Archive for the prière d’adoration Category

2 Samuel 12,1-23

Posted in allégorie (analogie), attributs et noms divins, concupiscence, péché (faute), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), prière d'adoration, prière de demande, tente du rendez-vous, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 13 mai 2013 by JL
Yahvé envoya le prophète Natân vers David. Il entra chez lui et lui dit : « Il y avait deux hommes dans la même ville, l'un riche et l'autre pauvre.2 Le riche avait petit et gros bétail en très grande abondance.3 Le pauvre n'avait rien du tout qu'une brebis, une seule petite qu'il avait achetée. Il la nourrissait et elle grandissait avec lui et avec ses enfants, mangeant son pain, buvant dans sa coupe, dormant dans son sein : c'était comme sa fille.4 Un hôte se présenta chez l'homme riche qui épargna de prendre sur son petit ou gros bétail de quoi servir au voyageur arrivé chez lui. Il vola la brebis de l'homme pauvre et l'apprêta pour son visiteur. »5 David entra en grande colère contre cette homme et dit à Natân : « Aussi vrai que Yahvé est vivant, l'homme qui a fait cela est passible de mort !6 Il remboursera la brebis au quadruple, pour avoir commis cette action et n'avoir pas eu de pitié. »7 Natân dit alors à David : « Cet homme, c'est toi ! Ainsi parle Yahvé, Dieu d'Israël : Je t'ai oint comme roi d'Israël, je t'ai sauvé de la main de Saül,8 je t'ai livré la maison de ton maître, j'ai mis dans tes bras les femmes de ton maître, je t'ai donné la maison d'Israël et de Juda et, si ce n'est pas assez, j'ajouterai pour toi n'importe quoi.9 Pourquoi as-tu méprisé Yahvé et fait ce qui lui déplaît ? Tu as frappé par l'épée Urie le Hittite, sa femme tu l'as prise pour ta femme, lui tu l'as fait périr par l'épée des Ammonites.10 Maintenant l'épée ne se détournera plus jamais de ta maison, parce que tu m'as méprisé et que tu as pris la femme d'Urie le Hittite pour qu'elle devienne ta femme.11 « Ainsi parle Yahvé : Je vais, de ta propre maison, faire surgir contre toi le malheur. Je prendrai tes femmes sous tes yeux et je les livrerai à ton prochain, qui couchera avec tes femmes à la vue de ce soleil.12 Toi, tu as agi dans le secret, mais moi j'accomplirai cela à la face de tout Israël et à la face du soleil ! « 13 David dit à Natân : « J'ai péché contre Yahvé !  » Alors Natân dit à David : « De son côté, Yahvé pardonne ta faute, tu ne mourras pas.14 Seulement, parce que tu as outragé Yahvé en cette affaire, l'enfant qui t'est né mourra. »15 Et Natân s'en alla chez lui. Yahvé frappa l'enfant que la femme d'Urie avait donné à David, et il tomba gravement malade.16 David implora Dieu pour l'enfant : il jeûnait strictement, rentrait chez lui et passait la nuit couché sur la terre nue.17 Les dignitaires de sa maison se tenaient debout autour de lui pour le relever de terre, mais il refusa et ne prit avec eux aucune nourriture.18 Le septième jour, l'enfant mourut. Les officiers de David avaient peur de lui apprendre que l'enfant était mort. Ils se disaient en effet : « Quand l'enfant était vivant, nous lui avons parlé et il ne nous a pas écoutés. Comment pourrons-nous lui dire que l'enfant est mort ? Il fera un malheur ! « 19 David s'aperçut que les officiers chuchotaient entre eux, et il comprit que l'enfant était mort. David demanda à ses officiers : « L'enfant est-il mort », et ils répondirent : « Oui. »20 Alors David se leva de terre, se baigna, se parfuma et changea de vêtements. Puis il entra dans le sanctuaire de Yahvé et se prosterna. Rentré chez lui, il demanda qu'on lui servît de la nourriture et il mangea.21 Ses officiers lui dirent : « Que fais-tu là ? Tant que l'enfant était vivant, tu as jeûné et pleuré, et maintenant que l'enfant est mort, tu te relèves et tu prends de la nourriture ! « 22 Il répondit : « Tant que l'enfant était vivant, j'ai jeûné et j'ai pleuré, car je me disais : Qui sait ? Yahvé aura peut-être pitié de moi et l'enfant vivra.23 Maintenant qu'il est mort, pourquoi jeûnerais-je ? Pourrais-je le faire revenir ? C'est moi qui m'en vais le rejoindre, mais lui ne reviendra pas vers moi. »
