Archive for the tentation (filet) Category

Osée 9,1-17

Posted in adultère (luxure, prostitution), châtiment, désolation (dévastation, ruine), ecouter (voix du Seigneur), esclavage (du péché), faire mémoire (mémorial, solennité), fécondité (prospérité, postérité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), honte (humiliation), iles lointaines (nations éloignées), jour du Seigneur (déluge), maison (demeures) du Seigneur, péché (faute), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), porter du fruit, pur et impur (souillure), rétribution (mérite), sacrifice d'holocauste et communion, tentation (filet), terre promise (terre sainte) with tags on 27 février 2014 by JL

01 Ne te réjouis pas, Israël, ne jubile pas comme les peuples, car tu as pratiqué la prostitution loin de ton Dieu, et tu en aimes le salaire sur toutes les aires à blé.

02 L’aire à blé et le pressoir ne nourriront pas tes fils, et le vin nouveau les décevra.

03 Ils n’habiteront plus le pays du Seigneur : Éphraïm retournera en Égypte, et en Assour ils mangeront des aliments impurs.

04 Ils ne verseront plus de vin en libation pour le Seigneur, leurs sacrifices ne lui plairont plus ; ce sera pour eux comme un pain de deuil : tous ceux qui le mangent deviendront impurs ; ce pain-là ne sera que pour eux, il n’entrera pas dans la Maison du Seigneur.

05 Que ferez-vous alors au jour de la Rencontre, au jour de la fête du Seigneur ?

06 Car voilà qu’ils ont fui devant la destruction ; l’Égypte les rassemble, Memphis les enterre ; l’ortie héritera de leurs trésors d’argent, les ronces envahiront leurs tentes.

07 Ils sont arrivés, les jours du châtiment, ils sont arrivés, les jours de la rétribution : qu’Israël le sache ! Le prophète devient fou, l’homme inspiré délire ; à cause de la grandeur de ta faute, grande est l’hostilité contre toi.

08 La sentinelle d’Éphraïm, le prophète, est avec mon Dieu ; un filet d’oiseleur est sur tous ses chemins, l’hostilité atteint la maison de Dieu.

09 Ils ont touché le fond de la corruption, comme aux jours de Guibéa. Dieu se souviendra de leur crime, il fera le compte de leurs péchés.

10 Comme des raisins au désert, j’avais trouvé Israël ; comme un premier fruit sur un jeune figuier, j’avais vu vos pères. Mais eux, arrivés à Baal-Péor, ils se sont voués à la Honte, ils sont devenus aussi horribles que l’objet de leur amour.

11 Éphraïm ! Comme un oiseau s’envolera ta gloire, dès la naissance, dès la grossesse et la conception.

12 Même s’ils élèvent des fils, je les en priverai avant qu’ils aient l’âge d’homme. Oui, malheur à eux, quand je m’en éloignerai !

13 Éphraïm, je le vois comme une autre Tyr plantée dans un pâturage, mais il fait partir ses fils au-devant du tueur.

14 Donne-leur, Seigneur, – et que vas-tu donner ? – donne-leur ventre stérile et seins desséchés.

15 Toute leur malice est à Guilgal : c’est là que je les ai pris en haine. À cause de la méchanceté de leurs actes, je les chasserai de ma maison, je cesserai de les aimer : ils sont rebelles, tous leurs princes.

16 Éphraïm a été frappé, leur racine s’est desséchée, ils ne feront pas de fruit ! Même s’ils enfantent, je ferai mourir les trésors de leur ventre.

17 Mon Dieu les rejettera, car ils ne l’ont pas écouté : ils s’en iront, errant parmi les nations.

Publicités

Ezéchiel 16,1-63

Posted in abomination, adultère (luxure, prostitution), alliance, encens (odeur agréable à Dieu), esclavage (du péché), fécondité (prospérité, postérité), honte (humiliation), idolâtrie, Jérusalem (Sion), mal (méchanceté), nudité, orgueil (se glorifier), pardon (miséricorde, pitié), pauvre (faible), péché (faute), prophétie (oracle), pur et impur (souillure), sang, serment (vœux), tentation (filet), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) on 20 février 2014 by JL

01 La parole du Seigneur me fut adressée :

02 « Fils d’homme, fais connaître à Jérusalem ses abominations.

