Archive for the pierre d’angle Category

Zacharie 10,1-12

Posted in allégorie et référence christique, chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, divination (incantation), eaux innombrables (négatives), esclavage (du péché), faire mémoire (mémorial, solennité), faux prêtre et faux prophète, fécondité (prospérité, postérité), fondations (pieux sacré), iles lointaines (nations éloignées), joie divine (jubilation), moissonner (semer, cultiver), orgueil (se glorifier), pasteur, peuple de Dieu (Israel, Juda), pierre d'angle, prophétie (oracle), puissance divine, restauration (rebâtir), sainteté (saint), salut (rachat, rédemption), vision béatifique with tags on 6 mars 2014 by JL

01 Demandez au Seigneur la pluie, la pluie de printemps ; c’est le Seigneur qui provoque les orages. Il leur donnera une pluie abondante, et à chacun, de l’herbe dans son champ.

02 Puisque les terafim ont fait de fausses prédictions, que les devins ont eu des visions mensongères, puisqu’ils ont débité des songes trompeurs et donné de vaines consolations, voilà pourquoi le peuple est parti comme un troupeau malheureux faute de berger.

03 Contre les bergers s’est enflammée ma colère, contre les boucs je vais sévir. Car le Seigneur de l’univers visitera son troupeau – la maison de Juda –, dans le combat il en fera sa monture d’honneur.

04 De Juda sortira une pierre d’angle, de lui sortira un piquet solide, de lui sortira un arc de guerre, de lui sortiront tous ceux qui s’imposent. Ensemble,

05 ils seront comme des héros piétinant, dans le combat, la boue des chemins. Ils combattront, car le Seigneur est avec eux, et ceux qui montent des chevaux seront couverts de honte.

06 De la maison de Juda je ferai des héros, et je sauverai la maison de Joseph. Je les rétablirai car j’en aurai compassion ; ils seront comme si je ne les avais pas rejetés, car moi, le Seigneur, je suis leur Dieu, et je les exaucerai.

07 Ceux d’Éphraïm seront comme des héros, comme sous l’effet du vin leur cœur se réjouira ; en les voyant, leurs fils se réjouiront, leur cœur exultera dans le Seigneur.

08 Je vais siffler pour les rassembler, car je les ai rachetés, et ils seront aussi nombreux qu’autrefois.

09 Je les ai disséminés parmi les nations, mais au loin, ils se souviendront de moi, ils vivront avec leurs fils et ils reviendront.

10 Je les ramènerai de la terre d’Égypte, et d’Assour je les rassemblerai ; je les ferai entrer au pays de Galaad et au Liban, et cela ne sera pas suffisant pour eux.

11 – Il passera par la mer, une mer d’angoisse, il frappera les flots dans la mer, toutes les profondeurs du Nil seront asséchées. L’orgueil d’Assour sera abattu et le sceptre de l’Égypte disparaîtra.

12 J’en ferai des héros dans la puissance du Seigneur ; c’est en son nom qu’ils marcheront – oracle du Seigneur.

Publicités

Isaïe 28,1-29

Posted in buter (pierre d’achoppement), droiture, eaux innombrables (négatives), foi (adhérance), grâce (froment, vin nouveau, huile fraîche), Jérusalem (Sion), jugement, justice (justification, juste), mensonge, moissonner (semer, cultiver), passage de la mort, petit reste (rescapé), pierre d'angle, shéol (hades, séjour des morts), terre promise (terre sainte) on 6 février 2014 by JL

01 Malheur ! Samarie, insolente couronne des buveurs d’Éphraïm, fleur qui se fane, splendide parure, dominant une vallée plantureuse ! Vous êtes assommés par le vin !

02 Voici au service du Seigneur un homme fort et vigoureux, comme un orage de grêle, une tempête dévastatrice, un orage d’eaux puissantes, torrentielles : de sa main il va tout mettre à terre.