Publicités

Exode 4,1-31

Posted in attributs et noms divins, ecouter (voix du Seigneur), election divine, esclavage (du péché), foi (adhérance), miracle (guérison, signe), premier-né (prémisse), prière d'adoration, sang with tags on 9 décembre 2012 by JL
Moïse reprit la parole et dit : « Et s’ils ne me croient pas et n’écoutent pas ma voix, mais me disent : Yahvé ne t’est pas apparu ? « 2 Yahvé lui dit : « Qu’as-tu en main ? — Un bâton, dit-il. —3 Jette-le à terre », lui dit Yahvé. Moïse le jeta à terre, le bâton se changea en serpent et Moïse fuit devant lui.4 Yahvé dit à Moïse : « Avance la main et prends-le par la queue. » Il avança la main, le prit, et dans sa main il redevint un bâton.5 « Afin qu’ils croient que Yahvé t’est apparu, le Dieu de leurs pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob. »6 Yahvé lui dit encore : « Mets ta main dans ton sein. » Il mit la main dans son sein, puis la retira, et voici que sa main était lépreuse, blanche comme neige.7 Yahvé lui dit : « Remets ta main dans ton sein. » Il remit la main dans son sein et la retira de son sein, et voici qu’elle était redevenue comme le reste de son corps.8 « Ainsi, s’ils ne te croient pas et ne sont pas convaincus par le premier signe, ils croiront à cause du second signe.9 Et s’ils ne croient pas, même avec ces deux signes, et qu’ils n’écoutent pas ta voix, tu prendras de l’eau du Fleuve et tu la répandras par terre, et l’eau que tu auras puisée au Fleuve se changera en sang sur la terre sèche. »10 Moïse dit à Yahvé : « Excuse-moi, mon Seigneur, je ne suis pas doué pour la parole, ni d’hier ni d’avant-hier, ni même depuis que tu adresses la parole à ton serviteur, car ma bouche et ma langue sont pesantes. »11 Yahvé lui dit : « Qui a doté l’homme d’une bouche ? Qui rend muet ou sourd, clairvoyant ou aveugle ? N’est-ce pas moi, Yahvé ?12 Va maintenant, je serai avec ta bouche et je t’indiquerai ce que tu devras dire. »13 Moïse dit encore : « Excuse-moi, mon Seigneur, envoie, je t’en prie, qui tu voudras. »14 La colère de Yahvé s’enflamma contre Moïse et il dit : « N’y a-t-il pas Aaron, ton frère, le lévite ? Je sais qu’il parle bien, lui ; le voici qui vient à ta rencontre et à ta vue il se réjouira en son coeur.15 Tu lui parleras et tu mettras les paroles dans sa bouche. Moi, je serai avec ta bouche et avec sa bouche, et je vous indiquerai ce que vous devrez faire.16 C’est lui qui parlera pour toi au peuple ; il te tiendra lieu de bouche et tu seras pour lui un dieu.17 Quant à ce bâton, prends-le dans ta main, c’est par lui que tu accompliras les signes. »18 Moïse s’en alla et retourna vers Jéthro, son beau-père. Il lui dit : « Permets que je m’en aille et que je retourne vers mes frères qui sont en Egypte pour voir s’ils sont encore en vie. » Jéthro lui répondit : « Va en paix. »19 Yahvé dit à Moïse en Madiân : « Va, retourne en Egypte, car ils sont morts, tous ceux qui cherchaient à te faire périr. »20 Moïse prit sa femme et son fils, les fit monter sur un âne et s’en retourna au pays d’Egypte. Moïse prit