03 Tu diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu à Jérusalem : Par tes origines et ta naissance, tu es du pays de Canaan. Ton père était un Amorite, et ta mère, une Hittite.

04 À ta naissance, le jour où tu es née, on ne t’a pas coupé le cordon, on ne t’a pas plongée dans l’eau pour te nettoyer, on ne t’a pas frottée de sel, ni enveloppée de langes.

05 Aucun regard de pitié pour toi, personne pour te donner le moindre de ces soins, par compassion. On t’a jetée en plein champ, avec dégoût, le jour de ta naissance.

06 Je suis passé près de toi, et je t’ai vue te débattre dans ton sang. Quand tu étais dans ton sang, je t’ai dit : “Je veux que tu vives !”

07 Je t’ai fait croître comme l’herbe des champs. Tu as poussé, tu as grandi, tu es devenue femme, ta poitrine s’est formée, ta chevelure s’est développée. Mais tu étais complètement nue.

08 Je suis passé près de toi, et je t’ai vue : tu avais atteint l’âge des amours. J’étendis sur toi le pan de mon manteau et je couvris ta nudité. Je me suis engagé envers toi par serment, je suis entré en alliance avec toi – oracle du Seigneur Dieu – et tu as été à moi.

09 Je t’ai plongée dans l’eau, je t’ai nettoyée de ton sang, je t’ai parfumée avec de l’huile.

10 Je t’ai revêtue d’habits chamarrés, je t’ai chaussée de souliers en cuir fin, je t’ai donné une ceinture de lin précieux, je t’ai couverte de soie.

11 Je t’ai parée de joyaux : des bracelets à tes poignets, un collier à ton cou,

12 un anneau à ton nez, des boucles à tes oreilles, et sur ta tête un diadème magnifique.

13 Tu étais parée d’or et d’argent, vêtue de lin précieux, de soie et d’étoffes chamarrées. La fleur de farine, le miel et l’huile étaient ta nourriture. Tu devins de plus en plus belle et digne de la royauté.

14 Ta renommée se répandit parmi les nations, à cause de ta beauté, car elle était parfaite, grâce à ma splendeur dont je t’avais revêtue – oracle du Seigneur Dieu.

15 Mais tu t’es fiée à ta beauté, tu t’es prostituée en usant de ta renommée, tu as prodigué tes faveurs à tout passant : tu as été à n’importe qui.

16 Tu as pris de tes vêtements, tu as fait des lieux sacrés aux riches couleurs, et tu t’y es prostituée – cela ne s’était jamais fait et ne sera plus.

17 Tu as pris tes bijoux d’or et d’argent que je t’avais donnés ; tu t’es fabriqué des idoles masculines, tu t’es prostituée avec elles.

18 Tu as pris tes vêtements chamarrés et tu les en as recouvertes. Mon huile et mon encens, tu les as déposés devant elles.

19 Mon pain que je t’avais donné, la fleur de farine, l’huile et le miel dont je te nourrissais, tu les as déposés devant elles, en parfum d’apaisement. Il en fut ainsi – oracle du Seigneur Dieu.

20 Tu as pris tes fils et tes filles que tu m’avais enfantés, et tu les as sacrifiés pour qu’elles s’en nourrissent. Était-ce donc trop peu que ta prostitution ?

21 Tu as égorgé mes fils et tu les as livrés en les faisant passer par le feu pour elles.

22 Dans toutes tes abominations et tes prostitutions, tu ne t’es pas souvenue des jours de ta jeunesse, quand tu étais complètement nue et que tu te débattais dans ton sang.

23 Et après tant de méchanceté – quel malheur, quel malheur pour toi ! oracle du Seigneur Dieu –,

24 tu t’es bâti un podium, tu t’es fait une estrade sur toutes les places.

25 À l’entrée de chaque chemin, tu t’es construit une estrade pour y souiller ta beauté et livrer ton corps à tout passant ; ainsi tu as multiplié tes prostitutions.

26 Tu t’es prostituée aux fils de l’Égypte, tes voisins au corps puissant ; tu as multiplié tes prostitutions au point de provoquer mon indignation.

