Archive for the foi (adhérance) Category

Jonas 3,1-10

Posted in châtiment, colère de Dieu, conversion (faire retour, repentir), foi (adhérance), mal (méchanceté), passage de la mort, pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), poussière (cendre, glaise), prière d'invocation with tags on 4 mars 2014 by JL

01 La parole du Seigneur fut adressée de nouveau à Jonas :

02 « Lève-toi, va à Ninive, la grande ville païenne, proclame le message que je te donne sur elle. »

03 Jonas se leva et partit pour Ninive, selon la parole du Seigneur. Or, Ninive était une ville extraordinairement grande : il fallait trois jours pour la traverser.

04 Jonas la parcourut une journée à peine en proclamant : « Encore quarante jours, et Ninive sera détruite ! »

05 Aussitôt, les gens de Ninive crurent en Dieu. Ils annoncèrent un jeûne, et tous, du plus grand au plus petit, se vêtirent de toile à sac.

06 La chose arriva jusqu’au roi de Ninive. Il se leva de son trône, quitta son manteau, se couvrit d’une toile à sac, et s’assit sur la cendre.

07 Puis il fit crier dans Ninive ce décret du roi et de ses grands : « Hommes et bêtes, gros et petit bétail, ne goûteront à rien, ne mangeront pas et ne boiront pas.

08 Hommes et bêtes, on se couvrira de toile à sac, on criera vers Dieu de toute sa force, chacun se détournera de sa conduite mauvaise et de ses actes de violence.

09 Qui sait si Dieu ne se ravisera pas et ne se repentira pas, s’il ne reviendra pas de l’ardeur de sa colère ? Et alors nous ne périrons pas ! »

10 En voyant leur réaction, et comment ils se détournaient de leur conduite mauvaise, Dieu renonça au châtiment dont il les avait menacés.

Publicités

Daniel 6,1-29

Posted in ange (chérubins), attributs et noms divins, eternité (vie éternel), foi (adhérance), loi, prière d'intercession, prière de louange, royaume de Dieu with tags on 26 février 2014 by JL

01 Darius le Mède reçut le royaume. Il avait soixante-deux ans.

02 Darius jugea bon d’établir sur son royaume cent vingt satrapes, pour tout le royaume,

03 et au-dessus d’eux, trois ministres, auxquels ces satrapes rendraient des comptes, pour que le roi ne soit pas lésé. L’un d’entre eux était Daniel.

04 Or, Daniel l’emporta sur les autres ministres et les satrapes, parce qu’il avait en lui un esprit supérieur. Le roi avait l’intention de le placer à la tête de tout le royaume.

05 Pour cette raison, les ministres et les satrapes cherchaient à prendre Daniel en faute dans les affaires du royaume, mais ils ne pouvaient trouver ni faute ni erreur, parce qu’il était fidèle et qu’on ne pouvait lui imputer ni négligence ni erreur.

06 Ces hommes dirent : « Nous ne trouvons aucune faute en Daniel ; trouvons-en une à propos de la loi de son Dieu. »

07 Alors, ces ministres et ces satrapes se précipitèrent chez le roi et lui parlèrent ainsi : « Ô roi Darius, puisses-tu vivre à jamais !

08 Après concertation, tous les ministres du royaume, les préfets, les satrapes, les conseillers et les gouverneurs te proposent de promulguer un décret pour donner force de loi à l’interdiction suivante : Tout homme qui, dans les trente jours à venir, adressera une prière à un autre dieu ou à un autre homme que toi, ô roi, sera jeté dans la fosse aux lions.

09 Maintenant, ô roi, promulgue cette interdiction, fais-la mettre par écrit afin qu’on n’y change rien, selon la loi irrévocable des Mèdes et des Perses. »

10 Et le roi Darius fit mettre l’interdiction par écrit.

11 Lorsque Daniel sut que l’acte avait été rédigé, il entra dans sa maison. Les fenêtres de sa chambre la plus haute s’ouvraient en direction de Jérusalem et, trois fois par jour, il se mettait à genoux, s’adonnant à l’intercession et à la louange en présence de son Dieu, comme il l’avait toujours fait.

12 Les hommes qui avaient comploté contre lui se précipitèrent et le surprirent en train de prier et de supplier en présence de son Dieu.

