Archive for the nuit de l’esprit Category

Michée 7,1-20

Posted in châtiment, colère de Dieu, confession, désolation (dévastation, ruine), diable (démons, serpent), Dieu écoute, exauce, droiture, fidélité (infidélité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), honte (humiliation), iles lointaines (nations éloignées), initiative divine, Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), justice (justification, juste), lumière (lampe), mal (méchanceté), nuit de l'esprit, pardon (miséricorde, pitié), pasteur, péché (faute), petit reste (rescapé), peuple de Dieu (Israel, Juda), poussière (cendre, glaise), révolte (trahison, nuque raide), sang, sauveur (rédempteur), ténèbre, vigilance (prévoyance) with tags on 4 mars 2014 by JL

01 Hélas pour moi ! Je suis comme au temps des récoltes d’été, comme au grappillage des vendanges : plus une grappe à manger, plus de ces figues précoces que j’aime tant !

02 Les fidèles ont disparu du pays : plus un seul homme juste ! Tous cherchent l’occasion de verser le sang, chacun tend un piège à son frère.

03 Leurs mains sont habiles pour faire le mal : le chef se fait payer, le juge également, et le grand fait savoir ce qu’il désire ; ensemble ils intriguent.

04 Le meilleur d’entre eux est pareil à un buisson de ronces, le plus juste est pire qu’une haie d’épines. Au jour annoncé par les guetteurs, le châtiment arrive ; c’est alors qu’ils seront confondus.

05 Ne mets pas ta foi dans ton ami, ne te confie pas à ton familier ; devant celle qui repose entre tes bras, garde les portes de ta bouche.

06 Car le fils insulte son père, la fille se dresse contre sa mère, la belle-fille contre sa belle-mère, chacun a pour ennemis les gens de sa maison.

07 « Moi, Jérusalem, je veux guetter le Seigneur, attendre Dieu mon Sauveur ; lui, mon Dieu, m’entendra.

08 Ne te réjouis pas de mon malheur, ô mon ennemie ; oui, je suis tombée, mais je me relève ; j’habite dans les ténèbres, mais le Seigneur est ma lumière.

09 Puisque j’ai péché contre le Seigneur, je dois endurer sa colère jusqu’à ce qu’il prenne ma cause en main et rétablisse mon droit. Il me fera sortir à la lumière, et je contemplerai sa justice.

10 Mon ennemie verra tout cela, elle sera couverte de honte, elle qui me disait : “Où est-il, le Seigneur, ton Dieu ?” Mes yeux la contempleront tandis qu’elle sera piétinée comme la boue des rues. »

11 Au jour où l’on rebâtira ton enclos, ce jour-là on repoussera tes frontières,

12 ce jour-là on viendra jusqu’à toi, depuis Assour jusqu’à l’Égypte, depuis l’Égypte jusqu’au Fleuve, et de la mer à la mer, de la montagne à la montagne.

13 Le reste de la terre deviendra un lieu désolé à cause de ses habitants, tel sera le fruit de leur conduite.

14 Seigneur, avec ta houlette, sois le pasteur de ton peuple, du troupeau qui t’appartient, qui demeure isolé dans le maquis, entouré de vergers. Qu’il retrouve son pâturage à Bashane et Galaad, comme aux jours d’autrefois !

15 Comme aux jours où tu sortis d’Égypte, tu lui feras voir des merveilles !

16 Les nations verront, et elles seront confondues en dépit de toute leur puissance. Elles mettront la main sur leur bouche, leurs oreilles deviendront sourdes.

17 Elles lécheront la poussière comme le serpent, comme les bêtes qui rampent sur la terre. Elles trembleront en sortant de leurs forteresses, elles viendront vers le Seigneur, notre Dieu, elles seront terrifiées, elles auront peur de toi.

18 Qui est Dieu comme toi, pour enlever le crime, pour passer sur la révolte comme tu le fais à l’égard du reste, ton héritage : un Dieu qui ne s’obstine pas pour toujours dans sa colère mais se plaît à manifester sa faveur ?