03 Elle sera foulée aux pieds, l’insolente couronne des buveurs d’Éphraïm.

04 La fleur qui se fane, splendide parure, dominant la vallée plantureuse, sera comme une figue précoce avant l’été : sitôt vue, sitôt cueillie, sitôt avalée.

05 Ce jour-là, le Seigneur de l’univers deviendra prestigieuse couronne, diadème de splendeur, pour le reste de son peuple ;

06 il deviendra esprit de jugement pour qui siège au jugement, et vaillance de ceux qui repoussent l’assaut devant la porte.

07 En voici d’autres que le vin égare, que la boisson forte fait divaguer : prêtre et prophète, la boisson les égare, ils sont troublés par le vin, ils divaguent sous l’effet de la boisson, s’égarent dans leurs visions et s’embrouillent dans leurs sentences.

08 Leurs tables sont couvertes d’infectes vomissures : plus un endroit propre.

09 Ils disent : « À qui veut-il faire la leçon ? À qui veut-il faire entendre le message ? À des enfants à peine sevrés, qui ne prennent plus le sein ?

10 Écoutez-le : “Fais-ci, fais-ça ; par-ci, par-là ; un peu ci, un peu là !” »

11 Eh bien, oui : c’est dans une langue ridicule, dans un jargon étrange, qu’il parlera à ce peuple.

12 Il leur avait dit : « C’est le repos ! Laissez l’accablé se reposer ! C’est le répit ! », mais ils n’ont pas voulu écouter.

13 Voici donc ce que leur dira le Seigneur : « Fais-ci, fais-ça ; par-ci, par-là ; un peu ci, un peu là ! », afin qu’en marchant ils trébuchent et tombent à la renverse, soient brisés, pris au piège et capturés.

14 C’est pourquoi, écoutez la parole du Seigneur, vous, les moqueurs, vous qui gouvernez ce peuple qui est à Jérusalem.

15 Vous dites : « Nous avons conclu une alliance avec la mort ; avec le séjour des morts nous avons fait un pacte ; quand passera le flot torrentiel, il ne nous atteindra pas ; car nous faisons du mensonge notre abri, dans la tromperie nous sommes cachés. »

16 Voilà pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Moi, dans Sion, je pose une pierre, une pierre à toute épreuve, choisie pour être une pierre d’angle, une véritable pierre de fondement. Celui qui croit ne s’inquiétera pas.

17 Je prendrai le droit comme cordeau, et la justice comme fil à plomb. Mais la grêle balaiera l’abri de mensonge et les eaux submergeront le refuge caché.

18 Votre alliance avec la mort se rompra, votre pacte avec le séjour des morts ne tiendra pas. Quand passera le flot torrentiel, vous serez broyés.

19 Chaque fois qu’il passera, il vous prendra ; il passera matin après matin, et le jour et la nuit ; ne restera que l’épouvante d’en apprendre la nouvelle.

20 Car : « Trop court est le lit pour se coucher, et trop étroite, la couverture pour s’y blottir. »

21 Oui, comme sur le mont Peracim, le Seigneur se dressera ; comme dans la vallée de Gabaon, il frémira d’indignation, pour accomplir son œuvre, – étrange est son œuvre –, pour se mettre à son travail, – insolite est son travail.

22 Et maintenant, ne vous moquez pas de peur que vos liens ne se resserrent : c’est la destruction, j’ai entendu qu’elle a été décidée par le Seigneur, Dieu de l’univers, contre tout le pays.

23 Tendez l’oreille, écoutez ma voix ; soyez attentifs, écoutez ma parole :

24 pour semer, faut-il que, tout le jour, le laboureur laboure sa terre, la retourne et la herse ?

25 Ne va-t-il pas aplanir le sol, pour répandre la nigelle, jeter le cumin, semer en pleine terre le blé, l’orge, le millet, et l’épeautre en bordure ?

26 Son Dieu lui enseigne cette pratique ; il l’a instruit :

27 on n’écrase pas la nigelle au traîneau, la roue du chariot ne passe pas sur le cumin ; mais on bat la nigelle avec le fléau, et le cumin avec le bâton.

