre !

22 On entendra crier dans leurs maisons, quand soudain tu feras venir contre eux des bandits, car ils ont creusé une fosse pour me prendre, et dissimulé des pièges sous mes pas.

23 Mais toi, Seigneur, tu connais tout leur dessein de mort contre moi. Ne recouvre pas leur faute, et n’efface pas leur péché devant toi ! Fais-les trébucher en ta présence ; agis contre eux, au temps de ta colère !

Isaïe 53,1-12

Posted in allégorie et référence christique, butin de guerre (trésor), châtiment, droite du Seigneur, fécondité (prospérité, postérité), humilité (humble), justice (justification, juste), kénose (abaissement, cœur brisé), lumière (lampe), miracle (guérison, signe), paix, péché (faute), prière d'intercession, résurrection, révolte (trahison, nuque raide), sacrifice pour les péchés (expiation), souffrance (douleur) with tags on 11 février 2014 by JL

01 Qui aurait cru ce que nous avons entendu ? Le bras puissant du Seigneur, à qui s’est-il révélé ?

02 Devant lui, le serviteur a poussé comme une plante chétive, une racine dans une terre aride ; il était sans apparence ni beauté qui attire nos regards, son aspect n’avait rien pour nous plaire.

03 Méprisé, abandonné des hommes, homme de douleurs, familier de la souffrance, il était pareil à celui devant qui on se voile la face ; et nous l’avons méprisé, compté pour rien.

04 En fait, c’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous pensions qu’il était frappé, meurtri par Dieu, humilié.

05 Or, c’est à cause de nos révoltes qu’il a été transpercé, à cause de nos fautes qu’il a été broyé. Le châtiment qui nous donne la paix a pesé sur lui : par ses blessures, nous sommes guéris.

06 Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait son propre chemin. Mais le Seigneur a fait retomber sur lui nos fautes à nous tous.

07 Maltraité, il s’humilie, il n’ouvre pas la bouche : comme un agneau conduit à l’abattoir, comme une brebis muette devant les tondeurs, il n’ouvre pas la bouche.

08 Arrêté, puis jugé, il a été supprimé. Qui donc s’est inquiété de son sort ? Il a été retranché de la terre des vivants, frappé à mort pour les révoltes de son peuple.

09 On a placé sa tombe avec les méchants, son tombeau avec les riches ; et pourtant il n’avait pas commis de violence, on ne trouvait pas de tromperie dans sa bouche.

10 Broyé par la souffrance, il a plu au Seigneur. S’il remet sa vie en sacrifice de réparation, il verra une descendance, il prolongera ses jours : par lui, ce qui plaît au Seigneur réussira.

11 Par suite de ses tourments, il verra la lumière, la connaissance le comblera. Le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes, il se chargera de leurs fautes.

12 C’est pourquoi, parmi les grands, je lui donnerai sa part, avec les puissants il partagera le butin, car il s’est dépouillé lui-même jusqu’à la mort, et il a été compté avec les pécheurs, alors qu’il portait le péché des multitudes et qu’il intercédait pour les pécheurs.

Ecclésiastique 7,1-36

Posted in bénédiction, calomnie, médisance (langue), charité (partage, aumône), colère de Dieu, crainte de Dieu, droiture, enfer (géhenne, vallée du Cédron), futilité de notre vie (fragilité), immortalité de l'âme (souffle de vie), impiété, justice (justification, juste), mal (méchanceté), offrande (prémisse et autres), orgueil (se glorifier), pauvre (faible), péché (faute), prière d'intercession, purgatoire with tags on 30 janvier 2014 by JL