19 De nouveau, tu nous montreras ta miséricorde, tu fouleras aux pieds nos crimes, tu jetteras au fond de la mer tous nos péchés !

20 Ainsi tu accordes à Jacob ta fidélité, à Abraham ta faveur, comme tu l’as juré à nos pères depuis les jours d’autrefois.

Publicités

Baruch 3,1-38

Posted in allégorie et référence christique, attributs et noms divins, chemin (voie du Seigneur), ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), connaissance (intelligence de la foi), découragement, Dieu écoute, exauce, droite du Seigneur, ecouter (voix du Seigneur), faire mémoire (mémorial, solennité), justice (justification, juste), lumière (lampe), maison (demeures) du Seigneur, nuit de l'esprit, paix, péché (faute), prière d'invocation, pur et impur (souillure), purgatoire, richesse, sagesse, shéol (hades, séjour des morts) with tags on 19 février 2014 by JL

01 Seigneur, Souverain de l’univers, Dieu d’Israël, une âme angoissée, un esprit découragé crie vers toi.

02 Écoute, Seigneur, et prends pitié, car nous avons péché contre toi.

03 Toi, en effet, tu demeures à jamais ; nous, nous sommes à jamais perdus.

04 Seigneur, Souverain de l’univers, Dieu d’Israël, écoute donc la prière des morts d’Israël, des fils de ceux qui ont péché contre toi, qui n’ont pas écouté la voix du Seigneur leur Dieu, de sorte que les malheurs se sont attachés à nous.

05 Ne te souviens pas des injustices de nos pères, mais souviens-toi, en cette heure, de ta main et de ton nom.

06 Car tu es le Seigneur notre Dieu, et nous voulons te louer, Seigneur.

07 Oui, c’est pour cela que tu as mis ta crainte en notre cœur, pour que nous invoquions ton nom. Nous voulons te louer en notre exil, puisque nous avons détourné de notre cœur toute l’injustice de nos pères qui ont péché contre toi.

08 Nous voici aujourd’hui dans cet exil, où tu nous as dispersés, pour y être objet d’outrage et de malédiction, et pour notre amendement, après toutes les fautes de nos pères, qui s’étaient éloignés du Seigneur notre Dieu.

09 Écoute, Israël, les commandements de vie, prête l’oreille pour acquérir la connaissance.

10 Pourquoi donc, Israël, pourquoi es-tu exilé chez tes ennemis, vieillissant sur une terre étrangère,

11 souillé par le contact des cadavres, inscrit parmi les habitants du séjour des morts ?

12 – Parce que tu as abandonné la Source de la Sagesse !

13 Si tu avais suivi les chemins de Dieu, tu vivrais dans la paix pour toujours.

14 Apprends où se trouvent et la connaissance, et la force, et l’intelligence ; pour savoir en même temps où se trouvent de longues années de vie, la lumière des yeux et la paix.

15 Mais qui donc a découvert la demeure de la Sagesse, qui a pénétré jusqu’à ses trésors ?

16 Où sont-ils, les chefs des nations, ceux qui domptent les bêtes de la terre,

17 qui se jouent des oiseaux du ciel, et qui entassent l’argent et l’or, – ces biens auxquels les hommes accordent leur confiance – mais dont les possessions n’ont pas de fin ?

18 Où sont-ils, ceux qui travaillent l’argent avec soin, mais dont les œuvres ne laissent pas de traces ?

19 Ils ont disparu, ils sont descendus dans le séjour des morts, et d’autres se sont levés à leur place.

20 De plus jeunes ont vu le jour, se sont installés sur la terre, mais le chemin du savoir, ils ne l’ont pas connu,

21 ils n’ont pas compris ses sentiers, ils ne l’ont pas saisi. Même leurs fils sont restés loin de son chemin.

22 De la Sagesse, on n’a rien entendu en Canaan ; en Témane, nul ne l’a vue.

23 Ni les fils d’Agar, recherchant l’intelligence sur la terre, ni les marchands de Merrane et de Témane, ni les conteurs de fables, ni les chercheurs d’intelligence n’ont connu le chemin de la Sagesse. Ils n’ont pas gardé mémoire de ses sentiers.