27 Voici donc que j’ai étendu la main contre toi ; je t’ai coupé les vivres, je t’ai livrée à la merci de tes ennemies, les filles des Philistins, déshonorées elles-mêmes par ta conduite de débauchée.

28 Tu t’es prostituée aux fils d’Assour, faute d’être rassasiée ; tu t’es prostituée à eux, et tu n’as pas été davantage rassasiée.

29 Alors tu as multiplié tes prostitutions au pays des marchands, chez les Chaldéens, et cette fois encore tu n’as pas été rassasiée.

30 Comme ton cœur était lâche ! – oracle du Seigneur Dieu. Quand tu faisais tout cela, agissant comme une prostituée effrénée,

31 te bâtissant un podium à l’entrée de chaque chemin, quand tu faisais une estrade sur toutes les places, tu n’as même pas agi comme une prostituée car tu dédaignais le salaire.

32 La femme adultère, au lieu de son mari, prend des étrangers.

33 À toutes les prostituées, on fait un cadeau. Mais c’est toi qui faisais des cadeaux à tous tes amants ; tu les payais, pour qu’ils viennent vers toi, de tous côtés, se prostituer avec toi.

34 Toi, tu as fait le contraire de ce que font les prostituées : on ne courait pas après toi, on ne te donnait pas de salaire ; c’est toi, au contraire, qui en donnais.

35 Eh bien, prostituée, écoute la parole du Seigneur :

36 Ainsi parle le Seigneur Dieu : Puisque ton argent a été dilapidé, et ta nudité, dévoilée dans tes prostitutions avec tes amants, avec toutes tes idoles immondes, abominables, et à cause du sang de tes fils que tu leur as livrés,

37 eh bien, voici que je rassemble tous les amants à qui tu as plu, tous ceux que tu as aimés, comme tous ceux que tu as haïs ; de tous côtés je les rassemble contre toi, je dévoile ta nudité devant eux, et ils voient toute ta nudité.

38 Je t’inflige le châtiment des femmes adultères et des femmes sanguinaires : je répands ton sang avec fureur et jalousie.

39 Je te livre entre leurs mains ; ils nivelleront ton podium et démoliront tes estrades ; ils t’arracheront tes vêtements et te prendront tes bijoux ; ils te laisseront complètement nue.

40 Puis ils dresseront l’assemblée contre toi, ils te lapideront et de leurs épées te démembreront ;

41 ils incendieront tes maisons ; ils feront justice de toi, sous les yeux d’une multitude de femmes. Je mettrai fin à ta vie de prostituée ; tu ne pourras même plus donner de salaire.

42 J’assouvirai ma fureur contre toi. Puis ma jalousie se détournera de toi, je m’apaiserai, je ne serai plus irrité.

43 Parce que tu ne t’es pas souvenue des jours de ta jeunesse et que tu m’as provoqué par ta conduite, voici qu’à mon tour je la fais retomber sur ta tête – oracle du Seigneur Dieu. N’as-tu pas pratiqué la débauche avec toutes tes abominations ?

44 Tous les faiseurs de proverbes en diront un à ton sujet : “Telle mère, telle fille.”

45 Tu es bien la fille de ta mère qui détestait son mari et ses fils ; tu es bien la sœur de tes sœurs qui ont détesté leur mari et leurs fils. Votre mère était une Hittite et votre père un Amorite.

46 Ta sœur aînée, c’est Samarie, qui habite à ta gauche avec ses filles. Ta sœur cadette, c’est Sodome, qui habite à ta droite avec ses filles.

47 Il n’a pas suffi que tu imites leur conduite ni que tu commettes leurs abominations : tu t’es montrée plus corrompue qu’elles dans toute ta conduite.

48 Par ma vie ! – oracle du Seigneur Dieu – ta sœur Sodome et ses filles n’en ont pas fait autant que toi et tes filles.

49 Voici quelle fut la faute de Sodome, ta sœur : orgueil, voracité, insouciance désinvolte ; oui, telles furent ses fautes et celles de ses filles ; elles ne fortifiaient pas la main du pauvre et du malheureux.

