Archive for the feu de l’autel Category

2 Maccabées 13,1-26

Posted in feu de l'autel, prière d'invocation with tags on 26 décembre 2013 by JL

L'an 149, la nouvelle parvint à Judas qu'Antiochus Eupator marchait sur la Judée avec une troupe nombreuse2 et accompagné de son tuteur Lysias, qui était à la tête des affaires ; il avait une armée grecque de 110.000 fantassins, 5.300 cavaliers, 22 éléphants et 300 chars armés de faux.3 Ménélas se joignit à eux et se mit à circonvenir Antiochus avec beaucoup d'astuce, non pour le salut de sa patrie, mais avec l'espoir d'être rétabli dans sa dignité.4 Mais le Roi des rois éveilla contre ce scélérat la colère d'Antiochus et, Lysias ayant démontré au roi que Ménélas était la cause de tous les maux, Antiochus ordonna de le conduire à Bérée et de l'y faire périr suivant la coutume du lieu.5 Il y a en ce lieu une tour de 50 coudées, pleine de cendre, munie d'un dispositif circulaire qui, de tout autour, faisait tomber dans la cendre.6 C'est là qu'on fait monter l'homme coupable de pillage sacrilège ou de quelques autres forfaits énormes et qu'on le précipite pour le faire périr.7 Tel fut le supplice dont mourut le prévaricateur, et Ménélas ne fut même pas enterré,8 et cela en toute justice, car il avait commis beaucoup de péchés contre l'autel dont le feu et la cendre étaient purs, et c'est dans la cendre qu'il trouva la mort.9 Le roi s'avançait donc, l'esprit hanté de desseins barbares, pour faire voir aux Juifs des choses pires que celles qui leur étaient advenues sous son père.10 Judas, l'ayant appris, prescrivit au peuple d'invoquer le Seigneur jour et nuit pour que, cette fois encore, il vînt au secours11 de ceux qui allaient être privés de la Loi, de la patrie et du sanctuaire sacré, et qu'il ne laissât pas ce peuple, qui commençait seulement à reprendre haleine, tomber au pouvoir des nations de triste renom.12 Lorsqu'ils eurent tous exécuté cet ordre avec ensemble et imploré le Seigneur miséricordieux avec des larmes et des jeûnes, prosternés pendant trois jours continus, Judas les encouragea et leur enjoignit de se tenir prêts.13 Après un entretien particulier avec les Anciens, il résolut de ne pas attendre que l'armée royale envahît la Judée et devînt maîtresse de la ville, mais de se mettre en marche et de décider de toute l'affaire avec l'assistance du Seigneur.14 Ayant donc remis la décision au Créateur du monde, exhorté ensuite ses compagnons à combattre généreusement jusqu'à la mort pour les lois, pour le sanctuaire, la ville, la patrie et les institutions, il fit camper son armée aux environs de Modîn.15 Quand il eut donné aux siens comme mot d'ordre : « Victoire de Dieu », il attaqua avec une élite de jeunes braves la tente du roi pendant la nuit. Parmi les hommes campés, il en tua environ 2.000 et ses gens transpercèrent le plus grand des éléphants avec son cornac ;16 ils remplirent finalement le camp d'épouvante et de confusion et se retirèrent avec un plein succès,17 alors que déjà le jour commençait à poindre. Et cela se fit grâce à la protection dont le Seigneur couvrait Judas.18 Le roi, ayant tâté de la hardiesse des Juifs, essaya d'attaquer les places au moyen d'artifices.19 Il s'approcha de Bethsour, forteresse puissante des Juifs, mais il était repoussé, mis en échec, vaincu.20 Judas fit passer aux assiégés ce qui leur était nécessaire,21 mais Rodokos, de l'armée juive, dévoilait les secrets aux ennemis : il fut recherché, arrêté et exécuté.22 Pour la seconde fois, le roi parlementa avec ceux de Bethsour ; il leur tendit la main, prit la leur, se retira,23 attaqua Judas et ses hommes et eut le dessous. Il apprit que Philippe, laissé à la tête des affaires, avait fait un coup de tête à Antioche. Bouleversé, il donna aux Juifs de bonnes paroles, vint à composition, jura de garder avec eux toutes les conditions justes. Après cette réconciliation, il offrit un sacrifice, honora le Temple et fut généreux envers le lieu saint.24 Il fit bon accueil à Maccabée et laissa Hégémonide stratège depuis Ptolémaïs jusqu'au pays des Gerréniens.25 Il se rendit à Ptolémaïs, mais les habitants de cette ville, n'agréant pas ce traité, s'en indignaient fort et voulurent en violer les conventions.26 Alors Lysias monta à la tribune, défendit de son mieux ces conventions, persuada les esprits, les calma, les amena à la bienveillance et partit pour Antioche. Il en alla ainsi de l'offensive et de la retraite du roi.