24 Ô Israël, comme elle est grande, la maison de Dieu, comme il est vaste, le domaine qui lui appartient !

25 Grand et sans borne, élevé, sans mesure !

26 C’est là que naquirent les célèbres géants des origines, de haute stature, experts à la guerre.

27 Ce n’est pas eux que Dieu a choisis, il ne leur a pas montré le chemin du savoir.

28 Ils ont péri, par manque de connaissance, ils ont péri à cause de leur imprudence.

29 Qui est monté au ciel pour saisir la Sagesse et la faire descendre des nuées ?

30 Qui a traversé la mer pour la trouver et la rapporter au prix d’un or très fin ?

31 Nul ne connaît son chemin, nul n’examine son sentier.

32 Mais celui qui sait tout en connaît le chemin, il l’a découvert par son intelligence. Il a pour toujours aménagé la terre, et l’a peuplée de troupeaux.

33 Il lance la lumière, et elle prend sa course ; il la rappelle, et elle obéit en tremblant.

34 Les étoiles brillent, joyeuses, à leur poste de veille ;

35 il les appelle, et elles répondent : « Nous voici ! » Elles brillent avec joie pour celui qui les a faites.

36 C’est lui qui est notre Dieu : aucun autre ne lui est comparable.

37 Il a découvert les chemins du savoir, et il les a confiés à Jacob, son serviteur, à Israël, son bien-aimé.

38 Ainsi, la Sagesse est apparue sur la terre, elle a vécu parmi les hommes.

 

Lamentations 3,1-66

Posted in abondance, allégorie et référence christique, attributs et noms divins, bonté divine (amour de Dieu), chemin (voie du Seigneur), chercher Dieu, ciel (cieux), colère de Dieu, colonne de nuée et de feu, conversion (faire retour, repentir), créateur (création), déportation (captif, exil), désolation (dévastation, ruine), droiture, eaux innombrables (négatives), espérance, face de Dieu (visage), fidélité (infidélité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), honte (humiliation), joie divine (jubilation), lumière (lampe), malédiction, nuit de l'esprit, omniscience divine, paix, pardon (miséricorde, pitié), parole de Dieu (vivante), péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière d'invocation, prière de libération, purgatoire, salut (rachat, rédemption), ténèbre with tags on 18 février 2014 by JL

Aleph

01 Je suis l’homme qui a connu la misère sous le bâton de Ses emportements,

02 moi qu’il a conduit et mené dans les ténèbres et non dans la lumière ;

03 contre moi seul, tout le jour, il porte et porte encore sa main. Beth

04 Il use ma chair et ma peau, il me brise les os ;

05 il me cerne, il m’environne d’amertume et de peine ;

06 il me fait habiter les ténèbres, comme les morts de tous les temps. Guimel

07 Il m’a emmuré, et je ne peux sortir, il alourdit ma chaîne :

08 j’ai beau crier et supplier, il étouffe ma prière ;

09 d’un bloc de pierre il barre mes routes, il détourne mes sentiers. Daleth

10 Pour moi, il est un ours à l’affût, un lion en embuscade,

11 il me fait perdre ma route, me désoriente, me laisse désemparé :

12 il tend son arc, il me choisit comme cible pour sa flèche. Hé

13 Il a planté dans mes reins les dards de son carquois.

14 Je suis la risée de tout mon peuple, leur chanson de chaque jour.

15 Il m’a gorgé d’herbes amères, abreuvé d’absinthe. Waw

16 Il m’a broyé les dents avec du gravier, il m’enfouit dans la cendre.

17 Tu enlèves la paix à mon âme, j’ai oublié le bonheur ;

18 j’ai dit : « Mon assurance a disparu, et l’espoir qui me venait du Seigneur. » Zaïn

19 Rappelle-toi ma misère et mon errance, l’absinthe et le poison.

20 Elle se rappelle, mon âme, elle se rappelle ; en moi, elle défaille.

21 Voici ce que je redis en mon cœur, et c’est pourquoi j’espère : Heth

22 Grâce à l’amour du Seigneur, nous ne sommes pas anéantis ; ses tendresses ne s’épuisent pas ;

23 elles se renouvellent chaque matin, – oui, ta fidélité surabonde.