50 Elles ont été pleines d’orgueil et ont commis devant moi ce qui est abominable ; c’est pourquoi je les ai rejetées, comme tu l’as vu.

51 Quant à Samarie, elle n’a pas commis la moitié de tes péchés. Tu as multiplié bien plus qu’elle tes abominations. Tes sœurs, tu les as fait paraître justes par toutes les abominations que tu as commises.

52 À ton tour, porte ton déshonneur, toi qui as innocenté tes sœurs : tes péchés, qui t’ont rendue plus abominable qu’elles, les font paraître plus justes que toi. Sois donc pleine de honte, et porte ton déshonneur, toi qui fais paraître justes tes sœurs.

53 Je changerai leur destinée : la destinée de Sodome et de ses filles, la destinée de Samarie et de ses filles ; puis je changerai ta propre destinée au milieu d’elles,

54 pour que tu portes ton déshonneur, et que tu sois déshonorée par tout ce que tu as fait : c’est ainsi que tu les consoleras !

55 Tes sœurs, Sodome et ses filles, reviendront à leur état ancien ; Samarie et ses filles reviendront à leur état ancien. Toi et tes filles, vous reviendrez à votre état ancien.

56 De Sodome, ta sœur, n’as-tu pas fait des gorges chaudes, au jour de ton orgueil,

57 avant que soit découverte ta méchanceté ? Comme elle, tu es maintenant l’objet de la raillerie des filles d’Aram, de toutes celles d’alentour et des filles des Philistins, qui te narguent de partout.

58 Tu portes le poids de ta débauche et de tes abominations – oracle du Seigneur.

59 Car ainsi parle le Seigneur Dieu : Je vais agir avec toi comme tu as agi, toi qui as méprisé le serment et rompu l’alliance.

60 Cependant, moi, je me ressouviendrai de mon alliance, celle que j’ai conclue avec toi au temps de ta jeunesse, et j’établirai pour toi une alliance éternelle.

61 Tu te souviendras de ta conduite, et tu seras déshonorée, quand tu recueilleras tes sœurs, tes aînées et tes cadettes – c’est-à-dire Sodome et Samarie– et quand je te les donnerai pour filles, sans que cela découle de ton alliance.

62 Moi, je rétablirai mon alliance avec toi. Alors tu sauras que Je suis le Seigneur.

63 Ainsi tu te souviendras, tu seras couverte de honte. Dans ton déshonneur, tu n’oseras pas ouvrir la bouche quand je te pardonnerai tout ce que tu as fait – oracle du Seigneur Dieu. »

 

Jérémie 21,1-14

Posted in châtiment, chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, droiture, opprimé (oppression), prophétie (oracle), tentation (filet) with tags on 14 février 2014 by JL

01 Parole du Seigneur adressée à Jérémie, lorsque le roi Sédécias envoya Pashehour, fils de Malkiya, et le prêtre Sophonie, fils de Maaséya, pour lui dire :

02 « Consulte donc pour nous le Seigneur, car Nabucodonosor, roi de Babylone, nous fait la guerre. Peut-être le Seigneur va-t-il faire en notre faveur un de ses miracles, pour que s’en aille celui qui nous assiège ? »

03 Jérémie leur dit : « Vous parlerez ainsi à Sédécias :

04 Ainsi parle le Seigneur, le Dieu d’Israël : Les armes qui sont entre vos mains, avec lesquelles vous faites la guerre au roi de Babylone et aux Chaldéens, vos assiégeants, je vais les retourner de l’extérieur des remparts et les diriger vers l’intérieur de cette ville.

05 Et moi-même, je vous ferai la guerre, par ma main puissante et la force de mon bras, avec colère, avec fureur, avec une grande irritation.

06 Je frapperai les habitants de cette ville, l’homme et le bétail ; ils mourront d’une grande peste.

07 Après cela – oracle du Seigneur – je livrerai Sédécias, roi de Juda, ses serviteurs, le peuple, ceux qui dans cette ville auront échappé à la peste, à l’épée et à la famine, je les livrerai aux mains de Nabucodonosor, roi de Babylone, aux mains de leurs ennemis, aux mains de ceux qui en veulent à leur vie. On les passera au tranchant de l’épée sans merci ni pitié, sans compassion.