 

Publicités

2 Maccabées 9,1-9

Posted in autel (ou Dieu descend pour bénir), encens (odeur agréable à Dieu), faire mémoire (mémorial, solennité), feu de l'autel, péché (faute), prière de louange, purification, temple (sanctuaire) with tags on 26 décembre 2013 by JL

Maccabée, avec ses compagnons, recouvra sous la conduite du Seigneur le sanctuaire et la ville2 et détruisit les autels élevés par les étrangers sur la place publique ainsi que les lieux du culte.3 Une fois le Temple purifié, ils bâtirent un autre autel, puis, ayant tiré des étincelles de pierres à feu, ils prirent de ce feu et, après deux ans d'interruption, ils offrirent un sacrifice, firent fumer l'encens, allumèrent les lampes et exposèrent les pains de proposition.4 Cela fait, prosternés sur le ventre, ils prièrent le Seigneur de ne plus les laisser tomber dans de tels maux, mais de les corriger avec mesure, s'il leur arrivait jamais de pécher, et de ne pas les livrer aux nations blasphématrices et barbares.5 Ce fut le jour même où le Temple avait été profané par les étrangers que tomba le jour de la purification du Temple, c'est-à-dire le 25 du même mois qui est Kisleu.6 Ils célébrèrent avec allégresse huit jours de fête à la manière des Tentes, se souvenant comment naguère, aux jours de la fête des Tentes, ils gîtaient dans les montagnes et dans les grottes à la façon des bêtes sauvages.7 C'est pourquoi, portant des thyrses, de beaux rameaux et des palmes, ils firent monter des hymnes vers Celui qui avait mené à bien la purification de son lieu saint.8 Ils décrétèrent par un édit public confirmé par un vote que toute la nation des Juifs solenniserait chaque année ces jours-là.9 Telles furent donc les circonstances de la mort d'Antiochus surnommé Epiphane.

2 Maccabées 2,1-32

Posted in arche d'alliance, colonne de nuée et de feu, consacré (consécration), déportation (captif, exil), feu de l'autel, gloire de Dieu, héritage (de Dieu, le nôtre,partage), loi, montagne du Seigneur (théophanie), pardon (miséricorde, pitié), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), purification, sacrifice pour les péchés (expiation), sanctifier, temple (sanctuaire) with tags on 24 décembre 2013 by JL