13 Ils allèrent trouver le roi et lui dirent : « N’as-tu pas fait mettre par écrit cette interdiction : Tout homme qui, dans les trente jours à venir, adressera une prière à un dieu ou à un homme autre que le roi, sera jeté dans la fosse aux lions ? » Le roi répondit : « Oui, c’est la décision que j’ai prise. Et, selon la loi des Mèdes et des Perses, elle est irrévocable. »

14 Ils dirent alors au roi : « Daniel, un des déportés de Juda, ne tient compte ni de toi, ni de ton interdiction, ô roi ; trois fois par jour, il fait sa prière. »

15 En apprenant cela, le roi fut très contrarié et se préoccupa de sauver Daniel. Jusqu’au coucher du soleil, il chercha comment le soustraire à la mort.

16 Les mêmes hommes revinrent à la charge auprès du roi : « N’oublie pas, ô roi, que, selon la loi des Mèdes et des Perses, toute interdiction, tout décret porté par le roi est irrévocable. »

17 Alors le roi ordonna d’emmener Daniel, et on le jeta dans la fosse aux lions. Il dit à Daniel : « Ton Dieu, que tu sers avec tant de constance, c’est lui qui te délivrera ! »

18 On apporta une plaque de pierre, on la plaça sur l’ouverture de la fosse ; le roi la scella avec le cachet de son anneau et celui des grands du royaume, pour que la condamnation de Daniel fût irrévocable.

19 Puis le roi rentra dans son palais ; il passa la nuit sans manger ni boire, il ne fit venir aucune concubine, il ne put trouver le sommeil.

20 Il se leva dès l’aube, au petit jour, et se rendit en hâte à la fosse aux lions.

21 Arrivé près de la fosse, il appela Daniel d’une voix angoissée : « Daniel, serviteur du Dieu vivant, ton Dieu, que tu sers avec tant de constance, a-t-il pu te faire échapper aux lions ? »

22 Daniel répondit : « Ô roi, puisses-tu vivre à jamais !

23 Mon Dieu a envoyé son ange, qui a fermé la gueule des lions. Ils ne m’ont fait aucun mal, car j’avais été reconnu innocent devant lui ; et devant toi, ô roi, je n’avais rien fait de criminel. »

24 Le roi ressentit une grande joie et ordonna de tirer Daniel de la fosse. On l’en retira donc, et il n’avait aucune blessure, car il avait eu foi en son Dieu.

25 Le roi ordonna d’amener les accusateurs de Daniel et de les jeter dans la fosse aux lions, avec leurs enfants et leurs femmes ; or, avant même qu’ils soient au fond de la fosse, les lions les avaient happés et leur avaient broyé les os.

26 Alors le roi Darius écrivit à tous les peuples, nations et gens de toutes langues, qui habitent sur toute la terre : « Que votre paix soit grande !

27 Voici l’ordre que je donne : Dans toute l’étendue de mon empire, on doit trembler de crainte devant le Dieu de Daniel, car il est le Dieu vivant, il demeure éternellement ; son règne ne sera pas détruit, sa souveraineté n’aura pas de fin.

28 Il délivre et il sauve, il accomplit des signes et des prodiges, au ciel et sur la terre, lui qui a sauvé Daniel de la griffe des lions. »

29 Daniel, quant à lui, prospéra sous le règne de Darius et sous le règne de Cyrus le Perse.


Jérémie 17,1-27

Posted in applanir les montagnes (collines), autel (ou Dieu descend pour bénir), bénédiction, butin de guerre (trésor), colère de Dieu, confiance en Dieu, déportation (captif, exil), ecouter (voix du Seigneur), encens (odeur agréable à Dieu), enfer (géhenne, vallée du Cédron), espérance, eternité (vie éternel), famine (sécheresse spirituelle), foi (adhérance), gloire de Dieu, héritage (de Dieu, le nôtre,partage), honte (humiliation), Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), maison (demeures) du Seigneur, malédiction, miracle (guérison, signe), nudité, offrande (prémisse et autres), omniscience divine, parole de Dieu (vivante), péché (faute), péché originel, porter du fruit, prière de louange, protection divine (refuge, abri), rétribution (mérite), révolte (trahison, nuque raide), royaume de Dieu, sabbat, salut (rachat, rédemption), sanctifier, source d'eau vive (rosée, pluie), terre promise (terre sainte) with tags on 14 février 2014 by JL

01 Le péché de Juda est inscrit avec un burin de fer, avec une pointe de diamant ; il est gravé sur la tablette de leur cœur et aux cornes de leurs autels.