08 Et tu diras à ce peuple : Ainsi parle le Seigneur : Voici que je mets devant vous le chemin de la vie et le chemin de la mort.

09 Qui restera dans cette ville mourra par l’épée, la famine ou la peste. Mais qui en sortira pour se rendre aux Chaldéens, vos assiégeants, celui-là vivra : il aura la vie sauve, comme part de butin.

10 Oui, je tournerai mon visage contre cette ville, pour son malheur et non pour son bonheur – oracle du Seigneur. Elle sera livrée aux mains du roi de Babylone qui l’incendiera. »

11 Sur la maison royale de Juda. Écoutez la parole du Seigneur,

12 Maison de David ! Ainsi parle le Seigneur : Dès le matin, jugez selon le droit, délivrez l’exploité des mains de l’oppresseur, de peur que ma colère n’éclate comme un feu à cause de la malice de vos actes, et ne brûle, sans personne pour l’éteindre.

13 Me voici contre toi qui sièges dans la vallée, toi, Rocher-dans-la-plaine – oracle du Seigneur. Ils disent : « Qui nous attaquera ? Qui entrera dans nos demeures ? »

14 Je sévirai contre vous selon le fruit de vos actes – oracle du Seigneur. À la maison de la Forêt je mettrai le feu : il dévorera tout ce qui l’entoure.

Ecclésiastique 21,1-28

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), attributs et noms divins, calomnie, médisance (langue), connaissance (intelligence de la foi), conversion (faire retour, repentir), crainte de Dieu, diable (démons, serpent), Dieu écoute, exauce, enfer (géhenne, vallée du Cédron), jugement, loi, pardon (miséricorde, pitié), pauvre (faible), péché (faute), sagesse, shéol (hades, séjour des morts), source d'eau vive (rosée, pluie), tentation (filet) with tags on 31 janvier 2014 by JL

Mon fils ! tu as péché ? Ne recommence plus et implore le pardon de tes fautes passées.2 Comme tu fuirais le serpent, fuis la faute : si tu l’approches elle te mordra ; ses dents sont des dents de lion qui ôtent la vie aux hommes.3 Toute transgression est une épée à deux tranchants dont la blessure est incurable.4 La terreur et la violence dévastent la richesse, ainsi la maison de l’orgueilleux sera détruite.5 La prière du pauvre frappe les oreilles de Dieu, dont le jugement ne saurait tarder.6 Qui hait la réprimande emprunte le sentier du pécheur, celui qui craint le Seigneur se convertit en son coeur.7 Le beau parleur est connu partout mais l’homme réfléchi en connaît les faiblesses.8 Bâtir sa maison avec l’argent d’autrui, c’est amasser des pierres pour sa tombe.9 L’assemblée des pécheurs est un tas d’étoupe qui finira dans la flamme et le feu.10 Le chemin des pécheurs est bien pavé, mais il aboutit au gouffre du shéol.11 Celui qui garde la loi contrôle ses instincts, la perfection de la crainte du Seigneur c’est la sagesse.12 Tel ne peut rien apprendre faute de dons naturels, mais il est des dons qui engendrent l’amertume.13 La science du sage est riche comme l’abîme et son conseil est comme une source vive.14 Le coeur du sot est comme un vase brisé qui ne retient aucune connaissance.15 Si un homme instruit entend une parole sage, il l’apprécie et y ajoute du sien ; qu’un débauché l’entende, elle lui déplaît, il la rejette derrière lui.16 Le discours du sot pèse comme un fardeau en voyage, mais sur les lèvres du sage on trouve la grâce.17 La parole de l’homme sensé est recherchée dans l’assemblée, ce qu’il dit, chacun le médite dans son coeur.18 Une maison en ruines, telle est la sagesse du sot, et la science de l’insensé, ce sont des discours incohérents.19 La discipline pour l’insensé, ce sont des entraves à ses pieds et des menottes à sa main droite.20 Le sot éclate de rire bruyamment, le rire de l’homme de sens est rare et discret.21 Pour l’homme sensé la discipline est un bijou d’or, un bracelet à son bras droit.22 Le sot se hâte de faire son entrée, l’homme expérimenté prend une attitude modeste ;23 de la porte l’insensé regarde à l’intérieur, l’homme bien élevé reste dehors.24 C’est le fait d’un mal élevé que d’écouter aux portes, un homme sensé en sent le déshonneur.25 Les lèvres des bavards répètent les paroles d’autrui, les paroles des sages sont soigneusement pesées.26 Le coeur des sots est dans leur bouche, mais la bouche des sages c’est leur coeur.27 Quand l’impie maudit le Satan, il se maudit soi-même.28 Le médisant se fait tort à soi-même et se fait détester de son entourage.