24 Je me dis : « Le Seigneur est mon partage, c’est pourquoi j’espère en lui. » Teth

25 Le Seigneur est bon pour qui se tourne vers lui, pour celui qui le cherche.

26 Il est bon d’espérer en silence le salut du Seigneur ;

27 il est bon pour l’homme de porter le joug dès sa jeunesse. Yod

28 Qu’il reste assis, solitaire, en silence, tant que le Seigneur le lui impose ;

29 qu’il tienne sa bouche contre terre : peut-être y a-t-il un espoir !

30 Qu’il tende la joue à qui le frappe, qu’il se laisse saturer d’insultes. Kaph

31 Car le Seigneur ne rejette pas pour toujours ;

32 s’il afflige, il fera miséricorde selon l’abondance de sa grâce ;

33 ce n’est pas de bon cœur qu’il humilie, qu’il afflige les enfants des hommes. Lamed

34 Quand on foule aux pieds tous les captifs d’un pays,

35 quand on fait dévier le droit d’un homme à la face du Très-Haut,

36 quand on lèse quelqu’un dans son procès, le Seigneur ne le voit-il pas ? Mem

37 Qui donc parle, et cela existe, sinon le Seigneur, lui qui décrète ?

38 N’est-ce pas de la bouche du Très-Haut que sortent malheurs et bonheur ?

39 De quoi l’homme vivant se plaindrait-il ? Qu’il soit plutôt vaillant contre ses péchés ! Noun

40 Examinons nos chemins, scrutons-les et revenons au Seigneur ;

41 élevons notre cœur et nos mains vers Dieu qui est au ciel.

42 Nous, nous avons péché, nous avons trahi ; toi, tu n’as pas pardonné. Samek

43 Enveloppé de colère, tu nous as pourchassés, tu as tué sans pitié,

44 enveloppé dans ta nuée que la prière ne peut franchir.

45 Tu as fait de nous des rebuts, des ordures parmi les peuples. Pé

46 Ils ouvrent la bouche contre nous, tous nos ennemis.

47 Pour nous, l’effroi et le vertige, le désastre et la ruine !

48 Des torrents s’échappent de mes yeux sur la ruine de la fille de mon peuple. Aïn

49 Mes yeux ne cessent de couler : pas de répit

50 tant que le Seigneur ne se penche et ne voie du haut du ciel.

51 Pour toutes les filles de ma ville mes yeux me font mal. Sadé

52 Mes ennemis, sans raison, me chassent, me pourchassent comme un oiseau ;

53 ils m’ont réduit au silence de la fosse, m’ont recouvert d’une pierre ;

54 les eaux ont submergé ma tête ; j’ai dit : « Je suis perdu ! » Qoph

55 J’ai invoqué ton nom, Seigneur, des profondeurs de la fosse ;

56 tu m’as entendu dire : « Ne ferme pas l’oreille à mes soupirs, à mes clameurs ! »

57 Au jour où je t’invoquais, tu t’es fait proche et tu as dit : « Ne crains pas ! » Resh

58 Tu as plaidé ma cause, Seigneur : tu as racheté ma vie.

59 Tu vois, Seigneur, le tort qu’ils me font : rends-moi justice !

60 Tu vois toute leur rancune, tous leurs complots contre moi. Shin

61 Tu entends leurs insultes, Seigneur, tous leurs complots contre moi,

62 les propos de mes agresseurs et leurs murmures contre moi tout le jour ;

63 regarde-les, assis ou debout, c’est moi qu’ils chansonnent. Taw

64 Tu leur rendras la pareille, Seigneur, selon les œuvres de leurs mains.

65 Tu abêtiras leur cœur : sur eux sera ta malédiction.

66 Tu les pourchasseras de ta colère, tu les supprimeras de dessous ton ciel, Seigneur.

 