28 Va-t-on broyer le froment ? On ne l’écrase pas sans fin : on le foule sous les roues du chariot, mais il n’est pas broyé.

29 Même cela vient du Seigneur de l’univers : il conçoit des merveilles, il réussit de grandes choses.

Psaumes 118,1-29

Posted in allégorie et référence christique, autel (ou Dieu descend pour bénir), bénédiction, bonté divine (amour de Dieu), cantique (chant de l'âme), crainte de Dieu, détresse (désespoir), droite du Seigneur, eternité (vie éternel), joie divine (jubilation), justice (justification, juste), lumière (lampe), oeuvre du Seigneur, passage de la mort, pierre d'angle, protection divine (refuge, abri), salut (rachat, rédemption) with tags on 19 janvier 2014 by JL

Alleluia ! Rendez grâce à Yahvé, car il est bon, car éternel est son amour !2 Qu’elle le dise, la maison d’Israël : éternel est son amour !3 Qu’elle le dise, la maison d’Aaron : éternel est son amour !4 Qu’ils le disent, ceux qui craignent Yahvé : éternel est son amour !5 De mon angoisse, j’ai crié vers Yahvé, il m’exauça, me mit au large.6 Yahvé est pour moi, plus de crainte, que me fait l’homme, à moi ?7 Yahvé est pour moi, mon aide entre tous, j’ai toisé mes ennemis.8 Mieux vaut s’abriter en Yahvé que se fier en l’homme ;9 mieux vaut s’abriter en Yahvé que se fier aux puissants.10 Les païens m’ont tous entouré, au nom de Yahvé je les sabre ;11 ils m’ont entouré, enserré, au nom de Yahvé je les sabre ;12 ils m’ont entouré comme des guêpes, ils ont flambé comme feu de ronces, au nom de Yahvé je les sabre.13 On m’a poussé, poussé pour m’abattre, mais Yahvé me vient en aide ;14 ma force et mon chant, c’est Yahvé, il fut pour moi le salut.15 Clameurs de joie et de salut sous les tentes des justes : « La droite de Yahvé a fait prouesse,16 la droite de Yahvé a le dessus, la droite de Yahvé a fait prouesse ! « 17 Non, je ne mourrai pas, je vivrai et publierai les oeuvres de Yahvé ;18 il m’a châtié et châtié, Yahvé, à la mort il ne m’a pas livré.19 Ouvrez-moi les portes de justice, j’entrerai, je rendrai grâce à Yahvé !20 C’est ici la porte de Yahvé, les justes entreront.21 Je te rends grâce, car tu m’as exaucé, tu fus pour moi le salut.22 La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la tête de l’angle ;23 c’est là l’oeuvre de Yahvé, ce fut merveille à nos yeux.24 Voici le jour que fit Yahvé, pour nous allégresse et joie.25 De grâce, Yahvé, donne le salut ! De grâce, Yahvé, donne la victoire !26 Béni soit au nom de Yahvé celui qui vient ! Nous vous bénissons de la maison de Yahvé.27 Yahvé est Dieu, il nous illumine. Serrez vos cortèges, rameaux en main, jusqu’aux cornes de l’autel.28 C’est toi mon Dieu, je te rends grâce, mon Dieu, je t’exalte ; je te rends grâce, car tu m’as exaucé, tu fus pour moi le salut.29 Rendez grâce à Yahvé, car il est bon, car éternel est son amour !