On trouve dans les documents que le prophète Jérémie donna aux déportés l’ordre de prendre du feu, comme on l’a indiqué,2 et comment, leur ayant donné la Loi, le prophète recommanda à ceux qu’on emmenait de ne pas oublier les préceptes du Seigneur et de ne pas s’égarer dans leurs pensées en voyant des statues d’or et d’argent et les ornements dont elles étaient revêtues.3 Entre autres conseils analogues, il leur adressa celui de ne pas laisser la Loi s’éloigner de leur coeur.4 Il y avait dans cet écrit qu’averti par un oracle, le prophète se fit accompagner par la tente et l’arche, lorsqu’il se rendit à la montagne où Moïse, étant monté, contempla l’héritage de Dieu.5 Arrivé là, Jérémie trouva une habitation en forme de grotte et il y introduisit la tente, l’arche, l’autel des parfums, puis il en obstrua l’entrée.6 Quelques-uns de ses compagnons, étant venus ensuite pour marquer le chemin par des signes, ne purent le retrouver.7 Ce qu’apprenant, Jérémie leur fit des reproches : « Ce lieu sera inconnu, dit-il, jusqu’à ce que Dieu ait opéré le rassemblement de son peuple et lui ait fait miséricorde.8 Alors le Seigneur manifestera de nouveau ces objets, la gloire du Seigneur apparaîtra ainsi que la Nuée, comme elle se montra au temps de Moïse et quand Salomon pria pour que le saint lieu fût glorieusement consacré. »9 On racontait en outre comment, doué du don de sagesse, celui-ci offrit le sacrifice de la dédicace et de l’achèvement du sanctuaire.10 De même que Moïse avait prié le Seigneur et fait descendre le feu du ciel qui consuma le sacrifice, ainsi Salomon pria et le feu venu d’en haut dévora les holocaustes.11 Moïse avait dit : « Parce qu’il n’a pas été mangé, le sacrifice pour le péché a été consumé. »12 Salomon célébra pareillement les huit jours de fête.13 Outre ces mêmes faits, il était encore raconté dans ces écrits et dans les Mémoires de Néhémie comment ce dernier, fondant une bibliothèque, y réunit les livres qui concernaient les rois, les écrits des prophètes et de David, et les lettres des rois au sujet des offrandes.14 Judas pareillement a rassemblé tous les livres dispersés à cause de la guerre qu’on nous a faite, et ils sont entre nos mains.15 Si donc vous en avez besoin, envoyez-nous des gens qui vous en rapporteront.16 Puisque nous sommes sur le point de célébrer la purification, nous vous en écrivons. Vous ferez bien par conséquent d’en célébrer les jours.17 Le Dieu qui a sauvé tout son peuple et qui a conféré à tous l’héritage, la royauté, le sacerdoce et la sanctification,18 comme il l’avait promis par la Loi, ce Dieu, certes, nous l’espérons, aura bientôt pitié de nous et, des régions qui sont sous le ciel, il nous rassemblera dans le saint lieu, car il nous a arrachés à de grands maux et il l’a purifié.19 L’histoire de Judas Maccabée et de ses frères, la purification du très grand sanctuaire, la dédicace de l’autel,20 les guerres contre Antiochus Epiphane et son fils Eupator,21 et les manifestations célestes produites en faveur des braves qui luttèrent généreusement pour le Judaïsme, de telle sorte que malgré leur petit nombre ils pillèrent toute la contrée et mirent en fuite les hordes barbares,22 recouvrèrent le sanctuaire fameux dans tout l’univers, délivrèrent la ville, rétablirent les lois menacées d’abolition, le Seigneur leur ayant été propice avec toute sa mansuétude,23 tout cela ayant été exposé en cinq livres par Jason de Cyrène, nous essaierons de le résumer en un seul ouvrage.24 Considérant le flot des chiffres et la difficulté qu’éprouvent ceux qui veulent entrer dans les détours des récits de l’histoire, à cause de l’abondance de la matière,25 nous avons eu le souci d’offrir de l’agrément à ceux qui se contentent d’une simple lecture, de la commodité à ceux qui aiment à confier les faits à leur mémoire, de l’avantage à tous indistinctement.26 Pour nous qui avons assumé le pénible labeur de ce résumé, c’est là non une tâche aisée, mais une affaire de sueurs et de veilles,27 non moins difficile que celle de l’ordonnateur d’un festin qui cherche à procurer la satisfaction des autres. De la même façon, pour rendre service à nombre de gens, nous supporterons agréablement ce pénible labeur,28 laissant à l’écrivain le soin d’être complet sur chaque événement pour nous efforcer de suivre les contours d’un simple précis.29 De même en effet que l’architecte d’une maison neuve doit s’occuper de toute la structure, tandis que celui qui se charge de la décorer de peintures à l’encaustique doit rechercher ce qui est approprié à l’ornementation, ainsi, pensé-je, en est-il pour nous.30 Pénétrer dans les questions et en faire le tour pour en examiner avec curiosité tout le détail appartient à celui qui compose l’histoire,31 mais, à celui qui fait une adaptation, il faut concéder qu’il recherche la concision de l’exposé et renonce à une histoire exhaustive.32 Commençons donc ici notre relation sans rien ajouter à ce qui a été dit, car il serait sot d’être diffus avant d’entamer l’histoire et concis dans l’histoire elle-même.

2 Maccabées 1,1-36

Posted in abomination, adoration (contemplation), attributs et noms divins, châtiment, créateur (création), déportation (captif, exil), détresse (désespoir), Dieu écoute, exauce, election divine, esclavage (du péché), eternité (vie éternel), feu de l'autel, héritage (de Dieu, le nôtre,partage), initiative divine, loi, paix, peuple de Dieu (Israel, Juda), prière de demande, puissance divine, purification, sanctifier, sang with tags on 24 décembre 2013 by JL