02 Ainsi leurs fils en font-ils mémoire sur leurs autels et leurs poteaux sacrés, près des arbres verts, sur les collines élevées.

03 Ô ma montagne au milieu des champs, je livrerai en butin ta richesse, tous tes trésors, à cause du péché de tes lieux sacrés, sur l’ensemble de ton territoire.

04 Tu abandonneras toi-même l’héritage que je t’ai donné, et je t’asservirai à tes ennemis, dans un pays que tu ne connais pas, car vous avez allumé le feu de ma colère qui brûlera pour toujours.

05 Ainsi parle le Seigneur : Maudit soit l’homme qui met sa foi dans un mortel, qui s’appuie sur un être de chair, tandis que son cœur se détourne du Seigneur.

06 Il sera comme un buisson sur une terre désolée, il ne verra pas venir le bonheur. Il aura pour demeure les lieux arides du désert, une terre salée, inhabitable.

07 Béni soit l’homme qui met sa foi dans le Seigneur, dont le Seigneur est la confiance.

08 Il sera comme un arbre, planté près des eaux, qui pousse, vers le courant, ses racines. Il ne craint pas quand vient la chaleur : son feuillage reste vert. L’année de la sécheresse, il est sans inquiétude : il ne manque pas de porter du fruit.

09 Rien n’est plus faux que le cœur de l’homme, il est incurable. Qui peut le connaître ?

10 Moi, le Seigneur, qui pénètre les cœurs et qui scrute les reins, afin de rendre à chacun selon sa conduite, selon le fruit de ses actes.

11 La perdrix couve des œufs qu’elle n’a pas pondus, tel est celui qui s’enrichit injustement ; au milieu de ses jours, la richesse l’abandonne, en fin de compte, il n’est qu’un sot.

12 Trône de la gloire, élevé dès l’origine, tel est notre lieu saint !

13 Seigneur, espoir d’Israël, tous ceux qui t’abandonnent seront couverts de honte ; ils seront inscrits dans la terre, ceux qui se détournent de toi, car ils ont abandonné le Seigneur, la source d’eau vive.

14 Guéris-moi, Seigneur, et je serai guéri, sauve-moi, et je serai sauvé, car tu es ma louange.

15 Voici qu’ils me disent : « Où donc est la parole du Seigneur ? Qu’elle vienne ! »

16 Moi, pourtant, je ne me suis pas hâté derrière toi pour annoncer le malheur ; je n’ai pas désiré le jour fatal, tu le sais bien : ce qui sort de mes lèvres est à découvert devant toi.

17 Ne deviens pas pour moi une cause d’effroi, toi, mon refuge au jour du malheur.

18 Qu’ils aient honte, mes persécuteurs, et que moi, je n’aie pas honte ! Qu’ils soient effrayés, et non pas moi ! Fais venir sur eux le jour du malheur, et brise-les d’une double brisure !

19 Ainsi m’a parlé le Seigneur : Va, et tiens-toi à la porte des Fils du Peuple, par où entrent et sortent les rois de Juda, et à toutes les portes de Jérusalem.

20 Tu leur diras : Écoutez la parole du Seigneur, rois de Juda, tout Juda et tous les habitants de Jérusalem, vous qui entrez par ces portes !

21 Ainsi parle le Seigneur : Prenez garde à vous-mêmes et ne transportez aucun fardeau le jour du sabbat, n’en faites pas entrer par les portes de Jérusalem.

22 Le jour du sabbat, ne faites sortir aucun fardeau de vos maisons et ne faites aucun travail. Sanctifiez le jour du sabbat, comme je l’ai ordonné à vos pères.