Lamentations 2,1-22

Posted in autel (ou Dieu descend pour bénir), ciel (cieux), colère de Dieu, déportation (captif, exil), désolation (dévastation, ruine), détresse (désespoir), diable (démons, serpent), droite du Seigneur, face de Dieu (visage), fécondité (prospérité, postérité), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), lamentation (deuil), nuit de l'esprit, parole de Dieu (vivante), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière d'invocation, purgatoire, remparts (murailles), rocher (forteresse), temple (sanctuaire), vision (songe, extase) with tags on 17 février 2014 by JL

Aleph

01 Comment ! Dans sa colère, le Seigneur a couvert d’ombre la fille de Sion, il a précipité du ciel sur la terre la splendeur d’Israël, oubliant, au jour de sa colère, qu’elle a été le socle de ses pieds ! Beth

02 Le Seigneur a englouti sans pitié tous les pâturages de Jacob ; dans son emportement, il a détruit les forteresses de la fille de Juda ; il a jeté à terre et profané le royaume et ses princes. Guimel

03 Il a brisé dans l’ardeur de sa colère toute la force d’Israël ; il a retiré sa main droite de devant l’ennemi, allumé dans Jacob un feu brûlant qui dévore alentour. Daleth

04 Comme un ennemi, il a tendu son arc et, comme un adversaire, levé sa main droite ; tout ce qui charmait les yeux, il l’a tué, et sur la demeure de la fille de Sion il a déversé sa fureur comme un feu. Hé

05 Le Seigneur est comme un ennemi : il a englouti Israël, englouti ses citadelles, rasé ses forteresses, répandu sur la fille de Juda plaintes et complaintes. Waw

06 Il a forcé sa clôture comme celle d’un jardin, rasé le lieu de la Rencontre ; le Seigneur a fait oublier dans Sion fêtes et sabbats ; dans l’excès de sa colère il a déshonoré le roi et le prêtre. Zaïn

07 Le Seigneur a délaissé son autel et maudit son sanctuaire ; il a livré aux mains de l’ennemi les remparts des citadelles ; des cris éclatent dans la Maison du Seigneur comme aux jours de fête. Heth

08 Le Seigneur a décidé de raser la muraille de la fille de Sion ; il va niveler, sans retirer sa main avant que tout soit englouti ; il met en deuil muraille et avant-mur : ensemble on se désole. Teth

09 Ses portes s’enfoncent sous la terre : il en a détruit et brisé les barres ; son roi et ses princes sont chez les païens : la Loi n’existe plus, ses prophètes eux-mêmes ne reçoivent plus de visions du Seigneur. Yod

10 Les anciens de la fille de Sion, assis par terre, se taisent, ils ont couvert leur tête de poussière et revêtu des toiles à sac ; elles inclinent la tête vers la terre, les vierges de Jérusalem. Kaph

11 Mes yeux sont usés par les larmes, mes entrailles frémissent ; je vomis par terre ma bile face au malheur de la fille de mon peuple, alors que défaillent petits enfants et nourrissons sur les places de la cité. Lamed

12 À leur mère ils demandent : « Où sont le froment et le vin ? » alors qu’ils défaillent comme des blessés sur les places de la ville et qu’ils rendent l’âme sur le sein de leur mère. Mem

13 Que dire de toi ? À quoi te comparer, fille de Jérusalem ? À quoi te rendre égale pour te consoler, vierge, fille de Sion ? Car ton malheur est grand comme la mer ! Qui donc te guérira ? Noun

14 Tes prophètes ont de toi des visions vides et sans valeur ; ils n’ont pas dévoilé ta faute, ce qui aurait ramené tes captifs ; ils ont de toi des visions, proclamations vides et illusoires. Samek

15 Tous les passants du chemin battent des mains contre toi ; ils sifflent et hochent la tête devant la fille de Jérusalem : « Est-ce la ville que l’on disait “Toute-belle”, “Joie de toute la terre” ? » Pé