A leurs frères, aux Juifs qui sont en Egypte, salut ; les Juifs, leurs frères, qui sont à Jérusalem et ceux du pays de Judée leur souhaitent une paix excellente.2 Que Dieu vous comble de ses bienfaits, qu’il se souvienne de son alliance avec Abraham, Isaac et Jacob, ses fidèles serviteurs.3 Qu’il vous donne à tous un coeur pour l’adorer et accomplir ses volontés généreusement et de bon gré.4 Qu’il ouvre votre coeur à sa Loi et à ses préceptes et qu’il instaure la paix.5 Qu’il exauce vos prières et se réconcilie avec vous, qu’il ne vous abandonne pas au temps du malheur.6 En ce moment, ici même, nous sommes en prière pour vous.7 Sous le règne de Démétrius, l’an 169, nous, les Juifs, nous vous avons écrit ceci : « Au cours de la détresse et de la crise qui fondirent sur nous en ces années, depuis que Jason et ses partisans avaient trahi la Terre sainte et le royaume,8 ils incendièrent la grande porte (du Temple) et répandirent le sang innocent. Alors nous avons prié le Seigneur et nous avons été exaucés ; nous avons offert un sacrifice et de la fleur de farine ; nous avons allumé les lampes et exposé les pains. »9 Et maintenant nous vous écrivons pour que vous célébriez la fête des Tentes du mois de Kisleu.10 En l’année 188.Ceux qui sont à Jérusalem et ceux qui sont en Judée, le sénat et Judas, à Aristobule, conseiller du roi Ptolémée et issu de la race des prêtres consacrés, aux Juifs qui sont en Egypte, salut et bonne santé.11 Sauvés par Dieu de graves périls, nous le remercions grandement de ce qu’il est notre champion contre le roi,12 car c’est lui qui a emporté ceux qui ont marché en armes contre la ville sainte.13 Leur chef, en effet, étant allé en Perse, fut taillé en pièces, avec son armée qui paraissait irrésistible, dans le temple de Nanaia, grâce à un expédient dont usèrent les prêtres de la déesse.14 Sous prétexte d’épouser Nanaia, Antiochus se rendit en ce lieu avec ses amis dans le but d’en recevoir les très grandes richesses à titre de dot.15 Les prêtres du Nanaion les avaient exposées, et lui s’était présenté avec quelques personnes dans l’enceinte du sanctuaire. Dès qu’Antiochus fut entré dans le temple, ils le fermèrent et,16 ayant ouvert la porte secrète dans les lambris du plafond, ils foudroyèrent le chef en lançant des pierres. Ils le coupèrent en morceaux et jetèrent la tête à ceux qui se trouvaient dehors.17 Qu’en toute chose notre Dieu soit béni, lui qui a livré (à la mort) les sacrilèges !18 Comme nous allons célébrer, le 25 Kisleu, la purification du Temple, nous avons jugé bon de vous en informer, afin que vous aussi vous la célébriez à la manière de la fête des Tentes et du feu qui se manifesta quand Néhémie, ayant construit le sanctuaire et l’autel, offrit des sacrifices.19 Lorsque nos pères, en effet, furent emmenés en Perse, les prêtres pieux d’alors prirent du feu de l’autel et le cachèrent secrètement dans une cavité semblable à un puits desséché. Ils l’y mirent en sûreté de telle sorte que l’endroit demeurât ignoré de tous.20 Nombre d’années s’étant écoulées, lorsque tel fut le bon plaisir de Dieu, Néhémie, envoyé par le roi de Perse, fit rechercher le feu par les descendants des prêtres qui l’avaient caché. Comme ils expliquaient qu’en fait ils n’avaient pas trouvé de feu, mais une eau épaisse, il leur ordonna d’en puiser et de la rapporter.21 Quand on l’eut apportée, Néhémie commanda aux prêtres de répandre cette eau sur ce qui était nécessaire aux sacrifices, le bois et ce qu’on avait placé dessus.22 Cet ordre une fois exécuté, et le moment venu où le soleil, d’abord obscurci par les nuages, se remit à briller, un grand brasier s’alluma, ce qui suscita l’admiration de tout le monde.23 Tandis que le sacrifice se consumait, les prêtres faisaient la prière : tous les prêtres avec Jonathan qui entonnait, les autres reprenant comme Néhémie.24 Cette prière était ainsi conçue : « Seigneur, Seigneur Dieu, créateur de toutes choses, redoutable, fort, juste, miséricordieux, le seul roi, le seul bon,25 le seul libéral, le seul juste, tout-puissant et éternel, qui sauves Israël de tout mal, qui as fait de nos pères tes élus et les as sanctifiés,26 reçois ce sacrifice pour tout ton peuple d’Israël ; garde ton héritage et sanctifie-le.27 Rassemble ceux d’entre nous qui sont dispersés, délivre ceux qui sont en esclavage parmi les nations, regarde favorablement ceux qui sont objets de mépris et d’abomination, afin que les nations reconnaissent que tu es notre Dieu.28 Châtie ceux qui nous tyrannisent et nous outragent insolemment,29 implante ton peuple dans ton lieu saint, comme l’a dit Moïse. »30 Les prêtres exécutaient les hymnes sur la harpe.31 Quand le sacrifice fut consumé, Néhémie ordonna de verser le reste de l’eau sur de grandes pierres.32 Cela fait, une flamme s’alluma, qui fut absorbée par l’éclat concurrent du feu de l’autel.33 Lorsque le fait eut été divulgué et qu’on eut raconté au roi des Perses que, dans le lieu où les prêtres déportés avaient caché le feu, une eau avait paru avec laquelle Néhémie et ses compagnons avaient purifié les offrandes du sacrifice,34 le roi, ayant vérifié l’événement, entoura le lieu et fit un sanctuaire.35 A ceux à qui le roi le concédait, il faisait part des grands revenus qu’il en retirait.36 Néhémie et ses gens nommèrent ce liquide « nephtar », ce qui s’interprète par purification, mais on l’appelle généralement naphte.