Ecclésiastique 9,1-18

Posted in adultère (luxure, prostitution), chasteté, convoitise (envie), tentation (filet) with tags on 30 janvier 2014 by JL

Ne sois pas jaloux de ton épouse bien-aimée et ne lui donne pas l'idée de te faire du mal.2 Ne te livre pas entre les mains d'une femme, de peur qu'elle ne prenne de l'ascendant sur toi.3 Ne va pas au-devant d'une prostituée : tu pourrais tomber dans ses pièges.4 Ne fréquente pas une chanteuse : tu te ferais prendre à ses artifices.5 N'arrête pas ton regard sur une jeune fille, de crainte d'être puni avec elle.6 Ne te livre pas aux mains des prostituées : tu y perdrais ton patrimoine.7 Ne promène pas ton regard dans les rues de la ville et ne rôde pas dans les coins déserts.8 Détourne ton regard d'une jolie femme et ne l'arrête pas sur une beauté étrangère. Beaucoup ont été égarés par la beauté d'une femme et l'amour s'y enflamme comme un feu.9 Près d'une femme mariée garde-toi bien de t'asseoir et de t'attabler pour des beuveries, de crainte que ton coeur ne succombe à ses charmes et que dans ta passion tu ne glisses à ta perte.10 N'abandonne pas un vieil ami, le nouveau venu ne le vaudra pas. Vin nouveau, ami nouveau, laisse-le vieillir, tu le boiras avec délices.11 N'envie pas le succès du pécheur, tu ne sais comment cela finira.12 Ne te félicite pas de la réussite des impies, souviens-toi qu'ici-bas ils ne resteront pas impunis.13 Tiens-toi éloigné de l'homme qui est capable de tuer et tu n'auras aucune crainte de la mort. Si tu l'approches surveille-le bien, il pourrait t'ôter la vie. Sache bien que tu es entouré de pièges et que tu marches sur les remparts.14 Autant que tu le peux fréquente ton prochain et prends conseil des sages.15 Pour ta conversation recherche les hommes intelligents et que tous tes entretiens portent sur la loi du Très-Haut.16 Que les justes soient tes commensaux et que ta fierté soit dans la crainte du Seigneur.17 Un ouvrage fait de main d'ouvrier mérite louange, mais le chef du peuple, lui, doit être habile dans le discours.18 Le beau parleur est redouté dans la ville et le bavard est détesté.

Cantique 2,1-17

Posted in allégorie et référence christique, tentation (filet) with tags on 26 janvier 2014 by JL