Ne fais pas le mal, et le mal ne sera pas ton maître ;2 éloigne-toi de l'injustice et elle s'écartera de toi.3 Mon fils, ne sème pas dans les sillons d'injustice de crainte de récolter sept fois plus.4 Ne demande pas au Seigneur la première place, ni au roi un siège glorieux.5 Ne joue pas au juste devant le Seigneur, ni au sage devant le roi.6 Ne brigue pas la place de juge si tu n'es pas capable d'extirper l'injustice, de peur de te laisser influencer par un grand, au risque de perdre ta droiture.7 Ne te rends pas coupable envers l'assemblée de la ville et ne déchois pas devant le peuple.8 Ne te laisse pas entraîner deux fois à pécher, car pour une seule fois tu n'échapperas pas.9 Ne dis pas : « Dieu considérera la multitude de mes offrandes, quand je les présenterai au Dieu Très-Haut il les recevra. »10 Ne sois pas hésitant dans la prière et ne néglige pas de faire l'aumône.11 Ne te gausse pas d'un homme qui est dans la peine, car celui qui l'humilie peut le relever.12 Ne forge pas le mensonge contre ton frère, pas davantage envers un ami.13 Garde-toi de proférer aucun mensonge, car il ne peut en sortir rien de bon.14 Ne pérore pas dans l'assemblée des vieillards et ne répète pas tes paroles dans la prière.15 Ne répugne pas aux besognes pénibles, ni au travail des champs créé par le Très-Haut.16 Ne te range pas au nombre des pécheurs, souviens-toi que la Colère ne saurait tarder.17 Humilie-toi profondément, car le feu et les vers sont le châtiment de l'impie.18 N'échange pas un ami contre de l'argent, ni un vrai frère pour l'or d'Ophir.19 Ne prends pas en grippe une épouse sage et bonne, car sa grâce vaut plus que l'or.20 Ne maltraite pas l'esclave qui travaille honnêtement, ni le serviteur qui se dévoue.21 Aime dans ton coeur l'esclave intelligent, ne lui refuse pas la liberté.22 As-tu des troupeaux ? Prends-en soin ; si tu en tires profit, garde-les.23 As-tu des enfants ? Fais leur éducation et dès l'enfance fais-leur plier l'échine.24 As-tu des filles ? Veille sur leur corps, mais montre-leur un visage sévère.25 Marie ta fille, tu auras accompli une grande chose, mais donne-la à un homme sensé.26 As-tu une femme selon ton coeur ? Ne la répudie pas, mais si tu ne l'aimes pas, ne te fie pas à elle.27 De tout ton coeur honore ton père et n'oublie jamais ce qu'a souffert ta mère.28 Souviens-toi qu'ils t'ont donné le jour : que leur offriras-tu en échange de ce qu'ils ont fait pour toi ?29 De toute ton âme crains le Seigneur et révère ses prêtres.30 De toutes tes forces aime celui qui t'a créé et ne délaisse pas ses ministres.31 Crains le Seigneur et honore le prêtre et donne-lui sa part comme il t'est prescrit : prémices, sacrifice de réparation, offrande des épaules, sacrifice de sanctification et prémices des choses saintes.32 Au pauvre également fais des largesses, pour que ta bénédiction soit parfaite.33 Que ta générosité touche tous les vivants, même aux morts ne refuse pas ta piété.34 Ne te détourne pas de ceux qui pleurent, afflige-toi avec les affligés.35 Ne crains pas de t'occuper des malades, par de tels actes tu te gagneras l'affection.36 Dans tout ce que tu fais souviens-toi de ta fin et tu ne pécheras jamais.

2 Maccabées 3,1-40

Posted in attributs et noms divins, ciel (cieux), joie divine (jubilation), miracle (guérison, signe), oeuvre du Seigneur, prière d'intercession, puissance divine, ténèbre, temple (sanctuaire), vision (songe, extase) with tags on 25 décembre 2013 by JL