16 Contre toi ils ouvrent la bouche, tous tes ennemis, ils sifflent et grincent des dents ; ils disent : « Nous l’avons engloutie ! Voilà bien le jour que nous espérions : nous y arrivons, nous le voyons ! » Aïn

17 Le Seigneur fait ce qu’il a résolu, il accomplit sa parole décrétée depuis les jours d’autrefois : il détruit sans pitié ! Il réjouit à tes dépens l’ennemi, il accroît la force de tes adversaires. Sadé

18 Le cœur du peuple crie vers le Seigneur. Laisse couler le torrent de tes larmes, de jour comme de nuit, muraille de la fille de Sion ; ne t’accorde aucun répit, que tes pleurs ne tarissent pas ! Qoph

19 Lève-toi ! Pousse un cri dans la nuit au début de chaque veille ; déverse ton cœur comme l’eau devant la face du Seigneur ; élève les mains vers lui pour la vie de tes petits enfants qui défaillent de faim à tous les coins de rue. Resh

20 Vois, Seigneur, et regarde : qui as-tu traité ainsi ? Les femmes doivent-elles manger leurs enfants, les petits qu’elles choyaient ? Le prêtre et le prophète doivent-ils être tués au sanctuaire du Seigneur ? Shin

21 Ils gisent par terre dans les rues, l’adolescent et le vieillard ; mes vierges et mes jeunes gens sont tombés par l’épée : tu as tué, au jour de ta colère, tu as massacré sans pitié. Taw

22 Tu as convoqué, comme pour un jour de fête, mes terreurs de toute part ; il n’est pas de rescapé ni de survivant au jour de la colère du Seigneur ; ceux que j’avais nourris et choyés, mon ennemi les a exterminés.


Lamentations 1,1-22

Posted in butin de guerre (trésor), colère de Dieu, déportation (captif, exil), désolation (dévastation, ruine), détresse (désespoir), diable (démons, serpent), Jérusalem (Sion), kénose (abaissement, cœur brisé), lamentation (deuil), nudité, nuit de l'esprit, parole de Dieu (vivante), péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), pur et impur (souillure), purgatoire, temple (sanctuaire), vices (passions) with tags on 17 février 2014 by JL

Aleph

01 Comment ! La voilà donc assise, solitaire, la ville si populeuse, semblable à une veuve, la reine des nations, souveraine des peuples, devenue esclave ! Beth

02 Elle pleure, elle pleure dans la nuit, les larmes couvrent ses joues : personne pour la consoler parmi ceux qui l’aimaient ; ils l’ont trompée, tous ses amis, devenus ses ennemis. Guimel

03 Elle est déportée, Juda, misérable, durement asservie ; assise au milieu des nations, elle ne trouve pas de repos. Tous ses persécuteurs l’ont traquée jusque dans sa détresse. Daleth

04 Les routes de Sion sont en deuil, car personne ne vient à ses fêtes : toutes ses portes sont à l’abandon, ses prêtres gémissent, ses vierges s’affligent ; elle-même est dans l’amertume ! Hé

05 Ses adversaires la dominent, ses ennemis sont rassurés, car le Seigneur l’afflige pour ses fautes sans nombre ; ses petits enfants s’en vont, captifs devant l’adversaire. Waw

06 De la fille de Sion toute splendeur s’est retirée ; ses princes, comme des cerfs ne trouvant plus de pâturages, sont partis à bout de forces devant le persécuteur. Zaïn

07 Jérusalem se rappelle tous les plaisirs des jours d’autrefois, aux jours de misère et d’errance quand son peuple tombe aux mains de l’adversaire ; la voyant privée de secours, ses adversaires rient de sa ruine. Heth

08 Elle a péché, elle a péché, Jérusalem : elle n’est plus que souillure ; tous ceux qui la glorifiaient la méprisent voyant sa nudité ; elle aussi gémit et se détourne. Teth

09 Son impureté a taché sa robe ; elle n’avait pas imaginé une telle fin : elle est descendue au plus bas ; personne pour la consoler. « Vois, Seigneur, ma misère : l’ennemi a triomphé ! » Yod