2 Chroniques 7,1-22

Posted in adoration (contemplation), attributs et noms divins, autel (ou Dieu descend pour bénir), bonté divine (amour de Dieu), cantique (chant de l'âme), ciel (cieux), colonne de nuée et de feu, commandements (préceptes, décrets), consacré (consécration), conversion (faire retour, repentir), déportation (captif, exil), eternité (vie éternel), feu de l'autel, fidélité (infidélité), gloire de Dieu, humilité (humble), idolâtrie, libération (délivrance, joug), pardon (miséricorde, pitié), prière de louange, restauration (rebâtir), royauté en Israel, sacrifice d'holocauste et communion, temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte), vision (songe, extase), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 13 novembre 2013 by JL

Quand Salomon eut fini de prier, le feu descendit du ciel, consuma l’holocauste et les sacrifices, et la gloire de Yahvé remplit le Temple.2 Les prêtres ne purent entrer dans la maison de Yahvé, car la gloire de Yahvé remplissait la maison de Yahvé.3 Tous les Israélites, voyant le feu descendre et la gloire de Yahvé reposer sur le Temple, se prosternèrent face contre terre sur le pavé ; ils adorèrent et célébrèrent Yahvé « car il est bon, car éternel est son amour. »4 Le roi et tout le peuple sacrifièrent devant Yahvé.5 Le roi Salomon immola en sacrifice 22.000 boeufs et 120.000 moutons, et le roi et tout le peuple dédièrent le Temple de Dieu.6 Les prêtres se tenaient à leur poste et les lévites célébraient Yahvé avec les instruments qu’avait faits le roi David pour accompagner les cantiques de Yahvé « car éternel est son amour. » C’étaient eux qui exécutaient les louanges composées par David. A leurs côtés, les prêtres sonnaient de la trompette et tout Israël se tenait debout.7 Salomon consacra le milieu de la cour qui était devant le Temple de Yahvé, car c’est là qu’il offrit les holocaustes et les graisses des sacrifices de communion. L’autel de bronze qu’avait fait Salomon ne pouvait en effet contenir l’holocauste, l’oblation et les graisses.8 En ce temps-là, Salomon célébra la fête pendant sept jours et tous les Israélites avec lui, un très grand rassemblement depuis l’Entrée de Hamat jusqu’au Torrent d’Egypte.9 Le huitième jour eut lieu une réunion solennelle, car on avait célébré la dédicace de l’autel pendant sept jours et célébré la fête pendant sept jours.10 Le vingt-troisième jour du septième mois, Salomon renvoya le peuple chacun chez soi, joyeux et le coeur content du bien que Yahvé avait fait à David, à Salomon et à son peuple Israël.11 Salomon acheva le Temple de Yahvé et le palais royal et il mena à bien tout ce qu’il désirait faire dans la maison de Yahvé et la sienne.12 Yahvé apparut alors de nuit à Salomon et lui dit : « J’ai entendu ta prière et je me suis choisi ce lieu pour qu’il soit la maison des sacrifices.13 Quand je fermerai le ciel et que la pluie fera défaut, quand j’ordonnerai aux sauterelles de dévorer le pays, quand j’enverrai la peste sur mon peuple,14 si mon peuple sur qui est invoqué mon Nom s’humilie, prie, recherche ma présence et se repent de sa mauvaise conduite, moi, du ciel, j’écouterai, je pardonnerai ses péchés et je restaurerai son pays.15 Désormais mes yeux sont ouverts, et mes oreilles attentives à la prière faite en ce lieu.16 J’ai désormais choisi et consacré cette maison afin que mon Nom y soit à jamais ; mes yeux et mon coeur y seront toujours.17 Pour toi, si tu marches devant moi comme a fait ton père David, si tu agis selon tout ce que je te commande et si tu observes mes lois et mes ordonnances,18 je maintiendrai ton trône royal comme je m’y suis engagé envers ton père David quand j’ai dit : Il ne te manquera jamais un descendant qui règne en Israël.19 Mais si vous m’abandonnez, si vous délaissez les lois et les commandements que je vous ai proposés, si vous allez servir d’autres dieux et leur rendez hommage,20 j’arracherai les Israélites de ma terre que je leur avais donnée ; ce Temple que j’ai consacré à mon Nom, je le rejetterai de ma présence et j’en ferai la fable et la risée de tous les peuples.21 Ce Temple qui aura été sublime, tous ceux qui le longeront seront stupéfaits et diront : Pourquoi Yahvé a-t-il fait cela à ce pays et à ce Temple ?22 Et l’on répondra : Parce qu’ils ont abandonné Yahvé, le Dieu de leurs pères, qui les avait fait sortir du pays d’Egypte, qu’ils se sont attachés à d’autres dieux et qu’ils leur ont rendu hommage et culte, voilà pourquoi il leur a envoyé tous ces maux. »