en main le bâton de Dieu.21 Yahvé dit à Moïse : « Tandis que tu retourneras en Egypte, vois les prodiges que j’ai mis en ton pouvoir : tu les accompliras devant Pharaon, mais moi, j’endurcirai son coeur et il ne laissera pas partir le peuple.22 Alors tu diras à Pharaon : Ainsi parle Yahvé : mon fils premier-né, c’est Israël.23 Je t’avais dit : Laisse aller mon fils, qu’il me serve. Puisque tu refuses de le laisser aller, eh bien, moi, je vais faire périr ton fils premier-né. »24 Et ce fut en route, à la halte de la nuit, que Yahvé vint à sa rencontre et chercha à le faire mourir.25 Cippora prit un silex, coupa le prépuce de son fils et elle en toucha ses pieds. Et elle dit : « Tu es pour moi un époux de sang. »26 Et il se retira de lui. Elle avait dit alors « Epoux de sang », ce qui s’applique aux circoncisions.27 Yahvé dit à Aaron : « Va à la rencontre de Moïse en direction du désert. » Il partit, le rencontra à la montagne de Dieu et l’embrassa.28 Moïse informa Aaron de toutes les paroles de Yahvé, qui l’avait envoyé, et de tous les signes qu’il lui avait ordonné d’accomplir.29 Moïse partit avec Aaron et ils réunirent tous les anciens des Israélites.30 Aaron répéta toutes les paroles que Yahvé avait dites à Moïse ; il accomplit les signes aux yeux du peuple.31 Le peuple crut et se réjouit de ce que Yahvé avait visité les Israélites et avait vu leur misère. Ils s’agenouillèrent et se prosternèrent.

Genèse 24,1-67

Posted in ange (chérubins), bénédiction, bonté divine (amour de Dieu), cheminement spirituel, ciel (cieux), conquérir (combat spirituel), fécondité (prospérité, postérité), inhabitation (présence divine), mariage, prière d'adoration, prière de demande, providence, serment (vœux) with tags on 28 novembre 2012 by JL
Abraham était alors un vieillard avancé en âge, et Yahvé avait béni Abraham en tout.2 Abraham dit au plus vieux serviteur de sa maison, le régisseur de tous ses biens : « Mets ta main sous ma cuisse.3 Je te fais jurer par Yahvé, le Dieu du ciel et de la terre, que tu ne prendras pas pour mon fils une femme parmi les filles des Cananéens au milieu desquels j’habite.4 Mais tu iras dans mon pays, dans ma parenté, et tu choisiras une femme pour mon fils Isaac. »5 Le serviteur lui demanda : « Peut-être la femme ne voudra-t-elle pas me suivre dans ce pays-ci : faudra-t-il que je ramène ton fils dans le pays d’où tu es sorti ? « 6 Abraham lui répondit : « Garde-toi bien de ramener mon fils là-bas.7 Yahvé, le Dieu du ciel et le Dieu de la terre, qui m’a pris de ma maison paternelle et du pays de ma parenté, qui m’a dit et qui m’a juré qu’il donnerait ce pays-ci à ma descendance, Yahvé enverra son Ange devant toi, pour que tu prennes une femme de là-bas pour mon fils.8 Et si la femme ne veut pas te suivre, tu seras quitte du serment que je t’impose. En tout cas, ne ramène pas mon fils là-bas. »9 Le serviteur mit sa main sous la cuisse de son maître Abraham et il lui prêta serment pour cette affaire.10 Le serviteur prit dix des chameaux de son maître et, emportant de tout ce que son maître avait de bon, il se mit en route pour l’Aram Naharayim, pour la ville de Nahor.11 Il fit agenouiller les chameaux en dehors de la ville, près du puits, à l’heure du soir, à l’heure où les femmes sortent pour puiser.12 Et il dit : « Yahvé, Dieu de mon maître Abraham, sois-moi propice aujourd’hui et montre ta bienveillance pour mon maître Abraham !13 Je me tiens près de la source et les filles des gens de la ville sortent pour puiser de l’eau.14 « La jeune fille à qui je dirai : Incline donc ta cruche, que je boive