23 Mais ils n’ont pas écouté ni prêté l’oreille, ils ont raidi leur nuque pour ne pas accepter ni recevoir de leçon.

24 Si vous m’écoutez bien – oracle du Seigneur – en ne faisant entrer aucun fardeau par les portes de cette ville le jour du sabbat, en sanctifiant le jour du sabbat sans faire aucun travail, alors voici :

25 par les portes de cette ville entreront des rois et des princes siégeant sur le trône de David ; ils entreront sur un char attelé de plusieurs chevaux, eux et leurs princes, puis les gens de Juda et les habitants de Jérusalem ; et cette ville sera habitée pour toujours.

26 Ils viendront des villes de Juda et des alentours de Jérusalem, du pays de Benjamin, du Bas-Pays, de la Montagne et du Néguev, pour présenter holocaustes et sacrifices, offrandes et encens, pour présenter l’action de grâce dans la maison du Seigneur.

27 Mais si vous ne m’écoutez pas, si vous refusez de sanctifier le jour du sabbat, en portant des fardeaux et en franchissant les portes de Jérusalem le jour du sabbat, alors je mettrai le feu à ses portes ; il dévorera les fortifications de Jérusalem et ne s’éteindra pas.

 

Isaïe 51,1-23

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), allégorie et référence christique, bénédiction, cantique (chant de l'âme), chemin (voie du Seigneur), chercher Dieu, ciel (cieux), colère de Dieu, consolation (solidarité), courage (force), désert (ascèse, dépouillement), diable (démons, serpent), droiture, eaux innombrables (négatives), ecouter (voix du Seigneur), eden (jardin d'Eden), espérance, eternité (vie éternel), fécondité (prospérité, postérité), festin (paradis), foi (adhérance), iles lointaines (nations éloignées), Jérusalem (Sion), joie divine (jubilation), justice (justification, juste), libération (délivrance, joug), loi, lumière (lampe), opprimé (oppression), pauvre (faible), peuple de Dieu (Israel, Juda), rocher (forteresse), salut (rachat, rédemption), souffrance (douleur) with tags on 11 février 2014 by JL

01 Écoutez-moi, vous qui tendez vers la justice, vous qui recherchez le Seigneur : regardez le rocher dans lequel vous avez été taillés, la carrière d’où vous avez été tirés.

02 Regardez Abraham votre père, et Sara qui vous a enfantés ; car il était seul quand je l’ai appelé, mais je l’ai béni et multiplié.

03 Oui, le Seigneur console Sion, il la console de toutes ses ruines, il va faire de son désert un Éden, de sa steppe un jardin du Seigneur. On y retrouvera l’allégresse et la joie, l’action de grâce et le son de la musique.

04 Soyez attentifs, vous qui êtes mon peuple ; et vous, les nations, prêtez-moi l’oreille ! Car de moi sortira la loi, mon droit sera la lumière des peuples ! Soudain,

05 je rendrai proche ma justice, mon salut va paraître, et mon bras gouvernera les peuples. Les îles mettront en moi leur espoir, elles comptent sur mon bras.

06 Levez les yeux vers le ciel, regardez en bas vers la terre. Les cieux se dissiperont comme la fumée, la terre s’usera comme un vêtement, et ses habitants tomberont comme des mouches. Mais mon salut est pour toujours, ma justice ne sera jamais abattue.

07 Écoutez-moi, vous qui connaissez la justice, peuple de ceux qui ont ma loi dans le cœur ! Ne craignez pas l’insulte des hommes, ne soyez pas abattus par leurs sarcasmes,

08 car la teigne les dévorera comme un vêtement, les mites les dévoreront comme de la laine. Mais ma justice est pour toujours, et mon salut, de génération en génération.

09 Éveille-toi, éveille-toi, revêts-toi de force, bras du Seigneur ! Éveille-toi comme aux jours anciens, au temps des générations d’autrefois. N’est-ce pas toi qui taillas en pièces Rahab, qui transperças le Monstre marin ?

10 N’est-ce pas toi qui desséchas la mer, les eaux du grand Abîme, qui fis des profondeurs de la mer un chemin pour que passent les rachetés ?

11 Ceux qu’a libérés le Seigneur reviennent, ils entrent dans Sion avec des cris de fête, couronnés de l’éternelle joie. Allégresse et joie les rejoindront, douleur et plainte s’enfuient.