1 Chroniques 21,1-30

Posted in ange (chérubins), attributs et noms divins, autel (ou Dieu descend pour bénir), ciel (cieux), diable (démons, serpent), feu de l'autel, orgueil (se glorifier), pardon (miséricorde, pitié), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), recensement, sacrifice d'holocauste et communion, tentation (filet) with tags on 7 novembre 2013 by JL

Satan se dressa contre Israël et il incita David à dénombrer les Israélites.2 David dit à Joab et aux chefs du peuple : « Allez compter Israël, de Bersabée à Dan, puis revenez m’en faire connaître le chiffre. »3 Joab répondit : « Que Yahvé accroisse son peuple de cent fois autant ! Monseigneur le roi, ne sont-ils pas tous les serviteurs de Monseigneur ? Pourquoi Monseigneur fait-il cette enquête ? Pourquoi Israël deviendrait-il coupable ? « 4 Cependant l’ordre du roi s’imposa à Joab. Joab partit, il parcourut tout Israël, puis rentra à Jérusalem.5 Joab fournit à David le chiffre obtenu pour le recensement du peuple ; tout Israël comptait 1.100.000 hommes tirant l’épée, et Juda 470.000 hommes tirant l’épée.6 L’ordre du roi avait tant répugné à Joab qu’il n’avait recensé ni Lévi ni Benjamin.7 Dieu vit avec déplaisir cette affaire et il frappa Israël.8 David dit alors à Dieu : « C’est un grand péché que j’ai commis en cette affaire ! Maintenant, veuille pardonner cette faute à ton serviteur, car j’ai commis une grande folie. »9 Yahvé dit alors à Gad, le voyant de David :10 « Va dire à David : Ainsi parle Yahvé. Je te propose trois choses : choisis-en une et je l’exécuterai pour toi. »11 Donc Gad se rendit chez David et lui dit : « Ainsi parle Yahvé. Il te faut accepter12 soit trois années de famine, soit un désastre de trois mois devant tes ennemis, l’épée de tes adversaires dans les reins, soit l’épée de Yahvé et trois jours de peste dans le pays, l’ange de Yahvé ravageant tout le territoire d’Israël ! Vois maintenant ce que je dois répondre à celui qui m’envoie. »13 David répondit à Gad : « Je suis dans une grande anxiété… Ah ! que je tombe entre les mains de Yahvé, car sa miséricorde est immense, mais que je ne tombe pas entre les mains des hommes ! « 14 Yahvé envoya donc la peste en Israël et, parmi les Israélites, 70.000 hommes tombèrent.15 Puis Dieu envoya l’ange vers Jérusalem pour l’exterminer ; mais au moment de l’exterminer, Yahvé regarda et se repentit de ce mal ; et il dit à l’ange exterminateur : « Assez ! Retire ta main. » L’ange de Yahvé se tenait alors près de l’aire d’Ornân le Jébuséen.16 Levant les yeux, David vit l’ange de Yahvé qui se tenait entre terre et ciel, l’épée dégainée à la main, tendue vers Jérusalem. Revêtus de sacs, David et les anciens tombèrent alors face contre terre,17 et David dit à Dieu : « N’est-ce pas moi qui ai ordonné de recenser le peuple ? N’est-ce pas moi qui ai péché et qui ai commis le mal ? Mais ceux-là, c’est le troupeau, qu’ont-ils fait ? Yahvé, mon Dieu, que ta main s’appesantisse donc sur moi et sur ma famille, mais que ton peuple échappe au fléau ! « 18 L’ange de Yahvé dit alors à Gad : « Que David monte et élève un autel à Yahvé sur l’aire d’Ornân le Jébuséen. »19 David monta donc selon la parole que Gad lui avait dite au nom de Yahvé.20 Or, en se retournant, Ornân avait vu l’ange et il se cachait avec ses quatre fils. Ornân était en train de battre le froment21 lorsque David se rendit auprès de lui. Ornân regarda, vit David, sortit de l’aire, et se prosterna devant David, la face contre terre.22 David dit alors à Ornân : « Cède-moi l’emplacement de cette aire afin que j’y construise un autel pour Yahvé. Cède-le-moi pour sa pleine valeur en argent. Ainsi le fléau s’écartera du peuple. »23 Ornân dit alors à David : « Prends, et que Monseigneur le roi fasse ce qui lui semble bon ! Vois : je donne les boeufs pour les holocaustes, le traîneau pour le bois et le grain pour l’oblation. Je donne le tout. »24 Le roi David répondit à Ornân : « Non pas ! je veux l’acheter pour sa pleine valeur en argent ; car je ne veux pas prendre pour Yahvé ce qui t’appartient et offrir ainsi des holocaustes qui ne me coûtent rien. »25 David donna à Ornân pour ce lieu le poids de 600 sicles d’or.26 David construisit là un autel pour Yahvé, et il offrit des holocaustes et des sacrifices de communion. Il invoqua Yahvé ; Yahvé lui répondit en faisant tomber du ciel le feu sur l’autel des holocaustes27 et il ordonna à l’ange de remettre l’épée au fourreau.28 A cette époque, voyant que Yahvé lui avait répondu sur l’aire d’Ornân le Jébuséen, David y fit un sacrifice.29 La Demeure que Moïse avait faite dans le désert et l’autel des holocaustes se trouvaient à cette époque sur le haut lieu de Gabaôn,30 mais David n’avait pu y aller devant Dieu pour s’adresser à lui, tant l’épée de l’ange de Yahvé lui avait fait peur.