et qui répondra : Bois et j’abreuverai aussi tes chameaux, ce sera celle que tu as destinée à ton serviteur Isaac, et je connaîtrai à cela que tu as montré ta bienveillance pour mon maître. »15 Il n’avait pas fini de parler que sortait Rébecca, qui était fille de Bétuel, fils de Milka, la femme de Nahor, frère d’Abraham, et elle avait sa cruche sur l’épaule.16 La jeune fille était très belle, elle était vierge, aucun homme ne l’avait approchée. Elle descendit à la source, emplit sa cruche et remonta.17 Le serviteur courut au-devant d’elle et dit : « S’il te plaît, laisse-moi boire un peu d’eau de ta cruche. »18 Elle répondit : « Bois, Monseigneur » et vite elle abaissa sa cruche sur son bras et le fit boire.19 Quand elle eut fini de lui donner à boire, elle dit : « Je vais puiser aussi pour tes chameaux, jusqu’à ce qu’ils soient désaltérés. »20 Vite elle vida sa cruche dans l’auge, courut encore au puits pour puiser et puisa pour tous les chameaux.21 L’homme la considérait en silence, se demandant si Yahvé l’avait ou non mené au but.22 Lorsque les chameaux eurent fini de boire, l’homme prit un anneau d’or pesant un demi-sicle, qu’il mit à ses narines, et, à ses bras, deux bracelets pesant dix sicles d’or,23 et il dit : « De qui es-tu la fille ? Apprends-le moi, je te prie. Y a-t-il de la place chez ton père pour que nous passions la nuit ? « 24 Elle répondit : « Je suis la fille de Bétuel, le fils que Milkaa enfanté à Nahor »25 et elle continua : « Il y a, chez nous, de la paille et du fourrage en quantité, et de la place pour gîter. »26 Alors l’homme se prosterna et adora Yahvé,27 et il dit : « Béni soit Yahvé, Dieu de mon maître Abraham, qui n’a pas ménagé sa bienveillance et sa bonté à mon maître. Yahvé a guidé mes pas chez le frère de mon maître ! « 28 La jeune fille courut annoncer chez sa mère ce qui était arrivé.29 Or Rébecca avait un frère qui s’appelait Laban, et Laban courut au-dehors vers l’homme, à la source.30 Dès qu’il eut vu l’anneau et les bracelets que portait sa soeur et qu’il eut entendu sa soeur Rébecca dire : « Voilà comment cet homme m’a parlé », il alla vers l’homme et le trouva encore debout près des chameaux, à la source.31 Il lui dit : « Viens, béni de Yahvé ! Pourquoi restes-tu dehors, quand j’ai débarrassé la maison et fait de la place pour les chameaux ? « 32 L’homme vint à la maison et Laban débâta les chameaux, il donna de la paille et du fourrage aux chameaux et, pour lui et les hommes qui l’accompagnaient, de l’eau pour se laver les pieds.33 On lui présenta à manger, mais il dit : « Je ne mangerai pas avant d’avoir dit ce que j’ai à dire », et Laban répondit : « Parle. »34 Il dit : « Je suis le serviteur d’Abraham.35 Yahvé a comblé mon maître de bénédictions et celui-ci est devenu très riche : il lui a donné du petit et du gros bétail, de l’argent et de l’or, des serviteurs et des servantes, des chameaux et des ânes.36 Sara, la femme de mon maître, lui a, quand il était déjà vieux, enfanté un fils, auquel il a transmis tous ses biens.37 Mon maître m’a fait prêter ce serment : Tu ne prendras pas pour mon fils une femme parmi les filles des Cananéens dont j’habite le pays.38 Malheur à toi si tu ne vas pas dans ma maison paternelle, dans ma famille, choisir une femme pour mon fils !39 J’ai dit à mon maître : Peut-être cette femme n’acceptera pas de me suivre,40 et il m’a répondu : Yahvé, en présence de qui j’ai marché, enverra son Ange avec toi, il te mènera au but et tu prendras pour mon fils une femme de ma famille, de ma maison paternelle.41 Tu seras alors quitte de ma malédiction : tu seras allé dans ma famille et, s’ils te refusent, tu seras quitte de ma malédiction.42 Je suis arrivé aujourd’hui à la source et j’ai dit : Yahvé, Dieu de mon maître Abraham, montre, je te prie, si tu es disposé à mener au but le chemin par où je vais :43 je me tiens près de la source ; la jeune fille qui sortira pour puiser, à qui je dirai : S’il te plaît, donne-moi à boire un peu d’eau de ta cruche,44 et qui répondra : Bois toi-même et je puiserai aussi pour tes chameaux, ce sera la femme que Yahvé a destinée au fils de mon maître.45 Je n’avais pas fini de parler en moi-même que Rébecca sortait, sa cruche sur l’épaule. Elle descendit à la source et puisa. Je lui dis : Donne-moi à boire, s’il te plaît !46 Vite, elle se déchargea de sa cruche et dit : Bois, et j’abreuverai aussi tes chameaux. J’ai bu et elle a abreuvé aussi mes chameaux.47 Je lui ai demandé : De qui es-tu la fille ? Et elle a répondu : Je suis la fille de Bétuel, le fils que Milka a donné à Nahor. Alors j’ai mis cet anneau à ses narines et ces bracelets à ses bras,48 et je me suis prosterné et j’ai adoré Yahvé, et j’ai béni Yahvé, Dieu de mon maître Abraham, qui m’avait conduit par un chemin de bonté prendre pour son fils la fille du frère de mon maître.49 Maintenant, si vous êtes disposés à montrer à mon maître bienveillance et bonté, déclarez-le-moi, si non, déclarez-le-moi, pour que je me tourne à droite ou à gauche. »50 Laban et Bétuel prirent la parole et dirent : « La chose vient de Yahvé, nous ne pouvons te dire ni oui ni non.51 Rébecca est là devant toi : prends-la et pars, et qu’elle devienne la femme du fils de ton maître, comme a dit Yahvé. »52 Lorsque le serviteur d’Abraham entendit ces paroles, il se prosterna à terre devant Yahvé.53 Il sortit des bijoux d’argent et d’or et des vêtements, qu’il donna à Rébecca ; il fit aussi de riches cadeaux à son frère et à sa mère.54 Ils mangèrent et ils burent, lui et les hommes qui l’accompagnaient, et ils passèrent la nuit. Le matin, quand ils furent levés, il dit : « Laissez-moi aller chez mon maître. »55 Alors le frère et la mère de Rébecca dirent : « Que la jeune fille reste avec nous une dizaine de jours, ensuite elle partira. »56 Mais il leur répondit : « Ne me retardez pas, puisque c’est Yahvé qui m’a mené au but : laissez-moi partir, que j’aille chez mon maître. »57 Ils dirent : « Appelons la jeune fille et demandons-lui son avis. »58 Ils appelèrent Rébecca et lui dirent : « Veux-tu partir avec cet homme ?  » Et elle répondit : « Je veux bien. »59 Alors ils laissèrent partir leur soeur Rébecca, avec sa nourrice, le serviteur d’Abraham et ses hommes.60 Ils bénirent Rébecca et lui dirent : « Notre soeur, ô toi, deviens des milliers de myriades ! Que ta postérité conquière la porte de ses ennemis ! « 61 Rébecca et ses servantes se levèrent, montèrent sur les chameaux et suivirent l’homme. Le serviteur prit Rébecca et partit.62 Isaac était revenu du puits de Lahaï-Roï, et il habitait au pays du Négeb.63 Or Isaac sortit pour se promener dans la campagne, à la tombée du soir, et, levant les yeux, il vit que des chameaux arrivaient.64 Et Rébecca, levant les yeux, vit Isaac. Elle sauta à bas du chameau65 et dit au serviteur : « Quel est cet homme-là, qui vient dans la campagne à notre rencontre ?  » Le serviteur répondit : « C’est mon maître » ; alors elle prit son voile et se couvrit.66 Le serviteur raconta à Isaac toute l’affaire qu’il avait faite.67 Et Isaac introduisit Rébecca dans sa tente : il la prit et elle devint sa femme et il l’aima. Et Isaac se consola de la perte de sa mère.