12 C’est moi, c’est moi qui vous console. Qui es-tu pour craindre l’homme qui doit mourir, un fils d’homme périssable comme l’herbe,

13 au point d’oublier le Seigneur qui t’a fait, qui a tendu les cieux et fondé la terre, et qui es-tu pour frémir tout au long des jours devant la fureur de l’oppresseur quand il s’apprête à détruire ? Où donc est-elle, la fureur de l’oppresseur ?

14 Bientôt, le prostré sera libéré, il ne mourra pas dans un cachot, et le pain ne lui manquera pas !

15 Moi, je suis le Seigneur, ton Dieu, qui soulève la mer et fait mugir ses flots, – son nom est « Le Seigneur de l’univers ».

16 J’ai mis dans ta bouche mes paroles, je t’ai couvert de l’ombre de ma main, quand je plantais les cieux et fondais la terre, quand j’ai dit à Sion : « Tu es mon peuple. »

17 Réveille-toi, réveille-toi, debout, Jérusalem ! Tu as bu de la main du Seigneur la coupe de sa fureur, tu as bu jusqu’à la lie la coupe du vertige !

18 Personne qui la guide, parmi les fils qu’elle a enfantés ; pas un qui lui prenne la main, de tous les fils qu’elle a élevés !

19 Ce double malheur t’a frappée, – qui t’en plaindra ? Le ravage et la ruine, la famine et l’épée, – qui t’en consolera ?

20 Tes fils, épuisés, gisent à tous les coins de rue, comme l’antilope prise au piège, submergés par la fureur du Seigneur, la menace de ton Dieu.

21 Écoute alors ceci, malheureuse, ivre, mais pas de vin :

22 Ainsi parle ton Maître, le Seigneur, ton Dieu, qui défend la cause de son peuple : Voici que je retire de ta main la coupe du vertige ; à la coupe de ma fureur, désormais tu ne boiras plus.

23 Je la mettrai dans la main de ceux qui t’affligeaient et te disaient : « Courbe-toi, que nous passions ! » Et tu faisais de ton dos comme un sol, comme une rue pour les passants !

Isaïe 43,1-28

Posted in anathème, attributs et noms divins, chemin (voie du Seigneur), désert (ascèse, dépouillement), eaux innombrables (négatives), encens (odeur agréable à Dieu), eternité (vie éternel), foi (adhérance), gloire de Dieu, idolâtrie, initiative divine, offrande (prémisse et autres), pardon (miséricorde, pitié), passage de la mort, péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), prière de louange, prophétie (oracle), royaume de Dieu, sacrifice d'holocauste et communion, salut (rachat, rédemption), sauveur (rédempteur), source d'eau vive (rosée, pluie), transcendance de Dieu, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 9 février 2014 by JL

01 Mais maintenant, ainsi parle le Seigneur, lui qui t’a créé, Jacob, et t’a façonné, Israël : Ne crains pas, car je t’ai racheté, je t’ai appelé par ton nom, tu es à moi.

02 Quand tu traverseras les eaux, je serai avec toi, les fleuves ne te submergeront pas. Quand tu marcheras au milieu du feu, tu ne te brûleras pas, la flamme ne te consumera pas.

03 Car je suis le Seigneur ton Dieu, le Saint d’Israël, ton Sauveur. Pour payer ta rançon, j’ai donné l’Égypte, en échange de toi, l’Éthiopie et Seba.

04 Parce que tu as du prix à mes yeux, que tu as de la valeur et que je t’aime, je donne des humains en échange de toi, des peuples en échange de ta vie.

05 Ne crains pas, car je suis avec toi. Je ferai revenir ta descendance de l’orient ; de l’occident je te rassemblerai.

06 Je dirai au nord : « Donne ! » et au midi : « Ne retiens pas ! Fais revenir mes fils du pays lointain, mes filles des extrémités de la terre,

07 tous ceux qui se réclament de mon nom, ceux que j’ai créés, façonnés pour ma gloire, ceux que j’ai faits ! »

08 Faites sortir le peuple aveugle qui a des yeux, les sourds qui ont des oreilles.

09 Toutes les nations sont rassemblées, les peuples sont réunis. Qui, parmi eux, peut annoncer cela et nous rappeler les événements du passé ? Qu’ils produisent leurs témoins pour se justifier ; qu’on les entende et qu’on puisse dire : « C’est vrai ! »

10 Vous êtes mes témoins – oracle du Seigneur –, vous êtes mon serviteur, celui que j’ai choisi pour que vous sachiez, que vous croyiez en moi et compreniez que moi, Je suis. Avant moi aucun dieu n’a été façonné, et après moi il n’y en aura pas.