Je suis le narcisse de Saron, le lis des vallées. —2 Comme le lis entre les chardons, telle ma bien-aimée entre les jeunes femmes. —3 Comme le pommier parmi les arbres d'un verger, ainsi mon bien-aimé parmi les jeunes hommes. A son ombre désirée je me suis assise, et son fruit est doux à mon palais.4 Il m'a menée au cellier, et la bannière qu'il dresse sur moi, c'est l'amour.5 Soutenez-moi avec des gâteaux de raisin, ranimez-moi avec des pommes, car je suis malade d'amour.6 Son bras gauche est sous ma tête et sa droite m'étreint. —7 Je vous en conjure, filles de Jérusalem, par les gazelles, par les biches des champs, n'éveillez pas, ne réveillez pas mon amour, avant l'heure de son bon plaisir.8 J'entends mon bien-aimé. Voici qu'il arrive, sautant sur les montagnes, bondissant sur les collines.9 Mon bien-aimé est semblable à une gazelle, à un jeune faon. Voilà qu'il se tient derrière notre mur. Il guette par la fenêtre, il épie par le treillis.10 Mon bien-aimé élève la voix, il me dit : « Lève-toi, ma bien-aimée, ma belle, viens.11 Car voilà l'hiver passé, c'en est fini des pluies, elles ont disparu.12 Sur notre terre les fleurs se montrent. La saison vient des gais refrains, le roucoulement de la tourterelle se fait entendre sur notre terre.13 Le figuier forme ses premiers fruits et les vignes en fleur exhalent leur parfum. Lève-toi, ma bien-aimée, ma belle, viens !14 Ma colombe, cachée au creux des rochers, en des retraites escarpées, montre-moi ton visage, fais-moi entendre ta voix ; car ta voix est douce et charmant ton visage. »15 Attrapez-nous les renards, les petits renards ravageurs de vignes, car nos vignes sont en fleur.16 Mon bien-aimé est à moi, et moi à lui. Il paît son troupeau parmi les lis.17 Avant que souffle la brise du jour et que s'enfuient les ombres, reviens ! Sois semblable, mon bien-aimé, à une gazelle, à un jeune faon, sur les montagnes de Bétèr.

 

Proverbes 25,1-28

Posted in calomnie, médisance (langue), châtiment, ciel (cieux), détresse (désespoir), mal (méchanceté), orgueil (se glorifier), purification, rétribution (mérite), remparts (murailles), source d'eau vive (rosée, pluie), tentation (filet) with tags on 24 janvier 2014 by JL

Voici encore des proverbes de Salomon, que transcrivirent les gens d’Ezéchias, roi de Juda.2 C’est la gloire de Dieu de celer une chose, c’est la gloire des rois de la scruter.3 Les cieux, par leur hauteur, la terre, par sa profondeur, et le coeur des rois sont insondables.4 Ote de l’argent les scories, il en sortira totalement purifié ;5 ôte le méchant de la présence du roi, et sur la justice s’affermira son trône.6 En face du roi, ne prends pas de grands airs, ne te mets à la place des grands ;7 car mieux vaut qu’on te dise : « Monte ici !  » que d’être abaissé en présence du prince. Ce que tes yeux ont vu,8 ne le produis pas trop vite au procès, car que feras-tu à la fin si ton prochain te confond ?9 Avec ton prochain vide ta querelle, mais sans révéler le secret d’autrui,10 de crainte que celui qui entend ne te bafoue et que ta diffamation soit sans retour.11 Des pommes d’or avec des ciselures d’argent, telle est une parole dite à propos.12 Un anneau d’or, un joyau d’or fin, telle une sage réprimande à l’oreille attentive.13 La fraîcheur de la neige au jour de la moisson, tel est un messager fidèle : il réconforte l’âme de son maître.14 Nuages et vent, mais point de pluie ! tel est l’homme qui promet royalement, mais ne tient pas.15 Par la patience un juge se laisse fléchir, la langue douce broie les os.16 As-tu trouvé du miel ? Manges-en à ta faim ; garde-toi de t’en gorger, tu le vomirais.17 Dans la maison du prochain, fais-toi rare, de crainte que, fatigué de toi, il ne te prenne en grippe.18 Une massue, une épée, une flèche aiguë : tel est l’homme qui porte un faux témoignage contre son prochain.19 Dent gâtée, pied boiteux : le traître en qui l’on se confie au jour du malheur,20 autant ôter son manteau par un temps glacial. C’est mettre du vinaigre sur du nitre que de chanter des chansons à un coeur affligé.21 Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger, s’il a soif, donne-lui à boire,22 c’est amasser des charbons sur sa tête et Yahvé te le revaudra.23 L’aquilon engendre la pluie, la langue dissimulatrice un visage irrité.24 Mieux vaut habiter à l’angle d’un toit que faire maison commune avec une femme querelleuse.25 De l’eau fraîche pour une gorge altérée : telle est une bonne nouvelle venant d’un pays lointain.26 Fontaine piétinée, source souillée : tel est un juste tremblant devant un méchant.27 Il n’est pas bon de manger trop de miel, ni de rechercher gloire sur gloire.28 Ville ouverte, sans remparts : tel un homme qui ne se possède pas.