10 L’adversaire a fait main basse sur tous ses trésors : oui, elle a vu les païens entrer dans son sanctuaire, alors que tu leur avais ordonné : « Vous n’entrerez pas dans mon assemblée. » Kaph

11 Son peuple tout entier gémit, en quête de pain ; il troque ses trésors contre de la nourriture, pour reprendre vie : « Vois, Seigneur, et regarde comme je suis méprisée ! » Lamed

12 « Ô vous tous qui passez sur le chemin, regardez et voyez s’il est une douleur pareille à la douleur que j’endure, celle dont le Seigneur m’afflige, le jour de sa brûlante colère ! » Mem

13 D’en haut il lance un feu dans mes os et les piétine ; il tend un filet sous mes pas, il me rejette en arrière ; il me livre à l’abandon, malade à longueur de jour. Noun

14 Il attache de sa main le joug de mes péchés ; ils sont entrelacés et posés sur mon cou : ma force en est brisée ; le Seigneur me livre à des mains qui m’empêchent de me relever. Samek

15 Le Seigneur a terrassé tous les vaillants au milieu de mon peuple ; il a convoqué contre moi un conseil pour écraser mes jeunes gens ; le Seigneur a foulé au pressoir la vierge, fille de Juda. Aïn

16 Voilà pourquoi je pleure, mes yeux, mes yeux fondent en larmes : il est loin de moi, le consolateur qui me rendrait la vie ; mes fils sont à l’abandon : l’ennemi était le plus fort ! Pé

17 Sion a tendu les mains : personne pour la consoler. Le Seigneur a donné des ordres contre Jacob aux adversaires qui l’entourent : Jérusalem au milieu d’eux n’est plus que souillure. Sadé

18 Le Seigneur, lui, est juste car je suis rebelle à sa parole. Écoutez donc, vous, tous les peuples, et voyez ma douleur : mes vierges et mes jeunes gens sont partis en captivité. Qoph

19 J’ai fait appel à mes amants : mais ils m’ont trahie. Mes prêtres et mes anciens expirent dans la ville, cherchant la nourriture pour reprendre vie. Resh

20 Vois, Seigneur, quelle est ma détresse : mes entrailles frémissent ; mon cœur en moi se retourne car j’ai persisté dans ma rébellion ; dehors, l’épée m’a privée d’enfants, dans la maison, c’est la mort. Shin

21 On m’entend gémir : personne pour me consoler. Tous mes ennemis entendent mon malheur : ils jubilent car c’est toi qui l’as fait. Tu amèneras le jour que tu as fixé : ils seront alors comme moi ! Taw

22 Que leur méchanceté éclate à tes yeux : traite-les donc comme tu m’as traitée pour toutes mes fautes : nombreux sont mes gémissements, malade est mon cœur !

Jérémie 45,1-5

Posted in butin de guerre (trésor), nuit de l'esprit, prophétie (oracle), terre promise (terre sainte) with tags on 16 février 2014 by JL

01 Parole que le prophète Jérémie adressa à Baruc fils de Nériya, quand celui-ci écrivait sous la dictée de Jérémie ces paroles dans un livre, la quatrième année du règne de Joakim, fils de Josias, roi de Juda.

02 « Ainsi parle le Seigneur, le Dieu d’Israël, à ton sujet, Baruc,

03 toi qui as dit : “Malheur à moi ! Le Seigneur ajoute le tourment à ma douleur ; je m’épuise à force de gémir, sans trouver de repos.”

04 Voici ce que tu diras à Baruc : Ainsi parle le Seigneur : Ce que j’ai bâti, je vais le démolir ; ce que j’ai planté, je vais l’arracher, c’est-à-dire tout ce pays.