11 C’est moi, oui, c’est moi qui suis le Seigneur ; en dehors de moi, pas de sauveur.

12 C’est moi qui annonce, qui sauve et qui proclame, et non un dieu étranger parmi vous. Vous êtes mes témoins – oracle du Seigneur –, et moi, je suis Dieu.

13 Oui, depuis toujours, moi, Je suis : personne ne délivre de ma main ; ce que je fais, qui s’y opposera ?

14 Ainsi parle le Seigneur, votre rédempteur, le Saint d’Israël : En votre faveur, j’envoie une expédition à Babylone, je fais tomber tous les verrous, et les vaisseaux des Chaldéens retentissent de leurs cris.

15 Je suis le Seigneur, votre Dieu saint, le Créateur d’Israël, votre roi !

16 Ainsi parle le Seigneur, lui qui fit un chemin dans la mer, un sentier dans les eaux puissantes,

17 lui qui mit en campagne des chars et des chevaux, des troupes et de puissants guerriers ; les voilà tous couchés pour ne plus se relever, ils se sont éteints, consumés comme une mèche. Le Seigneur dit :

18 Ne faites plus mémoire des événements passés, ne songez plus aux choses d’autrefois.

19 Voici que je fais une chose nouvelle : elle germe déjà, ne la voyez-vous pas ? Oui, je vais faire passer un chemin dans le désert, des fleuves dans les lieux arides.

20 Les bêtes sauvages me rendront gloire – les chacals et les autruches – parce que j’aurai fait couler de l’eau dans le désert, des fleuves dans les lieux arides, pour désaltérer mon peuple, celui que j’ai choisi.

21 Ce peuple que je me suis façonné redira ma louange.

22 Ce n’est pas moi que tu as invoqué, Jacob, car tu t’es fatigué de moi, Israël !

23 Tu ne m’as pas apporté de petit bétail pour l’holocauste, tu ne m’as pas glorifié par des sacrifices. Je ne t’ai pas asservi en réclamant des offrandes, je ne t’ai pas fatigué en réclamant de l’encens.

24 Tu n’as rien dépensé pour m’offrir des aromates, tu ne m’as pas rassasié de la graisse de tes sacrifices. Au contraire, tu m’as asservi par tes péchés, tu m’as fatigué par tes fautes.

25 C’est moi, oui, c’est moi qui efface tes crimes, à cause de moi-même ; de tes péchés je ne vais pas me souvenir.

26 Fais-moi un procès, nous comparaîtrons ensemble, plaide toi-même pour te justifier.

27 Ton ancêtre Jacob a péché, tes porte-parole se sont révoltés contre moi.

28 Alors, j’ai dû retirer leur dignité aux princes consacrés, j’ai livré Jacob à l’anathème, Israël aux sarcasmes.

Isaïe 28,1-29

Posted in buter (pierre d’achoppement), droiture, eaux innombrables (négatives), foi (adhérance), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), Jérusalem (Sion), jugement, justice (justification, juste), mensonge, moissonner (semer, cultiver), passage de la mort, petit reste (rescapé), pierre d'angle, shéol (hades, séjour des morts), terre promise (terre sainte) on 6 février 2014 by JL

01 Malheur ! Samarie, insolente couronne des buveurs d’Éphraïm, fleur qui se fane, splendide parure, dominant une vallée plantureuse ! Vous êtes assommés par le vin !

02 Voici au service du Seigneur un homme fort et vigoureux, comme un orage de grêle, une tempête dévastatrice, un orage d’eaux puissantes, torrentielles : de sa main il va tout mettre à terre.

03 Elle sera foulée aux pieds, l’insolente couronne des buveurs d’Éphraïm.

04 La fleur qui se fane, splendide parure, dominant la vallée plantureuse, sera comme une figue précoce avant l’été : sitôt vue, sitôt cueillie, sitôt avalée.