Job 38,1-41

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), ciel (cieux), créateur (création), désolation (dévastation, ruine), détresse (désespoir), eaux innombrables (négatives), lumière (lampe), pierre d'angle, plan de Dieu (secret, intention), sagesse, shéol (hades, séjour des morts), ténèbre with tags on 28 décembre 2013 by JL

Yahvé répondit à Job du sein de la tempête et dit :2 Quel est celui-là qui obscurcit mes plans par des propos dénués de sens ?3 Ceins tes reins comme un brave : je vais t’interroger et tu m’instruiras.4 Où étais-tu quand je fondai la terre ? Parle, si ton savoir est éclairé.5 Qui en fixa les mesures, le saurais-tu, ou qui tendit sur elle le cordeau ?6 Sur quel appui s’enfoncent ses socles ? Qui posa sa pierre angulaire,7 parmi le concert joyeux des étoiles du matin et les acclamations unanimes des Fils de Dieu ?8 Qui enferma la mer à deux battants, quand elle sortit du sein, bondissante ;9 quand je mis sur elle une nuée pour vêtement et fis des nuages sombres ses langes ;10 quand je découpai pour elle sa limite et plaçai portes et verrou ?11 « Tu n’iras pas plus loin, lui dis-je, ici se brisera l’orgueil de tes flots ! « 12 As-tu, une fois dans ta vie, commandé au matin ? Assigné l’aurore à son poste,13 pour qu’elle saisisse la terre par les bords et en secoue les méchants ?14 Alors elle la change en argile de sceau et la teint comme un vêtement ;15 elle ôte aux méchants leur lumière, brise le bras qui se levait.16 As-tu pénétré jusqu’aux sources marines, circulé au fond de l’Abîme ?17 Les portes de la Mort te furent-elles montrées, as-tu vu les portiers du pays de l’Ombre ?18 As-tu quelque idée des étendues terrestres ? Raconte, si tu sais tout cela.19 De quel côté habite la lumière, et les ténèbres, où résident-elles,20 pour que tu puisses les conduire dans leur domaine, les acheminer vers leur demeure ?21 Si tu le sais, c’est qu’alors tu étais né, et tu comptes des jours bien nombreux !22 Es-tu parvenu jusqu’aux dépôts de neige ? As-tu vu les réserves de grêle,23 que je ménage pour les temps de détresse, pour les jours de bataille et de guerre ?24 De quel côté se divise l’éclair, où se répand sur terre le vent d’est ?25 Qui perce un canal pour l’averse, fraie la route aux roulements du tonnerre,26 pour faire pleuvoir sur une terre sans hommes, sur un désert que nul n’habite,27 pour abreuver les solitudes désolées, faire germer l’herbe sur la steppe ?28 La pluie a-t-elle un père, ou qui engendre les gouttes de rosée ?29 De quel ventre sort la glace, et le givre des cieux, qui l’enfante,30 quand les eaux se durcissent comme pierre et que devient compacte la surface de l’abîme ?31 Peux-tu nouer les liens des Pléiades, desserrer les cordes d’Orion,32 amener la Couronne en son temps, conduire l’Ourse avec ses petits ?33 Connais-tu les lois des Cieux, appliques-tu leur charte sur terre ?34 Ta voix s’élève-t-elle jusqu’aux nuées et la masse des eaux t’obéit-elle ?35 Sur ton ordre, les éclairs partent-ils, en te disant : « Nous voici ? « 36 Qui a mis dans l’ibis la sagesse, donné au coq l’intelligence ?37 Qui dénombre les nuages avec compétence et incline les outres des cieux,38 tandis que la poussière s’agglomère et que collent ensemble les glèbes ?39 Chasses-tu pour la lionne une proie, apaises-tu l’appétit des lionceaux,40 quand ils sont tapis dans leurs tanières, aux aguets dans le fourré ?41 Qui prépare au corbeau sa provende, lorsque ses petits crient vers Dieu et se dressent sans nourriture ?