05 Et toi, tu demandes pour toi de grandes choses ! Ne demande rien, car je vais faire venir le malheur sur tout être de chair – oracle du Seigneur –, mais en tous lieux où tu iras, comme part de butin, je t’accorderai la vie sauve. »

Jérémie 20,1-18

Posted in buter (pierre d’achoppement), butin de guerre (trésor), calomnie, médisance (langue), cantique (chant de l'âme), déportation (captif, exil), diable (démons, serpent), enfer (géhenne, vallée du Cédron), eternité (vie éternel), honte (humiliation), libération (délivrance, joug), noces spirituelles, nuit de l'esprit, omniscience divine, parole de Dieu (vivante), pauvre (faible) with tags on 14 février 2014 by JL

01 Le prêtre Pashehour, fils d’Immer, responsable de l’ordre dans la maison du Seigneur, entendit ce que prophétisait Jérémie.

02 Alors Pashehour frappa le prophète Jérémie et le fit attacher au pilori qui est à la porte Haute de Benjamin, celle de la maison du Seigneur.

03 Le lendemain, comme Pashehour le faisait détacher du pilori, Jérémie lui dit : Le Seigneur ne t’appelle plus « Pashehour », mais « Épouvante-de-tous-côtés »

04 car, ainsi parle le Seigneur : Voici que je vais faire de toi un épouvantail, pour toi-même et tous tes amis. Ils tomberont sous l’épée de leurs ennemis : tu le verras de tes yeux. Je vais livrer tous les gens de Juda aux mains du roi de Babylone. Il les déportera à Babylone ; il les frappera de l’épée.

05 Je livrerai toutes les réserves de cette ville, tout le fruit de son labeur et tout ce qu’elle a de précieux. Je livrerai tous les trésors des rois de Juda aux mains de leurs ennemis qui les pilleront, les prendront et les emporteront à Babylone.

06 Toi, Pashehour, et tous les habitants de ta maison, vous partirez en captivité. Tu iras à Babylone ; là, tu mourras ; là, tu seras enterré, toi et tous tes amis auxquels tu as prophétisé le mensonge.

07 Seigneur, tu m’as séduit, et j’ai été séduit ; tu m’as saisi, et tu as réussi. À longueur de journée je suis exposé à la raillerie, tout le monde se moque de moi.

08 Chaque fois que j’ai à dire la parole, je dois crier, je dois proclamer : « Violence et dévastation ! » À longueur de journée, la parole du Seigneur attire sur moi l’insulte et la moquerie.

09 Je me disais : « Je ne penserai plus à lui, je ne parlerai plus en son nom. » Mais elle était comme un feu brûlant dans mon cœur, elle était enfermée dans mes os. Je m’épuisais à la maîtriser, sans y réussir.

10 J’entends les calomnies de la foule : « Dénoncez-le ! Allons le dénoncer, celui-là, l’Épouvante-de-tous-côtés. » Tous mes amis guettent mes faux pas, ils disent : « Peut-être se laissera-t-il séduire… Nous réussirons, et nous prendrons sur lui notre revanche ! »

11 Mais le Seigneur est avec moi, tel un guerrier redoutable : mes persécuteurs trébucheront, ils ne réussiront pas. Leur défaite les couvrira de honte, d’une confusion éternelle, inoubliable.

12 Seigneur de l’univers, toi qui scrutes l’homme juste, toi qui vois les reins et les cœurs, fais-moi voir la revanche que tu leur infligeras, car c’est à toi que j’ai remis ma cause.

13 Chantez le Seigneur, louez le Seigneur : il a délivré le malheureux de la main des méchants.

14 Maudit soit le jour où je suis né ! Le jour où ma mère m’a enfanté, qu’il ne soit pas béni !

15 Maudit soit l’homme qui annonça à mon père cette nouvelle qui le combla de joie : « Il t’est né un fils, un garçon ! »

16 Cet homme deviendra pareil aux villes que le Seigneur a renversées sans pitié. Il entendra la clameur au matin, et le cri de guerre en plein midi.

17 Maudit soit le jour qui ne m’a pas fait mourir dès le ventre : ma mère serait devenue mon tombeau, et son ventre me porterait toujours.

18 Pourquoi donc suis-je sorti du ventre ? Pour voir peine et tourments, et mes jours s’achever dans la honte ?