Tandis que la ville sainte était habitée dans une paix complète et qu’on y observait les lois le plus exactement possible, à cause de la piété du grand prêtre Onias et de sa haine pour le mal,2 il arrivait que les rois eux-mêmes honoraient le saint lieu et rehaussaient la gloire du Temple par les dons les plus magnifiques,3 si bien que Séleucus, roi d’Asie, couvrait de ses revenus personnels toutes les dépenses nécessaires au service des sacrifices.4 Mais un certain Simon, de la tribu de Bilga, institué prévôt du Temple, se trouva en désaccord avec le grand prêtre sur la police des marchés de la ville.5 Comme il ne pouvait l’emporter sur Onias, il alla trouver Apollonius, fils de Thraséos, qui était à cette époque le stratège de Coelé-Syrie et de Phénicie.6 Il rapporta que le trésor de Jérusalem regorgeait de richesses indicibles au point que la quantité des sommes en était incalculable et nullement en rapport avec le compte exigé par les sacrifices : il était possible de les faire tomber en la possession du roi.7 Au cours d’une entrevue avec le roi, Apollonius mit celui-ci au courant des richesses qu’on lui avait dénoncées. Arrêtant son choix sur Héliodore, qui était à la tête des affaires, le roi l’envoya avec ordre de procéder à l’enlèvement des susdites richesses.8 Aussitôt Héliodore se mettait en route, en apparence pour inspecter les villes de Coelé-Syrie et de Phénicie, en fait pour accomplir les intentions du roi.9 Arrivé à Jérusalem, et reçu avec bienveillance par le grand prêtre et par la ville, il fit part de ce qu’on avait dévoilé et manifesta le but de sa présence, demandant ensuite si véritablement il en était ainsi.10 Le grand prêtre lui représenta que le trésor contenait les dépôts des veuves et des orphelins11 et une somme appartenant à Hyrcan, fils de Tobie, personnage occupant une très haute situation, et qu’à l’encontre de ce que colportait faussement l’impie Simon, il y avait en tout 400 talents d’argent et 200 talents d’or ;12 qu’au reste il était absolument impossible de faire tort à ceux qui s’étaient confiés à la sainteté de ce lieu, à la majesté et à l’inviolabilité d’un Temple vénéré dans le monde entier.13 Mais Héliodore, en vertu des ordres qu’il avait reçus du roi, soutenait absolument que ces richesses devaient être confisquées au profit du trésor royal.14 Au jour fixé par lui, il entrait pour dresser un inventaire de ces richesses. Une grande anxiété régna dans toute la ville.15 Revêtus de leurs habits sacerdotaux, les prêtres, prosternés devant l’autel, invoquaient le ciel, auteur de la loi sur les dépôts, le priant de conserver ces biens intacts à ceux qui les avaient déposés.16 A voir l’aspect du grand prêtre, on ne pouvait manquer de sentir une blessure jusqu’au fond du coeur, tant son air et l’altération de son teint trahissaient l’angoisse de son âme.17 En proie à la frayeur et au tremblement dans tout son corps, cet homme manifestait à ceux qui le regardaient la souffrance installée dans son coeur.18 Des gens se précipitaient par groupes hors des maisons pour prier tous ensemble parce que le saint lieu était menacé d’opprobre.19 Les femmes, ceintes de sacs au-dessous des seins, remplissaient les rues ; les jeunes filles qui étaient tenues à la maison couraient, les unes aux portes, les autres sur les murs, certaines se penchaient aux fenêtres :20 toutes, les mains tendues vers le ciel, proféraient leur supplication.21 C’était pitié de voir la prostration confuse de la multitude et l’appréhension du grand prêtre en proie à une grande inquiétude.22 Pendant que d’un côté on demandait au Seigneur tout-puissant de garder intacts, en toute sûreté, les dépôts à ceux qui les avaient confiés,23 Héliodore, d’autre part, exécutait ce qui avait été décidé.24 Il était déjà là avec ses satellites, près du Trésor, lorsque le Souverain des Esprits et de toute Puissance se manifesta, avec un tel éclat que tous ceux qui avaient osé entrer là, frappés par la force de Dieu, se trouvèrent sans vigueur ni courage.25 A leurs yeux apparut un cheval monté par un redoutable cavalier et richement caparaçonné ; bondissant avec impétuosité, il agitait contre Héliodore ses sabots de devant. L’homme qui le montait paraissait avoir une armure d’or.26 Deux autres jeunes hommes lui apparurent en même temps, d’une force remarquable, éclatants de beauté, couverts d’habits magnifiques ; s’étant placés l’un d’un côté, l’autre de l’autre, ils le flagellaient sans relâche, lui portant une grêle de coups.27 Héliodore, soudain tombé à terre, fut environné d’épaisses ténèbres. On le ramassa pour le mettre dans une litière,28 et cet homme, qui venait d’entrer dans la chambre dudit Trésor avec un nombreux entourage et tous ses gardes du corps, fut emporté, incapable de s’aider lui-même, par des gens qui reconnaissaient ouvertement la souveraineté de Dieu.29 Pendant que cet homme, sous le coup de la puissance divine, gisait sans voix, privé de tout espoir et de tout secours,30 les autres bénissaient le Seigneur qui avait miraculeusement glorifié son saint lieu. Et le sanctuaire, qui un instant auparavant était plein de frayeur et de trouble, fut, par la manifestation du Seigneur tout-puissant, débordant de joie et d’allégresse.31 Certains des compagnons d’Héliodore s’empressèrent de demander à Onias de prier le Très-Haut et d’accorder la vie à celui qui gisait n’ayant plus qu’un souffle.32 Dans la crainte que le roi ne soupçonnât par hasard les Juifs d’avoir joué un mauvais tour à Héliodore, le grand prêtre offrit un sacrifice pour le retour de cet homme à la vie.33 Alors que le grand prêtre offrait le sacrifice d’expiation, les mêmes jeunes hommes apparurent à Héliodore revêtus des mêmes habits, et, se tenant debout, lui dirent : « Rends mille actions de grâces au grand prêtre Onias, car c’est en considération de lui que le Seigneur t’accorde la vie sauve.34 Quant à toi, ainsi fustigé du Ciel, annonce à tous la grandeur de la force de Dieu. » Ayant dit ces paroles, ils disparurent.35 Héliodore, ayant offert un sacrifice au Seigneur et fait les plus grands voeux à celui qui lui avait conservé la vie, prit amicalement congé d’Onias et revint avec son armée auprès du roi.36 Il rendait témoignage à tous des oeuvres du Dieu très grand qu’il avait contemplées de ses yeux.37 Au roi lui demandant quel homme lui paraissait propre à être envoyé une fois encore à Jérusalem, Héliodore répondit :38 « Si tu as quelque ennemi ou quelque conspirateur contre l’Etat, envoie-le là-bas et il te reviendra déchiré par les fouets, si toutefois il en réchappe, car il y a vraiment pour le lieu saint une puissance toute particulière de Dieu.39 Celui qui a sa demeure dans le ciel veille sur ce lieu et le protège ; ceux qui y viennent avec de mauvais desseins, il les frappe et les fait périr. »40 C’est ainsi que se passèrent les choses relatives à Héliodore et à la sauvegarde du trésor sacré.