Genèse 49,1-33

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), allégorie (analogie), allégorie et référence christique, attributs et noms divins, bénédiction, consacré (consécration), dureté du coeur (impénitence), fécondité (prospérité, postérité), malédiction, pierre d'angle, premier-né (prémisse), prophétie (oracle), puissance divine, royauté du Christ, sein d'Abraham with tags on 7 décembre 2012 by JL
Jacob appela ses fils et dit : « Réunissez-vous, que je vous annonce ce qui vous arrivera dans la suite des temps.2 « Rassemblez-vous, écoutez, fils de Jacob, écoutez Israël, votre père.3 Ruben, tu es mon premier-né, ma vigueur, les prémices de ma virilité, comble de fierté et comble de force,4 un débordement comme les eaux : tu ne seras pas comblé, car tu es monté sur le lit de ton père, alors tu as profané ma couche, contre moi !5 Siméon et Lévi sont frères, ils ont mené à bout la violence de leurs intrigues.6 Que mon âme n’entre pas en leur conseil, que mon coeur ne s’unisse pas à leur groupe, car dans leur colère ils ont tué des hommes, dans leur dérèglement, mutilé des taureaux.7 Maudite leur colère pour sa rigueur, maudite leur fureur pour sa dureté. Je les diviserai dans Jacob, je les disperserai dans Israël.8 Juda, toi, tes frères te loueront, ta main est sur la nuque de tes ennemis et les fils de ton père s’inclineront devant toi.9 Juda est un jeune lion ; de la proie, mon fils, tu es remonté ; il s’est accroupi, s’est couché comme un lion, comme une lionne : qui le ferait lever ?10 Le sceptre ne s’éloignera pas de Juda, ni le bâton de chef d’entre ses pieds, jusqu’à ce que le tribut lui soit apporté et que les peuples lui obéissent.11 Il lie à la vigne son ânon, au cep le petit de son ânesse, il lave son vêtement dans le vin, son habit dans le sang des raisins,12 ses yeux sont troubles de vin, ses dents sont blanches de lait.13 Zabulon réside au bord de la mer, il est matelot sur les navires, il a Sidon à son côté.14 Issachar est un âne robuste, couché au milieu des enclos.15 Il a vu que le repos était bon, que le pays était agréable, il a tendu son échine au fardeau, il est devenu esclave à la corvée.16 Dan juge son peuple, comme chaque tribu d’Israël.17 Que Dan soit un serpent sur le chemin, un céraste sur le sentier, qui mord le cheval au jarret et son cavalier tombe à la renverse !18 En ton salut j’espère, ô Yahvé !19 Gad, des détrousseurs le détroussent et lui, détrousse et les talonne.20 Asher, son pain est gras, il fournit des mets de roi.21 Nephtali est une biche rapide, qui donne de beaux faons.22 Joseph est un plant fécond près de la source, dont les tiges franchissent le mur.23 Les archers l’ont exaspéré, ils ont tiré et l’ont pris à partie.24 Mais leur arc a été brisé par un puissant, les nerfs de leurs bras ont été rompus par les mains du Puissant de Jacob, par le Nom de la Pierre d’Israël,25 par le Dieu de ton père, qui te secourt, par El Shaddaï qui bénit : Bénédictions des cieux en haut, bénédictions de l’abîme couché en bas, bénédictions des mamelles et du sein,26 bénédictions des épis et des fleurs, bénédictions des montagnes antiques, attirance des collines éternelles, qu’elles viennent sur la tête de Joseph, sur le front du consacré d’entre ses frères !27 Benjamin est un loup rapace, le matin il dévore une proie, jusqu’au soir il partage le butin. »28 Tous ceux-là forment les tribus d’Israël, au nombre de douze, et voilà ce que leur a dit leur père. Il les a bénis : à chacun il a donné une bénédiction qui lui convenait.29 Puis il leur donna cet ordre : « Je vais être réuni aux miens. Enterrez-moi près de mes pères, dans la grotte qui est dans le champ d’Ephrôn le Hittite,30 dans la grotte du champ de Makpéla, en face de Mambré, au pays de Canaan, qu’Abraham a achetée à Ephrôn le Hittite comme possession funéraire.31 Là furent ensevelis Abraham et sa femme Sara, là furent ensevelis Isaac et sa femme Rébecca, là j’ai enseveli Léa.32 C’est le champ et la grotte y comprise, qui furent acquis des fils de Hèt. »33 Lorsque Jacob eut achevé de donner ses instructions à ses fils, il ramena ses pieds sur le lit, il expira et fut réuni aux siens.