05 Ce jour-là, le Seigneur de l’univers deviendra prestigieuse couronne, diadème de splendeur, pour le reste de son peuple ;

06 il deviendra esprit de jugement pour qui siège au jugement, et vaillance de ceux qui repoussent l’assaut devant la porte.

07 En voici d’autres que le vin égare, que la boisson forte fait divaguer : prêtre et prophète, la boisson les égare, ils sont troublés par le vin, ils divaguent sous l’effet de la boisson, s’égarent dans leurs visions et s’embrouillent dans leurs sentences.

08 Leurs tables sont couvertes d’infectes vomissures : plus un endroit propre.

09 Ils disent : « À qui veut-il faire la leçon ? À qui veut-il faire entendre le message ? À des enfants à peine sevrés, qui ne prennent plus le sein ?

10 Écoutez-le : “Fais-ci, fais-ça ; par-ci, par-là ; un peu ci, un peu là !” »

11 Eh bien, oui : c’est dans une langue ridicule, dans un jargon étrange, qu’il parlera à ce peuple.

12 Il leur avait dit : « C’est le repos ! Laissez l’accablé se reposer ! C’est le répit ! », mais ils n’ont pas voulu écouter.

13 Voici donc ce que leur dira le Seigneur : « Fais-ci, fais-ça ; par-ci, par-là ; un peu ci, un peu là ! », afin qu’en marchant ils trébuchent et tombent à la renverse, soient brisés, pris au piège et capturés.

14 C’est pourquoi, écoutez la parole du Seigneur, vous, les moqueurs, vous qui gouvernez ce peuple qui est à Jérusalem.

15 Vous dites : « Nous avons conclu une alliance avec la mort ; avec le séjour des morts nous avons fait un pacte ; quand passera le flot torrentiel, il ne nous atteindra pas ; car nous faisons du mensonge notre abri, dans la tromperie nous sommes cachés. »

16 Voilà pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Moi, dans Sion, je pose une pierre, une pierre à toute épreuve, choisie pour être une pierre d’angle, une véritable pierre de fondement. Celui qui croit ne s’inquiétera pas.

17 Je prendrai le droit comme cordeau, et la justice comme fil à plomb. Mais la grêle balaiera l’abri de mensonge et les eaux submergeront le refuge caché.

18 Votre alliance avec la mort se rompra, votre pacte avec le séjour des morts ne tiendra pas. Quand passera le flot torrentiel, vous serez broyés.

19 Chaque fois qu’il passera, il vous prendra ; il passera matin après matin, et le jour et la nuit ; ne restera que l’épouvante d’en apprendre la nouvelle.

20 Car : « Trop court est le lit pour se coucher, et trop étroite, la couverture pour s’y blottir. »

21 Oui, comme sur le mont Peracim, le Seigneur se dressera ; comme dans la vallée de Gabaon, il frémira d’indignation, pour accomplir son œuvre, – étrange est son œuvre –, pour se mettre à son travail, – insolite est son travail.

22 Et maintenant, ne vous moquez pas de peur que vos liens ne se resserrent : c’est la destruction, j’ai entendu qu’elle a été décidée par le Seigneur, Dieu de l’univers, contre tout le pays.

23 Tendez l’oreille, écoutez ma voix ; soyez attentifs, écoutez ma parole :

24 pour semer, faut-il que, tout le jour, le laboureur laboure sa terre, la retourne et la herse ?

25 Ne va-t-il pas aplanir le sol, pour répandre la nigelle, jeter le cumin, semer en pleine terre le blé, l’orge, le millet, et l’épeautre en bordure ?

26 Son Dieu lui enseigne cette pratique ; il l’a instruit :

27 on n’écrase pas la nigelle au traîneau, la roue du chariot ne passe pas sur le cumin ; mais on bat la nigelle avec le fléau, et le cumin avec le bâton.

28 Va-t-on broyer le froment ? On ne l’écrase pas sans fin : on le foule sous les roues du chariot, mais il n’est pas broyé.