Tobie 13,1-17

Posted in allégorie et référence christique, attributs et noms divins, bénédiction, cantique (chant de l'âme), châtiment, ciel (cieux), déportation (captif, exil), eternité (vie éternel), face de Dieu (visage), faire mémoire (mémorial, solennité), Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), lumière (lampe), malédiction, oeuvres (notre contribution), paix, pardon (miséricorde, pitié), péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière d'intercession, prière de louange, puissance divine, pureté du coeur, royaume de Dieu, shéol (hades, séjour des morts), témoignage (témoin), temple (sanctuaire), vérité, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 20 décembre 2013 by JL

Et il dit : Béni soit Dieu qui vit à jamais, car son règne dure dans tous les siècles !2 Car tour à tour il châtie et il pardonne, il fait descendre aux profondeurs des enfers et il retire de la grande Perdition : personne n’échappe à sa main.3 Célébrez-le en face des nations, vous, enfants d’Israël ! Car s’il vous a dispersés parmi elles,4 c’est là qu’il vous a montré sa grandeur. Exaltez-le en face de tous les vivants, c’est lui notre Seigneur et c’est lui notre Dieu et c’est lui notre Père et il est Dieu dans tous les siècles !5 S’il vous châtie pour vos iniquités, il aura pitié de vous tous, il vous rassemblera de toutes les nations où vous aurez été dispersés.6 Si vous revenez à lui, du fond du coeur et de toute votre âme, pour agir dans la vérité devant lui, alors il reviendra vers vous, et ne vous cachera plus sa face. Regardez donc comme il vous a traités, rendez-lui grâce à haute voix. Bénissez le Seigneur de justice, et exaltez le Roi des siècles.7 Pour moi, je le célèbre sur ma terre d’exil, je fais connaître sa force et sa grandeur au peuple des pécheurs. Pécheurs, revenez à lui, pratiquez la justice devant lui ; peut-être vous sera-t-il favorable et vous fera-t-il miséricorde !8 Pour moi, j’exalte Dieu et mon âme se réjouit dans le Roi du Ciel. Que sa grandeur soit sur toutes les lèvres, et qu’on le célèbre à Jérusalem !9 Jérusalem, cité sainte, Dieu te frappa pour les oeuvres de tes mains et il aura encore pitié des fils des justes.10 Remercie dignement le Seigneur et bénis le Roi des siècles, pour qu’en toi son Temple soit rebâti dans la joie et qu’en toi il réjouisse tous les exilés, et qu’en toi il aime tous les malheureux, pour toutes les générations à venir.11 Une vive lumière illuminera toutes les contrées de la terre ; des peuples nombreux viendront de loin, de toutes les extrémités de la terre, séjourner près du saint Nom du Seigneur Dieu, les mains portant des présents au Roi du Ciel. En toi des générations de générations manifesteront leur allégresse, et le nom de l’Elue durera dans les générations à venir.12 Maudit soit qui t’insultera, maudit soit qui te détruira, qui renversera tes murs, qui abattra tes tours, qui brûlera tes maisons ! Et béni éternellement qui te bâtira !13 Alors tu exulteras et tu te réjouiras sur les fils des justes, car ils seront tous rassemblés et ils béniront le Seigneur des siècles.14 Bienheureux ceux qui t’aiment ! heureux ceux qui se réjouiront de ta paix ! heureux ceux qui se seront lamentés sur tous tes châtiments ! Car ils vont se réjouir en toi, et ils verront tout ton bonheur à l’avenir.15 Mon âme bénit le Seigneur, le grand Roi,16 parce que Jérusalem sera rebâtie, et sa Maison pour tous les siècles ! Quel bonheur, s’il reste quelqu’un de ma race, pour voir ta gloire et louer le Roi du Ciel ! Les portes de Jérusalem seront bâties de saphir et d’émeraude, et tous tes murs de pierre précieuse ; les tours de Jérusalem seront bâties en or, et leurs remparts en or pur.17 Les rues de Jérusalem seront pavées de rubis et de pierres d’Ophir ; les portes de Jérusalem retentiront de cantiques d’allégresse ; et toutes ses maisons diront : Alleluia ! Béni soit le Dieu d’Israël ! En toi l’on bénira le saint Nom, dans les siècles des siècles !