1 Rois 18,1-46

Posted in autel (ou Dieu descend pour bénir), crainte de Dieu, Esprit-Saint, feu de l'autel, idolâtrie, peuple de Dieu (Israel, Juda), prophète, pureté du coeur, sacrifice d'holocauste et communion, source d'eau vive (rosée, pluie), Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 11 juin 2013 by JL
Il se passa longtemps et la parole de Yahvé fut adressée à Elie, la troisième année, en ces termes : « Va te montrer à Achab, je vais envoyer la pluie sur la face de la terre. »2 Et Elie partit pour se montrer à Achab. Comme la famine s’était aggravée à Samarie,3 Achab fit appeler Obadyahu, le maître du palais — cet Obadyahu craignait beaucoup Yahvé :4 Lorsque Jézabel massacra les prophètes de Yahvé, il prit cent prophètes et les cacha 50 à la fois dans une grotte, où il les ravitaillait de pain et d’eau —5 et Achab dit à Obadyahu : « Viens ! Nous allons parcourir le pays, vers toutes les sources et tous les torrents ; peut-être trouverons-nous de l’herbe pour maintenir en vie chevaux et mulets et ne pas abattre de bétail. »6 Ils se partagèrent le pays pour le parcourir : Achab partit seul par un chemin et Obadyahu partit seul par un autre chemin.7 Comme celui-ci était en route, voici qu’il rencontra Elie ; il le reconnut et se prosterna face contre terre en disant : « Te voilà donc, Monseigneur Elie ! « 8 Il lui répondit : « Me voilà ! Va dire à ton maître : Voici Elie. »9 Mais l’autre dit : « Quel péché ai-je commis, que tu livres ton serviteur aux mains d’Achab, pour me faire mourir ?10 Par Yahvé vivant, ton Dieu ! il n’y a pas de nation ni de royaume où mon maître n’ait envoyé te chercher, et quand on eut répondu : Il n’est pas là, il a fait jurer le royaume et la nation qu’on ne t’avait pas trouvé.11 Et maintenant tu ordonnes : Va dire à ton maître : voici Elie,12 mais quand je t’aurai quitté, l’Esprit de Yahvé t’emportera je ne sais où, je viendrai informer Achab, il ne te trouvera pas et il me tuera ! Pourtant ton serviteur craint Yahvé depuis sa jeunesse.13 N’a-t-on pas appris à Monseigneur ce que j’ai fait quand Jézabel a massacré les prophètes de Yahvé ? J’ai caché cent des prophètes de Yahvé, 50 à la fois, dans une grotte, et je les ai ravitaillés de pain et d’eau.14 Et maintenant, tu ordonnes : Va dire à ton maître : voici Elie. Mais il me tuera ! « 15 Elie lui répondit : « Aussi vrai que vit Yahvé Sabaot que je sers, aujourd’hui même je me montrerai à lui. »16 Obadyahu partit à la rencontre d’Achab et lui annonça la chose ; et Achab alla au-devant d’Elie.17 Dès qu’il vit Elie, Achab lui dit : « Te voilà, toi, le fléau d’Israël ! « 18 Elie répondit : « Ce n’est pas moi qui suis le fléau d’Israël, mais c’est toi et ta famille, parce que vous avez abandonné Yahvé et que tu as suivi les Baals.19 Maintenant, envoie rassembler tout Israël près de moi sur le mont Carmel, avec les 450 prophètes de Baal, qui mangent à la table de Jézabel. »20 Achab convoqua tout Israël et rassembla les prophètes sur le mont Carmel.21 Elie s’approcha de tout le peuple et dit : « Jusqu’à quand clocherez-vous des deux jarrets ? Si Yahvé est Dieu, suivez-le ; si c’est Baal, suivez-le. » Et le peuple ne put rien lui répondre.22 Elie poursuivit : « Moi, je reste seul comme prophète de Yahvé, et les prophètes de Baal sont 450.23 Donnez-nous deux jeunes taureaux ; qu’ils en choisissent un pour eux, qu’ils le dépècent et le placent sur le bois, mais qu’ils n’y mettent pas le feu. Moi, je préparerai l’autre taureau et je n’y mettrai pas le feu.24 Vous invoquerez le nom de votre dieu et moi, j’invoquerai le nom de Yahvé : le dieu qui répondra par le feu, c’est lui qui est Dieu. » Tout le peuple répondit : « C’est bien. »25 Elie dit alors aux prophètes de Baal : « Choisissez-vous un taureau et commencez, car vous êtes les plus nombreux. Invoquez le nom de votre dieu, mais ne mettez pas le feu. »26 Ils prirent le taureau et le préparèrent, et ils invoquèrent le nom de Baal, depuis le matin jusqu’à midi, en disant : « O Baal, réponds-nous !  » Mais il n’y eut ni voix ni réponse ; et ils dansaient en pliant le genou devant l’autel qu’ils avaient fait.27 A midi, Elie se moqua d’eux et dit : « Criez plus fort, car c’est un dieu : il a des soucis ou des affaires, ou bien il est en voyage ; peut-être il dort et il se réveillera ! « 28 Ils crièrent plus fort et ils se tailladèrent, selon leur coutume, avec des épées et des lances jusqu’à l’effusion du sang.29 Quand midi fut passé, ils se mirent à vaticiner jusqu’à l’heure de la présentation de l’offrande, mais il n’y eut aucune voix, ni réponse, ni signe d’attention.30 Alors Elie dit à tout le peuple : « Approchez-vous de moi » ; et tout le peuple s’approcha de lui. Il répara l’autel de Yahvé qui avait été démoli.31 Elie prit douze pierres, selon le nombre des tribus des fils de Jacob, à qui Dieu s’était adressé en disant : « Ton nom sera Israël »,32 et il construisit un autel au nom de Yahvé. Il fit un canal d’une contenance de deux boisseaux de semence autour de l’autel.33 Il disposa le bois, dépeça le taureau et le plaça sur le bois.34 Puis il dit : « Emplissez quatre jarres d’eau et versez-les sur l’holocauste et sur le bois », et il firent ainsi ; il dit : « Doublez », et ils doublèrent ; il dit : « Triplez », et ils triplèrent.35 L’eau se répandit autour de l’autel et même le canal fut rempli d’eau.36 A l’heure où l’on présente l’offrande, Elie le prophète s’approcha et dit : « Yahvé, Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, qu’on sache aujourd’hui que tu es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur et que c’est par ton ordre que j’ai accompli toutes ces choses.37 Réponds-moi, Yahvé, réponds-moi, pour que ce peuple sache que c’est toi, Yahvé, qui es Dieu et qui convertis leur coeur ! « 38 Et le feu de Yahvé tomba et dévora l’holocauste et le bois, et il absorba l’eau qui était dans le canal.39 Tout le peuple le vit ; les gens tombèrent la face contre terre et dirent : « C’est Yahvé qui est Dieu ! C’est Yahvé qui est Dieu ! « 40 Elie leur dit : « Saisissez les prophètes de Baal, que pas un d’eux n’échappe », et ils les saisirent. Elie les fit descendre près du torrent du Qishôn, et là il les égorgea.41 Elie dit à Achab : « Monte, mange et bois, car j’entends le grondement de la pluie. »42 Pendant qu’Achab montait pour manger et boire, Elie monta vers le sommet du Carmel, il se courba vers la terre et mit son visage entre ses genoux.43 Il dit à son serviteur : « Monte donc, et regarde du côté de la mer. » Il monta, regarda et dit : « Il n’y a rien du tout. » Elie reprit : « Retourne sept fois. »44 A la septième fois, le serviteur dit : « Voici un nuage, petit comme une main d’homme, qui monte de la mer. » Alors Elie dit : « Monte dire à Achab : Attelle et descends, pour que la pluie ne t’arrête pas. »45 Sur le coup, le ciel s’obscurcit de nuages et de tempête et il y eut une grosse pluie. Achab monta en char et partit pour Yizréel.46 La main de Yahvé fut sur Elie, il ceignit ses reins et courut devant Achab jusqu’à l’arrivée à Yizréel.