29 Même cela vient du Seigneur de l’univers : il conçoit des merveilles, il réussit de grandes choses.

Ecclésiastique 11,1-34

Posted in bénédiction, dons de Dieu, eternité (vie éternel), etranger (terre étrangère), foi (adhérance), initiative divine, mal (méchanceté), oeuvre du Seigneur, orgueil (se glorifier), passage de la mort, pauvre (faible), péché (faute), plan de Dieu (secret, intention), providence, sang, ténèbre with tags on 30 janvier 2014 by JL

Le pauvre, s’il est sage, tient la tête haute et s’assied parmi les grands.2 Ne félicite pas un homme pour sa prestance et ne prend personne en grippe d’après son apparence.3 L’abeille est petite parmi les êtres ailés, mais ce qu’elle produit est d’une douceur exquise.4 Ne t’enorgueillis pas lorsqu’on t’honore : car les oeuvres du Seigneur sont admirables, mais elles sont cachées aux hommes.5 Souvent des souverains ont été assis sur le pavé et un inconnu a reçu le diadème.6 Souvent des puissants ont été durement humiliés et des hommes illustres sont tombés au pouvoir d’autrui.7 Ne blâme pas avant d’avoir examiné, réfléchis d’abord, puis exprime tes reproches.8 Ne réponds pas avant d’avoir écouté, n’interviens pas au milieu du discours.9 Ne t’échauffe pas pour une affaire qui ne te regarde pas et ne te mêle pas des querelles des pécheurs.10 Mon fils n’entreprends pas beaucoup d’affaires ; si tu les multiplies, tu ne t’en tireras pas indemne ; même en courant, tu n’arriveras pas et tu ne pourras échapper par la fuite.11 Il en est qui peinent, se fatiguent et se hâtent pour n’en être que mieux distancés.12 Il y a des faibles qui réclament de l’aide, pauvres de biens et riches de dénuement ; le Seigneur les regarde avec faveur, il les relève de leur misère.13 Il leur fait relever la tête et beaucoup s’en étonnent.14 Bien et mal, vie et mort, pauvreté et richesse, tout vient du Seigneur.15 La sagesses, la science et la connaissance de la Loi viennent du Seigneur, l’amour et la pratique des bonnes oeuvres viennent de lui.16 La folie et les ténèbres sont créées pour les pécheurs ; de ceux qui se plaisent au mal, le mal accompagne la vieillesse.17 Le don du Seigneur reste fidèle aux hommes pieux et sa bienveillance les conduira à jamais.18 Il y a des gens qui s’enrichissent à force d’avarice, voici quelle sera leur récompense :19 Le jour où ils se disent : « J’ai trouvé le repos, maintenant je peux vivre sur mes biens », ils ne savent pas combien de temps cela durera : il leur faudra laisser cela à d’autres et mourir.20 Sois attaché à ta besogne, occupe-t’en bien et vieillis dans ton travail.21 N’admire pas les oeuvres du pécheur, confie-toi dans le Seigneur et tiens-toi à ta besogne. Car c’est chose facile aux yeux du Seigneur, rapidement, en un instant, d’enrichir un pauvre.22 La bénédiction du Seigneur est la récompense de l’homme pieux, en un instant Dieu fait fleurir sa bénédiction.23 Ne dis pas : « De quoi ai-je besoin ? Désormais quel sera mon avoir ? « 24 Ne dis pas : « J’ai suffisamment, quelle malchance pourrait m’atteindre ? « 25 Au jour du bonheur on ne se souvient pas des maux et au jour du malheur on oublie le bonheur.26 C’est qu’il est aisé au Seigneur, au jour de la mort, de rendre à chacun selon ses actes.27 Une heure d’épreuve fait oublier le bien-être et c’est à sa dernière heure que les oeuvres d’un homme sont dévoilées.28 Ne vante le bonheur de personne avant la fin, car c’est dans sa fin qu’on se fait connaître.29 N’introduis pas chez toi n’importe qui, car nombreuses sont les ruses de l’intrigant.30 Comme une perdrix captive dans sa cage, ainsi le coeur de l’orgueilleux, comme l’espion il attend ta ruine.31 Changeant le bien en mal, il est à l’affût, aux meilleures qualités il trouve des tares.32 Une étincelle allume un grand brasier, le pécheur est à l’affût pour faire couler le sang.33 Prends garde au méchant car il complote le mal, crains qu’il ne t’inflige une flétrissure éternelle.34 Introduis l’étranger, il mettra le trouble chez toi et il t’aliénera ta maisonnée.